L ouverture à l international de l Artisanat de Loire-Atlantique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ouverture à l international de l Artisanat de Loire-Atlantique"

Transcription

1 12 L ouverture à l international de l Artisanat de Loire-Atlantique Pour inaugurer le Métiers Atlantique nouvelle formule, nous avons souhaité travailler sur l Artisanat et l international. Ce sujet n est pas souvent traité car Artisanat ne rime pas naturellement avec international en France. Et pourtant! En réfléchissant à ce thème, il nous est venu de très nombreux exemples illustrant l ouverture internationale du secteur des métiers. La CMA d abord qui depuis des décennies assure des échanges serrés avec son homologue allemande de Bielefeld et d autres pays, notamment africains. Les entreprises ensuite qui abordent sans complexe désormais les marchés étrangers où l Artisanat français est apprécié. Et enfin les apprentis en formation ou formés qui essaiment dans le monde entier. Nous n avons pu faute de place citer tous les exemples que nous avions envisagés mais vous noterez que l essentiel y est. Oui, nous pouvons l affirmer : l Artisanat de Loire-Atlantique, à travers sa CMA, ses entreprises et ses apprentis, tient dignement sa place dans l ouverture à l international. Un potentiel de développement pour l économie artisanale l Les savoir-faire des entreprises artisanales sont plébiscités à l étranger. Elles détiennent un savoir-faire rare, fortement auréolé de la «marque France». Certaines fournissent des prestations «sur-mesure», plutôt que des produits standardisés. D autres possèdent un savoir-faire manuel introuvable ailleurs que dans l artisanat français. Mais le secteur artisanal ne représente encore qu un exportateur sur trois en France. Faible capacité d investissement, freins psychologiques, barrière de la langue, la CMA aide les chefs d entreprise à lever ces obstacles. Elle organise chaque année de nombreux échanges avec des pays européens pour les artisans. Elle promeut à travers son centre de formation d apprentis, le CIFAM, l ouverture des jeunes à l international pour valoriser des talents, adaptés à un monde économique en perpétuel mouvement. Le monde économique change, les échanges internationaux évoluent. En France, si l artisanat s inscrit principalement dans l économie de proximité, près de entreprises artisanales exportent, soit 30 % des exportateurs. Pourtant, la valeur exportée est faible et très en-deçà des performances qui pourraient être attendues. Qu ils s agissent des métiers de bouche, des métiers d art ou autres secteurs professionnels, tous ont leur place dans cette ouverture à l international. La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire-Atlantique (CMA 44) n est pas sans ignorer la création de valeur et le potentiel de développement que les marchés à l international peuvent apporter aux entreprises ligériennes. Si ses missions sont axées prioritairement sur le développement de services de proximité dédiés aux entreprises, elle consacre aussi du temps à l organisation d échanges avec différents pays : Allemagne, Maroc, Canada, Espagne, pays africains francophones L ACCOMPAGNEMENT DE LA CMA À L ÉTRANGER L ouverture à l extérieur s est d abord traduite par un jumelage partagé CMA Loire-Atlantique / CMA Vendée avec la CMA de Bielefeld en Allemagne. «Nos deux pays travaillent ensemble politiquement et économiquement. Le fonctionnement de nos structures consulaires et nos tissus industriels sont proches. Les ponts avec l Allemagne sont nombreux, notamment dans le secteur de la production et de la sous-traitance. Tous les ans, nous organisons avec ce pays de nombreuses rencontres et projets en faveur des entreprises et des apprentis du CIFAM, mais aussi entre élus et cadres de la Chambre consulaire outre-rhin pour créer les conditions de connaissance et de partage» explique Joël FOURNY, président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Loire-Atlantique.

2 13 Passage de la CMA de Bielefeld lundi En novembre, bref passage de 2 cadres de la Chambre de Métiers allemande à Sainte Luce sur Loire : Wolfgang BORGERT, secrétaire général adjoint et Siegfried MULHENWEIG, directeur de la Communication. Au programme échanges sur les pratiques avec leurs homologues français. Depuis plus de trente ans, le jumelage franco/allemand a permis l initialisation dans les deux sens de déplacements d entreprises dans le cadre de salons professionnels avec souvent des visites d entreprises sur place. Les liens sont forts et les rencontres régulières. «Nous répondons à des demandes ponctuelles concernant des opportunités. Mais notre volonté est avant tout d organiser des missions collectives. Pour le secteur de la production, nous avons amplifié les missions avec Bielefeld. Nous emmenons des entrepreneurs au salon de l industrie de Hanovre, un des plus gros salons mondiaux. Là-bas, ils s imprègnent de l environnement industriel local. Des interprètes les accompagnent. Ils observent les tendances, réalisent veille technologique, économique et commerciale» précise Arnaud BICHON, conseiller développement des entreprises au Service conseil et formation de la direction des affaires économiques de la CMA. L OUVERTURE À L INTERNATIONAL DES ENTREPRISES ARTISANALES Récemment, une étude, réalisée par l Institut Supérieur des Métiers en lien avec l Université de Savoie auprès de 702 entreprises artisanales exportatrices en France a montré que la participation aux salons internationaux est relativement faible : seul un tiers des entreprises participe à des salons à l étranger ; 43 % prennent part à des salons internationaux en France et 30 % ne participe jamais à ce type de manifestations. Ce faible effort de prospection via les salons est en partie lié à la faible capacité d investissement des entreprises. C est pourquoi, la CMA n hésite pas dans le cadre des échanges à l international à organiser ce genre de voyage. Salon Seafood, produits de la mer, à Bruxelles pour le secteur de l agro-alimentaire. Salon de la conserverie à Vigo en Galice (Espagne). «En 2000, nous y avions emmené des poissonniers, des charcutiers et des traiteurs. Outre le salon, nous leur avions fait visiter une conserverie locale, des marchés et différents lieux de distribution» se souvient Arnaud BICHON. Des séjours pour tordre le coup aux idées reçues sur la maîtrise de l hygiène en Espagne, par exemple. Et d où revenir plutôt avec des idées pour améliorer ses pratiques : «À son retour, un poissonnier de Talensac a changé la présentation de ses produits sur ses étals.» Les freins psychologiques sont un autre facteur de la faible prospection à l international. Issus de la technique, de la production, les artisans n ont pas toujours les clés pour s ouvrir vers l extérieur. Leur mobilité est souvent restreinte au département. Ils occupent des postes relativement sédentaires et se créent beaucoup d obstacles. Les missions collectives présentent l avantage de les rassurer. Elles démontrent que la barrière de la langue n est pas toujours insurmontable : «Ils ne sont plus tous seuls, ils ont moins peur de communiquer. Ils échangent entre eux, découvrent d autres méthodes d organisation, de management, de développement commercial. Ils notent ce qui peut être reproductible chez eux» ajoute Arnaud BICHON. L entreprise CHATAL à Herbignac en a fait l expérience il y a quelques années. Lors d un voyage en Allemagne, cette entreprise d usinage qui fabrique des pièces mécaniques pour l aéronautique a revu toute son implantation de machines suite à une visite d entreprise allemande. «Elle envisageait un agrandissement de son atelier. À son retour, elle a repris ses plans et tout modifié. Les gains de productivité ont contribué au développement de l entreprise. De 45 salariés, elle en compte 160 aujourd hui» raconte Arnaud BICHON.

