Suède L école fusée de Laponie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Suède L école fusée de Laponie"

Transcription

1 R É F É R E N C E S I N T E R N A T I O N A L E S d E V M Z I N C 2013 Numéro 13 Canada Centre de recherches Extension toute en contraste Corée du Sud Église à l épreuve du temps France Habitat collectif Nouveau quartier en zinc et chaume Suède L école fusée de Laponie

2 Éditorial Chers lecteurs, Les récentes éditions de Focus on Zinc, en particulier celle consacrée l année dernière au Trophée Archizinc n 5, ont confirmé le développement significatif de l usage de notre matériau partout dans le monde. Les systèmes et produits VMZINC sont en effet mis en œuvre régulièrement sur les 5 continents et sous tous les climats. Il nous est très agréable de constater comment les architectes, en dehors de l Europe, découvrent notre matériau et expriment leur enthousiasme à vouloir rapidement le tester. Ils s en emparent et, avec le vocabulaire de l architecture et des pratiques locales, ils proposent des mises en œuvre et des assemblages inédits parfois très éloignés des usages habituels : étirées, pliées, plissées, découpées ou scarifiées, les surfaces de zinc mélangent avec hardiesse les teintes et les matières. Les architectes veulent que le zinc se voie et l appliquent donc de manière privilégiée en façade. Ce point de vue nouveau vient évidemment enrichir notre matériau et le renforce dans son statut de matière noble d architecture. Vous trouverez à nouveau dans ce numéro des réalisations digne d attention dans des programmes de nature et d ampleur très différentes. Vous constaterez que le zinc, s il est culturellement un matériau urbain, peut couvrir avec grâce en pleine campagne la nef d un temple coréen ou l enveloppe d une maison sertie dans un ancien bâtiment industriel. Il s accommode aussi des différences d échelle, pouvant selon la technique utilisée, revêtir avec pertinence l enveloppe d une modeste maison individuelle, celle d un centre commercial, d une salle de concert ou d une coopérative viticole. Enfin, pour faire référence au titre de ce magazine, nous avons pour la première fois souhaité conclure cette édition avec des vues de détails constructifs repris de plusieurs réalisations exemplaires. Ces détails sont mis en évidence non seulement pour vous inspirer mais aussi pour rappeler qu avec le zinc, il appartient encore aux architectes de dessiner et de contrôler les points singuliers de leurs ouvrages. Nous vous souhaitons une agréable lecture de ce treizième numéro édité à plus de exemplaires dans le monde entier. FOCUS ON ZINC N 13 - Octobre FOCUS ON ZINC est la revue internationale d architecture de VMZINC. Ce numéro est publié en allemand, anglais, danois, espagnol, français, italien, néerlandais, polonais, portugais, tchèque. Directeur de la publication Roger BALTUS. Chef de projet Isabelle FERRERO. Comité éditorial Roger BALTUS, Tugay DINDAR, Isabelle FERRERO, Catherine GIBERT, Karina Jensen, Knut KONIG, Michel LE DONGE, Barbara NORDBERG, Laura TERRICABRAS. Contribution éditoriale Roger BALTUS, Jenny GILBERT, Olivier NAMIAS, Barbara NORDBERG, Christopher SMITH. Création GRAPHIC PLUS Franck Martinelli Directeur Commercial VMZINC Impression Imprimerie VINCENT Copyright Umicore France Octobre Toute reproduction totale ou partielle de ce document est interdite sans autorisation écrite préalable d Umicore France.

3 Sommaire Allemagne Centre Sportif Suède école France Complexe culturel Belgique Maison individuelle Royaume Uni Bijouterie Espagne Centre commercial Canada Centre de recherches Japon Université Chine Hôtel Corée du Sud église Suisse Maison individuelle Belgique école Italie Chai France Logements collectifs Australie Mausolée France Habitat collectif Pays-Bas Cabinet dentaire Techniques No 13 / Focus on Zinc 1

4 Lieux d entreprises RTI Sports, Koblenz Architecte(s) Behet-Bondzio-Lin Architekten GmBh & Co. KG Entreprise Häbel GmbH Technique(s) VMZ Joint debout Aspect(s) ANTHRA-ZINC Surface m 2 Allemagne Fort et discret Située à l ouest de l Allemagne, Coblence est une petite ville médiévale tirant son nom de sa particularité géographique. Coblenz dérive en effet du latin confluent, confluence, ici celle du Rhin et de la Moselle. C est en bordure de cette rivière qu est implanté le nouveau siège de RTI Sports, une société spécialisée dans la distribution d articles pour le VTT, le trial et autres loisirs sportifs. La parcelle se trouve au sein d une zone industrielle séparée du centre historique par le cours d eau. Dans ce contexte suburbain, les architectes de l agence 2BxL (Behet-Bondzio-Lin Architekten) ont tenté de retrouver des qualités architecturales du centreville tout en restant dans un registre minimaliste. Haut de deux étages, le bâtiment se présente sous la forme d un cube noir posé sur pilotis - une disposition obligatoire pour mettre les locaux à l abri des crues. Le plan de l édifice reprend le schéma d une tour de bureaux : autour d un noyau central abritant les services, un couloir circulaire distribue les différentes pièces : salle de réunions, bureaux individuels ou collectifs. La répétitivité du programme n est pas exprimée en façade : les percements sont alternativement de grandes baies vitrées évoquant les ateliers d artistes, ou des petites fenêtres semblant provenir d un immeuble de logement. Cette forme hybride permet à l immeuble de s insérer dans un secteur de technopôle tout en affirmant une identité forte. Dernier signe distinctif : la peau de zinc anthracite, matériau choisi pour ses qualités durables et sa capacité à être élégant et discret à la fois. Une attitude convenant à la société qui a fait sienne la formule less is more. Un slogan lancé par le célèbre architecte Mies van der Rohe qui trouve ici une nouvelle occasion de démontrer sa justesse. Photos : Jörg Seiler, Allemagne. Dessin : Behet-Bondzio-Lin Architekten, Allemagne. 2 Focus on Zinc / No 13

5

6 N. Belgique Habitat individuel Maison individuelle, Grimbergen Architecte(s) MarS Architecten bvba Entreprise SYMAERTS Technique(s) Panneaux profilés localement type VMZ Profil sinus Aspect(s) QUARTZ-ZINC Surface 250 m 2 La beauté des ruines Prolonger l ancien avec du neuf : pendant des siècles, Après avoir ôté la toiture, les architectes de l agence l architecture ne faisait que se livrer à cet exercice de MarS ont inséré une structure métallique derrière les réemploi, jusqu à ce que l abondance des matériaux parois maçonnées, pour porter les nouvelles façades fasse perdre tout intérêt à la récupération. et les planchers. L entrée s effectue dans le vide aménagé entre la grange et l appentis, cadrant la Bien que le développement durable incite au vue sur le champ à l arrière de la maison. L ancienne recyclage des matériaux comme à celui des entrée est devenue une grande baie vitrée bâtiments, le réemploi ne va pas toujours de soi, permettant la transparence entre l avant et l arrière et se heurte en premier lieu à l état d usage des de la maison. Clin d œil aux hangars agricoles en objets que l on entend réutiliser. Ainsi, il paraissait tôle, le nouveau revêtement en zinc nervuré posé difficile de redonner une nouvelle vie à ce bâtiment à l horizontale distingue clairement l existant du agricole désaffecté, à la sortie de la ville belge neuf. Le lien entre les deux bâtiments n est pas sans de Grimbergen. Le plan d urbanisme autorisait la évoquer la relation symbiotique qui unit certains construction de quatre nouvelles maisons sur cette crustacés avec leurs carapaces trouvées sur les fonds parcelle occupée par une ancienne grange et une marins. petite dépendance, les deux très dégradées. Mais le propriétaire, touché par la beauté de cette ruine Les architectes du bureau MarS n auraient-ils miniature, a demandé à l architecte de concevoir pas transposé la stratégie du bernard-l hermite un projet contemporain qui conserverait les murs à l architecture? existants, pour n abriter qu une seule maison. 4 Focus on Zinc / No 13

7 Photos : Yannick Milpas - At home publishers, Belgique. Dessin : MarS Architecten bvba, Belgique. No 13 / Focus on Zinc 5

8 Canada Équipements publics The Stephen Hawking Centre, Perimeter Institue II, Ontario Architecte(s) Teeple Architects Inc. Entreprise Flynn Canada Ltd. Technique(s) VMZ Profil agrafé, VMZ Joint debout Aspect(s) VMZ Naturel QUARTZ-ZINC ANTHRA-ZINC Surface m 2 (façade) 500 m 2 (intérieur) États de la matière L architecture et la physique quantique ne sont pas et anciennes de l institut. Après l agitation visible en incompatibles : le Perimeter Institute de Waterloo façade et dans la grande faille du hall, la neutralité le démontre. Installé depuis 1998 sur le campus de des plateaux et l ouverture sur le parc distille une l université locale, l institut de recherche spécialisé ambiance calme favorisant le travail de recherche. dans les théories physiques les plus pointues vient L emploi des matériaux cultive une logique de doubler sa surface, et d offrir à ses chercheurs une d ambiguïté. Repris des façades existantes, le zinc extension déjà saluée par plusieurs récompenses. unifie les deux entités. Cette unité est contredite par Signée par l agence Teeple, elle joue la carte du la teinte or des fenêtres, clairement absente de la contraste. La première tranche du Perimeter Institute, première partie de l institut. L or et le zinc sont aussi conçues par les architectes Saucier & Perrotte, le 30 e et le 79 e élément de la table périodique de implantait ses volumes cubiques le long d une ligne Mendeleiv, un détail que le chercheur le moins féru traçant une frontière entre la ville et la nature. d architecture ne pourra manquer de remarquer. Dominant un petit lac, sa façade arrière faisait figure de façade principale. Dédié au prix Nobel Stephen Hawking, la nouvelle tranche se reconnait à sa forme mouvementée. Elle évoque plus la figure naturelle, organique, du météore ou du rocher, ou le chaos du nuage de particules atomiques. Les décrochés du plan de façade, le jeu des fenêtres en bande modifiant leur hauteur d allège et de linteau donnent à l édifice une allure dynamique et instable. Coté parc, l architecture redevient plus rectiligne. Les grands pans vitrés instaurent des continuités entre les parties neuves 6 Focus on Zinc / No 13

9 Photos : Scott Gilbertson, USA. Dessin : Teeple Architects, Toronton, Canada. No 13 / Focus on Zinc 7

10 Corée du Sud Équipements publics Église, Jeju Architecte(s) Jun Itami Entreprise Sunnie International Ltd. Technique(s) VMZ Profil agrafé Aspect(s) QUARTZ-ZINC ANTHRA-ZINC Surface 980 m 2 À l épreuve du temps Morceau de terre coréenne posé dans le détroit recouverte d écailles triangulaires en inox et zinc ouvrant vers la mer du Japon, l île de Jeju résume le (QUARTZ-ZINC et ANTHRA-ZINC ), choisi d abord parcours de Jun Itami. Coréen né à Tokyo en 1937, pour ses qualités de malléabilité et de plasticité. l architecte passa l essentiel de sa carrière dans Sa souplesse permettait de réaliser des raccords le pays du soleil levant. Sur le tard, il décida de plats dans des configurations complexes : six joints revenir à ses origines, afin de mettre un terme à ses convergent à la pointe de chaque triangle. Au-delà problèmes d identité : en Corée, on le prenait pour un de cet impératif technique, le zinc répondait à la architecte Japonais, et inversement sensibilité d Itami, qui a toujours opté à travers ses projets pour des matériaux naturels : le bois, À l'âge de 61 ans, il ouvre une agence à Séoul. Il la terre, le métal, la pierre. Itami était influencé réalisera plusieurs projets remarquables, dont un bon par les artistes du mouvement Mono-Ha, nombre à Jeju avant de s éteindre en recherchant l obtention d effets artistiques à travers Il a notamment construit sur l île une série de la superposition et les interactions de matériaux résidences touristiques de grande qualité, destinées bruts. Une démarche que l architecte croisait à à accueillir les visiteurs attirés par la beauté de ce des préoccupations esthétiques sur la patine. Le site modelé par l activité volcanique. On lui doit aussi vieillissement des matériaux, tel la patine du zinc des bâtiments à la frontière de l architecture et de est emprunt du sabi. Au sens littéral, l expression la sculpture, des édifices implantés dans la nature et désigne l altération de la matière. Au figuré, elle construits autour du vide : musée du vent, musée évoque une atmosphère calme, mélancolique, de l eau, musée des pierres, où les éléments et les où l'on sent que le temps a fait son œuvre sur les matières prennent une signification religieuse. choses. L église de Jeju semble attendre sereinement La réalisation de l église de Jeju a donné à l architecte le passage des années. une occasion de se confronter directement au sacré. Le volume simple du bâtiment tourné vers l horizon évoque la nef, cette coque de navire renversée qui abritât dit-on les premières églises. Les parois de l église sont en verre, la toiture entièrement Photos : Sunnie International Ltd., Corée du Sud. Dessin : Jun Itami, Corée du Sud. 8 Focus on Zinc / No 13

11 ANTHRA-ZINC QUARTZ-ZINC No 13 / Focus on Zinc 9

12 Italie Lieux d entreprises Cantina Vitivicola Santa Margherita, Fossalta di Portigruaro Architecte(s) Westway Architects - Luca Aureggi & Maurizio Condoluci Architetti Entreprise Chiesura Srl Technique(s) VMZ Profil à emboîtement Aspect(s) QUARTZ-ZINC PIGMENTO rouge terre Surface 990 m 2 Douceur industrielle Vinification et innovation : tels sont les deux axes que Un porte-à-faux de 6,50 mètres filant sur plus le chai de Santa Margherita revendique depuis sa d une quarantaine de mètres structure le projet, création en 1935 par une figure de l industrie locale, définissant une zone abritée de la pluie formant le Comte Gaetano Marzotto. le trait d union entre un magasin de stockage de bouteilles, des bureaux, et le secteur dédié à la Les installations de production vinicole sont devenues vinification. Les lignes fortes et sans concession le noyau d une petite cité ouvrière implantée au de cet ouvrage sont soulignées et renforcées par cœur de la campagne de Vénétie. Suivant la voie l'utilisation d un revêtement de panneaux de zinc, tracée par des localités industrielles comme Crespi réalisé en PIGMENTO rouge, en référence immédiate d Adda, commune de Lombardie qui avait vue en au vin. Ils dessinent des horizontales accompagnant 1877 s édifier un village entier autour de son usine de le retournement de la couverture, qui devient sur tissage. Marzotto, patron paternaliste implanta autour le petit côté du bâtiment le cadre d une portion de des chais des logements, des équipements pour mur translucide fait de l empilement d un millier de l éducation et la récréation de ses ouvriers. bouteilles. Avec le temps, le chai s'est développé, rencontrant Rétro-éclairées la nuit venue, elles diffusent leur des problématiques de cohérence architecturale que lumière sur le complexe renouvelé. connaissent tous les sites industriels en croissance organique où le fonctionnalisme et les impératifs du process dirigent et orientent la construction des nouveaux bâtiments. L intervention de l agence Westway visait à redonner une homogénéité architecturale à un site hétéroclite appelé à soutenir un tourisme viticole en mutation. L engouement récent pour la gastronomie, associé à une forme de savoir vivre sophistiqué, valorise en priorité les chais dotés d une image haut-de-gamme. Intégrer le luxe à une installation industrielle faisait donc partie de la commande passée à Westway Architects. 10 Focus on Zinc / No 13

13 Photos : Pier Mario Ruggeri, Italie. Dessin : Westway Architects, Italie. No 13 / Focus on Zinc 11

14 France Habitat collectif Écovillage Le clos des fées, Paluel Architecte(s) COBE Architecture Entreprise Goujon Vallée Technique(s) VMZ Tasseaux Aspect(s) QUARTZ-ZINC Surface m 2 De zinc et de chaume Le hameau du clos des fées compte 20 logements. Outre les maisons individuelles, on compte une maison C est peu à l échelle d une métropole, mais à commune, deux gîtes et des lieux d activités centrés l échelle de Paluel, bourg normand de 500 âmes, sur le jardinage : le site est en effet à proximité de cela représente un nouveau quartier. L opération jardins très visités par les touristes du monde entier. est construite aux limites de la commune, sur une Les différents édifices sont construits suivant des ancienne parcelle agricole ouverte sur la mer et la modes constructifs anciens mais mis en œuvre de campagne. Composée essentiellement de maisons manières contemporaines. individuelles, elle est une alternative aux lotissements pavillonnaires stéréotypés. La couverture hybride des logements, une toiture à deux pans dont l un est en zinc prépatiné clair et Le plan général donne la priorité aux espaces publics : l autre en chaume, est représentative de cette attitude. la circulation automobile est cantonnée en périphérie Les architectes de l agence COBE utilisent à grande du terrain, le reste des voies étant constitué de rues échelle le jonc de chaume pour les toitures orientées piétonnes ou de placettes. L aménagement paysager au nord, vers la mer. Celles orientées au sud, vers tient une grande place dans la qualité du projet, que le village, sont couvertes en zinc. Cependant, c est l on peut présenter comme un parc habité. l exposition au soleil, plus qu aux intempéries, qui a La préservation d une grande surface de sol végétal guidé ce choix. autorise le drainage naturel des eaux de pluies. Une Les logements sont équipés d appareils utilisant des portion du parc est constituée de sculptures rendant énergies renouvelables. Le zinc est employé là où les hommage à la fée électricité, une allusion évidente à émergences de toitures - capteurs pour l eau chaude la production d énergie électrique qui tient une grande sanitaire, conduits d évacuation des poêles à bois - place à Paluel puisque ce bourg accueille depuis 1986 nécessitent un matériau garantissant une étanchéité une centrale nucléaire. irréprochable. Photos : Luc Boegly, France. Dessin : COBE Architecture, France. 12 Focus on Zinc / No 13

