Varicelle pendant la grossesse : mise au point

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Varicelle pendant la grossesse : mise au point"

Transcription

1 05_Varicelle.fm Page Vendredi, 8. février 08 6:2 8 Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction 37 (08) - Suppl. - FF7 FORMATION MÉDICALE CONTINUE Varicelle pendant la grossesse : mise au point G. Macé a, V. Gallot a,b,c, C. Vauloup-Fellous d, Olivier Picone a,b,c * a INSERM, U 782, Clamart. b Université Paris Sud, UMR-S0782, Clamart. c Service de gynécologie-obstétrique, Hôpital Antoine-Béclère (AP-HP), Clamart. d Laboratoire de microbiologie-immunologie biologique, Hôpital Antoine-Béclère (AP-HP), Clamart. L infection par le virus de la varicelle (VZV) est fréquente et le plus souvent bénigne mais peut être à l origine de complications sévères chez l adulte, donc chez la femme enceinte, et chez le fœtus. L existence d anomalies congénitales, en relation avec une varicelle maternelle, a été décrite pour la première fois par Laforêt et Lynch [] en 947, et la notion de syndrome de fœtopathie varicelleuse fut introduite en 987 par Alkalay [2]. À ce jour, plus d une centaine d observations a été rapportée dans la littérature, dont une vingtaine avec une description échographique prénatale [3]. En cas de varicelle maternelle périnatale, entre 5 jours avant et 2 jours après la naissance, le risque néonatal est maximal. Ce risque est alors de 62 % d atteinte fœtale conduisant à une mortalité de 30 % [4]. L objectif de ce travail est de proposer, à partir d une revue de la littérature, une prise en charge raisonnée de l infection à VZV en cours de grossesse. Physiopathologie L agent responsable de la varicelle et du zona est un virus à ADN, dermo-neurotrope, appartenant à la famille des herpesviridae. Son réservoir est strictement humain. La contagion interindividuelle se fait essentiellement par voie aérienne mais aussi par contact direct avec le liquide intra-vésiculaire. Cette contagiosité débute deux jours avant l éruption et se poursuit jusqu à la chute des croûtes. (Figure ). Un sujet peut donc être contagieux alors qu il n a encore aucun symptôme de la maladie. L incubation dure environ 4 jours pendant lesquels, une double virémie a lieu, responsable du tropisme particulier de ce virus. La première virémie est précoce et conduit à l envahissement du système réticuloendothélial (ganglions, foie, rate..). La deuxième est plus intense et se produit quelques jours plus tard. L apparition des anticorps débute en moyenne cinq jours après l éruption. La traduction clinique de la primo-infection varicelleuse est l éruption caractéristique papuleuse puis vésiculeuse généralisée, Épidémiologie La varicelle est une maladie infectieuse fréquente et le plus souvent bénigne. Elle survient habituellement entre 2 et 0 ans, et environ 90 % de la population de plus de 5 ans dans les pays tempérés a développé une primo-infection [5-8]. L incidence réelle de l infection pendant la grossesse est méconnue mais on peut l estimer en fonction du nombre de femmes en âge de procréer et du risque d exposition pendant la grossesse. En Grande Bretagne, elle est de 0,2 à 0,3 % et aux Etats- Unis, elle est de 0,6 à 0,46 % [9]. En France, environ 500 femmes enceintes sont infectées par an [0], soit 0,06 %. ANTICORPS J+5 < J-2 < CONTAGIOSITE >chûte des croûtes VIREMIE J-2 < > J+5 I <- Incubation -> J0 = 4 j RASH CONTAGE Figure. Chronologie de l infection à VZV. * Olivier Picone, Service de gynécologie obstétrique, Hôpital Antoine-Béclère, 57, rue de la Porte-de-Trivaux, 924 Clamart cedex. Adresse 08 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

2 05_Varicelle.fm Page 2 Vendredi, 8. février 08 6:2 8 2 G. Macé et al. alors que le zona correspond à la réactivation du virus resté quiescent dans un ganglion sensoriel avec une atteinte cutanée localisée dans le territoire d un dermatome. Une primo-infection confère dans la majorité des cas une immunité à vie mais des réinfections sont possibles, et estimées entre 4 et 3 % []. La varicelle maternelle L infection à VZV est potentiellement grave pour la mère elle-même du fait de l atteinte pulmonaire. Cette atteinte pulmonaire n est pas plus fréquente que chez l adulte non enceinte [3], mais serait plus sévère, notamment du fait de difficultés ventilatoires liées au volume utérin. Elle est plus fréquente au troisième trimestre de la grossesse et se manifeste par de la fièvre, une toux sèche et une dyspnée pouvant rapidement aboutir à une hypoxie et justifiant une hospitalisation (hors maternité du fait du risque de contage pour les autres patientes hospitalisées). Les facteurs de risques sont le tabac, la présence de plus de 00 lésions cutanées, l âge gestationnel avancé, les antécédents d immunodépression et de broncho-pneumopathie obstructive. Le traitement antiviral par Valaciclovir IV et les progrès de réanimation ont permis de réduire la mortalité de -45 % à 3-4 % [3]. Situations à risque de varicelle congénitale En pratique, il convient d envisager 4 situations différentes : les cas de contage maternel au cours de la grossesse et en péripartum, et les cas d éruption varicelleuse maternelle en cours et en fin de grossesse. Contage Les deux armes thérapeutiques envisageables en cas de contage pendant la grossesse sont les immunoglobulines et le valaciclovir. Les immunoglobulines varicelle-zona (Varitect ) sont des anticorps polyvalents qui semblent diminuer l infection si elles sont injectées dans les 4 jours qui suivent le contage. Leur efficacité après 96 h n a pas été étudiée [2]. Le but est de diminuer le risque de varicelle maternelle et ses complications. Par ailleurs, sur le plan de la fœtopathie varicelleuse, Enders et al. n ont retrouvé aucun syndrome de varicelle congénitale ni de zona dans la petite enfance dans un groupe de 97 enfants nés de femmes ayant fait une varicelle après injection d immunoglobulines, mais l étude manque de puissance pour être significative [3]. L innocuité du Valaciclovir est reconnue pendant la grossesse (il est largement prescrit en cas d herpès génital ou labial), il peut être proposé aux patientes de prendre ce médicament. Son premier intérêt prouvé est de diminuer le risque de varicelle grave chez la mère [4]. Le deuxième intérêt (théorique) serait de diminuer la transmission materno-fœtale du VZV, surtout si le traitement est pris avant ou au moment de la première virémie. Conduite à tenir en cas de contage varicelleux avant terme Plus de 90 % des femmes sont immunisées, même si elles ignorent avoir eu la varicelle. En cas de statut immunitaire inconnu, il faut vérifier la sérologie (Ig G anti-vzv) dont le résultat est rendu dans les 24 heures. En cas de sérologie négative, un contrôle sérologique ultérieur est inutile: le diagnostic de la varicelle est clinique, après une incubation de 4 à 2 jours. L utilisation des immunoglobulines est discutée pendant la grossesse en raison de leur délai d obtention, de leur coût (pas d AMM, sous ATU) et de leur efficacité incertaine. Du fait de l innocuité du valaciclovir, nous privilégions sa prescription en cas de contage, au moins jusqu au résultat de la sérologie. Si celle-ci est positive, le traitement peut être arrêté, dans le cas contraire, il sera poursuivi. En cas de menace d accouchement avant 34 SA, une tocolyse doit être mise en place. En cas de menace d accouchement prématuré entre 34 et 37 SA, il paraît légitime de ne pas retarder l accouchement. En effet, les complications liées à la prématurité sont de moindre gravité comparativement à celle liée à une varicelle congénitale grave. Enfin, chez les patientes séropositives pour le VZV avant 37 SA, il est licite de proposer une surveillance clinique simple et de limiter les contacts avec la personne infectée. Conduite à tenir en cas de contage varicelleux à terme Lorsque l immunité maternelle est inconnue et à un terme supérieur à 37 SA, il peut être proposé de programmer un accouchement dans les 0 jours qui suivent le contage, idéalement 6 jours (surtout s il s agit, comme c est souvent le cas, d un enfant aîné dont le contage doit être retenu 48 heures avant l apparition de ses symptômes). Lorsque le contage date de moins de 72 heures (en prenant en compte l existence d une contagiosité 48 heures avant l éruption), pour certains une injection d immunoglobulines (Varitect ) peut être indiquée au prix d une prolongation de la période d incubation (jusqu à 28 jours). Sinon, une prescription de valaciclovir, comme nous l avons vu plus haut, peut se discuter. Il faut garder à l esprit que même chez les femmes séropositives pour le VZV, il existe un risque de réinfection qui est d autant plus important qu il s agit d une immunité post-vaccinale.

