INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession"

Transcription

1 1 INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015 Spécificités en soins palliatifs par profession OBJECTIFS : Appréhender la spécificité en fonction de l exercice professionnel et le lieu (en Institution, en EMSP, à domicile, en USP et/ou en LISP) Identifier les compétences, les particularités, le positionnement, Identifier les difficultés rencontrées, les vécus METHODOLOGIE : 1. Réflexion par groupe selon les lieux d exercice sous forme d interview/reportage (3 groupes : 1 groupe Libéral + EMSP(8), 1 groupe Institution + cadre (8) et 1 groupe USP+ LISP (8) pendant 1 heure 2. Mise en commun pdt 30 mn Qu est-ce qu il faut retenir de chaque spécificité professionnelle? Qu est-ce que vous voulez mettre en avant? 3. Compte-rendu des rapporteurs pdt 15 mn (5 mn/groupe) CONSIGNES : Elaborer la spécificité de chaque profession à partir de l approche palliative dans ses 5 dimensions (corps, personne, entourage, équipe, société) Sous forme de reportage : un interviewer un interviewé Les soins palliatifs reposent sur un principe «concept Palliatif», c est-à-dire : - respect de la personne, considérée dans sa globalité, atteinte de maladie grave évolutive et terminale, - assurer dans la continuité une qualité de vie optimale, - soulager les douleurs et autres symptômes, - accompagnement psychologique, familial, social, spirituel et existentiel du patient et de ses proches en PLURIDISCIPLINARITE Et en pratique, - Répondre aux besoins spécifiques - Prioriser le langage et la communication dans l évaluation des besoins de la personne ; douleurs, souffrances ses demandes ses projets - Favoriser le confort physique et psychique Evaluation permanente des symptômes et inconfort Ecoute et prise de décisions A/ les compétences personnelles Etre Infirmière en soins palliatifs 1) Qualités attendues : choix professionnel, volontariat et motivations Intérêt pour l approche globale Accepter que l on ne puisse plus guérir

2 2 Expériences professionnelles de situations complexes Sens de l observation, réflexivité, créativité 2) Générales : Donner et recevoir Savoir écouter et entendre même les silences Volonté de s impliquer Travail en équipe-respecter la parole de l autre Faire preuve de sincérité, d authenticité Ne pas être dans le jugement Respecter les personnes, leurs idées, leurs choix, leur rythme, «être ouvert» Rester en bonne santé Stabilité émotionnelle Se régénérer Faire son deuil B/Les compétences «techniques» Adhésion du patient à son projet de soins dans le but de soulager, apaiser, sécuriser, maintenir Les connaissances : - évaluation de la douleur et des inconforts, appréciation des composantes et des répercussions - Surveillance des thérapeutiques, prévention et dépistage des effets indésirables et de l efficacité des traitements - Les moyens non médicamenteux - Formation Mise en œuvre des pratiques : - Soins continus et adaptés - Soins spécifiques selon l aggravation physique, psychologique Utilisation des PAP (détermine le traitement de fond) Co-analgésie locale, thermique, toucher massage, position, relaxation, soutien psychologique SAS (si avant soin)/douleurs induites Symptôme intense : sédation vigile transitoire Accompagnement de l entourage C/Les compétences relationnelles - relation de confiance : bienveillance, disponibilité, empathie, écoute des sentiments et des émotions - accompagnement des personnes dans leurs besoins, leurs attentes, dans leur parcours d annonce - pour le patient confronté à ses souffrances, ses pertes successives, sa fin de vie, respect de l intimité, de la dignité, respect des rites. - pour l entourage confronté à ses difficultés, ses questionnements dépister les décalages préparer le travail de deuil soutien des derniers instants

3 3 accompagner pour les formalités, mise à disposition de l équipe. D/ Travail en équipe - l IDE s inscrit dans un travail de binôme (double regard, évaluation et prise en charge optimale à 2 et vivre les situations à 2) et dans une équipe pluridisciplinaire - partage d infos, et des compétences - collaboration et relais - engagement de soi et remise en question personnelle 1) les particularités En USP : entretien d accueil en binôme (médecin- IDE) dans le but de cerner l approche globale ainsi que génosociogramme, personne de confiance, Directives anticipées Présentation du service, de son fonctionnement, des intervenants. En LISP lits dédiés à la prise en charge palliative positionnement : - passage du curatif au palliatif - passage des différents stades du palliatif prise en charge spécifique En EMSP : rôle de consultant, de conseil, de soutien Aide les équipes à évaluer leurs difficultés, à comprendre les situations complexes Diffusion des Approches et des Méthodes de soins palliatifs Relais en termes de soutien de l équipe, de la personne malade, de l entourage Formations A domicile : libéraux, HAD, Réseaux Logistique selon les lieux de vie, dispositifs médicaux Organisation : concilier les soins et la relation d aide en même temps. Concilier le rythme du patient et les contraintes Assurer la coordination et communication avec les autres professionnels et les institutions Interface avec l entourage et communication avec les autres professionnels, médecins, kinés 2) les difficultés sur les pratiques : organisation du travail en fonction des lieux d exercice, différences de pratiques, diversité des moyens, questionnement éthique sur le plan personnel : mise en difficulté/certains soins, certaines situations, certaines familles, décès - confrontation aux limites, la culpabilité, la question du sens, épuisement

4 4 - situation de stress : fardeau émotionnel - isolement Sur le plan de l équipe - défaut de communication - manque de consensus - divergences, décalages - situations de crises E/Des solutions : Plus la situation est complexe, plus le travail en équipe est indispensable. 1) réflexion autour de la démarche de soins. Compréhension des problématiques - concertations et échanges : transmissions - implication dans la résolution de problèmes - accepter les questions sans réponses - cohésion d équipe 2) Réunion d équipe pluridisciplinaire : valorisation et responsabilisation de chacun - temps de parole - soutien «esprit de groupe» convivialité - formation continue - recherche Etre Cadre en soins palliatifs Le cadre de santé se trouve à l'interface des différentes instances administratives, médicales et soignantes de son établissement et de son service Dans sa définition de poste, le cadre a en général une mission de management des équipes de soin, d animation, de gestion, de formation, il est garant de la qualité des soins. Le cadre et le management d'équipe Faire confiance et mettre en confiance Sécuriser Donner de l autonomie Organiser Suivre et superviser Motiver Accompagner les projets Permettre la prise de parole Communiquer Être attentif aux signes de dysfonctionnement, aux signes d épuisement Les décès sont des deuils répétés Les équipes sont plus à risque d épuisement professionnel Attention particulière à porter dans les situations difficiles Prévenir l épuisement professionnel Etre attentif aux signes d épuisement

5 5 Montrer disponibilité et écoute Faciliter la formation Le projet de service: impliquer l équipe Faciliter les aménagements de planning Accompagner les départs et reconversions Utiliser les évaluations pour aborder les problèmes et fixer les objectifs avec les agents concernés Accompagner le changement Le cadre garant de la qualité des soins Collaborer avec les membres de l équipe pluridisciplinaire Assurer une cohésion d équipe sur les projets de soins Evaluer la charge du travail au quotidien Communiquer avec les familles

SOINS PALLIATIFS. I f s i c h u 0 9 / 1 2 /

SOINS PALLIATIFS. I f s i c h u 0 9 / 1 2 / SOINS PALLIATIFS Expériences de soignants en usp I f s i c h u 0 9 / 1 2 / 2 0 1 4 L Unité de Soins Palliatifs : un mouroir? DEFINITION DES SOINS PALLIATIFS SOINS ACTIFS Délivrés dans une approche globale

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 6 jours

FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 6 jours PROGRAMME DE DPC 2017 FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 6 jours Une recherche de qualité jusqu'à la fin de la vie. Organisme de DPC enregistré et évalué favorablement habilité à dispenser des programmes

Plus en détail

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD 17 mars 2015 EMSP CHU Reims Dr Alexia Copigny Afonso LE PATIENT Quel est son statut?

Plus en détail

La fin de vie. d une personne atteinte de maladie d Alzheimer ou apparentée

La fin de vie. d une personne atteinte de maladie d Alzheimer ou apparentée d une personne atteinte de maladie d Alzheimer ou apparentée 1 s inscrit dans la continuité de la démarche de soins auprès de la personne Elle peut être longue Elle n est pas synonyme de stade terminal

Plus en détail

Soins Oncologiques de Support

Soins Oncologiques de Support Soins Oncologiques de Support DEFINITIONS et CONCEPTS PROPOSITIONS D ORGANISATION Novembre 2005 CA GRASSPHO NOV 05 1 DEFINITIONS CA GRASSPHO NOV 05 2 SOINS CURATIFS «Les soins curatifs cherchent à guérir

Plus en détail

LA FORMATION A JALMALV

LA FORMATION A JALMALV Textes produits par les commissions nationales de la fédération JALMALV Texte élaboré par la commission Formation en concertation avec la commission Bénévolat Validé par le CA de mars 1999, septembre 2000,

Plus en détail

Les LISP en pédiatrie

Les LISP en pédiatrie Les LISP en pédiatrie Regards et Réflexions du point de vue des ERRSPP F Jounis-Jahan ERRSPP Pays de Loire 1 Organisation palliative en pédiatrie Création de 22 équipes ressources régionales de soins palliatifs

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015

LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015 LES SOINS PALLIATIFS Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015 Un peu d histoire En Occident, l accompagnement du mourant est longtemps resté une pratique familiale et/ou une pratique religieuse. Quant à

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX

LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX Journée des 3C - 16 juin 2015 Dr F.Gauquelin; C.Roy Soins Palliatifs : quelles représentations? 3 expressions 3 notions Monsieur X

Plus en détail

DE TOUT A RIEN, DES «VRAIS LISP» AUX «FAUX LISP» QUELLES MISSIONS POUR LES REFERENTS?

DE TOUT A RIEN, DES «VRAIS LISP» AUX «FAUX LISP» QUELLES MISSIONS POUR LES REFERENTS? DE TOUT A RIEN, DES «VRAIS LISP» AUX «FAUX LISP» QUELLES MISSIONS POUR LES REFERENTS? PRESENTATEURS : Dr A.PAROT-MONPETIT Mme K.LE GALLOU HOPITAL PRIVE OCEANE, VANNES 1 Circulaire n DHOS/02/2008/99 du

Plus en détail

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault LA FIN DE VIE Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault Mardi 02 février 2016 1 La Législation La demande sociétale actuelle des Français est de voir

Plus en détail

Les Soins Palliatifs Et la personne âgée. Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier

Les Soins Palliatifs Et la personne âgée. Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier Les Soins Palliatifs Et la personne âgée Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier Introduction: -Pour la personne malade âgée en fin de vie, la mort reste une épreuve de séparation difficile -Si la mort

Plus en détail

Droits des malades et des personnes en fin de vie

Droits des malades et des personnes en fin de vie 1 = 7 lettres pour «usqu à la mort accompagner la vie» ccompagner mais aussi agir dans la société n bénévolat b légitiml gitimé par la loi Kouchner de juin 1999 n bénévolat b de soutien des personnes malades

Plus en détail

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Cadre Réglementaire Circulaire n 2008-99 du 25 mars 2008 relative à l organisation des soins palliatifs Annexe III - Référentiel

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1)

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1) 1. DEFINITION DE LA FONCTION Au service du Projet de Vie Institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel, droit

Plus en détail

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Soins palliatifs Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Plan Définitions Loi leonetti Structures en soins palliatifs Réseau Arc en Ciel Introduction Le terme «palliatif» recouvre

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE. Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005

SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE. Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005 SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005 DEMARCHE PALLIATIVE DEMARCHE PALLIATIVE DEFINITION «Asseoir et développer les Soins Palliatifs

Plus en détail

Transmission et circulation de l information en situation palliative

Transmission et circulation de l information en situation palliative Transmission et circulation de l information en situation palliative Chantal Bauchetet-Delan Géraldine Thevenet 3eme congrès de soins palliatifs en hématologie et oncologie GRASPHO Cadre législatif 1)

Plus en détail

La vieillesse est une période inévitable et naturelle de la vie humaine durant laquelle chaque personne doit pouvoir poursuivre son épanouissement.

La vieillesse est une période inévitable et naturelle de la vie humaine durant laquelle chaque personne doit pouvoir poursuivre son épanouissement. Rue des Planchettes 35 2900 Porrentruy Suisse www.foyerlesplanchettes.ch La vieillesse est une période inévitable et naturelle de la vie humaine durant laquelle chaque personne doit pouvoir poursuivre

Plus en détail

urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins

urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins Analyse de 14 entretiens semi-dirigés avec des médecins généralistes, urgentistes et de soins palliatifs 1 RECOURS AUX URGENCES EN SITUATION

Plus en détail

Soins palliatifs Définitions et concepts

Soins palliatifs Définitions et concepts LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A1 Soins palliatifs Définitions et concepts 1 Soins curatifs destinés à

Plus en détail

Formations Professionnelles

Formations Professionnelles 2016 Formations Professionnelles 40 rue du Rempart Saint-Étienne BP 40401 31004 TOULOUSE CEDEX 6 Tél : 05 61 12 43 43 E-mail : asp.toulouse@free.fr Association Loi 1901 à but non lucratif N SIRET 345 382

Plus en détail

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins palliatifs Évaluation des pratiques professionnelles Définition de l EPP Analyse de la pratique professionnelle destinée à identifier des écarts

Plus en détail

La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009.

La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009. La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009.) Martine HERRSCHER EMSPCA Octobre 2011 Définition : La sédation pour

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE Cours IFSI 3 ème année Module Soins Palliatifs, Accompagnement et Fin de Vie UMASP. Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Les soins palliatifs C est quoi??? Éléments de définition

Plus en détail

Réseau ICARE46 : 439 rue Saint-Géry CAHORS - Tél. : Mail : - Site :

Réseau ICARE46 : 439 rue Saint-Géry CAHORS - Tél. : Mail : - Site : ASP LOT : Espace Clément Marot, bureau n 18 Place Bessières 46000 CAHORS / Fax : 05 65 22 21 70 - Mail : asplot@wanadoo.fr - site : www.asp46.fr Association Loi 1901 - N Préfecture W461000526 N SIRET :

Plus en détail

Les soins palliatifs à domicile en Belgique

Les soins palliatifs à domicile en Belgique Les soins palliatifs à domicile en Belgique Nathalie Legaye, coordinatrice Plate-forme des Soins Palliatifs en Province de Liège Vendredi 20 novembre FIAP Jean Monnet - Paris www.soinspalliatifs.be Plan

Plus en détail

Points essentiels du DPC Sédation en soins Palliatifs

Points essentiels du DPC Sédation en soins Palliatifs Programme de DPC Sédation Introduction Dans le cadre du plan national 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie, l axe II, concernant le renforcement de l enseignement

Plus en détail

Personnes âgées en fin de vie : place des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs

Personnes âgées en fin de vie : place des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs Personnes âgées en fin de vie : place des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs Dr Antoine Lemaire Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales Chef de Service Equipe Mobile de Soins de Support et Palliatifs

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le Réseau Dousopal 44 Bd Stanislas Girardin 76140 Le Petit Quevilly Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL d une part, ET L Etablissement

Plus en détail

9 È M E J O U R N É E P A L I P E D 1 3 M A R S

9 È M E J O U R N É E P A L I P E D 1 3 M A R S 9 È M E J O U R N É E P A L I P E D 1 3 M A R S 2 0 1 4 LE GROUPE DE SOIGNANTS Multidisciplinaire : Infirmière, infirmières puéricultrices, auxiliaire de puériculture, éducatrice de jeunes enfants, psychologue,

Plus en détail

Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations?

Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations? Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations? Clémence Bouffay, IDE coordination et Matthias Schell médecin coordinateur ESPPéRA, Lyon Équipe de soins de support, soins palliatifs pédiatriques,

Plus en détail

EHPAD/HAD : un «travailler» ensemble à construire J.GARINEAU/I.ROBERTOU

EHPAD/HAD : un «travailler» ensemble à construire J.GARINEAU/I.ROBERTOU EHPAD/HAD : un «travailler» ensemble à construire 1 J.GARINEAU/I.ROBERTOU UNE ENVIE De partager autour d une expérience, qui nous paraît le plus souvent : répondre aux besoins des personnes en soins répondre

Plus en détail

Quel Accompagnement dans l Indre?

Quel Accompagnement dans l Indre? Quel Accompagnement dans l Indre? Définition des Soins Palliatifs Selon la Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) Les Soins Palliatifs sont des soins actifs dans une approche

Plus en détail

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS Vous avez dit Soins Palliatifs Définitions Thérèse VANIER en 1976 «C est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DES FAMILLES: PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE A DOMICILE

LA SOUFFRANCE DES FAMILLES: PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE A DOMICILE Le 12 février 2015 LA SOUFFRANCE DES FAMILLES: PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE A DOMICILE 1 OBJECTIFS Définir la notion de pluridisciplinarité en Soins Palliatifs. Connaître la structuration de la prise

Plus en détail

Portraits-croisés de l'infirmièr(e) en soins palliatifs

Portraits-croisés de l'infirmièr(e) en soins palliatifs Publié le 16 Mai 2014 à 15h43 identifier les personnes ressources, faire connaître la spécificité et la complémentarité des professions en soins palliatifs, informer et rester en lien avec le conseil d'administration

Plus en détail

FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins. - 4 Mars

FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins. - 4 Mars FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins - 4 Mars 2010 - Chaque jour, Chaque nous jour, donnons nous donnons un sens un sens au mot hospitalier. Ce que sont

Plus en détail

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h)

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h) INFOR SANTE ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE CENTRE MODULE I : DF1 (35 h) Concourir à l élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne - Repérer les besoins

Plus en détail

Association Alzheimer Suisse. Prise de position

Association Alzheimer Suisse. Prise de position Prise de position Désirs de suicide de personnes atteintes de démence : l Association Alzheimer Suisse demande que les personnes atteintes démence soient suivies et prises en charge de manière globale

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS

LES SOINS PALLIATIFS LES SOINS PALLIATIFS LOI N 99-477 DU 9 JUIN 1999 VISANT A GARANTIR LE DROIT D ACCES AUX SOINS PALLIATIFS LOI N 2002-303 DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE

Plus en détail

La représentation de la sédation auprès du personnel médical et infirmier dans un centre de lutte contre le cancer

La représentation de la sédation auprès du personnel médical et infirmier dans un centre de lutte contre le cancer La représentation de la sédation auprès du personnel médical et infirmier dans un centre de lutte contre le cancer Alexia BOULANGER Infirmière EMSP Institut Paoli Calmettes - Marseille Enquête pour tenter

Plus en détail

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Organisation B5 Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie 1 Définition

Plus en détail

Education thérapeutique & Soins Palliatifs moyens et pratiques

Education thérapeutique & Soins Palliatifs moyens et pratiques Dr Sabiha AHMINE Hôpital gériatrique P Garraud 9 ème journée Mondiale des soins Palliatifs Lyon Octobre 2014 Education thérapeutique & Soins Palliatifs moyens et pratiques Introduction «Guérir, veut dire

Plus en détail

23, 24 mars, 17,18 mai, 15, 16 juin, 18, 19 octobre, 09, 10 novembre , 15, 16 mars dans le champ des soins infirmiers

23, 24 mars, 17,18 mai, 15, 16 juin, 18, 19 octobre, 09, 10 novembre , 15, 16 mars dans le champ des soins infirmiers CFCPH/PRATIQUE IDE MODULE 1 (RENFORCER SA PRATIQUE CLINIQUE INFIRMIERE Module 1 : Evolution et perspectives de l'environnement professionnel infirmier) CFCPH/RECHERCHE SI niveau 1 (Recherche en soins infirmiers

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

Prise en charge et droits des patients en fin de vie

Prise en charge et droits des patients en fin de vie Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Prise en charge et droits des patients en fin de vie Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier Définition

Plus en détail

Formation soins palliatifs et qualité de vie

Formation soins palliatifs et qualité de vie Formation soins palliatifs et qualité de vie Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Martine Hennuy Introduction La maladie grave = traumatisme, séisme pour le malade et les proches

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES HOPITAUX DU BASSIN DE THAU Direction de l Equipement et des Services Logistiques bd Camille Blanc 34207 Sète Tél: 04.67.46.59.25 PRESTATIONS DE FORMATION

Plus en détail

Accompagnement et fin de vie au domicile. Réunion Pluridisciplinaire de Concertation et de Formation Myriam Legenne

Accompagnement et fin de vie au domicile. Réunion Pluridisciplinaire de Concertation et de Formation Myriam Legenne Accompagnement et fin de vie au domicile Réunion Pluridisciplinaire de Concertation et de Formation Myriam Legenne introduction «Le mot accompagner, de lui-même indique une attitude une conception du soin

Plus en détail

FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 3 jours

FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 3 jours PROGRAMME 2017 FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 3 jours Une recherche de qualité jusqu'à la fin de la vie. 1 DE LA FORMATION Acquérir des connaissances en termes de savoir, savoir-faire et savoir

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION SENSIBILISATION AUX SOINS PALLIATIFS

PROGRAMME FORMATION SENSIBILISATION AUX SOINS PALLIATIFS A.V.D.S.P. Association Valenciennoise pour le Développement des Soins Palliatifs 2/13 rue Percepain 59300 VALENCIENNES Tél/Fax : 03 27 25 17 28 Site internet : www.avdsp.org Courriel : a.v.d.s.p@orange.fr

Plus en détail

LA SEDATION. Approche de psychologie clinique EMILIE MAZZONETTO SEVERINE ABIGNON 16/04/2015

LA SEDATION. Approche de psychologie clinique EMILIE MAZZONETTO SEVERINE ABIGNON 16/04/2015 LA SEDATION Approche de psychologie clinique EMILIE MAZZONETTO SEVERINE ABIGNON 16/04/2015 Les désignations de la sédation Sédation ponctuelle Sédation transitoire Sédation terminale Sédation palliative

Plus en détail

Médecin coordinateur HAD

Médecin coordinateur HAD Dr GUEHENNEUX Emmanuelle Médecin coordinateur HAD Plan Prise en charge de l hôpital Patient Famille Equipe Suivi Prise en charge du domicile Patient Famille Equipe Suivi Conclusion Prise en charge de l

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE

CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE DR YVES AKAPO médecin urgentiste référent en traumatologie Laetitia AUDOUX IDE référente douleur (DU douleur) Marras Jean-Michel Cadre de Santé (DU douleur

Plus en détail

CONTEXTE. C.H.U. de BORDEAUX 3 groupes hospitaliers 3601 lits et 207 places

CONTEXTE. C.H.U. de BORDEAUX 3 groupes hospitaliers 3601 lits et 207 places 3 CONTEXTE C.H.U. de BORDEAUX 3 groupes hospitaliers 3601 lits et 207 places EMSP 17 ans d existence 16 professionnels répartis sur les 3 groupes hospitaliers médecins, cadre de santé, infirmières, psychologues,

Plus en détail

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON Alzheimer et fin de vie Dr N.SAFFON Accompagnement de fin vie 1. Généralités 2. Problématiques 3. Cadre légal 1. Généralités : Démographie 1.Généralités : Evolution D après le CépiDc (Centre d épidémiologie

Plus en détail

Prise de décision & anticipation

Prise de décision & anticipation LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Autour du patient B3 Prise de décision & anticipation 1 Les fondements éthiques du soin

Plus en détail

L équipe et le travail en équipe

L équipe et le travail en équipe L équipe et le travail en équipe 1 L équipe et le travail en équipe Equipe : réunion de concertation pluri professionnelle ou RCP ensemble de personnes travaillant à une même tache(larousse) Deux définitions

Plus en détail

infirmière re dans les décisions d de vie

infirmière re dans les décisions d de vie La place de l infirmil infirmière re dans les décisions d de fin de vie Formation Qualité de vie et Soins Palliatifs Véronique Hélin Coordinatrice 14 janvier Qualité 2013 12 janvier 2013 PLAN Introduction

Plus en détail

HOPITAL DE JOUR SOINS DE SUPPORT Pour quels patients vulnérables?

HOPITAL DE JOUR SOINS DE SUPPORT Pour quels patients vulnérables? HOPITAL DE JOUR SOINS DE SUPPORT Pour quels patients vulnérables? Dr Anne FOGLIARINI Médecin algologue et Soins palliatifs Centre Antoine Lacassagne - NICE 28 novembre 2014 Je déclare n avoir aucun lien

Plus en détail

Développement d un programme d éducation des aidants des patients pris en charge en HAD en Oncologie

Développement d un programme d éducation des aidants des patients pris en charge en HAD en Oncologie Développement d un programme d éducation des aidants des patients pris en charge en HAD en Oncologie Dr M.MAGNET Coordonnateur Soins et Santé Lyon H CAZENEUVE, Sociologue- Centre Hygée Saint-Etienne V.ROUSSET,

Plus en détail

Organisation de la prise en charge en

Organisation de la prise en charge en Réunion Régionale Oncomip 30 Avril 2015 Organisation de la prise en charge en Soins Oncologiques de Support Dr Nathalie Caunes-Hilary Responsable du département de Soins de Support IUCT- Oncopole A chaque

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien

Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien BILAN D'ACTIVITE 2014 1 Dispositif de mise en œuvre de l'axe d'intervention 4 "Personnes en fin de vie, soins palliatifs" du Contrat Local de

Plus en détail

Docteur Sandrine JUNQUA. Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse

Docteur Sandrine JUNQUA. Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Approche palliative et Qualité de vie Docteur Sandrine JUNQUA Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Soins de support «l ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes

Plus en détail

4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie

4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie 1 4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie 2 Le chemin clinique dans le cadre de l EPP : véritable outil de management

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL. Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité

MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL. Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité Hôpital Local de Sartène 1 Qui sommes nous? Hôpital Local de Sartène Créé en

Plus en détail

L éducation thérapeutique collective

L éducation thérapeutique collective L éducation thérapeutique collective Dr Cécile BRUNET-CARTIER, médecin coordonnateur du programme régional ETP VIH adulte en Pays de la Loire M. Pascal MALO, représentant associatif AIDES, membre du comité

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation

Plus en détail

DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE. Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS

DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE. Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS Cadre législatif Qu est-ce qu une douleur provoquée? En pratique Formation Quelques phrases

Plus en détail

USP, EMSP ET RÉSEAU SP

USP, EMSP ET RÉSEAU SP Parcours de soins du patient en soins palliatifs: De la pluridisciplinarité à l interdisciplinarité Expérience d une fusion USP, EMSP ET RÉSEAU SP Cannes,Grasse,Antibes et Alpes maritimes Ouest Dr I.CASINI

Plus en détail

NOVEMBRE Fin de vie. S informer pour mieux s y préparer

NOVEMBRE Fin de vie. S informer pour mieux s y préparer NOVEMBRE 2016 Fin de vie S informer pour mieux s y préparer Témoignage Marie Citrini, représentante des usagers au Conseil de surveillance de l AP-HP L hôpital est un lieu de vie particulier : les équipes

Plus en détail

L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES)

L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES) L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES) SOMMAIRE DEFINITION SPECIFICITES PEDIATRIQUES L ENFANT

Plus en détail

Prise en considération de la dimension psychologique du patient douloureux chronique : place de la consultation infirmière

Prise en considération de la dimension psychologique du patient douloureux chronique : place de la consultation infirmière Prise en considération de la dimension psychologique du patient douloureux chronique : place de la consultation infirmière SIDIIEF - Genève 22 MAI 2012 Dominique GILLET Caterina REGIS Pascale THIBAUT Jean-Michel

Plus en détail

NAZARETH Maison de Repos et de Soins ASBL FAC SIMILITER VZW. Déclaration d intention en soins palliatifs

NAZARETH Maison de Repos et de Soins ASBL FAC SIMILITER VZW. Déclaration d intention en soins palliatifs NAZARETH Maison de Repos et de Soins ASBL FAC SIMILITER VZW Déclaration d intention en soins palliatifs Missions de l'institution 1 Type de personnes accueillies 2 Législation 3 Nomination d une personne

Plus en détail

Pr Hubert Lardy. Service de chirurgie viscérale pédiatrique CHRU et Université detours

Pr Hubert Lardy. Service de chirurgie viscérale pédiatrique CHRU et Université detours Pr Hubert Lardy Service de chirurgie viscérale pédiatrique CHRU et Université detours Violences, Incivilités, agressions. Incompréhensions, tensions, conflits. Traumatismes, dommages psychologiques Prévalence

Plus en détail

De l intérêt de ne pas rester seul...

De l intérêt de ne pas rester seul... De l intérêt de ne pas rester seul... Valérie de Chabalier Cadre de Santé Nena Stadelmaier Psychologue 1 Comment repérez-vous Chez vous, chez vos collègues Ce qu on appelle épuisement professionnel? 2

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique.

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. Christine BERLEMONT Infirmière Ressource Douleur Unité d Evaluation et Traitement de la Douleur Centre Hospitalier de Meaux France

Plus en détail

Conduite à tenir face à une demande d euthanasie. Dr. Godefroy HIRSCH EADSP de Châteauroux «La Gourmandine» Jeudi 7 mars 2013

Conduite à tenir face à une demande d euthanasie. Dr. Godefroy HIRSCH EADSP de Châteauroux «La Gourmandine» Jeudi 7 mars 2013 Conduite à tenir face à une demande d euthanasie Dr. Godefroy HIRSCH EADSP 41 @FMC de Châteauroux «La Gourmandine» Jeudi 7 mars 2013 Introduction: les différentes approches possibles La loi L éthique D

Plus en détail

Les soignants désignés dans ce diaporama concernent autant les professions médicales que paramédicales. Dr Lila SIMON RENDU Maud TRIKI Psychologue

Les soignants désignés dans ce diaporama concernent autant les professions médicales que paramédicales. Dr Lila SIMON RENDU Maud TRIKI Psychologue Les soignants désignés dans ce diaporama concernent autant les professions médicales que paramédicales Dr Lila SIMON RENDU Maud TRIKI Psychologue Plan Contexte Réactions des uns et des autres Quelles questions/quelles

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès»

CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès» CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès» Avenue du Clos Mignot 37230 LUYNES Téléphone : 02.47.55.30.30 Télécopie : 02.47.55.60.65 POSTE DE CADRE DE SANTE Unité de Soins Palliatifs (80%) équipe de Nuit (20%) Centre

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION

ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION Les services de réanimation sont un espace de crise où se projette avec violence tout l irrationnel des familles dont l exigence idéalisée est à la mesure de leur

Plus en détail

L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016

L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016 Diplôme Universitaire De Soins Palliatifs et d Accompagnement ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015 2016 L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016 CirculaireDHOS/O 2/DGS/SD 5

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales Spécialité accompagnement de la vie à domicile Domaines

Plus en détail

00.01 Dictionnaires de langues Encyclopédies générales Organismes, associations, institutions Médias, communications

00.01 Dictionnaires de langues Encyclopédies générales Organismes, associations, institutions Médias, communications PLAN DE CLASSEMENT Centre National De Ressources Soin Palliatif Service Information et Documentation Fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon - 35, rue du Plateau 75019 Paris Tél 01 53 72 33 10 Fax 01 53

Plus en détail

LE HANDICAP COMPLEXE

LE HANDICAP COMPLEXE LE HANDICAP COMPLEXE «Articuler les actions de soins, d éducation, d apprentissage, de loisirs pour favoriser un meilleur état de Santé» 30 e Journées Nationales de formation des Personnels MAS/ FAM Organisées

Plus en détail

Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles. Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone

Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles. Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles aux urgences? Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone SOMMAIRE I. Quelles mauvaises nouvelles aux urgences? II. Difficultés de l équipe

Plus en détail

ÉQUIPE MOBILE ANTALGIE ET SOINS PALLIATIFS (EMASP) Information destinée aux soignants

ÉQUIPE MOBILE ANTALGIE ET SOINS PALLIATIFS (EMASP) Information destinée aux soignants ÉQUIPE MOBILE ANTALGIE ET SOINS PALLIATIFS (EMASP) Information destinée aux soignants Présentation «La médecine et les soins palliatifs comprennent tous les traitements médicaux, les soins physiques, le

Plus en détail

Douleur et cancer. Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins

Douleur et cancer. Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins Douleur et cancer Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins Introduction Evaluer et traiter la douleur : une priorité! Les soins génèrent de

Plus en détail

Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca. Réunion du 14 Février 2013

Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca. Réunion du 14 Février 2013 Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca Réunion du 14 Février 2013 Une première réunion de la commission «gériatrie et soins palliatifs» (ancienne commission de l APSP qui ne se réunissait plus

Plus en détail

Concept de soins palliatifs pour le home Oasis SA

Concept de soins palliatifs pour le home Oasis SA www.home-oasis.ch Concept de soins palliatifs pour le home Oasis SA But Le but du concept est d offrir à tous nos résidents une qualité de vie qui soit la meilleure possible en soulageant les douleurs

Plus en détail

DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD

DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD 1998 : 1 er états généraux de la ligue contre le cancer Les malades et leurs proches prennent la parole. Ils s expriment

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail