1. Introduction 1.1. L évolution du développement embryonnaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Introduction 1.1. L évolution du développement embryonnaire"

Transcription

1 Nous aborderons dans ce cours la mise en place de la face et le développement de la cavité buccale notamment du palais. Les objectifs sont les suivants: décrirela mise en place des bourgeonscrâniofaciaux et leurdevenir identifier les structures concernées sur des schémas et être capable de redessiner les grandes étapes de ce développement replacer l origine embryologique de ces structures connaître la chronologie des évènements. Les aspects moléculaires liés à la mise en place de ces éléments, et leur devenir seront évoqués. 1

2 1. Introduction La mise en place de la face et de la cavité buccale s effectue entre la quatrième et la dixième semaine du développement chez l homme et est indissociable de la formation des arcs pharyngés et de leur colonisation par les cellules issues des crêtes neurales céphaliques. 1.1.L évolutiondudéveloppementembryonnairechez la souris génétiquement modifiée présentée sur ces images illustre bien les profonds remaniements nécessaires à la formation du massif crâniofacial. L âge de l embryon est donnéennombredesomitesetensuiteenjoure(laduréedegestationchez la souris est d environ 19 jours). Ces souris transgéniques possèdent un élément de réponse à l acide rétinoïque lié au lacz qui permet un crible de sélection par la coloration bleue (soit ici la construction RARElacZ). La coloration bleue marque ainsi les zones où l activité acide rétinoïque est effective (objectivée par la production d acide rétinoïque le métabolite actif de la vitamine A ou rétinol). Regardez ainsi au jour embryonnaire E9.5 le massif crâniofacial signalé par une flèche. L'acide rétinoïque est une molécule indispensable au développement, elle peut aussi se révéler un puissant tératogène (c est à dire une substance ou un procédé qui provoque des malformations chez l embryon ou le foetus quand la mère est exposée) affectant en particulier le développement de la face et dupalais. li 2

3 1.2. Coupes frontales de souris E10.5 Foxg1 Cre;ROSA26R Sur ces coupes frontales de souris génétiquement modifiées (par une construction différente nommée Foxg1 Cre;ROSA26R) au jour E10.5 du développement embryonnaire, la coloration bleutée (à la béta galactosidase) est un marqueur, entre autre, des dérivés des crêtes neurales et se retrouve tout autour de la cavité buccale (voir flèche) en particulier dans les arcs pharyngés. 3

4 2. Mise en place de la face 2.1. La semaine 4 Tout commence à la quatrième semaine du développement. L embryon Lembryon mesure entre 2 (début) et 5 (fin) millimètres. Les régions crâniales et cervicales (cou) constituent environ la moitié de la longueur de l embryon. Au début de la 4ème semaine, l embryon est encore rectiligne. Les somites forment des saillies nettement visibles à sa surface (le 1er somite est apparu au 20ème jour). Leur nombre sert à exprimer l âge de l embryon jusqu à la fin de la 4ème semaine qui correspond au stade de développement 28 somites. Le tube neural est fermé en regard des somites mais est ouvert au niveau des neuropores. Les plis limitant céphalique et caudal apparaissent respectivement au 22ème et au 23ème jours. Au 24ème jour, le neuropore crânial se ferme. A ce moment les 2 premiers arcs branchiaux sont visibles. Le cœur constitue une volumineuse saillie sous l embryon. Au jour 26, le neuropore postérieur se ferme. Trois arcs branchiaux sont visibles. Il y a apparition au niveau de l encéphale, des courbures mésencéphalique et cervicale. L ébauche du membre supérieur apparaît, les fossettes auditives (dépression otique) sont visibles. Au jour 28, quatre paires d arcs pharyngés sont visibles ainsi que les bourgeons des membres inférieurs et les placodes ectoblastiques cristalliniennes à l origine du cristallin (développement de l œil). La paroi ventrale est pratiquement achevée. 4

5 2.2. Les semaines 4/5 La face en développement est représentée par la région frontonasale (en vert) et le premier arc pharyngé (en orangé) scindé en bourgeons maxillaires et mandibulaires. Elle est mise en place au cours du deuxième mois par le développement et la fusion de 5 bourgeons : le bourgeon frontal ou frontonasal (en vert), les deux bourgeons maxillaires, les deux bourgeons mandibulaires. 5

6 2.3. La semaine 6 Au cours de la cinquième semaine deux épaississements ectoblastiques ou placodes olfactives ou nasales apparaissent sur les aspects latéraux du bourgeon frontonasal. A la semaine 6 l ectoblaste au centre de chaque placode nasale s invagine pour former une dépression nasale ce qui divise le bord surélevé de la placode en bourgeons nasaux latéraux (externes, en bleu) et médiaux (internes, en jaune). 6

7 2.4. Les semaines 6/7 semaines 7/8 Les extrémités latérales des bourgeons nasaux médiaux rejoignent les extrémités des bourgeons nasaux latéraux. Les bourgeons nasaux latéraux fusionnent avec les bourgeons maxillaires. Ils participent à la formation des ailes du nez. A la semaine 6, les processus nasaux médiaux se développent pour s unir sur la ligne médiane; ils constitueront la partie médiane du nez. A la semaine 7, ces processus nasaux médiaux s étendent vers le bas et les côtés et fusionnent pour donner naissance au processus intermaxillaire. Les extrémités é des bourgeons maxillaires i grandissent pour rencontrer le processus intermaxillaire et s unir à lui. La dépression entre le processus nasal latéral et le bourgeon maxillaire est la gouttière naso lacrymale à l origine du conduit lacrymo nasal qui draine l excès de larme de la conjonctive de l œil vers la cavité nasale. Les parties latérales des bourgeons mandibulaires fusionnent avec les bourgeons maxillaires et constituent la partie inférieure de la joue et limitent l ouverture de la bouche. 7

8 2.5. Visage et nez semaine 7 semaine 10 Voici schématisée l évolution des différents bourgeons et les étapes de formation du nez Les bourgeons nasaux latéraux fusionnent avec les bourgeons maxillaires. Ils participent à la formation des ailes du nez. Les bourgeons nasaux médiaux se développent pour s unir sur la ligne médiane; ils constitueront le dos, la partie moyenne et la pointe du nez. Ces bourgeons nasaux médiaux fusionnés constituent le processus intermaxillaire d où dérivent le palais primaire, la partie antérieure de l arcade dentaire maxillaire i et le philtrum ou partie moyenne de la lèvre supérieure. Le massif latéral de la face à l origine des parties latérales de la lèvre supérieure et de la joue est constitué par la confluence entre les extrémités des bourgeons maxillaires et le processus intermaxillaire. 8

9 2.6. Formation des cavités nasales Quant à la formation de la cavité nasale, les dépressions nasales s invaginent (semaines 5 6) pour former une cavité nasale unique séparée de la cavité buccale par une cloison épaisse l aileron nasal (6ème semaine). Cet aileron s amincit et forme la membrane bucconasale qui disparait pour constituer le choane primitif (semaine 7). Le plancher de la cavité nasale est alors limité par le palais primaire issu du bourgeon intermaxillaire. Pendant que se forme le palais secondaire, le septum nasal médian formé à partir du bourgeon frontonasal et des bourgeons nasaux médiaux s allonge vers le bas pour fusionner avec la face supérieure du palais primaire et ensuite secondaire, séparant les fosses nasales droites et gauches. 9

10 3. Formation et ouverture de la cavité buccale Comment se forme plus spécifiquement la cavité buccale? Lors de la formation du mésoderme (3ème semaine du développement embryonnaire), il persiste deux zones circulaires d accolement de l ectoderme et de l endoderme. La membrane du côté céphalique est appelée membrane buccopharyngée, celle du côté caudal est appelée membrane cloacale. Ces membranes deviendront les 2 extrémités de l'intestin primitif. Alafindu1ermois,l ébauchedelafaceestcentréeparlestomodeum,oucavité buccale primitive, qui est limitée : En haut par l'extrémité du bourgeon frontonasal qui renferme l'extrémité antérieure du tube neural et forme le plafond du stomodeum. Plus tard, la cavité buccale sera limitée dans sa partie supérieure par le palais. Latéralement par les bourgeons maxillaires. En bas par les bourgeons mandibulaires qui ont fusionné dès la quatrième semaine et qui forment le plancher du stomodeum. A l'endroit où ils se rejoignent se trouve sur leur partie inférieure une fissure médiane ventrale qui disparaîtra durant la 5ème semaine pour donner la lèvre inférieure. Les bourgeons mandibulaires sont séparés des bourgeons maxillaires par les sillons intermaxillaires. Au début du 2ème mois, la cavité buccale a l'aspect d'une fente élargie. Au cours du deuxième mois, les portions latérales des bourgeons maxillaires et mandibulaires, jusque là séparées par les sillons intermaxillaires, fusionnent pour former les joues qui délimitent définitivement la cavité buccale. La membrane bucco pharyngée se rompt aux environs du 24ème jour et fait communiquer la cavité buccale primitive avec la partie antérieure (pharyngée) de l'intestin primitif. 10

11 4. Aspects moléculaires du développement de la face 4.1. Nous allons aborder quelques aspects moléculaires du développement de la face en examinant les travaux de Brugmann et collaborateurs. Sur ces vues de différents stades de développement de la face de la souris à gauche et du poulet à droite il est possible de repérer le devenir de structures issues du bourgeon frontonasal et leur participation respective à la formation du museau ou du bec. Les stades précoces du développement sont relativement superposables. Looking different: understanding di diversityit in facial form. Brugmann SA, Kim J, Helms JA. Am J Med Genet A Dec 1;140(23): Reproduit avec la permission de Wiley & Sons, Inc. 11

12 4.2. Si l on s intéresse comme Brugmann et collaborateurs à différentes espèces d oiseaux, à partir de stades précoces identiques (17) et de bourgeons frontonasaux pratiquement similaires, il est possible de générer des morphogenèses et morphologies de la face distinctes spécifiques de l espèce. Les variations morphologiques spécifiques de l espèce sont précédées éédé par l expression différentielle de molécules de signalisation de type facteurs de croissance comme Fgf8 (fibroblast growth factor 8, facteur de croissance des fibroblastes 8) ou Bmp4 (bone morphogenetic protein 4, protéine morphogénétique de l os 4) ou comme shh sonic hedghog. Des différences subtiles dans l expression de ces molécules sont à l origine de la diversité de formes. 12

13 5. Formation du palais Nous allons maintenant aborder plus en détails la formation du palais véritable toit de la cavité buccale et plancher des cavités nasales. Chez les mammifères il participe à l alimentation, la succion/déglutition et la phonation. 13

14 5.1. Palais primaire et secondaire Ce palais se compose de deux parties: le palais primaire en avant du foramen incisif contenant les quatre incisives maxillaires et le palais secondaire subdivisé en palais dur parcouru de reliefs, les rugae, et palais mou ou voile du palais dans sa partie la plus postérieure. Sur le bord postérieur du palais mou se trouve la luette qui lorsque le palais est relâché repose sur la langue. 14

15 5.2. Origine embryologique du palais Rappelons tout d abord l origine embryologique du palais primaire à savoir le bourgeon frontonasal via les bourgeons nasaux médiaux ou internes et le processus intermaxillaire du palais secondaire via le premier arc pharyngé et les bourgeons maxillaires. La formation du palais représente un évènement majeur du développement crâniofacial. Elle résulte de la confluence dans une suture en forme de Y de trois bourgeons: le bourgeon prémaxillaire ou palais primaire dérivant du bourgeon frontonasal et les deux processus ou bourgeons palatins, émanations des bourgeons maxillaires. i Ce processusmorphogénétique é aboutit aucloisonnement du stomodeum, ou cavité buccale primitive, en cavité buccale définitive et fosses nasales. La fusion de ces bourgeons implique une jonction (suture) locale de leurs épithélia de recouvrement suivie de la dispersion de cette barrière épithéliale aboutissant à la continuité du mésenchyme. Des perturbations de ces évènements complexes sont à la base d une des anomalies congénitales les plus fréquentes: les fentes palatines. Ces fentes palatines et/ou labiales peuvent être diagnostiquées in utero ou à la naissance. Une fente sous muqueuse peut être plus difficile à mettre en évidence. 15

16 5.3. Développement du palais secondaire Sur cette coupe histologique frontale de la tête d un embryon de souris du jour E13 du développement il est possible de repérer la langue (L), les cavités nasales (N), les bourgeons dentaires (d) et les bourgeons palatins (bp). A partir des bourgeons maxillaires s individualisent les bourgeons palatins qui se développent verticalement et parallèlement aux faces latérales de la langue. Le gros plan montre que ces bourgeons palatins sont composés d un corps de mésenchyme et recouvert d un épithélium. Cet épithélium peut être divisé en partie nasale (en vert), en épithélium de la future jonction médiane correspondant à l extrémité du bourgeon palatin) (MEE medial edge epithelium en anglais; en rouge) et en épithélium buccal (en bleu). 16

17 Développement du palais secondaire Chronologie La formation du palais qui est très rapide chez la souris soit environ 4 jours s étale de la sixième à la douzième semaine du développement embryonnaire chez l homme. Elle peut être divisée en différents stades: L élévation et la juxtaposition: Les bourgeons palatins (bp) d abord verticaux de part et d autredelalangue(l)sedéveloppent,s élèvent,changentd orientationendevenant horizontaux et viennent au contact sur la ligne médiane. L adhésion: Les deux épithélia de recouvrement des bourgeons palatins (MEE medial edge epithelium) adhèrent, s intriquent et forment l épithélium médian de jonction ou MES (medial epithelial seam en anglais). La dispersion/fusion: pour assurer la fusion et la continuité des mésenchymes, les cellules épithéliales doivent se disperser et disparaître. La chronologie du développement du palais chez l homme est la suivante: Semaine 6&7 Le processus intermaxillaire (processus nasaux médiaux) donne le palais primaire Semaines 8&9 les parois médiales des processus maxillaires produisent les processus palatins verticaux parallèles aux faces latérales de la langue Semaine 9 élévation et fusion sur la ligne médiane, constitution du palais secondaire Fusion du palais primaire et secondaire et séparation des fosses nasales de la cavité buccale. 10 jours environ sont nécessaires pour achever la fusion des bourgeons palatins. La dispersion de l épithélium de jonction est souvent incomplète et est associée à la persistance de restes épithéliaux appelés les perles d Epstein sur la ligne médiane du palais. Cette fusion induit la formation d une structure équivalente à une suture qui restera active jusqu à l âge lâgeadulte. La fusion du palais est terminée à la semaine

18 Dispersion de l épithélium médian de jonction Revenons à cette étape cruciale du développement du palais qu est la dispersion de l épithélium médian. Quatre mécanismes pourraient expliquer la dispersion de la barrière épithéliale: la rétraction/contraction du feuillet épithélial, la migration des cellules épithéliales de la suture en direction nasale ou orale, l apoptose ou la transition épithélio mésenchymateuse ("trans différenciation"). Les résultats de la littérature suggèrent que les quatre mécanismes sont actifs. Des reconstructions tridimensionnelles dans le plan sagittal ont établi que des zones limitées d apoptose apparaissent au sein de la suture épithéliale la divisant en îlots individualisés. Ces îlots semblent disparaître ensuite par transition épithélio mésenchymateuse. Le facteur de croissance Tgf beta3 est indispensable à la dispersion de l épithélium médian de jonction. Son expression est retrouvée dans l épithélium de jonction avant et pendant la fusion. 18

19 Après la fusion Après la fusion s observent les différenciations cellulaires épithéliales et mésenchymateuses en particulier la formation osseuse. 19

20 Eléments osseux du palais secondaire Voici détaillés sur cette figure les éléments osseux du palais à savoir le processus palatin du maxillaire et l os palatin séparés par la suture palatine transverse. La suture palatine médiane séparant les processus palatins est également bien visible. Ce schéma explicite également la correspondance des éléments osseux chez la souris et l homme. 20

21 5.4. Anomalies de développement du palais Les fentes labio FL et/ou palatines FP L'origine embryologique de la fente palatine diffère de celle de la fente labiale mais celles ci ci peuventcoexister. La prévalence des fentes labiales ou labiopalatines varie de 1 sur 500 à 1 sur 2500 naissances, selon l'origine géographique et le groupe ethnique. On distingue donc les FP isolées sans fente labiale de celles associées à une fente labiale ou labio maxillaire. Les FP isolées sans fente labiale représentent % des fentes, soit 1 sur 3300 à 1 sur naissances. On retrouve 20% de formes héréditaires. Les FP associées à une fente labiale représentent 45% des fentes, soit 1 sur 2000 à 5000 naissances. La fente palatine met en communication la cavité buccale avec une seule fosse nasale ou les deux. Environ 70% des fentes labiopalatines sont des anomalies isolées, non syndromiques. 21

22 Etiologie des fentes palatines Génétique L hérédité des fentes est dites polygénique, multifactorielle Syndromique 30% des fentes labiales ou labiopalatines font partie d'environ 300 syndromes malformatifs différents à hérédité mendélienne (1 gène 1 syndrome; dont le syndrome de Van der Woude cité ici en exemple) dans lesquels, le plus souvent, la fente est une anomalie observée parmi d'autres. Dans le syndrome de Van der Woude la fente peut être associée à des puits/fissures des lèvres, des dents manquantes ou agénésies é dentaires. Le gène responsable IRF6 (i (situé sur le bras long du chromosome 1 en 1q32 q41) code pour un facteur de transcription appelé facteur de régulation de l interféron Non syndromique Des mutations de TGF beta3 sont responsables de fente palatine uniquement sans association avec d autres signes cliniques. 22

23 Environnement Etiologies multifactorielles Pour les fentes labiales ou labiopalatines non syndromiques, les causes sont souvent complexes et mal connues, multifactorielles mais elles impliquent à la fois les facteurs génétiques (loci TGF alpha; TGF beta3, RAR alpha) environnementaux et toxiques. En effet, les facteurs environnementaux, tels que l'exposition à des produits tératogènes pendant le premier trimestre de la grossesse (alcool, tabac ou médicaments comme la phénytoine un antiépileptique), peuvent moduler la susceptibilité génétique. 23

24 5.5. Fentes palatines et modèles animaux La souris est un bon modèle d étude des anomalies du développement. L apparition d une fente palatine chez le souriceau nouveau né est léthale. Il existe une susceptibilité particulière aux fentes palatines de la souche de souris C57BL/6 par rapport à la souche CD1. 24

25 5.5. Fentes palatines et modèles animaux Il est possible chez la souris d inactiver un gène d intérêt totalement (knock out) ou de manière conditionnelle (par exemple pour différer dans le temps l inactivation) afin de reproduire le phénotype clinique rencontré chez l homme lorsque le même gène est inactivé. La souris permet ainsi l étude des maladies génétiques de l homme. Les souris mutantes pour le facteur de transcription T box Tbx22 /Y pour les males et Tbx22 / pour les femelles montrent des fentes palatines sous muqueuses (b2, c2) ou complètes (b3, c3) et une ankyloglossie reproduisant ainsi le tableau clinique rencontré chez l homme dans ce contexte particulier de fente palatine liée au chromosome X et ankyloglossie. Le frein de la langue est une mince membrane qui relie sa face inférieure au plancher de la bouche. L'ankyloglossie est une malformation de ce frein lingual, trop court ou trop rigide, qui entraîne un déficit de mobilité de la langue. Notez sur l image de microscopie électronique à balayage et les coupes histologiques frontales sériées au jour 16.5 du développement embryonnaire l absence de fusion du palais secondaire en zone antérieure (a) et postérieure (d) chez la souris Tgf beta 3 / (c est à dire après inactivation complète du gène). 25

26 5.6. Culture organotypique Il est également possible de cultiver en boîte de Petri, sur un milieu chimiquement défini, des bourgeons palatins des souris disséqués avant la fusion au jour 13 du développement embryonnaire et d observer la fusion in vitro après deux jours de culture. 26

27 FP artificielle Eloignement des bourgeons palatins en culture Dans ce système de culture il est possible de créer une fente palatine artificielle mécaniquement en éloignant les bourgeons palatins. Chez les contrôles, la fusion intervient environ 2 jours après le début de mise en culture de bourgeons palatins prélevés à E13.5. Ces explants sont cultivés pour 3, 5 et 7 jours après la date de fusion. 27

28 Fusion empêchée chimiquement in vitro eninterférantaveclasynthèse protéique Il est également possible de traiter les explants avec des oligonucléotides antisens dirigés contre Tgf beta Oligonucleotides antisens le principe Comment cela fonctionne t il? La séquence oligonucléotidique antisens, complémentaire d une séquence spécifique de l ARN messager, se lie à cette dernière et inhibe sa traduction en la protéine correspondante. Dans notre cas il n existe plus de Tgf beta3. La séquence sens est utilisée comme contrôle car elle ne doit pas perturber latraduction. 28

29 FP en culture après traitement par oligonucléotides antisens Tgf beta3 En traitant les explants avec des oligonucléotides antisens dirigés contre Tgf beta 3, les bourgeons adhèrent mais ne fusionnent pas: l épithélium médian persiste. Il existe donc une fente palatine. Dans les conditions de culture témoin ou contrôle ou en présence d'oligonucléotides sens la fusion des bourgeons palatins s effectue normalement in vitro. 29

30 Efficacité et contraintes de temps des Oligonucléotides antisens Tgfb3 Dans nos expériences de culture de bourgeons palatins, le traitement avec les oligonucléotides antisens doit être commencé dès le jour embryonnaire E13 et poursuivi 2 jours après le jour présumé de fusion pour bloquer celle ci. 30

31 jours après la fusion Sur des coupes histologiques de bourgeons palatins traités par antisens Tgfbeta3 on remarque bien la persistance de la ligne épithéliale médiane et ceci même 3 jours après la date de fusion. Notez la disparition de cette ligne épithéliale médiane lorsque les bourgeons sont traités avec des oligonucléotides sens. 31

32 6. Références A titre informatif, je vous propose des références ayant servi de base à la construction de ce cours. 32

33 6.1. Références Internet Les sites Internet vous permettront d approfondir et de tester vos connaissances. 33

Chapitre 9 : Formation du crâne et de la face, du palais et des fosses nasales Table des matières

Chapitre 9 : Formation du crâne et de la face, du palais et des fosses nasales Table des matières Chapitre 9 : Formation du crâne et de la face, du palais et des fosses nasales Table des matières 2014 Introduction 0 1. DÉVELOPPEMENT DU CRÂNE 0 1.1. Le neurocrâne 0 1.2. Le viscérocrâne 0 2. FORMATION

Plus en détail

Les premières étapes du développement embryonnaire. Leçons d embryologie humaine J.Poirier, M Catala, I Poirier, J Baudet 4 Ed Maloine

Les premières étapes du développement embryonnaire. Leçons d embryologie humaine J.Poirier, M Catala, I Poirier, J Baudet 4 Ed Maloine Les premières étapes du développement embryonnaire Leçons d embryologie humaine J.Poirier, M Catala, I Poirier, J Baudet 4 Ed Maloine - 2005 I. La fécondation 1. Les étapes préalables à la fécondation

Plus en détail

Les premières étapes du développement embryonnaire. Leçons d embryologie humaine J.Poirier, M Catala, I Poirier, J Baudet 4 Ed Maloine

Les premières étapes du développement embryonnaire. Leçons d embryologie humaine J.Poirier, M Catala, I Poirier, J Baudet 4 Ed Maloine Les premières étapes du développement embryonnaire Leçons d embryologie humaine J.Poirier, M Catala, I Poirier, J Baudet 4 Ed Maloine - 2005 I. La fécondation 1. Les étapes préalables à la fécondation

Plus en détail

Organogenèse : Le développement du système urinaire

Organogenèse : Le développement du système urinaire Organogenèse : Le développement du système urinaire I. Le développement de trois appareils rénaux successifs 1. Le devenir du cordon néphrogène 2. Le développement du pronéphros 3. La mise en place du

Plus en détail

LA QUATRIÈME SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT

LA QUATRIÈME SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2009-2010 Première Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: LA QUATRIÈME SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT Pr. Ag. ELGHEZAL Hatem I

Plus en détail

LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : Gastrulation et embryon tridermique

LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : Gastrulation et embryon tridermique UE 2 : La cellule et les tissus LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : Gastrulation et embryon tridermique UFR Sciences Médicales - PACES ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 ENSEIGNANT : Professeur M.L. MARTIN NEGRIER

Plus en détail

REGIONS, VASCULARISATION ET INNERVATION DE LA TETE ET DU COU

REGIONS, VASCULARISATION ET INNERVATION DE LA TETE ET DU COU REGIONS, VASCULARISATION ET INNERVATION DE LA TETE ET DU COU I) Les régions du crâne. Le crâne peut être divisé en 2 parties : - La cavité crânienne contenant l encéphale. - Les 4 régions pariétales. 1.

Plus en détail

ED2 UE2 PACES BDR Embryologie QCM ED2

ED2 UE2 PACES BDR Embryologie QCM ED2 QCM ED2 1. La deuxième semaine du développement A. L ovo-implantation dans l espèce humaine se fait par le pôle embryonnaire de l œuf B. L ovo-implantation normale se fait le plus souvent au niveau de

Plus en détail

N 46. Développement buccodentaire et anomalies

N 46. Développement buccodentaire et anomalies N 46. Développement buccodentaire et anomalies Dépister les anomalies du développement maxillo-facial et prévenir les maladies bucco-dentaires fréquentes de l enfant. 8 ITEM N 46 Questions de cours 1.

Plus en détail

L Odontogenèse Aspects morphologiques

L Odontogenèse Aspects morphologiques Morphogenèse Cranio-faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2015-2016 L Odontogenèse Aspects morphologiques Dr NB THEBAUD Maître de Conférences

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

Les régions de la tête

Les régions de la tête Ostéologie du crâne Les régions de la tête La tête est divisée en 2 parties: composé des os du crâne. - Le neurocrâne abritant l encéphale -Le viscérocrâne constitué des os de la face formant le massif

Plus en détail

Formation du squelette crânio-facial

Formation du squelette crânio-facial Formation du squelette crânio-facial I- Origine des différents éléments de la face Au 21ème jour, le mésoderme se différencie en 4 masses, qui se séparent en trois bandes longitudinales : o Le mésoderme

Plus en détail

LA FACE OSSEUSE. Deux sont impairs : - La mandibule : - Le vomer : étage supérieur de la face. Participe à la cloison osseuse des fosses nasales.

LA FACE OSSEUSE. Deux sont impairs : - La mandibule : - Le vomer : étage supérieur de la face. Participe à la cloison osseuse des fosses nasales. LA FACE OSSEUSE I) INTRODUCTION Elle est formée de 13 os fixes soudés entre eux et au crâne et d un seul os mobile (mandibule) Les os fixes sont pairs et symétriques (sauf 1) - Les os maxillaires, - Les

Plus en détail

ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR. fifi_20

ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR. fifi_20 ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR fifi_20 Le maxillaire est un os pair de la face. Il s articule s avec tous les autres os de la face. Il est situé au dessus de la cavité buccale,, au dessous des cavités

Plus en détail

Chapitre 5 : Quatrième semaine de développement Table des matières

Chapitre 5 : Quatrième semaine de développement Table des matières Chapitre 5 : Quatrième semaine de développement Table des matières 2014 Introduction 0 1. LA DÉLIMITATION DE L'EMBRYON 0 1.1. Dans le sens transversal 0 1.2. Dans le sens longitudinal 0 1.3. L augmentation

Plus en détail

Quatrième semaine du développement embryonnaire

Quatrième semaine du développement embryonnaire C.B.M. Dergana Première année Médecine et Chirurgie Dentaire Quatrième semaine du développement embryonnaire 1 Délimitation de l embryon par rapport à ses annexes 2 Etranglement du lécithocèle secondaire

Plus en détail

Cours d Embryologie Générale PCEM 1

Cours d Embryologie Générale PCEM 1 1 UNIVERSITE DE SFAX ANNEE UNIVERSITAIRE Faculté De Médecine 2004-2005 Laboratoire d Histologie Cours d Embryologie Générale PCEM 1 TROISIEME ET QUATRIEME SEMAINES DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE Préparé

Plus en détail

EMBRYOLOGIE DU REIN I. PRONEPHROS

EMBRYOLOGIE DU REIN I. PRONEPHROS EMBRYOLOGIE DU REIN RAPPEL : Au cours du développement de l embryon, le mésoblaste intra-embryonnaire (apparu { J16) s est «différencié» en 3 zones : La zone accolée { l axe de l embryon Zone Para-Axiale,

Plus en détail

Chapitre 3 : Mise en place de la face et de la cavité buccale

Chapitre 3 : Mise en place de la face et de la cavité buccale Morphogenèse crâniofaciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2012 2013 Chapitre 3 : Mise en place de la face et de la cavité buccale Dr Agnès BLOCH

Plus en détail

Première année Médecine et Chirurgie Dentaire. 1 Formation de la ligne primitive et du nœud de Hensen 2 Mise en place du chordo-mésoblaste

Première année Médecine et Chirurgie Dentaire. 1 Formation de la ligne primitive et du nœud de Hensen 2 Mise en place du chordo-mésoblaste C.B.M. Dergana Première année Médecine et Chirurgie Dentaire 1 Formation de la ligne primitive et du nœud de Hensen 2 Mise en place du chordo-mésoblaste 2 1 Mise en place du mésoblaste intra-embryonnaire

Plus en détail

3) Développement du processus chordal

3) Développement du processus chordal HBDD 4 CHAPITRE 1 (2ème partie) D18 3) Développement du processus chordal *Petite vidéo sur le DVD* Cette vidéo va être consacrée à la mise en place du processus chordal. Vous avez à gauche une coupe sagittale

Plus en détail

Embryologie et Croissance Normale! du Genou

Embryologie et Croissance Normale! du Genou Embryologie et Croissance Normale! du Genou 5ème cours national DESC chirurgie infantile, 17-19 Mars 2014 Paris Antoine Hamel, LGeffroy Laboratoire d Anatomie, Faculté de Médecine, Université de Nantes

Plus en détail

INTRODUCTION. UE 2 Embryologie INTRODUCTION (2) La délimitation. Embryon tridermique «plat» Un «cylindre clos» 4è semaine de développement

INTRODUCTION. UE 2 Embryologie INTRODUCTION (2) La délimitation. Embryon tridermique «plat» Un «cylindre clos» 4è semaine de développement UE 2 Embryologie SEANCE n 3 4è semaine de développement INTRODUCTION Embryon tridermique «plat» Un «cylindre clos» DELIMITATION 01/12/10 UE 2 (Embryologie) séance n 3 1 UE 2 (Embryologie) séance n 3 2

Plus en détail

L adaptation au vol des Chauves-souris. Compétences :I, R4 (synthèse) Travail : binôme Temps : 40 min

L adaptation au vol des Chauves-souris. Compétences :I, R4 (synthèse) Travail : binôme Temps : 40 min 1.2 ACTIVITE 2 L adaptation au vol des Chauves-souris Compétences :I, R4 (synthèse) Travail : binôme Temps : 40 min TS L'ordre des chiroptères regroupe des mammifères volants, communément appelés chauves-souris.

Plus en détail

Indexation du cours LV304 (cocher la case qui convient)

Indexation du cours LV304 (cocher la case qui convient) Indexation du cours LV304 (cocher la case qui convient) Plan de cours /chapitre d'apprentissage de contenu 1-Introduction au modèle amphibien :Xenopus laevis 1.1-Notions fondamentales 1.1.2 Le programme

Plus en détail

Origine et devenir des crêtes neurales

Origine et devenir des crêtes neurales Origine et devenir des crêtes neurales Introduction Les cellules des crêtes neurales (= CCNs) sont à l origine d un essaimage cellulaire a travers tout l embryon et se fixent sur des zones de différenciation

Plus en détail

ANATOMIE DE LA REGION LINGUALE

ANATOMIE DE LA REGION LINGUALE ANATOMIE DE LA REGION LINGUALE I) INTRODUCTION 1. Généralités La langue est un organe musculaire et muqueux, ovalaire, qui repose sur le plancher lingual. Elle est formée d un squelette ostéo-fibreux (os

Plus en détail

II/ La mise en place de plans d organisation au cours du développement embryonnaire.

II/ La mise en place de plans d organisation au cours du développement embryonnaire. II/ La mise en place de plans d organisation au cours du développement embryonnaire. 1) Le cycle de développement. Cycle de développement chez l Homme. Croissance Juvénile Développement embryonnaire Mitoses

Plus en détail

Embryologie: définition. Embryologie = évolution de l être vivant depuis la fusion des gamètes parentaux

Embryologie: définition. Embryologie = évolution de l être vivant depuis la fusion des gamètes parentaux Embryologie: définition Embryologie = évolution de l être vivant depuis la fusion des gamètes parentaux jusqu au stade adulte. Embryologie humaine Embryologie humaine progresse essentiellement de la fécondation

Plus en détail

Chapitre 12 : Développement de l'appareil respiratoire Table des matières

Chapitre 12 : Développement de l'appareil respiratoire Table des matières Chapitre 12 : Développement de l'appareil respiratoire Table des matières 2014 Introduction 0 1. FORMATION DES VOIES AERIENNES 0 1.1. Le diverticule respiratoire 0 1.2. Les bourgeons bronchiques 0 1.3.

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE DE TÊTE ET COU 15 QCMs - 20 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos de l'ethmoide : A. La lame

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis. Ostéologie. Colonne vertébrale

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis. Ostéologie. Colonne vertébrale Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Pr. Slah-Eddine GHANNOUCHI Pr. Ag. Lassaad BEN REGAYA Dr Khaled MAAREF Dr Nader NAOUAR

Plus en détail

II.1.- En présence d'activine la calotte animale donne des tissus caractérisant le mésoderme ventral et que le FGF donne des tissus caractérisant le m

II.1.- En présence d'activine la calotte animale donne des tissus caractérisant le mésoderme ventral et que le FGF donne des tissus caractérisant le m Corrigé du DS n 9 10 0 I.- L'induction de cellules correspond à l'acquisition de leur détermination par l'intervention de signaux en provenance d'autres cellules qui sont les cellules inductrices. La détermination

Plus en détail

LA QUATRIEME SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE

LA QUATRIEME SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE LA QUATRIEME SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE Introduction La quatrième semaine du développement est caractérisée par la délimitation de l embryon et le début de l organogenèse. Elle est comprise

Plus en détail

L1, UE BIO 110, année 2004/2005 TD: Modèles du développement animal. Etude de l embryogenèse Proposé par Stefan Nonchev

L1, UE BIO 110, année 2004/2005 TD: Modèles du développement animal. Etude de l embryogenèse Proposé par Stefan Nonchev L1, UE BIO 110, année 2004/2005 TD: Modèles du développement animal. Etude de l embryogenèse Proposé par Stefan Nonchev Exercice 1. Observez et comparez le cycle de vie de la Drosophile à celui du Xénope.

Plus en détail

Embryologie du Diaphragme

Embryologie du Diaphragme Embryologie du Diaphragme Étymologie Thorax : du grec cuirasse poitrine Diaphragme : du grec dia : à travers, pendant, par, au moyen de, grâce à phragma : cloture barrière Phrénique : du grec : cœur sentiment

Plus en détail

Squelette de la face. Dr MOUALEK S

Squelette de la face. Dr MOUALEK S Squelette de la face Dr MOUALEK S. 2016-2017 Les os de la face 14 os 2 impairs Vomer Mandibule 6 pairs Maxillaire sup, Cornet sup, Palatin, Os malaire, Os nasal, Os lacrymal Vomer Os unique et médian,

Plus en détail

ITH 12 F3 PARTIE 1 : EMBRYOLOGIE NOTIONS D EMBRYOLOGIE L embryologie est l étude du développement d un organisme depuis l oeuf fécondé (zygote) jusqu

ITH 12 F3 PARTIE 1 : EMBRYOLOGIE NOTIONS D EMBRYOLOGIE L embryologie est l étude du développement d un organisme depuis l oeuf fécondé (zygote) jusqu ITH 12 F3 PARTIE 1 : EMBRYOLOGIE NOTIONS D EMBRYOLOGIE L embryologie est l étude du développement d un organisme depuis l oeuf fécondé (zygote) jusqu à l état adulte: c est l Ontogénie. Selon Darwin, l

Plus en détail

LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT :

LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : UE 2 : La cellule et les tissus LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : Gastrulation et embryon tridermique PACES ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013 ENSEIGNANT : Docteur M.L. MARTIN NEGRIER La gastrulation, l embryon

Plus en détail

Le nerf trijumeau un «maquillage» g. sensitif du visage

Le nerf trijumeau un «maquillage» g. sensitif du visage Le nerf trijumeau un «maquillage» g sensitif du visage Introduction Tronc du nerf Nerf ophtalmique (V1) Nerf maxillaire (V2) Nerf mandibulaire (V3) Anatomie fonctionnelle Ou: 5 ème paire crânienne = nerf

Plus en détail

Cours 11 - Tête et cou: massif facial et cavités de la face Pr Vitte

Cours 11 - Tête et cou: massif facial et cavités de la face Pr Vitte Anatomie Cours 11 - Tête et cou: massif facial et cavités de la face Pr Vitte I. La cavité orbitale A. La paroi supérieure B. La paroi inférieure C. La paroi latérale D. La paroi médiale E. Les foramens

Plus en détail

Chapitre 5 : La neurulation achève la mise en place du plan d organisation primaire de l embryon

Chapitre 5 : La neurulation achève la mise en place du plan d organisation primaire de l embryon Chapitre 5 : La neurulation achève la mise en place du plan d organisation primaire de l embryon 1) la neurulation met en place un tube dans la région dorsale de l embryon 2) mécanismes cellulaires et

Plus en détail

Introduction : Embryologie humaine le site

Introduction : Embryologie humaine le site Introduction : Embryologie humaine le site http://www.fmp-usmba.ac.ma Introduction : Période embryonnaire : période fondamentale durée : 8 semaines Fécondation Zygote UE2A Human Embryo Carnegie Stage 12

Plus en détail

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se Elle comprend plusieurs phases: 1/ la phase d initiation : au cours de cette phase sont déterminées

Plus en détail

La recherche de lien de parentés parmi les Vertébrés. I. Tous les être vivants ont des caractéristiques communes

La recherche de lien de parentés parmi les Vertébrés. I. Tous les être vivants ont des caractéristiques communes Parenté entre les êtres vivants fossiles et actuels Phylogénèse Evolution La recherche de lien de parentés parmi les Vertébrés Voir feuille de révision. Introduction Le vivant : procaryotes (bactéries)+

Plus en détail

PLAN DU COURS Définition Constitution-le tube digestif -Les glandes annexes annee chirurgie dentaire 2

PLAN DU COURS Définition Constitution-le tube digestif -Les glandes annexes annee chirurgie dentaire 2 APPAREIL DIGESTIF annee chirurgie dentaire 1 PLAN DU COURS Définition Constitution-le tube digestif -Les glandes annexes annee chirurgie dentaire 2 Définition annee chirurgie dentaire 3 L appareil digestif

Plus en détail

Chapitre 7 : 3ième semaine de développement embryonnaire : gastrulation, embryon tridermique

Chapitre 7 : 3ième semaine de développement embryonnaire : gastrulation, embryon tridermique Chapitre 7 : 3ième semaine de développement embryonnaire : gastrulation, embryon tridermique Introduction : Grace au phénomène de gastrulation, cet embryon va devenir un embryon tridermique (3 feuillets

Plus en détail

Chapitre 2 : Anatomie de la cavité buccale. Professeur Olivier PALOMBI

Chapitre 2 : Anatomie de la cavité buccale. Professeur Olivier PALOMBI UE Odontologie hapitre 2 : Anatomie de la cavité buccale Professeur Olivier PALOMBI Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Philtrum Lèvre sup. Palais

Plus en détail

SUJET Et Correction COLLE EN LIGNE

SUJET Et Correction COLLE EN LIGNE SUJET Et Correction COLLE EN LIGNE UE2 HISTOLOGIE EMBRYOLOGIE SUJET QCM 1 : Parmi les propositions suivantes concernant l ossification endochondrale, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s)? : A. Elle

Plus en détail

Les Voies Aériennes (Aérifères) Supérieures

Les Voies Aériennes (Aérifères) Supérieures Les Voies Aériennes (Aérifères) Supérieures Les voies aérifères, sont les cavités et les conduits, que parcoure l air inspiré, depuis les narines et la bouche, jusqu aux alvéoles pulmonaires, siège des

Plus en détail

Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien

Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien M. Boujlel, E. Menif, Y. Arous, K. Nouira, O. Azaiz, M. Ben Messaoud, E. Hamaid, I. Turki, S. Sahtout*,

Plus en détail

Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN

Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN 1 Reproduction conforme de la cellule et réplication de l résumés de cours Vous avez vu en classe de seconde qu au sein du règne vivant, il existe une grande unité (, cellules, voies métaboliques semblables

Plus en détail

L embryogenèse: clé pour comprendre les cellules souches

L embryogenèse: clé pour comprendre les cellules souches Module 1-2 L embryogenèse: clé pour comprendre les cellules souches Lorsqu un ovocyte fécondé (zygote) se divise et devient un embryon constitué de nombreuses cellules qui se réorganisent, se spécialisent

Plus en détail

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page 1 of 8 O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page n 1 / 2 1) Sélectionnez l'enchaînement correct qui classe les tissus dentaires du plus au moins minéralisé : L'émail - le cément - la

Plus en détail

La Quatrième semaine du développement embryonnaire

La Quatrième semaine du développement embryonnaire La Quatrième semaine du développement embryonnaire Introduction C est pendant cette semaine que l embryon va prendre forme. L organogénèse a déjà commencé pendant la 3 e semaine et va perdurer jusqu à

Plus en détail

Tutorat Anatomie n 1. Correction

Tutorat Anatomie n 1. Correction Tutorat Anatomie n 1 Correction 1) BDE A/ Faux. Les segments lombaires et sacro-coccygien comprennent moins de vertèbres que le segment cervical. C/ Faux. L empilement des foramens vertébraux de chaque

Plus en détail

Du sexe génétique au sexe phénotypique

Du sexe génétique au sexe phénotypique 1 CHAPITRE E Du sexe génétique au sexe phénotypique 2 A la naissance, le bébé, garçon ou fille, possède un appareil génital différencié qui deviendra fonctionnel au moment de la puberté. On sait, depuis

Plus en détail

- CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants

- CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants - CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants CHAPITRE 1A2 : DIVERSIFICATION GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DES ETRES VIVANTS LES ACQUIS A MAITRISER POUR BIEN ABORDER LE THEME

Plus en détail

PREMIERE SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE: SEGMENTATION ET BLASTULATION

PREMIERE SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE: SEGMENTATION ET BLASTULATION PREMIERE SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE: SEGMENTATION ET BLASTULATION Manuel MARK, Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire Université Louis Pasteur et Hôpital Universitaire

Plus en détail

Acide folique Acide folique,

Acide folique Acide folique, Acide folique, Spina bifida et fente palatine. Réflexions personnelles. Cet article doit être considéré comme une interrogation personnelle sur le rôle que pourrait jouer ce folate ou acide folique vis-à-vis

Plus en détail

Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial

Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial 0.Amriss, N.Moussali, N.Elbenna, A.Gharbi, A.abdelouafi Service de Radiologie 20 Aout CHU IBN ROCHD. Casablanca. Maroc Introduction Le massif facial

Plus en détail

Introduction à l anatomie

Introduction à l anatomie Introduction à l anatomie Définition Du grec «tomein» qui signifie «couper» et «ana» qui signifie «de bas en haut», l anatomie sous-entend la dissection. Cette dissection est le premier pas de l observation

Plus en détail

Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse

Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse 1. Introduction 2. Le calendrier du développement 3. La période embryonnaire 4. La période foetale 5. Le devenir des feuillets embryonnaires Les dérivées

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS 2 PREFACE 3 AVANT-PROPOS 5 CHAPITRE I. L'ETRE - L'INDIVIDU - L'INDIVIDUATION 7

TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS 2 PREFACE 3 AVANT-PROPOS 5 CHAPITRE I. L'ETRE - L'INDIVIDU - L'INDIVIDUATION 7 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS 2 PREFACE 3 AVANT-PROPOS 5 CHAPITRE I. L'ETRE - L'INDIVIDU - L'INDIVIDUATION 7 CHAPITRE II. LES DOMAINES DE L'EMBRYOLOGIE : LES TECHNIQUES D'ETUDES ET LES SYSTEMES DE REFERENCE

Plus en détail

REGIONS ANATOMIQUES SUPERFICIELLES DU VISAGE : ZONES A RISQUE. Dr Bernadette Pasquini

REGIONS ANATOMIQUES SUPERFICIELLES DU VISAGE : ZONES A RISQUE. Dr Bernadette Pasquini REGIONS ANATOMIQUES SUPERFICIELLES DU VISAGE : ZONES A RISQUE Dr Bernadette Pasquini Vascularisation faite par: Artère faciale : branche de la CE Artère temporale superficielle : branche terminale de

Plus en détail

Chapitre 2 Le développement d un organisme animal

Chapitre 2 Le développement d un organisme animal Partie IA - Le Biologie - Partie II - L organisme : un système en interaction avec son environnement Partie IID - Ontogenèse et reproduction Chapitre 2 Le développement d un organisme animal 2. La gastrulation

Plus en détail

UE 11 CYTOGENESE ET HISTOGENESE DANS LE SYSTEME NERVEUX

UE 11 CYTOGENESE ET HISTOGENESE DANS LE SYSTEME NERVEUX UNIVERSITE DE BORDEAUX UFR MEDICALE UE 11 CYTOGENESE ET HISTOGENESE DANS LE SYSTEME NERVEUX ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 ENSEIGNANT : Professeur B.BLOCH Plan du cours Rappels sur la neurulation Cytogenèse

Plus en détail

Dr. M LAURENTJOYE, Dr B. ELLA, Pr P. CAIX

Dr. M LAURENTJOYE, Dr B. ELLA, Pr P. CAIX Dr. M LAURENTJOYE, Dr B. ELLA, Pr P. CAIX COURS DATES HEURES ENSEIGNANTS Ostéologie tête et cou 29/02/2012 8h00 à 10h00 Dr Laurentjoye Arthrologie tête et cou, Rachis cervical 14/03/2012 8h00 à 9h00 9h00

Plus en détail

UNITÉ ET DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS

UNITÉ ET DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS 13H conseillées : 8H00, TP1, TP2, TP3, TP4, CNT1, CNT2 3e_svt_chp_01_Unité et diversité des êtres humains.doc 1/8 PARTIE A UNITÉ ET DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS Livre p. 8 et 9 3e_svt_chp_01_Unité et diversité

Plus en détail

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES LES INCISIVES Monoradiculées à racine conique Face proximale : couronne cunéiforme avec 2/3 occlusaux aplatis dans le sens vestibulolingual. Bord libre : occlusal à grand axe mésio-distal, divisé à l éruption

Plus en détail

Séance Tutorat numéro 1 -

Séance Tutorat numéro 1 - Séance Tutorat numéro 1 - Haploïdie -> Diploïdie = formation du zygote (cellule œuf diploïde 2n) à partir de la fusion des gamètes du père (spz n) et de la mère (ovule n) Détermination du sexe chromosomique

Plus en détail

L os coxal PLAN : I-INTRODUCTION. II-ANATOMIE DESCRIPTIVE. A. FACE LATERALE. B. FACE MEDIALE. C. LES BORDS.

L os coxal PLAN : I-INTRODUCTION. II-ANATOMIE DESCRIPTIVE. A. FACE LATERALE. B. FACE MEDIALE. C. LES BORDS. Université de Constantine 3 Faculté de médecine Belkacem Bensmain CHU de Constantine Laboratoire d anatomie humaine Médecin chef :Pr Boulacel A. Polycopie pour les étudiants de première année de médecine

Plus en détail

De l œuf cylindre à la mise en place du système nerveux. L endoderme viscéral antérieur est un organisateur

De l œuf cylindre à la mise en place du système nerveux. L endoderme viscéral antérieur est un organisateur De l œuf cylindre à la mise en place du système nerveux Aspects anatomiques Aspects cellulaires L endoderme viscéral antérieur est un organisateur Le nœud est un organisateur La mise en place du cerveau

Plus en détail

Exercices : Cellule, ADN et division cellulaire

Exercices : Cellule, ADN et division cellulaire Nom : CORRIGÉ Date : Groupe : 32 33 Exercices : Cellule, ADN et division cellulaire 1. Qu est-ce qu un gène? C est un segment d ADN qui contient l information génétique nécessaire pour accomplie une tâche

Plus en détail

La cavité orale. Configuration générale de la cavité orale

La cavité orale. Configuration générale de la cavité orale La cavité orale Configuration générale de la cavité orale La cavité orale représente : - Le 1/3 antérieur de la face = Région orofaciale (SMAS) - Eléments issus du 1 er arc branchial : 4 Muscles masticateurs

Plus en détail

I. La segmentation. Segmentation et gastrulation. - La migration : Dr Anahory et Hamamah

I. La segmentation. Segmentation et gastrulation. - La migration : Dr Anahory et Hamamah I. La segmentation Segmentation et gastrulation Dr Anahory et Hamamah - La migration : possible grâce aux battement des cils tubaires. Le long de la trompe utérine jusque quand l utérus. Pendant environ

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

SÉANCE 1 ATC. Cavités cranio-faciales - Articulation temporomandibulaire

SÉANCE 1 ATC. Cavités cranio-faciales - Articulation temporomandibulaire SÉANCE 1 ATC Cavités cranio-faciales - Articulation temporomandibulaire QCM n 1 : Concernant les généralités sur les cavités orbitaires. Choisir la ou les proposition(s) exacte(s). A. Les axes des cavités

Plus en détail

QCM. Niveau Première S. Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN

QCM. Niveau Première S. Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN QCM Niveau Première S Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes. Répondez

Plus en détail

Chapitre 1 La recherche de parentés chez les Vertébrés. L établissement de phylogénies. I Critères de comparaison. A Données embryologiques

Chapitre 1 La recherche de parentés chez les Vertébrés. L établissement de phylogénies. I Critères de comparaison. A Données embryologiques Chapitre 1 La recherche de parentés chez les Vertébrés. L établissement de phylogénies. Les êtres vivants, très diversifiés, partagent pourtant des propriétés communes : - une structure cellulaire - un

Plus en détail

CHAPITRE VII LA FACE, LA CAVITE BUCCALE ET LE PHARYNX

CHAPITRE VII LA FACE, LA CAVITE BUCCALE ET LE PHARYNX CHAPITRE VII LA FACE, LA CAVITE BUCCALE ET LE PHARYNX 7.1. Formation de la face Les parties supérieures de la face proviennent de bourgeons mésenchymateux qui apparaissent à l'extrémité crâniale de l'embryon.

Plus en détail

Chap 5 thème 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET SA CONTRIBUTION A LA DIVERSITE GENETIQUE

Chap 5 thème 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET SA CONTRIBUTION A LA DIVERSITE GENETIQUE Partie II thème 1 GENETIQUE ET EVOLUTION Restitution des acquis Présentation des chapitres Chap 5 thème 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET SA CONTRIBUTION A LA DIVERSITE GENETIQUE Restitution des acquis communiquer

Plus en détail

Professeur Pierre-Simon JOUK

Professeur Pierre-Simon JOUK Histologie Biologie du développement Biologie du développement Chapitre 3 : La mise en place du système nerveux périphérique Professeur Pierre-Simon JOUK MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine

Plus en détail

ORGANOGENESE: DERIVES DE L'ENDODERME (cours 8)

ORGANOGENESE: DERIVES DE L'ENDODERME (cours 8) ORGANOGENESE: DERIVES DE L'ENDODERME (cours 8) Les dérivés de l'endoderme sont les suivants: - épithélium tapissant le tube digestif: bouche et structures associées, oropharynx, oesophage, estomac, petit

Plus en détail

Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires

Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires INCISIVES MAXILLAIRES INCISIVES MANDIBULAIRES Couronnes plus larges mésio-distalement Couronnes moins symétriques Angles incisifs M et D plus arrondis

Plus en détail

CELLULES SOUCHES. I - Différents types des cellules souches. II - Définition et caractéristiques

CELLULES SOUCHES. I - Différents types des cellules souches. II - Définition et caractéristiques CELLULES SOUCHES I - Différents types des cellules souches Cellules souches embryonnaires (ES) Cellules souches Somatiques (adulte) (CSA) Cellules souches Germinales (GSC) Cellules souches cancéreuses

Plus en détail

Le développement de l embryon humain: 3 ème semaine

Le développement de l embryon humain: 3 ème semaine Le développement de l embryon humain: 3 ème semaine Avertissement : les images de ce cours ne sont pas celles de la prof, elles sont là pour vous aider à visualiser les différentes étapes et bien comprendre

Plus en détail

CELLULE, ADN ET UNITE DU VIVANT

CELLULE, ADN ET UNITE DU VIVANT CELLULE, ADN ET UNITE DU VIVANT CHAPITRE 4 : MISE EN PLACE DU PLAN D ORGANISATION ET PROGRAMME GENETIQUE Rappel chapitre 1 : Les vertébrés présentent un plan d'organisation commun : plan de symétrie bilatérale,

Plus en détail

THEME 5 : PROCREATION. Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE

THEME 5 : PROCREATION. Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE THEME 5 : PROCREATION Leçon 1 : DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE 1. L appareil génital indifférencié 2. Le contrôle génétique de la différenciation des gonades 2.1.-Acquisition du sexe gonadique

Plus en détail

Dr Zenasni. - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN- ANNEE UNIVERSITAIRE LA MOELLE EPINIERE

Dr Zenasni. - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN- ANNEE UNIVERSITAIRE LA MOELLE EPINIERE Dr Zenasni. - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN- ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 LA MOELLE EPINIERE I. DEFINITION : La moelle épinière est la partie caudale du système nerveux central; contenue dans le

Plus en détail

Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales

Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Le principal problème dentaire concerne la dysharmonie maxillo-dentaire (rapports entre la taille des dents et celle du maxillaire).

Plus en détail

HISTOLOGIE DE L APPAREIL DIGESTIF UE APPAREIL DIGESTIF. Dr A Gros, U1053, Pr Merlio

HISTOLOGIE DE L APPAREIL DIGESTIF UE APPAREIL DIGESTIF. Dr A Gros, U1053, Pr Merlio HISTOLOGIE DE L APPAREIL DIGESTIF UE APPAREIL DIGESTIF 2016-2017 Dr A Gros, U1053, Pr Merlio audrey.gros@chu-bordeaux.fr L APPAREIL DIGESTIF I. Développement de l appareil digestif II. Histologie de l

Plus en détail

Buts Localiser les régions anatomiques du corps Utiliser la terminologie adéquate en anatomie, position, orientation, plan et coup

Buts Localiser les régions anatomiques du corps Utiliser la terminologie adéquate en anatomie, position, orientation, plan et coup ANATOMIE Buts Localiser les régions anatomiques du corps Utiliser la terminologie adéquate en anatomie, position, orientation, plan et coup Matériel Volume de référence (pages 11 à 18) Mannequin À voir

Plus en détail

REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. (3 ème Leçon)

REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. (3 ème Leçon) REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS (3 ème Leçon) Pré-re qu is L accès aux notions essentielles de génétique a été préparé à l école primaire et dans les classes précédentes (espèces, fécondation

Plus en détail

Kystes, fistules et chondromes congénitaux de la tête. G Captier M Bigorre Unité de Chirurgie Plastique Pédiatrique CHU Lapeyronie Montpellier

Kystes, fistules et chondromes congénitaux de la tête. G Captier M Bigorre Unité de Chirurgie Plastique Pédiatrique CHU Lapeyronie Montpellier Kystes, fistules et chondromes congénitaux de la tête G Captier M Bigorre Unité de Chirurgie Plastique Pédiatrique CHU Lapeyronie Montpellier Localisation Latéro-faciale 1. Kyste dermoïde 2. Kyste et fistule

Plus en détail

La 3 ème semaine du développement

La 3 ème semaine du développement Faculté de Médecine de Sousse 1 ère année La 3 ème semaine du développement Dr MOUGOU Soumaya Septembre 2010 A- Introduction -Mise en place au cours de la 3 eme semaine: - Ligne primitive + polarité droite

Plus en détail

MUSCLES MASTICATEURS

MUSCLES MASTICATEURS MUSCLES MASTICATEURS Six muscles en tout : quatre muscles de fermeture et deux muscles d ouverture. On ne va décrire que ceux de fermeture. I) Caractéristiques communes. Même origine embryologique. Innervation

Plus en détail

Le système de défense de l organisme

Le système de défense de l organisme Le système de défense de l organisme Chapitre 12 Marieb (2008) Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le système excréteur comprend de glandes Quelle est l unité de fonctionnement

Plus en détail

Le scanner dans les traumatismes de la face

Le scanner dans les traumatismes de la face Le scanner dans les traumatismes de la face N Messaoudi S Draouat Service de radiologie, CHU Constantine, Algérie PLAN I. Introduction II. Objectifs III. Rappel anatomique IV. Mécanisme V. Imagerie Matériels

Plus en détail