3 05_Varicelle.fm Page 3 Vendredi, 8. février 08 6:2 8 Varicelle pendant la grossesse : mise au point 3 Conduite à tenir en cas de contage Vérifier la notion de varicelle antérieure ; Si absence de varicelle antérieure ou information non disponible : Faire une sérologie spécifique et mise sous valaciclovir ; Si la sérologie est négative, < 37 SA, poursuivre le valaciclovir et expectative ; Si la sérologie est négative > 37 SA, poursuivre le valaciclovir et discuter une naissance < 0 jours après le contage. Éruption En cas d éruption il faut éviter au maximum l hospitalisation en maternité sinon, un isolement est nécessaire. Il ne faudra pas négliger le risque maternel. Les conséquences fœtales de cette infection varient essentiellement en fonction de la date de l éruption maternelle par rapport à l accouchement. En effet, le risque néonatal est maximal lorsque le rash maternel survient entre 5 jours avant et 2 jours après la naissance. Dans cet intervalle, le pronostic néonatal est grave avec 62 % d atteinte fœtale conduisant à une mortalité de 30 % en l absence de traitement [4]. Conduite à tenir en cas d éruption maternelle avant terme La fœtopathie varicelleuse ou «fetal varicella syndrome» (FVS) est un terme introduit en 987 par Alkalay [2]. Le FVS décrit un syndrome pédiatrique de pronostic sévère. La mortalité est de 30 % à 2 ans. Le tableau clinique évocateur comprend des anomalies cutanées suivant une distribution en dermatome, des anomalies neurologiques, ophtalmologiques ou musculosquelettiques (tableau ) [2, 3, 9]. Plus rarement, il a été décrit des atrésies et des sténoses intestinales, ainsi que des hydronéphroses et des reflux vésicourétéraux [5, 6]. Il est admis, dans de nombreuses études, que le risque malformatif lié au VZV lors d une infection survenant avant SA est de l ordre de 2 %. Cependant sur les 3 études à plus grands effectifs, celui-ci est estimé à moins de % [9, 7, 8] (tableau 2). Les données de ces mêmes études ne retrouvent aucun cas de fœtopathie après SA, cependant, il existe dans la littérature de très rares cas rapportés de malformation fœtale avec tableau néonatal typique pour des infections maternelles apparues jusqu à 28 SA [9, ]. Une amniocentèse peut éventuellement se discuter avec les parents (6 semaines après l éruption) pour faire le diagnostic de contamination fœtale bien qu il n existe pas actuellement de recommandations en ce sens. Pour notre part, nous ne la proposons pas car un résultat positif ne changera pas la prise en charge de la grossesse, et que le risque de syndrome de varicelle fœtale est rare. Par la suite, une surveillance échographique mensuelle est recommandée à la recherche des signes de fœtopathie varicelleuse. Les progrès en échographie obstétricale ont permis de faire une corrélation anatomique de ces anomalies pour la forme fœtale de ce syndrome. Il est donc indispensable, en cas d infection maternelle de rechercher à l échographie de manière systématique et répétée un retard de croissance intra-utérin, des hypo- Tableau. Caractéristiques néonatales des «fetal varicella syndrome», simplifié. Système Signes cliniques Alkalay et al. [2] N = 22 % Sauerbrei et al. [3] N = 2 % Enders et al. [3] N = 25 % Moyenne % Cutané Neurologique Ophtalmologique Musculo-squelettique Autres : gastro-intestinal génito-urinaire Parésie des membres Hydrocéphalie Microcéphalie Retard mental Choriorétinite Microphtalmie Cataracte Hypoplasie des membres Hypotrophie des muscles Malpositions

4 05_Varicelle.fm Page 4 Vendredi, 8. février 08 6:2 8 4 G. Macé et al. Tableau 2. Incidence de la fœtopathie varicelleuse en cas d infection à VZV avant SA. Enders et al. [3] Pastuszak et al. [7] Harger et al. [8] Moyenne N/Total 7/86 /86 0/90 8/ 092 % 0,86,6 0 0,78 plasies des membres ou autres anomalies squelettiques, des malpositions des extrémités, des anomalies cérébrales de taille, corticales, ou ventriculaires ainsi que des calcifications viscérales et intracrâniennes (tableau 3). Au moindre doute à l échographie, une Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM) pourra être demandée afin d examiner le cerveau fœtal en complément des échographies spécialisées [2] (figure 2). Après SA, le risque fœtal est beaucoup plus faible puisque les syndromes de varicelle congénitale sont exceptionnels, permettant de tenir un discours rassurant aux parents. Le risque principal est alors celui de faire un zona dans la première année de vie. L amniocentèse n a alors pas d indication, et une surveillance échographique doit quand même être réalisée de façon mensuelle. Conduite à tenir en cas d éruption maternelle a terme Lorsque la naissance a lieu moins de 5 jours après ou moins de 2 jours avant l éruption maternelle, la transmission du VZV lors de la virémie a lieu sans que les Tableau 3. Anomalies échographiques liées au VZV décrites en cours de grossesse. Pons et al. [6] Lecuru et al. [25] Boumahi et al. [26] Harger et al. [8] Pasteszack et al. [7] Mirlesse et al. [27] Verstralen et al. [2] Katz et al. [28] Meyberg et al. [] Ong et al. [29] Hofmeyr et al. [30] Huang et al. [3] Petignat et al. [9] RCIU Hypoplasie des membres SNC Calcifications viscérales Placenta échogène Hydramnios Autres N = 9 (calcifications) Hydrops 2 (pied bot) (VM) Méningocèle 4 (pachygyrie, hypoplasie cérébelleuse) (intestin hyper- échogène) (hépatique + intestin hyper- échogène) Pyelectasie (VM) Méningocèle, CIA (VM, calcifications) (porencéphalie) (hépatiques + thoraciques) (thoraciques) Atrésie sigmoide, omphalocèle? Total

5 05_Varicelle.fm Page 5 Vendredi, 8. février 08 6:2 8 Varicelle pendant la grossesse : mise au point 5 IgG positives : immunité ancienne Sérologie IgG/IgM IgG négatives VZV Ig possible < J4 Valaciclovir 4 jours Rassurer la patiente (2 % de syndrome de varicelle congénitale) Contage maternel Éruption MATERNELLE INCUBATION INFECTION Amniocentèse à discuter PCR négative PCR positive Rassurer la patiente normales Anomalies morphologiques : Interruption Médicale de Grossesse discutable Échographies ciblées mensuelles ± IRM cérébrale Examens normaux : examen pédiatrique (séquelles neurologiques, ophtalmologiques) Figure 2. Conduite à tenir en cas de contage ou d éruption avant SA. Management of VZV infection prior to WG. - ± INFECTION FOETALE Conduite à tenir en cas d éruption maternelle au cours de la grossesse - Le risque de foetopathie avec malformation est estimé à > % avant SA, puis diminue. - Il ne justifie pas de diagnostic invasif, mais une surveillance échographique mensuelle. IgG maternelles n aient pu être transmises au fœtus. Il peut en résulter une varicelle généralisée congénitale parfois foudroyante, avec atteinte pulmonaire et cérébrale aboutissant à environ 30 % de décès néonataux en l absence de traitement [4, 22]. En per partum ou dans les 5 jours suivant le post-partum immédiat, l apparition d une éruption varicelleuse s accompagne donc d un risque majeur de varicelle néonatale maligne congénitale (car contractée in utero) par contamination hématogène. Ceci impose l hospitalisation de l enfant, même asymptomatique, et un traitement par aciclovir. L administration précoce d immunoglobulines antivzv au nouveau né a permis de diminuer cette mortalité (environ 0 %). En cas d éruption associée à un accouchement qui risque d être imminent, une tocolyse doit être prescrite. Toute varicelle implique la mise sous valaciclovir afin de diminuer les risques de complications maternelles. Si l accouchement a lieu plus de 5 jours après l éruption maternelle, le risque néonatal est une varicelle clinique bénigne (de l ordre de 23 %) du fait d une

6 05_Varicelle.fm Page 6 Vendredi, 8. février 08 6:2 8 6 G. Macé et al. immunité acquise par transmission des anticorps maternels. Lors d une éruption maternelle après le deuxième jour du post-partum, la contagion est pharyngée ou cutanée et il s agit alors d une forme néonatale relativement bénigne après 4 jours d incubation. Un traitement pédiatrique par aciclovir est alors à discuter. Conduite à tenir en cas d éruption maternelle en fin de grossesse - Risque maximal entre -5 et +2 jours de la naissance - Traitement maternel par valaciclovir - Traitement néonatal systématique Cas particulier du zona maternel La prévalence du zona, en cours de grossesse, est de,5/ Cependant, un zona maternel ne peut être responsable d une varicelle congénitale puisque qu il n existe pas de virémie maternelle et donc, pas de transmission in utero du VZV [4, 3, 23]. Par ailleurs, le zona maternel en péri partum peut être à l origine d une varicelle bénigne du nouveau-né par contact direct avec les lésions cutanées en post-partum. Une éruption ou un zona ne sont pas des contreindications à la pose d une analgésie péridurale. Seules une fièvre importante (> 39 C) ou une éruption en regard du point de ponction de l analgésie péridurale récusent cette anesthésie en per partum. De même, un zona maternel en post-partum n est pas une contreindication à l allaitement tant que l éruption n intéresse pas les seins. Cependant, un pansement occlusif doit être mis en place sur les lésions maternelles afin d empêcher toute transmission directe à l enfant. Immunité anti-vzv et diagnostic biologique Le diagnostic de l infection maternelle est essentiellement clinique, mais, il peut être utile, en cas de contage de connaître le statut immunitaire de la femme enceinte vis à vis de cette infection, ou en cas d éruption atypique de pratiquer la recherche directe du virus par PCR. Attention, les tests sérologiques visant à mettre en évidence les anticorps anti-vzv sont, pour la plupart, insuffisamment sensibles et insuffisamment spécifiques. De plus, il n y a pas de relation étroite entre la concentration des anticorps et la protection. La vaccination qui a pu être pratiquée avant la grossesse ne protège efficacement que contre les formes graves de varicelle et n exclut pas l éventualité de développer une varicelle clinique ultérieurement. En cas de contage, il est recommandé d effectuer la recherche des IgG anti-vzv pour savoir si la patiente a été précédemment en contact avec le VZV. L absence d IgG indique que la patiente n est pas immunisée. La présence d IgG indique que la patiente est immunisée mais ne permet pas d exclure la possibilité d une réinfection par le VZV. Il est donc recommander de limiter les contacts avec la personne infectée. L apparition des anticorps spécifiques se produit 2 à 5 jours après le début de l éruption. En cas d éruption, une recherche d IgM spécifiques peut être effectuée sachant qu un prélèvement sérique réalisé dès les premiers jours de l éruption peut s avérer trop précoce pour retrouver des anticorps. Même si elles sont pratiquement toujours mises en évidence dans les primoinfections récentes, on peut également détecter des IgM spécifiques au cours d une réinfection, d une réactivation (zona), ou à l occasion d une autre infection évolutive entraînant une stimulation polyclonale du système immunitaire. C est pourquoi, notamment en cas d éruption douteuse, il est important de prélever le liquide vésiculaire pour pratiquer la recherche directe de virus et ainsi établir le diagnostic avec certitude. Enfin, en cas de survenue d une infection varicelleuse au cours de la grossesse, la recherche des IgM chez l enfant à la naissance n est pas un marqueur suffisamment fiable pour permettre d exclure une infection acquise in utero [3]. Vaccination Le vaccin anti-varicelle est disponible en France depuis 04 (Varivax/Varilix ). Le Conseil supérieur d hygiène publique ne recommande pas encore la vaccination généralisée des jeunes enfants. En revanche, il est recommandé de vacciner les personnes séronégatives exerçant une profession en relation avec la petite enfance ou en contact avec des immunodéprimés, et les femmes en âge de procréer. Le vaccin peut également être administré aux personnes séronégatives dans les trois jours qui suivent le contage. La vaccination selon le protocole en deux doses protège à plus de 95 % contre les varicelles modérées à sévères et environ 7 % contre les autres formes de varicelle. Aux Etats-Unis, la vaccination généralisée des enfants a diminué en 5 ans l incidence de varicelle de 75 % [24]. Le vaccin est contre- indiqué pendant la grossesse comme tous les vaccins vivants atténués et il est recommandé de ne pas débuter une grossesse pendant un délai minimum de 4 semaines après la vaccination. Conclusion Une collaboration multidisciplinaire associant obstétriciens, biologistes, pédiatres, et réanimateurs est indispensable afin de limiter au maximum les conséquences potentiellement graves de l infection à VZV

7 05_Varicelle.fm Page 7 Vendredi, 8. février 08 6:2 8 Varicelle pendant la grossesse : mise au point 7 pendant la grossesse. Cette maladie considérée souvent comme bénigne peut avoir des conséquences redoutables pendant la grossesse et une connaissance des principes de prise en charge de cette maladie est indispensable. Références [] Laforêt EG, Lynch CL. Multiple congenital defects following maternal varicella. Report of a case. N Engl J Med 947;236: 534. [2] Alkalay AL, Pomerance JJ, Rimoin D. Fetal varicella syndrome. J Pediatr 987;:3-3. [3] Sauerbrei A, Wutzler P. Fetales varizellensyndrom. Monatsschr kinderheiledkd 03;5:9-3. [4] Miller E, Cradock-Watson JE, Ridehalgh MK. Outcome in newborn babies given anti-varicella-zoster immunoglobulin after perinatal maternal infection with varicella-zoster virus. Lancet ;2:37-3. [5] Canada Communicable Disease Report. Statement on recommended use of varicella virus vaccine. 999;25 (ACS). [6] World Health Organisation (WHO). Epidemiology of chickenpox, Wkly Epidemiol Rec 992;67:8-9. [7] Wutzer P, Farber I, Wagenpfeil S, Bisanz H, Tischer A. Seroprevalence of varicella-zoster virus in the German population. Vaccine 0;:2-4. [8] Fairley CK, Miller E. Varicella-zoster virus epidemiology- a changing scene? J Infect Dis 996;74:S34-9. [9] Enders G, Miller E. Varicella and herpes zoster in pregnancy and the newborn. In: Arvin AM and Gershon AA, eds. Varicellazoster virus virology and clinical management. UK:Cambridge University Press;00: [0] Mirlesse V, Lebon P. Varicelle et grossesse. In «Les virus transmissibles de la mère à l enfant». Denis F. Ed John Libbey Eurotext. Montrouge 999, p [] Hall S, Maupin T, Seward J, Jumaan AO, Peterson C, Goldman G, et al. Second varicella infections: Are they more common than previously thought? Pediatrics. 02;09: [2] Tan MP, Koren G. Chickenpox in pregnancy: revisited. Reprod Toxicol. 06;2:40-. [3] Enders G, Miller E, Cradock-Watson J, Bolley I, Ridehalgh M. Consequences of varicella and herpes zoster in pregnancy: prospective study of 739 cases. The Lancet. 994;343:548-. [4] Brossard RC, Rayne DK, Georege RB. Treatment with acyclovir of varicella pneumoniae in pregnancy Chest 99; 99: [5] Birthistle K, Carrington D. Fetal Varicella Syndrome, a reappraisal of the literature. J Inf. 998;36:25-9. [6] Pons JC, Vial P, Rozenberg F, Daffos F, Lebon P, Imbert MC, et al. Diagnostic prenatal de la foetopathie varicelleuse au deuxième trimester de la grossesse. J Gynecol Obstet Biol Reprod. 995;24: [7] Pastuszak B, Levy M, Schick B, Zuber C, Feldkamp M, et al. Outcome after maternal varicella infection in the first 29 weeks of pregnancy. N Engl J Med 994;330:90-5. [8] Harger JH, Ernest JM, Thurnau GR, Moawad A, Thom E, Landon MB et al. Frequency of congenital varicella syndrome in a prospective cohort of pregnant women. Obstet Gynecol 02;00: [9] Petignat P, Vial Y, Laurini R, Hohlfeld P. Fetal varicella-herpes zoster syndrome in early pregnancy : ultrasonographic and morphological correlation. Prenat Diagn 0;2:2-4. [] Meyberg-Solomayer GC, Fehm T, Muller-Hansen I, Enders G, Poets C, Wallwiener D, et al. Prenatal ultrasound diagnosis, follow-up, and aoutcome of congenital varicella syndrome. Fetal Diagn Ther 06;2: [2] Verstraelen H, Vanzieleghem B, Defoort P, Vanhaesebrouck P, Temmerman M. Prenatal Ultrasound and magnetic resonance imaging in fetal varicella syndrome: correlation with pathology findings. Prenat Diagn 03;23: [22] Sauerbrei A, Wutzler P. Neonatal varicella. J Perinatol 0; 2: [23] Paryani SG, Arvin AM. Intrauterine infection with varicellazoster virus after maternal varicella. N Engl J Med. 986;34: [24] Seward JF, Watson BM, Peterson CL et al. Varicella disease after introduction of varicella vaccine in the United States, JAMA 02;287:606-. [25] Lécuru F, Taurelle R, Bernard JP, Parrat S, Lafay-Pillet MC, Rozenberg F, et al. Varicella zoster virus infection during pregnancy: the limits of prenatal diagnosis. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol 994;56:67-8. [26] Boumahni B, Kauffmann E, Laffitte A, Randrianaivo H, Fourmaintraux A. Congenital varicella: limits of prenatal diagnosis. Arch Pediatr 05;2:36-3. [27] Mirlesse V, Duguy N, Cynober E, Magny JF, Daffos F. Alphafoetoprotein and acetylcholinesterase in amniotic fluid as a factor suggesting fetal skin and nerve lesions in a case of congenital varicella syndrome. Prenat Diagn 04;24: [28] Katz VL, Kuller JA, MacMahon MJ, Warren MA, Wells GF. Varicella during pregnancy. Maternal and fetal effects. West J Med 995;63: [29] Ong CL, Daniel ML. Antenatal diagnosis of porencephalic cyst in congenital varicella-zoster virus infection. Pediatr Radiol 998;28:94-5. [30] Hofmeyr GJ, Moola S, Lawrie T. Prenatal Sonographic diagnosis of Congenital varicella syndrome: a case report. Prenat Diagn 996;6:48-5. [3] Huang CS, Lin SP, Chin NC, Hong HY. Congenital varicella as an unusual case of congenital malformation: report of a case. Acta Paediatr Taiwan 0;4:

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Varicelle et grossesse Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Epidémiologie, physiopathologie Maladie infectieuse fréquente et le plus souvent bénigne 90% de la population de plus de

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle RRH 2012 Dr DELHOMME Agent responsable : Virus Varicelle Zona (ou Varicelle Zoster Virus) Virus à ADN de la Famille Herpesviridae Réservoir

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse quelles stratégies de prévention? F. Rozenberg Service de Virologie Cochin-St Vincent de Paul 25 mars 2010 Varicelle 1. Primo-infection IgG IgM 1ère virémie J4-J5 2ème virémie J9-J10

Plus en détail

RUBEOLE ET GROSSESSE

RUBEOLE ET GROSSESSE RUBEOLE ET GROSSESSE diminution de l incidence grâce à la vaccination En 2006: moins de 20 cas séroconversions /an pdt la grossesse 0 cas de rubéole malformative en 2006 en France (vaccination /IMG des

Plus en détail

Cas clinique. D.Floret

Cas clinique. D.Floret Cas clinique D.Floret François, âgé de 2 ans, sans antécédent pathologique notable, gardé en crèche, vous consulte pour une éruption typique de varicelle dont les premiers éléments sont apparus la veille.

Plus en détail

FOETOPATHIES INFECTIEUSES

FOETOPATHIES INFECTIEUSES FOETOPATHIES INFECTIEUSES SIGNES ECHOGRAPHIQUES S. Kessler DIU 2011/2012 INTRODUCTION Effets de la grossesse sur la maladie Effets de l agent infectieux sur la grossesse Conséquences éventuelles pour l

Plus en détail

VARICELLE ET GROSSESSE

VARICELLE ET GROSSESSE VARICELLE ET GROSSESSE Herpes viridae: EBV/CMV/VZV/HSV Varicelle : primo-infection du VZV Réservoir humain strict 90-95% des adultes sont immunisés Elévation de l âge de survenue et élévation de la mortalité

Plus en détail

Immunisation post exposition

Immunisation post exposition Immunisation post exposition Thomas Hanslik Service de médecine interne, Hôpital Ambroise Paré UFR Médicale Paris Île-de-France Ouest Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Réseau Sentinelles,

Plus en détail

Vaccination recommandée e aux personnels de santé: varicelle

Vaccination recommandée e aux personnels de santé: varicelle Vaccination recommandée e aux personnels de santé: varicelle Odile Launay, Emmanuel Grimprel JNI 2008, atelier vaccination du personnel soignant Objectifs Conduite à tenir vis-à-vis du personnel soignant

Plus en détail

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Elargoubi Aida 15/04/2016 Virus et Grossesse Passage transpalcentaire Conséquences sur la maman et le bébé VIRUS

Plus en détail

Conduites à tenir au décours d un contage CMV ou VZV lors de la grossesse

Conduites à tenir au décours d un contage CMV ou VZV lors de la grossesse Conduites à tenir au décours d un contage CMV ou VZV lors de la grossesse Pr Laurent Mandelbrot Service de Gynécologie-Obstétrique Pôle Femmes/Enfants/Urologie Hôpital Louis Mourier, Colombes, Université

Plus en détail

Autour d un cas de varicelle Vaccination et immunoglobulines en post-exposition

Autour d un cas de varicelle Vaccination et immunoglobulines en post-exposition 12 e Journées Nationales d Infectiologie Autour d un cas de varicelle Vaccination et immunoglobulines en post-exposition Dominique Salmon Emmanuel Grimprel 1 Déclaration d intérêts de 2009 à 2011 Invitations

Plus en détail

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV)

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV) Surveillance des cas d herpès néonatal enquête 2011-2015 auprès des services de Pédiatrie et Laboratoires Epidémiologie : Les virus herpès simplex de type 1 et 2 (HSV1 et HSV2) sont surtout responsables

Plus en détail

M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles

M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles Publié le 20/07/2017 Indications des vaccinations en post-exposition M.-A. DOMMERGUES, Service de pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles Le guide du Haut Conseil de santé publique pour l immunisation

Plus en détail

«Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?»

«Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?» «Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?» Dr C Zandotti Laboratoire de bactériologie, virologie, hygiène CHU Timone Epidémiologie de l infection à CMV Infection ubiquitaire, non saisonnière

Plus en détail

Prise en charge d une primo-infection au virus de la varicelle et du zona lors de la grossesse : enquête nationale de pratiques

Prise en charge d une primo-infection au virus de la varicelle et du zona lors de la grossesse : enquête nationale de pratiques Prise en charge d une primo-infection au virus de la varicelle et du zona lors de la grossesse : enquête nationale de pratiques Géraldine Benoît To cite this version: Géraldine Benoît. Prise en charge

Plus en détail

Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue

Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue 25 mars 2010 3 ème journée Jean-Gérard GUILLET de vaccinologie clinique Dr Marlène GUILLET Laboratoire de Microbiologie Immunologie biologique Hôpital

Plus en détail

N 20 mai Journée Mater Sud Est- Lyon 24 novembre Réseau Mater Sud-Est / CCLIN Sud-Est 1

N 20 mai Journée Mater Sud Est- Lyon 24 novembre Réseau Mater Sud-Est / CCLIN Sud-Est 1 Journée Mater Sud Est- Lyon 24 novembre 2009 N 20 mai 2010 La varicelle en maternité En France, la séroprévalence de la varicelle augmente avec l âge des femmes pour atteindre 98% vers 18-20 ans 1. En

Plus en détail

Cytomégalovirus et Grossesse Infections Congénitales à CMV

Cytomégalovirus et Grossesse Infections Congénitales à CMV Cytomégalovirus et Grossesse Infections Congénitales à CMV Actualités 2012 CPDPN 8 janvier 2013 Julien Lupo, Monique Baccard-Longère, Raphaele Germi Patrice Morand Laboratoire de Virologie CHU Grenoble

Plus en détail

Herpès Simplex Varicelle

Herpès Simplex Varicelle Herpès Simplex Varicelle CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections

Plus en détail

Surveillance de la rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France métropolitaine en 2002 à travers le réseau Rénarub

Surveillance de la rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France métropolitaine en 2002 à travers le réseau Rénarub Surveillance de la rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France métropolitaine en 2002 à travers le réseau Rénarub Isabelle Parent du Châtelet, Laurence Bouraoui, Caroline Six, Daniel Lévy-Bruhl,

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LA VARICELLE. Dr. Afef Ben Thabet Kammoun

VACCINATION CONTRE LA VARICELLE. Dr. Afef Ben Thabet Kammoun VACCINATION CONTRE LA VARICELLE Dr. Afef Ben Thabet Kammoun INTRODUCTION Varicelle: maladie infantile éruptive fréquente Traduit la primo-infection par le virus varicellezona (VZV). Infection fréquente,

Plus en détail

FEMME ENCEINTE RISQUES INFECTIEUX POUR LE FOETUS CHAPITRE 5 SITUATIONS ET POPULATIONS PARTICULIÈRES

FEMME ENCEINTE RISQUES INFECTIEUX POUR LE FOETUS CHAPITRE 5 SITUATIONS ET POPULATIONS PARTICULIÈRES Dans cette section, seules les particularités liées à la femme enceinte et son ou ses fœtus sont présentées. Pour plus de renseignements sur chacune des maladies, voir les sections correspondantes du chapitre

Plus en détail

L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE

L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE Amendement au Plan de l Elimination de la Rougeole en Belgique L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE Octobre 2006 Le Comité pour l Elimination de la Rougeole et de la Rubéole en Belgique 2 INTRODUCTION

Plus en détail

IMMUNOGLOBULINES CONTRE LE VIRUS VARICELLA-ZOSTER (VZIG)

IMMUNOGLOBULINES CONTRE LE VIRUS VARICELLA-ZOSTER (VZIG) CHAPITRE 15 VZIG IMMUNOGLOBULINES CONTRE LE VIRUS VARICELLA-ZOSTER (VZIG) COMPOSITION Les VZIG fabriquées par le Massachussetts Public Health Biologic Laboratories et distribuées par Héma-Québec contiennent

Plus en détail

Formes Cliniques De La Grippe: La Grippe Chez La Femme Enceinte

Formes Cliniques De La Grippe: La Grippe Chez La Femme Enceinte Groupe d Expertise et d Information sur la Grippe 27 ème Rencontres sur la Grippe et sa Prévention Formes Cliniques De La Grippe: La Grippe Chez La Femme Enceinte Karine Faure PU-PH Pathologies Infectieuses

Plus en détail

Fanny SEYRIG LE MOUEL

Fanny SEYRIG LE MOUEL UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2007 N 108 THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE DES de Pédiatrie par Fanny SEYRIG LE MOUEL née le 31 Août 1979 à Paris Présentée et soutenue

Plus en détail

RECENSEMENT DES INFECTIONS A CMV: MERE / FOETUS / NOUVEAU-NE

RECENSEMENT DES INFECTIONS A CMV: MERE / FOETUS / NOUVEAU-NE RECENSEMENT DES INFECTIONS A CMV: MERE / FOETUS / NOUVEAU-NE DECLARATION N Année : 1 - DIAGNOSTIC DE L'INFECTION A CMV CHEZ LA MERE Recherché recherché N d'anonymat : Prénom : Nom : Date de naissance :

Plus en détail

ZIKA et GROSSESSE. Prise en charge des femmes enceintes en période d épidémie. Dr Bruno SCHAUB

ZIKA et GROSSESSE. Prise en charge des femmes enceintes en période d épidémie. Dr Bruno SCHAUB ZIKA et GROSSESSE Prise en charge des femmes enceintes en période d épidémie Dr Bruno SCHAUB Le ZIKA est mal connu proportion importante de formes asymptomatiques : 74 à 81 % morbidité moins marquée que

Plus en détail

Toxoplasmose (Evaluations)

Toxoplasmose (Evaluations) Toxoplasmose (Evaluations) Date de création du document 2008-2009 QCM QUESTION 1/4 : Parmi les propositions suivantes concernant la toxoplasmose, la ou lesquelles sont vraies? A - La présence d'igm spécifiques

Plus en détail

Drépanocytose et grossesse. B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil

Drépanocytose et grossesse. B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil Drépanocytose et grossesse B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil Hypothèse Anémie chronique + CVO Infarctus placentaire Altération de la nutrition fœtale RCIU MFIU Activation de l'endothélium

Plus en détail

Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant

Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant Paul, 16 ans ½, vu aux urgences le 23 mars pour : Fièvre 38,5-39 C depuis 5 jours (18 mars) Conjonctivite Eruption maculo-papuleuse généralisée ayant débuté au visage il y a 48h (21 mars) Asthénie +++

Plus en détail

Question 7 : Quels étaient les facteurs de confusion potentiels dans cette étude? Ont-ils été pris en compte?

Question 7 : Quels étaient les facteurs de confusion potentiels dans cette étude? Ont-ils été pris en compte? Dossier LCA ECN 2009 Page 1 sur 5 Etude prospective sur 10 ans de la diminution de l audition chez les enfants ayant une infection congénitale à cytomégalovirus. 1 ) Résumer cet article en 254 mots sur

Plus en détail

La varicelle est une primo-infection causée par un virus de la famille des Herpesviridæ, soit le virus varicelle-zona.

La varicelle est une primo-infection causée par un virus de la famille des Herpesviridæ, soit le virus varicelle-zona. INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La varicelle est une primo-infection causée par un virus de la famille des Herpesviridæ, soit le virus varicelle-zona. Après la primo-infection, le virus varicelle-zona

Plus en détail

Le risque infectieux CMV à l hôpital

Le risque infectieux CMV à l hôpital Le risque infectieux CMV à l hôpital Dr Florence GAUTHIER-DAVID Service de Médecine et Santé au Travail, CH de la Région d Annecy Journées ANMTEPH/SOHF Lausanne 26.09.2008 Le risque infectieux CMV à l

Plus en détail

Toxo congénitale. Fréquence

Toxo congénitale. Fréquence Toxo congénitale. La toxoplasmose est une maladie causée par un parasite, Toxoplasma gondii, que l on contracte essentiellement par ingestion de viande, de légumes ou de fruits contaminés, ou au contact

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Varicelle et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif

Plus en détail

Collaboration obstétrico-pédiatrique sur les nouveaux-nés à la limite de la viabilité : expérience de Clamart

Collaboration obstétrico-pédiatrique sur les nouveaux-nés à la limite de la viabilité : expérience de Clamart Collaboration obstétrico-pédiatrique sur les nouveaux-nés à la limite de la viabilité : expérience de Clamart Dr Stéphanie LE FOULGOC 5ème Journée des Réseaux de Périnatalité d Ile de France 23 Octobre

Plus en détail

Parcours professionnel :

Parcours professionnel : Dr Véronique LEJEUNE Née le 24/12/1967 à Paris Le 07/12/2016 Encassagne 32350 ORdan Larroque Tel : 06 89 05 84 81 vlgynerisq@gmail.com Parcours professionnel : - Ancien Interne des Hôpitaux de Paris (concours

Plus en détail

ROUGEOLE. Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de personnes en France.

ROUGEOLE. Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de personnes en France. ROUGEOLE Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de 24 000 personnes en France. Zones à risque, cas de rougeole pour 100 000 habitants OMS, 2011 50 10-50 5-10 1-5 < 1 Pas

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 janvier 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 janvier 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 7 janvier 2009 VARIVAX, poudre et solvant pour suspension injectable. Vaccin varicelleux vivant Poudre en flacon + 0,5 ml de solvant en seringue préremplie sans aiguille

Plus en détail

Le traitement in utero a-t-il un intérêt? Recommandation de la HAS. Alain BERREBI. Toulouse

Le traitement in utero a-t-il un intérêt? Recommandation de la HAS. Alain BERREBI. Toulouse Toxoplasmose et grossesse Le traitement in utero a-t-il un intérêt? Recommandation de la HAS Alain BERREBI CHU Paule de Viguier Toulouse 1 Introduction (1) Primo infection : incidence 1/1000-2000 30% en

Plus en détail

Infections virales et parasitaires : hépatites B et C, cytomégalovirus, varicelle, herpès, toxoplasmose

Infections virales et parasitaires : hépatites B et C, cytomégalovirus, varicelle, herpès, toxoplasmose Dossier Infections virales et parasitaires : hépatites B et C, cytomégalovirus, varicelle, herpès, toxoplasmose Taux de transmission La contamination se produit essentiellement au moment de l accouchemtp

Plus en détail

Vaccination et grossesse

Vaccination et grossesse Vaccination et grossesse Pr Odile Launay Fédération d infectiologie Hôpital Cochin DESC maladies infectieuses 14 octobre 2016 1 Vaccination Rappels vaccins vivants (atténués)/inertes Les vaccins vivants

Plus en détail

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien.

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. J. Massardier, A. Bordes, C. Battie, M. Doret, M. Massoud, M Kaemmerlen, P. Gaucherand Service d Obstétrique, Diagnostic Anténatal et

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse Professeur Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant Bron Président du Comité technique des vaccinations Réseau Mater Sud Est- Lyon 24 novembre 2009

Plus en détail

Vaccination au féminin

Vaccination au féminin CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Vaccination au féminin Journées Périnatales de Mayotte Novembre 2016 Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux

Plus en détail

Définition et objectif - Indication des bilans et traitements chez les enfants dont la mère a présenté une séroconversion toxoplasmique

Définition et objectif - Indication des bilans et traitements chez les enfants dont la mère a présenté une séroconversion toxoplasmique Mots-clés : Toxoplasmose congénitale Nom Fonction Date Signature Rédaction André LOCQUET Hop Saint Vincent 11/05/07 Véronique ROULAND Hop Jeanne de Flandre 11/05/07 Chantal SAMAILLE CH. Roubaix 11/05/07

Plus en détail

CMV et grossesse Christelle VAULOUP-FELLOUS Claire COLMANT

CMV et grossesse Christelle VAULOUP-FELLOUS Claire COLMANT CMV et grossesse Christelle VAULOUP-FELLOUS Service de Virologie GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud Claire COLMANT Service de gynécologie et obstétrique- Hôpital Bicêtre Le Cytomegalovirus (CMV) en France

Plus en détail

Infections materno-fœtales : difficultés diagnostiques et prise en charge maternelle

Infections materno-fœtales : difficultés diagnostiques et prise en charge maternelle Ann Biol Clin 2013 ; 71 (spécial 1) : 5-18 Infections materno-fœtales : difficultés diagnostiques et prise en charge maternelle Infections transmitted from the mother to the fetus: diagnostic issues and

Plus en détail

Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives

Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives Dr Pierre MONCHARMONT Laboratoire d immunologie plaquettaire Etablissement Français du Sang Rhône

Plus en détail

ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1)

ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1) Fièvres éruptives Éruption fébrile ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1) éléments éruptifs association topographie caractère prurigineux ou non caractères évolutifs Éruption fébrile ANALYSE SEMIOLOGIQUE (2) Contexte

Plus en détail

CMV et grossesse : dépistage et traitement en cours de grossesse

CMV et grossesse : dépistage et traitement en cours de grossesse CMV et grossesse : dépistage et traitement en cours de grossesse Dr Olivier Thiébaugeorges, Céline Grisot, Dr Alain Berrebi, Dr Agnès Sartor, Pr Charlotte Casper, Pr Christophe Vayssière CHU Purpan Paule

Plus en détail

Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120 cas.

Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120 cas. 14èmes Journées scientifiques du Réseau SécuritS curité Naissance Laure MAILLET-DUMAS Norbert WINER Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE

MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE Direction Veille/Sécurité Sanitaire et Environnementale Département Veille et Alertes MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE La rougeole est surveillée par le réseau Sentinelles (Inserm U707) depuis 1985 et est

Plus en détail

TOXOPLASMOSE. Protozoaire de classe coccidie.

TOXOPLASMOSE. Protozoaire de classe coccidie. TOXOPLASMOSE Protozoaire de classe coccidie. I) Généralités Habituellement benigne voir innaparente Elle peut etre acquise, congenitale, reactivées chez l immunodeprimé II) Le Parasite Il existe sous 3

Plus en détail

TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES. LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau

TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES. LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES 1 LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau QU EST-CE QU EST LA TRISOMIE 21? } Syndrome de Down } Maladie génétique } Maladie

Plus en détail

15 - Toxoplasmose congénitale

15 - Toxoplasmose congénitale 15 - Toxoplasmose congénitale 1 Généralités L'infection maternelle est généralement très discrète chez le sujet immunocompétent. Dans 90% des cas, elle est asymptomatique et passe inaperçue. 1.1 Actualités

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre :

Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre : Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre : biométries inférieures aux normes de références établies, sans caractère pathologique (PAG isolé),

Plus en détail

Table des matières. Diagnostic... 1 Prise en charge... 1 Expectative (1). Traitement chirurgical (2). Traitement médical (2).

Table des matières. Diagnostic... 1 Prise en charge... 1 Expectative (1). Traitement chirurgical (2). Traitement médical (2). Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... Préface.............................................. Avant-propos.........................................

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

Diagnostic Prénatal. Jean-Marie Jouannic, Service de Médecine Fœtale Pôle de Périnatalité, Hôpital Armand Trousseau, APHP

Diagnostic Prénatal. Jean-Marie Jouannic, Service de Médecine Fœtale Pôle de Périnatalité, Hôpital Armand Trousseau, APHP Diagnostic Prénatal Jean-Marie Jouannic, Service de Médecine Fœtale Pôle de Périnatalité, Hôpital Armand Trousseau, APHP Centres Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal Loi bioéthique 1994 DPN : ensemble

Plus en détail

Dépistage de la surdité congénitale: Place du dépistage néonatal du CMV

Dépistage de la surdité congénitale: Place du dépistage néonatal du CMV 1 Dépistage de la surdité congénitale: Place du dépistage néonatal du CMV Dr Olivier Picone Hôpital Foch, Suresnes o.picone@hopital-foch.org Dr Chr Vauloup-Fellous Virologie Hôpital Paul Brousse, Villejuif

Plus en détail

Zika Virus et Grossesse

Zika Virus et Grossesse Zika Virus et Grossesse Zika et complications foetales Professeur Florence BRETELLE - Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal (CPDPN) de Marseille Timone Enfant et Nord AP-HM AMU Réseau Méditerranée

Plus en détail

Vaccins et Grossesse. Jérôme Potin Pôle de Gynécologie, Obstétrique, Médecine Fœtale et Reproduction Humaine Centre Olympe de Gouges CHU de TOURS

Vaccins et Grossesse. Jérôme Potin Pôle de Gynécologie, Obstétrique, Médecine Fœtale et Reproduction Humaine Centre Olympe de Gouges CHU de TOURS Vaccins et Grossesse Jérôme Potin Pôle de Gynécologie, Obstétrique, Médecine Fœtale et Reproduction Humaine Centre Olympe de Gouges CHU de TOURS La grossesse et la vaccination Modification des réactions

Plus en détail

INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002)

INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002) INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002) INTRODUCTION Incidence des sepsis 1 à 4 / naissances vivantes Incidence des infections probables 3 à 8 / naissances Mortalité 10% Séquelles

Plus en détail

UE «De l agent infectieux à l hôte» Toxoplasmose. Pr P. Vincendeau UMR 177 INTERTRYP

UE «De l agent infectieux à l hôte» Toxoplasmose. Pr P. Vincendeau UMR 177 INTERTRYP UE «De l agent infectieux à l hôte» Toxoplasmose Pr P. Vincendeau UMR 177 INTERTRYP TOXOPLASMOSE 1.Introduction Protozoose Toxoplama gondii responsable de toxoplasmose acquise toxoplasmose congénitale

Plus en détail

Poursuite de la diminution de la séroprévalence. séroconversions maternelles de toxoplasmose : quoi de neuf? Évolution épidémiologique

Poursuite de la diminution de la séroprévalence. séroconversions maternelles de toxoplasmose : quoi de neuf? Évolution épidémiologique séroconversions maternelles de toxoplasmose : quoi de neuf? Poursuite de la diminution de la séroprévalence ENP : 54% des femmes venant d accoucher étaient immunisées en 1995 ; 43,8% en 2003 ; 36,7% en

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé Critères d indications de transfert

Plus en détail

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 Définition et épidémiologie Rupture franche de l'amnios et du chorion avant

Plus en détail

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE INTRODUCTION Suivi de la grossesse = médecine préventive, rarement interventionnelle Poids médico-légal ++ Législation importante et évolutive Période à haut risque

Plus en détail

RECOMMANDATIONS pour la PRATIQUE CLINIQUE RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (1999)

RECOMMANDATIONS pour la PRATIQUE CLINIQUE RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (1999) RECOMMANDATIONS pour la PRATIQUE CLINIQUE RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (1999) Note sur les Niveaux de preuve scientifique (NP) Le groupe de travail... Avant-propos Avant terme (/=

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) Fiche Grossesse Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) I. Généralités Dans cette fiche, certaines informations

Plus en détail

Vaccin VZV-Vaccin Zona Données actuelles

Vaccin VZV-Vaccin Zona Données actuelles Vaccin VZV-Vaccin Zona Données actuelles Odile Launay Paris, 26 novembre 2014 Liens d intérêt Participation à des groupes de travail: sanofi pasteur MSD, GlaxoSmithKline bio : pas de rémunération Invitations

Plus en détail

La vaccination zona : le point en 2014

La vaccination zona : le point en 2014 La vaccination zona : le point en 2014 Dr Christophe TRIVALLE christophe.trivalle@pbr.aphp.fr Actualités en Médecine Gériatrique 18 Juin 2014 Conflits d intérêts Varicelle Histoire naturelle du Zona Virus

Plus en détail

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Jérémie BLED Service du Pr Annick CLEMENT Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares

Plus en détail

Protocole de surveillance en France métropolitaine, février 2016

Protocole de surveillance en France métropolitaine, février 2016 Surveillance épidémiologique des anomalies ou malformations congénitales et des issues de grossesse chez des femmes infectées ou exposées au virus Zika Protocole de surveillance en France métropolitaine,

Plus en détail

Module 1 : Apprentissage de l'exercice médical

Module 1 : Apprentissage de l'exercice médical Module 1 : Apprentissage de l'exercice médical Item 001. La relation médecin-malade... Q-1 Quelles sont les 4 étapes de l'organisation de l'éducation thérapeutique? Item 002. La méthodologie de la recherche

Plus en détail

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA Prévention de la Transmission Mère- Enfant (PTME) du VIH. Expérience du Centre Hospitalier de Libreville (Gabon). Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Plus en détail

Aspects cliniques et vaccination. Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin

Aspects cliniques et vaccination. Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin Epidémie de rougeole: Aspects cliniques et vaccination Véronique Joly et Odile Launay, SMIT, Hôpital Bichat, CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Hôpital Cochin Rougeole au 21 ème siècle Il y a > 20 ans:

Plus en détail

IMMUNISATIONS FOETO- MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES

IMMUNISATIONS FOETO- MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES Les ALLO- IMMUNISATIONS FOETO- MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES 1- Suivi de la grossesse à risque 2- Immuno-prophylaxie anti-d Dr F. DUPRAZ 19 Avril 2007 8 Journée de Formation EFS Rhône-Alpes Lyon «Sécurité

Plus en détail

CORTICOTHÉRAPIE ANTÉNATALE DANS LES GROSSESSES GÉMELLAIRES : COHORTE EPIPAGE 2

CORTICOTHÉRAPIE ANTÉNATALE DANS LES GROSSESSES GÉMELLAIRES : COHORTE EPIPAGE 2 CORTICOTHÉRAPIE ANTÉNATALE DANS LES GROSSESSES GÉMELLAIRES : COHORTE EPIPAGE 2 DÉBORAH PALAS, VIRGINIE EHLINGER, CORINNE ALBERGE, CATHERINE ARNAUD, CHRISTOPHE VAYSSIERE PATRICK TRUFFERT, GILLE KAYEM, FRANÇOIS

Plus en détail

Protection vaccinale du personnel en maternité

Protection vaccinale du personnel en maternité Protection vaccinale du personnel en maternité Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Journée du Réseau Mater- Lyon 29 Septembre 2016 Conflits d intérêt Président du Comité Technique des Vaccinations

Plus en détail

D.U. PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE LA FEMME ENCEINTE DU FŒTUS ET DU NOUVEAU-NE ANNEE Coordonnateurs :

D.U. PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE LA FEMME ENCEINTE DU FŒTUS ET DU NOUVEAU-NE ANNEE Coordonnateurs : D.U. PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE LA FEMME ENCEINTE DU FŒTUS ET DU NOUVEAU-NE ANNEE 2015-2016 Coordonnateurs : Pr. Alexandra BENACHI Dr. Olivier PICONE Dr. Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine

Plus en détail

Revue de morbimortalité maternelle régionale

Revue de morbimortalité maternelle régionale Revue de morbimortalité maternelle régionale : Description de l'initiative de la commission régionale de la naissance et de la petite enfance et des réseaux de périnatalité de la région Nord-Pasde-Calais.

Plus en détail

Zona grave et perte d autonomie chez le sujet âgé. Pr Gilles Berrut / Avril 2016

Zona grave et perte d autonomie chez le sujet âgé. Pr Gilles Berrut / Avril 2016 Zona grave et perte d autonomie chez le sujet âgé Pr Gilles Berrut / Avril 2016 1 Sommaire 1) Caractéristiques générales du virus 2) Éruption du zona 3) Diagnostic virologique 4) Gravité du zona chez la

Plus en détail

Être vacciné pour se. Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy

Être vacciné pour se. Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy 2012 Être vacciné pour se protéger et protéger Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy Cadre généralg Les vaccinations dans le milieu du travail sont régies par 2 réglementations

Plus en détail

Parvovirus B19 Cytomegalovirus

Parvovirus B19 Cytomegalovirus Parvovirus B19 Cytomegalovirus CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE CAS CLINIQUE Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE Observation Madame N.. 26 ans, G2P1A0, adressée pour Ag HBs+ Pas d antécédents notables Enceinte à 24 SA Découverte fortuite

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 INTRODUCTION Chez la femme enceinte, l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) est dominée par le risque

Plus en détail

Parvovirus B19 Infection chez la femme enceinte

Parvovirus B19 Infection chez la femme enceinte Parvovirus B19 Infection chez la femme enceinte Livre d information Sommaire Le virus page 3 Manifestations cliniques page 6 Diagnostic page 8 Prise en charge des patients page 10 Références page 12 Parvovirus

Plus en détail

Définition. Anthropozoonose (homme, animaux) Cosmopolite, Protozoaire intracellulaire Toxoplasma gondii

Définition. Anthropozoonose (homme, animaux) Cosmopolite, Protozoaire intracellulaire Toxoplasma gondii Dr. SAADNI F. Définition Anthropozoonose (homme, animaux) Cosmopolite, Protozoaire intracellulaire Toxoplasma gondii Découvert en 1908 par Nicolle et Manceau chez un rongeur au sud tunisien «le gondi»

Plus en détail