UE 3A : Organisation des appareils et des systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d étude

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UE 3A : Organisation des appareils et des systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d étude"

Transcription

1

2 UE 3A : Organisation des appareils et des systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d étude MODULE 1: Etats de la matière et leur caractérisation MODULE 2: Méthodes d'étude en électrophysiologie jusqu'à l'ecg MODULE 3: Les très basses fréquences du spectre électromagnétique MODULE 4:Le domaine de l'optique (prépare en particulier la microscopie en UE2) MODULE 5: Rayons X et gamma Rayonnements particulaires MODULE 6: Utilisations thérapeutiques PACES UE 3A - Module 5 2

3 MODULE 5 Rayons X et gamma Rayonnements particulaires Les interactions rayonnements/matière Propriétés des rayons X et imagerie radiologique Les détecteurs PACES UE 3A - Module 5 3

4 Interactions Rayonnements Matière PACES UE 3A - Module 5 4

5 1. Notions sur les interactions rayonnements-matière 1.1 Types de rayonnement Particules Particules neutres : neutron Particules chargées légères : électron, positon Particules chargées lourdes : proton, particule α Rayons X et γ 5 PACES UE 3A - Module 5 5

6 Rappels sur les Rayons X ou γ Rayonnement électromagnétique Dualité onde/corpuscule : faisceau de photons d'énergie E E = h υ, où h est la constante de Planck. onde énergie (en ev) longueur d onde RX et γ > 13,6 inférieure à 90 nm UV visible IR micro-onde onde radio 10 nm < λ < 400 nm 400 nm < λ < 760 nm 1 µm < λ < 1 mm 1mm < λ < 1 m supérieure à 1m 6 PACES UE 3A - Module 5 6

7 1. Notions sur les interactions rayonnements-matière 1.2 Modalités utilisant des rayonnements Imagerie Radiologique (rayons X) Radiologie standard, mammographie, Angiographie radiologique, Tomodensitométrie (scannerx), Angiotomographie Médecine Nucléaire (rayons γ) Scintigraphie, Tomographie d'émission simple photon et de positons Radiothérapie (rayons X ou γ, particules) Cobaltothérapie, Accélérateurs linéaire, synchrotron 7 PACES UE 3A - Module 5 7

8 1. Notions sur les interactions rayonnements-matière 1.3 Définition Interaction rayonnements matière : échange d énergie entre les rayonnements (corpusculaire ou électromagnétique) et les atomes du milieu particules non chargées rayonnements EM photons X et γ neutrons indirectement ionisant particules chargées légères lourdes électrons α, p, fragments de fission directement ionisant PACES UE 3A - Module 5 8

9 2. Interaction des rayonnements EM : X et γ 2.1 Mécanismes atténuation du flux de photons diffusion Absorption interaction hν électron interaction hν noyau diffusion Thomson Rayleigh diffusion Compton effet photoélectrique matérialisation réaction photonucléaire PACES UE 3A - Module 5 9

10 2.1 Mécanismes Diffusion simple (Effet Thomson-Rayleigh) photons de faible énergie (< 45 kev, sinon négligeable) déviation direction photons sans transfert d énergie hυ absorbé par atome atome état excité retour état fondamental émission hυ même énergie direction aléatoire imagerie médicale faible énergie négligeable / autres interactions mammographie utilisation hν faible énergie (# 30 kev) diffusion Thomson Rayleigh PACES UE 3A - Module 5 10

11 2.1 Mécanismes Diffusion Compton (Effet Compton) tissus biologiques: effet prédominant pour énergie > 45 kev absorption partie énergie E i = hν i incident par électron e éjecté (si hυ i > W K énergie liaison e ) photon diffusé moins énergétique E d = hυ d < E i diffusé E d incident E i θ diffusion Compton e éjecté PACES UE 3A - Module 5 11

12 conservation énergie et quantité de mouvement énergie cinétique électron W e : W e = E i E d W K E i E d on peut monter que : W e Ei = Ei(1 (1 + (1 cosθ) 2 mc 1 ) E d E i W e = E (1 + i E mc i 2 (1 cosθ) 1 ) PACES UE 3A - Module 5 12

13 diffusion dépend de énergie photons incidents PACES UE 3A - Module 5 13

14 deux cas limites : choc tangentiel : θ = 0 E d = E i W e = 0 E i choc frontal : θ = 180 E d = E i( 2 mc mc 2 + 2E i ) We = E i( 2 mc 2E + 2E i ) PACES UE 3A - Module 5 14

15 Energie absorbée/diffusée : W e = énergie absorbée E d = énergie diffusée W E e d E (1 cosθ) i = proportionnel à E 2 i mc Effets radiobiologies : énergie absorbée par électron source ionisation secondaire plus E i plus la fraction d énergie transférée à l électron est grande PACES UE 3A - Module 5 15

16 2.1.3 Effet photoélectrique transfert de l intégralité de l énergie du hν incident à un électron du cortège électronique de l atome énergie absorbée disparition photon e éjecté (couche interne) hν incident e éjecté W e énergie cinétique électron W e = hν W K énergie de liaison K effet photoélectrique PACES UE 3A - Module 5 16

17 électron éjecté source secondaire rayonnement ionisant réarrangement cortège électronique Effet Auger (prédominant domaine biologique) Émission photons de fluorescence émission photons fluorescence X effet Auger PACES UE 3A - Module 5 17

18 éjection e couche interne instabilité atome cortège électronique excité réarrangement du cortège électronique émission photons X réarrangement du cortège électronique accompagné de l émission d un photon X équation pour les atome (avec e ) : A * A [ Z Y] [ Z Y] + hνx émission photons fluorescence X Effet Auger (expulsion e ) réarrangement du cortège électronique par transfert énergie à électron voisin (éjecté) ionisation de l atome équation pour les atome (avec e ): A * A 0 [ Z Y] [ Z Y] eauger effet Auger PACES UE 3A - Module 5 18

19 2.1.4 Matérialisation voisinage noyau : matérialisation hν incident en 1 positon et 1 électron condition: hν > 2 x 511 kev = 1,022 MeV annihilation e + e marginal domaine médical K e matérialisation PACES UE 3A - Module 5 19

20 2.1.5 Réaction photonucléaire hν incident (E > 10 MeV) absorbé par noyau noyau état excité retour stabilité désintégration (génération neutron) A A Z Z 1 X hνγ X 0 n formation isotope radioactif noyau initial Carbone Oxygène γ 6 1 C hν C 0 n O + hνγ O 0 n PACES UE 3A - Module 5 20

21 atténuation d un rayonnement EM (photons) diffusion absorption diffusion élastique (Thomson-Rayleigh) Effet Compton interaction hν électron interaction hν noyau effet photoélectrique matérialisation (création de paires) changement direction sans perte E éjection d un électron et perte E photon transfert E à un électron de l atome création de paires électron-positon négligeable si E > 45 kev prédominant si E > 45 kev prédominant si 10 kev < E < 50 kev Ei = Ed Ei > Ed e + e - éjecté e - éjecté e PACES UE 3A - Module 5 21

22 2.2 Loi d atténuation Atténuation d un faisceau de photons flux de photons N 0 N + dn matériau N N 0 x x + dx épaisseur traversée flux de hυ par unité de temps variation nombre photons dn: dn = µ dx N coef. linéique d atténuation par intégration: N = N 0 e µ x N 0 nombre de hυ incidents PACES UE 3A - Module 5 22

23 couche de demi-atténuation (CDA ou x 1/2 ): épaisseur nécessaire pour atténuer la moitié du flux de photons incidents N 2 N 1 CDA = e µ CDA N = = N0e µ ln(2) CDA = µ ordre de grandeur CDA: unité m 30 kev 100 kev 500 kev air 25 m 35 m 60 m eau (liquide) 2 cm 4 cm 7 cm béton 3 mm 2 cm 4 cm plomb 0,02 mm 0,1 mm 4 mm PACES UE 3A - Module 5 23

24 coefficient massique d atténuation et masse surfacique de la matière µ dépend état matière (solide, liquide, gaz) coefficient massique d atténuation: µ/ρ (ρ masse volumique) masse surfacique de la matière: ρ x (en kg.m 2 ou en g.cm 2 ) N = N µ ( ) 0 e ρ x ρ PACES UE 3A - Module 5 24

25 autre expression de l atténuation: N = N0e µ x ln(2) CDA = µ N = N 0 e ln(2) x CDA N = 2 N0 x CDA atténuation facteur 1000 (1024 = 2 10 ) : écran épaisseur x = 10xCDA PACES UE 3A - Module 5 25

26 représentation graphique N (x) ln(n(x)) N 0 N 0 /2 µ x N( x ) N0 = e échelle log ln(n 0 ) ln( N( x)) = µ x + ln(n0 ) pente = µ CDA échelle linéaire x CDA x échelle semi-logarithmique PACES UE 3A - Module 5 26

27 µ dépend de l énergie des photons ln(n(x)) hυ 1 = 30 kev hυ 2 = 500 kev µ 2 hυ 2 > hυ 1 échelle log x µ 1 x (en m) µ 1 > µ 2 CDA 2 > CDA PACES UE 3A - Module 5 27

28 µ dépend du matériau traversé (Z matériau) ln(n(x)) hυ 2 = 500 kev µ 1 Z 2 > Z 1 échelle log µ 2 eau (Z 1 ) x (en cm) plomb (Z 2 ) µ 2 > µ 1 CDA 1 > CDA PACES UE 3A - Module 5 28

29 2.2.2 Variation des coefficients d atténuation Trois phénomènes principaux Effet photoélectrique Diffusion Compton Matérialisation Coefficient d atténuation PE : τ Coefficient d atténuation par effet Compton : σ Coefficient d atténuation par matérialisation : π PACES UE 3A - Module 5 29

30 Atténuation par effet photoélectrique (PE) Energie photoélectron : W e = E i - W L Le photon disparait et son énergie se retrouve sous forme d énergie cinétique qui est absorbée par le milieu relation de Bragg matériau de masse volumique ρ et de numéro atomique Z Coefficient d atténuation PE : τ constante (couche e ionisé) Z τ = C i ρ E 3 3 énergie hν PACES UE 3A - Module 5 30

31 Variation du coefficient d atténuation linéique (PE) : τ τ/ρ en cm 2 g 1 atténuation massique Energie de liaison des électrons L 100 K ,1 eau plomb 0,01 0,01 0, variations de µ en fonction de E E hν en MeV effet PE prépondérant : milieu dense (Z élevé) photon faible énergie (10 à 50 kev) PACES UE 3A - Module 5 31

32 Atténuation par effet Compton Coefficient d atténuation par effet Compton : σ indépendant du milieu (donc de Z) décroit lentement lorsque E i (photon incident) augmente (varie à peu près comme 1/E 1/3 ) atténuation massique PACES UE 3A - Module 5 32

33 Atténuation par matérialisation Coefficient d atténuation par matérialisation: π croit approximativement avec le numéro atomique Z de la cible nul si E < 1,022 MeV (2mc 2 ) atténuation massique PACES UE 3A - Module 5 33

34 Domaines de prédominance phénomènes prépondérants effet photoélectrique (PE) effet Compton (C) création de paires (CP) Variation coefficient d atténuation global μ τ Photoélectrique µ = τ + π + σ σ Compton µ π Matérialisation 1 E 1 10 E E (MeV) (échelle logarithmique) PACES UE 3A - Module 5 34

35 100 Z (cible) effet photoélectrique création de paires 50 effet Compton 0 0,01 0, E hν en MeV domaines de prédominance en fonction de Z (cible) et de E (hν incident) PACES UE 3A - Module 5 35

36 3. Interaction des neutrons 3.1 Mécanismes neutron: charge nulle interaction avec électrons négligeable interaction avec noyau 4 classes de neutrons Neutrons Énergie types d interaction lents ou thermiques intermédiaires rapides haute énergie E < 0,1 kev 0,1 kev < E < 20 kev 20 kev < E < 10 MeV E > 10 MeV E < 10 kev capture E > 10 kev diffusion PACES UE 3A - Module 5 36

37 3.1.1 Diffusion élastique Neutrons rapides choc neutron noyau: transfert énergie cinétique neutron vers noyau n diffusé Ec < Ec énergie cinétique de recul du noyau Ec r n incident Ec choc noyau noyau en mouvement potentiellement ionisant ionisations indirectes dangereuses probabilité choc neutron noyau faible neutrons rapides très pénétrants PACES UE 3A - Module 5 37

38 3.1.2 Diffusion inélastique Neutrons rapides choc neutron noyau: capture neutron par noyau puis neutron relâché noyau cible état excité émission photon γ n diffusé 1 A 1 0n Z 0 + A + X n Z X * A Z X * A Z X + h ν γ n incident 1 A 1 0n Z 0 hν γ noyau A + X n + Z X + h ν γ photons γ émis ionisant PACES UE 3A - Module 5 38

