CELLULE DE COORDINATION DU COMITE NATIONAL DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ET AUX ENFANTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CELLULE DE COORDINATION DU COMITE NATIONAL DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ET AUX ENFANTS"

Transcription

1 CELLULE DE COORDINATION DU COMITE NATIONAL DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ET AUX ENFANTS Contacts de la Cellule BP V : 200 ABIDJAN TEL : CEL : ABIDJAN / PLATEAU TOUR E 16 ème ETAGE Une Femme violemment battue par son concubin jusqu à perdre temporairement l usage du bras droit

2 JUSTIFICATION Les violences à l égard des femmes et des enfants constituent une menace pour la société dans la mesure où elles fragilisent, voire détruisent Le cellule de base qu est la famille, et ont des incidences économiques ou créent une perte du point de vue des ressources nécessaires au développement. La communauté internationale, consciente de l impact négatif de la violence sur l éclosion des potentialités des femmes et des enfants, et leur participation au développement a préconisé des actions pour mettre fin au fléau. Ainsi, des journées mondiales de lutte, fixées le 19 novembre s agissant des abus envers les enfants, et le 25 novembre quant aux violences à l égard des femmes, et le 6 février contre les mutilations génitales féminines (MGF) ont été instituées au niveau international afin de susciter l intérêt mondial contre ces phénomènes et réaliser des mobilisations sociales. Le gouvernement ivoirien pour qui la promotion et la protection des droits de la femme et de l enfant demeurent une préoccupation constante, a pris des engagements internationaux en ratifiant notamment : La convention des nations unies sur l élimination de toutes formes de discriminations à l égard des femmes, La convention des nations unies relative aux droits des enfants, Les conventions 138 et 182 du BIT, La charte africaine des droits et du bien-être de l enfant. En Côte d Ivoire la volonté affichée des autorités de lutter contre les violences faites aux femmes s est matérialisée concrètement par l adoption en 2000 du décret du 23 février 2000 portant organisation du Ministère de la Promotion de la Femme dans lequel un Comité National de lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants, rattaché au Cabinet a été crée. Le volet enfant fut intégré par le décret du 29 novembre portant organisation du ministère de la famille, de la femme et de l enfant. Le décret n du 10 Août portant organisation du Ministère de la Famille, de la Femme et des Affaires Sociales a crée la Cellule de Coordination du Comité National de Lutte Contre les Violences faites aux Femmes et aux Enfants. La Cellule de Coordination est donc une unité fonctionnelle du Ministère de la Famille, de la Femme et des Affaires Sociales rattachée au Cabinet du Ministre.

3 MISSION Coordonner la formulation et la mise en œuvre des actions d assistanceconseil, de prévention et de prise en charge intégrée des violences faites aux femmes et aux enfants et des violences basées sur le genre. En un mot, le Comité intervient dans la prévention (sensibilisation de masse et de proximité) et la prise en charge psychosociale et affective à travers l écoute, la conciliation en vue du règlement des litiges, les enquêtes sociales et une assistance des victimes en cas de saisine des juridictions. DEFINITION DES VIOLENCES Sont considérées comme violences faites aux femmes et aux enfants, tous les actes de violences dirigés contre eux et leur causant ou pouvant leur causer un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privatisation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou la vie privée. Sont considérées comme violences basées sur le genre tous les actes d agression exercés par une personne en position de pouvoir ou d autorité sur une autre s appuyant sur le sur les inégalités de pouvoirs et de rôles établis entre l homme et la femme par la société. FORMES DE VIOLENCES Les violences sexuelles Les violences physiques Les violences culturelles Les violences émotionnelles ou affectives. LES MANIFESTATIONS DES VIOLENCES Les coups et blessures Les injures Les humiliations Le harcèlement sexuel Le viol Le meurtre Le silence imposé L excision

4 Le mariage forcé La polygamie La discrimination La pauvreté La marginalisation politique L abandon DOMAINE D INTERVENTION - ECONOMIQUE : création des activités génératrices de revenus et le suivi Une bénéficiaire de fonds exerçant la vente de viande de porc Une bénéficiaire de fonds exerçant la vente de banane plantain

5 - PSYCHO SOCIAL : l écoute, les conseils, système de référence Une séance d écoute en présence d une représentante de l Association des Femmes Juristes de Côte d Ivoire ( AFJCI) - PROTECTION LEGALE : plaidoyers LA FEMME ET L ENFANT SONT DES TRESORS, MANIFESTONS À LEUR EGARD, AMOUR, RESPECT ET COMPREHENSION DISONS NON AUX VIOLENCES

Sharmine Yönak. Femmes, révoltez-vous!

Sharmine Yönak. Femmes, révoltez-vous! Sharmine Yönak Femmes, révoltez-vous! 2 2 Agression verbale ou sexuelle, Amputation, Attaque à l acide, Discrimination sexiste, Enlèvement, Esclavage, Excision, Flagellation, Harcèlement psychologique

Plus en détail

Chers compatriotes, La Côte d Ivoire s apprête à célébrer, à l instar

Chers compatriotes, La Côte d Ivoire s apprête à célébrer, à l instar Chers compatriotes, La Côte d Ivoire s apprête à célébrer, à l instar 24ème EDITION DES 16 jours d ACTIVISME CONTRE LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE THEME NATIONAL : «L ELIMINATION DE TOUTES LES FORMES

Plus en détail

SEMINAIRE REGIONAL SUR LES ENJEUX DE LA FORMATION POLICIERE DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

SEMINAIRE REGIONAL SUR LES ENJEUX DE LA FORMATION POLICIERE DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES SEMINAIRE REGIONAL SUR LES ENJEUX DE LA FORMATION POLICIERE DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES DISCOURS D OUVERTURE DE MADAME LA MINISTRE DE L ACTION SOCIALE DE LA PROMOTION DE LA FEMME

Plus en détail

Convention du Conseil de l Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l égard des femmes et la violence domestique

Convention du Conseil de l Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l égard des femmes et la violence domestique Convention du Conseil de l Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l égard des femmes et la violence domestique Convention d Istanbul Un instrument global de prévention et de lutte contre

Plus en détail

L Observatoire national du. Danemark

L Observatoire national du. Danemark L Observatoire national du Mme Mette Volsing Danemark Consultante à la Fédération Nationale des Centres d Hébergement.(LOKK) Le représentant du Danemark à l'observatoire européen de la violence Sélectionné

Plus en détail

PROJET DE DECLARATION DE LA COTE D IVOIRE

PROJET DE DECLARATION DE LA COTE D IVOIRE 7 ème SESSION DE LA CONFERENCE DES ETATS PARTIES A LA CONVENTION DES NATIONS UNIES CONTRE LA CORRUPTION Vienne, du 6 au 10 novembre 2017, Office des Nations Unies, Centre International de Vienne, Bâtiment

Plus en détail

Mutilations génitales Législation spécifique

Mutilations génitales Législation spécifique Mutilations génitales Législation spécifique Mutilations génitales des femmes Le CNFL préconise d introduire dans la législation luxembourgeoise une incrimination spécifique concernant les mutilations

Plus en détail

COMBATTRE LA VIOLENCE ET LE HARCÈLEMENT EN MILIEU SCOLAIRE : ACTION DE L UNESCO» Résumé

COMBATTRE LA VIOLENCE ET LE HARCÈLEMENT EN MILIEU SCOLAIRE : ACTION DE L UNESCO» Résumé Conseil exécutif Deux cent-unième session 201 EX/35 PARIS, le 18 avril 2017 Original français Point 35 de l'ordre du jour provisoire COMBATTRE LA VIOLENCE ET LE HARCÈLEMENT EN MILIEU SCOLAIRE : ACTION

Plus en détail

LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME

LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME PAY: INSTITUTION: DJIBOUTI LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME Adress: Immeuble de Liauyautéy B.P 31265 Djibouti Tel: +253 77 81 03 02/21 34 42 18 Email: cndhdjibouti@gmail.com 1. FONDATION Résumé

Plus en détail

Fiche sur les violences faites aux femmes

Fiche sur les violences faites aux femmes Fiche sur les violences faites aux femmes Les hommes sont si bêtes qu une violence répétée finit par leur paraître un droit. De l Esprit, Helvétius Grand débat des femmes Fiche sur les violences faites

Plus en détail

Annexe 1. Infractions et dispositions pénales susceptibles d être mobilisées en matière de violences liées à l honneur

Annexe 1. Infractions et dispositions pénales susceptibles d être mobilisées en matière de violences liées à l honneur Annexe 1. Infractions et dispositions es susceptibles d être mobilisées en matière de violences liées à l honneur Remarques préalables : - Un phénomène de violences liées à l honneur peut se manifester

Plus en détail

Par : Mme Lydie SANKA KABOU Secrétaire Exécutive, de l Association des Juristes Sénégalaises (AJS) Email: femjursen@hotmail.fr

Par : Mme Lydie SANKA KABOU Secrétaire Exécutive, de l Association des Juristes Sénégalaises (AJS) Email: femjursen@hotmail.fr Par : Mme Lydie SANKA KABOU Secrétaire Exécutive, de l Association des Juristes Sénégalaises (AJS) Email: femjursen@hotmail.fr PLAN Introduction Le cadre juridique de protection contre les violences A-

Plus en détail

Table des matières. Aux origines de la journée du 25 novembre...3. Définition des violences faites aux femmes...4

Table des matières. Aux origines de la journée du 25 novembre...3. Définition des violences faites aux femmes...4 1 Table des matières Aux origines de la journée du 25 novembre...3 Définition des violences faites aux femmes...4 La politique de lutte contre les violences faites aux femmes au niveau national...5 La

Plus en détail

«Journée internationale pour l élimination. de la violence à l égard des femmes»

«Journée internationale pour l élimination. de la violence à l égard des femmes» Préfet de la Haute-Corse «Journée internationale pour l élimination de la violence à l égard des femmes» 25 novembre 2013 à 09h30 Salle Polyvalente de LUPINO Dossier de presse 1 LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES

Plus en détail

Alapini-Gansou, Reine (Benin)

Alapini-Gansou, Reine (Benin) Alapini-Gansou, Reine (Benin) [Original : français] Exposé des qualifications La République du Bénin a ratifié le statut de Rome de la Cour Pénale Internationale en Janvier 2002. En collaboration avec

Plus en détail

Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes

Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes Nations Unies CEDAW/C/LUX/Q/5 Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes Distr. générale 4 septembre 2007 Français Original : anglais Comité pour l élimination

Plus en détail

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point 14.3 de l ordre du jour 24 mai La Soixante-Septième Assemblée mondiale de la Santé,

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point 14.3 de l ordre du jour 24 mai La Soixante-Septième Assemblée mondiale de la Santé, SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ WHA67.15 Point 14.3 de l ordre du jour 24 mai 2014 Renforcer le rôle du système de santé pour traiter le problème de la violence, en particulier à l égard

Plus en détail

Combattre les stéréotypes de genre et le sexisme dans les médias

Combattre les stéréotypes de genre et le sexisme dans les médias Combattre les stéréotypes de genre et le sexisme dans les médias Stratégie du Conseil de l Europe pour l égalité entre les femmes et les hommes Toutes les nations ont leurs propres traditions et les stéréotypes

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI. Comité pour l'élimination de la discrimination CEDAW/15/19 à l'égard des femmes 7 juillet 2015

REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI. Comité pour l'élimination de la discrimination CEDAW/15/19 à l'égard des femmes 7 juillet 2015 REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI Comité pour l'élimination de la discrimination CEDAW/15/19 à l'égard des femmes 7 juillet 2015 COMMENTAIRES DE LA DELEGATION SENEGALAISE SUR LE COMPTE RENDU

Plus en détail

L élimination de toutes formes de Discriminations à l égard des femmes : Une batterie de recommandations adressée à l Etat mauritanien

L élimination de toutes formes de Discriminations à l égard des femmes : Une batterie de recommandations adressée à l Etat mauritanien L élimination de toutes formes de Discriminations à l égard des femmes : Une batterie de recommandations adressée à l Etat mauritanien Saharamedias/Nouakchott Jeudi 31 Juillet 2014 inshare A la suite de

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But-Une Foi

REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But-Une Foi REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But-Une Foi 3 La Violence basée sur le Genre La Violence Basée sur le Genre (VBG) est un terme utilisé pour distinguer la violence commune de la violence ciblée sur des

Plus en détail

Protection de l enfance en RCA. Sous Cluster Protection de l Enfance République Centrafricaine

Protection de l enfance en RCA. Sous Cluster Protection de l Enfance République Centrafricaine Protection de l enfance en RCA 1. Nature de la crise Les sujets couverts par cette présentation 2. Impact de la crise sur les enfants problématiques clés 3. Les gaps de protection et causes profondes de

Plus en détail

Violence basée sur le GENRE généralités

Violence basée sur le GENRE généralités Violence basée sur le GENRE généralités . Un terme qui couvre tout acte nuisible perpétré sur une personne contre sa volonté, et qui est basé sur les différences entre hommes et femmes dues aux attributs

Plus en détail

STRATEGIE DE COLLABORATION SUR LES PRATIQUES TRADITIONNELLES

STRATEGIE DE COLLABORATION SUR LES PRATIQUES TRADITIONNELLES STRATEGIE DE COLLABORATION SUR LES PRATIQUES TRADITIONNELLES ENTRE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE (CUA) LE COMITE DES EXPERTS AFRICAINS SUR LES DROITS ET LE BIEN-ETRE DE L ENFANT (CEADBE) LA COMMISSION

Plus en détail

APPEL À PROPOSITIONS

APPEL À PROPOSITIONS APPEL À PROPOSITIONS Date Limite de dépôt de candidature : 12 septembre 2017 Publié le : 22 août 2017 Intitulé projet : Montant Alloué: Campagne nationale de sensibilisation du grand public sur la lutte

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DU BURKINA FASO

COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DU BURKINA FASO PAYS: INSTITUTION: BURKINA FASO COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DU BURKINA FASO Le statut d accréditation par le CIC: Adresse: Commission Nationale des Droits Humains du Burkina Faso Rue Gandaogo,

Plus en détail

Planning Familial

Planning Familial Présentation de l association Planning Familial http://www.planning-familial.org/actualites-internationales Le Planning Familial œuvre pour la reconnaissance des droits en matière de sexualité et de reproduction

Plus en détail

Harcèlement et violence au travail (Projet)

Harcèlement et violence au travail (Projet) 25 janvier 2010 Harcèlement et violence au travail (Projet) 1. Introduction Le respect de la dignité de l autre à tous les niveaux sur le lieu de travail est l une des caractéristiques essentielles d organisations

Plus en détail

Questions pour des évaluations rapide protection de l enfance. Enfant séparés/enfants non-accompagne

Questions pour des évaluations rapide protection de l enfance. Enfant séparés/enfants non-accompagne Questions pour des évaluations rapide protection de l enfance Enfant séparés/enfants non-accompagne 1. Y a-t-il un grand nombre d enfants qui sont séparés ou non accompagnés, ou qui ont été portés disparus

Plus en détail

La politique des droits des femmes et de l égalité entre les femmes et les hommes en France Eléments de présentation

La politique des droits des femmes et de l égalité entre les femmes et les hommes en France Eléments de présentation La politique des droits des femmes et de l égalité entre les femmes et les hommes en France Eléments de présentation Marie KEIRLE Conseillère pour les affaires sociales - Ambassade de France en Russie

Plus en détail

La violence envers les femmes en milieu urbain

La violence envers les femmes en milieu urbain La violence envers les femmes en milieu urbain Analyse du problème selon une perspective de genre Série PGU Document de travail 17 Ce document a été préparé et édité par Soraya Smaoun Remerciements Ce

Plus en détail

Les droits de l enfant en Guinée

Les droits de l enfant en Guinée Les droits de l enfant en Guinée Diaporama réalisé par Solidarité Laïque. Photos: TDR. 2013. dans le cadre du dossier pédagogique accompagnant la Rentrée Solidaire «Un cahier, un crayon pour les enfants

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO RAPPORT PARALLEL SUR LE MARIAGE PRECOCE ET FORCE. Decembre 2013

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO RAPPORT PARALLEL SUR LE MARIAGE PRECOCE ET FORCE. Decembre 2013 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO RAPPORT PARALLEL SUR LE MARIAGE PRECOCE ET FORCE Decembre 2013 La synergie Groupe Thématique Droits de la Femme et Violences sexuelles, Comite d Appui au Travail social

Plus en détail

DR YOMAN AKA CLEMENT

DR YOMAN AKA CLEMENT 1 Pour la prise en charge des troubles psychosociaux en milieu professionnel Présentée par DR YOMAN AKA CLEMENT Directeur Assesseurs : Dr Guiza Sylvain : Pr Kouassi Yao Mathias Dr Bamba 2 METTEZ SOUS MODE

Plus en détail

stop Engageons-nous dans la lutte contre LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES FAITES AUX FEMMES SOMMAIRE

stop Engageons-nous dans la lutte contre LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES FAITES AUX FEMMES SOMMAIRE Année 2016 - n 01 Janvier 2016 SOMMAIRE Exigeons des soins pour les femmes victimes de violence P 2 Stop aux violences sexistes (tract) P 3-4 Violences contre les femmes au travail comme dans la vie! STOP!

Plus en détail

57 me SESSION DE LA COMMISSION DE LA CONDITION DE LA FEMME

57 me SESSION DE LA COMMISSION DE LA CONDITION DE LA FEMME 57 me SESSION DE LA COMMISSION DE LA CONDITION DE LA FEMME Declaration de Madame ALWATA Ichata Sahi, Ministre de la Famille, de la Promotion de la Femme et de 1'Enfant (6 mars 2013) Mission permanente

Plus en détail

État des lieux sur les violences à l égard des femmes. Cadre législatif

État des lieux sur les violences à l égard des femmes. Cadre législatif » MAROC État des lieux sur les violences à l égard des femmes Cadre législatif Le Maroc n offre pas une protection complète aux femmes contre les différents types de violences dont elles peuvent être victimes

Plus en détail

REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERS DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE LA PROTECTION DE L'ENFANT

REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERS DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE LA PROTECTION DE L'ENFANT REPUBLIQUE DU NIGER Fraternite - Travail - Progres MINISTERS DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE LA PROTECTION DE L'ENFANT COMMUNICATION DE MADAME LA MINISTRE DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION

Plus en détail

Conseil des droits de l homme

Conseil des droits de l homme Conseil des droits de l homme Résolution 7/34. Mandat du Rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l intolérance qui y est associée Le

Plus en détail

Présenté par Diaby Mariama SYLLA Directrice Nationale de la Promotion Féminine Point Focal National/Résolutions CS .

Présenté par Diaby Mariama SYLLA Directrice Nationale de la Promotion Féminine Point Focal National/Résolutions CS  . REPUBLIQUE DE GUINEE Travail-Justice-Solidarité --------- MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, E LA PROMOTION FEMININE ET DE L ENFANCE --------------------- TABLE RONDE DES PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION 2017 DU CIDFF 35

OFFRE DE FORMATION 2017 DU CIDFF 35 OFFRE DE FORMATION 2017 DU CIDFF 35 Fondé en 1972 à l initiative de l Etat, le CNIDFF- constitué en fédération nationale- et les 106 CIDFF du territoire sont un relais essentiel de l action des pouvoirs

Plus en détail

N ignorez pas vos Droits

N ignorez pas vos Droits FRANCÉS CONOCE TUS DERECHOS N ignorez pas vos Droits Les Droits en faveur des femmes victimes de Violence de Genre rassemblés dans la Loi Cadre contre la Violence de Genre de la Communauté de Madrid. Droits

Plus en détail

Les violences de genre au Maroc : CONSTAT ET EVOLUTION. Pr. Malika Benradi

Les violences de genre au Maroc : CONSTAT ET EVOLUTION. Pr. Malika Benradi Les violences de genre au Maroc : CONSTAT ET EVOLUTION Pr. Malika Benradi Les violences de genre constituent un vaste sujet mais surtout : une question importante une problématique complexe un sujet d

Plus en détail

POSITION SOUS FORME D AMENDEMENTS

POSITION SOUS FORME D AMENDEMENTS Parlement européen 2014-2019 Commission des droits de la femme et de l égalité des genres 15.3.2017 2016/2239(INI) POSITION SOUS FORME D AMENDEMENTS de la commission des droits de la femme et de l égalité

Plus en détail

«le problème de l excision transfrontalière» Présenté par: Mme Bernadette BONKOUNGOU

«le problème de l excision transfrontalière» Présenté par: Mme Bernadette BONKOUNGOU «le problème de l excision transfrontalière» Présenté par: Mme Bernadette BONKOUNGOU Secrétaire Permanente du Conseil National de Lutte contre la Pratique de l Excision Introduction PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

Les chiffres des violences faites aux femmes en Guadeloupe

Les chiffres des violences faites aux femmes en Guadeloupe Les chiffres des violences faites aux femmes en Guadeloupe Observatoire Décembre 2013 Préface Cette analyse fait suite à l étude «Les femmes victimes de violences conjugales en Guadeloupe» réalisée en

Plus en détail

STATUTS DE L ORGANISATION ADIFEJ TOGO ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT INTEGRAL DE LA FEMME ET L EMPLOI DES JEUNES AU TOGO

STATUTS DE L ORGANISATION ADIFEJ TOGO ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT INTEGRAL DE LA FEMME ET L EMPLOI DES JEUNES AU TOGO STATUTS DE L ORGANISATION ADIFEJ TOGO ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT INTEGRAL DE LA FEMME ET L EMPLOI DES JEUNES AU TOGO Sis à LOME Quartier Attiégou Rue 2085 B.P. 4771 Tel. 22 36 56 33/ 90 14 08 35 Créée

Plus en détail

La Violence à l Égard des Femmes

La Violence à l Égard des Femmes La Violence à l Égard des Femmes plan Introduction. Définitions. Types de Violence Contre Les Femmes. Répartition Des Actes de Violence Au MAROC Sources de ce phénomène. Conséquences et effets. Ce qu il

Plus en détail

La mise en œuvre de la Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes au Luxembourg

La mise en œuvre de la Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes au Luxembourg Information à la presse La mise en œuvre de la Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes au Luxembourg Sur invitation du Gouvernement, une délégation du Comité

Plus en détail

Convention d Istanbul

Convention d Istanbul Prems 124014 CONVENTION DU CONSEIL DE L EUROPE SUR LA PRÉVENTION ET LA LUTTE CONTRE LA VIOLENCE À L ÉGARD DES FEMMES ET LA VIOLENCE DOMESTIQUE Convention d Istanbul www.coe.int/conventionviolence conventionviolence@coe.int

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME PAY: INSTITUTION: CONGO BRAZZAVILE COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME Le statut d accréditation par le CIC: Statut B Adresse: Commission Nationale des Droits de l Homme Tel: +242 406 663 352 Email:

Plus en détail

L action du gouvernement burkinabé dans la lutte contre la pratique de l excision. Présentée par: Mme Reine Bertille BENAO/ SAKANDE

L action du gouvernement burkinabé dans la lutte contre la pratique de l excision. Présentée par: Mme Reine Bertille BENAO/ SAKANDE BURKINA FASO L action du gouvernement burkinabé dans la lutte contre la pratique de l excision Présentée par: Mme Reine Bertille BENAO/ SAKANDE Secrétaire permanente du Conseil national de lutte contre

Plus en détail

toutes les personnes victimes : victimes d atteintes à la personne Réseau associatif spécialisé d atteintes aux biens

toutes les personnes victimes : victimes d atteintes à la personne Réseau associatif spécialisé d atteintes aux biens Depuis 30 ans, toutes les personnes victimes d une infraction et celles qui en subissent les conséquences peuvent faire valoir leurs droits et bénéficier d une aide et d un accompagnement par un Réseau

Plus en détail

STRATEGIE DU CLUSTER PROTECTION EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

STRATEGIE DU CLUSTER PROTECTION EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 1 STRATEGIE DU CLUSTER PROTECTION EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 2016-2017 Version Révisée en Mars 2016 I. APERCU GENERAL Géographie, démographie, conditions socio-économique en RDC II. GESTION DE

Plus en détail

Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé

Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé Cent trentième session EB130.R11 Point 6.6 de l ordre du jour 21 janvier 2012 Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé Le Conseil exécutif, Ayant examiné le rapport

Plus en détail

CONFERENCE REGIONALE SUR L IMPUNITE, LA JUSTICE ET LES DROITS DE L HOMME DECLARATION DE BAMAKO

CONFERENCE REGIONALE SUR L IMPUNITE, LA JUSTICE ET LES DROITS DE L HOMME DECLARATION DE BAMAKO CONFERENCE REGIONALE SUR L IMPUNITE, LA JUSTICE ET LES DROITS DE L HOMME DECLARATION DE BAMAKO Les participants à la Conférence Régionale sur l Impunité, la Justice et les Droits de l Homme, réunis à Bamako

Plus en détail

État des lieux sur les violences à l égard des femmes. 1. Cadre législatif

État des lieux sur les violences à l égard des femmes. 1. Cadre législatif » MAROC État des lieux sur les violences à l égard des femmes 1. Cadre législatif La constitution du Maroc prohibe la discrimination fondée sur le sexe tout comme elle interdit «de porter atteinte à l

Plus en détail

Addis Ababa, ETHIOPIA, P. O. Box 3243 Telephone Fax : SA /2/24

Addis Ababa, ETHIOPIA, P. O. Box 3243 Telephone Fax : SA /2/24 AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA, P. O. Box 3243 Telephone 115517 700 Fax : 115517844 www.afica-union.org SA17902 64/2/24 QUESTIONNAIRE D EVALUATION DU PROGRES ACCOMPLI

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME (CNDH) La Mission: La Promotion et la Protection des Droits de l Homme

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME (CNDH) La Mission: La Promotion et la Protection des Droits de l Homme PAY: INSTITUTION: GABON COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME (CNDH) Le statut d accréditation par le CIC: Statut B Adresse: Commission Nationale des Droits de l Homme du Gabon B.P 11290 Libreville

Plus en détail

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille)

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille) Réponses de la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l Homme Algérie au rapport du secrétaire général de l Assemblée générale des Nations Unies concernant «le suivi

Plus en détail

8 Promouvoir l égalité professionnelle

8 Promouvoir l égalité professionnelle S O M M A I R E 4 Agir pour les droits des femmes et l égalité, un projet de société 6 Permettre l accès des femmes aux responsabilités et à la prise de décision, dans la vie politique, économique et sociale

Plus en détail

COMITE SENEGALAIS DES DROITS DE L HOMME

COMITE SENEGALAIS DES DROITS DE L HOMME PAYS: INSTITUTION: SENEGAL COMITE SENEGALAIS DES DROITS DE L HOMME Le statut d accréditation par le CIC: Statut B Adresse: Point E, Rue 2 angle B Immeuble Félix Sow 3ème étage B.P 6151 Dakar- Etoile Tel:

Plus en détail

Ministre a la Condition Feminine et aux droits des Femmes

Ministre a la Condition Feminine et aux droits des Femmes Mission permanente de la Republique dyhaiti aupres des Nations Unies Intervention de Son Excellence Madame Marie Yanick Mezile, Ministre a la Condition Feminine et aux droits des Femmes 5 7''me Session

Plus en détail

Au Niger, en 2010, les femmes sont encore victimes de nombreuses violences, surtout conjugales

Au Niger, en 2010, les femmes sont encore victimes de nombreuses violences, surtout conjugales ARTICLE MAÎTRE Pour sauver la vie de nos mères, de nos sœurs et de nos filles au Niger, il faut mettre en place un mécanisme de collecte de données sur les indicateurs de Violence basée sur le genre (VBG)

Plus en détail

CHARTE DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS POUR LE RESPECT DES DROITS DE L ENFANT AU MALI

CHARTE DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS POUR LE RESPECT DES DROITS DE L ENFANT AU MALI CHARTE DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS POUR LE RESPECT DES DROITS DE L ENFANT AU MALI PREAMBULE Adhérant à la définition de l enfant comme tout être humain âgé de moins de dix-huit (18) ans; Se référent

Plus en détail

LEPROJET DE LOI CADRE RELATIF AUX VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE EN MAURITANIE

LEPROJET DE LOI CADRE RELATIF AUX VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE EN MAURITANIE CONTRIBUTION AU DEBAT SUR : LEPROJET DE LOI CADRE RELATIF AUX VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE EN MAURITANIE 8 Mars 2017 Tél : 222 22 35 30 37/ 222 33 67 27 07 / Web site : www. ong-amane.org1 Pourquoi une

Plus en détail

TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL CODE : SRH 05-06 14 ADOPTION : 2006-02-28 Résolution : C.C. 019-06 Page 1 sur 7 TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL SERVICE :

Plus en détail

Vulnérabilités et violences faites aux enfants - Rapport de synthèse trimestriel Octobre-Novembre-Décembre Côte d Ivoire

Vulnérabilités et violences faites aux enfants - Rapport de synthèse trimestriel Octobre-Novembre-Décembre Côte d Ivoire Vulnérabilités et violences faites aux enfants - Rapport de synthèse trimestriel Octobre-Novembre-Décembre 0 - Côte d Ivoire IMPORTANT - Ce rapport vient en complément du rapport annuel 0 disponible sur

Plus en détail

Maltraitance et Bientraitance

Maltraitance et Bientraitance Maltraitance et Bientraitance Congrès ARIHQ, 31 mai 2017 Marie-Hélène Dufour Mise en contexte En 2015, les personnes de 65 ans et plus représentaient 17,6% de la population totale du Québec. Elles représenteront

Plus en détail

HISTORIQUE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU GENRE. Les grandes dates de l intégration de la femme dans le processus de développement

HISTORIQUE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU GENRE. Les grandes dates de l intégration de la femme dans le processus de développement HISTORIQUE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU GENRE Les grandes dates de l intégration de la femme dans le processus de développement Le concept du genre est le résultat d un long voyage théorique et pratique

Plus en détail

COMMUNICATION ACCES A L INFORMATION : COMPOSANTE ESSENTIELLE DES DROITS DE L HOMME. Mme NAMIZATA SANGARE, Présidente de la CNDHCI

COMMUNICATION ACCES A L INFORMATION : COMPOSANTE ESSENTIELLE DES DROITS DE L HOMME. Mme NAMIZATA SANGARE, Présidente de la CNDHCI COMMUNICATION ACCES A L INFORMATION : COMPOSANTE ESSENTIELLE DES DROITS DE L HOMME Mme NAMIZATA SANGARE, Présidente de la CNDHCI 28 septembre 2017 à l ISTC- ABIDJAN Siège ISTC 2 LE PLAN DE LA COMMUNICATION

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME DU MALI

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME DU MALI PAYS: INSTITUTION: MALI COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME DU MALI Le statut d accréditation par le CIC: Statut B Adresse: HAMDALLAYE ACI 2000 NON LOIN DE L HOTEL COLOMBUS BP 2170, Bamako MALI

Plus en détail

Les violences : une réalité diverse

Les violences : une réalité diverse Les violences faites aux femmes recouvrent des réalités diverses, caractérisées par différents types d atteintes portées à l intégrité des individus. Si les violences physiques, verbales, sexuelles ou

Plus en détail

Victime ou témoin de violence ou de discrimination : Signaler auprès de qui?

Victime ou témoin de violence ou de discrimination : Signaler auprès de qui? Victime ou témoin de violence ou de discrimination : Signaler auprès de qui? Pistes possibles Au niveau local : Conseil départemental de l'accès au droit La Maison des avocats Le Centre d'information sur

Plus en détail

Allocution d ouverture de M me Priya GAJRAJ Directeur Pays du PNUD. 7 Juin 2016 Commissariat Général de la PNC Kinshasa

Allocution d ouverture de M me Priya GAJRAJ Directeur Pays du PNUD. 7 Juin 2016 Commissariat Général de la PNC Kinshasa ATELIER DE VALIDATION ET FINALISATION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION DE L EGALITE DES SEXES ET LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES ET BASEES SUR LE GENRE DANS LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE Allocution d

Plus en détail

PRESENTATION ET RAPPORT DE LA BOUTIQUE DE DROIT DE PIKINE

PRESENTATION ET RAPPORT DE LA BOUTIQUE DE DROIT DE PIKINE PRESENTATION ET RAPPORT DE LA BOUTIQUE DE DROIT DE PIKINE I-PRESENTATION DE LA BOUTIQUE DE DROIT DE PIKINE L ouverture de la boutique de droit de Pikine entre dans les objectifs du Ministère de la Femme,

Plus en détail

DECLARATION SOLENNELLE SUR L EGALITE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES EN AFRIQUE

DECLARATION SOLENNELLE SUR L EGALITE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES EN AFRIQUE CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE Troisième session ordinaire 6 8 juillet 2004 Addis-Abeba (ETHIOPIE) Assembly/AU/Decl.12(III) DECLARATION SOLENNELLE SUR L EGALITE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES EN AFRIQUE

Plus en détail

CEDAW/PSWG/2005/I/CRP.1/Add.1

CEDAW/PSWG/2005/I/CRP.1/Add.1 5 août 2004 Français Original : anglais Comité pour l élimination de la discrimination à l égard des femmes Groupe de travail présession pour la trente-deuxième session 10-28 janvier 2005 Liste de thèmes

Plus en détail

Résumé + intro AFR 32/001/02 Kenya 1

Résumé + intro AFR 32/001/02 Kenya 1 Résumé + intro AFR 32/001/02 Kenya 1 Document public KENYA Le viol, un crime passé sous silence Index AI : AFR 32/001/02 Embargo : 8 mars 2002 Résumé Au Kenya, la violence à l égard des femmes est monnaie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 25 novembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 25 novembre 2014 Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 24 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Journée internationale pour l élimination de la violence à l égard des femmes Mardi 25

Plus en détail

RAPPORT THÉMATIQUE. Le mariage ne peut être conclu qu avec le libre et plein consentement des futurs époux.

RAPPORT THÉMATIQUE. Le mariage ne peut être conclu qu avec le libre et plein consentement des futurs époux. RAPPORT THÉMATIQUE L abus et l exploitation sexuels des enfants lors des mariages précoces et des mariages forcés : un phénomène méconnu Le mariage ne peut être conclu qu avec le libre et plein consentement

Plus en détail

Panel du WiLDAF-AO à la 60ème session de la Commission dela Condition de la Femme des Nations Unies New York, le 16 mars 2016

Panel du WiLDAF-AO à la 60ème session de la Commission dela Condition de la Femme des Nations Unies New York, le 16 mars 2016 Panel du WiLDAF-AO à la 60ème session de la Commission dela Condition de la Femme des Nations Unies New York, le 16 mars 2016 Communication présentée par Mme Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON, Coordinatrice du WiLDAF

Plus en détail

La Violence à l encontre des Enfants et la Protection des Enfants en Danger. Elisabeth Zakharia Sioufi Avocat A La Cour

La Violence à l encontre des Enfants et la Protection des Enfants en Danger. Elisabeth Zakharia Sioufi Avocat A La Cour La Violence à l encontre des Enfants et la Protection des Enfants en Danger Elisabeth Zakharia Sioufi Avocat A La Cour Introduction - La violence à l encontre des enfants demeure une préoccupation majeure

Plus en détail

CHARTE DES DROITS ET LIBERTÉS DE LA PERSONNE ACCUEILLIE Arrêté du 8 septembre 2003 MINISTÈRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES

CHARTE DES DROITS ET LIBERTÉS DE LA PERSONNE ACCUEILLIE Arrêté du 8 septembre 2003 MINISTÈRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES CHARTE DES DROITS ET LIBERTÉS DE LA PERSONNE ACCUEILLIE Arrêté du 8 septembre 2003 MINISTÈRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le

Plus en détail

Le rôle des ONG de femmes en matière de promotion de l égalité des genres et des droits des femmes

Le rôle des ONG de femmes en matière de promotion de l égalité des genres et des droits des femmes Le rôle des ONG de femmes en matière de promotion de l égalité des genres et des droits des femmes Mireille NIYONZIMA Introduction Les ONG des femmes ont commencé à émerger avec la crise qui secoue le

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME PAY: INSTITUTION: TCHAD COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME Le statut d accréditation par le CIC: C Adresse: Avenue Gaourang B.P 1522 N Djaména Tchad Tel: +235 22519421 Fax: +235 52 20 89 Email:

Plus en détail

Répondant du Projet : l ONG FAD Janvier 2015

Répondant du Projet : l ONG FAD Janvier 2015 Termes de RéféRence pour l organisation d une caravane de sensibilisation sur la scolarisation de la jeune fille ET LE HARCELEMENT SEXUEL EN MILIEU SCOLAIRE dans les régions DE de Tahoua et Agadez. Répondant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse Congrès international du BICE L abus sexuel des enfants : mécanismes de protection et résilience 20 mai 2015, collège des Bernardins, Paris Un évènement

Plus en détail

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs Protocole sur la prévention et la répression de la violence sexuelle contre les femmes et les enfants 30 novembre 2006 Préambule Nous, Chefs d État

Plus en détail

Monsieur le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés,

Monsieur le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés, REPUBLIQUE DU NIGER DECLARATION DE MONSIEUR CHAIBOU MAMANE DIRECTEUR DE CABINET DU MINISTRE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX A LA CONFERENCE MINISTERIELLE SUR L APATRIDIE AU SEIN DE LA CEDEAO ABIDJAN, COTE

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi. Année 2006

REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi. Année 2006 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi Année 2006 1 I. INTRODUCTION Au lendemain de la 3 ème session ordinaire des Chefs d Etat et de Gouvernement de l Union Africaine de juillet 2004 et de

Plus en détail

recommandations pour Observatoire de la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES

recommandations pour Observatoire de la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Observatoire de la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES 12 recommandations pour 2012 L Observatoire de la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES, créé en 1995, est institué auprès du Premier ministre.

Plus en détail

NATIONS UNIES 2014 résolution sur les mariages d enfants, mariages précoces et mariages forcés. Magda De Meyer Coordinatrice politique RFPAC

NATIONS UNIES 2014 résolution sur les mariages d enfants, mariages précoces et mariages forcés. Magda De Meyer Coordinatrice politique RFPAC NATIONS UNIES 2014 résolution sur les mariages d enfants, mariages précoces et mariages forcés Magda De Meyer Coordinatrice politique RFPAC Le 21 novembre 2014 : résolution des Nations Unies sur les mariages

Plus en détail

REPUBLIQUE DE DJIBOUTI MINISTERE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU PLANNING FAMILIAL CHARGE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

REPUBLIQUE DE DJIBOUTI MINISTERE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU PLANNING FAMILIAL CHARGE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Unité- Egalité- Paix MINISTERE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU PLANNING FAMILIAL CHARGE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT RAPPORT SUR LA VIOLENCE A L ENCONTRE DES ENFANTS OCTOBRE

Plus en détail

THEME : «RENFORCEMENT DES CAPACITES DES STRUCTURES DE LA SECURITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL ET DES COMPETENCES DES ACTEURS».

THEME : «RENFORCEMENT DES CAPACITES DES STRUCTURES DE LA SECURITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL ET DES COMPETENCES DES ACTEURS». 19 EME JOURNEE AFRICAINE DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS (JAPRP) THEME : «RENFORCEMENT DES CAPACITES DES STRUCTURES DE LA SECURITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL ET DES COMPETENCES DES ACTEURS».

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS Programme 2013 CATALOGUE DE FORMATIONS 2013 Introduction Depuis 40 ans, les CIDFF œuvrent à la promotion du droit et de l autonomie des femmes, quelque soit leur âge et leur milieu social. Les CIDFF adhèrent

Plus en détail

BREF ETAT DES LIEUX DE MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO

BREF ETAT DES LIEUX DE MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO BREF ETAT DES LIEUX DE MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO La Convention des Nations Unies contre la corruption a été signée par 140 pays et ratifiée par 174 Etats

Plus en détail

CEDAW/PSWG/2005/I/CRP.1/Add.3

CEDAW/PSWG/2005/I/CRP.1/Add.3 5 août 2004 Français Original: anglais Comité pour l élimination de la discrimination à l égard des femmes Groupe de travail présession pour la trente-deuxième session 10-28 janvier 2005 Liste des thèmes

Plus en détail

Signature du protocole d accompagnement des enfants exposés aux violences conjugales

Signature du protocole d accompagnement des enfants exposés aux violences conjugales Liberté Egalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉFÈTE DE SEINE-ET-MARNE Signature du protocole d accompagnement Lundi 7 juillet 2014-16h30 Hôtel de la communauté de Sénart 9, rue de la citoyenneté 77127

Plus en détail

6Conférence ministérielle européenne sur l égalité entre les femmes et les hommes

6Conférence ministérielle européenne sur l égalité entre les femmes et les hommes e 6Conférence ministérielle européenne sur l égalité entre les femmes et les hommes Stockholm, 8-9 juin 2006 COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DE L EUROPE Stockholm, le 9 Juin 2006 MEG-6 (2006) 2 Droits de la

Plus en détail