Au bénéfice d une formation commerciale,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Au bénéfice d une formation commerciale,"

Transcription

1 Bulletin d information Mai 2013 Editorial 1906 : à la fondation des «Asiles de Lavigny», ils étaient une petite poignée à faire vivre ce lieu et accompagner au quotidien les personnes épileptiques qui ne pouvaient être admises dans d autres établissements de bienfaisance : un siècle a passé et ce petit noyau d employés des origines a grandi, grandi, jusqu à compter aujourd hui plus de huit cent collaborateurs, répartis sur une dizaine de sites géographiques distincts, au service d une mission qui s est développée et qui s incarne en cinq départements : école, ateliers, hébergement Plein Soleil, hébergement socio-éducatif, hôpital. Huit cent personnes, chacune unique, avec son parcours et ses compétences : un capital humain indispensable au fonctionnement de l Institution. Et pour gérer ce capital : un service des ressources humaines, que ce bulletin d information vous propose de découvrir. Des premiers contacts du collaborateur avec l Institution, jusqu à sa retraite (du moins pour ceux pour qui le tour est arrivé) ou jusqu à son départ pour d autres raisons, les ressources humaines gèrent l ensemble de ce que l on appelle le «cycle de vie» du collaborateur, et ce numéro du bulletin vous l illustre, au travers de quelques explications, quelques statistiques, et surtout une série de portraits des personnes qui, en coulisses, œuvrent à ce que chacune et chacun soit à sa place et puisse remplir au mieux sa fonction. Thierry Siegrist Directeur général Sommaire Portrait : Jean-Pierre Prahin Dossier : Les ressources humaines Focus : les analyses de pratique Il s est passé : Groupe Vocal de Plein Soleil départ à la retraite de Louis-Marie Vay Clic clac Infos Rédaction, illustrations et mise en page Amélie Buri Ce mois-ci, Jean-Pierre Prahin, responsable des Ressources Humaines, fête ses 10 ans à l Institution de Lavigny. A cette occasion, il nous a suggéré de consacrer le dossier de ce numéro aux Ressources Humaines et pour commencer, voici son portrait! Au bénéfice d une formation commerciale, Jean-Pierre Prahin commence son parcours professionnel en 1970 chez Leclanché, à Yverdon, en tant que comptable chargé notamment de la paramétrisation informatique de la comptabilité. Jean-Pierre Prahin Responsable des Ressources Humaines Cette tâche menée à terme, on lui confie une mission similaire pour les salaires, ce qui le mène progressivement à travailler dans le bureau des salaires, puis à en prendre la responsabilité, en Et sept ans plus tard, toujours chez Leclanché,

2 il est nommé responsable des ressources humaines. Cette trajectoire professionnelle l amène à suivre de nombreuses formations, qui le conduisent à un brevet fédéral de spécialiste en gestion du personnel, qu il obtient en De l industrie au social En 2002, le directeur général de l Institution de Lavigny prend sa retraite. La nouvelle direction souhaitant faire évoluer le bureau des salaires pour en faire un véritable service des ressources humaines, le président du conseil de fondation d alors, Jacques Muggli, suggère la candidature de Jean-Pierre Prahin pour la création de ce service : les deux hommes se connaissent bien, puisque Jacques Muggli est responsable des ressources humaines chez Bobst et qu ils se côtoient régulièrement. «Je n étais pas sur le marché du travail, se souvient Jean-Pierre Prahin, mais ce défi m a tenté. Il faut dire que j étais lassé des difficultés économiques et du manque de perspectives dans le monde industriel, qui m amenaient plus souvent à licencier qu à engager. Après 32 ans chez Leclanché, j ai accepté ce poste!» Nous sommes en 2003 : Jean- Pierre Prahin découvre un nouveau monde. Par opposition au milieu industriel, volatile et réactif, où les décisions se prennent très rapidement, en suivant l évolution du marché, il est frappé par la lourdeur des processus décisionnels et les contraintes imposées, notamment par l Etat. «Mais paradoxalement à cette grande inertie, note-t-il, le développement de l Institution dont j ai été témoin en dix ans est beaucoup plus important que les changements que j ai pu vivre chez mon précédent employeur en plus de trente ans! Depuis que je suis arrivé, on n a fait que construire, s agrandir, se développer!» Les grandes étapes se succèdent en effet : le remaniement de la responsabilité de «La Morgette» et des ateliers de Morges, l adhésion aux conventions collectives de travail un «gros chantier» comme dit Jean-Pierre Prahin, et qui devenait inévitable notamment suite à la fusion avec Plein Soleil. Il est également à l origine du bulletin interne d information, dont le premier nu- Le questionnaire de Proust de Jean-Pierre Prahin Le principal trait de mon caractère : La joie de vivre Ce que je déteste par-dessus tout : Quelquefois : La qualité que je désire chez un homme : La franchise moi, quand je suis trop secret ou colérique La qualité que je désire chez une femme : La même Comment j aimerais mourir : Sans souffrir chose Etat présent de mon esprit: Serein, calme Ce que j apprécie le plus chez mes amis : Leur fidélité Fautes qui Mon principal défaut : Je suis très secret, je me livre m inspirent le peu, et je suis quelque fois colérique plus d indulgence: Les fautes Mon occupation préférée : La musique Mon rêve de bonheur : Je le vis actuellement reconnues Ce que je voudrais être : Ce que je suis Ma devise: Une Le pays où je voudrais vivre : La Suisse phrase de Confucius : l expérience La couleur que je préfère : Le rose La fleur que j aime : Les tulipes : c est le printemps! est comme une Mes auteurs favoris en prose : J aime les romans policiers : Harlan Coben, J.-C. Grangé, Franck Thiliez sur l épaule, qui lanterne posée Mes héros dans la fiction : Tintin n éclaire que le Mes compositeurs préférés : J aime les musiques de chemin parcouru films et de scène : Verdi, Rossini, Nino Rota Mes héros dans la vie réelle : Federer Page 2

