Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST)"

Transcription

1 Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) Dr Denis FERON CIDDIST (Centre d Information de Dépistage et de Diagnostic des IST) CH Eure-Seine (Vernon)

2 MST-IST même combat

3 La blennorragie gonococcique ou «chaude pisse» Entre 2007 et 2010, le nombre moyen de gonocoques isolés par laboratoire a doublé. Signes possibles : brûlures et/ou écoulement jaune par la verge, le vagin ou l'anus, fièvre, douleur au bas-ventre. Les formes asymptomatiques, c'est-à-dire sans signes visibles sont plus fréquentes chez les femmes. Apparition des signes : 2 à 7 jours après la contamination. Diagnostic : par prélèvement local. Complications graves si non traitée : risques de stérilité surtout chez la femme, atteinte du nouveau-né si la mère est infectée. Pas de vaccin Voir la vidéo sur ce sujet

4

5 Le Chlamydia L'infection à chlamydiæ trachomatis (CT) est l'ist bactérienne la plus fréquente entre 16 et 24 ans, surtout chez les femmes. La contamination passe inaperçue la plupart du temps car il y a peu de symptômes, voire pas du tout. La transmission est facile Les préservatifs permettent de se protéger de la plupart des IST, mais les modes de transmission sexuelle, notamment pour les chlamydiæ, sont multiples : la pénétration vaginale ou anale est le mode le plus répandu, mais parfois un simple contact peau à peau peut suffire.

6 Le Chlamydia Vous pouvez donc avoir contracté une infection lors de vos rapports, avec ou sans pénétration, et quel que soit le sexe de votre partenaire. Il n y a pas toujours de signes Le plus souvent il n y a aucun signe de la contamination, mais parfois apparaissent brûlures, écoulement par la verge, l'anus ou le vagin, fièvre, douleur au bas-ventre... Ils peuvent se manifester seulement 2 à 3 semaines après la primo-infection. Apparition des signes : 2 à 3 semaines après la contamination.

7 Le Chlamydia Les complications sont importantes Il y a des risques de salpingite, de stérilité, de grossesse extra-utérine et d atteinte du nouveau-né si la mère est infectée. Dans les pays industrialisés, l'infection à chlamydiæ trachomatis est la principale cause d infertilités tubaires (dues à l'inflammation des trompes utérines). Les risques de complications concernent surtout les femmes, mais les hommes sont quand même également touchés et peuvent transmettre les chlamydiæ à leur partenaire.

8 Chlamydia le test

9 Chlamydia Prévenez vos partenaires Les IST [Infections Sexuellement Transmissibles] - les conseils

10

11 L Hépatite B On estime qu'environ 2500 personnes sont infectées par le virus de l'hépatite B chaque année en France, dont 200 évolueront vers une hépatite B chronique. Signes possibles : fièvre, fatigue et hépatite (jaunisse). Apparition des signes : 2 à 8 semaines après la contamination. Diagnostic : par prise de sang. TROD : en cours d arrivée en France Complications graves si non traitée : risque de cirrhose et de cancer du foie, atteinte possible du nouveau-né si la mère est infectée. Vaccin : il existe un vaccin, parlez-en avec votre médecin traitant. Voir la vidéo sur ce sujet

12 Répartition des risques de contamination de l hépatite B

13 La Syphilis L'épidémie de syphilis affecte notamment les homosexuels et bisexuels masculins. Cependant, le nombre de cas chez les hétérosexuels augmente également. Signes possibles : chancre (petite plaie indolore), éruptions sans démangeaisons sur la peau et les muqueuses. Apparition des signes : à 4 semaines ou plus après la contamination. Diagnostic : par prise de sang. Complications graves si non traitée : atteinte du cerveau, des nerfs, du coeur, des artères et des yeux, atteinte possible du nouveau-né si la mère est infectée. Pas de vaccin Voir la vidéo sur ce sujet

14 La Syphilis Les recommandations de dépistage: Partenaire d un patient syphilis + HSH Travailleurs du sexe ou leurs partenaires si RNP Découverte d une autre IST Hétéros multipartenaires Migrants (Afrique, Asie, Europe de l Est, Amérique du Sud) Personnes incarcérées Victimes de viol

15 La Syphilis Femmes enceintes lors de l examen prénatal A renouveler au 3e trimestre si femme ou conjoint ayant eu des RSNP avec autre partenaire Dépister autour de l accouchement si pas de dépistage antérieur Dépister les femmes ayant des antécédents de fausse couche spontanée ou d enfant mort-né

16 La Syphilis Tests rapides d orientation diagnostique: Très nombreux tests disponibles sur le marché Sensibilité et spécificité variables Intérêt ++ dans les pays à ressources limitées et à haute prévalence Pas de place aujourd hui dans la stratégie de dépistage en France. Importance dans la prévention de la syphilis congénitale

