Liste des encadrés, tableaux et graphiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Liste des encadrés, tableaux et graphiques"

Transcription

1 Liste des encadrés, tableaux et graphiques Encadrés I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro Encadré 1 : Fragmentation financière dans la zone euro 46 A.2 Réponses des autorités : actions et institutions Encadré 2 : La forte croissance du bilan de l Eurosystème représente-t-elle une menace pour la stabilité des prix? 67 B.3 Institutions financières belges Encadré 3 : Rendements garantis des assurances-groupe dans le contexte de faible rendement des actifs financiers 99 B.4 Situation financière des secteurs non financiers belges Encadré 4 : L accessibilité au logement en Belgique 111 Encadré 5 : Tendances récentes en matière de financement des sociétés non financières 117 C.5 Activité, demande et marché du travail Encadré 6 : Épargne et consommation des ménages en temps de crise 133 Encadré 7 : La participation des ans au marché du travail 146 C.6 Prix, coûts et compétitivité Encadré 8 : Les réformes du mode de fixation des prix du gaz et de l électricité 156 Encadré 9 : La réforme de l indice des prix à la consommation national

2 C.7 Finances publiques Encadré 10 : Dynamique des dépenses publiques versus dynamique économique : quel est le point d équilibre? 188 II. Réglementation et contrôle prudentiels A. Réglementation prudentielle Encadré 1 : Catégories de banques au sein du mécanisme de surveillance unique 204 Encadré 2 : s chéma d entrée en vigueur des normes Bâle III 216 B. Contrôle prudentiel Encadré 3 : s uivi des modèles d entreprise des banques 231 Encadré 4 : Programme d évaluation de secteur financier 232 Tableaux I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro 1 PIB et marché du travail dans les pays de la zone euro en PIB dans les principales économies 58 A.2 Réponses des autorités : actions et institutions 3 s tructure institutionnelle des instruments européens de stabilité 75 4 Aperçu du nouveau cadre de gouvernance de l UE 80 B.3 Institutions financières 5 Matelas d actifs liquides, structure de financement et ratio réglementaire de liquidité 91 6 Compte de résultats des établissements de crédit belges 92 7 Principales composantes du compte de résultats des entreprises d assurance belges 96 B.4 Situation financière des secteurs non financiers belges 8 Actifs et engagements financiers par secteur Besoins et moyens de financement de l État fédéral 124 C.5 Activité, demande et marché du travail 10 PIB et principales catégories de dépenses Déterminants du revenu disponible brut des particuliers, à prix courants Déterminants de l excédent brut d exploitation des sociétés, à prix courants Prêt net au reste du monde Taux d emploi par catégorie LIs TE DEs ENCADRÉs, tableaux et graphiques BNB Rapport 2012

3 15 offre de travail Taux de chômage par catégorie 150 C.6 Prix, coûts et compétitivité 17 Indice des prix à la consommation harmonisé et coûts salariaux Coûts salariaux horaires dans le secteur privé ventilation du déflateur des dépenses finales par catégorie de coûts Exportations, marchés à l exportation et parts de marché 170 C.7 Finances publiques 21 Normes relatives au solde de financement des administrations publiques Recettes des administrations publiques Principales mesures fiscales et parafiscales Recettes par sous-secteur des administrations publiques Dépenses primaires des administrations publiques Dépenses primaires corrigées par sous-secteur des administrations publiques s olde de financement de l ensemble des administrations publiques et par sous-secteur 192 II. Réglementation et contrôle prudentiels B. Contrôle prudentiel 1 Évolution du nombre d établissements de crédit et d entreprises d investissement soumis au contrôle de la Banque Nombre de missions effectuées sur place en 2012, ventilées selon le type d établissement Évolution du nombre d entreprises soumises au contrôle de la Banque Collèges au sein des entreprises d assurance soumises au contrôle de la Banque Infrastructures des marchés financiers soumises au contrôle et à l oversight de la Banque 245 Graphiques I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro 1 Indices de volatilité des marchés d actions 40 2 Évolution des marchés financiers internationaux 41 3 Rendement des obligations d une sélection d États de la zone euro 42 4 Indices de contrats dérivés de défaut pour la dette souveraine européenne et pour la dette senior d établissements financiers européens 43 5 Rendements des obligations, contrats de swap et Bund allemand 44 6 Indices boursiers européens 45 7 Total des actifs bancaires 45 8 Évolution des créances transfrontalières des banques européennes sur des États membres périphériques de la zone euro

