R O Y A U M E D U M A R O C

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "R O Y A U M E D U M A R O C"

Transcription

1 R O Y A U M E D U M A R O C MINERALISATION A URANIUM DU PROSPECT D AGHRACHA (Provinces du Sud, Maroc) POINTS CLES Octobre Identification d importantes anomalies radiométriques aéroportées dont le contrôle au sol s est avéré probant ; - Mise en évidence de fortes anomalies radioactives dans les carbonatites et les calcrêtes ; - Présence d une paragenèse primaire à U-Th-REE et une autre secondaire à uranium seul ; - La minéralisation à U-Th-REE est liée aux dykes de carbonatites qui s étendent sur des extensions hectométriques à kilométriques ; - Etendue kilométrique des calcrêtes uranifères à carnotite ; - Estimation des ressources de 35 Mt à 143 ppm U3O8 dans ces calcrêtes. CADRE GEOGRAPHIQUE ET INFRASTRUCTURE La zone des travaux du prospect d Aghracha est située dans la région d Awserd sur la feuille topographique au 1/ de Madnat Aghracha, à 180 Km au Sud-Est de la ville de Dakhla.

2 CADRE GEOLOGIQUE REGIONAL Les formations géologiques dans les Provinces du Sud comprennent deux blocs distincts : - Un bloc archéen oriental stable et autochtone faisant partie du craton ouest-africain, - Un bloc occidental allochtone constitué par des nappes de charriages épizonales, mésozonales ou catazonales et empilées les unes sur les autres au cours de l orogenèse hercynienne. L âge des formations géologiques de ce bloc, allongé NNE-SSW, est échelonné entre l Archéen et le Paléozoïque. TRAVAUX ANTERIEURS Deux campagnes de géophysique aéroportée par magnétométrie et spectrométrie ont été réalisées dans les Provinces du Sud en 2002 et En 2002, l ONHYM a réalisé un levé géophysique aéroporté par magnétométrie et spectrométrie à rayon gamma sur une superficie de km², couvrant les formations protérozoïques du massif d Adrar Souttouf. L'acquisition et l interprétation des données magnétiques et radiométriques ont permis d établir différentes cartes géophysiques qui ont donné une image lithostructurale interprétative du secteur. Ces données géophysiques ont servi de support pour les contrôles géologiques au sol de différentes anomalies magnétiques et radiométriques identifiées. Plusieurs indices à uranium ont été identifiés dont Glibat Lafhouda et Twihinate respectivement en 2006 et 2007, liés à des complexes de carbonatites. Ces structures volcaniques présentent de fortes teneurs en niobium, tantale, fer, uranium et terres rares légères obtenues dans les oxydes de fer et les carbonatites. Les travaux de recherche entrepris sur ces deux prospects ont permis d estimer les ressources globales de Glibat Lafhouda à 100 millions de tonnes à 0,3 % Nb2O5, 272 ppm Ta205 ; 400 ppm U3O8 ; 0,2 % REE et d évaluer celles de Twihinate à 559 millions de tonnes à 0.69 % REE, 0.35% Nb2O5, 203 ppm U3O8 et 0.20% V2O5, dont 94 millions de tonnes dans la partie centrale à 1.66 % REE, 0.41% Nb2O5, 0.75 % U3O8, 0.25% V2O5 et 0.15% Zn. D autres anomalies similaires sont en cours de développement dans la région d Awserd ; il s agit des anomalies radiométriques à uranium d Awhifrite, d Awark et de Tlayha. - En 2004, un levé géophysique aéroporté par magnétométrie et spectrométrie a été réalisé au niveau du bassin côtier de Laâyoune-Dakhla dans le cadre du Plan National de Cartographie Géologique (PNCG). Plusieurs anomalies radiométriques d uranium ont été mises en évidence par ces deux levés géophysiques aussi bien dans le bassin côtier que dans les formations du socle (formations protérozoïques et paléozoïques). Suite à ces travaux, les anomalies radiométriques du prospect d Aghracha ont été sélectionnées pour étude géologique. Anomalies aéroportées d uranium (ratio U/Th) du prospect d Aghracha.

3 TRAVAUX REALISES ET RESULTATS Les premiers travaux de contrôle au sol par prospection au scintillomètre sur une anomalie radiométrique (U, Th) entamés en 2009 sur la feuille topographique de Madanat Aghracha a permis d enregistrer de fortes anomalies radioactives (jusqu à 7500 c/s) dans des carbonatites du secteur de Lachariyat. Les résultats d analyse chimique d une centaine d échantillons ont montré des teneurs qui atteignent 812 ppm U3O8 et 3,8% REE (terres rares légères). La monazite a été identifié dans les carbonatites minéralisées. 5 sondages carottés totalisant 440,3 m ont été réalisés pour reconnaître les dykes de carbonatites radioactives à uranium et terres rares. Les dykes de carbonatites recoupés par les sondages ont des puissances allant de 0,5 m à 1,5 m avec une radioactivité en profondeur allant de 300 à 3000 c/s. Ces sondages ont permis de mettre en évidence l existence d un champ de carbonatites radioactives en dykes cachés à magnétite traversant un socle d orthogneiss riche en micas. Seul le sondage ACH4, a donné des teneurs indicielles en terres rares jusqu à 0,3% REE sur 9 m à la côte 46,7 m avec 1,6% REE sur une passe de 80 cm. Sondage ACH4 Echelle 1 / 200 Tranche de profondeur 0.00 M M Date d'impression 2/02/12 Dessiné par : Zedane Depth (M) Litho Depth (M) Description REE (PPM) REE (PPM) sol sol blanchâtre sol compétent blanchâtre sol blanchâtre gneiss sol à élément de gneiss sol compétent à élément de gneiss sol riche en biotite gneiss à biotite et muscovite gneiss radioactif à 600 c/s carbonatite à 900 c/s gneiss radioactif à 500 c/s carbonatite à 350 c/s gneiss à biotite à 400 c/s carbonatite à 1000 c/s gneiss à biotite à 300 c/s carbonatite à 400 c/s gneiss à biotite à 300 c/s carbonatite à 700 c/s gneiss verdâtre à biotite à 500 c/s carbonatite à 800 c/s (atteint 1500 c/s à la côte 31,50) gneiss à 400 c/s carbonatite à 1600 c/s gneiss verdâtre à biotite à 500 c/s gneiss verdâtre à 350 c/s quartz gneiss verdâtre à 180 c/s quartz gneiss verdâtre à 300 c/s carbonatite à 1500 c/s gneiss verdâtre à 300 c/s carbonatite à 300 c/s gneiss verdâtre à 350 c/s gneiss verdâtre carbonatite à 1200 c/s gneiss verdâtre à 600 c/s carbonatite radioactive à 3000 c/s gneiss radioactif à 1000 c/s gneiss verdâtre à 250 c/s roche verdâtre à biotite à toucher soyeux à 250 c/s gneiss verdâtre à 250 c/s carbonatite à 400 c/s carbonatite à 300 c/s roche verdâtre à toucher soyeux gneiss verdâtre à 200 c/s Par ailleurs, la poursuite des travaux de contrôle géologique de quelques anomalies radiométriques aéroportées au sud-est du secteur de Lachariyat, a permis en 2010 de mettre en évidence l indice uranifère d Aghracha où l uranium est sous forme des minéraux de carnotite (un échantillon riche en carnotite a titré jusqu à 0,8% U308).

