Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE"

Transcription

1 Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE

2 I Contexte législatif II Une U.E.M pour quels enfants? III Une U.E.M pour quels objectifs? P L A N IV L équipe V La supervision VI Le partenariat VII Les temps forts de 2015 VIII Une journée à l U.E. IX Place et accompagnement des familles X Modalités d inclusion en classe ordinaire XI Orientation et procédure de sortie XII L U.E. de septembre à décembre

3 I- Contexte législatif 3 ème plan autisme ( ) Diagnostic et intervention précoce en mesures phare Création de 100 unités d enseignement en maternelle (U.E.M) Instruction interministérielle du 13 février 2014 Cahier des charges spécifique aux U.E.M Dispositif médico-social implanté dans une école maternelle 7 élèves inscrits dans la classe 3 ans de scolarisation maximum au sein de l U.E.M Scolarisation à temps complet obligatoire Recommandations de bonnes pratiques professionnelles pour enfants et adolescents avec autisme élaborées par des experts de l HAS et de l ANESM (mars 2012)

4 II Une U.E.M pour quels enfants? Repérage des enfants par les pédopsychiatres du département et consultation au CRAHN Enfant présentant un autisme moyen ou sévère (Diagnostic ADI/ADOS) Âge au plus près des 3 ans lors de l entrée Absence de handicap associé avéré (épilepsie, déficit visuel/auditif ) Absence de verbalisation (au plus quelques mots à l isolé) Scolarisation en milieu ordinaire impossible même avec une aide humaine individualisée Même procédure d admission que pour tout établissement médico-social (notification CDAPH) Inscription à l école via le service de vie scolaire de la municipalité d Evreux

5 III Une U.E.M pour quels objectifs?

6 Pilotage de l UE par l enseignante spécialisée III Une U.E.M pour quels objectifs? Objectifs pédagogiques Apprendre ensemble et vivre ensemble Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : l oral, l écrit Construire les premiers outils pour structurer sa pensée Explorer le monde Agir, s exprimer, comprendre à travers les activités artistiques et les activités physiques Objectifs éducatifs Communication et langage Interactions sociales Autonomie dans les activités quotidiennes Domaine cognitif sensoriel et moteur Domaine des émotions et du comportement

7 IV- L équipe 1 Enseignante spécialisée (Option D) mise à disposition par convention avec l Education Nationale Peggy LYS 1 Educatrice spécialisée Leïla MABIRE 1 Educatrice de jeunes enfants Catherine PELEY 2 Aides Médico-Psychologiques Angélique BELJAMBE et Julie GUIARD

8 1 Psychologue à mi-temps Laurence KAHN 1 Psychomotricienne 2 demi-journées par semaine Mélanie JOINDREAU 1 Médecin psychiatre 2 demi-journées par mois Antoine ROSIER 1 Orthophoniste poste non pourvu Conventions avec professionnels libéraux 1 Directrice Caroline FONTAN

9 V La Supervision Guidance de l équipe par une psychologue de Formavision, Mme Céline LEMOINE Accompagnement concret et adapté des pratiques : observation active démonstration des gestes techniques appui organisationnel préconisations individualisées concertation avec l'équipe

10 VI- Le Partenariat Agence Régionale de Santé Partenaires du projet Centre Ressources Autisme de Haute- Normandie Education Nationale Association Marie-Hélène SESSAD Home Pascale MDPH 27 Mairie d Evreux UE Partenaires opérationnels Enseignants de l école maternelle Supervision par Formavision Familles Professionnels paramédicaux libéraux Direction de l école maternelle ATSEM et autres personnels de Mairie

11 Choix de l école Réfection des locaux Aménagement VII - Les temps forts de 2015 Rentrée de l équipe Formation équipe + parents par le CRAHN et FORMAVISION Rentrée des enfants Inauguration de l UE Période de pairing Période de travail sur table et d évaluation Elaboration des PIA Février à août 1 er septembre Du 07 au 18 septembre 23 septembre 16 octobre Octobre Novembre Décembre Décembre et

12 Choix de l école VII - Les temps forts de 2015 Février Mars

13 Réfection des locaux et Aménagement VII - Les temps forts de 2015 Juillet - Août

14 Agencement VII - Les temps forts de 2015 Fin août

15 Rentrée de l équipe VII - Les temps forts de er septembre

16 Formation équipe + parents par le CRAHN et FORMAVISION VII - Les temps forts de 2015 Du 07 au 18 septembre

17 VII - Les temps forts de 2015 Rentrée des enfants 23 septembre

18 VII - Les temps forts de 2015 Rentrée des enfants Noän Mélissa Taïzon Hasan 23 septembre Nathan Lohan Zaid

19 VII - Les temps forts de 2015 Inauguration de l UE 16 octobre

20 Période de pairing VII - Les temps forts de 2015 Octobre

21 Période de travail à table VII - Les temps forts de 2015 Des séances individuelles de travail à la table Evaluation de chaque enfant Elaboration d un programme pour la période suivante Construction des outils et supports individuels Des temps d inclusion en cantine Novembre Décembre

22 Période des évaluations VII - Les temps forts de 2015 Observation directe Grilles d observation (type check-list, ESDM) Bilan psychologique Bilan moteur Bilan éducatif Evaluation pédagogique Novembre Décembre

23 Elaboration d un Projet Individualisé d Accompagnement pour chaque enfant VII - Les temps forts de 2015 À l aide des bilans d évaluation et les attendus de l école Maternelle (Programme Education Nationale) Réactualisation par période Décembre et.

24 VIII - Une journée à l U.E 08h45 09h00 : ACCUEIL 09h00 09h05 : Rangement 09h05 09h10 : regroupement : activités structurantes 09h10 09h40 : Atelier d apprentissage 09h40 09h45 : Regroupement 09h45 10h15 : Atelier d apprentissage 10h15 10h45 : RECREATION

25 10h45 11h00 : Regroupement 11h00 11h45 : REPAS ou Temps d inclusion 11h45 12h00 : Passage aux toilettes Installation à la sieste 12h00 13h00 : Sieste ou temps calme 13h00 13h30 : Réveil échelonné Jeux libres 13h30 13h45 : Passage aux toilettes 13h45 14h00 : Regroupement

26 14h00 14h30 : Motricité 14h30 14h45 : Regroupement 14h45 15h15 : Atelier d apprentissage 15h15 15h45 : RECREATION 15h45 16h00 : Regroupement 16h00 16h15 : GOUTER 16h15 16h25 : Préparation départ passage aux toilettes 16h30 : DEPART

27 IX - Place et accompagnement des familles Formation Participation à la construction du projet Echanges réguliers Guidance parentale à domicile Suivi psychologique Familles associées à la vie de l école

28 X - Modalités d inclusion en classe ordinaire L inclusion des élèves en milieu ordinaire est l un des objectifs de l UE. A l issue ou au cours des trois années d accompagnement, l objectif ultime est la scolarisation en milieu scolaire ordinaire des élèves (en fonction de leurs possibilités). Travailler la socialisation et le langage (compétences du cycle I) Apprendre le «métier d élève» / le «vivre ensemble» Généraliser les apprentissages

29 X - Modalités d inclusion en classe ordinaire Sur des temps collectifs - Les récréations (temps d apprentissage du vivre ensemble, temps d apprentissage des jeux ) - Le repas (temps d apprentissage du vivre ensemble, temps de découverte d autres aliments.) Sur des temps ciblés pour participer aux événements de l école - Partage du goûter de Noël - Spectacles donnés pour les classes maternelles En inclusion inversée - Moments de jeux avec des copains qu on invite dans la classe

30 VII- Modalités d inclusion en classe ordinaire Dès que cela est possible pour l enfant : capacité à accepter le groupe, à tirer profit du temps passé en groupe. Avec un objectif précis : partenariat entre l enseignant d accueil et l enseignante de l UE afin de fixer les objectifs de l inclusion (objectifs sociaux et scolaires). Dans les premiers temps, les enfants peuvent être inclus entre 1h et 1h30 par jour sur des temps aussi divers que le regroupement, la motricité, les ateliers Avec un accompagnement individualisé : dans les premiers temps, au moins, l élève sera accompagné par l enseignante de l UE ou une éducatrice. Avec une grille d observation complétée par la professionnelle qui accompagne l élève.

31 XI Orientation et procédure de sortie Equipe de suivi de scolarisation / réunion annuelle en présence de l enseignant référent du secteur et de la famille : suivi de la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarisation et émission d un avis sur le choix d orientation Enfant sortant = enfant scolarisable en milieu ordinaire avec AVS Evaluation de l accompagnement scolaire et des soins nécessaires : SESSAD spécifique ou non, AVS individuel ou collectif, temps d AVS Transmission des dossiers d orientation à la MDPH (dont référentiel scolaire) Etude des dossiers par une équipe pluridisciplinaire spécifique de la MDPH Décision de sortie de l UEM émise par la CDAPH Transmission des décisions d orientation à la direction de l EMS

32 XI Orientation et procédure de sortie Inscription dans l école de secteur Rencontre de l équipe de l école de secteur : - Explication du dispositif de l UEM - Présentation du projet de l enfant par l enseignante spécialisée et l éducatrice référente de l enfant Préparation de l inclusion dans la nouvelle école - Transmission du projet de l enfant - Transmission des outils d adaptation utilisés par l enfant Accompagnement de l enfant dans sa nouvelle école, à la rentrée, par son éducatrice référente Disponibilité pour toute question de la nouvelle équipe

33

34 XII - L UE du Home Pascale De septembre à décembre 2015

35

Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun

Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun 2 établissements publics pour qui la mission est de répondre aux besoins de

Plus en détail

20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin La scolarisation des enfants handicapés

20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin La scolarisation des enfants handicapés 20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin 2011 La scolarisation des enfants handicapés 1 La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale

Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale Dr Danielle DEGREMONT Médecin Conseiller Technique Recteur Chargée de mission danielle.degremont@ac-aix-marseille.fr 29 avril 2016

Plus en détail

Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents

Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents Esther Ozeri, Malorie CHAPTAL Assistantes sociales Centre de Ressources Autisme Ile-de-France.

Plus en détail

SESSAD (Service d éducation spéciale et de soins à domicile)

SESSAD (Service d éducation spéciale et de soins à domicile) 29 mai 2013 Lycée Louis Barthou Collectif inter-sessad et CAMSP du Béarn. Les rencontres ont débuté en 2007. L Objectif était d avoir une meilleure connaissance des services, des différents dispositifs

Plus en détail

représenté par Adresse :. Représenté par.. Adresse :.. En préambule

représenté par Adresse :. Représenté par.. Adresse :.. En préambule Convention de partenariat entre la Ville de Rouen le Centre Ressources Autisme de Haute Normandie représenté par le CH Le Rouvray, et le CAMSP du CHU de Rouen Entre : 1. la Ville de Rouen représentée par

Plus en détail

Les parties prenantes

Les parties prenantes : "$ % %" %&'%# ()*++,+-./.+/--+ %,"()0 1234 ETUDE pour l élaboration d un PROJET PERSONNALISE DE SCOLARISATION d un enfant ou d un adolescent présentant un handicap de la loi 2005-102 du 11 février 2005

Plus en détail

Journée bilan des Unités d Enseignement en Maternelle (U.E.M.) 3 ème plan autisme Intervention du 17 juin 2015

Journée bilan des Unités d Enseignement en Maternelle (U.E.M.) 3 ème plan autisme Intervention du 17 juin 2015 Journée bilan des Unités d Enseignement en Maternelle (U.E.M.) 3 ème plan autisme Intervention du 17 juin 2015 Maryse LACOMBE CT ASH Rectorat de Limoges Ministère des Affaires sociales et de la Santé Le

Plus en détail

Comité Technique Régional de l Autisme (CTRA)

Comité Technique Régional de l Autisme (CTRA) Comité Technique Régional de l Autisme (CTRA) Séance du 19 juin 2013 I- Etat des lieux de l offre médico-sociale en faveur des personnes autistes II- Présentation du 3ème Plan Autisme et modalités de mise

Plus en détail

Présentation illustrée du SESSAD Autisme 74 & de l UEM Autisme 74

Présentation illustrée du SESSAD Autisme 74 & de l UEM Autisme 74 Présentation illustrée du SESSAD Autisme 74 & de l UEM Autisme 74 Le samedi 1 octobre 2016 1 Première partie : Présentation du SESSAD par Christophe PORTEMER, directeur Seconde partie : Présentation de

Plus en détail

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme Famille : Soins Sous-famille : soins de rééducation Métier : cf. fiche métier- à renseigner obligatoirement Code Métier : 05I20 Code GESFORM GPMC : réservé DRH 1- Définition Etablir, dans le cadre de la

Plus en détail

Orientation vers les structures de soin

Orientation vers les structures de soin Orientation vers les structures de soin Anne CZEKAJEWSKI Médecin scolaire Michèle OCCELLI Médecin conseiller technique Inspection Académique Hautes-Pyrénées Mars 2010 Soins individuels*, ambulatoires.

Plus en détail

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus Famille de métier : Soins Statut (métier/emploi type) : Si emploi type, fiche métier source : PSYCHOMOTRICIEN 1 Objectifs/Résultats attendus Viser à l harmonie des fonctions psychiques et motrices Etablir

Plus en détail

Le projet personnalisé de scolarisation

Le projet personnalisé de scolarisation Le projet personnalisé de scolarisation Présentation d un outil d aide à l élaboration du PPS Commission régionale Handicap & Scolarité 13 mai 2011 CREAI Rhône-Alpes 2011 Le PPS : mode d emploi Présentation

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES. Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91

TROUBLES DES APPRENTISSAGES. Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91 TROUBLES DES APPRENTISSAGES Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91 OBJECTIF PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS SPECIFIQUES POUR UNE OPTIMISATION DE LA SCOLARITE Repérage -diagnostic suivi

Plus en détail

Définition du handicap selon la loi du 11 février Circonscription de Vence

Définition du handicap selon la loi du 11 février Circonscription de Vence «Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération

Plus en détail

SCOLARISATION DES ENFANTS A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Rôle de la médecine scolaire. Dr Jaya BENOIT Médecin de l Education nationale

SCOLARISATION DES ENFANTS A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Rôle de la médecine scolaire. Dr Jaya BENOIT Médecin de l Education nationale SCOLARISATION DES ENFANTS A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Rôle de la médecine scolaire Dr Jaya BENOIT Médecin de l Education nationale Réseaux de périnatalité IdF.9/10/2015 2 QUI SONT LES MEDECINS DE

Plus en détail

Ouverture d une Unité d Enseignement en Maternelle

Ouverture d une Unité d Enseignement en Maternelle DOSSIER DE PRESSE Le 3.11.2016 Ouverture d une Unité d Enseignement en Maternelle pour enfants avec Autisme ou troubles envahissants du développement à l école maternelle de l Angelmière à La Roche-sur-Yon

Plus en détail

Juliette Da Costa DGESCO. Les dispositifs mis en place à l école et au lycée

Juliette Da Costa DGESCO. Les dispositifs mis en place à l école et au lycée Juliette Da Costa DGESCO Les dispositifs mis en place à l école et au lycée La scolarisation des élèves à besoin éducatifs particuliers 10 ème journée des «dys» Samedi 15 octobre 2016 2 Quel projet pour

Plus en détail

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE HDJ Michel ANGE Objet Domaine d application Ce document a pour objet de définir les fonctions de l orthophoniste en pédopsychiatrie. Poste d orthophoniste à 100% Ou : deux

Plus en détail

PLAN REGIONAL AUTISME

PLAN REGIONAL AUTISME Projet Régional de Santé Corse 2012-2016 Schéma régional d organisation médico-sociale (SROMS) Corse 2012-2016 PLAN REGIONAL AUTISME 2013-2017 SYNTHESE 1 INTRODUCTION Dans le cadre de son projet régional

Plus en détail

SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration)

SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration) SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration) André Masin afg-web.fr 1 Le SESSAD PAI s inscrit dans le réseau r d AFG AFG (Association Française aise de Gestion de services et établissements pour personnes autistes)

Plus en détail

Présentation du «guide Dys» Dir. Compensation

Présentation du «guide Dys» Dir. Compensation Présentation du «guide Dys» Dir. Compensation Rappel de quelques fondamentaux p.2 Le droit à compensation Article L 114 1-1 du CASF : La personne handicapée a droit à la compensation des conséquences de

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL UNITE D ENSEIGNEMENT LES AUVERGNATS. Rattachée au SESSAD de l Association des. Papillons Blancs de la Région de Reims

LIVRET D ACCUEIL UNITE D ENSEIGNEMENT LES AUVERGNATS. Rattachée au SESSAD de l Association des. Papillons Blancs de la Région de Reims LIVRET D ACCUEIL UNITE D ENSEIGNEMENT LES AUVERGNATS Rattachée au SESSAD de l Association des Papillons Blancs de la Région de Reims 7, rue des AUVERGNATS 51100 Reims Tel : 06 46 27 36 27 Mail : p.bergamelli@papillonsblancs-reims.org

Plus en détail

Le PAP. Plan d Accompagnement Personnalisé. Isabelle Ducos-Filippi Professeure Ressource TSLA

Le PAP. Plan d Accompagnement Personnalisé. Isabelle Ducos-Filippi Professeure Ressource TSLA Le PAP Plan d Accompagnement Personnalisé 2016 Isabelle Ducos-Filippi Professeure Ressource TSLA Un professeur formateur Un pôle ressource départemental Des formations Isabelle Ducos-Filippi, Professeure

Plus en détail

Livret d accueil HÔPITAL DE JOUR

Livret d accueil HÔPITAL DE JOUR Livret d accueil HÔPITAL DE JOUR LA VERGNIERE Hôpital de Jour La Vergnière L HERM CS 80166 09004 - FOIX cedex Tel : 05.34.09.84.01 Fax : 05.61.02.64.42 hj.secretariat@epms-ariege.fr SOMMAIRE A PRESENTATION

Plus en détail

REFONDATION DE L ECOLE DE LA REPUBLIQUE : POSITIONS DE l AGEEM. Association Générale des Enseignants des classes et Ecoles Maternelles publiques

REFONDATION DE L ECOLE DE LA REPUBLIQUE : POSITIONS DE l AGEEM. Association Générale des Enseignants des classes et Ecoles Maternelles publiques REFONDATION DE L ECOLE DE LA REPUBLIQUE : POSITIONS DE l AGEEM Association Générale des Enseignants des classes et Ecoles Maternelles publiques Dans le cadre de la Refondation de l Ecole de la République,

Plus en détail

Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1

Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1 Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1 Le principe de l établissement de référence a. Extrait de la loi du 11 février2005 «Tout enfant, tout adolescent présentant

Plus en détail

Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014

Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014 Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014 Thierry Potdevin Conseiller du Recteur pour l ASH Repérer, accompagner, contribuer à la réussite scolaire 1. Du repérage au

Plus en détail

UN ÉLEVE PRÉSENTE DES BESOINS QUE L ÉCOLE NE PEUT SATISFAIRE 1. Il ne bénéficie pas d un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS)

UN ÉLEVE PRÉSENTE DES BESOINS QUE L ÉCOLE NE PEUT SATISFAIRE 1. Il ne bénéficie pas d un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) UN ÉLEVE PRÉSENTE DES BESOINS QUE L ÉCOLE NE PEUT SATISFAIRE 1. Il ne bénéficie pas d un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) TOUT a déjà été essayé dans la classe et dans l école pour essayer de

Plus en détail

Le plan autisme prévoit la création d Unités d Enseignements (UE) en classes maternelles pour des enfants avec autisme ou autres TED.

Le plan autisme prévoit la création d Unités d Enseignements (UE) en classes maternelles pour des enfants avec autisme ou autres TED. Appel à projet relatif à la création de 7 places d unité d enseignement en maternelle à destination de jeunes enfants de 3 à 6 ans avec autisme et autres TED sur le territoire caennais par extension de

Plus en détail

La loi du 11 fév PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS

La loi du 11 fév PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS La loi du 11 fév. 2005 PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS La loi du 11 février 2005 Une évolution en matière de de scolarisation des élèves handicapés L école de secteur est

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS SOLIDARITÉS Établissements sociaux et médico-sociaux MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ CAISSE NATIONALE

Plus en détail

Sco. Scolarisation. Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations.

Sco. Scolarisation. Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations. Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations renouvellement Date de dépôt du dossier à la MDPH : / /20 Pour l année scolaire 20 /20

Plus en détail

Présentation. IMS Charles ISAUTIER

Présentation. IMS Charles ISAUTIER FONDATION PÈRE FAVRON IMS Charles ISAUTIER Présentation IMS Charles ISAUTIER Présentation IMS Charles ISAUTIER juin 2013 1 L institut Médico Social Charles ISAUTIER, regroupe plusieurs établissements pour

Plus en détail

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Références : Article L.311-7 du code de l Action Sociale et des Familles Décret n 2003-1095 du 14 novembre 2003 Articles 1 et suivants de la Charte des Droits et libertés

Plus en détail

L ORGANISATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS

L ORGANISATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS L ORGANISATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS Le premier degré ECOLE PRIMAIRE Ecole maternelle Âges concernés : 2 à 5 ans Ecole élémentaire Âges concernés : 6 à 11 ans Spécificité française : l école maternelle

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES OBJECTIF PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS SPECIFIQUES POUR UNE OPTIMISATION DE LA SCOLARITE PLAN LES RESSOURCES HUMAINES

TROUBLES DES APPRENTISSAGES OBJECTIF PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS SPECIFIQUES POUR UNE OPTIMISATION DE LA SCOLARITE PLAN LES RESSOURCES HUMAINES TROUBLES DES APPRENTISSAGES Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91 OBJECTIF PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS SPECIFIQUES POUR UNE OPTIMISATION DE LA SCOLARITE Repérage -diagnostic suivi

Plus en détail

Études de cas. Atelier 11 «Scolarisation d enfants ou adolescents présentant un handicap mental ou psychique»,

Études de cas. Atelier 11 «Scolarisation d enfants ou adolescents présentant un handicap mental ou psychique», Études de cas Atelier 11 «Scolarisation d enfants ou adolescents présentant un handicap mental ou psychique», Jeune garçon de 6 ans Présentant un retard mental global et des troubles du comportement Carences

Plus en détail

dossier de presse par Claude BOURDELLE, vice- président du Conseil général, président de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH)

dossier de presse par Claude BOURDELLE, vice- président du Conseil général, président de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) m a r d i 1 4 m a i 2 0 1 3 dossier de presse Signature de la convention relative à la scolarisation des élèves handicapés par Claude BOURDELLE, vice- président du Conseil général, président de la maison

Plus en détail

Résidence Albert 1 er 31 Allée du Luxembourg BOURG EN BRESSE Tel : Fax :

Résidence Albert 1 er 31 Allée du Luxembourg BOURG EN BRESSE Tel : Fax : ASSOCIATION POUR ADULTES ET JEUNES HANDICAPES COMITE DE L AIN SERVICE D EDUCATION SPECIALE ET DE SOINS A DOMICILE (S.E.S.S.A.D.) DE L APAJH COMITE DE L AIN ADRESSES SESSAD : APAJH : Résidence Albert 1

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Lise Lemoine A destination des professionnels travaillant auprès de personnes porteuses de handicap (déficience intellectuelle) Lise Lemoine LemoineLisegmailcom SIRET : 524 435

Plus en détail

Troubles du Spectre de l Autisme Dispositifs de diagnostics, d évaluations fonctionnelles et de prises en charge précoces:

Troubles du Spectre de l Autisme Dispositifs de diagnostics, d évaluations fonctionnelles et de prises en charge précoces: Troubles du Spectre de l Autisme Dispositifs de diagnostics, d évaluations fonctionnelles et de prises en charge précoces: Etat des lieux en Lozère à travers une enquête Contexte A l initiative du CRA

Plus en détail

= 2 services. Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA. Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne

= 2 services. Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA. Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne = 2 services Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA DADTSA Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne EA - CRA 1 L Espace «Autisme et autres TSA» Existe

Plus en détail

une scolarité adaptée à mes besoins

une scolarité adaptée à mes besoins Suivre une scolarité adaptée à mes besoins Tout enfant a droit au savoir et à la connaissance. Cela se traduit par le droit à l inscription dans l établissement scolaire de secteur, qu on appelle «établissement

Plus en détail

Ergothérapie à l'esat Hors les murs Paris

Ergothérapie à l'esat Hors les murs Paris Ergothérapie à l'esat Hors les murs Paris Présentation CRFTC Jeudi 20 mars 2014 E. Berthommé L Esat Hors les Murs Paris L ESAT de L ADAPT: ouverture le 1er octobre 2007. Une structure dans le parcours

Plus en détail

LES DROITS et PRESTATIONS MDPH. en faveur des enfants en situation de Handicap

LES DROITS et PRESTATIONS MDPH. en faveur des enfants en situation de Handicap LES DROITS et PRESTATIONS MDPH en faveur des enfants en situation de Handicap Les droits et prestations en faveur des enfants en situation de Handicap La commission se prononce «sur l orientation propre

Plus en détail

Présentation de la classe et de l environnement scolaire

Présentation de la classe et de l environnement scolaire Cadre législatif La circulaire n 2009-087 du 17-7-2009, pose le cadre de la loi de 2005 sur l égalité des droits et des chance, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Elle précise

Plus en détail

c a m s p centre d action médico-sociale précoce

c a m s p centre d action médico-sociale précoce c a m s p centre d action médico-sociale précoce 135, rue du président coty bp 619 59208 tourcoing cedex 03 20 69 46 48 03 20 69 46 49 camsp@ch-tourcoing.fr 2 mes notes & mes rendez-vous plan & accès 3

Plus en détail

Véronique JUNG CPC ASH Angers - septembre 2015

Véronique JUNG CPC ASH Angers - septembre 2015 DE L INSTRUCTION OBLIGATOIRE À L ECOLE POUR TOUS Partie 2 Formation d'adaptation à l emploi des Auxiliaires de Vie Scolaire Véronique JUNG CPC ASH Angers - septembre 2015 DE L INSTRUCTION OBLIGATOIRE À

Plus en détail

L aide humaine aux élèves handicapés Nouvelles dispositions. Samedi 26 janvier 2013

L aide humaine aux élèves handicapés Nouvelles dispositions. Samedi 26 janvier 2013 L aide humaine aux élèves handicapés Nouvelles dispositions Samedi 26 janvier 2013 Programme 1. Le décret du 23 juillet 2012 2. Définitions : l ESS, le PPS, le PAI, 3. Le guide d évaluation : le GEVA Sco

Plus en détail

Synthèse des travaux du groupe n 3 : «formation de s professionnels et des aidants naturels»

Synthèse des travaux du groupe n 3 : «formation de s professionnels et des aidants naturels» Synthèse des travaux du groupe n 3 : «de s professionnels et des aidants naturels» Rappel des axes de travail proposés au CTRA du 20 juin pour ce groupe de travail: - Inventaire de l offre de qualifiante

Plus en détail

Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats. CREAI Rhône-Alpes Séminaire R4P des 23 et 24 avril 2009 Lyon

Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats. CREAI Rhône-Alpes Séminaire R4P des 23 et 24 avril 2009 Lyon Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats 1 La Maison Départementale D des Personnes Handicapées 2 Le dispositif MDPH CNSA MDPH Département État ( DRASS, DDASS,DDTEFP) assurance maladie CAF Équipe

Plus en détail

Le suivi de la scolarisation

Le suivi de la scolarisation Le suivi de la scolarisation des élèves présentant un handicap* : les instances, les acteurs et les outils prévus par la loi du 11 février 2005 «pour l égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

CONSTRUIRE LA SCOLARISATION des ELEVES HANDICAPES Famille Ecole / Collège / Lycée MDPH

CONSTRUIRE LA SCOLARISATION des ELEVES HANDICAPES Famille Ecole / Collège / Lycée MDPH CONSTRUIRE LA SCOLARISATION des ELEVES HANDICAPES Famille Ecole / Collège / Lycée MDPH scolarisation PAI observation Équipe Éducative non demande à la famille de saisir la MDPH handicap léger oui PAI MDPH

Plus en détail

MEMENTO DU COORDONNATEUR PEDAGOGIQUE D UNE UNITE D ENSEIGNEMENT EN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL

MEMENTO DU COORDONNATEUR PEDAGOGIQUE D UNE UNITE D ENSEIGNEMENT EN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL MEMENTO DU COORDONNATEUR PEDAGOGIQUE D UNE UNITE D ENSEIGNEMENT EN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL Ce mémento a pour objectif de définir la place et les tâches du coordonnateur pédagogique d une unité d enseignement

Plus en détail

LE PROJET PERSONNALISÉ DE SCOLARISATION. Le P.P.S Réalisation et mise en oeuvre La place et le rôle des acteurs

LE PROJET PERSONNALISÉ DE SCOLARISATION. Le P.P.S Réalisation et mise en oeuvre La place et le rôle des acteurs LE PROJET PERSONNALISÉ DE SCOLARISATION Le P.P.S Réalisation et mise en oeuvre La place et le rôle des acteurs 1 La loi du 11 février 2005 "Constitue un handicap au sens de la loi toute limitation d activité

Plus en détail

BERTHERAT ALEXIE. Psychologue clinicienne et de la santé. Spécialisée dans les troubles neuro-développementaux et la prévention des inadaptations

BERTHERAT ALEXIE. Psychologue clinicienne et de la santé. Spécialisée dans les troubles neuro-développementaux et la prévention des inadaptations BERTHERAT ALEXIE Psychologue clinicienne et de la santé Spécialisée dans les troubles neuro-développementaux et la prévention des inadaptations M2 professionnel à l université Toulouse 2 le Mirail sous

Plus en détail

OUVERTURE D UNE ULIS TED MATERNELLE

OUVERTURE D UNE ULIS TED MATERNELLE OUVERTURE D UNE ULIS TED MATERNELLE DITE «CLASSE SOLEIL» L autisme touche aujourd hui environ 40 000 enfants en France (beaucoup plus de garçons que de filles, 1 pour 5). Ce handicap se manifeste par des

Plus en détail

Une CLIS est une classe d inclusion scolaire. Il existe différentes CLIS :

Une CLIS est une classe d inclusion scolaire. Il existe différentes CLIS : Conseil d école de l école élémentaire la Tilleulière Mardi 27 mars 2012 18h-20h Présentation des personnes présentes : - Mr Denat Inspecteur Rezé Sud Loire - Mr Claverie Inspecteur ASH - Parents d élèves

Plus en détail

Plan de l exposé. Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause. Langage et oral à la Maternelle

Plan de l exposé. Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause. Langage et oral à la Maternelle Plan de l exposé Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause Langage et oral à la Maternelle 1 Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L

Plus en détail

Une école bienveillante. Programme maternelle - Mai/Juin

Une école bienveillante. Programme maternelle - Mai/Juin Une école bienveillante Programme maternelle - Mai/Juin 2015 1 Une école qui associe la mission d instruction et la mission d éducation Programme maternelle - Mai/Juin 2015 2 Une école qui accueille les

Plus en détail

Document- ressource mis à jour le 20 septembre 2014, Sources : ESENESR et INS- HEA

Document- ressource mis à jour le 20 septembre 2014, Sources : ESENESR et INS- HEA Textes généraux à propos de la difficulté ou du handicap en milieu scolaire à l attention des personnels de l Education nationale et des usagers du Gers. Les textes fondateurs Loi ordinaire n 2005-102

Plus en détail

Identité de l élève. Structure pédagogique Environnement général de l élève :

Identité de l élève. Structure pédagogique Environnement général de l élève : Année scolaire 20.. / 20.. Document à joindre au «formulaire de demande(s) auprès de la MDPH» Identité de l élève Nom et prénom :.. Date de naissance :. Structure pédagogique Environnement général de l

Plus en détail

Présentation CASH 24 mai La formation ASH.

Présentation CASH 24 mai La formation ASH. Présentation CASH 24 mai 2013 La formation ASH. Axes principaux de la politique académique La formation des équipes et des enseignants 2012-2013 Actions de formation diversifiées inscrites au plan académique

Plus en détail

CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES. Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins

CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES. Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins Au programme : 1/ Bassins d éducation 2/ Dispositifs de l éducation Nationale 3/ Dispositifs

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement

Autisme et autres troubles envahissants du développement Autisme et autres troubles envahissants du développement Interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées chez l enfant et l adolescent Recommandation de bonne pratique D. Maigne La Bourguette 18

Plus en détail

La ministre de l éducation nationale de l enseignement supérieur et de la recherche La ministre des affaires sociales et de la santé

La ministre de l éducation nationale de l enseignement supérieur et de la recherche La ministre des affaires sociales et de la santé Ministère de l Education nationale de l enseignement supérieur et de la recherche Ministère des affaires sociales et de la santé Caisse nationale de solidarité pour l autonomie Direction générale de l

Plus en détail

Claire Goulet - CPC ASH - avril 2011 ETABLISSEMENTS ET STRUCTURES DE L ASH 67

Claire Goulet - CPC ASH - avril 2011 ETABLISSEMENTS ET STRUCTURES DE L ASH 67 ETABLISSEMENTS ET STRUCTURES DE L ASH 67 Avril 2011 Champ de l adaptation scolaire Circonscriptions ordinaires Circonscription ASH Les RASED : sont des structures spécialisées, intégrées dans les écoles

Plus en détail

COMMENT RENSEIGNER LES DIFFERENTS SUPPORTS DU DOSSIER «SCOLARISER UN ELEVE HANDICAPE»

COMMENT RENSEIGNER LES DIFFERENTS SUPPORTS DU DOSSIER «SCOLARISER UN ELEVE HANDICAPE» COMMENT RENSEIGNER LES DIFFERENTS SUPPORTS DU DOSSIER «SCOLARISER UN ELEVE HANDICAPE» «Le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) définit les modalités de déroulement de la scolarité d un élève handicapé,

Plus en détail

NB : N oubliez pas de donner les photocopies des bilans réalisés et de bien garder les originaux!

NB : N oubliez pas de donner les photocopies des bilans réalisés et de bien garder les originaux! Quefaireaprèsêtrevenuàl associationcoridys? Tout ce qui concerne le handicap est modifié depuis le 1er janvier 2006 (application de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, pour

Plus en détail

La scolarisation des élèves en situation de handicap souffrant de troubles spécifiques des apprentissages sévères

La scolarisation des élèves en situation de handicap souffrant de troubles spécifiques des apprentissages sévères La scolarisation des élèves en situation de handicap souffrant de troubles spécifiques des apprentissages sévères (élèves reconnus handicapés par la MDPH) 2010 ASH 04 1 Le Projet Personnalisé de Scolarisation

Plus en détail

Auxiliaire de Vie Scolaire en contrat aidé

Auxiliaire de Vie Scolaire en contrat aidé Auxiliaire de Vie Scolaire en contrat aidé Livret d accueil Mai 2011-1 - 1 - Place de l auxiliaire de vie scolaire L auxiliaire de vie scolaire fait partie intégrante de l équipe éducative et, à ce titre,

Plus en détail

Objet de la demande. Constitution du dossier (pièces spécifiques à joindre en fonction du type de demandes) réception à la MDPH ULIS TFC EGPA

Objet de la demande. Constitution du dossier (pièces spécifiques à joindre en fonction du type de demandes) réception à la MDPH ULIS TFC EGPA Objet de la demande Type de demande Date limite de réception à la MDPH Constitution du dossier (pièces spécifiques à joindre en fonction du type de demandes) ULIS TFC EGPA d orientation 15 février dans

Plus en détail

Depuis septembre 2013 UNE ULIS

Depuis septembre 2013 UNE ULIS LYCÉE DES MÉTIERS SÉVIGNÉ Depuis septembre 2013 UNE ULIS AU LYCÉE DES MÉTIERS SÉVIGNÉ (Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire) CE QUE DIT LA LOI La loi du 11 février 2005 précise que «Tout enfant, tout

Plus en détail

Projet de RASED

Projet de RASED Projet de RASED 2009 2012 L action du RASED doit favoriser la réussite scolaire de tous les élèves : En constituant une ressource à destination de tous les maîtres En facilitant les dispositifs collectifs

Plus en détail

GUIDE UTILISATION du GEVA-SCO. GEVA-SCO Première demande GEVA-SCO Réexamen

GUIDE UTILISATION du GEVA-SCO. GEVA-SCO Première demande GEVA-SCO Réexamen GUIDE UTILISATION du GEVA-SCO «Guide d Evaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation» GEVA-SCO Première demande GEVA-SCO Réexamen 1 GEVASCO première demande L enfant n a pas encore

Plus en détail

Thèmes de formations à destination des personnels OGEC

Thèmes de formations à destination des personnels OGEC Thèmes de formations à destination des personnels OGEC Public visé : ASEM, AVS, EVS et tout salarié OGEC AVS / EVS / ASEM : Positionnement et adaptation au poste (programme détaillé en pages suivantes)

Plus en détail

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan 10 Rue Gellibert Le mot du directeur Vous avez entre les mains le livret d'accueil du SESSAD Landes Sud Océan Vous

Plus en détail

L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE Décret 2006- du portant création du diplôme d Etat d aide médico-psychologique

Plus en détail

Formation à BORDEAUX : L accompagnement d enfants avec TSA

Formation à BORDEAUX : L accompagnement d enfants avec TSA Formation à BORDEAUX : L accompagnement d enfants avec TSA I - Le Trouble du Spectre de l Autisme : diagnostic, signes cliniques, modèles et évaluations. Jours 1, 2 et 3 Jour 1 7 heures Historique et définition

Plus en détail

DE L ACCOMPAGNEMENT AU DIAGNOSTIC A L INTERVENTION PRECOCE. Isabelle Bazin Psychologue Docteur en Psychologie

DE L ACCOMPAGNEMENT AU DIAGNOSTIC A L INTERVENTION PRECOCE. Isabelle Bazin Psychologue Docteur en Psychologie DE L ACCOMPAGNEMENT AU DIAGNOSTIC A L INTERVENTION PRECOCE Isabelle Bazin Psychologue Docteur en Psychologie PRECOCITE DES INTERVENTIONS DES 18 MOIS ET ACCOMPAGNEMENT AU DIAGNOSTIC (Plan Autisme 3 Fiche

Plus en détail

EHESP Formation des inspecteurs contrôleurs

EHESP Formation des inspecteurs contrôleurs Le dispositif d évaluation dans le secteur social et médico social EHESP Formation des inspecteurs contrôleurs des ARS (module f) 21 mars 2012 5 rue Pleyel Bâtiment Euterpe 93200 Saint Denis Tél. : 01

Plus en détail

Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées. JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue

Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées. JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue Le CRA MP est un GIP (Groupement d Intérêt Public) constitué de membres publics et associatifs Missions:

Plus en détail

Le suivi de l élève en dispositif ULIS

Le suivi de l élève en dispositif ULIS Le suivi de l élève en dispositif ULIS Deux modes de suivi Deux modes de suivi Un suivi institutionnel Un suivi de proximité Les procédures L enseignant coordonnateur de l ulis ESS Les procédures Les procédures

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL. Le CAMSP est assuré par la MAIF pour les locaux et la responsabilité civile.

LE LIVRET D ACCUEIL. Le CAMSP est assuré par la MAIF pour les locaux et la responsabilité civile. LE LIVRET D ACCUEIL Les Centres d Action Médico Sociale Précoce polyvalent de l Essonne,(ouverts depuis avril 1999 et 2006) sont gérés par l Association ARISSE (Action et Ressource pour l Insertion Sociale

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. avec autisme ou troubles envahissants du développement sur le département de l Oise

CAHIER DES CHARGES. avec autisme ou troubles envahissants du développement sur le département de l Oise CAHIER DES CHARGES Création d une unité d enseignement en maternelle pour enfants avec autisme ou troubles envahissants du développement sur le département de l Oise L Article R 313-3-1 du Code de l Action

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. - Vu la loi n du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico sociale,

CONTRAT DE SEJOUR. - Vu la loi n du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico sociale, INSTITUT THERAPEUTIQUE, EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE CONTRAT DE SEJOUR REFERENCES : - Vu la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico sociale, - Vu la loi n 2005-102 du 11 février 2005

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES OBJECTIF. Prendre en compte les besoins spécifiques pour une optimisation de la scolarité PLAN LES RESSOURCES HUMAINES

TROUBLES DES APPRENTISSAGES OBJECTIF. Prendre en compte les besoins spécifiques pour une optimisation de la scolarité PLAN LES RESSOURCES HUMAINES TROUBLES DES APPRENTISSAGES Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91 OBJECTIF Prendre en compte les besoins spécifiques pour une optimisation de la scolarité Repérage -diagnostic suivi

Plus en détail

Histoire et Handicap. Formation des auxiliaires de vie scolaire Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH

Histoire et Handicap. Formation des auxiliaires de vie scolaire Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH Histoire et Handicap Formation des auxiliaires de vie scolaire 2013-2014 Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH Historique de la notion de handicap Evolution de la notion de «handicap» Origine anglaise

Plus en détail

Dossier de presse. Première Unité d Enseignement en maternelle pour enfants autistes en Lorraine. Contacts presse :

Dossier de presse. Première Unité d Enseignement en maternelle pour enfants autistes en Lorraine. Contacts presse : Dossier de presse Première Unité d Enseignement en maternelle pour enfants autistes en Lorraine Contacts presse : ARS Lorraine : Marie RÉAUX responsable communication 03 83 39 79 02 marie.reaux@ars.sante.fr

Plus en détail

trouble complexe du développement. Parmi ces méthodes nous trouvons : l ABA (Analyse

trouble complexe du développement. Parmi ces méthodes nous trouvons : l ABA (Analyse Edith CARLIN Psychologue Diplôme Universitaire de Lille 3 Analyse du Comportement Appliquée aux Troubles du Développement et du Comportement - Structurer l environnement - Evaluer par des tests adaptés

Plus en détail

Suivi des décisions d orientation de la CDAPH vers les établissements et services médico-sociaux

Suivi des décisions d orientation de la CDAPH vers les établissements et services médico-sociaux Maison des personnes handicapées de l Hérault Suivi des décisions d orientation de la CDAPH vers les établissements et services médico-sociaux Juillet 2014 Le processus de décision d orientation Demande

Plus en détail

Dr Christine Cordoliani, médecin conseiller technique auprès du Recteur. Plan d accompagnement personnalisé (PAP)

Dr Christine Cordoliani, médecin conseiller technique auprès du Recteur. Plan d accompagnement personnalisé (PAP) Dr Christine Cordoliani, médecin conseiller technique auprès du Recteur Plan d accompagnement personnalisé (PAP) PAP : Références réglementaires Introduit par la Loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 pour la

Plus en détail

Annexe n 2 Unités d enseignement en maternelle

Annexe n 2 Unités d enseignement en maternelle Annexe n 2 Unités d enseignement en maternelle Les principes fondateurs des unités d enseignement (UE) en maternelles du plan autisme 2013/2017 : Il s agit d un dispositif médico-social implanté dans une

Plus en détail

Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins

Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan L association départementales des PEP 40 Où nous trouver? Le SESSAD vous accueille dans ses antennes : De 9.00 à 17.00

Plus en détail

Projet Personnalisé Accueil du Jeune Enfant (PPAJE)

Projet Personnalisé Accueil du Jeune Enfant (PPAJE) Projet Personnalisé Accueil du Jeune Enfant (PPAJE) Pour l accueil d un jeune enfant en situation de handicap : en établissement d accueil collectif du Jeune Enfant au domicile d un(e) assistant(e) maternel(le)

Plus en détail

PARCOURS de SCOLARISATION. DE L ELEVE en SITUATION de HANDICAP

PARCOURS de SCOLARISATION. DE L ELEVE en SITUATION de HANDICAP PARCOURS de SCOLARISATION DE L ELEVE en SITUATION de HANDICAP PETIT GUIDE PRATIQUE UN PRINCIPE DE BASE «Tout enfant ou adolescent soumis à l'obligation scolaire et présentant un handicap ou un trouble

Plus en détail

Identité de l élève. Structure pédagogique Environnement général de l élève :

Identité de l élève. Structure pédagogique Environnement général de l élève : Année scolaire 20.. / 20.. Document à joindre au «formulaire de demande(s) auprès de la MDPH» Identité de l élève Nom et prénom :.. Date de naissance :. Structure pédagogique Environnement général de l

Plus en détail

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Version 2 de septembre 2014 Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations PREMIÈRE DEMANDE Date de dépôt du dossier à la MDPH : / /20

Plus en détail