3 14 La Coupe d Europe de la Boulangerie Les Pellons d Or sont organisés depuis 1993 à l initiative de Jean-Claude CHOQUET et de la Fédération des boulangers de Loire-Atlantique. L objectif est de mettre en compétition des équipes nationales. De nombreux pays européens participent tous les ans à ce concours qui alterne entre Nantes lors du salon SERBOTEL et une ville européenne. Pour l édition 2013, on parle en plus d un concours destiné aux apprentis européens. Aux délices d Arlequin à Montréal mail adressé à la CMA «Je travaille désormais à Montréal Aux Délices d'arlequin. C'est une merveilleuse expérience tant sur le plan personnel que professionnel. Je garde un bon souvenir de mon passage au Cifam de Saint Nazaire et souhaite à tous les nouveaux diplômés d'avoir la chance de faire un jour cette expérience de "l'étranger", notre réputation française est reconnue!» Louis COGNE ex-apprenti boulanger. DE LA DÉCOUVERTE À L EXPORT DE PRODUITS Cette année encore, une délégation de chefs d entreprises allemands et hollandais est venue en mars à Nantes à l occasion du Salon de la sous-traitance industrielle. Au-delà des échanges et des visites, certains artisans vont plus loin et exportent leur production à l étranger. Quand la découverte se transforme en envie de vendre, voire en opportunités à l étranger, la CMA transmet parfois le témoin à la Chambre de Commerce et d Industrie (CCI) qui possède le savoir-faire spécifique. Guillaume et Sophie LE PENHER, artisans d art (verres et bois), installés à Rezé, en ont profité. C est en participant au salon Connecting Day organisé par la CCI qu ils ont pu recruter une stagiaire chinoise. Avec elle, ils ont développé leur marketing vers la Chine et ont réussi à entrer en contact avec l un des plus grands artistes verriers contemporains chinois. Grâce à cette rencontre, ils ont réalisé cette année leurs premières ventes de sculptures dans un salon des arts à Shangaï qui réunissait les 35 meilleurs verriers contemporains du monde. La CMA et la CCI Nantes - Saint-Nazaire travaillent souvent de concert pour monter des projets à l international. Le récent rapprochement entre Nantes et Québec doit contribuer à favoriser les échanges. En 2012, les deux structures ont organisé un voyage outre-atlantique pour un groupe de chefs d entreprise qui a visité un salon professionnel. Et plusieurs entrepreneurs québécois sont venus à Nantes au salon de l industrie. L OUVERTURE À L INTERNATIONAL DES APPRENTIS Une occasion pour la CMA de faire visiter son centre de formation, le CIFAM. «Il est toujours utile pour nous d élargir notre réseau de contacts à l étranger. Nous considérons depuis longtemps que l épanouissement personnel et professionnel des apprentis passe par cette ouverture sur le monde. De nombreux artisans n auraient pas le parcours qu ils ont aujourd hui sans ces expériences d apprentissage à l étranger. La création de talents passe par là» estime Frédéric ENFREIN, directeur du CIFAM. «Après leur séjour, les apprentis reviennent grandis, avec des valeurs culturelles élargies, d autres repères, d autres techniques. Ils se professionnalisent encore plus, acquièrent une plus grande autonomie et une plus forte employabilité» assure le directeur. Un mécanicien de compétition passé par l Angleterre À la fin de sa formation au CIFAM, Régis LEFEUVRE est envoyé du côté de Birmingham pendant un an. «Une expérience super, on devient autonome et on progresse en anglais». Ce séjour, sa passion et la maîtrise de l anglais technique lui permettront de trouver rapidement un poste dans la compétition automobile jusqu à être responsable des PEUGEOT 908 de compétition qui participaient au Championnat du Monde d endurance. Un premier job aux USA Pour Emily PAGE, ancienne apprentie en Métiers d Art au CIFAM, son premier job en 2009 l a envoyée à Washington pour réaliser des encadrements. Chef pâtissier international au Qatar De Londres à Lyon, puis Tunis, la Jordanie et les Emirats Arabes Unis pour Laurent HALLEREAU cet ancien apprenti cuisinier du CIFAM devenu le chef pâtissier des «Four Seasons» basé à Doha au Qatar. Il supervise la mise en place des pâtisseries des différents hôtels de la chaîne.

4 15 La section européenne apprentissage s intègre dans cette dynamique d ouverture à l international. La plupart des projets sont portés par le corps enseignant et l équipe du CIFAM. À travers le jumelage avec la CMA de Bielefeld, le centre de formation procède à des échanges d apprentis dans les 2 pays, mais aussi avec d autres pays européens, l Angleterre, l Italie, l Espagne : visites, séjours courts et longs. Des voyages financés à 50 % par le Conseil Régional des Pays de La Loire pour les séjours effectués pendant la formation et à 50 % par l Union Européenne dans le cadre des séjours Léonardo. «Les apprentis partent alors avec un contrat de travail. Ils profitent de notre réseau à l international pour se lancer. Pour beaucoup, c est un tremplin» témoigne Ivan MOREAU, responsable du secteur pédagogique pour les métiers d art et le tertiaire au CIFAM. DES SAVOIR-FAIRE RECHERCHÉS À L ÉCHELLE INTERNATIONALE L artisanat français et en particulier les métiers de bouche et de l hôtellerie, bénéficient en effet d un facteur fort de différenciation sur les marchés internationaux. Les savoir-faire des artisans sont en effet recherchés à l étranger. «Nous sommes souvent sollicités par des hôtels -restaurants pour y envoyer des apprentis. Ces derniers sont très attendus à l international. Ce n est pas rare qu il y ait proposition d embauche ensuite» relève Ivan MOREAU. De fait, certains artisans finissent carrément par s installer à l étranger comme Franck PASQUIER, artisan boulanger, ancien apprenti du CIFAM. Après avoir roulé sa bosse en France, il est parti en Irlande pour y apprendre la langue d abord, approfondir son expérience professionnelle dans des 5 étoiles ensuite, avant de monter en 2009 sa propre entreprise : une boulangeriepâtisserie à Donegal. Le succès est tel qu il a ouvert, cette année, une deuxième pâtisserie avec une jeune artisane française, originaire d Aigrefeuille, Clotilde RAMBAUD. Bientôt, il lancera aussi les plats à emporter. «Tout ce que nous faisons dans notre fournil ou à la pâtisserie, personne ici ne sait le faire. Nous ne travaillons que des produits frais, tout à la minute. Nous sommes en quelque sorte exceptionnels» décrit l artisan «exporté» à qui quelques anciens chefs français envoient parfois des apprentis «pour qu ils se fassent. Notre métier compte parmi les plus primés à l étranger». affirme-t-il. Franck compte encore longtemps rester «away» de la France comme Matthieu BONNIER, qui ne quitterait pour «rien au monde» Hong-Kong où il est installé et travaille comme consultant et chef cuisinier depuis 7 ans. «Ici, je suis considéré comme un expert. C est d ailleurs pour cette raison que j ai pu obtenir un visa et un certificat de travail. Je suis heureux de promouvoir notre savoir-faire français, nos traditions culinaires et la qualité de notre service hôtelier. Les métiers de l hôtellerie ont ça d extraordinaire qu ils ouvrent toutes les portes vers l étranger. Et ce qu on m offre ici en termes de salaires et opportunités n a rien de comparable avec ce que la France est en mesure de m offrir aujourd hui» conclut Matthieu BONNIER.

5 16 Portraits d exportateurs Sans l international point de salut l Photo Jean-Jacques BERNIER Sophie et Guillaume LE PENHER, artisans d art verre et bois Leur métier? La sculpture mêlant verre et bois. À ce savoir-faire artisanal et artistique s ajoute une activité «alimentaire», la fabrication à la main de miroir pour les prothésistes dentaires. Seuls 6 entreprises dans le monde - deux en France - possèdent ce savoir-faire. «Ce procédé manuel est justement notre atout, celui qui nous a permis d être présent à l export, principalement en Europe, en Allemagne et en Angleterre» explique Guillaume LE PENHER. «Si ce n est pas notre cœur de métier, ce marché de niche nous a permis de devenir plus exigeant avec nous-mêmes, de monter en qualité de travail et en compétences sur un marché stimulant et complexe. Ensuite, Internet et les nouvelles technologies ont clairement facilité nos prises de contact à l étranger et propulsé notre activité. Pour trouver nos distributeurs à l export, nous sommes passés par le web. Nous procédons régulièrement à l envoi de mails de prospection. Nous avons aussi participé à un salon à Cologne spécialisé dans le dentaire qui nous a permis de trouver des parts de marché en Asie.» «En 2009, notre premier séjour en Chine avait pour but le sourcing. Nous cherchions des huiles végétales pour remplacer les détergents et les vernis chimiques. Dès notre premier voyage, les Chinois rencontrés là-bas nous ont affirmé que nous y trouverions un marché pour vendre notre art. Nous n étions même pas dans cette perspective. Notre idée était plutôt de créer chez eux une résidence d artistes.» INTERNET ET PROSPECTION INDIVIDUELLE Grâce à une stagiaire chinoise recrutée lors du Connecting Day, organisé par la CCI, ils ont développé le marketing vers la Chine et réussi à entrer en contact avec l un des plus grands artistes verriers contemporains chinois. En 2011, ce dernier les a invités à un salon des arts à Shangaï. «Nous y avons vendus les deux œuvres que nous présentions. Lors de la vente aux enchères prévue à la fin du salon, les sculptures figuraient parmi 70 autres pièces. Elles se sont vendues en 2 minutes, quatre fois le prix que nous les présentions au Salon Maison et objets à Paris. Désormais, nous sommes attendus au prochain salon en avril 2013 avec 5 pièces» poursuit Guillaume LE PENHER, encore «soufflé» par son aventure professionnelle chinoise. REPÈRES Sophie et Guillaume LE PENHER 23 rue Francis Le Carval Rezé ( «Bientôt, nous espérons toucher le marché américain. Nous participons actuellement à un concours qui pourrait nous permettre d être édité dans LE catalogue du Corning Museum à New-York. Cette bible de la création regroupe 100 œuvres chaque année. Si nous décrochons ce concours, nous allons nous créer une véritable notoriété.» Pour Sophie et Guillaume, leur énorme avantage est de posséder un savoir-faire reconnu à l étranger tant dans le domaine de l art que de la fabrication de miroir dentaire. Un atout à l étranger, mais pas vraiment dans l hexagone. Ce savoir-faire développé en France, uniquement, ne leur permettrait pas de vivre de leur métier. «Nous ne sommes plus à une époque où le talent et le savoir-faire suffisent pour s en sortir. Nous avons très tôt compris qu il fallait nous développer à l étranger et enclencher une démarche commerciale structurée.»

6 17 Le plus british des chefs de projets français Anthony JOUBERT a été distingué «Construction manager of the year» en 2009 pour la réalisation d un chantier sur l Île de Jersey où il a vécu quelques années avant de reprendre l affaire familiale de maçonnerie à la Chapelle-Heulin. Muroise et compagnie : la compétence export intégrée à l entreprise REPÈRES Muroise et compagnie La Hersonnière Vallet - ( Patrick AUFAUVRE Estelle SAUVION n est autre que la fille d Alexis, l illustre vigneron connu pour ses Muscadets. Avec Magali BECK, ancienne commerciale export de la maison mère SAUVION, elle a créé Muroise et compagnie : «Il s agit du pôle confitures de l entreprise SAUVION que nous avons racheté ensemble pour créer une marque déposée : Muroise et compagnie.» Avec leurs 4 salariées, elles fabriquent dans leur laboratoire des confitures de qualité, cuisinées à base de produits sélectionnés chez les meilleurs producteurs des régions françaises et des territoires d AOC : 25 saveurs dont le raisin Muscadet, l abricot du Roussilllon, la fraise de Plougastel, la muroise, saveur hybride issue de la mûre et de la framboise «Nous avons un site de vente en ligne sur lequel nous nous appuyons beaucoup pour la vente en France et à l étranger, même si pour le moment, il fonctionne surtout avec la clientèle de l hexagone qui nous connaît. Mais le marché des confitures est très concurrentiel et pour nous développer, il nous faut absolument vendre à l international. Dans l esprit des étrangers, les confitures, c est très français» indique Estelle SAUVION. Les compétences de Magali, bilingue français/anglais, sont indispensables et constituent la clé de leur avenir. La directrice commerciale export met depuis juin 2012, date de naissance de l entreprise, toute son énergie à nouer des contacts avec l étranger. Pour elles deux, Internet, les réseaux sociaux ne suffisent pas, elles privilégient le contact direct. «En septembre, nous avons fait notre premier salon à Londres : Speciality & Fine Food Fair, événement incontournable des commerçants et des acheteurs pour présenter de la nourriture et des boissons artisanales.» L'événement est le point de rencontre des détaillants, des restaurants, des hôtels, des traiteurs et des grossistes, qui cherchent à se fournir en alimentation fine. Avant de s y rendre, elles ont fait tout un travail pour établir les prix de leurs produits à l export, récupérer des fichiers pour démarcher les distributeurs à l étranger. Depuis le salon, elles ont fait une touche : Magali a pris l avion pour Manchester fin novembre et rencontré les responsables de la grande enseigne Boots. L Angleterre aujourd hui, peut-être la Hongrie bientôt. On n attrape pas les mouches avec du vinaigre, dit le dicton, mais peut-être avec de la confiture?

7 18 L aide à l Afrique : une traduction des valeurs de solidarité portées par le secteur artisanal l Depuis plus de 40 ans, la CMA s est engagée dans certains partenariats avec des CMA africaines : échanges, rencontres d élus et chefs d entreprise, formation d agents, dons de matériels, appui à la structuration des CMA africaines Pierre-Jean TORGUE, Secrétaire Général de la CMA, témoigne : «L économie du secteur artisanal est axée sur l humain, et non sur une logique financière. Elle est centrée sur l homme et accrochée à un territoire. Ces valeurs sont l initiative individuelle, la passion créative, mais aussi la solidarité. Dans ce domaine, nous menons à la CMA des actions de coopération, en particulier avec l Afrique francophone. 99 % de l Afrique vit de l artisanat et de l agriculture. Ces secteurs économiques sont les bras armés de la lutte contre la pauvreté. Nous devons soutenir ardemment le développement de l artisanat là-bas. Depuis 8 ans, les artisans sont engagés financièrement, avec l aide de l Europe et du Conseil Général de Loire-Atlantique pour développer des actions de coopération décentralisées. Nous menons des opérations de transfert de compétences qui se traduisent, par exemple, par le soutien d actions de compagnonnage : récemment un artisan français de vannerie a apporté son expérience à des artisans africains au Niger. Nous menons également des opérations de soutien aux organisations professionnelles dans le domaine de la formation des élus pour les aider à s investir dans leur fonction, à élaborer leur programme de mandature, leur projet politique, à former les responsables comme le secrétaire général au management. Aider au développement économique local Nous avons aussi travaillé avec l Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) pour qui nous avons rédigé un rapport visant à renforcer l intégration et faciliter les politiques publiques des états membres. Étude remarquée par l Europe qui nous a demandé d animer une conférence internationale à Dakar qui concluait un programme européen dédié au développement économique en Afrique. C est dans ce cadre que nous avons reçu en formation pendant deux mois deux cadres de la Fédération des entreprises du Congo en novembre - décembre dernier. Nous en accueillons actuellement deux autres. Le responsable de la formation professionnelle des Comores a aussi bénéficié d une formation auprès de Bruno VESLIN, responsable du service insertion professionnelle et Frédéric ENFREIN, directeur du CIFAM pour mettre en place une politique de formation des professionnels. Nous aidons aussi la Côte d Ivoire, victime depuis 15 ans d une instabilité politique et de périodes de guerre, à se reconstruire, souffrant d une véritable pénurie de ressources professionnelles. Ses institutions ont besoin d accompagnement : formation des nouveaux élus et de l encadrement des chambres consulaires, structuration des organisations pour qu elles puissent proposer une offre de services aux artisans locaux, axée notamment sur la formation professionnelle. Nous sommes aussi très actifs dans les actions de coopération menées par la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF). Nous jouons un rôle de médiateur et catalyseur du développement local. Notre aide vers ces pays s est récemment traduite par l animation d ateliers pédagogiques de formation aux présidents et cadres africains : méthodologie de gestion de projet, accompagnement de l entreprenariat et de la gestion d entreprise. Pour être efficace, notre accompagnement doit s inscrire dans la durée et s étendre sur plusieurs actions.» Ateliers CPCCAF en juillet 2011 Accueil de 2 cadres de la Fédération des Entreprises du Congo (RDC) en stage à la CMA En formation durant un mois à la CMA de Loire-Atlantique, Adrien LUTUBA NALUMBU, directeur de cabinet et Honoré MANGONGO MONG, directeur provincial.

INNOVATIONS, TALENTS, GASTRONOMIE, MARCHÉS... SERBOTEL 2015 DÉVOILE SON PRÉ-PROGRAMME RENDEZ-VOUS DU 18 AU 21 OCTOBRE 2015 À NANTES www.serbotel.

INNOVATIONS, TALENTS, GASTRONOMIE, MARCHÉS... SERBOTEL 2015 DÉVOILE SON PRÉ-PROGRAMME RENDEZ-VOUS DU 18 AU 21 OCTOBRE 2015 À NANTES www.serbotel. Communiqué de presse Avril 2015 INNOVATIONS, TALENTS, GASTRONOMIE, MARCHÉS... SERBOTEL 2015 DÉVOILE SON PRÉ-PROGRAMME RENDEZ-VOUS DU 18 AU 21 OCTOBRE 2015 À NANTES www.serbotel.com Avec plus de 415 exposants

Plus en détail

7 ème édition des Ateliers de la coopération consulaire de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF)

7 ème édition des Ateliers de la coopération consulaire de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF) Paris, 18 juin 2013 7 ème édition des Ateliers de la coopération consulaire de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF) Du 26 au 28 juin au World Trade Center

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 :

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : DOSSIER DE PRESSE Le mardi 19 mai 2015 à Nantes 1 Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : Le réseau des Sup'Porteurs de la Création 44 est soutenu par : Contact Presse : Marie Le Saint CCI Nantes

Plus en détail

Atlantique. L international : un potentiel de développement pour l économie artisanale. Le magazine de la CMA 44 J A N V I E R 2 0 1 3

Atlantique. L international : un potentiel de développement pour l économie artisanale. Le magazine de la CMA 44 J A N V I E R 2 0 1 3 Métiers #96 Atlantique Le magazine de la CMA 44 J A N V I E R 2 0 1 3 Le DOSSIER L international : un potentiel de développement pour l économie artisanale 04 Osc Art de l Artisanat : de jeunes diplômés

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE Jeudi 25 juin 2015 Centre de Formation d Apprentis (CFA) d ANNONAY CONTACTS PRESSE : Cabinet du préfet Service Départemental de la Communication Interministérielle

Plus en détail

Communiqué de presse Mai 2013

Communiqué de presse Mai 2013 Communiqué de presse Mai 2013 À 6 MOIS DU SALON, LA 15 ÈME ÉDITION DE SERBOTEL, PLACÉE SOUS LE SIGNE DU RENOUVEAU, DU DYNAMISME, ET DE LA MODERNITÉ, AFFICHE UN TAUX DE REMPLISSAGE DE PLUS DE 80%! Du 20

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Enquête 2015 Réalisation : ACTEL Données source : Direction régionale des douanes Ile-de-France Ouest 1 Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Plus en détail

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium Montréal un événement SIAL, une filiale du groupe Comexposium 9, 10, 11 mai 2 0 1 2 Pal ais des congrès de Montréal SIAL CANADA VOUS OUVRE DE NOUVEAUX MARCHÉS En 2010 : 12 759 visiteurs +6 % Nos visiteurs

Plus en détail

LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE

LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE L ouverture européenne et internationale est une dimension forte de l Ile-de-France. Etre tourné vers l Europe, un choix

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Actions Humanitaires en Santé Mentale Santé Publique et Vie Sociale. présente

Actions Humanitaires en Santé Mentale Santé Publique et Vie Sociale. présente Actions Humanitaires en Santé Mentale Santé Publique et Vie Sociale Association loi 1901 a but non lucratif n 0641000551 présente OBJECTIF L Institut des Métiers de la Restauration IMR vise à mettre sur

Plus en détail

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA)

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Abidjan - Capitale économique de la Côte d Ivoire Initiative pour le Secteur Privé ISP La jeunesse africaine : La promesse d un avenir meilleur...

Plus en détail

Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe. Dossier de Presse

Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe. Dossier de Presse Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe Dossier de Presse Le 25 mars 2014 Prix «STARS et METIERS» 3 artisans sarthois valorisés par la Banque Populaire de l Ouest Le Prix «Stars et Métiers» est destiné à promouvoir

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques UBIFRANCE et les Missions Economiques constituent ensemble le réseau public d appui au développement international des entreprises françaises,

Plus en détail

La formation professionnelle et le secteur informel

La formation professionnelle et le secteur informel Investing in People Etude nationale La formation professionnelle et le secteur informel Bénin Ce projet est financé par l Union européenne Ce projet est mis en œuvre par sequa ggmbh Table de Matière INTRODUCTION

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Fotolia auremar. Photo couverture : SEPETA - Illustration couverture : Cécile Bélonie. Interbev Bovins - 2012 - Gulfstream - RC Nantes B 389 788 993.

Fotolia auremar. Photo couverture : SEPETA - Illustration couverture : Cécile Bélonie. Interbev Bovins - 2012 - Gulfstream - RC Nantes B 389 788 993. BOUCHERIE Apprenez avec un chef! Fotolia auremar Photo couverture : SEPETA - Illustration couverture : Cécile Bélonie Je deviens boucher Flashez sur un métier d avenir! jedeviens boucher.com Interbev Bovins

Plus en détail

CFA création et innovation industrielle

CFA création et innovation industrielle CFA création et innovation industrielle Inauguration à l Ecole de design Nantes Atlantique Atlanpole La Chantrerie Mardi 28 novembre 2006 à 10h45 Communiqué de synthèse p 2 Région des Pays de la Loire

Plus en détail

ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012. Philippe PAYET MEFPIE

ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012. Philippe PAYET MEFPIE ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012 Philippe PAYET MEFPIE Introduction... 3 L Entreprise et son dirigeant... 4 L entreprise et son marché... 6 L entreprise et son personnel... 9 Projets de recrutement... 11 En

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

Your Access to the International Market is our AIM. www.aim-development.net

Your Access to the International Market is our AIM. www.aim-development.net Your Access to the International Market is our AIM Your Access to the International Market is our AIM Exporter est un défi dont il est difficile d'anticiper tous les obstacles et qui requiert la mobilisation

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Dossier de presse Remise de diplômes EGC Réunion et Ecole d Ingénieurs BTP Vendredi 28 novembre 2014, Pôle Formation Nord de la CCI Réunion Les

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception.

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception. Rapport de Stage Secteur Agro alimentaire de DEInternational Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception Aisha Moritz Du 01.06.2012 au 30.08.2012 1. Pourquoi la Chambre Tuniso Allemande

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION Dans le cadre du contrat de filière de l industrie agroalimentaire coordonné par la Région Nord-Pas de Calais et la DRAAF, le pôle d excellence

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail

PROSPECTIS Détection & Valorisation de Talents

PROSPECTIS Détection & Valorisation de Talents PROSPECTIS Détection & Valorisation de Talents 10, rue du Colisée 75008 PARIS 01 56 59 18 30 contact@prospectis.com PRESENTATION GENERALE METHODOLOGIE DE RECRUTEMENT CADRES 1 Réseau International Membre

Plus en détail

Représentez la Culture Française en travaillant à Walt Disney World, aux U.S.A.

Représentez la Culture Française en travaillant à Walt Disney World, aux U.S.A. Représentez la Culture Française en travaillant à Walt Disney World, aux U.S.A. International Services a le privilège d être, en Allemagne, en Italie, en Norvège et en France le principal recruteur du

Plus en détail

Business Plan 3 ème édition Catégorie : Etudiant

Business Plan 3 ème édition Catégorie : Etudiant Business Plan 3 ème édition Catégorie : Etudiant 0. Résumé du projet : Création d un cabinet spécialisé dans le recrutement de Français au Canada. 1. Présentation du porteur du projet : Curriculum Vitae

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

DENKMAL 2012. Allemagne Leipzig. Bienvenue sur le Pavillon France. 22-24 novembre 2012 DENKMAL 2012. Le Pavillon France

DENKMAL 2012. Allemagne Leipzig. Bienvenue sur le Pavillon France. 22-24 novembre 2012 DENKMAL 2012. Le Pavillon France Bienvenue sur le Pavillon France DENKMAL 2012 Allemagne Leipzig 22-24 novembre 2012 Le Pavillon France Une formule économique, Un gain de temps, La rencontre de futurs partenaires. DENKMAL 2012 Salon européen

Plus en détail

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille ÉDITO CRÉER ET REPRENDRE Les derniers chiffres de l Insee l affirment : la France bat des records de création d entreprises et notamment grâce aux EN auto-entrepreneurs. FLANDRE INTÉRIEURE Sur Agglopole

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

Mission économique de la Région Languedoc-Roussillon Tourisme LA CLIENTELE TOURISTIQUE AMERICAINE CIBLE PRIVILEGIEE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

Mission économique de la Région Languedoc-Roussillon Tourisme LA CLIENTELE TOURISTIQUE AMERICAINE CIBLE PRIVILEGIEE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON Mission économique de la Région Languedoc-Roussillon Tourisme LA CLIENTELE TOURISTIQUE AMERICAINE CIBLE PRIVILEGIEE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 /// 06 30 01 98 24 maurel.baptiste@cr-languedocroussillon.fr

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE VU l article L. 118-1 du code du travail ; VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la

Plus en détail

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation :

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation : COMMUNIQUE PRESSE Le 4 avril 2009, les centres de formation de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et du Bâtiment ouvriront leurs portes aux jeunes et à leur famille. Coordonnées des centres de formation

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent!

Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent! Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent! Contact presse Assemblée permanente des chambres de métiers et de l artisanat (APCMA) Elisabeth de Dieuleveult 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00

Plus en détail

KIALATOK, KEZAKO? EXEMPLE D UN ATELIER KIALATOK. «Cuisine et culture de Guinée avec Madame Fofana» 3 heures 12 participants 65 euros par participant

KIALATOK, KEZAKO? EXEMPLE D UN ATELIER KIALATOK. «Cuisine et culture de Guinée avec Madame Fofana» 3 heures 12 participants 65 euros par participant Dossier de presse KIALATOK, KEZAKO? La cuisine du monde attire de plus en plus : le couscous est le 3 ème plat préféré des Français, d après un sondage TNS Sofres réalisé en 2011! Cette cuisine traditionnelle

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup. Perle Chesné

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup. Perle Chesné Rapport de fin de séjour Explo ra Sup Perle Chesné Etant étudiante en première année du Programme Grandes Ecoles à l ESC Saint- Etienne, il m a été demandé de réaliser un stage de 10 à 12 semaines dans

Plus en détail

FERRANDI Paris - Formation continue 2015. Une pédagogie active : faire pour savoir faire. Une école réputée pour son excellence

FERRANDI Paris - Formation continue 2015. Une pédagogie active : faire pour savoir faire. Une école réputée pour son excellence F O R M A T I O N C o n t i n u e 2 0 1 5 Restau r ation arts de l a ta ble / Boul a n gerie Pâtisserie / M A N AGEMENT Une pédagogie active : faire pour savoir faire Le geste, les astuces et tours de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse COMMUNIQUE DE PRESSE 18 juin 2013 «La qualité de l accueil : un facteur clef de compétitivité pour la première destination touristique mondiale» Le Comité Régional du

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 79% Hommes 53% Indépendants 5% Créer du lien, favoriser les échanges entre entrepreneurs, rompre la solitude des chefs d entreprise, tels sont les enjeux des Réseaux des créateurs BGE : Oxygène. entreprises

Plus en détail

DOSSIER APPRENTISSAGE

DOSSIER APPRENTISSAGE DOSSIER APPRENTISSAGE RECHERCHER UN EMPLOYEUR POUR EFFECTUER UNE FORMATION EN APPRENTISSAGE 1 S organiser Une recherche d employeur pour un contrat d apprentissage s assimile à une recherche d emploi.

Plus en détail

LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France»

LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France» LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France» Yves THURIES ET LE CHOCOLAT En 1992, Yves THURIES crée la «Chocolaterie Excellence». Si très vite les «Chocolats Yves THURIES» ont su s imposer parmi

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives

Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives Dossier de presse Montoir-de-Bretagne 7 novembre 2013 Sommaire : - Communiqué de

Plus en détail

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle.

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. 2015-03 Séance du 14 janvier 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

Assistants techniques internationaux experts routiers RDC témoignant d un intérêt marqué pour la coopération au développement

Assistants techniques internationaux experts routiers RDC témoignant d un intérêt marqué pour la coopération au développement Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Année 2014. développer son chiffre d affaires, Vente en ligne. appel d offre, législation, gestion, anglais, manager, transmettre!

FORMATION CONTINUE. Année 2014. développer son chiffre d affaires, Vente en ligne. appel d offre, législation, gestion, anglais, manager, transmettre! FORMATION CONTINUE Année 2014 Artisans, salariés, conjoints collaborateurs Vente en ligne gestion, anglais, appel d offre, législation, développer son chiffre d affaires, manager, transmettre! Le contexte

Plus en détail

Pour toutes ces raisons, votre présence au Salon est un moyen sûr pour élargir votre champ d action!

Pour toutes ces raisons, votre présence au Salon est un moyen sûr pour élargir votre champ d action! Le Salon The Graduate Fair (Le Salon de l Etudiant Algérien) est un lieu de rencontres incontournable, entre les acteurs de l'éducation (enseignants, formateurs, chefs d'établissements, conseillers d'orientation...),

Plus en détail

Alternance : les préjugés passés au crible

Alternance : les préjugés passés au crible VOTRE JOB www.metronews.fr 13 2 Jobs d été : c est parti! Etudiants, pour mettre toutes les chances de votre côté et trouver le petit boulot idéal, vous devez vous y prendre à l avance. La pêche au job

Plus en détail

ANALYSE «CONCURRENTS»

ANALYSE «CONCURRENTS» ANALYSE «CONCURRENTS» ANALYSE DES CONCURRENTS DEFINITION L analyse de la concurrence est un outil d évaluation de la compétitivité des entreprises sur un secteur d activité ou sur un domaine d activités

Plus en détail

Galerie de portraits d ORPISTES

Galerie de portraits d ORPISTES Galerie de portraits d ORPISTES Christophe Girard - ORPI Girard Immobilier - Romorantin Lanthenay (41) J ai derrière moi une carrière de boxeur de haut niveau : j ai participé entre autres à trois championnats

Plus en détail

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Café pays USA 10èmes Clés de l International Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Avec la participation de : Arnaud LERETOUR, Directeur

Plus en détail

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers L artisanat : de quoi parle-t-on? 1,1 million d entreprises

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

Quel SIAO pour le XXI siècle Ouagadougou le 28 / 29 / 30 septembre 99.

Quel SIAO pour le XXI siècle Ouagadougou le 28 / 29 / 30 septembre 99. Quel SIAO pour le XXI siècle Ouagadougou le 28 / 29 / 30 septembre 99. Participations de Jean-François Astoury le 28 septembre 99 Sous thème traité : Sur la base des acquis et du rôle de fédérateur du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Macoretz Scop, «Construire ensemble» Contact presse : Aurore MAJOU, Chargée de Communication

DOSSIER DE PRESSE. Macoretz Scop, «Construire ensemble» Contact presse : Aurore MAJOU, Chargée de Communication 1 DOSSIER DE PRESSE Macoretz Scop, «Construire ensemble» Contact presse : Aurore MAJOU, Chargée de Communication aurore.majou@macoretz-scop.fr / 02 40 21 82 90 Anne Gravouille, Responsable Marketing et

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

Salon BIG FIVE 2015 DUBAÏ

Salon BIG FIVE 2015 DUBAÏ Salon BIG FIVE 2015 DUBAÏ 23-26 Novembre 2015 Mission Internationale Les Emirats Arabes Unis Un nouveau marché, de nouveaux partenaires, des opportunités d affaires. BIG FIVE : UN SALON INCONTOURNABLE

Plus en détail

CARREFOUR TECHNOLOGIES LE PRINTEMPS DES PME, LA TUNISIE DÉCLINE SES ATOUTS PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014

CARREFOUR TECHNOLOGIES LE PRINTEMPS DES PME, LA TUNISIE DÉCLINE SES ATOUTS PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014 Ministère de l Industrie, de l Energie et des mines Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation CARREFOUR D AFFAIRES ET DE TECHNOLOGIES PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014

Plus en détail

UNESCO FONDATION CULTURE & DIVERSITE PRESENTATION AUX ETUDIANTS

UNESCO FONDATION CULTURE & DIVERSITE PRESENTATION AUX ETUDIANTS PROGRAMME VOYAGER POUR APPRENDRE LES METIERS D ART UNESCO FONDATION CULTURE & DIVERSITE PRESENTATION AUX ETUDIANTS ETAPE 1 2014-2015 PRESENTATION GLOBALE DU PROGRAMME L UNESCO et la Fondation Culture &

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

TOURISME DES JEUNES ACCES AUX VACANCES DES ENFANTS D AGE SCOLAIRE

TOURISME DES JEUNES ACCES AUX VACANCES DES ENFANTS D AGE SCOLAIRE TOURISME DES JEUNES Le développement du tourisme des jeunes est l une des préoccupations majeures de la direction du Tourisme. L accès aux vacances participe à la formation et à la socialisation des jeunes

Plus en détail

Donnons l envie d entreprendre!

