ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR"

Transcription

1 R E G I O N M A R T I N I Q U E A D E M E C O N S E I L G E N E R A L D E L A M A R T I N I Q U E ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR DE LA FILIERE VHU EN MARTINIQUE SYNTHESE MAI 2011

2 SOMMAIRE I SYNTHESE REGLEMENTAIRE... 3 II GISEMENT... 4 II.1 GISEMENT ANNUEL... 4 II.2 GISEMENT HISTORIQUE... 5 III SYNTHES DU DIAGNOSTIC DE FILIERE... 5 IV PRECONISATIONS D ORDRE GENERAL... 6 IV.1 A COURT TERME... 6 IV.2 A MOYEN TERME... 7 V SCENARII DE GESTION DES VHU... 7 V.1 CAPACITES NECESSAIRES... 7 V.2 SCENARIO I... 8 V.3 SCENARIO II... 8 V.4 SCENARIO III... 9 V.5 SCENARIO IV : OPTIMISATION DE LA SITUATION ACTUELLE ET CREATION D UNE NOUVELLE UNITE DE DEMANTELEMENT... 9 CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 2 / 10

3 I SYNTHESE REGLEMENTAIRE Acteur Communes Rôle dans la filière En matière de collecte ou enlèvement du VHU, le maire, en tant qu OPJ ou détenteur du pouvoir de police, est le point de départ de toute procédure. Il joue un rôle essentiel dans la résorption du stock dit historique. Obligations réglementaires Limites d actions Déclencher la procédure d enlèvement d office des épaves sur terrain privé Faire prescrire par la police municipale les mises en fourrières pour les VHU sur les voies ouvertes à la circulation Principales références réglementaires Code de la Route Code de l environnement Circulaires du 13/12/74 et du 04/01/85 Propriétaire de terrain sur lequel se trouve un VHU Il est le seul à pouvoir enclencher une procédure de mise en fourrière pour un VHU qui ne serait pas une épave présent sur son terrain privé Mise en demeure du propriétaire du VHU ou requête auprès de l OPJ pour mise en fourrière Code de la Route Particuliers Détenteurs du VHU. Alimentent en grande partie le stock historique de VHU. Doivent remettre leur VHU à un centre agréé Décret VHU Autres détenteurs : garages, assurances, concessionnaires, fourrière Détenteurs de VHU Doivent remettre leur VHU à un centre agréé Interdiction d abandon Décret VHU Producteurs Ils mettent sur le marché français les véhicules, qui, arrivés en fin de vie, deviennent VHU. La filière VHU est considérée comme une filière REP (Responsabilité Elargie du Producteur) depuis le 24/05/2006. Mettre en place un réseau de centres agréés cohérent sur le territoire. Soutenir financièrement la filière si nécessaire Décret VHU et arrêtés d application avenir. Centres VHU Assurent la prise en charge, le stockage, la dépollution et le démontage des VHU Nombreuses obligations en matière de dépollution, de démantèlement, de communication. Contraintes environnementales fortes. Transparence des informations comptables. Obligation de résultat pour l atteinte des taux de valorisation et réemploi. Obligation de reprise gratuite (sauf VHU non entier) Décret VHU et arrêtés d application avenir. Broyeurs Assurent la prise en charge, le stockage et le broyage de véhicules préalablement dépollués et démontés par un centre VHU Nombreuses obligations en matière de dépollution, de démantèlement, de communication. Contraintes environnementales fortes. Transparence des informations comptables. Obligation de résultat pour l atteinte des taux de valorisation et réemploi. Décret VHU et arrêtés d application avenir. CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 3 / 10

4 Les détails relatifs à la réglementation sont consultables dans le Rapport Phase I - Synthèse Réglementaire. Voir en Annexe I au présent document les différentes procédures applicables, selon la nature du véhicule et le lieu dans lequel il se trouve. II GISEMENT II.1 GISEMENT ANNUEL Origine des VHU pris en charge par les centres agréés en Martinique (données 2009)

5 Estimation de la répartition du gisement annuel de VHU par destination (2009) II.2 GISEMENT HISTORIQUE Stock historique calculé Hypothèse basse Hypothèse haute VHU collectés par les communes STOCK HISTORIQUE à FIN III SYNTHES DU DIAGNOSTIC DE FILIERE Les données détaillées du diagnostic sont consultables dans le Rapport Phase III et ses annexes. Une filière à structurer : Mise en conformité nécessaire, tant vis-à-vis de la réglementation automobiles) que de l agrément VHU (Metal Dom), ICPE (casses Des moyens de contrôle limités, Une filière non déclarée qui capte près de 30% du gisement annuel. Des difficultés spécifiques liées à l insularité : Coûts de transport vers les broyeurs agréés, Manque de filières locales de valorisation, Craintes des acteurs quant à la préservation du marché de la pièce détachée.

6 IV PRECONISATIONS D ORDRE GENERAL Voir le détail des mesures dans le Rapport Phase IV IV.1 A COURT TERME Thème Constat Opérations à mener Communication Communication Contrôles des centres agréés 11.7% seulement du gisement de VHU remis directement par les particuliers aux centres VHU, contre 43% au niveau national Manque d uniformité dans la gestion de la problématique VHU par les communes Nombreuses irrégularités dans la gestion des centres agréés MESURE N A-1 Communication auprès des particuliers Communication sur le risque pénal encouru en cas d abandon, sur le coût de mise en fourrière Communication sur les nuisances générées par les dépôts sauvages de VHU Information des propriétaires des terrains sur lesquels se trouvent des VHU (procédure N 1, Annexe II du Rapport Phase I) MESURE N A-2 Communication auprès des communes Inciter à utiliser la mise en fourrière dans tous les cas le permettant (frais à la charge du propriétaire, réduction du coût pour la collectivité) Informer les communes quant aux modalités possibles d intervention pour les VHU abandonnés sur terrains publics ou privés ouverts ou fermés à la circulation. MESURE N A-3 Mettre en œuvre des moyens de contrôle efficaces et systématiques afin de s assurer du respect par les centres agréés de leurs obligations (remise gratuite des VHU, remise obligatoire à un broyeur agréé, communication à l Ademe, contrôle annuel) Contrôle de la filière non déclarée Connaissance du stock historique Adaptations réglementaires Adaptations réglementaires 30% du gisement annuel de VHU alimente la filière non déclarée Estimation du stock historique de à VHU (abandonnés dans la nature ou sur terrains privés) Risque de main mise des producteurs sur la filière VHU Le maire reste le point d entrée unique en ce qui concerne le stock historique MESURE N A-4 Accompagner les entreprises non-agréées à l obtention d un agrément et à la mise en conformité ICPE ou sanctionner celles qui refusent MESURE N A-5 Organiser un recensement détaillé à l échelle du territoire MESURE N A-6 Etudier les opportunités de transfert de la responsabilité de l organisation et de la gestion de la filière, des producteurs vers une structure centralisée (pour préserver le marché de la pièce détachée et imposer des critères sociaux et environnementaux) MESURE N A-7 Analyser les possibilités de transfert du pouvoir de police des Maires en matière de VHU et de gestion des épaves vers une structure centralisée. CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 6 / 10

7 IV.2 A MOYEN TERME Thème Constat Opérations à mener Modernisation des installations Développer des filières de valorisation Contrôle de la fin de vie des véhicules Création d une unité de démantèlement de 6000 VHU par an Situation administrative des casses automobiles non conforme Non respect des obligations des centres agréés Les objectifs de valorisation ne peuvent être atteints dans le cadre actuel Une part importante du gisement de VHU échappe à la filière agréée Capacité de traitement insuffisante et non atteinte des objectifs de valorisation MESURE N B-1 Accompagner et soutenir les structures existantes présentant une situation administrative inadaptée Apporter un soutien technique et financier à la modernisation des installations (dépollution, démontage) MESURE N B-2 Réaliser des études de faisabilité pour la mise en place de nouvelles filières (verre, plastiques, mousses, textiles). Analyser l impact global : économique, social, environnemental. MESURE N B-3 Etudier la mise en place du système suivant : envoi automatique d un courrier de demande d information auprès des détenteurs de véhicules dont le contrôle technique n est pas réalisé dans les délais, qui pourrait signifier que le VHU est en voie d épavisation. MESURE N B-4 Promouvoir l implantation d une unité de démantèlement sur le modèle décrit dans le scénario IV V SCENARII DE GESTION DES VHU V.1 CAPACITES NECESSAIRES Année Gisement annuel global Gisement annuel intégrant les filières déclarées Résorption du stock historique Gisement annuel à traiter CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 7 / 10

8 V.2 SCENARIO I Dans ce scénario, nous n envisageons pas la mise en place de nouvelles structures. Le traitement des VHU est assuré par les 4 centres VHU agréés actuellement en place. Cela suppose par conséquent une augmentation de la capacité autorisée, comme le montre le tableau suivant. La société Casse Auto Nouvelle Formule prévoit de porter sa capacité annuelle autorisée à 3000 VHU par an, ce qui porterait la capacité totale autorisée à VHU par an à moyen terme, en adéquation avec les besoins calculés à l horizon Société Capacité annuelle autorisée (en VHU) Capacité annuel à moyen terme (en VHU) Centrale Cass Auto Béral Auto Casse Auto Nouvelle Formule Metal Dom TOTAL Résultats : Pour une structure de type Metal Dom (sans vente de pièces détachées) : o l équilibre financier est atteint pour une valeur de l indice E40 de l ordre de 308 /T (moyenne 2010 : 272, moyenne 2011 : 343 ), o les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 75% et 78%. Pour une structure de type casse automobiles (avec vente de pièces détachées) : o L équilibre financier doit être atteint quelle que soit la valeur du E40, o les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 77.7% et 80.6%. V.3 SCENARIO II Dans ce scénario, nous prévoyons la mise en place d une nouvelle unité dédiée au démantèlement des véhicules en fin de vie. Nous supposons dans ce scenario qu elle capte l ensemble du gisement annuel de VHU de la filière agréée soit environ VHU par an, sans tenir compte des installations actuelles. CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 8 / 10

9 Nous présentons dans le tableau suivant la synthèse des coûts d investissement : Investissement Montant (k ) VRD + bâtiments industriels Process déconstruction Bâtiments commerciaux 618 Equipements magasin et centre autos 330 TOTAL Pour cette usine de déconstruction : L équilibre financier est atteint pour un chiffre d affaire lié à la vente de pièces détachées de l ordre de 200 par VHU, en prenant comme valeur du E40 la moyenne observée en 2010 (272 /tonne), les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 89.8% et 91.2%. V.4 SCENARIO III Ce scénario concerne la mise en place d une unité de broyage des carcasses dépolluées et partiellement démontées en provenance des centres agréés VHU. Compte tenu des coûts élevés de l unité de broyage et de la chaine de tri, tant en terme d investissement que de fonctionnement, la mise en place d une unité de broyage de VHU en Martinique ne présente aucun intérêt économique par rapport à la solution actuelle consistant à compacter les VHU et à les exporter vers des broyeurs agréés. V.5 SCENARIO IV : OPTIMISATION DE LA SITUATION ACTUELLE ET CREATION D UNE NOUVELLE UNITE DE DEMANTELEMENT Ce scénario optimisé tient compte des structures actuelles et repose sur deux axes principaux : Accompagner la modernisation des structures actuelles pour favoriser les opérations de dépollution et de démantèlement, dans le but d optimiser la réutilisation (vente de pièces détachées) et la valorisation matière (orientation des matériaux récupérés vers les nouvelles filières locales de valorisation). Mise en place d une nouvelle unité de démantèlement dimensionnée pour absorber le gisement de VHU qui ne peut être pris en charge par les structures actuelles : environ 6000 VHU par an. Modernisations des casses automobiles L équilibre financier de la structure est obtenu pour un montant de vente de pièces de réemploi de l ordre de 193 par VHU entrant, soit une augmentation d environ 78 par VHU par rapport au scénario I. En comparaison aux données moyennes observées en Métropole (de 300 à 500 CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 9 / 10

10 par VHU en fonction de la taille de la structure), et compte tenu du niveau de prix pratiqué en Martinique pour la pièce détachée automobile, ce montant constitue selon nous une valeur qui reste accessible pour les casses automobiles martiniquaises. La rentabilité financière de la structure est donc selon nous assurée quelle que soit la valeur de l indice E40. Les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 79.4% et 82.2%. Unité de démantèlement (6000 VHU/an) Pour cette unité de démantèlement : L équilibre financier est atteint pour un chiffre d affaire lié à la vente de pièces détachées de l ordre de 318 par VHU, en prenant comme valeur du E40 la moyenne observée en 2010 (272 /tonne), les taux de réutilisation et de recyclage et de valorisation et recyclage sont respectivement de 89.8% et 91.2%. CIGEDE (Conseil et Ingénierie en Gestion des Déchets) Page 10 / 10

