aux premiers rangs 2 dossier Immobilier d entreprise les ZFU DOSSIER EDITO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "aux premiers rangs 2 dossier Immobilier d entreprise les ZFU DOSSIER EDITO"

Transcription

1

2 DOSSIER EDITO Une action au long cours Immobilier d entreprise les ZFU aux premiers rangs L émergence des zones franches urbaines comme un des pôles majeurs de l immobilier d entreprise à l échelle de la ville confirme la dimension forte et durable du changement qui s opère dans ces quartiers. Chacun peut aujourd hui constater que le dispositif ZFU ne se résume pas à un simple principe d exonération de charges, mais constitue bien un outil, un levier, qui contribue à transformer en profondeur ces quartiers et à améliorer la vie de leurs habitants. Ainsi, le retour de l activité économique doit être accompagné par le développement des services aux entreprises et à la population, des commerces, des aménagements urbains et des équipements publics. Il est essentiel que ces quartiers soient pleinement intégrés à la ville. C est pourquoi Marseille Provence Métropole a engagé un plan de renforcement des dessertes en transports en commun, qui va se traduire par le prolongement de la ligne 2 du métro à Capitaine Gèze et la création d un pôle d échanges, ainsi que la mise en place d une ligne de Bus à Haut Niveau de Service. On voit bien que nous sommes engagés dans une action au long cours qui nécessite du temps et de la visibilité. C est pourquoi je me félicite de la prorogation du dispositif ZFU, actée par la loi de Finances 2012, qui va nous permettre, avec nos partenaires publics et privés, de poursuivre l œuvre engagée. Eugène Caselli Président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole Les ZFU sont désormais des pôles visibles en matière d immobilier d entreprise. Elles concentrent 20 % des surfaces de bureaux produites à Marseille ces quinze dernières années et 18% des locaux d activité. L immobilier d entreprise à Marseille a connu un fort développement ces quinze dernières années, avec plus de m² de bureaux construits, m² de locaux d activité et m² de commerces. Quinze années qui correspondent, peu ou prou, au lancement de deux opérations majeures pour la ville : Euroméditerranée (1995) et les zones franches urbaines (1997 pour la première et 2004 pour la seconde). Ces deux opérations concentrent pratiquement la moitié des créations de bureaux : 20 % en ZFU et 27 % pour Euroméditerannée. C est notamment ce qui ressort d une enquête réalisée par l AGAM* en mars m² pour les deux ZFU par an à compter du lancement du dispositif en Depuis 2004, date de sa création, la ZFU 14 e et 15 e Sud, a vu quant à elle la création de m² de SHON, soit une moyenne annuelle de m² entre 2004 et 2011, alors qu elle n était que de m² par an les dix années précédant la création des ZFU. Ainsi, la moyenne annuelle cumulée des deux ZFU ( m² SHON) depuis 2004 représente environ 17 % de la moyenne des surfaces réalisées sur l ensemble de la ville. Sur ces territoires, l investissement public a eu un véritable effet de levier sur l investissement privé : chaque euro public génère en retour 6,6 euros d investissement privé. Une dynamique de projets urbains Le développement de l immobilier d entreprise en zone franche urbaine s inscrit dans une perspective plus globale de redynamisation économique, sociale et urbaine qui se joue dans ces quartiers avec les projets ANRU (Agence nationale de rénovation urbaine), l extension d Euroméditerranée et le développement des dessertes de transports en commun. Des actions qui participent aux côtés des ZFU à changer durablement l image de ces quartiers, leur conférant une nouvelle attractivité. Sur la ZFU Nord Littoral, environ m² de SHON toutes activités cumulées, ont été réalisés depuis On est ainsi passé de m² par an entre 1993 et 1996, à m² 2 dossier * AGAM : Agence d Urbanisme de l Agglomération Marseillaise - Enquête terrain réalisée sur la période source fichier : Ville de Marseille - champ de l enquête : permis de construire autorisés dont la surface est supérieure à 150 m². dossier source AGAM MPM 3

3 DOSSIER ACTU source AGAM MPM LES ZFU AUX PREMIERS RANGS Les perspectives en immobilier d entreprise restent ouvertes en ZFU m² au total sont programmés pour : m² en ZFU Nord Littoral et m² en ZFU 14e et 15e Sud. Et m² sont à l étude Illustration avec deux promoteurs qui ont choisi d investir en ZFU : le Groupe Lazard et R&B Promotion. Groupe Lazard «Saumaty-Seon a son attractivité propre» R&B Promotion La prorogation des ZFU : un signal positif pour l immobilier R&B Promotion va livrer en 2012 un programme de 870 m², rue Condorcet. Les travaux devraient débuter courant janvier pour une livraison prévue à la rentrée prochaine. DISPOSITIF ZFU prorogation jusqu en 2014 La loi de finances 2012 promulguée fin décembre, prévoit une prorogation des zones franches urbaines jusqu en 2014, avec un renforcement de la clause d embauche. 4 Pour l essentiel situés dans les quartiers Nord, les quatorze projets ANRU marseillais ont précisément pour objectif de donner une nouvelle cohésion aux territoires concernés, grâce à une vision globale : création de nouveaux espaces et équipements publics, facilitation des déplacements, amélioration de l habitat en développant une nouvelle offre de logement et soutien à l activité économique. L extension du périmètre d Euroméditerranée actée en 2007 entre dans sa phase active avec la création et de réalisation de la première ZAC. Cette extension, qui s étendra jusqu aux Arnavaux (bd Oddo) et Cap Pinède, va permettre de créer une continuité entre le centre urbain et les zones franches urbaines. Ces aménagements, en termes de constructions, de transports, d espaces verts et d équipements publics, profiteront ainsi directement aux ZFU. Pour toute information sur les projets immobiliers des deux zones franches urbaines de Marseille : Créer une continuité Pour accompagner ce développement et répondre à la croissance des flux sur ces quartiers, la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, a engagé un vaste plan de développement du réseau de transports publics. Il va se traduire notamment par l extension de la ligne 2 du métro de Bougainville à Capitaine Gèze et la création d un pôle d échanges avec un parc relais. En attendant cette extension annoncée pour 2015, un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) sera mis en place dès 2013 pour relier la station Bougainville au Vallon des Tuves à St-Antoine. A terme, ce réseau en site propre sera complété par l extension du tramway au Nord via le Lycée St-Exupéry. Marion DEMOULIN Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, service Entreprises au Le promoteur immobilier lance un nouveau programme de m² de bureaux à la vente à Saumaty-Seon. Le groupe Lazard, qui a développé plusieurs projets sur le Technopôle de Château-Gombert ces dernières années, arrive en zone franche urbaine Nord Littoral. Très confiant pour l avenir du site de Saumaty-Séon, le promoteur vient de lancer Capsud, un nouveau programme de m² de bureaux. «Nous sommes persuadés du bon fonctionnement de cette ZAC en terme de demande, confie Laurent Lombardo, directeur régional Sud-Est de Lazard Group Real Estate. Quand nous avons initié ce projet, nous ne savions pas si le dispositif ZFU allait être prorogé, mais nous étions convaincus, compte tenu de son emplacement, que ça marcherait et que la demande serait au rendez-vous. Aujourd hui, la ZAC de Saumaty, au-delà du dispositif zone franche ubaine, est une zone d entreprises de qualité, avec son attractivité propre». Situé le long de la rue André Roussin, le chantier devrait débuter au premier semestre pour une livraison au printemps Un soin particulier a été apporté à la construction qui sera réalisée, sous la houlette du cabinet Magnan Architecture, en respectant la nouvelle norme RT 2012* à haute performance énergétique. L ancien dispensaire du Conseil général, situé au rond-point à l angle de la rue Condorcet et du Bd André Roussin, va être entièrement réhabilité pour laisser place, d ici la fin de l année, à un ensemble de bureaux et de commerces. «Malgré la position stratégique de ce projet, la non prorogation du dispositif ZFU aurait été inquiétante, confie Sylvie Dosseto, responsable développement chez R&B Promotion. La crise impacte les bureaux et les commerces davantage que le logement. Et dans une période de crise durable telle que nous la connaissons, les stocks augmentent. Dans ces conditions, la prorogation du dispositif ZFU est un signal positif qui peut être déclencheur pour de nouveaux programmes de bureaux». Le projet de R&B Promotion de la rue Condorcet sera entièrement destiné à la location. «Nous allons conserver en partie la vocation médicale historique du bâtiment en accueillant notamment un laboratoire d analyses et une permanence de médecins urgentistes». Groupe de promotion indépendant ayant son siège dans les quartiers Nord, au 261 avenue de St-Antoine, R&B Promotion travaille sur ce dossier depuis plus de quatre ans. «Nous tenions beaucoup à ce projet car le site est très bien placé. Et puis, développer un pôle de services et de commerces nous permettait de rendre un peu à la zone franche urbaine ce qu elle nous a apporté.» *limitation de la consommation en énergie primaire dans les bâtiments neufs dossier L année 2011 a été marquée par la mobilisation pour la prorogation des zones franches urbaines dans le cadre de la préparation de la nouvelle loi de finances. Finalement, l article 157 de la loi de finances 2012, publiée au Journal Officiel le 29 décembre dernier, prévoit la prorogation du dispositif dérogatoire sur les aides sociales et fiscales accordées en zone franche urbaine, jusqu au 31 décembre Cette même loi renforce «la clause d embauche». Ainsi, depuis le 1 er janvier 2012, pour bénéficier des exonérations sociales et fiscales, les entreprises doivent embaucher au moins 50% de salariés résidant en zone franche urbaine ou en zone urbaine sensible (ZUS), au lieu d un salarié sur trois précédemment. La Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, par la voix de son Président Eugène Caselli, s est félicitée de cette prorogation pour laquelle elle s était fortement engagée, en étroite collaboration avec la Fédération Nationale des Associations d Entrepreneurs ZUS, la Ville de Marseille et d autres collectivités impliquées. Ainsi, le 6 juin 2011, à la Station Alexandre, Marseille accueillait le Forum national des zones franches urbaines. A cette occasion, quelque 300 élus locaux et nationaux de tous bords politiques, chefs d entreprises et acteurs du monde économique et social ont plaidé ensemble pour la prorogation du dispositif ZFU. C est dans cet esprit de consensus, illustration de cette dynamique collective, qu une «Déclaration commune» a été signée. Aujourd hui, la poursuite du dispositif jusqu au 31 décembre 2014 permet de conforter la dynamique territoriale engagée. Toutes les entreprises qui s implanteront en ZFU à compter de 2012 bénéficieront toujours d exonérations fiscales et sociales pour une durée de 8 à 14 ans, selon leur effectif. Des perspectives de développement perdurent donc jusqu en Marie-José Garcia chef de projet ZFU actu 5

