1.1. Organisation des cellules. eucaryotes et procaryotes et des virus. Les constituants chimiques fondamentaux du vivant.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1. Organisation des cellules. eucaryotes et procaryotes et des virus. Les constituants chimiques fondamentaux du vivant."

Transcription

1 Organisation des cellules eucaryotes et procaryotes et des virus 1.1 P Fiche 1 Fiche 2 Les constituants chimiques fondamentaux du vivant Les macromolécules Fiche 9 Les molécules du cytosquelette Fiche 10 Fonctions du cytosquelette L A Fiche 3 Fiche 4 Fiche 5 Fiche 6 La cellule eucaryote Particularités de la cellule végétale La cellule eubactérienne Les virus Fiche 11 Les échanges transmembranaires Fiche 12 Membrane plasmique et gradient électrochimique Fiche 13 Pompe Na + /K + et potentiel de repos N Fiche 7 Fiche 8 Membranes et compartimentation intracellulaire Origine endosymbiotique des mitochondries et des plastes Fiche 14 L adressage des protéines chez les Eucaryotes 607

2 4 fiche Les constituants chimiques 1 fondamentaux du vivant La matière est constituée d atomes, eux-mêmes formés d un noyau composé de protons et de neutrons et entouré d un nuage d électrons. Parmi les éléments connus, seuls 11 sont présents chez les êtres vivants. Les propriétés de ces éléments sont à l origine des caractéristiques du monde vivant. 1. Atomes et molécules Dans les atomes, les électrons tournent autour du noyau selon des orbitales plus ou moins éloignées du noyau. Le poids atomique dépend du nombre de protons du noyau tandis que les propriétés chimiques dépendent essentiellement des électrons les plus externes. Par ailleurs, les noyaux atomiques sont chargés positivement, tandis que les électrons sont chargés négativement. Les quatre éléments les mieux représentés dans les organismes vivants sont l azote, l oxygène, le carbone et l hydrogène (96,3 % de la masse corporelle de l Homme). Suite aux mouvements électroniques, lorsque deux atomes sont suffisamment proches, et dans certaines conditions, un électron d un atome peut passer sur l autre atome. La perte d électron de l un correspond à une oxydation tandis que le gain pour l autre est une réduction. Par ailleurs, la mise en commun d électrons appartenant à des atomes différents permet la constitution de molécules. Selon leur nature, ces liaisons sont plus ou moins fortes. Ainsi, les liaisons covalentes correspondant au partage de paires d électrons entre atomes sont des liaisons fortes, par opposition aux liaisons hydrogène ou aux liaisons de Van der Waals, qualifiées de liaisons faibles. La stabilité des molécules dépend du nombre de liaisons mises en jeu. 2. L eau, molécule de la vie Les propriétés chimiques de l eau ont permis la naissance et le développement de la vie. L eau (H 2 O) est formée d un atome d oxygène lié à deux atomes d hydrogène par des liaisons covalentes (figure 1A). Cette molécule est stable, ne porte pas de charge électrique nette et est capable de former des liaisons chimiques faibles avec différents composés. Les principales propriétés de l eau ayant permis le développement de la vie peuvent se résumer ainsi. La polarité de la molécule d eau, c est-à-dire le fait qu elle porte des dipôles positifs et négatifs répartis de façon asymétrique, permet de former des liaisons hydrogène faibles (figure 2B). De ce fait, l eau peut se comporter comme un donneur d électrons et permettre les réactions d hydrolyse. Cette propriété est impliquée, aussi bien dans la liaison temporaire d une molécule organique, que dans la cohésion de l eau à l état liquide (tension superficielle). La polarité de l eau fait également que ses molécules sont attirées par les autres molécules portant des charges électriques. Ainsi, des cristaux de molécules, même faiblement chargées, peuvent se dissoudre aisément dans l eau dont les molécules viennent alors former une «couronne d hydratation» empêchant la re-formation du cristal (figure 2C). À l opposé, cette propriété exclut les molécules apolaires telles que l huile, imposant à ces dernières d adopter certaines conformations (figure 2D). La chaleur spécifique et la chaleur de vaporisation de l eau sont élevées. Ainsi, l eau chauffe difficilement, mais conserve les calories emmagasinées. Cette propriété permet en particulier de «tamponner» les variations de température au sein de l organisme, suite aux réactions chimiques qui s y produisent. Par ailleurs, la vaporisation de l eau nécessitant beaucoup d énergie, elle permet de refroidir de manière efficace la surface corporelle des animaux lors de la sudation.

3 À très basse température, l eau gèle, formant un réseau cristallin moins dense que l eau à l état liquide. Ainsi, la glace formée dans les océans se trouve limitée à la surface, ce qui évite que l ensemble soit pris en glace. Figure 1 Molécule d eau et quelques propriétés de l eau A : Molécule d eau. B : Formation de liaisons hydrogène entre éléments chargés. C : Formation de coquilles d hydratation autour d ions. D : Disposition des lipides polaires (glycérides) à la surface ou dans l eau. 3. Les molécules biologiques Les molécules biologiques sont constituées à partir de squelettes carbonés dans lesquels les atomes de carbone sont liés entre eux ou avec des atomes d oxygène, d hydrogène, d azote, de phosphore ou de soufre. On distingue quatre grands types moléculaires : les glucides, les lipides, les acides aminés et les acides nucléiques (figure 2). Mises à part les molécules lipidiques, l assemblage de petites molécules permet de former des molécules de grande taille, ou macromolécules (n glucose 1 glycogène). Figure 2 Les quatre grands types de molécules biologiques A : Glucides (Glucose). B : Lipides (Acide palmitique). C : Protéines (Acide aminé alanine). D : Acide nucléique. Les glucides simples, ou oses, sont de petites molécules diffusant facilement. Ils peuvent être associés en macromolécules constituant généralement des réserves énergétiques (amidon, glycogène) ou des éléments structuraux (cellulose). Les acides gras sont les constituants élémentaires des lipides. Leur dégradation libère plus d énergie que celle des glucides, ce qui en fait également des molécules de réserve énergétique sous forme de triglycérides. Ils participent également à la structure des membranes cellulaires, sous forme de phospholipides, et permettent leur fluidité. Les protéines sont constituées de l assemblage d acides aminés comprenant un groupement carboxyle (COOH) et un groupement amine (NH2). Elles assurent de très nombreuses fonctions au sein de l organisme (catalyse enzymatique, transport, défense immunitaire, mouvement, communication, etc.). Les acides nucléiques sont constitués d assemblages complexes de bases azotées, de sucres et de phosphates. Ils constituent, en particulier, le support de l information génétique. Cependant, certains nucléotides ont des rôles énergétiques spécifiques (ATP, NAD). 5

4 fiche 2 Les macromolécules Les composés organiques peuvent être divisés en deux grands groupes en fonction de leur masse molaire : les molécules de faible masse molaire et celles de masse supérieure à 10 4 Da, qualifiées de macromolécules. En fait, seuls les glucides, les acides aminés, les acides nucléiques et les phénols peuvent former des macromolécules, les lipides ayant toujours une masse molaire inférieure à 750 Da. La matière vivante comprend ainsi quatre grands types de macromolécules : les polyosides (sucres), les protéines, les acides nucléiques et les polyphénols. Ces macromolécules sont des polymères de molécules plus petites et de même nature (oses, acides aminés, nucléotides, phénols). 1. L état macromoléculaire a) Quelques monomères pour un nombre infini de macromolécules La combinaison de quelques éléments seulement permet de former un nombre illimité de macromolécules. Ainsi, quatre nucléotides différents sont à la base des molécules d ADN et d ARN ; 20 acides aminés différents à la base des protéines ; et quelques oses à la base des différents glucides. L association des monomères entre eux se fait par une réaction de condensation, nécessitant de l énergie, et aboutissant à la formation d une liaison covalente. L association des acides aminés se fait par une liaison peptidique, celle des oses par liaison osidique et celle des nucléotides par une liaison phosphodiester (figure 1). Figure 1 Liaisons peptidique (A) et osidique (B) b) Structure tridimensionnelle des macromolécules Les macromolécules s organisent en structures tridimensionnelles, stabilisées par des liaisons faibles (figure 2A). Dans le cas des protéines, cette structure permet la formation de domaines fonctionnels. De plus, certaines molécules peuvent s associer en structures supramoléculaires (hémoglobine, ADN polymérase, etc.) (figure 2B). c) Diversité des macromolécules La diversité des macromolécules a pour origine, soit le nombre de monomères (20 acides aminés pour les protéines hétéropolymères), soit les modes de liaison entre monomères (liaisons osidiques a1-4, b 1-6 pour les polymères de glucides). La liaison b 1-6 conduit à la ramification des polymères glucidiques (figure 3). 6

5 Figure 2 Structures secondaires (A) et quaternaire des protéines (B) Figure 3 Chaînes d amylose et d amylopectine 2. Fonctions des macromolécules a) Stockage Certaines macromolécules assurent un rôle de stockage de réserves énergétiques (amidon des végétaux, glycogène des animaux) ce qui présente plusieurs avantages : il n a pas d effet sur la pression osmotique cellulaire ; il n y a pas d opposition à l entrée des monomères dans la cellule ; la structure ramifiée offre des possibilités de synthèse et de dégradation rapides. b) Support de l information génétique L agencement répétitif de n nucléotides de quatre types différents permet la constitution de 4 n séquences possibles d ADN. L enchaînement de nucléotides constitue ainsi un code, traduit en protéine. Par ailleurs, l ADN est organisé en double hélice complémentaire, associée de façon réversible, ce qui permet à la fois d assurer une réplication semi-conservative, et de servir de matrice pour la synthèse d un brin d ARN. c) Rôle structural Différentes macromolécules ont une fonction structurale : la cellulose (polyholoside) est le principal composant de la paroi des cellules végétales ; la chitine (polyholoside) participe à la constitution de l exosquelette des Arthropodes ; le collagène (protéine) est le principal élément des matrices extracellulaires animales. d) Interactions moléculaires La taille des macromolécules offre de nombreuses possibilités d interaction spatiale. C est le cas, par exemple, de la réaction «antigène-anticorps» ou des sites catalytiques des enzymes. Par ailleurs, les interactions entre sous-unités permettent le comportement allostérique de certaines protéines (hémoglobine). 7

6 fiche 3 La cellule eucaryote La cellule constitue l unité fonctionnelle de tout organisme vivant. En cela, elle assure l ensemble des fonctions biologiques telles que la nutrition, l excrétion, la reproduction, etc. Bien que toutes les cellules des Eucaryotes possèdent des propriétés structurales et fonctionnelles communes (membrane, cytoplasme, organites, noyau, etc.), elles diffèrent en fonction des organismes (animaux ou végétaux), ainsi qu en fonction de leur spécialisation au sein d un tissu ou d un organe. Fiche Organisation générale de la cellule animale La cellule eucaryote est limitée par une membrane qualifiée de membrane plasmique. Le compartiment intracellulaire constitue le cytoplasme, incluant différents organites. Le noyau, délimité par une double membrane, contient l ADN, support de l information génétique (figure 1). Figure 1 Schéma de cellule animale 2. La membrane plasmique La membrane plasmique est constituée d une double couche de phospholipides dans laquelle sont enchâssées (ou simplement fixées) des protéines ou des glycoprotéines (figure 2). En fonction de leur structure, ces protéines assurent différentes fonctions : canaux (échanges), immunoglobulines (reconnaissance), récepteurs (communication intercellulaire), protéines d adhésion (adhérence et jonctions cellulaires). Fiche 7 3. Cytoplasme et organites Le cytoplasme est un milieu liquide contenant de nombreux organites, ainsi que les éléments du cytosquelette, ayant des structures et des fonctions variées. Les organites sont limités soit par une simple, soit par une double membrane, et constituent des systèmes de compartimentation intracellulaires (tableau 1). 8

7 Figure 2 Schéma de la structure moléculaire de la membrane plasmique La structure cellulaire est assurée par un cytosquelette plus ou moins développé, selon le type cellulaire. Au sein de la cellule, les organites sont constamment mis en mouvement sous l action de protéines «contractiles». L essentiel des organites se retrouve dans les cellules de tous les Eucaryotes. Cependant, il faut noter que seules les cellules animales possèdent deux centrioles constituant un centrosome. L alignement noyau-centrosome donne alors l axe primaire de ces cellules lors de la division cellulaire. À l opposé, les plastes et les vacuoles ne se trouvent que dans certaines cellules végétales. Tableau 1 Structures et fonctions des principaux organites et des éléments du cytosquelette Fiches 9 et 10 Fiche 215 Organites et éléments du cytosquelette Constitution ou structure Fonctions Mitochondries Appareil de Golgi ou dictyosome Réticulum endoplasmique lisse Réticulum endoplasmique rugueux Bi-membranaire à membrane interne repliée Sacs membranaires empilés Réseau de membranes ramifié Réseau de membranes ramifié associé aux ribosomes Respiration (oxydations) Faible partie du génome Maturation des protéines Synthèse de membranes Synthèse de lipides Réserves d ions Participe à la synthèse des protéines et à leur maturation Lysosomes Vésicules Digestion des nutriments Peroxysomes Vésicules Dégradation des peroxydes, b oxydation Plastes Bi-membranaire Photosynthèse Réserves Noyau Bi-membranaire Contient l ADN Transcription, réplication, maturation des ARN Microtubules Polymères de tubuline Structure et mouvements intracellulaires Microfilaments Polymères d actine Structure et mouvements intracellulaires Filaments intermédiaires Polymères de kératine Rigidification et structure Centriole 9 paires de triplets de microtubules Pôles du fuseau mitotique dans la cellule animale 4. Le noyau Le noyau contient l ADN, support de l information génétique, sous forme de fins filaments associés à des protéines. Il comprend une zone acidophile, le nucléole, qui correspond aux lieux de la transcription de l ADN. 9

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

Diversité des phénotypes aux différentes échelles macroscopique, cellulaire et moléculaire

Diversité des phénotypes aux différentes échelles macroscopique, cellulaire et moléculaire 1 CHAPITRE I Diversité des phénotypes aux différentes échelles macroscopique, cellulaire et moléculaire 2 Au sein du règne vivant, il existe une grande unité (Acide DesoxyriboNucléique, cellules ) qui

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme

Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme Introduction Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme Informatique: - stocker les données - éditer les données - analyser les données (computational

Plus en détail

Chapitre 14: La génétique

Chapitre 14: La génétique Chapitre 14: La génétique A) Les gènes et les protéines, ça te gêne? 1) a) Quel est l élément de base des vivants? Les cellules b) Qu a-t-elle en son centre? Un noyau c) Qu y retrouve-t-on sous forme de

Plus en détail

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Acides Nucléiques ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Structure d un nucléotide Tous composés d une base azotée, d un sucre

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

ULBI 101 Biologie Cellulaire L1. Le Système Membranaire Interne

ULBI 101 Biologie Cellulaire L1. Le Système Membranaire Interne ULBI 101 Biologie Cellulaire L1 Le Système Membranaire Interne De la nécessité d un SMI Le volume augmente comme le cube de la dimension linéaire, alors que la surface n'est augmentée que du carré Une

Plus en détail

Cours biologie cellulaire Licence L1

Cours biologie cellulaire Licence L1 Cours biologie cellulaire Licence L1 Les Limites Cellulaires: Membranes, Glycocalyx et Paroi Frontières, échanges, communication, et adhésion Concepts de biologie cellulaire «Le concept est la totalité

Plus en détail

Du génotype au phénotype, relation avec l environnement

Du génotype au phénotype, relation avec l environnement Du génotype au phénotype, relation avec l environnement Pré-requis (troisième et seconde) : Chaque individu présente les caractères de l'espèce avec des variations qui lui sont propres. C'est le résultat

Plus en détail

Eléments primordiaux de biologie moléculaire

Eléments primordiaux de biologie moléculaire Eléments primordiaux de biologie moléculaire Pourquoi s intéresser au matériel génétique? Base de l information génétique Tissu Cellule Noyau Organisme entier Lieu où est localisé l ADN Mol d ADN qui est

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES SCEANCE 4 BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES LA REPLICATION Nous avons vu lors de la séance précédente de biomol les caractéristiques de l ADN et des différents ARN. Nous allons aujourd hui voir la réplication.

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Chapitre C. (ancien programme) (Nouveau programme) POLY-PREPAS AMIENS M.LAIGNIER ll.polyprepas@orange.fr

Chapitre C. (ancien programme) (Nouveau programme) POLY-PREPAS AMIENS M.LAIGNIER ll.polyprepas@orange.fr 1 Chapitre C LA SYNTHÈSE PROTÉIQUE (ancien programme) L expression du matériel génétique (Nouveau programme) Le phénotype macroscopique des individus est sous la dépendance des protéines. Le phénotype

Plus en détail

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek I) Les cellules procaryotes II) Les cellules eucaryotes o 1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes o 2) Organisation des cellules eucaryotes

Plus en détail

Classification : a) Les acides aminés à chaîne aliphatique : Glycine Alanine Valine Leucine Isoleucine

Classification : a) Les acides aminés à chaîne aliphatique : Glycine Alanine Valine Leucine Isoleucine LES PROTEINES Objectifs : - Indiquer la structure des acides aminés et leurs propriétés. - Indiquer la structure de la liaison peptidique. - Différencier structure 1, 2, 3 et 4 des protéines. - Citer les

Plus en détail

LES ACIDES NUCLEIQUES

LES ACIDES NUCLEIQUES LES ACIDES NUCLEIQUES INTRODUCTION Les acides nucléiques sont des macromolécules présentes dans toutes les cellules vivantes et également chez les virus. Ils constituent le support de l'information génétique

Plus en détail

Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal RECUEIL D EXERCICES DE BICHIMIE 6. Les acides nucléiques 6.2. Réplication, transcription et traduction P P P CH 2 H N H N N NH NH 2 Université du Québec à Montréal 6.2. Réplication, transcription et traduction

Plus en détail

Bases Structurales de l hérédité

Bases Structurales de l hérédité Bases Structurales de l hérédité I- La Génétique Partie de la biologie relative à l hérédité et à la variation. Unités héréditaires transmises d une génération à la suivante sont les gènes. Localisés le

Plus en détail

Professeur Michel SEVE

Professeur Michel SEVE UE2 : Structure générale de la cellule Chapitre 2 : Structure de la cellule Le réticulum endoplasmique Professeur Michel SEVE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 3 L EXPRESSION DU PATRIMOINE GENETIQUE I. LA RELATION GENES-PROTEINES Les protéines interviennent dans le fonctionnement d

Plus en détail

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES La transcription Information : dans le noyau (sous forme d'adn) Synthèse des protéines : dans le cytoplasme (au niveau des ribosomes du reticulum endoplasmique) L'ADN ne sort

Plus en détail

TAM 2 au 5 septembre 2014

TAM 2 au 5 septembre 2014 TAM 2 au 5 septembre 2014 Partie 1 Biologie Cellulaire Cellule en anaphase. (oui, c est BEAU, vous allez aimer la bioc!) Le commencement c est la Cellule! La cellule est l unité fondamentale de tous les

Plus en détail

les protéines et le fonctionnement des cellules

les protéines et le fonctionnement des cellules les protéines et le fonctionnement des cellules marcel.dellanoce@free.fr 1 / 9 marcel.dellanoce@free.fr les protéines et le fonctionnement des cellules 1 assurer la structure et l'organisation des tissus

Plus en détail

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites LES LIPIDES Quelles Sont les Idées Clés? Les lipides sont les huiles et les graisses de la vie courante. Ils sont insolubles dans l eau. Pour les synthétiser, une réaction : l Estérification. Pour les

Plus en détail

Chapitre 2 La nature du vivant. 2-1- Le monde inerte et le monde vivant. 2-3- les molécules chimiques constitutives des êtres vivants

Chapitre 2 La nature du vivant. 2-1- Le monde inerte et le monde vivant. 2-3- les molécules chimiques constitutives des êtres vivants Chapitre 2 La nature du vivant Introduction 1- La composition des êtres vivants 2- La biochimie de la vie 2-1- Le monde inerte et le monde vivant 2-2- La richesse en eau du vivant 2-3- les molécules chimiques

Plus en détail

L ES E S GLUCIDES. a) Oses Les oses sont de petites molécules de glucides comprenant entre 12 et 24 atomes. Ce sont des molécules non hydrolysables.

L ES E S GLUCIDES. a) Oses Les oses sont de petites molécules de glucides comprenant entre 12 et 24 atomes. Ce sont des molécules non hydrolysables. L ES E S GLUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter

Plus en détail

Christophe Six. UMR UPMC CNRS 7144 Station Biologique de Roscoff Bureau 354 six@sb-roscoff.fr

Christophe Six. UMR UPMC CNRS 7144 Station Biologique de Roscoff Bureau 354 six@sb-roscoff.fr Structures des membranes biologiques Christophe Six UMR UPMC CNRS 7144 Station Biologique de Roscoff Bureau 354 six@sb-roscoff.fr I. Rappels et généralités 1 / Les grandes fonctions des lipides -Fonction

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION

LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION En même temps que leur modèle, Watson et Crick proposaient des implications fondamentales à la structure secondaire

Plus en détail

L ADN. Schématisez un nucléotide et un nucléoside en précisant sur quel carbone du sucre se font les différents assemblages :

L ADN. Schématisez un nucléotide et un nucléoside en précisant sur quel carbone du sucre se font les différents assemblages : L ADN. I. GENERALITES. A. Les caractéristiques de l ADN. Donnez les 6 caractéristiques de l ADN : B. Les nucléotides/nucléosides : Schématisez un nucléotide et un nucléoside en précisant sur quel carbone

Plus en détail

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes Comparaison procaryotes/ 2TSbc Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes La majeure partie des connaissances de biologie moléculaire a d'abord débuté par l'étude des phénomènes chez

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

1 er sujet : ancre GPI et association aux rafts (64 points)

1 er sujet : ancre GPI et association aux rafts (64 points) Université Joseph Fourier - Grenoble I Année 2007-2008 Epreuve de BIO121 1 ère session mai 2008 Durée : 2 heures Les documents, la calculette et le téléphone portable ne sont pas autorisés. Total des points

Plus en détail

Correction de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre. Devoir de synthèse

Correction de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre. Devoir de synthèse INSTITUT PREPARATIRE AUX ETUDES D INGENIEURS DE SFAX DEPARTEMENT DE PREPARATIN AUX NURS DE BILGIE A.U. : 2011-2012 orrection de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre Devoir de synthèse Exercice 1 (12

Plus en détail

Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément 2: Biologie Moléculaire l -Pr. Abdelkarim FILALI-MALTOUF

Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément 2: Biologie Moléculaire l -Pr. Abdelkarim FILALI-MALTOUF Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire Faculté des Sciences - Rabat Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément 2: Biologie Moléculaire l -Pr. Abdelkarim FILALI-MALTOUF

Plus en détail

TRANSCRIPTION TRADUCTION

TRANSCRIPTION TRADUCTION 4 TRANSCRIPTION TRADUCTION Objectifs : définir transcription et traduction et donner leur localisation cellulaire sur un schéma, identifier les acteurs de la transcription (ARNpol, brin transcrit, ARNm)

Plus en détail

3. L'ARN: Structure, Diffférents Types Et Propriétés tructure assification des ARN ARN ribosoinaux (ARNr) synthétisés dans le noyau

3. L'ARN: Structure, Diffférents Types Et Propriétés tructure assification des ARN ARN ribosoinaux (ARNr) synthétisés dans le noyau 3. L'ARN: Structure, Diffférents Types Et Propriétés Structure Les ARN sont des polymères de RiboNucléotides liés par des liaisons phosophodiester 5'-3'. Les bases azotées sont A-U, C-G. Le sucre est le

Plus en détail

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Variation génétique de la couleur des grains de maïs. Chaque grain représente un individu de constitution génétique distincte. La sélection

Plus en détail

Il s'agit d'une proposition de plan, tout autre plan intégrant les idées maîtresses énoncées ci-dessous étant également valable.

Il s'agit d'une proposition de plan, tout autre plan intégrant les idées maîtresses énoncées ci-dessous étant également valable. Rapport concernant le sujet d'écrit de biologie Traiter un sujet de ce type nécessite à la fois : une construction de l'exposé dégageant les idées maîtresses, avec un plan structuré apparent et comportant

Plus en détail

Biochimie-réactions cellulaires L2 Biologie-parcours BC et BCB-S3

Biochimie-réactions cellulaires L2 Biologie-parcours BC et BCB-S3 Biochimie-réactions cellulaires L2 Biologie-parcours BC et BCB-S3 Responsables de l UE: James Sturgis (AMU)-Marie-Jeanne Papandréou (P1) Organisation de l UE: 3 parties - COURS 28h 1 ère partie: Protéines

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Autotrophie des organismes végétaux LA PHOTOSYNTHESE

Plus en détail

DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE, RELATIONS AVEC L ENVIRONNEMENT

DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE, RELATIONS AVEC L ENVIRONNEMENT DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE, RELATIONS AVEC L ENVIRONNEMENT activités Notions construites Mots clés Demander de décrire morphologiquement voisin/ voisine, lui demander son groupe sanguin, ses performances

Plus en détail

Fonctions des protéines, bases moléculaires

Fonctions des protéines, bases moléculaires Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie PACES 2014-2015 UE1 Fonctions des protéines, bases moléculaires Pr François COURAUD 1 Introduction. Chapitre 1. Stratégies pour l étude des protéines Chapitre

Plus en détail

Annales de Biologie Cellulaire QCM (niveau SVT 1 er année)

Annales de Biologie Cellulaire QCM (niveau SVT 1 er année) Annales de Biologie Cellulaire QCM (niveau SVT 1 er année) Equipe pédagogique Université Bordeaux-1 Didier Morin, Michel Moenner, Sophie North, Gérard Tramu et IJsbrand Kramer Contact : i.kramer@iecb.u-bordeaux.fr

Plus en détail

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Q1 - Parmi la liste des acides aminés cités ci-dessous, précisez ceux dont la chaîne latérale peut participer dans une structure peptidique, et à ph

Plus en détail

Compléments de Biologie Moléculaire et Cellulaire. 1 année de Licence

Compléments de Biologie Moléculaire et Cellulaire. 1 année de Licence Compléments de Biologie Moléculaire et Cellulaire 1 année de Licence Annexes des cours de biologie moléculaire et cellulaire afin de parfaire leur compréhension. Par Chringel 2011 LA MICROSCOPIE SOMMAIRE

Plus en détail

Synthèse de biologie

Synthèse de biologie Synthèse de biologie CHAPITRE I : 1. les concepts fondamentaux de la biologie 1) «de nouvelles propriétés apparaissent à chaque niveau de l organisation biologique» Principe d émergence : un organisme

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

La cellule, comme témoin

La cellule, comme témoin La cellule, comme témoin Le monde vivant regroupe un ensemble très varié d êtres. Ils diffèrent par : - Leur taille - Leur durée de vie - Le milieu dans lequel ils évoluent Il demeure cependant un fondement

Plus en détail

Algorithmes pour la comparaison de structures moléculaires tridimensionnelles

Algorithmes pour la comparaison de structures moléculaires tridimensionnelles U N I V E R S I T É P A R I S V I I THÈSE DE DOCTORAT Spécialité : Informatique présentée par VINCENT ESCALIER Pour l obtention du titre de Docteur d Université Algorithmes pour la comparaison de structures

Plus en détail

Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose

Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose REPLICATION DE L ADN et CYCLE CELLULAIRE quantité d'adn 4C 2C G 1 S G 2 M G 1 5 12 15 16 duplication de l'adn mitose temps heures CYCLE

Plus en détail

PAES 2010-2011 STAGE DE PRÉ RENTRÉE UE 2

PAES 2010-2011 STAGE DE PRÉ RENTRÉE UE 2 PAES 2010-2011 STAGE DE PRÉ RENTRÉE UE 2 Introduction Théorie cellulaire : toute cellule est issue d une cellule L information génétique est transmise aux 2 cellules filles à chaque division Le génome

Plus en détail

2 C est quoi la chimie?

2 C est quoi la chimie? PARTIE 1 AVANT LA CHIMIE VERTE... 2 C est quoi la chimie? L inconnu étant source d angoisse, nous allons essayer de définir les grands domaines de la chimie pour mieux la connaître, l appréhender et donc

Plus en détail

Partie 2: Expression génétique Réplication

Partie 2: Expression génétique Réplication Faculté des Sciences - Rabat Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire -------------------------------------- Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC Filière

Plus en détail

COURS DE METABOLISME

COURS DE METABOLISME 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 7 (Pr C. ZINSOU) LE CYCLE TRICARBOXYLIQUE (CYCLE DE KREBS OU CYCLE DU CITRATE) 1 - INTRODUCTION 2 - ENTREE DU PYRUVATE DANS LE CYCLE DE L'ACIDE CITRIQUE 3 - DIFFERENTES

Plus en détail

MITOCHONDRIES : Généralités. DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON

MITOCHONDRIES : Généralités. DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON MITOCHONDRIES : Généralités DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON PLAN Introduction Structure, dynamique mitochondriale Métabolisme énergétique mitochondrial Génétique Manifestations cliniques et

Plus en détail

MECANISME MOLECULAIRE DU TRANSPORT NUCLEAIRE

MECANISME MOLECULAIRE DU TRANSPORT NUCLEAIRE MECANISME MOLECULAIRE DU TRANSPORT NUCLEAIRE INTRODUCTION d'après le cours du Dr NEHRBASS L enveloppe nucléaire renferme l ADN et défini le compartiment nucléaire. Elle est formé de 2 membranes concentriques

Plus en détail

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD Chapitre 5 : Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN 1 LE JEUNE AURELIEN 2 EPIMYSIUM MUSCLE PERIMYSIUM FAISCEAU MUSCULAIRE ENDOMYSIUM FIBRE MUSCULAIRE LE JEUNE AURELIEN 3 SARCOLEMME : Membrane qui entoure la

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Chapitre 12 Digestion

Chapitre 12 Digestion Chapitre 12 Digestion 1. Digestion des glucides 2. Digestion des lipides 3. Digestion des protéines La digestion est la transformation des aliments en molécules capables de passer de la lumière du tube

Plus en détail

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ Cours 5 Transmission et remaniement de l information génétique http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ 1 Plan Rappels sur la réplication de l ADN Le cycle cellulaire et ses contrôles La mitose Recombinaisons

Plus en détail

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques D. Gilis Bioinformatique génomique et structurale Faculté des sciences appliquées Université Libre de Bruxelles Objectif: illustrer en quoi

Plus en détail

Fascicule d'apprentissage BIOLOGIE L'anatomie et la physiologie des cellules BIO-5064-2

Fascicule d'apprentissage BIOLOGIE L'anatomie et la physiologie des cellules BIO-5064-2 Fascicule d'apprentissage BIOLOGIE L'anatomie et la physiologie des cellules BIO-5064-2 Octobre 2004 I Introduction Ce cours de Biologie 5064-2 L'anatomie et la physiologie des cellules d'une durée de

Plus en détail

Chapitre 5 : La transcription. Professeur Joël LUNARDI

Chapitre 5 : La transcription. Professeur Joël LUNARDI Chapitre 5 : La transcription UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Professeur Joël LUNARDI Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 5. La transcription

Plus en détail

COURS DE BIOCHIMIE MODULE I FONCTIONS DES PROTEINES : BASES MOLECULAIRES. Pr François COURAUD

COURS DE BIOCHIMIE MODULE I FONCTIONS DES PROTEINES : BASES MOLECULAIRES. Pr François COURAUD COURS DE BIOCHIMIE MODULE I FONCTIONS DES PROTEINES : BASES MOLECULAIRES Pr François COURAUD mai 2006 1 Introduction. De la fonction à la structure Chapitre 1. Stratégies pour l étude des protéines Chapitre

Plus en détail

1. PRINCIPES DE BASE DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

1. PRINCIPES DE BASE DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE Liste d articles pour exercices EPSC à télécharger! BiolMol 2-1 1. PRINCIPES DE BASE DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE 1.1. Les acides nucléiques 1.1.1. Structure et expression des acides nucléiques 1.1.2. Réplication

Plus en détail

Structure des molécules

Structure des molécules Niveau : Première S Structure des molécules Activité expérimentale (prof) A. Structure électronique de l'atome 1. Liaisons dans les molécules (rappels de cours) Un atome est caractérisé par son numéro

Plus en détail

DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS)

DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS) 1s_cntsvt_2011_11_16_corrigé.doc 1/6 CLASSE DE 1ère S - DURÉE 3H00 DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE CALCULATRICES INTERDITES 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS) Le cycle cellulaire

Plus en détail

Programme de formation de l'école québécoise Science et technologie de l'environnement Sec IV

Programme de formation de l'école québécoise Science et technologie de l'environnement Sec IV Programme de formation de l'école québécoise Science et technologie de l'environnement Sec IV Leçons de Facile Learning Source: http://www.mels.gouv.qc.ca/progression/secondaire/pdf/prograpprsec_st_pfg_fr-2011-08-22.pdf

Plus en détail

Formavie 2010. 2 Différentes versions du format PDB...3. 3 Les champs dans les fichiers PDB...4. 4 Le champ «ATOM»...5. 6 Limites du format PDB...

Formavie 2010. 2 Différentes versions du format PDB...3. 3 Les champs dans les fichiers PDB...4. 4 Le champ «ATOM»...5. 6 Limites du format PDB... Formavie 2010 Les fichiers PDB Les fichiers PDB contiennent les informations qui vont permettre à des logiciels de visualisation moléculaire (ex : RasTop ou Jmol) d afficher les molécules. Un fichier au

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

La digestion. Informations pour l enseignant

La digestion. Informations pour l enseignant La digestion Informations pour l enseignant Pour fonctionner, notre organisme a besoin d énergie. Celle-ci est fournie par l alimentation. Cependant, les aliments que nous consommons, pour la plupart composés

Plus en détail

LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE

LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE Biologie LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE Février 2006 I. L'INTRODUCTION Chaque cellule d'un organisme supérieur provient de la multiplication d'une cellule préexistante (cellule

Plus en détail

3. L exemple du transport de l oxygène : myoglobine et hémoglobine

3. L exemple du transport de l oxygène : myoglobine et hémoglobine 3. L exemple du transport de l oxygène : myoglobine et hémoglobine 3.1. Introduction : place du transport de l oxygène dans les processus biologiques 3.2. Myoglobine 321 3.2.1. La myoglobine lbi a une

Plus en détail

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie ompléments - hapitre 5 Spectroscopie Spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN 13 ) Tandis que la spectroscopie RMN 1 H fournit des données sur la disposition des atomes d'hydrogène dans une

Plus en détail

VI. Domaines protéiques

VI. Domaines protéiques Chapitre 1 Structure des protéines I. Rappels Définitions II. La Protein Data Bank (PDB) III. Angles dièdres et diagramme de ramachandran IV. Structures secondaires V. Structures supersecondaires VI. Domaines

Plus en détail

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence.

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence. Règle de l octet : tendance qu on les atomes à s entourer de 8 électrons dans l édifice moléculaire. Ce n est pas une règle générale. Composés respectant la règle de l octet Composés ne respectant pas

Plus en détail

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF.

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF. LA DIGESTION Les aliments ingérés ne peuvent être utilisés tels quels par l organisme. Ils doivent être simplifiés par l appareil digestif en nutriments assimilables, et ce au cours de la digestion. Digestion

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

Respiration Mitochondriale

Respiration Mitochondriale Université Paris-VI Respiration Mitochondriale Objectifs au cours de Révisions Biochimie PCEM2 Révisions Biochimie Métabolique 2004-2005 Pr. A. Raisonnier (raisonni@ccr.jussieu.fr) Mise à jour : 25 novembre

Plus en détail

NOTIONS ESSENTIELLES DE CHIMIE

NOTIONS ESSENTIELLES DE CHIMIE CHAPITRE 16 NOTIONS ESSENTIELLES DE CHIMIE «La chimie, science de la complexité de la matière, est la plus à même d'appréhender la complexité de l'être vivant. Elle est le vrai fondement de la biologie.»

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

LES SUCRES. Exemple : Représentation du glycéraldéhyde (2, 3 dihydroxypropanal)

LES SUCRES. Exemple : Représentation du glycéraldéhyde (2, 3 dihydroxypropanal) LES SUCRES I ) Compléments de Stéréochimie 1) Représentation de Fischer Pour les sucres et les acides aminés, on utilise une autre représentation des molécules dans l'espace : la représentation de Fischer.

Plus en détail

THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES

THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES INTRO : Le glucose est une molécule fondamentale pour notre organisme. En effet il constitue à la fois une source d énergie et de matière (il sert à la synthèse de biomolécules).

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

Bêta-oxydation des acides gras

Bêta-oxydation des acides gras O C N C 2 O C 2 SO 3 O O acide taurocholique O C N C 2 COO O O O acide glycocholique Figure.2 Structure d un sel biliaire formé par conjugaison entre un acide biliaire (ici l acide cholique) soit avec

Plus en détail

Respiration Mitochondriale

Respiration Mitochondriale Université Pierre et Marie Curie Respiration Mitochondriale Objectifs au cours de Révisions Biochimie PCEM2 Révisions Biochimie Métabolique 2004-2005 Pr. A. Raisonnier (alain.raisonnier@upmc.fr) Mise à

Plus en détail

Biologie Moléculaire

Biologie Moléculaire Université Pierre et Marie Curie Biologie Moléculaire Objectifs au cours de Biochimie PAES 2009-2010 Pr. C. Housset (Chantal.Housset@st-antoine.inserm.fr) Pr. A. Raisonnier (alain.raisonnier@upmc.fr) Mise

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

LA TRANSCRIPTION. Introduction. I. Modalité générale de la transcription. II. Transcription chez les Procaryotes

LA TRANSCRIPTION. Introduction. I. Modalité générale de la transcription. II. Transcription chez les Procaryotes LA TRANSCRIPTION Introduction I. Modalité générale de la transcription II. Transcription chez les Procaryotes 1. L'ARN polymérase 2. Etapes de la transcription a. Initiation b. Elongation c. Terminaison

Plus en détail

squelettique Juin 2003

squelettique Juin 2003 Le muscle squelettique Juin 2003 Repères Le mot muscle vient du mot latin musculus qui signifie «petite souris». Les muscles peuvent être considérés comme les «moteurs» de l organisme. Les propriétés des

Plus en détail

Épreuve écrite de TECHNOLOGIE ET TECHNIQUES BIOLOGIQUES ET BIOCHIMIQUES. Note la plus haute 87 10,37 3,2 4 19 76 10,3 3 4 18

Épreuve écrite de TECHNOLOGIE ET TECHNIQUES BIOLOGIQUES ET BIOCHIMIQUES. Note la plus haute 87 10,37 3,2 4 19 76 10,3 3 4 18 Banque Agro Veto. Session 2011 Rapport sur les concours A TB Épreuve écrite de TECHNOLOGIE ET TECHNIQUES BIOLOGIQUES ET BIOCHIMIQUES Concours Nb cand. Moyenne Ecart type TB ENSA- ENITA la plus basse la

Plus en détail