17

18

19 Le VIH Un dépistage insuffisant Un nombre élevé de personnes qui ignorent leur séropositivité: personnes vivant avec le VIH en France: à ignoreraient leur séropositivité (16 à 20%), dont plus de hommes: 2/3 Ces 20% sont responsables de 60% des nouvelles contaminations

20 Le VIH Bénéfices d un dépistage et d une prise en charge précoces: intérêt individuel : prévenir l évolution vers un sida et augmenter l espérance de vie intérêt collectif : limiter la transmission du virus Un traitement très précoce au cours des premières semaines de la primo-infection pourrait permettre de réduire les réservoirs viraux et d obtenir un meilleur contrôle de l infection

21 Le VIH Éléments devant amener à prescrire un test de dépistage du VIH Selon les populations : Certaines populations devraient se voir offrir, à une fréquence régulière, un test de dépistage du VIH : Les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) Les personnes hétérosexuelles ayant eu plus d un partenaire sexuel au cours des 12 derniers mois Les populations des départements français d Amérique et des autres caraïbes Les usagers de drogues injectables (UDI)

22 Le VIH Les personnes originaires d une zone à haute prévalence, notamment d Afrique sub-saharienne Les personnes en situation de prostitution Les personnes dont les partenaires sexuels sont infectés par le VIH Les populations en situation de précarité L entourage familial des personnes vivant avec le VIH

23 Le VIH Selon les circonstances Un test de dépistage de l infection par le VIH devrait être systématiquement proposé, quelle que soit la population, dans un certain nombre de circonstances particulières : Suspicion ou diagnostic d IST ou d hépatite B ou C Suspicion ou diagnostic de tuberculose A l entrée en détention ou en cours d incarcération

24 Le VIH Projet de grossesse et grossesse (la proposition systématique de dépistage doit être faite lors de la 1ère consultation prénatale et réitérée au 6e mois de grossesse aux femmes exposées à un risque, ainsi qu à tous les pères à l examen du 4e mois) Interruption Volontaire de Grossesse Première prescription d une contraception Viol

25 VIH et TROD

26 VIH et Autotest

27 VIH et Autotest Avis favorable du CNS et du CCNE Recommandations du groupe d experts 2013 Disponible sur internet Juillet 2012: agrément du test aux USA (Oraquick in home ) Sur liquide salivaire Spécificité excellente: 99,8% Sensibilité moindre: 86,5 à 92,9% Coût = 30 environ faux négatifs Non adapté pour la découverte d infections récentes (risque doit être > 6 mois)

28

29 Le Dépistage Les IST se transmettent très facilement. Il n'y a pas toujours de signes visibles. En cas de doute, ou si vous avez plusieurs partenaires, il est important de consulter un médecin pour vous faire dépister. Pour effectuer un dépistage des IST ou du VIH, consultez votre médecin ou rendez-vous dans certains centres spécialisés : CDAG Consultations de Dépistage Anonyme et Gratuit CIDDIST Centres d'information, de Dépistage et de Diagnostic des IST CPEF Centres de Planification et d'éducation Familiale Pour toute information complémentaire : Appelez Sida Info Service au h/24, appel confidentiel, anonyme et gratuit. ou sur

30

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH. RECOMMANDATIONS DU GROUPE D EXPERTS. RAPPORT 2013

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH. RECOMMANDATIONS DU GROUPE D EXPERTS. RAPPORT 2013 PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH. RECOMMANDATIONS DU GROUPE D EXPERTS. RAPPORT 2013 Dépistage Dr Karl FELTGEN 17 janvier 2014 LES ENJEUX DU DÉPISTAGE DEPISTER TÔT POUR TRAITER

Plus en détail

J'ai peut être une IST,

J'ai peut être une IST, J'ai peut être une IST, Infection Sexuellement Transmissible : que faire? Ces maladies correspondent à des infections transmises au moment des rapports sexuels. Lorsqu elles sont traitées à temps, elles

Plus en détail

Dépistage. Nouvelles recommandations Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine

Dépistage. Nouvelles recommandations Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine Dépistage Nouvelles recommandations 2010 Pr Jean-Marie LANG Président COREVIH Alsace 8 mars 2011 Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine Enjeux du

Plus en détail

Dépistage. Recommandations 2010 du groupe d experts sous la direction du professeur Patrick Yeni

Dépistage. Recommandations 2010 du groupe d experts sous la direction du professeur Patrick Yeni Dépistage Recommandations 2010 du groupe d experts sous la direction du professeur Patrick Yeni Enjeux du dépistage Le contexte épidémiologique 1 Incidence de l infection VIH (2004-2007) 7000 à 8000 nouvelles

Plus en détail

Je me protège contre les infections sexuellement transmissibles

Je me protège contre les infections sexuellement transmissibles Je me protège contre les infections sexuellement transmissibles Docteur Carlo Quarenghi Adresse du site : www.docvadis.fr/carlo-quarenghi Validé par le Comité Scientifique Infectiologie Ces maladies sont

Plus en détail

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations LE DEPISTAGE du VIH en 2010 Enjeux et recommandations Les enjeux: une activité de dépistage élevée: 5 millions de tests /an.et pourtant Une incidence de l infection VIH élevée et désespérément stable :

Plus en détail

- Hépatite B : Pas toujours de symptômes. Fièvre ou formation de jaunisse. Elle peut provoquer cirrhose et parfois cancer du foie.

- Hépatite B : Pas toujours de symptômes. Fièvre ou formation de jaunisse. Elle peut provoquer cirrhose et parfois cancer du foie. R11 = IST et MST R11 = IST et MST I. Définition : Les infections sexuellement transmissibles (IST) ou maladies sexuellement transmissibles (MST) sont des infections extrêmement contagieuses qui se transmettent

Plus en détail

Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST)

Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) Page1 Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Source : jactiv.ouest-france.fr Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) CONTEXTE (SITUATION 1) : alloecouteado.org source

Plus en détail

Infections Sexuellement Transmissibles et psychiatrie

Infections Sexuellement Transmissibles et psychiatrie Infections Sexuellement Transmissibles et psychiatrie Journée e hygiène et psychiatrie Rennes 15 novembre Didier RENÉ Fondation Bon Sauveur PICAUVILLE 1 Définition Une IST çà n est pas : l Idylle de la

Plus en détail

Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences

Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences PREVENTION/DEPISTAGE VIH, HEPATITES VHB VHC, IST LA DONNE CHANGE! Les nouvelles donnes en matière de prévention Mardi 4 Novembre 2014 Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences

Plus en détail

VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015

VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015 VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015 Professeur Alain Sobel Président du Corevih Ile de France Sud Centre de Diagnostic et de Thérapeutique Hôtel-Dieu

Plus en détail

DÉPISTAGE DU VIH ET DES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) Informations et ressources pour les professionnels de santé.

DÉPISTAGE DU VIH ET DES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) Informations et ressources pour les professionnels de santé. ih DÉPISTAGE DU VIH ET DES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) Informations et ressources pour les professionnels de santé 2 DÉPISTAGE DU VIH EN POPULATION GÉNÉRALE > Près du tiers des personnes

Plus en détail

Sexualité IST. Comment se protéger? Prévention. Mutuelle des Policiers

Sexualité IST. Comment se protéger? Prévention. Mutuelle des Policiers Sexualité IST Comment se protéger? Prévention Mutuelle des Policiers Les IST c est quoi? En France, depuis plusieurs années, le nombre d Infections Sexuellement Transmissibles (IST) augmente. Parallèlement,

Plus en détail

STI réalités. Chlamydia. fsdfs

STI réalités. Chlamydia. fsdfs Chlamydia Par quoi c est causé? La chlamydia est une infection transmissible sexuellement (ITS); elle est causée par une bactérie : la chlamydia trachomatis. Cette ITS est très répandue parmi les adolescent(e)

Plus en détail

prévention I.S.T. Infections Sexuellement Transmissibles RCS Bayonne B Crédit photo : StockByte Illustrations DR

prévention I.S.T. Infections Sexuellement Transmissibles RCS Bayonne B Crédit photo : StockByte Illustrations DR en savoir plus Sida Info Service 0 800 840 800 (24h/24), appel anonyme et gratuit www.sida-info-service.org Hépatites Info Service 0 800 845 800 (9h/23h), appel anonyme et gratuit Site d informations pour

Plus en détail

Infections Sexuellement Transmissibles = IST Maladies Sexuellement Transmissibles = MST AJANA/SURMIV

Infections Sexuellement Transmissibles = IST Maladies Sexuellement Transmissibles = MST AJANA/SURMIV Infections Sexuellement Transmissibles = IST Maladies Sexuellement Transmissibles = MST IST ou MST : c est quoi? Infections qu on attrape par le sexe : Le sexe vaginal (vagin), anal (anus) mais aussi buccal

Plus en détail

LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE

LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE dépistage du SE VOIT PAS / je passe le test / LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE SE VOIT PAS QU EST-CE QUE LE VIH? L infection par le VIH, ou virus de

Plus en détail

La a d onne e c hange g Novembre 2014

La a d onne e c hange g Novembre 2014 Novembre 2014 La donne change IST -Chaque année 500 millions de personnes dans le monde contractent une IST parmi chlamydia, gonocoque, syphilis, trichomonase - 530 millions de personnes atteintes de HSV2-290

Plus en détail

Infections sexuellement transmissible

Infections sexuellement transmissible Infections sexuellement transmissible Définition Infections transmises lors de relations sexuelles, qu elles soient génitale, anal ou oro-génital. Les symptômes observés sont de différents types, dont

Plus en détail

Dépistage des IST chez la femme. Enseignement optionnel «Mère- Enfant» Pr. C. Mathieu Université de Bordeaux Octobre 2016

Dépistage des IST chez la femme. Enseignement optionnel «Mère- Enfant» Pr. C. Mathieu Université de Bordeaux Octobre 2016 Dépistage des IST chez la femme Enseignement optionnel «Mère- Enfant» Pr. C. Mathieu Université de Bordeaux Octobre 2016 IST Chlamydia Trachomatis Gonocoque Mycoplasma genitalium Syphilis Herpès génital

Plus en détail

Dépistage de l infection par le VIH en France. Recommandations de la Haute Autorité de Santé 2008/2009

Dépistage de l infection par le VIH en France. Recommandations de la Haute Autorité de Santé 2008/2009 Dépistage de l infection par le VIH en France Recommandations de la Haute Autorité de Santé 2008/2009 Dépistage de l infection par le VIH en France La DGS a demandé à la HAS d élaborer de nouvelles recommandations

Plus en détail

Données épidémiologiques sur l infection à VIH et les IST 1 er décembre 2013 Institut de veille sanitaire

Données épidémiologiques sur l infection à VIH et les IST 1 er décembre 2013 Institut de veille sanitaire Données épidémiologiques sur l infection à VIH et les IST 1 er décembre 2013 Institut de veille sanitaire L Institut de veille sanitaire (InVS) produit chaque année, à l occasion de la Journée mondiale

Plus en détail

COREVIH Auvergne Loire CHU de Clermont-Ferrand 58 rue Montalembert 63000 CLERMONT-FERRAND Tél. 04 73 75 45 05 SecretariatCOREVIH@chu-clermontferrand.fr www.corevih-auvergne-loire.org Sur une idée originale

Plus en détail

*INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

*INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES *INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES LES IST, QU EST-CE QUE C EST? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles provoquées par des bactéries, des virus ou des parasites. Parmi les plus connues,

Plus en détail

Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? Deuxième partie:pendant l'infection. Troisième partie: ist dans le monde

Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? Deuxième partie:pendant l'infection. Troisième partie: ist dans le monde SOMMAIRE Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? source Première partie: Avant l'infection Deuxième partie:pendant l'infection Troisième partie: ist dans le monde Conclusion Lexique Introduction Une I.S.T

Plus en détail

INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST)

INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) PLAN Introduction I Etiologies et classification des IST II Mode de contamination III Facteurs favorisants IV Etude clinique : = > TDD : Gonococcie a) - Etiologie

Plus en détail

Bulletins des réseaux de surveillance

Bulletins des réseaux de surveillance Données au 31 décembre 2012 L organisation de la surveillance (IST) et les contacts des personnes en charge de cette surveillance sont consultables sur le site de l Institut de veille sanitaire : http://www.invs.sante.fr/dossiers-thematiques/maladies-infectieuses/vih-sida-ist/infectionssexuellement-transmissibles-ist/comment-surveiller-les-ist.

Plus en détail

Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST

Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST (INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES) S. Decock IDE, S. Maesen IDE, Dr V. Baclet Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur (SUMIV)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE juin 2015

DOSSIER DE PRESSE juin 2015 DOSSIER DE PRESSE juin 2015 Contacts presse > Christophe Barrières : 04 13 55 82 85 / 06 16 19 29 27 > Coordinatrice semaine Flash test Chrystel Hamadouche-Ferretti 06 26 61 46 84 1 DOSSIER DE PRESSE SEMAINE

Plus en détail

Homosexuels: toujours trop d'infections VIH et de plus en plus de MST. Par afp, le 29/11/2016 à 08h57

Homosexuels: toujours trop d'infections VIH et de plus en plus de MST. Par afp, le 29/11/2016 à 08h57 Homosexuels: toujours trop d'infections VIH et de plus en plus de MST Par afp, le 29/11/2016 à 08h57 Des paquets de préservatifs en accès libre et gratuit à New York en décembre 2010 / GETTY IMAGES NORTH

Plus en détail

Ex-Aequo, Sid Aids Migrants et la Plate-Forme Prévention Sida se mobilisent contre la recrudescence des IST. Focus sur la syphilis.

Ex-Aequo, Sid Aids Migrants et la Plate-Forme Prévention Sida se mobilisent contre la recrudescence des IST. Focus sur la syphilis. Communiqué de presse, 30 octobre 2013 Une nouvelle campagne de sensibilisation sur la syphilis ; portée par plusieurs associations de prévention des IST/sida. Création d un nouveau site sur les IST : www.preventionist.org

Plus en détail

Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing

Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing Valérie 18 ans Vie sexuelle depuis 1 an et demi Pas de préservatif car «avait confiance» Son nouveau partenaire

Plus en détail

LE VIH/SIDA. Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage

LE VIH/SIDA. Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage LE VIH/SIDA Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage Historique En bref L épidémie a 30 ans 1981: les premiers malades Découverte en 1983 du VIH1, et en 1986 du VIH2 1987:

Plus en détail

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 VIH - SIDA V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 V I H Virus de l Immunodéficience Humaine lorsqu une personne est infectée par ce virus, celui-ci va détruire les lymphocytes T4 apparition de maladies

Plus en détail

Le dépistage aujourd'hui et les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD»

Le dépistage aujourd'hui et les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD» Le dépistage aujourd'hui et les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD» «L infection à VIH/SIDA en 2012» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Chantal Vernay Vaïsse 30/11/2012 1 Le

Plus en détail

Infection par le VIH et les IST bactériennes

Infection par le VIH et les IST bactériennes Infection par le VIH et les IST bactériennes Données épidémiologiques 29/11/2016 Santé publique France, l agence nationale de santé publique (ex Institut de veille sanitaire) produit chaque année, à l

Plus en détail

Campagne de communication VIH/IST du 1er décembre

Campagne de communication VIH/IST du 1er décembre Campagne de communication VIH/IST du 1er décembre Le contexte épidémiologique En France, on estime à : 150 000 le nombre de personnes vivant avec le VIH, dont 30 000 (20%) qui ignorent leur séropositivité,

Plus en détail

Bienvenue à la soirée d information sur les autotests VIH RÔLES ET IMPLICATION DU PHARMACIEN

Bienvenue à la soirée d information sur les autotests VIH RÔLES ET IMPLICATION DU PHARMACIEN 1 Bienvenue à la soirée d information sur les autotests VIH RÔLES ET IMPLICATION DU PHARMACIEN Jeudi 1er octobre 2015 Amphithéâtre Flaubert CHU de Rouen 2 Sommaire 20 h 00 20 h 10 20 h 40 21 h 10 21 h

Plus en détail

Journée régionale de formation de Médecine du Travail. Montpellier 1/12/2016

Journée régionale de formation de Médecine du Travail. Montpellier 1/12/2016 Journée régionale de formation de Médecine du Travail. Montpellier 1/12/2016 Enveloppe Actualités sur le dépistage Les tests rapides Prise en charge globale des PVVIH Dr Jean-Michel Cabot Épidémiologie

Plus en détail

J'ai des condylomes génitaux : que faire?

J'ai des condylomes génitaux : que faire? J'ai des condylomes génitaux : que faire? Les condylomes sont des verrues anogénitales dues à un virus appartenant au groupe des papillomavirus (HPV). Certains papillomavirus peuvent provoquer des cancers,

Plus en détail

Les enjeux du dépistage Les modalités du dépistage

Les enjeux du dépistage Les modalités du dépistage Dépistage: nouvelles donnes et recommandations Dr Karl FELTGEN 28 novembre 2013 Dépistage: nouvelles donnes et recommandations Les enjeux du dépistage Les modalités du dépistage Les recommandations Les

Plus en détail

Actualités épidémiologiques

Actualités épidémiologiques Actualités épidémiologiques D.Lacoste SFLS 12 décembre 2011 1 Nombre estimé d adultes et d enfants vivant avec le VIH 2010 Amérique du Nord 1,3 million [1,0 million 1,9 million] Caraïbes 200 000 [170 000

Plus en détail

FICHE SEXUALITE ET PREVENTION

FICHE SEXUALITE ET PREVENTION FICHE SEXUALITE ET PREVENTION 1. Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) a. Définition Les Infections sexuellement transmissibles (IST) regroupent toutes les infections qui se transmettent par

Plus en détail

Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention.

Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention. Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention. Etude qualitative auprès des personnes vivant en France, 2008. Nicolas VIGNIER & Christine JESTIN 2 Contexte

Plus en détail

Rappel : les maladies causées par des virus ne se guérissent pas avec les ANTIBIOTIQUES mais avec des VACCINS.

Rappel : les maladies causées par des virus ne se guérissent pas avec les ANTIBIOTIQUES mais avec des VACCINS. LE SIDA Syndrome d Immunodéficience acquise ou HIV (Virus d Immunodéficience Humaine ou VIH en anglais) Syndrome : ensemble des signes (symptômes) qui définissent une maladie. Exemple : les symptômes de

Plus en détail

Maladies sexuellement transmissibles

Maladies sexuellement transmissibles Maladies sexuellement transmissibles Maladies sexuellement transmissibles A part le VIH (virus de l immunodéficience humaine) provoquant le SIDA, il existe toute une série d agents pathogènes susceptibles

Plus en détail

Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir. épatite

Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir. épatite Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir épatite Qu est-ce qu une hépatite C? L hépatite C est une maladie du foie due au virus de l hépatite C (VHC). Il ne faut pas la confondre avec les

Plus en détail

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :...

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... 1 MEDECIN TRAITANT : Dr... ANTECEDENTS : TRAITEMENTS EN COURS : AUTRES OBSERVATIONS

Plus en détail

Situation épidémiologique des infections sexuellement transmissibles en France (Gonoccocies, infection à Chlamydia, syphilis, LGV)

Situation épidémiologique des infections sexuellement transmissibles en France (Gonoccocies, infection à Chlamydia, syphilis, LGV) Situation épidémiologique des infections sexuellement transmissibles en France (Gonoccocies, infection à Chlamydia, syphilis, LGV) Anne Gallay 1, Pascal Chaud 2 1 Unité VIH IST Hépatites (B, C), DMI, Institut

Plus en détail

Les nouveaux outils de prévention. contre l infection par le VIH

Les nouveaux outils de prévention. contre l infection par le VIH Les nouveaux outils de prévention contre l infection par le VIH Journée Régionale d Infectiologie Faculté de Médecine - Nancy 11 octobre 2014 Dr Laurence Boyer PH - Service des Maladies Infectieuses et

Plus en détail

Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences

Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences PREVENTION/DEPISTAGE VIH, HEPATITES VHB VHC, IST LA DONNE CHANGE! Point épidémiologique en France et en Région Mardi 4 Novembre 2014 Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences 1

Plus en détail

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC*

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC* Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET

Plus en détail

Dépistage et prévention du VIH

Dépistage et prévention du VIH Dépistage et prévention du VIH 45ème Journée Médicale de Lorraine Faculté de Médecine Nancy. 26/11/10 Dr Laurence Boyer Premier paradigme -1 Premiers tests de dépistage du VIH disponibles en 1985 Contexte

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane Intervention du Docteur Leïla ADRIOUCH PRESENTATION du CORE VIH Guyane Le CORE VIH (Coordination Régionale de lutte face au Virus de l Immunodéficience Humaine)

Plus en détail

CIDDIST JNI 2008 MARSEILLE JL SCHMIT

CIDDIST JNI 2008 MARSEILLE JL SCHMIT CIDDIST JNI 2008 MARSEILLE JL SCHMIT HISTORIQUE Dispensaire antivénériens (DAV) dépendant des conseils Généraux Dans le cadre des missions de santé des départements, à côté de la prévention vaccinale,

Plus en détail

Sida : 30 ans d idées reçues

Sida : 30 ans d idées reçues Sida : 30 ans d idées reçues Bruno Spire Graciela Cattaneo Issues de la tradition ou de l air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. Les auteurs les prennent

Plus en détail

Carnet d adresses IST* *IST = Infections Sexuellement Transmissibles. Devenir acteur relais

Carnet d adresses IST* *IST = Infections Sexuellement Transmissibles. Devenir acteur relais Points communs aux IST* A u d é p a r t, l a p l u p a r t d e s I S T o n t t e n d a n c e à ê t r e a s y m p t o m a t i q u e s ( a u c u n s y m p t ô m e a p p a r e n t ). P o u r a u t a n t,

Plus en détail

Femmes et VIH La féminisation de l épidémie

Femmes et VIH La féminisation de l épidémie Femmes et VIH La féminisation de l épidémie Mardi 23 octobre 2007 Florence Lot, Caroline Semaille Unité VIH/Sida - IST-VHC Département des Maladies Infectieuses Institut de Veille Sanitaire Les femmes

Plus en détail

CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité

CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité Morgan Lefebvre*, François Lassau*, Laura Sulli*, Floréale Mangin*,

Plus en détail

Présentation de la campagne de lutte contre le SIDA 1 er Décembre

Présentation de la campagne de lutte contre le SIDA 1 er Décembre Présentation de la campagne de lutte contre le SIDA 1 er Décembre Conférence de Presse 29 novembre 2010 Une campagne pour inciter au dépistage L Institut national de prévention et d éducation pour la santé

Plus en détail

Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie

Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie PREVENTION/DEPISTAGE VIH, HEPATITES VHB VHC, IST LA DONNE CHANGE! Point épidémiologique en France et en Région Lundi 17 Novembre 2014 Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie

Plus en détail

LIENS AVEC LE PROGRAMME. Virus Herpès

LIENS AVEC LE PROGRAMME. Virus Herpès Cette section est destinée à apprendre aux élèves comment l'activité sexuelle peut propager les microbes et les maladies. La section 2.3, sur les Infections Sexuellement Transmissibles, apprend aux élèves

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

4 CONTRACEPTION ET PROTECTION. F Protection contre les IST.

4 CONTRACEPTION ET PROTECTION. F Protection contre les IST. IST => Infection Sexuellement Transmissible «utiliser le sigle IST, c est inciter au dépistage (même) en l absence de symptômes» «Utiliser le sigle MST c'est induire la présence de symptômes pour recourir

Plus en détail

06/09/16. Module 1 EPIDÉMIOLOGIE MODALITÉS DE TRANSMISSION DÉPISTAGE. Luis. La séropositivité au VIH La maladie SIDA.

06/09/16. Module 1 EPIDÉMIOLOGIE MODALITÉS DE TRANSMISSION DÉPISTAGE. Luis. La séropositivité au VIH La maladie SIDA. La séropositivité au VIH La maladie SIDA Module 1 Dr Cédric ARVIEUX Praticien Hospitalier Chef de Clinique, Université de Rennes 1 Formation en soins infirmiers - UE 2.05.S3 «Processus inflammatoires et

Plus en détail

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

Prévention du VIH. Diaporama d aide à l information du public

Prévention du VIH. Diaporama d aide à l information du public Prévention du VIH Diaporama d aide à l information du public CDROM à la disposition de toute association investie dans le sujet, auprès de son public Merci à Stop SIDA (support financier) Bonne route aux

Plus en détail

LIVRET LYCÉEN. La meilleure prévention contre le VIH reste la connaissance.

LIVRET LYCÉEN. La meilleure prévention contre le VIH reste la connaissance. LIVRET LYCÉEN La meilleure prévention contre le VIH reste la connaissance. Qu est-ce que le VIH? Le virus de l immunodéficience humaine (VIH). Lorsqu il pénètre dans l organisme, le VIH attaque le système

Plus en détail

12. Les chiffres du VIH/Sida en Belgique Nouvelles contaminations : le nombre le plus élevé depuis le début de l épidémie.

12. Les chiffres du VIH/Sida en Belgique Nouvelles contaminations : le nombre le plus élevé depuis le début de l épidémie. 12. Les chiffres du VIH/Sida en Belgique Nouvelles contaminations : le nombre le plus élevé depuis le début de l épidémie. Avec 1.196 nouveaux cas diagnostiqués en Belgique en 2010, le nombre de contaminations

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Exposition aux infections sexuellement transmissibles IST Livret de suivi et d information Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

Une sexualité sans risque d IST

Une sexualité sans risque d IST Chapitre 11 Une sexualité sans risque d IST MODULE 4 Sexualité et prévention Objectif : adopter un comportement responsable face au risque d infections sexuellement transmissibles (IST) Hier, Théo, 18

Plus en détail

VIH. Quoi de neuf? Mutuelle des Policiers

VIH. Quoi de neuf? Mutuelle des Policiers VIH Quoi de neuf? Mutuelle des Policiers Le virus en quelques chiffres Dans le monde, 35 millions de personnes vivent avec le VIH dont 152 000 en France. En France, environ 28 000 personnes ignorent leur

Plus en détail

Une épidémie continue en France comme en PACA, en augmentation chez les jeunes

Une épidémie continue en France comme en PACA, en augmentation chez les jeunes Une épidémie continue en France comme en PACA, en augmentation chez les jeunes Les chiffres clés du sida au 1er décembre 2014 Marseille 5, rue Saint-Jacques 13006 Marseille - Tél 04 91 59 83 83 - Nice

Plus en détail

Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information

Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information LIVRET Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

Prévention diversifiée

Prévention diversifiée 11/10/2016, Versailles Prévention diversifiée Pr Sophie Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude-Bernard Prévention diversifiée (Généralités) Prévention de la transmission

Plus en détail

Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch

Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch Pourquoi dépister les IST? C est quoi les IST, quels sont leurs risques? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles Virus:

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Exposition aux infections sexuellement transmissibles IST Livret de suivi et d information Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

MALADIE A VIH épidémiologie, dépistage et diagnostic en 2012

MALADIE A VIH épidémiologie, dépistage et diagnostic en 2012 MALADIE A VIH épidémiologie, dépistage et diagnostic en 2012 Dr Geneviève BECK-WIRTH Centre Hospitalier de Mulhouse Novembre 2012 1 ÉPIDÉMIOLOGIE 2012 2 3 4 5 6 7 8 9 DES RECOMMANDATIONS 10 11 DES ENJEUX

Plus en détail

APPEL A PROJET 2012 ARS NPDC NOTE DE CADRAGE «VIH SIDA HEPATITES IST»

APPEL A PROJET 2012 ARS NPDC NOTE DE CADRAGE «VIH SIDA HEPATITES IST» APPEL A PROJET 2012 ARS NPDC NOTE DE CADRAGE «VIH SIDA HEPATITES IST» En presque 30 ans, l approche globale du phénomène «SIDA» a considérablement changé. Lorsque les partenaires régionaux ont commencé

Plus en détail

Infec on par le VIH/SIDA et les IST Point épidémiologique 23/11/2015

Infec on par le VIH/SIDA et les IST Point épidémiologique 23/11/2015 Infec on par le VIH/SIDA et les IST Point épidémiologique 23/11/2015 L Institut de veille sanitaire (InVS) produit chaque année, à l occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, des données

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

Les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD»

Les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD» Les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD» La Prévention et le dépistage : nouvelles approches, nouveaux enjeux Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Chantal Vernay Vaïsse 01/12/2011

Plus en détail

Les grands problèmes de santé en France : SIDA et IST

Les grands problèmes de santé en France : SIDA et IST Master 1 et 2 Sciences et Technologies Santé Mention Biologie Santé Spécialité Génie physiologique, Biotechnologies et informatique, Développement du médicament UE EPIDEMIOLOGIE Les grands problèmes de

Plus en détail

Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement diagnostiqués en France

Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement diagnostiqués en France Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement diagnostiqués en France Etude ANRS - Opportunités Karen Champenois*, Anthony Cousien, Lise Cuzin, Stéphane Le Vu, Sylvie Deuffic-Burban,

Plus en détail

Infection à VIH et sida en Midi-Pyrénées

Infection à VIH et sida en Midi-Pyrénées en Situation épidémiologique en 214 ( Le contexte national En France en 214 selon les dernières données de l InVS (redressées des délais de déclaration, de la sous-déclaration et des valeurs manquantes),

Plus en détail

Hépatite B. Ce qu il faut savoir. > Faites le test > Prenez vos précautions

Hépatite B. Ce qu il faut savoir. > Faites le test > Prenez vos précautions Hépatite B Ce qu il faut savoir > Faites le test > Prenez vos précautions Hépatite B Ce qu il faut savoir Virus de l'hépatite B Deux milliards de personnes ont été en contact avec le virus de l'hépatite

Plus en détail

TROD VIH: Test Rapide d Orientation Diagnostique. (CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 18 ) Indications :

TROD VIH: Test Rapide d Orientation Diagnostique. (CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 18 ) Indications : TROD VIH: Test Rapide d Orientation d Diagnostique (CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 18 ) 1 Indications : Risque sexuel supérieur à 3 mois. Tests à deux. Avant mise sous TPE (Traitement Post-Exposition)

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

votre foie Pensez à l hépatite

votre foie Pensez à l hépatite Prenez soin de votre foie Pensez à l hépatite /WHOEMRO @WHOEMRO #Hépatite Journée mondiale contre l hépatite 2014 www.emro.who.int/fr/whepd2014 Définition de l hépatite? L hépatite est le terme commun

Plus en détail

Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec : année 2014 (et projections 2015)

Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec : année 2014 (et projections 2015) Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec : année 2014 (et projections 2015) MESSAGES CLÉS ET SOMMAIRE Novembre 2015 Sylvie Venne, Gilles Lambert, Karine Blouin

Plus en détail

Je comprends ce qu'est un herpès et comment il se

Je comprends ce qu'est un herpès et comment il se Je comprends ce qu'est un herpès et comment il se propage Les infections à herpès virus sont des infections bénignes et fréquentes qui concernent la peau et les muqueuses de l enfant comme de l adulte.

Plus en détail

Les femmes et le VIH

Les femmes et le VIH Les femmes et le VIH Situation épidémiologique Unité VIH/Sida IST-VHC Département des Maladies Infectieuses Institut de veille sanitaire INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE La vulnérabilité des femmes biologique

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Chlamydia : un microbe discret et dangereux

Chlamydia : un microbe discret et dangereux Chlamydia : un microbe discret et dangereux UNSPF SYNKOV Nikolay Mai 2013 Table des matières Introduction 5 I - Qu'est-ce que Chlamydia 7 A. Chlamydia...7 II - Pourquoi chlamydia est-il dangereux? 9 A.

Plus en détail

Dépistage Recommandations au cours de l infection par le VIH. Pr Cécile Goujard Médecine interne CHU Bicêtre France

Dépistage Recommandations au cours de l infection par le VIH. Pr Cécile Goujard Médecine interne CHU Bicêtre France Dépistage Recommandations au cours de l infection par le VIH Pr Cécile Goujard Médecine interne CHU Bicêtre France Une carence de dépistage dans le monde Même dans les régions d épidémie généralisée (Afrique

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 23 mars 2017

Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 23 mars 2017 Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 23 mars 2017 La surveillance des diagnostics d'infection par le VIH et de sida en France repose sur la déclaration obligatoire, coordonnée

Plus en détail

Votre patiente, Miranda, est une étudiante de 20 ans qui rentrera chez elle dans les prochains jours pour occuper un emploi d été.

Votre patiente, Miranda, est une étudiante de 20 ans qui rentrera chez elle dans les prochains jours pour occuper un emploi d été. Votre patiente, Miranda, est une étudiante de 20 ans qui rentrera chez elle dans les prochains jours pour occuper un emploi d été. Elle a des relations sexuelles avec un nouveau partenaire depuis environ

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE BASE - FEMME SÉRONÉGATIVE

QUESTIONNAIRE DE BASE - FEMME SÉRONÉGATIVE INSTRUCTIONS POUR LE PERSONNEL DE L'ÉTUDE : Lors de l'inclusion dans l'étude, demandez aux participants de remplir ce questionnaire de référence. Veillez à distribuer le questionnaire approprié. Une fois

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE BASE - FEMME SÉROPOSITIVE

QUESTIONNAIRE DE BASE - FEMME SÉROPOSITIVE INSTRUCTIONS POUR LE PERSONNEL DE L'ÉTUDE : Lors de l'inclusion dans l'étude, demandez aux participants à l'étude de remplir ce questionnaire de référence. Veillez à distribuer le questionnaire approprié.

Plus en détail