FORMULATION D UN BÉTON AUTOPLAÇANT PAR LA MÉTHODE DE LA PÂTE EN ÉCXÈS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMULATION D UN BÉTON AUTOPLAÇANT PAR LA MÉTHODE DE LA PÂTE EN ÉCXÈS"

Transcription

1 FORMULATION D UN BÉTON AUTOPLAÇANT PAR LA MÉTHODE DE LA PÂTE EN ÉCXÈS A. Mebrouki* L.C.T.P.E, UMAB Génie Civil, Mostaganem, Algérie N. Belas L.C.T.P.E, UMAB Génie Civil, Mostaganem, Algérie N. Bouhamou L.C.T.P.E, UMAB Génie Civil, Mostaganem, Algérie Résumé Le présent travail met en application la théorie de la pâte en excès pour la formulation des bétons autoplaçant. Ils s agit d une méthode basée sur la formulation d une pâte autoplaçante obtenue à partir du ciment auquel sont substituées des fines calcaires de proportions variables de 0 à 40%, les liants ainsi obtenus sont combinées à des quantités étudiées de superplastifiant et d eau pour obtenir des pâtes de ciment. Des essais au mini cône (inspiré du cône d Abrams) et au cône de Marsh respectivement relatifs aux déterminations des diamètres d étalement et des temps d écoulement sont effectués. La méthode de plans de mélanges a permis de déduire un domaine expérimental correspondant à des intervalles de valeurs concernant le taux de fines (F) substitués au ciment, le rapport eau/liant (E/L), le dosage en superplastifiant (Sp) et la concentration volumique en solides (Г). Une nouvelle démarche a été utilisée permettant de transmettre les propriétés rhéologiques de la pâte aux bétons, en associant à cette pâte des squelettes granulaires différents par leurs rapports massique gravier/sable (G/S) et par leurs compacités virtuelles. Un facteur d homothétie a été défini pour permettre le passage des granulats bruts aux granulats enrobés d une pâte dont le volume a été déterminé par application des principes de la théorie de la pâte en excès; l approche a été validée expérimentalement. Le béton autoplaçant est celui qui vérifie les essais d ouvrabilité du cahier de charge de l Association Française de Génie Civil (Étalement au cône d Abrams ou Slump-flow, essai de boite en L ou L-Box et essai de ségrégation au tamis). Des mesures de résistances mécaniques à 28 jours ont été effectuées pour contrôler les performances des bétons obtenus. Les résultats indiquent que la méthode utilisée, qui est une succession d études théorique et expérimentale permet d obtenir un béton autoplaçant à partir d une pâte en manipulant moins de matériaux. MOTS-CLES : Plans de mélange Formulation Compacités Homothétie BAP 1. INTRODUCTION En partant du principe qu'un béton est composé d'une phase fluide (la pâte) et d'une phase solide (granulats à rapport gravier/sable fixé), les propriétés autoplaçantes du béton proviennent nécessairement de celles de la pâte. Pour cela, les études de formulations se basent essentiellement sur la pâte et ses constituants. Une première étape déjà effectuée, a concerné la détermination de la composition optimale de la pâte autoplaçante (Mebrouki et al. 2008, 2009, 2010) [1] [2] [3]. Cette pâte servira à élaborer un béton autoplaçant, en passant de l échelle de la pâte de ciment à celle du béton, par injection de granulats humides.le tableau 1 présente les proportions des constituants nécessaires à l élaboration d un volume Vp = m 3 de la pâte optimale de caractéristique autoplaçante. Tableau 1. Composition de la pâte optimale Désignation Volume (m 3 ) Masse volumique (Kg/ m 3 ) Masse (Kg) Taux (%) Ciment % Filler % Sp % Eau E/L = * Auteur correspondant: Rabat Maroc / Novembre

2 Partant de cette pâte et d'un squelette granulaire de rapport massique gravillon / sable fixé, il serait possible de confectionner des bétons satisfaisant aux critères autoplaçants admis à l'état frais. Par rapport aux travaux de (Bui et al., 1999) [4], cette méthode ne consiste par à minimiser le volume de pâte mais à définir une pâte optimale de caractéristiques autoplaçante. Pour un squelette granulaire choisi, une quantité suffisante de pâte optimale autoplaçante est préparée, à laquelle sera ajouté le mélange granulaire ; une partie de cette pâte va enrober les granulats et le reste s intercale entre ces grains et remplit les vides, provoquant ainsi un écartement des granulats par rapport au squelette granulaire, ce qui induirait une difficulté d écoulement du béton ainsi formé. Par ailleurs, les grains ont une capacité d absorption d eau non négligeable, cette eau est puisée de celle entrant ans la composition de la pâte, il y a lieu donc de la corriger par ajout d eau afin de compenser ce déficit. Il est difficile de combler l eau adsorbée mais encore plus difficile de pouvoir calculer théoriquement cette quantité défaillante, puisque celle-ci aurait déjà provoqué une augmentation des vides capillaires. 2. PRINCIPE DE LA METHODE DE FORMULATION La méthode utilisée a obtenu des résultats concluant avec les matériaux du Laboratoire des Matériaux et Durabilité des Constructions (L.M.D.C INSA UPS, de Toulouse France) [5], elle sera appliquée sur les matériaux locaux algériens pour contribuer à formuler un béton autoplaçant. La figue 1 schématise le principe de formulation à suivre pour aboutir à un béton autoplaçant. Pâte autoplaçante G+S + + Eau Aspect Fluide Aspect Ferme G+S Eau Béton Autoplaçant Figure 1. Principe de confection du BAP Nous nous donnons l hypothèse conventionnelle de déterminer la formulation de 1 m 3 de béton autoplaçant. Pour cela, il est nécessaire de déterminer le volume de la pâte de ciment, le volume des granulats à injecter (à G/S fixé) et celui de l eau à ajouter. Le volume unitaire du béton finalement obtenu contient un volume des vides estimé à 2.5 % du volume total. Nous pouvons écrire l équation de départ suivante : V = V p + V A + V V (1) Avec : V : volume unitaire du béton (1 m 3 ). V p : Volume absolu de la pâte optimale autoplaçante. V A : Volume ajouté, cumule du volume absolu des granulats et du volume d eau. V V : Volume des vides dans le béton, équivaut au volume de l air occlus (2.5 m 3 ). Pour pouvoir élaborer un béton autoplaçant en partant d une pâte autoplaçante de volume (V p ), on ajoute progressivement des volumes alternés de granulats et d eau durant le malaxage, tout en observant l aspect du béton qui doit ressembler à celui d un béton autoplaçant. La procédure s arrête lorsque la somme des volumes ajoutés aurait atteint le volume (V A ). 3. ASSOCIATION PATE-SQUELETTE GRANULAIRE Les granulats de rapports gravier/sable de valeurs 0.8 et 1 ont été choisis pour la confection des bétons. En plus des essais de détermination des compacités expérimentales sur la base du modèle d'empilement compressible, la détermination de la quantité d'eau retenue par les granulats est aussi nécessaire puisque, si les granulats ne sont pas préalablement humidifiés, ils puiseraient de l'eau de la pâte à laquelle ils seront mélangés Résultats de caractérisation du squelette granulaire Rabat Maroc / Novembre