4 PORTRAIT PORTRAIT ILS BOUGENT ZFU NORD LITTORAL Secrétariat à distance Créée en août 2011 au 40 avenue de Saint-Antoine dans le 15 e arrondissement, «CSLP» est spécialisée dans le secrétariat à distance. Laurena Pillai, sa fondatrice, a déjà recruté une assistante et espère embaucher un second salarié dans l année. Laurena Pillai Architecte Architecte libéral installé depuis 1977 à Vallouise dans le 05, Philippe Gauthier est arrivé en ZFU, 17 avenue André Roussin (16 e ), en septembre 2011, accompagné de son dessinateur. Il espère recruter encore deux personnes en Philippe Gauthier Martin Bencher France Co-fondateur et directeur de Martin Bencher France, groupe danois spécialisé dans la logistique internationale de projets industriels, Floris Schorsch a choisi la ZFU en octobre dernier. Il y a transféré son activité, créée à Velaux en mai 2011, au 45 avenue André Roussin (16ème). Après un premier recrutement en 2011, il espère en effectuer un second en Floris Schorsch www. martin-bencher.com Atomes Société de conseil en systèmes et logiciels informatiques, la SARL «Atomes» existe depuis mai 2007 à Lançon de Provence. Elle vient de transférer son activité, le 1 er décembre 2011, en ZFU, au 21 avenue Fernand Sardou (16 e ). Outre son gérant, «Atomes» compte aujourd hui deux salariés permanents et une personne en alternance. Yann Vigara VIRTUAL EXPO elle fait salon sur internet Installée en ZFU Nord Littoral depuis dix ans, Virtual Expo vient d acquérir un nouveau bâtiment de m² pour accompagner sa croissance. Créée en 2000 à Montpellier, la société Virtual Expo est venue s installer un an plus tard en ZFU Nord Littoral où elle a développé, avec succès, son concept d espace d exposition virtuel. Son premier salon, «Direct Industrie», a commencé avec exposants (des fabricants de composants industriels) et en compte aujourd hui près de Un salon virtuel donc, mais ouvert en permanence aux visiteurs : acheteurs industriels, ingénieurs, bureaux d études... «Notre offre comporte deux spécificités fortes», explique Corentin Thiercelin, cofondateur de la société avec Vincent Gérard. «La première est que nous sommes présents à l international et la seconde que nous travaillons exclusivement avec les fabricants et non avec des revendeurs». Une formule gagnante que la société duplique en 2004 dans le secteur du nautisme avec Nautic Expo, puis en 2009 avec Archi Expo. «Ces deux derniers salons, précise Corentin Thiercelin, ont la particularité d être également ouverts au grand public. Pour Nautic Expo, cela représente environ un tiers des visiteurs». Un nouveau portail devrait voir le jour début Virtual Expo, qui ne bénéficie plus du dispositif ZFU, emploie aujourd hui 90 personnes et voit ses effectifs progresser de 10 à 20 salariés par an. «Nous recrutons des informaticiens, des commerciaux, des personnes qui travaillent sur le contenu des sites en cinq langues. Nous comptons une vingtaine de nationalités parmi nos salariés». Pour accompagner cette croissance, la société qui a déjà déménagé trois fois sur la zone franche urbaine, prépare son installation dans un ancien bâtiment industriel de m² qu elle réaménage totalement. «Nous ne recherchions pas forcément en ZFU, mais nous voulions un bâtiment avec du caractère. Nous avons cherché en vain pendant deux ans et finalement la Communauté urbaine nous a proposé cet ancien atelier qui est bien situé, chemin de St-Henri. Cela nous permet de rester au cœur de cette zone que nous avons vue se développer et où, en dix ans, nous avons assisté à une véritable mutation économique et urbaine.» 6 portrait Corentin Thiercelin OKA Cosmetics karité certifié Installée Cité de la Cosmétique, OKA Cosmetics veut structurer une nouvelle filière d importation de beurre de karité de Haute Guinée. KARIM SYLLA Après une décennie de navigation avec la SNCM et un bref passage à Véolia Environnement, Karim Sylla a décidé, l an dernier, de mettre à profit ses relations privilégiées avec la Guinée pour développer une entreprise d importation de beurre de karité. «Mon père est guinéen, ma mère anglofrançaise et j ai toujours eu envie de développer les relations entre la Guinée et la France. Finalement, je me suis dit que le meilleur moyen était d essayer de structurer une filière d importation de beurre de karité de Haute Guinée». Ainsi est née OKA Cosmetics. OKA pour «Original Karité». Première étape, et non des moindres : obtenir la certification qualité bio pour cette production. Car si le karité est aujourd hui très largement utilisé dans de nombreux cosmétiques et notamment dans 70% des crèmes de soins et de protection, la quasi totalité de la production est issue du Burkina Faso et du Mali. «Jusqu à présent, le beurre de karité de Guinée n est pas commercialisé, ni même exporté. Après des mois de travail et cinq voyages sur place, nous sommes parvenus à faire entrer le premier label certificateur en Guinée. La production guinéenne, dont nous avons l exclusivité, est désormais certifiée bio et équitable». Un beurre de karité guinéen moins connu et moins accessible, mais qui a cependant un avantage concurrentiel important : naturellement pur, il n a pas besoin d être raffiné et désodorisé. Karim Sylla O La seconde étape importante engagée par Karim Sylla est de consolider et sécuriser sa filière de transport et d importation tout en démarchant grossistes et façonniers pour faire connaître son produit. «Nous préparons également la mise sur le marché de deux formulations que nous avons mises au point, une qualité monoï et une qualité vanille, et nous travaillons sur une troisième formulation à base de beurre de mangue». portrait 7 Un accompagnement personnalisé Karim Sylla bénéficie d un accompagnement par la Chambre de Commerce et d Industrie Marseille Provence (CCIMP), dans le cadre du dispositif national NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d Entreprise). «Cet accompagnement comprend trois phases successives, explique André Gatto, conseiller en création, reprise d entreprises au Pôle PME & Zone d Activité à la CCIMP : l aide au montage de projet, l appui au financement et enfin l appui au développement de l entreprise. Nous avons aidé Karim Sylla dans un premier temps à analyser la faisabilité de son projet, à élaborer son business plan, à cerner les besoins de financement et le cadre juridique de sa future société». Une première étape qui prépare directement la seconde : la recherche des financements. Un prêt NACRE à taux zéro (pouvant aller jusqu à euros) est octroyé au porteur et son attribution est couplée à l obtention d un prêt bancaire. D autres sources de financement peuvent également être sollicitées. Ainsi, pour Karim Sylla, outre le prêt Nacre et le prêt bancaire, le financement du projet a été complété par un prêt d honneur de Marseille Métropole Initiative (ex-cpem) et par un prêt Créasol. La société a également bénéficié d un prêt d honneur de Total. «Ensuite, poursuit André Gatto, nous venons en appui au développement et à la consolidation de l entreprise dans les domaines clés : stratégie commerciale, ressources humaines, marketing, formation, gestion...». En 2011, le service Création Reprise Transmission de la CCIMP a ainsi suivi cinquante personnes dans le cadre du dispositif NACRE.

5 BRÈVES PORTRAIT Génération entreprendre Massalia Pathologie QUESTIONS PRATIQUES 8 MPM vous donne rendez-vous les 22 et 23 mars 2012 au parc Chanot pour la 14 e édition de Génération Entreprendre. Ce forum de la création d entreprise met en relation les porteurs de projet (personnes en activité, demandeurs d emploi, étudiants ou jeunes chefs d entreprise) avec les différents acteurs de la création et du développement de l entreprise, qui les accompagnent de l élaboration à la concrétisation de leur projet. Partenaire actif du salon, Marseille Provence Métropole sera présente comme chaque année pour valoriser les potentialités des ZFU et apporter des informations clés à ces porteurs de projet. Au menu : 200 experts, 80 stands, 30 conférences et un prix Coup de coeur de l initiative économique où MPM sera présente au sein du jury. Forum emploi : un bon cru L édition 2011 du Forum emploi Marseille-Nord Zones franches urbaines, organisé par la Maison de l Emploi de Marseille, Pôle Emploi PACA et la Communauté urbaine MPM, a rassemblé 54 entreprises, dont 24 nouvelles venues visiteurs, pour l essentiel issus des quartiers Nord, sont venus les rencontrer. Une belle affluence qui devrait se traduire concrètement par des embauches, même s il est un peu tôt pour en donner le nombre précis. Rappelons que l édition 2010 avait permis 195 recrutements. Diagnostic pour un territoire Créée en 2008 avec pour vocation la lutte contre le chômage et le développement économique local, la Maison de l Emploi (MDE) de Marseille se dote d outils d analyse pour mener à bien sa mission. A l automne 2011, elle a réalisé avec la collaboration de l Agam, un diagnostic territorial partagé emploi-formation 2011 sur le territoire de Marseille, Allauch, Plan-de-Cuques et Septèmes-les-Vallons. Ce document constitue une actualisation du diagnostic réalisé en 2005 avant la création de la MDE. Il est le fruit d un travail collectif qui associe les membres du comité d administration, des entreprises, les partenaires sociaux et des experts. Il repose sur la mise en commun d informations, le partage de données, de chiffres et d analyses qui font émerger les enjeux spécifiques du territoire en question en termes d emploi. Ce diagnostic partagé a été présenté lors du lancement du Comité d Orientation pour l Emploi, instance voulue et animée par les partenaires de la Maison de l Emploi. Vous pouvez en consulter la synthèse dans la base documentaire du site de la Maison de l Emploi : (cf le dossier «comité d orientation pour l emploi 2011). Pour des informations spécifiques sur le diagnostic territorial Marseille Nord, vous pouvez contacter Nordine Timricht au Talents des quartiers Et de onze! Le ministère de la Ville et le Sénat lancent l édition 2012 du concours Talents des Cités, co-organisé par BGE (Association CRÉER boutiques de gestion) et la Caisse des Dépôts. Au programme : 21 concours régionaux et euros de dotations. Pour participer, vous devez être âgés de moins de 40 ans et issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Deux catégories sont ouvertes : «Création», destinée aux créateurs d entreprises et d associations qui ont lancé leur activité entre 2009 et 2011 et «Émergence», dédiée aux porteurs de projet qui souhaitent créer leur activité. A la clé : des prix régionaux de à euros. Le dépôt des candidatures peut se faire jusqu au 31 mai Informations : Ça bouge à la Cité Située rue Odette Jasse dans le 15 e arrondissement, la Cité de la Cosmétique continue de faire des adeptes. De nouvelles entreprises ont rejoint le centre d affaires fin 2011, élargissant son champ d intervention. Deux courtiers en assurance avec «Amadeus» et «EPCPS courtage» se sont installés ainsi qu une société de construction et maintenance en ascenseur «ILEX». Citons également «Caraïbes Distribution Négoce», société d import-export de produits alimentaires et non alimentaires, «Copramex», société de conseils et d expertises en environnement et aménagement du territoire, «Bouteiller Traduction», traductrice assermentée en anglais, hongrois, français, moldave et roumain, «Agapé Développement», société de conseil dans les achats et le développement de parfums et de produits cosmétiques ou encore «Aromascience Conseil», spécialisée dans la vente d huiles essentielles. A tous ses adhérents, nouveaux venus ou anciens, la Cité propose différentes rencontres thématiques ainsi que des séances d informations juridiques ou fiscales. Informations : Maël Texier au ou un investissement de taille en ZFU Installée 27 Bd Charles Moretti depuis le 1 er juillet dernier, Massalia Pathologie regroupe quatre laboratoires spécialisés dans le diagnostic des lésions tumorales. L arrivée programmée de normes européennes plus strictes en matière de certification des laboratoires médicaux va impliquer, pour ces derniers, d importants investissements. C est pour anticiper cette échéance que quatre laboratoires de l agglomération marseillaise, spécialisés dans le diagnostic des cancers (lésions tumorales), ont décidé de se rapprocher pour former Massalia Pathologie. «Ce regroupement sous forme de société civile de moyens nous a apporté une surface financière plus importante et nous a permis de faire face aux investissements nécessaires pour nous mettre à niveau», explique Marc de Fromont, gérant de la nouvelle entité. Installée depuis le 1 er juillet dernier, Massalia Pathologie a investi un million d euros dans son laboratoire situé 27 Bd Charles Moretti, à proximité de Station Alexandre. «Nous avons commencé à chercher un lieu d implantation début 2010, confie Marc de Fromont. Au cours de cette recherche, nous avons rencontré les équipes de Marseille Provence Métropole qui nous ont fait visiter cinq ou six sites dont celui-ci, qui offre à la fois des facilités de parking et une grande accessibilité, à proximité des autoroutes. C est très important pour nous car 95% de nos échantillons arrivent par coursiers des établissements de santé situés dans le département et au-delà». Un site qui a également l avantage de se trouver à proximité de l un des principaux partenaires du laboratoire : le futur hôpital Ambroise-Paré implanté sur le périmètre d Euroméditerranée. Massalia Pathologie rassemble aujourd hui un effectif d une quarantaine de personnes dont onze médecins. Mais d autres laboratoires marseillais, confrontés aux mêmes enjeux d adaptation, sont séduits par l expérience et pourraient rejoindre le groupement dans les prochains mois. Marc de Fromont de Bouailles Impôts Obligations déclaratives annuelles Une fois installées en zone franche urbaine, après avoir fait leur déclaration à l implantation (lire notre Journal ZFU N 9 page 11), les entreprises doivent remplir chaque année leurs obligations déclaratives auprès des impôts, et ce pendant toute la période d exonération. * Contribution Économique Territoriale (CET) Il n y a plus de déclaration annuelle en raison de la réforme pour les entreprises déjà implantées, sauf en cas de modification (salaires, locaux, demandes d exonération). Dans ce dernier cas, une déclaration 1447 M doit être déposée. Rappel : des demandes d informations relatives à la localisation, aux propriétaires des locaux, aux surfaces occupées doivent être obligatoirement remplies avec attention et renvoyées au Service des impôts des entreprises (SIE) concerné (à savoir celui de l arrondissement d implantation de l entreprise). * IS/BIC/BNC Il faut remplir la déclaration de résultats adaptée, à savoir : - Impôt sur les sociétés (IS) : imprimé n 2065, - Bénéfices industriels et commerciaux (BIC) : imprimé n 2031, - Bénéficies non commerciaux (BNC) : imprimé n 2035 portant la ventilation des opérations exonérées et celles imposables. Tous ces imprimés, formulaires et déclarations sont disponibles sur le site : Contact : Direction régionale des finances publiques de PACA et des BDR (DRFIP) - Pôle fiscal - 3, place Sadi Carnot Marseille Cedex 02 Pour plus d informations sur les obligations déclaratives : SIE 3 e et 14 e arrondissements SIE 2 e, 15 e et 16 e arrondissements SIE 4 e et 13 e arrondissements Votre correspondant ZFU à la Direction Régionale des Finances Publiques (division Fiscalité des professionnels) : Monique LOI : portrait 9

6 w PORTRAIT POINT DE VUE ILS BOUGENT GTRA Raphaël Le Mehauté ZFU 14 E ET 15 E SUD Automars.fr Depuis le 1 er décembre 2011, Kheireddine Kaddour s est lancé dans la vente en ligne de pièces automobiles d origine à prix discount. Il a installé sa toute jeune EURL «Automars.fr» au 31, Bd Kraemer (14 e ) à proximité immédiate de ses fournisseurs Climotelec SARL familiale marseillaise créée en 1998, Climotelec est spécialisée dans les travaux d installation d équipements thermiques et de climatisation. Installée dans le 12 e puis dans le 5 e arrondissement, elle vient de se transférer en ZFU où elle a acheté ses locaux au 29 Bd de la Méditerranée (15 e ). Elle compte aujourd hui cinq salariés. Olivier Lasery ou Cabinet La Maria Ghita et Nunzio Tirendi, tous les deux gynécologues obstétriciens, ont ouvert en 2009 un cabinet médical au 18 boulevard Mouton dans le 14 e arrondissement, avec 170 m² de locaux et un jardin de m² qui abrite des jeux pour enfants. Propriétaires des lieux, les deux gynécologues accueillent d autres confrères, dont, à ce jour, deux dentistes et un pédiatre. Le cabinet La Maria compte aujourd hui trois salariés Groupe Saxho Le groupe Saxho, précédemment installé à Gréasque, se structure et déménage. Saxho et ses filiales, spécialisées dans le management de projet, viennent en effet de s installer à la Cité de la Cosmétique, rue Odette Jasse (15 e ). «PM side» apporte à ses clients un accès en ligne à la solution de gestion de projets Microsoft Project server. «Ixila» aide ses clients à améliorer leurs performances dans la conduite de projets (méthode, organisation, outils). Salama Hovasse le transport sur-mesure le rôle des ZFU est de redonner vie aux quartiers Organisateur de transport installé depuis 2008 en zone franche urbaine, GTRA poursuit sa croissance. L entreprise vient d acquérir 300 m² de bureaux à Ponant Littoral. L ÉQUIPE DE GTRA Pour Joseph Arakel, le transport ne se limite pas à prendre une marchandise au point A pour la porter au point B. «Notre métier consiste à trouver des solutions efficaces et économiques pour les chargeurs qui nous délèguent la responsabilité de distribuer leurs produits en France et en Europe. A la fois conseil et prestataire, nous faisons du sur-mesure. Pour chaque client, nous mettons en œuvre une chaîne logistique spécifique avec une traçabilité qui va jusqu au code article et une pro-activité systématique, qui lui permet d anticiper toute anomalie». Fondateur de GTRA en 2008, Joseph Arakel parie avant tout sur le capital humain. «C est la clé de notre réussite. Nous faisons un métier de service et le service repose avant tout sur l humain. Nos clients sont exigeants et notre valeur ajoutée tient à la fiabilité de notre prestation. Or, cette fiabilité repose sur la compétence, la formation, mais aussi sur l état d esprit de l équipe qui travaille d un bout à l autre de la chaîne.» Historiquement positionnée sur le transport de pièces pour l automobile avec Pirelli, Continental ou MASSA, GTRA a diversifié son portefeuille clients au fil des ans avec des grands comptes internationaux comme le brésilien Alpargatas, spécialiste de la chaussure. La société emploie dix personnes à Marseille pour un CA d environ 14 M. Mais le groupe créé par Joseph Arakel compte une dizaine de sociétés sœurs en France pour un effectif total de 75 personnes et un CA de 30M. En phase de certification, GTRA reste en permanence mobilisée sur l amélioration de ses services. «Avec les marchandises, nous gérons et transportons également beaucoup d informations. Nous sommes très mobilisés sur le zéro papier avec une réflexion autour du document électronique conforme à l original». Installée depuis trois ans en ZFU, GTRA vient d acquérir 300 m² de bureaux sur Ponant Littoral. «Notre priorité était de rester à Marseille et l opportunité de faire cette acquisition s est présentée. Cela arrive au bon moment car nous attendons un fort développement dans les mois à venir». Joseph Arakel portrait Raphaël Le Mehauté Le nouveau dispositif des zones franches urbaines entérine une clause d embauche d une personne sur deux issue des quartiers sensibles. Cela ne risque-t-il pas de limiter l attrait des ZFU pour les entreprises proposant des emplois plus qualifiés? Si l on regarde de près les zones franches urbaines de Marseille, nous constatons qu il n y pas une typologie «d entreprises zfu» et on retrouve un spectre d entreprises proche de celui du reste de la ville ou du département. S agissant de la condition d embauche d une personne sur deux issue des quartiers sensibles, franchement cela ne me semble pas un problème majeur. Le message du ministre est que l on peut trouver de l excellence dans ces quartiers avec un accompagnement des entreprises pour repérer des personnes, jeunes ou non d ailleurs, qui ont fait des formations. Pour accompagner la dynamique des ZFU, le Préfet délégué à l égalité des chances insiste sur les actions à développer en matière de formation et d aide au retour à l emploi dans les zones sensibles. Comment cela se traduit sur le terrain? Très concrètement. Pour les gens qualifiés victimes d une ségrégation spatiale ou d origine, nous avons mis en place, avec Pôle Emploi, les «Clubs Jeunes Ambition». Un coach suit une centaine de personnes dans l année avec pour objectif d en placer 50 dans un emploi durable. En 2011, nous sommes passés de 3 à 12 clubs et nous allons en créer un pour les plus de 50 ans. Cela signifie que l on va placer quelque 600 personnes dans un emploi durable durant l année à venir. Au-delà de la lutte contre les discriminations, c est aussi une façon de valoriser la formation. Et pour tous ceux qui sont sans formation? La priorité est justement de ne laisser personne sans formation. La lutte contre le décrochage scolaire est la priorité Nous repérons dans les neuf plates-formes du département les jeunes qui sortent du système scolaire sans formation et qui ne sont plus répertoriés nulle part. L objectif, une fois qu on les a retrouvés, est de leur proposer via les missions locales ou l Education nationale un diagnostic individuel et un retour vers la formation. Bien en amont et pour les plus jeunes, nous devons tout faire pour qu ils acquièrent les savoirs de base ; c est le sens des opérations «coups de pouce» que nous allons développer avec la Ville de Marseille. Elles permettent d apporter un soutien concret aux enfants de CP et de CE1 pour l acquisition des savoirs fondamentaux. La formation commence très tôt et se poursuit tout au long de la vie. Lors du Forum national des ZFU, des intervenants ont insisté sur la nécessité d accompagner le dispositif ZFU par des politiques publiques en matière d aménagement, de développement des services, des transports... Ils ont raison. Le rôle profond des ZFU est de redonner vie aux quartiers concernés. L activité économique et les entreprises sont le poumon de la vie. Dès que la vie économique reprend, cela amène de nouveaux services pour les entreprises et les salariés, sans oublier les habitants. Ces services, et notamment les commerces, doivent en effet bénéficier aux habitants et contribuer à renforcer l attractivité des noyaux villageois. Après des années de déclin, c est un cercle vertueux qui doit se mettre en place et il est essentiel que l ascenseur républicain puisse fonctionner dans ces quartiers ou point de vue 11

7 ZOOM Pôle emploi Journal réalisé par : la direction de Pôle Économie et Attractivité du Territoire de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole. En partenariat avec : l Agam, Pôle Emploi, l association Cap au Nord Entreprendre, l association Entrepreneurs en Zone Franche, la Chambre de Commerce et d Industrie Marseille Provence, la Chambre de Métiers et de l Artisanat, Marseille Métropole Initiative, la DIRECCTE, la direction des Services fiscaux, le Grand Projet de Ville, la Maison de l Emploi, Mission Marseille Emploi, la Préfecture, l Urssaf, RSI. Directeur de publication : Éric Angelica Photos : MPM, François Moura Maquette : Piquet design Impression : Siris Contact : Raphaëlle de Souza Service Promotion économique : (50 18) formation spécifique pour recrutement adapté Pôle Emploi propose aux entreprises qui recrutent, un dispositif permettant d apporter au futur employé un complément de formation spécifique au poste à pourvoir. Dispositif national mis en place en janvier 2011, la POE (Préparation Opérationnelle à l Emploi) proposée par Pôle Emploi aux entreprises qui recrutent, permet d apporter au futur embauché les compétences professionnelles nécessaires pour accéder à l emploi proposé. «Pour mettre en œuvre une POE, il faut une promesse d embauche en CDI ou en CDD de douze mois minimum, explique Marielle Castel, responsable d équipe professionnelle ZFU Nord Littoral à Pôle Emploi Marseille Mourepiane. Après avoir sélectionné le candidat le plus approprié, nous déterminons avec l employeur les compétences à acquérir et élaborons un plan de formation spécifique, en adéquation avec le poste à pourvoir et le profil de la personne recrutée. Cette formation peut aller jusqu à 400 heures». La société OSIC, installée à Saumaty-Séon depuis sa création en 1997, est spécialisée dans la numérisation, le classement et la gestion automatisée des documents. Elle vient de recruter un collaborateur via le dispositif POE. «La partie classement et gestion représente 80% de notre travail, explique Georges Chardenot Georges Chardenot, directeur technique de la société. Notre problématique consiste à trouver des personnes qui ont les qualités pour comprendre le mode de classement de nos clients, que ce soit une banque, une administration ou une centrale nucléaire, afin de pouvoir l automatiser». Aucune formation externe ou diplôme ne sanctionnant ce type de compétences, la société avait jusqu à présent du mal à trouver les bons candidats. «Cette fois-ci, nous avons fait passer un profil de poste très précis à Pôle Emploi qui a pu sélectionner les candidats les mieux adaptés. Nous avons ensuite fait notre choix parmi eux et la personne retenue a suivi une formation spécifique d un mois, pour acquérir les compétences qui lui manquaient». Satisfaite, OSIC, qui emploie aujourd hui huit personnes, s apprête à recruter un nouveau collaborateur avec Pôle Emploi en suivant cette même démarche. Depuis la création de ce dispositif il y a un an, l agence de Marseille Mourepiane a mis en place une quinzaine de POE. Un outil qui, avec le renforcement de la clause d embauche en ZFU, pourrait bien trouver un nouvel écho auprès des entreprises. Pôle Emploi Marseille Mourepiane Marielle Castel zoom

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Rapport d activité 2013. Dynamiser les quartiers par la création d entreprise

Rapport d activité 2013. Dynamiser les quartiers par la création d entreprise Rapport d activité 2013 Dynamiser les quartiers par la création d entreprise Sommaire Les chiffres clés p 3 Nos missions p 4 La sensibilisation p 5 La sensibilisation p 6 Planet ADAM en chiffres p 7 Antenne

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Sommaire Edito Présentation du Welcome City Lab Le Welcome City Lab: les chiffres Paris&CO La nouvelle promotion de startups L état rentre

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire -

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire - DOSSIER DE PRESSE Relations Presse : Abrasive Karine Michaud Tel : 04 26 00 25 16 E-mail : contact@abrasive.fr Communiqué de presse 17 octobre 2014 Forum de l emploi solidaire : une journée pour découvrir

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée Marseille Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille Marseille-euroméditerranée investissements 2 > euroméditerranée Née d une initiative de l Etat et des collectivités territoriales en 1995,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales Comment financer votre projet? Vos apports personnels sont insuffisants? Prenez contact avec les structures suivantes en fonction de vos besoins Quelles sont les principales aides à la création ou reprise

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE

APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH SUR LE TERRITOIRE DE LA PORTE DE VANVES PARIS 14 EME POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE DEDIEE A L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au Label Empl itude»

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au Label Empl itude» CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au Label Empl itude» CONTEXTE ET ENJEUX La labellisation Empl itude représente un levier de valorisation économique

Plus en détail

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement Sommaire L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille La Zone Franche Urbaine de Belle-Beille Parc d activités ZFU - Plan de commercialisation - Chiffres clés Animation

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce étude de fonctions & rémunérations & Commerce & Commerce SOMMAIRE Introduction Remarques méthodologiques 1. Chef de département p.5 2. Directeur de magasin p.6 3. Directeur régional p.7 4. Directeur de

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 SOMMAIRE Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2 Le gage de qualité NF Logement...p5 Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 La recherche de la satisfaction globale.p9 Nos actualités..p11

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE PRÉ-PROGRAMME UNE MANIFESTATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC AVEC LE SOUTIEN DE UN SALON D EXPOSITION Des visiteurs professionnels du secteur de la santé Directeurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO

Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO Ce document de synthèse rassemble les informations présentées lors de la réunion «Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO : mode d emploi» du 1 er février 2011 à la CCI

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet Restructuration du pôle commercial «Les Gauchetières» à Nogent-le-Rotrou_27 janvier

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse en partenariat avec Dossier de presse Les rencontres emploi du maritime bretagne 1 er salon du recrutement maritime en région - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Contact presse : Alexandra

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE 1 PRESENTATION 3 2 - CIBLES 3 3 CONTEXTE 4 4 ENJEU 5 5 OBJECTIF 5 6 - CONTENU DE LA MISSION DE L AGENCE DE COMMUNICATION

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre

Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre Accès facilité aux dispositifs et renforcement de la communication, Valorisation et reconnaissance des pratiques des entreprises régionales

Plus en détail

Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard juin 2012 nº1

Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard juin 2012 nº1 Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard juin 2012 nº1 À LA UNE! Les travaux à la station Balard, c est parti! Le quartier Balard se dote de nouveaux atouts.

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Fonds Innovation Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Présentation Face aux enjeux du changement climatique, à la sensibilité croissante des habitants à leur cadre de vie et grâce

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Communiqué de presse du lundi 12 mars 2012 PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Créteil, lundi 12 mars 2012 - A l heure des profonds

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

les ZFU 2 dossier EDITO

les ZFU 2 dossier EDITO les ZFU EDITO services c L incertitude ne favorise pas le développement économique. Cela est vrai partout, mais plus encore en zone franche urbaine. Ici, plus qu ailleurs, la dynamique est fragile, notamment

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Date de limite de dépôts des projets : 1er septembre 2011 Objectif L exécutif régional a défini en 2010 quatre axes

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17. DOSSIER > PRESSE salon 15 e édition de l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 15 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE VENTE DIRECTE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.fr Conception & organisation

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail Anais

Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail Anais MISSION CENTRALE INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES CRÉDIT AGRICOLE S.A. - GRS/IH 91-93 boulevard Pasteur - 75710 Paris Cedex 15 Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. >> Inauguration du village d entreprises, rue Josquin-Desprez.

DOSSIER DE PRESSE. >> Inauguration du village d entreprises, rue Josquin-Desprez. DOSSIER DE PRESSE >> Inauguration du village d entreprises, rue Josquin-Desprez. LE VILLAGE D ENTREPRISES La création du village d entreprises de la rue Josquin-Desprez à Valenciennes est une opération

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Règlement d attribution de PM up

Règlement d attribution de PM up Règlement d attribution de PM up Le Conseil régional d Ile-de-France a mis en place le programme PM up pour soutenir le développement des petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse Une offre complète de 60 boutiques au cœur d un projet urbain ambitieux Toulouse Métropole une agglomération dynamique Croissance démographique la plus élevée d Europe

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Compte rendu Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15 Compte rendu n 25 Audition, ouverte à la presse, de M. Patrice BÉGAY,

Plus en détail

Présentation de l offre de services 100% web. Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015

Présentation de l offre de services 100% web. Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015 Présentation de l offre de services 100% web Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015 L Offre de services dématérialisée porte l offre de services en ligne et l offre de services 100% web La convention

Plus en détail

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE Bureaux 11-13 avenue de la Division Leclerc 94234 Cachan Cedex 01 49 84 85 85 contact@lafabrique-valdebievre.fr www.lafabrique-valdebievre.fr

Plus en détail