Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux"

Transcription

1 Céphalées de l enfant Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux

2 Objectifs du cours N 98. Céphalée aiguë et chronique chez l'adulte et l'enfant - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée chronique. - Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. - Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

3 Introduction Symptôme fréquent Le plus souvent bénin Fréquence augmente avec l âge Avant 7 ans : 38% Adolescent : 56% (garçons) à 74% (filles) 90 % des enfants en âge scolaire Distinction entre céphalée primitive bénigne ou céphalée secondaire à une cause plus grave repose sur: interrogatoire complet examen neurologique examens complémentaires

4 Evaluation clinique Manifestation douloureuse différente petit/grand enfant Céphalée chronique peut être responsable de: régression psychique, d anxiété, de dépression, troubles du comportement alimentaire, du sommeil. Importance de l anamnèse

5 1.Interrogatoire ATCD: Personnels: pathologie pré existante, développement psychomoteur, traumatisme, modification récente du poids, contexte psychologique et familial Familiaux: histoire familiale de céphalées Prodromes Facteur déclenchant Vie quotidienne et retentissement +++ (activités, absentéisme scolaire)

6 Caractéristiques de la douleur: - âge de début - mode de début: brutal, progressif - profil évolutif - durée - fréquence - intensité - type de douleur - localisation: uni ou bilatéral (toujours le même côté) - consommation d'antalgiques, efficacité

7 Signes associés : - troubles visuels - phono-photophobie - nausées/vomissements (matinaux ou non?) - signes végétatifs (pâleur, érythrose faciale, rhinorrhée, larmoiement) - fièvre, AEG - cervicalgies - troubles neurologiques: motricité, sensibilité, douleur, mémoire

8 2.Examen clinique Poids, taille, PC (courbe de PC +++) Température, TA Auscultation des vaisseaux du cou Ex neuro détaillé: conscience, NUQUE +++, sensitivo-moteur, tonus, réflexes, syndrome cerébelleux, FA Otoscopie Vision, champs visuel (+/- FO)!! Torticoli, regard coucher de soleil > Ex normal si céphalée primitive bénigne

9 3. Examens complémentaires Indications: Céphalées aiguës sévères en l absence d antécédents familiaux de migraine Aggravation de céphalées chroniques Éléments cliniques inhabituels: diplopie, vomissements matinaux, céphalées insomniantes Présence de signes neurologiques objectifs Céphalées persistantes après un traumatisme < 5 ans +++

10 Quels examens? Bio: Recherche de toxique (CO++) Ponction lombaire Syndrome inflammatoire Imagerie: Echographie transfontanellaire TDM (hémorragie, traumatisme) IRM (tumeur, fosse post ++) Echodoppler cervical (dissection) > Appareil disponible selon l'urgence > Pas de retard à la prise en charge

11 Classification Céphalées aiguës Hémorragie méningée, ischémie ou hémorragie parenchymateuse Méningite, encéphalite HTIC Migraine Dissection A. cervicales Thrombophlébite cérébrale HTA Sinusite, autres infections à distance Glaucome aigu à angle fermé

12 Céphalées chroniques: Migraine Céphalées de tension, origine psychologique Pathologie des sinus Pathologie oculaire (hypermétropie, glaucome) Hypertension artérielle Pathologie intracrânienne, HTIC MAV Malformation de Chiari Céphalées post traumatiques Par abus d'antalgiques Névralgies, cervicalgies

13 Les Céphalées primitives: Migraine Céphalées de tension Algies vasculaires de la face (rares) Névralgies (rares)

14 Les céphalées secondaires HTIC Infections du SNC et leurs séquelles Désordres vasculaires (MAV, AVC, thrombophlébite, dissection) Tumeurs cérébrales Malformations congénitales (malformation de Chiari I)

15 Migraines de l enfant Signes cliniques proches de ceux de l adulte. Différences: seuil de durée de la crise plus court (1 heure contre 4 heures chez adulte) Localisation le plus souvent frontale et/ou bilatérale (unilatérale chez adulte)

16 Critères diagnostiques Encadré 2 : Critères IHS diagnostiques de migraine sans aura (actualisation 2004) A B C D E Au moins 5 crises répondant aux critères B D Crise d une durée de 1 à 48 heures La céphalée présente au moins deux des caractéristiques suivantes : Localisation bilatérale Pulsatile Intensité modérée ou sévère Aggravation par l activité physique Durant la céphalée, au moins une des caractéristiques suivantes : Nausée ou vomissement Photophobie ou phonophobie Exclusion par l anamnèse, l examen clinique et neurologique, éventuellement par des examens complémentaires, d une maladie organique pouvant être la cause de céphalées.

17 Aura migraineuse dans 30 à 40 % des cas = trouble neurologique focal réversible troubles visuels (phosphènes, scotome scintillant, zone floue, taches colorées, images déformées, etc.), les plus fréquents ; troubles sensitifs (paresthésie : fourmillements le plus souvent sur les mains, les pieds, les membres) ; troubles moteurs (engourdissement, diminution de la force musculaire) ; troubles auditifs : sifflement, bourdonnement, hallucinations auditives à type de voix qui appellent l enfant. peuvent survenir avant la céphalée, mais aussi pendant (le plus fréquent en pédiatrie)

18 Traitement des crises Le plus précoce possible En première intention: AINS: Ibuprofène++ En deuxième intention Autres AINS Aspirine Triptans (>12 ans)

19 Traitement de fond En première intention Mesures non médicamenteuses Agenda des crises Relaxation, sophrologie Hypnose Massages En deuxième intention: médicamenteux Amytriptiline Béta bloquants

20 Hydrocéphalie aiguë Garçon, 2 ans Méningite à pneumocoque 3 mois plus tard : Céphalées aiguës, vomissements

21 Hémorragie méningée Fille, 12 ans Céphalée aiguë, paralysie oculomotrice droite

22 Tumeurs de la fosse postérieure Fille, 6 ans Céphalées occipitales, vomissements

23 Malformation de Chiari I (descente des amygdales cérébelleuses dans le foramen magnum)

24 Conclusion SE MEFIER : Céphalées réveillant l enfant ou présentes dès le matin Céphalées arrêtant les activités usuelles Céphalée aiguë brutale Céphalées augmentant en fréquence, en durée, en intensité Présence de vomissements (matinaux) Présence de signes neurologiques < 5 ans +++

25 Conclusion En urgence : TDM toujours disponible Pas de retard à la prise en charge Dans tous les autres cas : IRM exploration de choix Adaptation des différentes séquences en fonction de l étiologie Autres examens : à la demande en fonction des données de l IRM Ne pas oublier la charnière cervico-occipitale et la moelle

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale définition céphalées Douleur de l extrémité céphalique et faciale Toute céphalée n est pas une migraine+++ interrogatoire Début : brutal? À l effort? Signes d accompagnements : nausées, signes neurologiques+++,oculaires,

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris CÉPHALÉES ET MIGRAINE Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris AMIFORM 17 et 18 Octobre 2012 GÉNÉRALITÉS Pathologie fréquente souvent sous estimée or : Menace parfois vitale Pronostic

Plus en détail

Évaluation de la prescription du SCANNER CEREBRAL dans la prise en charge des CEPHALEES NON TRAUMATIQUES aux URGENCES

Évaluation de la prescription du SCANNER CEREBRAL dans la prise en charge des CEPHALEES NON TRAUMATIQUES aux URGENCES Évaluation de la prescription du SCANNER CEREBRAL dans la prise en charge des CEPHALEES NON TRAUMATIQUES aux URGENCES Dr Romain Borel SAU-SAMU-SMUR Nancy COLMU 11/12/2007 Céphalées aux urgences : épidémiologie

Plus en détail

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 Dr A.S. Koskas Sergent Consultation Migraine Traitement de la Douleur CHU Clémenceau de Caen CH de Bayeux Céphalées primaires Migraine Céphalée de tension Algie vasculaire

Plus en détail

MIGRAINE SANS AURA : critères diagnostiques selon l International Headache Society (IHS)

MIGRAINE SANS AURA : critères diagnostiques selon l International Headache Society (IHS) LES MIGRAINES 1 M. sans aura 2 Aura avec céphalée migraineuse ou non 3 Aura sans céphalée 4 M. hémiplégique 5 M. rétinienne 6 M. basilaire 7 M. compliquée 8 Equivalents migraineux chez l enfant 9 M. probable

Plus en détail

CÉPHALÉES ET MIGRAINES

CÉPHALÉES ET MIGRAINES CÉPHALÉES ET MIGRAINES LA SECONDE CLASSIFICATION DES CÉPHALÉES DE L IHS La classification de l IHS est divisée en trois parties : 1) Les céphalées primaires (codes IHS 1 à 4) 2) Les céphalées secondaires

Plus en détail

INSTITUT DAUPHINE d Ostéopathie. Neuro-sémiologie. G. Beauvalot

INSTITUT DAUPHINE d Ostéopathie. Neuro-sémiologie. G. Beauvalot INSTITUT DAUPHINE d Ostéopathie Neuro-sémiologie G. Beauvalot ALGIES CRANIO-FACIALES Neuro-sémiologie Névralgie essentielle du trijumeau Névralgie symptomatique du trijumeau Migraines Céphalées méningées

Plus en détail

Céphalées de l enfant aux urgences pédiatriques

Céphalées de l enfant aux urgences pédiatriques Céphalées de l enfant aux urgences pédiatriques Dr Dahmane Nabila Service de pédiatrie, CHU Bab El Oued 10 ème congrès de lutte contre la douleur 8-9 Octobre 2015, Hôtel El Aurassi Introduction Quelle

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES

PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES Dr Taurin Gregory, chef de service, unité de neurologie, Saint Malo Trucs et Astuces CONSULTATIONS TRES FREQUENTES ETIOLOGIES MULTIPLES

Plus en détail

CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC

CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC LES CÉPHALÉES PRINCIPALES CAUSES DE CÉPHALÉES Céphalées primaires 66% chez le sujet âgé, 90% chez le jeune Céphalées secondaires C. de tension Migraine C. déclenchées par

Plus en détail

CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE&

CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE& CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE& Protocole&de&service&accueil&des&urgences& Titre Prise en charge d une céphalée aux urgences - Migraine

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT

MIGRAINE DE L ENFANT MIGRAINE DE L ENFANT Pathologie fréquente : 1ère cause de céphalée primaire récurrente de l enfant Pathologie mal connue : Facteurs psychologiques déclenchent les accès migraineux Excès d examens complémentaires

Plus en détail

10 questions pour comprendre le diagnostic de la migraine

10 questions pour comprendre le diagnostic de la migraine 1 10 questions pour comprendre le diagnostic de la migraine La vérité scientifique sera toujours plus belle que les créations de notre imagination et les illusions de notre ignorance! Claude Bernard Ou

Plus en détail

Les céphalées secondaires Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir

Les céphalées secondaires Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir 8 ème congrès national & 3 ème congrès Pan Arabe de lutte contre la douleur Alger octobre 2012 Les céphalées Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir S. Bahbouh ; M. Ait Kaci Ahmed

Plus en détail

PARTICULARITÉS DE LA MIGRAINE CHEZ L ENFANT

PARTICULARITÉS DE LA MIGRAINE CHEZ L ENFANT PARTICULARITÉS DE LA MIGRAINE CHEZ L ENFANT Migraine de l enfant Pathologie fréquente : 1ére cause de céphalée primaire récurrente de l enfant Pathologie mal connue : Facteurs psychologiques déclenchent

Plus en détail

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA «J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA CEPHALEES Prévalence estimée à + de 90% dans la population occidentale Motif de 4% des passages dans les services d urgence International

Plus en détail

MIGRAINE ET MESOTHERAPIE D R B. P A S Q U I N I

MIGRAINE ET MESOTHERAPIE D R B. P A S Q U I N I MIGRAINE ET MESOTHERAPIE 1 D R B. P A S Q U I N I MIGRAINE 2 Généralités : Migraine = maladie neurologique paroxystique. Cause la plus fréquente des céphalées. 12% de la population, 7millions atteints,

Plus en détail

Epidémiologie des céphalées dans les SU. Motif d admission de 1 à 2 % Prédominance féminine nette Le plus souvent sujet jeune

Epidémiologie des céphalées dans les SU. Motif d admission de 1 à 2 % Prédominance féminine nette Le plus souvent sujet jeune Epidémiologie des céphalées dans les SU Motif d admission de 1 à 2 % Prédominance féminine nette Le plus souvent sujet jeune CEPHALEE : EPIDEMIOLOGIE Médecine générale : 34ème motif; 0,5% des consultations

Plus en détail

A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques?

A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques? A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques? Dr Nadia Bouamrane N Médecine Interne-Douleur Généralités «Mi-graine» Hemi- crâne,hemi-graine,migraine Galien

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

La céphalée est due à l'activation de structures sensibles à la douleur dans ou autour du cerveau, du crâne, du visage, des sinus ou des dents.

La céphalée est due à l'activation de structures sensibles à la douleur dans ou autour du cerveau, du crâne, du visage, des sinus ou des dents. Céphalée Le site du Docteur Abdoul Karim CHIRARA Adresse du site : www.docvadis.fr/doc.chirara Article tiré du manuel Merck. Céphalée La céphalée est une douleur dans n'importe quelle partie de la tête,

Plus en détail

VADE- MECUM DE MÉDECINE GÉNÉRALE

VADE- MECUM DE MÉDECINE GÉNÉRALE Docteur Christophe BELTZ VADE- MECUM DE MÉDECINE GÉNÉRALE 20 situations fréquentes Préface Voici le livre qu un jeune interne cherchait désespérément dans le fond de sa mallette lors d un émouvant premier

Plus en détail

Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2

Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2 Université de Caen Normandie UFR de Médecine Année universitaire 2016-2017 Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2 TOTAL : 60h de cours magistraux Responsable UE

Plus en détail

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie suspecte : que cache-t-elle? journée de neurochirurgie Michel W. Bojanowski, MD, FRCSC, et Nancy McLaughlin, MD Présenté par l Université de Montréal dans le cadre de La deuxième Journée du Département

Plus en détail

Céphalées. 2.2 Chez un patient réel ou simulé souffrant de céphalées chroniques, conduire l interrogatoire et proposer un projet thérapeutique.

Céphalées. 2.2 Chez un patient réel ou simulé souffrant de céphalées chroniques, conduire l interrogatoire et proposer un projet thérapeutique. Céphalées Objectifs : 1. Connaissances requises : 1.1 Enoncer les principales causes de céphalée aiguë et les caractéristiques cliniques propres à chacune. 1.2 Enoncer les principales causes de céphalée

Plus en détail

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Céphalées vues aux Urgences Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Deux Objectifs aux Urgences Identifier les céphalées à risque vital Optimiser le traitement des céphalées

Plus en détail

CEPHALÉES. N CHERIF APLA Sheraton 10 Mars The Head Ache, caricature de George Cruikshank (1819).

CEPHALÉES. N CHERIF APLA Sheraton 10 Mars The Head Ache, caricature de George Cruikshank (1819). CEPHALÉES N CHERIF APLA Sheraton 10 Mars 2017 The Head Ache, caricature de George Cruikshank (1819). INTRODUCTION Céphalée : génère en consultation Hantise : rupture de malformation vasculaire Crainte

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc

MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc Epidémiologie Prévalence : 2,7 à 10% (Effectif de plus de 1000 patients et critère

Plus en détail

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Cas Clinique 1 Patiente de 42 ans Facteurs de risque : tabac, contraception orale,

Plus en détail

OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E.

OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E. LES ( T.C.E. ) ( T.C.E. ) OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E. Dr. E.M. GUEYE Service de neurochirurgie C.H.U. de Limoges -Les différentes complications des T.C.E.

Plus en détail

Céphalées et migraines de l enfant. DU Douleur 2015 D. Kauffmann - N. Trémel

Céphalées et migraines de l enfant. DU Douleur 2015 D. Kauffmann - N. Trémel Céphalées et migraines de l enfant DU Douleur 2015 D. Kauffmann - N. Trémel Quizz La prévalence de la migraine chez l enfant préscolaire est de : a) 3% b) 7% c) 15% Quizz L âge moyen de début des migraines

Plus en détail

La Névralgie du Trijumeau

La Névralgie du Trijumeau La Névralgie du Trijumeau Situation Clinique Homme, 50 ans, Migraineux, Insuffisant respiratoire par exposition professionnelle à l'amiante Description de la douleur : *évolution depuis 1 semaine *douleur

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

Imagerie des céphalées

Imagerie des céphalées Imagerie des céphalées MAHI M, AKHADDAR A, SEMLALI S, El KHARRAS A, BENAMEUR M, AKJOUJ S, CHAOUIR S. Services d imagerie médicale. Hôpital Militaire d Instruction Mohamed V. Rabat. Maroc INTRODUCTION Symptome

Plus en détail

Migraine et FOP Dr Anne Donnet

Migraine et FOP Dr Anne Donnet Migraine et FOP Dr Anne Donnet Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille CFPV Paris 19 Mars 2014 LIENS D INTÉRÊTS ANNE DONNET Migraine Allergan, Almirall

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO nathalie Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur Épidémiologie Première cause d admission aux urgences 57 000 hospitalisations / an Accident de

Plus en détail

«Docteur, ça tourne» Syndrome vestibulaire/vertiges. Marina Pourquéry

«Docteur, ça tourne» Syndrome vestibulaire/vertiges. Marina Pourquéry «Docteur, ça tourne» Syndrome vestibulaire/vertiges Marina Pourquéry Cas clinique Femme 55 ans Vrais vertiges apparus brutalement depuis 2 jours Signes associés: hypoacousie gauche,pas de céphalée,pas

Plus en détail

Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées

Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées Le Bulletin du 21/10/2009 www.a2l.dz Juillet 2006 n 8 Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées Professeur Lounes MEDJEK Bulletin n 8 juillet 2006 2 Créé

Plus en détail

L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM

L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM Nicoleta ROTARU, Silviu HINCU, Silviu DRAGHICI, Aikaterini FITSIORI, Adriana BOGORIN, Maher ABU EID, Jean Louis DIETEMANN CHU

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

Prise en charge des AIT. Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice

Prise en charge des AIT. Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice Prise en charge des AIT Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice Définition classique «Déficit neurologique focal d installation brutale, résolutif en moins de 24 heures, d origine vasculaire

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

ITEM 188 : CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES CLINIQUE PARACLINIQUE

ITEM 188 : CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES CLINIQUE PARACLINIQUE ITEM 188 : CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES CLINIQUE Terrain Anamnèse Signes associées Retentissement Examen physique - ATCD : HTA Migraines - TTT encours - Prise de toxiques - Date de début : Récent/Chronique

Plus en détail

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel Monsieur B., 38 ans HTA + Obésité négligées Flou visuel droit brutal, durée 1H, spontanément régressif reprise de la symptomatologie Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Plus en détail

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3)

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) DEFINITION Hémorragie localisée aux espaces sous-arachnoïdiens du cerveau, et plus rarement aux espaces péri-médullaires. ETIOLOGIE fréquence : 5 habitants âge maximum

Plus en détail

Comment j explore un ptôsis. Dr Njeukui SMT 18/11/2010

Comment j explore un ptôsis. Dr Njeukui SMT 18/11/2010 Comment j explore un ptôsis Dr Njeukui SMT 18/11/2010 ptôsis Ptôsis: signe relativement fréquent - fluctuant, augmentant à l effort, la chaleur, ou permanent - isolé ou associé à d autres signes: diplopie

Plus en détail

MIGRAINE - CÉPHALÉES

MIGRAINE - CÉPHALÉES MIGRAINE - CÉPHALÉES MIGRAINE EPIDÉMIOLOGIE «OMS : à l échelle sociétale parmi les vingt maladies les plus invalidantes» MIGRAINE EN FRANCE : PRÉVALENCE Population adulte Études Grim 2 * et Framig 3 **

Plus en détail

HYDROCEPHALIE PLAN DU COURS. DR CHABI ADEL M.A en neurochirurgie Chu de sétif I. DEFINITION RAPPEL PHYSIOLOGIQUE PHYSIOPATHOLOGIE ETIOPATHOGENIE

HYDROCEPHALIE PLAN DU COURS. DR CHABI ADEL M.A en neurochirurgie Chu de sétif I. DEFINITION RAPPEL PHYSIOLOGIQUE PHYSIOPATHOLOGIE ETIOPATHOGENIE HYDROCEPHALIE PLAN DU COURS I. DEFINITION II. RAPPEL PHYSIOLOGIQUE III. PHYSIOPATHOLOGIE IV. ETIOPATHOGENIE V. CLINIQUE VI. EXPLORATIONS COMPLEMENTAIRES VII. TRAITEMENT I- DEFINITION : L hydrocéphalie

Plus en détail

ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : COMMENT MIEUX PRENDRE EN CHARGE LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS MIGRAINEUX

ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : COMMENT MIEUX PRENDRE EN CHARGE LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS MIGRAINEUX ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : COMMENT MIEUX PRENDRE EN CHARGE LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS MIGRAINEUX Extrait de : Headache classification subcommittee of the International Headache Society.

Plus en détail

Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux

Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux Pr Laurent Riffaud Service de Neurochirurgie CHU Rennes RICAI, 12 décembre 2016 Paris Appel service de Neurologie : Mr X, 40 ans, céphalées + hémiparésie G progressive

Plus en détail

Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale

Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale Item 60 Déficit neurosensoriel du sujet âgé : surdité et vertiges Item 294 Altération de la fonction auditive Item 313 Epistaxis (avec le traitement) Item

Plus en détail

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004 11/02/10 Structures sensibles du crâne neurogénétique Cheveux Cuir chevelu Tissu sous cutané Périoste Os Dure mère Méninges molles Cerveau vaisseaux MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Déficit neurologique récent

Déficit neurologique récent 33 Item 192 Déficit neurologique récent I. LIMITES DU CHAPITRE II. CLÉS DU DIAGNOSTIC NEUROLOGIQUE III. DÉFICIT FOCAL CENTRAL TRANSITOIRE IV. DÉFICIT NEUROLOGIQUE CENTRAL CONSTITUÉ V. PARAPLÉGIE ET TÉTRAPLÉGIE

Plus en détail

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas I. Mimouni, S. Lezar, F. Essodegui, W. Zamiati, at A. Adil Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Plus en détail

Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan

Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan Didier Bouccara Service d ORL GH Pitié Salpêtrière et Paris XV L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêts Approche clinique: consultation ciblée sur

Plus en détail

Item 293 Altération de la fonction visuelle... 6 Installation brutale 6 Installation rapide 7 Installation progressive 7

Item 293 Altération de la fonction visuelle... 6 Installation brutale 6 Installation rapide 7 Installation progressive 7 Table des matières Item 291 Adénopathie superficielle... 1 Adénopathie localisée 1 Polyadénopathie 2 Item 292 Algies pelviennes chez la femme... 4 Diagnostic 4 Prise en charge 5 Item 293 Altération de

Plus en détail

Intérêt de l imagerie?

Intérêt de l imagerie? Mr H, 40 ans, tabagisme > 10 PA, épisode de vertige rotatoire bref, sans signe associé, récidivant de quelques secondes, déclenchés par les mouvements de tête ( changement de position dans son lit, boit

Plus en détail

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause... Sommaire Introduction... 9 N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...14 N 89. Déficit neurologique récent (voir item 335)... 15 Caractériser

Plus en détail

Exploration du Vertige en urgence. Messala.R, Touati.S, Mecibah.A Service ORL Batna

Exploration du Vertige en urgence. Messala.R, Touati.S, Mecibah.A Service ORL Batna Exploration du Vertige en urgence Messala.R, Touati.S, Mecibah.A Service ORL Batna Introduction Motif de consultation fréquent Illusion de mouvement : rotatoire linéaire Déséquilibre Causes nombreuses

Plus en détail

Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique

Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique Nicoleta ROTARU, Silviu HINCU, Adriana BOGORIN, Maher ABU EID, Silviu DRAGHICI, Aikaterini FITSIORI, Jean Louis DIETEMANN

Plus en détail

Céphalées aiguës. Philippe Le Conte

Céphalées aiguës. Philippe Le Conte Céphalées aiguës Philippe Le Conte Signes de gravité Immédiats Troubles de la vigilance Risques d'inhalation ou d'obstruction des voies aériennes Troubles hémodynamiques Détresse respiratoire Prise en

Plus en détail

Sinusites sévères à l adolescence

Sinusites sévères à l adolescence Sinusites sévères à l adolescence Catherine Weil-Olivier Université Paris VII JNI Bordeaux 2006 Des recommandations disponibles Savoir penser sinusite bactérienne «Devant un tableau clinique de rhinopharyngite,

Plus en détail

Céphalées aux urgences. Docteur Mickaël Roux DESCMU

Céphalées aux urgences. Docteur Mickaël Roux DESCMU Céphalées aux urgences Docteur Mickaël Roux DESCMU Étiologie des céphalées Différencier céphalées primaires (pas de lésion organique) des céphalées secondaires (secondaires à une affection organique, intracrânienne

Plus en détail

Migraine, céphalées de l enfant et de l adolescent

Migraine, céphalées de l enfant et de l adolescent Sous la direction de Daniel Annequin, Barbara Tourniaire et Rémy Amouroux Migraine, céphalées de l enfant et de l adolescent Migraine, céphalées de l enfant et de l adolescent Springer Paris Berlin Heidelberg

Plus en détail

La nouvelle classification des céphalées

La nouvelle classification des céphalées La nouvelle classification des céphalées Hélène Ollat I. INTRODUCTION Après 16 ans d'existence, la première classification des céphalées (International Classification of Headache Disorders, ou ICHD) vient

Plus en détail

Cas clinique. Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06

Cas clinique. Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06 Cas clinique Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06 Motif d hospitalisation Mr T Bernard, âgé de 72 ans, est hospitalisé : en urgence, un triste samedi de février, en fin d après-midi, pour

Plus en détail

L Hypotension Intracrânienne Spontanée. Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse

L Hypotension Intracrânienne Spontanée. Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse L Hypotension Intracrânienne Spontanée Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse Clinique «typique» Céphalée caractéristique : Critères IHS: «céphalées diffuses ou sourdes s aggravant

Plus en détail

CÉPHALÉE AIGUË ET CHRONIQUE

CÉPHALÉE AIGUË ET CHRONIQUE I - 11 Q 188 CÉPHALÉE AIGUË ET CHRONIQUE RR Dr Geneviève Demarquay 1, Dr Anne Ducros 2 1. Service de neurologie, hôpital Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 2. Urgences céphalées, hôpital Lariboisière, 75010

Plus en détail

Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent?

Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent? Introduction Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent? Paris-Rio 1er juin 2009 sonde Pitot Le labyrinthe En pratique un incident peut arriver à différents niveaux... Bases physiopathologiques

Plus en détail

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS 2005 Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa 1 Plan Introduction Epidémiologie Evaluation initiale Stratégie thérapeutique

Plus en détail

LA MIGRAINE. GROUPEX; décembre 2015

LA MIGRAINE. GROUPEX; décembre 2015 LA MIGRAINE GROUPEX; décembre 2015 LA MIGRAINE La migraine est une pathologie chronique, évoluant par crises : ces crises sont des céphalées unilatérales, pulsatiles, accompagnées de nausées et/ou de vomissements,

Plus en détail

Imagerie de l AVC. Pierre Garnier 13 Juin 2015

Imagerie de l AVC. Pierre Garnier 13 Juin 2015 Imagerie de l AVC Pierre Garnier 13 Juin 2015 AVC nécessité d une prise en charge rapide thérapeu5ques d urgence : impact bénéfique sur le pronos5c AVC ischémique d origine artérielle : thrombolyse IV

Plus en détail

Recommandation Pour La Pratique Clinique

Recommandation Pour La Pratique Clinique Recommandation Pour La Pratique Clinique Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l adulte ( et chez l enfant) : aspects cliniques (et économiques) Octobre 2002 1 La migraine de

Plus en détail

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Un problème de santé publique méconnu Dr. Christian Lucas Dr Francine Hirszowski Framig III. - 2010/2015 Lanteri-Minet Valade Géraud Chauttard Radat

Plus en détail

Item n 215 : Rachialgies

Item n 215 : Rachialgies Généralité Interrogatoire Item n 215 : Rachialgies ATCD : cancer, tuberculose,... Caractéristique de la douleur : Siège et irradiation (radiculalgie) Horaire : inflammatoire ou mécanique Intensité : EVA

Plus en détail

46 cas de méningite bactérienne compliquée colligés sur 4 ans entre 2005 et Méningite confirmée biologiquement dans

46 cas de méningite bactérienne compliquée colligés sur 4 ans entre 2005 et Méningite confirmée biologiquement dans Les complications infectieuses de la méningite restent malheureusement fréquentes dans notre contexte. Elles peuvent être responsable de complications graves: séquelles irréversibles motrices et fonctionnelles.

Plus en détail

ED vertiges. ric Venail ORL B. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. Année Universitaire MID - ORL - Vertige.

ED vertiges. ric Venail ORL B. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. Année Universitaire MID - ORL - Vertige. ED vertiges Frédéric ric Venail ORL B Objectifs ENC Chez un sujet se plaignant de vertige, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires mentaires pertinents

Plus en détail

CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES

CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES TD CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES I. Introduction La céphalée, toute plainte douloureuse centrée sur la région crânienne, est l un des motifs les plus fréquents de consultation (jusqu à 16 % des motifs

Plus en détail

Décès, selon la cause - Chapitre VI : Maladies du système nerveux (G00-G99), le groupe d'âge et le sexe, Canada, 2000 (Nombre)

Décès, selon la cause - Chapitre VI : Maladies du système nerveux (G00-G99), le groupe d'âge et le sexe, Canada, 2000 (Nombre) : Maladies du système nerveux (G00-G99), le groupe d'âge et le sexe, Canada, (Nombre) 1. Source des données : Statistique Canada, Statistique de l'état civil du Canada, Base de données sur les décès 2.

Plus en détail

Quelles sont les maladies apparentées à la maladie d Alzheimer et comment les reconnaitre? MOOC Alzheimer FUN Session 1 Support.

Quelles sont les maladies apparentées à la maladie d Alzheimer et comment les reconnaitre? MOOC Alzheimer FUN Session 1 Support. ALZHEIMER : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir. Joël Belmin UPMC Programme TIL Joël Belmin Les maladies apparentées «Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l Alzheimer sans avoir pu le

Plus en détail

Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent?

Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent? Introduction Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent? Paris-Rio 1er juin 2009 sonde Pitot Le labyrinthe En pratique un incident peut arriver à différents niveaux... Bases physiopathologiques

Plus en détail

ADOLESCENTS et ENFANTS. Pour vous inscrire à l un de ces 10 DPC

ADOLESCENTS et ENFANTS. Pour vous inscrire à l un de ces 10 DPC ADOLESCENTS et ENFANTS Pour vous inscrire à l un de ces 10 DPC Dans l intitulé de l action notez bien le titre (en gras sur ce programme) de l action que vous avez choisie Première consultation de contraception

Plus en détail

L expert dans les cas de fraude. Dr Etienne COLOMB, psychiatrie et psychothérapie FMH, Pully Psychiatre conseil, SUVA

L expert dans les cas de fraude. Dr Etienne COLOMB, psychiatrie et psychothérapie FMH, Pully Psychiatre conseil, SUVA L expert dans les cas de fraude Dr Etienne COLOMB, psychiatrie et psychothérapie FMH, Pully Psychiatre conseil, SUVA Plan de l exposé Introduction Présentation d un cas Chronologie des faits Questions

Plus en détail

Faq 1 Quelles sont les différentes catégories de diplopie et les principes d orientation du diagnostic?

Faq 1 Quelles sont les différentes catégories de diplopie et les principes d orientation du diagnostic? Diplopie Objectifs : 1. Connaissances requises : 1.1 Citer les causes de diplopie isolée. 1.2 Citer les causes de diplopie avec douleur ipsilatérale (ophtalmoplégie douloureuse). 1.3 Citer les causes de

Plus en détail

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une sinusite ou être secondaire à une affection oculaire

Plus en détail

M. CHELLI BOUAZIZ, A BEN AICHA, H SKHIRI AOUNALLAH, M S DAGHFOUS, S CHAABANE, MF LADEB INSTITUT M KASSAB D ORTHOPEDIE KSAR SAID.

M. CHELLI BOUAZIZ, A BEN AICHA, H SKHIRI AOUNALLAH, M S DAGHFOUS, S CHAABANE, MF LADEB INSTITUT M KASSAB D ORTHOPEDIE KSAR SAID. M. CHELLI BOUAZIZ, A BEN AICHA, H SKHIRI AOUNALLAH, M S DAGHFOUS, S CHAABANE, MF LADEB INSTITUT M KASSAB D ORTHOPEDIE KSAR SAID. TUNISIE Les scolioses dites idiopathiques constituent environ 75% des scolioses

Plus en détail

Prise en Charge des Céphalées

Prise en Charge des Céphalées Prise en Charge des Céphalées Pr Monia HADDAD TRIGUI Centre de Traitement de la Douleur Hôpital la Rabta -Tunis (ie) Les opinions exprimées dans cette formation sont celles des membres du Club, elles ne

Plus en détail

LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE

LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE INTRODUCTION Différentes causes sont possibles: Erreur Réfractive DMLA étendue Glaucomes Cataracte Décollement de Rétine Occlusions Veineuses

Plus en détail

Aucune maladie n'est trop rare pour ne pas mériter attention

Aucune maladie n'est trop rare pour ne pas mériter attention 1 sur 9 12/02/2013 12:21 Orphanet version 4.9.17 - Dernière mise à jour : 2013-02-11 Aucune maladie n'est trop rare pour ne pas mériter attention Synonymes : Migraine avec aura motrice Définition : - La

Plus en détail

Otologie. Les osselets relient le tympan et l OE et permettent une amplification des sons.

Otologie. Les osselets relient le tympan et l OE et permettent une amplification des sons. 03/11/2008 Dr Diane Lazard Module ORL Otologie Rappel anatomique - Ensemble de cavité creusé dans le rocher - 3 compartiments : o Oreille interne (OI) o Oreille moyenne (OM) o Oreille externe (OE) Oreille

Plus en détail

La boiterie de l enfant

La boiterie de l enfant La boiterie de l enfant A. FAURE, T. MERROT Chirurgie Pédiatrique Hôpital Nord IFI T Joseph Croix Rouge Française Rappels d anatomie Rappels d anatomie Boiterie = altération des éléments fondamentaux du

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Diagnostic et prise en charge des AVC Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Définitions Déficits neurologiques aigus d'apparition soudaine (quelques

Plus en détail