Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 07 Juin 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 07 Juin 2015"

Transcription

1 Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 7 Juin 215 I. Points saillants Deux (2) nouveaux cas confirmés ont été notifié ce jour dans les préfectures de Forécariah et de Kindia : Le cas confirmé de la Préfecture de Forécariah n est pas connu comme contact du village Lakhanfiyaya dans la sous-préfecture de Kallia ; Le cas confirmé de la Préfecture de Kindia n est pas connu comme contact du quartier Tafory dans la Commune-urbain ; Lancement de la campagne de recherche active des cas suspects dans la sous-préfecture de Tanene, Préfecture de Dubreka Quarante-deux (42) décès communautaires notifiés dont Quarante et un (41) sécurisés tous négatifs. II. Dynamique de l épidémie: Table 1. Répartition des cas notifiés par préfecture le 7/6/215, Guinée Préfecture de résidence Cas Confirmés Cas Probables Cas Suspects Total Forecariah Kindia TOTAL Table 2. Décès communautaires notifiés à la date du 7/6/215, Guinée Décès Communautaires Enterrements Sécurisés Enterrements Non-sécurisés Total décès 41 (dont +) 1 42 Données épidémiologiques et cartes disponibles sur Guinea_Ebola_Sit_Rep_n 418 du 7/6/215 Page 1

2 Table 3. Situation des patients dans les centres de traitement et de transit fonctionnels, 7/6/215, Guinée Conakry Coyah Macenta N zérékoré Kindia Kérouané CDT Forécariah Siguiri CDT Conakry CTS Cas confirmés Cas suspects Sorties guéris Décédés 2 2 Total hospitalisés au Table 4. Capacité des s et CDTs en Lits, 7/6/215, Guinée Centres Section Suspects Section Confirmé Section Probable (Lits) (Lits) (Lits) Total (Lits) Donka Coyah Macenta N'Zerekore CDT Siguiri Forécariah CDT Kérouané Beyla CTS Conakry 8 8 Kindia Total Table 5. Etats des Laboratoires, 7/6/215, Guinée N Laboratoires Etat du Laboratoire 1 Conakry Fonctionnel 2 CTS Conakry Fonctionnel 3 Macenta Fonctionnel 4 Kindia Fonctionnel 5 Coyah Fonctionnel 6 Forecariah Fonctionnel Total Guinea_Ebola_Sit_Rep_n 418 du 7/6/215 Page 2

3 Table 6. Situation du suivi des contacts, 7/6/215, Guinée Contacts Nombre Nouveaux contacts du jour 23 Nombre de contacts sortis ce jour 116 Nombre de contacts confirmés ce jour Contacts à suivre Contacts suivis % suivis 98,9 Carte 1. Sous-préfectures où des réticences ont été signalées par les équipes de la riposte/suivi, 7/6/215, Guinée FRIA Banguigny (Kaoundabaila) Guinea_Ebola_Sit_Rep_n 418 du 7/6/215 Page 3

4 Nombre de cas 1_14 2_14 3_14 4_14 5_14 6_14 7_14 8_14 9_14 1_14 11_14 12_14 13_14 14_14 15_14 16_14 17_14 18_14 19_14 2_14 21_14 22_14 23_14 24_14 25_14 26_14 27_14 28_14 29_14 3_14 31_14 32_14 33_14 34_14 35_14 36_14 37_14 38_14 39_14 4_14 41_14 42_14 43_14 44_14 45_14 46_14 47_14 48_14 49_14 5_14 51_14 52_14 1_15 2_15 3_15 4_15 5_15 6_15 7_15 8_15 9_15 1_15 11_15 12_15 13_15 14_15 15_15 16_15 17_15 18_15 19_15 2_15 21_15 22_15 23_15 Nombre de cas Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Graphique 1. Distribution des cas notifiés, par semaine (début des signes*), 3/12/213 7/6/215, Guinée confirmés (n=3239) suspects (n=12) probables (n=418) *Valeurs manquantes pour date de début des signes = 1 Semaine de début des signes Graphique 2. Distribution des cas confirmés et décès, par mois de confirmation et de décès, 3/12/213-7/6/215, Guinée 6 5 Cas confirmés (n=3239) Décès (n=218) Févr.-14 Mars-14 Avr-14 Mai-14 Juin-14 Juil-14 Aout-14 Sept.-14 Oct.-14 Nov.-14 Déc.-14 Jan.-15 Févr.-15 Mars-15 Avr-15 Mai-15 Juin-15 Mois de confirmation ou décès Guinea_Ebola_Sit_Rep_n 418 du 7/6/215 Page 4

5 Carte 2. Répartition par préfectures des cas confirmés et classification des préfectures selon le niveau d alerte, 18/5/215-7/6/215 (21 jours), Guinée Table 8. Répartition des cas confirmés par sous-préfecture du 18/5/215-7/6/215 (21 jours), Guinée PREFECTURE SOUS-PREFECTURE CONFIRME DECES COMMUNAUTAIRE Boké Kamsar Conakry Matoto 2 Fria Baguinet 1 1 Dubréka Dubréka-centre 1 1 Tanene Farmoriah 2 1 Forecariah-Centre 1 Kallia Maferinya 1 1 Moussayah Sikhourou Kindia Kindia-centre 3 1 TOTAL Guinea_Ebola_Sit_Rep_n 418 du 7/6/215 Page 5

6 Nombre de cas confirmés Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Graphique 3. Répartition par statut professionnel /confirmation des cas confirmés parmi le personnel de santé (N=187), 3/12/213 7/6/215, Guinée 6 57 Personnels soignants confirmés (n=187) Graphique 4. Distribution par préfecture des cas confirmés et probables parmi le personnel de santé, 3/12/213 7/6/215, Guinée Nb Confirmés = 187 Nb Probable = 15 Décès Confirmés=94 Décès Probable= confirmes_probables deces Guinea_Ebola_Sit_Rep_n 418 du 7/6/215 Page 6

7 9_14 1_14 11_14 12_14 13_14 14_14 15_14 16_14 17_14 18_14 19_14 2_14 21_14 22_14 23_14 24_14 25_14 26_14 27_14 28_14 29_14 3_14 31_14 32_14 33_14 34_14 35_14 36_14 37_14 38_14 39_14 4_14 41_14 42_14 43_14 44_14 45_14 46_14 47_14 48_14 49_14 5_14 51_14 52_14 53_14 1_15 2_15 3_15 4_15 5_15 6_15 7_15 8_15 9_15 1_15 11_15 12_15 13_15 14_15 15_15 16_15 17_15 18_15 19_15 2_15 21_15 22_15 23_15 24_15 Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Graphique 5. Evolution hebdomadaire selon le statut final des patients(confirmés) au, 3/12/213-7/6/215, Guinée Sorties Guérie (n=122) Deces_ (n=1285) *Valeurs manquantes pour le statut final =52 Table 9. Situation globale des cas confirmés, probables et suspects, 7/6/215, Guinée Note: L'augmentation du nombre total de cas probables s'explique en partie par la mise en place du nouveau système de notification des décès communautaires non-prélevés avec lien épidémiologique avéré Guinea_Ebola_Sit_Rep_n 418 du 7/6/215 Page 7

8 Guinea_Ebola_Sit_Rep_n 418 du 7/6/215 Page 8

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée, 2 Table des matières Table des matières...2 Note technique...3 Résumé...4 1. Guinée...6 2. Conakry... 13 3. Boffa... 21 4. Coyah... 23

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 13, 215 Table des matières Table des matières...2 Note technique...3 Résumé...4 1. Guinée...6 2. Conakry... 13 3. Boffa... 21 4.

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 12, 215 Table des matières Table des matières...2 Note technique...3 Résumé...4 1. Guinée...6 2. Conakry... 13 3. Boffa... 21 4.

Plus en détail

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée

Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Situation Epidémiologique Hebdomadaire Epidémie d Ebola en Guinée Semaine 1, 21 Table des matières Table des matières... 2 Note technique... 3 Résumé... 4 1. Guinée... 6 2. Conakry... 13 3. Boffa... 18

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Planification familiale et soins post-avortement en Guinée. Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011

Planification familiale et soins post-avortement en Guinée. Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011 Planification familiale et soins post-avortement en Guinée Yolande HYJAZI, Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011 OBJECTIFS Rappeler brièvement le contexte dans lequel les Soins Après Avortements

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE S.A (CRG S.A)

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE S.A (CRG S.A) PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE S.A (CRG S.A) CREDIT EPARGNE- TRANSFERT D ARGENT- TONTINE MODERNE LE PLUS GRAND RESEAU FINANCIER DU PAYS AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT 1 1. PRESENTATION DE LA MISSION

Plus en détail

Solthis en 2011 Quels programmes, quels enjeux, quels partenariats? Paris, le 4 février 2011

Solthis en 2011 Quels programmes, quels enjeux, quels partenariats? Paris, le 4 février 2011 Solthis en 2011 Quels programmes, quels enjeux, quels partenariats? Paris, le 4 février 2011 Ordre du jour 1. Evolution de nos contextes d intervention 2. Orientations générales de l association Renforcer

Plus en détail

Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la

Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la 1 Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la Sécurité Civile N 7 de Brignoles a rempli une mission inhabituelle

Plus en détail

Guinée. Code des investissements

Guinée. Code des investissements Code des investissements Ordonnance n 001/PRG/87 du 3 janvier 1987 [NB - Ordonnance n 001/PRG/87 du 3 janvier 1987, modifiée par la loi n L/95/029/CTRN du 30 juin 1995] Art.1.- La présente Ordonnance portant

Plus en détail

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission : PROFIL DE POSTE Informations préliminaires sur le poste Intitulé du poste ADMINISTRATEUR BASE Pays & base d affectation GUINEE, COYAH Rattachement hiérarchique COORDINATEUR COYAH Création / Remplacement

Plus en détail

Coordinateur des ressources humaines - Nzérékoré - GUINEE

Coordinateur des ressources humaines - Nzérékoré - GUINEE Coordinateur des ressources humaines - Nzérékoré - GUINEE L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

Surveillance des toxi infections alimentaires collectives

Surveillance des toxi infections alimentaires collectives Nombre de foyers Surveillance des toxi infections alimentaires collectives Données de la déclaration obligatoire, 2011 En 2011, 1 153 foyers de toxi infections alimentaires collectives (Tiac) ont été déclarés

Plus en détail

Information sur le retour et la réintégration en Guinée

Information sur le retour et la réintégration en Guinée Information sur le retour et la réintégration en Guinée Source: https://www.cia.gov/library/publications/cia-maps-publications/guinea.html Dernière mise à jour: janvier 2015 1 Avertissement Les informations

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE (Semaine n 38 du 17 au 23/09/2012) BURKINA FASO MINISTERE DE LA SANTE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION SANITAIRE DIRECTION DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Retour d expérience des expertises demandées par les CHSCT François COCHET - SECAFI François COCHET Directeur des activités Santé au Travail - SECAFI 04.78.63.60.63

Plus en détail

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015 Calendrier officiel des 2015-2016 Date des 2 premières Cours de jour : Mercredi 26 août 2015 Mardi 8 septembre 2015 du 1 e juin au 8 juillet ET du 3 au 5 août 2015 Cours de soir : Inscriptions les lundis

Plus en détail

BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008

BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008 BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008 Rédacteur : Coordinateur plan pari Hervé Vizioz 1 INTRODUCTION Ce bilan présente les résultats du plan PARI pour l année 2008 sur :! L accidentologie globale du réseau!

Plus en détail

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014 Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014 Monitoring actif dans l avifaune sauvage En 2014, dans le cadre du monitoring actif, 3.036 oiseaux sauvages ont été échantillonnés.

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA. Par Dr Colette LOSSO. PF Advisor PROSANI

DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA. Par Dr Colette LOSSO. PF Advisor PROSANI DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA Par Dr Colette LOSSO PF Advisor PROSANI 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1. LE PROJET PROSANI ET LES DOMAINES

Plus en détail

1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne

1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE CHANGE DE LA BCRG, FONDEMENTS ET OBJECTIFS 1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne La politique monétaire et de change

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

EOLE TRADING INTEGRALE

EOLE TRADING INTEGRALE EOLE TRADING INTEGRALE Formation 100% en ligne Coaching Live d un an Accès à nos outils exclusifs 1- PRESENTATION Eole Trading Intégrale est une formation d une année composée en 3 phases. Elle est accessible

Plus en détail

Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives

Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives Données de la déclaration obligatoire, 2012 En 2012, 1 288 foyers de toxi-infections alimentaires collectives (Tiac) ont été déclarés en France,

Plus en détail

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013 Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013 Monitoring actif dans l avifaune sauvage En 2013, dans le cadre du monitoring actif, 3.181 oiseaux sauvages ont été échantillonnés.

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

Comment Elaborer un Plan d Action

Comment Elaborer un Plan d Action Comment Elaborer un Plan d Action Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

Union des Mutelles de Santé de Guinée Forestière - Programme 2007-2012

Union des Mutelles de Santé de Guinée Forestière - Programme 2007-2012 Objectifs et résultats Indicateurs Hypothèses 1. Objectifs globaux 1. Participation à la mise en oeuvre de la politique nationale de développement de la mutualité définie par le Ministère de la Santé.

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen Gestion d un cas de portage d entérocoque résistant aux glycopeptides (ERG- ERV) Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen IXème Journée régionale de Prévention des infections associées aux

Plus en détail

Cloud Computing, archivage électronique et valeur probante

Cloud Computing, archivage électronique et valeur probante 1 Cloud Computing, archivage électronique et valeur probante Jean-Marc Rietsch, Président de FedISA Mission / Objectifs / Actions Mission: «Garant de l état de l art dans le domaine du management des données

Plus en détail

Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose

Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose Déjeuner du 5 mai 2015 Emmanuel Rivière Directeur de l unité Stratégies d Opinion TNS Sofres Pour mal commencer 2 Optimisme et pessimisme

Plus en détail

FAITS MARQUANTS RÉSULTATS STRATÉGIE ET PERSPECTIVES

FAITS MARQUANTS RÉSULTATS STRATÉGIE ET PERSPECTIVES 1 Le groupe a progressé dans une année contrastée CA Cegid Group 264 M +5,7 % UN PREMIER SEMESTRE AVEC DES PERSPECTIVES FAVORABLES UN SECOND SEMESTRE MARQUÉ PAR UNE NOUVELLE CRISE 2 Les principales tendances

Plus en détail

Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola

Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola Août 2014 l enfance aux enfants Organisation mondiale de la Santé 2014 Tous droits réservés. Les appellations employées dans la présente

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES PLAN D ACTION 2014. Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro

BILAN D ACTIVITES PLAN D ACTION 2014. Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro BILAN D ACTIVITES DU PLAN D ACTION 2014 Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro 1 AVANT PROPOS Avec un taux de croissance de 6% de nouveaux cas reçu cette année, l Hôpital Psychiatrique

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité Alexis DIRER LEO, Université d Orléans Co-écrit avec Rim Ennajar-Sayadi Journée

Plus en détail

LBPoker. Barrière BarrierePoker.fr est un site de poker en ligne agréé par l Arjel sous le numéro 0023-PO-2010-07-26

LBPoker. Barrière BarrierePoker.fr est un site de poker en ligne agréé par l Arjel sous le numéro 0023-PO-2010-07-26 SAISON 2012 LBPoker. Barrière BarrierePoker.fr est un site de poker en ligne agréé par l Arjel sous le numéro 0023-PO-2010-07-26 CASINO BARRIERE DE CASSIS PROGRAMME TOURNOIS RÉGULIERS TEXAS HOLD'EM POKER

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 La crise actuelle est caractéris risée e par le grand nombre de marchés affectés s et par la diversité des canaux de contagion Les principaux canaux de contagion pour l ECE: Canal informationnel (sentiment

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

L ALTERNANCE à la MIAGE DE TOULOUSE

L ALTERNANCE à la MIAGE DE TOULOUSE Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises L ALTERNANCE à la MIAGE DE TOULOUSE Contrats d Apprentissage Contrats de Professionnalisation Périodes de Professionnalisation L'alternance

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Mercredi 27 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest 1 SOMMAIRE Le Change au comptant (spot) ; Le Change à Terme (termes secs, swaps de change) ; Les Options de Change ; Les Options

Plus en détail

DOCUMENTS : LES RAPPORTS LOCATIFS

DOCUMENTS : LES RAPPORTS LOCATIFS DOCUMENTS : LES RAPPORTS LOCATIFS la fin du bail : renouveler le bail, quitter le logement le loyer : fixation, augmentation, paiement du loyer un bail écrit pour quoi faire? Un contrat écrit clarifie

Plus en détail

Surveillance épidémiologique : application à la détection et la prédiction des épidémies

Surveillance épidémiologique : application à la détection et la prédiction des épidémies Surveillance épidémiologique : application à la détection et la prédiction des épidémies Philippe Vanhems Service Hygiène Hospitalière, Epidémiologie et Prévention Pôle Santé, Recherche, Risques et Vigilances

Plus en détail

L EXEMPLE DU SENEGAL «FACILITATION DES ECHANGES ET COOPERATION SUD SUD»

L EXEMPLE DU SENEGAL «FACILITATION DES ECHANGES ET COOPERATION SUD SUD» L EXEMPLE DU SENEGAL «FACILITATION DES ECHANGES ET COOPERATION SUD SUD» PLAN 1. GUICHET UNIQUE: une solution pour la facilitation des échanges? 2. L EXEMPLE DU SENEGAL 3. SENEGAL- KENYA: Un exemple de

Plus en détail

Allianz Assurance Emprunteur

Allianz Assurance Emprunteur Allianz Assurance Emprunteur Loi HAMON Allianz Courtage L objectif de la loi Hamon Quel est le besoin des assurés? Comparer les offres d assurance, faire jouer la concurrence La réponse apportée par la

Plus en détail

III - Financement d une entreprise ou d une activité

III - Financement d une entreprise ou d une activité Cterrier.com 1/9 02/03/2007 Initiation à la gestion Quantitative d une entreprise Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des

Plus en détail

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE :

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : INTRODUCTION : Les différents moments d augmentation des richesses dans les groupes sociaux sont liés à différents phénomènes parfois difficilement

Plus en détail

BANQUE MONDIALE APPUI AU SUIVI EVALUATION PARTICIPATIF DES PROJETS DE LA BANQUE MONDIALE EN GUINEE

BANQUE MONDIALE APPUI AU SUIVI EVALUATION PARTICIPATIF DES PROJETS DE LA BANQUE MONDIALE EN GUINEE BANQUE MONDIALE APPUI AU SUIVI EVALUATION PARTICIPATIF DES PROJETS DE LA BANQUE MONDIALE EN GUINEE NOTE D EVALUATION Préparée par Dr Thierno Ousmane Wann, consultant Version finale Conakry, janvier 2009

Plus en détail

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان http://droitdelhomme.over-blog.com laddhchlef@yahoo.fr laddhchlef@gmail.com http://facebook.com/laddhchlef

Plus en détail

Rencontre sur le développement de la carte bancaire maghrébine. Acceptation, ti relations contractuelles t avec les commerçants et élargissement du

Rencontre sur le développement de la carte bancaire maghrébine. Acceptation, ti relations contractuelles t avec les commerçants et élargissement du Rencontre sur le développement de la carte bancaire maghrébine le 08 Février 2007 Acceptation, ti relations contractuelles t avec les commerçants et élargissement du réseau des accepteurs au Maroc Plan

Plus en détail

L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués

L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués Congrès Eurolog 21 juin 2006 Michel Fender Professeur Ecole nationale des ponts et chaussées Président Département Management Industriel, ENPC Co-directeur

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA

PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA ------- MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ------------ PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA

Plus en détail

Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique

Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique Congrès de la SF2H - 9 Juin 2011 S. Coudrais Biohygiéniste Unité d Hygiène et Epidémiologie - Groupement

Plus en détail

Rio Tinto Simandou Rapport sur le développement durable 2009

Rio Tinto Simandou Rapport sur le développement durable 2009 Rapport sur le développement durable 2009 Un projet de classe mondiale qui a des retombées importantes sur les plans de la conservation de l environnement, du renforcement des capacités des communautés

Plus en détail

LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret. La recherche infirmière. Cas concret : où se déroule-t-il?

LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret. La recherche infirmière. Cas concret : où se déroule-t-il? LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret 2ème journée infirmier(e)s / sages-femmes Université des Sciences de la Santé 20 novembre 2004 Stéphanie OGER 1 La recherche infirmière

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Service maladies infectieuses dans la population générale ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Situation au 31 décembre ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Ce

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

Série 1 Série 2 Série 3. Catégorie 4. Catégorie 1. Catégorie 3. Catégorie. 5 avril 2012

Série 1 Série 2 Série 3. Catégorie 4. Catégorie 1. Catégorie 3. Catégorie. 5 avril 2012 6 5 4 3 2 1 Série 1 Série 2 Série 3 0 Catégorie 1 Catégorie 2 Catégorie 3 Catégorie 4 2 Sage dans le Monde et en France 3 Sage Monde au 30 septembre 2011 1,534 milliard d euros de chiffre d'affaires 6,1

Plus en détail

INFORMATIONS AUX ADHERENTS :

INFORMATIONS AUX ADHERENTS : Les documents ci-après, diffusés aux adhérents du GEIST au cours des dernières années, peuvent leur être adressés à nouveau en cas de besoin sur simple demande de leur part : INFORMATIONS AUX ADHERENTS

Plus en détail

Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH

Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH 20 Décembre 2005 Evaluation de la mise en œuvre CRM & FH Objectif des travaux Evaluer la mise en œuvre de la formation de type CRM pour PNT, PNC,

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

We make your. Data Smart. Data Smart

We make your. Data Smart. Data Smart We make your We make your Data Smart Data Smart Une société Une société du du groupe Le groupe NP6 SPECIALISTE LEADER SECTEURS EFFECTIFS SaaS Marketing : 50% Data intelligence : 50% 15 sociétés du CAC

Plus en détail

SCHÉMA POUR UNE GESTION FONCTIONNELLE ET PÉRENNE DU SERVICE D ADDUCTION D EAU POTABLE DE SIMA

SCHÉMA POUR UNE GESTION FONCTIONNELLE ET PÉRENNE DU SERVICE D ADDUCTION D EAU POTABLE DE SIMA SCHÉMA POUR UNE GESTION FONCTIONNELLE ET PÉRENNE DU SERVICE D ADDUCTION D EAU POTABLE DE SIMA RAPPEL DU CONTEXTE Sur l île d Anjouan, l UCEA est à ce jour la principale entité opérationnelle et fonctionnelle

Plus en détail

Résultats annuels 2006-2007

Résultats annuels 2006-2007 L esprit de service Résultats annuels 2006-2007 20 décembre 2007 Présentation du Groupe 1. LVL Médical en quelques chiffres 2. France 3. Allemagne LVL Médical Groupe en quelques chiffres 1 300 collaborateurs

Plus en détail

Expérimentation de la détection de la BPCO en officine

Expérimentation de la détection de la BPCO en officine Expérimentation de la détection de la BPCO en officine 28 novembre 2014, Journées Pharmaceutiques Internationales de Paris Dorothée Camus Direction Santé, FNMF 00/00/20-- Expérimentation de la détection

Plus en détail

Participation des artisans à l'élaboration du DSRP 2

Participation des artisans à l'élaboration du DSRP 2 ASRP-GTZ Participation des artisans à l'élaboration du DSRP 2 Conakry 2006 1 SOMMAIRE INTRODUCTION 2 1. OBJECTIFS DE NOTRE ACTION... 4 2. METHODOLOGIE DE TRAVAIL... 4 3. BREF APERÇU DU REGOA... 5 4. EVALUATION

Plus en détail

6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION. Réunion d informati on 6 mars 2013

6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION. Réunion d informati on 6 mars 2013 6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION 1 Réunion d informati on 6 mars 2013 CONTEXTE 2012 PIB 0,0 % CROISSANCE IT +0,7 % SAAS +30 % SOURCE INSEE 2012 +2,7% 0,0% 2012 2012 2010 2011 2012 +3,8% +1,6% +7,0% +2,0%

Plus en détail

Prêt Logement 92. 1. Les familles résidant dans les Hauts-de-Seine ayant au moins un enfant né ou à naître.

Prêt Logement 92. 1. Les familles résidant dans les Hauts-de-Seine ayant au moins un enfant né ou à naître. ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Prêt Logement 92 05/08 Dans le cadre de sa politique en faveur de l accession à la propriété, le Conseil Général des Hauts de Seine a mis en place depuis novembre

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non domestiques ayant une consommation supérieure à 30 000

Plus en détail

Présentation des estimations indicatives globales (EIG) GIP Info Retraite

Présentation des estimations indicatives globales (EIG) GIP Info Retraite CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 septembre 2013 à 14h30 «I - La prévisibilité du montant de la retraite pour les assurés II - Avis technique sur la durée d assurance de la génération

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

République de Guinée. Ministère de l Economie et des Finances. Unité de Coordination et d Exécution des Projets

République de Guinée. Ministère de l Economie et des Finances. Unité de Coordination et d Exécution des Projets République de Guinée Ministère de l Economie et des Finances Unité de Coordination et d Exécution des Projets PROJET D APPUI AU RENFORCEMENT DES CAPACITES DE GESTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (PARCGEF)

Plus en détail

Format des Dates. 1. Composition du numéro d identification au Registre national des personnes physiques :

Format des Dates. 1. Composition du numéro d identification au Registre national des personnes physiques : Format des Dates. Règles applicables au niveau de : - l attribution du numéro d identification des personnes inscrites au Registre national des personnes physiques, de l impression de ce numéro sur la

Plus en détail

Annuaire(des(programmes(de(sciences(participatives( (Collectif(national(SPB(

Annuaire(des(programmes(de(sciences(participatives( (Collectif(national(SPB( Annuaire(des(programmes(de(sciences(participatives( (Collectif(national(SPB( FICHEDEPRESENTATIOND UNPROGRAMMEDE SCIENCESPARTICIPATIVES Afin de caractériser et présenter les programmes de sciences participatives

Plus en détail

Fédération Française des Echecs www.echecs.asso.fr

Fédération Française des Echecs www.echecs.asso.fr Fédération Française des Echecs www.echecs.asso.fr Fondée en 1921 et reconnue comme fédération sportive, cette association compte 54 000 licenciés regroupés dans 1 000 clubs. Le site web echecs.asso.fr

Plus en détail

Les Prix. Language Studies International

Les Prix. Language Studies International Les Prix Language Studies International 2015 Merci LSI. Mon anglais est bien meilleur car on parlait tout le temps en anglais. Tous les professeurs étaient gentils et attentionnés. ASUKA ITAKURA, JAPON

Plus en détail

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com Conférence téléphonique mercredi 6 octobre 2010 11 heures 223, rue Saint honoré 75001 PARIS Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com THEMES DE LA CONFERENCE TELEPHONIQUE 1 ère

Plus en détail

12 mois pour un budget

12 mois pour un budget 12 mois pour un budget Mode d'emploi L'échéancier prévisionnel annuel Le budget mensuel avec sa feuille de route (janvier à décembre) Le bilan annuel La maîtrise du budget est indispensable pour réaliser

Plus en détail

Appui à la Consolidation de la cohésion sociale et à la promotion de la culture de la paix en Guinée.

Appui à la Consolidation de la cohésion sociale et à la promotion de la culture de la paix en Guinée. Appui à la Consolidation de la cohésion sociale et à la promotion de la culture de la paix en Guinée. RAPPORT D EVALUTION FINALE Mai 2014 Equipe d évaluation : Julien Bolamou, Assistant Suivi- Evaluation

Plus en détail

1/ La place du référencement dans la gestion de trafic sur un site web

1/ La place du référencement dans la gestion de trafic sur un site web Rapport réalisée par JULIEN GUYOT, société Au Cœur de la Toile LA GESTION DE TRAFIC DES SITES EN LIGNE Thème : La place du référencement dans la gestion de trafic d un site. 2003-2004 Société Au Cœur de

Plus en détail

APONEM BP 20152 PONTOISE 95304 CERGY PONTOISE CEDEX

APONEM BP 20152 PONTOISE 95304 CERGY PONTOISE CEDEX VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUE LE MERCREDI 7 OCTOBRE 2015 A 13H30. HOTEL des VENTES Rue des Fossettes 95650 GENICOURT. Lot Marque Modéle Option DateMec CV Kms 1 KIA RIO BVA 2 CITROEN C3 1,4 HDI 3 RENAULT

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

RECHERCHE DES CONTACTS PENDANT UNE FLAMBÉE DE MALADIE À VIRUS ÉBOLA

RECHERCHE DES CONTACTS PENDANT UNE FLAMBÉE DE MALADIE À VIRUS ÉBOLA RECHERCHE DES CONTACTS PENDANT UNE FLAMBÉE DE MALADIE À VIRUS ÉBOLA Septembre 2014 Programme Surveillance des maladies et intervention Groupe Prévention et lutte contre les maladies transmissibles i RECHERCHE

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail