C EST PARTICULIER (CONSIGNES)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C EST PARTICULIER (CONSIGNES)"

Transcription

1 Observer 1 C EST PARTICULIER (CONSIGNES) BUT : Comprendre qu'un rayonnement permet d'obtenir des informations de l Univers Connaitre des sources de rayonnement radio, infrarouge et ultraviolet. Découvrir le flot de particules provenant de l'univers. COMPETENCES : APP COM AUT Adopter une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l'information disponible Trier, classer et synthétiser l'information Rendre compte de façon écrite APP2 APP3 COM1 Source principale : Physique-Chimie-Terminale S-Nathan p 16 à Atmosphère et rayonnements dans l Univers Par quels moyens nous parviennent les informations qui nous font connaître l Univers? La Terre reçoit de toutes les directions de l espace des rayonnements électromagnétiques ainsi qu une pluie de particules qui constitue le rayonnement cosmique. Si ce flot ininterrompu n était pas en grande partie arrêté par l atmosphère, ses effets destructeurs interdiraient toute vie. Ces rayonnements et ces particules sont les seuls supports des informations qui nous parviennent de l Univers (distances, vitesses, constitution des étoiles ou des autres objets célestes). Dans la deuxième moitié du XX e siècle, l invention du radiotélescope, sur le modèle du radar, puis la possibilité d envoyer des télescopes spatiaux au-delà des couches denses de l atmosphère, ont permis aux astronomes d exploiter beaucoup plus largement le domaine des ondes électromagnétiques. Document 1.1. Atmosphère et observation astronomique. Document 1.2. Absorption des rayonnements électromagnétiques par l atmosphère. Répondre aux questions du paragraphe 1. Atmosphère et rayonnements dans l Univers.

2 2. L astronomie de l invisible Les astronomes s intéressent beaucoup aux rayonnements électromagnétiques appartenant aux domaines non visibles. Justifions cet intérêt par quelques exemples. Les photographies ci-contre représentent la Galaxie M94 en lumière visible (a), infrarouge (b) et ultraviolette (c) à la même échelle. Sur la photographie (c) : les UV proches sont en jaune, les UV lointains sont en bleu. L espace entre les étoiles est rempli de gaz et de poussières. La densité de cette matière est extrêmement faible mais, à plusieurs centaines d années de lumière, il suffit de quelques molécules par cm 3 pour observer des nuages opaques à la lumière visible sur la photographie (a). Le rayonnement infrarouge, de longueur d onde plus grande que celle de la lumière visible, peut traverser cette matière parce qu il subit peu la diffusion (absorption et réémission des rayonnements dans toutes les directions). Des étoiles, dont la lumière visible est cachée par ces nuages, apparaissent en observation dans l infrarouge. D autre part, les nuages de poussières, échauffés par le rayonnement des étoiles voisines, émettent eux-mêmes un rayonnement d origine thermique qui les rend brillants dans l infrarouge sur la photographie (b). Le rayonnement ultraviolet permet de révéler d autres aspects de l Univers. De jeunes étoiles très brillantes dans ce domaine apparaissent sur la photographie (c), là où gaz et poussières sont en faible densité. Document 3. Observation astronomique dans l ultraviolet et l infrarouge. La photographie (d) a été obtenue en superposant l image de la galaxie Centaurus A en lumière visible (couleur blanche) et dans le domaine radio (en orange). Le rayonnement radio de l Univers est souvent émis par des particules chargées, animées de mouvements rapides sous l effet, par exemple, de l activité d un trou noir, au centre de la galaxie Centaurus A. Document 4. Observation astronomique dans le domaine radio. Remarque : Un trou noir est un objet qui résulte de l effondrement d une étoile et qui a une masse volumique telle que les effets gravitationnels empêchent même la lumière de s en échapper. Répondre aux questions du paragraphe 2. L astronomie de l invisible.

3 3. Les particules dans l Univers La Terre reçoit un flot incessant de particules de grande énergie. D où provient-il? En 1912, on découvre que la Terre reçoit en permanence un rayonnement ionisant provenant de l espace. Ce rayonnement cosmique est constitué de particules chargées de grande énergie en provenance du Soleil ou d astres lointains (particules galactiques ou extragalactiques). Dans le «vide» spatial, ce rayonnement est surtout constitué de protons et de noyaux d hélium. Au voisinage de la Terre, ces particules sont déviées par la magnétosphère. Si leur énergie est insuffisante, elles ne peuvent pas atteindre l atmosphère, sauf dans les régions polaires où les lignes de champ s incurvent vers la surface terrestre. C est le cas pour les particules solaires, tandis que les particules galactiques, plus énergiques, ne sont pas arrêtées par le champ magnétique terrestre. Lorsqu une particule du rayonnement cosmique atteint les couches supérieures de l atmosphère, elle interagit avec les atomes voisins en perturbant leur nuage électronique, en arrachant des électrons ou en provoquant des réactions nucléaires. Les aurores polaires proviennent de la désexcitation des atomes ou des molécules de l air, excités ou ionisés par les particules solaires. Si l énergie apportée par la particule est suffisante, les produits de ces transformations interagissent à leur tour avec le milieu et il se produit finalement une «gerbe» de particules secondaires qui finissent par atteindre le sol (figure 5). Les particules d origine solaire sont issues de réactions nucléaires produites au sein de notre étoile. Elles sont donc des témoins du fonctionnement interne du Soleil. Les autres, dont l origine est encore mal connue, sont probablement les conséquences de phénomènes déployant des énergies considérables dans l Univers lointain, l action d un trou noir ou l explosion d une supernova par exemple. Les rayons cosmiques ont constitué une source de diverses particules très utile aux physiciens s intéressant à la structure intime de la matière. Ils l exploitent encore dans leurs recherches mais ils disposent maintenant des accélérateurs de particules. Dans ces appareils, des particules accélérées par des champs électriques et guidées par des champs magnétiques sont violemment projetées les unes contre les autres. Ces chocs donnent naissance à des gerbes de particules et c est en examinant les résultats que l on peut comprendre le fonctionnement de la matière. Document 6 : Le rayonnement cosmique. Document 5. Gerbes de particules issues du rayonnement cosmique. Les muons sont des particules de même charge que les électrons mais de masse 207 fois plus petite. On peut les observer à la surface de la Terre grâce à des détecteurs tels que la chambre à brouillard (1912), la chambre à bulles (1952) ou la chambre à fils (mise au point par le français Georges Charpak en 1968). Document 7 : Les Muons (Source : Physique-Chimie-Terminale S-Hachette p 22) La valse des rayons cosmiques : Répondre aux questions du paragraphe 3. Les particules dans l Univers.

4 Observer 1 C EST PARTICULIER (BILAN) 1. Atmosphère et rayonnements dans l Univers 1.1. Analyser les documents Quelles sont les sources d informations, étudiées par les scientifiques, qui nous parviennent de l Univers? Le rayonnement (ou ondes lumineuses) a-t-il besoin d un support matériel pour se propager? Argumenter Que représente la grandeur portée en ordonnée sur le document 2? Préciser notamment la signification 0 % et 100 % pour les points ayant cette ordonnée Quelle grandeur est représentée en abscisse? Expliquer comment est construite l échelle utilisée et ajouter ci-dessous, les valeurs manquantes devant chaque graduation Nommer les domaines de rayonnements électromagnétiques, qui sont repérés par les lettres A, B, C et D. S aider, si nécessaire, d une recherche sur internet. A B C D Quel est le lien entre les illustrations (les instruments d observation) et leur position sur la représentation graphique? 1.2. Conclure Donner les domaines de longueurs d onde (en m) des rayonnements électromagnétiques en provenance de l Univers qui peuvent être étudiés directement avec des instruments au sol. Préciser aussi le nom du domaine d ondes. Expliquer. Nommer ces instruments. Aide : identifier les rayonnements parvenant sur Terre Quels domaines d ondes sont difficilement observables depuis la surface de la Terre? Quel instrument peut-on alors utiliser pour les observer et où les place-t-on? 2. L astronomie de l invisible 2.1. Sur les photographies, la galaxie M 94 paraît moins étendue sur la photographie (a) que sur les (b) et (c). Expliquer ceci en précisant : -quel «objet» de l espace arrête une grande partie du rayonnement dans le visible? -quels «objets» non observables dans le domaine visible, le deviennent dans le domaine infra-rouge?

5 -quels «objets» non observables dans le domaine visible, le deviennent dans le domaine ultra-violet? 2.2. Quels objets émettent dans le domaine radio? 2.3. Justifier la nécessité d exploiter les rayonnements électromagnétiques invisibles pour étudier l Univers Le rayonnement thermique est le rayonnement émis par un corps uniquement sous l effet de sa température Rappels de première : La loi de Wien relie la température T à la surface d un corps à la longueur d onde λ max de la radiation émise avec le maximum d intensité : 3 2, λ max = avec : θ = T ou T = θ T λ max en m T en K En utilisant la loi de Wien, classer les différents corps (corps émettant dans l UV, l IR et le domaine radio) par ordre décroissant de la température à leur surface. Justifier De quelle couleur apparaissent alors les étoiles les plus chaudes sur la photographie c? 2.6. À l aide des documents, dresser un tableau présentant des sources riches en rayonnements ultraviolet, infrarouge et radio dans l Univers : étoiles «froides», étoiles chaudes, particules chargées animées d un mouvement rapides et nuages interstellaires. Rayonnement Ultra-violet Infra-rouge Radio (ou radioélectrique) Exemples de sources dans l Univers 3. Activité documentaire. Les particules dans l Univers 3.1. Analyser le document À l aide du document 6 et de vos connaissances de seconde et de première, expliquer les termes «rayonnement cosmique», «magnétosphère» et «réactions nucléaires». Rayonnement cosmique : particules de. énergies se déplaçant dans l espace. Magnétosphère : champ. environnant.. (ou un autre objet céleste). Réactions nucléaires : transformations affectant le. des atomes De quelles particules est constitué le rayonnement cosmique qui arrive sur Terre (y compris les particules secondaires)? De quelles particules (vues en première) est constituée la lumière? Quelle information du texte est illustrée par la figure 5? Que se passe-t-il au point noté A? Où reproduit-on ces chocs sur Terre pour les étudier? Document 7. Citer un autre détecteur de particules utilisé dans le domaine de la radioactivité vu en classe de première Conclure Quelles informations scientifiques les chercheurs peuvent-ils attendre de l étude des particules cosmiques? Même question pour les particules produites dans les accélérateurs.

Activité 3 : Observation de l univers sur Terre et dans l espace

Activité 3 : Observation de l univers sur Terre et dans l espace Ondes et matière Activité 3 : Observation de l univers sur Terre et dans l espace I Détections des ondes électromagnétiques Objectif : Extraire et exploiter des informations sur l absorption de rayonnements

Plus en détail

Thème 1 : Onde et matière

Thème 1 : Onde et matière Thème 1 : Onde et matière Chapitre 1 : Ondes et particules, support d information Activité 1 : Atmosphère et rayonnement dans l univers p16 1) a) La grandeur portée en ordonnée représente la proportion

Plus en détail

PARTIE I : OBSERVER. Chapitre 1

PARTIE I : OBSERVER. Chapitre 1 PARTIE I : OBSERVER Extraire et exploiter des informations sur l absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre et ses conséquences sur l observation des sources de rayonnements dans l Univers.

Plus en détail

Chapitre 4 : Rayonnements et particules

Chapitre 4 : Rayonnements et particules 1. Définitions Chapitre 4 : Rayonnements et particules Un rayonnement (ou radiation) est l émission ou la transmission d'énergie transportée par une onde électromagnétique (ou OEM) ou une particule (proton,

Plus en détail

Des particules qui viennent de l'univers

Des particules qui viennent de l'univers Des particules qui viennent de l'univers CORRECTION RAYONEMENT IONISANT Un rayonnement ionisant est un rayonnement capable de déposer assez d'énergie dans la matière qu'il traverse pour créer une ionisation.

Plus en détail

Activité 1 : Instruments d astronomie

Activité 1 : Instruments d astronomie Chapitre II : Rayonnement dans l univers Activité 1 : Instruments d astronomie Tous les objets célestes émettent des rayonnements dans divers domaines. Qu est-ce qu un rayonnement?.... Quels types de rayonnement

Plus en détail

Les objets astronomiques et leur observation

Les objets astronomiques et leur observation Les objets astronomiques et leur observation Option M1 Master Sciences, option Physique 20h cours + 8h TD S. Derrière B. Vollmer R. Ibata L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation

Plus en détail

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

Notions et contenus :

Notions et contenus : Ondes et particules Sommaiire -I- Les ondes (mécaniques) dans la matière. ---------------------------------2 1. La houle: (Voir l'activité documentaire 1) ------------------------------------ 2 2. Les

Plus en détail

I. Les sources de rayonnement

I. Les sources de rayonnement CHAPITRE N 1 PARTIE A RAYONNEMENTS DANS L UNIVERS TS I. Les sources de rayonnement 1. Qu est ce qu un rayonnement? En physique un rayonnement désigne la propagation d énergie émise par une source Dans

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

VERS L INVISIBLE. En regardant le spectre électromagnétique dans son ensemble, on peut remarquer que la lumière visible ne représente qu'une infime

VERS L INVISIBLE. En regardant le spectre électromagnétique dans son ensemble, on peut remarquer que la lumière visible ne représente qu'une infime L Astronomie DU VISIBLE Quelques années plus tard, Isaac Newton a l'idée de construire un télescope non pas avec des lentilles, mais avec des miroirs. Ce télescope porte le nom de télescope à réflexion

Plus en détail

La détection des ondes et des particules

La détection des ondes et des particules Chapitre 1 La détection des ondes et des particules La majorité des rayonnements, ondes et particules, qui nous parviennent sont invisibles. Ceci explique le temps qu il a fallu pour les capter, les utiliser

Plus en détail

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers Une première présentation de l Univers Thème : Univers Objectifs Savoir que le remplissage de l espace par la matière est essentiellement lacunaire, aussi bien au niveau de l atome qu à l échelle cosmique

Plus en détail

Les galaxies. Niveau. Objectif. Compétences. Pré requis. Durée. Déroulement. 1 ère S

Les galaxies. Niveau. Objectif. Compétences. Pré requis. Durée. Déroulement. 1 ère S Les galaxies Niveau 1 ère S Objectif Utiliser le logiciel Aladin créé par l'observatoire de Strasbourg pour observer et étudier des galaxies, à différentes longueurs d'onde, pour mieux comprendre leur

Plus en détail

Corinne Bérat Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble

Corinne Bérat Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble Corinne Bérat Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble 1 La Terre est en permanence bombardée de particules qui viennent du cosmos. Les rayons cosmiques représente environ 15% de

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants 2. QCM a.!= c " b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption a. 5,45

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ONDES ET PARTICULES

CHAPITRE 1 : ONDES ET PARTICULES CHAPITRE 1 : ONDES ET PARTICULES Lycée International des Pontonniers Septembre 2016 1. Rayonnements dans l Univers 1.1. Rayonnement électromagnétique solaire - un spectre très étendu : des ondes radio

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation Toute l information sur l univers provient de la lumière qui arrive jusqu

Plus en détail

Ondes et particules Thème : Observer

Ondes et particules Thème : Observer Les rayonnements dans l univers Les ondes dans la matière Ondes et particules Thème : Observer Pierre-Henry Suet Les Francs-Bourgeois Année scolaire 2015-2016 Les rayonnements dans l univers Les ondes

Plus en détail

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE 1. Qu'est- ce que la lumière? La lumière est l ensemble des ondes électromagnétiques visibles (entre 400 et 800 nm). Décomposition de la lumière blanche La lumière solaire,

Plus en détail

Seconde EVALUATION N 4.2 (1h)

Seconde EVALUATION N 4.2 (1h) Nom, Prénom, Classe :... Seconde EVALUATION N 4.2 (1h) Toutes les réponses doivent être rédigées et justifiées!! Partie A : Le système «Gliesien» Document 1. 581g, 1ère exoplanète potentiellement habitable?

Plus en détail

Vie et mort des étoiles

Vie et mort des étoiles Vie et mort des étoiles Formation et caractéristiques Les étoiles naissent dans des gigantesques nuages de gaz et de poussières : les nébuleuses. Pendant des millions d'années, ces nébuleuses vont s'effondrer

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 2 : Lumière d étoile p1/5 CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse nécessite

Plus en détail

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière CH03 CH04 Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 5 3 Lumière et ondes électromagnétiques

Plus en détail

Le Soleil : principales caractéristiques

Le Soleil : principales caractéristiques Le Soleil : principales caractéristiques Le Soleil est une étoile ordinaire de type spectral G (de séquence principale) parmi les 200 milliards que compte notre Galaxie. Etant proche de nous (8 mn lumière,

Plus en détail

Seconde EVALUATION N 4 (1h30)

Seconde EVALUATION N 4 (1h30) Nom, Prénom, Classe :... Seconde EVALUATION N 4 (1h30) Toutes les réponses doivent être rédigées et justifiées!! Exercice 1 : (11,5pts) La sonde Voyager en 2012 La sonde Voyager 1 a décollé en 1977 pour

Plus en détail

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie TSTI2D 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie 1. Ondes électromagnétiques Définitions 1-1 Structure d une onde électromagnétique Une onde électromagnétique est un signal périodique

Plus en détail

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D I. SAVOIR RECONNAITRE LES DIFFÉRENTS SPECTRES (4 PTS) Compléter la légende, en indiquant la lettre majuscule qui désigne le spectre sur le document ci contre 1) Spectre de raies d émission C 2) Spectre

Plus en détail

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa.

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa. Chapitre 10 : La lumière des étoiles (Physique UNIVERS) Objectifs : Connaître la définition de l année de lumière et son intérêt ; Expliquer l expression «Voir loin c est voir dans le passé» ; Savoir qu

Plus en détail

Comment l'invisible devient Visible???

Comment l'invisible devient Visible??? Comment l'invisible devient Visible??? LA LUMIERE aussi nécessaire que l'eau pour la vie sur terre elle est tout autour de nous et vient des étoiles et du soleil a la vitesse de 300 km/s et nous trouvons

Plus en détail

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 12 : Lumière d étoile p1/6 CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse

Plus en détail

IMAGERIE MÉDICALE. I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien.

IMAGERIE MÉDICALE. I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien. IMAGERIE MÉDICALE I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien. I Quelques techniques d imagerie médicale. Activité documentaire : Citer

Plus en détail

Jean Roche CCSTI Drôme

Jean Roche CCSTI Drôme La couleur des étoiles Jean Roche CCSTI Drôme La couleur des étoiles Jean Jean Roche - CCSTI Drôme de la Drôme Les corps incandescents émettent un spectre continu Jean Roche CCSTI Drôme La

Plus en détail

CH2 CH 3 CH 3 CH 2 CH 3 CH CH 2. 1S DM Nom Prénom : Je connais mon cours : (Cou) 7 J applique mon cours : (App) 6 A P P L.

CH2 CH 3 CH 3 CH 2 CH 3 CH CH 2. 1S DM Nom Prénom : Je connais mon cours : (Cou) 7 J applique mon cours : (App) 6 A P P L. 1S DM Nom Prénom : Note : /20 Je connais mon cours : (ou) 7 J applique mon cours : (pp) 6 Je raisonne : (Rai) 4 Je communique (om) 0 O U R P P L R I S Exercice 1 : 1) Qu'est ce que la règle de l'octet?

Plus en détail

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière.

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière. La lumière I- Les sources de lumière La lumière est émise par des sources de lumière. Certaines sources produisent leur propre lumière, ce sont les sources primaires de lumière. Il existe deux types de

Plus en détail

Les objets astronomiques et leur observation radio

Les objets astronomiques et leur observation radio Les objets astronomiques et leur observation radio Corps noir Rappel: les mécanismes d émission radio Émission thermique -> électrons chauds Émission synchrotron -> électrons relativistes et champ magnétique

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée 2 novembre 2012 Sources de lumière colorée Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 4 3 Lumière et ondes électromagnétiques 5 4 Couleur des corps

Plus en détail

Rayonnements et recherche spatiale

Rayonnements et recherche spatiale Rayonnements et recherche spatiale Niveau : 2 nde, 1 L/ES, 1 STL, T STL, 1 STI2D, T STI2D, 1 S, T S. Compétences mises en œuvre : S approprier : Extraire l information utile. Analyser : Organiser et exploiter

Plus en détail

L'astronomie de l'invisible...

L'astronomie de l'invisible... L'astronomie de l'invisible... Cité Scolaire du Maréchal Lannes Place Brossolette 32 700 LECTOURE S. DELBES 1. Comment émettre de la lumière? 1.a. Emission lumineuse d'origine thermique Température > -273

Plus en détail

Le cours de physique chimie...

Le cours de physique chimie... LYCEE ALEXANDRE DUMAS Année 2014 /2015 Le cours de physique chimie... - TAHAR Zoubir - 1 Sciences physiques Observer : Ondes et matière CHAPITRE 1 : Ondes et particules, supports d information CHAPITRE

Plus en détail

ROCHES ET GEOCHIME. I : L univers. 1- Le problème de distance. Des unités appropriées à des distances impressionnantes :

ROCHES ET GEOCHIME. I : L univers. 1- Le problème de distance. Des unités appropriées à des distances impressionnantes : ROCHES ET GEOCHIME I : L univers 1- Le problème de distance Des unités appropriées à des distances impressionnantes : Unité astronomique : 1 u.a = distance Terre-Soleil = 150.10^6 Km Année lumière : 1

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE. A. l Univers. 1. Unités spécifiques de longueurs

SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE. A. l Univers. 1. Unités spécifiques de longueurs SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE A. l Univers 1. Unités spécifiques de longueurs - Unité astronomique : 150 millions de km (distance moyenne Terre/Soleil) - Année

Plus en détail

1S 4. Les lampes au quotidien. Notions et contenus. Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc.

1S 4. Les lampes au quotidien. Notions et contenus. Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc. FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien. Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

I. Spectroscopie UV-visible

I. Spectroscopie UV-visible CHAPITRE N 8 PARTIE A SPECTRE UV-VISIBLE ET SPECTRE INFRAROUGE TS I. Spectroscopie UV-visible 1. Introduction à la spectroscopie La spectroscopie est une technique d analyse de la matière basée sur l étude

Plus en détail

Seconde Le Soleil, une étoile

Seconde Le Soleil, une étoile Fiche à destination des enseignants Type d'activité Résolution de problème Objectifs Seconde Le Soleil, une étoile A partir du spectre de la lumière solaire et des documents mis à disposition : identifier

Plus en détail

La lumière en astronomie

La lumière en astronomie La lumière en astronomie SAPP - Séance de juin 2005 Stéphane THIERS I - C'est quoi? Des ondes? Des particules? Ça dépend! À l'échelle microscopique : Comportement comme celui d'une particule : on peut

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 6 Restituer ses connaissances (3) Réaliser (6) Analyser (6) Nouveaux objectifs

Devoir de Sciences Physiques n 6 Restituer ses connaissances (3) Réaliser (6) Analyser (6) Nouveaux objectifs NOM / Prénom :.. 30/01/2014 Devoir de Sciences Physiques n 6 Restituer ses connaissances (3) Réaliser (6) Analyser (6) Nouveaux objectifs 11 12 13 14 15 16 12 13 16 17 13 14 16 Bilan Durée : 50 mn Com

Plus en détail

3 partie : l activité solaire

3 partie : l activité solaire 3 partie : l activité solaire Premier septembre entre 11 heures 18 et 11 heures 23 17 heures plus tard Dans la nuit du 2 au 3 septembre 1 septembre 1859 une des plus violentes éruptions solaires Les

Plus en détail

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température Sources de lumière colorée Accompagnement 1 ère S Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence Tout corps chaud émet des rayonnements. Au début, ces derniers appartiennent

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN Correction du devoir de Physique-Chimie Terminale S I. Cinétique de réactions avec le diode I 2. 2 points. Partie A : Cinétique d une réaction du diode I 2 avec une espèce chimique inorganique.. Suivi

Plus en détail

Interaction lumière-matière (le terme «interaction» indique une rencontre donnant lieu à un échange d énergie)

Interaction lumière-matière (le terme «interaction» indique une rencontre donnant lieu à un échange d énergie) Interaction lumière-matière (le terme «interaction» indique une rencontre donnant lieu à un échange d énergie) A- Sources de lumière Présenter différentes sources de lumières, mettre en œuvre dans la mesure

Plus en détail

Les signaux lumineux

Les signaux lumineux Les signaux lumineux I) Les sources lumineuses : a) Définition : Une source lumineuse est un corps qui émet de la lumière. Exemples : Une étoile ( le soleil par exemple ), une lampe,. b) Sources lumineuses

Plus en détail

la lumière pour observer et communiquer!

la lumière pour observer et communiquer! Chapitre 3 la lumière pour observer et communiquer! 1. Qu'est-ce qui envoie de la lumière? Pour obtenir de la lumière il faut une SOURCE PRIMAIRE de lumière ( quelque chose qui PRODUIT la lumière ) Mais

Plus en détail

Le soleil. Olivier LAURENT

Le soleil. Olivier LAURENT Le soleil Olivier LAURENT Propriétés Rayon : 696 342 km (= 109 fois le rayon de la Terre = 1,8 fois la distance Terre - Lune) Masse : 1,988.10 30 kg (= 330 000 fois la masse de la Terre) Densité moyenne

Plus en détail

U2 - Etude de l étoile GLIESE

U2 - Etude de l étoile GLIESE U2 - Etude de l étoile GLIESE PARTIE 1 : COMPOSITION DE LA CHROMOSPHERE DE L ETOILE GLIESE Les zouzous ont profité de leur voyage sur Terre pour faire une analyse spectrale de leur étoile à l aide d un

Plus en détail

SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY. Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre

SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY. Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre Le Soleil notre étoile Photo prise par Jean Guimond le 8 août 2015 À elle seule, la masse du Soleil

Plus en détail

LUMIERE et SPECTRES DES ETOILES

LUMIERE et SPECTRES DES ETOILES LUMIERE et SPECTRES DES ETOILES I /Le spectre électromagnétique : La lumière détectable par l œil humain ( la lumière visible) ne représente qu une tout petite partie de la vaste étendue des rayonnements

Plus en détail

Le milieu interstellaire

Le milieu interstellaire James Lequeux Avec le concours d'edith Falgarone et Charles Ryter Le milieu interstellaire S AVOIRS ACTUEL S EDP Sciences/CNRS ÉDITIONS Table des matières Avant-propos xiii 1 Notre Galaxie, hôte du milieu

Plus en détail

Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH. Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES

Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH. Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH Classes : EME SC-MATH-TEC année : 00/0 Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES I) Spectre de l atome d hydrogène ) Expérience Gaz

Plus en détail

Spectroscopie du Soleil

Spectroscopie du Soleil Spectroscopie du Soleil Niveau - Seconde Objectif Déterminer les longueurs d onde de certaines raies d absorption dans une partie du spectre du Soleil. Identifier les entités chimiques présentes dans la

Plus en détail

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température?

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température? Chapitre II : Sources de lumières colorées Et la lumière fut! Outre le Soleil qui éclaire notre planète, il existe une grande diversité de sources lumineuses, des ampoules classiques aux DEL en passant

Plus en détail

Les objets étranges de l Univers

Les objets étranges de l Univers Quelques ordres de grandeur Les objets étranges de l Univers Par David Trudelle B. Sc. Le rayon de la Terre: 6300 km La masse du Soleil: 1,99 x 10 30 kg ou 1 990 000 000 000 000 000 000 000 000 000 kg

Plus en détail

COURS D ASTRONOMIE POUR CRPE TROISIÈME PARTIE. Les phases de la Lune

COURS D ASTRONOMIE POUR CRPE TROISIÈME PARTIE. Les phases de la Lune COURS D ASTRONOMIE POUR CRPE TROISIÈME PARTIE (Site de Bonneville) Les phases de la Lune La Lune reçoit la lumière du Soleil. Une moitié de sa surface est éclairée, l autre est dans l ombre. La partie

Plus en détail

Aucune information nous parvient du fonctionnement interne des étoiles a part celle provenant de l heliosismologie et des neutrinos

Aucune information nous parvient du fonctionnement interne des étoiles a part celle provenant de l heliosismologie et des neutrinos Les étoiles L immense majorité de l information qui nous vient de l univers est sous forme électromagnétique. Les étoiles, de ce point de vue sont les briques essentielles de l observation cosmique. Les

Plus en détail

LUMIERE ET SPECTROGRAPHIE

LUMIERE ET SPECTROGRAPHIE LUMIERE ET SPECTROGRAPHIE Le soleil et plus généralement tous les corps lumineux ou non de l'univers, émettent de façon continue ou accidentelle la totalité des rayonnements électromagnétiques depuis les

Plus en détail

1- Ondes et particules

1- Ondes et particules 1- Ondes et particules Le premier thème du programme de Tle S, le thème «Observer», s intéresse à la problématique des ondes et de l interaction entre les ondes et la matière. Ce thème se situe dans le

Plus en détail

Figure 1. Claude Monet : Régates à Sainte-Adresse. Les nuages blancs ne cachent pas tout le ciel bleu (bien qu on soit en Normandie!).

Figure 1. Claude Monet : Régates à Sainte-Adresse. Les nuages blancs ne cachent pas tout le ciel bleu (bien qu on soit en Normandie!). 1 Pourquoi le ciel est-il bleu quand il fait beau? Le ciel est éclairé par le soleil. Les molécules d azote et d oxygène renvoient dans toutes les directions une partie de la lumière du soleil. On dit

Plus en détail

LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE

LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE Lumière onde 1 I LA LUMIERE : UNE ONDE? 1) Diffraction de la lumière : Lorsqu'une ouverture ou un obstacle de petite taille (fente, trou circulaire, fil fin etc ) est

Plus en détail

ANTARES et KM3NeT Des télescopes au fond de la mer pour étudier l'univers

ANTARES et KM3NeT Des télescopes au fond de la mer pour étudier l'univers ANTARES et KM3NeT Des télescopes au fond de la mer pour étudier l'univers Heide Costantini Centre de Physique des Particules de Marseille 25 Fevrier 2016 Astronomie traditionnelle Les rayons cosmiques

Plus en détail

2 nd 9. Interrogation écrite n 2. Durée : 1h. I. La machine à remonter le temps. (7 points). Cours. (5 points).

2 nd 9. Interrogation écrite n 2. Durée : 1h. I. La machine à remonter le temps. (7 points). Cours. (5 points). 2 nd 9. Interrogation écrite n 2. Durée : 1h. I. La machine à remonter le temps. (7 points). Le document suivant est extrait du livre d Hubert Reeves «Patience dans l azur», le Seuil (1996) «Nous savons

Plus en détail

A. Schéma A B. Schéma B C. Schéma C D. Schéma D 3- Tracer l image de AB

A. Schéma A B. Schéma B C. Schéma C D. Schéma D 3- Tracer l image de AB Partie : Vision et image - Un œil peut être modélisé par : A. Une lentille convergente, un diaphragme et un écran B. Une lentille divergente, un diaphragme et un écran C. Une source lumineuse, une lentille

Plus en détail

Rayonnements dans l univers. 4 a. La vapeur d eau absorbe surtout les infrarouges. b. Le dioxygène et l ozone absorbent surtout les ultraviolets.

Rayonnements dans l univers. 4 a. La vapeur d eau absorbe surtout les infrarouges. b. Le dioxygène et l ozone absorbent surtout les ultraviolets. Ondes et particules Chapitre 1 Activités 1 Ces rayonnements dans l Univers (p. 20-21) 1 Exemple de carte mentale : UV par l ozone IR par la vapeur d eau absorption diffusion atmosphère rayonnements électromagnétiques

Plus en détail

CHAP I : L'électromagnétisme (partie II)

CHAP I : L'électromagnétisme (partie II) 1 CHAP I : L'électromagnétisme (partie II) I- LA FORCE ÉLECTROMAGNÉTIQUE 2 1) Notion de mathématique: le produit vectoriel 2 II- ACTION D UN CHAMP MAGNÉTIQUE SUR UNE PARTICULE CHARGÉE 2 1) Expérience 1

Plus en détail

La formation de l Univers PowerPoint 10.2b

La formation de l Univers PowerPoint 10.2b La formation de l Univers PowerPoint 10.2b Les corps célestes s éloignent de la Terre En 1929, Edwin Hubble a déterminé que des galaxies s éloignaient de la Terre. 1 Comment sait-on que les galaxies se

Plus en détail

Une lumière monochromatique est constituée d une seule couleur. La lumière blanche est dite polychromatique.

Une lumière monochromatique est constituée d une seule couleur. La lumière blanche est dite polychromatique. ① OBJECTIF Connaître le spectre de la lumière solaire et le spectre électromagnétique. 1- Décomposition du rayonnement visible solaire On obtient une plage multicolore s étalant du rouge au violet en passant

Plus en détail

Nature de la lumie re

Nature de la lumie re Sciences Physiques Unité : Optique Chapitre: Chapitre 3 Lumière et Matière Fiche de Cours S. Zayyani Nature de la lumie re On vient de voir, dans le chapitre précédent, qu une couleur peut être spectrale.

Plus en détail

CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE

CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE «La lumière donne la couleur et l éclat à toutes les productions de la nature et de l art ; elle multiplie l Univers en le peignant dans les yeux de tout ce qui respire.»

Plus en détail

CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points)

CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points) LYCEE DE CEBBALA SIDI BOUZID Bac Blanc 2014 Classe : 4 ème Math Matière : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 H Coefficient : 4 Prof : Barhoumi Ezzedine CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points) Toutes les expériences

Plus en détail

CQFR physique 3 : Les couleurs

CQFR physique 3 : Les couleurs CQFR physique 3 : Les couleurs 1) La est une polychromatique, c est à dire une constituée de la superposition d une infinité de rayons lumineux colorés appelés radiations monochromatiques. 2) Une radiation

Plus en détail

L'un des objectifs de nombreux astrophysiciens est la mise en évidence des trous noirs. En effet, ces derniers sont invisibles, car ils retiennent la

L'un des objectifs de nombreux astrophysiciens est la mise en évidence des trous noirs. En effet, ces derniers sont invisibles, car ils retiennent la Un trou noir est une région de l'espace dotée d'un champ gravitationnel si fort qu'aucun corps ni aucun rayonnement ne peut s'en échapper.cette région à une limite sphérique appelée horizon, ou surface

Plus en détail

Modes de production de la lumière

Modes de production de la lumière D OÙ VIENT LA LUMIÈRE? La lumière est présente partout où on se tourne. Mais elle provient uniquement des sources lumineuses. Ces sources de lumière ont plusieurs propriétés. Les sources productrices de

Plus en détail

Séquence n 9 Validité et limites des tests et des mesures effectuées en chimie

Séquence n 9 Validité et limites des tests et des mesures effectuées en chimie Séquence n 9 Validité et limites des tests et des mesures effectuées en chimie 1. Instruments d analyse et de mesure Différents instruments de mesure sont utilisés au laboratoire pour les analyses : La

Plus en détail

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE TaleS / P15 İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE 1/ LA DUALİTÉ ONDE-PARTİCULE : Activité 15.1 a Dualité onde-particule de la lumière : Les phénomènes de diffraction et d interférences s expliquent par

Plus en détail

L Univers dans ma poche. L univers nébulaire. Grażyna Stasińska. N o 1. Observatoire de Paris ES 001

L Univers dans ma poche. L univers nébulaire. Grażyna Stasińska. N o 1. Observatoire de Paris ES 001 L Univers dans ma poche L univers nébulaire N o 1 ES 001 Grażyna Stasińska Observatoire de Paris La nébuleuse d Orion. C est la nébuleuse la plus brillante dans le ciel, elle peut être distinguée à l œil

Plus en détail

TP4: La lumière... onde ou particules?

TP4: La lumière... onde ou particules? TP4: La lumière... onde ou particules? 1. Les sources de lumière: Les lampes à incandescence sont constituées par un filament métallique porté à haute température par le passage d un courant électrique.

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV ACTIVITÉS 1 LE SPECTRE ÉLECTROMAGNÉTIQUE 2 ASPECT ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE 3 ASPECT CORPUSCULAIRE DE LA LUMIÈRE 1 Activité 1 OBJECTIF

Plus en détail

L observation du ciel dans différentes longueurs d onde

L observation du ciel dans différentes longueurs d onde L observation du ciel dans différentes longueurs d onde Le spectre électromagnétique Visible En IR En X L astronomie γ Rayonnement qui transporte le plus d énergie < 1 Å Observé depuis l espace Sources

Plus en détail

Chapitre 1 : Ondes et particules

Chapitre 1 : Ondes et particules I- Les rayonnements dans l'univers 1) Quelques rappels : Chapitre 1 : Ondes et particules a) Rappeler les longueurs d ondes limites du spectre visible de la lumière : donner les couleurs correspondantes.

Plus en détail

Chambre à brouillard

Chambre à brouillard Chambre à brouillard ULB Ecole polytechnique de Bruxelles Département Métrologie nucléaire Lisart Théo, Dajeka Sofija, Leponce Quentin, Oubraham Laura, Sabot Frédéric, Schiffmann Simon, Verstraeten Maxime,

Plus en détail

L observation solaire au PST

L observation solaire au PST Plan de l exposé -Historique -Notre étoile, le Soleil - Les filtres Coronado -Le Personal Solar Telescope -Observation solaire Halpha -Photographie solaire Halpha Historique Historique -1223 Première référence

Plus en détail

U3 : Réfraction et observations astronomiques

U3 : Réfraction et observations astronomiques U3 : Réfraction et observations astronomiques UNIVERS Exercice 1 : 1. B et C 2. B 3. A et C 4. A 5. C Exercice 2 : 1. B 2. A Exercice 3 : 1. B et C Exercice 4 : Corrigé Correction des exercices pages 47

Plus en détail

ACTIVITES / TRAVAUX PRATIQUES / DEMARCHES D'INVESTIGATION / DOCUMENTS / AUTRES RESSOURCES ATTENDUES

ACTIVITES / TRAVAUX PRATIQUES / DEMARCHES D'INVESTIGATION / DOCUMENTS / AUTRES RESSOURCES ATTENDUES Melle Cousin - Lycée Ste Marie (59). Physique-Chimie - Version aménagée du programme de Seconde: ma progression en 2015-2016 établie le 01/9/2015 - Page 1/10 0 Les chiffres significatifs 1 Description

Plus en détail

Lorsque les ondes électromagnétiques rencontrent la matière

Lorsque les ondes électromagnétiques rencontrent la matière Chapitre 4 Lorsque les ondes électromagnétiques rencontrent la matière Suivre le diaporama passé en cours ou en TD I Les ondes électromagnétiques 1) Définition Rappeler la définition d une onde progressive.

Plus en détail

Voyage au Centre de la Galaxie

Voyage au Centre de la Galaxie Voyage au Centre de la Galaxie La Direction de la Communication du Commissariat à l'energie Atomique (CEA) a réalisé une exposition itinérante à partir de l exposition présentée au Palais de la Découverte

Plus en détail

Pourquoi de la physique??? Étude de la physique. Espace, matière, énergie. Domaine de la physique. Spécifier les domaines d étude de la physique;

Pourquoi de la physique??? Étude de la physique. Espace, matière, énergie. Domaine de la physique. Spécifier les domaines d étude de la physique; Introduction Objectifs d apprentissage Spécifier les domaines d étude de la physique; Préciser les différentes formes d énergie; Radiation ionisante Introduire la notion d interaction matière-énergie.

Plus en détail

A/ Un peu de cours. Nom, Prénom, Classe : Terminale S : Interrogation n 4 (1/2h)

A/ Un peu de cours. Nom, Prénom, Classe : Terminale S : Interrogation n 4 (1/2h) Nom, Prénom, Classe : Terminale S : Interrogation n 4 (1/2h) A/ Un peu de cours Q1. Spectroscopie UV-visible (doc 1.) A quelles conditions peut-on étudier une molécule par spectroscopie UV-Visible?........

Plus en détail

LA SPECTROGRAPHIE OU POURQUOI IL EST SI IMPORTANT D ÉTUDIER LE SPECTRE DES ÉTOILES

LA SPECTROGRAPHIE OU POURQUOI IL EST SI IMPORTANT D ÉTUDIER LE SPECTRE DES ÉTOILES LA SPECTROGRAPHIE OU POURQUOI IL EST SI IMPORTANT D ÉTUDIER LE SPECTRE DES ÉTOILES Par Jean-Pierre MARTIN jpm.astro astro@wanadoo.fr ASSOCIATION D ASTRONOMIE VÉGA PLAISIR 78370 Les animations ne sont visibles

Plus en détail