Focus sur les salaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Focus sur les salaires"

Transcription

1 Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions récentes en matière de salaires, des données sur l état des inégalités de revenu salarial et sur la comparaison France/ Allemagne des coûts salariaux. L évolution des salaires depuis 2009 Un bon indicateur de l évolution des salaires est le salaire mensuel de base (SMB) qui correspond au salaire brut d un salarié à temps complet avant déduction des cotisations sociales (salariales), avant prestations sociales, hors primes et hors heures supplémentaires calculé sans prendre en compte les modifications de la structure des qualifications. Le salaire mensuel de base, en euros courants, a progressé pendant les années de crise 2008/2010, mais de moins en moins vite (+ 3% en 2008 ; + 2,2% en 2009 ; + 1,8% en 2010). Début 2011, le SMB connait une légère reprise. Un autre indicateur utilisé par l INSEE est le salaire moyen par tête (SMPT) des salariés du secteur marchand non agricole, c est-à-dire hors fonction publique : c est la masse salariale brute ( c est-à-dire sans déduction de la part salariale des cotisations sociales) / le nombre de salariés. A la différence du SMB, il est calculé sur une base annuelle, il prend en compte l ensemble des rémunérations, y compris les primes, les heures supplémentaires et l intéressement. Il intègre donc les modifications de la structure des emplois, qu il s agisse de l évolution des qualifications ou de l importance du temps partiel : une augmentation de la part des emplois à temps partiel a pour effet de diminuer le salaire moyen par tête. En 2009, le SMPT a moins augmenté que le SMB (+1,2%) du fait notamment du recours au chômage partiel et à la diminution des heures supplémentaires. En 2010, la progression du SMPT redevient légèrement plus élevée que celle du SMB (+2,1%) : d un côté le chômage partiel a diminué et les heures supplémentaires ont progressé. Mais de l autre côté le recours au temps partiel continue d augmenter. Ralentissement du pouvoir d achat Si l on tient compte de l évolution des prix à la consommation en 2010 et 2011, le gain annuel de pouvoir d achat du SMPT est de 1,6% au 3ème trimestre Au 3ème trimestre 2010, il n est plus que de 0,4% et de 0,3% au 3ème trimestre Dans la fonction publique les évolutions ont été encore moins favorables : Le pouvoir d achat du SMPT dans ce secteur a stagné en 2010 et il s oriente à la baisse sur l année Inégalités salariales euros par an, soit euros mensuels, c est en 2009, le revenu salarial moyen en France. Le revenu salarial médian est de euros, soit euros par mois. 50% des salariés gagnent moins et

2 50% gagnent plus Le revenu salarial médian est inférieur au revenu salarial moyen d une part parce qu un nombre important de salariés gagnent peu et d autre part parce qu un petit nombre de salariés gagnent beaucoup. Le revenu salarial correspond à la somme de tous les salaires perçus par un individu au cours d une année donnée, y compris les primes, et l intéressement, net de toutes cotisations sociales et des contributions sociales (CSG et CRDS). Plus précisément, on passe du salaire horaire au salaire journalier en prenant en compte le temps de travail de la journée, puis on passe au revenu salarial annuel en multipliant ce salaire journalier par le nombre de jours rémunérés dans l année. Les revenus des salariés à temps partiel sont donc comptabilisés à leur niveau effectif. D autre part le revenu salarial n intègre pas les revenus des activités non salariées, dont un salarié peut éventuellement bénéficier, ni des revenus du capital (revenus fonciers ou de placements). Les revenus féminins sont inférieurs de 25 % à ceux des hommes (qui sont supérieurs de 33 % à ceux des femmes) Cela résulte du cumul de plusieurs inégalités Premier facteur, les différences de temps de travail : les femmes sont cinq fois plus souvent en temps partiel que les hommes. Deuxième facteur, les différences de statut d emploi (il y a plus d hommes cadres que de femmes cadres), de qualification et de secteur d activité (il y a plus d emplois féminins dans les secteurs relativement moins bien rémunérés à qualification équivalente, comme l éducation). Enfin un troisième facteur correspond à la moindre rémunération des femmes pour un même poste occupé. Au total on note que c est parmi les 10 % de salariés les moins bien payés que les écarts de salaires hommes/femmes sont plus marqués puisqu il atteint une différence de près de 50% Inégalités selon l âge 60 % de moins que la moyenne pour les moins de 25 ans. 26 %de plus pour les 50 ans et plus.

3 Les statistiques confirment les difficultés d insertion professionnelle des jeunes. Il ne faut pas perdre de vue que les moins de 25 ans sont encore pour une bonne partie d entre eux en cours d études. Leur emploi est alors massivement un travail d appoint à temps partiel. Pour le reste, la principale raison des différences réside dans l expérience professionnelle qui s acquiert naturellement avec l âge. Inégalités selon la catégorie socioprofessionnelle Les cadres gagnent 3 fois plus que les employés Aux différences de salaire du fait de la qualification s ajoutent les temps partiels plus nombreux parmi les employés. Inégalités selon les conditions d emploi Les salariés à temps partiel gagnent 60% de moins que les salariés à temps plein.

4 Les salariés à temps non complet ont un salaire journalier en moyenne moitié moindre de celui des salariés à temps complet (36 euros contre 72). Cela résulte à la fois de la qualification moyenne moindre des emplois occupés et du temps de travail inférieur dans la journée. D autre part le nombre de jours moyens rémunérés est inférieur (265 jours contre 322). Inégalités selon le secteur De 960 à 2413 euros Les différences de revenu salarial moyen privé/public persiste avec des agents des collectivités territoriales et des salariés du privé pratiquement au même niveau de salaire, environ euros nets mensuels, alors que les agents de la fonction publique hospitalière perçoivent euros et les agents de l Etat culminent à euros mensuels. Il est tout de même nécessaire de noter une très grande disparité de salaires moyens dans le privé, selon les secteurs d activité (de 960 euros pour les services aux particuliers à 2413 euros pour les services dits mixtes (finance, immobilier, informatique et télécommunications). Plus que le

5 statut de l emploi (public ou privé), c est leur structure en terme de qualification qui explique ces différences. Par ailleurs, on sait que l échelle des salaires est plus resserrée dans le public que dans le privé. Si le salaire moyen est supérieur dans le public, c est dans le secteur privé qu on trouve les salaires les plus élevés. Inégalités selon l échelle des salaires En 2009, les 10% les mieux payés gagnent en moyenne 14 fois plus que les 10% les moins payés. Revenu salarial mensuel moyen en 2009 : Pour les 10% les moins payés : 200 euros Médian : 1442 euros Pour les 10 % les mieux payés : 2868 euros Cette statistique montre qu au moins 10 % des salariés gagnent en fait très peu compte tenu d un très faible nombre d heures travaillées. Elle ne dit rien par contre de la dispersion des revenus très forte au sein des 10 % de salariés qui gagnent le plus. Progression de l ensemble des salaires = +1,6 % par an entre 2005 et 2009 De 2005 à 2009, le revenu salarial de l ensemble des salariés du public et du privé progresse en moyenne de 1,6% par an (en euros constants), grâce à la hausse cumulée du salaire journalier (+1,1% sur cette même période) et du nombre de jours rémunérés qui a progressé de 0,50 %. L augmentation est plus forte dans le privé et les collectivités territoriales avec respectivement +1,8% et + 1,9% sur la période 2005/2009, contre + 1% pour les salariés de la fonction publique d Etat et +0,5% pour la fonction publique hospitalière. Un coût du travail élevé mais pas prohibitif A partir de données tirées des enquêtes européennes sur le coût de la main d œuvre effectuées tous les 4 ans et d une étude spécifique menée en France en 2008 l Insee a comparé l évolution du coût horaire du travail en France et dans les pays de l Europe des 15 (non compris les pays de l Europe de l est ) de 1996 à Selon les auteurs de l étude, la France fait partie des pays européens à coût élevé. Entre 1996 et 2008 ses coûts salariaux ont augmenté plus vite qu en Allemagne, dans l industrie comme dans les services, mais moins qu en Irlande et c est en Grèce qu il a crû le plus fortement. Mais pour tirer des conclusions en termes d évolution de la compétitivité où le recul de la France notamment vis-à-vis de l Allemagne est incontestable, il ne faut pas prendre en compte le seul coût horaire de la main-d oeuvre. Il faut également tenir compte de la productivité horaire (ce que chaque salarié produit en une heure de travail).si l on tient compte de la productivité, le coût salarial unitaire a diminué entre 1996 et 2008 en France et en Allemagne dans l industrie manufacturière. Dans les services, c est en Allemagne et en Autriche que l évolution annuelle a été la plus faible. La France connaît une évolution à la hausse légèrement inférieure à celle de la moyenne de la zone euro. De 21 à 49 euros selon les secteurs Selon l Insee, en 2008, dans les entreprises de dix salariés ou plus, un salarié coûte en moyenne euros par an à son employeur. Rapporté aux heures effectivement travaillées (hors congés et absences),

6 le coût du travail est un peu inférieur à 32 euros de l heure. Mais le coût horaire varie de 21 euros dans l hébergement restauration (dans lequel les salaires souvent peu élevés bénéficient en plus d allègements de charges), à plus de 40 euros dans les secteurs des services financiers, de l énergie ou de l information. Le coût total se décompose en salaires et traitements bruts, cotisations sociales à la charge de l employeur et autres dépenses. La rémunération des salariés (y compris l épargne salariale) représente 67,3 % de ce coût. Les cotisations sociales à la charge de l employeur représentent en moyenne 28,3 % du coût. Elles frôlent les 30 % dans l industrie et l information-communication alors qu elles sont de 26,7 % dans les activités financières et d assurance et de 25 % dans l hébergement-restauration. La part restante du coût total est essentiellement constituée des frais de formation professionnelle, de l ordre de 2,1 % dans l industrie et les services marchands, et des impôts et taxes sur les salaires qui représentent en moyenne 2,2 % du coût total (avec un pic à 6,3 % dans les activités financières et d assurance). Les subventions perçues pour l embauche de salariés sont limitées (0,10 % du coût en moyenne), excepté dans l hébergement-restauration où elles atteignent 1 %. Aller plus loin : Insee référence : Emploi et Salaire. éditions 2012 Insee : Les déterminants du coût du travail en France

Stabilisation de la hausse des salaires

Stabilisation de la hausse des salaires Stabilisation de la hausse des salaires Pauline Charnoz, Vincent Gombault, Nicolas Greliche* En 2007, le salaire mensuel de base (SMB) dans les entreprises du secteur privé de plus de 10 salariés progresse

Plus en détail

Le salaire réel ralentit nettement en 2008

Le salaire réel ralentit nettement en 2008 Le salaire réel ralentit nettement en 2008 Michel Amar, Sabine Bessière, Pauline Charnoz, Étienne Dalibard, Vincent Gombault* En 2008, le salaire mensuel de base (SMB) 1 dans les entreprises du secteur

Plus en détail

Ce chapitre décrit les revenus salariaux du transport routier de fret élargi sous deux angles :

Ce chapitre décrit les revenus salariaux du transport routier de fret élargi sous deux angles : Ce chapitre décrit les revenus salariaux du transport routier de fret sous deux angles : Organisation du chapitre - l évolution des différents indicateurs de salaire, selon une approche «coût horaire du

Plus en détail

A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins que les hommes. Tous temps de travail confondus, l écart est de 27 %...

A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins que les hommes. Tous temps de travail confondus, l écart est de 27 %... Observatoire des inégalités http://www.inegalites.fr/spip.php?article972 Les inégalités de salaires hommes-femmes : état des lieux jeudi, 22 décembre 2011 A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins

Plus en détail

effectifs et salaires: les tableaux comparés des trois fonctions publiques Effectifs et salaires: les tableaux comparés des trois fonctions publiques

effectifs et salaires: les tableaux comparés des trois fonctions publiques Effectifs et salaires: les tableaux comparés des trois fonctions publiques effectifs et salaires: les tableaux comparés des trois fonctions publiques Autre publié le 14/03/2013, vu 1132 fois, Auteur : luciani Marie-Paule FONCTION PUBLIQUE Effectifs et salaires: les tableaux comparés

Plus en détail

Les salaires en France

Les salaires en France Les salaires en France Philippe Bouyoux DGTPE 8 janvier 2008 1 Les évolution du revenu disponible des ménages sont largement déterminées par celles des revenus d activité source : INSEE, comptes nationaux

Plus en détail

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier En 2012, le salaire net en équivalents temps plein (ETP) dans le secteur hospitalier s élève à 26 300 euros d après les déclarations

Plus en détail

EMPLOI & SALAIRES ACTUALITÉ N 352 OCTOBRE 2014 SALAIRES. Ralentissement. 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base

EMPLOI & SALAIRES ACTUALITÉ N 352 OCTOBRE 2014 SALAIRES. Ralentissement. 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base EMPLOI & SALAIRES SALAIRES Ralentissement 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base 21 COMPÉTITIVITÉ-COÛT : effet du CICE 22 PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTÉE : recul des marges PAGE 18 salaires

Plus en détail

Fiches. Revenus et coûts du travail

Fiches. Revenus et coûts du travail Fiches Revenus et coûts du travail Avertissement Les données chiffrées sont parfois arrondies, en général au plus près de leurs valeurs réelles. Le résultat arrondi d une combinaison de chiffres (qui fait

Plus en détail

Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France. Liste des documents

Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France. Liste des documents Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Julien Grenet et Élise Huillery Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France Liste des documents Document 1 : Document 2 : Document

Plus en détail

4 Les revenus salariaux

4 Les revenus salariaux 4 Les revenus salariaux Ce chapitre décrit les revenus salariaux du transport routier de fret sous deux angles : Organisation du chapitre - l évolution des différents indicateurs de salaire, selon une

Plus en détail

La différence de salaire entre hommes et femmes

La différence de salaire entre hommes et femmes ENS Lettres & Sciences Humaines Concours Sciences économiques et sociales EPREUVE ORALE DE SOCIOLOGIE SESSION 2009 jury : Pierre Mercklé / Marie Vogel dossier n 8 La différence de salaire entre hommes

Plus en détail

La rémunération des cadres Un aperçu statistique

La rémunération des cadres Un aperçu statistique 5 décembre 2014 Observatoire des cadres La rémunération des cadres Un aperçu statistique Frédérique NORTIER-RIBORDY Direction technique Agirc-Arrco Agenda 2 1. Le salaire des cadres en 2012 Salaires par

Plus en détail

4) Le niveau et l évolution de la masse salariale publique

4) Le niveau et l évolution de la masse salariale publique 1 FIPECO le 15.10.2016 Les fiches de l encyclopédie VI) La masse salariale publique 4) Le niveau et l évolution de la masse salariale publique Les rémunérations brutes, hors cotisations sociales et contributions

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre Les chiffres du MEDEF Octobre 216 Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF octobre 216 1 SOMMAIRE I - PARTS DE MARCHÉ 1 - Poids de la France dans les exportations mondiales

Plus en détail

Le secteur d activité des paysagistes est en croissance d emploi depuis plusieurs années, qu il s agisse d emplois salariés ou non salariés.

Le secteur d activité des paysagistes est en croissance d emploi depuis plusieurs années, qu il s agisse d emplois salariés ou non salariés. Synthèses Novembre 2012 L Observatoire Economique et Social L activité des entrepreneurs paysagistes poursuit sa croissance en 2011 L activité des paysagistes s est accrue entre l année 2010 et 2011. Cette

Plus en détail

En 2002, les établissements de. Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne. Économie

En 2002, les établissements de. Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne. Économie Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne Les salariés de l économie sociale et solidaire perçoivent des rémunérations horaires à peine plus élevées que la moyenne des

Plus en détail

Écarts de salaires entre hommes et femmes dans les Pays de la Loire

Écarts de salaires entre hommes et femmes dans les Pays de la Loire SOUS EMBARGO JUSQU AU 8 MARS À 00H00 Informations statistiques n 447 - mars 2012 Écarts de salaires entre hommes et femmes dans les Pays de la Loire Les écarts de salaires entre hommes et femmes sont plus

Plus en détail

TD N 10 LA MESURE DES INEGALITES ECONOMIQUES

TD N 10 LA MESURE DES INEGALITES ECONOMIQUES TD N 10 LA MESURE DES INEGALITES ECONOMIQUES 1 DU REVENU PRIMAIRE AU NIVEAU DE VIE 1 Du revenu primaire au revenu disponible brut des ménages en 2011 (en milliards d euros) 2011 Rémunération des salariés

Plus en détail

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits ATTAC 19-20 Introduction à l économie 2. Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits 1 Rappel : Les trois approches du PIB Approche production: Le PIB est égal à la valeur ajoutée brute créée

Plus en détail

Salaires et revenu national. Inégalités et distribution des salaires Inégalités, distribution et redistribution des revenus

Salaires et revenu national. Inégalités et distribution des salaires Inégalités, distribution et redistribution des revenus DULBEA Salaires et revenu national Inégalités et distribution des salaires Inégalités, distribution et redistribution des revenus Le baromètre social 2009 Les salaires et le revenu national Inégalités

Plus en détail

Le salaire net moyen en 2012 a été de DA, il était de l ordre de DA dans le secteur public et d environ DA dans le secteur privé.

Le salaire net moyen en 2012 a été de DA, il était de l ordre de DA dans le secteur public et d environ DA dans le secteur privé. N 643 Résultats de l enquête annuelle sur les s auprès des entreprises - Mai 2012 - L enquête annuelle sur les s auprès des entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés

Plus en détail

Direction de la Diffusion et de l'action Régionale Département Insee Info Service Division Communication Externe Bureau de presse

Direction de la Diffusion et de l'action Régionale Département Insee Info Service Division Communication Externe Bureau de presse Etab=MK1, Timbre=H452, TimbreDansAdresse=Faux, Version=W2000/Charte7, VersionTravail=W2000/Charte7 Direction de la Diffusion et de l'action Régionale Département Insee Info Service Division Communication

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Février 2016

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Février 2016 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 Février 2016 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2016 et

Plus en détail

Observatoire de l emploi et de l activité dans les services à la personne

Observatoire de l emploi et de l activité dans les services à la personne Tableau de bord Observatoire de l emploi et de l activité dans les services à la personne Mars 2008 Le secteur des services à la personne connaît, depuis la mise en œuvre du plan de juillet 2005, un développement

Plus en détail

4 Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises

4 Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises 4 Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises MTETM Le Bilan social annuel du TRM janvier 2007 41 4A Le pouvoir d achat et les taux horaires conventionnels des ouvriers du transport

Plus en détail

Une information courte, pertinente, transmise en priorité

Une information courte, pertinente, transmise en priorité CSL Préface Une information courte, pertinente, transmise en priorité Le CSL flash renforce l éventail des newsletters que la Chambre des salariés consacre aux thèmes juridiques, socioéconomiques, liés

Plus en détail

FAIBLESSE DES MARGES INDUSTRIELLES AVRIL 2014

FAIBLESSE DES MARGES INDUSTRIELLES AVRIL 2014 FAIBLESSE DES MARGES INDUSTRIELLES AVRIL 2014 SNF ET INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE 76 Charges salariales en % de la valeur ajoutée 8 Impôts indirects nets de subventions 74 72 Industrie manufacturière 6 4 Industrie

Plus en détail

4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises

4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises 4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises En 2004, le taux de salaire horaire ouvrier augmente de 3 %. En, le salaire annuel net moyen par année-travail s éleve à 20 988 dans

Plus en détail

1- Salaires nets tous secteurs juridiques confondus

1- Salaires nets tous secteurs juridiques confondus N 708 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2014 - Les résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises présentés ci-ssous sont relatifs au mois mai 2014. C est une

Plus en détail

Définition et mesure de la pauvreté

Définition et mesure de la pauvreté Définition et mesure de la pauvreté Taux de pauvreté et seuil de pauvreté Selon l Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), un individu (ou un ménage) est considéré comme pauvre

Plus en détail

L Argent et les Français

L Argent et les Français L Argent et les Français D.C. Meyer - University of Hong Kong Jan. 2011 Revenus Dépenses Consommation Fiscalité Impôts Taxes STRUCTURE DE LA POPULATION ACTIVE ET TAUX DE CHOMAGE EN FRANCE Population active

Plus en détail

Les salaires dans les collectivités locales en 2011

Les salaires dans les collectivités locales en 2011 N 97 Janvier 2014 Ludovic BESSON, Département des études et des statistiques locales Les salaires dans les collectivités locales en En, le salaire net mensuel moyen exprimé en équivalent temps plein annualisé

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN

Plus en détail

Services à la personne Un état des lieux du secteur et de son évolution

Services à la personne Un état des lieux du secteur et de son évolution Un état des lieux du secteur et de son évolution - 19 juin 2008 Claire Marbot - INSEE Plan Definition Sources Introduction Enjeux : un secteur qui suscite de nombreux espoirs Créer ou blanchir des emplois

Plus en détail

N Novembre 2015

N Novembre 2015 N 9 215 Novembre 215 (1) Le choix de localisation du siège social d une entreprise multinationale (siège mondial ou siège «Europe») repose sur de nombreux critères. Certains peuvent être très spécifiques

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. L activité des entrepreneurs paysagistes poursuit sa croissance en 2013.

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. L activité des entrepreneurs paysagistes poursuit sa croissance en 2013. Synthèses Avril 2015 L Observatoire Economique et Social L activité des entrepreneurs paysagistes poursuit sa croissance en 2013 L activité des paysagistes s est accrue en 2013. Tous les indicateurs sont

Plus en détail

LES ARGUMENTAIRES. FRAnce / AllemAGne. évolutions comparées

LES ARGUMENTAIRES. FRAnce / AllemAGne. évolutions comparées évolutions comparées 1 Le «couple franco-allemand» joue un rôle clé dans le contexte européen. Avec l existence de la monnaie commune, les comparaisons entre les deux pays sont au cœur des débats. Alors

Plus en détail

ELEMENTS DE REFKLEXION SUR L EVOLUTION DES SALAIRES ET DU POUVOIRS D4ACHAT EN ALGERIE

ELEMENTS DE REFKLEXION SUR L EVOLUTION DES SALAIRES ET DU POUVOIRS D4ACHAT EN ALGERIE ELEMENTS DE REFKLEXION SUR L EVOLUTION DES SALAIRES ET DU POUVOIRS D4ACHAT EN ALGERIE Juin 2013 Evolution des salaires en Algérie de 2000 à 2011 1 Cette analyse a pour objet de présenter quelques éléments

Plus en détail

La ventilation hommes-femmes dans le bilan social

La ventilation hommes-femmes dans le bilan social La ventilation hommes-femmes dans le bilan social Colloque du 12 février 2015 Comment lutter contre l écart salarial entre hommes et femmes? Pierrette Heuse Service Analyse micro-économique Structure de

Plus en détail

Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016

Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016 Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016 Point presse 16 juin 2016 Contact presse Anne-Sophie Le Guiel T. : 01 42 75 65 57 E-mail : anne-sophie.le-guiel@cor-retraites.fr

Plus en détail

Bilan Région Poitou-Charentes

Bilan Région Poitou-Charentes Bilan Région Poitou-Charentes Population au 01/01/2014 1 796 434 Economie PIB 2013 46 622 25 995 Évolution depuis 2000 +0,3% Emploi 2013 Niveau d emploi 690 249 - Évolution depuis 2000 +5,0% Taux de chômage

Plus en détail

- Salaires nets tous secteurs confondus

- Salaires nets tous secteurs confondus N 675 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2013 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail

Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail 54 Partie I Données de cadrage Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail 1er sous-indicateur: Comparaison du coût du travail au niveau du salaire moyen entre pays européens Coût annuel du

Plus en détail

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Fiches sectorielles Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart

Plus en détail

Agriculture et emploi Mettre fin aux distorsions de concurrence intra-communautaires

Agriculture et emploi Mettre fin aux distorsions de concurrence intra-communautaires Agriculture et emploi Mettre fin aux distorsions de concurrence intra-communautaires En, les productions employeuses de main d œuvre sont en déclin Les salaires minimums dans l Union européenne en 2012

Plus en détail

LES RUPTURES CONVENTIONNELLES EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR AU PREMIER TRIMESTRE Une stabilisation du nombre de demandes

LES RUPTURES CONVENTIONNELLES EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR AU PREMIER TRIMESTRE Une stabilisation du nombre de demandes LES RUPTURES CONVENTIONNELLES EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR AU PREMIER TRIMESTRE 2013 Une stabilisation du nombre de demandes La rupture conventionnelle du contrat de travail à durée indéterminée a été

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. L activité des paysagistes poursuit sa croissance en Novembre 2015

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. L activité des paysagistes poursuit sa croissance en Novembre 2015 Synthèses Novembre 2015 L Observatoire Economique et Social L activité des paysagistes poursuit sa croissance en 2014 L activité des paysagistes s est encore accrue en 2014. Bien que le nombre d entreprises

Plus en détail

Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des dépenses de personnel 140 Évolution des dépenses de personnel des

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 12 au 16 mars 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des grandes entreprises en mars 212 : normalisation des trésoreries, moindre hausse des marges sur les crédits bancaires 2. Production

Plus en détail

Dépenses de R&D par habitant (en PPA, % des dépenses de R&D financées par: (2000) PPA (2) )

Dépenses de R&D par habitant (en PPA, % des dépenses de R&D financées par: (2000) PPA (2) ) DOCUMENT 1 : lecture PPA La recherche et le développement : quelques indicateurs Dépenses intérieures brutes de R&D (1) - milliards de $ en Dépenses de R&D par habitant (en PPA, Nombre de brevets déposés

Plus en détail

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Indicateur n 8 : Niveau et évolution du coût du travail 1 er sous-indicateur : comparaison du coût du travail au niveau du salaire moyen entre pays

Plus en détail

Depuis le 1 er Juillet 2013, l aide financière allouée à l entreprise est passée de 4,84 à 7,74 : coup de pouce en raison de la crise

Depuis le 1 er Juillet 2013, l aide financière allouée à l entreprise est passée de 4,84 à 7,74 : coup de pouce en raison de la crise Recours à une activité partielle en raison de Baisse d Activité (retard de chantier, baisse du carnet de commandes) (Loi 2013-504 du 14 Juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi) Depuis le 1 er

Plus en détail

Titre de ma présentation. Titre de ma présentation Analyse rétrospective du marché du travail à travers la crise

Titre de ma présentation. Titre de ma présentation Analyse rétrospective du marché du travail à travers la crise Titre de ma présentation Analyse rétrospective du marché du travail à travers la crise Titre de ma présentation Colloque COE «L emploi par-delà la crise» Intervention de B.Coeuré Directeur général adjoint

Plus en détail

5) Les prélèvements sur le travail

5) Les prélèvements sur le travail 1 FIPECO, le 07.04.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 5) Les prélèvements sur le travail Les économistes distinguent souvent les prélèvements obligatoires sur la consommation

Plus en détail

En 2012, 64,1 % des habitants de l Union

En 2012, 64,1 % des habitants de l Union 4.1 Emploi et chômage En 2012, 64,1 % des habitants de l Union européenne à 28 (UE), âgés de 15 à 64 ans, ont un emploi. Le taux d emploi de l UE se stabilise globalement depuis 2010, après une baisse

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 9 mai 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

13) Les cotisations sociales

13) Les cotisations sociales 1 FIPECO, le 23.09.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 13) Les cotisations sociales Les prélèvements obligatoires (44,7 % du PIB en 2015) recouvrent les impôts (27,9 % du

Plus en détail

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB)

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB) Indicateurs conjoncturels france 3 octobre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 26 septembre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Quizz Inégalités. Plan du quizz. Introduction: question 1. Ecarts de rémunération: questions 2 à 5. Mixité: questions 11 à 13

Quizz Inégalités. Plan du quizz. Introduction: question 1. Ecarts de rémunération: questions 2 à 5. Mixité: questions 11 à 13 Quizz Inégalités Plan du quizz Introduction: question 1 Ecarts de rémunération: questions 2 à 5 Parcours et plafond de verre: questions 6 à 10 Mixité: questions 11 à 13 Conditions de travail: questions

Plus en détail

Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial?

Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial? Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial? 1. Pour 2012, l écart salarial basé sur les salaires horaires bruts des travailleurs à temps plein et à temps partiel tous secteurs confondus s élève

Plus en détail

Maquette «allégements» Évaluation des effets de variations du coût du travail sur l emploi

Maquette «allégements» Évaluation des effets de variations du coût du travail sur l emploi Maquette «allégements» Évaluation des effets de variations du coût du travail sur l emploi La DG Trésor dispose d une maquette de simulation des effets de long terme sur l emploi et la productivité d une

Plus en détail

Qu est-ce que la retraite complémentaire?

Qu est-ce que la retraite complémentaire? Chapitre 1 Qu est-ce que la retraite complémentaire? Le régime de base de la Sécurité sociale verse une retraite dont le montant est plafonné. Pour maintenir un niveau de revenu plus proche du revenu d

Plus en détail

Les écarts de revenu salarial entre personnes s expliquent au premier chef par des différences de durée d emploi sur l année

Les écarts de revenu salarial entre personnes s expliquent au premier chef par des différences de durée d emploi sur l année Les écarts de revenu salarial entre personnes s expliquent au premier chef par des différences de durée d emploi sur l année Bertrand Marc, Nathalie Missègue, Laurence Rioux* L ensemble des salaires perçus

Plus en détail

1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires

1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires 1 FIPECO, le 30.05.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires Les prélèvements obligatoires ne sont

Plus en détail

Démographie, famille, parité

Démographie, famille, parité Démographie, famille, parité Evolutions sur les dernières décennies Pascale Breuil-Genier Unité des études démographiques et sociales Démographie, famille, parité Croissance démographique et vieillissement

Plus en détail

Négociations, pratiques salariales et dynamique des salaires pendant la crise

Négociations, pratiques salariales et dynamique des salaires pendant la crise Négociations, pratiques salariales et dynamique des salaires pendant la crise Amine Naouas, Fabien Toutlemonde, Dares Département salaires et conventions salariales Séminaire Fourgeaud du 16 mars 2016

Plus en détail

LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Octobre - N 15.039 LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 1 ER TRIMESTRE Au cours du 1 er, 47 000 employeurs relevant du champ d application des annexes 8 et 10 de l Assurance chômage

Plus en détail

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U CROISSANCE INCLUSIVE L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U COPE Éléments clés Centre pour les Opportunités et l Égalité Novembre 2016 http://oe.cd/idd-fr Les fruits de la reprise

Plus en détail

LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 2 EME TRIMESTRE 2015

LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 2 EME TRIMESTRE 2015 Janvier 2016 - N 16.002 LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 2 EME TRIMESTRE Au cours du 2 ème trimestre, 55 000 employeurs relevant du champ d application des annexes 8 et 10 de l

Plus en détail

Une insertion en léger recul par rapport à l année précédente

Une insertion en léger recul par rapport à l année précédente Chiffre du mois # 52 septembre 14 L insertion professionnelle des ingénieurs diplômés en 13 Une insertion en léger recul par rapport à l année précédente La 22 e édition de l enquête de la CGE sur l insertion

Plus en détail

Septembre Les inégalités entre hommes et femmes en terme d emploi et de formation

Septembre Les inégalités entre hommes et femmes en terme d emploi et de formation Septembre 2006 Les inégalités entre hommes et femmes en terme d emploi et de formation I- La population active française Les résultats qui suivent sont issus d une étude du CEREQ (Hommes et femmes salariés

Plus en détail

Le PERCO en Une croissance continue du PERCO depuis sa création, avec 21 % de salariés couverts. Un montant moyen de euros épargné

Le PERCO en Une croissance continue du PERCO depuis sa création, avec 21 % de salariés couverts. Un montant moyen de euros épargné Le PERCO Le plan d épargne pour la retraite collective (PERCO) est un dispositif d épargne salariale créé lors de la réforme des retraites de 2003, en même temps que le plan d épargne retraite populaire

Plus en détail

Les inégalités : un phénomène multiforme et cumulatif Partie 1 : Les inégalités économiques Activités pour l élève

Les inégalités : un phénomène multiforme et cumulatif Partie 1 : Les inégalités économiques Activités pour l élève Les inégalités : un phénomène multiforme et cumulatif Partie 1 : Les inégalités économiques Activités pour l élève Introduction Document 1 : Des inégalités importantes et multiformes Inégalités de revenus*

Plus en détail

Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs. Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee

Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs. Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee Plan I Sources disponibles II Le niveau de vie III Pauvreté monétaire IV Pauvreté en conditions de vie V Patrimoine Page 2

Plus en détail

LES MULTIPLES FACETTES DES COÛTS SALARIAUX. Graphique 1 Coût salarial annuel : économie marchande (C à K) en par an par salarié

LES MULTIPLES FACETTES DES COÛTS SALARIAUX. Graphique 1 Coût salarial annuel : économie marchande (C à K) en par an par salarié ECONEWS 10/2011 15 septembre 2011 LES MULTIPLES FACETTES DES COÛTS SALARIAUX En juin 2011, le Conseil européen a recommandé au Luxembourg, pour la période 2011-2012, de réformer, en consultation avec les

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE

SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR L ANNEE 2015 Janvier 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour l année 2015, les dépenses et

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

La syndicalisation L EMPLOI ET LE REVENU EN. Août 2007

La syndicalisation L EMPLOI ET LE REVENU EN. Août 2007 L EMPLOI ET LE REVENU EN Août 2007 La syndicalisation Les taux de syndicalisation durant les premières moitiés de 2006 et 2007 Le nombre moyen d employés rémunérés au cours du premier semestre de 2007

Plus en détail

Tout à gagner : salaires

Tout à gagner : salaires I Éléments de contexte «On n fait pas la manche» Un salaire décent c est normal! L année 2010 s est révélée «meilleure» que prévu du fait d une reprise modérée de l activité qui laisse envisager un taux

Plus en détail

Région Nord-Pas de Calais : L Economie Sociale et Solidaire Edition 2010

Région Nord-Pas de Calais : L Economie Sociale et Solidaire Edition 2010 Région Nord-Pas de Calais : L Economie Sociale et Solidaire Edition 2010 Les chiffres clés 10,8% des emplois, soit 143 080 postes de travail, de la région Nord-Pas de Calais appartiennent au champ de l

Plus en détail

ABATTEMENT REPRESENTATIF DE FRAIS PROFESSIONNELS POUR LE CALCUL DE LA CSG ET DE LA CRDS ARTICLE L Le plafond à retenir :

ABATTEMENT REPRESENTATIF DE FRAIS PROFESSIONNELS POUR LE CALCUL DE LA CSG ET DE LA CRDS ARTICLE L Le plafond à retenir : ABATTEMENT REPRESENTATIF DE FRAIS PROFESSIONNELS POUR LE CALCUL DE LA CSG ET DE LA CRDS ARTICLE L.136-2 QR 1 : Quelle est la valeur du plafond à prendre en compte pour le calcul de l abattement de 1,75%?

Plus en détail

LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 1 ER TRIMESTRE 2014

LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 1 ER TRIMESTRE 2014 Septembre - N 14.012 LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 1 ER TRIMESTRE Au cours du 1 er trimestre, 47 000 employeurs relevant du champ d application des annexes 8 et 10 de l Assurance

Plus en détail

LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002

LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002 CHAPITRE 2 LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002 Le Compte de la protection sociale décrit les flux annuels de dépenses et recettes des régimes de protection sociale tels qu ils sont définis dans

Plus en détail

2) L évolution des prélèvements obligatoires

2) L évolution des prélèvements obligatoires 1 FIPECO, le 30.05.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 2) L évolution des prélèvements obligatoires La définition, les méthodes d estimation, le montant et la répartition

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

SALAIRES DES CADRES. Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012

SALAIRES DES CADRES. Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012 1 SALAIRES DES CADRES Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012 Augmentations des salaires des cadres en 2012 : un tiers des entreprises encore incertaines La proportion d entreprises

Plus en détail

MONTANT DE L ALLOCATION CHÔMAGE VERSÉE AUX DEMANDEURS D EMPLOI INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE : SITUATION AU 30 JUIN 2015

MONTANT DE L ALLOCATION CHÔMAGE VERSÉE AUX DEMANDEURS D EMPLOI INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE : SITUATION AU 30 JUIN 2015 29 avril 2016 - N 16.019 MONTANT DE L ALLOCATION CHÔMAGE VERSÉE AUX DEMANDEURS D EMPLOI INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE : SITUATION AU 30 JUIN 2015 En juin 2015, le montant mensuel brut moyen de l allocation

Plus en détail

Haut Cantal Dordogne 141. Source : Acoss - Urssaf. Commerce 23,8% Hébergement et restauration 8,4%

Haut Cantal Dordogne 141. Source : Acoss - Urssaf. Commerce 23,8% Hébergement et restauration 8,4% Conjonct UR Synthèse Les établissements du secteur privé au estre Note de conjoncture semestrielle de l Urssaf Avril 2013 n 10 La masse salariale versée par les établissements privés de la région, mesurée

Plus en détail

Bilan Région Auvergne

Bilan Région Auvergne Bilan Région Auvergne Population au 01/01/2014 1,36 million Economie PIB 2013 (2013, en M ) : 35 662 (2013, en ): 26 260 Évolution du PIB / habitant de 2000 à 2013 (moyenne annuelle en volume) : 0,2 %

Plus en détail

RÈGLES BUDGÉTAIRES VERSION APPROUVÉE LE 30 AOÛT 2012 GARDERIES SUBVENTIONNÉES FAITS SAILLANTS

RÈGLES BUDGÉTAIRES VERSION APPROUVÉE LE 30 AOÛT 2012 GARDERIES SUBVENTIONNÉES FAITS SAILLANTS Ce document présente de manière sommaire les principales modifications apportées aux règles budgétaires des garderies subventionnées 1. CYCLE BUDGETAIRE ET POLITIQUE DE VERSEMENT Le cycle budgétaire 2012-2013

Plus en détail

2) L emploi public. A) La répartition de l emploi public

2) L emploi public. A) La répartition de l emploi public 1 FIPECO le 28.10.2016 Les fiches de l encyclopédie VI) La masse salariale publique 2) L emploi public La fonction publique rassemblait 5,4 millions de personnes à la fin de 2014 (comme à la fin de 2013),

Plus en détail

personnes sous le seuil de pauvreté en Midi-Pyrénées

personnes sous le seuil de pauvreté en Midi-Pyrénées 400 000 personnes sous le seuil de pauvreté en Midi-Pyrénées Auteurs : Christophe Bordet, Claire Boré Avec une personne sur sept vivant sous le seuil de pauvreté, Midi-Pyrénées est un peu plus concernée

Plus en détail

THÈME Comprendre et gérer les charges de personnel SÉQUENCE Analyser et présenter les documents de paie... 3

THÈME Comprendre et gérer les charges de personnel SÉQUENCE Analyser et présenter les documents de paie... 3 Unité 2 Thème 5 Unité 2 COURS Thème 5 THÈME 5... 2 Comprendre et gérer les charges de personnel... 2 SÉQUENCE 1... 3 Analyser et présenter les documents de paie... 3 Thème 5 > Séquence 1 > Étape 1... 3

Plus en détail

MASSE SALARIALE CHARGÉE

MASSE SALARIALE CHARGÉE INDICATEUR 1 MASSE SALARIALE CHARGÉE Salaire brut* + charges patronales** Connaître le montant des rémunérations versées. Réaliser un suivi de la consommation pour l année N. *Le salaire brut **Charges

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN NORD-PAS

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN NORD-PAS L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN NORD-PAS PAS-DE DE-CALAIS EN 2012 Juin 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi

Plus en détail

La paupérisation à la Sécurité Sociale, cadres compris

La paupérisation à la Sécurité Sociale, cadres compris La paupérisation à la Sécurité Sociale, cadres compris Quelques rappels de définitions Seuil de pauvreté : En France et en Europe le seuil de pauvreté est fixé de façon relative. On considère comme pauvre

Plus en détail