d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE"

Transcription

1 ENTREPRISE CHAPELLE S.A. ROUTE DE RIOTTER - LIMAS VILLEFRANCHE SUR SAONE /DOCUMENT NON PUBLIC/ PROJET D'IfPLAmTION D'UE GRAVIERE A CRECHES SUR SAOE (71) EXA^EN DE L INCIDENCE SUR DES OUVRAGES DE CAPTAGE VOISINS d'une EXTRACTION AVEC RABATTEi^NT DE NAPPE G. BILLARD J. TOUBIN 85 SGN 272 BOU ^;r7g"m_, 2 5. JUIL 1965 BIStlOTHÊQUE Juillet 3385 BUREAU de RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE RÉGIONAL BOURGOGNE 32 Boulevard Maréchal Joffre DIJON Tél. (80) Télex : BRGMDIJ F

2 PraJET D'IFPLAfïïATION D'UNE GRAVIERE A CRECHES SUR SAONE (71) EXA^EN DE l'incidence SUR DES OUVRAGES DE CAPTAGE VOISINS d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE 85 SGN 272 BOU RESUME A la demande de l'entreprise CHAPELLE S.A., et dans le cadre d'un projet d'ouverture d'une gravière à CRECHES SUR SAONE (71), le BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES -Service Géologique Régional Bourgognea examiné l'effet qu'aurait sur les ouvrages de captage environnants, une extraction avec rabattement de nappe par pompage. Des particuliers seraient très vraisemblablement rendus inutilisables. La productivité du champ captant du Syndicat Saône-Grosne serait affectée, mais il ne serait vraisemblablement pas nécessaire de limiter les prélèvements habituels. - INGENIEUR RESPONSABLE DE L'ETUDE G. BILLARD - INGENIEUR HYDROGEOLOGUE J. TOUBIN Outre ce résumé, le rapport comporte : 1 sommaire - 1 carte de situation - 4 pages de texte

3 - ] - SOMMAIRE Pages 1 - AVANT^-^PROPOS ^ 2 - CADRE^GEOLOGIQUE ^ 3 - HY2l2 Í2Í9ÍiS INVENTAIRE^DES^POINTS^D^ AU PUITS PARTICULIERS PUITS DU SYNDICAT SAONE-GROSNE CQNDUITE^DE^L^IXPLgiTATigN^DE^LA^GRAVIERE lllets^de^l^exploitatign^de^la^graviere^sur^ys^gyvrageg PUITS PARTICULIERS PUITS DU SYNDICAT SAONE-GROSNE CONCLUSIONS

4 * * *, CARTE DE SITUATION Echelle : 1/25 OOO J. 1/ / N / MOIS particulier

5 AVANT^-^PROPgS A la demande de l'entreprise de Travaux publics CHAPELLE S.A., route de Riotter - LIMAS VILLEFRANCHE SUR SAONE - et dans le cadre d'une étude d'impact, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières -Service Géologique Régional Bourgogne- a examiné l'influence qu'aurait l'ouverture d'une gravière sur des ouvrages de captage voisins. La gravière serait située à environ 1 km au SE de CRECHES SUR SAONE. Elle s'étendrait sur m2. L'extraction de granulats se ferait jusqu'à 15 m de profondeur. Le niveau de la nappe phréatique serait rabattu par pompage jusqu'à 0,5 m sous la base de la couche superficielle de morts terrains afin de permettre leur décapage à sec. L'exploitation durerait 5 ans à raison de 3 mois d'activité continue par an. 2 - CADRE^GEgLgGIQUE Le secteur concerné par le projet est constitué par des formations alluviales modernes épaisses d'une vingtaine de mètres, reposant sur un substratum impermé able représenté par le complexe des marnes de Bresse. Ces alluvions comprennent une couche superficielle de marnes et argiles épaisse de 3 à 6 m, surmontant une puissante couche de sables graveleux fins à grossiers. A l'ouest de cette plaine alluviale, se trouve un ensemble de terrasses anciennes. 3 - HY2l9il2iQiil Les alluvions modernes sablo-graveleuses recèlent une nappe d'eau semicaptive sous la couche superficielle de marnes et argiles. Dans la zone de la gravière, l'écoulement général de cette nappe se fait en direction du Sud-Est. Cette nappe est normalement alimentée par les nappes de versant contenues dans les alluvions des terrasses anciennes. Elle n'est réalimentée par la rivière qu'en période de crues, près des écluses ou dans les zones de pompage. En 1975, des pompages d'essais ont été réalisés au niveau du champ captant du Syndicat Saône-Grosne, à environ 1 km au Nord de l'emplacement de la gravière. Ils ont fourni pour la nappe de la plaine alluviale les paramètres hydrodynamiques suivants :

6 - 4 - transmissivité T 3 10 ^ m^/s coefficient d'emmagasinement,-3 S 7 10 débit spécifique d'un Qs 60 m /h par mètre de rabattement 3 ^ ~ iïï^sîèim2sis2isli2lsèy 41 - PUITS PARTICULIERS Le 18/07/1985, nous avons recensé les points d'eau se trouvant dans un rayon d'environ 1 km autour de l'emplacement de la gravière. Les résultats obtenus figurent dans le tableau ci-dessous :, Indice de, classement nature usage Profondeur ouvrage (m) Profondeur eau (m) Cote eau NGF Aquifère. concerné. ( 650-2X-0046 néant 7,6 5,35 172,5 al luv. anciennes) ( 65O-2X-0049 arrosage 5,6 4, alluv. anciennes ) ( 650-2X-0050 bétail 7,0 4, alluv. anciennes) ( 65Û-2X-0052 bétail 3,0 1, alluv. modernes ) ( 650-2X-1015 occasion. 7,3 1, alluv. anciennes) ( 650-2X-1016 néant 4,8 2,13 : 208.alluv. anciennes) ( 650-2X-1017 domestiqui 3,0 1, ,5 alluv. anciennes) 42 - PUITS DU SYNDICAT SAONE-GROSNE Actuellement, 5 ouvrages sont en service. Ils fournissent en moyenne m3 d'eau par jour, mais leur capacité de production s'élève à m3/jour. Ces ouvrages ont des caractéristiques voisines. Celles du P 5 sont les suivantes :. circulaire bétonné à barbacanes - diamètre 4 m. profondeur / sol 14 m. cote sol 171 NGF. cote margelle 175,85 NGF. cote fond 157 NGF. cote crépine pompe 159 NGF. débit pompe 150 m3/h,/...

7 QgNDUITE^DE^L^EXPLOITATigN^DE^LA^GRAVIERE. exploitation du gisement en 5 phases de 1 an. pour chaque phase : pompage continu pendant 3 à 4 mois au débit de m3/h afin de rabattre le niveau de la nappe phréatique d'environ 4,5 m en moyenne et pouvoir ainsi décaper à sec la couche de morts terrains. 6 - EFFETS^DE^L^EXPLOITATION^DE^LA^GRAVIERE^SUR^LES^OUVRAGE^ Soit Q le débit d'exhaure de l'exploitation, T et S la transmissivité et le coefficient d'emmagasinement de l'aquifère alluvionnaire. A une distance r du point de pompage d'exhaure, le rabattement s de la nappe phréatique après un temps de pompage t est fourni par la formule : s 0,183 ^ log '^ l ^^ (1) A2Ei^ ^íi2h_2yníeii3ye Q t T S rr m3/h 100 jours ~2 ni2/s ^1 ^2 ^3 I m 500 m 900 m s ] 4,8 m $2 3,2m $3 2,8m 61 - PUITS PARTICULIERS. nappe des alluvions modernes L'application de la formule (1) montre que le n'* 52 serait asséché après environ 4 jours d'exploitation de la gravière. Après 100 jours, la nappe aurait baissé d'environ 4,8 m. Elle se situerait alors à 3 m sous le fond de l'ouvrage. Celui-ci devrait être approfondi d'environ 5 m pour pouvoir être utilisé. /..

8 nappes des alluvions anciennes Ces nappes sont généralement libres et peu épaisses. Leur niveau de base correspond au niveau de la nappe des alluvions modernes. L'abaissement de ce niveau de base entrainera une baisse de niveau de ces nappes dont il n'est guère possible d'évaluer l'amplitude dans l'état actuel des connaissances PUITS DU SYNDICAT SAONE-GROSNE Ces sont situés entre 1,5 et 1,9 km au Nord du site de gravière. Après 100 jours d'exploitation de la gravière, les baisses de niveau observées sur ces ouvrages pourraient être comprises entre 3,2 m (P5) et 2,8 m (PI). Nous ne possédons pas les courbes caractéristiques de ces (courbe de débit en fonction du rabattement) mais, compte-tenu des propriétés de l'aquifère, il semble qu'en pompage, chaque ouvrage puisse conserver une tranche d'eau de 3 m au moins au-dessus des crépines des pompes. 7 - CONCLUSigNS L'ouverture d'une gravière à CRECHES SUR SAONE avec abaissement par pompage du niveau de la nappe phréatique entrainera une baisse sensible des niveaux d'eau dans les ouvrages de captage environnants. Certains seront vraisemblable ment asséchés. Pour le champ captant du Syndicat Saône-Grosne, le rabattement de nappe provoqué par l'exploitation de la gravière entrainera une baisse de productivité des ouvrages. Cependant, cela ne devrait pas amener une limitation des volumes d'eau habituellement prélevés. Il conviendra de surveiller attentivement l'évolu tion dans le temps de ces niveaux et le débit d'exhaure de la gravière afin d'intervenir rapidement sur ce dernier en cas de nécessité

9 DIFFUSION DU RAPPORT 85 SGN 272 BOU : - Entr. CHAPELLE 3 exempl. - G. BILLARD (AUTEUR) 1 exempl. - J. TOUBIN (AUTEUR) 1 exempl. - BIBLIOTHEQUE SGR/BOU 2 exempl. - SGN/DOC 2 exempl. - SGN/DÂ (M. ASTIE) 1 exempl. - DG/DAA 1 exempl. non relié - DIRECTION GENERALE ] tiré à part - DIRECTION SGN 1 tiré à part

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Etude prévisionnelle de l'influence d'un captage sur la nappe du Cénomanien par simulation mathématique Etude réalisée dans le

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

UTILISATION DES EAUX SOUTERRAINES POUR LA CLIMATISATION D'UN IMMEUBLE AVENUE DE L'OPÉRA PARIS 1er

UTILISATION DES EAUX SOUTERRAINES POUR LA CLIMATISATION D'UN IMMEUBLE AVENUE DE L'OPÉRA PARIS 1er SOCIÉTÉ SCA 4, rue Paul-Cézanne - 75008 PARIS UTILISATION DES EAUX SOUTERRAINES POUR LA CLIMATISATION D'UN IMMEUBLE AVENUE DE L'OPÉRA PARIS 1er par P. ANDRE, Ph. DIFFRE, A. GRINGARTEN et P.-A. LANDEL BUREAU

Plus en détail

ALIIBiïATION EN EAU POTABLE J.L. GARNIER ET J. PUTALLAZ

ALIIBiïATION EN EAU POTABLE J.L. GARNIER ET J. PUTALLAZ BRGM DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT DIVISION DE L'OUEST DE L'ETANG DE BERRE - ROUTE DE ST PIERRE 13694 HARTIGUES ALIIBiïATION EN EAU POTABLE DE PORT DE BOUC ( BOUCHES DU RHÔNE ) SURVEILLANCE

Plus en détail

DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE. Projet de demi-échangeur Nord. de GUENANGE (57)

DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE. Projet de demi-échangeur Nord. de GUENANGE (57) DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE Projet de demi-échangeur Nord de GUENANGE (57) Protection des captages AEP Rapport d'expertise Y. BABOT Mai 1992 R 34962 LOR 4S 92 Document public

Plus en détail

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90)

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90) SOCIETE TRAITEMENT-RECUPERATION-TRANSFORMATION ZONE INDUSTRIELLE - UNGERSHEIM - 68 190 ENSISHEIM TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45018 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE WOIPPY (57) S.I.V.O.M. DE L'AGGLOMERATION MESSINE (57) CURAGE ET APPROFONDISSEMENT

Plus en détail

Les Forages de Puits d Eau

Les Forages de Puits d Eau 1 8 Journée de l APRONA Les Forages de Puits d Eau Intervenant : M Claude Maurutto 2 Les Forages de puits d eau De la réalisation à la réception de l ouvrage Un Forage : Pourquoi? Un peu d Histoire Les

Plus en détail

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie Eau souterraine [o sutɛʀɛñ] : Eau sous tension hydrostatique présente dans les vides interconnectés de la zone de saturation. Cette eau émerge à la surface sous forme de sources et pénètre dans des puits.

Plus en détail

Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60 à 64

Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60 à 64 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES 74, rue de la Fédération - Paris- ISème - Tél. 783 94-00 DIRECTION DU SERVICE GEOLOGIQUE ET DES LABORATOIRES Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60

Plus en détail

Mots clés : Arbonne-la-Forêt, ru de Rebais, nappe du Calcaire de Brie, inondation. En bibliographie, ce rapport sera cite de la façon suivante :

Mots clés : Arbonne-la-Forêt, ru de Rebais, nappe du Calcaire de Brie, inondation. En bibliographie, ce rapport sera cite de la façon suivante : Rapport final BRGMIRP-54032-FR juin 2005 Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM 2005 EAU G17 J.C. Martin Approbateur : Nom : J.F. Vernoux Nom : J.F. Vernoux Date : 12/07/05

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Qu est ce qu un code BSS? Le code BSS correspond au code national du dossier de l ouvrage souterrain au

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

HOSPICES CIVILS DE LYON. 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50

HOSPICES CIVILS DE LYON. 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50 HOSPICES CIVILS DE LYON CONSEIL GÉNÉRAL D'ADMINISTRATION 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50 CONSTRUCTION DU FUTUR SIEGE ADMINISTRATIF DES HOSPICES CIVILS DE LYON [691 PHASE 1 ÉTUDE

Plus en détail

VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME)

VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME) p. BASSOMPIERRE ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES DE HODENG-AU-BOSC ET VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME) Paris, le 18 Décembre 1959 B. R.G.M. Paris (XVe), le 18 Décembre 1959 74, rue de la

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009 45018 Orléans Cedex Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE LILLE (NORD) avenue Kennedy COMPLEXE SPORTIF MISE HORS D'EAU CALCUL DU

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES. Boite Postale 6009-45018 ORLÉANS CEDEX - Tél. (38) 63.80.01

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES. Boite Postale 6009-45018 ORLÉANS CEDEX - Tél. (38) 63.80.01 MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE CEOLOCIQUE NATIONAL Boite Postale 6009-45018 ORLÉANS CEDEX - Tél. (38) 63.80.01 A.S.A. DES PRODUCTEURS DE SEMENCES DE MAIS

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE INVENTAIRE DES POINTS D'EAU - PIÉZOMÉTRIE ET BATHYMÉTRIE DES ALLUVIONS DU LIT MAJEUR DE LA LOIRE ENTRE SAINT-HILAIRE-SAINT-MESMIN (Loiret) ET SAINT-LAURENT-DES-EAUX

Plus en détail

CHAUFFAGE ET CLIMATISATION PAR POMPE A CHALEUR

CHAUFFAGE ET CLIMATISATION PAR POMPE A CHALEUR AEROPORT INTERNATIONAL DE NICE COTE D'AZUR AEROGARE n 2 CHAUFFAGE ET CLIMATISATION PAR POMPE A CHALEUR ETUDE DE FAISABILITE DE CAPTAGE DE LA SOURCE FROIDE par J.L. GARNIER et A. GOUNON avec la collaboration

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Service Navigation de la Seine Service Eau Environnement

Plus en détail

chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques

chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques Dossier police de l'eau Pièce IV >> Notice d incidence Chapitre 2. Sensibilité des milieux aquatiques chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques 2.1. Sensibilité des eaux souterraines 2.1.1. Quelques

Plus en détail

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Table des matières Introduction 1 Les stocks d'eau de surface 1 Les stocks d'eau souterraine 2 L'eau du sol 2 L'eau du sous-sol ou souterraine 3 Les stocks

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6(X)9-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 DEPARTEMENT DE LA CHARENTE CARTE DE VULNERABILITE

Plus en détail

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS MAIRIE DE NYONS 26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS SONDAGE DE RECONNAISSANCE EN VUE DE L'IMPLANTATION DU NOUVEAU CIMETIERE DANS LE QUARTIER DE LA ROCHETTE - NYONS [26] par J. PUTALLAZ BUREAU

Plus en détail

RAFFINERIE DE FEYZIN (69)

RAFFINERIE DE FEYZIN (69) ELF FRANCE RAFFINERIE DE FEYZIN RHONE-ALPES B.P. N 6 69320 FEYZIN Téléphone (7) 870.81.03 RAFFINERIE DE FEYZIN (69) SURVEILLANCE DE LA NAPPE ALLUVIALE JAN VIER 1979 - MAI 1980 par J. PUTALLAZ BUREAU DE

Plus en détail

Connaissance et gestion de l eau souterraine

Connaissance et gestion de l eau souterraine Connaissance et gestion de l eau souterraine Projet d acquisition de connaissances sur les eaux souterraines de la Montérégie Est Hélène Montaz Cycle de l eau Moteur du cycle :énergie solaire Les différents

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45018 Orléans Cedex - Tél.: (8) 6.00.12 VILLE DE SAINT-DIE (VOSGES) ALIMENTATION COMPLEMENTAIRE EN EAU POTABLE Etude hydrogéologique

Plus en détail

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A PROJET D'OUVERTURE D'UNE CARRIERE DE CRAIE A COULOMMES-ET-MARQUENY (ARDENNES) AVIS HYDROGEOLOGIQUE JP. DROESCH AVRIL 1991 BRGM

Plus en détail

L'ENDOSCOPIE DES FORAGES PAR GEOCAMERA AU SERVICE DE L'UTILISATION THERMIQUE DE LA NAPPE PHREATIQUE D'ALSACE : constats et diagnostics.

L'ENDOSCOPIE DES FORAGES PAR GEOCAMERA AU SERVICE DE L'UTILISATION THERMIQUE DE LA NAPPE PHREATIQUE D'ALSACE : constats et diagnostics. L'ENDOSCOPIE DES FORAGES PAR GEOCAMERA AU SERVICE DE L'UTILISATION THERMIQUE DE LA NAPPE PHREATIQUE D'ALSACE : constats et diagnostics Octobre 1989 C. BUARD J.P. LAMOTTE J.J. RISLER R 30446 ALS 4S 90 SERVICE

Plus en détail

Les pompes à chaleur. ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds. Capter les calories

Les pompes à chaleur. ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds. Capter les calories Les pompes à chaleur ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds Elles valorisent les calories du sol ou de l eau des. nappes par le biais de réseaux de capteurs, de sondes ou de forages d eau.

Plus en détail

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45 Orléans (02) - Tél.: (38) 66.06.60 Étude de la pollution des

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE. Cahier des charges pour réalisation du diagnostic

BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE. Cahier des charges pour réalisation du diagnostic Ministère de l'industrie, des Postes et Télécommunications eto &rm% n e e éwe e u r Site RONOT à SAINT-DIZIER (5) Cahier des charges pour réalisation du diagnostic Mars 1995 R 38346 BRGM L'ENTREPRISE A

Plus en détail

HYDROGEOLOGIE & FORAGE D EAU Par Pierre ADAM & Patrice BAPTISTE jemarad@hotmail.com

HYDROGEOLOGIE & FORAGE D EAU Par Pierre ADAM & Patrice BAPTISTE jemarad@hotmail.com X CONGRESO BOLIVARIANO DE INGENIERA SANITARIA Y AMBIENTAL, AIDIS IX CONGRESO NACIONAL DE LA ASOCIACION ECUATORIANA DE INGENIERIA SANITARIA Y AMBIENTAL, AEISA «AMBIENTE Y DESARROLLO, IMPULSADORES DEL PROGRESO»

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Lot No 1 : Aménagement de deux galeries drainantes dans la zone de Dhourreh Lot No 2 : Aménagement d une galerie drainante

Plus en détail

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2-1. Concept du barrage souterrain Le barrage souterrain est un système consistant à retenir des eaux souterraines par un parafouille (corps du barrage) mis en place

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Entretien préventif du forage de la Mance

Entretien préventif du forage de la Mance Entretien préventif du forage de la Mance Localisation du forage de la Mance. Le forage de la Mance est exploité depuis 1994 (date d exécution du 09/03/1994 au 19/04/1994). Cet ouvrage présente les caractéristiques

Plus en détail

Etude énergétique de la nappe. Ville de Grenoble

Etude énergétique de la nappe. Ville de Grenoble Etude énergétique de la nappe Ville de Grenoble 1 Etude énergétique de la nappe phréatique de Grenoble Réunion ALE 4 mars 2010 Politique de développement durable de la Ville de Grenoble Guide pour la Qualité

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 105 Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU

Plus en détail

Demande d'autorisation pour l'installation d'un dispositif d'assainissement Autonome

Demande d'autorisation pour l'installation d'un dispositif d'assainissement Autonome Commune de : Date de réception du dossier Numéro du dossier : Demande d'autorisation pour l'installation d'un dispositif d'assainissement Autonome G E N E R A L I T E S Demandeur: Nom:...Prénom:... Adresse......

Plus en détail

DOSSIERS / ETUDES / MAÎTRISE D ŒUVRE ET TRAVAUX POUR LA GEOTHERMIE

DOSSIERS / ETUDES / MAÎTRISE D ŒUVRE ET TRAVAUX POUR LA GEOTHERMIE LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 19/09/2013) DOSSIERS / ETUDES / MAÎTRISE D ŒUVRE ET TRAVAUX IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Juillet 2013 BOURG-LES-VALENCE (26) DROME AMENAGEMENT HABITAT

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

Après examen par le conseil des ministres réuni le 18 ramadan 1418 (17 janvier 1998), Décrète :

Après examen par le conseil des ministres réuni le 18 ramadan 1418 (17 janvier 1998), Décrète : Décret n 2-97-487 du 6 chaoual 1418 (4 février 1998) fixant la procédure d'octroi des autorisations et des concessions relatives au domaine public hydraulique. Le Premier Ministre, Vu la loi n 10-95 sur

Plus en détail

Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine

Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine Puits tubulaire Puits de surface Pointe filtrante Captage de source Puits rayonnant Municipalité de Lac-Édouard Le captage de l eau

Plus en détail

SOLUTION INNOVANTE PAR MICROTUNNELAGE POUR LE COLLECTEUR D ALIMENTATION DU NOUVEAU TRAITEMENT MEMBRANAIRE

SOLUTION INNOVANTE PAR MICROTUNNELAGE POUR LE COLLECTEUR D ALIMENTATION DU NOUVEAU TRAITEMENT MEMBRANAIRE ACHERES, STATION D EPURATION DE PARIS SEINE AVAL SOLUTION INNOVANTE PAR MICROTUNNELAGE POUR LE COLLECTEUR D ALIMENTATION DU NOUVEAU TRAITEMENT MEMBRANAIRE Vincent BATEMAN (Ingénieur en Chef SIAAP Administrateur

Plus en détail

ources d eau potable Dans une goutte d eau

ources d eau potable Dans une goutte d eau Dans une goutte d eau Sources d eau potable Saviez-vous que 40 pour cent des Néo-Écossais possèdent leur propre source d eau (puits creusé ou foré, ou source d eau en surface)? Le reste de la population

Plus en détail

NOMENCLATURE DES OPERATIONS SOUMISES A AUTORISATION OU A DECLARATION EN APPLICATION DES ARTICLES L. 214-1 A L. 214-3 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT

NOMENCLATURE DES OPERATIONS SOUMISES A AUTORISATION OU A DECLARATION EN APPLICATION DES ARTICLES L. 214-1 A L. 214-3 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT NOMENCLTURE ES OPERTIONS SOUMISES UTORISTION OU ECLRTION EN PPLICTION ES RTICLES L. 214-1 L. 214-3 U COE E L ENVIRONNEMENT TBLEU E L RTICLE R. 214-1 U COE E L ENVIRONNEMENT (PRTIE REGLEMENTIRE) Consolidée

Plus en détail

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Dimensionnement, mise en œuvre et retour d expérience 30/11/12 Présentation du site Industriel situé

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 174a 174b 174c 174d 174e Type de masse d'eau souterraine

Plus en détail

CHAPITRE VI : DESSERTE, MOYENS DE COMMUNICATION ET D APPROVISIONNEMENT À LANGEAIS EN CAS D INONDATION

CHAPITRE VI : DESSERTE, MOYENS DE COMMUNICATION ET D APPROVISIONNEMENT À LANGEAIS EN CAS D INONDATION CHAPITRE VI : DESSERTE, MOYENS DE COMMUNICATION ET D APPROVISIONNEMENT À LANGEAIS EN CAS D INONDATION Page 127 sur 133 I. LA DESSERTE DE LANGEAIS En cas d inondation majeure de la commune par ses rivières

Plus en détail

E) MODALITES DE TRANSPORT

E) MODALITES DE TRANSPORT E) MODALITES DE TRANSPORT Le département de l Ain, lieu de passage très important et se situant sur les grands courants d échanges européens (notamment les itinéraires transalpins), est particulièrement

Plus en détail

GEOTHERMIE. La géothermie utilise la température la plus élevée du sous-sol de la Terre pour produire de la chaleur ou de l'électricité.

GEOTHERMIE. La géothermie utilise la température la plus élevée du sous-sol de la Terre pour produire de la chaleur ou de l'électricité. GEOTHERMIE La géothermie désigne le processus permettant de capter en profondeur la chaleur terrestre, et l exploiter via un système de canalisations afin de l exploiter en surface sous forme d électricité

Plus en détail

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement Tranchées d épandage à faible profondeur Principe de fonctionnement Cette filière est généralement utilisée dans un sol perméable et d épaisseur suffisante (environ 1 mètre de terre végétale) pour permettre

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse SDAGE Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse guide juridique et références Document réalisé par la DIREN de BASSIN RHIN-MEUSE avec le concours de l Institut pour une

Plus en détail

R.31050.RHA.4S/90 JUIN 1990

R.31050.RHA.4S/90 JUIN 1990 UTILISATION DES EAUX SOUTERRAINES POUR LE CHAUFFAGE ET LA CLIMATISATION DE L'HOTEL BRISTOL à LYON-PERRACHE (69) ETUDE DE FAISABILITE HYDROGEOLOG1QUE ET TECHNIQUE R.1050.RHA.4S/90 JUIN 1990 par M. MARTELAT

Plus en détail

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 12/02/2013) SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Depuis 2010 CHATUZANGE LE GOUBET (26) ONYX SANET : Réalisation

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF Dossier de Déclaration et de Mise en Place d un Assainissement Non Collectif De Type : Fosse Toutes Eaux avec Epandage souterrain en sol naturel A ETABLIR

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/03/AV.1116. Liège, le 8 septembre 2003

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/03/AV.1116. Liège, le 8 septembre 2003 AVIS Réf. : CWEDD/03/AV.1116 Liège, le 8 septembre 2003 Objet : Etude d'incidences sur l'environnement relative à la demande de permis d urbanisme relatif à une modification sensible du relief du sol du

Plus en détail

La protection des nappes d eau souterraine

La protection des nappes d eau souterraine La protection des nappes d eau souterraine Eric GARROUSTET SOLSCOPE BEAUNE, le 28 mars 2013 Le S.F.E.G. Le SFEG représente les entreprises de forage spécialistes de la ressource en eau souterraine et de

Plus en détail

brgm Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR U- A.CARN-DHEILLY Vérificateur :

brgm Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR U- A.CARN-DHEILLY Vérificateur : Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR ua o Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du B R G M 8EAUG6 U- A.CARN-DHEILLY

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLQGI^illES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLQGI^illES ET MINIÈRES BUREAU DE RECHERCHES GÉOLQGI^illES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 69-4518 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63..12 VILLE DU HAVRE ( Seine -mar i time ) et SYNDICAT MIXTE TOUR LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL

Plus en détail

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012 Ville de Clermont-Ferrand Gestion de la ressource en eau potable Journée technique 02.02.2012 Plan Le circuit de l eau à Clermont-Ferrand Ouvrages de production d eau Sources et réservoirs L Usine Elévatoire

Plus en détail

Programme RExHySS. -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates. -ooo-

Programme RExHySS. -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates. -ooo- Programme RExHySS -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates -ooo- Influence de la prise en compte de la rétroaction des prélèvements par irrigation sur le bilan hydrique

Plus en détail

Notions élémentaires sur les puits d eau

Notions élémentaires sur les puits d eau Notions élémentaires sur les puits d eau Il y a environ 100 000 puits d eau à usage domestique au Nouveau-Brunswick. Les deux principaux types de puits que l on trouve sont les puits forés et les puits

Plus en détail

238 Chapitre 4 Le traitement des pollutions : comment et jusqu où intervenir

238 Chapitre 4 Le traitement des pollutions : comment et jusqu où intervenir 238 Chapitre 4 Le traitement des pollutions : comment et jusqu où intervenir Huile Eau Huile de saturation résiduelle Toit de la nappe Pompe d écrémage Huile flottante Pompe de rabattement Figure 4.15

Plus en détail

ETUDE DU POTENTIEL DES EAUX SOUTERRAINES

ETUDE DU POTENTIEL DES EAUX SOUTERRAINES Etude sur l Approvisionnement en Eau Potable, Autonome et Durable dans la Région du Sud de Madagascar Rapport Final Chapitre 7 Etude du Potentiel des eaux souterraines CHAPITRE 7 ETUDE DU POTENTIEL DES

Plus en détail

Résumé non technique. Etude de dangers. Sablière de Remennecourt- Rancourt S/ Ornain. Demande d'autorisation d exploitation de carrière

Résumé non technique. Etude de dangers. Sablière de Remennecourt- Rancourt S/ Ornain. Demande d'autorisation d exploitation de carrière Sablière de Remennecourt- Rancourt S/ Ornain Demande d'autorisation d exploitation de carrière En application du Code de l'environnement livret V titre 1 er Au titre des rubriques 2510 et 2515 de la nomenclature

Plus en détail

PomPEs À ChAlEur géothermiques LES OPÉRATIONS DE FORAGE ET LIMITES DE PRESTATIONS

PomPEs À ChAlEur géothermiques LES OPÉRATIONS DE FORAGE ET LIMITES DE PRESTATIONS P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RAPPORT PomPEs À ChAlEur géothermiques LES OPÉRATIONS DE FORAGE ET LIMITES

Plus en détail

Great Man-Made River Projekt

Great Man-Made River Projekt Great Man-Made River Projekt Vue en detaille: Montage des conduits montantes sur place Transport de l'eau du Sahara vers les régions côtières De l'eau pour tous - un concept qui paraît irréalisable dans

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE

SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE (VALLÉE DE LA ROMANCHE, ISÈRE) par Robert MICHEL et Jean ROTHÉ On possède peu de renseignements sur la nature et l'épaisseur

Plus en détail

ÉTUDE DES POSSIBILITES DE STOCKAGE D'EAU CHAUDE EN AQUIFÈRE PROFOND

ÉTUDE DES POSSIBILITES DE STOCKAGE D'EAU CHAUDE EN AQUIFÈRE PROFOND BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL Départements Géothermie - Hydrogéologie BP. 6009-45060 Orléans Cedex Tél.: (38) 63.80.0 ÉTUDE DES POSSIBILITES DE STOCKAGE D'EAU

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 ANALYSE DES DONNEES GEOLOGIQUES ET HYDROGECLOGIQUES RELATIVES AUX DEPOTS D'HYDROCARBURES

Plus en détail

Présentation des investigations et études géotechniques

Présentation des investigations et études géotechniques Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Présentation des investigations et études géotechniques Frédéric DURAND Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire Préambule sur les modules

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

Systèmes géothermiques à boucle ouverte

Systèmes géothermiques à boucle ouverte Systèmes géothermiques à boucle ouverte Contexte réglementaire Le présent document renferme de l information destinée aux promoteurs qui installent des systèmes géothermiques à boucle ouverte nécessitant

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation

Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation Novembre 2011 29 rue Blanche Hottinguer 77600 GUERMANTES

Plus en détail

Séance technique du CFGI

Séance technique du CFGI Séance technique du CFGI La géothermie de minime importance du 21 mai 2015 Xavier du CHAYLA Directeur de GEOTHER 2/20 rue Salvador Allende 92 000 Nanterre Tel : 01 55 17 16 10 Document protégés par Copyright.

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 99g 99h Superficie* de l'aire d'extension (km2)

Plus en détail

TOUTE LA PUISSANCE DE LA GÉOTHERMIE

TOUTE LA PUISSANCE DE LA GÉOTHERMIE produc t ion d'eau chauffage aux énergies concep ts de chauffage chaude sani ta ire renouvel ables élec tr ique TOUTE LA PUISSANCE DE LA GÉOTHERMIE pompes À chaleur eau glycolée/eau ou eau/eau puissances

Plus en détail

PLAN DE ZONAGE ASSAINISSEMENT

PLAN DE ZONAGE ASSAINISSEMENT PLAN DE ZONAGE ASSAINISSEMENT 6.3 Plan Local d Urbanisme PLU approuvé le 20 Octobre 2008 1ère révision du PLU arrêtée le 12 Novembre 2012 1ère révision approuvée le 8 Juillet 2013 Mise à jour du 18 Juillet

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Ville de Rivière-Rouge Condensé normatif Document non officiel 2015

Ville de Rivière-Rouge Condensé normatif Document non officiel 2015 NORMES GÉNÉRALES - PRÉLÈVEMENT D EAU Lors de la demande de permis pour la construction d un ouvrage de captage des eaux souterraines, les renseignements et documents additionnels suivants doivent être

Plus en détail

Hydrocarbures de roches mères

Hydrocarbures de roches mères Hydrocarbures de roches mères Conseil Général de Haute Savoie 2 juillet 2012 DREAL Rhône Alpes Ressources Énergie Milieux et Prévention des Pollutions Unité Territoriale des deux Savoie Direction régionale

Plus en détail

Connaissance hydrogéologique du sous-sol de l agglomération lyonnaise rapport d étape phase 3

Connaissance hydrogéologique du sous-sol de l agglomération lyonnaise rapport d étape phase 3 Connaissance hydrogéologique du sous-sol de l agglomération lyonnaise rapport d étape phase 3 Calage du modèle hydrodynamique en régime transitoire Rapport final BRGM/RP -55065-FR décembre 2006 Connaissance

Plus en détail

Vous trouverez ci-joint trois copies de notre rapport technique concernant le dossier mentionné en objet.

Vous trouverez ci-joint trois copies de notre rapport technique concernant le dossier mentionné en objet. Québec, le 6 mars 2015 Monsieur Jacques Arsenault Directeur général 145, rue Gingras Fossambault-sur-le-Lac (Québec) G3N 0K2 Objet : Rapport technique Étude hydrogéologique N/Réf. : 15124-101 Monsieur,

Plus en détail

Déclaration d une activité d élevage* Code de l environnement - Livre V - Titre 1 er

Déclaration d une activité d élevage* Code de l environnement - Livre V - Titre 1 er Direction de la réglementation et des libertés publiques Bureau des réglementations P R É F E T D E L A I N Déclaration d une activité d élevage* Code de l environnement - Livre V - Titre 1 er La déclaration

Plus en détail

Yann LOTRAM, Be atrice BE CHET, Ce cile LE GUERN, Laurent LASSABATE RE et Herve ANDRIEU

Yann LOTRAM, Be atrice BE CHET, Ce cile LE GUERN, Laurent LASSABATE RE et Herve ANDRIEU Apport de la mode lisation hydroge ochimique pour la compre hension de l impact d une de charge de de chets me nagers et industriels sur la qualite des eaux souterraines Yann LOTRAM, Be atrice BE CHET,

Plus en détail

Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL

Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL Rec 527-3 (1978-1982-1990-1992) L'Assemblée des radiocommunications de l'uit, considérant a) que la propagation de

Plus en détail

BRGM. Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93. Lieu-dit "Varachamp" M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET. Document non public

BRGM. Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93. Lieu-dit Varachamp M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET. Document non public BRGM Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Etude d'aptitude des sols pour la réalisation d'un lagunage Lieu-dit "Varachamp" M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93 Document non public

Plus en détail