LES ESPACES PROTEGES AU REGARD DES ECONOMIES D ENERGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ESPACES PROTEGES AU REGARD DES ECONOMIES D ENERGIE"

Transcription

1 LES ESPACES PROTEGES AU REGARD DES ECONOMIES D ENERGIE Expérimentations menées dans le réseau de l ANVPAH & VSSP Séminaire «Péril sur les secteurs protégés?» TROYES 4 & 5 novembre 2010

2 L ANVPAH & VSSP Réseau de 160 villes et territoires : VPAH, ZPPAUP et/ou VSS Plateforme d échanges sur la protection et la valorisation du patrimoine Nombreux partenariats Volet coopération internationale

3 Le chantier «Patrimoine et Développement Durable» Partenariat avec la Caisse des Dépôts depuis Plateforme d échanges : groupe de travail, journées de formation/réflexion, séminaires, accompagnement des collectivités Partenariat avec le MEEDDM via le CETE de l Est - Élaboration d un cahier des charges et d un guide méthodologique pour «l audit énergétique des centres anciens» Guide pour les villes souhaitant réaliser un audit énergétique de leur patrimoine bâti ancien

4 Connaître avant d agir : les éléments clés Connaissance architecturale des bâtiments : Environnement : climatologie, masques solaires, Formes urbaines Systèmes constructifs Matériaux Réaliser une étude globale à l échelle du centre ancien Comportement thermique et hygrométrique : Analyse de bâtiments occupés Analyse théorique confortée par des consommations réelles

5 Lancer une étude énergétique Définir une méthodologie d étude précise Préconiser une équipe de maîtrise d œuvre pluridisciplinaire : thermie, architecture, hygrothermie, économie (coût global) Insister sur l acculturation entre les élus, les techniciens et les bureaux d études Ne pas sous-dimensionner le temps de suivi de l étude avec la maîtrise d oeuvre

6 Préconiser des interventions Planifier les investissements dans le temps Différencier les interventions à l échelle du bâtiment suivant les systèmes constructifs Vérifier la compatibilité des matériaux Assurer la réversibilité des travaux Assurer le confort des habitants : thermique, acoustique, qualité de l air intérieur

7 Audit énergie des logements de centre ancien Méthodologie partagée ANVPAH-CETE Est (MEEDDM) Les différentes étapes : Typologie thermique Action menée de janvier 2009 à juin 2010 Relevés sur des cas réels Analyse/diagnostic Calculs Propositions Suites possibles ANVPAH CETE Est 4 novembre

8 Typologie: comment aborder le bâti ancien du point de vue de l'énergie? Pour une approche par modes constructifs ANVPAH CETE Est 4 novembre

9 Typologie: quelles sont les consommations observées sur le parc de logements français? ANVPAH CETE Est 4 novembre

10 Phase 0: Travail préalable de la ville La ville doit exploiter ses documents existants : Plan de sauvegarde et de mise en valeur Fiches sur le secteur sauvegardé, la ZPPAUP... Travail préalable possible pour faciliter l étude: Typologie architecturale (implantation, matériaux...) Repérer des immeubles témoins potentiels (factures disponibles, habitants volontaires) Rôle de la maîtrise d oeuvre : passer d une vision architecturale à une vision thermique Ex : ville de Saintes Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 10

11 Phase 1: définition d une typologie thermique De nombreux paramètres influencent la thermique... Type de matériaux, de vitrages Type d implantation (densité bâtie...) Modes constructifs (murs lourds, légers?)... Et le choix des bâtiments tests: Logements facilement visitables Consommations d énergie connues Ex : ville de Poitiers Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 11

12 Phase 1: Extraits du panel d étude des villes Ex : villes de Saintes, Grenoble, Poitiers, Nantes, Bayonne Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 12

13 Phase 2: Relevés et mesures sur le terrain Plans et coupe du bâtiment Équipements et systèmes + factures d énergie Ex : Poitiers Ex : Nantes Implantation Ex: Bayonne Systèmes constructifs Ex : Grenoble Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 13

14 Phase 3 : Diagnostic de l existant Des outils pour mieux connaître le bâti : Thermographie IR Ex : ville de Grenoble Mesures de T Ex : ville de Saintes Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information Tests de la perméabilité à l air des logements 14

15 Phase 3 : Diagnostic de l'existant Analyser le site : Calcul des déperditions: Travail sur l ensoleillement Ex : ville de Poitiers Ex : Villes de Saintes, Nantes Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 15

16 Phase 3 : Diagnostic de l'existant Possibilité d obtenir une 1ère photographie de la situation thermique de départ : Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information Ex : ville de Grenoble 16

17 Phase 4 :Calculs et simulation des solutions Quand on utilise le logiciel, toujours bien caler le modèle du bâtiment initial sur les factures réelles. Ex : Grenoble L utilisation d un logiciel de simulation thermique dynamique est fortement conseillée, si on veut se rapprocher du comportement réel du bâti ancien Ex de logiciels: Comfie-Pléiades, Trnsys, TAS... Au moins 5000 / bâtiment Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 17

18 Phase 4 :Calculs et simulation des solutions On définit une batterie de tests acceptables au niveau de : la performance et confort thermique l aspect architectural et patrimonial Ex : Grenoble le transfert d humidité le coût global... Doc: Terre Vivante, exemple d enduit chaux-chanvre en 3 couches Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 18

19 Phase 5 : Propositions de réhabilitation thermique Impact d un bouquet de travaux ou d une simple action Ex : ville de Poitiers Ex: double-fenêtres Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 19

20 Phase 5 : Propositions de réhabilitation thermique Ex: mise en oeuvre d un enduit isolant minéral chaux+silice (Unilit 20, λ=0,066w/m.k) Épaisseur (en cm) 1 cm 2 cm 3 cm 4 cm 5 cm Gain sur la consommation annuelle de chauffage (%) 10 % 19 % 26 % 30 % 34 % Ex : Ville de Grenoble Coût enduit 5 cm (HT) = 90 /m2 + échafaudage 25 /m2 Conso annuelle avant = 105 kwh ef /m²/an et après travaux: 70kWh ef /m²/an Gain annuel pour un appartement de 100 m² = suivant le mode de chauffage Prescription particulière : respecter le relief de la modénature, (appuis et encadrements des baies, corniches). Le support doit être entièrement décrouté avant travaux pour éviter tout risque de surépaisseur. Typologie Relevés Diagnostic Calculs Propositions Information 20

21 Diffuser la connaissance Réaliser des guides de préconisations Diffuser la connaissance à l ensemble des acteurs locaux en lien avec la réhabilitation du bâti ancien Devenir partenaire de formations locales spécifiques Echanger avec les autres collectivités locales et acteurs au niveau national voir européen

22 Guide méthodologique de Poitiers 3 études de cas pratique Fiches synthétiques par cas avec propositions de solution 10 fiches de travaux possibles permettant d économiser l énergie et d améliorer le confort des habitants Avantages et inconvénients des types de travaux préconisés

23 Expérimenter Mettre en œuvre les préconisations issues de l étude Devenir exemplaire Rechercher des partenariats techniques et financiers Former les artisans sur des chantiers pilotes

24 Chantier expérimental à Bayonne Un chantier global. Choix au regard du patrimoine : - 12cm de laine de bois sur certains murs - 30cm de laine de bois en toiture - Plancher chauffant en sol et au 4ème - Doubles fenêtres, (double vitrage intérieur) - Chaudière collective basse température - VMC simple flux. DPE : 132 KWh/m²an (C) Choix BBC rénovation : Initial + VMC double flux + chaudière gaz à condensation + ECS solaire + Panneaux PV = 250 /m² (+40 %) DPE : 72 kwh/m²/an (B) Choix de la copropriété : 200 /m² (+10 %) - Façade en pan de bois : panneaux de chanvre + contrecloison en brique creuse - Façade en maçonnerie : enduit chanvre - Isolation des plafonds : 300 mm de laine de bois - Doubles fenêtres, (double vitrage intérieur) - Chauffage collectif gaz basse température - ECS : cumulus électrique individuel - Ventilation : VMC double flux DPE moyen final : 74 kwh/m²/an (B) Initiale : 220 kwh/m²/an BBC Patrimoine Choisi Initial

25 Merci de votre attention Association Nationale des Villes et Pays d Art et d Histoire et des Villes à Secteurs Sauvegardés et Protégés Château Neuf - Place Paul Bert Bayonne-France Tel/Fax : +33 (0) Mail : Site national : Site international :

LE BATI ANCIEN, LE PATRIMOINE ET L ENERGIE

LE BATI ANCIEN, LE PATRIMOINE ET L ENERGIE Quelles recommandations d intervention pour le bâti ancien grenoblois? LE BATI ANCIEN, LE PATRIMOINE ET L ENERGIE Bâti ancien et développement durable -ANVPAH- 15 décembre 2010 Ville de Grenoble Contexte

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE 2 L opération étudiée Situation géographique 3857 Le cheylas Isère

Plus en détail

Le comportement thermique du bâti ancien

Le comportement thermique du bâti ancien Le comportement thermique du bâti ancien CAUE de Meurthe et Moselle Le 16 septembre 2009 Julien BURGHOLZER Responsable du groupe Construction au Centre d Études Techniques de l Équipement (CETE) de l Est

Plus en détail

Colloque "Bâtiments BBC neufs ou rénovés,

Colloque Bâtiments BBC neufs ou rénovés, Colloque "Bâtiments BBC neufs ou rénovés, LES CONDITIONS DU DÉPLOIEMENT DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE, LES PREMIERS ENSEIGNEMENTS DES CAMPAGNES DE MESURES REHABILITATION THERMIQUE DE 8 LOGEMENTS 288 RUE

Plus en détail

Agence Locale de l Energie et du Climat MVE:

Agence Locale de l Energie et du Climat MVE: Agence Locale de l Energie et du Climat MVE: Accompagnement des collectivités Sensibilisation et animation des acteurs du territoire Espace Info Energie (Point Rénovation Info Service) : Conseils gratuits,

Plus en détail

Le groupe DOMIAL et le Grenelle de l Environnement à travers l exemple de 3 opérations : Construction de 30 logements locatifs PLUS BBC

Le groupe DOMIAL et le Grenelle de l Environnement à travers l exemple de 3 opérations : Construction de 30 logements locatifs PLUS BBC Le groupe DOMIAL et le Grenelle de l Environnement à travers l exemple de 3 opérations : Construction de 30 logements locatifs PLUS BBC Réhabilitation de 72 logements locatifs THPE Construction de 18 logements

Plus en détail

Le projet EcoCité Jardin de Gerland: réhabilitation énergétique et patrimoniale. La Calade

Le projet EcoCité Jardin de Gerland: réhabilitation énergétique et patrimoniale. La Calade Le projet EcoCité Jardin de Gerland: réhabilitation énergétique et patrimoniale Cerema, Lille, 6 juin2017 Philippe Outrequin La Calade Aménagement durable & Stratégies énergétiques Outrequin.philippe@gmail.com

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Département de l Hérault AUDIT ACCESSIBILITE POUR TOUS CONSEIL D ORIENTATION ENERGETIQUE. Novembre 2009

Département de l Hérault AUDIT ACCESSIBILITE POUR TOUS CONSEIL D ORIENTATION ENERGETIQUE. Novembre 2009 AUDIT ACCESSIBILITE POUR TOUS & CONSEIL D ORIENTATION ENERGETIQUE Novembre 2009 Le patrimoine immobilier du CG34 695 000 m² de SHON 79 collèges et 282 bâtiments administratifs et techniques 2 Le contexte

Plus en détail

Développement durable et espaces protégés

Développement durable et espaces protégés Développement durable et espaces protégés 50 Anniversaire Loi Malraux Rencontres régionales Languedoc Roussillon Session des 11, 12 et 13 février 2013 NARBONNE La notion de développement durable Rapport

Plus en détail

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau.

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau. Facteur 4 Énergies renouvelables Coût global Eco-matériau Santé. Humidité Matériau «puits de carbone» Eau chaude solaire Label BBC, Effinergie Sur-isolation VMC double flux Conception bioclimatique Développement

Plus en détail

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE Evaluation thermique réalisée avec PROJET Mr M 31000 TOULOUSE Date de l'étude : ENTREPRISE 25.02.2013 CLIENT sarl l'avis du menuisier Mr MULLER Richard TESSIER 8 impasse du petit bois 31140 ST LOUP CAMMAS

Plus en détail

Annexe Analyse des performances acoustiques et thermiques

Annexe Analyse des performances acoustiques et thermiques Annexe Analyse des performances acoustiques et thermiques 1 Analyse des performances acoustiques et thermiques du bâti ancien et propositions pour leur amélioration L objectif du volet thermique et acoustique

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Réussir son projet en solaire thermique collectif. Dijon 19/11/2015

Réussir son projet en solaire thermique collectif. Dijon 19/11/2015 Réussir son projet en solaire thermique collectif Dijon 19/11/2015 Retour d expérience : Rénovation BBC de 86 logements sociaux à Besançon Oscar Bardullas Responsable technique du patrimoine SAIEMB Logement

Plus en détail

RÉNOVATION LA CARTE NUMÉRIQUE

RÉNOVATION LA CARTE NUMÉRIQUE Paris avril 2015 RÉNOVATION LA CARTE NUMÉRIQUE C est quand qu on va où? André POUGET 01 42 59 53 64 PROJET DE LOI «LTE» * Article 4 bis: carnet numérique de suivi et d entretien Objectif : pour tous les

Plus en détail

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Principaux résultats AUEG - 2 juin 2015 LES BATIMENTS CONCERNEES Tous les bâtiments propriétés du Département Collèges Périmètre : 97 collèges

Plus en détail

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012 Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 SOMMAIRE Les contours de la RT2012 Garantie de résultat VILLAVENIR + Atlantique

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 12 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air fortement le bilan énergétique d une maison 3 8 Assurer la qualité de l isolation thermique et de l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air 2 L

Plus en détail

PRESENTATION INTERMEDIAIRE BILAN DES TRAVAUX PREMIER SEMESTRE

PRESENTATION INTERMEDIAIRE BILAN DES TRAVAUX PREMIER SEMESTRE PRESENTATION INTERMEDIAIRE BILAN DES TRAVAUX PREMIER SEMESTRE Ce qui a été fait Les états de l art Les études du marché cible La recherche de solutions (créativité) sur les différents work packages technique

Plus en détail

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 OBJECTIF : EXPERIMENTER LES LABELS BATIMENT BASSE CONSOMMATION

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

«ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron»

«ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron» «ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron» L OPAC43 en quelques chiffres: 6000 logements 25 structures d accueil spécifique

Plus en détail

RETOUR SUR LE PROJET ODMIR4: OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4

RETOUR SUR LE PROJET ODMIR4: OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4 RETOUR SUR LE PROJET ODMIR4: OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4 mars 2011 SOMMAIRE 1 ODMIR 4 le projet - le consortium, le projet - les principaux résultats

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces. Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014

ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces. Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014 ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014 Sommaire L ALEC du Pays de Rennes Espace Info Energie du Pays de Rennes : la rénovation thermique

Plus en détail

Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse

Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse Une démarche expérimentale lancée sur l agglomération de Mulhouse en 2004 dans le cadre du programme Energivie Objectif

Plus en détail

AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN

AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN Clermont-Ferrand - 12 mai 2009 AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN Tony Marchal, Ing. Arch.DPLG Illustrations: T.Marchal - Jean-Pierre Oliva - MEEDDAT - CETE - ADEME sur environ 30 millions de logements,

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement des matériaux

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement des matériaux INTRODUCTION Ce premier exercice constitue sensibilisation à un Diagnostic de Performance énergétique. Il s agira donc ici de relever les éléments entrant en compte dans un DPE ; nous utiliserons un logiciel

Plus en détail

Schéma territorial de l habitat et du paysage : La mobilisation de l habitat existant les problématiques énergétiques et patrimoniales

Schéma territorial de l habitat et du paysage : La mobilisation de l habitat existant les problématiques énergétiques et patrimoniales Schéma territorial de l habitat et du paysage : La mobilisation de l habitat existant les problématiques énergétiques et patrimoniales Atelier de travail n 3 26 octobre 2010 - Saint Jean Lasseille - Poursuite

Plus en détail

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DES INTERVENTIONS DE L'ETAT DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES (liste des correspondants ci-jointe) DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES

Plus en détail

Rénover votre patrimoine

Rénover votre patrimoine Comment économiser l énergie dans ma commune? Exemples - Témoignages - Échanges Rénover votre patrimoine Intervenants Patrick MICHE, Chef de service équipements collectifs du SIDEC p.miche@sidec-jura.fr

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique. 26, rue des Renaudes PARIS 20/02/16

Récapitulatif de l audit énergétique. 26, rue des Renaudes PARIS 20/02/16 Récapitulatif de l audit énergétique 26, rue des Renaudes 75017 PARIS 20/02/16 Récapitulatif de l audit énergétique de la résidence «26,rue des Renaudes 75017 PARIS» 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

Guide préalable à la rénovation énergétique. Tout ce qu il faut savoir

Guide préalable à la rénovation énergétique. Tout ce qu il faut savoir Guide préalable à la rénovation énergétique Tout ce qu il faut savoir Sommaire: Quelques chiffres et constats Des objectifs à atteindre Apprendre à reconnaitre le bâti, en définir la typologie Faire un

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 28 Maître d Ouvrage d Insertion : APREMIS 21 rte d Abbeville 80 000 Amiens Adresse logement : 25 rue d'hangest 80 910 ARVILLERS Informations

Plus en détail

Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse. Estelle CHENU, ALME 10 juin 2008

Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse. Estelle CHENU, ALME 10 juin 2008 Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse Estelle CHENU, ALME 10 juin 2008 Les Quartiers Anciens à Mulhouse L intégration de la basse énergie s inscrit dans une

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 8 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : rue de l espérance 94 800 Villejuif

Plus en détail

Cahier des charges. Réalisation de la programmation et accompagnement d un cycle de formations sur les techniques d éco-rénovation

Cahier des charges. Réalisation de la programmation et accompagnement d un cycle de formations sur les techniques d éco-rénovation Cahier des charges Réalisation de la programmation et accompagnement d un cycle de formations sur les techniques d éco-rénovation L'enjeu est de rendre accessible et permettre la démultiplication des projets

Plus en détail

Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul

Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul Sommaire 1 -Présentation n du CNIDEP 2 -Présentati ion du projet 3 -Les cibles de la HQE 4 -La gestion énergé

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 19 Maître d Ouvrage d Insertion : Monde en Marche Monde en Marge 38 rue de Lormoy 91310 Longpont sur Orge Adresse logement : 8 rue de censive

Plus en détail

Habiter PRÉSENTATION. 25 mars le paysage en Limousin GRAMOND // SOCIE // RICARD

Habiter PRÉSENTATION. 25 mars le paysage en Limousin GRAMOND // SOCIE // RICARD le paysage en PRÉSENTATION 25 mars 2016 Donner une cohérence c est avant tout valoriser le «déjà là», les usages actuels, les caractéristiques physiques du site... le paysage en PROJET D HABITAT] PARTICIPATIF.

Plus en détail

RÉUNION AVEC LES LOCATAIRES DES IMMEUBLES KLEBER ET SELESTAT

RÉUNION AVEC LES LOCATAIRES DES IMMEUBLES KLEBER ET SELESTAT RÉUNION AVEC LES LOCATAIRES DES IMMEUBLES KLEBER ET SELESTAT Immeubles Kléber 60 logements Immeuble Sélestat 20 logements Architecte: NAOS ARCHITECTURE Bureau d Etudes: EGIS GRAND EST 12 janvier 2017 SOMMAIRE

Plus en détail

SEMINAIRE THEMATIQUE. Questions de ventilation en rénovation

SEMINAIRE THEMATIQUE. Questions de ventilation en rénovation SEMINAIRE THEMATIQUE Questions de ventilation en rénovation Un exemple de mise en place d un système de ventilation dans un grand immeuble de logement Le projet Florair (Bâtiment Exemplaire 2008) Vincent

Plus en détail

Construction de 45 logements secteur de la Hunaudaye Cabri Habitat / Ville de Saint Brieuc Présentation du projet

Construction de 45 logements secteur de la Hunaudaye Cabri Habitat / Ville de Saint Brieuc Présentation du projet 1 Construction de 45 logements secteur de la Hunaudaye Cabri Habitat / Ville de Saint Brieuc Présentation du projet Cabri habitat / ville de Saint Brieuc - atelier du CANAL / BEC / safège / ouest structures

Plus en détail

MIGNE AUXANCES. énergétique. Plan Bâtiment, 28 mars 2012

MIGNE AUXANCES. énergétique. Plan Bâtiment, 28 mars 2012 MIGNE AUXANCES LES VIGNES Réhabilitation hau ute performance énergétique Plan Bâtiment, 28 mars 2012 Programme «Les Vignes» Année de construction 1984 Nombre d'étage R + 1 Nombre de logements 70 Typologie

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Relevées de mesures et retour d expériences Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE Contexte Raon L'Etape 88 Vosges Construction 1974 - qualification FPA Composition

Plus en détail

Acoustique et thermique Une expérience nouvelle dans le ferroviaire CIDB Bordeaux 06 Décembre 2011

Acoustique et thermique Une expérience nouvelle dans le ferroviaire CIDB Bordeaux 06 Décembre 2011 Acoustique et thermique Une expérience nouvelle dans le ferroviaire CIDB Bordeaux 06 Décembre 2011 Les missions de RFF 2 / RFF MISSIONS DE RFF STIMULER LA DEMANDE Améliorer la qualité des sillons commercialisés

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man AUDIT ENERGETIQUE Nom : DE MAN Prénom : QUENTIN Ville : Namur Référence : B5-6 OIKOTECH - Tél.: (+5) 6 66 ou (+5) 6 44 4 - Quentin De Man - 6, rue Xavier Brasseur - L-44 Esch-sur-Alzette Imprimé le 5//

Plus en détail

FICHE FORMATION. Bilan énergétique tertiaire Diagnostic énergétique tertiaire Immeubles de bureaux ERP. Prix par stagiaire en inter entreprise :

FICHE FORMATION. Bilan énergétique tertiaire Diagnostic énergétique tertiaire Immeubles de bureaux ERP. Prix par stagiaire en inter entreprise : FICHE FORMATION Bilan énergétique tertiaire Diagnostic énergétique tertiaire Immeubles de bureaux ERP Objectifs de la formation : Acquérir les bases méthodologiques pour mener un diagnostic Comprendre

Plus en détail

REHABILITATION Amélioration du confort 5

REHABILITATION Amélioration du confort 5 REHABILITATION Amélioration du confort 5 LE CLOISONNEMENT LES CHASSIS LES SOLS L ISOLATION DES MURS LA VENTILATION INSTALLATION ELECTRIQUE LA RT «EXISTANT» S9- JF QUELDERIE - 2012 1 LE CLOISONNEMENT 2

Plus en détail

La rénovation énergétique en copropriété. 28 novembre forum copropriétés

La rénovation énergétique en copropriété. 28 novembre forum copropriétés La rénovation énergétique en copropriété l Alec SQY Agence Locale de l Energie et du Climat de Saint-Quentin-en-Yvelines Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT

AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT 1 OBJECTIFS : Recherche d indications dans des Textes officiels Recherche des caractéristiques des matériaux de construction et des équipements de chauffage Evaluation

Plus en détail

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique Séminaire Bâtiment Durable : Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique 11/12/2015 Bruxelles Environnement la tour Brunfaut: le défi d'une rénovation très lourde est relevé! Renaud

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

Recensement des mesures de réhabilitation et des incertitudes liées à la caractérisation de la performance énergétique

Recensement des mesures de réhabilitation et des incertitudes liées à la caractérisation de la performance énergétique Tâche n : 2.2 - Conception de l opération et définition de l objectif de performance Recensement des mesures de réhabilitation et des incertitudes liées à la caractérisation de la performance énergétique

Plus en détail

LE DIAGNOSTIQUE TECHNIQUE GLOBAL (DTG) POUR LES COPROPRIETES

LE DIAGNOSTIQUE TECHNIQUE GLOBAL (DTG) POUR LES COPROPRIETES Nos services pour garantir votre performance budgétaire par la maitrise et l optimisation de vos énergies. LE DIAGNOSTIQUE TECHNIQUE GLOBAL (DTG) POUR LES COPROPRIETES Contexte et dispositions A compter

Plus en détail

Gestion de Patrimoine Immobilier et Transition Energétique,

Gestion de Patrimoine Immobilier et Transition Energétique, Gestion de Patrimoine Immobilier et Transition Energétique, Limoges le 18 Octobre 2016 Date_Titre de la présentation GPI et transition énergétique: Exemples à l échelle d un territoire (EPCI ou quartier)

Plus en détail

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT. Un engagement durable

Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT. Un engagement durable Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT Un engagement durable Sommaire Des expérimentations Re-Start Une volonté Des objectifs Des moyens Une méthode Des opérations de construction Des interventions

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

Ouvrir l appétit. Réaliser que si l objectif est ambitieux, les pistes sont nombreuses. Inviter au. COTITA Sud-Ouest - Poitiers, le 2 juillet 2015

Ouvrir l appétit. Réaliser que si l objectif est ambitieux, les pistes sont nombreuses. Inviter au. COTITA Sud-Ouest - Poitiers, le 2 juillet 2015 Samuel COURGEY Référent technique Auteur - Formateur COTITA Sud-Ouest - Poitiers, le 2 juillet 2015 Ouvrir l appétit Réaliser que si l objectif est ambitieux, les pistes sont nombreuses Inviter au débat

Plus en détail

La construction passive en action

La construction passive en action LA MAISON PASSIVE La construction passive en action NOVABUILD 18 Novembre 2016 1 SOMMAIRE 1 LA DEMARCHE PASSIVE 1.1 Le passif: 5 mesures 1.2 L isolation 1.3 Les fenêtres «chaudes» 1.4 Pas de ponts thermiques

Plus en détail

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Construction Bois & Logement Social : du passif au positif J.-M. Gremmel 1 Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Dynamik der Niedrigenergiegebäude Perspektiven für den Holzsektor Jean-Marc

Plus en détail

PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE -

PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE - PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE - Confort et régulation thermique Résidence Maréchal Juin Plan de la présentation 1. Projet Ecotec 21 2. Objectifs de l étude expérimental (site Maréchal Juin) 3.

Plus en détail

ACTION N 1 : AIDE A L ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTERIEUR ET OPTIMISATION DE LA VENTILATION

ACTION N 1 : AIDE A L ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTERIEUR ET OPTIMISATION DE LA VENTILATION RENOVATION ENERGETIQUE DU PARC PRIVE DE LOGEMENTS DE VILLEURBANNE ACTION N 1 : AIDE A L ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTERIEUR ET OPTIMISATION DE LA VENTILATION Présentation générale de l action Définition

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Tel : 03.25.42.32.80. Fax : 03.25.73.07.92. Mail : opah.pnrfo@orange.fr Site internet du PACT : http://pact-aube.monsite-orange.fr/ 1 - L'Anah ( Agence

Plus en détail

POUR ACCOMPAGNER LA RENOVATION DES COPROPRIETES UNE CERTIFICATION CONNUE DU GRAND PUBLIC

POUR ACCOMPAGNER LA RENOVATION DES COPROPRIETES UNE CERTIFICATION CONNUE DU GRAND PUBLIC POUR ACCOMPAGNER LA RENOVATION DES COPROPRIETES UNE CERTIFICATION CONNUE DU GRAND PUBLIC ENJEUX POUR LES COPROPRIÉTÉS Près de 10 millions de logements en copropriété en France (soit 2 fois plus qu en logement

Plus en détail

ETUDE THERMIQUE RT2012

ETUDE THERMIQUE RT2012 2014 ETUDE THERMIQUE RT2012 Ce document comporte : Une copie de l attestation de conformité qui a été jointe au permis de construire La synthèse de l étude thermique réalisée comprenant : - La composition

Plus en détail

FORMATION BÂTIMENT DURABLE

FORMATION BÂTIMENT DURABLE FORMATION BÂTIMENT DURABLE OUTILS DE DIAGNOSTIC POUR LA RÉNOVATION AUTOMNE 2017 L enveloppe du bâtiment existant Pierre WILLEM Sur base de la présentation conçue par ICEDD asbl 2 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

BAS D IMMEUBLE 1// ÉTAT DES LIEUX. Vitrines de commerces

BAS D IMMEUBLE 1// ÉTAT DES LIEUX. Vitrines de commerces // BAS D IMMEUBLE 1// ÉTAT DES LIEUX // Certains bâtiments, ou certaines faces des bâtiments, ne disposent pas de soubassements. L enduit de la façade se prolonge jusqu en bas. Vitrines de commerces //

Plus en détail

Une option à proposer systématiquement Pour optimiser sa prescription & conquérir de nouveaux clients

Une option à proposer systématiquement Pour optimiser sa prescription & conquérir de nouveaux clients La chaleur solaire en renouvellement de chaudière Une option à proposer systématiquement Pour optimiser sa prescription & conquérir de nouveaux clients Salon des EnR 2015 à Lyon Chauffe-eau solaire, solution

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés Anaïs Cloux Chargée de mission Patrimoine et Développement

Plus en détail

Première pierre Etablissement d Accueil. Dossier de presse. du Jeune Enfant rue d Artois. samedi 9 juillet Contacts. Image non contractuelle

Première pierre Etablissement d Accueil. Dossier de presse. du Jeune Enfant rue d Artois. samedi 9 juillet Contacts. Image non contractuelle Dossier de presse Image non contractuelle Première pierre Etablissement d Accueil du Jeune Enfant rue d Artois Contacts VILLE DE BESANÇON Direction Architecture Karine GUIPET 03 81 41 55 46 Aménagement

Plus en détail

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris 75014 Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris 1. Présentation de la résidence : 1 - Note de présentation VF L opération se situe

Plus en détail

développement durable urbanisme architecture références en images

développement durable urbanisme architecture références en images urbanisme développement durable laurent debrix architecte dplg 7, rue des Templiers 51100 Reims T 03 26 36 53 45 M 06 08 98 30 38 b c d e. d e b r i x @ w a n a d o o. f r anne reychman architecte dplg

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E +

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + TBC Innovations Robin Cartier, Stagiaire Génie Civil et Construction Durable Bérenger Favre, Responsable étude et projet de

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES MENTION COMPLEMENTAIRE TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES EPREUVE E1 PREPARATION D UNE INTERVENTION SESSION 2017 DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES «CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE, LOTISSEMENT GAUMET»

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/9

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/9 Projet Nom Petit collectif Nom de la variante SHON 900 Haut. sous plafond 2.8 Détails du site Latitude 45.57 Longitude 5.91 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition

Plus en détail

Historique du CHANVRE Différentes utilisations Les intérêts techniques et environnementaux Les fondamentaux de l association

Historique du CHANVRE Différentes utilisations Les intérêts techniques et environnementaux Les fondamentaux de l association Historique du CHANVRE Différentes utilisations Les intérêts techniques et environnementaux Les fondamentaux de l association Utilisation des fibres de chanvre : les laines isolantes Fibres Laine isolante

Plus en détail

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A.

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. FORMATIONS en efficacité énergétique et bâtiments durables Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. Enjeux du Développement durable: objectifs 2017/2020 L Union Européenne

Plus en détail

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie 1/ Répartition des consommations d énergie dans un habitat moyennement isolé (années

Plus en détail

Propriétaires ou copropriétaires! Des aides existent, la ville vous accompagne

Propriétaires ou copropriétaires! Des aides existent, la ville vous accompagne Propriétaires ou copropriétaires! Des aides existent, la ville vous accompagne HABITER DURABLE ET CONFORTABLE Propriétaires ou copropriétaires, vous envisagez des travaux de ravalement, d isolation ou

Plus en détail

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ Des bâtiments exemplaires avec la brique 17 rue Letellier 75O15 Paris Email : fftb@fftb.org @_FFTB_ www.briques.org Quelle est la pertinence de la maçonnerie en briques terre

Plus en détail

Présentation du guichet unique, plateforme locale rénovation énergétique de La Cali. Automnales de l habitat 2 décembre 2014

Présentation du guichet unique, plateforme locale rénovation énergétique de La Cali. Automnales de l habitat 2 décembre 2014 Présentation du guichet unique, plateforme locale rénovation énergétique de La Cali Automnales de l habitat 2 décembre 2014 Une jeune Agglomération volontariste en matière de transition énergétique et

Plus en détail

Présentation du référentiel Qualité Tourisme autour de la prestation «Découverte de la ville et du territoire» 10 juin Paris

Présentation du référentiel Qualité Tourisme autour de la prestation «Découverte de la ville et du territoire» 10 juin Paris Présentation du référentiel Qualité Tourisme autour de la prestation «Découverte de la ville et du territoire» 10 juin 2010 - Paris Programme 10h00 Introduction Jean ROUGER, Vice-Président de l ANVPAH

Plus en détail

BALADE THERMOGRAPHIQUE

BALADE THERMOGRAPHIQUE BALADE THERMOGRAPHIQUE SEPTÈMES-LES-VALLONS QUARTIER DES GENÊTS Samedi 28 février 2015 Animée par l Espace Info-Energie SOMMAIRE 1. L ALEC, une Agence pour la transition énergétique du territoire 2. Retour

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Bruxelles Environnement Rénovation du siège de l European Foundation House Stratégies de conception Marc-Antoine NOBELS MATRIciel Introduction Situation

Plus en détail

Pour une rénovation énergétique réussie. AUEG - 26 avril 2016

Pour une rénovation énergétique réussie. AUEG - 26 avril 2016 Pour une rénovation énergétique réussie AUEG - 26 avril 2016 ETAT DU PATRIMOINE Un patrimoine bâti développé et très diversifié 96 collèges (+ équipements sportifs, salles polyvalentes, ) Mis a disposition

Plus en détail

Laboratoire Titre de la rénovation énergétique

Laboratoire Titre de la rénovation énergétique Laboratoire Titre de la rénovation énergétique Quelques éléments de bilan MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT, DE L'ÉNERGIE ET DE LA MER www.developpement-durable.gouv.fr MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT

Plus en détail

La construction/rénovation

La construction/rénovation La construction/rénovation Le projet de construction consiste à rénover une ancienne ferme et ses dépendances et le transformer en gîte confortable. À l'intérieur 1 / 5 Les matériaux de base sont la pierre,

Plus en détail

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 01/12/2003 Date livraison fin 2005 Distribution des logements 10 log. ind. PLUS SH : 1021 m² SU : 1116 m² Label ou certification

Plus en détail

La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques. 26 avril

La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques. 26 avril La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques - 26 avril 2013 - 1 Présentation Le groupe ICF Habitat, filiale de la SNCF, est un acteur majeur de l habitat social en France avec

Plus en détail

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation SON EAU CHAUFFER ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation 1/ Répartition des consommations

Plus en détail

Réhabilitation d un immeuble avec une démarche d efficacité énergétique

Réhabilitation d un immeuble avec une démarche d efficacité énergétique Réhabilitation d un immeuble avec une démarche d efficacité énergétique Projet réalisé par : Gaelle Baldacchino ; Sébastien Bourgeois ; Léo Coutant ; Florian Encausse ; Claire Fenelon ; Stéphanie Lalanne

Plus en détail

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Sommaire : Réhabilitation durable de la SIEMP - 161 rue de la Convention 15éme -

Plus en détail

Colloque sur la Rénovation énergétique 20 septembre Vitry-sur-Seine Résidence Saussaie: Un exemple de Contrat de Performance Energétique

Colloque sur la Rénovation énergétique 20 septembre Vitry-sur-Seine Résidence Saussaie: Un exemple de Contrat de Performance Energétique Colloque sur la Rénovation énergétique 20 septembre 2012 Vitry-sur-Seine Résidence Saussaie: Un exemple de Contrat de Performance Energétique 1 1 Sommaire I. Présentation du Groupement II. Présentation

Plus en détail