Ebola aux urgences. Dr Xavier Holemans

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ebola aux urgences. Dr Xavier Holemans"

Transcription

1 Ebola aux urgences Dr Xavier Holemans

2 Ebola : une maladie qui fait peur

3 Infographie courrier international n 1250 du 16 au 22 octobre 2014

4

5 WHO Situation Report, 5 nov. 2014

6

7 Ebola, un virus fragile Eau-savon Désinfectants (javel, ) Ultra-violets Dessiccation Chaleur à Survit plus facilement dans le noir et l humidité

8

9 Contagiosité Nature, 16 october 2014

10 Mortalité

11 CDC, Novembre 03, 2014

12 Modes de transmission CDC, Novembre 03, 2014

13

14

15 Notre Dame Saint-Joseph Sainte-Thérèse Reine Fabiola IMTR 15

16 Comité de direction Structure Groupe de travail Ebola Service des urgences Equipe d hygiène hospitalière Laboratoire Infectiologie Service communication

17 Procédure locale Etapes 1. Dépistage des patients à risque potentiel Isolement des patients à risque potentiel 2. Evaluation médicale Catégorisation finale du patient 3. Stratégie de prise en charge du patient Principe de précaution Pas de laboratoire de niveau de biosécurité L3 Protection des travailleurs Collaboration multi-disciplinaire

18 1. Dépistage des patients Patient ambulatoire Dépistage dès l accueil Fièvre + Retour récent (<21 jours) de zone à risque? à Isolement immédiat dans le local prévu à Déclenchement de la procédure Patient arrivant en ambulance Service des urgences prévenu Arrivée sur un seul site Transfert immédiat de l ambulance vers le local d accueil accessible directement depuis le garage

19 2. Evaluation médicale Médecin de référence formé Aucun prélèvement ni manœuvre invasive Equipement de protection individuelle Accès à la chambre strictement limité Premier contact = anamnèse fouillée Critères cliniques Critères épidémiologiques Facteurs d exposition Vaccinations Prévention malaria

20 A-Critères cliniques Tout patient qui présente : une fièvre supérieure ou égale à 38,5 C ou un historique de fièvre dans les 24 dernières heures et au moins un des signes suivants : Céphalées sévères, Vomissements, diarrhée, douleur abdominale, Manifestations hémorragiques de l une ou l autre forme et inexpliquée Défaillance de multiples organes.

21 B-Critères épidémiologiques Avoir séjourné dans un délai de 21 jours dans l un des zones à risque suivantes : Sierra Leone Guinée Conakry Libéria Nigéria République Démocratique du Congo (Province de l Equateur) Situation épidémiologique: Une mise à jour régulière est disponible sur le site:

22 06/11/2014

23 06/11/2014

24 C-Facteurs d exposition - 1 Facteurs à haut risque Contact proche (+/- 1 mètre) sans protection personnelle adéquate (y compris la protection oculaire) avec un cas probable ou confirmé qui présentait de la toux, des vomissements, de la diarrhée ou des saignements ou qui a eu des rapports sexuels non protégés avec un cas au cours des trois mois suivants la guérison ; Contact direct avec n importe quel matériel souillé par liquides corporels d un cas probable ou confirmé ; Accident percutané (ex.: aiguille) ou exposition à des fluides corporels, des tissus ou des échantillons de laboratoires d un cas probable ou confirmé ;

25 C-Facteurs d exposition - 2 Facteurs à haut risque (suite) Participation à des rites funéraires incluant un contact direct avec le corps du défunt, dans ou en provenance d une zone à risque, et sans protection personnelle adéquate ; Contact direct avec une chauve-souris, des rongeurs, des primates ou d autres animaux sauvages dans une zone à risque, ou en provenance d une zone à risque par manipulation ou consommation de viande issue de la chasse, crue ou peu cuite, dans la zone à risque.

26 C-Facteurs d exposition - 3 Autres facteurs Contact avec le sang ou un autre fluide corporel d un patient suspecté d être infecté par le virus Ebola ; Travail dans un laboratoire qui détient des souches de virus Ebola ou des échantillons contenant le virus Ebola ou des chauves-souris, des rongeurs ou des primates originaires d une zone d épidémie d Ebola ; Prise en charge pour une autre pathologie(ou visite) dans un hôpital ayant reçu des patients infectés par le virus Ebola dans les zones affectées.

27

28 Définitions - 1 NON-CAS Toute personne asymptomatique qui a séjourné dans la zone à risque au cours des 21 derniers jours et qui n a pas été exposée à des facteurs d exposition PERSONNE EXPOSEE Toute personne asymptomatique qui a séjourné dans la zone à risque au cours des 21 derniers jours et qui a été exposée à un des facteurs d exposition. Ou qui a été exposée à un des facteurs d exposition (personne de contact).

29 Définitions - 2 CAS EN COURS DE RECHERCHE DIAGNOSTIQUE DE PREMIERE INTENTION Tout patient qui répond aux critères cliniques dans un délai de 21 jours après son retour d une zone à risque et qui n a pas été soumis à un facteur d exposition.

30 CAS PROBABLE Tout patient Définitions - 3 qui répond aux critères cliniques et épidémiologiques et a été soumis à un des facteurs d exposition, Ou qui a été exposé à un cas probable ou confirmé et développe des symptômes, Ou qui présente les critères cliniques et épidémiologiques sans évaluation possible des expositions à risque.

31 Définitions - 4 CAS CONFIRME Un cas confirmé est défini comme tout cas avec une confirmation biologique d infection au virus Ebola réalisée par un laboratoire de référence pour les fièvres hémorragiques par l une des techniques suivantes: Détection d ARN du virus Ebola dans un échantillon clinique et confirmation par séquençage ou second test avec une target différente, ou Isolement du virus Ebola à partir d un échantillon clinique. CAS NEGATIF Tout cas en cours de recherche diagnostique de première intention ou cas probable, avec un diagnostic alternatif qui répond au traitement et/ou a un résultat de recherche de virus Ebola négatif.

32 3 Stratégie de prise en charge NON-CAS : Retour à domicile, rassurer, informer PERSONNE EXPOSEE : Retour à domicile, auto-surveillance, contact avec IHC et MT CAS EN COURS DE RECHERCHE DIAGNOSTIQUE DE PREMIERE INTENTION : Hospitalisation, précautions standard, mise au point et traitement CAS PROBABLE : Contact IHC, Transfert sécurisé vers un hôpital tertiaire, relevé des contacts

33 Mesures de protection Protections cutanées : double paire de gants, blouse avec surblouse imperméable, cagoule Protections muqueuses : visière ou lunettes, masque FFP2/FFP3 Supervision de l habillage et du déshabillage Check-list Entrainement à l habillage et au déshabillage Gestion des déchets et de l environnement

34

35

36 Merci pour votre attention

Suspicions d infection à virus Ebola : Point de situation au 11 septembre 2014

Suspicions d infection à virus Ebola : Point de situation au 11 septembre 2014 Suspicions d infection à virus Ebola : Point de situation au 11 septembre 2014 Cellule de l InVS en Ile-de-France Champagne-Ardenne, Dr Ibrahim MOUNCHETROU NJOYA Qu est-ce que le virus Ebola? famille des

Plus en détail

Fièvre à Virus Ebola (FVE)

Fièvre à Virus Ebola (FVE) SAMU 89 - SAU - SMUR Auxerre Fièvre à Virus Ebola (FVE) Procédures et protocoles de prise en charge (Mise à jour 20 octobre 2014) Dr Duche Tailliez M. SAMU 89 - SAU Auxerre Octobre 2014 Procédures et protocoles

Plus en détail

Infection à virus Ebola Notions générales et conduite à tenir en phase initiale

Infection à virus Ebola Notions générales et conduite à tenir en phase initiale Infection à virus Ebola Notions générales et conduite à tenir en phase initiale XX/XX/XX Qu est-ce que la maladie à virus Ebola?. Le virus Ebola provoque l une des infections virales les plus graves connue

Plus en détail

Nom de la personne ayant réalisé l investigation : Téléphone / / Institution : Téléphone / / Institution (ARS, SAMU ) :

Nom de la personne ayant réalisé l investigation : Téléphone / /   Institution : Téléphone / /   Institution (ARS, SAMU ) : QUESTIONNAIRE D EVALUATION DES CAS SUSPECTS D INFECTION A VIRUS EBOLA EN VUE DE LEUR CLASSEMENT, 24 NOVEMBRE 2014 Investigateur InVS (si questionnaire rempli à l InVS) Nom de la personne ayant réalisé

Plus en détail

Nom de la personne ayant réalisé l investigation : Téléphone / / Institution : Téléphone / / Institution (ARS, SAMU ) :

Nom de la personne ayant réalisé l investigation : Téléphone / /   Institution : Téléphone / /   Institution (ARS, SAMU ) : QUESTIONNAIRE D EVALUATION DES CAS SUSPECTS D INFECTION A VIRUS EBOLA EN VUE DE LEUR CLASSEMENT, 29 DECEMBRE 2015 Investigateur InVS (si questionnaire rempli à l InVS) Nom de la personne ayant réalisé

Plus en détail

Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect. Docteur Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène/DOMU 15/10/2014

Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect. Docteur Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène/DOMU 15/10/2014 Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect Docteur Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène/DOMU 15/10/2014 D où vient le virus EBOLA? 2 Fièvre hémorragique EBOLA Virus EBOLA connu depuis 1976

Plus en détail

I- CE QU EST LE VIRUS EBOLA II- PRISE EN CHARGE DU PATIENT III- MODALITES DE TRANSFERT IV- ENTRETIEN DE LA CHAMBRE

I- CE QU EST LE VIRUS EBOLA II- PRISE EN CHARGE DU PATIENT III- MODALITES DE TRANSFERT IV- ENTRETIEN DE LA CHAMBRE I- CE QU EST LE VIRUS EBOLA II- PRISE EN CHARGE DU PATIENT III- MODALITES DE TRANSFERT IV- ENTRETIEN DE LA CHAMBRE 2 A 21 JOURS D INCUBATION DES SIGNES CLINIQUES PEU SPECIFIQUES HT 38 C, MYALGIES, CEPHALEES,

Plus en détail

Hauts-de-Seine Préparation au risque Ebola. Réunion préfecture 92 22/10/2014

Hauts-de-Seine Préparation au risque Ebola. Réunion préfecture 92 22/10/2014 Hauts-de-Seine Préparation au risque Ebola Réunion préfecture 92 22/10/2014 Comment est organisée la prise en charge au sein du système de santé? Qualification des Cas Qualification du Cas Cas suspect

Plus en détail

Fièvre Ebola Dispositif AP-HP. Docteur Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène/DOMU 17/11/2014

Fièvre Ebola Dispositif AP-HP. Docteur Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène/DOMU 17/11/2014 Fièvre Ebola Dispositif AP-HP Docteur Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène/DOMU 17/11/2014 Recommandations élaborées en collaboration avec SAMU, collégiales des urgentistes, gynéco-obstétriciens,

Plus en détail

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DEPARTEMENT DES URGENCES SANITAIRES DATE : 03/10/2014 REFERENCE : MARS 03.10.14-1 OBJET : MARS Message

Plus en détail

Définition. Fièvre hémorragique virale très grave Tauxdelétalité 90% Cause:virusEBOLA Premiercas:1976(RDCongo) PrèsdelarivièreEbola,nomdelamaladie.

Définition. Fièvre hémorragique virale très grave Tauxdelétalité 90% Cause:virusEBOLA Premiercas:1976(RDCongo) PrèsdelarivièreEbola,nomdelamaladie. FIEVRE EBOLA Définition Fièvre hémorragique virale très grave Tauxdelétalité 90% Cause:virusEBOLA Premiercas:1976(RDCongo) PrèsdelarivièreEbola,nomdelamaladie. Les virus Ebola Virus Ebola Famille Filoviridæ

Plus en détail

Protocole EBOLA au CH la Chartreuse

Protocole EBOLA au CH la Chartreuse Protocole EBOLA au CH la Chartreuse Décembre 2014 Equipe opérationnelle d hygiène hospitalière Isabelle Pournain, Infirmière hygiéniste Dr Steve Duong, Bloc Médical La fièvre hémorragique due à l infection

Plus en détail

5 ème Réunion régionale de la CAPSCA

5 ème Réunion régionale de la CAPSCA 5 ème Réunion régionale de la CAPSCA Nouaktchott (Mauritanie), 14 17 juillet 2014 Maladie à virus Ebola: Mode de transmission, incubation, Risque de l infection et stratégies de lutte Dr Adama BERTHE,

Plus en détail

PROTECTION DES SOIGNANTS POUR LA PROTECTION DES PATIENTS: Résumé des échanges du colloque du GERES à Casablanca,10 et 11 Novembre2016

PROTECTION DES SOIGNANTS POUR LA PROTECTION DES PATIENTS: Résumé des échanges du colloque du GERES à Casablanca,10 et 11 Novembre2016 PROTECTION DES SOIGNANTS POUR LA PROTECTION DES PATIENTS: Résumé des échanges du colloque du GERES à Casablanca,10 et 11 Novembre2016 02 jours 05 sessions plénières 06 ateliers 120 participants 17 pays

Plus en détail

Maladie à virus Ébola Éclosion 2014

Maladie à virus Ébola Éclosion 2014 Maladie à virus Ébola Éclosion 2014 Dr. Josée Pilon, M.D., Médecin conseil national Programme de santé au travail de la fonction publique Santé Canada Mise à jour le 23 octobre 2014 1 Aperçu Qu est-ce

Plus en détail

FAQ Ebola. 1. Qu est-ce que la maladie à virus Ebola? 2. Comment l être humain est-il infecté par le virus?

FAQ Ebola. 1. Qu est-ce que la maladie à virus Ebola? 2. Comment l être humain est-il infecté par le virus? FAQ Ebola 1. Qu est-ce que la maladie à virus Ebola? La maladie à virus Ebola (auparavant appelée fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle, dont le taux de létalité peut

Plus en détail

Maladie à virus Ebola Foire aux questions

Maladie à virus Ebola Foire aux questions Maladie à virus Ebola Foire aux questions Q.1 : En quoi consiste la maladie à virus Ebola? Il s agit d une maladie grave qui touche à la fois les humains et les primates non humains (p. ex., les chimpanzés

Plus en détail

1. PAYS AYANT UNE TRANSMISSION ÉTENDUE ET INTENSE

1. PAYS AYANT UNE TRANSMISSION ÉTENDUE ET INTENSE 1 OMS : FEUILLE DE ROUTE POUR LA RIPOSTE AU VIRUS EBOLA, POINT SUR L ÉVOLUTION RÉCENTE 16 septembre 2014 Suivant la structure de la feuille de route, les pays qui soumettent des rapports appartiennent

Plus en détail

Maladie à virus Ebola dispositif dans un établissement de soins non référent

Maladie à virus Ebola dispositif dans un établissement de soins non référent Maladie à virus Ebola dispositif dans un établissement de soins non référent M-J Kosmann CS hygiéniste Hôpital Saint Antoine Enjeux établissement de soins non référent Prévenir la transmission du virus

Plus en détail

Directrice médicale nationale des services préhospitaliers d urgence

Directrice médicale nationale des services préhospitaliers d urgence DATE : Le 23 octobre 2014 EXPÉDITRICE : Docteure Colette D. Lachaîne Directrice médicale nationale des services préhospitaliers d urgence DESTINATAIRES : Techniciens ambulanciers-paramédics, premiers répondants

Plus en détail

Maladie à virus Ebola : recommandations de prise en charge des personnes de retour des zones affectées par Ebola (état :

Maladie à virus Ebola : recommandations de prise en charge des personnes de retour des zones affectées par Ebola (état : Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Division Maladies transmissibles Maladie à virus Ebola : recommandations de prise en charge

Plus en détail

Liste des abbréviations...2 Introduction...3

Liste des abbréviations...2 Introduction...3 Procédure opérationnelle destinée à la maîtrise du risque de santé publique lié à l épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola en cours en Afrique de l Ouest et en RDC - Professionnels de la santé-

Plus en détail

EBOLA Épidémiologie et transmission

EBOLA Épidémiologie et transmission EBOLA Épidémiologie et transmission Joel Leroy RFCLIN/PRIMAIR Maladies Infectieuses BESANCON 18/12/2014 Épidémies Ebola 1976-2013 Virus EBOLA connu depuis 1976 De 1976 à 2013 : 1500 morts Paludisme : 600

Plus en détail

Réponses aux questions fréquemment posées concernant la propagation, les symptômes, le traitement et la prévention de la maladie à virus Ebola

Réponses aux questions fréquemment posées concernant la propagation, les symptômes, le traitement et la prévention de la maladie à virus Ebola MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE Département des urgences sanitaires Réponses aux questions fréquemment posées concernant la propagation, les symptômes, le

Plus en détail

Fièvre à Virus Ebola (FVE)

Fièvre à Virus Ebola (FVE) SAMU 89 - SAU - SMUR Auxerre Fièvre à Virus Ebola (FVE) Procédures et protocoles de prise en charge (Mise à jour 18 mai 2015) Dr Duche Tailliez M. SAMU 89 - SAU Auxerre. Mai 2015 Procédures et protocoles

Plus en détail

A. Données essentielles sur l épidémie

A. Données essentielles sur l épidémie A. Données essentielles sur l épidémie I. Données épidémiologiques Début de l épidémie : 22 mars 2014 en Guinée Au 25 octobre 2014 : 10141 cas cliniques compatibles avec une maladie à virus Ebola ont été

Plus en détail

Point presse Maladie à virus Ebola

Point presse Maladie à virus Ebola Point presse Maladie à virus Ebola Vendredi 21 novembre 2014 CABINET Service communication Marseille, le jeudi 20 novembre 2014 0 Point-presse Maladie à virus Ebola Vendredi 21 novembre 2014 à 11 heures

Plus en détail

Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect

Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect Attention : les recommandations contenues dans ce document sont susceptibles d être modifiées à tout moment en

Plus en détail

L infection à virus Ebola

L infection à virus Ebola L infection à virus Ebola La fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola est une des maladies virales les plus graves connues chez l Homme. Apparue pour la première fois en 1976 en Afrique [nord-est

Plus en détail

Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect. Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect. D où vient le virus EBOLA?

Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect. Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect. D où vient le virus EBOLA? Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect Fièvre EBOLA prise en charge d un cas suspect Attention : les recommandations contenues dans ce document sont susceptibles d être modifiées à tout moment en

Plus en détail

Andreole( et al ARS 11/09/2014 Source SPILF

Andreole( et al ARS 11/09/2014 Source SPILF Source SPILF EBOLA 2014 Diagnostic Biologique EBOLA : CinéAque des marqueurs biologiques Diagnostic Virologique Sang, selles RT-PCR, Elisa IgM IgG, Isolement par culture virale Actuellement et en France,

Plus en détail

Directives «suspicion Ebola» pour les ho pitaux de premie re ligne version re sume e

Directives «suspicion Ebola» pour les ho pitaux de premie re ligne version re sume e Directives «suspicion Ebola» pour les ho pitaux de premie re ligne version re sume e Validé par le RMG le 23/04/2015 Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 Qu est-ce que l Ebola?...

Plus en détail

Epidémie d infections à Ebola d Afrique de l Ouest : Préparation et réponse en France. A Mailles, InVS, 18 août 2014

Epidémie d infections à Ebola d Afrique de l Ouest : Préparation et réponse en France. A Mailles, InVS, 18 août 2014 Epidémie d infections à Ebola d Afrique de l Ouest : Préparation et réponse en France A Mailles, InVS, 18 août 2014 Les missions de l InVS Surveiller la santé des populations Détecter précocement une menace

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de la santé Département des urgences sanitaires

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de la santé Département des urgences sanitaires FICHE INDICATIVE SUR LE VIRUS EBOLA QU EST-CE QU EBOLA? Dans la forme habituelle, après une incubation de 2 à 21 jours, la maladie débute brutalement par l apparition d une fièvre élevée (> 38,5 C), de

Plus en détail

PROCEDURE DE PRISE EN CHARGE DES APPELS (FVE) POUR SUSPICION DE FIEVRE A VIRUS EBOLA

PROCEDURE DE PRISE EN CHARGE DES APPELS (FVE) POUR SUSPICION DE FIEVRE A VIRUS EBOLA PROCEDURE DE PRISE EN CHARGE DES APPELS POUR SUSPICION DE FIEVRE A VIRUS EBOLA (FVE) Samu- Urgences de France (SUdF) Société Française de Médecine d Urgence (SFMU) Septembre 2014 Chapitre : Sommaire Page

Plus en détail

Fièvre à Virus Ebola (FVE)

Fièvre à Virus Ebola (FVE) SAMU 89 - SAU - SMUR Auxerre Fièvre à Virus Ebola (FVE) Procédures et protocoles de prise en charge (Mise à jour 11 janvier 2016) Dr Duché Tailliez M. SAMU 89 SAU Auxerre. Janvier 2016 Procédures et protocoles

Plus en détail

Maladies transmissibles Recommandations provisoires pour la prise en charge d un patient suspect de grippe aviaire H5N1. Etat au 10 octobre 2005

Maladies transmissibles Recommandations provisoires pour la prise en charge d un patient suspect de grippe aviaire H5N1. Etat au 10 octobre 2005 Maladies transmissibles Recommandations provisoires pour la prise en charge d un patient suspect de grippe aviaire H5N1. Etat au L algorithme et ses annexes ont été conçus pour faciliter la prise en charge

Plus en détail

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Accident d exposition au sang Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 1 - GÉNÉRALITÉS : MALADIES TRANSMISSIBLES PAR LE SANG Tout microbe présent

Plus en détail

«Naissance, Vie et Mort» des Maladies Infectieuses

«Naissance, Vie et Mort» des Maladies Infectieuses «Naissance, Vie et Mort» des Maladies Infectieuses Bruno Marchou Service des Maladies infectieuses et Tropicales Hôpital Purpan La maladie infectieuse porte les caractères de la vie.. Elle les doit à la

Plus en détail

Maladie a virus Ebola : se curite et sante au travail

Maladie a virus Ebola : se curite et sante au travail BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE Maladie a virus Ebola : se curite et sante au travail Note d information conjointe OMS/OIT à l intention des travailleurs et des employeurs 25 août 2014 (mis à jour

Plus en détail

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DEPARTEMENT DES URGENCES SANITAIRES DATE : 06/08/2014 REFERENCE : MARS 06.08.14-1 OBJET : ACTUALISATION DES INFORMATIONS SUR

Plus en détail

Informations additionnelles : Cas Cliniques jeu de rôle

Informations additionnelles : Cas Cliniques jeu de rôle Informations additionnelles : Cas Cliniques jeu de rôle Cas 1 Homme, 45 ans, Guinéen, vivant dans la région depuis 20 ans Fièvre de 40 C depuis hier pas d autres symptômes Le malade était en contact avec

Plus en détail

Libéria; Guinée (République de Guinée aussi appelée Guinée-Conakry); Sierra Leone; Mali.

Libéria; Guinée (République de Guinée aussi appelée Guinée-Conakry); Sierra Leone; Mali. DATE : Le 19 décembre 2014 EXPÉDITRICE : Docteure Colette D. Lachaîne Directrice médicale nationale des services préhospitaliers d urgence DESTINATAIRES : Techniciens ambulanciers-paramédics, premiers

Plus en détail

Les Précautions Standard. Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains

Les Précautions Standard. Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains Les Précautions Standard Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains Au cours du temps 1847 Semmelweis instaure le lavage obligatoire des mains

Plus en détail

2014 AEA International Holdings Pte. Ltd. All rights reserved. 1

2014 AEA International Holdings Pte. Ltd. All rights reserved. 1 2014 AEA International Holdings Pte. Ltd. All rights reserved. 1 Information sur Ebola Outil de communication Août 2014 Disclaimer: This awareness talk has been developed for educational purposes only.

Plus en détail

Point sur la maladie à virus Ebola en Afrique de l Ouest

Point sur la maladie à virus Ebola en Afrique de l Ouest Point sur la maladie à virus Ebola en Afrique de l Ouest Situation au 02 avril 2014 Réunion du Cluster Santé du 03 avril 2014 1 Généralités : Les fièvres hémorragiques virales Les Fièvres hémorragiques

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de la santé Département des urgences sanitaires

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de la santé Département des urgences sanitaires FICHE INDICATIVE SUR LE VIRUS EBOLA QU EST-CE QU EBOLA? Dans la forme habituelle, après une incubation de 2 à 21 jours, la maladie débute brutalement par l apparition d une fièvre élevée, de douleurs articulaires,

Plus en détail

Accident d exposition au sang

Accident d exposition au sang Accident d exposition au sang 1. Définition : On définit comme accident avec exposition au sang tout contact percutané (piqûre, coupure) ou muqueux (œil, bouche) ou sur peau lésée (eczéma, plaie) avec

Plus en détail

Service de prévention des infections

Service de prévention des infections Le présent document fait état des mesures de prévention, de surveillance et de contrôles des infections à prendre dans l établissement en présence d une infection nosocomiale ou lors d un risque de contamination

Plus en détail

PROTOCOLE MINISTÉRIEL PRÉHOSPITALIER

PROTOCOLE MINISTÉRIEL PRÉHOSPITALIER PROTOCOLE MINISTÉRIEL PRÉHOSPITALIER PROTOCOLE : PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SUSCEPTIBLES DE PRÉSENTER UNE MALADIE RESPIRATOIRE SÉVÈRE (MRS) AUX : Techniciens ambulanciers paramédics (TAP) Premiers répondants

Plus en détail

Expérience de prise en charge des patients au Centre de Traitement Ebola de Macenta, Guinée, avec la Croix Rouge française

Expérience de prise en charge des patients au Centre de Traitement Ebola de Macenta, Guinée, avec la Croix Rouge française Expérience de prise en charge des patients au Centre de Traitement Ebola de Macenta, Guinée, avec la Croix Rouge française Dr Christophe Longuet Directeur Médical Fondation Mérieux Déclaration de liens

Plus en détail

Alerte et action au niveau mondial (GAR) Maladie à virus Ebola: questions-réponses

Alerte et action au niveau mondial (GAR) Maladie à virus Ebola: questions-réponses Alerte et action au niveau mondial (GAR) Maladie à virus Ebola: questions-réponses 1. Qu est-ce que la maladie à virus Ebola? La maladie à virus Ebola (auparavant appelée fièvre hémorragique à virus Ebola)

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES

LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES PRECAUTIONS STANDARD C est un ensemble de recommandations : Hygiène des mains Port de gants Tenue de protection : surblouse ou tablier, masques, lunettes Surfaces

Plus en détail

REUNION DU COMITE NATIONAL DE CRISE 09 Juillet 2014

REUNION DU COMITE NATIONAL DE CRISE 09 Juillet 2014 REUNION DU COMITE NATIONAL DE CRISE 09 Juillet 2014 Ordre du jour 1- Revue des Recommandations 5 mn 2. Situation Epidémiologique 20 mn 3- Intervention des partenaires 15 mn 4- Divers 5 mn REVUE DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Objectif «EBOLA» Table des Matières

Objectif «EBOLA» Table des Matières PROCEDURES OPERATIONNELLES POUR LE CONTROLE SANITAIRE AU DEPART DE L AEROPORT DANS LE CADRE DU PLAN DE PREPARATION ET DE RIPOSTE CONTRE L EPIDEMIE DE FIEVRE HEMORRAGIQUE «EBOLA» Table des Matières I. Description

Plus en détail

Maladie à virus Ebola. Dr KOUTOUAN Mayet GG Chef de service adjoint de la surveillance épidémiologique

Maladie à virus Ebola. Dr KOUTOUAN Mayet GG Chef de service adjoint de la surveillance épidémiologique Maladie à virus Ebola Dr KOUTOUAN Mayet GG Chef de service adjoint de la surveillance épidémiologique Aspects épidémiologiques Rappel de la Fièvre Ebola (1/6) Définition Maladie virale aiguë Provoque graves

Plus en détail

Mesures de prévention et contrôle Grippe A (H1N1) en milieux de soins

Mesures de prévention et contrôle Grippe A (H1N1) en milieux de soins Mesures de prévention et contrôle Grippe A (H1N1) en milieux de soins Marie Gourdeau M.D. Microbiologiste-infectiologue CHA Comité CINQ, INSPQ Mesures de prévention et contrôle (PCI) Grippe A (H1N1) en

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Journées médecins coordonnateurs et cadres des EHPAD 2010 ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr Niveau 1: Le risque

Plus en détail

Nouveaux virus grippaux

Nouveaux virus grippaux Nouveaux virus grippaux Dr Anne Goffard Faculté de Pharmacie, Université de Lille Virologie moléculaire et Cellulaire, CNRS, Inserm, Institut Pasteur Lille Service de Virologie, CHRU de Lille De quoi allons-nous

Plus en détail

Le constat après l épidémie d Ebola

Le constat après l épidémie d Ebola Épidémiologie des risques infectieux chez les personnels de santé Le constat après l épidémie d Ebola F L Hériteau CClin Paris-Nord Colloque GERES en Afrique Francophone Casablanca 10 novembre 2016 Transmission

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Maladie à virus Ebola

FICHE D INFORMATION SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Maladie à virus Ebola FICHE D INFORMATION SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL Maladie à virus Ebola Qu est-ce que la maladie à virus Ebola (MVE)? La maladie à virus Ebola (autrefois connue sous le nom de «fièvre hémorragique Ebola»)

Plus en détail

Transmission du virus Ebola. Le constat après l épidémie d Ebola. Transmissibilité de la Maladie à Virus Ebola

Transmission du virus Ebola. Le constat après l épidémie d Ebola. Transmissibilité de la Maladie à Virus Ebola Transmission du virus Ebola Épidémiologie des risques infectieux chez les personnels de santé Le constat après l épidémie d Ebola F L Hériteau CClin Paris-Nord Colloque GERES en Afrique Francophone Casablanca

Plus en détail

Prévention de la propagation de l épidémie de la Maladie à Virus Ebola en Côte d Ivoire en 2014 : miracle ou efficacité des mesures de lutte.

Prévention de la propagation de l épidémie de la Maladie à Virus Ebola en Côte d Ivoire en 2014 : miracle ou efficacité des mesures de lutte. Ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida Congrès de la SFSP, Tours, France, 5 Novembre 2015 République de Côte d Ivoire Union Discipline Travail Prévention de la propagation de l épidémie de

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES FEMMES Direction générale de la santé Département des urgences sanitaires

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES FEMMES Direction générale de la santé Département des urgences sanitaires QU EST-CE QU EBOLA? Dans la forme habituelle, après une incubation de 2 à 21 jours, la maladie débute brutalement par l apparition d une fièvre élevée, de douleurs articulaires, musculaires, maux de tête,

Plus en détail

PROCEDURE ANNEXE PLAN BLANC

PROCEDURE ANNEXE PLAN BLANC Page : 1 de 5 CREATION OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS OBJET Conduite à tenir en cas de suspicion ou cas possible : Du virus émergent respiratoire DOMAINE D APPLICATION Personnel concerné

Plus en détail

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 PRECAUTIONS STANDARD BON USAGE DES GANTS Isabelle RABERIN - Infirmière hygiéniste Stéphanie GUINAND

Plus en détail

Prévention du risque AES en service de psychiatrie

Prévention du risque AES en service de psychiatrie Prévention du risque AES en service de psychiatrie Journée d information de l Antenne Régionale du CCLIN 27 Mai 2010 Séverine AZALOT, IDE service hygiène Franck VANHOVE, Faisant Fonction cadre de santé

Plus en détail

Réponse de l InVS à la menace Ebola sur le territoire français

Réponse de l InVS à la menace Ebola sur le territoire français Ebola: alerte, intervention et expertise Réponse de l InVS à la menace Ebola sur le territoire français Harold Noël Médecin épidémiologiste, Département des Maladies Infectieuses, Institut de Veille Sanitaire

Plus en détail

Accueil aux urgences et hospitalisation d un patient grippé

Accueil aux urgences et hospitalisation d un patient grippé Accueil aux urgences et hospitalisation d un patient grippé A propos de l épisode grippal 2014-2015 3 ème Journée régionale de veille sanitaire en Bretagne -15 décembre 2015- Dr F. Cellier-Dr P. Kergaravat

Plus en détail

Catégorisation de l épidémie de la Maladie àvirus d Ebola en Afrique de l Ouest

Catégorisation de l épidémie de la Maladie àvirus d Ebola en Afrique de l Ouest RAPPORT HEBDOMADAIRE DE LA SITUATION SUR LA PREPARATION DE LA RIPOSTE A L EPIDEMIE DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA. Catégorisation de l épidémie Maladie àvirus d Ebola en Afrique de l Ouest Pays qui n ont

Plus en détail

La flambée d Ebola. en Afrique de l Ouest

La flambée d Ebola. en Afrique de l Ouest La flambée d Ebola 1 en Afrique de l Ouest Gilles Poumerol Organisation Mondiale de la Santé Maladie à virus Ebola Présentation générale de la maladie Point sur la situation mondiale Éléments essentiels

Plus en détail

Voyages internationaux et santé Afrique de l Ouest Maladie à virus Ebola

Voyages internationaux et santé Afrique de l Ouest Maladie à virus Ebola Voyages internationaux et santé Afrique de l Ouest Maladie à virus Ebola Mise à jour Voyages et transport 2014 Flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l Ouest Évaluation des risques pendant les

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Organisation

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Organisation SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau qualité

Plus en détail

EBOLA. Institut Pasteur. Décembre 2014.

EBOLA. Institut Pasteur. Décembre 2014. EBOLA. Institut Pasteur. Décembre 2014. Ebola Le virus Ebola est responsable de fortes fièvres et d'hémorragies internes souvent mortelles pour l'homme. Le taux de létalité se situe entre 30 et 90% selon

Plus en détail

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Raymond Wicky : Epidémie d'ebola : un plan de mesures à Genève?

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Raymond Wicky : Epidémie d'ebola : un plan de mesures à Genève? Secrétariat du Grand Conseil QUE 246-A Date de dépôt : 1 er octobre 2014 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Raymond Wicky : Epidémie d'ebola : un plan de mesures à Genève? Mesdames

Plus en détail

PROCÉDURE. Code : PR-DSI

PROCÉDURE. Code : PR-DSI Code : PR-DSI-000-24 PROCÉDURE Direction responsable : Direction des soins infirmiers Approuvée par le comité aviseur de la direction des soins infirmiers (CADSI) : 2008-02-14 Présentée et adoptée au comité

Plus en détail

LA PHARMACIE: Centre de Traitement Ebola de Nzérékoré en Guinée Conakry. The Alliance for International Medical Action

LA PHARMACIE: Centre de Traitement Ebola de Nzérékoré en Guinée Conakry. The Alliance for International Medical Action LA PHARMACIE: Centre de Traitement Ebola de Nzérékoré en Guinée Conakry The Alliance for International Medical Action Plan: 1. Présentation ALIMA 2. Le projet N Zérékoré 3. La pharmacie: rôle et organisation

Plus en détail

Gala de bienfaisance

Gala de bienfaisance DOSSIER PRÉSENTATION 2014 Mardi 18 novembre2014 Au Cellier de Clairvaux (Dijon) Gala de bienfaisance pour lutter ensemble contre Ebola l apparition Une école, de Un lafièvre ThermoFlash hémorragique à

Plus en détail

Staff d épidémiologie

Staff d épidémiologie Staff d épidémiologie Semaine du 24/09/15 au 30/09/2015 + Semaine du 01/09/15 au 07/09/15 CHU Nord Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Pr BROUQUI Lisa DIEBOLD, Pauline FRENOY PLAN Grippe saisonnière

Plus en détail

Ebola Virus Disease in West Africa The first 9 Months of the Epidemic and Forward Projections

Ebola Virus Disease in West Africa The first 9 Months of the Epidemic and Forward Projections Ebola Virus Disease in West Africa The first 9 Months of the Epidemic and Forward Projections The New England Journal of Medicine, octobre 2014 WHO Ebola Response Team Réunion de DES Besançon 21 novembre

Plus en détail

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo Aide-mémoire Fièvre hémorragique de Crimée-Congo Principaux faits Le virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo provoque des flambées de fièvre hémorragique virale sévère. Les flambées de fièvre hémorragique

Plus en détail

Maladie virus Ebola (MVE)

Maladie virus Ebola (MVE) Maladie virus Ebola (MVE) PROTOCOLE DE PRÉVENTION DES INFECTIONS Prévention des infections PROTOCOLE Objet : Mesures de prévention des infections et prise en charge pour les cas suspects et confirmés de

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 11, 216 J76/9 du démarrage de la surveillance intensive. Tableau des matières Tableau des matières...2 Note technique...3 Résumé...4

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 12, 2016 Tableau des matières Tableau des matières...2 Note technique...3 Résumé...4 Guineé...5 Note technique Définition de cas

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Dossier suivi par : Valerie Salomon Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Prise en charge de cas suspects EBOLA au CHRU de Nancy

Prise en charge de cas suspects EBOLA au CHRU de Nancy Prise en charge de cas suspects EBOLA au CHRU de Nancy A. Ducret, cadre de santé Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Dr N. Diguio, pharmacien Equipe Opérationnelle d Hygiène 1 Déclaration de

Plus en détail

Jean-Michel Heraud (IPM) Soa Fy Andriamandimby (IPM) Patrice Piola (IPM) Radosoa Andrianaivoarivelo (Biodiversity Conservation Madagascar) Christophe

Jean-Michel Heraud (IPM) Soa Fy Andriamandimby (IPM) Patrice Piola (IPM) Radosoa Andrianaivoarivelo (Biodiversity Conservation Madagascar) Christophe Jean-Michel Heraud (IPM) Soa Fy Andriamandimby (IPM) Patrice Piola (IPM) Radosoa Andrianaivoarivelo (Biodiversity Conservation Madagascar) Christophe Rogier (IPM) 1 Généralités Qu est-ce qu un virus? Du

Plus en détail

Liste des abbréviations...2 Introduction...3

Liste des abbréviations...2 Introduction...3 Procédure opérationnelle destinée à la maîtrise du risque de santé publique lié à l épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola en cours en Afrique de l Ouest et en RDC - Professionnels de la santé-

Plus en détail

DIRECTION DE LA PREVENTION AIDE-MEMOIRE. sur la Surveillance Communautaire au Sénégal. Novembre Un catalyseur pour la santé mondiale

DIRECTION DE LA PREVENTION AIDE-MEMOIRE. sur la Surveillance Communautaire au Sénégal. Novembre Un catalyseur pour la santé mondiale DIRECTION DE LA PREVENTION AIDE-MEMOIRE sur la Surveillance Communautaire au Sénégal Novembre 2016 Un catalyseur pour la santé mondiale Le Tétanos néonatal 2 Tout nouveau-né qui décède entre le 3 e et

Plus en détail

Rapport de la Situation Epidémiologique Guinée, Epidémie de la Fièvre Hémorragique Ebola Situation au 14 août 2014 à 18h00 Points saillants:

Rapport de la Situation Epidémiologique Guinée, Epidémie de la Fièvre Hémorragique Ebola Situation au 14 août 2014 à 18h00 Points saillants: Rapport de la Situation Epidémiologique Guinée, Epidémie de la Fièvre Hémorragique Ebola Situation au 4 août 4 à 8h Points saillants: Formation de 6 agents de santé pour le contrôle sanitaire aux frontières

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 13, 2016 Tableau des matières Tableau des matières...2 Note technique...3 Résumé...4 Guineé...5 Note technique Définition de cas

Plus en détail

L épidémie d Ebola en Afrique en 2014 Novembre République de Guinée Libéria Sierra Leone Mali

L épidémie d Ebola en Afrique en 2014 Novembre République de Guinée Libéria Sierra Leone Mali L épidémie d Ebola en Afrique en 2014 Novembre 2014 République de Guinée Libéria Sierra Leone Mali 1 Historique de l épidémie Carte des zones touchées par le virus en Afrique depuis 1976* La fièvre hémorragique

Plus en détail

en termes de vies perdues mais aussi de perturbations socio-économiques et de risque élevé de propagation à d'autres pays", a-t-elle prévenu.

en termes de vies perdues mais aussi de perturbations socio-économiques et de risque élevé de propagation à d'autres pays, a-t-elle prévenu. http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/info/les-dossiers-de-la- redaction/epidemies-afrique/p-28852-virus-ebola-une-epidemie-incontrolable-.htm ARTICLE DE TV5 MONDE - L'OEIL DE LA RÉDACTION Virus

Plus en détail

Fièvre Hémorragique à virus Ébola

Fièvre Hémorragique à virus Ébola Conférence Publique au Lycée Privée Daroul Hikmah (LPDH) 18 décembre 2014 à 15h00mns Fièvre Hémorragique à virus Ébola Présenté par : Abdou Azaque ZOURE, Chercheur au CNRST/CHU-YO 1 I- Informations générales

Plus en détail

GROUPEMENT BELGE DES PEDIATRES DE LANGUE FRANCAISE (GBPF) Du diagnostic à la prise en charge et bientôt à la prévention

GROUPEMENT BELGE DES PEDIATRES DE LANGUE FRANCAISE (GBPF) Du diagnostic à la prise en charge et bientôt à la prévention GROUPEMENT BELGE DES PEDIATRES DE LANGUE FRANCAISE (GBPF) DIARRHEES AIGUES A ROTAVIRUS Du diagnostic à la prise en charge et bientôt à la prévention Prochainement Vacciner contre le rotavirus? Qu en pensez-vous?

Plus en détail

6/ Prévention et promotion de la santé

6/ Prévention et promotion de la santé SEMESTRE 2 UE 1.2.S2 Santé publique et économie de la santé I. Introduction 6/ Prévention et promotion de la santé Buts de la prévention, l'éducation pour la santé et la promotion de la santé Anticiper

Plus en détail

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène 1- OBJET : Décrire l ensemble des recommandations et pratiques d hygiène à respecter pour : - assurer la qualité des soins dispensés - améliorer la sécurité des patients et des soignants - diminuer le

Plus en détail

XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière

XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière Catherine Faure, Béatrice Croze, Christia Gheno, Nathalie Armand, Marie-Claude Derbier, Mireille Roche, Joseph Hajjar. Lyon, 10 juin 2011. Centre

Plus en détail