15 No 13 / Focus on Zinc 13

16 Suède Lieux d'entreprises Raket Skolan Kiruna Architecte(s) Mats Jakobsson, Arkitekt SAR/MSA Entreprise Winther Bygg AB Technique(s) VMZ Profil agrafé Aspect(s) ANTHRA-ZINC Surface m 2 L école de la fusée Parmi les villes au destin singulier, Kiruna tient une explicitement référence à cet univers de conquête de place de choix. Ses dix-huit mille habitants résident l espace, soulignant la vocation scientifique de la cité dans la commune la plus australe de la Suède, en polaire. Les fenêtres de la façade principale sont des pleine Laponie, à 145 kilomètres au nord du cercle cercles colorés figurant les tuyères d une fusée prête polaire arctique. La présence de minerai de fer et à décoller. L usage d un revêtement d écailles en zinc d or a justifié la création en 1900 d une cité au sein prépatiné anthracite capable de résister aux rigueurs d un territoire inhospitalier du fait de son isolement du climat renforce la présence de ces ouvertures et et de son climat. fait référence au bouclier thermique des navettes spatiales américaines. Kiruna a sans doute les pieds dans la glace, mais garde la tête dans les étoiles. En parallèle à l activité Si le choix du zinc fait aussi écho au minerai que minière dévorant son sous-sol, la ville a l ambition l on extrait du sous-sol de la ville, l idée de mobilité de devenir une porte du ciel. Des fusées et ballons présente dans cette fusée architecturale renvoie à sondes sont lancés à proximité. Airbus vient de une problématique typiquement Kirunienne. En effet, choisir d y faire les tests grands froids pour certains minée par les galeries d exploitation, la ville menace de ses avions, mais surtout, la société Spaceport de s effondrer. Son déplacement est programmé : Sweden envisage d y implanter ses premiers vols il devrait être achevé en Un délai qui devrait spatiaux commerciaux. permettre l école fusée d allumer ses réacteurs, pour atteindre une nouvelle rampe de lancement! La Raket Skolan - l école fusée - est un bâtiment d enseignement qui ne craint pas de faire 14 Focus on Zinc / No 13

17 Photos : Bosse Lind, Suède. Dessin : Mats Jakobsson, Arkitekt SAR/MSA, Suède. No 13 / Focus on Zinc 15

18 Royaume Uni Lieux d entreprises Bijouterie, Londres Architecte(s) John Zhang - DSDHA Entreprise Roles Broderick Roofing Ltd. Technique(s) Panneaux profilés localement Aspect(s) PIGMENTO rouge terre Surface 120 m 2 L orfèvre et l architecte Les nouveaux locaux du bijoutier Alex Monroe tiennent pleine expansion. Le commanditaire voulait retrouver dans un mouchoir de poche : un atelier de fabrication, l ouverture vers l extérieur de ses précédents bureaux. une boutique, des locaux de stockage et des bureaux L architecte a utilisé une structure en panneaux se partagent une surface de 120 m 2 répartis sur cinq préfabriqués de bois massif, autorisant de grands niveaux. L édifice serait banal dans une ville japonaise. percements dans une épaisseur de mur minimale. Ces Deborah Saunt et David Hill, de l agence DSDHA, le fenêtres sont à peine perceptibles depuis la rue : elles compare volontiers aux pencil biru (littéralement disparaissent derrière les lignes plissées de la façade. immeubles-crayon). Ces micros tours élevées sur Des ailettes de section carrée recouvertes de zinc de minuscules terrains sont une figure familière des PIGMENTO rouge forment un filtre entre l espace privé métropoles nippones. Cependant, nous ne sommes et l espace public. Elles reprennent le motif de plissé pas à Tokyo, mais à Londres, dans le secteur protégé des façades. Le travail du zinc se veut l équivalent de de Snowfields. La silhouette du Shard, gratte-ciel l orfèvrerie dans le domaine du bâtiment, recherchant dessiné par Renzo Piano, pointe à l horizon. La masse une finesse rare dans le travail de la matière, célébrant du Guy s Hospital est un autre appel à la verticalité. le retour de l artisanat au cœur de la ville. Bien que de taille modeste, la bijouterie fait écho à ces imposants bâtiments par la modénature de sa façade, une série de lignes verticales emphatisant sa hauteur. Au sommet de la boutique, une terrasse dissimulée par des gardes corps pleins offre un tête-à-tête avec le ciel, comme dans une tour. Avant d emménager à Snowfields, Alex Monroe partageait des locaux avec DSDHA. Le bijoutier confia à son colocataire le soin de dessiner son nouveau siège sur une parcelle triangulaire placée à la rencontre d un immeuble et d une arrière-cour. L implantation suit l ordre de la ville : alignée avec l immeuble existant sur rue, le nouveau bâtiment vient former une proue terminant cet ensemble historique. L ambition du projet est inversement proportionnelle à sa taille : le bâtiment est la véritable vitrine d une marque en Photos : Dennis Gilbert, Royaume Uni. Dessin : John Zhang, Royaume Uni. 16 Focus on Zinc / No 13

19 No 13 / Focus on Zinc 17

20 Japon Équipements publics Ito International Research Center, Tokyo Architecte(s) Kohyama Atelier Entreprise Kajima Corporation Dohkin Co., Ltd. (couverture) Technique(s) VMZ Joint debout Aspect(s) QUARTZ-ZINC Surface 810 m 2 Continuités durables Véritable ville dans la ville, le campus de Hongo de l intégration du nouvel édifice dans un ensemble l université de Tokyo a été entièrement reconstruit constitué de bâtiments majoritairement revêtus de après le tremblement de terre de 1923 dans un style carreaux de terre cuite de dimensions semblables à néo-gothique. À partir des années 70, l ensemble du celle de la brique. Mais sa mise en œuvre comme site a été placé sous la responsabilité de l architecte revêtement et non comme matériau structurel, le Hisao Kohyama, qui s est efforcé de concilier le décalage inhabituel des percements, l utilisation de souci de préservation de l identité du site avec les porte-à-faux inscrivent l architecture dans un registre impératifs de développement d une université de contemporain. rayonnement international. Le Ito Research Center est Dans l esprit de l architecte, le nouveau centre devait une des dernières œuvres construites de Kohyama être plus qu un simple bâtiment : il devait aussi jouer dans l enceinte universitaire. Il reçoit des chercheurs le rôle de porte du campus, et devenir un nouveau japonais et internationaux travaillant sur des lieu de rencontre entre le public, les chercheurs et les questions liées aux relations internationales. étudiants. Dans le contexte tokyoïte, l Ito center, nommé d'après La place centrale remplit parfaitement ce rôle. Le le donateur, a des allures européennes. Son plan choix exclusif de matériaux naturels se patinant avec en U délimite une place ordonnancée à l italienne, le temps devrait inscrire l édifice dans la durée, confie tandis que son couronnement en zinc lui donne une Arata Ayai, architecte chargé du développement de allure d immeuble haussmannien. Si l architecte a ce projet au sein de l Atelier Kohyama. réalisé l esquisse de tous les bâtiments entourant cette place, il n a été chargé de l'exécution complète L Ito Center est construit pour cent ans : une éternité, que de ceux occupant sa partie centrale et son aile dans une ville où l'espérance de vie moyenne d un latérale gauche. La simplicité de l architecture n est édifice dépasse à peine une vingtaine d années! qu apparente, et cache une grande complexité qui se révèle au fur et à mesure que l on parcourt le bâtiment. Les colonnades au rez-de-chaussée, en grès rouge d Inde, reconstituent un entre-deux appelé Engawa dans l architecture traditionnelle japonaise. Les façades en briques contribuent à 18 Focus on Zinc / No 13

21 Photos : Shigeo Ogawa, Japon. Dessin : Kohyama Atelier, Japon. No 13 / Focus on Zinc 19

22 Suisse Habitat individuel Garage, Spa, Montlingen Architecte(s) Davide Macullo Entreprise Meile Metallbau AG Technique(s) VMZ Joint debout Aspect(s) PIGMENTO rouge terre Surface 160 m 2 Monument domestique Un objet étrange surgit par surprise dans un Le bloc de zinc aux fonctions hybrides joue lotissement pavillonnaire du canton de Saint-Gall, délibérément la carte du mystère. La multiplication en Suisse. Est-ce une sculpture, l ultime fragment des joints saillants gomme totalement la porte du d une construction plus vaste aujourd hui disparue? garage, qui reste imperceptible tant qu elle n est pas ouverte. Pour l architecte, la teinte rouge du Ce cube en PIGMENTO rouge interroge d autant PIGMENTO donne au zinc un aspect inhabituel, celui plus qu il se présente comme un bloc muet, sans d un matériau brut qui serait issu directement de la fenêtres, structuré par des joints au relief très terre. Il introduit une couleur absente dans ce secteur marqué. Le projet naît de la volonté d un propriétaire résidentiel, mais pourtant complémentaire du vert de transformer son garage. Consulté, l architecte dominant dans le quartier. Les lignes verticales et Davide Macullo propose une surélévation permettant horizontales des joints brouillent l échelle de cette d exploiter les droits à construire restants sur la petite extension, tout en apportant un jeu d ombre parcelle par un mariage incongru : un spa sera dynamique creusant ou gommant la surface de ce installé au-dessus des véhicules. Le programme bloc en fonction de l ensoleillement. favorise l introversion, le repli sur l intime : les propriétaires pouvant évoluer dans le plus simple L objet ne renie pas une dimension industrielle : appareil, aucune ouverture n est pratiquée vers les par son dessin, il évoque les nombreuses usines de maisons environnantes. Seul est permis la vue vers ce canton et semble en partager l ADN, rendant un le ciel. Un revêtement en bois appliqué sur les murs hommage au dynamisme de la population locale, intérieurs du spa renforce la dimension chaleureuse explique Davide Macullo. Un monument déguisé en du lieu. La découpe du matériau est pensée pour spa, en somme. accentuer le rapport au corps : les plinthes, les lattes, renvoient à une mesure humaine, domestique. 20 Focus on Zinc / No 13

23 Photos : Paul Kozlowski, France. Dessin : Davide Macullo, Suisse. No 13 / Focus on Zinc 21

24 France Équipements publics Carrousel des Olivettes, Nantes Architecte(s) IN SITU Architecture Entreprise Maguero Couverture Technique(s) VMZ Joint debout Aspect(s) QUARTZ-ZINC Zinc naturel PIGMENTO rouge terre Surface m 2 Un toit pour compagnon En une vingtaine d années, la ville de Nantes hétéroclite de la Cour des Arts. À son sommet, on s est imposée comme une des scènes majeures note un objet étrange parfois comparé à une yourte de l architecture française. Le réaménagement, métallique. L immeuble est à proximité d une voie notamment celui de l île de Nantes portait sur un très passante, difficilement compatible avec ancien secteur industriel de plus de trois kilomètres le logement qui renvoie à l idée de calme. Je voulais carrés. Au regard de telles opérations, le projet faire une toiture qui donne l idée du moelleux d un du Carrousel des Olivettes est de taille modeste. pouf, déclare sans détours Patrick Beillevaire. Les Il concerne la construction d une quarantaine de compagnons du devoir avaient leur bureau au rezde-chaussée de l immeuble qui occupait auparavant logements mais il s inscrit dans une opération de restructuration d un quartier proche du centre, la parcelle. Je souhaitais que l on puisse retrouver les où se mélangeaient la petite industrie, l artisanat notions de savoir-faire artisanal dans la fabrication et le stockage de denrées alimentaires. L agence In de cette toiture. La forme est obtenue par déformation Situ avait réalisé la Cour des Arts, première tranche d une courbe de double révolution. Pour la construire, de réhabilitation du quartier, en recréant un parcours il a fallu assembler des arbalétriers courbés à chaud, public traversant un ancien dépôt d omnibus, comme dans la construction de navire, les zingueurs métamorphosé en une sorte de passage XIX e siècle, ont fabriqué les écailles. Les savoir-faire du couvreur, et se poursuivant dans un jardin aménagé en le plâtrier, le serrurier métallique étaient très sollicités cœur d îlot. L écriture architecturale mélangeant durant la réalisation, termine Beillevaire. Le zinc se allègrement les matériaux reflétait l esprit du lieu. pliait aux multiples intersections et changements de Assembler des matériaux de façon juste est la tâche pente générés par ce volume inhabituel. Un travail la plus compliquée pour l architecte, déclare Patrick qui s apparentait à de la haute couture pour Beillevaire, associé et co-fondateur de l agence In l entreprise chargée de la couverture, une toiture Situ. Nous voulions travailler dans ce registre, qui qui rend hommage à la dextérité des compagnons permettait aussi d évoquer la multiplicité des histoires du bâtiment tout en servant de signal urbain. du quartier. Le Carrousel des Olivettes mélange allègrement couleurs et matériaux et reprend le style architectural 22 Focus on Zinc / No 13

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset (en angleterre) Un cottage en open space Sur les ruines d anciennes écuries, l architecte londonien David Kohn a réinventé une maison de 250 m 2, de briques et de bois, entièrement ouverte sur la campagne.

Plus en détail

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château centre d interprétation de l architecture et du patrimoine Localisation

Plus en détail

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation Département de la Manche Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal Elaboration Pièce n 1 : Rapport de présentation Pièce n 1c: Cahier de recommandations architecturales,

Plus en détail

4 IDEA 02-12 Maison Stocker Lee, Rancate/TI

4 IDEA 02-12 Maison Stocker Lee, Rancate/TI 4 IDEA 02-12 Maison Stocker Lee, Rancate/TI Les arrondis au pied de la façade donnent une impression de flottement de l habitation IDEA 02-12 5 La finition de la façade est parfaite, chaque joint étant

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

le bâtiment administratif

le bâtiment administratif Le bâtiment administratif 1, avenue du Rock n Roll L-4361 Esch-sur-Alzette le bâtiment administratif le bâtiment administratif La construction à Belval du premier bâtiment administratif pour le compte

Plus en détail

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement Réalisation : Michèle PRAX urbaniste - Caroline GIORGETTI SITES ET PAYSAGES paysagiste

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

Relocalisation des services de proximité Rive gauche

Relocalisation des services de proximité Rive gauche Relocalisation des services de proximité Rive gauche 1- Présentation du projet - Localisation La ville d Amiens souhaite regrouper différentes activités du Secteur Rive Gauche aujourd hui «éclatées» sur

Plus en détail

CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS

CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS ZONE APPLICABLE : C-308 Ce secteur est caractérisé par un tissu urbain espacé, constitué de bâtiments isolés et d une architecture d exception. La zone est

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ÉCRITE Sommaire : Art. 1 BUT DU REGLEMENT Art. 2 PORTEE DU REGLEMENT Art. 3 AFFECTATIONS Art. 4 SURFACES CONSTRUCTIBLES Art. 5 ALIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes

construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes Frugalité construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes à nantes -44 - Charles-Henri Tachon architecture & paysage Mercurey : rue de champ Ladoit 71640 Paris : 10 bis, rue Bisson 75020

Plus en détail

Quar tier de Kerdrain

Quar tier de Kerdrain Quar tier de Kerdrain Maison, 6 rue Sombreuil 9, rue Cadoudal Maison des années 30. Cette maison a sans doute vue l intervention d un architecte. L aspect «Unicum» vient avant tout de la symétrie axiale

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Guinée*Potin Architectes

Guinée*Potin Architectes FOOTCHEBALL - PLAYGROUND POUR LE VOYAGE A NANTES 2014 / NANTES / 44 TERRAIN DE FOOTCHEBALL, PLAYGROUND, VOYAGE A NANTES 2014 / NANTES / 44 Fiche d identité Programme Réalisation du Footcheball : dans le

Plus en détail

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4 433 CHABANEL GROUPE DAYAN Depuis 1986, le Groupe Dayan est un pionnier dans la mise en valeur du patrimoine immobilier de Montréal. La vision de son président, Georges Dayan, consiste à optimiser la valeur

Plus en détail

BANQUE D IMAGES www.havremontreal.qc.ca

BANQUE D IMAGES www.havremontreal.qc.ca Réaménagement de l autoroute Bonaventure à l entrée du centre-ville Sommaire des études de faisabilité Avril 2007 BANQUE D IMAGES www.havremontreal.qc.ca Autoroute_Bonaventure_vue_aérienne_2004.jpg Vue

Plus en détail

UN BIDONVILLE DE MADRID: EL SALOBRAL Le plus critique en terme de MARGINALITE: 20 hectares le long d une autoroute 224 familles 318 «chabolas» des services publics inexistants: ni eau, ni électricité,

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2.1 CONTEXTE, ENJEUX La recomposition urbaine du secteur délimité par les boulevards Périphérique, Victor Hugo et du Général Leclerc - dit «Triangle» - est un

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010

La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010 La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010 En 2004, Vitra lance une collection Home, qui se compose aussi bien de classiques du design, de rééditions que de produits de créateurs contemporains.

Plus en détail

4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve. Critique du jury

4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve. Critique du jury Construction d un Planétarium et d un Centre des Sciences et de la Nature Page 21 Concours d'architecture, concours de projets en procédure ouverte Rapport final du jury 4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

Abri. Abri-Ombre-Espace-Lumière

Abri. Abri-Ombre-Espace-Lumière Abri-Ombre-Espace-Lumière Optimiser et agrandir son espace de vie en créant une ambiance intime, chaleureuse et accueillante, profiter agréablement de l extérieur de sa maison, offrir au public des espaces

Plus en détail

Patrimoine Architectural et Archéologique

Patrimoine Architectural et Archéologique Patrimoine Architectural et Archéologique Université de Strasbourg / Master 2 Couleur, Architecture - Espace Recherche et analyse de la coloration historique et architecturale Adresse du site: 3 rue du

Plus en détail

comestibles Question 7 : 6 Question 8 : 1907 Question 4 : Clefs et cadenas Question 5 : serrurerie - boutique Question 6 : charcuterie -

comestibles Question 7 : 6 Question 8 : 1907 Question 4 : Clefs et cadenas Question 5 : serrurerie - boutique Question 6 : charcuterie - Réponses aux questions :Question 1 : A-B Question 2 : 1912 Question 3 : N 5-18-30-36 Question 4 : Clefs et cadenas Question 5 : serrurerie - boutique Question 6 : charcuterie - comestibles Question 7 :

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

BOIS MASSIF ET TRADITION TEXTE : PATRICIA PARQUET. PHOTOS : ATELIER DU CYCLOPE.

BOIS MASSIF ET TRADITION TEXTE : PATRICIA PARQUET. PHOTOS : ATELIER DU CYCLOPE. CONSTRUIRE BOIS MASSIF ET TRADITION COSSU, FLAMBANT NEUF, LUMINEUX, CE CHALET EN BOIS MASSIF EST IMPLANTÉ SUR LES HAUTEURS DE SAINT-GERVAIS EN HAUTE-SAVOIE. LE MONT-BLANC D UN CÔTÉ ET LA CHAÎNE DES FIZ

Plus en détail

5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE

5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE 5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE Ecriture architecturale composition et volumes contemporains Pour l ensemble des bâtiments, nous avons puisé notre vocabulaire architectural dans un registre contemporain

Plus en détail

Le Clos de Baccharis 43

Le Clos de Baccharis 43 Le Clos de Baccharis 43 Le TOIT GIRONDIN Présentation du Toit Girondin Société anonyme coopérative de production d habitations à loyer modéré Société à capital variable (150 000 euros) 44 Le TOIT GIRONDIN

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

SCHOTT et l architecture

SCHOTT et l architecture SCHOTT et l architecture Verres antireflets SCHOTT Des solutions inédites en verre pour l architecture et le design Verres de décoration Eclairage par fibres optiques SCHOTT, groupe technologique international,

Plus en détail

Les Gratte-Ciel : une autre utopie réalisée

Les Gratte-Ciel : une autre utopie réalisée Les Gratte-Ciel : une autre utopie réalisée Nous sommes un groupe de 26 secondes professionnelles (G.A SEN, MRCU). Le mardi 25 septembre nous sommes allés visiter le quartier des Gratte-Ciel à Villeurbanne.

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

réagencer rénover réhabiliter son appartement

réagencer rénover réhabiliter son appartement réagencer rénover réhabiliter son appartement Carine Merlino Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-212-11773-6 049 chapitre 3 Comment optimiser son espace vital Une opération de rénovation ou de réhabilitation

Plus en détail

Architecture Durable & BOIS 1

Architecture Durable & BOIS 1 Architecture Durable & BOIS 1 Surélévation et extension / chantier Prouesse architecturale Restructuration, extension par l arrière, surélévation en façade! Réalisé par : Pierre-Olivier Chanez Photos :

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES

CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES PAULILLES, SITE DE L ANCIENNE DYNAMITERIE NOBEL PARTI ARCHITECTURAL ALEP, INCA, APHYLLANTHE, BRLI,

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr PERMIS DE CONSTRUIRE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE? :... 03 PC1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 PC2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 PC3 : LE

Plus en détail

Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE

Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE 16-05-2013 14 Architecture Le beau geste citoyen de la Société Générale Société Générale rénove l une de ses agences historiques à Casablanca. Ce chantier

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER La cité radieuse est haute de 17 étages et regroupe 337 appartements (137x 56 x 24m). Le toit comporte une école maternelle, une piste

Plus en détail

Retouche. de perspectives. Doc Baumann. Traduction et adaptation Danielle Lafarge. pour la photo d'architecture et de paysage

Retouche. de perspectives. Doc Baumann. Traduction et adaptation Danielle Lafarge. pour la photo d'architecture et de paysage Doc Baumann Retouche de perspectives pour la photo d'architecture et de paysage Traduction et adaptation Danielle Lafarge Groupe Eyrolles, 2006, ISBN- 2-212-12018-4 PRÉPARER LES CALQUES 9 Avant de tracer

Plus en détail

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle Barthélémy-Vimont et Centre Wiliam-Hingston Autre(s) appellation(s) 2. No. dossier 45 3. No. réf. Archives CSDM 42B-42C / 42B-42C 4. ANNÉE de construction 1972

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis?

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis? GUIDE PRATIQUES GUIDE PRATIQUE AUTORISATION TRAVAUX avez-vous le permis? Vous envisagez de faire réaliser des travaux? Attention, de la construction d une maison à la rénovation des combles en passant

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

Le bardage solaire intégré au bâti

Le bardage solaire intégré au bâti LE BARDAGE SOLAIRE, SOURCE DE REVENUS Le bardage solaire intégré au bâti Tour CIS, Manchester 391.00 kwc Les systèmes de bardage mur-rideau de Solarcentury sont proposés dans toute une gamme de configurations

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

«Le voyage, leçons pour la citoyenneté» Geddes

«Le voyage, leçons pour la citoyenneté» Geddes Le plan Cerda Texte Une ville «réticulaire, ouverte, égalitaire» L Extension (l Eixample en catalan) commença dès 1860 avec le plan de Cerdà. Ce plan prit consistance par la convergence de deux facteurs.

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

sommaire le permis de construire

sommaire le permis de construire 3 sommaire le permis de construire est un document administratif qui permet à l administration de vérifier qu un u projet de construction respecte les règles d urbanisme en vigueur. Dans quels cas faut-il

Plus en détail

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16 2011 Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives De l atmosphère restituée des anciennes bâtisses à l esprit de modernité des maisons contemporaines, les dallages et margelles PIERRA signent

Plus en détail

ETAT DES LIEUX : LES COULEURS DE CROZET

ETAT DES LIEUX : LES COULEURS DE CROZET NUANCIER COMMUNAL 2010 Document annexe au règlement du Plan Local d Urbanisme ETAT DES LIEUX : LES COULEURS DE CROZET Document non diffusable sans autorisation Commune de Crozet 01170 Sommaire Urbanisation

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

n o u s b o u g e o n s L ÉCOLE AUTREMENT AVEC LES ÉQUIPEMENTS SCOLAIRES MOBIL

n o u s b o u g e o n s L ÉCOLE AUTREMENT AVEC LES ÉQUIPEMENTS SCOLAIRES MOBIL n o u s b o u g e o n s L ÉCOLE AUTREMENT AVEC LES ÉQUIPEMENTS SCOLAIRES MOBIL MOBIL WERKE AG VOTRE PARTENAIRE LORSQU IL S AGIT D AMÉNAGEMENT SCOLAIRE ET DE CENTRE DE FORMATION FORME FONCTION DESIGN L

Plus en détail

Le pôle économique by Concept-Ty AVENUE GÉNÉRAL DE GAULLE, SAINT-MALO

Le pôle économique by Concept-Ty AVENUE GÉNÉRAL DE GAULLE, SAINT-MALO INfiniTY Le pôle économique by Concept-Ty AVENUE GÉNÉRAL DE GAULLE, SAINT-MALO Une construction emblématique, au design novateur La Ville de Saint-Malo en concertation avec le Promoteur Concept-TY ont

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Propriété Industrielle

Propriété Industrielle 6 l organisation de la Propriété Industrielle Le 0 mars 88, les pays signataires de la Convention d Union de Paris se sont engagés à créer un service spécial de Propriété Industrielle. C est dans ces conditions

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE juillet 2011 1 ARTICLE 1 : DEFINITIONS > Publicité par affichage : A l exclusion des enseignes et préenseignes, constitue une publicité, toute

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS

VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS Avis de motion donné le 18 janvier 2010 Adopté le 1 er février

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

Immeuble dit résidence Les Gémeaux

Immeuble dit résidence Les Gémeaux Immeuble dit résidence Les Gémeaux Flaine Forêt Arâches-la-Frasse Dossier IA74000949 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole

Plus en détail

Table des matières. 11.1 Contexte 1. 11.2 Zones visées 1. 11.3 Travaux assujettis 1. 11.4 Contenu du PIIA 2

Table des matières. 11.1 Contexte 1. 11.2 Zones visées 1. 11.3 Travaux assujettis 1. 11.4 Contenu du PIIA 2 Table des matières Page 11.1 Contexte 1 11.2 Zones visées 1 11.3 Travaux assujettis 1 11.4 Contenu du PIIA 2 11.4.1 L aménagement du site 2 11.4.2 La conception architecturale 3 11.4.3 L aménagement paysager

Plus en détail

Une toiture cintrée. dans un environnement rural

Une toiture cintrée. dans un environnement rural maison Architectes-Bâtisseurs Architecte et photo: Thierry Noben - Tél. 00 352 39 79 62 Architectes-Bâtisseurs: 0800 99 058 Une toiture cintrée dans un environnement rural C Voici une maison qui prend

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Les devantures commerciales

Les devantures commerciales Cahier technique N 4 Autres cahiers disponibles : N 1 - Les enseignes dans la Ville N 2 - Les menuiseries N 3 - Le ravalement des façades dans la Ville N 5 - Le permis de construire et les autres formalités

Plus en détail

L art de la conception

L art de la conception c h a l e t L art de la conception Photos : Atelier du Cyclope Texte : Vincent Girardet Le cadre est beau, mais le terrain était compliqué. À cause de l orientation et de la déclivité des lieux, il fallait

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Présentation du projet Réunion publique Jeudi 1er Octobre 2015 Historique - Bâtiment acheté en 2004, par la Municipalité,

Plus en détail

MATERIAUX. Bois, métal ou les deux?

MATERIAUX. Bois, métal ou les deux? MATERIAUX Bois, métal ou les deux? 78 En matière de matériaux de structure pour véranda, l aluminium se taille incontestablement la part du lion, loin devant le bois. Celui-ci n a pourtant pas abdiqué

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS LOCALISATION :

HISTOIRE DES ARTS LOCALISATION : HISTOIRE DES ARTS LA PYRAMIDE DU LOUVRE ARCHITECTURE LOCALISATION : Place du palais royal Aile nord côté rue de Rivoli Arc de triomphe du carrousel Pavillon de l horloge La pyramide du Louvre au centre

Plus en détail

Sommaire. . Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes. I/ Le projet, analyse historique

Sommaire. . Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes. I/ Le projet, analyse historique Le Centre Pompidou Sommaire I/ Le projet, analyse historique. Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes II/ Analyse architecturale III/ Interprétation

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

ENSEMBLE RÉSIDENTIEL jenbach a

ENSEMBLE RÉSIDENTIEL jenbach a ENSEMBLE RÉSIDENTIEL jenbach a Des études internationales promettent à la construction en bois un brillant avenir. Jusqu à récemment, la composante écologique était prépondérante, désormais les arguments

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WORLD TRADE CENTER ROISSY,FRANCE. Axel Schoenert architectes

DOSSIER DE PRESSE WORLD TRADE CENTER ROISSY,FRANCE. Axel Schoenert architectes P R O J E T DOSSIER DE PRESSE WORLD TRADE CENTER ROISSY,FRANCE Axel Schoenert architectes Axel Schoenert architectes en charge de la conception du bâtiment du World Trade Center de Roissy en France. S

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

Cassettes. flexible building. sustainable thinking.

Cassettes. flexible building. sustainable thinking. Cassettes flexible building. sustainable thinking. flexible building. sustainable thinking. ALUFORM se met au vert : investir et bâtir en étant responsable pour l avenir Aujourd hui plus que jamais avec

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail