Lancement de l Appel à Projets

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lancement de l Appel à Projets"

Transcription

1 Lancement de l Appel à Projets dans toute la France pour relever les nouveaux défis du secteur financier 21 Janvier

2 Les objectifs de l Appel à Projets Identifier et soutenir, par l attribution du label FINANCE INNOVATION, les start-up, TPE, PME innovantes au cœur des mutations du secteur de la finance (*), Identifier des outils de financement innovants qui seront notamment proposés par FINANCE INNOVATION aux TPE et PME des Régions et des autres Pôles de compétitivité, Plus largement, soutenir et expérimenter des innovations porteuses des meilleures pratiques en matière financière. (*) Le secteur financier de FINANCE INNOVATION regroupe les 6 filières suivantes : Banque Assurance - Gestion d actifs Immobilier Chiffre et Conseil Economie sociale et solidaire 2

3 Appel à projets 2015 Les atouts de la labellisation Le «Label FINANCE INNOVATION» a pour objectif d aider l entreprise à trouver : un financement public un financement privé de nouveaux clients dans le secteur financier Ce label vient renforcer la visibilité et le développement des projets, portés individuellement par une entreprise. Ils doivent répondre impérativement à trois critères : innovant, stratégique pour le secteur, crédible. L équipe du Pôle accompagne l entreprise tout au long des différentes étapes du processus de labellisation. 3

4 Processus de labellisation 1. IDENTIFICATION et ORIENTATION Dépôt du dossier de candidature, après adhésion au Pôle, par le porteur de projet sur la plateforme web Validation par le Pôle de l éligibilité du projet au processus de labellisation 2. LABELLISATION Rédaction d un avis par un expert indépendant Présentation du projet devant le Comité de labellisation FINANCE INNOVATION Décision de labellisation communiquée sous 2 mois 3. ACCOMPAGNEMENT AVAL Le Pôle facilite à l entreprise l accès au financement : Public Aide à la maturation de projets innovants (AIMA) Prêt d honneur Prêt participatif d amorçage BPI Aide au Partenariat Technologique Etc. Privé/Clients Financement bancaire Capital investissement/comité d investisseurs Clients/business Alternatif : Prêt participatif en quasi fonds propres, émission obligatoire accessible au PME, affacturage complémentaire Etc. 5

5 Partenaires de l Appel à projets : Votre participation permettra D être partie prenante au dynamisme des territoires sur des thématiques à forts enjeux économiques, sociétaux et environnementaux De soutenir les TPE/PME de votre territoire dans leurs démarches d innovation visant les secteurs de la finance De contribuer à votre visibilité et votre notoriété auprès du tissu économique local, en facilitant vos relations avec les TPE/PME innovantes Se positionner en tant qu acteur innovant moteur de l économie 5

6 Partenaire de l Appel à projets : Votre rôle Votre rôle en tant que partenaire est de relayer l AAP auprès de vos réseaux sur l ensemble de vos supports de communication sites institutionnels newsletter forums etc. L appel à projets sera notamment lancé en partenariat avec : la Caisse des Dépôts, Bpifrance et les Direccte pour accroître la diffusion auprès des TPE et PME et l ensemble des partenaires régionaux et locaux (Chambres de commerce, incubateurs, ) 6

7 Les modalités de l Appel à Projet Champs d application : 6 secteurs d innovation prioritaires Assurance Banque Gestion d actifs Immobilier Métiers du chiffre et du conseil Économie Sociale et Solidaire Dépôt du dossier de candidature à remplir par le porteur de projet via une plateforme informatique dédiée Suivi des dossiers de candidature sur la plateforme web par l équipe du Pôle et des experts indépendants Lancement de l AAP : 21 janvier 2015 Durée : du 21 janvier au 30 avril

8 Annexes Les défis des six filières stratégiques pour les 10 ans à venir 8

9 2.I Les défis de la Filière Banque 9

10 2.I Les défis de la Filière Banque La banque : les défis technologiques/non technologiques et les technologies clés (1/2) Défis d innovation transverses Défis technologiques / non technologiques Technologies clés Défis à 3 ans Défis à 6 ans Défis à 10 ans 1. L'intégration des NTIC / numérique - Dématérialisation - Gestion optimisée des finances personnelles - Numérisation des ordres - Aspects de production (définition des produits) et de distribution - Développement de nouveaux services en ligne associés aux nouveaux systèmes de paiement (recharge automatique, programme de fidélité commerçants, etc.) Big Data ; Agrégateurs de données ; Interopérabilité des bases de données ; Compatibilité des différentes plateformes logicielles (langages informatiques, etc.) ; Cloud computing, Paiement à distance et sans contact (NFC) ; Monnaie électronique ; Paiement Mobile ; Micro-paiements ; Cartes inter-bancaires 2. La gestion des risques - Bâle III - Supervision et surveillance prudentielles - Gestion des risques de marché - Renforcement de la régulation des produits OTC dans un futur moyen terme: impacts sur la gestion du collatéral (risques de crédit) - Agences de notation : émergence de nouveaux modèles - Chambres de compensation/gestion du collatéral - Sécurité numérique des données - Retour de la titrisation et basculement de modèle «originate-to-distribute» vs «originate-to-hold» - Sécurité numérique des données 3. Le financement de l économie : l'épargne longue et le financement des investissements à long terme - Mise en œuvre des recommandations rapport Epargne longue de Paris EUROPLACE 10

11 2.I Les défis de la Filière Banque La banque : les défis technologiques/non technologiques et les technologies clés (2/2) Défis d innovation transverses Défis technologiques / non technologiques Technologies clés Défis à 3 ans Défis à 6 ans Défis à 10 ans 4. La finance et l'économie durables - Encadrement des activités de marché (shadow banking, HTF, dark pools, etc.) - ISR - Les plateformes boursières - Le développement de nouveaux modèles de financement du bas de bilan (mutualisation de la trésorerie) associant les acteurs d une filière (PME, ETI et grand groupes). Les nouvelles sources de liquidité à travers le poste client (affacturage, reverse factoring) - La création d un fonds de garanties par des groupements d entreprises au service d entreprises d un territoire (solidarité et proximité) - Le financement participatif et crowdfunding - Les prêts participatifs et les quasi fonds propres - Encadrement de la rémunération - Nouveaux produits de marché plus simples et plus transparents - Nouvelles techniques de financement - Le financement des PME (projet de Bourse des PME -> question de l implication des banques dans le dispositif) mais aussi ETI (crédit nonbancaire, placements privés ou plateformes obligataires) - La notation et l évaluation des entreprises Outils de sécurisation des paiements (3D Secure, etc.) Big data, data mining, data screening, technologies de traitement et de fouille des données 5. L'évolution des modèles économiques et de rentabilité des entreprises - Désintermédiation - Nouveaux concurrents non bancaires - Développement de nouvelles places de marché - Désintermédiation - Nouveaux concurrents non bancaires - Personnalisation des produits - Restructuration complète des agences bancaires - Modèle économique de gestion des données privées des clients 11

12 2.II Les défis de la Filière Assurance 12

13 2.II Les défis de la Filière Assurance L assurance : les défis technologiques/non technologiques et les technologies clés (1/2) Défis d innovation transverses 1. L'intégration des NTIC / numérique Défis technologiques / non technologiques Défis à 3 ans Défis à 6 ans Défis à 10 ans - Silver economy : filière en croissance de la Domotique Robotique Produits à fort contenu technologique - Dépendance & Habitat : proposition d'outils et de solutions d'adaptation du logement pour bienvivre chez soi - Distribution de produits d'assurance (concept de distribution multicanale) - Big data : amélioration de la distribution en points de vente physiques, sur internet et en situation de mobilité - Marketing : Automatisation des processus, innovation et personnalisation du service, fidélisation - Risques : Dématérialisation des documents, contrôle des risques, optimisation de la performance, lutte contre la fraude - L impact du numérique : adaptation des nouveaux modes de distribution et l enrichissement des processus de distribution - Silver economy - Big data - L impact du numérique dans l assurance la transformation du secteur et des chaînes de valeur - Nouveaux métiers / Nouveaux emplois / Formation - Open data - Interopérabilité - Systèmes experts Technologies clés Big data ; Agrégateurs de données ; Solutions numériques dans les domaines de la télémédecine, e-santé, domotique (plateforme numérique santé et autonomie à domicile), robotique ; Serious games, simulations, open-data pour la formation, l apprentissage et la mise au point des argumentaires ; Interopérabilité des bases de données ; Comparateurs/simulateurs pour présenter les solutions d assurance ; Photos/vidéos, Réalité augmentée, pour les expertises sur place, l étude de tarification et les déclarations de sinistre ; Systèmes experts avancés 2. La gestion des risques - Soutien à la recherche sur les risques de longévité - Partage des données entre acteurs de la dépendance - Meilleure prise en compte de la prévention dans les produits d'assurance - Données de la vie courante et Sécurité numérique des données - Mobilité - Gestion des catastrophes naturelles - Les risques de longévité - Risques démographiques - Gestion des risques et des Catastrophes naturelles - Partage des données Bases de partage de données; Outils de sécurisation de transactions numériques sur internet ou en mobilité des assureurs (signature numérique) 13

14 2.II Les défis de la Filière Assurance L assurance : les défis technologiques/non technologiques et les technologies clés (2/2) Défis d innovation transverses Défis technologiques / non technologiques Défis à 3 ans Défis à 6 ans Défis à 10 ans Technologies clés 3. Le financement de l économie : l'épargne longue et le financement des investissements à long terme - Solvabilité 2 ALM Financement de l exigence de capital - Gouvernance - Nouvelles couvertures et recours aux produits dérivés Titrisation Réassurance - Nouvelles garanties des contrats d assurance - Exigences en capital pour les mutuelles concentration du secteur 4. La finance et l économie durables - Financement des PME - Bas de bilan : L assurance des groupements d entreprises, l assurance des PME soustraitantes vis-à-vis des grands donneurs, pilotage du BFR, - Nouveaux modèles d investissement en capital dans les PME et ETI : Financement obligataire Emprunts groupés - Finance participative, Bourse des PME, venture loan, - Nouvelles solutions ou produits optimisant le risk management des entreprises, Assurance de l immatériel (brevets, marques, image, réputation), Assurance du poste client (assurance crédit) - L internationalisation de l analyse du risque crédit pour investir dans les PME - Financement de la dépendance - Epargne longue - Financement de la dépendance - Financement des retraites - Financement de l économie sociale et solidaire - Financement des PME - Prise en compte des Transition s énergétiques - Traitement de la Mobilité - (Nouveaux risques Nouvelles solutions) Outils de sécurisation des postes de travail mobiles 5. L'évolution des modèles économiques et de rentabilité des entreprises d assurance - Désintermédiation - Nouveaux concurrents non assurance - Développement de nouvelles places de marché - Désintermédiation - Nouveaux concurrents non assurance - Développement de nouvelles places de marchés 14

15 2.III Les défis de la Filière Economie Sociale & Solidaire 15

16 2.III Les défis de la Filière Economie sociale et solidaire L ESS : les défis technologiques/non technologiques et les technologies clés Défis d innovation transverses Défis technologiques / non technologiques Technologies clés 1. L'intégration des NTIC / numérique Défis à 3 ans Défis à 6 ans Défis à 10 ans - Crowdfunding - Aspects de production (définition des produits) et de distribution - Plateformes Peer-to-Peer, Social Games, Datacenter green, 2. La gestion des risques - Sécurisation des transactions - Régulation de la finance - Régulation 3. Le financement de l économie : l'épargne longue et le financement des investissements à long terme - Sécurisation de l'épargne - Assurance vie solidaire 4. La finance et l'économie durables - Innovation sociale - Evaluation de l'impact sociétal des activités - Microfinance - Crowdfunding - Financement des PME - Finance carbone - Transparence des investissements, - Nouvelles couvertures, gestion des risques (Mobilité durable ) - La finance solidaire - commissions et facturations - Titres (associatifs, participatifs, certificats mutualistes) - Social Impact Bonds et emprunts groupés - Actifs solidaires des OPCVM - Microdons - Monnaies complémentaires 5. L'évolution des modèles économiques et de rentabilité des entreprises - Impact dans les territoires (participation dans les PME locales) - Charte éthique des fonds d'investissements - Impact Investing 16

17 2.IV Les défis de la Filière Gestion d actifs 17

18 2.IV Les défis de la Filière Gestion d actifs La gestion d actifs : les défis technologiques/non technologiques et les technologies clés Défis d innovation transverses Défis technologiques / non technologiques Technologies clés Défis à 3 ans Défis à 6 ans Défis à 10 ans 1. L'intégration du numérique 2. La gestion des risques 3. Financement de l économie des investissements à long terme 4. Financement de l'économie responsables 5. L'évolution des modèles économiques et de rentabilité des entreprises - Technologies d automatisation des passages d ordres - Marketing et distribution de produit (distribution générale, distribution directe, ) - Aspects de production (définition des produits) et de distribution - Référentiel de données - Développer de nouvelles méthodologies des risques de portefeuille - Meilleure anticipation des signaux faibles pour les sociétés de gestion (banques, assurances, ) - Innovation du Marketing et de la distribution des produits - Epargne durable : accompagner les besoins en matière de finance durable et de solidarité en accélérant le développement de l'isr ; développer la finance solidaire ; prendre en compte les enjeux énergétiques - Détection des risques opérationnels - Attirer les talents - Techniques de gestion - Redéfinir des produits de retraite - Le financement des PME - Identification de nouvelles méthodologie de mesure des résultats: Mainstream vs Spécialisation - Evaluation des actifs (valorisation, reporting) - Croissance du besoin de reporting - Adaptation réglementaire - Passage d ordres - Référentiel de données - Besoin de reporting et adaptation réglementaire - Développer de nouvelles méthodologies des risques de portefeuille - Innovation du Marketing et de la distribution des produits - Détection des risques opérationnels - Attirer les talents - Croissance du besoin de reporting - Adaptation réglementaire - Développer de nouvelles méthodologies des risques de portefeuille Big data : bases de données non structurées, technologie Hbase ; Agrégateurs de données ; Interopérabilité des bases de données ; Pilotage centralisé de la gestion, Référentiels de données Outils méthodologiques de gestion : data mining, statistiques, physiques statistiques, actuariat Vente et commercialisation des risques (technologies XXX) ; Liquidité du passif (outils informatiques permettant de mesurer le niveau de volatilité du passif des clients) ; Technologies d'automatisation des passages d'ordres (XXX) ; Produits d'épargne durable ; Utilisation des SI pour diminuer le risque opérationnel et le risque de fraude (outils d'indexation des communications, etc.) Reporting, Data, Recherche sur la performance des entreprises et des entreprises sociales Outils de valorisation indépendante et contre-valorisation (calcul stochastique et calcul numérique) ; interfaçage (outils type Reuters) pour automatiser les valorisations 18

19 2.V Les défis de la Filière Immobilier 19

20 2.V Les défis de la Filière Immobilier L immobilier : les défis technologiques/non technologiques et les technologies clés Défis d innovation transverses Défis technologiques / non technologiques Technologies clés Défis à 3 ans Défis à 6 ans Défis à 10 ans 1. L'intégration des NTIC / numérique - Economies d'énergie - Aspects de production (définition des produits) et de distribution - Remontée d informations sur les transactions et les conditions d exploitation des biens immobiliers - Transition énergétique - Identification de la «valeur verte» dans l immobilier 2. La gestion des risques - Bâle III et Solvabilité II - Transparence et couverture des risques de marché (nouveaux indices et instruments dérivés) - Prise en compte de la dépendance et de la longévité en immobilier résidentiel - Nouveaux produits de gestion des risques 3. Le financement de l économie : l'épargne longue et le financement des investissements à long terme - Epargne et véhicules d'investissements, réflexion sur le cycle de vie - Vieillissement de la population, problématique de retraite - Intégration de l immobilier dans l allocation stratégique d actifs avec contrainte de passif 4. La finance et l'économie durables - Financement de l'immobilier - Financement de la transition énergétique - Financement de la dépendance à travers la solvabilisation d'actifs immobiliers des personnes âgés 5. L'évolution des modèles économiques et de rentabilité des entreprises - Solvabilisation résidentielle - Externalisation d immobilier d entreprise - Nouveaux dispositifs de financement, développement de la titrisation - Optimisation de la structure financière des entreprises 20

21 2.VI Les défis de la Filière Métiers du Chiffre & Conseil 21

22 2.VI Les défis de la Filière Métiers du Chiffre & Conseil Chiffre et Conseil : les défis technologiques/non technologiques et les technologies clés Défis d innovation transverses Défis technologiques / non technologiques Technologies clés 1. L'intégration du numérique Défis à 3 ans Défis à 6 ans Défis à 10 ans - Big Data - Dématérialisation - Système d analyse et d exploitation des données - Sécurité de l information financière et comptable - Ergonomie des outils de pilotage et de management - Mobilité - Agrégateurs de données - Interopérabilité des bases de données - Compatibilité des différentes plateformes logicielles (langages informatiques, etc.) - Cloud computing, - GED - XBRL - Open data - Data visualisation 2. La gestion des risques - Lutte contre la fraude, le blanchiment - Agrégateurs de données ; Interopérabilité des bases de données ; Compatibilité des différentes plateformes logicielles (langages informatiques, etc.), GED, open data 3. Financement de l économie, l'épargne longue et le financement des investissements à long terme 4. la finance et l'économie responsables - Nouveaux indicateurs de communication financière : ex : Evaluation et mesure de l innovation - Méthode de due diligence, - Scoring des entreprises - Développement de la culture financière du dirigeant - Valorisation extra financier - Valorisation de l immatériel - Prise en compte et soutien à l internationalisation - Internationalisation des PME Data visualisation 5. L'évolution des modèles économiques et de rentabilité des entreprises - Traitement de données non structurées - Cash management - Méthode d accompagnement des dirigeants - Défi humain : spécificité règlementaire nécessite de disposer de compétences techniques aux côtés des professions réglementées. Intégration de l esprit collaboratif Big data 22

23 Contact 23

Lancement du 1 er Appel à Projets 19 Janvier 2015

Lancement du 1 er Appel à Projets 19 Janvier 2015 Lancement du 1 er Appel à Projets 19 Janvier 2015 1 Les objectifs de notre Appel à Projets Identifier, faire émerger et soutenir, par l attribution du label FINANCE INNOVATION, les start-up, TPE/PME innovantes

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

LE CASH AU CŒUR DU SYSTEME DE L ENTREPRISE

LE CASH AU CŒUR DU SYSTEME DE L ENTREPRISE LE CASH AU CŒUR DU SYSTEME DE L ENTREPRISE TOP DAF 2014 - DEAUVILLE Hervé GARABEDIAN MAI 2014 1 ANALYSE DE LA DEPENDANCE DES ENTREPRISES AUX RESSOURCES EXTERNES Hervé GARABEDIAN MAI 2014 2 DÉPENDANCE AUX

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire Présentation Bpifrance Janvier 2014 Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire 01. Qui sommes-nous? 02. Le financement bancaire 03. Le soutien à l innovation Titre de la présentation 2 01.

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Sortir des murs, démultiplier les contacts 2013 T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons nos Talents 1 Introduction Entre discours incantatoires

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

FCPR Mandarine Capital Solidaire

FCPR Mandarine Capital Solidaire FCPR Mandarine Capital Solidaire 1 Historique Depuis le 01/01/2010*, les entreprises proposant des Plan Epargne Entreprise à leurs salariés ont l'obligation d'inclure un FCPE Solidaire dans leur offre

Plus en détail

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Solvabilité 2, une réforme en 3 piliers Les objectifs : Définir un cadre harmonisé imposant

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE

Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE PIERRE DE LUNE Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE PIERRE DE LUNE PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Optimiser la fiscalité de votre patrimoine Accéder à une gestion financière sur mesure Diversifier votre épargne

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

DONNER DU INVESTISSEMENT

DONNER DU INVESTISSEMENT épargne & retraite DONNER DU SENS À son INVESTISSEMENT Investissement Socialement Responsable LE MARCHÉ DE L IN- VESTISSEMENT SO- CIALEMENT RESPON- SABLE EN FRANCE L Investissement Socialement Responsable

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

CM-CIC Actions ISR. CM-CIC Actions ISR Code de Transparence AFG / FIR / EuroSif. 1. Données générales

CM-CIC Actions ISR. CM-CIC Actions ISR Code de Transparence AFG / FIR / EuroSif. 1. Données générales L Investissement Socialement Responsable est une part essentielle du positionnement stratégique et de la gestion du fonds commun de placement. Présent dans la gestion éthique depuis 1991, CM-CIC Asset

Plus en détail

Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance

Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance La société STRATINNOV Nous sommes un bureau d études spécialisé dans l accompagnement des entreprises

Plus en détail

Références des missions en Gestion des Risques

Références des missions en Gestion des Risques Références des missions en Gestion des Risques DIRECTION DES RISQUES Service Calculs, Modèles et Reporting Depuis janvier 2011, ALGOFI accompagne la Direction des Risques sur la maîtrise d ouvrage bancaire

Plus en détail

DELIBERATION N CR 31-14

DELIBERATION N CR 31-14 1 CR 31-14 DELIBERATION N CR 31-14 DU 20 JUIN 2014 RENFORCER ET SPÉCIALISER LA GAMME RÉGIONALE D'INVESTISSEMENT EN FONDS PROPRES : FONDS NUMERIQUE, SILVER ECONOMIE ET ILE-DE- FRANCE CAPITAL 2 LE CONSEIL

Plus en détail

Le Data Risk Center. Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II

Le Data Risk Center. Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II Le Data Risk Center Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II Sommaire Le conseil en Risk Management 1) Le projet Solvabilité II Objectifs et moyens à mettre

Plus en détail

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats annuels 2014 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats annuels 2014 Excellente année : croissance et rentabilité 3. Stratégie & perspectives

Plus en détail

Centrale des crédits aux entreprises

Centrale des crédits aux entreprises Centrale des crédits aux entreprises Bruxelles, mercredi 23 octobre 2013 Patrick BISSOT Introduction Le crédit est important et même nécessaire pour l'économie... 2 / 25 Crédits enregistrés à la CCE Comparaison

Plus en détail

Paris, 2 décembre 2014

Paris, 2 décembre 2014 Paris, 2 décembre 2014 1 Au nom de tous nos adhérents, Bienvenue! 2 Le mot du Président La Distribution 2014-2020 Le Marché Les Enjeux 2014-2020 Le SPDEI Pascal Fernandez 3 19èmes Trophée du SPDEI 2 décembre

Plus en détail

La perception de l ISR par les Français. Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012

La perception de l ISR par les Français. Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012 La perception de l ISR par les Français Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos du 14 au 16 sept. 2012 dans le cadre

Plus en détail

Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II?

Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II? Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II? Journées IARD de l Institut des Actuaires Les nouveaux défis de l assurance IARD liés à Solvabilité II 11 avri l 2012 Gildas Robert,

Plus en détail

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité II, contrats responsables, normes IFRS, fiscalité : conséquences de ces normes sur le devenir des opérateurs et des couvertures

Plus en détail

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Colloque du CNAM 6 octobre 2011 Intervenants OPTIMIND Gildas Robert actuaire ERM, senior manager AGENDA Introduction Partie 1 Mesures de

Plus en détail

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Annexe Circulaire _2009_19-1 du 8 mai 2009 Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Champ d'application: Commissaires agréés. Réglementation de base Table

Plus en détail

PRIX DU MEILLEUR MEMOIRE DE FINANCE EDITION 2014

PRIX DU MEILLEUR MEMOIRE DE FINANCE EDITION 2014 PRIX DU MEILLEUR MEMOIRE DE FINANCE EDITION 2014 REGLEMENT 1) Objet L Association Française des Trésoriers d Entreprise (AFTE), en partenariat avec d autres organismes, a décidé de récompenser un (des)

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

LA GESTION INSTITUTIONNELLE SOUS MANDAT

LA GESTION INSTITUTIONNELLE SOUS MANDAT LA GESTION INSTITUTIONNELLE LA GESTION INSTITUTIONNELLE Face à la complexité de l environnement des marchés et aux exigences réglementaires sans cesse plus contraignantes, la gestion sous mandat offre

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Proposition : LE SALON BTOB DES TECHNOLOGIES ET SERVICES POUR LES SENIORS

Proposition : LE SALON BTOB DES TECHNOLOGIES ET SERVICES POUR LES SENIORS Proposition : LE SALON BTOB DES TECHNOLOGIES ET SERVICES POUR LES SENIORS Silver Economy Expo Online - salon virtuel : 25 juin 2015 3 jours - Paris, Porte de Versailles : 24, Silver 25, 26 Economy novembre

Plus en détail

Une banque peut-elle être engagée et responsable?

Une banque peut-elle être engagée et responsable? Une banque peut-elle être engagée et responsable? 18 juin 2014 Eric Cochard CSE / Développement Durable 1 La Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) chez Crédit Agricole CIB 2 La mise en œuvre : les

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE ACCOMPAGNEMENT COMPTABLE ET FINANCIER AUDIT CONSEIL

EXPERTISE COMPTABLE ACCOMPAGNEMENT COMPTABLE ET FINANCIER AUDIT CONSEIL EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT ET FINANCIER CONSEIL présentation Implanté en plein cœur de Paris, le cabinet Exalys Audit & Expertise est un cabinet d expertise-comptable pluridisciplinaire, intervenant auprès

Plus en détail

FIP ODYSSEE PME CROISSANCE 2

FIP ODYSSEE PME CROISSANCE 2 STRATEGIE DE GESTION DU FONDS STRATEGIE DE GESTION DU FONDS Privilégier les secteurs en fort développement tels que : CLOUD COMPUTING E-LEARNINGAUDIOPROTHESE REALITE AUGMENTEE BIG DATA MATERIAUX DE CONSTRUCTION

Plus en détail

Présentation du métier d actuaire vie

Présentation du métier d actuaire vie 06 Octobre 2010 Frédéric Daeffler 14/10/2010 Agenda Assurance vie : Produits concernés Actuaire produit : Tarification et conception d un produit Actuaire financier : Pilotage des résultats, Gestion actif-passif,

Plus en détail

Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff

Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff Document promotionnel Juin 2015 Wealth Stability et Wealth Balanced: compartiments de la sicav de droit luxembourgeois BNP PariBas Portfolio fof Votre

Plus en détail

EN CLAIR. Le guide de ceux qui entreprennent autrement PLACEMENTS. n 02. bien. comment

EN CLAIR. Le guide de ceux qui entreprennent autrement PLACEMENTS. n 02. bien. comment EN CLAIR Le guide de ceux qui entreprennent autrement n 02 PLACEMENTS comment bien 2 en clair Placements : clés pour choisir Livrets d épargne, comptes à terme, titres de créance négociables, OPCVM Il

Plus en détail

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER Conférence XBRL France Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014 Olivier BOYER et Aurélia MULLER 1 2 1- Présentation du Groupe CNP Assurances Un métier, la protection des personnes Assureur

Plus en détail

TABLE RONDE #1 TABLE RONDE

TABLE RONDE #1 TABLE RONDE TABLE RONDE #1 TABLE RONDE «Retour sur 7 ans de R&D depuis la création de Cap Digital» Animée par Philippe Roy, Délégué adjoint de Cap Digital en charge des projets R&D. RETOUR SUR 7 ANS DE R&D Charles

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

Les attentes du marché

Les attentes du marché www.pwc.com Les attentes du marché Octobre 2012 L état des lieux à propos des formats de reporting et de l appropriation par le marché du XBRL La taxonomie XBRL pour les reportings Solvabilité 2 a fait

Plus en détail

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent Investissement Socialement Responsable Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés a performance

Plus en détail

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

Plus en détail

TERANGA CAPITAL. Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal. Présentation à l Atelier FIDA. 5 Décembre 2014.

TERANGA CAPITAL. Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal. Présentation à l Atelier FIDA. 5 Décembre 2014. TERANGA CAPITAL Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal Présentation à l Atelier FIDA 5 Décembre 2014 Olivier Furdelle VISION, MISSION ET OBJECTIFS La vision de TERANGA CAPITAL est de soutenir

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Définir Analyser planifier optimiser mesurer Anticiper 01 DE GAMMA arcole rh T Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Accélérateur de Performance Métier L optimisation de la productivité de votre

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

FIP ODYSSEE PME CROISSANCE

FIP ODYSSEE PME CROISSANCE STRATEGIE DE GESTION DU FONDS STRATEGIE DE GESTION DU FONDS Privilégier les secteurs en fort développement tels que : CLOUD COMPUTING DEMANTELEMENT NUCLEAIRE E-LEARNINGAUDIOPROTHESE REALITE AUGMENTEE BIG

Plus en détail

Réformes européennes et stabilité financière

Réformes européennes et stabilité financière Réformes européennes et stabilité financière 3/04/2012 Martin MERLIN Chef d'unité DG Marché intérieur et services Causes de la crise financière de 2007-2008 Déséquilibres macro-économiques Lacunes réglementaires

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

Intérim Bancaire Banque, de l Assurance, des Mutuelles et du Secteur Financier connaissance approfondie du secteur pertinence efficacité

Intérim Bancaire Banque, de l Assurance, des Mutuelles et du Secteur Financier connaissance approfondie du secteur pertinence efficacité L Intérim BancAire, une mission d Experts Filiale du groupe Carrières Bancaires, Intérim Bancaire a été créée pour répondre aux besoins spécifiques en travail temporaire du secteur de la Banque, de l Assurance,

Plus en détail

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 - Amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire Les entreprises

Plus en détail

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES CONSTRUIRE UNE FINANCE ALTERNATIVE 1 Sommaire Table des matières

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en

Plus en détail

Juin 2014. Sustainability Services Intégrer, transformer, piloter

Juin 2014. Sustainability Services Intégrer, transformer, piloter Juin 2014 Sustainability Services Intégrer, transformer, piloter La nouvelle donne économique : les entreprises face aux tendances de long terme Rien n est plus impactant pour une industrie que l évolution

Plus en détail

Communauté Finance & Gestion Table ronde

Communauté Finance & Gestion Table ronde Communauté Finance & Gestion Table ronde Quand le réseau se met au service du financement Marie FAGUET notrepetiteentreprise.com Thierry BONNET - Finance Utile Pierre Henri SOLER UNILEND Pascal SANCHEZ

Plus en détail

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES l'ensemble de ces sujets de formations ont été construits sur mesure à la demande de nos clients SOMMAIRE LES MARCHÉS 3 LES MARCHÉS FINANCIERS NIVEAU 1 4 LES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Montpellier. 24 mai 2011

Montpellier. 24 mai 2011 Montpellier 24 mai 2011 SOMMAIRE Le Groupe AXA Retour sur 2010, une année charnière Performance en 2010 et indicateurs d activité 2011 Priorités pour 2011 et après Christian RABEAU Directeur de la Gestion

Plus en détail

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES Séminaire - Atelier La mesure des performances des compagnies d assurances 1 ère communication Généralités sur les processus d évaluation des activités

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

Observatoire du Capital-Investissement Régional. Par Ambition Capital

Observatoire du Capital-Investissement Régional. Par Ambition Capital Observatoire du Capital-Investissement Régional Par Ambition Capital Dossier de presse - Juillet 2014 Sommaire Qu appelle-t-on le Capital Investissement? Présentation du club Ambition Capital et de ses

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES PME DANS LEUR DÉMARCHE D'INNOVATION. Réunion du 26 juin 2015. Rapport du Président CONSEIL RÉGIONAL N A.S.12

ACCOMPAGNEMENT DES PME DANS LEUR DÉMARCHE D'INNOVATION. Réunion du 26 juin 2015. Rapport du Président CONSEIL RÉGIONAL N A.S.12 CONSEIL RÉGIONAL Réunion du 26 juin 2015 Rapport du Président N A.S.12 ACCOMPAGNEMENT DES PME DANS LEUR DÉMARCHE D'INNOVATION 15 rue de l'ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex Tél. 05-49-55-77-00

Plus en détail

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel Notre offre ISR pour l Epargne Salariale Document non contractuel HSBC et le développement durable Un engagement de conviction Contribuer à développer un monde durable Parmi celles-ci, HSBC a apporté son

Plus en détail

Financement en Dette des PME/ETI Nouvelles Recommandations

Financement en Dette des PME/ETI Nouvelles Recommandations Financement en Dette des PME/ETI Nouvelles Recommandations Groupe de travail animé par : Olivier CASANOVA, Directeur financier, Tereos, Animateur de la Commission Financement de PME/ETI, Paris EUROPLACE

Plus en détail

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire Synthèse n 16, Février 2012 Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire ----------- 1. Les investissements nécessaires à la transition vers un modèle de croissance durable

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel Notre offre ISR pour l Epargne Salariale Document non contractuel HSBC et le développement durable Un engagement de conviction Contribuer à développer un monde durable Parmi celles-ci, HSBC a apporté son

Plus en détail

Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités :

Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités : Prestations Carniel Qui sommes-nous? Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités : Activateur de Relation Client Pour des actions

Plus en détail

Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité. Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008

Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité. Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008 Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008 1. Présentation générale Objectifs Mode de fonctionnement Mission

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES Copyright Duhamel Blimbaum. Introduction La création récente de la Banque Publique d Investissement reflète la nécessité d une refonte des processus mais aussi et surtout des moyens de financement des

Plus en détail

Offre Entreprises. L Epargne Salariale Crédit Agricole

Offre Entreprises. L Epargne Salariale Crédit Agricole Offre Entreprises L Epargne Salariale Crédit Agricole L Epargne Salariale, comment cela fonctionne? Versements des salariés PRIME DE PARTICIPATION PRIME D INTERESSEMENT VERSEMENTS VOLONTAIRES AFFECTATION

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances Les marchés boursiers ont repris au cours de l année 2003. Par conséquent, les plus-values latentes sur actifs des sociétés d assurances augmentent. Les

Plus en détail

LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier

LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier Conférence ATEL - 11 décembre 2012 LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier Marc-Antoine DOLFI, associé 1 PLAN DE PRESENTATION Le contrat de capitalisation 1. Description 2.

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires

Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Natixis une

Plus en détail