3 Le tableau 2 donne les différentes tranches granulaires allant de 0.08 à 16 mm. Les diamètres représentatifs de la tranche (D Ri ) et arithmétiques moyens (D ami ) ont été calculés théoriquement par des formules appropriées. Ces valeurs serviront de données pour la suite du travail. Tableau 2. Diamètres représentatifs et arithmétiques des classes granulaires N Tranche Tranche granulaire DRi (mm) Dami(mm) 1 12, ,106 14,25 2 6,3-12,5 8,75 9,4 3 3,15-6,3 4,368 4, ,25-3,15 1,917 2,2 5 0,315-1,25 0,583 0, ,08-0,315 0,148 0,1975 Les valeurs trouvées entre bien dans la marge [ µm] préconisée par (Bui et al., 2002) [6]. Des essais de compacité ont été effectués pour évaluer la compacité expérimentale, les compacités maximales ont été déterminées en fonction des D Ri et des D ami (tableau 3). Tableau 3. Valeurs expérimentales et calculées des compacités G/S Compacité Expérimentale (γ) Compacité maximale Avec D Ri Avec D ami La filtration de l'eau passe par trois étapes, une phase initiale et rapide correspondant à la filtration de l'eau en excès dans l'amas des granulats, une deuxième étape dans laquelle l'eau provient de la destruction du ménisque capillaire par les forces de pompage, puis une troisième et plus lente phase de récupération de l'eau contenue dans les pores des granulats, c'est l'eau retenue par les granulats dont la quantification est recherchée. Pour G/S = 0.8, cette quantité correspond aux points (P1) et (P2) pour G/S = 1 (figure 2). Courbe de filtration G/S = 1 G/S = 0,8 Eau retenue l/m3 béton P P Temps (S) Figure 2. Courbes de filtration pour G/S= 0.8 et G/S = 1 Les résultats obtenus sont regroupés dans le tableau 4. L eau totale représente l eau contenue dans la pâte additionnée à l eau ajoutée. Tableau 4. Eau retenue et eau ajoutée aux bétons G/S Eau retenue (l/m 3 de béton) Eau totale Supplément Rabat Maroc / Novembre

4 3.2 Détermination du facteur d'homothétie La détermination du facteur d'homothétie se base sur la théorie de la pâte en excès. Le schéma représentatif (Figure 3) montre un béton (mélange bi-phasique) dont les granulats immergent dans la pâte. Le compactage mais en évidence une partie de volume "V pe " représentant la pâte en excès qui couvrait les granulats et une deuxième partie constituée de granulats serrés (de volume V G ) et de pâte compacte (de volume V pc ) servant à remplir les vides. Compactage Pâte en excès (V pe ) Pâte compacte (V pc ) Granulats (V G ) Figure 3. Schéma explicatif de la théorie de la pâte en excès Le facteur d'homothétie pour chaque rapport G/S peut être déterminé par la relation ci-dessus: k = (V π. N i pe ). D = i (V + V pe ) G> 80 (2) Avec N i est le nombre de granulats de diamètre D i de la classe i, V G>80 est le volume des granulats de diamètres supérieurs à 80 µm (sans fines). Les valeurs trouvées sont données dans le tableau 5. Tableau 5. Valeurs des facteurs d'homothétie G/S Valeurs du facteur K Validation sur les bétons A la pâte autoplaçante déjà formulée, des granulats ont été injectés en alternance avec une certaine quantité d eau pour obtenir des bétons dont l ouvrabilité dépend initialement de l aspect visuel. En effet, si le mélange apparaît ferme, une quantité mesurée d eau est rajoutée, au contraire, s il présente un aspect fluide, une quantité connue de granulats est injectée. Le tableau 6 illustre l'exemple de la confection d'un béton avec G/S égal à 1. Tableau 6. Procédure d'ajouts alternés Volumes granulats Volume cumulé Étape Aspect Visuel Volume total Ajouté ajoutés (cumulés) d'eau ajoutée V A 0 Pulvérulent et hétérogène 0.65 V A V A 0.08 V A Très ferme et collant 0.73 V A V A 0.10 V A Fluide 0.75 V A V A 0.10 V A Plastique 0.80 V A V A 0.12 V A Fluide 0.82 V A V A 0.12 V A Ferme 0.88 V A V A 0.15 V A Fluide 0.91 V A V A 0.15 V A Ferme 0.94 V A V A 0.17 V A Pâteux 0.96 V A V A 0.17 V A Acceptable 0.98 V A V A 0.18 V A Satisfaisant 0.99 V A V A 0.18 V A Satisfaisant V A Cette alternance se termine par des essais d ouvrabilité pour vérifier le caractère autoplaçant des bétons ainsi confectionnés et par des mesures des résistances à la compression à 28 jours, les résultats de ces essais sont illustrés dans le tableau 7. Rabat Maroc / Novembre

5 Tableau 7. Résultats des essais de caractérisation des BAP (G/S = 0.8 et G/S = 1) G/S Recommandation A.F.G.C T 50 (s) Non spécifiée Cône d'abrams D moy (mm) mm T 40 (s) Non spécifiée Boite en L H2/H Stabilité au tamis π% Non spécifiée Air occlus % Non spécifiée Masse Volumique (Kg/m 3 ) Non spécifiée Résistance : Rc28 (MPa) Non spécifiée Les résultats des essais montrent que la caractérisation du béton obtenu à l état frais sont conforment aux exigences de l AFGC [7]. Le béton ainsi obtenu est autoplaçant. Afin de vérifier la convenance de la formulation trouvée, les paramètres de composition ont été évalués pour être utilisés à confectionner les deux bétons de la manière traditionnelle, afin de les caractériser à nouveau. Les résultats obtenus sont montrés dans le tableau 8. Tableau 8. Résultats des essais sur les bétons confectionnés de manière classique G/S T 50 (s) Cône d'abrams D moy (mm) T 40 (s) Boite en L H2/H Stabilité au tamis π% Air occlus % Masse Volumique (Kg/m 3 ) Résistance : Rc28 (MPa) Exemple d application pour validation Pour les différents mélanges granulaires de rapports G/S variables, les valeurs du coefficient "k" ont été précédemment calculées, ses variations en fonction des différents rapports G/S sont illustrées par la figure 4, cette figure permet de déterminer des valeurs de ce coefficient correspondant à des rapports G/S différentes de celles données par le tableau 5. Figure 4. Variation du paramètre "k" en fonction de G Ainsi, on se donne de valider cette approche sur un béton élaboré avec un G/S = 1.3 dont la valeur du paramètre "k" correspondante est k = (Figure 4) ; la suite consiste à déterminer le volume de granulats à associer à un volume (V p ) de pâte autoplaçante. Rabat Maroc / Novembre

6 Pour cela, nous déterminons les valeurs des coefficients (a) et (b), le coefficient (a) représente la proportion des granulats de diamètres supérieurs à 80 microns par rapport au volume granulaire total. Pour un rapport G/S = 1,3 l analyse granulométrique a permis de donner a = Le coefficient (b) représente la valeur transformée du coefficient d absorption massique des granulats, sa valeur est b = %. Compte tenue de l incertitude (± 5 litres) avec laquelle les mesures des granulats ont été effectuées, le volume granulaire total (sable et graviers) calculé est alors : V granulats = 687 ± 5 litres / m 3 de béton. La proportion de l eau retenue par les granulats peut être déterminée par l intermédiaire de la figure 5 représentant une régression linéaire du rapport (V ER /V granulats ) en fonction de G/S. Figure 5: Proportion de l eau retenue par le squelette granulaire Une fois les éléments nécessaires déterminés, nous confectionnons le béton avec la même procédure et dans les mêmes conditions que les bétons précédents, puis nous vérifions ses caractéristiques d ouvrabilité. Dans le tableau 9 est donnée la composition du béton avec un rapport G/S = 1,3. Tableau 9. Composition du béton avec G/S = 1,3 Matériaux Volume (l/m 3 de béton) Masse (Kg/ m 3 de béton) Graviers (3/8) Gravier (8/15) Sable Ciment Filler Superplastifiant Eau Total Les résultats des mesures d ouvrabilité sont regroupés dans le tableau 10, conformément aux recommandations de l A.F.G.C, le béton confectionné présente bien des caractéristiques autoplaçantes. Tableau 10. Caractéristiques du béton avec G/S=1.3 G/S 1.3 Cône d'abrams T 50 (s) 2.8 D moy (mm) 696 Boite en L T 40 (s) 1.9 H2/H Stabilité au tamis π% 12.8 Air occlus % 3 Masse Volumique (Kg/m 3 ) 2380 Résistance : Rc28 (MPa) 42.3 Rabat Maroc / Novembre

7 Les résultats obtenus conviennent aux propriétés autoplaçantes, de même, visuellement le béton confectionné ne présente pas de ségrégation ni de blocage lors de l essai d étalement et de boite en "Lbox" respectivement. 4. CONCLUSION La théorie de la pâte en excès a été utilisée pour déterminer l épaisseur de la pâte enrobant chaque granulat de diamètre donné constituant le squelette granulaire, puis généralisée pour la détermination de quantité de pâte totale permettant l écoulement du béton en diminuant les frottements entre les grains de son squelette granulaire ; l approche a aussi été validée expérimentalement. L influence de la distribution granulaire a été minimisée par l utilisation de l approche basée sur la détermination du diamètre moyen des granulats. Ceci a nécessité de faire intervenir dans les calculs le facteur d homothétie "k", qui peut être analogue pour des bétons de différentes granulométrie mais de même type de granulats (concassés dans notre étude). La formulation d un béton aux caractéristiques autoplaçantes passe donc d abord par la détermination d une quantité suffisante de pâte permettant son écoulement sans frictions entre ses granulats et d équilibrer le mélange par la quantité d eau retenue par les granulats. Cette méthode basée sur l optimisation de la pâte de ciment est intéressante au sens où elle se base sur une étude mixte : théorique expérimentale. Une pâte de ciment autoplaçante auquel on injecte des granulats humides forme un béton autoplaçant dont les caractéristiques à l état frais satisfont aux recommandations de l A.F.G.C. autrement dit, les caractéristiques autoplaçantes d un béton viendraient de ceux de la pâte de ciment qui le compose. 5. BIBLIOGRAPHIE [1] A. MEBROUKI, N. BELAS, N. BOUHAMOU, Contribution à la formulation d'une pâte autoplaçante base de matériaux locaux. Journal des Sciences Pour l Ingénieur. N 9/2008, pages 1 à 10. [2] A. MEBROUKI, N. BELAS, K. BENDANI, N. BOUHAMOU, A self - compacting cement paste using mixture design. Journal of applied sciences 9 (23): , [3] A. MEBROUKI, N. BELAS, N. BOUHAMOU, Experimental plans method to formulate a self- compacting cement paste. Materiali in Technologije (Materials and Technology), 44 (2010) 1. [4] BUI V. K. and MONTGOMERY D., Mixture porportioning method for self-compacting high performance concrete with minimum paste volume. Proceedings of the First International RILEM Symposium of Self-Compacting Concrete, Paris, RILEM publication. PP [5] EL-BARRAK M., MOURET M., BASCOUL A., 2009.Self-compacting concrete paste: Hierarchical classification of their influence on flow properties of the paste. Journal Cement and Concrete Composites 31 (2009), [6] BUI V. K., AKKAYA Y. and SHAH S.P, Rheological model for self-consolidating concrete. ACI material journal, 99 (6) [7] AFGC 2000, Recommandations provisoires de l Association Française de Génie Civil, AFGC Rabat Maroc / Novembre

Etude et analyse de la formulation des bétons auto-plaçants par la méthode de la pâte en excès

Etude et analyse de la formulation des bétons auto-plaçants par la méthode de la pâte en excès 10 Soumis le : 07 Juin 2012 Forme révisée acceptée le : 27 Octobre 2013 Email de l'auteur correspondant : mustaphaguellil@yahoo.fr Nature & Technologie Etude et analyse de la formulation des bétons auto-plaçants

Plus en détail

CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS

CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS 5.1 Introduction Le cinquième chapitre décrit la préparation des échantillons de béton, ainsi que les différents essais expérimentaux (la résistance à la compression,

Plus en détail

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology)

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Quelques définitions Un béton Granulats + colle = béton si > 4 mm mortier si < 4 mm Pâte de ciment = eau + ciment Mortier = eau + ciment + sable

Plus en détail

Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR

Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR Les barrages en béton compacté au rouleau Boucherville 2004 Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR Richard Gagné Plan de l exposé 1 / 2 Formulation des BCR Principes de base Matériaux

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 CHAPITRE 5 : Dosage des bétons conventionnels Plan: - Caractéristiques requises frais et durci! - Dosage d un mélange et le devis technique - Compréhension

Plus en détail

2.3 Formulation des bétons courants

2.3 Formulation des bétons courants Chapitre 2 Les bétons courants 2.3 Formulation des bétons courants 2.3.1 - Objet moyens de mise en œuvre sur chantier : un béton de consistance très ferme nécessite des moyens de vibration appropriés.

Plus en détail

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU BÉTON Fait par: SAFI Brahim Les principales caractéristiques des bétons sont les propriétés à l état frais et durci. 1. Caractéristiques à l état frais 1.1.

Plus en détail

L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable

L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable MELAIS FZ *, ACHOURA D 1 Laboratoire Génie Civil, Université d Annaba, BP 12, 23 Annaba, Algérie RESUME : Les

Plus en détail

Incorporation du sable de concassage et du sable du désert dans la composition des bétons autoplaçants

Incorporation du sable de concassage et du sable du désert dans la composition des bétons autoplaçants Incorporation du sable de concassage et du sable du désert dans la composition des bétons autoplaçants R mili A., Ben Ouezdou M. Résumé École Nationale d Ingénieurs de Tunis - École Supérieure des Sciences

Plus en détail

ANALYSE GRANOLUMETRIQUE

ANALYSE GRANOLUMETRIQUE ANALYSE GRANOLUMETRIQUE 1. DEFINITIONS Granulat : Granularité : Granulométrie : Matériau constitué de grain minéral de provenance naturelle ou artificielle. On parle également de matériau grenu. Ensemble

Plus en détail

Déformabilité et module d élasticité des bétons à hautes performances

Déformabilité et module d élasticité des bétons à hautes performances Déformabilité et module d élasticité des bétons à hautes performances 2 BEN MESSAOUD SABAH 1 & MEZGHICHE BOUZIDI 2 1 Magister. Département de Génie Civil, Université de Biskra benmessaoud.sabah@gmail.com

Plus en détail

N.B. : Les granulats roulés se caractérisent par leur aspect de grains arrondis et polis.

N.B. : Les granulats roulés se caractérisent par leur aspect de grains arrondis et polis. CHAPITRE II Les granulats II.1) Définition : On appelle granulats des matériaux pierreux de petites dimensions, produits par l érosion ou le broyage mécanique (concassage) des roches. Ce sont des matériaux

Plus en détail

AMELIORATION DES PROPRIETES MECANIQUES DES BAP PAR TRAITEMENT MECANIQUE DES DECHETS DE CARRIERE DE SABLE SILICEUX

AMELIORATION DES PROPRIETES MECANIQUES DES BAP PAR TRAITEMENT MECANIQUE DES DECHETS DE CARRIERE DE SABLE SILICEUX AMELIORATION DES PROPRIETES MECANIQUES DES BAP PAR TRAITEMENT MECANIQUE DES DECHETS DE CARRIERE DE SABLE SILICEUX K. Ayed 1, A. Benaissa 3, A. Abidlah 3, N. Leklou 2, M. Mouli 1 1 Laboratoire de recherche

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 9 Composition et fabrication d'un béton

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 9 Composition et fabrication d'un béton Composition et fabrication d'un béton Introduction L étude porte sur la réalisation d une opération immobilière de 308 logements, et 320 places de parking réparties en huit bâtiments. Les huit bâtiments

Plus en détail

CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES

CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES 4.1 Introduction : Il est nécessaire de connaître les caractéristiques physiques des constituants d un béton avant de faire l étude de la composition théorique

Plus en détail

BétonlabFree 3 Leçon N 5 Demande en (super)plastifiant d un ciment

BétonlabFree 3 Leçon N 5 Demande en (super)plastifiant d un ciment BétonlabFree 3 Leçon N 5 Demande en (super)plastifiant d un ciment François de Larrard Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes Plan de la leçon Action des plastifiants/superplastifiants

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 5 Foisonnement d un sable

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 5 Foisonnement d un sable Foisonnement d un sable Problématiques : - Etude du foisonnement d un sable pour béton selon la teneur en eau. - Recherche de la compacité optimale d un mélange de sable et gravier pour béton. I - Foisonnement

Plus en détail

Influence des sables de concassage à différents taux de filler sur les performances mécaniques des bétons

Influence des sables de concassage à différents taux de filler sur les performances mécaniques des bétons Influence des sables de concassage à différents taux de filler sur les performances mécaniques des bétons Joudi Imen* Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis, Laboratoire de Génie Civil, Tunis, Tunisie Institut

Plus en détail

Influence des fillers sur l ouvrabilité des bétons autoplaçants

Influence des fillers sur l ouvrabilité des bétons autoplaçants Influence des fillers sur l ouvrabilité des bétons autoplaçants A. El Hilali*, E. Ghorbel*, P. Gonnon** * L2MGC - Université de Cergy-Pontoise, 5 Mail Gay-Lussac, Neuville Sur Oise 9531 Cergy-Pontoise

Plus en détail

Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé

Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Sara Bressi (PhD candidate) Laboratoire des voies de circulation (LAVOC) EPFL Teneur en liant optimale

Plus en détail

CHAPITRE 3: MÉTHODES DE FORMULATION DES BÉTONS

CHAPITRE 3: MÉTHODES DE FORMULATION DES BÉTONS CHAPITRE 3: MÉTHODES DE FORMULATION DES BÉTONS Fait par: SAFI Brahim 1. Introduction : L étude de la composition d un béton, consiste à définir le mélange optimal des différents granulats dont on dispose

Plus en détail

Les caractéristiques principales des granulats

Les caractéristiques principales des granulats Les caractéristiques principales des granulats I. Caractéristiques physiques A. La masse volumique absolue La masse volumique absolue d'un matériau est la masse d'un mètre cube de ce matériau, déduction

Plus en détail

Chapitre IV: Le Béton de ciment.

Chapitre IV: Le Béton de ciment. Chapitre IV: Le Béton de ciment. 1. Généralités Le béton est un géomateriau composite, composé essentiellement de ciment + eau + granulats. Une Pate = Ciment + Eau. Un mortier = Ciment + Eau + Sable. Un

Plus en détail

FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE

FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE Sébastien LAMOTHE, ing. jr Laboratoire Richelieu-Estrie

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX

CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX CHAPITRE 4 CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX 4.1 INTRODUCTION L emploi judicieux des matériaux utilisés dans la construction exige la connaissance de leurs diverses propriétés : physiques, chimiques, minéralogiques,

Plus en détail

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP))

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.2 Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.3 Four rotatif d une cimenterie moderne (ACCP) On fabrique

Plus en détail

Durabilité du matériau terre stabilisée

Durabilité du matériau terre stabilisée Durabilité du matériau terre stabilisée Bahar R.*, Benazzoug M. Laboratoire de Géomatériaux, Environnement et Aménagement, Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, Algérie Kenai S. Laboratoire de Géomatériaux

Plus en détail

Propriétés de transfert des bétons de granulats recyclés

Propriétés de transfert des bétons de granulats recyclés Propriétés de transfert des bétons de granulats recyclés ANR ECOREB tâche 3 «Durabilité» J. Mai-Nhu, P. Rougeau, L. Schmitt, A. Tegguer, M. Saillio DT DMTB 2015 105 Colloque RECYBETON J. MAI-NHU SOMMAIRE

Plus en détail

Influence des fillers calcaires sur la porosité et la distribution porale des pâtes autoplaçantes

Influence des fillers calcaires sur la porosité et la distribution porale des pâtes autoplaçantes 60 Etude Et Analyse De La Formulation Des Bétons Auto plaçants Par La Méthode De La Pâte En Excès Soumis le : 22 Janvier 2014 Forme révisée acceptée le : 15 Septembre 2014 Email de l'auteur correspondant

Plus en détail

Contribution à la formulation d une pâte autoplaçante à base de matériaux locaux

Contribution à la formulation d une pâte autoplaçante à base de matériaux locaux ISSN 1813-548X 212 Contribution à la formulation d une pâte autoplaçante à base de matériaux locaux MEBROUKI Abdelkader *, BELAS Nadia, BOUHAMOU Nasr-eddine 1 Université de Mostaganem, Faculté des sciences

Plus en détail

Les bétons. 3.1 Définition

Les bétons. 3.1 Définition Chapitre3 Les bétons 3.1 Définition 3.2 Les constituants du béton 3.2.1 - Le ciment 3.2.2 - Les granulats 3.2.3 - L eau 3.2.4 - Les adjuvants 3.2.5 - Les additions 3.3 La prise du béton 3.4 La plasticité

Plus en détail

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing.

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing. Volumétrie et méthode de formulation Marshall Pierre Langlois, M. ing. Pourquoi travailler en volume? Les granulats ont des densités variées; Pour un même volume d'enrobé, les rapports de masses sont variables.

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 3 Etude sur les granulats. I- Analyse granulométrique d un sable et d un gravier( NF EN 933-1)

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 3 Etude sur les granulats. I- Analyse granulométrique d un sable et d un gravier( NF EN 933-1) Etude sur les granulats I- Analyse granulométrique d un sable et d un gravier( NF EN 933-1) Principe L analyse granulométrique a trois buts : - Déterminer les dimensions des grains. - Déterminer les proportions

Plus en détail

Bétons fluides à hautes performances : relation entre formulation, rhéologie et propriétés mécaniques

Bétons fluides à hautes performances : relation entre formulation, rhéologie et propriétés mécaniques Bétons fluides à hautes performances : relation entre formulation, rhéologie et propriétés mécaniques Joumana Yammine Laboratoire de Mécanique et Technologie Secteur Génie Civil et Environnement - Ecole

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 10 Préparation à la formulation des B.H.P (Méthode des coulis)

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 10 Préparation à la formulation des B.H.P (Méthode des coulis) Préparation à la formulation des B.H.P (Méthode des coulis) Introduction : Les bétons à hautes performances, de plus en plus utilisés dans les usines de préfabrication et sur les chantiers ont une résistance

Plus en détail

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier Kurt Strahm Ivo Haefeli Technologie béton Vigier Technologie béton Vigier Sommaire Béton autocompactant

Plus en détail

La vérification des formules de mélanges

La vérification des formules de mélanges La vérification des formules de mélanges Pierre Langlois, ing., M.Ing. Formation technique 2011 Gestion de la qualité en chaussées souples 30 novembre et 1 er décembre 2011 Formules de mélanges (d enrobés)

Plus en détail

Evolution de la rhéologie du béton frais

Evolution de la rhéologie du béton frais Evolution de la rhéologie du béton frais Paramètres étudiés : taux d incorporation et état de saturation des granulats recyclés Colloque RECYBETON Michel MOURET CONTEXTE - OBJECTIF Rhéologie (affaissement

Plus en détail

Etude de l effet de la substitution de la fumée de silice par le laitier granulé sur les performances d un BHP

Etude de l effet de la substitution de la fumée de silice par le laitier granulé sur les performances d un BHP Résumé Etude de l effet de la substitution de la fumée de silice par le laitier granulé sur les performances d un BHP Z. RAHMOUNI 1 Université de M sila, Département de Génie Civil, M sila, Algérie N.

Plus en détail

Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton. Les évolutions normatives et La nouvelle norme NF EN 206/CN

Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton. Les évolutions normatives et La nouvelle norme NF EN 206/CN Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton Les évolutions normatives et La nouvelle norme NF EN 206/CN J. M. POTIER SNBPE Les «nouveautés» du contexte normatif Au niveau Européen Les

Plus en détail

publié par l Association béton Québec

publié par l Association béton Québec Techno-béton B U L L E T I N T E C H N I Q U E publié par l Association béton Québec n 018 LE REMBLAI SANS RETRAIT 1) INTRODUCTION Le remblai sans retrait est un matériau de remblayage autocompactant de

Plus en détail

Quatrième série d essais : Etude des composants du béton.

Quatrième série d essais : Etude des composants du béton. B.T.S. Bâtiment Laboratoire Préparation 4 série 1/8 Quatrième série d essais : Etude des composants du béton. Cette quatrième série est consacrée essentiellement à l étude des composants entrants dans

Plus en détail

ETUDE DU COMPORTEMENT DES BETONS AUTOPLAÇANTS A BASE DE SEDIMENTS DE DRAGAGE VIS-A-VIS DES ATTAQUES SULFATIQUE, ACIDE ET DE LA CARBONATATION

ETUDE DU COMPORTEMENT DES BETONS AUTOPLAÇANTS A BASE DE SEDIMENTS DE DRAGAGE VIS-A-VIS DES ATTAQUES SULFATIQUE, ACIDE ET DE LA CARBONATATION UNIVERSITÉ ABDELHAMID IBN BADIS DE MOSTAGANEM UNIVERSITÉ CERGY PONTOISE LABORATOIRE CONSTRUCTION TRANSPORT ET PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT (LCTPE) LABORATOIRE MÉCANIQUE ET MATÉRIAUX DE GÉNIE CIVIL (L2MGC)

Plus en détail

Formulation des enrobés Méthode LC

Formulation des enrobés Méthode LC Formulation des enrobés Méthode LC Pierre Langlois, ing. Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place. Montréal 2006. 1 Méthode LC Plusieurs entreprises d enrobés du Québec œuvrent

Plus en détail

' (( ))%! * +,% --$%./ 00& ,995 : ;,, 2 #&<#&=!=1 2 1&2::>>>=#&=!=1

' (( ))%! * +,% --$%./ 00& ,995 : ;,, 2 #&<#&=!=1 2 1&2::>>>=#&=!=1 !" #$% &% % '( $! "#$ & ' (( % Dans le souci de contrôler la qualité des granulats issus de sa centrale de production, la Firme %, représentée par son Accounting Manager Monsieur Elimélech JEAN-JOSEPH,

Plus en détail

5-ANALYSE ET DISCUSSION DES RESULTATS

5-ANALYSE ET DISCUSSION DES RESULTATS 5-ANALYSE ET DISCUSSION DES RESULTATS 5-1 Introduction Ce mémoire à pour but d'étudier le comportement des granulats et leur utilisation dans la confection du béton. Les travaux ont donc contribué à l'amélioration

Plus en détail

Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés

Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés laboratoire des chaussées Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés Yves Robitaille Service des chaussées laboratoire des chaussées Mise en situation L appareil

Plus en détail

Influence of adjuvants on the properties of underwater cast concrete on base of cement (HRS 32.5 N)

Influence of adjuvants on the properties of underwater cast concrete on base of cement (HRS 32.5 N) MATEC Web of Conferences 11, 01007 ( 2014) DOI: 10.1051/ matecconf/ 20141101007 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 2014 Influence of adjuvants on the properties of underwater cast concrete

Plus en détail

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010 Direction du Laboratoire des chaussées Les exigences du MTQ sur les granulats et le comportement des matériaux Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats Formation technique Bitume

Plus en détail

ARJM Architecture photo F. Dujardin

ARJM Architecture photo F. Dujardin ARJM Architecture photo F. Dujardin LE PROJET PRÉSENTATION Contexte pôle Marexhe LA GARE DE HERSTAL, UN BÂTIMENT-PLACE Le projet consiste en un masterplan, la construction d une gare et d une chaîne d

Plus en détail

Le béton, un matériau pour des constructions étanches?

Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Claude Ployaert Concrete Technology Engineer 21/01/2016 Agenda 1 2 Introduction Spécification du béton 3 Mise en œuvre du béton 4 Maîtrise des déformations

Plus en détail

LE MELANGE DES LIQUIDES

LE MELANGE DES LIQUIDES LE MELANGE DES LIQUIDES Introduction Opération unitaire fondamentale à la base de la formulation : Mis à part les mélanges : - Gaz/gaz - Solide/solide - Solide/gaz Chaque application est caractérisée par

Plus en détail

Les couches de forme traitées pour les lignes ferroviaires à grande vitesse

Les couches de forme traitées pour les lignes ferroviaires à grande vitesse Les couches de forme traitées pour les lignes ferroviaires à grande vitesse Journée technique du 8 avril 2013 «Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs» SNCF IGLGERI 08 avril 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013

Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013 Acceptation et évaluation en production des formules de mélange Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013 2 1 Introduction Méthode appliquée pour le ministère des Transports du Québec

Plus en détail

Analyse granulométrique

Analyse granulométrique 1 ) Principe de l essai : L analyse granulométrique permet de déterminer la grosseur des grains d un matériau et le pourcentage des grains de chaque grosseur. L'essai consiste à fractionner au moyen d'une

Plus en détail

Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM

Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 25 mars 2014 Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM Groupe Spécialisé

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad CHAP. I. Propriétés Générales des M.D.C.

Plus en détail

Diffusion des ions chlorures d un béton autoplaçant. Mots clés : Béton autoplaçant, ions chlorures, fines calcaires, pouzzolane, diffusion.

Diffusion des ions chlorures d un béton autoplaçant. Mots clés : Béton autoplaçant, ions chlorures, fines calcaires, pouzzolane, diffusion. Diffusion des ions chlorures d un béton autoplaçant Malab S 1, Benaïssa A Université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf, Département de Génie Civil, laboratoire de matériaux sols et thermique

Plus en détail

APPORT DES FIBRES SUR LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON AUTOPLAÇANT DURCI

APPORT DES FIBRES SUR LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON AUTOPLAÇANT DURCI Third International Conference on Energy, Materials, Applied Energetics and Pollution ICEMAEP216, October 3-31, 216, Constantine,Algeria APPORT DES FIBRES SUR LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON AUTOPLAÇANT

Plus en détail

INFLUENCE DES PARAMETRES DE COMPOSTION DU BÉTON SUR SA RESISTANCE DE COMPRESSION

INFLUENCE DES PARAMETRES DE COMPOSTION DU BÉTON SUR SA RESISTANCE DE COMPRESSION Courrier du Savoir N 20, Décembre2015, pp.73-78 INFLUENCE DES PARAMETRES DE COMPOSTION DU BÉTON SUR SA RESISTANCE DE COMPRESSION INFLUENCE OF CONCRETE COMPOSITION PARAMETERS ON ITS COMPRESSIVE STRENGTH

Plus en détail

1O-021. Absorption de l eau et son effet sur la durabilité des bétons de sable allégés par ajout de copeaux de bois

1O-021. Absorption de l eau et son effet sur la durabilité des bétons de sable allégés par ajout de copeaux de bois 1O-021 Absorption de l eau et son effet sur la durabilité des bétons de sable allégés par ajout de copeaux de bois Bederina M.*, Bouziani T., Khenfer M. M. Université Amar Télidji, Département de génie

Plus en détail

Étude de l ouvrabilité et des propriétés mécaniques de mortiers à base de sable recyclé

Étude de l ouvrabilité et des propriétés mécaniques de mortiers à base de sable recyclé Étude de l ouvrabilité et des propriétés mécaniques de mortiers à base de sable recyclé H. Gomart 1, E. Ghorbel 1, G. Wardeh 1 1 Laboratoire L2MGC, Université de Cergy-Pontoise, 95031 Neuville-sur-Oise

Plus en détail

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Formation sur la gestion de la qualité en chaussées souples Par: Alexis Mailloux Jacques Chénard 30 novembre et 1 er décembre 2011

Plus en détail

Le gâchage à la main s envisage pour les petits travaux de maçonnerie : jointoiements, scellements, réparations ponctuelles...

Le gâchage à la main s envisage pour les petits travaux de maçonnerie : jointoiements, scellements, réparations ponctuelles... Comment gâcher du mortier à la main? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un bac à gâcher Une pelle Un seau Un arrosoir Une auge ou brouette Des gants de

Plus en détail

Ajustement de la gamme de sable filtrant requis pour Enviro- Septic MD

Ajustement de la gamme de sable filtrant requis pour Enviro- Septic MD Ajustement de la gamme de sable filtrant requis pour Enviro- Septic MD Mise en contexte Le sable filtrant utilisé pour réaliser une installation septique est régi par quatre critères bien spécifiques.

Plus en détail

Recyclage des fraisats d enrobés dans les bétons routiers.

Recyclage des fraisats d enrobés dans les bétons routiers. Recyclage des fraisats d enrobés dans les bétons routiers. Vincent Mathias Thierry Sedran François de Larrard Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes France Contexte de l étude Production

Plus en détail

TP de l Ecole Nationale D Ingénieurs de Sfax

TP de l Ecole Nationale D Ingénieurs de Sfax République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de Sfax Ecole Nationale d Ingénieurs de Sfax الجمھوريةالتونسية وزارة التعليمالعالى والبحثالعلمي جامعة

Plus en détail

Chantier expérimental HOLCIM CLAMENS

Chantier expérimental HOLCIM CLAMENS Chantier expérimental HOLCIM CLAMENS Bétons de structure et de voierie Villeparisis Roissy - Gennevilliers Colloque RECYBETON Pierre VUILLEMIN Sommaire Contexte du chantier et partenaires La fabrication

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Métropole session 13 mai groupement C

Brevet de technicien supérieur Métropole session 13 mai groupement C Brevet de technicien supérieur Métropole session 13 mai 2014 - groupement C A. P. M. E. P. Exercice 1 10 points Dans le cadre d une étude de sécurisation des silos à grains, on étudie les contraintes exercées

Plus en détail

Valorisation des sédiments de dragage dans les bétons

Valorisation des sédiments de dragage dans les bétons Valorisation des sédiments de dragage dans les bétons BELAS N.*, BELARIBI O., MEBROUKI A., BOUHAMOU N. Laboratoire Construction, Transport et Protection de l Environnement, Université Abdelhamid Ibn Badis

Plus en détail

Dispositif de traitement. pour installations. de plus de 20 Équivalents Habitants. Avis technique nº17/ /1-AA-154

Dispositif de traitement. pour installations. de plus de 20 Équivalents Habitants. Avis technique nº17/ /1-AA-154 SEPTODIFFUSEUR Dispositif de traitement pour installations de plus de 20 Équivalents Habitants 2/1-AA-154 Avis technique nº17/04-154 Les caractéristiques du SEPTODIFFUSEUR ( 2/1-AA-154 Avis technique nº17/04-154

Plus en détail

METHODES D ESSAIS POUR BETON

METHODES D ESSAIS POUR BETON METHODES D ESSAIS POUR BETON Safi B. 1 1- Essais sur ciment: 1.1- Masse volumique apparente : La mesure de la masse volumique apparente consiste à verser le matériau pulvérulent à l état sec en le disposant

Plus en détail

RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES. 2. Mécanisme des dégradations par les cycles de gel - dégel.

RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES. 2. Mécanisme des dégradations par les cycles de gel - dégel. RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES 1. Introduction En période hivernale, le milieu ambiant devient plus agressif pour les ouvrages en béton. La répétition des cycles de gel - dégel peut entraîner

Plus en détail

1O-038 Influence des ajouts de type addition calcaire sur les caractéristiques mécaniques du béton de sable

1O-038 Influence des ajouts de type addition calcaire sur les caractéristiques mécaniques du béton de sable 1O-38 Influence des ajouts de type addition calcaire sur les caractéristiques mécaniques du béton de sable Bella Ilham Aguida *, Asroun Aissa Université Djillali Liabes, faculté des sciences de l'ingénieur,

Plus en détail

CONCLUSIONS GENERALES ET PERSPECTIVES

CONCLUSIONS GENERALES ET PERSPECTIVES CONCLUSIONS GENERALES ET PERSPECTIVES Nous avons mis au point un dispositif expérimental pour réaliser des mesures de résistivité électrique couplées à des essais de traction conventionnels. Ce montage

Plus en détail

TF01 Compte rendu du TP3 Etude des pertes de charge

TF01 Compte rendu du TP3 Etude des pertes de charge UNIVERSITE DE TECHNOLOGIE DE COMPIEGNE TF01 Compte rendu du TP3 Etude des pertes de charge A11 Nicolas PUECH - Nicolas CELLIER Youssef El ARFAOUI Objectif du TP Ce TP vise à mener l étude préliminaire

Plus en détail

VALORISATION DES SÉDIMENTS MARINS DRAGUÉS EN SUBSTITUTION PARTIELLE DU CIMENT DANS LA FABRICATION DE MORTIERS ET DE BÉTONS

VALORISATION DES SÉDIMENTS MARINS DRAGUÉS EN SUBSTITUTION PARTIELLE DU CIMENT DANS LA FABRICATION DE MORTIERS ET DE BÉTONS Conférence Internationale Francophone NoMaD 2015 Mines Douai Douai, France 5-6 Novembre 2015 VALORISATION DES SÉDIMENTS MARINS DRAGUÉS EN SUBSTITUTION PARTIELLE DU CIMENT DANS LA FABRICATION DE MORTIERS

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS D ACCEPTATION des colis de déchets radioactifs au Centre de l Aube (I.N.B. n 149)

SPÉCIFICATIONS D ACCEPTATION des colis de déchets radioactifs au Centre de l Aube (I.N.B. n 149) SPÉCIFICATIONS D ACCEPTATION des colis de déchets radioactifs au Centre de l Aube (I.N.B. n 149) Spécifications particulières Spécification technique d acceptation des colis de déchets radioactifs conditionnés

Plus en détail

VALORISATION DES GRANULATS RECYCLES DE BETON :

VALORISATION DES GRANULATS RECYCLES DE BETON : Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg : INSA Strasbourg Institut Universitaire Technologique Robert Schuman : IUT Robert Schuman Institut mécanique des fluides et des solides : IMFS Cellule

Plus en détail

Modifications admises au sein d une même note justificative pour enrobés bitumineux

Modifications admises au sein d une même note justificative pour enrobés bitumineux SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Document de référence QUALIROUTES G 2 Modifications admises au sein d une même note justificative pour enrobés bitumineux Édition du 20.07.2011 Modifications admises au sein

Plus en détail

Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions

Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions Van Thai NGUYEN (Thèse) Norbert RENAULT, Prosper PLIYA

Plus en détail

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER NT 06 04 V/60 Traduction PV Essai MPA Rapport d essai N 0006-05-0-04 du 0.0.006 Page sur 9 MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER Traduction du P.V. d essai N 0006-05-0-04

Plus en détail

Les agrégats Les granulats

Les agrégats Les granulats Les agrégats Les granulats Définition: On donnera le nom de granulats à un ensemble de grains inertes destinés à être agglomérés par un liant et à former un agrégat. Le terme agrégats, utilisé pour désigner

Plus en détail

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre Quelques réponses aux questions de mise en œuvre POURQUOI? Ne pas stocker trop longtemps le ciment? 2 Ne pas stocker les barres d acier a même le sol? 2 Ne pas utiliser un sable qui contient trop d argile?

Plus en détail

CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION

CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION CSTC WTCB CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION ETABLISSEMENT RECONNU PAR APPLICATION DE L'ARRETE-LOI DU 30 JANVIER 1947 - Station expérimentale : B-1342 Limelette, avenue P. Holoffe, 21

Plus en détail

Influence de la formulation des bétons fluides sur leur pompabilité

Influence de la formulation des bétons fluides sur leur pompabilité Influence de la formulation des bétons fluides sur leur pompabilité Tien-Tung Ngo * François Cussigh ** El-Hadj Kadri * Rachid Bennacer * Roger Duval * * Laboratoire Environnement Energétique Valorisation

Plus en détail

Formulation de microbétons de résine polyester et étude du comportement mécanique en flexion et en compression

Formulation de microbétons de résine polyester et étude du comportement mécanique en flexion et en compression Formulation de microbétons de résine polyester et étude du comportement mécanique en flexion et en compression Mirouzi G. Laboratoire de Génie Civil, Université Badji Mokhtar Annaba, 23000, Annaba, Algérie.

Plus en détail

Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid. Yves Thériault

Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid. Yves Thériault Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid par Yves Thériault Principaux contrôle de qualité interne Contrôles exécutés lors des différentes étapes: Retraitement Type III (étape du planage)

Plus en détail

Travaux Pratiques de Matériaux

Travaux Pratiques de Matériaux Université d'artois Licence 3 Génie Civil Année 2013-2014 Travaux Pratiques de Matériaux Responsables : E. WIRQUIN J. PAN TP1 - Analyse granulométrique par tamisage (EN 933-1 et 933-2) 1. Objet. Détermination

Plus en détail

Etude paramétrique de l effet du dosage en super plastifiant sur la performance d un béton à haute performance

Etude paramétrique de l effet du dosage en super plastifiant sur la performance d un béton à haute performance Résumé : Etude paramétrique de l effet du dosage en super plastifiant sur la performance d un béton à haute performance N. TEBBAL (1) (1) Institut de gestion des techniques urbaines, Université de M sila,

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 386-TEST NBN EN ISO/IEC 17025:2005 Version/Versie/Version/Fassung

Plus en détail

CONTRÔLE DU COMPACTAGE DES REMBLAIS AU MOYEN DU PENETROMETRE DYNAMIQUE LEGER TYPE PANDA JANSSENS B., DETHY B., THEYS Fr. CRR

CONTRÔLE DU COMPACTAGE DES REMBLAIS AU MOYEN DU PENETROMETRE DYNAMIQUE LEGER TYPE PANDA JANSSENS B., DETHY B., THEYS Fr. CRR CONTRÔLE DU COMPACTAGE DES REMBLAIS AU MOYEN DU PENETROMETRE DYNAMIQUE LEGER TYPE PANDA JANSSENS B., DETHY B., THEYS Fr. CRR 12 septembre 2013 WELTER Ph., JASPAR G. SPW-Division de la Géotechnique Introduction

Plus en détail

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes Normalisation des Mélanges Bitumineux Utilisation des normes Thomas CAILLOT - Sétra Thomas CAILLOT - Normalisation des Mélanges Bitumineux 1/26 Journée Enrobés Bitumineux Bitumineux Nancy le le 17 17 juin

Plus en détail

Mastère Génie Civil Européen

Mastère Génie Civil Européen ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES Année 2009-2010 Mastère Génie Civil Européen Géotechnique 1-8 avril 2010 Compactage des remblais ÉTUDE DES REMBLAIS ET DÉBLAIS DU TRACÉ D UN PROJET DE DÉVIATION Un

Plus en détail

APPAREILS ET MATERIELS POUR ESSAI EN LABORATOIRE

APPAREILS ET MATERIELS POUR ESSAI EN LABORATOIRE APPAREILS ET MATERIELS POUR ESSAI EN LABORATOIRE Appareils Désignation Fonctions Particularités TAMIS TUBE DE PRELEVEMENT Le tamis est constitué d une toile métallique ou d une tôle perforée définissant

Plus en détail

Chapitre II DISTRIBUTION DES TEMPS DE SEJOUR (TDS)

Chapitre II DISTRIBUTION DES TEMPS DE SEJOUR (TDS) Chapitre II DISTRIBUTION DES TEMPS DE SEJOUR (TDS) 1- Ecoulement dans les réacteurs 1-1. Phénomènes de mélanges En théorie on distingue deux types de mélanges : Mélange parfait Absence de mélange. Ces

Plus en détail

Béton et constituants du béton

Béton et constituants du béton Béton et constituants du béton Un recueil sur CD-ROM Référence : 3131871CD ISBN : 978-2-12-131871-4 Année d édition : 2013 Analyse Sous son apparente simplicité, le béton est en réalité très complexe.

Plus en détail

Projet Stratégie de Réduction des Déchets de Ouagadougou Création d Emplois et de Revenus par des actions de collecte, de tri et de valorisation

Projet Stratégie de Réduction des Déchets de Ouagadougou Création d Emplois et de Revenus par des actions de collecte, de tri et de valorisation Projet Stratégie de Réduction des Déchets de Ouagadougou Création d Emplois et de Revenus Expérience de l unité de fabrication de pavés plastiques par Cascade Fonderie à travers le PSRDO/CER Par: Cascade

Plus en détail

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing.

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing. Introduction aux enrobés Pierre Langlois, M. ing. Composition des enrobés Composition des enrobés Les granulats sont enrobés d'un mince film ou feuil de bitume. Composition des enrobés Granulats Vides

Plus en détail