Enseignement secondaire technique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enseignement secondaire technique"

Transcription

1 Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie Pédiatrie Classe de 1SP Nombre de leçons: 3.0 Nombre minimal de devoirs: 2 par semestre Langue véhiculaire: Français I. Notions de Périnatalogie: Souffrance fœtale aiguë et chronique Mortalité Anténatale II. Période Néonatale A. Dépistage et prévention en maternité moyens principales malformations congénitales pathologies génétiques pathologies périnatales métaboliques (hypoglycémies ) cérébrales infectieuses particulières: syndrome hémorragique ictères anémies détresses respiratoires dysplasie bronchopulmonaire B. Nouveau-né à risque prématuré RCIU Post-mature De mère diabétique De mère consommatrice de stupéfiants, de médicaments, d'alcool, de tabac III. Période de l enfance à l'adolescence (Pathologie: avec traitements médicaux et chirurgicaux) A. Les troubles de l équilibre hydro-électrolytique et acido-basique 1/5

2 B. Les maladies infectieuses, parasitaires, contagieuses Prophylaxie des infections acquises Muguet Maladies éruptives Diarrhées Méningite Vaccins, sérums, immunoglobulines Signes d'appel et conduite en cas des infections rhinopharyngées et otites C. Les troubles de la fonction immunitaire. Déficits immunitaires Affections auto-immunes Réactions allergiques D. Pathologie accidentelle Épidémiologie Prévention et conduite en cas de Traumatisme crânien Brûlures Inhalation de corps étranger Ingestion de substances toxiques E. Enfants victimes de sévices F. Dépistage et prévention des troubles sensoriels Troubles des yeux Troubles de l oreille Otite moyenne Déficience auditive Troubles du nez et de la gorge Épistaxis Rhino-pharyngite Sinusite Pharyngite amygdalite G. Pathologie respiratoire Situations d urgence Mort subite inexpliquée du nourrisson Apnée Insuffisance respiratoire Troubles respiratoires réactionnels Syndrome du croup: laryngotrachéobronchite Asthme Troubles touchant les voies respiratoires inférieures Traumatismes affectant l appareil respiratoire H. Pathologie cardio - vasculaire Insuffisance cardiaque Cardiopathie congénitale Cardiopathies acquises 2/5

3 R.A.A Endocardite infectieuse Maladies vasculaires Maladie de Kawasaki hypertension État de choc I. Hématologie: dépistage et conduite Anémies Troubles de la coagulation J. Cancers chez l enfant Tumeurs cérébrales Neuroblastomes Tumeurs de Wilms Tumeurs osseuses Leucémie Tumeurs des tissus mous K. Pathologie digestive signes d'appel des pathologies chirurgicales: Anomalies structurales Fissure labiale et fente palatine Atrésie de l œsophage. Sténose du Pylore Reflux gastro-oesophagien Omphalocèle Invagination Maladie de Hirschsprung Malformations ano-rectales Hernies Invagination Maladies inflammatoires appendicite Troubles de la motilité diarrhée aiguë, constipation Troubles de l alimentation anorexie vomissements coliques troubles de malabsorption Maladie coeliaque Intolérances Affections hépatiques Blessures du système gastro-intestinal L. Pathologie endocrinienne et métabolique: Dépistage et conduite en cas de Mucoviscidose 3/5

4 Phénylcétonurie Hypothyroïdie Hyperplasie surrénale congénitale Retard de croissance Anomalie de la puberté Rappel sur la puberté normale Puberté précoce Retard pubertaire Obésité de l'enfant - prise en charge Diabète insulino - dépendant M. Pathologie carentielle: Prévention dépistage et conduite en cas de rachitisme, avitaminoses(k ) Hypotrophie staturo - pondérale du nourrisson N. Pathologie génito - urinaire: Anomalies structurales Infection des voies urinaires Troubles rénaux Glomérulo-néphrite aiguë, syndrome néphrotique syndrome hémolytique et urémique Insuffisances rénales Anomalies structurales du système reproducteur Maladies sexuellement transmissibles O. Dermatologie et troubles de la fonction tégumentaire: Prévention, détection et conduite en cas de Érythème fessier du nourrisson Érythèmes et exanthèmes en général Le psoriasis Le groupe des eczémas Impétigo contagieux et Pyodermite Notions sur les angiomes / les naevi Gale, pédiculose, verrues, mycose (teigne) etc.. Acné Blessures cutanées Plaies Brûlures Coups de soleil Gelure Morsures Contusions Corps étrangers P. Pathologie ostéo - articulaire et musculaire: Troubles des membres inférieurs Genuvarum et valgum Pied bot Troubles de la hanche 4/5

5 Détection des troubles de la statique vertébrale Troubles des os et des articulations Blessures du système musculosquelettique Manuel(s) obligatoire(s): Soins infirmiers en Pédiatrie. ERPI Compétences Infirmières Jane Ball / Ruth Bindler Editions du renouveau pédagogique ISBN Le programme est valable pour les classes suivantes: 1SP 5/5

Enseignement secondaire technique. Connaissances professionnelles en soins aux enfants

Enseignement secondaire technique. Connaissances professionnelles en soins aux enfants Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie

Plus en détail

Sommaire. Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Dossiers cliniques... 1

Sommaire. Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Dossiers cliniques... 1 Sommaire Préface... V Avant-propos... VII Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de pédiatrie... XIII Liste des abréviations... XVII Dossiers

Plus en détail

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE)

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE) 1 DONNES PERINATALES Année HautsdeSeine Note 1A DONNEES DEMOGRAPHIQUES INSEE, INSERM Nouveaunés vivants domiciliés 2012 24 790 Taux de natalité (nouveaunés vivants pour 1000 habitants) 2012 15,6 pour 1000

Plus en détail

Salle G101 (Anciennement ED10) Faculté de Médecine Chaque module est suivi d'un contrôle continu (10 questions) à 18h

Salle G101 (Anciennement ED10) Faculté de Médecine Chaque module est suivi d'un contrôle continu (10 questions) à 18h Pôles FEMME MERE ENFANT ENDOCRINOLOGIE 1 er semestre : 16.09.2015 au 09.02.2016 Salle G101 (Anciennement ED10) Faculté de Médecine Chaque module est suivi d'un contrôle continu (10 questions) à 18h Dates

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE Il faut rappeler que pour toute personne malade (par exemple présentant de la fièvre, vomissements ou diarrhée)

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE Le Puy-en-Velay, le 22 Septembre 2006 Il faut rappeler que pour toute personne malade (par exemple présentant

Plus en détail

Hypotension (pas assez) Artérite des membres inférieurs (caillot des artères, difficulté à marcher) Palpitations

Hypotension (pas assez) Artérite des membres inférieurs (caillot des artères, difficulté à marcher) Palpitations Questionnaire médical Ce questionnaire va servir à gagner du temps lors de votre première visite et reste strictement confidentiel. Cochez SVP, et si nécessaire donnez des explications plus spécifiques.

Plus en détail

Programme de cours rectifié (définitif) DCEM 3 / e semestre (SALLE 7)

Programme de cours rectifié (définitif) DCEM 3 / e semestre (SALLE 7) Faculté de Médecine Programme de cours rectifié (définitif) DCEM 3 / 2014-2015 2 e semestre (SALLE 7) Date Cours Enseignant Lundi 23/02/2015 Mardi 24/02/2015 Mercredi 25/02/2015 Jeudi 26/02/2015 15h00-17h-00

Plus en détail

Table des matières. Néonatologie. Croissance et développement de l enfant normal Préambule aux items du module Connaissances.

Table des matières. Néonatologie. Croissance et développement de l enfant normal Préambule aux items du module Connaissances. Table des matières Collaborateurs............................................... Avant-propos................................................ Remerciements..............................................

Plus en détail

ECN programme DFASM 1. 2 ème Quadrimestre année 2013/2014

ECN programme DFASM 1. 2 ème Quadrimestre année 2013/2014 ECN programme DFASM 1 2 ème Quadrimestre année 2013/2014 Neurologie 90 Déficits moteur et ou sensitif des membres 96 Myasthénie 97 Migraine, névralgie du trijumeau et algies de la face 98 Céphalées aiguës

Plus en détail

UM 1 UFR Médecine. Module A - Cardiologie Pneumologie - (Hôpital Arnaud de Villeneuve)

UM 1 UFR Médecine. Module A - Cardiologie Pneumologie - (Hôpital Arnaud de Villeneuve) Module A - Cardiologie Pneumologie - (Hôpital Arnaud de Villeneuve) A Allergologie Cardio USIC Cardiologie A Cardiologie B Chirurgie thoracique vasculaire (Chirurgie A) - CTV - Chirurgie cardio-vasculaire

Plus en détail

Programme D3 quad 2 2012. Hôpital Saint Joseph

Programme D3 quad 2 2012. Hôpital Saint Joseph Programme D3 quad 2 2012 Hôpital Saint Joseph Endocrinologie Dr Castinetti Hépato gastroentérologie 1 : Dr Laquière Chir viscérale: Dr Duconseil Hépato gastroentérologie 2 : Dr Adhoute Ortho : Dr Glard

Plus en détail

Malformations de l estomac

Malformations de l estomac Malformations de l estomac Pr Thierry Merrot Enseignement DESC viscéral Paris 2013 Embryologie Vers 4 à 5 semaines Dilatation tubulaire Partie distale de l intestin primitif antérieur Microgastrie anténatale

Plus en détail

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC TROPICAL Revigorante et vitalisante, tonique puissante du système nerveux. Digestive, antispasmodique. Stress, fatigue, dépression, insomnie Flatulence, indigestion, nausée,

Plus en détail

Les vomissements. Dr J.M. Abaziou

Les vomissements. Dr J.M. Abaziou Les vomissements Dr J.M. Abaziou Définition et Introduction Les vomissements se définissent comme des rejets actifs de tout ou partie du contenu gastrique ou intestinal par la bouche. Ils associent une

Plus en détail

La santé de la mère et de l enfant. Chiffres clés 2013. en Dordogne

La santé de la mère et de l enfant. Chiffres clés 2013. en Dordogne La santé de la mère et de l enfant Chiffres clés 2013 en Dordogne Direction Départementale de la Solidarité et de la Prévention Pôle PMI - Actions de Santé Ces données épidémiologiques sont présentées

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

Programme de 1ère année de NATUROPATHIE

Programme de 1ère année de NATUROPATHIE Programme de 1ère année de NATUROPATHIE Objectif de la formation : devenir NATUROPATHE Moyens pédagogiques : cours magistraux, polycopiés SÉMINAIRE N 1 : LA NATUROPATHIE FONDAMENTALE CENA SÉMINAIRE N 2

Plus en détail

Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn

Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn Chaque personne porteuse de la micro délétion 22q11 est unique Les personnes porteuses de la micro délétion 22q11 présentent des problèmes médicaux

Plus en détail

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM 3 / 2015-2016 1 er semestre Définitif SALLE 7. Date Cours Enseignant

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM 3 / 2015-2016 1 er semestre Définitif SALLE 7. Date Cours Enseignant Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 3 / 2015-2016 1 er semestre Définitif SALLE 7 Date Cours Enseignant Lundi 19/10/2015 Mardi 20/10/2015 15h00-16h30 Mercredi 21/10/2015 Hématurie Physiologie de

Plus en détail

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!!! I.! Les surdités :! II.! Le handicap sensoriel chez l enfant.! III.! Le handicap sensoriel chez l adulte :! IV.! Le

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

Annexe 3 : Programme. A) L enfant normal : nourrisson, enfant et adolescent. Ateliers pratiques : 41 h

Annexe 3 : Programme. A) L enfant normal : nourrisson, enfant et adolescent. Ateliers pratiques : 41 h 1 Annexe 3 : Volume horaire possible sur 3 semaines, 35 h X 3 = 105 h 35 h par semaine soit 5 jours avec 7 h par jour (9h -12h et 14h-18h) Cours magistraux interactifs : 26 h Ateliers pratiques : 41 h

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 15 octobre 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 15 octobre 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE 1 A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 2 1. Adultes et enfants d un an et plus La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI)

VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI) VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI) AIDE A LA CONSULTATION Aide à VMNCI (Mise à jour au 12/02/2014 ) (annule et remplace «Présentation au 08/11/2012») Examen clinique

Plus en détail

FORMULAIRE DE PRE INSCRIPTION CENTRE DE FORMATION AMIENS

FORMULAIRE DE PRE INSCRIPTION CENTRE DE FORMATION AMIENS olivierducloshcas@gmail.com ou duclos.olivier@neuf.fr FORMULAIRE DE PRE INSCRIPTION CENTRE DE FORMATION AMIENS RENSEIGNEMENTS NOM : Date de Naissance : / /19 Prénom : Lieu de Naissance : Dept : Adresse

Plus en détail

21 Retard de croissance intra-utérin... 14

21 Retard de croissance intra-utérin... 14 Sommaire Légende : x Ne fi gure pas strictement au programme mais important à connaître. Y À connaître «par cœur». ~ Tombé ~ fois à l internat ou à l ECN (1995-2007). Ë Posologies à connaître. MODULE 2

Plus en détail

Vaccination contre la grippe saisonnière

Vaccination contre la grippe saisonnière le point sur risques infectieux > Vaccinations Vaccination contre la grippe saisonnière Questions / Réponses - Professionnels de santé Document élaboré le 14 octobre 2014 1 - Quand a lieu la campagne de

Plus en détail

Le panorama de la santé en France

Le panorama de la santé en France 1 Le panorama de la santé en France PACES - UE 7 Santé publique cours n 5 Dr Virginie Migeot 16 février 2010 Panorama épidémiologique? 2 Caractériser l état de santé grâce à des indicateurs de santé standardisés

Plus en détail

Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant

Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant Journée DES Décembre 2010 Docteur Frédérique TIXIER Service endocrinologie et diabétologie pédiatriques Hôpital Femme Mère Enfant Lyon Bron HYPOTHYROÏDIE CONGENITALE

Plus en détail

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl Asthme du nourrisson Démarche diagnostique pratique André Labbé Unité de réanimation r et des maladies respiratoires de l enfantl Hôtel-Dieu Clermont-Ferrand Position du problème Fréquence pathologie sifflante

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

~ Family Physician Kit ~

~ Family Physician Kit ~ ~ Family Physician Kit ~ www.mydoterra.com/nadjakpettitt Huiles Simples: arbre à thé: Premiers Secours pour la Peau acné grippe otite eczéma support du système immunitaire problèmes cutanés à appliquer

Plus en détail

Institut WanXiang Historique de santé du patient

Institut WanXiang Historique de santé du patient Institut WanXiang Historique de santé du patient Merci de remplir ce questionnaire aussi complètement que possible et d indiquer les zones d incompréhension avec un point d'interrogation. En plus de toutes

Plus en détail

TROUBLES DE CROISSANCE CHEZ L ENFANT

TROUBLES DE CROISSANCE CHEZ L ENFANT TROUBLES DE CROISSANCE CHEZ L ENFANT 1- Introduction - Une morphologie particulière peut orienter déjà vers certains remèdes : - Une constitution bréviligne évoque : CALCAREA CARBONICA - BARYTA CARBONICA

Plus en détail

Documents médicaux 2015-2016

Documents médicaux 2015-2016 Documents médicaux 2015-2016 Une visite médicale doit se faire chez votre médecin traitant à qui vous demanderez de compléter le dossier médical (cfr. Point 1 ci-dessous) à remettre sous pli fermé, à destination

Plus en détail

SYNDROMES DE EHLERS-DANLOS Types et caractéristiques

SYNDROMES DE EHLERS-DANLOS Types et caractéristiques SYNDROMES DE EHLERS-DANLOS Types et caractéristiques Résumé basé sur le chapitre de Brad T. Tinkle et Carrie L. Atzinger, Ehlers-Danlos Syndromes, dans Management of Genetic Syndromes, S.B. Cassidy et

Plus en détail

L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON

L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON Signe d'appel fréquent en pédiatrie. Hypotrophie : insuffisamment nourri. I/ Historique Mortalité des enfants institutionnalisés aux USA dans les années 1900 était très élevé,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 25 août 2006 modifiant l arrêté du 5 mars 2006 relatif à la classification et à la prise en charge de prestations

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué

Le test de dépistage qui a été pratiqué élever CommenT UN enfant ayant une hypothyroïdie Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité a conduit au diagnostic d hypothyroïdie chez votre bébé. Aujourd hui, votre enfant va bien mais

Plus en détail

Table des matières INDICATIONS ET STRATÉGIES D UTILISATION DES PRINCIPAUX EXAMENS D IMAGERIE 27

Table des matières INDICATIONS ET STRATÉGIES D UTILISATION DES PRINCIPAUX EXAMENS D IMAGERIE 27 Table des matières CHAPITRE 1 LA RELATION MÉDECIN-MALADE. L annonce d une maladie grave. La formation du patient atteint de maladie chronique. La personnalisation de la prise en charge médicale 19 Question

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

Comment ça va? Quand ça ne va pas. 4 comment ça va?

Comment ça va? Quand ça ne va pas. 4 comment ça va? Comment ça va? 1 Voici quatre dialogues. Dites à quelle situation de communication correspond chacun d eux. Situation a) : consultation chez un médecin. Situation b) : salutations dans la rue, par simple

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail

Philippe Picard Conseiller l'homéopathie

Philippe Picard Conseiller l'homéopathie Philippe Picard Conseiller l'homéopathie Reading excerpt Conseiller l'homéopathie of Philippe Picard Publisher: Boiron http://www.narayana-verlag.com/b9770 In the Narayana webshop you can find all english

Plus en détail

LE NOUVEAU-NE NORMAL QUELQUES DEFINITIONS

LE NOUVEAU-NE NORMAL QUELQUES DEFINITIONS LE NOUVEAU-NE NORMAL A TERME QUELQUES DEFINITIONS La grossesse comporte 41 semaines de gestation Prématurité : avant 37 SA de grossesse Post-terme (post-mature) : après 42 SA Période néonatale : du 1er

Plus en détail

REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE

REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE Connaitre : - Les grands risques liés à l exposition aux xénobiotiques chez la femme enceinte - Les facteurs en jeu dans la survenue d effets toxiques

Plus en détail

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Le nouveau-né de la femme obèse Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Épidémiologie 2000: 300 millions d obèses dans le monde NHANES 2003-2004: 32% obèses aux USA Femmes

Plus en détail

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r obesity Le traitement de l obl obésité morbide: Indications, techniques et résultats r des gastroplasties Dr Elie CHOUILLARD Service de Chirurgie Générale et Digestive Centre Hospitalier de Poissy Avril

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 25 février 2015 modifiant l arrêté du 19 février 2015 relatif aux forfaits

Plus en détail

SUIVI D UN NOUVEAU-NÉ, D UN NOURRISSON ET D UN ENFANT DE 0 À 3 ANS

SUIVI D UN NOUVEAU-NÉ, D UN NOURRISSON ET D UN ENFANT DE 0 À 3 ANS SUIVI D UN NOUVEAU-NÉ, D UN NOURRISSON ET D UN ENFANT DE 0 À 3 ANS Diane- EXAMENS OBLIGATOIRES 20 examens de santé obligatoires de la naissance à 6 ans (remboursés à 100%) 1 ère semaine (+oph), 1 mois,

Plus en détail

Note d Information. Certificat Médical. de non contre-indication à la pratique de l Aïkido. Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA

Note d Information. Certificat Médical. de non contre-indication à la pratique de l Aïkido. Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA Note d Information Certificat Médical de non contre-indication à la pratique de l Aïkido Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA Chère pratiquante, Cher pratiquant, Pour obtenir votre

Plus en détail

Institut Yang Ming. Cabinet de médecine traditionnelle chinoise CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES. Agrée par le C.S.NA.T.

Institut Yang Ming. Cabinet de médecine traditionnelle chinoise CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES. Agrée par le C.S.NA.T. CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES La radiothérapie et la chimiothérapie font partie des traitements ayant des effets secondaires particulièrement difficiles

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TOME 1. I Table des matières 1. PARTIE I Concepts généraux de la pratique infirmière

TABLE DES MATIÈRES TOME 1. I Table des matières 1. PARTIE I Concepts généraux de la pratique infirmière I Table des matières 1 TABLE DES MATIÈRES TOME 1 Avant-propos........................... III Les caractéristiques du manuel.......... IV Remerciements......................... VII PARTIE I Concepts généraux

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 5 Quelques généralités en soins aromatiques 7 Introduction 9 Les huiles essentielles chémotypées (HECT) 13

Table des matières. Remerciements 5 Quelques généralités en soins aromatiques 7 Introduction 9 Les huiles essentielles chémotypées (HECT) 13 Table des matières Remerciements 5 Quelques généralités en soins aromatiques 7 Introduction 9 Les huiles essentielles chémotypées (HECT) 13 Un peu d histoire 13 Les chémotypes ou l aromathérapie d aujourd

Plus en détail

Moi ou mon enfant sous cortisone

Moi ou mon enfant sous cortisone Moi ou mon enfant sous cortisone Quelles conséquences? Isabelle Koné-Paut Pédiatrie Générale, Rhumatologie CHU de Bicêtre 94270 Le Kremlin-Bicêtre La cortisone, une hormone H H Organe 1 Organe 2 H Sang

Plus en détail

Le retard de croissance staturo-pondérale. Objectifs. Définitions du retard de croissance staturo-pondérale

Le retard de croissance staturo-pondérale. Objectifs. Définitions du retard de croissance staturo-pondérale I-00-Q000 I-3-Q36 P r François Feillet Service de médecine infantile I, hôpital d Enfants, CHU Brabois, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy f.feillet@chu-nancy.fr Le retard de croissance staturo-pondérale est une

Plus en détail

Diarrhées aiguës du nourrisson

Diarrhées aiguës du nourrisson Diarrhées aiguës du nourrisson Critères de gravité Chef de service de Pédiatrie - CHV Des «Critères de gravité» : pour quoi faire? A priori : pour prendre une décision Conseil téléphonique Domicile ou

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme Avant- propos Le présent ouvrage a pour but de faciliter l enseignement de la physiologie dans le cadre du BTS diététique. Pour ce faire, nous avons respecté scrupuleusement le cadre du programme d enseignement

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Sinergic-massage. Médecine Académique - Programme 2014-2015. Anatomie Physiologie Pathologie. Système tégumentaire 16 heures

Sinergic-massage. Médecine Académique - Programme 2014-2015. Anatomie Physiologie Pathologie. Système tégumentaire 16 heures Médecine Académique - Programme 2014-2015 L objectif de notre module de médecine académique est de transmettre les bases indispensables à la compréhension du corps humain, ainsi qu une approche des différentes

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM)

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) Professeur Emmanuel Andrès, Service de Médecine Interne, Diabète et Maladies Métaboliques, Clinique Médicale B, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

Tableau clinique du SAF et de l ETCAF

Tableau clinique du SAF et de l ETCAF Tableau clinique du SAF et de l ETCAF L alcool est une substance tératogène, il provoque des malformations. On ne connaît pas le seuil minimal sans risque pendant la grossesse. Avant d aborder l Ensemble

Plus en détail

Table des matières. Généralités. Chapitre 4 La consultation. De la similitude à l'ordonnance 35. Chapitre 1 Histoire de l'homéopathie 3

Table des matières. Généralités. Chapitre 4 La consultation. De la similitude à l'ordonnance 35. Chapitre 1 Histoire de l'homéopathie 3 Table des matières Auteurs Préface Présentation 1 Généralités V VII IX Chapitre 1 Histoire de l'homéopathie 3 Olivier Rabanes Introduction................................. 3 Biographie de Samuel Hahnemann...............

Plus en détail

Les Syndromes d Ehlers-Danlos (SED)

Les Syndromes d Ehlers-Danlos (SED) Les Syndromes d Ehlers-Danlos (SED) Présentation créée par le GESED asbl et validée par le Dr Fransiska Malfait (UZ Gent) Version 2 - juillet 2011 1 Structure SED : qu est-ce que c est? Le diagnostic Les

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS

PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS PREMIERE ANNEE MODULE 1 A - Santé publique * - Les outils - Les institutions sanitaires et sociales - Les pratiques - Les grands problèmes de santé

Plus en détail

OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE

OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE TABLE DES MATIÈRES APTITUDES... 2 COMPÉTENCES CLINIQUES... 2 DOULEUR AIGUË DE LA FOSSE ILIAQUE DROITE... 2 DOULEUR AIGÜE DE LA FOSSE ILIAQUE GAUCHE... 4 DOULEUR AIGÜE DE

Plus en détail

Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24.

Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24. 1 FM4 PAGE 1/4 Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24.747 si : L âge de l emprunteur est < 50 ans & le capital assuré*

Plus en détail

Nombre APDRG désignation code

Nombre APDRG désignation code 00 Divers 0 Sans 925 Total Divers 925 01 Affections du système nerveux 1 Craniotomie, >17 ans, excepté pour traumatisme 15 01 Affections du système nerveux 2 Craniotomie, >17 ans, pour traumatisme 3 01

Plus en détail

Le dépistage des risques en cours de la grossesse

Le dépistage des risques en cours de la grossesse Le dépistage des risques en cours de la grossesse DR : BOUCHOUCHA-H Le plan du cours Introduction Les risques à dépistés et les moyens de dépistage L échographie : Conclusion -iso-immunisation : GR-RH

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

Trisomie 21 et atteintes ORL

Trisomie 21 et atteintes ORL Dépistage, diagnostic et surveillance des troubles auditifs Dr C. BLANCHET, Dr F. ARTIERES, Pr M. MONDAIN Service ORL, C.H.U. de Montpellier Trisomie 21 et atteintes ORL 1 Rappel Rappel 2 Atteintes otologiques

Plus en détail

Le bilan des avancées thérapeutiques 2005

Le bilan des avancées thérapeutiques 2005 Le bilan des avancées thérapeutiques 2005 Dr Chrystel Jouan-Flahault Directeur Médical, Leem Un état des lieux à partir de données objectives Les médicaments retenus sont ceux qui ont justifié l attribution

Plus en détail

Vomissement du nourisson, de l enfant et de l adulte avec le traitement (345) J. Sarles, R.Laugier Décembre 2005

Vomissement du nourisson, de l enfant et de l adulte avec le traitement (345) J. Sarles, R.Laugier Décembre 2005 Vomissement du nourisson, de l enfant et de l adulte avec le traitement (345) J. Sarles, R.Laugier Décembre 2005 1. Définition Les vomissements se définissent comme des rejets actifs de tout ou partie

Plus en détail

ITEMS Conférences 5A POLE S1 : Faculté de Médecine de Grenoble Année universitaire Cardiologie 1 Pr G Baronne Rochette : - Arrêt cardiaque

ITEMS Conférences 5A POLE S1 : Faculté de Médecine de Grenoble Année universitaire Cardiologie 1 Pr G Baronne Rochette : - Arrêt cardiaque ITEMS Conférences 5A POLE S1 : Cardiologie 1 Pr G Baronne Rochette : - Arrêt cardiaque - souffle de l'enfant - Insuffisance cardiaque - Angor stable - Syncope - HTA Cardiologie 2 Pr Vanzetto : 149. Endocardite

Plus en détail

r Julie Tenenbaum Importance de la pédiatrie Examen clinique systématique Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes (Mise ligne 29/03/10 LIPCOM-RM)

r Julie Tenenbaum Importance de la pédiatrie Examen clinique systématique Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes (Mise ligne 29/03/10 LIPCOM-RM) Suivi d un enfant normal D Suivi d un enfant normal Généralités Importance de la pédiatrie Dépistage Prévention Traitement Suivi Examen clinique systématique S assurer du bon développement staturo-pondéral

Plus en détail

PROGRAMME. Qu est ce que la sélection? Médicale Non médicale. Tarification et compensation Mortalité, surmortalité Loi des grands nombres

PROGRAMME. Qu est ce que la sélection? Médicale Non médicale. Tarification et compensation Mortalité, surmortalité Loi des grands nombres COMPRENDRE LA SELECTION ET LA TARIFICATION DES RISQUES B1 Durée : 1 journée Niveau Retenir les principes et définitions de base Comprendre les raisons de la sélection et les principes de tarification Faciliter

Plus en détail

ACCUEILLIR MON ENFANT NATURELLEMENT

ACCUEILLIR MON ENFANT NATURELLEMENT Table des matières Préface...11 Introduction...19 Mode d utilisation...23 PREMIÈRE PARTIE : LA PRÉCONCEPTION, UNE CONSCIENCE À RETROUVER Chapitre 1 : Préparation du cœur et de l esprit...27 Chapitre 2

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANTL

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANTL LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANTL Dr R. Dubois - Lyon Pr F.Varlet St Etienne Introduction Sujet difficile, source possible d d ERREURS diagnostiques et thérapeutiques Motif pluriquotidien de consultation

Plus en détail

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011 FASCICULE VI AFFECTIONS DU NOUVEAU-NÉ Emploi des codes du chapitre XVI Le chapitre XVI est celui de Certaines affections dont l origine se situe dans la période périnatale. La définition de la période

Plus en détail

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes Évaluez vous 40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes IFMT IFMT-MS-2006-dermatologie 1 1 Impetigo (pyoderma) Enfant Localisation IFMT-MS-2006-dermatologie 2 2 eczema atopique Enfant Localisation

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Rectorragies chez l enfant Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Journée de formation médicale continue Service de gastro-entérologie 23_10_2015 Objectifs Reconnaître un saignement digestif bas Évoquer

Plus en détail

Avis 9 janvier 2013. Phosphate disodique de bétaméthasone

Avis 9 janvier 2013. Phosphate disodique de bétaméthasone COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 9 janvier 2013 BETNESOL 0,50 mg, comprimé effervescent B/30 (CIP : 34009 301 097 3-1) BETNESOL 4 mg/ml, solution injectable B/3 (CIP : 34009 301 096 7-0) BETNESOL 5 mg/100

Plus en détail

2015/2017. Ce qu il applique est reproductible et basé sur des observations de la physiologie globale.

2015/2017. Ce qu il applique est reproductible et basé sur des observations de la physiologie globale. PROGRAMME du 0/0 Fruit de plus de 0 années d expérience, l enseignement de Robert MASSON résulte d observations rationnelles, de plusieurs milliers de consultations et conseils prodigués à ses patients

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos à la deuxième édition... V Introduction... VII Remerciements...IX Abréviations de l'ouvrage...

Table des matières. Avant-propos à la deuxième édition... V Introduction... VII Remerciements...IX Abréviations de l'ouvrage... Avant-propos à la deuxième édition................................. V Introduction................................................... VII Remerciements.................................................IX

Plus en détail

LAVERGNE TRAITEMENTS OSTEOPATHIQUES LAVERGNE OSTEOPATHIC TREATMENTS JOHANNE LAVERGNE RMT QUESTIONNAIRE SANTÉ LIEN AVEC VOUS?

LAVERGNE TRAITEMENTS OSTEOPATHIQUES LAVERGNE OSTEOPATHIC TREATMENTS JOHANNE LAVERGNE RMT QUESTIONNAIRE SANTÉ LIEN AVEC VOUS? QUESTIONNAIRE SANTÉ PRÉNOM DATE DE NAISSANCE ADRESSE CODE POSTAL NUMÉRO TÉLÉPHONE BUREAU OCCUPATION (S) COURRIEL MÉDECIN NUMÉRO TÉLÉPHONE COMMENT AVEZ- VOUS ENTENDU PARLER DE NOUS? EN CAS D URGENCE PRÉNOM

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

Dépistage des troubles auditifs et de la sphère ORL

Dépistage des troubles auditifs et de la sphère ORL Dépistage des troubles auditifs et de la sphère ORL En introduction, une petite leçon d anatomie pour mieux comprendre le fonctionnement de l oreille. Les sons, recueillis et amplifiés par le pavillon

Plus en détail

Hémorragie digestive

Hémorragie digestive Hémorragie digestive Tableau clinique perte de sang : hématémèse, melena, perte de sang rouge par voie basse choc hémorragique anémie chronique ferriprive : voir anémie Anamnèse antécédents de maladie

Plus en détail

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie La diversité des étiologies et la variété des traitements utilisés en hépatologie rendent difficile la

Plus en détail

Univers des soins infirmiers en images

Univers des soins infirmiers en images Univers des soins infirmiers en images Caroline Roy, inf., M. Sc. inf. Directrice-conseil, Direction, Affaires externes Congrès OIIQ Atelier A8 9 novembre 2015 Conflits d intérêts AUCUN 2 Objectifs d apprentissage

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

Cefadroxil Sandoz 500mg/5ml poudre pour suspension orale

Cefadroxil Sandoz 500mg/5ml poudre pour suspension orale Notice 1/5 Lisez attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Conservez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Consultez votre médecin ou votre pharmacien

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

N 43. Problèmes posés par les maladies génétiques, à propos :

N 43. Problèmes posés par les maladies génétiques, à propos : N 43. Problèmes posés par les maladies génétiques, à propos : d une maladie chromosomique : la trisomie 21 d une maladie génique : la mucoviscidose d une maladie d instabilité : le syndrome de l X fragile

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail