Du contrôle des naissances à la PMA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du contrôle des naissances à la PMA"

Transcription

1 Du contrôle des naissances à la PMA

2 1) Histoire de la contraception 1843 : préservatif en caoutchouc lavable et réutilisable 1956 : Invention de la pilule contraceptive 1967 : Légalisation de la pilule contraceptive (loi Neuwirth) 1975 : Dépénalisation de l avortement (Simone Veil) 1982 : Naissance du premier «bébé éprouvette» français Aujourd hui : l avancé des techniques amène à réfléchir sur le cadre éthique (lois de bioéthiques)

3 Bilan La science fait des découvertes qui font progresser nos connaissances. Cela permet par la suite d'en tirer des techniques, c'est à dire des applications comme par exemple des médicaments (la pilule contraceptive, ) Ces nouvelles techniques peuvent ensuite être interdites, autorisées, ou rendues obligatoires selon les décisions politiques. En démocratie, ce sont les électeurs [c'est à dire nous] qui prennent ces décisions politiques : soit directement par référendum, soit par l'intermédiaire des parlementaires élus

4 2) La contraception hormonale Les pilules contiennent des hormones de synthèse, dérivée des hormones ovariennes: - pilule oestroprogestative et la pilule mini dosée -La pilule micro dosée ne contient que de la progestérone. -

5 Comment ça agit? La prise quotidienne de la pilule freine les secrétions des gonadostimulines, FSH et LH par rétrocontrôle négatif. L ovaire est alors mis au repos et l ovulation est impossible. En revanche la muqueuse utérine se développe sous l action des hormone des synthèse. L efficacité de la pilule est quasiment de 100% si elle est prise correctement. Pilule et tabac ne font pas bon ménage!!!

6 3) La contraception d urgence Les conditions de délivrance: -La pilule du lendemain est délivré gratuitement aux mineures dans les pharmacie, CHU et à l infirmerie du lycée. -- la pilule du surlendemain nécessite une ordonnance médicale.

7 Comment ça agit? Progestatif à forte dose qui perturbe l ovulation (si celle-ci n a pas encore eu lieu), agit sur l endomètre et la glaire cervicale pour rendre la nidation impossible. N a plus d effet si la nidation a déjà eu lieu: ce n est pas une méthode d interruption de grossesse.

8 4) IVG médicamenteux Utilisée jusqu à 5 semaines de grossesse, le RU 486 interrompt la grossesse en provoquant le retour des règles. Le RU 486 se fixe sur les mêmes récepteurs que la progestérone, empêchant celle-ci de se fixer; la muqueuse qui ne reçoit plus de progestérone ne peut se maintenir, les règles reviennent.

9 5) Le cadre légal. Article L En savoir plus sur cet article... Modifié par Loi n du 4 juillet art. 1 JORF 7 juillet 2001 La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse. Cette interruption ne peut être pratiquée qu'avant la fin de la douzième semaine de grossesse. Article L En savoir plus sur cet article... Modifié par LOI n du 19 décembre art. 71 L'interruption volontaire d'une grossesse ne peut être pratiquée que par un médecin. Elle ne peut avoir lieu que dans un établissement de santé, public ou privé, ou dans le cadre d'une convention conclue entre le praticien ou un centre de planification ou d'éducation familiale ou un centre de santé et un tel établissement, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'etat. Article L En savoir plus sur cet article... Modifié par Ordonnance n du 23 février art. 7 Le médecin sollicité par une femme en vue de l'interruption de sa grossesse doit, dès la première visite, informer celle-ci des méthodes médicales et chirurgicales d'interruption de grossesse et des risques et des effets secondaires potentiels.

10 Article L En savoir plus sur cet article... Modifié par Loi n du 4 juillet art. 7 Si la femme est mineure non émancipée, le consentement de l'un des titulaires de l'autorité parentale ou, le cas échéant, du représentant légal est recueilli. Ce consentement est joint à la demande qu'elle présente au médecin en dehors de la présence de toute autre personne. Si la femme mineure non émancipée désire garder le secret, le médecin doit s'efforcer, dans l'intérêt de celle-ci, d'obtenir son consentement pour que le ou les titulaires de l'autorité parentale ou, le cas échéant, le représentant légal soient consultés ou doit vérifier que cette démarche a été faite lors de l'entretien mentionné à l'article L Si la mineure ne veut pas effectuer cette démarche ou si le consentement n'est pas obtenu, l'interruption volontaire de grossesse ainsi que les actes médicaux et les soins qui lui sont liés peuvent être pratiqués à la demande de l'intéressée, présentée dans les conditions prévues au premier alinéa. Dans ce cas, la mineure se fait accompagner dans sa démarche par la personne majeure de son choix. Après l'intervention, une deuxième consultation, ayant notamment pour but une nouvelle information sur la contraception, est obligatoirement proposée aux mineures.

11 D autres méthodes de contraception Stérilet au cuivre ou DIU (Dispositif Intra Utérin) Rôles: bloquer ovulation, épaissir glaire cervicale, rendre endomètre impropre à la nidation Rôle: provoque l inflammation de l endomètre qui empêche toute nidation. mais ces méthodes ne protègent pas des IST

12

13 Éviter les IST Transmises par des contacts sexuels, génitaux, oro-génitaux ou ano-génitaux, les IST sont des maladies contagieuses dues à des microorganismes tels que les virus, les bactéries ou des champignons. - Se protéger lors des rapports sexuels - Se faire dépister - Se faire vacciner contre certains agents infectieux -Sont des actions de préventions permettant de limiter la propagations des IST.

14

15 6) Soigner l infertilité. a) Les causes des infertilités Chez l homme, le pouvoir fécondant du sperme peutêtre insuffisant ( quantité trop faible de spz, gamètes anormaux

16 Chez la femme, il existe de multiples causes les plus fréquentes sont : obstruction des la trompe ( dues à des IST) ou absence d ovulation.

17

18 Madame A souffre d une absence d ovulation car on peut voir sur les dosages hormonaux réalisés que les concentrations en hormones de manières générales sont trop faibles. Le pic de LH est trop faible par rapport à une femme non stérile. Nous savons que c est ce pic de LH qui déclenche l ovulation. Chez madame A, celle-ci n aura donc pas lieu à cause de cette insuffisance hormonale. (dysfonctionnement du complexe hypothalamo-hypophysaire ) Traitement administré à Mme A

19 b) Les réponses médicales à l infertilité

20 Bilan Ces techniques de PMA sont basées sur la connaissance des modalités biologiques de la reproduction. Des molécules de synthèses sont utilisées, elles permettent ou facilitent la fécondation et / ou gestation dans les cas d infertilité ou stérilité. Les techniques de PMA sont encadrées par des lois dites «lois de bioéthique». Diagnostic pré-implantatoire pour couples à risques (porteurs de maladies génétiques) Attention aux dérives ex: eugénisme.

21

22

23 Rôle du cerveau dans le plaisir

24 Des expériences menées chez le rat vers le milieu du XX siècle ont permis de découvrir l existence d un circuit de la récompense. Celui-ci se déroule dans le cerveau. Le comportement chez les mammifères est sous le contrôle du système de récompense cérébral. Ce circuit comprend différentes zones cérébrales (aire tegmentale ventrale, noyau accumbens) et fait intervenir un neuromédiateur, la dopamine. Une activation du circuit de la récompense procure du plaisir. Il entre en jeu dans le comportement sexuel chez les mammifères. -Mise en évidence d une molécule: la dopamine ( messager chimique ou neurotransmetteur elle assure les connexions cérébrales.) Malgré leur diversité, les drogues partagent toutes une caractéristique commune : elles jouent sur le circuit de la récompense et stimulent la libération de dopamine.

25

26 Bilan Le comportement sexuel regroupe les actions associées à l'accouplement. Chez les Mammifères, il est contrôlé principalement par deux facteurs: les hormones sexuelles et le système de récompense. Ce dernier est stimulé lors d'une activité agréable comme le coït et motive le renouvellement de cette activité. L'importance relative de ces deux facteurs change selon les espèces. Chez les non-primates, l'activité sexuelle n'a lieu en général qu'à la saison propice à la reproduction, alors que chez les Primates hominidés, elle perdure toute l'année et tout au long du cycle féminin, montrant ainsi la baisse de l'influence hormonale. La diversité des activités sexuelles des Primates hominidés indique que c'est la recherche du plaisir via le système de récompense qui motive le plus le comportement sexuel

27 La sexualité humaine ne se réduit pas à ces seuls facteurs biologiques. Les capacités cognitives importantes de l'homme permettent le développement de cultures aux mœurs et traditions variables d'une époque et d'une région à l'autre. Le contexte socioculturel influence de manière importante le comportement sexuel individuel, tant au niveau des pratiques que des préférences affectives et sexuelles. Chez l'homme, il existe deux aspects complémentaires de la sexualité : l'identité sexuelle, qui correspond au genre (masculin ou féminin) et relève de l'espace social, et l'orientation sexuelle qui relève de l'intimité de la personne.

28

THEME 2 : FEMININ - MASCULIN. CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle

THEME 2 : FEMININ - MASCULIN. CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle THEME 2 : FEMININ - MASCULIN CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle L'évolution des sociétés humaines se manifeste, entre autres, par une volonté de maîtriser la procréation qui passe par une

Plus en détail

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée?

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? En plus de produire les gamètes (.....), Spermatozoïde les testicules contrôlent le fonctionnement

Plus en détail

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Thème 3 : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Comment la connaissance des fonctions de reproduction a-telle permis de maîtriser et de faire

Plus en détail

Séance 4 et 5- Prendre en charge sa vie sexuelle

Séance 4 et 5- Prendre en charge sa vie sexuelle Séance 4 et 5- Prendre en charge sa vie sexuelle I- Le cycle de la femme et son contrôle naturel Le fonctionnement de l appareil reproducteur de la femme est remarquable par son caractère cyclique qui

Plus en détail

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Avant la séance [youtube https://www.youtube.com/watch?v=orlubkbwdw8&w=420&h=315] A l'aide de la vidéo, construire une frise

Plus en détail

SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE

SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE I- LE CONTROLE NATUREL DE LA REPRODUCTION A- Le rôle des hormones dans la production des cellules reproductrices La fonction de reproduction est régulée et optimisée

Plus en détail

I Sexualité sans procréation

I Sexualité sans procréation Page 1 sur 7 Fé minin, masculin I Sexualité sans procréation 1. Pour comprendre : Chez la femme a. Cycles sexuels féminins La femme est soumise à un cycle d une durée moyenne de 28 jours. Il se met en

Plus en détail

Doc. : Taux des hormones dans le sang lors d un cycle normal et lors d une prise de pilule. Bilan : A compléter Contraception =.

Doc. : Taux des hormones dans le sang lors d un cycle normal et lors d une prise de pilule. Bilan : A compléter Contraception =. Activité 1 : Décrire le mode d'action de différents moyens de contraception Support : boîte «contraception» et document «Contraceptifs oraux traditionnels» Des moyens de contraception sont disposés sur

Plus en détail

Thème 2: FEMNININ, MASCULIN

Thème 2: FEMNININ, MASCULIN Thème 2: FEMNININ, MASCULIN CHAPITRE 9 http://biblio.manuel-numerique.com/letoweb.html Introduction Chapitre 9 : Sexualité et procréation Comment est contrôlé le fonctionnement de l appareil reproducteur

Plus en détail

Partie 2 : Féminin Masculin

Partie 2 : Féminin Masculin Partie 2 : Féminin Masculin Fiche 1 : Différences à différentes échelles entre sexes féminin et masculin L appareil génital de la femme Ovaires : lieu de production des ovocytes. Chaque mois, un ovocyte

Plus en détail

Bilan cours Féminin, masculin

Bilan cours Féminin, masculin Bilan cours Féminin, masculin Objectifs de cette partie du programme : - (TD n 1) Exploiter diverses expériences afin de retrouver les caractéristiques du fonctionnement de l appareil reproducteur féminin

Plus en détail

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY c. LEXIQUE AMH (Hormone Anti-Mulérienne) : Hormone produite par les testicules du foetus mâle entraînant la régression des canaux de Mu ller au cours du développement foetal. Canal de Müller : fait partie

Plus en détail

PARTIE II. Maîtrise de la reproduction. Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation

PARTIE II. Maîtrise de la reproduction. Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation PARTIE II Maîtrise de la reproduction Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation Introduction Lorsqu une grossesse est en cours, les progrès technologiques et médicaux permettent une étroite surveillance

Plus en détail

L a c o ntra c e ptio n. Quels sont les moyens les plus répandus?

L a c o ntra c e ptio n. Quels sont les moyens les plus répandus? L a c o ntra c e ptio n Quels sont les moyens les plus répandus? Sommaire 1.Introduction 2.Les contraceptifs les plus utilisés: - Le préservatif masculin - La pilule - Le stérilet - Le préservatif féminin

Plus en détail

Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation

Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation La fécondation et le début de grossesse La fécondation La fécondation et le début de grossesse Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation I. Une sexualité sans

Plus en détail

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas I) la contraception permet de choisir quand avoir un enfant. Activité 1 : cartable SVT. La contraception est un ensemble de moyens permettant de choisir ou de retarder

Plus en détail

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception.

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception. Objectif général de la séquence : être capable d avoir un comportement responsable en matière de sexualité, prenant en compte la maîtrise de la natalité. Objectif général de la séance :.. 1. La contraception

Plus en détail

module 4: sexualité et prévention

module 4: sexualité et prévention Prévention santé environnement module 4: sexualité et prévention Séquence : prévenir d une grossesse non désirée Exemplaire rempli Le préservatif masculin Quelques chiffres _ il se déroule sur le pénis

Plus en détail

4 La procréation et sa maîtrise

4 La procréation et sa maîtrise Terminale S 48/53 4 La procréation et sa maîtrise 4.1 La fécondation 4.1.1 Modifications comportementales [324.A1] Les hormones sexuelles sont responsables de modifications comportementales : Les oestrogènes

Plus en détail

Sujet 6 : choisir le bon moment pour être parent : quelles solutions?

Sujet 6 : choisir le bon moment pour être parent : quelles solutions? Sujet 6 : choisir le bon moment pour être parent : quelles solutions? Sommaire : I. Ce qu'est la contraception. II. A chacun sa contraception. 1. Le préservatif masculin : public visé / mode d'action.

Plus en détail

Activité 4 : Les différents modes de contraception

Activité 4 : Les différents modes de contraception Activité 4 : Les différents modes de contraception Th.3-Chap.2-Act.4 Rappels à lire attentivement : La reproduction dans l espèce humaine nécessite le dépôt des spermatozoïdes dans le vagin de la femme

Plus en détail

Activité 4 : Les différents modes de contraception-correction

Activité 4 : Les différents modes de contraception-correction Activité 4 : Les différents modes de contraception-correction Th.3-Chap.2-Act.4 Rappels à lire attentivement : La reproduction dans l espèce humaine nécessite le dépôt des spermatozoïdes dans le vagin

Plus en détail

CORPS HUMAIN ET SANTE (3)

CORPS HUMAIN ET SANTE (3) CORPS HUMAIN ET SANTE (3) Sexualité et procréation (suite) Bases biologiques du plaisir Des études en laboratoire ont montré que la satisfaction procurée par différents comportements incite certains animaux

Plus en détail

Page suivante : les schémas des appareils génitaux

Page suivante : les schémas des appareils génitaux TRANSMETTRE LA VIE LA TRANSMISSION_DE LA VIE CHEZ L HOMME: INTRODUCTION: Vers 10-13 ans, la puberté marque le début de l'adolescence : l'enfant se transforme en un jeune adulte pouvant transmettre la vie.

Plus en détail

hormones du cerveau (hypophyse)

hormones du cerveau (hypophyse) Régulation hormonale hormones du cerveau (hypophyse) testicule ovaire hormone : testostérone hormones : oestrogène et progestérone CSII production des spermatozoïdes CSII cycle de l utérus cerveau hormones

Plus en détail

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction I] Régulation des naissances Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction 1) Méthodes de contraception et de contragestion Activité 1 : Décrire le mode d'action de différents moyens de contraception, comparer

Plus en détail

Chapitre 6 : Comprendre et maitriser sa sexualité.

Chapitre 6 : Comprendre et maitriser sa sexualité. Chapitre 6 : Comprendre et maitriser sa sexualité. L évolution des sociétés humaines a amené des modifications dans l approche personnelle de la sexualité. Chacun doit prendre en charge de façon conjointe

Plus en détail

Code de la santé publique. Partie législative. Deuxième partie : Santé de la famille, de la mère et de l'enfant

Code de la santé publique. Partie législative. Deuxième partie : Santé de la famille, de la mère et de l'enfant Code de la santé publique Partie législative Deuxième partie : Santé de la famille, de la mère et de l'enfant Livre II : Interruption volontaire de grossesse Titre Ier : Dispositions générales Chapitre

Plus en détail

SVT TS : Procréation Connaissances exigibles

SVT TS : Procréation Connaissances exigibles SVT TS : Procréation Connaissances exigibles I Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère. A Le sexe est génétiquement défini à la fécondation

Plus en détail

THEME : FEMININ MASCULIN

THEME : FEMININ MASCULIN THEME : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Devenir homme ou femme : le développement du phénotype sexuel : mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils sexuels. Dès la fécondation, l embryon

Plus en détail

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME I] L appareil génital de la femme LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME II] Cycle menstruel Cycle menstruel théorique : Chez la femme, le fonctionnement de l appareil reproducteur est cyclique de

Plus en détail

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation Chapitre 2 : La maitrise de la procréation 1 INTRODUCTION : La capacité de procréer implique de prendre en charge de façon responsable et conjointe sa vie sexuelle. Il existe des méthodes permettant de

Plus en détail

Centre Gratuit d Information de Dépistage et de Diagnostic

Centre Gratuit d Information de Dépistage et de Diagnostic Centre Gratuit d Information de Dépistage et de Diagnostic Missions et enjeux Sandrine Heckmann Coordinatrice Planning Familial 64 - CeGIDD de Pau Les modalités d accueil Une ouverture minimale de 4 demi

Plus en détail

Thème 3 Masculin Féminin

Thème 3 Masculin Féminin Thème 3 Masculin Féminin Chapitre 1 : Comprendre et maîtriser sa sexualité Introduction A partir de la puberté, le fonctionnement des organes reproducteurs est activé, le corps subit différents changements

Plus en détail

I. Les cycles sexuels féminins

I. Les cycles sexuels féminins La régulation de la fonction de reproduction chez la femme Introduction : Activité 1 : Morphologie et anatomie de l appareil génital de la femme La fonction de reproduction chez la femme se déroule de

Plus en détail

Législation: où en est t on?

Législation: où en est t on? Législation: où en est t on? Annick Laffitte Loi NEUWIRTH La loi n 67-1176 du 28 décembre 1967, relative à la régulation des naissances, Loi NEUWIRTH, autorise la contraception et supprime des dispositions

Plus en détail

Thème 3A Féminin - Masculin

Thème 3A Féminin - Masculin Thème 3A Féminin - Masculin Dans une optique d éducation à la santé et à la responsabilité, il s agit de comprendre les composantes biologiques principales de l état masculin ou féminin, du lien entre

Plus en détail

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique ans

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique ans Caisse de Coordination aux Assurances Sociales Prévention gynécologique 24-50 ans Mise à jour janvier 2017 Adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique annuel est conseillé

Plus en détail

Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après.

Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après. FICHE 7 La femme Lors de l ovogenèse, un seul gamète est formé tous les mois. Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après. L ovule

Plus en détail

Thème 3 : Féminin / Masculin

Thème 3 : Féminin / Masculin Comment devient-on femme ou homme? Comment se caractérisent l'anatomie et le fonctionnement spécifique de chacun des sexes? Comment peut-on prendre en charge de façon responsable sa propre vie sexuelle?

Plus en détail

Correction du devoir de synthèse n 1

Correction du devoir de synthèse n 1 Lycées: Seliena et Gaafour 2 Professeur : Med hedi Zgougi MESSAOUDI Mohsen Correction du devoir de synthèse n 1 2012/2013 4 ème Sc.Exp Matière : S.V.T Première partie (8 points) QCM (4 points) Items 1

Plus en détail

Qui est concerné par la contraception?

Qui est concerné par la contraception? LA CONTRACEPTION Qui est concerné par la contraception? Les filles Les garçons La contraception c est L ensemble de méthodes pour vivre une sexualité sans grossesse possible Le contrat entre 2 personnes

Plus en détail

PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE

PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE Séances 3 & 4 PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE I / DES HORMONES NATURELLES CONTROLENT LES FONCTIONS DE REPRODUCTION les cycles sexuels (cycle ovarien et de de la muqueuse utérine)

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique ans

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique ans CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Prévention gynécologique 24-50 ans Mise à jour janvier 2016 Adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, une consultation dédiée, avec un éventuel

Plus en détail

FICHE SEXUALITE ET PREVENTION

FICHE SEXUALITE ET PREVENTION FICHE SEXUALITE ET PREVENTION 1. Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) a. Définition Les Infections sexuellement transmissibles (IST) regroupent toutes les infections qui se transmettent par

Plus en détail

LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ LES HUMAINS. La maîtrise des naissances

LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ LES HUMAINS. La maîtrise des naissances LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ LES HUMAINS La maîtrise des naissances 1 - De la naissance subie à la naissance choisie 1 - De la naissance subie à la naissance choisie En France, jusqu'en 1950 environ,

Plus en détail

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme Connaissances La régulation de l axe gonadotrope féminin intègre des communications nerveuses et hormonales. L'hypothalamus et l'hypophyse sont deux organes étroitement associés et situés à la base du

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

I. Rencontre des gamètes et début de la grossesse

I. Rencontre des gamètes et début de la grossesse I. Rencontre des gamètes et début de la grossesse La glaire cervicale : un passage obligatoire pour les spermatozoïdes Le col de l utérus est le passage obligé des gamètes mâles lors de leur trajet en

Plus en détail

LA TRANSMISSION DE LA VIE DANS L ESPECE HUMAINE.

LA TRANSMISSION DE LA VIE DANS L ESPECE HUMAINE. C est à l école primaire que sont mises en place les bases de la transmission de la vie chez les êtres humains. L'être humain devient apte à se reproduire à la puberté. Durant la puberté, les caractères

Plus en détail

Activité 61 : Maîtrise de la procréation

Activité 61 : Maîtrise de la procréation 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : La transmission de la vie chez l Homme Pourcentage pour cette partie : 25% Notions. contenus. Dans le cadre de la maîtrise de la reproduction, des méthodes contraceptives

Plus en détail

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com»

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web:  svt-mounir.sitew.com» «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: http://www. svt-mounir.sitew.com» Première partie : (4 pts) A/ Pour chacun des items suivants, il peut y avoir une ou deux réponse(s) correcte(s).relevez

Plus en détail

CPDPN oct 2016 Pr V Scolan

CPDPN oct 2016 Pr V Scolan CPDPN oct 2016 Pr V Scolan Acte non usuel médical Différentes méthodes en fonction du terme de la grossesse Médicamenteuse IMG Complications rares : hémorragie et infection Chirurgicale ( seule technique

Plus en détail

La pilule du lendemain actuelle!

La pilule du lendemain actuelle! La pilule du lendemain actuelle! CONTENU 1 Qu est ce que la contraception d urgence?...3 2 Quand est-il nécessaire d utiliser une contraception d urgence?...5 3 Comment agit ellaone?...6 4 Comment et quand

Plus en détail

Dans la deuxième phrase de l article L du même code, les mots : avant la fin de la dixième semaine de grossesse sont remplacés par les mots :

Dans la deuxième phrase de l article L du même code, les mots : avant la fin de la dixième semaine de grossesse sont remplacés par les mots : TEXTE ADOPTE no 582 Petite loi ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2000-2001 5 décembre 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN PREMIERE

Plus en détail

Systèmes de reproduction féminin et masculin

Systèmes de reproduction féminin et masculin Systèmes de reproduction féminin et masculin trompe ovaire utérus canal déférent vessie vessie pénis urètre testicule Objectif du cours : Expliquer production des gamètes Gamétogenèse féminine réalisée

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter.

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Nous allons faire un bilan de fertilité Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Fécondité et fertilité, est-ce la même chose? Ces deux mots

Plus en détail

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Éducation à la sexualité et à la responsabilité La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Définition contraception : Empêcher la conception d un embryon (la rencontre entre les

Plus en détail

SOMMAIRE. Numéros utiles

SOMMAIRE. Numéros utiles P 4 P 7 P 8 P 10 P 11 P 12 P 13 P 14 P 15 P 17 P 19 P 20 P 23 P 24 P 28 P 29 P 30 P 31 SOMMAIRE Introduction La pilule Le préservatif masculin Le préservatif féminin L implant contraceptif Le patch L anneau

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction.

Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction. Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction. Introduction : On réalise des dosages sanguins chez des patients souffrant de retards pubertaires : LH (UIL 1) Concentration plasmatique des hormones

Plus en détail

La pilule du lendemain actuelle!

La pilule du lendemain actuelle! La pilule du lendemain actuelle! CONTENU 1 Qu est ce que la contraception d urgence?...3 2 Quand est-il nécessaire d utiliser ellaone?...5 3 Comment agit ellaone?...6 4 Comment et quand prendre ellaone?...10

Plus en détail

EXERCICE N 1 : ( 3.5pts)

EXERCICE N 1 : ( 3.5pts) Lycée Othman Chatti Msaken Epreuve: SVT Classes: 4e Sc Exp 1+3+4 Devoir de contrôle N 1 Durée : 2heures A Sc : 2006-2007 Prof : Mr Oussama Bouhlel EXERCICE N 1 : ( 3.5pts) Pour chacune des séries suivantes

Plus en détail

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest Quel choix? Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogestative peut protéger de certains cancers?

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 55... Biologie, Reproduction QCM 1. La spermatogenèse : a. la spermatogenèse est un phénomène continu qui débute à la puberté b. La spermatogenèse concerne toutes les cellules

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

Chapitre 6 : LA PROCREATION H1 + - H2. ces caractères, on en déduit que les testicules produisent une hormone masculinisante : la testostérone

Chapitre 6 : LA PROCREATION H1 + - H2. ces caractères, on en déduit que les testicules produisent une hormone masculinisante : la testostérone Chapitre 6 : LA PROCREATION Introduction Définition : LA PROCREATION : C est l action d engendrer un nouvel individu en parlant de l espèce humaine. Elle comprend toutes les étapes allant de la formation

Plus en détail

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME 8 REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME Objectifs : à partir d'expériences, dégager les rôles des oestrogènes et de la progestérone en relation avec les cycles sexuels présenter les cycles

Plus en détail

Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme

Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme Problème : Comment fonctionne l'appareil génital mâle? I L'appareil génital mâle : A Anatomie et fonctionnement du testicule : Activité 1

Plus en détail

La contraception : Renseignements

La contraception : Renseignements La contraception : Renseignements v 2016.1 Les méthodes très efficaces. Longue durée d action 0,8 % de grossesse par an 1 grossesse tous les 125 ans 22 % d abandon à la fin de l année Le DIU au cuivre

Plus en détail

L assistance médicale à la procréation a pour but la conception sans rapport sexuel. La contraception a pour but le rapport sexuel sans conception

L assistance médicale à la procréation a pour but la conception sans rapport sexuel. La contraception a pour but le rapport sexuel sans conception LA CONTRACEPTION L assistance médicale à la procréation a pour but la conception sans rapport sexuel La contraception a pour but le rapport sexuel sans conception Dans les années 90: estimation de l OMS,

Plus en détail

Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item)

Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item) Série : La reproduction humaine Exercice I ; QCM Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item) ) la baisse de sécrétion de LH

Plus en détail

CHAPITRE 9 : LE FONCTIONNEMENT ET LA RÉGULATION DES APPAREILS GÉNITAUX

CHAPITRE 9 : LE FONCTIONNEMENT ET LA RÉGULATION DES APPAREILS GÉNITAUX CHAPITRE 9 : LE FONCTIONNEMENT ET LA RÉGULATION DES APPAREILS GÉNITAUX LA RÉGULATION DU FONCTIONNEMENT TESTICULAIRE LA RÉGULATION DU FONCTIONNEMENT TESTICULAIRE LA RÉGULATION DU FONCTIONNEMENT TESTICULAIRE

Plus en détail

IVG et diagnostic prénatal précoce. Bases juridiques et débat

IVG et diagnostic prénatal précoce. Bases juridiques et débat IVG et diagnostic prénatal précoce Bases juridiques et débat 5 O C T O B R E 2 0 1 6 Commission IVG Réseau Naître en Alsace Avis du conseil de l ordre Circulaire janvier 2016 Rappels législation Livre

Plus en détail

PROCRÉATION Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

PROCRÉATION Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse PROCRÉATION Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse ROC Session 2009 - Polynésie Ovaires et utérus ont un fonctionnement cyclique synchronisé qui permet la fécondation et la nidation. Montrez

Plus en détail

Programmation annuelle svt 1L/1ere ES Enseignement scientifique partie SVT

Programmation annuelle svt 1L/1ere ES Enseignement scientifique partie SVT Programmation annuelle svt 1L/1ere ES Enseignement scientifique partie SVT 2013-2014 Dates Objectifs de connaissances Compétences exigibles activités Sem 1 Thème 1 : Représentation visuelle De l œil au

Plus en détail

La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles

La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles Selon une étude récente* réalisée auprès d un échantillon de 263 femmes à qui l

Plus en détail

Restitution organisée des connaissances/ Correction.

Restitution organisée des connaissances/ Correction. Restitution organisée des connaissances/ Correction. La fonction de reproduction, chez l homme comme chez la femme, est sous le contrôle du système hormonal. Cependant, seule la femme présente une activité

Plus en détail

Chapitre IV LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME.

Chapitre IV LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME. Chapitre IV LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME. 1 1 I- La puberté souligne le passage de l enfant à l adulte 2 3 4 La puberté est un ensemble de puberté transformations du corps qui se déroule à des

Plus en détail

Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f. MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori

Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f. MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori Atelier Plénière de 14 h à 15 h30 En alternance de 15h30 à 18h, Ateliers frottis ou implant stérilet

Plus en détail

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique DISPOSITIF INTRA UTERIN TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique 2016 2017 2 dispositifs DIU au cuivre DIU Hormonal Mode d action DIU au cuivre Altération de la fonction et de la viabilité

Plus en détail

S entrainer à interpréter des résultats expérimentaux. Exercice B

S entrainer à interpréter des résultats expérimentaux. Exercice B S entrainer à interpréter des résultats expérimentaux Exercice B À partir des documents 1 à 3 mis en relation avec vos connaissances, proposez une explication à l'absence d'ovulation chez Madame X et expliquez

Plus en détail

Le kit sur la contraception

Le kit sur la contraception Le kit sur la contraception Les méthodes contraceptives agissent de diffèrentes manières. Certaines servent de barrières physiques entre le sperme et l ovule ou interférent le cycle hormonal et empêchent

Plus en détail

La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3

La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3 La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3 I- Introduction 1. QU'EST-CE QUE LA REPRODUCTION HUMAINE? 2. QU'EST-CE QUE LA MAITRISE DE LA REPRODUCTION HUMAINE? II- La FIVETE 1.

Plus en détail

RESSOURCES POUR L ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE EN

RESSOURCES POUR L ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE EN RESSOURCES POUR L ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE EN PREMIERES L ET ES FEMININ/MASCULIN La thématique «Féminin, masculin» est également présente dans le programme de sciences de la vie et de la Terre de la classe

Plus en détail

QUESTIONS RÉVISION BIOLOGIE 5 E

QUESTIONS RÉVISION BIOLOGIE 5 E QUESTIONS RÉVISION BIOLOGIE 5 E Question 1 Virginie (17 ans) se désespère d être réglée, elle mesure 1m 30, n a que peu de pilosité et très peu de poitrine. Elle ressemble à une petite fille. À ton avis

Plus en détail

Chapitre 2 : sexualité et procréation.

Chapitre 2 : sexualité et procréation. Les connaissances du fonctionnement des appareils reproducteurs et des mécanismes assurant leur régulation a permis la mise au point des méthodes de contraception. D autre part, 14% des couples français

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions L AMP Introduction 14% des couples Le délai nécessaire àconcevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine 20% sont d origine masculine 40% des

Plus en détail

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME 8 REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME Objectifs : à partir d'expériences, dégager les rôles des oestrogènes et de la progestérone en relation avec les cycles sexuels présenter les cycles

Plus en détail

1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie -

1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie - 1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie - Cette partie du programme illustre et complète les notions acquises en 1 ère S concernant le rôle des gènes dans la réalisation du phénotype et permet

Plus en détail

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Date Progression Prise de contact : - Présentation du Professeur, de la Discipline, et du Programme. - Document : «L

Plus en détail

quels examens chez la femme?

quels examens chez la femme? Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme? Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu un bilan d infertilité

Plus en détail

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009 ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) Pr Claudine Mathieu L1 Novembre 2009 Art. L. 152-1. - L'assistance médicale à la procréation s'entend sentend des pratiques cliniques et biologiques permettant

Plus en détail

Avancées législatives dans le domaine de l IVG et de la contraception

Avancées législatives dans le domaine de l IVG et de la contraception Avancées législatives dans le domaine de l IVG et de la contraception Emmanuelle LHOMME 11èmes journées des réseaux de périnatalité d Ile-de-France 14 octobre 2016 De la pénalisation En 1810 : l avortement

Plus en détail

Série n montrez que les œstrogènes exercent un contrôle sur le complexe hypothalamo-hypophysaire. 3- préciserez la nature de ce contrôle.

Série n montrez que les œstrogènes exercent un contrôle sur le complexe hypothalamo-hypophysaire. 3- préciserez la nature de ce contrôle. EXERCICE N 1 SVT 4ème Sc. Reproduction féminine Mr. Saïd Mounir Série n 2 Chez les Mammifères femelles, la concentration plasmatique d'une hormone hypophysaire, la LH, varie au cours d'un cycle. L'activité

Plus en détail

Choisir une méthode de contraception qui vous convient. w w w. m a s e x u a l i t e. c a

Choisir une méthode de contraception qui vous convient. w w w. m a s e x u a l i t e. c a Choisir une méthode de contraception qui vous convient w w w. Les grossesses imprévues Les grossesses imprévues et les diverses méthodes contraceptives Les données correspondent aux grossesses imprévues

Plus en détail

LA FECONDATION IN VITRO (FIV)

LA FECONDATION IN VITRO (FIV) LA FECONDATION IN VITRO (FIV) Le site du Docteur Jean-Jacques BENSAID Gynécologue-Obstétricien Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-jacques-bensaid Il s agit là encore d une PMA, qui comme les techniques

Plus en détail

LES CYCLES SEXUELS ET LEUR CONTROLE

LES CYCLES SEXUELS ET LEUR CONTROLE Michel Cavalla Lucie Chautard et Agnès Pontré LES CYCLES SEXUELS ET LEUR CONTROLE Travaux des Actions Académiques Mutualisées Niveau Terminale ST2S Thème du programme Pôle 8- Transmission de la vie Partie

Plus en détail