ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR"

Transcription

1 R E G I O N M A R T I N I Q U E A D E M E C O N S E I L G E N E R A L D E L A M A R T I N I Q U E ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR DE LA FILIERE VHU EN MARTINIQUE SYNTHESE MAI 2011

2 SOMMAIRE I SYNTHESE REGLEMENTAIRE... 3 II GISEMENT... 4 II.1 GISEMENT ANNUEL... 4 II.2 GISEMENT HISTORIQUE... 5 III SYNTHES DU DIAGNOSTIC DE FILIERE... 5 IV PRECONISATIONS D ORDRE GENERAL... 6 IV.1 A COURT TERME... 6 IV.2 A MOYEN TERME... 7 V SCENARII DE GESTION DES VHU... 7 V.1 CAPACITES NECESSAIRES... 7 V.2 SCENARIO I... 8 V.3 SCENARIO II... 8 V.4 SCENARIO III... 9 V.5 SCENARIO IV : OPTIMISATION DE LA SITUATION ACTUELLE ET CREATION D UNE NOUVELLE UNITE DE DEMANTELEMENT... 9 CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 2 / 10

3 I SYNTHESE REGLEMENTAIRE Acteur Communes Rôle dans la filière En matière de collecte ou enlèvement du VHU, le maire, en tant qu OPJ ou détenteur du pouvoir de police, est le point de départ de toute procédure. Il joue un rôle essentiel dans la résorption du stock dit historique. Obligations réglementaires Limites d actions Déclencher la procédure d enlèvement d office des épaves sur terrain privé Faire prescrire par la police municipale les mises en fourrières pour les VHU sur les voies ouvertes à la circulation Principales références réglementaires Code de la Route Code de l environnement Circulaires du 13/12/74 et du 04/01/85 Propriétaire de terrain sur lequel se trouve un VHU Il est le seul à pouvoir enclencher une procédure de mise en fourrière pour un VHU qui ne serait pas une épave présent sur son terrain privé Mise en demeure du propriétaire du VHU ou requête auprès de l OPJ pour mise en fourrière Code de la Route Particuliers Détenteurs du VHU. Alimentent en grande partie le stock historique de VHU. Doivent remettre leur VHU à un centre agréé Décret VHU Autres détenteurs : garages, assurances, concessionnaires, fourrière Détenteurs de VHU Doivent remettre leur VHU à un centre agréé Interdiction d abandon Décret VHU Producteurs Ils mettent sur le marché français les véhicules, qui, arrivés en fin de vie, deviennent VHU. La filière VHU est considérée comme une filière REP (Responsabilité Elargie du Producteur) depuis le 24/05/2006. Mettre en place un réseau de centres agréés cohérent sur le territoire. Soutenir financièrement la filière si nécessaire Décret VHU et arrêtés d application avenir. Centres VHU Assurent la prise en charge, le stockage, la dépollution et le démontage des VHU Nombreuses obligations en matière de dépollution, de démantèlement, de communication. Contraintes environnementales fortes. Transparence des informations comptables. Obligation de résultat pour l atteinte des taux de valorisation et réemploi. Obligation de reprise gratuite (sauf VHU non entier) Décret VHU et arrêtés d application avenir. Broyeurs Assurent la prise en charge, le stockage et le broyage de véhicules préalablement dépollués et démontés par un centre VHU Nombreuses obligations en matière de dépollution, de démantèlement, de communication. Contraintes environnementales fortes. Transparence des informations comptables. Obligation de résultat pour l atteinte des taux de valorisation et réemploi. Décret VHU et arrêtés d application avenir. CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 3 / 10

4 Les détails relatifs à la réglementation sont consultables dans le Rapport Phase I - Synthèse Réglementaire. Voir en Annexe I au présent document les différentes procédures applicables, selon la nature du véhicule et le lieu dans lequel il se trouve. II GISEMENT II.1 GISEMENT ANNUEL Origine des VHU pris en charge par les centres agréés en Martinique (données 2009)

5 Estimation de la répartition du gisement annuel de VHU par destination (2009) II.2 GISEMENT HISTORIQUE Stock historique calculé Hypothèse basse Hypothèse haute VHU collectés par les communes STOCK HISTORIQUE à FIN III SYNTHES DU DIAGNOSTIC DE FILIERE Les données détaillées du diagnostic sont consultables dans le Rapport Phase III et ses annexes. Une filière à structurer : Mise en conformité nécessaire, tant vis-à-vis de la réglementation automobiles) que de l agrément VHU (Metal Dom), ICPE (casses Des moyens de contrôle limités, Une filière non déclarée qui capte près de 30% du gisement annuel. Des difficultés spécifiques liées à l insularité : Coûts de transport vers les broyeurs agréés, Manque de filières locales de valorisation, Craintes des acteurs quant à la préservation du marché de la pièce détachée.

6 IV PRECONISATIONS D ORDRE GENERAL Voir le détail des mesures dans le Rapport Phase IV IV.1 A COURT TERME Thème Constat Opérations à mener Communication Communication Contrôles des centres agréés 11.7% seulement du gisement de VHU remis directement par les particuliers aux centres VHU, contre 43% au niveau national Manque d uniformité dans la gestion de la problématique VHU par les communes Nombreuses irrégularités dans la gestion des centres agréés MESURE N A-1 Communication auprès des particuliers Communication sur le risque pénal encouru en cas d abandon, sur le coût de mise en fourrière Communication sur les nuisances générées par les dépôts sauvages de VHU Information des propriétaires des terrains sur lesquels se trouvent des VHU (procédure N 1, Annexe II du Rapport Phase I) MESURE N A-2 Communication auprès des communes Inciter à utiliser la mise en fourrière dans tous les cas le permettant (frais à la charge du propriétaire, réduction du coût pour la collectivité) Informer les communes quant aux modalités possibles d intervention pour les VHU abandonnés sur terrains publics ou privés ouverts ou fermés à la circulation. MESURE N A-3 Mettre en œuvre des moyens de contrôle efficaces et systématiques afin de s assurer du respect par les centres agréés de leurs obligations (remise gratuite des VHU, remise obligatoire à un broyeur agréé, communication à l Ademe, contrôle annuel) Contrôle de la filière non déclarée Connaissance du stock historique Adaptations réglementaires Adaptations réglementaires 30% du gisement annuel de VHU alimente la filière non déclarée Estimation du stock historique de à VHU (abandonnés dans la nature ou sur terrains privés) Risque de main mise des producteurs sur la filière VHU Le maire reste le point d entrée unique en ce qui concerne le stock historique MESURE N A-4 Accompagner les entreprises non-agréées à l obtention d un agrément et à la mise en conformité ICPE ou sanctionner celles qui refusent MESURE N A-5 Organiser un recensement détaillé à l échelle du territoire MESURE N A-6 Etudier les opportunités de transfert de la responsabilité de l organisation et de la gestion de la filière, des producteurs vers une structure centralisée (pour préserver le marché de la pièce détachée et imposer des critères sociaux et environnementaux) MESURE N A-7 Analyser les possibilités de transfert du pouvoir de police des Maires en matière de VHU et de gestion des épaves vers une structure centralisée. CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 6 / 10

7 IV.2 A MOYEN TERME Thème Constat Opérations à mener Modernisation des installations Développer des filières de valorisation Contrôle de la fin de vie des véhicules Création d une unité de démantèlement de 6000 VHU par an Situation administrative des casses automobiles non conforme Non respect des obligations des centres agréés Les objectifs de valorisation ne peuvent être atteints dans le cadre actuel Une part importante du gisement de VHU échappe à la filière agréée Capacité de traitement insuffisante et non atteinte des objectifs de valorisation MESURE N B-1 Accompagner et soutenir les structures existantes présentant une situation administrative inadaptée Apporter un soutien technique et financier à la modernisation des installations (dépollution, démontage) MESURE N B-2 Réaliser des études de faisabilité pour la mise en place de nouvelles filières (verre, plastiques, mousses, textiles). Analyser l impact global : économique, social, environnemental. MESURE N B-3 Etudier la mise en place du système suivant : envoi automatique d un courrier de demande d information auprès des détenteurs de véhicules dont le contrôle technique n est pas réalisé dans les délais, qui pourrait signifier que le VHU est en voie d épavisation. MESURE N B-4 Promouvoir l implantation d une unité de démantèlement sur le modèle décrit dans le scénario IV V SCENARII DE GESTION DES VHU V.1 CAPACITES NECESSAIRES Année Gisement annuel global Gisement annuel intégrant les filières déclarées Résorption du stock historique Gisement annuel à traiter CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 7 / 10

8 V.2 SCENARIO I Dans ce scénario, nous n envisageons pas la mise en place de nouvelles structures. Le traitement des VHU est assuré par les 4 centres VHU agréés actuellement en place. Cela suppose par conséquent une augmentation de la capacité autorisée, comme le montre le tableau suivant. La société Casse Auto Nouvelle Formule prévoit de porter sa capacité annuelle autorisée à 3000 VHU par an, ce qui porterait la capacité totale autorisée à VHU par an à moyen terme, en adéquation avec les besoins calculés à l horizon Société Capacité annuelle autorisée (en VHU) Capacité annuel à moyen terme (en VHU) Centrale Cass Auto Béral Auto Casse Auto Nouvelle Formule Metal Dom TOTAL Résultats : Pour une structure de type Metal Dom (sans vente de pièces détachées) : o l équilibre financier est atteint pour une valeur de l indice E40 de l ordre de 308 /T (moyenne 2010 : 272, moyenne 2011 : 343 ), o les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 75% et 78%. Pour une structure de type casse automobiles (avec vente de pièces détachées) : o L équilibre financier doit être atteint quelle que soit la valeur du E40, o les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 77.7% et 80.6%. V.3 SCENARIO II Dans ce scénario, nous prévoyons la mise en place d une nouvelle unité dédiée au démantèlement des véhicules en fin de vie. Nous supposons dans ce scenario qu elle capte l ensemble du gisement annuel de VHU de la filière agréée soit environ VHU par an, sans tenir compte des installations actuelles. CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 8 / 10

9 Nous présentons dans le tableau suivant la synthèse des coûts d investissement : Investissement Montant (k ) VRD + bâtiments industriels Process déconstruction Bâtiments commerciaux 618 Equipements magasin et centre autos 330 TOTAL Pour cette usine de déconstruction : L équilibre financier est atteint pour un chiffre d affaire lié à la vente de pièces détachées de l ordre de 200 par VHU, en prenant comme valeur du E40 la moyenne observée en 2010 (272 /tonne), les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 89.8% et 91.2%. V.4 SCENARIO III Ce scénario concerne la mise en place d une unité de broyage des carcasses dépolluées et partiellement démontées en provenance des centres agréés VHU. Compte tenu des coûts élevés de l unité de broyage et de la chaine de tri, tant en terme d investissement que de fonctionnement, la mise en place d une unité de broyage de VHU en Martinique ne présente aucun intérêt économique par rapport à la solution actuelle consistant à compacter les VHU et à les exporter vers des broyeurs agréés. V.5 SCENARIO IV : OPTIMISATION DE LA SITUATION ACTUELLE ET CREATION D UNE NOUVELLE UNITE DE DEMANTELEMENT Ce scénario optimisé tient compte des structures actuelles et repose sur deux axes principaux : Accompagner la modernisation des structures actuelles pour favoriser les opérations de dépollution et de démantèlement, dans le but d optimiser la réutilisation (vente de pièces détachées) et la valorisation matière (orientation des matériaux récupérés vers les nouvelles filières locales de valorisation). Mise en place d une nouvelle unité de démantèlement dimensionnée pour absorber le gisement de VHU qui ne peut être pris en charge par les structures actuelles : environ 6000 VHU par an. Modernisations des casses automobiles L équilibre financier de la structure est obtenu pour un montant de vente de pièces de réemploi de l ordre de 193 par VHU entrant, soit une augmentation d environ 78 par VHU par rapport au scénario I. En comparaison aux données moyennes observées en Métropole (de 300 à 500 CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 9 / 10

10 par VHU en fonction de la taille de la structure), et compte tenu du niveau de prix pratiqué en Martinique pour la pièce détachée automobile, ce montant constitue selon nous une valeur qui reste accessible pour les casses automobiles martiniquaises. La rentabilité financière de la structure est donc selon nous assurée quelle que soit la valeur de l indice E40. Les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 79.4% et 82.2%. Unité de démantèlement (6000 VHU/an) Pour cette unité de démantèlement : L équilibre financier est atteint pour un chiffre d affaire lié à la vente de pièces détachées de l ordre de 318 par VHU, en prenant comme valeur du E40 la moyenne observée en 2010 (272 /tonne), les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 89.8% et 91.2%. CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 10 / 10

La filière VHU en France

La filière VHU en France La filière VHU en France Eric LECOINTRE ADEME Direction Consommation durable et Déchets Service Filières à responsabilité élargie des producteurs et Recyclage eric.lecointre@ademe.fr La transposition en

Plus en détail

Les rendez-vous du recyclage automobile Romorantin - 27 mars 2012

Les rendez-vous du recyclage automobile Romorantin - 27 mars 2012 Les rendez-vous du recyclage automobile Romorantin - 27 mars 2012 Eric LECOINTRE & Elodie BUSCOZ ADEME Direction Consommation durable et Déchets Service Filières à responsabilité élargie des producteurs

Plus en détail

Etude économique sur la filière de traitement des véhicules hors d usage

Etude économique sur la filière de traitement des véhicules hors d usage Etude économique sur la filière de traitement des véhicules hors d usage SYNTHÈSE Direction Industrie Département Prévention & Valorisation des Déchets Responsable du suivi ADEME : Eric Lecointre 1 Contexte

Plus en détail

Epaves automobiles Véhicules Hors d Usages.

Epaves automobiles Véhicules Hors d Usages. Epaves automobiles Véhicules Hors d Usages. Les interventions possibles du Maire. 1 SOMMAIRE 1 VHU ET EPAVE AUTOMOBILE, QUELLE DIFFERENCE?...3 2 REGLEMENTATION...3 2.1 LE DECRET FRANÇAIS...4 3 PRESENTATION

Plus en détail

RÉUNION DE RESTITUTION DATE : 3 DÉCEMBRE 2014

RÉUNION DE RESTITUTION DATE : 3 DÉCEMBRE 2014 RÉUNION DE RESTITUTION DATE : 3 DÉCEMBRE 2014 ETUDE DE DIAGNOSTIC POUR UNE GESTION OPTIMISÉE DES DÉCHETS DANS L OCÉAN INDIEN SESSION 3 14 Mars 2013 Temps de présentation : 1h30 Propositions de projets

Plus en détail

VHU. Xavier Aguilo Lafarga

VHU. Xavier Aguilo Lafarga VHU Xavier Aguilo Lafarga Définition En France, environ 1,5 millions de véhicules deviennent hors d usage chaque année. Ils génèrent près de 1,5 millions de tonnes de déchets. Environ 50 broyeurs et 1

Plus en détail

Lutte contre la dengue

Lutte contre la dengue Préfecture de la Région Martinique Lutte contre la dengue Enlèvement de véhicules hors d usage (VHU) Conférence de presse du 27 juin 2011 Contexte Epidémie exceptionnelle de dengue en Martinique Février

Plus en détail

La déclaration en ligne est obligatoire

La déclaration en ligne est obligatoire GUIDE D AIDE AU DECLARANT Annexe 1 : Déclaration des Démolisseurs (centres VHU) Au titre de l arrêté du 19 Janvier 2005 relatif aux déclarations annuelles des producteurs de véhicules, des broyeurs agréés

Plus en détail

La recyclabilité des pièces plastiques Colloque National - 16 & 17 mars 2016 Maison de la Région à Strasbourg

La recyclabilité des pièces plastiques Colloque National - 16 & 17 mars 2016 Maison de la Région à Strasbourg La recyclabilité des pièces plastiques Colloque National - 16 & 17 mars 2016 Maison de la Région à Strasbourg 17/03/2016 1 PVF modèle pour la PFA Filière Automobile & Mobilités : 1 entité / 2 missions

Plus en détail

Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE)

Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE) DONNÉES De quoi parle-t-on? Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE) Les déchets d Equipement Electrique et Electronique sont les déchets issus des équipements fonctionnant grâce au courant

Plus en détail

Enjeux et Perspectives pour le SYDED. Sylvie ACHARD, Vice-Présidente du SYDED

Enjeux et Perspectives pour le SYDED. Sylvie ACHARD, Vice-Présidente du SYDED Enjeux et Perspectives pour le SYDED Sylvie ACHARD, Vice-Présidente du SYDED Enjeux et Perspectives pour le SYDED LE CONTEXTE Organisation de la compétence «déchets» sur le territoire du SYDED 3 4 Ratio

Plus en détail

Valoriser des matériaux alternatifs dans les travaux d infrastructures

Valoriser des matériaux alternatifs dans les travaux d infrastructures Valoriser des matériaux alternatifs dans les travaux d infrastructures Caroline MARC - DREAL Normandie Service Energie Climat Logement Aménagement Durable 3 mars 2016 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE

Plus en détail

Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE)

Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE) DONNÉES 2013 De quoi parle-t-on? Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE) Les déchets d Equipement Electrique et Electronique sont les déchets issus des équipements fonctionnant grâce

Plus en détail

Synthèse des ateliers animés lors de la première rencontre sur les filières REP des 5 et 6 août 2015

Synthèse des ateliers animés lors de la première rencontre sur les filières REP des 5 et 6 août 2015 Synthèse des ateliers animés lors de la première rencontre sur les filières REP des 5 et 6 août 2015 Présentation générale Ces premières journées de rencontres et d échanges sur le sujet de la REP, organisées

Plus en détail

Actualités réglementaires en matière de gestion de déchets et d économie circulaire

Actualités réglementaires en matière de gestion de déchets et d économie circulaire Actualités réglementaires en matière de gestion de déchets et d économie circulaire DEAL de La Réunion Service Prévention des Risques et Environnement Industriels Thibaud GONZALEZ Inspecteur ICPE et référent

Plus en détail

Que deviennent nos déchets électroniques? Filière en France et régions

Que deviennent nos déchets électroniques? Filière en France et régions Que deviennent nos déchets électroniques? Filière en France et régions Séminaire EcoInfo 6 Avril 2018 Organisation de la filière Quelques chiffres sur la filière La filière dans d autres pays Conclusions

Plus en détail

1. Contexte de l étude

1. Contexte de l étude ETUDE DE FAISABILITE POUR L IMPLANTATION D UNE RECYCLERIE CAHIER DES CHARGES 1. Contexte de l étude Les activités de réemploi permettent d offrir une nouvelle vie à un produit dont le propriétaire souhaite

Plus en détail

Introduction. 10 ans pour atteindre des objectifs ambitieux

Introduction. 10 ans pour atteindre des objectifs ambitieux Introduction 10 ans pour atteindre des objectifs ambitieux La loi de transition énergétique pour la croissance verte «LTECV» publiée le 17 août 2015 A quelques mois de la COP21 Enjeux environnementaux

Plus en détail

LES DÉCHETS D ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE ET

LES DÉCHETS D ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE ET LES DÉCHETS D ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE (DEEE) De quoi parle-t-on? Données 2010 Les déchets d Equipement Electrique et Electronique sont les déchets issus des équipements fonctionnant grâce

Plus en détail

Formation sur la Gestion des Véhicules Hors d Usage (VHU) par les communes

Formation sur la Gestion des Véhicules Hors d Usage (VHU) par les communes Formation sur la Gestion des Véhicules Hors d Usage (VHU) par les communes Action développée en partenariat avec la Préfecture de Martinique et la Région Martinique Sommaire Déroulement de la formation

Plus en détail

L U T T E C O N T R E L E S D É P Ô T S S A U V A G E S - G U I D E P R A T I Q U E 3 L U T T E C O N T R E L E S D É P Ô T S S A U V A G E S - G U I D E P R A T I Q U E 7 8 L U T T E C O N T R E L

Plus en détail

La filière DEEE et les éco-organismes Récylum et Eco-systèmes

La filière DEEE et les éco-organismes Récylum et Eco-systèmes La filière DEEE et les éco-organismes Récylum et Eco-systèmes Journée technique DEEE, 26 janvier 2017 Richard Toffolet, Directeur Technique, Eco-systèmes Xavier Lantoinette, Directeur Technique, Récylum

Plus en détail

Communauté de Communes Saône-Beaujolais **** Marché de prestation de services Etude de faisabilité pour l implantation d une recyclerie **** C.C.T.

Communauté de Communes Saône-Beaujolais **** Marché de prestation de services Etude de faisabilité pour l implantation d une recyclerie **** C.C.T. Communauté de Communes Saône-Beaujolais **** Marché de prestation de services Etude de faisabilité pour l implantation d une recyclerie **** C.C.T.P 1 Maitre d ouvrage : Communauté de Communes Saône-Beaujolais

Plus en détail

De ValVer à ValTex. Mov eo 1

De ValVer à ValTex. Mov eo 1 De ValVer à ValTex Mov eo Nov@log 1 Qu est-ce que ValVer? Un projet qui a une identité propre Un projet novateur par son management: 7 partenaires réunis au sein d une association - Mutualisation des connaissances

Plus en détail

Atelier expertise/mise en sécurité Atelier dépollution. Accueil Réception véhicules. Stockage, conditionnement et expédition pièces.

Atelier expertise/mise en sécurité Atelier dépollution. Accueil Réception véhicules. Stockage, conditionnement et expédition pièces. Atelier expertise/mise en sécurité Atelier dépollution 2 Accueil Réception véhicules vé hi cu le s 1 ge st oc ka 4 La b o ph ot os zo ne 3 Atelier démontage Stockage, conditionnement et expédition pièces

Plus en détail

Analyse de la filière déchets et recyclage du BTP SYNTHÈSE Bassin économique de l agglomération lyonnaise Septembre 2016 CERA

Analyse de la filière déchets et recyclage du BTP SYNTHÈSE Bassin économique de l agglomération lyonnaise Septembre 2016 CERA Septembre 2016 Page 2 GRANDS AGRÉGATS DE LA FILIÈRE DÉCHETS ET RECYCLAGE DU BTP SUR LE TERRITOIRE Flux de déchets et matériaux issus des chantiers sur le territoire Source : enquête CERA Unité : milliers

Plus en détail

PREFET DE VAUCLUSE. Unité Territoriale de Vaucluse Cité administrative Bâtiment 1 porte B AVIGNON

PREFET DE VAUCLUSE. Unité Territoriale de Vaucluse Cité administrative Bâtiment 1 porte B AVIGNON PREFET DE VAUCLUSE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Provence-Alpes-Côte d'azur Avignon, le 31 janvier 2014 Adresse postale Services de l'état en Vaucluse Unité

Plus en détail

données 2014 synthèse

données 2014 synthèse Automobilesdonnées 2014 SYNTHÈSE L Observatoire de la filière véhicules hors d usage (VHU) a été créé en 2005 par l ADEME dans le cadre de la mise en œuvre de l arrêté du 19 janvier 2005 relatif aux déclarations

Plus en détail

Economie circulaire : prévenir et valoriser les déchets de chantier

Economie circulaire : prévenir et valoriser les déchets de chantier Economie circulaire : prévenir et valoriser les déchets de chantier Contexte réglementaire Caroline MARC - DREAL Normandie 13 octobre 2016 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction Régionale de l'environnement,

Plus en détail

Développement de la filière du recyclage des plastiques

Développement de la filière du recyclage des plastiques Développement de la filière du recyclage des plastiques 16 octobre 2017 Technopôle de l'environnement de l'arbois Aix en Provence 2ACR: Une nouvelle façon «collective» d agir 3 mots clés :Sens- Transversalité-

Plus en détail

offre BTP gérer et valoriser les déchets de chantier

offre BTP gérer et valoriser les déchets de chantier offre BTP gérer et valoriser les déchets de chantier optimiser la gestion de vos déchets de chantier pour mieux les valoriser En France, le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) génère plus

Plus en détail

La déclaration en ligne est obligatoire :

La déclaration en ligne est obligatoire : GUIDE D AIDE AU DECLARANT Annexe 2 : Déclaration des Broyeurs Au titre de l arrêté du 19 Janvier 2005 relatif aux déclarations annuelles des producteurs de véhicules, des broyeurs agréés et des démolisseurs

Plus en détail

Réglementation Organisation Marché Traitement Perspectives. Données Automobiles

Réglementation Organisation Marché Traitement Perspectives. Données Automobiles Réglementation Organisation Marché Traitement Perspectives Données 2012 Automobiles L'Observatoire de la filière véhicules hors d usage (VHU) a été créé en 2005 par l ADEME dans le cadre de la mise en

Plus en détail

Optimiser votre performance environnementale en créant de la valeur

Optimiser votre performance environnementale en créant de la valeur 1 Optimiser votre performance environnementale en créant de la valeur 2 Agenda Pourquoi Ecotest? Comment cela fonctionne? Exemple traité: fin de vie des véhicules automobiles 3 Agenda Pourquoi Ecotest?

Plus en détail

JACQUET RECYCLAUTO RD 1075 COUTELIEU AMBRONAY

JACQUET RECYCLAUTO RD 1075 COUTELIEU AMBRONAY Coordonnées : NOTRE AVENIR EST LE VÔTRE! RECYCLER pour un avenir propre. RECYCLER la seule alternative pour préserver notre environnement. JACQUET RECYCLAUTO RD 1075 COUTELIEU 01500 AMBRONAY 04 74 35 64

Plus en détail

Gestion des déchets Cadre Réglementaire et filières

Gestion des déchets Cadre Réglementaire et filières Gestion des déchets Cadre Réglementaire et filières Unité Risques Chroniques et Déchets 20/11/2014 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire

Plus en détail

Plan de Prévention et de Gestion des Déchets de la Martinique

Plan de Prévention et de Gestion des Déchets de la Martinique Plan de Prévention et de Gestion des Déchets de la Martinique Comment réduire et améliorer la gestion des déchets de chantier (inertes, DND, sédiments de dragage)? 20 Avril 2018 Cadre réglementaire Loi

Plus en détail

Une expertise globale du recyclage des câbles et métaux non-ferreux

Une expertise globale du recyclage des câbles et métaux non-ferreux Une expertise globale du recyclage des câbles et métaux non-ferreux De la collecte des déchets à la fabrication de produits finis Des solutions clés en main, fondées sur l expérience Filiale à 100 % du

Plus en détail

Planification régionale sur la prévention et la gestion des déchets

Planification régionale sur la prévention et la gestion des déchets Planification régionale sur la prévention et la gestion des déchets Rencontre Centre-Val de Loire - Collectivités et éco-organismes Nouan-le-Fuzelier - 8 novembre 2016 Modifications des compétences sur

Plus en détail

DEMANDE D'AGREMENT DEROGATOIRE POUR UN CENTRE DE DEPOLLUTION VHU article R du code de l'environnement

DEMANDE D'AGREMENT DEROGATOIRE POUR UN CENTRE DE DEPOLLUTION VHU article R du code de l'environnement DEMANDE D'AGREMENT DEROGATOIRE POUR UN CENTRE DE DEPOLLUTION VHU article R.543-162 du code de l'environnement 1 - DECLARANT Personne morale Personne physique: Madame Monsieur Nom (1) : (1) Raison sociale

Plus en détail

Les projets «économie circulaire» de l ACISE SamuSocialMartinique

Les projets «économie circulaire» de l ACISE SamuSocialMartinique Les projets «économie circulaire» de l ACISE SamuSocialMartinique Vendredi 29 Septembre 2017 Henri HANNEQUIN Responsable des opérations et du développement L association ACISE SamuSocial de Martinique

Plus en détail

GÉRER ET VALORISER LES DÉCHETS DE CHANTIER OFFRE SITA BTP

GÉRER ET VALORISER LES DÉCHETS DE CHANTIER OFFRE SITA BTP www.sita.fr GÉRER ET VALORISER LES DÉCHETS DE CHANTIER OFFRE SITA BTP OPTIMISER LA GESTION DE VOS DÉCHETS DE CHANTIER POUR MIEUX LES VALORISER En France, le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP)

Plus en détail

B) Cahier des charges

B) Cahier des charges B) Cahier des charges 1 - Contexte Le secteur économique de la plaisance est important en Martinique et en Guadeloupe. A l heure actuelle, aucune politique volontariste n est déployée pour permettre la

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES GESTION DES DÉCHETS DU B.T.P.P. EN BASSE-NORMANDIE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES GESTION DES DÉCHETS DU B.T.P.P. EN BASSE-NORMANDIE CHARTE DE BONNES PRATIQUES GESTION DES DÉCHETS DU B.T.P.P. EN BASSE-NORMANDIE PROBLÉMATIQUE Plus de 32 millions de tonnes de déchets de chantier de bâtiment et 100 millions de tonnes de déchets de travaux

Plus en détail

Le réemploi et la réutilisation en France

Le réemploi et la réutilisation en France Le réemploi et la réutilisation en France Colloque UCM : «le réemploi, une occasion pour les PME?» Le 24 novembre 2015, à Namur (Belgique) ADEME Direction Economie Circulaire et Déchets Service Consommation

Plus en détail

VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS

VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS QUI EST VALDELIA? ECO-ORGANISME AGREE PAR LE MINISTERE DE L ECOLOGIE 31/12/2012 SAS A BUT NON LUCRATIF CREEE

Plus en détail

Chapitre II : Règles d organisation de la structure agréée. Objet du contrôle Contenu du contrôle Résultat attendu 2. Équilibre financier

Chapitre II : Règles d organisation de la structure agréée. Objet du contrôle Contenu du contrôle Résultat attendu 2. Équilibre financier Annexe Contenu des contrôles périodiques s imposant à tout éco-organisme agréé, conformément au décret n 2014-759 du 2 juillet 2014 relatif aux contrôles périodiques et aux sanctions prévus à l article

Plus en détail

Journées Promotion Produits Procédés - Recyclage des matières plastiques 24 Novembre 2015

Journées Promotion Produits Procédés - Recyclage des matières plastiques 24 Novembre 2015 Journées Promotion Produits Procédés - Recyclage des matières plastiques 24 Novembre 2015 Etude sur l état des lieux de la chaine de valeur du recyclage des plastiques en France : Enseignements et actions

Plus en détail

SUJET Projets de directives européennes relatives : Avant projet de décret de :

SUJET Projets de directives européennes relatives : Avant projet de décret de : SUJET - 1 - Projets de directives européennes relatives : aux déchets d équipements électriques et électroniques (DEEE ou WEEE) à la limitation de certaines substances dangereuses dans les équipements

Plus en détail

Rapport Annuel d activités Contrat d Objectifs Territorial

Rapport Annuel d activités Contrat d Objectifs Territorial Rapport Annuel d activités Contrat d Objectifs Territorial Année intermédiaire juin 2008/juin 2009 COT 2009/2012 de la communauté de communes de Sablé sur Sarthe I. Point sur la gestion globale des déchets

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER LA PERFORMANCE DE LA LOGISTIQUE INVERSÉE? Marlène Monnet, CRET-LOG, Aix-Marseille Université

COMMENT AMÉLIORER LA PERFORMANCE DE LA LOGISTIQUE INVERSÉE? Marlène Monnet, CRET-LOG, Aix-Marseille Université COMMENT AMÉLIORER LA PERFORMANCE DE LA LOGISTIQUE INVERSÉE? "LEVIERS ET INNOVATIONS D'UNE LOGISTIQUE DURABLE" JOURNÉE TECHNIQUE DU 5 JUIN 2018 Marlène Monnet, CRET-LOG, Aix-Marseille Université marlene.monnet@univ-amu.fr

Plus en détail

Appel à projets gestion et traitement des déchets

Appel à projets gestion et traitement des déchets Appel à projets gestion et traitement des déchets Collectivités, maîtres d ouvrages publics et privés Appel à projets 2014 Date limite d inscription : 3 février 2014 à 15h00 Sont concernés par cet appel

Plus en détail

témoignage sur l évaluation environnementale

témoignage sur l évaluation environnementale Le Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux du Rhône ----------------- témoignage sur l évaluation environnementale Journée technique évaluation environnementale COTITA 17/10/2013 11/10/2013

Plus en détail

Directive cadre déchets Loi de transition énergétique pour la croissance verte

Directive cadre déchets Loi de transition énergétique pour la croissance verte Directive cadre déchets Loi de transition énergétique pour la croissance verte Véronique LAMBERT DREAL PACA Service Prévention Risques / Unité Risques Chroniques et Sanitaires 17 novembre 2015 Direction

Plus en détail

Speedmeeting PACA : la filière française des déchets d éléments d ameublement

Speedmeeting PACA : la filière française des déchets d éléments d ameublement Draguignan, le 6 novembre 2015 Speedmeeting PACA : la filière française des déchets d éléments d ameublement 25 juin 2015 01 La REP à la française 01 Le périmètre produit de la filière Quel que soit le

Plus en détail

Rencontre interrégionale Eco-organismes et collectivités. 6 juillet 2015

Rencontre interrégionale Eco-organismes et collectivités. 6 juillet 2015 Rencontre interrégionale Eco-organismes et collectivités 6 juillet 2015 Le bilan des adhésions et des contributions pour 2014 Les évolutions du barème au 1 er janvier 2016 Le marché du meuble n a pas encore

Plus en détail

Règlementation sur les déchets

Règlementation sur les déchets Règlementation sur les déchets Tendances de la politique française et européenne de gestion des déchets Eric GAUCHER Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances

Plus en détail

Réglementation Organisation Marché Traitement Perspectives Données. Automobiles. Collection Repères

Réglementation Organisation Marché Traitement Perspectives Données. Automobiles. Collection Repères Réglementation Organisation Marché Traitement Perspectives Données 2010 Automobiles Collection Repères Réglementation Réglementation européenne Réglementation française Directive 2000/53 du 18 septembre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE de la filière Véhicules Hors d Usage

GUIDE PRATIQUE de la filière Véhicules Hors d Usage GUIDE PRATIQUE de la filière Véhicules Hors d Usage À l usage des communes de Nouvelle-Calédonie RECYCLEZ VOS VÉHICULES Éco-organisme à but non lucratif Les déchets collectés sont traités par des installations

Plus en détail

Dossier de Demande d Enregistrement d Exploiter une ICPE

Dossier de Demande d Enregistrement d Exploiter une ICPE Dossier de Demande d Enregistrement d Exploiter une ICPE CENTRE DE RECUPERATION, DÉPOLLUTION ET DE DÉMONTAGE DE VÉHICULES HORS D USAGE Société CASSE AUTO LUDOS Zone de la Lande 50290 COUDEVILLE-SUR-MER

Plus en détail

Fluides frigorigènes Les enjeux de demain

Fluides frigorigènes Les enjeux de demain Fluides frigorigènes Les enjeux de demain PREAMBULE Qui sommes nous?. les membres de l ADC3R Les membres de l ADC3R sont des sociétés commerciales ou groupes de sociétés commerciales qui exercent cumulativement

Plus en détail

le réseau du recyclage

le réseau du recyclage le réseau du recyclage constitution // métier Des entreprises de référence Praxy est la société commerciale d un réseau d entreprises indépendantes, régionales et spécialisées dans la gestion des déchets

Plus en détail

17 FÉVRIER 2016 «LE PREDEC : VERS UNE ÉCONOMIE CIRCULAIRE DES MATÉRIAUX / DÉCHETS DU BTP»

17 FÉVRIER 2016 «LE PREDEC : VERS UNE ÉCONOMIE CIRCULAIRE DES MATÉRIAUX / DÉCHETS DU BTP» «LE PREDEC : VERS UNE ÉCONOMIE CIRCULAIRE DES MATÉRIAUX / DÉCHETS DU BTP» 17 FÉVRIER 2016 RYM MTIBAA rym.mtibaa@iledefrance.fr CHARGÉE DE MISSION PREDEC / ECONOMIE CIRCULAIRE La planification déchets de

Plus en détail

Enjeux et limites du recyclage des ressources rares dans une perspective d éco-conception

Enjeux et limites du recyclage des ressources rares dans une perspective d éco-conception Enjeux et limites du recyclage des ressources rares dans une perspective d éco-conception S O M M A I R E 1. Filières REP (Responsabilité Elargie du Producteur) : une organisation française? 2. Les Déchets

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Décret n o 2011-153 du 4 février 2011 portant diverses dispositions d adaptation

Plus en détail

Calendrier du PRPGD Adoption Élaboration du Plan Consultations. Enquête publique. Admin.

Calendrier du PRPGD Adoption Élaboration du Plan Consultations. Enquête publique. Admin. Calendrier du PRPGD Installation de la CCP Etat des lieux Scénarios Projet de Plan Suivi de Plan 2016 30 Septembre Arrêté de composition de la Commission Consultative d élaboration et de suivi du Plan

Plus en détail

Implication des relais dans la collecte sélective

Implication des relais dans la collecte sélective Implication des relais dans la collecte sélective Sommaire Pourquoi cette info? Optimisation de la gestion des déchets Harmoniser les pratiques Favoriser le déploiement de l information Favoriser l engagement

Plus en détail

EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1

EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1 EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1 APRES LE GRENELLE : UNE CHAINE DE RESPONSABILITE Producteurs de biens de consommations Distributeurs

Plus en détail

Etude prospective sur l évolution des tonnages du SYMPTTOM

Etude prospective sur l évolution des tonnages du SYMPTTOM Etude prospective sur l évolution des tonnages du SYMPTTOM Réunion de présentation du 10 avril 2018 Intervenants : Jérôme BERTHET jberthet@valdech.fr Julia FEVRE jfevre@valdech.fr 1 Sommaire Etat des lieux

Plus en détail

des solutions pour repenser votre service public de gestion et de valorisation des déchets

des solutions pour repenser votre service public de gestion et de valorisation des déchets des solutions pour repenser votre service public de gestion et de valorisation des déchets vos nouveaux enjeux dans la gestion des déchets La gestion des déchets ménagers et assimilés évolue très rapidement

Plus en détail

direction régionale de l Équipement d Île-de-France division nuisances ressources sécurité SOMMAIRE...1 RESUME...7 PREAMBULE...13

direction régionale de l Équipement d Île-de-France division nuisances ressources sécurité SOMMAIRE...1 RESUME...7 PREAMBULE...13 Sommaire SOMMAIRE...1 RESUME...7 PREAMBULE...13 1ERE PARTIE CONTEXTES...15 1. LE CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE RELATIF AUX DECHETS DE CHANTIER...15 1.1 Objectifs législatifs...15 1.2 Définition du

Plus en détail

+ d infos. sommaire DOSSIER DE PRESSE. Inauguration de la filière écomobilier. vendredi 19 mai 2017 à 11h45. Communauté de Communes de la Côtière

+ d infos. sommaire DOSSIER DE PRESSE. Inauguration de la filière écomobilier. vendredi 19 mai 2017 à 11h45. Communauté de Communes de la Côtière DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la filière écomobilier à la déchèterie communautaire du Moulin à La Boisse PAGE 1 vendredi 19 mai 2017 à 11h45 sommaire + d infos P. 2 La filière écomobilier. P. 3 Quel

Plus en détail

Prévention, valorisation et recyclage des Déchets du BTP

Prévention, valorisation et recyclage des Déchets du BTP Appel à projets Document 2 Cahier des Charges Prévention, valorisation et recyclage des Déchets du BTP Alsace / Champagne-Ardenne / Lorraine 2016 Investir dans des installations performantes de prévention,

Plus en détail

L élaboration de la feuille de route

L élaboration de la feuille de route L élaboration de la feuille de route 5 mois de travaux (novembre 2017 à mars 2018) Plus de 200 participants (entreprises, associations, collectivités, experts) Plus de 20 réunions autours de 4 ateliers

Plus en détail

Eco-systèmes. Déchets d Equipements Electriques et Electroniques : Réglementation et obligations

Eco-systèmes. Déchets d Equipements Electriques et Electroniques : Réglementation et obligations 1 Déchets d Equipements Electriques et Electroniques : Réglementation et obligations date 2007 Une nouvelle réglementation pour les équipements électriques et électroniques Quels appareils sont concernés?

Plus en détail

Les Chantiers Valoristes

Les Chantiers Valoristes Les Chantiers Valoristes Pour mieux connaître un exemple de chantier d insertion en Savoie Thématique insertion et déchets Démontage d encombrants pour le compte de Insertion et déchets Un binôme ancien,

Plus en détail

Atelier Quand l 'économie circulaire fait tourner le quartier

Atelier Quand l 'économie circulaire fait tourner le quartier Atelier Quand l 'économie circulaire fait tourner le quartier OFFREZ UNE NOUVELLE VIE À VOS MATIÈRES USAGÉES Principes de l Economie Circulaire Réduction de l utilisation des matières premières Réduction

Plus en détail

Eco-conception : Les impacts du Grenelle et de la règlementation

Eco-conception : Les impacts du Grenelle et de la règlementation Eco-conception : Les impacts du Grenelle et de la règlementation Mercredi 14 avril 2010 Jan-Erik Starlander Assemblée des chambres françaises de commerce et d industrie 2 Le cadre réglementaire européen

Plus en détail

DDS, DASRI, Déchets d'éléments d'ameublement, Quoi de neuf pour ces nouvelles filières REP? VALDELIA 19/09/2013

DDS, DASRI, Déchets d'éléments d'ameublement, Quoi de neuf pour ces nouvelles filières REP? VALDELIA 19/09/2013 DDS, DASRI, Déchets d'éléments d'ameublement, Quoi de neuf pour ces nouvelles filières REP? VALDELIA 19/09/2013 Qui est Valdelia? VALDELIA est une SAS à but non lucratif créée par des fabricants de mobiliers

Plus en détail

ICARRE 95 RAPPORT LAYMAN

ICARRE 95 RAPPORT LAYMAN ICARRE 95 INNOVATIVE CAR RECYCLING 95% LE PROJET EUROPÉEN POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN DÉMONSTRATEUR DE L ATTEINTE DE 95% DE VALORISATION DES VÉHICULES HORS D USAGE NAIRES Mg 3 rec AS5 rec Acier 2 RAPPORT

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 2 mai 2012 relatif aux agréments des exploitants des centres VHU

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT Décret n o 2016-811 du 17 juin 2016 relatif

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT Décret n o 2016-1890 du 27 décembre 2016 portant

Plus en détail

LE BROYAGE DU VERRE PROJET DE PLATE FORME DE BROYAGE A LA MARTINIQUE MARDI 27 AVRIL 2010 ESPACE AEROSERVICES

LE BROYAGE DU VERRE PROJET DE PLATE FORME DE BROYAGE A LA MARTINIQUE MARDI 27 AVRIL 2010 ESPACE AEROSERVICES LE BROYAGE DU VERRE PROJET DE PLATE FORME DE BROYAGE A LA MARTINIQUE MARDI 27 AVRIL 2010 ESPACE AEROSERVICES SOMMAIRE I. CONTEXTE II. PRINCIPE III. DIMENSIONNEMENT IV. TECHNIQUE DE BROYAGE V. DESCRIPTION

Plus en détail

DOCUP valoriser les déchets au plus près de leur source de production ;

DOCUP valoriser les déchets au plus près de leur source de production ; Sous mesure ou volet Mesure Axe Page 1 12-07-05 (ex C4-05) Mettre en œuvre le PREDIS/PREDAMA 12-07 Gestion des déchets, maîtrise de l énergie et de la qualité de l air 12 Aménagement équilibré du territoire

Plus en détail

ARRETE NOR : Publics concernés : Professionnels : exploitants de centres VHU et broyeurs.

ARRETE NOR : Publics concernés : Professionnels : exploitants de centres VHU et broyeurs. ARRETE Arrêté du XXX modifiant l arrêté du 15 mars 2005 relatif aux agréments des exploitants des installations de stockage, de dépollution, de démontage, de découpage ou de broyage des véhicules hors

Plus en détail

AUTOMOBILES SYNTHÈSE. Synthèse annuelle de la filière des Véhicules Hors d'usage - Données 2015 PAGE 1

AUTOMOBILES SYNTHÈSE. Synthèse annuelle de la filière des Véhicules Hors d'usage - Données 2015 PAGE 1 AUTOMOBILES SYNTHÈSE Synthèse annuelle de la filière des Véhicules Hors d'usage - Données 2015 PAGE 1 CITATION DE CETTE SYNTHÈSE Deloitte Développement Durable, Katherine SALÈS, Lorna LUCET, Radia BENHALLAM.

Plus en détail

Agrément n PR D

Agrément n PR D Préfecture Direction des Relations avec les Collectivités Territoriales Bureau des Procédures Environnementales Réf. : BPE/LBA-DJ/2012 Affaire suivie par Didier JALLAIS Tel: 04 66 36 43 03 Mèl : didier.jallais@gard.gouv.fr

Plus en détail

Renforcer ensemble l'efficacité du recyclage. Colloque des 20 ans du Syded, le 8 décembre 2017

Renforcer ensemble l'efficacité du recyclage. Colloque des 20 ans du Syded, le 8 décembre 2017 Renforcer ensemble l'efficacité du recyclage Colloque des 20 ans du Syded, le 8 décembre 2017 01 02 Citeo Les chiffres clés 03 04 Optimiser et transformer le dispositif Les mesures d'accompagnement 2 01

Plus en détail

Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ménagers

Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ménagers Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ménagers Une filière en faveur d une gestion durable Laëtitia Warzée Responsable régionale Réseau de Collecte 1 2 Qu est-ce qu un Equipement Electrique

Plus en détail

Développement de la filière du recyclage des matières plastiques en France :

Développement de la filière du recyclage des matières plastiques en France : Développement de la filière du recyclage des matières plastiques en France : Une opportunité économique des territoires par la valorisation des déchets, considérés comme des ressources 9 juin 2016 1 Un

Plus en détail

CHARTE D APPLICATION et de SUIVI DU PLAN DEPARTEMENTAL DE GESTION DES DECHETS DU BATIMENT

CHARTE D APPLICATION et de SUIVI DU PLAN DEPARTEMENTAL DE GESTION DES DECHETS DU BATIMENT mars 2008 CHARTE D APPLICATION et de SUIVI DU PLAN DEPARTEMENTAL DE GESTION DES DECHETS DU BATIMENT 1 Objet de la charte Cette charte a pour objet la gestion des déchets de chantier du BTP. Elle précise

Plus en détail

Programme régional pour la réhabilitation des friches. Journée technique Recyclage des matériaux de déconstruction 4 mai 2016

Programme régional pour la réhabilitation des friches. Journée technique Recyclage des matériaux de déconstruction 4 mai 2016 Programme régional pour la réhabilitation des friches Journée technique Recyclage des matériaux de déconstruction 4 mai 2016 Agathe DENOT CEREMA Cadre réglementaire Journée technique «Recyclage des matériaux

Plus en détail

SYNTHESE DU PLAN DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES DÉCHETS DU BTP DE HAUTE-SAVOIE

SYNTHESE DU PLAN DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES DÉCHETS DU BTP DE HAUTE-SAVOIE UN PLAN, POUR QUI, POUR QUOI? Le plan départemental de prévention et de gestion des déchets de l activité du BTP est un outil de planification : Il propose un état des lieux de la gestion des déchets du

Plus en détail

Circulaire du 27 août 2012 relative aux modalités d application de l arrêté du 2 mai 2012 relatif

Circulaire du 27 août 2012 relative aux modalités d application de l arrêté du 2 mai 2012 relatif Prévention des risques MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la qualité de l environnement

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation des audits de conformité des prestataires de VALDELIA

Cahier des charges pour la réalisation des audits de conformité des prestataires de VALDELIA Cahier des charges pour la réalisation des audits de conformité des prestataires de VALDELIA Consultation pour la sélection d un organisme d audit Contact : Service Performance Adèle FROUARD adele.frouard@valdelia.org

Plus en détail

MISSION DE CONSEIL ET D ASSISTANCE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN REGIONAL D ELIMINATION ET DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (PREGEDD)

MISSION DE CONSEIL ET D ASSISTANCE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN REGIONAL D ELIMINATION ET DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (PREGEDD) REGION GUADELOUPE «Petit Paris» 97100 BASSE TERRE Rapport D054-R0038/12/CC n du 17 aout 2012 MISSION DE CONSEIL ET D ASSISTANCE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN REGIONAL D ELIMINATION ET DE GESTION DES DECHETS

Plus en détail

Contenu des contrôles périodiques s imposant à tout système individuel approuvé de la filière des DEA

Contenu des contrôles périodiques s imposant à tout système individuel approuvé de la filière des DEA Contenu des contrôles périodiques s imposant à tout système individuel approuvé de la filière des DEA Chapitre 2 : Règles d organisation de la structure agréée Objet du contrôle Contenu du contrôle Résultat

Plus en détail

Qui sommes nous? 1er Séminaire sur les bonnes pratiques de gestion des déchets du BTP 4 et 5 Octobre 2012

Qui sommes nous? 1er Séminaire sur les bonnes pratiques de gestion des déchets du BTP 4 et 5 Octobre 2012 Qui sommes nous? SERR est destiné à regrouper des entreprises intervenant dans la gestion, collecte, tri, regroupement, stockage, valorisation et recyclage de déchets inertes et des DIB issus du Bâtiment

Plus en détail