39 3.1.3 Capture radiative neutrons lents capture neutron par noyau: noyau état excité stabilisation par émission hν γ 1 n + 0 A A+ Z Z X 1 X * A + 1 A+ 1 Z Y * Z X + h ν γ n incident 1 n 0 A Z hν γ noyau A+ Z + ν γ + X 1 X h Capture non radiative Neutrons lents capture neutron par noyau: stabilisation par émissions β ou fission processus de production radioéléments émetteurs β PACES UE 3A - Module 5 39

40 3.2 Tableau récapitulatif atténuation d un faisceau de neutrons neutrons lents neutrons rapides capture radiative capture non radiative diffusion élastique diffusion inélastique capture du neutron par le noyau capture du neutron par le noyau transfert Ec neutron au noyau sous forme Ec neutron capturé par noyau puis relâché noyau état excité noyau stable par émission γ noyau stable par réactions β noyau stable par émission γ n diffusé Ec < Ec n diffusé n incident noyau hν γ n incident Ec choc noyau Ec r n incident noyau hν γ PACES UE 3A - Module 5 40

41 4. Interaction des particules chargées 3 aspects des interactions entre particules chargés et matière Transfert d énergie induit par interaction nature, mécanisme, probabilité Conséquences sur PARTICULE (ralentissement) Conséquences sur MILIEU (effets physiques et radiobiologiques) PARTICULE charge z masse m vitesse v ENERGIE INTERACTION MATIERE n atomique Z noyaux électrons PACES UE 3A - Module 5 41

42 MILIEU interaction avec les électrons interaction avec le noyau PARTICULE particules «lourdes» (protons, α, fragments de fission) particules légères (électrons, positons) PACES UE 3A - Module 5 42

43 4.1 Nature de l interaction (milieu) Interaction avec le cortège électronique Interaction coulombienne Transfert d énergie de la particule incidente vers électron cible 2 cas possibles : énergie transférée à l e E < W L atome état excité retour état stable par dissipation de l énergie sous forme thermique ou par émission hν peu énergétiques énergie transférée à l e E > W L expulsion e cortège électronique atome ionisé: source secondaire d ionisation réorganisation cortège électronique IONISATION PACES UE 3A - Module 5 43

44 4.1.2 Interaction avec le noyau passage proximité noyau: interactions électrostatiques particules déviées perte énergie cinétique particule incidente émission rayonnement de freinage ou Bremsstrahlung production des rayons X Ep = Ei Ed e incident Ei + noyau cas d un électron e dévié Ed < Ei Ep énergie hν émis Ei énergie particule incidente Ed énergie particule déviée FREINAGE PACES UE 3A - Module 5 44

45 4.1.3 Notion de transfert linéique d énergie Transfert linéique d énergie (TEL ou TLE): perte d énergie de la particule par unité de longueur (kev/µm) Densité Linéique d Ionisation (DLI): nombre de paires électrons/ions crées par unité de longueur TLE = DLI x ω énergie moyenne par ionisation Remarque: plus le TEL est grand, plus une grande énergie est cédée sur une faible épaisseur (et donc les dégâts importants) Le TEL reflète donc directement la nuisance biologique d'un rayonnement donné. PACES UE 3A - Module 5 45

46 4.1.3 Notion de transfert linéique d énergie Exemple: distance parcourue par un faisceau d électron d énergie 0,67 MeV traversant une plaque de platine (TLE = 3,4 kev/µm) d = E / TLE d = 197 µm 0,2 mm importance des interactions par ionisation et par rayonnement de freinage ZE TEL freinage TEL ion 800 dans l eau (Z = 8): E : énergie de la particule (en MeV) Z : charge du noyau rayonnement 1 MeV (très énergétique) TEL freinage = 1% PACES UE 3A - Module 5 46

47 4.2 Nature de la particule Particules légères Positon Annihilation positon : rencontre positon électron dématérialisation émission de 2 photons γ à 180 hν γ E = 511 kev même direction sens opposé hν γ PACES UE 3A - Module 5 47

48 Electron pertes d énergie par ionisation ou freinage E < 100 MeV essentiellement par ionisation trajectoires: lignes brisées changements de direction transferts d énergie ionisations I 0 I e incident E notion de parcours difficile à définir PACES UE 3A - Module 5 48

49 portée ou longueur de pénétration distance maximale parcourue dans la direction du flux incident LONGUEUR DE PENETRATION REMARQUE TEL augmente lorsque la vitesse diminue Donc plus la particule ralentit, plus les interactions augmentent 2 z TEL 2 v nz PACES UE 3A - Module 5 49

50 loi empirique donnant la portée: L = 0,412xE ρ n avec n = 1,265 0,0954ln(E) L en cm E en MeV ρ en g.cm -3 Exemple: pour des électrons E c max = 1,7 MeV AIR EAU n 1,214 ρ (g.cm -3 ) 1, L (cm) 603 0,8 dans l eau, la longueur de pénétration est donnée par: pour E c max = 1,7 MeV L = 0,8 cm L(en cm) E(en MeV) 2 PACES UE 3A - Module 5 50

51 4.2.2 Particules lourdes (p, α, fragments de fission) interaction avec nuage électronique prépondérante (ionisation) particules massives: interactions faible impact sur trajectoire I 0 part c incidente E parcours = trajectoire ionisations I Trajectoire ARRET PACES UE 3A - Module 5 51

52 interactions plus nombreuses en fin de parcours parcours particule perte énergie cinétique vitesse diminue temps d interaction augmente TEL et DLI augmente jusqu à perte énergie cinétique I/I 0 DLI Variation intensité 1 DLI max Variation DLI 0,5 variation densité linéique d ionisation PACES UE 3A - Module 5 52 R x

53 Parcours dans l'eau d'une particule α : E = 5,3 MeV TEL = 130 kev.µm -1 dx = de / TEL = 5300 / 130 = 40 µm. Ordre de grandeur micromètre (tissus biologiques) - Faible impact cutané - Absorption très dangereuse comparaison exposition électron/particule α organisme humain (peau épaisseur 70 µm) électron (E = 1,7 MeV) particule α (E = 5,3 MeV) Parcours dans l'air 603 cm 5 cm Parcours dans l'eau 0,8 cm = 8000 µm 40 µm TLE moyen 0,4 kev.µm kev.µm -1 contamination externe dangereuse «moins dangereuse» PACES UE 3A - Module 5 53

54

Bases physiques et biologiques de la radiothérapie

Bases physiques et biologiques de la radiothérapie Bases physiques et biologiques de la radiothérapie L3 : UE cancérologie Pr I. Peretti Service de Biophysique et Médecine Nucléaire CHU Lariboisière Université Paris 7 1. Les rayonnements utilisés en médecine

Plus en détail

2. Les modalités de l'imagerie Médicale utilisant des rayonnements

2. Les modalités de l'imagerie Médicale utilisant des rayonnements 2. Les modalités de l'imagerie Médicale utilisant des rayonnements Dr J.M. Rocchisani CHU de Bobigny. 93. 1/14 2. Les modalités de l'imagerie Médicale utilisant des rayonnements Modalités utilisant des

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr 1 SOMMAIRE Partie A : Interaction des Particules non chargées avec la matière

Plus en détail

Chapitre IV : Rayonnements-Matière

Chapitre IV : Rayonnements-Matière Chapitre IV : Interactions Rayonnements-Matière 1 SOMMAIRE I) Généralités et définitions II) Interactions des Photons avec la matière IV-1) Effet Compton IV-2) Effet Photoélectrique IV-3) Création de paire

Plus en détail

Cargèse 25 au 31 mars 2007

Cargèse 25 au 31 mars 2007 Cargèse 5 au 31 mars 007 Ecole des techniques de base des détecteurs Pascal Vincent Université Pierre et Marie Curie LPNHE, Paris 1 La détéction des neutres Les neutres Photons Effet photoélectrique Effet

Plus en détail

Chapitre III Les photons X et γ

Chapitre III Les photons X et γ Chapitre III Les photons X et γ E.VIENT 1 Interaction des photons avec la matière Interactions "catastrophiques" : Modification radicale de la trajectoire et de l'énergie Disparition complète Probabilité

Plus en détail

ATTÉNUATION ET ABSORPTION D'UN FAISCEAU DE PHOTONS PAR LA MATIÈRE.

ATTÉNUATION ET ABSORPTION D'UN FAISCEAU DE PHOTONS PAR LA MATIÈRE. ATTÉNUATION ET ABSORPTION D'UN FAISCEAU DE PHOTONS PAR LA MATIÈRE. 1. Atténuation liée à la propagation du faisceau dans le vide Lorsqu une source émet un rayonnement, cette émission se fait souvent dans

Plus en détail

NT UE3. ELECTROPHYSIOLOGIE Rayonnements X et γ

NT UE3. ELECTROPHYSIOLOGIE Rayonnements X et γ NT UE3 ELECTROPHYSIOLOGIE Rayonnements X et γ 1_ Origine des RX produits par le tube: 1_ Origine des RX produits par le tube:rayonnement de freinage 1_ Origine des RX produits par le tube:rayonnement

Plus en détail

L#at/mole g/cm. 3 nmilieu. #at /cm A g/mole QP = Tableau 7.1 Types d'interactions particules - matière

L#at/mole g/cm. 3 nmilieu. #at /cm A g/mole QP = Tableau 7.1 Types d'interactions particules - matière Chapitre 7 interactions radiations - matière 7-1 Chapitre 7 : interactions des radiations avec la matière 7.1 Types d'interactions Radiations Comment détecter les radiations α β γ p n d? Comment s'en protéger?

Plus en détail

LA RADIOACTIVITE. Dr CHAKOURI M. 2013/2014

LA RADIOACTIVITE. Dr CHAKOURI M. 2013/2014 1 LA RADIOACTIVITE Dr CHAKOURI M. 2013/2014 2 OBJECTIFS Utiliser la loi de décroissance et loi de filiations radioactives Calculer l activité, période, constante radioactive. Convertir les unités en radioactivité.

Plus en détail

Chapitre 2 Les rayonnements d'intérêt biomédical

Chapitre 2 Les rayonnements d'intérêt biomédical Chapitre 2 Les rayonnements d'intérêt biomédical 1. Introduction 2. Rayonnement corpusculaire 2.1 Les particules chargées 2.2 Les particules non chargées 3. Les ondes électromagnétiques 3.1 Définitions

Plus en détail

MASC 3 ème partie : Microscopies

MASC 3 ème partie : Microscopies MASC 3 ème partie : Microscopies Programme : Microscopies électroniques (et techniques associées) Microscopie à force atomique Format : 6 cours, 5 TD, 2 TP Fascicule MASC 3 : Microscopies Microscopies

Plus en détail

Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique

Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique Durée : 3 heures Coefficient : 3 Session 2004 L utilisation de la calculatrice est autorisée Le sujet comporte 8 pages dont

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr I. Production des rayons : Historique : les rayons ont été découverts par

Plus en détail

Interactions des rayonnements avec la matière

Interactions des rayonnements avec la matière UE3-1 : Biophysique Chapitre 2 : Interactions des rayonnements avec la matière Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

TD 13 CAP PACES intéraction onde matière. Intéraction onde matière. E ph = h

TD 13 CAP PACES intéraction onde matière. Intéraction onde matière. E ph = h Structure des rayonnements Intéraction onde matière Pour notre présentation, on considérera le modèle corpusculaire de la lumière, le modèle ondulatoire s appliquant préférentiellement aux phénomènes de

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE 3. RADIOACTIVITE

TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE 3. RADIOACTIVITE DEUG SCIENCES Sciences de la vie TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE ème année UE3 Physique 3. RADIOACTIVITE I. Matériel 1 compteur C.R.A.B. et 4 écrans d aluminium d épaisseur 5 mm. L'appareil C.R.A.B., destiné

Plus en détail

Interaction des rayonnements ionisants avec la matière

Interaction des rayonnements ionisants avec la matière Interaction des rayonnements ionisants avec la matière Interactions des particules chargées lourdes Interactions des particules chargées légères Interactions des photons avec la matière Sept - Nov 2009

Plus en détail

UE 3A. Aspects fonctionnels et méthodes d étude. Dr Tristan Richard. L1 santé année universitaire 2009/10

UE 3A. Aspects fonctionnels et méthodes d étude. Dr Tristan Richard. L1 santé année universitaire 2009/10 UE 3A Organisationdesappareilset appareils et dessystèmes systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d étude Dr Tristan Richard L1 santé année universitaire 2009/10 UE 3A : Organisation des appareils

Plus en détail

Bases biophysiques de l utilisation des rayonnements dans les professions de santé

Bases biophysiques de l utilisation des rayonnements dans les professions de santé UE3-1 : Biophysique Chapitre 1 : Bases biophysiques de l utilisation des rayonnements dans les professions de santé Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier

Plus en détail

Imagerie Médicale : Fondements. Biophysique des radiations

Imagerie Médicale : Fondements. Biophysique des radiations Imagerie Médicale : Fondements Biophysique des radiations Master 2 MultiMedia : Image et Son Numériques Pascal Desbarats (desbarats@labri.fr) IMF : Biophysique des radiations p.1 Biophysique des radiations

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa LS1 - Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Partie exercices exercice 1 : Le coefficient d absorption linéique du Plomb

Plus en détail

Principes & Techniques de la détection

Principes & Techniques de la détection Ecole IN2P3 Technique de base des Détecteurs Cargèse, 8 au 12 Avril 2013 Principes & Techniques de la détection Joël Pouthas LPC-ENSICAEN (Anciennement IPN Orsay et GANIL) pouthas@lpccaen.in2p3.fr 1 -

Plus en détail

Chapitre 4: Interaction des photons avec la matière

Chapitre 4: Interaction des photons avec la matière Chapitre 4: Interaction des photons avec la matière 1 Contenu Introduction Effet Compton Effet photoélectrique Création de paire Coefficients d atténuation 2 Considérations de base Les photons sont classifiés

Plus en détail

TD 2 BIOPHYSIQUE Photon Niveaux d énergie dans un atome Interaction matière-rayonnement Radioactivité Dosimétrie

TD 2 BIOPHYSIQUE Photon Niveaux d énergie dans un atome Interaction matière-rayonnement Radioactivité Dosimétrie TD 2 BIOPHYSIQUE Photon Niveaux d énergie dans un atome Interaction matière-rayonnement Radioactivité Dosimétrie Exercice 1 Effet photoélectrique On considère les résultats d une expérience sur l effet

Plus en détail

Cargèse 25 au 31 mars 2007

Cargèse 25 au 31 mars 2007 Cargèse 5 au 3 mars 007 cole des techniques de base des détecteurs Pascal Vincent Université Pierre et Marie Curie LPNH, Paris Pascal Vincent LPNH Cargèse 5 au 3 mars 007 Rappel Pascal Vincent LPNH Cargèse

Plus en détail

UE 3A. Organisation des appareils et des systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d étude. Dr Tristan Richard. T. Richard Université de Bordeaux

UE 3A. Organisation des appareils et des systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d étude. Dr Tristan Richard. T. Richard Université de Bordeaux UE 3A Organisation des appareils et des systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d étude Dr Tristan Richard PACES année universitaire 2014-15 UE 3A : Organisation des appareils et des systèmes : Aspects

Plus en détail

Christophe CHAMPION Laboratoire de Physique Moléculaire et des Collisions Université de Metz

Christophe CHAMPION Laboratoire de Physique Moléculaire et des Collisions Université de Metz Christophe CHAMPION Laboratoire de Physique Moléculaire et des Collisions Université de Metz E = h CLASSIFICATION DES RAYONNEMENTS Rayonnements électromagnétiques/rayonnements particulaires Rayonnements

Plus en détail

Chapitre 7 La radiation

Chapitre 7 La radiation Chapitre 7 La radiation - 7.1 la désintégration radioactive - Radioactivité une propriété que possède une substance d émettre des particules et/ou des rayons de haute énergie. - Rayonnement l émission

Plus en détail

brochure «L Homme et la radioactivité» Jacques Foos : 2- La radioactivité LA RADIOACTIVITÉ

brochure «L Homme et la radioactivité» Jacques Foos : 2- La radioactivité LA RADIOACTIVITÉ LA RADIOACTIVITÉ Afin d adapter cette brochure numérique à tous les navigateurs, nous en avons figé les thèmes en sept rubriques : la matière (R-1), la radioactivité (R-2), la radioactivité dans la nature

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

La stabilité nucléaire

La stabilité nucléaire Synergie UM S4 Corrigé C3 4.1 La stabilité nucléaire Manuel, p. 120 1. Définissez les termes suivants. a) Stabilité nucléaire : La stabilité nucléaire est l état où les forces nucléaires au sein du noyau

Plus en détail

Réactions nucléaires PHYSIQUE

Réactions nucléaires PHYSIQUE PHYSIQUE Réactions nucléaires I) Introduction Détection à l aide d un compteur Les interactions au niveau de l atome ne sont plus suffisantes pour assurer la cohésion du noyau, il se désintègre. Un compteur

Plus en détail

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE TaleS / P15 İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE 1/ LA DUALİTÉ ONDE-PARTİCULE : Activité 15.1 a Dualité onde-particule de la lumière : Les phénomènes de diffraction et d interférences s expliquent par

Plus en détail

Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule

Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule Dualité onde-particule Photon et onde lumineuse. Particule matérielle et onde de matière ; relation de de Broglie. Interférences photon par photon, particule de matière

Plus en détail

A1. Nature des rayonnements

A1. Nature des rayonnements n A1. Nature des rayonnements α β γ ev 10 6 Naturels Artificiels p β + X UV 10 3 Accélérateurs IR µ-onde RF 1 10-3 10-6 US onde radio Corpuscules Photon Origine des rayonnements alpha, beta, gamma Vallée

Plus en détail

TP de radioactivité. Rappels Radioprotection Applications de la radioactivité Expériences L énergie nucléaire Chambre à brouillard

TP de radioactivité. Rappels Radioprotection Applications de la radioactivité Expériences L énergie nucléaire Chambre à brouillard TP de radioactivité Rappels Radioprotection Applications de la radioactivité Expériences L énergie nucléaire Chambre à brouillard Rappels TP de radioactivité Notations Masse atomique Numéro atomique A

Plus en détail

Rayonnements X et. Pr Cohen. Stage de pré-rentré Cours GALIEN Thomas SILVA & Mehdi HUSSAMI

Rayonnements X et. Pr Cohen. Stage de pré-rentré Cours GALIEN Thomas SILVA & Mehdi HUSSAMI Rayonnements X et PrCohen Stage de pré-rentré Cours GALIN Thomas SILVA & Mehdi HUSSAMI 1 Rayonnements X et : nature et origine Rayonnements électromagnétiques : on s intéresse à l aspect corpusculaire

Plus en détail

La matière est constituée à partir d atomes.

La matière est constituée à partir d atomes. La matière est constituée à partir d atomes. Généralités Un atome est formé d un noyau central chargé positivement et de Z électrons de charge négative qui sont en mouvement incessant et désordonné autour

Plus en détail

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule???

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? II.1.a. Nature ondulatoire (onde) Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques

Plus en détail

C1 Ondes et particules : supports d information. En AP N 19, 22 et 26 P.22-27

C1 Ondes et particules : supports d information. En AP N 19, 22 et 26 P.22-27 C1 Ondes et particules : supports d information En AP N 19, 22 et 26 P.22-27 L échelle logarithmique permet de réduire l échelle des valeurs caractérisant les séismes possibles. a ) Qualités : -Très grande

Plus en détail

Physique. Chapitre 3 : Interactions Matière-Rayonnement. Eva PEBAY-PEYROULA

Physique. Chapitre 3 : Interactions Matière-Rayonnement. Eva PEBAY-PEYROULA Physique Chapitre 3 : Interactions Matière-Rayonnement Eva PEBAY-PEYROULA MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. III-1 Les mécanismes physiques III-2 Les

Plus en détail

Physique Radiologique

Physique Radiologique Physique Radiologique Première Partie : Radiologie Cours Physique MEM 2ème Année 1 Plan 1. Production de Rayons X en radiologie 2. Formation de l image radiologique 3. Qualité de l image radiologique Cours

Plus en détail

Microscopies Électroniques

Microscopies Électroniques Microscopies Électroniques Polycopié A Interaction rayonnement - Matière Nicolas Menguy Institut de Minéralogie et Physique des Milieux Condensés Plan du cours A - Interaction rayonnement - Matière B -

Plus en détail

Les techniques expérimentales. II - Les Interactions rayonnement - matière

Les techniques expérimentales. II - Les Interactions rayonnement - matière Les techniques expérimentales II - Les Interactions rayonnement - matière 1 PLAN Introduction : quelques rappels sur des notions de base I Interactions électrons-matière en mécanique classique : l électron

Plus en détail

Chapitre 4 : Rayonnements et particules

Chapitre 4 : Rayonnements et particules 1. Définitions Chapitre 4 : Rayonnements et particules Un rayonnement (ou radiation) est l émission ou la transmission d'énergie transportée par une onde électromagnétique (ou OEM) ou une particule (proton,

Plus en détail

Interaction des rayonnements avec la matière vivante

Interaction des rayonnements avec la matière vivante Interaction des rayonnements avec la matière vivante Interaction des rayonnements avec la matière vivante: Radiobiologie: Effets biologiques des rayonnements ionisants Dosimétrie Mesure et évaluation des

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE Chapitre I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - DEFINITION La spectroscopie est l étude du rayonnement électromagnétique émis, absorbé ou diffusé par les atomes ou les molécules. Elle fournit des

Plus en détail

GTS503 : Cours 2. Imagerie

GTS503 : Cours 2. Imagerie GTS503 : Cours 2 Imagerie Présentations GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 2 Modalités GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 3 4 Modalités Radiographie http://info.med.yale.edu/library/exhibits/curie/curie-2.html

Plus en détail

Atomistique. Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments

Atomistique. Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments Atomistique Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments BARBIER Olivia GUESSOUM Salah L2 Médecine Les particules élémentaires I. Les constituants

Plus en détail

Instrumentation en médecine nucléaire. Pr Pierre-Yves SALAUN Médecine Nucléaire et Biophysique CHRU Brest - UBO

Instrumentation en médecine nucléaire. Pr Pierre-Yves SALAUN Médecine Nucléaire et Biophysique CHRU Brest - UBO Instrumentation en médecine nucléaire Pr Pierre-Yves SALAUN Médecine Nucléaire et Biophysique CHRU Brest - UBO I. Principes et généralités Principe Médecine nucléaire Détection de la distribution spatiale

Plus en détail

A1. Nature des rayonnements

A1. Nature des rayonnements Accélérateurs CERF 2015 - balduyck.s@chu-toulouse.fr n A1. Nature des rayonnements a b - g ev 10 6 Naturels Artificiels p b + X UV 10 3 IR µ-onde RF onde radio 1 10-3 10-6 US Corpuscules Photon CE = capture

Plus en détail

La radioactivité alpha est l émission spontanée d une particule lourde chargée par un radionucléide donnant naissance à un nucléide plus léger.

La radioactivité alpha est l émission spontanée d une particule lourde chargée par un radionucléide donnant naissance à un nucléide plus léger. La radioactivité alpha est l émission spontanée d une particule lourde chargée par un radionucléide donnant naissance à un nucléide plus léger. RADIOACTIVITÉ ALPHA Radioactivité alpha Equation de la réaction

Plus en détail

Résumé du cours précédent

Résumé du cours précédent MET Résumé du cours précédent En mode diffraction, on observe directement une coupe plane du RR Deux modes image : - champ clair : contraste relié au pouvoir diffusant en chaque point - champ sombre :

Plus en détail

B TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES DECROISSANCE RADIOACTIVE Stabilité et instabilité des noyaux La radioactivité...

B TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES DECROISSANCE RADIOACTIVE Stabilité et instabilité des noyaux La radioactivité... B TRNSFORMTIONS NUCLEIRES... DECROISSNCE RDIOCTIVE.... Stabilité et instabilité des noyaux.... La radioactivité... Lois de conservation....3 Loi de décroissance... Caractère aléatoire d une désintégration

Plus en détail

Spectroscopie pour la mécanique. L. Le Moyne

Spectroscopie pour la mécanique. L. Le Moyne Spectroscopie pour la mécanique L. Le Moyne 1 Plan du cours Notions de mécanique quantique Dualité onde corpuscule Relations d incertitude Fonction d onde et opérateurs Cas simples : oscillateur, rotateur,

Plus en détail

Mécanique quantique I

Mécanique quantique I Mécanique quantique I 21 1. Quelques points pratiques 2. Introduction: > 2.1 du continu au discret > 2.2 des prédictions certaines aux prédictions probabilistes > 2.3 les interférences, diffraction de

Plus en détail

PROBLEME DE RADIOACTIVITE La radioactivité dans le corps humain

PROBLEME DE RADIOACTIVITE La radioactivité dans le corps humain Université Joseph Fourier Grenoble-I 16 juin 2011, durée 1h30 UE PHY11a Feuille manuscrite recto verso et calculatrice autorisés PROBLEME DE RADIOACTIVITE La radioactivité dans le corps humain Par le biais

Plus en détail

Chapitre 7 : Radioactivité

Chapitre 7 : Radioactivité Chapitre 7 : Radioactivité Tutorat PSA SPR 29 août 2013 Tutorat PSA (SPR) Cours de physique, chaptre 7 29 août 2013 1 / 54 1 Un peu d'atomistique 2 La radioactivité 3 Les transformation radioactives 4

Plus en détail

- Les marqueurs en TEP

- Les marqueurs en TEP TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS Remarque : ce cours est un complément du poly Introduction : La TEP est une technique de médecine nucléaire récente : technique de diagnostic, de lutte et de suivi

Plus en détail

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 OBJECTIFS POURSUIVIS 1 NOTION DE TEMPERATURE 2 NOTION DE CHALEUR 3 DÉFINITIONS 3 ECHANGE DE CHALEUR À TRAVERS UNE SURFACE 3 UNITÉS SI ET UNITÉS PRATIQUES 4 EXEMPLES DE

Plus en détail

A-/ Les réactions nucléaires spontanées ou Radioactivité

A-/ Les réactions nucléaires spontanées ou Radioactivité I-/ -/ Les réactions nucléaires spontanées ou Radioactivité I- La radioactivité La radioactivité est la transformation spontanée d'un noyau atomique instable en noyau d'une autre espèce chimique avec émission

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE 1 CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - INTRODUCTION L'interaction de la lumière avec la matière est à l origine de la majeur partie des phénomènes électriques, magnétiques, optiques et

Plus en détail

Le noyau atomique. 1. Le noyau 3Li

Le noyau atomique. 1. Le noyau 3Li Prof : M BRHOUMI E Classe: 4 ème Sc Exp S : 213/2 Tunisie - Sidi Bouzid - Lycée de Cebbala Série d exercices : La radioactivité Le noyau atomique on donne : 7 Une unité de masse atomique 1u=1,661 Kg=931,5MeVc

Plus en détail

Radiotoxicologie, Radiochimie, Radiopharmacie FARM 3200

Radiotoxicologie, Radiochimie, Radiopharmacie FARM 3200 Radiotoxicologie, Radiochimie, Radiopharmacie FARM 3200 Cours n 1 Pré-Requis de Physique Nucléaire Prof. Bernard Gallez Radiotoxicologie, Radiochimie, Radiopharmacie FARM 3200 Selon les orientations, en

Plus en détail

Les échecs de la physique classique

Les échecs de la physique classique Les échecs de la physique classique La mécanique quantique : pourquoi est-elle nécessaire? Au début du XXième siècle, de plus en plus d expériences n étaient pas en accord avec la physique qui était établie

Plus en détail

2) Quelle évolution de la représentation d un atome s est faite grâce à leurs expériences?

2) Quelle évolution de la représentation d un atome s est faite grâce à leurs expériences? Chapitre 4 Transformations nucléaires Introduction Relire «l évolution des idées en physique» p240 et 241 et les deux pages web suivantes (le site entier est très bien fait) : http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/decouvertedunoyau.htm

Plus en détail

Interactions des rayonnements ionisants avec la matière

Interactions des rayonnements ionisants avec la matière UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOK Faculté de Médecine Dentaire de Casablanca Département de B.M.F. Interactions des rayonnements ionisants avec la matière Pr Khalil EL GUERMAÏ Objectifs généraux g et spécifiques

Plus en détail

Chapitre 5. Dualité onde-corpuscule. 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière Expérience de Hertz (1887)

Chapitre 5. Dualité onde-corpuscule. 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière Expérience de Hertz (1887) Chapitre 5 Dualité onde-corpuscule 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière 5.1.1 Expérience de Hertz (1887) Une plaque de zinc montée sur un électroscope est chargée, puis éclairée par la lumière émise

Plus en détail

Chapitre 9 : Dualité onde-particule

Chapitre 9 : Dualité onde-particule Chapitre 9 : Dualité onde-particule 1. Ondes ou particules? 1.1. Aspect ondulatoire de la lumière Dans son «Traité de la lumière», Christian Huygens interprète la lumière comme la propagation d une onde.

Plus en détail

Chapitre 3 Spectroscopie RAMAN. Spectroscopie RAMAN

Chapitre 3 Spectroscopie RAMAN. Spectroscopie RAMAN Spectroscopie RAMAN I. Introduction: La spectroscopie Raman (du nom de Sir C.V. Raman, prix Nobel de physique en 1930) est une spectrométrie optique mettant en évidence les vibrations moléculaires et ainsi

Plus en détail

Imagerie nucléaire. Isabelle Bloch Télécom ParisTech - CNRS UMR 5141 LTCI Paris - France.

Imagerie nucléaire. Isabelle Bloch Télécom ParisTech - CNRS UMR 5141 LTCI Paris - France. Imagerie nucléaire Isabelle Bloch Isabelle.Bloch@enst.fr http://www.tsi.enst.fr/ bloch Télécom ParisTech - CNRS UMR 5141 LTCI Paris - France Imagerie nucléaire p.1/27 Imagerie nucléaire : principe général

Plus en détail

1. Quelle est la composition d un noyau? Le noyau d un atome correspondant à un élément X comporte A nucléons et Z protons : A Z X

1. Quelle est la composition d un noyau? Le noyau d un atome correspondant à un élément X comporte A nucléons et Z protons : A Z X Chapitre 4 : Décroissance radioactive. I. Le noyau de l atome. - Connaître la signification du symbole Z AX et donner la composition du noyau correspondant. - Définir l'isotopie et reconnaître des isotopes.

Plus en détail

Chapitre 3 : Dosimétrie

Chapitre 3 : Dosimétrie 3-1 : Biophysique Chapitre 3 : Dosimétrie Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Rayonnements - électromagnétiques

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation Toute l information sur l univers provient de la lumière qui arrive jusqu

Plus en détail

I Particules élémentaires et noyaux atomiques

I Particules élémentaires et noyaux atomiques 4 ème Partie : évolution temporelle des noyaux chapitre : Décroissance radioactive I Particules élémentaires et noyaux atomiques 1) Des particules élémentaires connues Le proton, le neutron et l électron

Plus en détail

5 DECROISSANCE ET PRODUCTION DES RADIONUCLEIDES

5 DECROISSANCE ET PRODUCTION DES RADIONUCLEIDES 5 DECROISSANCE ET PRODUCTION DES RADIONUCLEIDES Cette section contient une brève revue des faits intéressants sur la radioactivité, i.e. le phénomène de décroissance nucléaire, et sur les réactions nucléaires,

Plus en détail

IMAGERIE MÉDICALE. I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien.

IMAGERIE MÉDICALE. I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien. IMAGERIE MÉDICALE I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien. I Quelques techniques d imagerie médicale. Activité documentaire : Citer

Plus en détail

Physique Subatomique. Techniques Expérimentales de la Physique.

Physique Subatomique. Techniques Expérimentales de la Physique. Université Joseph Fourier Grenoble 1 L3 physique, 2011-2012 Techniques Expérimentales de la Physique Physique Subatomique guillaume.pignol@lpsc.in2p3.fr 1 TEP Physique subatomique : Plan Chapitre 1 Généralités

Plus en détail

Travail et énergie potentielle Électrostatique

Travail et énergie potentielle Électrostatique Travail et énergie potentielle Électrostatique Exercice 90 Une charge q = 10-7 C se déplace en ligne droite, de A vers B, dans un champ électrique uniforme E r, d intensité E = 600 V/m, tel que (,E) AB

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

TD 2 BIOPHYSIQUE Niveaux d énergie dans un atome Interaction matière-rayonnement Radioactivité Dosimétrie

TD 2 BIOPHYSIQUE Niveaux d énergie dans un atome Interaction matière-rayonnement Radioactivité Dosimétrie TD 2 BIOPHYSIQUE Niveaux d énergie dans un atome Interaction matière-rayonnement Radioactivité Dosimétrie Exercice 1 - Atome d hydrogène La transition 3 2 de l atome d hydrogène correspond à une radiation

Plus en détail

UE 3 Organisation des appareils et des systèmes : Bases physiques des méthodes d'exploration Feuille d exercices dirigés N 2 (PACES 2014/15)

UE 3 Organisation des appareils et des systèmes : Bases physiques des méthodes d'exploration Feuille d exercices dirigés N 2 (PACES 2014/15) Pour les applications numériques, vous aurez besoin des valeurs approchées suivantes : 2 3 5 7 ln 0.7 1.1 1.6 2.0 1.4 1.7 2.3 2.7 vitesse de la lumière 3.10 8 m/s nombre d Avogadro 6.10 23 mol 1 masse

Plus en détail

Question de cours. Mouvement circulaire des satellites

Question de cours. Mouvement circulaire des satellites Correction de la maturita bilingue franco-tchèque et franco-slovaque session de mai 006 Question de cours Mouvement circulaire des satellites 1. Forces mises en jeu a. Actions négligées : (1) les forces

Plus en détail

1- Ondes et particules

1- Ondes et particules 1- Ondes et particules Le premier thème du programme de Tle S, le thème «Observer», s intéresse à la problématique des ondes et de l interaction entre les ondes et la matière. Ce thème se situe dans le

Plus en détail

Introduction à la physique quantique

Introduction à la physique quantique La mécanique quantique a été élaborée dans la première moitié du XX siècle. Les bases essentielles sont été posées entre 1900 (Planck) et 1925(Schrödinger). Le cours de première année pose ces bases conceptuelles

Plus en détail

CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points)

CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points) LYCEE DE CEBBALA SIDI BOUZID Bac Blanc 2014 Classe : 4 ème Math Matière : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 H Coefficient : 4 Prof : Barhoumi Ezzedine CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points) Toutes les expériences

Plus en détail

Biophysique des rayonnements. Dr. C. SEKKAK Département de Médecine, Université de Constantine 3

Biophysique des rayonnements. Dr. C. SEKKAK Département de Médecine, Université de Constantine 3 Biophysique des rayonnements Dr. C. SEKKAK Département de Médecine, Université de Constantine 3 03-12-2014 1 Introduction L effet des rayonnements sur la matière vivante est souvent perçu comme un effet

Plus en détail

Master 1 Information, Signal, Image, Instrumentation. Caméras CCD & Imagerie numérique

Master 1 Information, Signal, Image, Instrumentation. Caméras CCD & Imagerie numérique Master 1 Information, Signal, Image, Instrumentation Caméras CCD & Imagerie numérique PLAN DU COURS I Notions sur les semi-conducteurs et interactions rayonnement-matière 1 Bandes d énergie, semi-conducteurs

Plus en détail

Points essentiels. Découverte accidentelle. Introduction. Observations de Lenard. L étude de Lenard 8/10/10

Points essentiels. Découverte accidentelle. Introduction. Observations de Lenard. L étude de Lenard 8/10/10 Points essentiels Observations expérimentales Échec de la théorie ondulatoire Explication quantique Expérience de Millikan La dualité onde-corpuscule 1 Découverte accidentelle Introduction L effet photoélectrique

Plus en détail

I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES

I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES PARTIE 2 COMPRENDRE LOI ET MODELE- COHESION ET TRANSFORMATION DE LA MATIERE- Chapitre 8 : la radioactivité p1/6 CHAPITRE 8 : RADIOACTIVITE et REACTIONS NUCLEAIRES I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES 1- Rappels

Plus en détail

BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS

BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS Module de Physique RAYONNEMENTS ELECTROMAGNETIQUES ET PARTICULAIRES BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS éléments de radiobiologie et de dosimétrie introduction au LASER (notions à retenir) Professeur M. CHEREF

Plus en détail

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction Jean-Marc Sparenberg Université Libre de Bruxelles 2011-2012 1 / 18 1 Fondements microscopiques de la physique 2 Espace-temps et relativité

Plus en détail

EXAMEN #3 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 40% de la note finale

EXAMEN #3 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 40% de la note finale EXAMEN #3 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 40% de la note finale Automne 2015 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 2 points 1. La tension et la longueur de ces deux cordes sont identiques. Laquelle des

Plus en détail

BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS

BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS _ Effets biologiques des rayonnements BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS L effet des rayonnements ionisants sur la matière vivante est souvent perçu comme un effet délétère conduisant à la radiopathologie. Des

Plus en détail

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ Rayons Rayons X Ultra-violets Infra-rouges Micro-ondes Ondes radio 1 Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS Définitions * hυ hυ La fluorescence ou luminescence est l émission d énergie

Plus en détail

3.a-Déterminer la formule semi développée et donner le nom systématique de cet acide α-aminé.

3.a-Déterminer la formule semi développée et donner le nom systématique de cet acide α-aminé. L.C.M.N/ Classe :TS 1 ; année 2007 Exercices de révision Acides -α-aminés Exercice 1 Masse molaire moléculaire de A : M A = 131. mol 1 Masse molaire atomiques en g.mol 1 : C =12 ; H=1 ; O =16 ; N =14 1)

Plus en détail

COMPARAISON DES PROGRAMMES DE SCIENCES PHYSIQUES 4 ème année de l enseignement secondaire. Mathématiques Sciences expérimentales Sciences techniques

COMPARAISON DES PROGRAMMES DE SCIENCES PHYSIQUES 4 ème année de l enseignement secondaire. Mathématiques Sciences expérimentales Sciences techniques COMPARAISON DES PROGRAMMES DE SCIENCES PHYSIQUES 4 ème année de l enseignement secondaire Mathématiques Sciences expérimentales Sciences techniques PHYSIQUE A. PHYSIQUE (44 52 heures) EVOLUTION DE SYSTEMES

Plus en détail

STRUCTURE DE L ATOME :

STRUCTURE DE L ATOME : STRUCTURE DE L ATOME : L atome est constitué d un noyau (association de protons et de neutrons) autour duquel des électrons se déplacent. Le numéro atomique noté Z correspond au nombre de protons dans

Plus en détail

Le rayonnement synchrotron

Le rayonnement synchrotron Le rayonnement synchrotron 1. Qu est-ce qu un rayonnement synchrotron? 2. Comment peut-on produire le rayonnement synchrotron? 3. Les applications du rayonnement synchrotron PLAN Définition : rayonnement

Plus en détail