3 méro, rédigé à l époque par l assistante de la direction générale, paraît en avril «Mais ce que j ai toujours apprécié le plus, ce sont les entretiens de candidature, sourit-il. En dix ans à Lavigny, j estime que j ai dû en mener environ 1 200! Et je ne m en lasse pas, j aime découvrir de nouvelles personnes, venant de différents horizons, différents métiers. Ces rencontres sont pour moi un privilège, un véritable cadeau.» Notre responsable RH apprécie aussi beaucoup de pouvoir accompagner les directeurs de départements et responsables de services, qui viennent vers lui à la recherche du «spécialiste» pour des questions techniques pointues, liées par exemple au droit du travail. Il joueen quelque sorte un rôle de consultant, en étant extérieur au fonctionnement des services et départements. Sa fonction l appelle également régulièrement à l extérieur de l Institution : il la représente en effet dans différentes commissions et groupes de travail, à l AVOP*, au GIVAHM* ou à la FHV* par exemple, et depuis 2009, il est également président du Centre de formation sociale ARPIH, à Yverdon. Regard sur notre institution «Globalement, note Jean-Pierre Prahin, je trouve remarquable que l Institution en fasse autant pour le personnel : nous travaillons dans une belle entreprise, qui met tout ce qu elle peut à disposition des collaborateurs pour leur permettre de travailler dans les meilleures conditions possibles. Il est bon de rappeler que ces choix, comme les activités proposées ou la journée sportive, ont un coût que la direction accepte d assumer. Je sens chez les responsables une grande reconnaissance envers leurs collaborateurs en lien avec les personnes accueillies. Il y a une ambiance très sociale, presque familiale, mais qui a aussi ses inconvénients : il peut arriver que les décisions difficiles à prendre soient repoussées, ce qui peut prétériter les dynamiques d équipe» Avant sa retraite, en 2015, deux défis importants attendent le jeune sexagénaire : à court terme, il s agira de mettre sur pied la numérisation informatique de tous les Mai 2013 dossiers du personnel ; et à moyen terme, il devra coordonner la mise sur pied de la campagne de recrutement liée à l agrandissement de l hôpital, qui entraînera l engagement de 60 à 70 collaborateurs supplémentaires Vie privée Jean-Pierre Prahin est un grand amateur de musique : percussionniste dans deux harmonies, ces moments lui permettent de se changer les idées et de focaliser sa concentration sur autre chose. Marié, trois enfants et trois petitsenfants, Jean-Pierre Prahin est aussi passionné de football : depuis de nombreuses années, il est bénévole à Yverdon-Sport, où il accompagne les arbitres avant, pendant et après les rencontres. La retraite, qui commence à pointer à son horizon, ne lui fait pas peur. «Je me réjouis de pouvoir voyager: j aimerais découvrir le Canada, les pays nordiques et continuer mon exploration des grandes capitales européennes et puis je me réjouis aussi d avoir un peu plus de temps pour mes petits-enfants!» *AVOP = Association vaudoise des organisations privées pour personnes en difficulté *GIVAHM = Grandes institutions vaudoises actives dans le domaine du handicap mental *FHV = Fédération des hôpitaux vaudois Quelques chiffres et statistiques... Les ressources humaines de Lavigny, en quelques chiffres-clefs (2012) : Répartition hommes/femmes Sur les 816 collaborateurs, 545 sont des femmes et 271 des hommes... Nationalités Les collaborateurs de l Institution représentent plus de 43 nationalités, dont les principales sont indiquées dans le graphique ci-contre. Pyramide des âges Tranches d âge Masculin Féminin Nombre de collaborateurs Ancienneté des employés Années d ancienneté Taux de rotation EPT (en %) Amélie Buri Masculin Féminin Nombre de collaborateurs Evolution du nombre d équivalents plein temps (EPT) et du taux de rotation Taux de rotation (en %) Page 3 EPT

4 L équipe des RH A un moment ou à un autre de son parcours au sein de l Institution de Lavigny, chaque employé a affaire aux ressources humaines - ne serait-ce que lors de son engagement. Rencontre avec quatre «Drôles de dames»! Rachel Ruchonnet Française d origine, j ai étudié au Luxembourg, avant de m installer à Genève. J ai suivi une formation d agent de voyage, puis obtenu un diplôme de comptabilité. J ai commencé à Lavigny pour un remplacement. Je me souviens encore : à cette époque, mes enfants étaient en adaptation à la crèche, et comme je les accompagnais, il était donc convenu que j arriverais tard pour mon premier jour de travail. Mes nouvelles collègues des ressources humaines ont décalé leur pause pour pouvoir m accueillir avec un café : ce geste m avait beaucoup touchée, je me suis tout de suite sentie bien! Ce qui lui plaît dans ce poste Le côté humain. Parfois, les gens viennent avec beaucoup d émotion, on doit les écouter, tout en gardant la juste distance. Rachel Chrystel Debétaz Au départ, j ai un CFC d assistante dentaire. Après quelques années, j ai eu l impression que j avais fait le tour de mon métier. J ai travaillé deux ans dans une agence intérimaire en qualité de consultante. Monsieur Prahin était l un de mes clients et quand je lui ai annoncé mon départ, il m a proposé un remplacement aux RH de Lavigny. Cinq ans plus tard, j y suis toujours! Entre temps, j ai passé mon certificat d assistante RH, je suis partie quatre mois en Floride perfectionner mon anglais, et je vais commencer le brevet fédéral en Ressources Humaines en août prochain! Jusqu à récemment, j occupais le poste administratif des RH, qui comprend tout le cycle de vie du collaborateur, de son engagement à son départ, mais aussi la gestion de l agenda de M. Prahin, les courriers, les contrats, la formation C est le poste le plus en contact avec les collaborateurs, notre bureau est très ouvert, les gens viennent facilement. Dernièrement, Rachel et moi avons échangé nos fonctions: nous souhaitions développer la polyvalence de notre équipe, une démarche dans laquelle notre responsable nous a appuyées. Ce qui lui plaît dans ce poste C est un milieu passionnant, et j ai l impression qu il y a toujours quelque chose à apprendre, que c est infini! C est très varié, et je me sens vraiment dans mon élément! Angèle Bonnet-Rifflart Je suis arrivée il y a trois ans comme stagiaire, à la fin de mon master en management, avec spécialisation en ressources humaines et je suis restée! J ai fait mes études à Dijon, j habite en France voisine, et je vais bientôt être maman. Si je dépends de Jean-Pierre Prahin, c est avec Nicole Velo que je suis le plus en lien, puisque je suis affiliée à Plein Soleil. Je m occupe de toute la gestion administrative des collaborateurs du site, de leur engagement à leur départ, et je gère aussi le PEP. En plus de ces tâches, j ai la responsabilité des statistiques institutionnelles des ressources humaines, qui sont transmises trimestriellement à la direction, et je fais aussi partie du groupe ressources SMILE pour la santé et le bien-être des collaborateurs, dans lequel je me suis impliquée activement. Ce qui lui plaît dans ce poste La diversité : je fais autant de l administratif que de la gestion des salaires ; et la proximité : à Plein Soleil, tout le monde se connaît, j aime ce côté social, relationnel, et le lien avec les résidents. Angèle Chrystel Pascale Pascale Sanin J ai travaillé en comptabilité dans le milieu de l industrie du meuble, où je me suis fait une solide expérience, avant de m orienter vers les ressources humaines. Je suis à Lavigny depuis 2006, et avec Chrystel, nous sommes deux du côté «salaire»: on s occupe aussi de tout ce qui est accidents, maladies, PEP, allocations familiales, LPP les certificats médicaux, les changements d horaires, les timbrages. Nous sommes au courant de beaucoup de choses, et les collaborateurs savent qu ils peuvent compter sur notre discrétion. Nous sommes une super-équipe, on s entend très bien, et il n y a pas de concurrence entre nous... Ce qui lui plaît dans ce poste C est un milieu extrêmement enrichissant. Le centre, c est l humain. Finalement, c est un peu comme les éducateurs ou les soignants: nous n accompagnons pas les résidents, mais nous accompagnons les collaborateurs! Page 4

5 ... et du côté de Plein Soleil Mai 2013 La présentation des ressources humaines ne serait évidemment pas complète sans un crochet par Plein Soleil, où Nicole Velo et Magali Gämperle nous présentent le volet formation et développement du service. Lors de la fusion entre Lavigny et Plein Soleil, en 2008, la direction a choisi de répartir les activités du service des ressources humaines sur deux axes : un volet administratif, dont Jean-Pierre Prahin a pris la responsabilité, et un volet formation et développement, piloté par Nicole Velo. La formation La politique de formation de l Institution a ainsi été renforcée et un nouveau concept de formation a été concrétisé. Pour ce qui est des cours internes, l offre a été réévaluée et affinée, une tâche que Nicole Velo assume avec l aide de Magali Gämperle, assistante RH-formation, et Anne Grobéty, consultante interdisciplinaire, relais précieux pour le site de Lavigny. «Chaque année, explique Nicole Velo, nous évaluons les cours qui ont eu lieu, leur taux de remplissage, l avis des participants. Sur la base de ces statistiques et feedbacks des participants, nous proposons de nouvelles thématiques, tirées des besoins métiers et nous les soumettons à la commission de formation, qui se réunit quatre fois par année.» Suit toute la mise en place opérationnelle et logistique: l établissement du budget formation, puis la diffusion de l offre aux Bio express Magali Gämperle engagée en 1999 à Plein Soleil en tant que secrétaire de direction a depuis occupé différentes fonctions sur le site : qualité, communication, secrétariat médical aujourd hui assistante RH-formation à 50% mariée, maman de deux adolescentes ce qui lui plaît dans son poste: l autonomie, le contact avec les intervenants, et travailler dans un milieu où l être humain est au centre des préoccupations : «c est mon moteur, car j y trouve le sens et la finalité dans ce que je fais», commente-t-elle. collaborateurs qui se fait via intranet depuis cette année. «Il y a beaucoup de choses à gérer, commente Magali Gämperle: du contact avec l intervenant et les participants, aux choix des dates, en passant par la réservation des salles, etc.» Pour le site de Lavigny, c est Chrystel Debétaz qui coordonne les aspects pratiques. «La collaboration avec d autres institutions se développe aussi, et des employés d autres horizons viennent suivre les formations que nous proposons!», se réjouit Nicole Velo. La direction a également mis un accent particulier sur la formation des cadres : «Un programme de formation sur trois ans a été mis en place, précise Nicole Velo, qui permet également aux cadres de faire connaissance entre eux: nous sommes véritablement en train de construire et consolider une culture d entreprise.» Enfin, les formations externes à l Institution ont également fait l objet de réflexions, notamment autour de l introduction d un droit de redevance pour s assurer de la fidélisation des collaborateurs à qui l Institution offre des formations. Le développement «Pour l axe développement, poursuit Nicole Velo, un travail important a été fait avec le concept SMILE. Lancé en 2011 par le questionnaire S-Tool, SMILE a permis de relever les besoins et mettre en évidence les problématiques à gérer en priorité. Au-delà des points spécifiques à chaque service, qui ont été traités directement avec les équipes et leurs responsables, deux points principaux sont ressortis de l enquête: la relation avec les supérieurs hiérarchiques et le soutien social. C est notamment sur la base de ces résultats que la formation des cadres a été mise en place. Mais l accompagnement offert par l infirmière de santé au travail s inscrit également dans cette dynamique, tout comme les activités sportives et récréatives proposées aux collaborateurs. Notre souci est vraiment de pouvoir apporter un «plus» aux collaborateurs, explique Nicole Velo, et la création et clarification des procédures (PEP, règlement de maison, procédure d absence etc.) rentre également dans cette même dynamique.» Nicole Velo Bio express arrivée à Plein Soleil en 1999, à 50% pour les RH, puis également à la comptabilité et à la réception responsable des Ressources humaines de Plein Soleil depuis 2003 à la fusion en 2008, reprend la responsabilité RH-formation et développement, en complémentarité avec Jean-Pierre Prahin qui reprend le volet administratif aujourd hui adjointe de Patrick Burlet (directeur du DHPS), qu elle remplace en cas d absence, Nicole Velo assure également tout le suivi administratif du cycle de vie des collaborateurs de Plein Soleil (avec Angèle Bonnet) ce qui lui plaît dans ce poste : le travail très varié, pouvoir travailler avec cœur, dans un milieu humain, au service des patients et résidents Amélie Buri Page 5

6 Page 6 Analyses de pratique - en savoir plus Dans plusieurs départements de l Institution, les collaborateurs ont la possibilité de mener des moments de réflexion collective de manière structurée, sur leurs pratiques professionnelles. Sur le terrain, bien souvent actes et actions sont accomplis à la hâte ou dans l urgence et de façon plus ou moins routinière. Confrontés à certaines habitudes ou à des incertitudes, les collaborateurs peuvent se sentir en difficulté. Les analyses de pratique, à partir de situations particulières récentes, sont un moyen d aide à la mise en mots pour comprendre comment l individu et le groupe saisissent les informations, les traitent, décident et agissent. Quel est le sens des analyses de pratique? Au football, les équipes nationales peuvent sélectionner les meilleurs joueurs des différents clubs, cependant ce n est pas suffisant pour gagner. Les joueurs doivent être capables de jouer ensemble. Ils doivent notamment disposer de compétences communes ou partagées (avant-centre et attaquant) et de compétences relationnelles. Par similitude, les équipes de professionnels ont intérêt à développer une compétence collective pour améliorer la qualité de l accompagnement des personnes accueillies. L analyse de pratique, par sa structure particulière, amène les parti- L équipe de la discorde Afrique du Sud 2010 cipants à réfléchir sur les actions entreprises dans l immédiateté de la situation et à prendre du recul. Cette démarche réflexive contribue à développer les connaissances et à optimiser les synergies au sein du groupe. Ces échanges structurés se déroulent dans une ambiance d écoute, de respect et de confidentialité. A partir d une situation professionnelle choisie, le groupe est amené à réfléchir sur ce qu il prend en compte pour agir, à considérer la problématique sous différents angles, à percevoir les diverses réalités des uns et des autres et à questionner les processus existants. Ils seront aussi encouragés à ouvrir le champ des hypothèses, à considérer les valeurs et enjeux éthiques et les principes communs. Les professionnels seront ainsi en mesure de proposer plus d une solution. Ces solutions restent des suggestions. En effet, il relève ensuite de la responsabilité de chaque personne présente de les amener dans les lieux décisionnels. Pour faire évoluer la situation, il s agira de mettre en place différentes actions pour vérifier les hypothèses, évaluer les résultats et, si nécessaire, les réajuster. Pour ceux qui ont fait cette expérience, l analyse de pratique n est pas une fin, mais bien une pratique en soi. Le fait de vivre à plusieurs reprises l expérience de ces analyses de pratique amène le collaborateur à prendre conscience de ce processus d apprentissage, ce qui lui permet d évoluer dans sa pratique professionnelle. Comment se déroule une analyse de pratique? Les analyses sont structurées en différentes étapes :

7 Rappel de la Charte de communication (respect, écoute et confidentialité). Description d une situation ou d une problématique en lien avec l accompagnement des personnes accueillies. Questions de clarification des participants et analyse de la Conscience Inconscience Les quatre étapes du processus d apprentissage Incompétence Conscience Incompétence Inconscience Incompétence Compétence Conscience Compétence Inconscience Compétence Source: Alain Bertrande, Keiros Management, 2009 Qu en disent les participants? situation sur une base bio-psycho-sociale et spirituelle. Formulation d une question au groupe. Propositions d hypothèses de compréhension, considérations éthiques, propositions de pistes de résolution de problèmes. Plan d action retenu par la personne présentant la situation. Apprentissages réalisés par les participants. Cheminement vers un agir professionnel réfléchi La démarche d analyse de pratique n est qu une étape du processus de développement de compétences. Celle-ci devrait s inscrire dans une approche globale. En effet, l analyse de pratique amène les collaborateurs et le groupe à prendre conscience de leurs compétences et limites. Pour qu il Laura Giovannini, physiothérapeute J aime beaucoup ces moments, surtout les analyses de pratique interdisciplinaires : ça permet de prendre du recul pour discuter d une situation, voir si on est peut-être passé à côté de quelque chose. On aborde la situation dans sa globalité, en envisageant la personne dans son environnement large. Certaines situations sont très complexes : nous sommes de nombreux professionnels à graviter autour du patient, de sa famille, il peut y avoir parfois des questions culturelles difficiles Et découvrir le vécu des autres collègues est très enrichissant. Au-delà du rôle professionnel, ces analyses de pratique nous permettent aussi d aborder les choses en tant qu êtres humains, avec nos émotions. Ça resserre les liens entre les intervenants! y ait changement, il est nécessaire de partager ensuite ensemble sur les forces et faiblesses du groupe afin qu il soit capable d identifier ses ressources et ses besoins. Il sera ainsi possible d améliorer la compétence collective du groupe notamment par le développement de projets, de formations ou d analyses de situations «cliniques». De plus, il s agira d exercer les pratiques, gestes et attitudes sur le terrain pour que de nouvelles pratiques s instaurent et que la nouvelle compétence devienne à nouveau inconsciente, dès lors qu elle aura été automatisée. et Références Richard Wittorski, Enjeux, fonctions et effets de l analyse des pratiques professionnelles, Socijeux, fonctions et effets de l analyse de pratique analyse_de_pratique.htm Pierre Calame, MSP aux ateliers Eventail Dans les analyses de pratique, j apprécie l échange et le partage d idées et de pratiques avec des partenaires de tout horizon : dirigés avec compétence, cela nous permet d aborder des sujets préoccupants, avec une complémentarité de personnes de formations différentes. Dunnar Klinke, responsable du secteur Archipel Les analyses de pratique nous permettent de nous arrêter dans la course quotidienne, sortir le nez du guidon et analyser une pratique : que ce soit la nôtre ou celle des autres. A plusieurs, on est toujours plus intelligent! Mais cela sous-entend de la part du participant une ouverture d esprit pour accueillir les propos des personnes qui partagent l analyse de pratique! Eeva Kartano, éducatrice à la Moësette Il faut être un peu curieux pour participer à des analyses de pratique! Cela demande du travail de préparation, mais peut permettre de trouver de nouvelles pistes pour une situation. Et je trouve particulièrement intéressant de découvrir la réalité professionnelle des autres collègues, qui travaillent avec une autre population et rencontrent d autres difficultés que nous : ça nous permet de relativiser un peu! Page 7

8 Première représentation de la chorale de Plein Soleil Au début de cette année, vous avez peut-être vu circuler un papillon cherchant à réunir des collaborateurs pour former un Groupe Vocal à Plein Soleil : quelques mois plus tard, cette groupe donnait sa première représentation pour les résidents de notre site lausannois, dimanche 21 avril. Une trentaine de résidents étaient au rendez-vous, avec proches et soignants, pour écouter le joli répertoire préparé par le Groupe Vocal : en tout, 14 pièces de chanson française, issues de divers horizons: de Claude François à Johnny Halliday en passant par Patrick Bruel. Et parmi ces 14 titres, les membres du groupe en avaient retenu quatre que le public était invité à chanter avec les choristes! Un événement au franc succès et particulièrement encourageant pour l équipe : le Groupe Vocal de Plein Soleil est à l heure actuelle composée de cinq chanteuses amatrices : Aurélie (cafétéria), Marie (veilleuse), Laetitia (soins), et Danièle (cafétéria), accompagnée par sa fille. Mais la chorale accueille encore volontiers des nouveaux membres! C est Agnès Robbes, ancienne collaboratrice de Plein Soleil, qui coache la jeune équipe, qui se réunit tous les jeudis soir pour répéter. Et pour le concert du 21 avril, le mari d Agnès était venu en renfort avec sa guitare et assurait la technique «Au début, on était un peu tendu, reconnaît Danièle Dauget, responsable de la cafétéria de Plein Soleil, mais le but était vraiment de faire passer un bon moment aux résidents, et le trac a très vite passé, et on a passé un super-moment. Merci à notre direction qui a soutenu notre projet et au service technique qui nous a tout installé! Maintenant, notre objectif serait de nous produire dans d autres établissements, et on aimerait aussi bien venir sur le site de Lavigny» Témoignages des spectateurs conquis! Daniel Madliger Nous avons réalisé l affiche à l atelier Info-Print, et je vais écrire un petit résumé de l événement pour le flash-info. C est des super-moments, et tout le monde aurait envie que ça recommence! Y avait un monde fou! Le personnel était là, tout le monde était ravi! Giuseppe Di Fulvio Habituellement, je participe peu aux animations de Plein Soleil, mais quand il s agit de musique, je suis toujours présent! Ce qui m a touché dans ce spectacle, c est le courage et la volonté de ces femmes, qui n étaient jamais montées sur scène J ai senti l épanouissement du groupe, qui a mis tous les spectateurs à l aise. On a vu leur complicité, et avec Agnès, qui a permis de libérer les voix de ces femmes de chœur et de cœur : j ai vraiment trouvé ça formidable! Cecilia Cerezo Le spectacle était très très bien, et j ai chanté plusieurs petites choses C était très bien, si vous refaites, je viens! Page 8

9 comte hongrois qui s appelait «Vay de Vaya» Je l ai contacté: il vivait à Lausanne et m a invité pour discuter. C était un homme étrange, qui vivait dans une pension de famille. Au cours de la conversation, il m a parlé de l hôpital de Cery, qui engageait des infirmiers Je suis rentré en France, j ai réfléchi un peu, puis j ai envoyé mon dossier et j ai été engagé! Le plus drôle, c est qu un jour, parmi les admissions, il y avait M. Vay de Vaya!! C est un collègue de Cery, qui avait précédemment travaillé comme technicien EEG à Lavigny, qui m a parlé de l Institution. Comment c était à ton arrivée? C était en A cette époque, c était le Dr Tchickalov qui était médecin directeur. Et j ai connu Anton Tomas, «Toni», qui a pris sa retraite service technique il y a quelques années, et qui était aide-soignant à l époque! J ai aussi connu des résidents qui sont encore là aujourd hui: René, Bernard, Gérard, Jean-Claude Jacqueline Jaggi était femme de ménage à la maison des hommes Retraite de Louis-Marie Vay, responsable du secteur La Forêt Mai 2013 Après Maya Lanz, musicothérapeute, c est un autre «dinosaure» de l Institution qui a pris sa retraite le mois dernier: Louis-Marie Vay, responsable du secteur La Forêt, prenait congé de Lavigny après 31 ans à l Institution, répartis sur 40 ans Photos de sa fête de départ et extraits des souvenirs qu il a partagé lors d une soirée «Art du Métier» organisée pour lui par notre aumônier Armin Kressmann. Tu est originaire de la région de Poitiers, comment es-tu arrivé en Suisse? Après ma formation, je me suis intéressé à la généalogie : avec mon frère, on s était imaginé que nous descendions d une famille noble, les «De Vay» : curieux, j ai fait des recherches et j ai retrouvé un Que t ont appris les résidents? Ils m ont beaucoup appris. Qu il faut avoir de l humilité. Ils en savent plus que ce qu on pense. A l époque, j ai l impression que les résidents étaient plus «sujet» qu aujourd hui. Aujourd hui, on veut tout faire pour eux, on les observe, ils sont «au centre», mais du coup, ils sont plus «objet» Avant, il me semble qu ils vivaient plus leur vie. En quarante ans, tu as dû voir différents modèles éducatifs? En 1973, il n y avait pas de modèles : les gens vivaient comme chez eux, il y avait quelques rares loisirs, un camp par année, tous ensemble La mission véritablement éducative est apparue en 1978, à l arrivée de M. Pache comme directeur de l hébergement... Qu est-ce que tu prends avec toi? J ai toujours côtoyé l épilepsie et le handicap : ça fait un peu partie de moi, j ai vécu 40 ans avec ces résidents Ils ne sont pas de la famille, mais presque un peu. Ce sont des amis. Je ne sais pas ce que j emmène avec moi, mais ça, ça fait partie de moi. Ta retraite? Voyager l informatique l orgue. Et je suis en train de retaper une vieille maison dans le Jura, dans laquelle je pourrais accueillir des résidents pour les vacances on verra Amélie Buri Page 9

10 Retour sur quelques événements organisés par les activités physiques adaptées (APA) Initiation au spinning dans la salle de Procycles à Payerne, le 13 avril. Sortie Joëlette avec l association Just for Smile, dans le Lavaux le17 avril. 27 avril, les 20km de Lausanne : l équipe des 4km... Et quelques photos de la traditionnelle torée (fête des ateliers jardins marquant la fin des travaux en forêt)... et avec l équipe des 10km! Page 10

11 Fête mexicaine Organisée par l animation pour les résidents de Lavigny, le 20 avril dernier Expo à Lavigny Le 6 juin 2013 dès 17h, soyez tous les b i e n v e - nus au vernissage de l exposition Galerie d Etienne Volery, Art pour la Vie dans a le plaisir notre de vous présenter Galerie Art pour la Vie, dans le Etienne couloir menant Voleryà «Génie génartique des plantes & couronnes de bois» la cafétéria! du 6 juin au 31 août 2013 Dr Morier Vous êtes cordialement invités au vernissage, le 6 juin 2013 dès 17h Début mai, Plein Soleil a eu le plaisir d accueillir dans son équipe médicale le Dr Julien Morier, neurologue. Après avoir travaillé au CHUV, le Dr Morier s installe aujourd hui en cabinet à Renens et occupe depuis le 1er mai la fonction de médecin-consultant pour l appartement d état de conscience minimale de Plein Soleil. Depuis l ouverture de l appartement, l été dernier, le Dr Pierre-André Rapin a assuré le suivi neurologique des résidents, et le Dr Jean-Claude Aebischer le suivi en médecine interne. Le Dr Julien Morier prend aujourd hui le relais de ses deux confrères et Plein Soleil se réjouit de pouvoir compter avec ses compétences et ses connaissances spécifiques de la population accueillie dans l appartement. Patrick Burlet Directeur DHPS Mes sources d inspiration sont principalement tirées de la puissante vie dans la création, ainsi que la force et l esprit du cercle. Je suis fasciné par ce qui est rond, le halo de l Esprit dans les peintures orthodoxes, l anneau symbolisant l alliance. Tout a déjà été accompli, sauf l interprétation personnelle d un être doté de capacité unique. Notre langage artistique propre. Je développe et étudie le cercle pour communiquer, transmettre. Et dans la nature, le cercle est omniprésent. Les plantes dupliquées sur toiles sont une œuvre d art en tant que tel, sans avoir besoin de modifier le code génétique de la plante... Etienne Volery

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Conseil RH Coaching Formation

Conseil RH Coaching Formation 30 ans d'expérience Management, conseil RH, développement des compétences, relation avec les IRP, recrutement Coaching individuel - Accompagnement en développement personnel et professionnel Conseil RH

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

1. J exerce un métier varié

1. J exerce un métier varié 1. J exerce un métier varié 1 Ma place dans l entreprise I. Trois secrétaires témoignent : Je travaille pour une assez grosse société. Je ne suis pas la seule assistante, nous sommes nombreuses : plusieurs

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE AGTL1

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE AGTL1 QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE AGTL1 J ai fait mon stage dans une résidence de tourisme à la Rosière, en tant que réceptionniste. Mon rôle était d accueillir les clients et de

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts

Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts HOUDEVILLE Gwendoline 3èmeA Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts Jeudi 5 et vendredi 6 décembre 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE...2 INTRODUCTION...3 PRÉSENTATION ET ORGANISATION DE L'ENTREPRISE...4 1. Localisation

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre.

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre. ECOLE FORMULAIRES LETTRE TYPE DE PROSPECTION POUR LES ECOLES Objet mentionné sur la lettre : Proposition d organisation de journée découverte Cette lettre peut être adressée de manière circulaire à toutes

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Connecte-toi aux nouvelles technologies

Connecte-toi aux nouvelles technologies Connecte-toi aux nouvelles technologies Les métiers des TIC des métiers branchés Bien choisir Toutes les informations utiles. Cette brochure doit t orienter dans tes choix de formation. Choisir n est pas

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Bienvenue à l école Maternelle!

Bienvenue à l école Maternelle! Tu viens d être inscrit(e) à l école maternelle. Ton nom est marqué dans le grand cahier des élèves de l école. Voici des photos de ton école : Bienvenue à l école Maternelle! colle ici ta photo Ecole

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 7 ans ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 7 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ À la suite d une réflexion faite en classe

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous,

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous, Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE Pour vous et chez vous, Un service d'aide et d'accompagnement lors de difficultés passagères de la vie quotidienne. Au sommaire de ce numéro 11 L'intervention à domicile et

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX «Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX Le stagiaire : Le maître de stage : Le correspondant Ressources Humaines : Dates du stage : Inclure ici le logo de Sommaire -

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

Scouts et Guides de France Enseignement Catholique

Scouts et Guides de France Enseignement Catholique Partenariat Scouts et Guides de France Enseignement Catholique «L Enseignement Catholique et les Scouts et Guides de France sont deux acteurs majeurs de l Eglise qui éduque.[ ] L éducation est exercée

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Aide à domicile pour personnes âgées

Aide à domicile pour personnes âgées à domicile pour personnes âgées Pour que rester chez soi... soit toujours un plaisir LES SERVICES VITALLIANCE «Un grand choix de services qui s adaptent à vos besoins et envies» Vitalliance propose une

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron Contexte 1. La commune de Bron : 39 000 habitants 2 quartiers ZUS Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre 6 000 9 500 39 000 d habitants Plus

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

toute vie mérite d être écrite dans un livre

toute vie mérite d être écrite dans un livre toute vie mérite d être écrite dans un livre votre histoire mérite un livre. osez transmettre l essentiel. Grâce à ses 5 formules et à son réseau de plus de 90 biographes, Plume d Eléphant permet à tout

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet L asbl Animagique est née en 2003. Cette association dynamique est issue de l Ecole des Cadres de Wallonie, anciennement Ecole des

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

Démotivation, absentéisme, blocages, conflits, Vraiment une fatalité?

Démotivation, absentéisme, blocages, conflits, Vraiment une fatalité? Systèmes relationnels & organisationnels Coaching + Développement individuels & d équipes Transition de carrière Démotivation, absentéisme, blocages, conflits, Vraiment une fatalité? Morges Pully 07 mars

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

SECRET PROFESSIONNEL ET DEVOIR DE DISCRÉTION : NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS!

SECRET PROFESSIONNEL ET DEVOIR DE DISCRÉTION : NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS! SECRET PROFESSIONNEL ET DEVOIR DE DISCRÉTION : NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS! ET SI LE PATIENT, C ÉTAIT VOUS? Brochure d information Rubrique 1 Secret professionnel et devoir de discrétion : pourquoi? Le

Plus en détail

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Personnel et législation sociale

Plus en détail

FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR

FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR HISTORIQUE 1970 Création de l Association Valais de Cœur par et pour des personnes avec handicaps physiques, devenue Fondation des Foyers Valais de Cœur en 2010 Fondation

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Rapport de stage ANEMF

Rapport de stage ANEMF Rapport de stage ANEMF Introduction A l issue de ma 6ème année de médecine, j ai décidé de voir comment se passait la médecine ailleurs. Restait à choisir quelle destination, bien sur il était plus facile

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Vision Enfance et Famille est un organisme qui regroupe des personnes-ressources du milieu des services

Plus en détail

PRÉPARATEUR EN PHARMACIE

PRÉPARATEUR EN PHARMACIE Dossier n 18 HOMMES, «OSEZ LE METIER DE» PRÉPARATEUR EN PHARMACIE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués ENTRETIEN AVEC ALAIN, PRÉPARATEUR EN PHARMACIE, DANS UNE OFFICINE SUR

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents

Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents Pourquoi un stage? Sensibiliser les élèves au monde du travail : Aimer le monde du travail. Souvent, nos enfants n ont qu une idée très partielle de ce

Plus en détail

Camille Thomas «Comprendre et agir sur la fabrique de la prescription»

Camille Thomas «Comprendre et agir sur la fabrique de la prescription» Camille Thomas «Comprendre et agir sur la fabrique de la prescription» Posté le 27 juillet 2015 Lauréate du DIM Gestes en 2014, Camille Thomas vient de démarrer une thèse en ergonomie (CNAM) sur le travail

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

LA FONDATION. Traitement des dépendances Réinsertion socio-professionnelle

LA FONDATION. Traitement des dépendances Réinsertion socio-professionnelle LA FONDATION Traitement des dépendances Réinsertion socio-professionnelle CHARTE LES OLIVIERS Accueillir Soigner Accompagner Réinsérer l Nous plaçons l être humain avec sa souffrance au centre de notre

Plus en détail

Tout ton profil pro. [e-portfolio] Crée ton e-portfolio! sur ton. > Compétences > Projets > Réseau social > Blog professionnel.

Tout ton profil pro. [e-portfolio] Crée ton e-portfolio! sur ton. > Compétences > Projets > Réseau social > Blog professionnel. Crée ton e-portfolio! Guide utilisateur Blog, professionnel Réseau social Photos, vidéos Compétences professionnelles Connaissances, expériences Promotion personnelle Centres d intérêt CV Lettre de motivation

Plus en détail