Les rendez-vous du recyclage automobile Romorantin - 27 mars 2012

Les rendez-vous du recyclage automobile Romorantin - 27 mars 2012 Les rendez-vous du recyclage automobile Romorantin - 27 mars 2012 Eric LECOINTRE & Elodie BUSCOZ ADEME Direction Consommation durable et Déchets Service Filières à responsabilité élargie des producteurs

Plus en détail

RÉUNION DE RESTITUTION DATE : 3 DÉCEMBRE 2014

RÉUNION DE RESTITUTION DATE : 3 DÉCEMBRE 2014 RÉUNION DE RESTITUTION DATE : 3 DÉCEMBRE 2014 ETUDE DE DIAGNOSTIC POUR UNE GESTION OPTIMISÉE DES DÉCHETS DANS L OCÉAN INDIEN SESSION 3 14 Mars 2013 Temps de présentation : 1h30 Propositions de projets

Plus en détail

VHU. Xavier Aguilo Lafarga

VHU. Xavier Aguilo Lafarga VHU Xavier Aguilo Lafarga Définition En France, environ 1,5 millions de véhicules deviennent hors d usage chaque année. Ils génèrent près de 1,5 millions de tonnes de déchets. Environ 50 broyeurs et 1

Plus en détail

La déclaration en ligne est obligatoire

La déclaration en ligne est obligatoire GUIDE D AIDE AU DECLARANT Annexe 1 : Déclaration des Démolisseurs (centres VHU) Au titre de l arrêté du 19 Janvier 2005 relatif aux déclarations annuelles des producteurs de véhicules, des broyeurs agréés

Plus en détail

Atelier expertise/mise en sécurité Atelier dépollution. Accueil Réception véhicules. Stockage, conditionnement et expédition pièces.

Atelier expertise/mise en sécurité Atelier dépollution. Accueil Réception véhicules. Stockage, conditionnement et expédition pièces. Atelier expertise/mise en sécurité Atelier dépollution 2 Accueil Réception véhicules vé hi cu le s 1 ge st oc ka 4 La b o ph ot os zo ne 3 Atelier démontage Stockage, conditionnement et expédition pièces

Plus en détail

Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE)

Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE) DONNÉES De quoi parle-t-on? Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE) Les déchets d Equipement Electrique et Electronique sont les déchets issus des équipements fonctionnant grâce au courant

Plus en détail

Valoriser des matériaux alternatifs dans les travaux d infrastructures

Valoriser des matériaux alternatifs dans les travaux d infrastructures Valoriser des matériaux alternatifs dans les travaux d infrastructures Caroline MARC - DREAL Normandie Service Energie Climat Logement Aménagement Durable 3 mars 2016 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE

Plus en détail

La recyclabilité des pièces plastiques Colloque National - 16 & 17 mars 2016 Maison de la Région à Strasbourg

La recyclabilité des pièces plastiques Colloque National - 16 & 17 mars 2016 Maison de la Région à Strasbourg La recyclabilité des pièces plastiques Colloque National - 16 & 17 mars 2016 Maison de la Région à Strasbourg 17/03/2016 1 PVF modèle pour la PFA Filière Automobile & Mobilités : 1 entité / 2 missions

Plus en détail

Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE)

Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE) DONNÉES 2013 De quoi parle-t-on? Les déchets d équipement électrique et électronique (DEEE) Les déchets d Equipement Electrique et Electronique sont les déchets issus des équipements fonctionnant grâce

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES GESTION DES DÉCHETS DU B.T.P.P. EN BASSE-NORMANDIE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES GESTION DES DÉCHETS DU B.T.P.P. EN BASSE-NORMANDIE CHARTE DE BONNES PRATIQUES GESTION DES DÉCHETS DU B.T.P.P. EN BASSE-NORMANDIE PROBLÉMATIQUE Plus de 32 millions de tonnes de déchets de chantier de bâtiment et 100 millions de tonnes de déchets de travaux

Plus en détail

offre BTP gérer et valoriser les déchets de chantier

offre BTP gérer et valoriser les déchets de chantier offre BTP gérer et valoriser les déchets de chantier optimiser la gestion de vos déchets de chantier pour mieux les valoriser En France, le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) génère plus

Plus en détail

Formation sur la Gestion des Véhicules Hors d Usage (VHU) par les communes

Formation sur la Gestion des Véhicules Hors d Usage (VHU) par les communes Formation sur la Gestion des Véhicules Hors d Usage (VHU) par les communes Action développée en partenariat avec la Préfecture de Martinique et la Région Martinique Sommaire Déroulement de la formation

Plus en détail

Dossier de Demande d Enregistrement d Exploiter une ICPE

Dossier de Demande d Enregistrement d Exploiter une ICPE Dossier de Demande d Enregistrement d Exploiter une ICPE CENTRE DE RECUPERATION, DÉPOLLUTION ET DE DÉMONTAGE DE VÉHICULES HORS D USAGE Société CASSE AUTO LUDOS Zone de la Lande 50290 COUDEVILLE-SUR-MER

Plus en détail

GÉRER ET VALORISER LES DÉCHETS DE CHANTIER OFFRE SITA BTP

GÉRER ET VALORISER LES DÉCHETS DE CHANTIER OFFRE SITA BTP www.sita.fr GÉRER ET VALORISER LES DÉCHETS DE CHANTIER OFFRE SITA BTP OPTIMISER LA GESTION DE VOS DÉCHETS DE CHANTIER POUR MIEUX LES VALORISER En France, le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP)

Plus en détail

Introduction. 10 ans pour atteindre des objectifs ambitieux

Introduction. 10 ans pour atteindre des objectifs ambitieux Introduction 10 ans pour atteindre des objectifs ambitieux La loi de transition énergétique pour la croissance verte «LTECV» publiée le 17 août 2015 A quelques mois de la COP21 Enjeux environnementaux

Plus en détail

LES DÉCHETS D ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE ET

LES DÉCHETS D ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE ET LES DÉCHETS D ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE (DEEE) De quoi parle-t-on? Données 2010 Les déchets d Equipement Electrique et Electronique sont les déchets issus des équipements fonctionnant grâce

Plus en détail

Appel à projets gestion et traitement des déchets

Appel à projets gestion et traitement des déchets Appel à projets gestion et traitement des déchets Collectivités, maîtres d ouvrages publics et privés Appel à projets 2014 Date limite d inscription : 3 février 2014 à 15h00 Sont concernés par cet appel