4 Deux campagnes de sondages carottés courts totalisant 593 m ont été réalisées pour reconnaître les extensions de la minéralisation uranifère liée aux calcrêtes. La minéralisation uranifère recoupée par ces sondages, se manifeste sous forme de carnotite aussi bien dans les calcrêtes que dans le socle orthogneissique à des côtes qui varient entre 0,5 et 14,6 m. Les calcrêtes recoupées présentent des puissances qui varient entre 0,5 et 9,6 m avec une moyenne de l ordre de 3 m. Les gneiss situés au-dessous présentent aussi des traces de carnotite. Les résultats d analyse chimique des sondages montrent des teneurs en uranium qui varient de 50 à 378 ppm U3O8 pour des puissances variables de 0,5 à 2,6 m. Anomalie aéroportée U/Th Les calcrêtes uranifères semblent avoir une puissance qui dépasse 1 m et sont étendues sur une superficie d environ 20 km². Plusieurs petits puits de 50 cm à 1,5 m de profondeurs y ont été réalisés avec un échantillonnage par saignées dans les faciès radioactifs ; un échantillon a fourni 1005 ppm U sur une saignée de 50 cm. Une estimation préliminaire des ressources en uranium des calcrêtes à carnotite donne environ 35 millions de tonnes à 143 ppm U3O8 avec une puissance moyenne de 1,35 m, soit 11,1 MIbs U3O8. Minéralisation de carnotites

5 PERSPECTIVES Contexte géologique favorable à la découverte des extensions de la minéralisation d uranium et terres rares dans le prospect d Aghracha ; Large répartition géographique des occurrences uranifères présentant plusieurs typologies différentes dans le secteur ; Présence de plusieurs anomalies similaires dans le secteur, ce qui ouvre d autres perspectives de recherche minière ; Intérêt manifesté par plusieurs compagnies étrangères pour une prospection approfondie de certaines zones prometteuses. Pour plus d informations, veuillez contacter : Mme Amina BENKHADRA Directeur Général 5, Avenue Moulay Hassan- BP 99 - Rabat, Maroc Tél. : Fax : Site web:

R O Y A U M E D U M A R O C

R O Y A U M E D U M A R O C R O Y A U M E D U M A R O C GITES DE MANGANESE DES PAYS DES HORST (Provinces de Taourirt et Oujda, Maroc) POINTS CLES Octobre 2016 - Vaste extension du Trias encaissant des minéralisations du manganèse

Plus en détail

PROSPECTION AURIFERE DES SFARIATE. Thiam Abdoulaye Moussa Chef département SIPEG

PROSPECTION AURIFERE DES SFARIATE. Thiam Abdoulaye Moussa Chef département SIPEG PROSPECTION AURIFERE DES SFARIATE Thiam Abdoulaye Moussa Chef département SIPEG abdmoussa2@gmail.com Plan de l Exposé Cadre général du projet Travaux antérieurs Géologie régionale Géologie de la zone du

Plus en détail

Un Peuple- Un But- Une Foi DIRECTION NATIONALE DE LA GEOLOGIE ET DES MINES

Un Peuple- Un But- Une Foi DIRECTION NATIONALE DE LA GEOLOGIE ET DES MINES 1 MINISTERE DES MINES REPUBLIQUE DU MALI ------------ ------------ Un Peuple- Un But- Une Foi DIRECTION NATIONALE DE ------------- LA GEOLOGIE ET DES MINES ----------- PROGRAMME DE CARTOGRAPHIE GEOLOGIQUE

Plus en détail

Le potentiel en chrome de la Mauritanie

Le potentiel en chrome de la Mauritanie Le potentiel en chrome de la Mauritanie (OMRG) Plan de l exposé I- INTRODUCTION II- LE CHROME EN MAURITANIE La Dorsale Reguibat La chaîne des Mauritanides III- STRATEGIE POUR L EXPLORATION DU CHROME IV-

Plus en détail

PROJET KWYJIBO (10885) FICHE TECHNIQUE

PROJET KWYJIBO (10885) FICHE TECHNIQUE PROJET KWYJIBO (10885) FICHE TECHNIQUE PROPRIÉTAIRES : SOQUEM INC. 50% Focus Graphite inc. 50% Résumé La propriété est l hôte d un dépôt d oxyde de fer d âge mésoprotérozoïque avec un potentiel et un contenu

Plus en détail

PROJET DE MORCELLEMENT DU BASSIN PETROLIFERE EN BLOCS (REGION NORD DE LA RCA)

PROJET DE MORCELLEMENT DU BASSIN PETROLIFERE EN BLOCS (REGION NORD DE LA RCA) République Centrafricaine Ministère des Mines, de l Energie et de l Hydraulique PROJET DE MORCELLEMENT DU BASSIN PETROLIFERE EN BLOCS (REGION NORD DE LA RCA) 2011 0 PROPOSITION 1. JUSTIFICATION L exploration

Plus en détail

Jérémie Melleton

Jérémie Melleton Prospection hydrogéochimique Exemples d application aux minéralisations aurifères sous couverture et aux minéralisations périgranitiques (Sn, W, Li, Ta, Nb, Be ) Jérémie Melleton j.melleton@brgm.fr avec

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE. n 5 GEOLOGIE. durée 3 h

DEVOIR SURVEILLE. n 5 GEOLOGIE. durée 3 h 851 852 853 lundi 17 mars 2014 DEVOIR SURVEILLE n 5 GEOLOGIE durée 3 h Le sujet comporte 9 pages, il vous est conseillé de prendre connaissance de la totalité du sujet avant de commencer. Les trois exercices

Plus en détail

Allocution du Dr Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement. A l occasion de la présentation de la

Allocution du Dr Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement. A l occasion de la présentation de la Allocution du Dr Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la présentation de la «FEUILLE DE ROUTE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Principales caractéristiques

Principales caractéristiques Histoire Geologique du Massif Armoricain p. 1 Principales caractéristiques 4 types de roches: Roches volcaniques, sédimentaires, plutoniques, métamorphiques Métamorphisme au nord et au Sud + intrusion

Plus en détail

GISEMENT DE POTASSE ET DE SEL GEMME DE KHEMISSET CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES APPEL D OFFRES INTERNATIONAL. Avril 2015

GISEMENT DE POTASSE ET DE SEL GEMME DE KHEMISSET CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES APPEL D OFFRES INTERNATIONAL. Avril 2015 GISEMENT DE POTASSE ET DE SEL GEMME DE KHEMISSET CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES APPEL D OFFRES INTERNATIONAL Avril 2015 Fax : 212 5 37 70 94 11 - Tel : 212 5 37 23 98 98 S O M M A I R E I. OBJET II.

Plus en détail

Table municipalité entreprise Niobec, le niobium et le projet d expansion. 7 décembre 2011

Table municipalité entreprise Niobec, le niobium et le projet d expansion. 7 décembre 2011 Table municipalité entreprise Niobec, le niobium et le projet d expansion 7 décembre 2011 Agenda de la rencontre 1 Niobec 2 Le niobium 3 Le projet d expansion 2 IAMGOLD : Une société-mère responsable 1

Plus en détail

Alexis explore le potentiel en profondeur sous la mine Manitou-Barvue et accroît le potentiel de découverte de métaux usuels à Val-d Or

Alexis explore le potentiel en profondeur sous la mine Manitou-Barvue et accroît le potentiel de découverte de métaux usuels à Val-d Or Pour diffusion immédiate MINERALS CORPORATION Communiqué Alexis explore le potentiel en profondeur sous la mine Manitou-Barvue et accroît le potentiel de découverte de métaux usuels à Val-d Or Le 24 septembre

Plus en détail

DE SÉDIMENTS DE FOND DE LAC

DE SÉDIMENTS DE FOND DE LAC DE SÉDIMENTS DE FOND DE LAC PRO 2011-01 Édition : Joanne Nadeau Compilation des données : Jean-Yves Labbé Graphisme : André Tremblay www.mrnf.gouv.qc.ca/produits-services/mines.jsp Dépôt légal Bibliothèque

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS TP_C samedi 16 juin 2007 AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2007 TRAVAUX PRATIQUES DE SPÉCIALITÉ DU SECTEUR C Durée totale

Plus en détail

IDENTIFICATION ET SYNTHÈSE DES TRAVAUX

IDENTIFICATION ET SYNTHÈSE DES TRAVAUX Déclaration de travaux Au sens de la Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels, les renseignements qui permettent de vous identifier ont un

Plus en détail

11 ème session du Conseil d'administration. 07 avril 2015 SYNTHESE DE L ACTIVITE

11 ème session du Conseil d'administration. 07 avril 2015 SYNTHESE DE L ACTIVITE 11 ème session du Conseil d'administration 07 avril 2015 SYNTHESE DE L ACTIVITE Année 2014 1. Conjoncture 1.1. Conjoncture internationale L activité économique mondiale a connu une stabilisation au cours

Plus en détail

BRGM L'ENTMPMSt AU SEtVICE 01 LA IIHt

BRGM L'ENTMPMSt AU SEtVICE 01 LA IIHt BRGM L'ENTMPMSt AU SEtVICE 01 LA IIHt VILLE D'AIX LES BAINS. LOCALISATION PAR GEOPHYSIQUE D"UN FORAGE DE RECONNAISSANCE A RAPHY ST SIMON. R.31585.RHA.4S/90 octobre 1990 Par Ph. DUBOEUF et P. EBERENTZ BRGM

Plus en détail

Licence 2. Dr. SOROKOBY MATHUNAISE. Un Cours Conforme Au Programme Des Exercices Pour S entraîner Des Travaux Pratiques Commentés

Licence 2. Dr. SOROKOBY MATHUNAISE. Un Cours Conforme Au Programme Des Exercices Pour S entraîner Des Travaux Pratiques Commentés Licence 2 Toute Reproduction Sans Autorisation Est Strictement Interdite Dr. SOROKOBY MATHUNAISE Un Cours Conforme Au Programme Des Exercices Pour S entraîner Des Travaux Pratiques Commentés CONTENU CHAPITRE

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LE RAPPORT SUR LE TRAVAIL EXÉCUTÉ

LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LE RAPPORT SUR LE TRAVAIL EXÉCUTÉ LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LE RAPPORT SUR LE TRAVAIL EXÉCUTÉ Les lignes directrices qui suivent s appliquent aux rapports sur le travail exécuté, qui sont présentés en vertu du paragraphe 56(1) de la

Plus en détail

THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle

THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle CHAPITRE 2 DE LA DERIVE DES CONTINENTS A L EXPANSION OCEANIQUE I. DE NOUVELLES OBSERVATIONS AU NIVEAU DES OCEANS Page 96 document 1 Il a fallu

Plus en détail

On cherche à déterminer si la superposition des roches de l ophiolite du Chenaillet correspond à celle d une lithosphère océanique.

On cherche à déterminer si la superposition des roches de l ophiolite du Chenaillet correspond à celle d une lithosphère océanique. TP n 14 Les traces de l ancien océan Alpin et de sa subduction Thème 1-B-2 La formation d une chaîne de montagne est associée au préalable à l existence d un océan qui séparait les deux masses continentales

Plus en détail

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON. Concours d admission session Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE GÉOSCIENCES

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON. Concours d admission session Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE GÉOSCIENCES ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON Concours d admission session 2015 Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE GÉOSCIENCES Durée : 3 heures L usage de calculatrices électroniques de poche à

Plus en détail

V. Les roches. Les roches magmatiques

V. Les roches. Les roches magmatiques Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif 1 Institut d'architecture et des Sciences de la Terre Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Licence Géosciences

Plus en détail

Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale

Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale Dans les années 1920, Wegener a identifié une caractéristique spécifique de la Terre appelée

Plus en détail

RADIOACTIVITÉ DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION EN RHÔNE-ALPES

RADIOACTIVITÉ DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION EN RHÔNE-ALPES RADIOACTIVITE DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION RADIOACTIVITÉ DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION EN RHÔNE-ALPES Avec le soutien financier de la Région Rhône-Alpes, le laboratoire de la CRIIRAD a conduit une étude

Plus en détail

Les provinces géologiques

Les provinces géologiques Les provinces géologiques du Québec Robert Thériault, géo. g Ph.D. Ministère des Ressources naturelles robert.theriault@mrn.gouv.qc.ca 13 septembre 2013 Résumé de la présentation Description des provinces

Plus en détail

PROGRAMME DE RECHERCHE EN EAU SOUTERRAINE DANS LE SOCLE VENDÉEN ( ): Synthèse, bilan et optimisations E. MACE, J. BORTOLI Vendée Eau

PROGRAMME DE RECHERCHE EN EAU SOUTERRAINE DANS LE SOCLE VENDÉEN ( ): Synthèse, bilan et optimisations E. MACE, J. BORTOLI Vendée Eau PROGRAMME DE RECHERCHE EN EAU SOUTERRAINE DANS LE SOCLE VENDÉEN (2003-2013): Synthèse, bilan et optimisations E. MACE, J. BORTOLI Vendée Eau "Conférence Internationale Aquifères de socle: le point sur

Plus en détail

PROJET : TROILUS-SUD (1332) FICHE TECHNIQUE

PROJET : TROILUS-SUD (1332) FICHE TECHNIQUE PROPRIÉTAIRES : SOQUEM INC. GRANIZ MONDAL INC. PROJET : TROILUS-SUD (1332) FICHE TECHNIQUE CONVENTION D OPTION ET DE PARTICIPATION La propriété Troilus-Sud (1332) est un projet en coentreprise dont les

Plus en détail

Rapport de travaux d exploration simplifié

Rapport de travaux d exploration simplifié Rapport de travaux d exploration simplifié Rapport des travaux de recherche et d examen d affleurement rocheux et de blocs erratiques Rapport des travaux de décapage et d excavation de 5000 $ et moins

Plus en détail

Le massif métamorphique du Tanneron

Le massif métamorphique du Tanneron Le massif métamorphique du Tanneron Circuit du Prigonnet Circuit du Prigonnet Structure du massif, les gneiss du socle, la ceinture de tonalite, le batholithe de granite du Rouet la rhyolite venant de

Plus en détail

Mise à jour des forages réalisés par Ressources minières Radisson sur la PROPRIÉTÉ AURIFÈRE O BRIEN-KEWAGAMA

Mise à jour des forages réalisés par Ressources minières Radisson sur la PROPRIÉTÉ AURIFÈRE O BRIEN-KEWAGAMA TSXV : RDS Communiqué de presse Pour diffusion immédiate Communiqué de presse N o 13, 2008 Mise à jour des forages réalisés par Ressources minières Radisson sur la PROPRIÉTÉ AURIFÈRE O BRIEN-KEWAGAMA Rouyn-Noranda,

Plus en détail

Chapitre n 2. Interprétation des différences entre océans et continents.

Chapitre n 2. Interprétation des différences entre océans et continents. Chapitre n 2 Interprétation des différences entre océans et continents. Introduction À partir de la distribution bimodale des altitudes terrestres, Wegener avait supposé que la croûte terrestre était constituée

Plus en détail

Guide pour la prospection des minéraux industriels au Québec

Guide pour la prospection des minéraux industriels au Québec Guide pour la prospection des minéraux industriels au Québec Henri-Louis Jacob PRO 2000-07 2000 1 PRO 2000-07 : Guide pour la prospection des minéraux industriels au Québec Henri-Louis Jacob INTRODUCTION

Plus en détail

Les ressources minérales des Pyrénées: un potentiel à valoriser

Les ressources minérales des Pyrénées: un potentiel à valoriser Les ressources minérales des Pyrénées: un potentiel à valoriser Guillaume Vic, BRGM/DGR/MIN Ecole thématique du CNRS - ressources minérales Plan de la présentation > Introduction Rappels sur l Inventaire

Plus en détail

Susceptibilité d émanation du RADON au niveau de la région PACA. BRGM / SGR-PAC - M. Terrier

Susceptibilité d émanation du RADON au niveau de la région PACA. BRGM / SGR-PAC - M. Terrier Susceptibilité d émanation du RADON au niveau de la région PACA BRGM / SGR-PAC - M. Terrier Le radon gaz radioactif d'origine naturelle inodore et incolore. désintégration de l'uranium et du radium présents

Plus en détail

Cartographie géophysique de la France métropolitaine: déchiffrages de cartes topographiques, gravimétriques, magnétiques, à différentes échelles 1h TP

Cartographie géophysique de la France métropolitaine: déchiffrages de cartes topographiques, gravimétriques, magnétiques, à différentes échelles 1h TP Jacques Déverchère UBO Brest Licence 2 S4-2012 Cartographie géophysique de la France métropolitaine: déchiffrages de cartes topographiques, gravimétriques, magnétiques, à différentes échelles 1h TP 1 2000

Plus en détail

Par F. BICHOT et J.J. SEGUIN

Par F. BICHOT et J.J. SEGUIN Par F. BICHOT et J.J. SEGUIN 19 juillet 2008 Contexte géologique régional Canaveilles est située dans la partie orientale et centrale de la chaîne des Pyérénées. Cette chaîne des Pyrénées est d âge relativement

Plus en détail

Construction d'un bâtiment d'habitations

Construction d'un bâtiment d'habitations DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune d ARCACHON Sise 103/105 Cours Desbiey Cadastrée section AE n 628/634/636/637/731 Construction d'un bâtiment d'habitations Test d'infiltration Détermination du coefficient

Plus en détail

EXPLORATION DIOS INC. RAPPORT DE GESTION TRIMESTRIEL POUR LA PÉRIODE DE NEUF MOIS SE TERMINANT LE 30 SEPTEMBRE 2007

EXPLORATION DIOS INC. RAPPORT DE GESTION TRIMESTRIEL POUR LA PÉRIODE DE NEUF MOIS SE TERMINANT LE 30 SEPTEMBRE 2007 EXPLORATION DIOS INC. RAPPORT DE GESTION TRIMESTRIEL POUR LA PÉRIODE DE NEUF MOIS SE TERMINANT LE 30 SEPTEMBRE 2007 PROFIL DE LA SOCIÉTÉ ET MISSION Exploration Dios Inc. (la Société ) détient l une des

Plus en détail

54. Le Mercantour et les massifs cristallins

54. Le Mercantour et les massifs cristallins 54. Le Mercantour et les massifs cristallins Le Gélas 3143 mètres. Le Gélas est un massif cristallin métamorphique formé de migmatites. Il est fracturé en 2 parties par une mylonite. 54. Le Mercantour

Plus en détail

TP Carte de France au millionième & Initiation à la cartographie

TP Carte de France au millionième & Initiation à la cartographie TP Carte de France au millionième & Initiation à la cartographie La carte de France au millionième La légende La légende : la stratigraphie Temps géologiques Précambrien : (Archéen + Protérozoïque) 4600

Plus en détail

I. Trafic de l année 2015 :

I. Trafic de l année 2015 : Communication et relations Publiques Communiqué de presse n 01/2016 Aéroports du Maroc Le trafic aérien continue sa croissance : 17,6 millions de passagers en 2015 L aéroport Mohammed V franchit pour la

Plus en détail

La série métamorphique de Sauveterre Les Sables d Olonne

La série métamorphique de Sauveterre Les Sables d Olonne La série métamorphique de Sauveterre Les Sables d Olonne 2 partie La série métamorphique de Sauveterre Les Sables d Olonne 2 partie : Anse de Chaillé La Chaume Dimanche 26 avril 2009 Roches métamorphiques

Plus en détail

Chapitre 7 Cartographie

Chapitre 7 Cartographie Chapitre 7 Cartographie Plan 7.1 Introduction 7.2 Carte topographique 7.3 Carte géologique 7.4 Coupe géologique 7.5 Cartographie géotechnique 7.1 Introduction Carte géologique carte topographique comportant

Plus en détail

La salle de la Verna, réseau de la Pierre Saint Martin: visite géologique

La salle de la Verna, réseau de la Pierre Saint Martin: visite géologique La salle de la Verna, réseau de la Pierre Saint Martin: visite géologique Soum Couy Pic d Anie (2 504 m) 18 novembre 2012 1 Explorations dans les années 1950 Lépineux Cosyns 2 Les Pyrénées: une chaîne

Plus en détail

Monazite - alluvions du Tshogo (massif alcalin N. Burundi) Importance de l application des microanalyses en. métallogénie

Monazite - alluvions du Tshogo (massif alcalin N. Burundi) Importance de l application des microanalyses en. métallogénie Monazite - alluvions du Tshogo (massif alcalin N. Burundi) Importance de l application des microanalyses en métallogénie SOPHIE DECRÉE I N STITUT ROYA L DES S CIENCES N AT URELLES DE BELGIQUE Géochimie

Plus en détail

Histoire géologique du massif central.

Histoire géologique du massif central. Histoire géologique du massif central. 500 millions d années : Phénomène de distension fractionne un vaste continent en deux domaines au sud (l Afrique) et au nord (l Europe du nord actuelle). Entre les

Plus en détail

État d'avancement du Projet de connaissance des eaux souterraines du bassin versant de la rivière Bécancour et de la MRC de Bécancour

État d'avancement du Projet de connaissance des eaux souterraines du bassin versant de la rivière Bécancour et de la MRC de Bécancour État d'avancement du Projet de connaissance des eaux souterraines du bassin versant de la rivière Bécancour et de la MRC de Bécancour M. Larocque, S. Gagné, L. Tremblay Cégep de Thetford 1 Comprendre la

Plus en détail

II. La datation absolue A. Principe de l utilisation de radioisotopes et désintégration radioactive B. Détermination de l âge d une roche

II. La datation absolue A. Principe de l utilisation de radioisotopes et désintégration radioactive B. Détermination de l âge d une roche LA MESURE DU TEMPS DANS L HISTOIRE L DE LA TERRE ET DE LA VIE I. La datation relative A. Le principe de superposition B. Le principe de continuité C. Recoupement et inclusions D. Étude des fossiles stratigraphiques

Plus en détail

Etude de la Limagne de Clermont-Ferrand

Etude de la Limagne de Clermont-Ferrand Banque «Agro - Véto» A 0115 1 ère partie SVT, ÉPREUVE SUR SUPPORT DE DOCUMENTS GEOLOGIE Durée : 2 heures L usage d abaques, de tables, de calculatrice et de tout instrument électronique susceptible de

Plus en détail

Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie

Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie Ministère de la Région wallonne Direction générale des Ressources naturelles et de l Environnement Division de la Prévention et des Autorisations Direction

Plus en détail

Les aquifères de socle du centre de la Corse, leur rôle dans le soutien des cours d eau, leurs caractéristiques chimiques particulières

Les aquifères de socle du centre de la Corse, leur rôle dans le soutien des cours d eau, leurs caractéristiques chimiques particulières Les aquifères de socle du centre de la Corse, leur rôle dans le soutien des cours d eau, leurs caractéristiques chimiques particulières N. Frissant (Directeur BRGM Corse) M. Genevier (Hydrogéologue BRGM

Plus en détail

PO Ingénierie de la construction Géologie appliquée Géologie de l ingénieur

PO Ingénierie de la construction Géologie appliquée Géologie de l ingénieur PO Ingénierie de la construction Géologie appliquée Géologie de l ingénieur Martin Cyr génie civil 05.61.55.99.25 cyr@insa-toulouse.fr Introduction La Géologie Appliquée au Génie Civil Plan 0.1 Rôle de

Plus en détail

STRATÉGIE ET TECHNIQUE D ÉCHANTILLONNAGE DES SOLS POUR L ÉVALUATION DES POLLUTIONS

STRATÉGIE ET TECHNIQUE D ÉCHANTILLONNAGE DES SOLS POUR L ÉVALUATION DES POLLUTIONS STRATÉGIE ET TECHNIQUE D ÉCHANTILLONNAGE DES SOLS POUR L ÉVALUATION DES POLLUTIONS Etude RECORD 04-0510/1A Contexte Peu de recul des propriétaires et gestionnaires de sites pour juger et analyser les résultats

Plus en détail

TD 8 : Chaînes de montagne

TD 8 : Chaînes de montagne TD 8 : Chaînes de montagne Maxime Ragon maxime.ragon@ens-lyon.fr Introduction : Zone d étude CHINA L Himalaya se situe à la limite entre l Inde et la Chine. C est une chaîne de collision (remontée de l

Plus en détail

92

92 91 92 93 94 95 96 97 98 I Premier exemple de dossier Classe : Terminale S ( enseignement de spécialité ) Domaine scientifique : Roches produits et témoins du temps SUJET Après avoir présenté brièvement

Plus en détail

Introduction. Labrador. Le Québec est constitué principalement de roches précambriennes qui appartiennent au bouclier canadien.

Introduction. Labrador. Le Québec est constitué principalement de roches précambriennes qui appartiennent au bouclier canadien. 1 Introduction PALÉOZOÏQUE (544 À 280 Ma) Cambrien à Permien inférieur PRÉCAMBRIEN Protérozoïque (2500 à 544 Ma) Archéen à Protérozoïque Archéen (4200 à 2500 Ma) Le Québec est constitué principalement

Plus en détail

Atelier reconnaissance de roches

Atelier reconnaissance de roches Atelier reconnaissance de roches Octobre 2012 Savoir sur quoi on marche et comprendre ce qu on voit. 1 explosif 3 plutonique 2 effusif Magmatiques - explosif (gaz) des trous, des bulles - effusif massive

Plus en détail

Laboratoire du Système d Information Géographique et de la Télédétection Spatiale

Laboratoire du Système d Information Géographique et de la Télédétection Spatiale Laboratoire du Système d Information Géographique et de la Télédétection Spatiale Télédétection Spatiale 1 Introduction : La complexité croissante des questions posées aux acteurs de la gestion de l espace

Plus en détail

la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme.

la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme. TP 4 la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme. Problème : Comment l hypothèse de la mobilité des continents

Plus en détail

G A Z O N O R et European Gas Benelux

G A Z O N O R et European Gas Benelux G A Z O N O R et European Gas Benelux GAZONOR - Historique La société GAZONOR a été créée en 1991 par Charbonnages de France. Depuis, elle capte le gaz de mine issu des anciennes exploitations du bassin

Plus en détail

DESCRIPTION DES CUITINGS DU FORAGE DE BRUCH 2

DESCRIPTION DES CUITINGS DU FORAGE DE BRUCH 2 DESCRIPTION DES CUITINGS DU FORAGE DE BRUCH 2 (pour chaque intervalle, les constituants sont décrits dans l'ordre de proportion décroissante) 0 à 2 m= Argile ocre à marron, silteuse, à nodules de calcaire

Plus en détail

Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve. Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE. Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC)

Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve. Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE. Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC) Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC) Jean-Claude Bader Institut de Recherche pour le Développement,

Plus en détail

Utilisation de cartographies de résistivité haute-résolution pour une étude de vulnérabilité d un bassin versant

Utilisation de cartographies de résistivité haute-résolution pour une étude de vulnérabilité d un bassin versant Utilisation de cartographies de résistivité haute-résolution pour une étude de vulnérabilité d un bassin versant DABAS Michel, JUBEAU Thomas, ROUILLER Dominique, LARCHER Jean-Marie, CHARRIERE Séverine,

Plus en détail

La vallée de la Rance offre une coupe géologique naturelle dans des roches métamorphiques constituant le massif de Saint-Malo.

La vallée de la Rance offre une coupe géologique naturelle dans des roches métamorphiques constituant le massif de Saint-Malo. DST «Le domaine continental et sa dynamique 1». /20 Calculatrice autorisée PARTIE II - Ex1. Pratique d un raisonnement scientifique dans le cadre d un pb donné (50 % de la note). La vallée de la Rance

Plus en détail

Approche géologique et hydrogéologique du territoire et critique du dossier Loi sur l eau sur ce thème.

Approche géologique et hydrogéologique du territoire et critique du dossier Loi sur l eau sur ce thème. La géologie Approche géologique et hydrogéologique du territoire et critique du dossier Loi sur l eau sur ce thème. Réf. La carte géologique de Nort-sur-Erdre n 1222 au 1/50 000, et la carte IGN au 1/25

Plus en détail

Forum technologique du CONSOREM Exploration et Géosciences Abitibi 2007 Centre des congrès de Rouyn-Noranda, 19 septembre 2007

Forum technologique du CONSOREM Exploration et Géosciences Abitibi 2007 Centre des congrès de Rouyn-Noranda, 19 septembre 2007 Forum technologique du CONSOREM Exploration et Géosciences Abitibi 2007 Centre des congrès de Rouyn-Noranda, 19 septembre 2007 Méthodes de délimitation d anomalies géochimiques appliquées aux levés s régionaux

Plus en détail

Exploration gazière au Témiscouata

Exploration gazière au Témiscouata Exploration gazière au Témiscouata Les Mines J A G ltée Travaux d exploration 2008-2009 Projet Témiscouata Localisation de la propriété Témiscouata Propriété Témiscouata - 9 permis d exploration gaz et

Plus en détail

PYROXENES AMPHIBOLES MICAS QUARTZ FELDSPATHS Hornblende Biotite Orthose ou Sanidine Plagioclases. de la longueur (clivages) Teintes vives de

PYROXENES AMPHIBOLES MICAS QUARTZ FELDSPATHS Hornblende Biotite Orthose ou Sanidine Plagioclases. de la longueur (clivages) Teintes vives de analysée (LPA) AU MICROSCOPE avec le grossissement minimum En lumière polarisée mais non analysée (LPNA) En LPA avec analyseur En LPNA sans analyseur PLANCHE D IDENTIFICATION AU MICROSCOPE DE MINERAUX

Plus en détail

Dans la légende, il existe des indications du métamorphisme régional (= métamorphisme général).

Dans la légende, il existe des indications du métamorphisme régional (= métamorphisme général). À partir de l'extrait de carte géologique de la Fiance au millionième fourni, et de sa légende, décrivez et interprétez les phénomènes métamorphiques visibles dans les Alpes franco-italiennes. (oral Agro-véto

Plus en détail

Bulletin d information Période : Novembre 2008

Bulletin d information Période : Novembre 2008 ROYAUME DU MAROC Centre Royal de Télédétection Spatiale Direction de la Production Végétale Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification Direction de la Météorologie Nationale

Plus en détail

Réal Daigneault CERM/UQAC 1

Réal Daigneault CERM/UQAC 1 Réal Daigneault CERM/UQAC 1 Le développement du secteur minéral au Saguenay-Lac-Saint-Jean Réal Daigneault Université du Québec à Chicoutimi Réal Daigneault CERM/UQAC 2 Plan de la présentation Mise en

Plus en détail

FOCUS SUR LE SECTEUR MINIER EN MAURITANIE

FOCUS SUR LE SECTEUR MINIER EN MAURITANIE Opportunités d investissement dans le secteur minier mauritanien FOCUS SUR LE SECTEUR MINIER EN MAURITANIE 1. Introduction sur la MAURITANIE 2. Climat de l Investissement minier 3. Le potentiel MINIER

Plus en détail

Caractérisation des massifs soumis à l altération karstique par méthodes non conventionnelles. Intégration dans un contexte de Risk Management

Caractérisation des massifs soumis à l altération karstique par méthodes non conventionnelles. Intégration dans un contexte de Risk Management Caractérisation des massifs soumis à l altération karstique par méthodes non conventionnelles Intégration dans un contexte de Risk Management Deceuster J., Dubois C., Kaufmann O., Quinif Y. john.deceuster@umons.ac.be

Plus en détail

AREVA TRICASTIN. Etat radiologique et chimique des sols et de la nappe

AREVA TRICASTIN. Etat radiologique et chimique des sols et de la nappe Annexe 7 AREVA Etat radiologique et chimique des sols et de la nappe Point de situation au 4 juillet 2008 1 Présentation CIGEET du 04 juillet 2008 Direction Sûreté AREVA Tricastin P. FLORENS 1 Objectifs

Plus en détail

TP de radioactivité. Rappels Radioprotection Applications de la radioactivité Expériences L énergie nucléaire Chambre à brouillard

TP de radioactivité. Rappels Radioprotection Applications de la radioactivité Expériences L énergie nucléaire Chambre à brouillard TP de radioactivité Rappels Radioprotection Applications de la radioactivité Expériences L énergie nucléaire Chambre à brouillard Rappels TP de radioactivité Notations Masse atomique Numéro atomique A

Plus en détail

Gestion de l après mine en France

Gestion de l après mine en France Gestion du réservoir minier de Gardanne (13) - Approches environnementales et hydrauliques du pompage et de son rejet dans le milieu A. Dheilly, M. Nicolas Département de Prévention et de Sécurité Minière,

Plus en détail

Les échelles. Complète les phrases en lisant l échelle proposée. Cela signifie que 1 cm du dessin =. cm dans la réalité.

Les échelles. Complète les phrases en lisant l échelle proposée. Cela signifie que 1 cm du dessin =. cm dans la réalité. Un dessin est à l échelle 1 / 200 Un dessin est à l échelle 1 / 500 Un dessin est à l échelle 1 / 12 500 Un dessin est à l échelle 1 / 100 000 Un dessin est à l échelle 1 / 25 000 Un dessin est à l échelle

Plus en détail

PYROXENES AMPHIBOLES MICAS QUARTZ FELDSPATHS Hornblende Biotite Orthose ou Sanidine Plagioclases. de la longueur (clivages) Teintes vives de

PYROXENES AMPHIBOLES MICAS QUARTZ FELDSPATHS Hornblende Biotite Orthose ou Sanidine Plagioclases. de la longueur (clivages) Teintes vives de analysée (LPA) AU MICROSCOPE avec le grossissement minimum En lumière polarisée mais non analysée (LPNA) En LPA avec sans PLANCHE D IDENTIFICATION AU MICROSCOPE DE MINERAUX DE ROCHES MAGMATIQUES VOLCANIQUES

Plus en détail

CRIIRAD Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité RESEAU DE SURVEILLANCE DE LA RADIOACTIVITE ATMOSPHERIQUE

CRIIRAD Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité RESEAU DE SURVEILLANCE DE LA RADIOACTIVITE ATMOSPHERIQUE CRIIRAD Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité RESEAU DE SURVEILLANCE DE LA RADIOACTIVITE ATMOSPHERIQUE BALISE d' AVIGNON AIR Rapport mensuel réalisé par le laboratoire

Plus en détail

STRATIGRAPHIE ET TECHTONIQUE. Stratigraphie = étude des couches de roches sédimentaires qui ont pris naissance dans un bassin sédimentaire.

STRATIGRAPHIE ET TECHTONIQUE. Stratigraphie = étude des couches de roches sédimentaires qui ont pris naissance dans un bassin sédimentaire. STRATIGRAPHIE ET TECHTONIQUE I : Définition 1- Définition Stratigraphie = étude des couches de roches sédimentaires qui ont pris naissance dans un bassin sédimentaire. Transgression = avancée de la mer

Plus en détail

CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES

CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES L'HYPOTHÈSE DE L'EXPANSION OCÉANIQUE : ARGUMENT BATHYMÉTRIQUE L'HYPOTHÈSE DE L'EXPANSION OCÉANIQUE : ARGUMENT BATHYMÉTRIQUE L'HYPOTHÈSE

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DU POTENTIEL RADON DES FORMATIONS GEOLOGIQUES EN FRANCE

CARTOGRAPHIE DU POTENTIEL RADON DES FORMATIONS GEOLOGIQUES EN FRANCE CARTOGRAPHIE DU POTENTIEL RADON DES FORMATIONS GEOLOGIQUES EN FRANCE Collaborations : CREGU-UHP Nancy/CNRS ; GEODERIS Géraldine Ielsch, Marc Cushing, Philippe Combes Sommaire Contexte Méthode Résultats

Plus en détail

Stratégie d Exploration minière en France au 21 e siècle. Septembre 2014

Stratégie d Exploration minière en France au 21 e siècle. Septembre 2014 Stratégie d Exploration minière en France au 21 e siècle Septembre 2014 Variscan Mines «Junior» française d exploration minière basée à Orléans Créée en décembre 2010 - capitaux australiens Personnel français

Plus en détail

Résultats de l enquête «Ménages logements 2002» Syndicat Intercommunal du Grand Nouméa

Résultats de l enquête «Ménages logements 2002» Syndicat Intercommunal du Grand Nouméa Résultats de l enquête «Ménages logements» Observatoire Urbain du Grand Syndicat Intercommunal du Le revenu des ménages du Le revenu moyen des ménages du est élevé car il atteint près de 375. F par mois.

Plus en détail

Secteur minier à Madagascar

Secteur minier à Madagascar Influence- Communication-Publicité Pour l Afrique et Madagascar Secteur minier à Madagascar Revue de presse destinée aux investisseurs potentiels 23 août 2014 Le Japon prospecte dans le secteur minier»

Plus en détail

Le transfert des métaux des sols vers les plantes potagères : retour d'expérience

Le transfert des métaux des sols vers les plantes potagères : retour d'expérience Journée technique d information et de retour d expérience de la gestion des sites et sols pollués Mardi 15 novembre 2016 Organisée par l'ineris et le BRGM, en concertation avec le Ministère de l'environnement,

Plus en détail

52. Les Maures, le Tanneron et le métamorphisme

52. Les Maures, le Tanneron et le métamorphisme 52. Les Maures, le Tanneron et le métamorphisme 1 52. Maures Tanneron Généralités et histoire du massif Les Maures et le Tanneron forment un ensemble unique mais ils sont séparé par la plaine permienne

Plus en détail

Chapitre 6 Procédés de reconnaissance mécanique

Chapitre 6 Procédés de reconnaissance mécanique Chapitre 6 Procédés de reconnaissance mécanique Plan 6.1 Tranchées et puits 6.2 Galeries 6.3 Sondages 6.4 Autres techniques 6.1 Tranchées et puits Reconnaissances à faible profondeur : tranchées : puits

Plus en détail

Potentiel en minéralisations de métaux rares des suites granitoïdes de la région Saguenay-Lac-St-Jean/Haute- Côte-Nord

Potentiel en minéralisations de métaux rares des suites granitoïdes de la région Saguenay-Lac-St-Jean/Haute- Côte-Nord Potentiel en minéralisations de métaux rares des suites granitoïdes de la région Saguenay-Lac-St-Jean/Haute- Côte-Nord Projet Consorem : 2011-03 Benoit Lafrance, géo, Ph.D. Gîtes Magmatiques dans la Province

Plus en détail

Télédétection et SIG pour la mise en valeur des potentialités aquacoles du littoral marocain

Télédétection et SIG pour la mise en valeur des potentialités aquacoles du littoral marocain United Nations/Morocco/European Space Agency International Workshop on the Use of Space Technology for Sustainable Development 25 27 April 2006, Rabat, Morocco Télédétection et SIG pour la mise en valeur

Plus en détail

CETE de l'ouest DLRC d'angers. Description générale

CETE de l'ouest DLRC d'angers. Description générale CETE de l'ouest DLRC d'angers Contexte général Cholet Visites du 29 octobre et du 8 novembre 2012 La réunion s'est tenue avec M. Thierry Roy de la direction de la Population et de la Sécurité et M. Jean

Plus en détail

B. Secteur primaire. 4 L exploitation des ressources minérales. Manche Carte d'identité Partie 4 Economie. Les ressources

B. Secteur primaire. 4 L exploitation des ressources minérales. Manche Carte d'identité Partie 4 Economie. Les ressources Manche Carte d'identité Partie 4 Economie B. Secteur primaire 4 L exploitation des ressources minérales Les ressources Le département de la Manche est pauvre en gisements métallifères. Néanmoins les prospections

Plus en détail

PROJET DE RESERVOIRS COMMUNE DE FREJUS (83) COMPLEMENT D INVENTAIRE BOTANIQUE (CIBLE SUR LES ORCHIDEES)

PROJET DE RESERVOIRS COMMUNE DE FREJUS (83) COMPLEMENT D INVENTAIRE BOTANIQUE (CIBLE SUR LES ORCHIDEES) Référence : 1007-1107-NT-SAFEGE-Fréjus-2 Commanditaire : Communauté d Agglomération de Fréjus-Saint-Raphaël PROJET DE RESERVOIRS COMMUNE DE FREJUS (83) COMPLEMENT D INVENTAIRE BOTANIQUE (CIBLE SUR LES

Plus en détail

ORBELLO GRANULATS NORMANDIE B.P VITRE. CARRIÈRE DE LA GARENNE DE VILLEDIEU Commune de TOURNAI-SUR-DIVE Département de l ORNE

ORBELLO GRANULATS NORMANDIE B.P VITRE. CARRIÈRE DE LA GARENNE DE VILLEDIEU Commune de TOURNAI-SUR-DIVE Département de l ORNE ORBELLO GRANULATS NORMANDIE B.P. 20337 35 503 VITRE CARRIÈRE DE LA GARENNE DE VILLEDIEU ------ Commune de TOURNAI-SUR-DIVE Département de l ORNE Carrière de la Garenne de Villedieu Vue générale PLAN DE

Plus en détail

Fiche d exploitation des lames minces d éclogite et de métagabbro à glaucophane.

Fiche d exploitation des lames minces d éclogite et de métagabbro à glaucophane. Fiche d exploitation des lames minces d éclogite et de métagabbro à glaucophane. 1 / L échantillon d éclogite Les échantillons proviennent des Alpes et sont peu rétromorphosés Sur les lames épaisses et

Plus en détail

«Stockage boues rouges et radioactivité : qu'en est il vraiment? Étude préliminaire» «Les boues rouges, entre risques et perceptions»

«Stockage boues rouges et radioactivité : qu'en est il vraiment? Étude préliminaire» «Les boues rouges, entre risques et perceptions» «Stockage boues rouges et radioactivité : qu'en est il vraiment? Étude préliminaire» «Les boues rouges, entre risques et perceptions» Myriam Janin Université de Nîmes Géochimiste Karine Weiss Université

Plus en détail

Lycée Général et Technologique Samuel de Champlain Sciences de la vie et de la Terre

Lycée Général et Technologique Samuel de Champlain Sciences de la vie et de la Terre ère 1 S Maxime TREIBER, octobre 2012 Lycée Général et Technologique Samuel de Champlain Sciences de la vie et de la Terre Fiche de recherche n 7 : Le modèle global de la Tectonique des plaques durée :

Plus en détail

LE PROJET MINIER DE KOFI

LE PROJET MINIER DE KOFI LE PROJET MINIER DE KOFI Introduction Endeavour Mining Corporation, est une compagnie intermédiaire canadienne productrice d'or qui possède cinq mines d'or: Au Mali, au Ghana, au Burkina Faso et en Côte

Plus en détail