L ouverture à l international de l Artisanat de Loire-Atlantique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ouverture à l international de l Artisanat de Loire-Atlantique"

Transcription

1 12 L ouverture à l international de l Artisanat de Loire-Atlantique Pour inaugurer le Métiers Atlantique nouvelle formule, nous avons souhaité travailler sur l Artisanat et l international. Ce sujet n est pas souvent traité car Artisanat ne rime pas naturellement avec international en France. Et pourtant! En réfléchissant à ce thème, il nous est venu de très nombreux exemples illustrant l ouverture internationale du secteur des métiers. La CMA d abord qui depuis des décennies assure des échanges serrés avec son homologue allemande de Bielefeld et d autres pays, notamment africains. Les entreprises ensuite qui abordent sans complexe désormais les marchés étrangers où l Artisanat français est apprécié. Et enfin les apprentis en formation ou formés qui essaiment dans le monde entier. Nous n avons pu faute de place citer tous les exemples que nous avions envisagés mais vous noterez que l essentiel y est. Oui, nous pouvons l affirmer : l Artisanat de Loire-Atlantique, à travers sa CMA, ses entreprises et ses apprentis, tient dignement sa place dans l ouverture à l international. Un potentiel de développement pour l économie artisanale l Les savoir-faire des entreprises artisanales sont plébiscités à l étranger. Elles détiennent un savoir-faire rare, fortement auréolé de la «marque France». Certaines fournissent des prestations «sur-mesure», plutôt que des produits standardisés. D autres possèdent un savoir-faire manuel introuvable ailleurs que dans l artisanat français. Mais le secteur artisanal ne représente encore qu un exportateur sur trois en France. Faible capacité d investissement, freins psychologiques, barrière de la langue, la CMA aide les chefs d entreprise à lever ces obstacles. Elle organise chaque année de nombreux échanges avec des pays européens pour les artisans. Elle promeut à travers son centre de formation d apprentis, le CIFAM, l ouverture des jeunes à l international pour valoriser des talents, adaptés à un monde économique en perpétuel mouvement. Le monde économique change, les échanges internationaux évoluent. En France, si l artisanat s inscrit principalement dans l économie de proximité, près de entreprises artisanales exportent, soit 30 % des exportateurs. Pourtant, la valeur exportée est faible et très en-deçà des performances qui pourraient être attendues. Qu ils s agissent des métiers de bouche, des métiers d art ou autres secteurs professionnels, tous ont leur place dans cette ouverture à l international. La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire-Atlantique (CMA 44) n est pas sans ignorer la création de valeur et le potentiel de développement que les marchés à l international peuvent apporter aux entreprises ligériennes. Si ses missions sont axées prioritairement sur le développement de services de proximité dédiés aux entreprises, elle consacre aussi du temps à l organisation d échanges avec différents pays : Allemagne, Maroc, Canada, Espagne, pays africains francophones L ACCOMPAGNEMENT DE LA CMA À L ÉTRANGER L ouverture à l extérieur s est d abord traduite par un jumelage partagé CMA Loire-Atlantique / CMA Vendée avec la CMA de Bielefeld en Allemagne. «Nos deux pays travaillent ensemble politiquement et économiquement. Le fonctionnement de nos structures consulaires et nos tissus industriels sont proches. Les ponts avec l Allemagne sont nombreux, notamment dans le secteur de la production et de la sous-traitance. Tous les ans, nous organisons avec ce pays de nombreuses rencontres et projets en faveur des entreprises et des apprentis du CIFAM, mais aussi entre élus et cadres de la Chambre consulaire outre-rhin pour créer les conditions de connaissance et de partage» explique Joël FOURNY, président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire-Atlantique.

2 13 Passage de la CMA de Bielefeld lundi En novembre, bref passage de 2 cadres de la Chambre de Métiers allemande à Sainte Luce sur Loire : Wolfgang BORGERT, secrétaire général adjoint et Siegfried MULHENWEIG, directeur de la Communication. Au programme échanges sur les pratiques avec leurs homologues français. Depuis plus de trente ans, le jumelage franco/allemand a permis l initialisation dans les deux sens de déplacements d entreprises dans le cadre de salons professionnels avec souvent des visites d entreprises sur place. Les liens sont forts et les rencontres régulières. «Nous répondons à des demandes ponctuelles concernant des opportunités. Mais notre volonté est avant tout d organiser des missions collectives. Pour le secteur de la production, nous avons amplifié les missions avec Bielefeld. Nous emmenons des entrepreneurs au salon de l industrie de Hanovre, un des plus gros salons mondiaux. Là-bas, ils s imprègnent de l environnement industriel local. Des interprètes les accompagnent. Ils observent les tendances, réalisent veille technologique, économique et commerciale» précise Arnaud BICHON, conseiller développement des entreprises au Service conseil et formation de la direction des affaires économiques de la CMA. L OUVERTURE À L INTERNATIONAL DES ENTREPRISES ARTISANALES Récemment, une étude, réalisée par l Institut Supérieur des Métiers en lien avec l Université de Savoie auprès de 702 entreprises artisanales exportatrices en France a montré que la participation aux salons internationaux est relativement faible : seul un tiers des entreprises participe à des salons à l étranger ; 43 % prennent part à des salons internationaux en France et 30 % ne participe jamais à ce type de manifestations. Ce faible effort de prospection via les salons est en partie lié à la faible capacité d investissement des entreprises. C est pourquoi, la CMA n hésite pas dans le cadre des échanges à l international à organiser ce genre de voyage. Salon Seafood, produits de la mer, à Bruxelles pour le secteur de l agro-alimentaire. Salon de la conserverie à Vigo en Galice (Espagne). «En 2000, nous y avions emmené des poissonniers, des charcutiers et des traiteurs. Outre le salon, nous leur avions fait visiter une conserverie locale, des marchés et différents lieux de distribution» se souvient Arnaud BICHON. Des séjours pour tordre le coup aux idées reçues sur la maîtrise de l hygiène en Espagne, par exemple. Et d où revenir plutôt avec des idées pour améliorer ses pratiques : «À son retour, un poissonnier de Talensac a changé la présentation de ses produits sur ses étals.» Les freins psychologiques sont un autre facteur de la faible prospection à l international. Issus de la technique, de la production, les artisans n ont pas toujours les clés pour s ouvrir vers l extérieur. Leur mobilité est souvent restreinte au département. Ils occupent des postes relativement sédentaires et se créent beaucoup d obstacles. Les missions collectives présentent l avantage de les rassurer. Elles démontrent que la barrière de la langue n est pas toujours insurmontable : «Ils ne sont plus tous seuls, ils ont moins peur de communiquer. Ils échangent entre eux, découvrent d autres méthodes d organisation, de management, de développement commercial. Ils notent ce qui peut être reproductible chez eux» ajoute Arnaud BICHON. L entreprise CHATAL à Herbignac en a fait l expérience il y a quelques années. Lors d un voyage en Allemagne, cette entreprise d usinage qui fabrique des pièces mécaniques pour l aéronautique a revu toute son implantation de machines suite à une visite d entreprise allemande. «Elle envisageait un agrandissement de son atelier. À son retour, elle a repris ses plans et tout modifié. Les gains de productivité ont contribué au développement de l entreprise. De 45 salariés, elle en compte 160 aujourd hui» raconte Arnaud BICHON.

3 14 La Coupe d Europe de la Boulangerie Les Pellons d Or sont organisés depuis 1993 à l initiative de Jean-Claude CHOQUET et de la Fédération des boulangers de Loire-Atlantique. L objectif est de mettre en compétition des équipes nationales. De nombreux pays européens participent tous les ans à ce concours qui alterne entre Nantes lors du salon SERBOTEL et une ville européenne. Pour l édition 2013, on parle en plus d un concours destiné aux apprentis européens. Aux délices d Arlequin à Montréal mail adressé à la CMA «Je travaille désormais à Montréal Aux Délices d'arlequin. C'est une merveilleuse expérience tant sur le plan personnel que professionnel. Je garde un bon souvenir de mon passage au Cifam de Saint Nazaire et souhaite à tous les nouveaux diplômés d'avoir la chance de faire un jour cette expérience de "l'étranger", notre réputation française est reconnue!» Louis COGNE ex-apprenti boulanger. DE LA DÉCOUVERTE À L EXPORT DE PRODUITS Cette année encore, une délégation de chefs d entreprises allemands et hollandais est venue en mars à Nantes à l occasion du Salon de la sous-traitance industrielle. Au-delà des échanges et des visites, certains artisans vont plus loin et exportent leur production à l étranger. Quand la découverte se transforme en envie de vendre, voire en opportunités à l étranger, la CMA transmet parfois le témoin à la Chambre de Commerce et d Industrie (CCI) qui possède le savoir-faire spécifique. Guillaume et Sophie LE PENHER, artisans d art (verres et bois), installés à Rezé, en ont profité. C est en participant au salon Connecting Day organisé par la CCI qu ils ont pu recruter une stagiaire chinoise. Avec elle, ils ont développé leur marketing vers la Chine et ont réussi à entrer en contact avec l un des plus grands artistes verriers contemporains chinois. Grâce à cette rencontre, ils ont réalisé cette année leurs premières ventes de sculptures dans un salon des arts à Shangaï qui réunissait les 35 meilleurs verriers contemporains du monde. La CMA et la CCI Nantes - Saint-Nazaire travaillent souvent de concert pour monter des projets à l international. Le récent rapprochement entre Nantes et Québec doit contribuer à favoriser les échanges. En 2012, les deux structures ont organisé un voyage outre-atlantique pour un groupe de chefs d entreprise qui a visité un salon professionnel. Et plusieurs entrepreneurs québécois sont venus à Nantes au salon de l industrie. L OUVERTURE À L INTERNATIONAL DES APPRENTIS Une occasion pour la CMA de faire visiter son centre de formation, le CIFAM. «Il est toujours utile pour nous d élargir notre réseau de contacts à l étranger. Nous considérons depuis longtemps que l épanouissement personnel et professionnel des apprentis passe par cette ouverture sur le monde. De nombreux artisans n auraient pas le parcours qu ils ont aujourd hui sans ces expériences d apprentissage à l étranger. La création de talents passe par là» estime Frédéric ENFREIN, directeur du CIFAM. «Après leur séjour, les apprentis reviennent grandis, avec des valeurs culturelles élargies, d autres repères, d autres techniques. Ils se professionnalisent encore plus, acquièrent une plus grande autonomie et une plus forte employabilité» assure le directeur. Un mécanicien de compétition passé par l Angleterre À la fin de sa formation au CIFAM, Régis LEFEUVRE est envoyé du côté de Birmingham pendant un an. «Une expérience super, on devient autonome et on progresse en anglais». Ce séjour, sa passion et la maîtrise de l anglais technique lui permettront de trouver rapidement un poste dans la compétition automobile jusqu à être responsable des PEUGEOT 908 de compétition qui participaient au Championnat du Monde d endurance. Un premier job aux USA Pour Emily PAGE, ancienne apprentie en Métiers d Art au CIFAM, son premier job en 2009 l a envoyée à Washington pour réaliser des encadrements. Chef pâtissier international au Qatar De Londres à Lyon, puis Tunis, la Jordanie et les Emirats Arabes Unis pour Laurent HALLEREAU cet ancien apprenti cuisinier du CIFAM devenu le chef pâtissier des «Four Seasons» basé à Doha au Qatar. Il supervise la mise en place des pâtisseries des différents hôtels de la chaîne.

4 15 La section européenne apprentissage s intègre dans cette dynamique d ouverture à l international. La plupart des projets sont portés par le corps enseignant et l équipe du CIFAM. À travers le jumelage avec la CMA de Bielefeld, le centre de formation procède à des échanges d apprentis dans les 2 pays, mais aussi avec d autres pays européens, l Angleterre, l Italie, l Espagne : visites, séjours courts et longs. Des voyages financés à 50 % par le Conseil Régional des Pays de La Loire pour les séjours effectués pendant la formation et à 50 % par l Union Européenne dans le cadre des séjours Léonardo. «Les apprentis partent alors avec un contrat de travail. Ils profitent de notre réseau à l international pour se lancer. Pour beaucoup, c est un tremplin» témoigne Ivan MOREAU, responsable du secteur pédagogique pour les métiers d art et le tertiaire au CIFAM. DES SAVOIR-FAIRE RECHERCHÉS À L ÉCHELLE INTERNATIONALE L artisanat français et en particulier les métiers de bouche et de l hôtellerie, bénéficient en effet d un facteur fort de différenciation sur les marchés internationaux. Les savoir-faire des artisans sont en effet recherchés à l étranger. «Nous sommes souvent sollicités par des hôtels -restaurants pour y envoyer des apprentis. Ces derniers sont très attendus à l international. Ce n est pas rare qu il y ait proposition d embauche ensuite» relève Ivan MOREAU. De fait, certains artisans finissent carrément par s installer à l étranger comme Franck PASQUIER, artisan boulanger, ancien apprenti du CIFAM. Après avoir roulé sa bosse en France, il est parti en Irlande pour y apprendre la langue d abord, approfondir son expérience professionnelle dans des 5 étoiles ensuite, avant de monter en 2009 sa propre entreprise : une boulangeriepâtisserie à Donegal. Le succès est tel qu il a ouvert, cette année, une deuxième pâtisserie avec une jeune artisane française, originaire d Aigrefeuille, Clotilde RAMBAUD. Bientôt, il lancera aussi les plats à emporter. «Tout ce que nous faisons dans notre fournil ou à la pâtisserie, personne ici ne sait le faire. Nous ne travaillons que des produits frais, tout à la minute. Nous sommes en quelque sorte exceptionnels» décrit l artisan «exporté» à qui quelques anciens chefs français envoient parfois des apprentis «pour qu ils se fassent. Notre métier compte parmi les plus primés à l étranger». affirme-t-il. Franck compte encore longtemps rester «away» de la France comme Matthieu BONNIER, qui ne quitterait pour «rien au monde» Hong-Kong où il est installé et travaille comme consultant et chef cuisinier depuis 7 ans. «Ici, je suis considéré comme un expert. C est d ailleurs pour cette raison que j ai pu obtenir un visa et un certificat de travail. Je suis heureux de promouvoir notre savoir-faire français, nos traditions culinaires et la qualité de notre service hôtelier. Les métiers de l hôtellerie ont ça d extraordinaire qu ils ouvrent toutes les portes vers l étranger. Et ce qu on m offre ici en termes de salaires et opportunités n a rien de comparable avec ce que la France est en mesure de m offrir aujourd hui» conclut Matthieu BONNIER.

5 16 Portraits d exportateurs Sans l international point de salut l Photo Jean-Jacques BERNIER Sophie et Guillaume LE PENHER, artisans d art verre et bois Leur métier? La sculpture mêlant verre et bois. À ce savoir-faire artisanal et artistique s ajoute une activité «alimentaire», la fabrication à la main de miroir pour les prothésistes dentaires. Seuls 6 entreprises dans le monde - deux en France - possèdent ce savoir-faire. «Ce procédé manuel est justement notre atout, celui qui nous a permis d être présent à l export, principalement en Europe, en Allemagne et en Angleterre» explique Guillaume LE PENHER. «Si ce n est pas notre cœur de métier, ce marché de niche nous a permis de devenir plus exigeant avec nous-mêmes, de monter en qualité de travail et en compétences sur un marché stimulant et complexe. Ensuite, Internet et les nouvelles technologies ont clairement facilité nos prises de contact à l étranger et propulsé notre activité. Pour trouver nos distributeurs à l export, nous sommes passés par le web. Nous procédons régulièrement à l envoi de mails de prospection. Nous avons aussi participé à un salon à Cologne spécialisé dans le dentaire qui nous a permis de trouver des parts de marché en Asie.» «En 2009, notre premier séjour en Chine avait pour but le sourcing. Nous cherchions des huiles végétales pour remplacer les détergents et les vernis chimiques. Dès notre premier voyage, les Chinois rencontrés là-bas nous ont affirmé que nous y trouverions un marché pour vendre notre art. Nous n étions même pas dans cette perspective. Notre idée était plutôt de créer chez eux une résidence d artistes.» INTERNET ET PROSPECTION INDIVIDUELLE Grâce à une stagiaire chinoise recrutée lors du Connecting Day, organisé par la CCI, ils ont développé le marketing vers la Chine et réussi à entrer en contact avec l un des plus grands artistes verriers contemporains chinois. En 2011, ce dernier les a invités à un salon des arts à Shangaï. «Nous y avons vendus les deux œuvres que nous présentions. Lors de la vente aux enchères prévue à la fin du salon, les sculptures figuraient parmi 70 autres pièces. Elles se sont vendues en 2 minutes, quatre fois le prix que nous les présentions au Salon Maison et objets à Paris. Désormais, nous sommes attendus au prochain salon en avril 2013 avec 5 pièces» poursuit Guillaume LE PENHER, encore «soufflé» par son aventure professionnelle chinoise. REPÈRES Sophie et Guillaume LE PENHER 23 rue Francis Le Carval Rezé ( «Bientôt, nous espérons toucher le marché américain. Nous participons actuellement à un concours qui pourrait nous permettre d être édité dans LE catalogue du Corning Museum à New-York. Cette bible de la création regroupe 100 œuvres chaque année. Si nous décrochons ce concours, nous allons nous créer une véritable notoriété.» Pour Sophie et Guillaume, leur énorme avantage est de posséder un savoir-faire reconnu à l étranger tant dans le domaine de l art que de la fabrication de miroir dentaire. Un atout à l étranger, mais pas vraiment dans l hexagone. Ce savoir-faire développé en France, uniquement, ne leur permettrait pas de vivre de leur métier. «Nous ne sommes plus à une époque où le talent et le savoir-faire suffisent pour s en sortir. Nous avons très tôt compris qu il fallait nous développer à l étranger et enclencher une démarche commerciale structurée.»

6 17 Le plus british des chefs de projets français Anthony JOUBERT a été distingué «Construction manager of the year» en 2009 pour la réalisation d un chantier sur l Île de Jersey où il a vécu quelques années avant de reprendre l affaire familiale de maçonnerie à la Chapelle-Heulin. Muroise et compagnie : la compétence export intégrée à l entreprise REPÈRES Muroise et compagnie La Hersonnière Vallet - ( Patrick AUFAUVRE Estelle SAUVION n est autre que la fille d Alexis, l illustre vigneron connu pour ses Muscadets. Avec Magali BECK, ancienne commerciale export de la maison mère SAUVION, elle a créé Muroise et compagnie : «Il s agit du pôle confitures de l entreprise SAUVION que nous avons racheté ensemble pour créer une marque déposée : Muroise et compagnie.» Avec leurs 4 salariées, elles fabriquent dans leur laboratoire des confitures de qualité, cuisinées à base de produits sélectionnés chez les meilleurs producteurs des régions françaises et des territoires d AOC : 25 saveurs dont le raisin Muscadet, l abricot du Roussilllon, la fraise de Plougastel, la muroise, saveur hybride issue de la mûre et de la framboise «Nous avons un site de vente en ligne sur lequel nous nous appuyons beaucoup pour la vente en France et à l étranger, même si pour le moment, il fonctionne surtout avec la clientèle de l hexagone qui nous connaît. Mais le marché des confitures est très concurrentiel et pour nous développer, il nous faut absolument vendre à l international. Dans l esprit des étrangers, les confitures, c est très français» indique Estelle SAUVION. Les compétences de Magali, bilingue français/anglais, sont indispensables et constituent la clé de leur avenir. La directrice commerciale export met depuis juin 2012, date de naissance de l entreprise, toute son énergie à nouer des contacts avec l étranger. Pour elles deux, Internet, les réseaux sociaux ne suffisent pas, elles privilégient le contact direct. «En septembre, nous avons fait notre premier salon à Londres : Speciality & Fine Food Fair, événement incontournable des commerçants et des acheteurs pour présenter de la nourriture et des boissons artisanales.» L'événement est le point de rencontre des détaillants, des restaurants, des hôtels, des traiteurs et des grossistes, qui cherchent à se fournir en alimentation fine. Avant de s y rendre, elles ont fait tout un travail pour établir les prix de leurs produits à l export, récupérer des fichiers pour démarcher les distributeurs à l étranger. Depuis le salon, elles ont fait une touche : Magali a pris l avion pour Manchester fin novembre et rencontré les responsables de la grande enseigne Boots. L Angleterre aujourd hui, peut-être la Hongrie bientôt. On n attrape pas les mouches avec du vinaigre, dit le dicton, mais peut-être avec de la confiture?

7 18 L aide à l Afrique : une traduction des valeurs de solidarité portées par le secteur artisanal l Depuis plus de 40 ans, la CMA s est engagée dans certains partenariats avec des CMA africaines : échanges, rencontres d élus et chefs d entreprise, formation d agents, dons de matériels, appui à la structuration des CMA africaines Pierre-Jean TORGUE, Secrétaire Général de la CMA, témoigne : «L économie du secteur artisanal est axée sur l humain, et non sur une logique financière. Elle est centrée sur l homme et accrochée à un territoire. Ces valeurs sont l initiative individuelle, la passion créative, mais aussi la solidarité. Dans ce domaine, nous menons à la CMA des actions de coopération, en particulier avec l Afrique francophone. 99 % de l Afrique vit de l artisanat et de l agriculture. Ces secteurs économiques sont les bras armés de la lutte contre la pauvreté. Nous devons soutenir ardemment le développement de l artisanat là-bas. Depuis 8 ans, les artisans sont engagés financièrement, avec l aide de l Europe et du Conseil Général de Loire-Atlantique pour développer des actions de coopération décentralisées. Nous menons des opérations de transfert de compétences qui se traduisent, par exemple, par le soutien d actions de compagnonnage : récemment un artisan français de vannerie a apporté son expérience à des artisans africains au Niger. Nous menons également des opérations de soutien aux organisations professionnelles dans le domaine de la formation des élus pour les aider à s investir dans leur fonction, à élaborer leur programme de mandature, leur projet politique, à former les responsables comme le secrétaire général au management. Aider au développement économique local Nous avons aussi travaillé avec l Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) pour qui nous avons rédigé un rapport visant à renforcer l intégration et faciliter les politiques publiques des états membres. Étude remarquée par l Europe qui nous a demandé d animer une conférence internationale à Dakar qui concluait un programme européen dédié au développement économique en Afrique. C est dans ce cadre que nous avons reçu en formation pendant deux mois deux cadres de la Fédération des entreprises du Congo en novembre - décembre dernier. Nous en accueillons actuellement deux autres. Le responsable de la formation professionnelle des Comores a aussi bénéficié d une formation auprès de Bruno VESLIN, responsable du service insertion professionnelle et Frédéric ENFREIN, directeur du CIFAM pour mettre en place une politique de formation des professionnels. Nous aidons aussi la Côte d Ivoire, victime depuis 15 ans d une instabilité politique et de périodes de guerre, à se reconstruire, souffrant d une véritable pénurie de ressources professionnelles. Ses institutions ont besoin d accompagnement : formation des nouveaux élus et de l encadrement des chambres consulaires, structuration des organisations pour qu elles puissent proposer une offre de services aux artisans locaux, axée notamment sur la formation professionnelle. Nous sommes aussi très actifs dans les actions de coopération menées par la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF). Nous jouons un rôle de médiateur et catalyseur du développement local. Notre aide vers ces pays s est récemment traduite par l animation d ateliers pédagogiques de formation aux présidents et cadres africains : méthodologie de gestion de projet, accompagnement de l entreprenariat et de la gestion d entreprise. Pour être efficace, notre accompagnement doit s inscrire dans la durée et s étendre sur plusieurs actions.» Ateliers CPCCAF en juillet 2011 Accueil de 2 cadres de la Fédération des Entreprises du Congo (RDC) en stage à la CMA En formation durant un mois à la CMA de Loire-Atlantique, Adrien LUTUBA NALUMBU, directeur de cabinet et Honoré MANGONGO MONG, directeur provincial.

Atlantique. L international : un potentiel de développement pour l économie artisanale. Le magazine de la CMA 44 J A N V I E R 2 0 1 3

Atlantique. L international : un potentiel de développement pour l économie artisanale. Le magazine de la CMA 44 J A N V I E R 2 0 1 3 Métiers #96 Atlantique Le magazine de la CMA 44 J A N V I E R 2 0 1 3 Le DOSSIER L international : un potentiel de développement pour l économie artisanale 04 Osc Art de l Artisanat : de jeunes diplômés

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium Montréal un événement SIAL, une filiale du groupe Comexposium 9, 10, 11 mai 2 0 1 2 Pal ais des congrès de Montréal SIAL CANADA VOUS OUVRE DE NOUVEAUX MARCHÉS En 2010 : 12 759 visiteurs +6 % Nos visiteurs

Plus en détail

CFA création et innovation industrielle

CFA création et innovation industrielle CFA création et innovation industrielle Inauguration à l Ecole de design Nantes Atlantique Atlanpole La Chantrerie Mardi 28 novembre 2006 à 10h45 Communiqué de synthèse p 2 Région des Pays de la Loire

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION Dans le cadre du contrat de filière de l industrie agroalimentaire coordonné par la Région Nord-Pas de Calais et la DRAAF, le pôle d excellence

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

Quand un investissement réduit permet la réussite

Quand un investissement réduit permet la réussite Quand un investissement réduit permet la réussite Il s installe dans l ancien local vide de la boulangerie déplacée à 100 m et fait le choix d un investissement réduit. Pour leur première installation,

Plus en détail

Alternance : les préjugés passés au crible

Alternance : les préjugés passés au crible VOTRE JOB www.metronews.fr 13 2 Jobs d été : c est parti! Etudiants, pour mettre toutes les chances de votre côté et trouver le petit boulot idéal, vous devez vous y prendre à l avance. La pêche au job

Plus en détail

Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent!

Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent! Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent! Contact presse Assemblée permanente des chambres de métiers et de l artisanat (APCMA) Elisabeth de Dieuleveult 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00

Plus en détail

FERRANDI Paris - Formation continue 2015. Une pédagogie active : faire pour savoir faire. Une école réputée pour son excellence

FERRANDI Paris - Formation continue 2015. Une pédagogie active : faire pour savoir faire. Une école réputée pour son excellence F O R M A T I O N C o n t i n u e 2 0 1 5 Restau r ation arts de l a ta ble / Boul a n gerie Pâtisserie / M A N AGEMENT Une pédagogie active : faire pour savoir faire Le geste, les astuces et tours de

Plus en détail

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école.

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. établissement privé d enseignement supérieur technique

Plus en détail

KIALATOK, KEZAKO? EXEMPLE D UN ATELIER KIALATOK. «Cuisine et culture de Guinée avec Madame Fofana» 3 heures 12 participants 65 euros par participant

KIALATOK, KEZAKO? EXEMPLE D UN ATELIER KIALATOK. «Cuisine et culture de Guinée avec Madame Fofana» 3 heures 12 participants 65 euros par participant Dossier de presse KIALATOK, KEZAKO? La cuisine du monde attire de plus en plus : le couscous est le 3 ème plat préféré des Français, d après un sondage TNS Sofres réalisé en 2011! Cette cuisine traditionnelle

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Dossier de presse Remise de diplômes EGC Réunion et Ecole d Ingénieurs BTP Vendredi 28 novembre 2014, Pôle Formation Nord de la CCI Réunion Les

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Faits et chiffres. Résultats de la recherche sur l emploi. Conditions de travail exceptionnelles

Faits et chiffres. Résultats de la recherche sur l emploi. Conditions de travail exceptionnelles RECHERCHE AGC Glass Europe 166 Chaussée de La Hulpe 1170 Bruxelles Téléphone: 02/674 31 11 Site Web: www.agc-careers.eu E-mail: headquarters@eu.agc.com Faits et chiffres Secteur: Production et Transformation

Plus en détail

Portfolio Boutique en ligne - Site internet

Portfolio Boutique en ligne - Site internet Portfolio Boutique en ligne - Site internet Sommaire PRÉSENTATION 3 l équipe 4 e-commerce 5 www.philibertnet.com 6 www.racing-equipements.com 7 www.lubuniversal.com 8 www.plugnplay.re 9 www.paroledesioux.com

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU 1 1. Le Constat En France chaque année, 230.000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualification Le taux de chômage des actifs

Plus en détail

LIVRE VERT SUR LA MOBILITE DES JEUNES APPRENANTS DANS L UNION EUROPENNE CONTRIBUTION DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE

LIVRE VERT SUR LA MOBILITE DES JEUNES APPRENANTS DANS L UNION EUROPENNE CONTRIBUTION DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE LIVRE VERT SUR LA MOBILITE DES JEUNES APPRENANTS DANS L UNION EUROPENNE CONTRIBUTION DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE Cette contribution a été réalisée après consultation des acteurs du territoire des Pays

Plus en détail

SOMMAIRE I. PRESENTATION 2 II. POURQUOI DEVENIR SAVEURS DETONNANTES? 2 1. CREATION D UNE VALEUR FORTE ET RECONNUE 2

SOMMAIRE I. PRESENTATION 2 II. POURQUOI DEVENIR SAVEURS DETONNANTES? 2 1. CREATION D UNE VALEUR FORTE ET RECONNUE 2 SOMMAIRE I. PRESENTATION 2 II. POURQUOI DEVENIR SAVEURS DETONNANTES? 2 1. CREATION D UNE VALEUR FORTE ET RECONNUE 2 2. CREATION D UNE UNITE ENTRE «SAVEURS» : ENSEMBLE 3 A) FEDERER LES RESEAUX ET LES COMPETENCES

Plus en détail

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts par Équiterre 30 novembre 2011 Objet de l étude Cette étude

Plus en détail

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E )

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E ) SI VOUS CHERCHEZ POUR VOTRE FILLE UNE ÉCOLE SECONDAIRE QUI CONTRIBUE À SA RÉUSSITE ET À SON ÉPANOUISSEMENT, QUI LUI DONNE CONFIANCE EN ELLE-MÊME, QUI STIMULE SON ENVIE D APPRENDRE. QUELLES PORTES S OUVRENT

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE DOSSIER DE PRESSE 2 ème COLLOQUE DE LA LIBRE CHOIX DE SON REPARATEUR, REGROUPEMENT DES COMPAGNIES D ASSURANCES, REGLEMENT DIRECT DES REPARATIONS AUX CARROSSIERS CONSOMMATEURS, CARROSSIERS : LA LIBERTE

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

ANALYSE «CONCURRENTS»

ANALYSE «CONCURRENTS» ANALYSE «CONCURRENTS» ANALYSE DES CONCURRENTS DEFINITION L analyse de la concurrence est un outil d évaluation de la compétitivité des entreprises sur un secteur d activité ou sur un domaine d activités

Plus en détail

Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale

Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale Accor est une entreprise d origine française, mais dont le capital et l activité se sont largement internationalisés. Premier hôtelier

Plus en détail

BACHELOR COMMERCE ET MARKETING

BACHELOR COMMERCE ET MARKETING BACHELOR COMMERCE ET MARKETING Institut Supérieur JUVENTHERA Esthétique Parfumerie Hygiène Diététique Produits de luxe 254 rue du Faubourg Saint Martin 75010 PARIS Tél. 01.53.32.85.70 Fax 01.42.09.65.85

Plus en détail

Les formations agroalimentaires dans la Loire

Les formations agroalimentaires dans la Loire Les formations agroalimentaires dans la Loire INFOS PRATIQUES FORMATIONS CENTRES DE FORMATION petit mémorendum des métiers d avenir édition 2010 production, fabrication, conditionnement, maintenance, vente,

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012. Philippe PAYET MEFPIE

ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012. Philippe PAYET MEFPIE ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012 Philippe PAYET MEFPIE Introduction... 3 L Entreprise et son dirigeant... 4 L entreprise et son marché... 6 L entreprise et son personnel... 9 Projets de recrutement... 11 En

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2011

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2011 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2011 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Dans le cadre du Schéma Régional de l Economie et de l Emploi Durables et de la Stratégie régionale à l international

Plus en détail

Via le Pack export 2012

Via le Pack export 2012 Via le Pack export 2012 «La Région facilite l accès des entreprises régionales aux marchés internationaux en conduisant une politique active d appui aux exportateurs. Elle accompagne les initiatives des

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE.

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. (Avec accord de diffusion sur le site de la CMA23) Pour plus de renseignements et connaître l ensemble des opportunités de reprise, votre contact

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

Jeux et enjeux des cours de récréation du monde

Jeux et enjeux des cours de récréation du monde Table des matières 1. Introduction... 3 2. Qui sommes-nous?... 4 1. Lamy, 24 ans Passionnée de voyages... 4 2. Romain Hénot, 26 ans Aventurier... 4 3. Le projet... 5 1. L échéancier... 7 2. L itinéraire...

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

Dossier de presse. Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014

Dossier de presse. Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014 + Dossier de presse Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014 + Le Centre des Jeunes 2 Dirigeants! Le CJD est un mouvement patronal, né en 1938, qui rassemble 4500 chefs d entreprise et cadres dirigeants

Plus en détail

FORUM des FORMATIONS et des METIERS

FORUM des FORMATIONS et des METIERS BASSIN D EDUCATION ET DE FORMATION DE TOULON FORUM des FORMATIONS et des METIERS Samedi 7 février 2015 de 8 heures à 12 heures 30 au Lycée Dumont d Urville 212, Avenue Amiral Jaujard 83000 TOULON Tel :

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

1, rue David d'angers 49100 ANGERS (France) + 33 (0)2 49 87 60 81 contact@capexport.fr www.capexport.fr

1, rue David d'angers 49100 ANGERS (France) + 33 (0)2 49 87 60 81 contact@capexport.fr www.capexport.fr 1, rue David d'angers 49100 ANGERS (France) + 33 (0)2 49 87 60 81 contact@capexport.fr www.capexport.fr Design : Equilibra Studio www.equilibrastudio.com Cap Export Target Europe L Europe, une opportunité

Plus en détail

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées»

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» Dossier de presse Nantes, le 17/07/2014 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» SOMMAIRE Communiqué de presse p. 2 Les membres du jury

Plus en détail

La vie est plus radieuse sous le soleil. La Financière Sun Life et vous

La vie est plus radieuse sous le soleil. La Financière Sun Life et vous La vie est plus radieuse sous le soleil. La Financière Sun Life et vous Lorsqu il est question de votre avenir financier, nous pouvons vous aider. Lorsqu il s agit de votre argent, vous désirez être certain

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

ERIC FRECHON. La cuisine pour un vélo, cela semble bien surprenant. Et pourtant, c est bien pour cela qu Eric Frechon est arrivé aux fourneaux.

ERIC FRECHON. La cuisine pour un vélo, cela semble bien surprenant. Et pourtant, c est bien pour cela qu Eric Frechon est arrivé aux fourneaux. Roméo Balancourt Roméo Balancourt ERIC FRECHON Portrait d un homme Portrait d un Chef La cuisine pour un vélo, cela semble bien surprenant. Et pourtant, c est bien pour cela qu Eric Frechon est arrivé

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE

L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE PARIS / BORDEAUX / LILLE / LYON / NANTES / STRASBOURG / TOULOUSE Cette année encore près de 83% des étudiants

Plus en détail

La reconnaissance mutuelle

La reconnaissance mutuelle La reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles Entente Québec-France Une nouvelle passerelle entre le Québec et la France L Entente Québec-France Introduction Lever les obstacles à l attraction

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export ACTION : - Nature (nationale/régionale) ; - Descriptif du contenu (éventuelles sous-actions ou phases

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

haute école catégorie économique Bachelier en gestion hôtelière

haute école catégorie économique Bachelier en gestion hôtelière haute école catégorie économique 1 NOS ATOUTS Une Haute Ecole à taille humaine. Un accueil et un suivi personnalisés des étudiants. Des activités pédagogiques (séminaires, visites techniques, voyages culturels,

Plus en détail

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de déroulement de la formation. UN CONTRAT DE TRAVAIL UN

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Présentation. L AFEM regroupe à ce jour près de 300 membres. Elle est constituée de femmes qui dirigent des sociétés morales: SA, SARL, SNC.

Présentation. L AFEM regroupe à ce jour près de 300 membres. Elle est constituée de femmes qui dirigent des sociétés morales: SA, SARL, SNC. AFEM: Association des femmes chefs d entreprise du Maroc, est une association indépendante créée le 28 septembre 2000 afin d offrir aux femmes Chefs d entreprises un cadre leur permettant de: : - contribuer

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

Amérique latine DOMPTEZ LE TEMPS. Des destinations pleines de sens NOUVELLE OFFRE AFFAIRES

Amérique latine DOMPTEZ LE TEMPS. Des destinations pleines de sens NOUVELLE OFFRE AFFAIRES Novembre 2014 N 6 Novembre 2014-8 #6 Amérique latine Des destinations pleines de sens DOMPTEZ LE TEMPS NOUVELLE OFFRE AFFAIRES AIR FRANCE CONNECT CARTE D ABONNEMENT SKYPRIORITY TOUTES LES INFORMATIONS

Plus en détail

RÉUSSIR À L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013

RÉUSSIR À L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013 L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013 L international constitue un relais de croissance indispensable pour votre entreprise. Nous vous accompagnons sur le long terme dans une perspective d internationalisation

Plus en détail

Contacts presse : Académie : Nathalie Champlong - 0696 85 97 70 Medef : Patrick Lecurieux Durival 0696 28 31 07

Contacts presse : Académie : Nathalie Champlong - 0696 85 97 70 Medef : Patrick Lecurieux Durival 0696 28 31 07 Contacts presse : Académie : Nathalie Champlong - 0696 85 97 70 Medef : Patrick Lecurieux Durival 0696 28 31 07 Présentation de la «Semaine Ecole Entreprise» 2 Thème de la semaine 3 Programme de la semaine

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

UBIFRANCE. et les Missions économiques

UBIFRANCE. et les Missions économiques UBIFRANCE et les Missions économiques VOS PARTENAIRES A L EXPORT L EXPORT : IL EST URGENT DE S Y METTRE! Un réseau de partenaires pour accompagner les PME Pour mieux accompagner les PME, UBIFRANCE et

Plus en détail

MLD Pour résumer en une page...

MLD Pour résumer en une page... MLD Pour résumer en une page... MLD est une entreprise spécialisée depuis 2002 dans la gestion des campagnes de liens sponsorisés, en France, à l'international et dans la plupart des langues. Le résultat

Plus en détail

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises COMMUNIQUE DE PRESSE PAU, le 19 mai 2015 L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises Depuis sa création en 1969, le

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Handisup juin 2015: Extrait de la liste des profils de jeunes diplômés en situation de handicap en recherche d'expériences professionnelles

Handisup juin 2015: Extrait de la liste des profils de jeunes diplômés en situation de handicap en recherche d'expériences professionnelles Handisup juin 2015: Extrait de la liste des profils de jeunes diplômés en situation de handicap en recherche d'expériences professionnelles Accueillir un jeune en situation de handicap pour une alternance

Plus en détail

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être Formations & F ilières du Luxe, de la Beauté et du Bien-être I ntroduction L industrie française du luxe occupe une place de choix dans l économie mondiale. C est pourquoi le parcours LB&B (Management

Plus en détail

Votre réseau international. Chine

Votre réseau international. Chine Votre réseau international Chine Allemagne Argentine Brésil Burkina Faso Canada Assurer votre succès à l international avec ERAI Depuis 1987, ERAI accompagne les entreprises rhônalpines pour concrétiser

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture.

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. TABLE DES MATIÈRES NOTRE PHILOSOPHIE NOTRE MISSION NOTRE MÉTIER NOTRE EXPERTISE 02 03 04 05 CONSTRUCTION TRANSPORT ENTREPRISES DE SERVICES COMMERCE

Plus en détail

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte.

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Suisse SA Freilagerstrasse 40 8047 Zurich Suisse A1T334-A234-1-77 Sous réserve de modification Siemens Suisse SA, 2012 Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Generation21

Plus en détail

reprise à 2 est elle risquée? LaActualité Edito

reprise à 2 est elle risquée? LaActualité Edito N 12 NOV 05 LaActualité reprise à 2 est elle risquée? Il s agit là d un des sujets sur lequel les avis divergent. A l actif de ce type de projet nous pouvons évoquer la mutualisation de certains facteurs-clés

Plus en détail

LA FRANCHISE YVES ROCHER

LA FRANCHISE YVES ROCHER Créateur de la Cosmétique Végétale LA FRANCHISE YVES ROCHER Marque déposée par Yves Rocher ENTREPRENEZ BEAUCOUP, PASSIONNÉMENT 1ère entreprise préférée des Français dans le secteur de la beauté*, 2ème

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE V.I.E?

QU EST-CE QUE LE V.I.E? QU EST-CE QUE LE V.I.E? Le V.I.E. permet de confier à un jeune jusqu à ses 28 ans, une mission professionnelle à l étranger d une durée modulable de 6 à 24 mois. De statut public, le contrat V.I.E. est

Plus en détail

Prisca CHABROLIN Année 2010-2011

Prisca CHABROLIN Année 2010-2011 Prisca CHABROLIN Année 2010-2011 I- Présentation de l entreprise A. Fonction B. Caractéristiques C. Tuteurs du stage II- Carnet de bord A. Horaires B. Activités III-Travaux A. Fiches de crédits à marge

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

Actualité. Edito. Reprise d entreprise : Pourquoi se faire accompagner?

Actualité. Edito. Reprise d entreprise : Pourquoi se faire accompagner? N 07 JAN. 05 Actualité Reprise d entreprise : Pourquoi se faire accompagner? Débusquer les bons dossiers : bonnes affaires sont rares. Un professionnel accède à des dossiers que vous ne pouvez pas débusquer

Plus en détail