Donnons l envie d entreprendre! Enseignants et Chefs d entreprise, Donnons l envie d entreprendre! Faites découvrir la vie de l entreprise aux jeunes de notre région Création de Mini-Entreprises Création de Mini-Entreprises Une Mini-Entreprise,

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1-Communiqué de presse

Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1-Communiqué de presse Dossier de presse Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1- Communiqué de presse 2- Maroc-Fédération de Russie : Focus économique 3- Les atouts du Maroc agroalimentaire pour se positionner dans le marché russe. 4- Perspectives

Plus en détail

Invitation. Mercredi 21 novembre 2012 > 13h00 à 20h. à l ESSEC - Salle le Dôme Avenue Bernard Hirsch à Cergy-Pontoise. partenaire média :

Invitation. Mercredi 21 novembre 2012 > 13h00 à 20h. à l ESSEC - Salle le Dôme Avenue Bernard Hirsch à Cergy-Pontoise. partenaire média : Invitation Mercredi 21 novembre 2012 > 13h00 à 20h à l ESSEC - Salle le Dôme Avenue Bernard Hirsch à Cergy-Pontoise partenaire média : partenaires : La croissance c est l international Près de 40 experts

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

Quand un investissement réduit permet la réussite

Quand un investissement réduit permet la réussite Quand un investissement réduit permet la réussite Il s installe dans l ancien local vide de la boulangerie déplacée à 100 m et fait le choix d un investissement réduit. Pour leur première installation,

Plus en détail

Une économie en convergence avec l Europe des 27... 18 L attrait du pays pour les investisseurs français... 18 Les réformes attendues...

Une économie en convergence avec l Europe des 27... 18 L attrait du pays pour les investisseurs français... 18 Les réformes attendues... Sommaire Le cadre du pays................................................................................... 15 Présentation du pays.................................................................................

Plus en détail

Vos partenaires sur les marchés étrangers

Vos partenaires sur les marchés étrangers Secrétaire d Etat chargé du Commerce extérieur Direction générale du Trésor et de la Politique économique ACFCI UBIFRANCE Missions Economiques UCCIFE partenaires OSEO COFACE CNCCEF partenaires ENTREPRISES

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

Prix départemental Stars et Métiers La Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique distingue le talent de 4 entreprises artisanales des Landes

Prix départemental Stars et Métiers La Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique distingue le talent de 4 entreprises artisanales des Landes Communiqué de presse du 18 juin 2015 Prix départemental Stars et Métiers La Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique distingue le talent de 4 entreprises artisanales des Landes Mercredi 17 juin 2015

Plus en détail

une Pépinière de Chefs

une Pépinière de Chefs BABELCUISINE Lieu collaboratif, un vivier de talents, un laboratoire d idées et de soutien à l emploi et à la création de projets «BABELCUISINE -» - ITALIA IN RETE www.associazioni-italiane.org & DIALOGUES

Plus en détail

Stage en entreprise à l étranger FIT et Transeurope

Stage en entreprise à l étranger FIT et Transeurope !Objectifs : Stage en entreprise à l étranger FIT et Transeurope Développer ses compétences professionnelles et linguistiques % Public :! Demandeurs d emploi inscrits au Forem! Libre sur le marché du travail!

Plus en détail

Club Qualité Apprentissage

Club Qualité Apprentissage Club Qualité Apprentissage DOSSIER DE PRESSE Lundi 16 juin 2003 Contact presse : Valérie Charrière-Villien Tél. 04 72 40 58 37 charriere@lyon.cci.fr SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Club Qualité Apprentissage

Plus en détail

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées»

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» Dossier de presse Nantes, le 17/07/2014 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» SOMMAIRE Communiqué de presse p. 2 Les membres du jury

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 1 er juillet 2013 ----------------------- Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure 8, boulevard Allende à EVREUX

DOSSIER DE PRESSE. 1 er juillet 2013 ----------------------- Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure 8, boulevard Allende à EVREUX DOSSIER DE PRESSE Hommage à Gaston LENÔTRE 1 er juillet 2013 ----------------------- Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure 8, boulevard Allende à EVREUX Communiqué de presse Qui était Gaston Lenôtre?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

ARTISANS DU MONDE AMENER LES ARTISANS A L EXPORT. Sommaire Introduction de l opération L opération Les Outils mis à disposition A propos du CIOA

ARTISANS DU MONDE AMENER LES ARTISANS A L EXPORT. Sommaire Introduction de l opération L opération Les Outils mis à disposition A propos du CIOA ARTISANS DU MONDE AMENER LES ARTISANS A L EXPORT Sommaire Introduction de l opération L opération Les Outils mis à disposition A propos du CIOA CIOA - 2013 1 Le Groupe CIOA Mission et objectifs Le Groupe

Plus en détail

plan du chapitre L'approche intégrée et multisectorielle NIVEAU I VII.1

plan du chapitre L'approche intégrée et multisectorielle NIVEAU I VII.1 CHAPITRE VII L'approche intégrée et multisectorielle NIVEAU I plan du chapitre Diapo 1 L approche intégrée et multisectorielle Niveau I Diapo 2 Deux traditions méthodologiques Niveau II Diapo 3 Le tout

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail