Vaccinations 2009 : Obligations et recommandations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vaccinations 2009 : Obligations et recommandations"

Transcription

1 Vaccinations 2009 : Obligations et recommandations Dr Florence GAUTHIER-DAVID Service de médecine et santé au travail, CH de la Région d Annecy ANMTEPH

2 Une évidence, deux objectifs en établissement de santé La vaccination est un moyen de protection face au risque biologique Deux objectifs : La prévention du risque professionnel Protection individuelle La prévention du risque nosocomial chez les patients Vaccination «altruiste»

3 La prévention du risque professionnel Son application / Risque biologique et vaccinations

4 Le rôle de l État La Loi fixe les règles générales : Code de la santé publique Code du travail Arrêtés Avis du Haut conseil de la santé publique

5 Le rôle de l employeur L employeur est responsable de l évaluation des risques au niveau de son établissement Le chef d établissement prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs En collaboration avec le médecin du travail

6 Le rôle du médecin du travail Éviter l altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail : Il conseille l employeur et les salariés pour l évaluation des risques et la mise en place des moyens de prévention Il évalue l exposition au risque pour chaque salarié et propose la réponse la plus adaptée en terme de protection

7 Le domaine de compétence des services de santé au travail Vaccinations obligatoires Vaccinations recommandées dans le cadre professionnel

8 Le médecin vaccinateur Le salarié a le libre choix du médecin vaccinateur Preuve de vaccination exigée : Date Marque du vaccin Lot de fabrication Nom du vaccinateur

9 La prise en charge financière La vaccination est à la charge de l employeur dès lors qu elle est justifiée par l existence d un risque professionnel L employeur finance les vaccinations obligatoires (si réalisées dans le service de santé au travail) Le financement des vaccinations recommandées ne s impose pas : il se négocie (CHSCT, CLIN)

10 Les vaccinations obligatoires pour les professionnels de santé La Loi = Code de la santé publique : Article L : Diphtérie, Tétanos, Polio Hépatite B Typhoïde, pour le personnel de laboratoire Articles L et R à 5 : BCG

11 Les vaccinations obligatoires pour les professionnels de santé Représentent une obligation individuelle, de nature contractuelle qui s impose aux personnels concernés

12 Les conséquences de l absence de réalisation d une vaccination obligatoire Refus ou contre-indication : Pas d exposition au risque permise Réévaluation de l aptitude médicale Risque de refus d embauche ou de rupture du contrat

13 Les vaccinations recommandées Fixées par le calendrier vaccinal selon l avis du Haut conseil de la santé publique De plus en plus nombreuses Libre volonté du salarié Le refus ne peut pas justifier l éviction du poste, sauf risque caractérisé particulièrement grave et vaccin d efficacité et d innocuité reconnues (Lettre circulaire du 28 avril 1998)

14 La réparation des effets secondaires Vaccinations obligatoires : Office national d indemnisation des accidents médicaux au titre de la solidarité nationale Vaccinations recommandées : Assurance responsabilité civile employeur

15 Les conditions d immunisation Sont détaillées dans le calendrier vaccinal : avis du Haut conseil de la santé publique

16 Les conditions d immunisation : une histoire complexe Évolution fréquente des textes Pertinence scientifique pas toujours évidente Un cadre réglementaire strict mais modulable par le médecin du travail en fonction de l évaluation du risque professionnel

17 Les conditions d immunisation contre l hépatite B : arrêté du 6 mars 2007 (1) Sont considérées comme immunisées contre le VHB les personnes Ayant reçu une vaccination complète (schéma 0-1-6) Avant 13 ans pour les médecins, chirurgiens, SF, IDE, pharmaciens, techniciens d analyse biomédicale Avant 25 ans pour les autres Si vaccination au-delà de ces limites d âge, un taux (même ancien) des anticorps anti-hbs est exigé Ac antihbs > 100 UI/l : OK Ac antihbs < 100 UI/l recherche Ag HBs

18 Les conditions d immunisation contre l hépatite B : arrêté du 6 mars 2007 (2) Si Ag HBs négatif et : 10 UI/l < Ac antihbs < 100 UI/l : OK Ac antihbs < 10 UI/l Des doses additionnelles à la primo vaccination (jusqu à 3) sont à proposer Si persistance de la non réponse à un contrôle 1 à 2 mois après la 6 ème dose : maintien en poste mais contrôle sérologique annuel pour dépister une éventuelle contamination par le VHB Si Ag HBs positif : restrictions éventuelles de l aptitude en fonction notamment du poste et de la virémie

19 Les conditions d immunisation contre l hépatite B : arrêté du 6 mars 2007 (3) Elles visent à protéger le personnel contre le VHB Mais également les patients vis-à-vis de la transmission VHB nosocomiale par un soignant qui en serait porteur chronique

20 Les conditions d immunisation pour le vaccin BCG (1) Preuve = écrit ou cicatrice (pour les personnes nées > juillet 1979, car plus de vaccination antivariolique ) Nécessité d un test de référence à l embauche : intradermoréaction à 5 UI de tuberculine Mais suppression de l obligation de revaccination par le BCG si IDR négative, suite : Au décret du 30 juin 2004 et Arrêté du 13 juillet 2004 A la circulaire n DGS/SD5C/2004/373 du 11 octobre 2004, relative à la pratique de la vaccination par le vaccin antituberculeux BCG, et à la pratique des tests tuberculiniques

21 Les conditions d immunisation pour le vaccin BCG (2) Le BCG est considéré peu efficace chez l adulte Il gêne l interprétation des IDR Si la revaccination a été supprimée, la primo-vaccination reste obligatoire pour les personnels de santé

22 Les contre-indications du BCG Définitives : déficits immunitaires congénitaux ou acquis Temporaires : dermatoses étendues en évolution Si IDR positive avant primo vaccination

23 Le cas des non répondeurs : que dit la Loi? Ne concerne que la vaccination Hépatite B Pas d inaptitude Pas de limitation d activité (?) Dépistage annuel VHB Séro-vaccination en cas d AES VHB +

24 Le cas des non répondeurs : Le point de vue du médecin du travail Restrictions d aptitude raisonnables en évitant les postes les plus exposés

25 Les vaccinations : au bénéfice de qui? Au bénéfice des salariés : protection contre une maladie grave Mais également : Protection des patients fragiles Continuité des soins Réponse souvent difficile

26 La vaccination diphtérie tétanos polio Qui? tous les professionnels de santé Comment? 1 rappel dtp tous les 10 ans Obligatoire Bénéfice soignant

27 La vaccination Hépatite B Qui? tous les professionnels de santé exposés Comment? 2 injections à 1 mois 1 rappel à 6/12 mois Obligatoire Bénéfice soignant et patient

28 La vaccination typhoïde Qui? les personnels de laboratoire d analyses de biologie médicale (manipulation de selles) Comment? 1 injection 1 rappel tous les 3 ans Obligatoire Bénéfice soignant

29 La vaccination BCG Qui? tous les professionnels de santé Obligatoire Bénéfice soignant et patient Comment? 1 injection BCG intradermique Seulement si jamais vacciné et IDR négative

30 La vaccination coqueluche Qui? tous les professionnels de santé et petite enfance Recommandée Bénéfice patient Quel vaccin? dtcap Comment? 1 injection à l occasion d 1 rappel dtp : à 10 ans ou intervalle réduit à minimum de 2 ans pour le rattrapage des personnels au contact de nourrissons < 6 mois ou intervalle réduit à un minimum d un mois en cas d épidémie

31 La vaccination rougeole Qui? tous les professionnels de santé, en priorité dans les services accueillant des sujets à risque de rougeole grave : néonatalogie, services avec malades immunodéprimés Recommandée Bénéfice patient Quel vaccin? ROR Comment? 1 injection ROR ou en cas de contact < 72 h A quelle condition? personnes nées avant 1980 non vaccinées sans ATCD de rougeole avec sérologie négative Si test de grossesse négatif Sous contraception efficace, 2 mois après l injection

32 La vaccination varicelle Qui? tous les professionnels de santé, en priorité personnels en contact avec la petite enfance, et dans les services accueillant des sujets à risque de varicelle grave : néonatalogie, gynéco obstétrique, services avec malades immunodéprimés Recommandée Bénéfice soignant et patient Comment? 2 injections à 1 mois d intervalle ou en cas de contact < 72 h A quelle condition? sans ATCD de varicelle avec sérologie négative Si test de grossesse négatif Sous contraception efficace, 3 mois après chaque dose vaccinale

33 La vaccination hépatite A Qui? personnels des crèches et pédiatrie, au contact des eaux usées en restauration collective Comment? 1 injection 1 rappel 6 à 12 mois plus tard Recommandée Bénéfice soignant et patient

34 La vaccination rubéole Qui? toutes les soignantes en âge de procréer non immunisées Recommandée Bénéfice soignant Comment? 1 injection ROR Si test de grossesse négatif Sous contraception efficace, 2 mois après l injection Pourquoi? danger / grossesse question d aptitude : une femme enceinte non immunisée ne peut être exposée au risque

35 La vaccination grippe Qui? tous les professionnels des établissements de santé Comment? 1 injection / an Recommandée Bénéfice patient

36 En conclusion

37 La vaccination : acte médical (1) Indication toujours posée avec soin En tenant compte De l évaluation des risques Des effets secondaires éventuels Quel que soit le type de vaccination, la personne doit être clairement informée

38 La vaccination (2) Équipement de protection individuelle efficace Protection contre des maladies graves, voire mortelles des soignants et/ou des patients Attitude différente selon qu il s agit d une vaccination obligatoire ou recommandée

39 Suite et fin (3) Rendre obligatoires les vaccinations recommandées pour le personnel de santé n est pas à l ordre du jour MAIS la contamination possible de malades par un personnel de santé non immunisé en dépit des recommandations pose un problème de responsabilité autant qu un problème d éthique

LA POLITIQUE VACCINALE CALENDIER VACCINAL DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN FRANCE LE CALENDRIER VACCINAL LA POLITIQUE VACCINALE (2)

LA POLITIQUE VACCINALE CALENDIER VACCINAL DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN FRANCE LE CALENDRIER VACCINAL LA POLITIQUE VACCINALE (2) LA POLITIQUE VACCINALE Est élaborée par le Ministère chargé de la santé S appuie principalement sur les avis du Comité technique des vaccinations (CTV-HCSP), qui a pour mission de CALENDIER VACCINAL DES

Plus en détail

CALENDIER VACCINAL DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN FRANCE

CALENDIER VACCINAL DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN FRANCE CALENDIER VACCINAL DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN FRANCE Dominique Abiteboul LA POLITIQUE VACCINALE Est élaborée par le Ministère chargé de la santé S appuie principalement sur les avis du Comité technique

Plus en détail

Introduction. Objectifs de la vaccination. Réglementation VACCINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE

Introduction. Objectifs de la vaccination. Réglementation VACCINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE Introduction VACCINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE Journées de l ARLIN 0 - Session Maladies transmissibles à l hôpital et en EHPAD Personnels hôpitaux et EHPAD : population exposée au risque biologique

Plus en détail

LA VACCINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Dr C.TACHON 1 er décembre 2016 CLIN Régional

LA VACCINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Dr C.TACHON 1 er décembre 2016 CLIN Régional LA VACCINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE Dr C.TACHON 1 er décembre 2016 CLIN Régional BIBLIOGRAPHIE Code de la santé publique: Article L.3111-1 et L.3111-4 Arrêté du 15 mars 1991 Arrêté du 6 mars 2007

Plus en détail

Marie Reine Mallaret. Grenoble. 7 ème journée des correspondants en hygiène hospitalière Jeudi 21 octobre 2010 Tain l Hermitage

Marie Reine Mallaret. Grenoble. 7 ème journée des correspondants en hygiène hospitalière Jeudi 21 octobre 2010 Tain l Hermitage Marie Reine Mallaret Grenoble 7 ème journée des correspondants en hygiène hospitalière Jeudi 21 octobre 2010 Tain l Hermitage Vaccinations Moyen de prévention de 1 ère importance Maladies infectieuses,

Plus en détail

Être vacciné pour se. Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy

Être vacciné pour se. Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy 2012 Être vacciné pour se protéger et protéger Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy Cadre généralg Les vaccinations dans le milieu du travail sont régies par 2 réglementations

Plus en détail

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Cas rapportés de TSS, 2008 Virus VIH VHC VHB Nombre épisodes

Plus en détail

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie Prévention du risque infectieux Place de la vaccination COREVIH Haute Normandie Transmission croisée hépatite B Belgique 2002: Femme de 83 ans en EHPAD hépatite B fulminante Enquête épidémiologique portant

Plus en détail

SOMMAIRE I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4

SOMMAIRE I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4 II - VACCINATIONS À CARACTÈRE OBLIGATOIRE DANS LE CADRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE...6 III - VACCINATIONS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Entretien possible avec le directeur ou son représentant de la formation aide-soignante

Entretien possible avec le directeur ou son représentant de la formation aide-soignante Institut de Formation de Professions de Santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon Unité de Formation Aide-Soignante 2017 44 chemin du Sanatorium 25030 BESANCON CEDEX Tél. : 03 81 41 51

Plus en détail

La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé. D. Abiteboul ATELIER VACCINS JNI

La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé. D. Abiteboul ATELIER VACCINS JNI La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé Un jeune médecin péruvien de 24 ans va prendre en 2009 un poste de FFI en chirurgie dans votre hôpital. Il ne se souvient plus trop s il a été

Plus en détail

LES FORMALITES MEDICALES OBLIGATOIRES IFAS/IFAP T. SIMON

LES FORMALITES MEDICALES OBLIGATOIRES IFAS/IFAP T. SIMON LES FORMALITES MEDICALES OBLIGATOIRES 13/11/2015 1 infirmière, infirmier, infirmière anesthésiste, infirmier anesthésiste, aide soignante, aide soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancière, ambulancier,

Plus en détail

Avant le VENDREDI 3 FEVRIER 2017

Avant le VENDREDI 3 FEVRIER 2017 Institut de Formation de Professions de Santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon UT CONCOURS Auxiliaire de Puériculture 2017 44 chemin du Sanatorium 25 030 BESANCON CEDEX Tél. : 03 81

Plus en détail

Vous êtes : Pièces à fournir Transmission du dossier :

Vous êtes : Pièces à fournir Transmission du dossier : Institut de Formation de Professions de Santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon Unité de Formation auxiliaire puéricultrice 2017 44 chemin du Sanatorium 25030 BESANCON CEDEX Tél. :

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION PASSERELLES IFAS YONNE 1 / 9

DOSSIER INSCRIPTION PASSERELLES IFAS YONNE 1 / 9 1 / 9 2 / 9 3 / 9 4 / 9 5 / 9 3 6 / 9 7 / 9 (A retourner avec le dossier d inscription)............ Liste des pièces Fiche d inscription dûment remplie Photocopie recto/verso de la pièce d identité Copie

Plus en détail

UNIQUEMENT PAR COURRIER. Avant le 21 AVRIL 2017

UNIQUEMENT PAR COURRIER. Avant le 21 AVRIL 2017 Institut de Formation de Professions de Santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon Unité de Formation Aide-Soignante 2017 44 chemin du Sanatorium 25030 BESANCON CEDEX Tél. : 03 81 41 51

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE À LA SÉLECTION D ADMISSION EN FORMATION AIDE-SOIGNANTE ET AU DÉROULEMENT DE LA FORMATION

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE À LA SÉLECTION D ADMISSION EN FORMATION AIDE-SOIGNANTE ET AU DÉROULEMENT DE LA FORMATION NOTICE DE RENSEIGNEMENTS RELATIVE À LA SÉLECTION D ADMISSION EN FORMATION AIDE-SOIGNANTE ET AU DÉROULEMENT DE LA FORMATION POUR LES TITULAIRES du BAC ASSP, BAC SAPAT Début des inscriptions : Clôture des

Plus en détail

1. La fiche d inscription (obtenue par téléchargement après l inscription en ligne)

1. La fiche d inscription (obtenue par téléchargement après l inscription en ligne) Institut de Formation de Professions de Santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon UT Concours auxiliaire puéricultrice 2017 44 chemin du Sanatorium 25 030 BESANCON CEDEX Tél. : 03 81

Plus en détail

Réglementation 1 ASPECTS GÉNÉRAUX Sur l organisation des vaccinations... 2

Réglementation 1 ASPECTS GÉNÉRAUX Sur l organisation des vaccinations... 2 Réglementation Les textes législatifs, réglementaires ainsi que les circulaires sur les vaccinations sont présentés selon une chronologie décroissante de la date de leur signature. 1 ASPECTS GÉNÉRAUX...

Plus en détail

Vaccination du personnel de santé. Brigitte Merz, Marcel Jost, Martin Rüegger, Claudia Malli

Vaccination du personnel de santé. Brigitte Merz, Marcel Jost, Martin Rüegger, Claudia Malli Vaccination du personnel de santé Brigitte Merz, Marcel Jost, Martin Rüegger, Claudia Malli Suva Division médecine du travail Case postale, 6002 Lucerne Renseignements Tél. 041 419 51 11 Fax 041 419 62

Plus en détail

Docteur Christophe Hommel, Centre de vaccinations internationales et Centre antirabique, Service des Maladies Infectieuses, HUS

Docteur Christophe Hommel, Centre de vaccinations internationales et Centre antirabique, Service des Maladies Infectieuses, HUS CALENDRIER VACCINAL Docteur Christophe Hommel, Centre de vaccinations internationales et Centre antirabique, Service des Maladies Infectieuses, HUS I. LE CALENDRIER VACCINAL 2014 A l exception de l assainissement

Plus en détail

Vaccination des professionnels de santé

Vaccination des professionnels de santé Vaccination des professionnels de santé Dr Elise Seringe ARLIN Ile de France Priorités pour les personnes responsables de la prévention du risque nosocomial? Evidente = mise en œuvre des moyens nécessaires

Plus en détail

23/09/2015 ARlin corse EHPAD INFO Pourquoi vacciner? Qui vacciner? Contre quelles maladies? Quand vacciner?

23/09/2015 ARlin corse EHPAD INFO Pourquoi vacciner? Qui vacciner? Contre quelles maladies? Quand vacciner? Pourquoi vacciner? Qui vacciner? Contre quelles maladies? Quand vacciner? Pourquoi vacciner dans un EHPAD? Population âgée en augmentation : doublée de 1980 à 2000 et va tripler en 2030 ( 260 à > 900 millions

Plus en détail

FICHE D INSCRIPTION FORMATION INITIALE. Auxiliaire Ambulancier

FICHE D INSCRIPTION FORMATION INITIALE. Auxiliaire Ambulancier FICHE D INSCRIPTION FORMATION INITIALE Cochez la session pour laquelle vous vous inscrivez : Dates de session Auxiliaire Ambulancier Du 25 avril 2016 au 9 mai 2016 Du 27 juin 2016 au 8 juillet 2016 Merci

Plus en détail

Instruction n DGS/RI1/RI2/2014/21 du 21 janvier 2014 relative aux modalités

Instruction n DGS/RI1/RI2/2014/21 du 21 janvier 2014 relative aux modalités INFOS À RETENIR TO 17 Instruction n DGS/RI1/RI2/2014/21 du 21 janvier 2014 relative aux modalités d application de l arrêté du 2 août 2013 fixant les conditions d immunisation des personnes mentionnées

Plus en détail

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Information du 25.09.2015 Catherine Lazor-Blanchet Giorgio Zanetti Service de Médecine Préventive Hospitalière Pourquoi un plan

Plus en détail

LES NOUVEAUX DEFIS DE LA VACCINATION. Printemps Médical de Bourgogne M Duong - Service des Maladies Infectieuses

LES NOUVEAUX DEFIS DE LA VACCINATION. Printemps Médical de Bourgogne M Duong - Service des Maladies Infectieuses LES NOUVEAUX DEFIS DE LA VACCINATION Printemps Médical de Bourgogne 2013 M Duong - Service des Maladies Infectieuses LA RECRUDESCENCE DE LA COQUELUCHE EN FRANCE Aujourd hui : Transmission d adultes ou

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT AIDE-SOIGNANT RODEZ ET ANTENNE DE VILLEFRANCHE DE ROUERGUE

INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT AIDE-SOIGNANT RODEZ ET ANTENNE DE VILLEFRANCHE DE ROUERGUE INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT AIDE-SOIGNANT RODEZ ET ANTENNE DE VILLEFRANCHE DE ROUERGUE Centre Hospitalier Jacques PUEL Rue de Copenhague 12027 RODEZ CEDEX 09 Tél : 05.65.55.17.51 Fax : 05.65.55.17.59

Plus en détail

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007 AES et VHB D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES L AES : risque de transmission du VHB au soignant Piqûre 0,07/IDE/an [1990 : 0,4/IDE/an] Taux de transmission

Plus en détail

Evaluation du candidat

Evaluation du candidat INSTITUT DE FORMATION DES AMBULANCIERS Centre Hospitalier - 133 rue de la Forêt CS 20 606 35 306 FOUGERES CEDEX : 02 99 17 71 24 / Fax : 02 99 17 72 15 Annexe 1 ATTESTATION DE VALIDATION DU STAGE D ORIENTATION

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA VACCINATION DES ÉTUDIANTS

INFORMATIONS SUR LA VACCINATION DES ÉTUDIANTS INFORMATIONS SUR LA VACCINATION DES ÉTUDIANTS Programme de vaccination des sciences de la santé : Ergothérapie, Médecine, Médecine dentaire, Pharmacie, Physiothérapie, Sciences infirmières, Travail social*

Plus en détail

PIECES A FOURNIR POUR LA CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION EN FORMATION INFIRMIERE

PIECES A FOURNIR POUR LA CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION EN FORMATION INFIRMIERE Epagny Metz-Tessy, le 22 juin 2016 : 04 50 63 62 55 Fax : 04 50 63 62 50 Em@il : ifsi.accueil@ch-annecygenevois.fr PIECES A FOURNIR POUR LA CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION EN FORMATION INFIRMIERE

Plus en détail

Commission nationale naissance

Commission nationale naissance Direction générale de la santé Commission nationale naissance >La vaccination en maternité 18 janvier 2011 DGS-RI 1 La situation actuelle Les vaccinations en maternité Objectifs: la protection du fœtus,

Plus en détail

Simplification du calendrier vaccinal

Simplification du calendrier vaccinal FMC Soirée Actualités RMC Vienne 12/12/2013 Simplification du calendrier vaccinal Cliquez Dr Anissa Bouaziz pour ajouter un texte Service de Médecine Interne Rhumatologie Maladies Infectieuses et Tropicales

Plus en détail

Dossier d inscription Parcours Passerelle Aide-Soignant(e)

Dossier d inscription Parcours Passerelle Aide-Soignant(e) Dossier d inscription Parcours Passerelle Aide-Soignant(e) Rentrée avril 2015 Tout dossier incompl ne sera pas renu. Photo obligatoire Etat civil Madame Monsieur Nom d usage (épouse) :... Nom de jeune

Plus en détail

Politiques vaccinales entre recommandations et obligations. Professeur Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1

Politiques vaccinales entre recommandations et obligations. Professeur Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Politiques vaccinales entre recommandations et obligations Professeur Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Journée annuelle du CClin Ouest- Rennes 19 Avril 2016 Conflits d intérêt Déclaration

Plus en détail

Formation d auxiliaire ambulancier

Formation d auxiliaire ambulancier Formation d auxiliaire Dossier d inscription - 2016 Site de Lyon L assure les transports sanitaires la surveillance de patients stables à bord des Véhicules Sanitaires Légers. Il est le second membre de

Plus en détail

Le(la) candidat(e) certifie l exactitude des renseignements fournis. ETAT CIVIL

Le(la) candidat(e) certifie l exactitude des renseignements fournis. ETAT CIVIL Année 2016 Nom/ Prénom Section Coller la photo Le(la) candidat(e) certifie l exactitude des renseignements fournis. ETAT CIVIL Madame Monsieur Nom patronymique :.. Nom marital : Prénoms :.. Né(e) le /

Plus en détail

Assurance Qualité Procédure de dispensation d un vaccin

Assurance Qualité Procédure de dispensation d un vaccin Assurance Qualité Procédure de dispensation d un vaccin Nom de l entreprise : Remedeo SAS Adresse : 3, rue Louis le Grand 7500 Paris Personne à contacter dans l entreprise : Sandra Chasseloup : +33 (0)

Plus en détail

Je teste mes connaissances sur la vaccination

Je teste mes connaissances sur la vaccination Je teste mes connaissances sur la vaccination CENTRE POLYVALENT DE SANTE UNIVERSITAIRE Adresse du site : www.docvadis.fr/cpsu Validé par le Comité Scientifique Médecine générale La vaccination est une

Plus en détail

Les vaccinations du personnel hospitalier

Les vaccinations du personnel hospitalier Les vaccinations du personnel hospitalier Isabelle Buisson-Vallès Service de médecine du travail du personnel hospitalier Pr Brochard - CHU de Bordeaux 7ème JNI - Bordeaux 9 juin 2006 Introduction La majorité

Plus en détail

Un point sur la vaccination

Un point sur la vaccination Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Un point sur la vaccination Dr Isabela LORENTE Mme Tatiana Bourcier 17, 26 et 30 sept 2014 Vrai / Faux Quand je me vaccine, je protège les autres.

Plus en détail

Dossier d inscription Parcours Partiel Aide-Soignant(e) Destiné aux BAC PRO ASSP et SAPAT Rentrée 25 MARS 2016

Dossier d inscription Parcours Partiel Aide-Soignant(e) Destiné aux BAC PRO ASSP et SAPAT Rentrée 25 MARS 2016 Dossier d inscription Parcours Partiel Aide-Soignant(e) Destiné aux BAC PRO ASSP SAPAT Rentrée 25 MARS 2016 Tout dossier incompl ne sera pas renu. Photo obligatoire Etat civil Madame Monsieur Nom d usage

Plus en détail

CARNET DE VACCINATION

CARNET DE VACCINATION Si vous trouvez ce carnet de vaccination, merci de contacter la personne aux coordonnées ci-après. CARNET DE VACCINATION www.carmiest.fr NOM... PRÉNOM.. DATE DE NAISSANCE... ADRESSE..... TÉLÉPHONE... DIPHTÉRIE

Plus en détail

2. VACCINATIONS RECOMMANDÉES : POPULATION GÉNÉRALE 3. VACCINS RECOMMANDES : SITUATIONS / GROUPES A RISQUE

2. VACCINATIONS RECOMMANDÉES : POPULATION GÉNÉRALE 3. VACCINS RECOMMANDES : SITUATIONS / GROUPES A RISQUE Département de médecine communautaire de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours VACCINATIONS SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. VACCINATIONS RECOMMANDÉES : POPULATION GÉNÉRALE

Plus en détail

Evolution du CALENDRIER VACCINAL FRANCAIS

Evolution du CALENDRIER VACCINAL FRANCAIS Evolution du CALENDRIER VACCINAL FRANCAIS Pr. Jean Beytout Service des maladies infectieuses CHU de Clermont-Fd. Comité Technique des Vaccinations 1999-2005 Calendrier vaccinal DEFINITION Vaccinations

Plus en détail

Soins infirmiers 180-AO Année Informations importantes. Vous assurer de la mise à jour de votre dossier de vaccination

Soins infirmiers 180-AO Année Informations importantes. Vous assurer de la mise à jour de votre dossier de vaccination Soins infirmiers 180-AO Année 2015-2016 Informations importantes À FAIRE OBLIGATOIREMENT avant votre entrée au cégep : Vous assurer de la mise à jour de votre dossier de vaccination DÉPARTEMENT DE SOINS

Plus en détail

FORMATION AUXILIAIRE AMBULANCIER INSCRIPTION MODALITÉS D INSCRIPTION AUXILIAIRE AMBULANCIER

FORMATION AUXILIAIRE AMBULANCIER INSCRIPTION MODALITÉS D INSCRIPTION AUXILIAIRE AMBULANCIER ADRESSE POSTALE : 3 QUAI DE L HOPITAL BP 229 89306 JOIGNY CEDEX LIEU DE FORMATIONS : QUARTIER ABESCAT -1 AVENUE D HANOVER 89300 JOIGNY TEL: 03-86-92-33-66 FAX : 03-86-92-32-91 Courriel : ifas@ch-joigny.fr

Plus en détail

Formation de Brancardier

Formation de Brancardier Formation de Dossier d inscription - 2017 Site de Lyon Le brancardier assure les transports internes des patients au sein d un établissement de santé. Il est le garant d une prise en charge dans de bonnes

Plus en détail

Quoi de neuf? Octobre 2014

Quoi de neuf? Octobre 2014 Vaccinations i chez les patients suivis en HGE Quoi de neuf? Octobre 2014 Rappel sur la vaccination Vaccin vivant atténué / Vaccin inactivé ou sous unitaire Immunité acquise : spécifique, mémoire immunologique

Plus en détail

SELECTION d ADMISSION EN FORMATION AIDE-SOIGNANT(E) Session 2016

SELECTION d ADMISSION EN FORMATION AIDE-SOIGNANT(E) Session 2016 SELECTION d ADMISSION EN FORMATION AIDE-SOIGNANT(E) Session 2016 ATTENTION : les candidats ne peuvent s inscrire que dans un seul I.F.A.S. du Tarn RETRAIT du dossier d inscription INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Plus en détail

AUXILIAIRES AMBULANCIERS

AUXILIAIRES AMBULANCIERS Urgence secourisme Action sociale Santé Formation Action internationale FILIERE formation DOSSIER D INSCRIPTION AUXILIAIRES AMBULANCIERS Site de RODEZ INSTITUT DE FORMATION D AMBULANCIER CROIX-ROUGE FRANCAISE

Plus en détail

INSCRIPTION EN CURSUS PARTIEL FORMATION AIDE-SOIGNANTE

INSCRIPTION EN CURSUS PARTIEL FORMATION AIDE-SOIGNANTE 11, rue de la Vaxenaire B.P 61005 88101 SAINT-DIE CEDEX Tél : 03 29 52 45 20 Fax : 03 29 51 59 10 Mail : ifas@sih-saint- die.fr Site internet : www.ifas-stdie.com INSCRIPTION EN CURSUS PARTIEL FORMATION

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées et/ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées et/ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées et/ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des

Plus en détail

Couverture vaccinale chez les soignants des établissements de soins de France. Enquête VAXISOIN, 2009

Couverture vaccinale chez les soignants des établissements de soins de France. Enquête VAXISOIN, 2009 Couverture vaccinale chez les soignants des établissements de soins de France Enquête VAXISOIN, 2009 J-P Guthmann, L. Fonteneau, C. Ciotti, E. Bouvet, G. Pellissier, D. Lévy-Bruh, D. Abiteboul JNI, Toulouse,

Plus en détail

Vaccinations: les nouvelles recommandations du HCSP. Daniel Floret Professeur Emérite Université Claude Bernard Lyon1

Vaccinations: les nouvelles recommandations du HCSP. Daniel Floret Professeur Emérite Université Claude Bernard Lyon1 Vaccinations: les nouvelles recommandations du HCSP Daniel Floret Professeur Emérite Université Claude Bernard Lyon1 Hygiène, Risques et Qualité chez la personne âgée- Lyon- 24 Septembre 2013 Conflits

Plus en détail

Questions-réponses. sur le calendrier des vaccinations Les principaux points à retenir du nouveau calendrier des vaccinations 2013

Questions-réponses. sur le calendrier des vaccinations Les principaux points à retenir du nouveau calendrier des vaccinations 2013 PROTÉGEONS-NOUS, VACCINONS-NOUS. Questions-réponses sur le calendrier des vaccinations 2013 Le calendrier des vaccinations 2013 introduit des modifications importantes pour l ensemble de la population

Plus en détail

ihonipe psy chotherapiq ue INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS 12 rue du Peloux BOURG EN BRESSE

ihonipe psy chotherapiq ue INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS 12 rue du Peloux BOURG EN BRESSE Tétanos psy chotherapiq ue INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS 12 rue du Peloux 01000 BOURG EN BRESSE ihonipe P. Région Têt. 047452 2705-Fax. 04 74326355 E-mail : ifsiadrn@cpaol.fr ATTESTATION MEDICALE

Plus en détail

MODALITES DE SELECTION DES CANDITATS DE DROIT COMMUN Conformément à l arrêté du 16 janvier 2006 modifié CONDITIONS GENERALES

MODALITES DE SELECTION DES CANDITATS DE DROIT COMMUN Conformément à l arrêté du 16 janvier 2006 modifié CONDITIONS GENERALES NOTICE D INFORMATIONS RELATIVE AUX EPREUVES DE SELECTION POUR L ENTREE EN FORMATION CONDUISANT AU DIPLOME D ETAT D AUXILIAIRE DE PUERICULTURE 2018 CANDIDATS DE DROIT COMMUN CALENDRIER Ouverture des inscriptions

Plus en détail

Les vaccins. Dr Matthieu Roustit

Les vaccins. Dr Matthieu Roustit Les vaccins Dr Matthieu Roustit Pharmacologie clinique Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Joseph Fourier, Grenoble Centre d Investigation Clinique Inserm CIC3, CHU de Grenoble Institut de

Plus en détail

Les maladies professionnelles et les accidents du travail. Accident du travail : définitions. La déclaration d AT. La procédure de déclaration

Les maladies professionnelles et les accidents du travail. Accident du travail : définitions. La déclaration d AT. La procédure de déclaration La problématique des AT et des MP Les maladies professionnelles et les accidents du travail Illustration : Les accidents d exposition au sang des enjeux : pour la société, pour la victime Dr N.B Service

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 janvier 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 janvier 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 7 janvier 2009 VARIVAX, poudre et solvant pour suspension injectable. Vaccin varicelleux vivant Poudre en flacon + 0,5 ml de solvant en seringue préremplie sans aiguille

Plus en détail

THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE

THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Université de Poitiers Faculté de médecine et de pharmacie ANNEE 2007 THESE N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE (décret du 7 avril 1988) Présentée et soutenue publiquement le 11 juin

Plus en détail

ENFANT. Mise à jour des vaccinations de l enfant, jusqu à 15 ans inclus, arrivant de l étranger adopté, réfugié, migrant

ENFANT. Mise à jour des vaccinations de l enfant, jusqu à 15 ans inclus, arrivant de l étranger adopté, réfugié, migrant ENFANT Mise à jour des vaccinations de l enfant, jusqu à 15 ans inclus, arrivant de l étranger adopté, réfugié, migrant D après le calendrier vaccinal 2015 1 drier vaccinal ARRIVAC 200x100 Mai 2015 v1.indd

Plus en détail

Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination

Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination oc è s 3 s gs è 39l Maladies d enfance chez l adulte: quels sont les problèmes et pourquoi vacciner? Dr L. Senn, SMPH, CHUV Maladies d enfance chez l adulte prévenues par la vaccination Rougeole Oreillons

Plus en détail

«Actualités vaccinales» FMC du 05/03/08 - Dr BIAVAT (Espace de Santé Publique - CH Chambéry)

«Actualités vaccinales» FMC du 05/03/08 - Dr BIAVAT (Espace de Santé Publique - CH Chambéry) Ne seront pas traitées dans ce chapitre, car ne relevant pas de recommandations de vaccination large et/ou systématique les vaccinations contre les pathologies suivantes : - varicelle - rotavirus - zona

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA VACCINATION DES ÉTUDIANTS

INFORMATIONS SUR LA VACCINATION DES ÉTUDIANTS INFORMATIONS SUR LA VACCINATION DES ÉTUDIANTS Programme de vaccination des sciences de la santé : Ergothérapie, Médecine, Médecine dentaire, Pharmacie, Physiothérapie, Sciences infirmières, Travail social*

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION AIDE SOIGNANT(E) EN CURSUS PASSERELLE

DOSSIER D INSCRIPTION D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION AIDE SOIGNANT(E) EN CURSUS PASSERELLE Composition : DOSSIER D INSCRIPTION D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION AIDE SOIGNANT(E) EN CURSUS PASSERELLE DEPARTEMENT DE L YONNE ANNEE 2015 Arrêté du 22 Octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant

Plus en détail

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC*

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC* Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET

Plus en détail

Rentrée 2016/2017. ETUDIANTS DE 1 ère ANNEE DU CERTIFICAT DE CAPACITE D ORTHOPHONISTE

Rentrée 2016/2017. ETUDIANTS DE 1 ère ANNEE DU CERTIFICAT DE CAPACITE D ORTHOPHONISTE 39 H rue Camille Guérin 87036 Limoges Cedex T. 05 87 08 08 74 F. 05 55 43 56 61 S. http://www.unilim.fr/ilfomer Rentrée 2016/2017 ETUDIANTS DE 1 ère ANNEE DU CERTIFICAT DE CAPACITE D ORTHOPHONISTE Date

Plus en détail

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours VACCINATIONS Amboise, le 10 septembre 2012 Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours Historique Première vaccination humaine avec un virus atténué : contre la rage en juillet 1885

Plus en détail

FORMATION AUXILIAIRE AMBULANCIER INSCRIPTION MODALITÉS D INSCRIPTION AUXILIAIRE AMBULANCIER

FORMATION AUXILIAIRE AMBULANCIER INSCRIPTION MODALITÉS D INSCRIPTION AUXILIAIRE AMBULANCIER FORMATION AUXILIAIRE AMBULANCIER INSCRIPTION Clôture des inscriptions : dès inscription de 15 candidats, Dates de formation : du 12 au 22 novembre 2013 Capacité d accueil : 15 personnes (Candidature retenue

Plus en détail

Plan national mis en place en 2005

Plan national mis en place en 2005 Rougeole et VIH La rougeole maladie Maladie infectieuse très contagieuse Principale cause de décès par maladie à prévention vaccinale Déclaration obligatoire (2005) Gravité / mortalité chez immunodéprimés

Plus en détail

Cas n 1 : analyse des risques et mesures de prévention «secteur de l aide à la personne»

Cas n 1 : analyse des risques et mesures de prévention «secteur de l aide à la personne» Cas n 1 : analyse des risques et mesures de prévention «secteur de l aide à la personne» Contexte Monsieur EVARISK, responsable d une association d aide à la personne, veut mettre à jour son document unique

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION AUXILIAIRE DE PUERICULTURE EN CURSUS PASSERELLE

DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION AUXILIAIRE DE PUERICULTURE EN CURSUS PASSERELLE S FILIERES AMBULANCIERS AIDES-SOIGNANTS AUXILIAIRES DE PUERICULTURE FORMATIONS CONTINUES ADRESSE POSTALE : 3 QUAI DE L HOPITAL BP 229 89306 JOIGNY CEDEX LIEU DE FORMATIONS : QUARTIER ABESCAT -1 AVENUE

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION AIDE SOIGNANT(E) EN CURSUS DISPENSE BAC PRO ASSP SAPAT

DOSSIER D INSCRIPTION D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION AIDE SOIGNANT(E) EN CURSUS DISPENSE BAC PRO ASSP SAPAT Composition : DOSSIER D INSCRIPTION D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION AIDE SOIGNANT(E) EN CURSUS DISPENSE BAC PRO ASSP SAPAT DEPARTEMENT DE L YONNE ANNEE 2015 Arrêté du 22 Octobre 2005 modifié relatif

Plus en détail

Calendrier Vaccinal Ce qui Change Comment s y retrouver? Robert COHEN InfoVac CHI Créteil

Calendrier Vaccinal Ce qui Change Comment s y retrouver? Robert COHEN InfoVac CHI Créteil Calendrier Vaccinal Ce qui Change Comment s y retrouver? Robert COHEN InfoVac CHI Créteil 1 2013 Refonte Profonde du Calendrier Vaccinal Diminution du nombre d injections suppression des injections de

Plus en détail

Dossier d inscription Parcours Partiel Aide-Soignant(e) Destiné aux BAC PRO ASSP et SAPAT Rentrée janvier 2017

Dossier d inscription Parcours Partiel Aide-Soignant(e) Destiné aux BAC PRO ASSP et SAPAT Rentrée janvier 2017 Dossier d inscription Parcours Partiel Aide-Soignant(e) Destiné aux BAC PRO ASSP SAPAT Rentrée janvier 2017 Etat civil Photo obligatoire Madame Monsieur Nom d usage (épouse) :... Nom de jeune fille :...

Plus en détail

D. Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES

D. Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES LES VACCINATIONS DES PERSONNELS DE SANTE D. Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES La vaccination des personnels de santé 4 2 OBJECTIFS Protéger le soignant d

Plus en détail

Institut de Formation des Ambulanciers. Auxiliaire Ambulancier. DOSSIER D INFORMATION Relatif à l inscription à l IFA06 en vue d une formation en

Institut de Formation des Ambulanciers. Auxiliaire Ambulancier. DOSSIER D INFORMATION Relatif à l inscription à l IFA06 en vue d une formation en Institut de Formation des Ambulanciers Auxiliaire Ambulancier DOSSIER D INFORMATION Relatif à l inscription à l IFA06 en vue d une formation en Année 2017 Janvier : du 23/01 au 03/02 inclus* Décembre :

Plus en détail

VACCINATIONS ET SANTE AU TRAVAIL : QUELS RÔLES ET QUELLES RESPONSABILITÉS DES DIFFÉRENTS ACTEURS?

VACCINATIONS ET SANTE AU TRAVAIL : QUELS RÔLES ET QUELLES RESPONSABILITÉS DES DIFFÉRENTS ACTEURS? VACCINATIONS ET SANTE AU TRAVAIL : QUELS RÔLES ET QUELLES RESPONSABILITÉS DES DIFFÉRENTS ACTEURS? Me V. RACHET-DARFEUILLE Avocat au Barreau de Nantes www.rachet-darfeuille-avocat.fr QUELLES VACCINATIONS?

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE 2014 : Dossier d inscription aux épreuves

CONCOURS D ENTREE 2014 : Dossier d inscription aux épreuves CONCOURS D ENTREE 2014 : Dossier d inscription aux épreuves Rédactrice : C.MULLER Octobre 2013 CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS ANESTHESISTES 2014 1 LE DOSSIER D INSCRIPTION : PIECES A FOURNIR par

Plus en détail

Dossier Administratif de l Enfant

Dossier Administratif de l Enfant Dossier Administratif de l Enfant Pour l accueil en crèche de votre enfant, vous trouverez ci-dessous la liste des pièces indispensables qui doivent être remises à la crèche au minimum un mois et demi

Plus en détail

SE VACCINER POUR SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES PETITS

SE VACCINER POUR SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES PETITS SE VACCINER POUR SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES PETITS Recommandations romandes de vaccination pour le personnel des crèches Elaborées par le groupe de travail romand des maladies transmissibles Groupement

Plus en détail

DEMANDE DE CANDIDATURE

DEMANDE DE CANDIDATURE - IFA du CHU de GRENOBLE - Dossier de candidature D.E.A. 09/2015 - RESERVE A L IFA REMIS/ENVOYÉ LE : RÉCEPTIONNÉ LE : N DOSSIER : CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE GRENOBLE INSTITUT DE FORMATION D'AMBULANCIERS

Plus en détail

Vaccinations en Item 143

Vaccinations en Item 143 Vaccinations en 2014 Item 143 Objectifs Appliquer le calendrier des vaccinations en France. Conseiller une vaccination adaptée en fonction du risque individuel et collectif. Argumenter les contre-indications

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS FORMATION D AIDE SOIGNANTE SELECTION NOTICE D INFORMATION Cursus partiels, Bacs Pro ASSP et SAPAT, VAE

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS FORMATION D AIDE SOIGNANTE SELECTION NOTICE D INFORMATION Cursus partiels, Bacs Pro ASSP et SAPAT, VAE INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS FORMATION D AIDE SOIGNANTE SELECTION 2015 NOTICE D INFORMATION Cursus partiels, Bacs Pro ASSP et SAPAT, VAE L Institut de Formation en Soins Infirmiers de Poissy/St

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Evaluation et amélioration des pratiques professionnelles au service d urgences du CHU de Nancy Dr. S MORINEAUX urgences/samu/smur CHRU Nancy

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous

Plus en détail

La prévention par la vaccination

La prévention par la vaccination La prévention par la vaccination Présentation aux partenaires sociaux. ARS Basse Normandie- Caen -24 octobre 2012- A. Bourges (interne Médecine générale) Dr SALAÜN Marie-Anne (chef de service CPMI- Caen)

Plus en détail

Au Luxembourg : Les vaccins ne sont pas obligatoires au Luxembourg.

Au Luxembourg : Les vaccins ne sont pas obligatoires au Luxembourg. Vaccination - Informations supplémentaires Au Luxembourg : Les vaccins ne sont pas obligatoires au Luxembourg. Le schéma vaccinal national est cependant fortement recommandé par les autorités de santé

Plus en détail

Calendrier des vaccinations 2013

Calendrier des vaccinations 2013 PROTÉGEONS-NOUS, VACCINONS-NOUS. État des connaissances : mars 2013 Calendrier des vaccinations 2013 Poi int sur les pr rincipales nouvea autés Le calendrier des vaccinations ou calendrier vaccinal, élaboré

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de vaccination

Conduite à tenir en cas de vaccination 1 Prise en charge pratique des patients sous tocilizumab Conduite à tenir en cas de vaccination La polyarthrite rhumatoïde (PR) ne contre-indique pas les vaccinations et la réponse obtenue, en l absence

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE GRENOBLE INSTITUT DE FORMATION D'AMBULANCIERS - IFA de GRENOBLE 11/2014 - DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION D AUXILIAIRE AMBULANCIER PARTIE RESERVEE A L IFA Remis /Envoyé

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Le risque biologique : Il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Il repose essentiellement

Plus en détail

LA VACCINATION DES MIGRANTS EN FRANCE

LA VACCINATION DES MIGRANTS EN FRANCE Cours International Francophone de Vaccinologie Diplôme Universitaire de vaccinologie 2011-2012 LA VACCINATION DES MIGRANTS EN FRANCE Blandine Esquerre Plan de l EXPOSE INTRODUCTION ENJEUX POPULATION DEFINITIONS

Plus en détail

Promotion de la vaccination en Bretagne Vers une politique régionale de vaccination?

Promotion de la vaccination en Bretagne Vers une politique régionale de vaccination? Promotion de la vaccination en Bretagne Vers une politique régionale de vaccination? Dr Dominique LE GOFF Référent vaccination ARS Bretagne XX/XX/XX Contexte national Pas de «véritable» politique nationale

Plus en détail

Quoi de neuf en 2006? RISQUES PROFESSIONNELS Dans le domaine de la santé

Quoi de neuf en 2006? RISQUES PROFESSIONNELS Dans le domaine de la santé Quoi de neuf en 2006? RISQUES PROFESSIONNELS Dans le domaine de la santé RISQUES PROFESSIONNELS. En milieu professionnel, le risque d exposition est évalué par le médecin du travail, sous la responsabilité

Plus en détail

D O S S I E R I N D I V I D U E L

D O S S I E R I N D I V I D U E L D O S S I E R I N D I V I D U E L INDISPENSABLE POUR VOTRE SALAIRE A RETOURNER DUMENT COMPLETE ET SIGNE AVANT LE : 12 OCTOBRE (semestre de Novembre) 12 AVRIL (semestre de Mai) Par courrier au : CENTRE

Plus en détail