4 9 Évolution conjoncturelle dans la zone euro Consolidation budgétaire : niveau de déficit en 2012, efforts réalisés depuis 2010 et efforts prévus selon les cibles budgétaires Dette du secteur privé non financier et des administrations publiques Prix des logements dans la zone euro Ajustement des comptes courants de la balance des paiements dans la zone euro Compétitivité et demande intérieure dans quelques États membres de la zone euro Confiance des chefs d entreprise Profil trimestriel du PIB dans les principales économies avancées Taux d intérêt directeurs et actifs au bilan des principales banques centrales s olde de financement et dette des administrations publiques dans les principales économies 61 A.2 Réponses des autorités : actions et institutions 19 Emprunts nets des secteurs bancaires auprès des banques centrales nationales Taux d intérêt à trois mois Enquête de l Eurosystème sur la distribution du crédit bancaire dans la zone euro Liquidité dans l Eurosystème Inflation dans la zone euro M3 et prêts au secteur privé dans la zone euro Taux d intérêt directeurs et taux du marché monétaire dans la zone euro Financement bancaire des sociétés non financières dans la zone euro Assistance financière dans la zone euro 77 B.3 Institutions financières 28 s tructure du bilan des établissements de crédit belges Expositions des banques belges envers le secteur public Répartition géographique des actifs détenus par les établissements de crédit belges sous la forme de prêts et de titres de dette Provisions pour pertes sur créances des établissements de crédit belges Résultat net d intérêts et différentiels de taux Marge commerciale sur les crédits au secteur privé non bancaire belge Évolution des revenus de primes et du ratio combiné Marge de solvabilité des entreprises d assurance belges Taux de rendement garanti de la branche ventilation des engagements de la branche Composition des actifs de couverture par activité d assurance Ventilation des principales expositions sur les obligations d État de la zone euro ventilation des principales expositions sur les institutions financières monétaires 102 B.4 Situation financière des secteurs non financiers belges 41 Actifs financiers nets dans les États membres de la zone euro Taux d endettement brut consolidé du secteur non financier Transactions financières des particuliers Patrimoine des particuliers Formation d actifs financiers par les particuliers : ventilation selon le risque encouru LIs TE DEs ENCADRÉs, tableaux et graphiques BNB Rapport 2012

5 46 Formation d actifs financiers par les particuliers : ventilation par classe d actifs Dépôts d épargne et dépôts à terme des particuliers Évolution de l octroi de crédits hypothécaires Demande et conditions d offre de crédits au logement Défauts de paiement non régularisés Nouveaux actifs financiers des sociétés non financières Nouveaux engagements financiers des sociétés non financières Coûts du financement externe des sociétés non financières Crédits accordés par les banques résidentes aux sociétés non financières résidentes Évolution et déterminants des conditions d octroi et de la demande de crédits selon les établissements de crédit Perception des conditions d octroi de crédits par les chefs d entreprise : ventilation par taille d entreprise Détention de la dette publique belge 124 C.5 Activité, demande et marché du travail 58 Évolution du PIB en Belgique PIB, emploi et volume de travail Consommation finale des particuliers en Belgique, dans les pays voisins et dans la zone euro Prévisions des consommateurs et des entreprises de l industrie manufacturière quant à l évolution du marché du travail Indicateurs de la consommation de biens durables des ménages Investissement des entreprises Excédent brut d exploitation et masse salariale des sociétés s olde de financement de l ensemble des secteurs intérieurs Exportations et importations de biens et de services en volume Évolution des exportations et des importations de biens en valeur par catégorie de produits Chômage temporaire, intérim et aménagement du temps de travail Évolution de la valeur ajoutée des principales branches d activité Production industrielle par branche Indicateurs de conjoncture pour les principales branches d activité valeur ajoutée, emploi salarié, productivité horaire et heures ouvrées par salarié dans les principales branches d activité Chômage selon la durée en Belgique Chômage en Belgique et dans les régions 149 C.6 prix, coûts et compétitivité 75 Inflation en Belgique et dans les trois pays voisins Cours du Brent et cours de change de l euro face au dollar Prix des produits alimentaires Tendance sous-jacente de l inflation et coûts salariaux dans le secteur des entreprises en Belgique et dans les trois principaux pays voisins Norme salariale et handicap salarial dans le secteur privé selon le CCE Coûts salariaux par unité produite dans le secteur des entreprises en Belgique s tructure des coûts : coûts directs et coûts cumulés Échanges de biens et de services ventilation du solde de marchandises par catégorie de biens

6 84 Comparaison des gains ou pertes de parts de marché des principaux exportateurs Croissance des exportations et contributions des marges intensive et extensive Indicateurs de compétitivité hors prix Potentiel de croissance et productivité en Belgique 175 C.7 Finances publiques 88 s olde primaire structurel Impôt des sociétés Dépenses primaires de l ensemble des administrations publiques Dépenses publiques de pensions, d allocations de maladie et d invalidité et de soins de santé s ubsides aux entreprises : réductions du précompte professionnel, titres services, programmes d activation et Maribel social Influence du cycle électoral sur la formation brute de capital fixe des pouvoirs locaux Décomposition de la variation des charges d intérêts Rendements des emprunts d État à dix ans Transferts versés à la sécurité sociale Dette brute consolidée des administrations publiques en Belgique et dans la zone euro Déterminants de la variation de la dette brute consolidée de l ensemble des administrations publiques Impact direct de la crise de la dette souveraine sur la dette publique belge Garanties octroyées aux institutions financières 195 II. Réglementation et contrôle prudentiels A. Réglementation prudentielle 1 Comparaison de l impact sur le bilan entre titrisation et émission de covered bonds 222 Tableaux de l annexe statistique 1 Principaux indicateurs macroéconomiques dans la zone euro et d autres économies importantes (1 2) Principaux indicateurs macroéconomiques dans la zone euro et d autres économies importantes (2 2) PIB et principales catégories de dépenses, en volume PIB et principales catégories de dépenses, en volume Déflateurs du PIB et des principales catégories de dépenses PIB et principales catégories de dépenses, à prix courants PIB et principales catégories de dépenses, à prix courants valeur ajoutée des différentes branches d activité, en volume Marché du travail Taux d emploi Taux de chômage Taux d inactivité LIs TE DEs ENCADRÉs, tableaux et graphiques BNB Rapport 2012

7 13 Taux d emploi : détail régional Taux de chômage : détail régional Taux d inactivité : détail régional Indice des prix à la consommation harmonisé Compte synthétique des particuliers, à prix courants Compte synthétique des sociétés, à prix courants Compte synthétique du reste du monde, à prix courants Recettes, dépenses et solde de financement des administrations publiques s olde de financement par sous-secteur des administrations publiques Dette brute consolidée des administrations publiques Déterminants de la variation de la dette brute consolidée des administrations publiques opérations courantes et en capital selon la balance des paiements Formation d actifs et nouveaux engagements financiers des particuliers Formation d actifs et nouveaux engagements financiers des sociétés non financières Formation d actifs et nouveaux engagements financiers des administrations publiques Formation d actifs et nouveaux engagements financiers des institutions financières monétaires Formation d actifs et nouveaux engagements financiers des institutions financières autres que monétaires Cartographie des institutions soumises au contrôle de la Banque nationale de Belgique s tructure du bilan des établissements de crédit de droit belge par produit Principales composantes du compte de résultats des établissements de crédit de droit belge Évolution des chiffres-clés des établissements de crédit de droit belge Principaux éléments du bilan des entreprises d assurance Principales composantes du compte de résultats des entreprises d assurance Niveau et composition de la marge de solvabilité constituée par les entreprises d assurance Émissions nettes de valeurs mobilières des sociétés financières et non financières et des administrations publiques Taux d intérêt Principaux taux d intérêt de l Eurosystème Cours de change

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Le cadre de l analyse macroéconomique

Le cadre de l analyse macroéconomique Le cadre de l analyse macroéconomique Université de Rennes Faculté de Droit et de Science Politique Antenne de Saint-Brieuc Licence Droit 007-008. Une économie de production -. Le Produit Intérieur Brut

Plus en détail

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB)

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB) Indicateurs conjoncturels france 3 octobre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 26 septembre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 9 mai 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

«Petit Atlas» de l économie française

«Petit Atlas» de l économie française «Petit Atlas» de l économie française Sommaire Chiffres clés p.3 Activité, secteurs p.4 Population, marché du travail p.5 Administrations publiques p.6 Comptes extérieurs p.7 Inflation, crédit, taux d'intérêt

Plus en détail

Fonctionnement et régulation de l économie

Fonctionnement et régulation de l économie Institut Algérien des Hautes Études Financières Conférence Fonctionnement et régulation de l économie Conseil National des Assurances KOUIDER AISSA Redouane Directeur Général JUIN 2006 SOMMAIRE Objectifs

Plus en détail

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 %

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 % Institut des comptes nationaux COMMUNIQUÉ DE PRESSE 28-4-2017 Liens: Publication NBB.Stat Information générale La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de 2017 Sur l ensemble de

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre Les chiffres du MEDEF Octobre 216 Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF octobre 216 1 SOMMAIRE I - PARTS DE MARCHÉ 1 - Poids de la France dans les exportations mondiales

Plus en détail

Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES

Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES BUDGET 2015-2016 Mars 2015 Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES LE respect des cibles de déficits BUDGéTaires prévues Déficits prévus et réalisés (en millions de dollars) 0 0-1 500-1 600-2 628-2 824-2 350 (1)

Plus en détail

Présentation de l expérience tunisienne. 31 mars 2010

Présentation de l expérience tunisienne. 31 mars 2010 Présentation de l expérience tunisienne 31 mars 2010 1 Depuis le milieu des années 90 et suite à l adhésion de la Tunisie à l OMC et à la signature de l accord d association avec l UE, L ITCEQ s est vu

Plus en détail

Épargne des ménages * 1 er trimestre 2012

Épargne des ménages * 1 er trimestre 2012 Tableau de bord Épargne des ménages * 1 er trimestre 212 * Y compris institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Méthodologie disponible sous : http://www.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/banque_de_france/economie-et-

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Quarante-cinquième année Volume I janvier-juin 1970

TABLE DES MATIERES. Quarante-cinquième année Volume I janvier-juin 1970 BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Département des Etudes BULLETIN d'information et de Documentation PUBLICATION MENSUELLE TABLE DES MATIERES Quarante-cinquième année Volume I janvier-juin 1970 GENERALITES Numéro

Plus en détail

FICHE 16. NOMENCLATURE COMPLÈTE Codes de flux et d encours

FICHE 16. NOMENCLATURE COMPLÈTE Codes de flux et d encours Première PARTIE FICHE 16 NOMENCLATURE COMPLÈTE Codes de flux et d encours La première partie de la fiche retrace l ensemble des codes de flux à l usage des intermédiaires. Les flux bruts sont recensés

Plus en détail

RENCONTRES ECONOMIQUES. Le succès récent de l économie polonaise va-t-il se prolonger? Hervé Boulhol. OCDE, Département des affaires économiques

RENCONTRES ECONOMIQUES. Le succès récent de l économie polonaise va-t-il se prolonger? Hervé Boulhol. OCDE, Département des affaires économiques RENCONTRES ECONOMIQUES Le succès récent de l économie polonaise va-t-il se prolonger? Hervé Boulhol OCDE, Département des affaires économiques Paris, Bercy, 25 juin 2013 Le succès récent va-t-il se prolonger?

Plus en détail

Les banques sont-elles plus solides qu avant la crise?

Les banques sont-elles plus solides qu avant la crise? Les banques sont-elles plus solides qu avant la crise? Paris, le 4 avril 2016 1 Quels sont les risques d une banque? Actifs Passifs Risque de marché (valeur, taux, change) Risque de crédit Dépôts banque

Plus en détail

Vers l union de stabilité L état de la zone euro

Vers l union de stabilité L état de la zone euro Des chiffres et des faits 06.09.2013 Vers l union de stabilité L état de la zone euro L euro : une monnaie stable Grâce à notre monnaie unique, les prix sont moins sujets à des fluctuations qu à l époque

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE 2012-2015 Luxembourg, le 27 avril 2012 - Ministère des Finances ORIENTATIONS GENERALES ET OBJECTIFS DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE La

Plus en détail

Épargne et Patrimoine des ménages*

Épargne et Patrimoine des ménages* Épargne et Patrimoine des ménages* 4 ème trimestre 16 et 1 er trimestre 17 Mise à jour le 17//17 Contact : sesof@banque-france.fr Épargne et patrimoine des ménages en 16 Placements financiers en 16 + 11,7

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Quarante-cinquième année Volume II -- juillet-décembre 1970

TABLE DES MATIERES. Quarante-cinquième année Volume II -- juillet-décembre 1970 BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE. Département des Etudes BULLETIN d'information et de Documentation PUBLICATION MENSUELLE TABLE DES MATIERES Quarante-cinquième année Volume II -- juillet-décembre 1970 GENERALITES

Plus en détail

Rapport Tableaux statistiques détaillés

Rapport Tableaux statistiques détaillés Rapport 2016 Tableaux statistiques détaillés Table des matières Principaux indicateurs macroéconomiques dans la zone euro et d autres économies importantes 5 PIB et principales catégories de dépenses,

Plus en détail

Recettes et dépenses publiques: analyse et recommandations

Recettes et dépenses publiques: analyse et recommandations Recettes et dépenses publiques: analyse et recommandations Séminaire pour les enseignants, 5 octobre 2016 Bruno Eugène Ruben Schoonackers INTERN Département des Études Groupe Finances publiques Structure

Plus en détail

L impact de la crise sur les retraites en France

L impact de la crise sur les retraites en France Les systèmes de retraite face à la crise en France et à l étranger Maison de la Chimie, 3 décembre 2009 L impact de la crise sur les retraites en France Dominique LIBAULT Directeur de la Sécurité sociale

Plus en détail

BANQUE D ALGERIE. Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie

BANQUE D ALGERIE. Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie BANQUE D ALGERIE 1 Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie Présenté par : Achari-Djokic Branka Séminaire continental de l ABCA Mai 2015

Plus en détail

(p)

(p) II.3. SECTEUR MONETAIRE ET FINANCIER II.3.1. RESSOURCES ET EMPLOIS DU SYSTEME BANCAIRE Les ressources du système bancaire (950.480,4 contre 840.466,9 MBIF) se sont accrues presque au même rythme que celui

Plus en détail

Dans un monde sans inflation, à quoi servent les banques centrales?

Dans un monde sans inflation, à quoi servent les banques centrales? Dans un monde sans inflation, à quoi servent les banques centrales? Florence Pisani JECO, Novembre 16 1 Comment se transmet la politique monétaire? LA POLITIQUE MONÉTAIRE N A PAS PRISE SUR L INFLATION

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 Introduction à la macroéconomie Partie 2 Le long terme Liste des figures... XIII. Liste des tableaux...

Table des matières. Partie 1 Introduction à la macroéconomie Partie 2 Le long terme Liste des figures... XIII. Liste des tableaux... Table des matières Liste des figures............................ XIII Liste des tableaux..........................xvii Liste des encadrés.......................... XIX Préface à l édition française................

Plus en détail

Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale

Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale Problématiques En quoi le système de comptabilité nationale est-il une convention? Les déterminants de l équilibre ressources-emplois Comment mesurer l activité

Plus en détail

Une politique conjoncturelle est une politique économique

Une politique conjoncturelle est une politique économique TD les politiques économiques : objectifs, moyens et limites Objectif : être capable de réaliser un bilan concernant la maîtrise des connaissances et mécanismes A) A propos des politiques économiques en

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie

Banque Centrale de Mauritanie Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Etudes Note sur l évolution récente de l économie mauritanienne à fin juin 2010 (sur la base des données provisoires disponibles au 20 juillet 2010)

Plus en détail

Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan

Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan Direction de la prévision et de la prospective 1 Introduction Le budget économique, dans ses deux

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 mars 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble

Plus en détail

La lettre mensuelle 1

La lettre mensuelle 1 La lettre mensuelle 1 Bribes macroéconomiques Baisse de 0,9% des avoirs extérieurs nets de Bank Al-Maghrib à fin février. En janvier, ces avoirs ont représenté 4 mois et 25 jours d importations de biens

Plus en détail

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments Eric DARMON eric.darmon@univ-rennes1.fr Séance n 5 Introduction du Chapitre & Sections 11-12-13 ménages Introduction: la notion

Plus en détail

Observatoire du financement des entreprises. Rapport sur la situation économique et financière des PME. Mai 2014

Observatoire du financement des entreprises. Rapport sur la situation économique et financière des PME. Mai 2014 Observatoire du financement des entreprises Rapport sur la situation économique et financière des PME Mai 2014 Composition de l Observatoire du financement des entreprises PRESIDENT : Jeanne-Marie Prost

Plus en détail

RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012

RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012 RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012 L état d exécution provisoire du budget général de l Etat au premier trimestre 2012, se présente comme suit : des recettes

Plus en détail

"Economie belge: compétitivité, défis et pistes de croissance" Conférence de Madame Chantal KEGELS Bureau fédéral du plan. du jeudi 20 septembre 2012

Economie belge: compétitivité, défis et pistes de croissance Conférence de Madame Chantal KEGELS Bureau fédéral du plan. du jeudi 20 septembre 2012 "Economie belge: compétitivité, défis et pistes de croissance" Conférence de Madame Chantal KEGELS Bureau fédéral du plan du jeudi 20 septembre 2012 Cette présentation est basée sur une étude du Bureau

Plus en détail

Le FMI, Rôle en Afrique, et la Société Civile Abdourahmane SARR Représentant Résident. Le 17 Février 2011

Le FMI, Rôle en Afrique, et la Société Civile Abdourahmane SARR Représentant Résident. Le 17 Février 2011 Le FMI, Rôle en Afrique, et la Société Civile Abdourahmane SARR Représentant Résident Le 17 Février 2011 Présentation Mandat et fonctionnement du FMI? Comment l Afrique a-t-elle subi la crise passée; du

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

Pays-Bas : retour de la croissance

Pays-Bas : retour de la croissance Frédéric Reynès 138 Pays-Bas : retour de la croissance Après avoir flirté avec la récession en 2003, les Pays-Bas ont connu un rebond de l activité en 2004 (1,7 %) qui n a pas été confirmé en 2005 (0,9

Plus en détail

Quatrième partie Les relations économiques internationales

Quatrième partie Les relations économiques internationales Quatrième partie Les relations économiques internationales Cette quatrième partie est subdivisée en deux sous-ensembles : la balance des paiements et la position extérieure ; les théories explicatives

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble de l année 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble de l année 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 24 mars 2017 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble

Plus en détail

Avril Place financière suisse Chiffres-clés

Avril Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2016 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 1 er trimestre 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 1 er trimestre 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 juin 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 1 er trimestre 2016 Aperçu

Plus en détail

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET FINANCIER

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET FINANCIER PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2008 RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET FINANCIER Tome II Annexe statistique Sommaire I. PRODUCTION ET FORMATION DU REVENU 7 II. STRUCTURE DE LA DEMANDE 17 III. POPULATION ET

Plus en détail

ANNEXE 3 A L'ARRETE ROYAL FIXANT LE PLAN COMPTABLE APPLICABLE A L ETAT FEDERAL, AUX COMMUNAUTES, AUX REGIONS ET A LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE COMMUNE

ANNEXE 3 A L'ARRETE ROYAL FIXANT LE PLAN COMPTABLE APPLICABLE A L ETAT FEDERAL, AUX COMMUNAUTES, AUX REGIONS ET A LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE COMMUNE ANNEXE 3 A L'ARRETE ROYAL FIXANT LE PLAN COMPTABLE APPLICABLE A L ETAT FEDERAL, AUX COMMUNAUTES, AUX REGIONS ET A LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE COMMUNE TABLEAU DE SYNTHESE DU COMPTE RECAPITULATIF DES OPERATIONS

Plus en détail

Circuit économique, prestations économiques

Circuit économique, prestations économiques Circuit économique, prestations économiques EXERCICES Exercice 40.1 Complétez par un exemple en respectant le sens de la flèche et le genre de flux. Flux réel Entreprises Ménages Exemple : Des marchandises,

Plus en détail

9 novembre Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois 2012

9 novembre Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois 2012 9 novembre 20 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois 20 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances.

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1: Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiments. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1: Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiments. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1: Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiments Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /37 2/37 Introduction L ouverture

Plus en détail

CHAPITRE 5 ETAT ET POUVOIRS PUBLICS

CHAPITRE 5 ETAT ET POUVOIRS PUBLICS CHAPITRE 5 ETAT ET POUVOIRS PUBLICS I COMMENT SE SONT CONSTRUITS LES ETATS? A - Pourquoi un ordre politique? ACTIVITE TD 1 B - Quelles sont les formes institutionnelles de l ordre politique? ACTIVITE TD

Plus en détail

Balance des paiements et déséquilibres internationaux

Balance des paiements et déséquilibres internationaux Chapitre 1 Balance des paiements et déséquilibres internationaux Le passage de l économie fermée à l économie ouverte s effectue par l intermédiaire de la balance de paiements. La balance des paiements

Plus en détail

La balance des paiements

La balance des paiements La balance des paiements Attention parfois les importations deviennent h dans les slides. Balance des paiements : transactions commerciales intervenues entre la France et l extérieur au cours d une période

Plus en détail

Statistique des euro-monnaies (BIS Locational Banking Statistics)

Statistique des euro-monnaies (BIS Locational Banking Statistics) Statistique des euro-monnaies (BIS Locational Banking Statistics) Périmètre de consolidation: comptoir COMMENTAIRES I. CARACTÉRISTIQUES DE L ENQUÊTE OBJET DE L ENQUÊTE Répartition par pays des postes de

Plus en détail

Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale?

Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale? analyse FEB Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale? Septembre 2014 I Raf Van Bulck 39,2 % II Pourcentage de la valeur ajoutée nette générée par les entreprises

Plus en détail

L ESSENTIEL DE LA BANQUE

L ESSENTIEL DE LA BANQUE PRÉSENTATION Les banques sont le passage obligé du financement d une économie. Sans les banques, pas de financement ; sans financement, pas de capacité d investissement des entreprises car l autofinancement

Plus en détail

Flash conjoncture à fin décembre 2011.

Flash conjoncture à fin décembre 2011. % Population (milieu de l'année 10 3 ) 35 978 36 300 * Taux de croisance en volume du PIB (%) 3,3 2,6 ** Taux de croissance en volume du PIB hors Hydrocarbures (%) 6,0 5,8 ** Le PIB (Mds US $) 161,9 197,9

Plus en détail

RESF Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - 4 octobre 2016

RESF Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - 4 octobre 2016 RESF 2017 - Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - Nos valeurs : l'ouverture, la loyauté, l'engagement, l'esprit d'équipe Une balance courante proche de l équilibre

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse Patrimoine des ménages en 2011 Forte croissance du patrimoine due à la hausse des prix immobiliers

abcdefg Communiqué de presse Patrimoine des ménages en 2011 Forte croissance du patrimoine due à la hausse des prix immobiliers Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2012 Patrimoine des ménages en 2011 Forte croissance du patrimoine due à la hausse des

Plus en détail

Financement de la sortie de crise à Chypre : quelles perspectives?

Financement de la sortie de crise à Chypre : quelles perspectives? Financement de la sortie de crise à Chypre : quelles perspectives? Résumé: - La crise immobilière et la dégradation des portefeuilles de prêts en Grèce sont les deux causes de la crise à Chypre - L incertitude

Plus en détail

Evolution contrastée selon les secteurs

Evolution contrastée selon les secteurs Evolution contrastée selon les secteurs Reprise sous conditions Paris, le 20 mars 2014 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49 - hmejean@uic.fr

Plus en détail

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée FICHE PAYS ESPAGNE : CHAMPIONNE DE LA RIGUEUR Département analyse et prévision La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée au premier trimestre 2010 a tourné court fin 2011 avec une

Plus en détail

Les chiffres clés.

Les chiffres clés. Les chiffres clés www.minefi.gouv.fr Principaux éléments de cadrage macroéconomique Variation annuelle en % Environnement international 2005 2006 2007 Croissance des pays de l'ocde 2,5 3,1 2,3 Croissance

Plus en détail

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992 juillet - N Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la et de la en Compte tenu des perspectives de croissance et d inflation, les politiques

Plus en détail

Cas N 1 Notions fondamentales et circuit économique

Cas N 1 Notions fondamentales et circuit économique UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE 3 octobre 2008 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE DE L ENTREPRISE Stéphane Saussier // Michel Rebuffat Cas N 1 Notions fondamentales et circuit économique Schéma économique simplifié

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014

Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014 Alger, Septembre 2014 Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014 1. Sur le marché international de l énergie, le prix du baril de Brent a enregistré une tendance haussière au second trimestre

Plus en détail

Résultats du 2 ème trimestre et du 1 er semestre 2009

Résultats du 2 ème trimestre et du 1 er semestre 2009 Résultats du 2 ème trimestre et du 1 er semestre 2009 Août 2009 1 Résultats du 2ème trimestre et du 1er semestre 2008 - Août 2008 Résultats consolidés de Crédit Agricole S.A. Avertissement Cette présentation

Plus en détail

19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs

19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs 1 FIPECO le 09.03.2017 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs Cette fiche présente d abord les

Plus en détail

Intermédiation en services bancaires et d investissements Module 4 Produits d investissement

Intermédiation en services bancaires et d investissements Module 4 Produits d investissement Intermédiation en services bancaires et d investissements Module 4 Produits d investissement 1 ère PARTIE LES MARCHES FINANCIERS ET LA POLITIQUE MONETAIRE 1. Les fondements de l économie de marché 2. Les

Plus en détail

Épargne des ménages* 3 ème et 4 ème trimestres Contact : Mise à jour le 06/02/2017

Épargne des ménages* 3 ème et 4 ème trimestres Contact : Mise à jour le 06/02/2017 Épargne des ménages* 3 ème et 4 ème trimestres 2016 * Ménages (particuliers et entrepreneurs individuels) et institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Mise à jour le 06/02/2017 Contact

Plus en détail

Avis n HCFP relatif au deuxième projet de loi de finances rectificative pour novembre 2014

Avis n HCFP relatif au deuxième projet de loi de finances rectificative pour novembre 2014 Avis n HCFP-2014-06 relatif au deuxième projet de loi de finances rectificative pour 2014 6 novembre 2014 En application de l'article 15 de la loi organique n 2012-1403 du 17 décembre 2012 relative à la

Plus en détail

La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009

La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009 Communiqué 12 septembre 2008 Institut des Comptes Nationaux Bureau fédéral du Plan La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009 En application de la loi du 21 décembre 1994, l Institut

Plus en détail

emploi.versunnouveaumonde.fr DOSSIER DE PRESSE - 5 ANS POUR L EMPLOI

emploi.versunnouveaumonde.fr DOSSIER DE PRESSE - 5 ANS POUR L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE emploi.versunnouveaumonde.fr SITUATION ACTUELLE DE NOS FINANCES PUBLIQUES. LE NIVEAU DES DÉPENSES PUBLIQUES EN FRANCE EST RÉSOLUMENT EXCESSIF Le graphique ci-dessous positionne la France

Plus en détail

THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats

THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats Communicateur: Fidèle BAMA Macro économiste Directeur de la Prévision et des Analyses Macroéconomiques (DPAM) Plan

Plus en détail

Finances publiques en Belgique: perspectives

Finances publiques en Belgique: perspectives Finances publiques en Belgique: perspectives 0-0 Institut Belge des Finances Publiques décembre 0 Luc Van Meensel Research Department: Public Finance Unit Filename Comptes des administrations publiques

Plus en détail

2 114 Mds d (1 point de PIB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume PIB/tête en ,2% par rapport à ,1 Mds d. 376,3 Mds d

2 114 Mds d (1 point de PIB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume PIB/tête en ,2% par rapport à ,1 Mds d. 376,3 Mds d MEDEF Le mini memostat du MEDEF Données économiques globales IB en 2013 2 114 Mds d (1 point de IB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume IB/tête en 2013-0,2% par rapport à 2012 Balance commerciale (FAB-FAB)

Plus en détail

Tableau 1 : Evolution des principales grandeurs macroéconomique du Gabon (%)

Tableau 1 : Evolution des principales grandeurs macroéconomique du Gabon (%) CADRE MACROECONOMIQUE DU GABON Généralités Situé en plein cœur d Afrique Centrale, le Gabon s étend sur une superficie de 267 667 Km2. Les pays limitrophes sont le Congo, le Cameroun, la Guinée Equatoriale

Plus en détail

Bénéfice net de la BCE pour 2016 : 1,19 milliard d euros (contre 1,08 milliard d euros en 2015)

Bénéfice net de la BCE pour 2016 : 1,19 milliard d euros (contre 1,08 milliard d euros en 2015) COMMUNIQUÉ DE PRESSE 16 février 2017 États financiers de la BCE pour 2016 Bénéfice net de la BCE pour 2016 : 1,19 milliard d euros (contre 1,08 milliard d euros en 2015) Produits nets d intérêts tirés

Plus en détail

ECONOMIE CHAPITRE 1 : LES MODALITES DE FINANCEMENT DE L ACTIVITE ECONOMIQUE

ECONOMIE CHAPITRE 1 : LES MODALITES DE FINANCEMENT DE L ACTIVITE ECONOMIQUE ECONOMIE CHAPITRE 1 : LES MODALITES DE FINANCEMENT DE L ACTIVITE ECONOMIQUE LES SOURCES DE FINANCEMENTS DES AGENTS ECONOMIQUES Deux sources de financement s internes : entreprise (autofinancement : mobilisation

Plus en détail

Chapitre 2 : L équilibre de court terme en économie fermée

Chapitre 2 : L équilibre de court terme en économie fermée Chapitre 2 : L équilibre de court terme en économie fermée I - Le modèle keynésien élémentaire 1. La demande effective 2. L équilibre du marché des biens : IS II - L équilibre joint des marchés des biens

Plus en détail

Situation du secteur financier sénégalais en 2012

Situation du secteur financier sénégalais en 2012 Situation du secteur financier sénégalais en 2012 Elle fait le point du secteur bancaire, de la microfinance, des assurances et du marché financier en 2012. I. Situation du secteur bancaire 1) Evolution

Plus en détail

Risques potentiels de la crise de la zone euro sur les banques marocaines

Risques potentiels de la crise de la zone euro sur les banques marocaines INSTUTUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES Risques potentiels de la crise de la zone euro sur les banques marocaines Janvier 2012 Par Hassan El Basri Directeur Général BCP Président de la FSBF/CGEM 1 Sommaire

Plus en détail

CELLULE D'ANALYSE DE POLITIQUES ECONOMIQUES DU CIRES (CAPEC) Thème central : «CRISE ECONOMIQUE ET FINANCIÈRE ET VIABILITÉ DES UNIONS MONÉTAIRES»

CELLULE D'ANALYSE DE POLITIQUES ECONOMIQUES DU CIRES (CAPEC) Thème central : «CRISE ECONOMIQUE ET FINANCIÈRE ET VIABILITÉ DES UNIONS MONÉTAIRES» CELLULE D'ANALYSE DE POLITIQUES ECONOMIQUES DU CIRES (CAPEC) Thème central : «CRISE ECONOMIQUE ET FINANCIÈRE ET VIABILITÉ DES UNIONS MONÉTAIRES» «Les origines des crises et les conséquences sur les économies

Plus en détail

QUÉBEC TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016

QUÉBEC TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016 QUÉBEC 2016-2017 TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016 UN AVEU DE FAIBLESSE 2 LA DETTE AU 31 DÉCEMBRE 2015 En millions de dollars En % du PIB Dette brute 203 957 55,1 Moins

Plus en détail

EVOLUTIONS ECONOMIQUES ET MONETAIRES

EVOLUTIONS ECONOMIQUES ET MONETAIRES EVOLUTIONS ECONOMIQUES ET MONETAIRES Stabilisation de l inflation, en février 2017, à 4,6% pour le deuxième mois consécutif, à la faveur d une baisse modérée de l IPC. L inflation sous-jacente «hors produits

Plus en détail

1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale

1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale 1 FIPECO le 07.09.2016 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale La «capacité» ou le «besoin de financement»

Plus en détail

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité Présentation Ce livre d Analyse financière (également appelée Diagnostic financier ou Finance d entreprise) présente l ensemble des connaissances et des techniques à mettre en œuvre pour étudier l activité,

Plus en détail

1.1 Historique de la monnaie Division du travail + échanges = évaluation de la valeur des biens

1.1 Historique de la monnaie Division du travail + échanges = évaluation de la valeur des biens 1.1 Historique monnaie Division du travail + échanges = évaluation valeur des biens -2000-1000 0 1000 2000 TROC Monnaie marchandise Monnaie métallique Monnaie scripturale Monnaie fiduciaire Economie&Société

Plus en détail

PLF 2017 CHIFFRES CLÉS DU PLF 2017

PLF 2017 CHIFFRES CLÉS DU PLF 2017 PLF 2017 CHIFFRES CLÉS DU PLF 2017 PLF 2017 Un dernier budget dans la continuité de la stratégie économique du quinquennat D epuis son arrivée au pouvoir en 2012, la politique économique et budgétaire

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mai 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En avril, le climat des affaires se dégrade : l indicateur correspondant perd 3 points et s établit à un niveau inférieur de 5 points à sa moyenne

Plus en détail

L industrie des machines et le commerce de détail en Suisse: une analyse d ordre macroéconomique

L industrie des machines et le commerce de détail en Suisse: une analyse d ordre macroéconomique Journée d étude de la Haute école de travail social et de la santé, EESP, Lausanne, 27 novembre 2014 L industrie des machines et le commerce de détail en Suisse: une analyse d ordre macroéconomique Prof.

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée)

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée) Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 23 septembre 2015 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre

Plus en détail

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action 4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action Exercice clos le 31 décembre (en millions

Plus en détail

LES COMPTES DE PATRIMOINE ET L'ARTICULATION

LES COMPTES DE PATRIMOINE ET L'ARTICULATION Direction Générale des Statistiques Direction des Statistiques Monétaires et Financières Service d Études et de Statistiques des Opérations Financières CNIS LES COMPTES DE PATRIMOINE ET L'ARTICULATION

Plus en détail

Lignes directrices du patrimoine financier des ménages au Luxembourg

Lignes directrices du patrimoine financier des ménages au Luxembourg Lignes directrices du patrimoine financier des ménages au Luxembourg Luc Verbeken, CEO - Philippe Ledent, Senior Economist Luxembourg - 28 avril 2016 Agenda Introduction Le patrimoine financier Luc Verbeken

Plus en détail

Titres du gouvernement du Canada

Titres du gouvernement du Canada Publication du ministère des Finances Économie canadienne Avril Quelques statistiques sur l économie canadienne T T T T Taux de croissance () annualisés Produit intérieur brut réel,,,9,9, Demande intérieure

Plus en détail

La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse

La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse Carl Duisberg Gesellschaft e.v. - Munich La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse Séminaire sur les statistiques sociales Cotonou (5-16 décembre 1994) Jean-Pierre Lachaud Institut international d'etudes

Plus en détail