Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR)"

Transcription

1 Le téléphone portable au volant Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR)

2 Contexte 2003 : interdiction d'utiliser le téléphone portable tenu en main uniquement au volant en France. Cette décision s'appuyait sur un petit nombre de preuves scientifiques. Malgré la réglementation, l'utilisation du téléphone portable au volant est une pratique courante et le nombre d'infractions constatées est élevé : parution d'une étude australienne venant préciser le sur-risque d'accident lié à l'utilisation en conduisant du téléphone portable tenu en main (risque de 4,9) et aussi avec un kit mains-libres (3,8). => Nécessité de faire le point des connaissances et d'estimer l'enjeu

3 Plan 1. Présentation de la méthode 2. Revue de la littérature scientifique 3. Première estimation de l'enjeu du téléphone portable (2007) 4. Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008)

4 1. Présentation de la méthode D une manière générale, l analyse de l effet d un facteur comme l usage du téléphone sur la conduite se fait en combinant deux types d études : Les recherches épidémiologiques qui montrent une corrélation entre l exposition au facteur (le fait de téléphoner) et l augmentation du risque d'avoir un accident. Les recherches expérimentales qui démontrent et expliquent, à l'aide de protocoles expérimentaux, l'impact du téléphone portable sur la tâche de conduite (par rapport à d'autres situations de conduite).

5 1. Présentation de la méthode L effet d un facteur = l exposition au facteur x le sur-risque Dès lors, pour un pays donné, l analyse de l effet d un facteur peut se faire 4. soit en refaisant les études épidémiologiques qui permettent à la fois d évaluer le sur-risque mais aussi l exposition au facteur donc le risque attribuable (nombre de vie sauvées si personne ne téléphonait au volant) 5. soit en mesurant seulement l exposition au facteur et en prenant en considération le sur-risque démontré par d autres études épidémiologiques Compte tenu de la complexité des études épidémiologiques, c est le deuxième choix qui a été fait ici.

6 Plan 1. Présentation de la méthode 2. Revue de la littérature scientifique 3. Première estimation de l'enjeu du téléphone portable (2007) 4. Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008)

7 2 - Revue de la littérature scientifique Les études expérimentales Un très grand nombre d'étude, notamment au cours de la dernière décennie. Cela a permis à Caird de faire une méta-analyse (Accident Analysis and Prevention, juillet 2008). Les principaux effets du téléphone sur la conduite sont : - les temps de réaction sont augmentés, que l'on téléphone avec un kit mains-libres ou avec le téléphone tenu en main, - la discussion avec un passager est aussi source de distraction, mais elle peut plus facilement être régulée,

8 2 - Revue de la littérature scientifique Les études expérimentales Les autres effets constatés : - avec le téléphone tenu en main, on observe généralement une réduction de la vitesse, pour compenser la diminution des capacités. On ne l'observe pas avec le kit mains-libres. - le conducteurs n'augmentent pas leurs interdistances, - lors de la conversation, les conducteurs ne font pas particulièrement de déviation de trajectoire.

9 2 - Revue de la littérature scientifique Les études épidémiologiques Si les recherches expérimentales ont montré que l'utilisation du téléphone en conduisant altérait les performances de conduite, les recherches épidémiologiques permettent de calculer le risque lié à l'utilisation du téléphone portable au volant Ce sont des recherches qui demandent la mise en œuvre de moyens importants, de ce fait elles sont assez rares. Une première recherche, réalisée en 1999 au Canada, qui souffrait toutefois de problèmes méthodologiques, avait montré un risque de 3,9. En 2005, une nouvelle recherche épidémiologique, avec une méthodologie plus perfectionnée, a été réalisée en Australie (Mc Evoy).

10 2 - Revue de la littérature scientifique Les études épidémiologiques La recherche de McEvoy (2005) Cadre : 456 conducteurs admis dans un service d'urgence de Perth entre avril 2002 et juillet 2004 suite à un accident de la route. Pour ces 456 conducteurs l'utilisation du téléphone est regardée au moment de l'accident et à un moment de conduite sans accident dans les jours précédents. Au moment de l'accident Conduite hors accident Nombre de cas Utilisation du téléphone

11 2 - Revue de la littérature scientifique Les études épidémiologiques La recherche de McEvoy (2005) Cadre : 456 conducteurs admis dans un service d'urgence de Perth entre avril 2002 et juillet 2004 suite à un accident de la route. Pour ces 456 conducteurs l'utilisation du téléphone est regardée au moment de l'accident et à un moment de conduite sans accident dans les jours précédents. Le sur-risque d'avoir un accident est de : 4,9 avec le téléphone tenu en main, 3,8 avec un kit mains-libres.

12 Plan 1. Présentation de la méthode 2. Revue de la littérature scientifique 3. Première estimation de l'enjeu du téléphone portable (2007) 4. Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008)

13 3 - Première estimation de l'enjeu du téléphone portable (2007) A l'étranger, des approches quantitatives ont été menées en réalisant des sondages au bord des routes. Aux Etats-Unis, l'utilisation du téléphone portable est relevée à des intersections lorsque les véhicules sont arrêtés. En 2005, observations ont été faites, la part de conducteurs utilisant un téléphone tenu en main était de 6%, celle avec un kit mains-libres de 0,7%. En Grande-Bretagne, des observations sont faites au bord des routes avec l'utilisation d'un détecteur de téléphone portable depuis En 2007, environ véhicules ont été observés, la part de conducteurs de véhicules légers téléphonant au volant était de 1,4 %, dont 0,4 % avec un kit mains-libres.

14 3 - Première estimation de l'enjeu du téléphone portable (2007) L ONISR a fait réaliser un sondage fin 2006 permettant d'évaluer la fréquence d'appel chez les conducteurs à qui il arrive de téléphoner en conduisant. Le principe du sondage consistait à demander aux conducteurs combien de kilomètres ils avaient roulé la veille et le dernier week end et combien d appels ils avaient passés ou reçus. Ceci a permis de calculer la fréquence d appel : 1 appel tous les 67 km en semaine et 1 appel tous les 111 km le week-end. A partir de ces données, la part des conducteurs qui téléphonent (avec le téléphone tenu en main ou avec le kit mains-libres) dans la circulation à un instant donné a été évaluée à 2,4%.

15 3 - Première estimation de l'enjeu du téléphone portable (2007) En utilisant les risques calculés dans la recherche de Mc Evoy, on peut alors évaluer la réduction du nombre d'accidents si aucun conducteur ne téléphonait en conduisant à 7% à 8%. Il s'agit donc d'un enjeu important. L estimation peut cependant être considérée comme fragile car reposant sur la base d un sondage déclaratif. C'est pourquoi il est apparu nécessaire d améliorer cette estimation en mettant en place des observations au bord des routes de l'utilisation du téléphone portable au volant.

16 Plan 1. Présentation de la méthode 2. Revue de la littérature scientifique 3. Première estimation de l'enjeu du téléphone portable (2007) 4. Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008)

17 4 - Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008) Il s'agit du premier sondage d'observation de l'utilisation du téléphone portable au volant réalisé en France. Un premier test a été réalisé en juillet 2007 pour déterminer la méthodologie. Le test n a pas permis de définir une méthode de mesure de l'utilisation du téléphone avec un kit mains-libres notamment en s aidant du détecteur utilisé par les Anglais. Les paramètres relevés par les enquêteurs étaient les suivants : le conducteur a le combiné en main et sur l oreille, le conducteur a le combiné main mais pas sur l oreille le conducteur n a rien de tout cela.

18 4 - Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008) La campagne de mesure a été engagée de la manière suivante : 81 sites sur les différents types de réseau (voir la carte) : 23 sur autoroutes 23 en rase campagne sur RN ou RD 35 en agglomération Période : mois de décembre 2007, janvier, février, mars 2008 Moment de la journée : entre 10h et 17h Durée des observations : 25 minutes Véhicules observés : véhicules légers, camionnettes, poids lourds, bus

19 4 - Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008) Résultats (1/3) Nombre d'observations selon le type de réseau et la catégorie de véhicules Effectifs % Nombre de véhicules observés ,0% - autotoutes de dégagement ,8% - autoroutes de liaison ,4% - routes nationales et départementales en rase campagne ,2% - agglomération ,6% - véhicules légers ,4% - camionnettes ,5% - poids lourds ,6% - bus 72 0,5%

20 4 - Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008) Résultats (2/3) Taux d utilisation selon le type de réseau Effectifs % tenu en main et à l'oreille % tenu en main mais pas à l'oreille % rien de tout cela Type de réseau : - autotoutes de dégagement ,9% 0,2% 97,8% - autoroutes de liaison ,6% 0,2% 97,2% - routes nationales et départementales en rase campagne ,8% 0,4% 97,8% - agglomération ,8% 0,7% 97,5% Total des observations ,0% 0,4% 97,5% Estimation du taux global* 1,9% 0,5% 97,7% * En tenant compte de la répartition du trafic selon les différents types de réseau

21 4 - Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008) Résultats (3/3) Taux d utilisation selon le type de véhicules Effectifs % tenu en main et à l'oreille Proportion IC 95% % tenu en main mais pas à l'oreille % rien de tout cela Type de véhicules : - véhicules légers ,9% [ 1,63-2,12 ] 0,4% 97,7% - camionnettes ,0% [ 2,21-3,89 ] 0,4% 96,5% - poids lourds ,3% [ 1,66-3,00 ] 0,3% 97,4% - bus 72 0,0% 0,0% 100,0% Le taux d'utilisation du téléphone tenu en main à l'oreille est significativement plus élevé pour les camionnettes par rapport aux véhicules légers

22 4 - Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008) Ce taux est supérieur à celui qui avait été estimé dans la note de l'onisr en avril 2007 : 0,96 % pour le téléphone au volant tenu en main. Le fait que les mesures aient été faites seulement en journée, peut éventuellement sur-estimer quelque peu le taux si on considère qu'au milieu de la nuit un conducteur aura moins tendance à téléphoner. Cependant le trafic de nuit est faible (10% environ du trafic total), cela ne modifierait donc que très faiblement le taux. En considérant un risque de 4,9 pour le téléphone tenu en main, l'enjeu pour le téléphone tenu en main seul serait alors de 6 à 7%.

23 4 - Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008) L'utilisation du kit mains-libres n'a pas pu être mesurée depuis le bord des routes. Pour mieux connaître cet enjeu, un nouveau sondage a été réalisé en mars 2008, dont les principaux résultats sont les suivants : Le kit mains-libres semble plus fréquemment utilisé que le tenu en main. La répartition est de l'ordre 36 % pour le tenu en main et de 64 % pour le kit mains-libres en nombre de conducteurs, mais elle est beaucoup plus élevée en kilométrage parcouru (rapport de 1 à 4 ) car les conducteurs avec kit mainslibres téléphonent beaucoup plus. Au total, le résultat du sondage aboutit à une évaluation de la pratique de 1,2 % pour le kit mains libres et de 0,3 % pour le tenu en main.

24 4 - Nouvelle estimation de l'enjeu du téléphone portable au volant (2008) On note donc une forte discordance entre les déclarations et les observations, expliquée en partie par le fait qu une des pratiques est illégale, l'autre non. Au vu de ces résultats, on peut cependant penser que la part de conducteurs qui téléphonent avec un kit mains-libres dans la circulation à un instant donné est supérieure à 1%. Le sondage a permis également de recueillir des informations sur la lecture ou l'écriture de SMS en conduisant : ceux qui téléphonent au volant, lisent en moyenne un SMS tous les 350 km et envoient un SMS tous les 670 km. Cette pratique qui ne peut que se développer semble donc non négligeable.

25 Conclusion L utilisation du téléphone au volant est un enjeu fort pour la sécurité routière : 6 % pour le seul usage interdit du téléphone tenu en main L usage du SMS bien que pour l instant très limité, doit être pris en considération pour les prochaines années Il faut poursuivre à l'avenir les mesures sur le bord des routes pour mieux suivre le phénomène à raison d'une session par an Il est important d essayer des méthodes pour mesurer l usage du kit mainslibres

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le téléphone portable au volant 28 mars 2007 La présente étude a été réalisée par Jean Chapelon et Pierre Sibi de l Observatoire national interministériel

Plus en détail

Près d un accident de la route sur dix associé à l utilisation du téléphone au volant

Près d un accident de la route sur dix associé à l utilisation du téléphone au volant Près d un accident de la route sur dix associé à l utilisation du téléphone au volant Présentation du rapport «Téléphone et sécurité routière» État des lieux et perspectives sur l utilisation du téléphone

Plus en détail

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Qu est-ce que la distraction au volant? La distraction au volant s entend de tout ce qui détourne l attention accordée à la conduite.

Plus en détail

CONDUIRE OU TELEPHONER! IL FAUT CHOISIR. Employeurs et salariés. Quels risques Quelles responsabilités Quelles bonnes pratiques de prévention

CONDUIRE OU TELEPHONER! IL FAUT CHOISIR. Employeurs et salariés. Quels risques Quelles responsabilités Quelles bonnes pratiques de prévention CONDUIRE OU TELEPHONER! IL FAUT CHOISIR Le véhicule n est pas une annexe du bureau!? Quels risques Quelles responsabilités Quelles bonnes pratiques de prévention Quels risques? «Travail et téléphone au

Plus en détail

La perte de vigilance ou l'attention perturbée

La perte de vigilance ou l'attention perturbée ANNEXE F La perte de vigilance ou l'attention perturbée I Perte de vigilance II Attention perturbée ou «distraction» DGO / étude des accidents corporels 2007-2011 1 DGO / étude des accidents corporels

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire des vitesses : résultats de l année 2011 Extrait de «la sécurité routière en France Bilan de l année 2011» La vitesse pratiquée

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

LES ACCIDENTS DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS Les accidents du trport routier de voyageurs Chapitre 6 LES ACCIDENTS DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS En 2000, le trport routier de voyageurs est une activité où le risque d'accident de travail avec

Plus en détail

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 ans" Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu jeunes de moins de 25 ans Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014 SERVICE EXPERTISE TERRITORIALE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 2014 DGO 2013-2017 Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 " Période d'étude : 2009-2013 Direction Départementale

Plus en détail

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 1. QUE DIT LA LOI? 2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 2 0 : Petite définition: La distraction suppose un détournement de l attention accordée à la conduite, parce

Plus en détail

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012 SERVICE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 23 Coutances Étude d'accidentologie 28-22 Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Manche . DONNÉES GÉNÉRALES

Plus en détail

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ &

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ & TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ & SÉCURITÉ TÉLÉPHONES MOBILES Avec plus de 48 millions d abonnés en France, le téléphone mobile fait partie de notre quotidien. Toutefois, certains d entre nous s inquiètent des

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Téléphoner au volant. Marie-Pierre Bruyas IFSTTAR - TS2 - Lescot

Téléphoner au volant. Marie-Pierre Bruyas IFSTTAR - TS2 - Lescot Téléphoner au volant Marie-Pierre Bruyas IFSTTAR - TS2 - Lescot CONTEXTE Attention et conduite 2 Contexte Quelques généralités Conduite automobile Dynamique et complexe (plan cognitif) Implique diagnostic,

Plus en détail

Dossier de presse Jeudi 27 novembre 2008

Dossier de presse Jeudi 27 novembre 2008 «Téléphoner en conduisant multiplie par 5 les risques d accident» Lancement d une campagne nationale télévisée, radio et Internet pour alerter les Français sur les dangers du téléphone en situation de

Plus en détail

Les 12 et 13 mai 2011 La Préfecture et le Club des Entrepreneurs du Pays Sud Creusois, partenaires de la sécurité routière.

Les 12 et 13 mai 2011 La Préfecture et le Club des Entrepreneurs du Pays Sud Creusois, partenaires de la sécurité routière. PRÉFET DE LA CREUSE Communiqué de presse Guéret, le 4 mai 2011 Les 12 et 13 mai 2011 La Préfecture et le Club des Entrepreneurs du Pays Sud Creusois, partenaires de la sécurité routière. La Préfecture

Plus en détail

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008 Cellulaire au volant Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR 1 19 novembre 2008 Plan de la présentation Données disponibles avant la prise de décision Disponibilité des données

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2004

La sécurité routière en France Bilan de l année 2004 Observatoire national interministériel de sécurité routière La sécurité routière en France Bilan de l année 2004 10 mai 2005 Jean CHAPELON, secrétaire général de l ONISR 0 La sécurité routière en France

Plus en détail

État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation

État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation Jean-Yves Salaün - Délégué général de l Association Prévention Routière - JOURNÉES D ÉTUDES IARD 20&21 MARS 2014 SMACL, Rue Euclide, NIORT

Plus en détail

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique.

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique Observatoire départemental de sécurité routière les données 29 Bilan annuel des accidents corporels Sommaire I - LE BILAN GLOBAL...4

Plus en détail

Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Evolution des attitudes des conducteurs Etude qualitative et quantitative Extraits de l étude sur l utilisation du téléphone au volant Mai-Juin

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Juin 2015 Dans le Bas-Rhin, le nombre de personnes décédées et le nombre de personnes blessées dans un accident de la route en juin 2015 ont baissé, par rapport à

Plus en détail

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002 Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien 9 juin 2006 Claude GOT Deux ruptures brutales ont été observées Elles ont toutes les deux été provoquées par des décisions politiques Juillet

Plus en détail

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts Assainissement de ponts rôle des inspections et des interventions dans la conservation des ponts Cet exposé a pour objectif de rappeler, dans un moment de débat accru sur la durabilité et la pérennité

Plus en détail

Bilan sécurité routière 2014

Bilan sécurité routière 2014 CABINET DU PREFET BUREAU DE LA COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE PREFECTURE DE L'AUDE Bilan sécurité routière 2014 Conférence de presse du 6 février 2015 Sommaire 1) L'accidentalité en 2014 2) Les actions

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain Nom de l entité déposante : La Cub agence X annonceur Nom de l agence conseil : direction de la communication de La Cub/ Le Big Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3. Préambule

SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3. Préambule SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3 Préambule C e document d information conçu par l Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) présente la synthèse

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER. Page 1

LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER. Page 1 LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER Page 1 Sommaire Les statistiques Une étude nationale sur les VUL Les facteurs de risques Les moyens de prévention Page 2 Les statistiques 35 millions de véhicules légers en

Plus en détail

TRAFIC ROUTIER ET ACCIDENTOLOGIE

TRAFIC ROUTIER ET ACCIDENTOLOGIE TRAFIC ROUTIER ET ACCIDENTOLOGIE I II Le trafic routier sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Les chiffres de l accidentologie Les chiffres clés de la Communauté d Agglomération du Calaisis Carrefour

Plus en détail

Téléphones mobiles. Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ

Téléphones mobiles. Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Téléphones mobiles Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Utiliser un téléphone mobile est-il dangereux pour la santé? Avec plus de 66 millions d abonnements en France fin 2011,

Plus en détail

MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ

MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ Haddak M., Amoros E., Bouaoun L., Pascal L., Mintsa-Eya C. Umrestte (IFSTTAR-Univ. Lyon1) 7 colloque Francophone

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre Gestion du manque de données Version 2, avril 2012 Public cible et objectif des supports de formation Ces supports de formation

Plus en détail

NOTE D INFORMATION ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR

NOTE D INFORMATION ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR NOTE D INFORMATION Circulation Sécurité Equipement Exploitation Auteur : SETRA - CSTR 113 ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR Editeur : Mars 1998 Le logiciel SECAR est un système

Plus en détail

Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015

Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015 Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015 Contexte Le concept de développement des infrastructures par recherche de vitesse a montré ses limites (étalement

Plus en détail

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Fatigué? Pourquoi se préoccuper de la fatigue au volant? Tous les usagers de la route 6 % d entre eux se sont déjà endormis au volant.

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

Qu est ce que la vitesse?

Qu est ce que la vitesse? 34 La vitesse J Actuellement, beaucoup d accidents de la route sont dus à une vitesse mal maîtrisée et mal adaptée qui, dans le cas des cyclomotoristes, résulte souvent du non-respect des distances de

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

RÉGLEMENTATION DE LA CIRCULATION DES POIDS LOURDS ENTRE POITIERS ET LA FRONTIÈRE ESPAGNOLE- INTERDICTION DE DOUBLER I. CONTEXTE DE LA PRESTATION

RÉGLEMENTATION DE LA CIRCULATION DES POIDS LOURDS ENTRE POITIERS ET LA FRONTIÈRE ESPAGNOLE- INTERDICTION DE DOUBLER I. CONTEXTE DE LA PRESTATION RÉGLEMENTATION DE LA CIRCULATION DES POIDS LOURDS ENTRE POITIERS ET LA FRONTIÈRE ESPAGNOLE- INTERDICTION DE DOUBLER I. CONTEXTE DE LA PRESTATION En 2004, une interdiction de dépassement pour les poids-lourds

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 N IDENTIFICATION : CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES DES TRAVAUX PUBLICS DE L'ETAT spécialité «routes, bases

Plus en détail

DROIT SOCIAL. Le risque routier est la première cause d accident mortel du travail. Les accidents routiers

DROIT SOCIAL. Le risque routier est la première cause d accident mortel du travail. Les accidents routiers DROIT SOCIAL LE RISQUE ROUTIER EST UN RISQUE PROFESSIONNEL A NE PAS Véronique VINCENT Février 2013 Le risque routier est la première cause d accident mortel du travail. Les accidents routiers liés au travail

Plus en détail

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique Mathieu ROYNARD, IBSR Journées Scientifiques "Deux-roues motorisés" 15 et 16 octobre 2013, Lyon-Bron Groupe d Échanges et de Recherche de l'ifsttar (GERI)

Plus en détail

Vitesse et distance d arrêt

Vitesse et distance d arrêt Vitesse et distance d arrêt Ce que l élève doit retenir La distance d arrêt d un véhicule est la somme de la distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur et de la distance de freinage.

Plus en détail

Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER

Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER Journée Mondiale de la Santé et de la Sécurité au Travail 2015 Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER 1 Programme QUELQUES DEFINITIONS LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER ANALYSE DU COUT D UN ACCIDENT ROUTIER

Plus en détail

Vitesse et distance d arrêt

Vitesse et distance d arrêt Vitesse et distance d arrêt Mathématiques 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques liés aux conditions météo (freinage,

Plus en détail

Circulation, embouteillages, accidents le côté sombre des «30 glorieuses».

Circulation, embouteillages, accidents le côté sombre des «30 glorieuses». Circulation, embouteillages, accidents le côté sombre des «30 glorieuses». Dans les années 1960, la croissance économique et la hausse du pouvoir d achat permettent un accroissement spectaculaire du parc

Plus en détail

Les jeunes conducteurs en Europe

Les jeunes conducteurs en Europe Les jeunes conducteurs en Europe Association Prévention Routière Fédération française des sociétés d assurances - FFSA - - Introduction MÉTHODOLOGIE 2 Étude «Les jeunes conducteurs européens» Méthodologie

Plus en détail

Apport de la simulation de conduite dans le cadre de l'action 2

Apport de la simulation de conduite dans le cadre de l'action 2 Apport de la simulation de conduite dans le cadre de l'action 2 Lara Désiré Laboratoire Régional de Saint-Brieuc ERA33 «Comportement de l'usager et infrastructure PCI «Evaluation des politiques de sécurité

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

Réseau des Centres Européens des Consommateurs

Réseau des Centres Européens des Consommateurs Le tourisme en Grèce Réseau des Centres Européens des Consommateurs Cette brochure vous donnera des informations sur la conduite en Grèce. Toutefois, les informations que vous y trouverez ne sont pas exhaustives

Plus en détail

LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES. - Rapport d étude -

LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES. - Rapport d étude - LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES - Rapport d étude - LA METHODOLOGIE 2 LA METHODOLOGIE Cible : - Conducteurs principaux ou occasionnels d un véhicule à moteur (voiture, camion, deux-roues) parmi

Plus en détail

Conseiller la lecture de Flash Infos

Conseiller la lecture de Flash Infos Conseiller la lecture de Flash Infos Zoom sur le bilan 2011 en Meurthe-et-Moselle - Entretien avec M. Sébastien FAGOT, responsable de l'unité sécurité routière à la direction départementale des territoires

Plus en détail

La distance d arrêt.

La distance d arrêt. La distance d arrêt. Niveau Références B.O. Partie 3 ème C - De la gravitation à l énergie mécanique. C2 - Énergie cinétique et sécurité routière. Sous-partie Pourquoi la vitesse est-elle dangereuse? Pré

Plus en détail

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la Société de Calcul Mathématique, S. A. Algorithmes et Optimisation Le nombre de morts sur la route en fonction des évolutions de la réglementation Rapport adressé à AutoPlus par la Société de Calcul Mathématique

Plus en détail

Les risques au volant: une réalité à tout âge

Les risques au volant: une réalité à tout âge Données et faits Les risques au volant: une réalité à tout âge Table des matières 1 Ventilation par tranches d'âge des personnes coresponsables d'un accident, 2012... 2 2 Principales causes d'accidents...

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

Séquence "Radar sous le tunnel"

Séquence Radar sous le tunnel Académie de Lyon TraAM 2013-2014 : Des problèmes ouverts avec les TICE Séquence "Radar sous le tunnel" Groupe académique IREM UPO Dominique Bernard Cécile Bombrun-Nivon Jean-Louis Bonnafet Françoise Cavanne

Plus en détail

Sommaire. Formation spécialisée du CDPD de lutte contre l'insécurité routière 16.12.2010

Sommaire. Formation spécialisée du CDPD de lutte contre l'insécurité routière 16.12.2010 Sommaire Quelques mots sur l'accidentalité routière en Haute-Savoie L'enjeu alcool : le premier enjeu en France... et en Haute-Savoie La prévention de la récidive : une thématique large... L'étude «éthylotests

Plus en détail

Synthèse générale de l année 2004

Synthèse générale de l année 2004 Synthèse générale de l année 2004 Pour la première fois cette année, le bilan France entière inclut les résultats enregistrés dans les quatre départements d outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion).

Plus en détail

Rapport annuel 2014 FORMATION EN DEUX PHASES

Rapport annuel 2014 FORMATION EN DEUX PHASES Rapport annuel 214 FORMATION EN DEUX PHASES La formation en deux phases en 214 La décision du Conseil des États du 2 mars 214 de ne pas donner suite à la motion concernant la suppression de la formation

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

Impact des messages "Pic de pollution" affichés sur PMV

Impact des messages Pic de pollution affichés sur PMV Impact des messages "Pic de pollution" affichés sur PMV Myriam Hugot - IFSTTAR Fabrice Reclus - CETE de Lyon 7 janvier 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

¾ des cyclistes urbains mal éclairés la nuit : l association Prévention Routière et l assureur MMA se mobilisent!

¾ des cyclistes urbains mal éclairés la nuit : l association Prévention Routière et l assureur MMA se mobilisent! COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 9 octobre 2013 ¾ des cyclistes urbains mal éclairés la nuit : l association Prévention Routière et l assureur MMA se mobilisent! 3/4 des cyclistes urbains qui utilisent un

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

LA DISTRACTION AU VOLANT ET SES IMPACTS SUR LA

LA DISTRACTION AU VOLANT ET SES IMPACTS SUR LA ENQUÊTE CONJOINTE DE CAA-QUÉBEC ET DE L ÉQUIPE DE L ÉMISSION JE (TVA) LA DISTRACTION AU VOLANT ET SES IMPACTS SUR LA CONDUITE AUTOMOBILE QUÉBEC, NOVEMBRE 2007 «Jusqu ici, on a une vague idée du danger

Plus en détail

Les Français au volant : de graves infractions perdurent

Les Français au volant : de graves infractions perdurent 9 ème Baromètre AXA Prévention / Embargo jusqu au 17 avril 2013, 1 heure du matin Les Français au volant : de graves infractions perdurent Enquête TNS Sofres* pour AXA Prévention AXA Prévention présente

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne SECURITE ROUTIERE Les données sont issues de l exploitation des Bulletins d Analyse d Accidents Corporels (BAAC) 24.Source : SETRA-DREIF 2 Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

Plus en détail

Les Français au volant

Les Français au volant Les Français au volant Juillet 2012 Date : Juillet 2012 A : Benoît Dutartre - Entre Nous Soit Dit De : Sylvie Lacassagne / Oriane Léti - OpinionWay OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

La durée de service des conducteurs routiers de fret poids lourds en 2010

La durée de service des conducteurs routiers de fret poids lourds en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 273 Décembre 2011 La durée de service des conducteurs routiers de fret poids lourds en 2010 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2010, le temps de service

Plus en détail

***I PROJET DE RAPPORT

***I PROJET DE RAPPORT PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission des transports et du tourisme 20.6.2013 2011/0327(COD) ***I PROJET DE RAPPORT sur la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil modifiant la directive

Plus en détail

Poids lourds en 2007

Poids lourds en 2007 Poids lourds en 2007 Avertissements : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente

Plus en détail

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident?

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Le débat sur les conséquences de l affaiblissement du permis à points par un amendement à la LOPPSI2, qui double

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE. Présenté par Transpoco

TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE. Présenté par Transpoco TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE Présenté par Transpoco Historique 1946 : Le premier radar français appelé «Mesta 100». 1974 à 1988 : le Mestra 206 est commercialisé jusqu en 1988 mais utilisé jusqu

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi public: t Godshuis Filip Van Alboom Testez votre connaissance du Code de la route Responsable commercial auto-école VAB A. J ai priorité B. Je dois céder le passage Le

Plus en détail

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE 11/2009 LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE EN FRANCE PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION PREVENTION ROUTIERE MESURES QUI DEVRAIENT ETRE PRISES A COURT ET MOYEN TERME POUR FAIRE BAISSER DE MANIERE SIGNIFICATIVE

Plus en détail

centre de connaissance sécurite routière

centre de connaissance sécurite routière centre de connaissance sécurite routière MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009 RESUME DE PARTIE 3 : NORMES SOCIALES, PERCEPTION DES RISQUES ET NOUVEAUX THÈMES MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009

Plus en détail

Caractéristiques de conduite des jeunes et de la population vieillissante

Caractéristiques de conduite des jeunes et de la population vieillissante N o 53F0007XIF au catalogue ISBN: 0-662-88083-8 Document de recherche Caractéristiques de conduite des jeunes et de la population vieillissante par John Nicoletta Division des transports Édifice principale,

Plus en détail

Profil détaillé des faits et des statistiques touchant la DISTRACTION AU VOLANT

Profil détaillé des faits et des statistiques touchant la DISTRACTION AU VOLANT Quoi? La distraction est la cause la plus souvent mentionnée comme «cause principale» des accidents avec. La distraction demeure un phénomène difficilement quantifiable. Il est néanmoins possible d affirmer

Plus en détail

CARNET POUR ELEVES ET ACCOMPAGNATEURS. EN A.A.C et C.S. ETATS-UNIS CONDUITE 31200 TOULOUSE. Secourir Si vous n êtes pas secouriste, il faut éviter :

CARNET POUR ELEVES ET ACCOMPAGNATEURS. EN A.A.C et C.S. ETATS-UNIS CONDUITE 31200 TOULOUSE. Secourir Si vous n êtes pas secouriste, il faut éviter : CARNET POUR ELEVES ET ACCOMPAGNATEURS EN A.A.C et C.S. 15 : SAMU ou SMUR 17 : POLICE ou GENDAMERIE 18 : POMPIERS 112 : NUMERO UNIQUE A PARTIR D UN PORTABLE Secourir Si vous n êtes pas secouriste, il faut

Plus en détail

Les accidents corporels impliquant des jeunes conducteurs de voiture. Casteels Yvan Responsable de l Observatoire de la Sécurité routière

Les accidents corporels impliquant des jeunes conducteurs de voiture. Casteels Yvan Responsable de l Observatoire de la Sécurité routière Les accidents corporels impliquant des jeunes conducteurs de voiture Casteels Yvan Responsable de l Observatoire de la Sécurité routière Plan 1.Ampleur du problème 1.Nature du problème 2.1.Pourquoi les

Plus en détail

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES L image de motards o Parfois mal vus par population (imprudents) o Accélération violentes o Faufile entre voitures o Circule sur trottoirs, bande arrêt d urgence

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

Alcool au volant. Pour rouler sereinement vers votre avenir. bpa Bureau de prévention des accidents

Alcool au volant. Pour rouler sereinement vers votre avenir. bpa Bureau de prévention des accidents Alcool au volant Pour rouler sereinement vers votre avenir bpa Bureau de prévention des accidents A votre santé! Dans la circulation routière, de nombreux accidents sont causés par des conducteurs alcoolisés.

Plus en détail

Accidentalité provisoire Année 2012

Accidentalité provisoire Année 2012 Accidentalité provisoire Année 01 I ANALYSE GLOBALE Accidents Tués Blessés hospitalisés Blessés non hospitalisés Total blessés 01 11 18 54 18 011 18 18 89 Évolution 4 4 55 5 90 Évolution en %,4 % + 18,

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

Les accidents de la route dans le Rhône 2008-2012

Les accidents de la route dans le Rhône 2008-2012 Les accidents de la route dans le Rhône 2008-2012 Nombre d'accidents corporels Rhône-Alpes Année 2012 Le département du Rhône concentre plus de 40% des accidents de la région en raison de son caractère

Plus en détail

Remarque : le permis de conduire A3 n est valable qu en Belgique.

Remarque : le permis de conduire A3 n est valable qu en Belgique. Tout véhicule équipé d'un moteur et pouvant être propulsé par sa propre force est un VEHICULE MOTORISE et doit par conséquent, s il circule sur la voie publique, être couvert par une assurance de responsabilité

Plus en détail