SOLLICITATION DE TRACTION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOLLICITATION DE TRACTION"

Transcription

1 Terminale S.T.I. 1 / 12 I. INTRODUCTION 1. Buts de la résistance des matériaux La résistance des matériaux a trois objectifs principaux : la connaissance des caractéristiques mécaniques des matériaux. (comportement sous l effet d une action mécanique) l'étude de la résistance des pièces mécaniques. (résistance ou rupture) l'étude de la déformation des pièces mécaniques. Ces études permettent de choisir le matériau et les dimensions d'une pièce mécanique en fonction des conditions de déformation et de résistance requises. II. 2.1 Traction Définition Une poutre est sollicitée en simple lorsqu'elle est soumise à deux forces égales et directement opposées, appliquées au centre de surface des sections extrêmes et qui tendent à l'allonger. A A B B E R y (S) A A Nx R x G E 1 z

2 Terminale S.T.I. 2 / 12 Les éléments de réduction en G du torseur des efforts de cohésion s'expriment par : { T ( E2 E1) } coh Contraintes = G Nx ( x, y, z ) avec Nx > Soit (E1) le morceau de la poutre (E) issu de sa coupure par un plan orthogonal à sa ligne moyenne. A A Le morceau (E1) est en équilibre sous l'action de A et des efforts de cohésion dans la section droite (S). Soit «S» l'aire de la section droite (S). On définit la force de cohésion en projection sur x appelée contrainte normale (SIGMA NOMINAL) dans la section droite (S) par la relation : = Nx S avec : contrainte normale NOMINALE d'extension ( > ) en MPa. Nx : effort normal d'extension en Newton. S : aire de la section droite (S) en mm 2. Dans chaque section droite, il apparaît un champ de contrainte normale dont la répartition est UNIFORME sur toute la section de coupure. (même valeur de en tout point de la section de coupure).

3 Terminale S.T.I. 3 / 12 En R.D.M. on recherche toujours la valeur de la contrainte maxi à laquelle doit résister le matériau Dans le cas de la ou de la compression, la valeur de est la même en tout point d une même section. Mais d une section à l autre, peut changer. En effet en regardant la relation = Nx S Nous pouvons remarquer que dépend de : «Nx», souvent constant tout au long de la poutre. «S», la section peut varier le long de la poutre. o sera maxi à dans la section de coupure ou «Nx» est maxi et ou «S» est mini. Exemple : Soit une poutre «E» soumis à deux forces A(1 E) directement opposée de direction (A,B) On donne A = B = 1N et B(2 E) égales et A(1 E) B(2 E) 1 Une étude de l équilibre de E1 montre que { Tcoh( E2 E1) } = G Sur toute la longueur de la poutre. R

4 Terminale S.T.I. 4 / 12 Or la section «S2» est plus petite que «S1» La contrainte normale sera donc plus importante dans «S2» Vérification : Calcul de dans «S1» = Nx S1 = 1 =12.43 Mpa π Calcul de dans «S2» = Nx S2 = 1 =49.73 Mpa π Concentration de contraintes Lorsque les poutres étudiées présentent de brusques variations de sections (trous, gorges, épaulements...), les formules précédentes ( = Nx / S) ne sont plus applicables. Au voisinage du changement de section, la répartition des contraintes n'est plus uniforme (ou constante) et présente un minimum et un maximum. Le maximum est atteint pour les points situés à proximité des variations. On dit qu'il y a concentration de contraintes en ces points. La valeur est : K t, est appelé le coefficient de concentration de contrainte. K t dépend de la forme de la section et du type de la variation. La valeur de K t est déterminée à l aide d abaques. (Voir annexes fig. 16 à 21)

5 Terminale S.T.I. 5 / 12 Exemple : Déterminons maxi près de l'épaulement, au niveau de la section S, pour la pièce proposée Caractéristiques mécaniques d'un matériau Résistance limite élastique en extension e C'est la valeur limite de la contrainte dans le domaine élastique, appelée aussi limite d'élasticité Re. Pour l'acier, cette valeur est voisine de 3 MPa. Résistance limite de rupture en extension r C'est la valeur limite de la contrainte avant rupture de l'éprouvette, appelée aussi nommée résistance à la R. Pour l'acier, cette valeur est voisine de 48 MPa.

6 Terminale S.T.I. 6 / Coefficient de sécurité. Pour être certain qu une pièce mécanique résiste parfaitement aux actions mécaniques auxquelles elle doit faire face durant toute sa durée de vie, il faut connaître parfaitement les conditions de fonctionnement du mécanisme auxquels elle appartient. Or une surcharge accidentelle est toujours possible. Exemple : Un moteur peut faire un sur régime lors d un changement de vitesse raté. Le câble qui soulève un ascenseur peut subir une surcharge accidentelle si la masse des personnes à transporter dépassent la valeur inscrite dans la cabine. Pour palier à ces incertitudes, on adopte un coefficient de sécurité noté «s». Ce coefficient sert à calculer une «limite élastique virtuelle» Cette limite est appelée RESISTANCE PRATIQUE A L EXTESION et notée p. p est donné par la relation suivante = p e s p :Résistance pratique à l extension en Mpa e :Résistance élastique du matériau en Mpa S : Coef. De sécurité (sans unité). La valeur du coefficient de sécurité dépend du domaine d application du mécanisme auxquelles appartient la pièce. Exemple : Mécanique courante : S est compris entre 3 et 6 Aérospatial, formule 1, compétition : S est compris entre 1.2 et 2.5 Génie civil (ponts, viaduc immeubles etc..) S est compris entre 1 et 2

7 Terminale S.T.I. 7 / Condition de résistance Pour vérifier si la pièce étudiée qui soumise à des forces de ou de compression est compatible avec le matériau prévu (qui résiste dans le domaine élastique), il faut comparer deux valeurs : max i qui dépend des forces, des dimensions de la pièce et de sa forme p qui dépend de la résistance élastique e et du coef. De sécurité. Pour que la pièce résiste face aux sollicitations de ou de compression il faut vérifier la condition de résistance suivante. max i p Avec = p e s max i p e r

8 Terminale S.T.I. 8 / 12 III) DEFORMATION D UNE POUTRE SOLLICITEE A LA TRACTION. 1. Déformation longitudinale. DOMAINE D ETUDE : Dans la zone de déformation élastique. a. RELATION ENTRE L EFFORT ET L ALLONGEMENT D UNE EPROUVETTE DE TRACTION. Avant d exercer un effort de, l éprouvette a une longueur initiale «L» Si on lui applique deux efforts F égaux et opposés, sa longueur est plus importante, elle a pour valeur «L». L allongement est : = L L Dans le domaine élastique, le graphe expérimental donnant l allongement de l éprouvette en fonction de l effort de F = f() est le suivant : L allongement est proportionnel à l effort de. F= K.

9 Terminale S.T.I. 9 / 12 b) RELATION ENTRE LA CONTRAINTE NORMALE ET L ALLONGEMENT D UNE POUTRE UNITAIRE. Isolons une poutre unitaire de forme cubique noyée au sein de l éprouvette précédente. Ses dimensions initiales (avant déformation) sont de 1mm de coté. 1mm Poutre unitaire de 1mm2 de section et de 1mm de long. ETAT REPOS SOUS UNE CHARGE F - εx Lorsque l éprouvette de longueur «L» s allonge d une valeur sous l action de deux efforts «F» égaux et opposés, la poutre unitaire quant à elle s allonge d une valeur εx sous l action de deux contraintes égales et opposées. Dans le domaine élastique, le graphe donnant l allongement de la poutre unitaire en fonction de la contrainte normale =f (εx) est le suivant : (N/mm2 ) Il y a proportionnalité entre la contrainte et l allongement Unitaire. εx

10 Module de Young. Terminale S.T.I. 1 / 12 Le coefficient de proportionnalité entre et εx est noté «E» «E» s appel : MODULE D ELASTICITE LONGITUDINAL. ou : MODULE DE YOUNG. Ce module est une constante pour chaque famille de matériaux. Exemple : E aciers = 21MPa E alu = 7MPa E cuivre = 12MPa Loi de Hooke. La loi de proportionnalité entre la contrainte et l allongement unitaire εx est appelée LOI DE HOOKE. MPa MPa mm/mm ou sans unité mm Elle s écrit : = E. εx avec ε x = L mm Ou «E» est appelé MODULE D ELASTICITE LONGITUDINALE ( ou encore MODULE DE YOUNG).

11 Terminale S.T.I. 11 / 12 c) RELATION EFFORT DEFORMATION LONGITUDINALE D UNE POUTRE DROITE. Ceci est valable en comme en compression. Rappel : En, l effort normal Nx > En compression, l effort normal Nx < Reprenons la loi de HOOKE = E. εx Nous avons vu dans le cour précédent que la contrainte était donnée par la relation suivante : Et comme : Alors : Nx = S εx = L Nx = E. S L La relation donnant la déformation longitudinale d une poutre est la suivante : Avec : : Allongement de la poutre en «mm» Nx : Effort normal de sur la poutre en «N» L : Longueur initiale de la poutre en «mm» S : Section initiale de la poutre en «mm2» E : Module de Young en «Mpa» = Nx. L S. E La longueur «L» de la poutre après déformation est : En : L = L + En compression : L = L

12 Terminale S.T.I. 12 / Déformation transversale. L allongement de la poutre provoque une con transversale de cette dernière (C est à dire une diminution des dimensions extérieures de chaque section droite). ETAT REPOS 1mm d 1mm εx SOUS UNE CHARGE F - d-δd 1 - εy Pour la poutre. Soit «d» la dimension transversale initiale de la de la poutre. Sous un effort de «F» elle s allonge d une valeur. Ce phénomène s accompagne d une diminution de «do». Cette «con» de «d» est noté «Δd». Pour la poutre élémentaire L allongement d une valeur «εx» de la poutre élémentaire s accompagne d une diminution de sa dimension transversale d une valeur notée «εy» appelée con transversale unitaire. «εy» est donnée par la relation : Relation entre «εx» et «εy». ε y = Δd d Le coefficient de POISSON noté ν permet de lier ces deux valeurs par la relation suivante : εy = ν. εx Pour les matériaux isotropes (mêmes résistance dans toutes les directions) ν =.3 Relation générale donnant la con d une poutre. Δ d = ν. d. Lo

SOLLICITATION DE CISAILLEMENT

SOLLICITATION DE CISAILLEMENT Terminale S.T.I. 1 / 8 IV. CISAILLEMENT. 4.1. Définition. Une poutre subit une sollicitation de pur lorsqu'elle est soumise à deux forces de liaison égales et directement opposées dont le support est contenu

Plus en détail

Résistance des matériaux

Résistance des matériaux Résistance des matériaux Objectif : Identifier les sollicitations subies par un solide. Page 06-14 1 Sommaire 1 But de la résistance des matériaux...3 2 énéralités.............................. 3 2.1 Notion

Plus en détail

Cours RDM 1 A.U : Extension simple Compression simple

Cours RDM 1 A.U : Extension simple Compression simple Chapitre 3 Extension simple Compression simple 3.1 Extension simple 3.1.1 Définition Une poutre est sollicitée a 1'extension simple lorsqu'elle est soumise a deux forces directement opposées, appliquées

Plus en détail

CHAPITRE 2 TRACTION ET COPRESSION SIMPLE A. TRACTION SIMPLE

CHAPITRE 2 TRACTION ET COPRESSION SIMPLE A. TRACTION SIMPLE Cours de DM 11 CHAPITE 2 TACTIO ET COPEIO IMPE Année universitaire 21-211 éalisé par Eltaief MAHE A. TACTIO IMPE 1. Définition: Une poutre est sollicitée à la traction simple lorsqu'elle est soumise à

Plus en détail

LP Alfred SAUVY VILLELONGUE DELS MONTS NOM :... PRENOM :...

LP Alfred SAUVY VILLELONGUE DELS MONTS NOM :... PRENOM :... LP Alfred SAUVY 66740 VILLELONGUE DELS MONTS NOM :... PRENOM :... Bac Pro TMA Analyse technique Mécanique / RDM Traction simple : évaluation Session 20./20. Ce document comporte 9 pages. Assurez-vous que

Plus en détail

VI CISAILLEMENT SIMPLE

VI CISAILLEMENT SIMPLE VI CISAILLEMENT SIMPLE Il existe de nombreux dispositifs utilisant la sollicitation de cisaillement (outils, cisailles, poinçons ). Le cisaillement simple correspond dans la pratique à une sollicitation

Plus en détail

Résistance des matériaux

Résistance des matériaux 1 Introduction La résistance des matériau (RDM) est l aboutissement de la mécanique. Ce domaine d étude est très présent dans les bureau d études et la conception. Les systèmes qui y sont conçus doivent

Plus en détail

Chapitre 4 : Traction / Compression

Chapitre 4 : Traction / Compression Chapitre 4 : Traction / Compression Câbles 106 107 Câbles Câbles 108 109 Vérins Treillis 110 111 Treillis Treillis + Câbles 112 113 Vis Vis levage 114 Objet du chapitre Connaître les principes et être

Plus en détail

TRACTION SIMPLE ET COMPRESSION

TRACTION SIMPLE ET COMPRESSION TRACTION SIMPLE ET COMPRESSION I Exemple introductif Le système ci-contre représente un palan électrique utilise pour la manutention des Charges (soulever des tuyaux). Âpres avoir observé la figure ci-contre

Plus en détail

Lycée Jean Perrin page 1

Lycée Jean Perrin page 1 écanique COUS I- Objectifs de la ésistance des atériaux La résistance des matériaux est l'étude de la résistance et de la déformation des solides (arbres de transmission, bâtiments, fusées,..). Cela permet

Plus en détail

Les matériaux. Caractéristiques mécaniques des matériaux. Ecole de calculs IN2P3 2015

Les matériaux. Caractéristiques mécaniques des matériaux. Ecole de calculs IN2P3 2015 Conservatoire National des Arts et Métiers Région Centre-Val de Loire Ecole de calculs IN2P3 2015 Les matériaux Daniel Bernoulli Caractéristiques mécaniques des matériaux Hypothèses Homogène : mêmes caractéristiques

Plus en détail

Chapitre IV : Cisaillement simple.

Chapitre IV : Cisaillement simple. Chapitre IV : Cisaillement simple. Objectifs Pré-requis Eléments de contenu Déterminer la répartition des contraintes dans une section de poutre sollicitée au cisaillement. Vérifier la condition de résistance

Plus en détail

VIII TORSION. ont pour support la ligne moyenne et sont tels que : M M = 0. le repère de définition des sollicitations liées à (S).

VIII TORSION. ont pour support la ligne moyenne et sont tels que : M M = 0. le repère de définition des sollicitations liées à (S). VIII TORION ollicitation simple à laquelle sont soumis de nombreux systèmes, en particulier les arbres de transmission et les ressort hélicoïdaux. 1. Définition et hypothèses a) Définition Une poutre est

Plus en détail

Formulaire de Mécanique appliquée

Formulaire de Mécanique appliquée Formulaire de Mécanique appliquée Ce formulaire est un document de travail. Il ne peut en aucun cas remplacer le cours de mécanique. Tout le référentiel de mécanique ne s y trouve pas. (mécanique graphique,

Plus en détail

Ce fichier est téléchargé de : lamecanique.jimdo.com

Ce fichier est téléchargé de : lamecanique.jimdo.com Flexion plane simple Définition : Une poutre est sollicitée en flexion plane simple lorsque le système des forces extérieures se réduit à un système coplanaire et que toutes les forces sont perpendiculaires

Plus en détail

Dimensionner les matériaux

Dimensionner les matériaux Document élève Cours : Dimensionner les matériaux Bac S SI A l'issue de ce cours vous devez être capable de : évaluer l'impact environnemental des matériaux ; analyser les sollicitations dans un matériau

Plus en détail

1 Rappels : Usage, nuance et qualité

1 Rappels : Usage, nuance et qualité TS CM Technologie De Construction page 1 avril 2005 Thème 7 : Essais mécaniques des aciers Essais mecaniques 1 Rappels : Usage, nuance et qualité 1.1 Désignation Le système de désignation des aciers précise

Plus en détail

EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : 2 heures. Devoir de synthèse N 2 ( 2éme science 2 et 4 )

EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : 2 heures. Devoir de synthèse N 2 ( 2éme science 2 et 4 ) EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : heures Devoir de synthèse N ( éme science et ) Barème sur Nom :..... Prénom :... Classe : eme S N Note : / A DEFINITION GRAPHIQUE D UN PRODUIT (Cotation

Plus en détail

IUT Génie Civil 1 ère année TP de Résistance des Matériaux TRACTION SIMPLE d éprouvettes en acier

IUT Génie Civil 1 ère année TP de Résistance des Matériaux TRACTION SIMPLE d éprouvettes en acier Travau pratiques de 1 ére année 1. Objectifs du TP IUT Génie Civil 1 ère année TP de Résistance des Matériau TRACTION SIMPLE d éprouvettes en acier Mettre en évidence les domaines élastique et plastique

Plus en détail

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés La Résistance des matériaux RDM est une partie de la mécanique des solides. Elle s intéresse à l étude, de manière théorique, de la réponse mécanique

Plus en détail

Table des matières : Cours résistance des matériaux 1

Table des matières : Cours résistance des matériaux 1 Table des matières : Liste des figures. 5 Chapitre I. Introduction à la résistance des matériaux. 7 I. But de la résistance des matériaux. 8 II. Hypothèses générales. 8 II.1. Hypothèses sur le matériau.

Plus en détail

Sollicitations simples :

Sollicitations simples : Conservatoire National des Arts et Métiers Région Centre-Val de Loire Ecole de calculs IN2P3 2015 La théorie des poutres Sollicitations simples : o o o o Traction-compression Cisaillement Torsion Flexion

Plus en détail

RESISTANCE DES MATERIAUX

RESISTANCE DES MATERIAUX ciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable La Résistance des atériau (Rd) T le TI2D CI4 : Dimensionnement et choi des matériau et structures Cours E-ITEC 1. Introduction, but de

Plus en détail

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent:

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent: 1 TORSION Définition: La torsion est un mode de charge telle que dans les sections droites de la barre, seul apparaît un moment de torsion. Les autres facteurs de forces (Moment fléchissant, force normale

Plus en détail

Déformation des barres - Treillis. Exercices et éléments de corrections

Déformation des barres - Treillis. Exercices et éléments de corrections Déformation des barres - Treillis Exercices et éléments de corrections Laurent Champaney 7 mars 007 Résumé Ce document présente quelques exercices et corrigés sur la déformation des barres élastiques avec

Plus en détail

Terminale Sciences de l Ingénieur

Terminale Sciences de l Ingénieur Terminale Sciences de l Ingénieur Synthèse : Matériaux Leçon : Matériaux et résistance des matériaux 1 Lycée Rabelais Leçon : Matériaux et résistance des matériaux 2 Lycée Rabelais III. Caractéristiques

Plus en détail

Cet essai fait l'objet d'une norme, c'est-à-dire d'une procédure aussi bien dans l'exécution de l'essai que dans son interprétation : NF-X

Cet essai fait l'objet d'une norme, c'est-à-dire d'une procédure aussi bien dans l'exécution de l'essai que dans son interprétation : NF-X Définition: essai consistant à exercer un effort de traction sur une éprouvette, d'enregistrer les efforts et les allongements jusqu'à la rupture de l'éprouvette Cet essai fait l'objet d'une norme, c'est-à-dire

Plus en détail

Chapitre 8 - Cisaillement simple - Cisaillement de flexion Etude de l effort tranchant

Chapitre 8 - Cisaillement simple - Cisaillement de flexion Etude de l effort tranchant Capitre 8 - Cisaillement simple - Cisaillement de fleion Etude de l effort trancant OMMARE - Etude du cisaillement simple... 89 1 / ollicitation étudiée : l effort trancant....89 / Essai de cisaillement

Plus en détail

LES ESSAIS DE LABORATOIRE

LES ESSAIS DE LABORATOIRE Niveau : Baccalauréat Professionnel Plasturgie Date : 2010 Durée : Condition : Salle : Ressources : Pré-requis : Savoirs associés : 6 heures Classe entière Salle de cours et Laboratoire Ordinateur portable,

Plus en détail

Note :... / 20. Système d étude : Durée : 2 heures Pour la date : 07-Mars-2013 Classes : 2 e Sciences 1 et 5 Proposé Par M e Toumi Imen

Note :... / 20. Système d étude : Durée : 2 heures Pour la date : 07-Mars-2013 Classes : 2 e Sciences 1 et 5 Proposé Par M e Toumi Imen Système d étude : DISPOSITIF DE BRIDAGE Outil de perçage Durée : 2 heures Pour la date : 7-Mars-213 Classes : 2 e Sciences 1 et 5 Dispositif de bridage Pièce à percer Table de la machine Nom & Prénom :...........................

Plus en détail

Mécanique des milieux continus

Mécanique des milieux continus Mécanique des milieux continus Séance 7 : Elasticité Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Lois de comportement B. Le modèle élastique linéaire isotrope 1. Définition 2. Paramètres usuels

Plus en détail

RESISTANNŒ00CE DES~ MATERIAUX j _ BACPROMVA =---

RESISTANNŒ00CE DES~ MATERIAUX j _ BACPROMVA =--- 1 BACPROMVA RESISTANNŒ00CE DES~ MATERIAUX j 1 17-05 - 2001 -------=--- _ 1 1 OBJECTIF: Etudier et prévoir le comportement des structures sous charge. La R.d.m. permet d'analyser 2 aspects du problème.

Plus en détail

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 11 août 2011 Motivation Essais traction, compression, fatigue, Effets de la température Effets

Plus en détail

Exercices, feuille 2 Contraintes simples, loi de Hooke

Exercices, feuille 2 Contraintes simples, loi de Hooke Paris 7 PH314 2001 02 MÉCANIQUE DES MILIEUX DÉFORMABLES Exercices, feuille 2 Contraintes simples, loi de Hooke 1 Extension simple Soit un fil d acier doux : module de Young E 200GPa, contrainte de rupture

Plus en détail

Partie de Janvier (Année académique )

Partie de Janvier (Année académique ) Haute Ecole de la Communauté Française du Hainaut INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE MONS Campus technique Type long BA2 TB2CSM Sciences des matériaux (résumé) Partie de Janvier (Année académique 2013-2014)

Plus en détail

Module #2 Contraintes & Déformations

Module #2 Contraintes & Déformations Module #2 Contraintes & Déformations (CIV1150 - Résistance des matériaux) Enseignant: James-A. Goulet Département des génies civil, géologique et des mines Sections 2.1-2.13 R. Craig (2011) P. Léger (2006)

Plus en détail

Chapitre 10. L élasticité. Traction Cisaillement Hydraulique

Chapitre 10. L élasticité. Traction Cisaillement Hydraulique Chapitre 10 L élasticité Mis à part le ressort, nous avons jusqu ici supposé que les corps sont indéformables lorsqu ils sont soumis à des forces externes. En réalité, tous les corps sont déformables,

Plus en détail

1 Evaluation de connaissances

1 Evaluation de connaissances Correction de l examen de Mécanique des Matériaux Solides, 8 avril 014 D. RYCKELYNCK Tout document autorisé. Durée de l examen : une heure. 1 Evaluation de connaissances Cette partie n est pas calculatoire,

Plus en détail

TD 9 Serrage de Boulon Influence du type de conception. Equipe GM-3-CDIM

TD 9 Serrage de Boulon Influence du type de conception. Equipe GM-3-CDIM TD 9 Serrage de Boulon Influence du type de conception Equipe GM-3-CDIM Système de fermeture d un tuyau sous pression Cercle des boulons 20 20 l=40 Design 1 Joint confiné pression p=10mpa D f =185 D bc

Plus en détail

Michel Ker. Dimensionnement graphique en plasticité des structures simples

Michel Ker. Dimensionnement graphique en plasticité des structures simples Michel Ker Dimensionnement graphique en plasticité des structures simples 2 2 1 Pourquoi un calcul en plasticité Le dimensionnement d une charpente métallique doit satisfaire à deux états limites : L état

Plus en détail

Cours RDM 1 A.U : CISAILLEMENT Simple

Cours RDM 1 A.U : CISAILLEMENT Simple hapitre 4 IAILLEMENT imple 4.1 Définition Une poutre subit une sollicitation de cisaillement simple lorsqu'elle est soumise à deux systèmes d'action de liaison qui se réduisent dans un plan (P) perpendiculaire

Plus en détail

Chapitre III : Traction et compression.

Chapitre III : Traction et compression. Chapitre III : Traction et compression. Objectifs Pré-requis Eléments de contenu Déterminer la répartition des contraintes dans une section de poutre sollicitée à la traction. Vérifier la condition de

Plus en détail

Modéliser, résoudre et vérifier les performances des systèmes de solides déformables

Modéliser, résoudre et vérifier les performances des systèmes de solides déformables Modéliser, résoudre et vérifier les performances des systèmes de solides déformables Chapitre 1 : Introduction à la résistance des matériaux et torseur de cohésion 1 Contexte de l étude... 1 a Objectifs

Plus en détail

L allongement rationnel est défini par ε =

L allongement rationnel est défini par ε = Déformations élastiques et plastiques 1. L essai de traction Lorsqu on exerce une force sur une éprouvette de traction en général cylindrique de longueur l 0 et de section S 0, on obtient la courbe : F

Plus en détail

TP 4 : ESSAI DE TRACTION

TP 4 : ESSAI DE TRACTION TP 4 : ESSAI DE TRACTION Objectifs : Mettre en évidence expérimentalement la relation effort, allongement pour trois matériaux : acier, alliage léger et PVC. Déterminer expérimentalement pour chaque matériau

Plus en détail

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U TCH 006 MATÉRIAUX Résumé de la semaine 1 Les matériaux de la semaine Attributs Aciers au carbone Classification Métal Prix ($/kg) 0.65 Densité (kg/m 3 ) 7800-7900 Module d élasticité (GPa) 200-215 Limite

Plus en détail

Modélisation des liaisons mécaniques Performances énergétiques des liaisons mécaniques. I. Introduction. Le contact étroit : ponctuel ou linéique

Modélisation des liaisons mécaniques Performances énergétiques des liaisons mécaniques. I. Introduction. Le contact étroit : ponctuel ou linéique 2 Année PT S.I.I. CI 2 : Analyse et conception des mécanismes Fiche de TD Page 1 sur 10 I. Introduction Dans tous les mécanismes, la transmission des efforts en fonctionnement se fait par l intermédiaire

Plus en détail

TRACTION COMPRESSION EXERCICES

TRACTION COMPRESSION EXERCICES TRACTION COMPRESSION EXERCICES P. VASSART / Bac Construc / IEPSCF NAMUR 1 Problème de contrôle - Effort maximum pouvant être supporté par un élément Concerne : élément de section constante (barre, tige),

Plus en détail

Mécanique du Solide et des Matériaux

Mécanique du Solide et des Matériaux Mécanique du Solide et des Matériaux Examen du 7 février 006 : 13h30 17h00 Promotion 13 Avertissement La plupart des résultats étant donnés dans les énoncés, la notation tiendra compte de la qualité des

Plus en détail

6 CONTRAINTES ET DÉFORMATIONS

6 CONTRAINTES ET DÉFORMATIONS 6 CONTRAINTES ET DÉFORMATIONS 6.1 CHARGEMENT UNIAXIAL 6.1.1 Introduction Lorsqu'un corps est soumis à des forces extérieures, il y a un changement de sa forme ou de ses dimensions. Ce changement s'appelle

Plus en détail

LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES

LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES 2 eme Année LMD RDM 1 Université Badji-Mokhtar LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES I. Introduction: La résistance des matériaux, en abrégé RDM, est une discipline particulière de la mécanique des milieux

Plus en détail

(P) 2 eme Année LMD RDM Université Badji-Mokhtar CISAILLEMENT 2

(P) 2 eme Année LMD RDM Université Badji-Mokhtar CISAILLEMENT 2 1 ISAILLEMENT Généralités : On dit qu une pièce est soumise à un effort de cisaillement lorsque l ensemble des forces appliquées à droite d une section S de centre de gravité G se réduit au seul effort

Plus en détail

Matériaux II travaux pratiques

Matériaux II travaux pratiques LMM Laboratoire de Métallurgie Mécanique Matériaux II travaux pratiques Essai de traction sur barres d armature GC4 printemps 2015 C. Dénéréaz, 02.2015 1 Partie théorique Introduction Parmi tous les essais

Plus en détail

Effet de levier dans une attache tendue

Effet de levier dans une attache tendue 1 Assemblage éprouvette mors Partie 1 : présentation de l effet de levier Partie 2 : présentation de l essai de laboratoire Partie 3 : Analyse des résultats expérimentaux Conclusions Annexes : Annexe 1

Plus en détail

Résistance Des Matériaux tronc commun 1ère année

Résistance Des Matériaux tronc commun 1ère année 03/09/2009 1 Résistance Des Matériaux tronc commun 1ère année T. CORTIER, enseignant de la spécialité MECATRONIQUE 12 heures de cours : 8 x 1h ½ 12 heures de TD : 8 x 1h ½ Evaluation : devoir écrit de

Plus en détail

Résistance des Matériaux

Résistance des Matériaux Résistance des Matériaux IRAM 1ère Baccalauréat Construction Pierre Randour 2007-2008 Plan du cours 1.Introduction à la RdM 2.Traction et compression (N) 3.Flexion (M) 4. Effort tranchant (V) 5.Torsion

Plus en détail

Résistance des matériaux : Concentration de contraintes

Résistance des matériaux : Concentration de contraintes Page 1 1. Enoncé du problème et résolution Lorsque les pièces étudiées présentent de brusques variations de section (gorge, épaulement, trou de perçage, ), les formules de la résistance des matériaux ne

Plus en détail

Direction Infrastructure I-I.63 I-I.52 TECHNIQUES DE BASE

Direction Infrastructure I-I.63 I-I.52 TECHNIQUES DE BASE TECHNIQUES DE BASE TTV_technique_de_base_FR_V2.docx 03/2013 TABLE DES MATIERES Partie A : Résistance des matériaux 4 1. BUT DE LA RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX 4 2. TYPES DE SOLLICITATION 4 3. UNITÉS ET SYMBOLES

Plus en détail

II - 14 Instabilités

II - 14 Instabilités II - 14 Instabilités Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 9 septembre 6 Motivation Instabilité par flambement (élastique) par divergence, par bifurcation calcul de la charge critique eulérienne Tpes d

Plus en détail

Mise en en situation. L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles.

Mise en en situation. L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles. Mise en en situation L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles. Présentation Il existe deux méthodes pour effectuer une collecte mobile de dons du sang : - Utiliser

Plus en détail

Mécanique des solides déformables: TD4

Mécanique des solides déformables: TD4 Mécanique des solides déformables: TD4 2016 1 Loi de comportement 1.1 Rappel de cours : Pour un solide élastique, homogène et isotrope, la relation entre déformation et contrainte s écrit, en élasticité

Plus en détail

EXERCICES : TRACTION - COMPRESSION (Version du 24 décembre 2016 (14h43)) Remarque : Sont supposés connus : Eacier

EXERCICES : TRACTION - COMPRESSION (Version du 24 décembre 2016 (14h43)) Remarque : Sont supposés connus : Eacier EXERCICES : TRACTION - COMPRESSION (Version du 4 décembre 016 (14h4)) Remarque : Sont supposés connus : Eacier 10000 N mm ; acier 110 6 C 1..01. Une bague en acier AE 40 B de 100 mm de longueur, de 50

Plus en détail

ETUDE DES DEFORMATIONS M G. M t M G 1. Dans (G,x,y,z ): 0 M t. N = 0, Ty = 0, Tz = 0 avec. [T coh ] = donc = M t 0, M fy = 0, M fz = 0 REMARQUE:

ETUDE DES DEFORMATIONS M G. M t M G 1. Dans (G,x,y,z ): 0 M t. N = 0, Ty = 0, Tz = 0 avec. [T coh ] = donc = M t 0, M fy = 0, M fz = 0 REMARQUE: TSN Solie iéal: matériau homogène, isotrope, poutre rectiligne, e section constante et circulaire. Les actions etérieures ans les sections etrêmes sont moélisables par eu moments opposés, portés par la

Plus en détail

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons.

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. 1 FLEXION Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. a) Considérons une barre sollicitée à un mode de charge extérieure.

Plus en détail

IUT Mesures Physiques Caen TD MECANIQUE N 9 RESISTANCE DES MATERIAUX

IUT Mesures Physiques Caen TD MECANIQUE N 9 RESISTANCE DES MATERIAUX TD MECANIQUE N 9 RESISTANCE DES MATERIAUX -1- Traction simple F r l F r O Une barre rectiligne de section circulaire S de diamètre d et de longueur l est soummise à chacune de ses etrémités à une sollicitation

Plus en détail

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U TCH 006 MATÉRIAUX Notions de résistance des matériaux La résistance des matériaux(rdm) est une branche de la mécanique des milieux continus adaptée aux déformations des structures Machines/pièces Génie

Plus en détail

Calcul de structure par la méthode des éléments finis Traction sur une éprouvette cylindrique

Calcul de structure par la méthode des éléments finis Traction sur une éprouvette cylindrique Calcul de structure par la méthode des éléments finis Traction sur une éprouvette cylindrique Clarisse Rivon Nasar Nabeebaccus Benoni Paumier mercredi 18 mars 2015 Table des matières I. Introduction structure

Plus en détail

Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes

Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes D. Daly*, P. Duroux**, M. Rachik*, J.M. Roelandt*, J.Wilsius** * Laboratoire ROBERVAL ( UMR 6066 : UTC/CNRS) Université

Plus en détail

RESISTANCE DES MATERIAUX Traction Compression

RESISTANCE DES MATERIAUX Traction Compression RESISTNE DES MTERIUX Traction ompression Exercice 1 : Une barre en acier de longueur = m, de largeur b = 8 cm et d'épaisseur h = 8 mm est soumise à son extrémité à une force. Elle est percée d'un trou

Plus en détail

Y.LAFON-JALBY - M.MASSENZIO B. PAYET - S.RONEL

Y.LAFON-JALBY - M.MASSENZIO B. PAYET - S.RONEL 1 SEMESTRE 4 MODULE M41 02C : MÉTHODES ÉNERGÉTIQUES ET MODÉLISATION PAR ÉLÉMENTS FINIS TRAVAUX PRATIQUES Y.LAFON-JALBY - M.MASSENZIO B. PAYET - S.RONEL 2 1. TP PLAQUE TROUEE But du TP Le TP consiste à

Plus en détail

Propriétés mécaniques en traction

Propriétés mécaniques en traction Propriétés mécaniques en traction ! Comportement élastique linéaire parfait ! Comportement élastique non linéaire (ex.: caoutchouc) ! Comportement élastique non linéaire (ex.: caoutchouc) ! Comportement

Plus en détail

2.6 Lois de comportement.

2.6 Lois de comportement. .6. LOIS DE COMPORTEMENT. 7.6 Lois de comportement. Les lois de comportement vont permettre de relier les efforts intérieurs et les déformations qui leur sont associées. Nous pourrons ainsi utiliser les

Plus en détail

Le béton armé Principe et généralités

Le béton armé Principe et généralités Le béton armé Principe et généralités Le béton armé est un matériau très utilisé dans les constructions du BTP (bâtiments, routes, ouvrages d arts ). Son succès repose d une part sur ses qualités de résistance,

Plus en détail

Résistance des matériaux Hypothèses Sollicitations - Contraintes

Résistance des matériaux Hypothèses Sollicitations - Contraintes Résistance des matériaux Hypothèses Sollicitations - Contraintes Exercice 1 Soit une poutre droite E de section constante, de longueur l, encastrée à son extrémité A et supportant à son extrémité B un

Plus en détail

Travaux pratiques. Résistance des matériaux (TP RDM)

Travaux pratiques. Résistance des matériaux (TP RDM) Travaux pratiques Résistance des matériaux (TP RDM) Préparé par Sonia Boukettaya Pour les spécialités Wafy Bouassida Génie Electromécanique Génie civil A.U 2016 /2017 Ecole Polytechnique de Sousse TP 1

Plus en détail

Cours de Résistance des Matériaux (RDM)

Cours de Résistance des Matériaux (RDM) Solides déformables Cours de Résistance des Matériaux (RDM) Structure du toit de la Fondation Louis Vuitton Paris, architecte F.Gehry Contenu 1 POSITIONNEMENT DE CE COURS... 2 2 INTRODUCTION... 3 2.1 DEFINITION

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 3 LES SECTIONS SOUMISES A L EFFORT NORMAL Section 3.2 L effort de compression centrée 3.2.1 Le calcul de la résistance 3.2.1.1 le comportement élastique 3.2.1.2 le

Plus en détail

Chapitre 3: Elasticité et résistance des matériaux

Chapitre 3: Elasticité et résistance des matériaux Chapitre 3: Elasticité et résistance des matériaux But de ce chapitre: pouvoir comprendre et, dans certains cas, évaluer les conditions dans lesquelles se produit une facture des os ou des dommages aux

Plus en détail

MEC-200 Technologie des matériaux Automne Devoir #1 (5 %)

MEC-200 Technologie des matériaux Automne Devoir #1 (5 %) MEC-200 Technologie des matériaux Automne 2012 Devoir #1 (5 %) À remettre au plus tard le mercredi 17 octobre avant 16h30 au Secrétariat - Génie Mécanique, 2ème étage, bâtiment A Les devoirs remis en retard

Plus en détail

Positionnement de mécanique appliquée

Positionnement de mécanique appliquée Positionnement de mécanique appliquée. Première partie : Les outils de la Mécanique Appliquée.. Un des outils mathématiques les plus utilisé dans le cadre de la mécanique appliquée est le vecteur Quelles

Plus en détail

Chapitre VII: Flexion. L. DOUADJI Faculty of Mechanical Engineering & Process Engineering Department of Materials Science

Chapitre VII: Flexion. L. DOUADJI Faculty of Mechanical Engineering & Process Engineering Department of Materials Science Chapitre VII: Flexion Sommaire 1. Définition:. Efforts intérieurs. Diagrammes.1 Essai de flexion.. Correspondance entre les diagrammes. Poutre encastrée 4. Charges réparties 4.1. Charge répartie uniforme

Plus en détail

AVERTISSEMENT CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION DES CONTRAINTES DU PISTON... - P3.1 - FICHE PISTON 3 : AXE du PISTON... - P3.

AVERTISSEMENT CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION DES CONTRAINTES DU PISTON... - P3.1 - FICHE PISTON 3 : AXE du PISTON... - P3. AVERTISSEMENT Les notes ci-après, relatives à la modélisation des différents organes sont donnés à titre exemplatif, et ne constituent nullement un mode de calcul obligé. CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION

Plus en détail

Contrôle N 1. du 12 février de 9h00 à 10h20

Contrôle N 1. du 12 février de 9h00 à 10h20 DÉPARTEMENT DE GÉNIE PHYSIQUE ET DE GÉNIE DES MATÉRIAUX Note finale: 25/25 CORRIGÉ NOM (en majuscules): PRÉNOM : SIGNATURE : MATRICULE : SECTION : COURS 5.110 - MATÉRIAUX Contrôle N 1 du 12 février 1999

Plus en détail

Résistance des Matériaux

Résistance des Matériaux Résistance des Matériaux IRM 1 ère accalauréat Construction Pierre Randour 2012-2013 1 Plan du cours 1.Introduction à la RdM 2.Traction et compression () 3.lexion (M) 4.ffort tranchant (V) 5.Torsion (T)

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES MODULE M : SOLLICITATIONS SIMPLES TRACTION- CISAILLEMENT. 1 er SEMESTRE TP-1A-S1-M1102

TRAVAUX PRATIQUES MODULE M : SOLLICITATIONS SIMPLES TRACTION- CISAILLEMENT. 1 er SEMESTRE TP-1A-S1-M1102 1 er SEMESTRE MODULE M1 1 02 : SOLLICITATIONS SIMPLES TRACTION- CISAILLEMENT TRAVAUX PRATIQUES Y.LAFON-JALBY - M.MASSENZIO B.PAYET - S.RONEL IUT LYON1- Gratte-Ciel -GMP-DDS Page 1 SOMMAIRE AVANT PROPOS...

Plus en détail

Cours RDM 1 A.U : FLEXION Simple

Cours RDM 1 A.U : FLEXION Simple Chapitre 6 FLEXION Simple Il existe plusieurs tpes de flexions (pure, plane, déviée). Nous limiterons notre étude au cas de la flexion plane simple. 6.1 Hpothèses En plus des hpothèses déjà énoncées au

Plus en détail

Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux. Dominique Bauer, ing., Ph.D.

Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux. Dominique Bauer, ing., Ph.D. Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux Dominique Bauer, ing., Ph.D. 1 Problème 1 Une charge de 10 kn est supportée par quatre tiges en acier reliées par des poutres

Plus en détail

1 Essai 1 : géométrie proche d'une poutre. L'éprouvette utilisée pour effectuer la mesure est la suivante : Dimensions de la structure :

1 Essai 1 : géométrie proche d'une poutre. L'éprouvette utilisée pour effectuer la mesure est la suivante : Dimensions de la structure : Annexe : Influence de la géométrie de la poutre Mise en évidence du domaine de validité de la théorie des poutres par la corrélation d images numériques Edité le 17/05/2006 Damien CLAIRE - Jean-Loup PRENSIER

Plus en détail

Travaux Pratiques RDM

Travaux Pratiques RDM Université Abdelmalek Essaadi Faculté des sciences et techniques Tanger Travaux Pratiques RDM Sujet TP : Flambage par flexion de poutres comprimées Réalisé par : (groupe 6) Responsable : EL HILALI HAMZA

Plus en détail

GPA-668 : Capteurs et actionneurs. Capteurs de force Mesure de température

GPA-668 : Capteurs et actionneurs. Capteurs de force Mesure de température GPA-668 : Capteurs et actionneurs Capteurs de force Mesure de température appel (1-νx) (1+x) (1+x) (1+x) (1+x) (1-x) Variation électrique Facteur de jauge G x Déformation Contrainte F A Charge Aire E Module

Plus en détail

MMC Exercices résolus Etat des déformations en un point Page 1/6

MMC Exercices résolus Etat des déformations en un point Page 1/6 MMC Exercices résolus Etat des déformations en un point Page /6 EXERCICE Un milieu élastique homogène et isotrope subit un changement de configuration plan décrit dans deux repères comme suit : Repère

Plus en détail

I - 2 Cinématique des milieux déformables

I - 2 Cinématique des milieux déformables I - 2 Cinématique des milieux déformables Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 10 août 2007 15/9/06 : version originale 14/4/07 : correction des relations définissant la cinématique Cinématique des milieux

Plus en détail

SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé

SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé Titre : SSNS112 Essai de compression et traction d'un po[...] Date : 11/09/2015 Page : 1/11 SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé Résumé : L'objectif de ce test est

Plus en détail

Concentration de contraintes en traction

Concentration de contraintes en traction Concentration de contraintes en traction Description du mécanisme d expérimentation Le mécanisme de la pince photo élastique est défini par la nomenclature cidessous et le schéma ci-contre. La poutre peut

Plus en détail

Exercice 1 : Exercice 2 :

Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 1 : On considère un point M appartenant à une digue en terre (Figure ci-dessous). Ce point est sollicité par un effort surfacique p. n, d autre part, on a mesuré la valeur de la contrainte normale

Plus en détail

FLEXION PLANE SIMPLE (suite)

FLEXION PLANE SIMPLE (suite) 29/10/05 Page 1sur 9 IV. FLEXION PLANE SIMPLE (suite) ESSAI DE FLEXION PLANE On mesure les déformations jauges extensométriques : mesure des l / l comparateur : mesure des y = flèche = f la loi de Hooke

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...5 1.1 Objet...5 1.2 Domaine d application...5 1.3 Contenu et utilisation...9 1.4 Conception de la fondation, vérification du sol et résistance des fixations dans

Plus en détail

Révision Bac FAUTEUIL ROULANT ELECTRIQUE : LE POSITELEC 90

Révision Bac FAUTEUIL ROULANT ELECTRIQUE : LE POSITELEC 90 Révision Bac FAUTEUIL ROULANT ELECTRIQUE : LE POSITELEC 90 PRESENTATION DU SYSTEME Afin de répondre au besoin d autonomie des utilisateurs, les fauteuils roulants sont électriquement motorisés. La motricité

Plus en détail

ESSAI DE TRACTION NF EN ISO 527

ESSAI DE TRACTION NF EN ISO 527 ESSAI DE TACTION Page 1/5 I.Principe de l'essai. L'essai consiste à soumettre une éprouvette à un effort de traction suivant son axe, généralement jusqu'à la rupture en vue de déterminer une ou plusieurs

Plus en détail

Approche numérique pour l étude du phénomène de concentration de contraintes dans une plaque trouée

Approche numérique pour l étude du phénomène de concentration de contraintes dans une plaque trouée ACMA 01 May 09-1, 01 Fez, Morocco. Approche numérique pour l étude du phénomène de concentration de contraintes dans une plaque trouée Daghboudj Samir (1), Lassouad Mohamed (1), Satha Hamid (), Farhi Faouaz

Plus en détail