de de Analyse Sujet abordé révision Exercice compréhension de cas n o n o n o n o

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de de Analyse Sujet abordé révision Exercice compréhension de cas n o n o n o n o"

Transcription

1 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 475 Chapitre : Les placements Les placements Les sujets abordés pour chacun des travaux suggérés Dans tous les exercices et problèmes, nous calculons le montant d intérêts à recevoir (ou l encaissement des produits d intérêts) sur la base du nombre de jours écoulés depuis la date du dernier encaissement, car cette opération implique deux parties qui veulent chacune conclure l opération de façon la plus exacte possible. Toutefois, nous calculons la régularisation des produits d intérêts sur la base du nombre de mois écoulés, car ce montant se répercute uniquement sur les chiffres comptables d une entreprise. Pour exécuter les exercices, problèmes et cas du présent chapitre, on doit d abord maîtriser les connaissances des sujets présentés au chapitre 7 du manuel accompagnant le présent volume. Question Problème de de Analyse Sujet abordé révision Exercice compréhension de cas n o n o n o n o La gestion des placements 1 Les placements qui constituent des actifs financiers Les caractéristiques des deux familles de placements 2 à 7 La comptabilisation des placements qui constituent des actifs financiers Les placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes 8 1f, 3m, 11d Les placements disponibles à la vente 1 2f, 4m, 5m, 6m, 3m, 4d 8m, 9m, 10m, 11d Les placements détenus jusqu à l échéance 9, 10 2 à 4, 10 5m, 7m, 8m, 10m Les contrats d assurance vie comportant une option de rachat 5, 6 Des situations susceptibles de s appliquer à tous les placements qui constituent des actifs financiers 11 à 14 7, 8 7m La décomptabilisation 10 1, 2, 11 1f, 2f 4d La présentation aux états financiers des placements qui constituent des actifs financiers m Les participations dans des entreprises associées Les pouvoirs conférés par un placement en actions à 18 2f Les principes de la méthode de la mise en équivalence 19, à 13 8m, 9m, 10m, 1f, 4d 11d, 12d Les participations dans des entreprises associées comptabilisées au coût 21 12d La présentation des participations dans des entreprises associées 12d 1f Remarque : Les Tables d intérêts composés A1 se trouvent sur le site Web 475

2 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 476 Deuxième partie : Les ressources à la disposition de l entreprise Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 21) Exercices 1. Les placements en actions : acquisition, détention et cession 2. Un placement en obligations 3. L amortissement du coût des obligations 4. L effet des erreurs sur les états financiers 5. La juste valeur d une option de rachat 6. L indemnité d assurance au décès 7. Un achat en bloc 8. L acquisition d obligations 9. La présentation aux états financiers des placements désignés À la juste valeur par le biais des profits et des pertes 10. Vrai ou faux 11. Les placements en actions : acquisition, détention et cession 12. Une modification de l influence de la société détentrice 13. La quote-part de l investisseur dans les résultats d une entreprise associée Problèmes de compréhension Durée Degré de (en min) difficulté 1. La détermination du coût unitaire 20 Facile 2. Les placements disponibles à la vente : acquisition, produits financiers, diminution de valeur et cession 30 Facile 3. Les placements en obligations 25 Moyen 4. Un placement en actions 20 Moyen 5. Les placements en obligations 25 Moyen 6. Les diminutions de valeur 10 Moyen 7. Les fonds de remboursement d une dette à long terme 20 Moyen 8. Divers placements 50 Moyen 9. Une participation dans une entreprise associée 10 Moyen 10. La comptabilisation de plusieurs types de placements 45 Moyen 11. La comptabilisation d un placement en actions comprenant un changement dans la méthode de comptabilisation 50 Difficile 12. Les placements dans une entreprise associée 30 Difficile Analyses de cas 1. La comptabilisation et la présentation d une participation dans une entreprise associée 30 Facile 2. Les pouvoirs conférés par un placement en actions 20 Facile 3. Un placement en actions 20 Moyen 4. Un cas intégré 30 Difficile Questions de révision 1. Voici quelques exemples de renseignements qu on trouve dans une politique de placement : L objectif général des placements ; La répartition visée du portefeuille de placement, exprimée en pourcentages. Cette répartition est souvent désignée comme étant le portefeuille de référence, aussi appelé portefeuille cible ; La définition claire des types de placements inclus dans chaque catégorie composant le portefeuille de référence ; 476

3 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 477 Chapitre : Les placements La répartition acceptable, soit la marge de fluctuation, et le délai dont les gestionnaires bénéficient pour rééquilibrer le portefeuille ; Plusieurs critères guidant le choix des investissements ; Les droits et les responsabilités des gestionnaires ; Les directives en matière d évaluation du rendement du portefeuille. 2. Les principes de la comptabilité d engagement justifient de comptabiliser le produit de dividende au moment où le droit de percevoir le dividende est établi. Ce moment correspond à la date de déclaration du dividende par la société émettrice. Il est inacceptable de comptabiliser plus tôt les produits de dividendes. En effet, ce n est pas parce que la société émettrice génère des bénéfices qu elle est tenue de déclarer des dividendes, c est-à-dire de retourner ses bénéfices entre les mains des actionnaires à titre de rendement sur leur investissement en actions. C est pourquoi, du point de vue de l actionnaire, les produits sont comptabilisés uniquement lorsque la société émettrice s est engagée à verser le rendement sur les actions. 3. Dans les faits, il faudra beaucoup de discernement pour caractériser les dividendes en actions et les fractionnements d actions. Un critère souvent utilisé est de regarder l évolution de la juste valeur des actions dans les jours suivant la réception des actions. Si la juste valeur des actions baisse en raison de la nouvelle émission, l opération s apparente à un fractionnement. Une entreprise pourrait aussi s inspirer de la norme comptable américaine. Selon celle-ci, la distribution d un dividende en actions dont le taux du dividende excède 25 % du nombre d actions émises poursuit généralement le même objectif qu un fractionnement d actions, car les deux opérations visent à réduire la juste valeur de l action en circulation. C est pourquoi une telle distribution est considérée comme un «fractionnement sous forme de dividende en actions» plutôt que comme un dividende en actions. 4. Le coût des obligations diffère généralement de leur valeur nominale parce que le taux d intérêt contractuel, c est-à-dire le taux précisé au contrat, ne change pas, mais que les taux d intérêt du marché varient continuellement. Lorsque le taux contractuel est inférieur au taux du marché pour des obligations semblables, l obligation se négocie à escompte. À l inverse, lorsque le taux contractuel excède le taux d intérêt du marché pour des obligations semblables, les obligations se négocient à prime. Finalement, lorsque le prix de vente correspond à la valeur nominale des obligations, celles-ci se négocient au pair. 5. Lorsqu une entreprise achète des obligations, elle le fait généralement à une date différente de la date d encaissement des intérêts. Lors de la première date d encaissement des intérêts, l entreprise recevra tout de même les produits d intérêts réalisés depuis la dernière date d encaissement même si elle détient les obligations seulement depuis quelques jours. C est pourquoi, au moment de l acquisition, elle devra payer, en plus du coût d acquisition, les intérêts courus entre la dernière date d encaissement des intérêts et la date d acquisition. 6. La méthode du taux d intérêt effectif comptabilise à chaque période les produits d intérêts déterminés en fonction de la valeur comptable du placement. Pour ce faire, on multiplie la valeur comptable du placement au début de la période par le taux de rendement effectif qui avait cours au moment de l acquisition. Tout écart entre le produit ainsi obtenu et les intérêts encaissables pendant la même période est porté en ajustement de la valeur comptable du placement. De cette façon, dans le cas d une acquisition à prime, par exemple, les produits d intérêts diminuent à mesure que la valeur comptable du placement diminue, donnant ainsi un taux de rendement comptable stable pour chacune des périodes. 7. L aliénation des placements en obligations peut prendre deux formes : la vente des obligations à un tiers ou le rachat des obligations par la société émettrice. Dans le dernier cas, lorsque le rachat survient à l échéance des obligations, la valeur de rachat correspond à leur valeur nominale. 8. Les variations de la juste valeur des placements À la juste valeur par le biais des profits et des pertes doivent être comptabilisées en résultat dès qu elles surviennent. Lorsque la juste valeur d un tel placement augmente, le détenteur débite le compte d actif et crédite un compte de résultats intitulé Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes. Si la juste valeur d un placement diminue, le détenteur enregistre l écriture inverse. 9. À la fin de chaque période, l entreprise doit vérifier s il existe des indications objectives de dépréciation des placements en obligations Détenues jusqu à l échéance. En présence de telles indications, l entreprise estime ensuite la perte de valeur des placements. Cette dernière correspond à la différence entre, d une part, la valeur comptable et, d autre part, les flux de 477

4 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 487 Chapitre : Les placements 31 décembre 20X1 Placement Actions disponibles à la vente des actions disponibles à la vente (RG) Augmentation de la valeur des actions depuis le 15 mars. Juste valeur des actions acquises ) $ Nombre d actions acquises ) $ Juste valeur unitaire 5,87) $ Nombre d actions détenues depuis le 15 mars Juste valeur des actions détenues ) $ )# Valeur comptable des actions détenues Augmentation de valeur à comptabiliser (50 500) $ 8 200) $ Participations dans des entreprises associées Placements Actions disponibles à la vente Emprunt bancaire Acquisition d un lot supplémentaire de actions de Souppe O Lè inc. permettant à Mamie de Pin inc. d exercer une influence notable. En réalité, plusieurs écritures de journal seraient enregistrées dans les livres de Mamie de Pin inc. pour comptabiliser chacune des acquisitions réalisées entre le 24 juillet et le 3 décembre 20X1. Cependant, les données de l exercice ne sont pas assez détaillées pour réaliser cette tâche. Puisque Mamie de Pin inc. peut dorénavant exercer une influence notable sur Souppe O Lè inc., elle doit, à compter du 3 décembre, comptabiliser son placement selon la méthode de la mise en équivalence. C est pourquoi on reclasse le solde du compte Placement Actions disponibles à la vente au compte Participations dans des entreprises associées. Charges d intérêt Caisse Charges financières relatives à l acquisition de placements. Mamie de Pin inc. ne comptabilise pas les intérêts engagés au cours de la période d acquisition d actions au compte Participations dans des entreprises associées. Un placement n est pas un actif couvert par l IAS 23, intitulée «Coûts d emprunt», pour lequel les coûts d intérêts sont ajoutés à la valeur comptable de l actif. Mamie de Pin inc. les comptabilise plutôt en charges à mesure qu elle les engage. 31 décembre 20X1 Participations dans des entreprises associées Quote-part dans le bénéfice des entreprises associées Quote-part de Mamie de Pin inc. dans le bénéfice de Souppe O Lè inc. ( $ 40 % 29/365). Le compte Participations dans des entreprises associées doit contenir la quote-part des bénéfices de Souppe O Lè inc. réalisés à compter de la date où Mamie de Pin inc. exerce une influence notable pour la première fois, c est-à-dire à compter du 3 décembre 20X1. 487

5 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 488 Deuxième partie : Les ressources à la disposition de l entreprise E 13. La quote-part de l investisseur dans les résultats d une entreprise associée Éléments inscrits au compte Participations dans des entreprises associées Débit Crédit Solde Coût $ $ Bénéfice de 20X0 (88000 $ 25 %) $ $ Dividendes de 20X0 ( $ 25 %) $ $ Bénéfice de 20X1 (59500 $ 25 %) $ $ Dividendes de 20X1 ( $ 25 %) $ $ Bénéfice de 20X2 (38000 $ 25 %) $ $ Dividendes de 20X2 ( $ 25 %) $ $ Perte de 20X3 (400 $ 25 %) $ $ Dividendes de 20X3 ( $ 25 %) $ $ Perte de 20X4 (3510 $ 25 %) $ $ Dividendes de 20X4 (10000 $ 25 %) $ $ Perte de 20X5 ( $ 25 %) $ $ Perte de 20X6* $ 0 $ Bénéfice de 20X7** 0 $ * La quote-part de Noël ltée dans la perte de Wade ltée s élève à $ ( $ 25 %). Puisque rien dans l énoncé n indique que Noël ltée a une obligation légale ou implicite d effectuer des paiements au nom de Wade ltée ou qu elle aura à lui fournir un soutien financier supplémentaire de quelque autre façon, elle comptabilise seulement la partie de sa quote-part des pertes requise pour ramener la valeur comptable à zéro, soit $. ** En 20X7, Noël ltée peut comptabiliser seulement sa quote-part des bénéfices qui excède sa quote-part des pertes non comptabilisées, c est-à-dire zéro, comme le montrent les calculs suivants : Quote-part des pertes non comptabilisées ( $ $) $ Quote-part des bénéfices de 20X7 ( $ 25 %) Quote-part des pertes non comptabilisées, à la fin de 20X $ $ Wade ltée devra réaliser des bénéfices supplémentaires de $ ( $ 0,25) au cours des périodes subséquentes avant que Noël ltée ne puisse recommencer à comptabiliser sa quote-part des bénéfices. Problèmes de compréhension P 1. La détermination du coût unitaire (20 minutes facile) Date Explication Débit Crédit Solde 1 er février 20X1 Achat de 350 obligations ➀ er juin Augmentation de valeur des obligations ➁ Vente de 175 obligations er août Augmentation de valeur des obligations ➂ Achat de 140 obligations ➃ décembre Diminution de valeur des obligations ➄ Vente de 175 obligations janvier 20X2 Augmentation de valeur des obligations ➅ Achat de 370 obligations Le coût des titres vendus correspond au coût unitaire moyen calculé en tenant compte de toutes les opérations précédant la vente. 488

6 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 489 Chapitre : Les placements ➀ Débours ) $ Intérêts courus ( $ 10 % 31/365) (2 973) $ Coût initial des obligations 304 8) $ ➁ Juste valeur totale, basée sur le prix de vente obtenu le jour même ( $ 175 obligations vendues 350 obligations détenues) ou ( $ 2) ) $ Valeur comptable (304 8) $ Augmentation de valeur à comptabiliser ) $ ➂ Juste valeur totale, basée sur le prix de vente obtenu le jour même (1 000 $ 1, obligations) ) $ Valeur comptable ( ) $ Augmentation de valeur à comptabiliser ) $ ➃ (140 obligations $ 1,02) ➄ Juste valeur totale, basée sur le prix de vente obtenu le jour même [( $ $) 175 obligations vendues 315 obligations détenues] ou ( $ 1,8) ) $ Valeur comptable ( ) $ Diminution de valeur à comptabiliser (68 009) $ ➅ Juste valeur totale, basée sur le prix de vente obtenu le jour même ( $ 370 obligations vendues 140 obligations détenues) ou ( $ 0, ) ) $ Valeur comptable ( ) $ Augmentation de valeur à comptabiliser ) $ P 2. Les placements disponibles à la vente : acquisition, produits financiers, diminution de valeur et cession Tous les calculs sont arrondis au dollar près. (30 minutes facile) 1 er février 20X2 Placements Obligations disponibles à la vente ➀ Intérêts courus à recevoir ➁ Caisse Achat de 50 obligations de Montvert. ➀ ( $ $) ➁ ( $ 12 % 215/365) Le prix payé au moment de l achat comprend les intérêts courus entre le 1 er juillet 20X1 et le 1 er février 20X2. 1 er mars 20X2 Placement Actions disponibles à la vente Caisse Achat de 500 actions de Vallée inc. [(500 actions 28 $) 300 $]. Même si l énoncé ne précise pas si Jura Brassus exerce une influence notable sur Vallée inc., le fait que la société désigne ce placement Disponible à la vente dicte le traitement comptable retenu. 489

7 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 491 Chapitre : Les placements Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des obligations disponibles à la vente (R) 250 des obligations disponibles à la vente (RG) 250 Perte de valeur des obligations de Montvert, liée à des indications objectives. On impute cette perte dans les résultats dès qu elle survient, car elle est liée à des indications objectives de dépréciation. Placements Actions disponibles à la vente 900 des actions disponibles à la vente (RG) 900 Augmentation de valeur des actions de Vallée inc. Juste valeur (300 actions 24 $) 7 200) $ Valeur comptable ( $ $ $) (6 300) $ Augmentation de valeur à comptabiliser 900) $ Après avoir enregistré cette écriture de journal, le solde cumulé dans les autres éléments du résultat global est débiteur de 1380 $ (3 800 $ $ 900 $), ce qui implique que la juste valeur au 31 décembre est inférieure au coût initial. Jura Brassus doit virer ce solde dans ses résultats, car la diminution de valeur survenue depuis la date d acquisition est liée à des indications objectives de dépréciation. Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des actions disponibles à la vente (R) des actions disponibles à la vente (RG) Imputation dans les résultats de la diminution de valeur des actions de Vallée inc. P 3. Les placements en obligations (25 minutes moyen) 15 février 20X4 Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes ➀ Intérêts courus à recevoir ➁ Caisse Achat de 100 obligations de Kancan ltée. ➀ (100 obligations 1,02) ➁ Intérêts courus entre le 31 décembre 20X3 et le 15 février 20X4 ( $ 10 % 46/365) 31 mai 20X4 Intérêts courus à recevoir Produits financiers Intérêts sur placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Produits d intérêts réalisés entre le 15 février et le 31 mai 20X4 ( $ 10 % 105/365). Au moment de la vente, il faut comptabiliser les produits d intérêts réalisés jusqu à la date de la vente. Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Diminution de valeur des obligations de Kancan ltée [100 obligations $ x (102 % 99 %)]. Le solde du compte Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes s élève maintenant à $, ce qui correspond à la juste valeur des obligations à ce jour. 491

8 Page P3. Les placements en obligations (25 minutes moyen) 15 février 20X4 Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Intérêts courus à recevoir Caisse Achat de 100 obligations de Kancan ltée. (100 obligations x 1,02) Intérêts courus entre le 31 décembre 20X3 et le 15 février 20X4 ( $ x 5 % x 46/181) 31 mai 20X4 Intérêts courus à recevoir Produits financiers Intérêts sur placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes 48 Produits d intérêts réalisés entre le 15 février et le 31 mai 20X4 sur les obligations vendues le même jour. ( $ x 5 % x 105/181) ( $ x 4,74 % x 105/181) Au moment de la vente, il faut comptabiliser les produits d intérêts réalisés jusqu à la date de la vente. Ils sont calculés selon la méthode du taux d intérêt effectif. (1 450 $ $) Caisse Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Intérêts courus à recevoir Vente de 50 obligations de Kancan ltée. ( $ - 48 $) Suite à la page suivante

9 Page [(1 271 $ x 1/2) $] ou ( $ x 5 % x 151/181) [(50 obligations x $ x 0,99) $] [( $ x ½) $] Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Placements - Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Diminution de valeur des obligations de Kancan ltée. Valeur comptable ( $ - 48 $ $) $ Juste valeur ( $ x 99 %) (49 500) Diminution de valeur $ Le solde du compte Placements - Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes s élève maintenant à $, ce qui correspond à la juste valeur au 31 mai 20X4. À compter de ce jour, les produits d intérêts seront calculés au taux d intérêt effectif révisé de 5,14 %. 30 juin 20X4 Caisse Intérêts courus à recevoir 635 Produits financiers Intérêts sur placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes 41 Encaissement des intérêts sur 50 obligations de Kancan ltée. (50 obligations x $ x 5 %) (1 271 $ $ $) ou (1 271 $ x ½) Produits du février au 31 mai : ( $ x 4,74 % x 105/181) $ Produits du 1 er au 30 juin : ( $ x 5,14 % x 30/181) 422 Total des produits $ Suite à la page suivante

10 Page [(2 500 $ $) $] À la première date d encaissement des intérêts, il ne faut pas oublier d annuler le solde des intérêts courus à recevoir existant à cette même date. 1 er octobre 20X4 Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Intérêts courus à recevoir Caisse Achat de 200 obligations de Musico ltée. (200 obligations x 500 $ x 1,05) ( $ x 6 % x 92/184) 31 décembre 20X4 Caisse Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes 42 Produits financiers Intérêts sur placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Encaissement des intérêts sur les 50 obligations de Kancan ltée. (50 obligations x $ x 5 %) [( $ - 41 $) x 5,14 %] (2 542 $ $) Intérêts courus à recevoir Produits financiers Intérêts sur placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes 238 Régularisation des intérêts sur les obligations de Musico ltée. ( $ x 6 % x 92/184) ( $ x 5,26 % x 92/184) Les produits d intérêts réalisés sont calculés selon la méthode du taux d intérêt effectif, au taux de 5,26 %. (3 000 $ $)

11 Page Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Augmentation de valeur des obligations de Musico ltée. Juste valeur (200 x 500 $) x 1, $ Valeur comptable ( $ $) ( ) Augmentation de valeur $ En fin de période, deux régularisations peuvent s avérer nécessaires. La première porte sur la comptabilisation des produits d intérêts réalisés jusqu à la date de clôture de la période alors que la seconde porte, le cas échéant, sur la comptabilisation de toute variation de valeur sur les placements. b) Extrait de l état de la situation financière BONBEC INC. Situation financière partielle au 31 décembre 20X4 Actif courant Placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes $ Ce poste regroupe le placement en obligations de Kankan ltée (valeur comptable de $) et le placement en obligations de Musico ltée (valeur comptable de $).

12 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 492 Deuxième partie : Les ressources à la disposition de l entreprise Caisse ➂ Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes ➀ Intérêts courus à recevoir ➁ Vente de 50 obligations de Kancan ltée. ➀ ( $ 1/2) ➁ [(1 260 $ 1/2) $] ou ( $ 10 % 151/365) ➂ [(50 obligations $ 0,99) $] 30 juin 20X4 Caisse ➀ Intérêts courus à recevoir ➁ 630 Produits financiers Intérêts sur placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Encaissement des intérêts sur 50 obligations de Kancan ltée. ➀ (50 obligations $ 10 % 6/12) ➁ (1 260 $ $ $) ou (1 260 $ ½) À la première date d encaissement des intérêts, il ne faut pas oublier d annuler le solde des intérêts courus à recevoir existant à cette même date. Prenez note que les produits d intérêts comptabilisés le 30 juin 20X4 (1 870 $) excèdent le montant obtenu par calcul (50 obligations $ 10 % 135/ $). L écart de 21 $ s explique par le versement de la moitié des intérêts annuels alors que seulement 181 jours se sont écoulés (181/365 49,6 % au lieu de 50 %). 1 er octobre 20X4 Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes ➀ Intérêts courus à recevoir ➁ Caisse Achat de 200 obligations de Musico ltée. ➀ (200 obligations 500 $ 1,05) ➁ ( $ 12 % 92/365) 31 décembre 20X4 Caisse Produits financiers Intérêts sur placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Encaissement des intérêts sur les 50 obligations de Kancan ltée (50 obligations $ 10 % 6/12). Intérêts courus à recevoir Produits financiers Intérêts sur placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Régularisation des intérêts sur les obligations de Musico ltée ( $ 12 % 91/365). Puisqu une régularisation n exige pas la même précision qu à une date de paiement ou d achat, on aurait pu calculer les intérêts courus au prorata du nombre de mois écoulés, ce qui nous aurait conduit à comptabiliser 3000 $ d intérêts ( $ 12 % 3/12). Placements Obligations à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes Augmentation de valeur des obligations de Musico ltée. 492

13 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 493 Chapitre : Les placements Valeur Juste Augmentation comptable valeur de valeur Obligations de Kancan ltée ( $ 1/2) $ (50 obligations $ 0,99) $ 0 $ Obligations de Musico ltée ( $ 1,05) $ ( $ 1,06) $ $ En fin de période, deux régularisations peuvent s avérer nécessaires. La première porte sur la comptabilisation des produits d intérêts réalisés jusqu à la date de clôture de la période alors que la seconde porte, le cas échéant, sur la comptabilisation de toute variation de valeur sur les placements. b) Extrait de l état de la situation financière BONBEC INC. Situation financière partielle au 31 décembre 20X4 Actif courant Placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes $ P 4. Un placement en actions (20 minutes moyen) 1 er octobre 20X2 Placements Actions disponibles à la vente Caisse Achat de actions de Potvin ltée, désignées Disponibles à la vente. 31 décembre 20X2 Placements Actions disponibles à la vente des actions disponibles à la vente (RG) Augmentation de valeur des actions de Potvin ltée, détenues depuis le 1 er octobre 20X2. Juste valeur, basée sur l achat d actions le même jour $ ( actions détenues) ) $ 400 actions achetées Valeur comptable (85 680) $ Augmentation de valeur à comptabiliser ) $ Placements Actions disponibles à la vente 5 184) $ Produits financiers Dividendes sur actions disponibles à la vente Dividendes reçus sous la forme de 80 actions de Potvin ltée $ ( 80 actions) 400 actions achetées Le nombre d actions reçues ne représente que 5 % des actions détenues. Il ne fait aucun doute que l opération constitue la réception d un dividende en actions. Placements Actions disponibles à la vente Caisse Achat de 400 actions de Potvin ltée. 31 décembre 20X3 des actions disponibles à la vente (RG) Placements Actions disponibles à la vente Diminution de valeur des actions de Potvin ltée. 493

14 RSC page Placements Actions disponibles à la vente Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des actions disponibles à la vente (RG) Augmentation de valeur des actions de Potvin ltée.

15 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 494 Deuxième partie : Les ressources à la disposition de l entreprise Juste valeur unitaire 63) $ Nombre d actions détenues ( ) 2 080) $ Juste valeur totale ) $ Valeur comptable ( $ $ $ $) Diminution de valeur à comptabiliser ( ) $ (3 744) $ 31 décembre 20X4 des actions disponibles à la vente (RG) 640 Placements Actions disponibles à la vente 640 Diminution de valeur des actions de Potvin ltée. Juste valeur unitaire 55) $ Nombre d actions détenues 2 080) $ Juste valeur totale ) $ Valeur comptable au 31 décembre 20X3 Diminution de valeur à comptabiliser ( ) $ ( 640) $ 2 février 20X5 Placements Actions disponibles à la vente des actions disponibles à la vente (RG) Augmentation de valeur des actions de Potvin ltée. Juste valeur unitaire 60) $ Nombre d actions détenues 2 080) $ Juste valeur totale ) $ Valeur comptable au 31 décembre 20X4 Augmentation de valeur à comptabiliser ( ) $ ) $ Caisse Placements Actions disponibles à la vente Vente de 200 actions. des actions disponibles à la vente (RG) 771 Profits/Pertes découlant de la variation de valeur des actions disponibles à la vente (R) 771 Virement dans les résultats des montants antérieurement cumulés dans le résultat global. Montant cumulé dans le résultat global ( $ $ 640 $ $) 8 0 $ Proportion des actions vendues 200 /2 080$ Montant à virer dans les résultats 771 $ P 5. Les placements en obligations (25 minutes moyen) 15 février 20X4 Placements Obligations de Art Hur ltée détenues jusqu à l échéance Caisse Achat de 100 obligations de Art Hur ltée. Valeur actuelle du principal ( $ va 2 9 % ) ( $ 0, *) 84 8 $ Valeur actuelle des intérêts ( $ 10 % x VA 2 9 % ) ( $ 1, **) Valeur actuelle du placement ** Voir la table 2, p. A1.9. ** Voir la table 4, p. A $ $ 494

16 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7//09 7:31 PM Page 510 Deuxième partie : Les ressources à la disposition de l entreprise d autres indices permettraient de rejeter la présomption d absence d influence notable. Par exemple, Mordant ltée occupe plusieurs sièges au conseil d administration de Longpré ltée. De toute évidence, il semble que Mordant ltée peut dès maintenant exercer une influence notable sur Longpré ltée bien qu elle ne possède que 15 % de ses actions. Le placement en actions devra donc être comptabilisé selon la méthode de la mise en équivalence au compte Participations dans des entreprises associées. C 3. Un placement en actions Votre réponse à M. Survenant devrait aborder les aspects suivants. (20 minutes moyen) La comptabilité de caisse et la comptabilité d engagement Lorsqu une entreprise, telle que Survenant ltée, prépare ses états financiers, elle adopte les principes de la comptabilité d engagement plutôt que ceux de la comptabilité de caisse. Ainsi, même si le dividende reçu en actions et l augmentation de valeur du placement n ont pas entraîné d encaissements, ces montants témoignent du rendement obtenu au cours de la période. La comptabilité d engagement permet de préparer des états financiers plus utiles aux utilisateurs des états financiers qui cherchent notamment à prévoir les flux de trésorerie attendus et à évaluer la rentabilité passée. L évaluation du placement en actions Selon les normes comptables portant sur les instruments financiers, la société doit désigner ses placements en actions dans l une des deux catégories identifiées par l IASB, soit les placements À la juste valeur par le biais des profits et des pertes et ceux Disponibles à la vente. J ai désigné le placement À la juste valeur par le biais des profits et des pertes pour être bien fidèle aux objectifs de placement visés par Survenant ltée. En vertu des normes portant sur les instruments financiers, Survenant ltée doit évaluer tous ses placements en actions à la juste valeur. Puisque la société a l intention de se départir de ces placements, c est la juste valeur qui constitue l évaluation la plus pertinente. Elle permet aux utilisateurs des états financiers, notamment vous et vos créanciers, d avoir une bonne idée du montant que la société pourra obtenir lorsqu elle vendra ses placements. En contrepartie de l augmentation de la valeur de l actif, l augmentation de valeur des actions figure dans un compte de résultats, intitulé Profits découlant de la variation de valeur des placements à la juste valeur par le biais des profits et des pertes. Le montant de $ apparaissant à l état des résultats de la période terminée le 31 décembre 20X5 ne réfère pas à une augmentation passée de la trésorerie mais plutôt à l augmentation du prix de vente attendu, qui se traduira par une augmentation de la trésorerie au moment de la vente. Concernant le dividende de $, il est vrai que Survenant ltée n a pas reçu de trésorerie. Toutefois, la société a reçu un actif, sous la forme d actions. Le dividende en actions constitue donc un véritable rendement gagné au cours de 20X5 qu il nous faut présenter à l état des résultats. C 4. Un cas intégré (30 minutes difficile) Glacial ltée 1. Acquisition des actions Placements Actions Glacial ltée disponibles à la vente Placements Reclassement des actions de Glacial ltée. 2. Dividendes en actions Perpétuelle ltée doit comptabiliser ce placement, représentant moins de 5 % des actions émises, au compte Placements Actions Glacial ltée disponibles à la vente. Placements Actions Dublin disponibles à la vente 400 Produits de dividendes sur actions disponibles à la vente 400 Réception d un dividende en nature. Attention! Perpétuelle inc. reçoit des actions d une nouvelle société. 510

7 Les titres de placement

7 Les titres de placement 7 Les titres de placement Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les caractéristiques 1 des titres de placement de l entreprise Le traitement

Plus en détail

9 Le passif à long terme

9 Le passif à long terme 9 Le passif à long terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments qui composent le passif à long terme 1 Les emprunts obligataires

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 18

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 18 Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 18 RSC/MAJ 2008 MGLBD Page 570 Les principales caractéristiques des travaux mis à jour Question N o 17 Exercices 1. Choix multiples 8. Une opération de refinancement 10

Plus en détail

11 Les résultats et les bénéfices

11 Les résultats et les bénéfices 11 Les résultats et les bénéfices non répartis des sociétés par actions Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les résultats des sociétés par

Plus en détail

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:21 PM Page 790 5. Le dividende en numéraire constitue la forme la plus courante de dividende. Il s agit d une distribution d argent aux actionnaires. Un certificat

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas.

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas. Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 8 QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 134 Remplacer l exercice E6 par le suivant. E6. L écriture d ajustement à partir de l information tirée du rapprochement bancaire Le comptable

Plus en détail

10 Le capital d apport des

10 Le capital d apport des 10 Le capital d apport des sociétés par actions Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les composantes des capitaux propres 1, 3 des sociétés

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 9

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 9 Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 9 RSC/MAJ 2008 MGLBD Page 266 Les principales caractéristiques des travaux mis à jour Question de révision N o 14 Exercices 11. La comptabilisation des créances 19. La

Plus en détail

8 Le passif à court terme

8 Le passif à court terme 8 Le passif à court terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments composant 1 le passif à court terme Les dettes dont le montant

Plus en détail

valeur, c est-à-dire que le produit de cession diffère de la juste valeur de l actif, on comptabilise

valeur, c est-à-dire que le produit de cession diffère de la juste valeur de l actif, on comptabilise 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:27 PM Page 601 Chapitre : Les contrats de location 24. La sous-location d un actif loué ne pose selon nous aucun problème particulier : il faut évaluer la substance

Plus en détail

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base /16/09 :08 PM Page 19 Chapitre : Les instruments financiers 11. Une entreprise peut modifier la désignation de certains de ses actifs financiers. Ainsi, elle peut transférer

Plus en détail

CHAPITRE 5 Le passif

CHAPITRE 5 Le passif CHAPITRE 5 Le passif Problème 5.1 L existence et l estimation des éléments de passif a) Oui. La partie des articles que la boutique s est engagée à acheter crée un passif au 25 novembre 20X6, puisque ces

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society 31 août 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4

Plus en détail

Mise à jour 2006 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas

Mise à jour 2006 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas Mise à jour 2006 1 QEPC/maj 2006 MGLBD Page 325 Remplacer l exercice E1, no. 5. par le suivant. E1. Choix multiples 5. Lors de la restructuration d une dette à long terme au moyen de la remise d éléments

Plus en détail

Application rétroactive avec retraitement de l exercice comparatif (recommandée par le MAMROT)

Application rétroactive avec retraitement de l exercice comparatif (recommandée par le MAMROT) Précisions sur le traitement comptable des paiements de transfert pour le programme TECQ lorsque les dépenses d investissement subventionnées ont déjà été réalisées et que le transfert est versé de façon

Plus en détail

Mise à jour 2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas

Mise à jour 2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas Mise à jour 2008 1 QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 325 Remplacer l exercice E1, no. 5. par le suivant. E1. Choix multiples 5. Lors de la restructuration d une dette à long terme au moyen de la remise d éléments

Plus en détail

6 Les immobilisations

6 Les immobilisations 6 Les immobilisations Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Quelques notions relatives à l ensemble 5 des immobilisations Les immobilisations

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196 K = 50 000 euros Vente prestation et entretien = 4 000 euros 15/03/n+1 Acompte du 25 15/034/n+1 Facturation 15/04/n+1 Règlement 30 jours fin de mois Réception de l acompte : 512 Bq 1196 4151 avances et

Plus en détail

Examen de baccalauréat 2004,

Examen de baccalauréat 2004, Examen de baccalauréat 2004, Sciences économiques et droit (partie comptabilité et gestion) (durée 4h) Matériel autorisé : calculatrice de poche Structure de l examen durée prévisible points attribués

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

Questions de révision

Questions de révision 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:04 PM Page 71 Chapitre : La comptabilisation des produits, des profits, des charges et des pertes Questions de révision 1. Les produits sont des accroissements

Plus en détail

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014 États financiers de La Fondation du Grand Montréal Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière... 4 État des flux

Plus en détail

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie.

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie. PricewaterhouseCoopers s.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard Laurier, bureau 1700 Sainte-Foy (Québec) Canada G1V 5C2 Téléphone +1 (418) 522 7001 Télécopieur +1 (418) 522

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS POUR UNE PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (PME) préparé par François BROUARD, DBA, CA Eric Sprott School of Business Carleton University 1125 Colonel By Drive,

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Comme expliqué dans la note d information, les organismes municipaux ne peuvent plus inscrire de débiteurs pour de tels transferts.

Comme expliqué dans la note d information, les organismes municipaux ne peuvent plus inscrire de débiteurs pour de tels transferts. Précisions sur le traitement comptable des paiements de transfert lorsque les dépenses de fonctionnement subventionnées ont déjà été réalisées et que le transfert est versé de façon pluriannuelle par la

Plus en détail

MALDONA JOURNAL GÉNÉRAL

MALDONA JOURNAL GÉNÉRAL CHAPITRE 7 Le passif chap. 7, n o 1 a) MALDONA 20X4 Déc. 31 Salaires 2 400 Salaires à payer 2 400 (pour enregistrer les salaires à payer au 31 décembre 20X4 : 5 employés 4 jours 120 $ = 2 400 $) Déc. 31

Plus en détail

Info-assurance Réunion de l IASB du 22 juillet 2014

Info-assurance Réunion de l IASB du 22 juillet 2014 www.pwc.com/ca/insurance Info-assurance Réunion de l IASB du 22 juillet 2014 Puisque divers points de vue sont analysés lors des réunions de l IASB, et qu il est souvent difficile de décrire avec précision

Plus en détail

LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012

LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 LA MAISON FRANCO-MANITOBAINE LTÉE États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 Matière Rapport de

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

Exercice 2.27. La société Jus Frais inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.27. La société Jus Frais inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.27 La société Jus Frais inc. La société Jus Frais inc. (JFI), constituée le 1 er novembre 1990 par Monsieur Léon Kerr, est spécialisée dans l embouteillage, la distribution

Plus en détail

États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants

États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière...

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

2 Le chiffrier, les écritures de clôture

2 Le chiffrier, les écritures de clôture 2 Le chiffrier, les écritures de clôture et les écritures de contrepassation Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Le chiffrier 1, 3, 11 1,

Plus en détail

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation Comptabilité générale Semestre 2 Tronc commun Gestion/Logistique/Informatique Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES

Plus en détail

RÈGLEMENT. Règlement homologué par arrêté du 26 décembre 2013 publié au Journal Officiel du 29 décembre 2013. L Autorité des normes comptables,

RÈGLEMENT. Règlement homologué par arrêté du 26 décembre 2013 publié au Journal Officiel du 29 décembre 2013. L Autorité des normes comptables, AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2013-03 du 13 décembre 2013 Relatif aux règles de comptabilisation des valeurs amortissables visées à l article R.332-20 du code des assurances, R.931-10-41 du

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension 4 Les créances Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension La gestion des créances Les comptes clients La comptabilisation des comptes clients

Plus en détail

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Placements

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Placements 1 Les Placements Les placements sont des actifs détenus par une entreprise dans l objectif d en tirer des bénéfices sous forme d intérêts de dividendes ou de revenus assimilés, des gains en capital ou

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

Gestion de portefeu ille

Gestion de portefeu ille CYCLE SUPERIEUR AUDIT ET CONTRÔLE DE GESTIO Semestre : 8 Module : Gestion de portefeu ille Évaluation des actifs à revenu fixe I- Mesure du rendement des obligations II- Les risques de placement des titres

Plus en détail

Subvention publique à recevoir Produits découlant d une subvention publique Confirmation par l État d une subvention publique.

Subvention publique à recevoir Produits découlant d une subvention publique Confirmation par l État d une subvention publique. 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:14 PM Page 357 Chapitre : Les immobilisations corporelles : acquisition et aliénation 15. a) Une subvention publique afférente aux activités opérationnelles courantes

Plus en détail

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension. La petite caisse 1, 3 3

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension. La petite caisse 1, 3 3 3 L encaisse Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments constitutifs 1 de l encaisse La gestion de l encaisse 1 Le contrôle interne

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence Extrait, Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion du 18 octobre

Plus en détail

Mise à jour 2006 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas. Chapitre 14

Mise à jour 2006 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas. Chapitre 14 Mise à jour 2006 1 Chapitre 14 QEPC/MAJ 2006 MGLBD Page 233 Remplacer la question 9 par la suivante. 9. Les sociétés Boyer inc. et Mailhot inc. échangent des immobilisations. À quel montant Boyer inc.

Plus en détail

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens)

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens) Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets États financiers 31 décembre 2014 Le 5 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au fiduciaire de Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES

ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES 3 Manuel de la présentation de l information financière municipale ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES Ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire Gouvernement du Québec

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

1 Normes IFRS applicables... 1. 2 Types de droits et engagements hors bilan... 3. 3 Plan comptable... 5

1 Normes IFRS applicables... 1. 2 Types de droits et engagements hors bilan... 3. 3 Plan comptable... 5 Chapitre 34 Table des matières 1 Normes IFRS applicables... 1 1.1 Références... 1 1.2 Champ d application... 1 1.3 Définitions... 2 2 Types de droits et engagements hors bilan... 3 2.1 Engagements au titre

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

S.A. actions minimum S.A.

S.A. actions minimum S.A. Pr. SAMIRA BOUNID La société anonyme : La S.A. est commerciale à raison de sa forme, quelque soit son objet. Son capital est divisé en actions négociables représentatives d apports en numéraire (argent)

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

Chap. 9 : L affectation du résultat

Chap. 9 : L affectation du résultat 1 / 9 Chap. 9 : L affectation du résultat L affectation du résultat de l exercice N est une opération de l exercice suivant N+1. Les bénéfices peuvent être maintenus dans l entreprise (mis en réserves)

Plus en détail

Bases des conclusions. Placements de portefeuille Chapitre SP 3041. Avril 2012 CCSP

Bases des conclusions. Placements de portefeuille Chapitre SP 3041. Avril 2012 CCSP Placements de portefeuille Chapitre SP 3041 Avril 2012 CCSP AVANT-PROPOS Le chapitre SP 3041, PLACEMENTS DE PORTEFEUILLE, qui modifie et remplace le chapitre SP 3040, PLACEMENTS DE PORTEFEUILLE, fait partie

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9 UNITÉ 3 THÈME 4 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits Cned Site de Lyon Page 1 / 9 Thème 4 Unité 3 Thème 4 UNITÉ 3 THÈME 4...1 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et

Plus en détail

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation

Plus en détail

Compte du régime de pension des Forces canadiennes

Compte du régime de pension des Forces canadiennes 30 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration du Compte du régime de pension de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Nous avons vérifié le bilan et l état du portefeuille

Plus en détail

Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers : Informations à fournir

Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers : Informations à fournir Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers : Informations à fournir Objectif 1 L objectif de la présente norme est d imposer aux entités de fournir des informations dans leurs

Plus en détail

1 La régularisation des comptes

1 La régularisation des comptes 1 La régularisation des comptes Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Le principe de l indépendance 1 des exercices L exercice comptable et

Plus en détail

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA États financiers de la FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ Le capital-actions autorisé de la société se compose de quatre catégories d actions. Les droits et restrictions

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 COMPTES INDIVIDUELS Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 SOMMAIRE Note 1 - Principes comptables... 6 a) Immobilisations corporelles... 6 b) Titres de participation... 6 c) Opérations en

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

Comptabilité financière en IFRS

Comptabilité financière en IFRS Comptabilité financière en IFRS Wolfgang Dick & Franck Missonier-Piera ISBN : 2-7440-7172-2 Chapitre 5 : Actifs non courants Exercice 5.1 Plan d amortissement 1. Plan d amortissement : Montant amortissable

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS

FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS Annexe I017 - Page 1 de 5 FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS 1 Les déboursés relatifs aux allocations accordées du fonds des immobilisations sont financés à long terme par des émissions

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale COURS 470 Série 19 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie (Ordonnance sur l assurance dommages, OAD) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 8 septembre

Plus en détail

Directive sur les services de paiement

Directive sur les services de paiement Directive sur les services de paiement Les principales dispositions - Novembre 2009 La Directive sur les Services de Paiement (DSP) est entrée en vigueur le 1er novembre dernier conformément à l Ordonnance

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE Page de 6 7 Le coût moyen réel de la dette est de 6,779 % pour l'année 0, comparativement à 7,0 % pour l'année 0. Le taux retenu par la Régie pour l'année 0 était de 7,00

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE

EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE INTRODUTION Le tableau de l OEC tout comme le tableau de la banque

Plus en détail