Plus en détail

direction régionale de l Équipement d Île-de-France division nuisances ressources sécurité SOMMAIRE...1 RESUME...7 PREAMBULE...13

direction régionale de l Équipement d Île-de-France division nuisances ressources sécurité SOMMAIRE...1 RESUME...7 PREAMBULE...13 Sommaire SOMMAIRE...1 RESUME...7 PREAMBULE...13 1ERE PARTIE CONTEXTES...15 1. LE CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE RELATIF AUX DECHETS DE CHANTIER...15 1.1 Objectifs législatifs...15 1.2 Définition du

Plus en détail

Gestion des déchets Cadre Réglementaire et filières

Gestion des déchets Cadre Réglementaire et filières Gestion des déchets Cadre Réglementaire et filières Unité Risques Chroniques et Déchets 20/11/2014 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire

Plus en détail

Actualités réglementaires en matière de gestion de déchets et d économie circulaire

Actualités réglementaires en matière de gestion de déchets et d économie circulaire Actualités réglementaires en matière de gestion de déchets et d économie circulaire DEAL de La Réunion Service Prévention des Risques et Environnement Industriels Thibaud GONZALEZ Inspecteur ICPE et référent

Plus en détail

Une expertise globale du recyclage des câbles et métaux non-ferreux

Une expertise globale du recyclage des câbles et métaux non-ferreux Une expertise globale du recyclage des câbles et métaux non-ferreux De la collecte des déchets à la fabrication de produits finis Des solutions clés en main, fondées sur l expérience Filiale à 100 % du

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2015-1003 du 18 août 2015 relatif à la gestion des déchets de pneumatiques NOR

Plus en détail

Les projets «économie circulaire» de l ACISE SamuSocialMartinique

Les projets «économie circulaire» de l ACISE SamuSocialMartinique Les projets «économie circulaire» de l ACISE SamuSocialMartinique Vendredi 29 Septembre 2017 Henri HANNEQUIN Responsable des opérations et du développement L association ACISE SamuSocial de Martinique

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT Décret n o 2016-811 du 17 juin 2016 relatif

Plus en détail

Qui sommes nous? Le réseau envie. Les deux activités d envie. Le réseau envie

Qui sommes nous? Le réseau envie. Les deux activités d envie. Le réseau envie Qui sommes nous? Le réseau envie Depuis 23 ans, Envie requalifie professionnellement et socialement des personnes en situation d exclusion, par une activité économique de collecte d appareils électroménagers

Plus en détail

Le réemploi et la réutilisation en France

Le réemploi et la réutilisation en France Le réemploi et la réutilisation en France Colloque UCM : «le réemploi, une occasion pour les PME?» Le 24 novembre 2015, à Namur (Belgique) ADEME Direction Economie Circulaire et Déchets Service Consommation

Plus en détail

Planification régionale sur la prévention et la gestion des déchets

Planification régionale sur la prévention et la gestion des déchets Planification régionale sur la prévention et la gestion des déchets Rencontre Centre-Val de Loire - Collectivités et éco-organismes Nouan-le-Fuzelier - 8 novembre 2016 Modifications des compétences sur

Plus en détail

Journées Promotion Produits Procédés - Recyclage des matières plastiques 24 Novembre 2015

Journées Promotion Produits Procédés - Recyclage des matières plastiques 24 Novembre 2015 Journées Promotion Produits Procédés - Recyclage des matières plastiques 24 Novembre 2015 Etude sur l état des lieux de la chaine de valeur du recyclage des plastiques en France : Enseignements et actions

Plus en détail

+ d infos. sommaire DOSSIER DE PRESSE. Inauguration de la filière écomobilier. vendredi 19 mai 2017 à 11h45. Communauté de Communes de la Côtière

+ d infos. sommaire DOSSIER DE PRESSE. Inauguration de la filière écomobilier. vendredi 19 mai 2017 à 11h45. Communauté de Communes de la Côtière DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la filière écomobilier à la déchèterie communautaire du Moulin à La Boisse PAGE 1 vendredi 19 mai 2017 à 11h45 sommaire + d infos P. 2 La filière écomobilier. P. 3 Quel

Plus en détail

Eco-systèmes. Déchets d Equipements Electriques et Electroniques : Réglementation et obligations

Eco-systèmes. Déchets d Equipements Electriques et Electroniques : Réglementation et obligations 1 Déchets d Equipements Electriques et Electroniques : Réglementation et obligations date 2007 Une nouvelle réglementation pour les équipements électriques et électroniques Quels appareils sont concernés?

Plus en détail

VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS

VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS VALDELIA ÉCO-ORGANISME AGRÉÉ POUR LA GESTION DES DÉCHETS D ÉLÉMENTS D AMEUBLEMENT PROFESSIONNELS QUI EST VALDELIA? ECO-ORGANISME AGREE PAR LE MINISTERE DE L ECOLOGIE 31/12/2012 SAS A BUT NON LUCRATIF CREEE

Plus en détail

des solutions pour repenser votre service public de gestion et de valorisation des déchets

des solutions pour repenser votre service public de gestion et de valorisation des déchets des solutions pour repenser votre service public de gestion et de valorisation des déchets vos nouveaux enjeux dans la gestion des déchets La gestion des déchets ménagers et assimilés évolue très rapidement

Plus en détail

Economie circulaire : prévenir et valoriser les déchets de chantier

Economie circulaire : prévenir et valoriser les déchets de chantier Economie circulaire : prévenir et valoriser les déchets de chantier Contexte réglementaire Caroline MARC - DREAL Normandie 13 octobre 2016 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction Régionale de l'environnement,

Plus en détail

L ENSEMBLE DES EXPERTISES

L ENSEMBLE DES EXPERTISES une OFFRE DE SERVICES complète SITA DEEE S APPUIE SUR L ENSEMBLE DES EXPERTISES ET DES OUTILS DE SITA FRANCE ET DE SES FILIALES, POUR GÉRER VOS DEEE DANS LE CADRE D UNE OFFRE PERFORMANTE ET ADAPTÉE AUX

Plus en détail

Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ménagers

Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ménagers Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ménagers Une filière en faveur d une gestion durable Laëtitia Warzée Responsable régionale Réseau de Collecte 1 2 Qu est-ce qu un Equipement Electrique

Plus en détail

Elaboration du Plan régional de prévention et de gestion des déchets. Février 2017

Elaboration du Plan régional de prévention et de gestion des déchets. Février 2017 Elaboration du Plan régional de prévention et de gestion des déchets Février 2017 PRÉSENTATION DU GROUPEMENT PRÉSENTATION DU GROUPEMENT Planification et évaluation environnementale Economie circulaire

Plus en détail

MISSION DE CONSEIL ET D ASSISTANCE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN REGIONAL D ELIMINATION ET DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (PREGEDD)

MISSION DE CONSEIL ET D ASSISTANCE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN REGIONAL D ELIMINATION ET DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (PREGEDD) REGION GUADELOUPE «Petit Paris» 97100 BASSE TERRE Rapport D054-R0038/12/CC n du 17 aout 2012 MISSION DE CONSEIL ET D ASSISTANCE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN REGIONAL D ELIMINATION ET DE GESTION DES DECHETS

Plus en détail

EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1

EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1 EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1 APRES LE GRENELLE : UNE CHAINE DE RESPONSABILITE Producteurs de biens de consommations Distributeurs

Plus en détail

Analyse de la filière déchets et recyclage du BTP SYNTHÈSE Bassin économique de l agglomération lyonnaise Septembre 2016 CERA

Analyse de la filière déchets et recyclage du BTP SYNTHÈSE Bassin économique de l agglomération lyonnaise Septembre 2016 CERA Septembre 2016 Page 2 GRANDS AGRÉGATS DE LA FILIÈRE DÉCHETS ET RECYCLAGE DU BTP SUR LE TERRITOIRE Flux de déchets et matériaux issus des chantiers sur le territoire Source : enquête CERA Unité : milliers

Plus en détail

ENZO TECHNIC RECYCLAGE. La qualité de notre avenir dépend de l'énergie déployée à préserver notre environnement

ENZO TECHNIC RECYCLAGE. La qualité de notre avenir dépend de l'énergie déployée à préserver notre environnement ENZO TECHNIC RECYCLAGE La qualité de notre avenir dépend de l'énergie déployée à préserver notre environnement Historique Créé début 2006, ENZO TECHNIC RECYCLAGE est le spécialiste du recyclage et de la

Plus en détail

2017 DEVE 49 Adoption du Plan économie circulaire de Paris et de la 1 ère feuille de route du Plan économie circulaire de Paris

2017 DEVE 49 Adoption du Plan économie circulaire de Paris et de la 1 ère feuille de route du Plan économie circulaire de Paris Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d Écologie Urbaine 2017 DEVE 49 Adoption du Plan économie circulaire de Paris 2017-2020 et de la 1 ère feuille de route du Plan économie circulaire

Plus en détail

Samir YOUSRY Ouagadougou, 19 juillet 2017

Samir YOUSRY Ouagadougou, 19 juillet 2017 ROYAUME DU MAROC Ministère délégué auprès du Ministre de l Energie, des Mines et du Développement Durable, Chargé du Développement Durable Développement de la filière de valorisation des Batteries Usagées

Plus en détail

Étude diagnostic de la filière du recyclage et du réemploi en Bourgogne dans le secteur de l économie sociale et solidaire

Étude diagnostic de la filière du recyclage et du réemploi en Bourgogne dans le secteur de l économie sociale et solidaire Territoires Environnement Emplois Bourgogne Étude diagnostic de la filière du recyclage et du réemploi en Bourgogne dans le secteur de l économie sociale et solidaire Journée technique du Conseil général

Plus en détail

Implication des relais dans la collecte sélective

Implication des relais dans la collecte sélective Implication des relais dans la collecte sélective Sommaire Pourquoi cette info? Optimisation de la gestion des déchets Harmoniser les pratiques Favoriser le déploiement de l information Favoriser l engagement

Plus en détail

Réunion REP Martinique

Réunion REP Martinique Réunion REP Martinique 11 janvier 2013 Présentation SCRELEC (Eco-organisme piles et accumulateurs portables usagés) Qui est Screlec? SA sans but lucratif créée en avril 1999 à l'initiative de fabricants

Plus en détail

Une réalisation A.S.A.H.

Une réalisation A.S.A.H. Une réalisation A.S.A.H. Conseil Générale du Val de Marne Jeudi 9 février 2012 Session n 7 Avec le soutien Les objectifs 1. Comprendre l opération Recyclage Solidaire et son mécanisme de financement de

Plus en détail

Directive cadre déchets Loi de transition énergétique pour la croissance verte

Directive cadre déchets Loi de transition énergétique pour la croissance verte Directive cadre déchets Loi de transition énergétique pour la croissance verte Véronique LAMBERT DREAL PACA Service Prévention Risques / Unité Risques Chroniques et Sanitaires 17 novembre 2015 Direction

Plus en détail

L écologie de filière : le cas de la filière Textile, Linge, Chaussure

L écologie de filière : le cas de la filière Textile, Linge, Chaussure L écologie de filière : le cas de la filière Textile, Linge, Chaussure Environord 11 juin 2015 1 La Responsabilité Elargie du Producteur Eco TLC, l éco organisme de la filière Société de droit privé (SAS),

Plus en détail

Les Chantiers Valoristes

Les Chantiers Valoristes Les Chantiers Valoristes Pour mieux connaître un exemple de chantier d insertion en Savoie Thématique insertion et déchets Démontage d encombrants pour le compte de Insertion et déchets Un binôme ancien,

Plus en détail

Présentation du projet de plateforme de réception et de valorisation des gravats et déchets végétaux sur l Ile d Yeu

Présentation du projet de plateforme de réception et de valorisation des gravats et déchets végétaux sur l Ile d Yeu Présentation du projet de plateforme de réception et de valorisation des gravats et déchets végétaux sur l Ile d Yeu Réunion d information du 28 Juillet 2015 1 SOMMAIRE 1 - Organisation de la gestion des

Plus en détail

Colloque régional consacré à la gestion des déchets des produits hors d usage en Guyane

Colloque régional consacré à la gestion des déchets des produits hors d usage en Guyane Colloque régional consacré à la gestion des déchets des produits hors d usage en Guyane organisé par la Préfecture de Guyane et l ADEME Guyane Jeudi 17 janvier 2013 et Vendredi 18 janvier 2013 A l Auditorium

Plus en détail

LE CADRE REGLEMENTAIRE

LE CADRE REGLEMENTAIRE LE CADRE REGLEMENTAIRE Il fait référence aux textes de base qui ont été repris dans le code de l environnement I Concernant les plans de prévention et de gestion des déchets non dangereux des ménages et

Plus en détail

Agence Paprec D3E Sud-Ouest

Agence Paprec D3E Sud-Ouest Agence Paprec D3E Sud-Ouest Présentation du site de Cestas Présentation du groupe Paprec Group, dont le siège historique est situé à La Courneuve (93), a été fondé en 1995 et est toujours dirigé par Jean-Luc

Plus en détail

Le cadre réglementaire et le dispositif ECO TLC

Le cadre réglementaire et le dispositif ECO TLC LA FILIÈRE TLC EN FRANCE : ÉTAT DES LIEUX Le cadre réglementaire et le dispositif ECO TLC Karine GISQUET Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie Jean-Paul DUPUY ADEME LA FILIÈRE

Plus en détail

Tri et traitement des déchets Rédigé par : C.DELARBRE Validé par : R.MOREL Le : 26/01/10 Modifié par : Validé par : Le :

Tri et traitement des déchets Rédigé par : C.DELARBRE Validé par : R.MOREL Le : 26/01/10 Modifié par : Validé par : Le : Page 1/6 1. Domaine d application Cette procédure a pour but de définir les modalités de tri, de stockage, de traitement et d élimination des différents types de déchets produits dans notre station, ainsi

Plus en détail

EXTRAIT DES DONNÉES NATIONALES AVEC ZOOM SUR LA RÉGION HAUTS-DE-FRANCE

EXTRAIT DES DONNÉES NATIONALES AVEC ZOOM SUR LA RÉGION HAUTS-DE-FRANCE Pour la 1 ère fois, FEDEREC et son Syndicat Régional Nord-Picardie présentent l étude des chiffres régionaux du Recyclage 2015 réalisée par son Observatoire Statistique. EXTRAIT DES DONNÉES NATIONALES

Plus en détail

Dynamique de territoires et d entreprises en faveur du développement durable. Salon IDDEBA CCIT Oise

Dynamique de territoires et d entreprises en faveur du développement durable. Salon IDDEBA CCIT Oise Dynamique de territoires et d entreprises en faveur du développement durable Salon IDDEBA CCIT Oise 19-06-2014 1 De quoi parle t-on? Un contexte économique contraint qui nécessite de faire autrement. Avec

Plus en détail

Prévention, valorisation et recyclage des Déchets du BTP

Prévention, valorisation et recyclage des Déchets du BTP Appel à projets Document 2 Cahier des Charges Prévention, valorisation et recyclage des Déchets du BTP Alsace / Champagne-Ardenne / Lorraine 2016 Investir dans des installations performantes de prévention,

Plus en détail

SOSED SCHEMA D ORGANISATION ET DE SUIVI DE L ELIMINATION DES DECHETS DE CHANTIER

SOSED SCHEMA D ORGANISATION ET DE SUIVI DE L ELIMINATION DES DECHETS DE CHANTIER SOSED SCHEMA D ORGANISATION ET DE SUIVI DE L ELIMINATION DES DECHETS DE CHANTIER Délivré par SITA Sud ouest à la société SARL SUD OUEST MONTAGNE 1 chemin de Clémentiade 47 310 LAPLUME Juillet 2008 SCHEMA

Plus en détail

ECO-SYSTEMES : Un projet collectif national de collecte et de recyclage des DEEE

ECO-SYSTEMES : Un projet collectif national de collecte et de recyclage des DEEE ECO-SYSTEMES ECO-SYSTEMES : Un projet collectif national de collecte et de recyclage des DEEE Les DEEE, c est quoi? Gros électroménager Electronique grand public Petit électroménager Outils Jeux Informatique

Plus en détail

PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE. SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin

PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE. SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin PRESENTATION Déchetterie des Professionnels de Brive SÉQUENCE 1 SÉQUENCE 2 SÉQUENCE 3 SÉQUENCE 4 SUEZ ENVIRONNEMENT et

Plus en détail

2014 DPE 1044 Subvention ( euros) et convention avec la recyclerie Rejoué (14e). PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSE DES MOTIFS

2014 DPE 1044 Subvention ( euros) et convention avec la recyclerie Rejoué (14e). PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de la Propreté et de l Eau 2014 DPE 1044 Subvention (20.000 euros) et convention avec la recyclerie Rejoué (14e). PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSE DES MOTIFS Mesdames, Messieurs, Dans le cadre de

Plus en détail

BIODECHETS ET REGLEMENTATION

BIODECHETS ET REGLEMENTATION BIODECHETS ET REGLEMENTATION ADEME Lorraine Laurent POULAIN Déchets des Entreprises / Eco-conception / Ecologie Industrielle et Territoriale 1 Réglementation Directive cadre sur les déchets du 19/11/2008

Plus en détail

LES DECHETS DANGEREUX EN REGION RHONE-ALPES

LES DECHETS DANGEREUX EN REGION RHONE-ALPES LES DECHETS DANGEREUX EN REGION RHONE-ALPES Données 2010 Qu est ce qu un déchet dangereux? La notion de déchet est définie dans le code de l environnement comme «tout résidu d'un processus de production,

Plus en détail

Rencontre régionale collectivités et éco-organismes. Rennes Le 24/11/16

Rencontre régionale collectivités et éco-organismes. Rennes Le 24/11/16 Rencontre régionale collectivités et éco-organismes Rennes Le 24/11/16 1 ECO-EMBALLAGES GÈRE LA FIN DE VIE DES EMBALLAGES SUR TOUT LE TERRITOIRE Informe et sensibilise Prend en charge leur responsabilité

Plus en détail

Fiche Bilan Final TEISSEIRE. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation

Fiche Bilan Final TEISSEIRE. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation TEISSEIRE RHONE-ALPES (38) Activité : Industries agricoles et alimentaires (Productions agroalimentaires : sirops de fruits) Effectif 2006 : 96 Chiffres d affaires 2006 : Principales certifications : ISO

Plus en détail

Les guides d acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs en technique routière : frein ou moteur pour leur utilisation?

Les guides d acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs en technique routière : frein ou moteur pour leur utilisation? Les guides d acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs en technique routière : frein ou moteur pour leur utilisation? Paris 18 mai 2017 Les mâchefers d incinération issus de déchets non

Plus en détail

Présentation Guides Rhône-Alpes. Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER

Présentation Guides Rhône-Alpes. Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER Présentation Guides Rhône-Alpes Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER Guide : Graves de valorisation Graves de déconstruction Avril 2014 Remplace guide de 2005 Introduction

Plus en détail

Développer un service de reprise des Emballages boissons

Développer un service de reprise des Emballages boissons Développer un service de reprise des Emballages boissons «Mon entreprise» Membre de la Fédération Nationale des Boissons Près de Plus de 500 entreprises, 10 000 emplois Un parc de plus de 5 000 véhicules

Plus en détail

Accord interprofessionnel relatif à la résorption des stocks historiques de pneumatiques usagés en France

Accord interprofessionnel relatif à la résorption des stocks historiques de pneumatiques usagés en France Dossier de presse Accord interprofessionnel relatif à la résorption des stocks historiques de pneumatiques usagés en France Source Aliapur Paris, le 20 février 2008 Département de la communication et de

Plus en détail

REP et filières.. La problématique réglementaire à.. Ce que l'entreprise SOKOA a fait

REP et filières.. La problématique réglementaire à.. Ce que l'entreprise SOKOA a fait REP et filières. La problématique réglementaire à laquelle SOKOA a dû faire face. Ce que l'entreprise SOKOA a fait Le contexte réglementaire Suite aux travaux du Grenelle de l environnement engagement

Plus en détail

LA FIN DE VIE DES MATÉRIAUX

LA FIN DE VIE DES MATÉRIAUX «RIEN NE SE PERD, TOUT SE TRANSFORME» LA FIN DE VIE DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION Thomas Jusselme exndo - ingénierie d éco-conception 04 78 39 44 28 1. Contexte et enjeux 2. Réglementation 3. Les filières

Plus en détail

Déchets. texte. aux modalités de avril 2002 huiles lubrifiantes et des. conditions et 693 du 1er modalités de reprise des.

Déchets. texte. aux modalités de avril 2002 huiles lubrifiantes et des. conditions et 693 du 1er modalités de reprise des. Déchets Nature du Objet du texte Référence Description texte 1 Décret relatif aux Décret n 2002- Les conditions et les conditions et 693 du 1er modalités de reprise des aux modalités de avril 2002 huiles

Plus en détail

SNCF Politique Economie Circulaire. SNCF DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Avril 2013

SNCF Politique Economie Circulaire. SNCF DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Avril 2013 SNCF Politique Economie Circulaire SNCF DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Avril 2013 24 juin 2014 Champs de l économie circulaire Axes prioritaires Eco conception Enjeux industriels Eau Energie Aspect

Plus en détail

SEMINAIRE PREVENTION. Présentation de l Appel à Projets «Prévention des déchets en Guadeloupe» ADEME Julien VERMEIRE, ingénieur déchets ADEME

SEMINAIRE PREVENTION. Présentation de l Appel à Projets «Prévention des déchets en Guadeloupe» ADEME Julien VERMEIRE, ingénieur déchets ADEME Présentation de l Appel à Projets «Prévention des déchets en Guadeloupe» ADEME Julien VERMEIRE, ingénieur déchets ADEME Objectifs de l AAP : Susciter des projets en faveur de la prévention des déchets

Plus en détail

Conseil Général du VAR

Conseil Général du VAR Conseil Général du VAR Commission Consultative d Elaboration et de Suivi (CCES) 1 octobre 2013 Révision du Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux (PPGDND) Lancement de la mission Clio

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DE LA RURALITÉ ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Ordonnance n o 2016-1028 du 27 juillet 2016 relative aux mesures

Plus en détail

La gestion des déchets en Algérie Enjeux et perspectives

La gestion des déchets en Algérie Enjeux et perspectives République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Ressources en Eau et de l Environnement La gestion des déchets en Algérie Enjeux et perspectives Karim Ouamane, DG AND Bruxelles, 07 mars 2017

Plus en détail

Décret n relatif à la gestion des véhicules hors d'usage NOR : DEVP D

Décret n relatif à la gestion des véhicules hors d'usage NOR : DEVP D RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l environnement, de l énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat Décret n du relatif à la gestion des véhicules hors d'usage NOR : DEVP1635746D

Plus en détail

Présentation de l appel à projets Economie circulaire, recyclage et valorisation des déchets

Présentation de l appel à projets Economie circulaire, recyclage et valorisation des déchets Présentation de l appel à projets Economie circulaire, recyclage et valorisation des déchets Cadre de l AAP Economie circulaire, recyclage et valorisation des déchets Axes de l AAP Eco-conception, réparation,

Plus en détail

Les branchements en domaine privé. Contexte juridique et réglementaire : les obligations des acteurs

Les branchements en domaine privé. Contexte juridique et réglementaire : les obligations des acteurs Les branchements en domaine privé Contexte juridique et réglementaire : les obligations des acteurs sommaire 1. Les obligations du propriétaire privé 2. Le rôle et les obligations du maire et de la commune

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP DEEE ménagers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP DEEE ménagers. Les questions Foire aux questions de la filière REP DEEE ménagers DEEE : Déchets d'équipements électriques et électroniques Les questions Que font les éco-organismes de la filière DEEE pour inciter les entreprises à

Plus en détail

Hélène Gignac Directrice générale, M. Sc. CTTÉI. Atelier APDEQ

Hélène Gignac Directrice générale, M. Sc. CTTÉI. Atelier APDEQ Hélène Gignac Directrice générale, M. Sc. CTTÉI Atelier APDEQ Cttéi 2012 1 Mission CTTÉI Recherche Accroître la performance des entreprises et des collectivités Mise en valeur des résidus Développement

Plus en détail

UN PROBLÈME POUR TOUS : LES LITERIES & MEUBLES EN FIN DE VIE

UN PROBLÈME POUR TOUS : LES LITERIES & MEUBLES EN FIN DE VIE UN PROBLÈME POUR TOUS : LES LITERIES & MEUBLES EN FIN DE VIE Le Grenelle de l environnement a bien identifié ce problème et a souhaité engager au plus vite les solutions les moins pénalisantes sur le plan

Plus en détail

Présentation du site de La Mure

Présentation du site de La Mure Gros Environnement Présentation du site de La Mure Présentation du groupe Paprec Group, dont le siège historique est situé à La Courneuve (93), a été fondé en 1995 et est toujours dirigé par Jean-Luc Petithuguenin.

Plus en détail

Développement de la filière du recyclage des matières plastiques en France :

Développement de la filière du recyclage des matières plastiques en France : Développement de la filière du recyclage des matières plastiques en France : Une opportunité économique des territoires par la valorisation des déchets, considérés comme des ressources 9 juin 2016 1 Un

Plus en détail

Ville de Rouen & Département de Seine Maritime CONVENTION FINANCIERE BIPARTITE

Ville de Rouen & Département de Seine Maritime CONVENTION FINANCIERE BIPARTITE Ville de Rouen & Département de Seine Maritime --- EXTENSION / RÉAMÉNAGEMENT DU MUSÉE DÉPARTEMENTAL DES ANTIQUITÉS ET MUSÉUM D HISTOIRE NATURELLE DE ROUEN DIAGNOSTIC TECHNIQUE ET ÉTUDES DE FAISABILITÉ

Plus en détail

La 2 e. vie des déchets électriques

La 2 e. vie des déchets électriques La 2 e vie des déchets électriques Sommaire Une action de sensibilisation et d information innovante 5 Un outil adapté aux attentes de nos partenaires 6 Le tracé du Tour de France du Recyclage 7 Présentation

Plus en détail

Gérer et traiter les déchets

Gérer et traiter les déchets Présentation du dispositif et des acteurs Depuis le milieu des années 2000, a été mise en place la gestion des produits en fin de vie qui repose sur quelques principes : la responsabilité du producteur,

Plus en détail

Etude de faisabilité d une unité de méthanisation

Etude de faisabilité d une unité de méthanisation Etude de faisabilité d une unité de méthanisation Cahier des charges DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter : : Bureau d études : Personne à contacter

Plus en détail

VAREDIA - Analyse technico-économique des solutions de récupération de chaleur en IAA. Recherche. Innovation. Qualité

VAREDIA - Analyse technico-économique des solutions de récupération de chaleur en IAA. Recherche. Innovation. Qualité VAREDIA - Analyse technico-économique des solutions de récupération de chaleur en IAA Recherche. Innovation. Qualité L ITERG et ses domaines de compétences Chimie verte Qualité et Sécurité des produits

Plus en détail

ARRETE portant mise à jour de classement et de renouvellement d'agrément VHU des activités de la Société ALAIN JOUET à Bédée

ARRETE portant mise à jour de classement et de renouvellement d'agrément VHU des activités de la Société ALAIN JOUET à Bédée DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES LIBERTES PUBLIQUES BUREAU DES INSTALLATIONS CLASSEES ARRETE portant mise à jour de classement et de renouvellement d'agrément VHU des activités de la Société ALAIN

Plus en détail

Déchets d Elements d Ameublement. Réunion d informations Jeudi 4 juillet 2013 Espace régional Poitou-Charentes

Déchets d Elements d Ameublement. Réunion d informations Jeudi 4 juillet 2013 Espace régional Poitou-Charentes Déchets d Elements d Ameublement Réunion d informations Jeudi 4 juillet 2013 Espace régional Poitou-Charentes Réunion d informations DEROULE DE L APRES-MIDI 1. Introduction, éléments d étude et contexte

Plus en détail

DÉPOLLUTION DURABLE DES SITES : DES TRAVAUX SÉCURISÉS POUR DES RISQUES MAÎTRISÉS

DÉPOLLUTION DURABLE DES SITES : DES TRAVAUX SÉCURISÉS POUR DES RISQUES MAÎTRISÉS DÉPOLLUTION DURABLE DES SITES : DES TRAVAUX SÉCURISÉS POUR DES RISQUES MAÎTRISÉS LES ENJEUX DE RESPONSABILITE DES DIFFERENTS INTERVENANTS LORS DES OPERATIONS DE REHABILITATION Carine LE ROY GLEIZES Avocat

Plus en détail

Gestion des déchets de la Route. DTerCE/DLCF Martine TRAUCHESSEC

Gestion des déchets de la Route. DTerCE/DLCF Martine TRAUCHESSEC Gestion des déchets de la Route DTerCE/DLCF Martine TRAUCHESSEC Introduction Cadre législatif et réglementaire Terminologie Responsabilités La planification Les filières de traitement Les déchets produits

Plus en détail

PJ N 12 COMPATIBILITE DU PROJET AVEC LES PLANS, SCHEMAS, PROGRAMMES. Concerné : compatible. Non concerné. Concerné : compatible.

PJ N 12 COMPATIBILITE DU PROJET AVEC LES PLANS, SCHEMAS, PROGRAMMES. Concerné : compatible. Non concerné. Concerné : compatible. PJ N 12 COMPATIBILITE DU PROJET AVEC LES PLANS, SCHEMAS, PROGRAMMES PJ N 12 - PLAN, SCHEMA, PROGRAMME DOCUMENT DE PLANIFICATION Schéma Directeur d aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) prévu par les

Plus en détail

GESTION DE FLUX : GUIDE sur la METHODOLOGIE pour l élaboration d un CONCEPT June 2009 GESTION DES FLUX A TRAVERS DES BILANS ET CONCEPT DES DECHETS

GESTION DE FLUX : GUIDE sur la METHODOLOGIE pour l élaboration d un CONCEPT June 2009 GESTION DES FLUX A TRAVERS DES BILANS ET CONCEPT DES DECHETS Royaume du Maroc Ministère de l Energie et des Mines, de l Eau et de l Environnement Secrétariat d Etat chargé de l Eau et de l Environnement Coopération technique allemande Programme de Gestion et de

Plus en détail

Eco-organisme DEEE Professionnels (catégorie 3 et 4) Déchets d Equipements Informatiques, Bureautiques Et Télécom des entreprises

Eco-organisme DEEE Professionnels (catégorie 3 et 4) Déchets d Equipements Informatiques, Bureautiques Et Télécom des entreprises Eco-organisme DEEE Professionnels (catégorie 3 et 4) Déchets d Equipements Informatiques, Bureautiques Et Télécom des entreprises Signature le 17 Novembre 2011 1 Les D3E un sujet pas comme les autres 2

Plus en détail

Note d information relative aux déchets inertes en Haute-Saône

Note d information relative aux déchets inertes en Haute-Saône PRÉFET DE LA HAUTE-SAÔNE Direction départementale des territoires Vesoul, le 18 février 2015 Service environnement risques Cellule crise risques et déchets Note d information relative aux déchets inertes

Plus en détail

Les Métiers de la valorisation des déchets et les formations existantes

Les Métiers de la valorisation des déchets et les formations existantes Les Métiers de la valorisation des déchets et les formations existantes Sandrine LEGER, Responsable Secteur, Métiers de l environnement, MPS Aquitaine CFA métiers de l environnement Production de déchets

Plus en détail