Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014"

Transcription

1 Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Accident d exposition au sang Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

2 1 - GÉNÉRALITÉS : MALADIES TRANSMISSIBLES PAR LE SANG Tout microbe présent dans le sang transmissible lors d un AES En pratique, le risque de transmission concerne : VHB, VHC (hépatites B et C) et VIH Selon fréquence de ces maladies dans la population et portage chronique La peau intacte : barrière très efficace au passage des virus

3 GÉNÉRALITÉS Agents infectieux dans le sang présents dans d autres produits biologiques (sécrétions, urines, selles, vomissements ) en théorie transmissibles Durée de vie d un virus à l air libre : plusieurs heures, jours, semaines selon conditions environnantes et résistance du virus VIH très faible concentration incompatible avec une transmission VHB très résistant +++

4 MODES DE TRANSMISSION VIH : voie sexuelle (la plus fréquente), sang, transfusion (avant 1985), drogue, mère enfant Hép B : comme le VIH mais avec un taux de transmission supérieur +++ Hép C : sang, transfusion (avant 1992), drogue partage objets, «Hép C intra-familiale» Hép A : voie alimentaire et oro-fécale surtout

5 2 - RISQUES PROFESSIONNELS AES (accident d exposition au sang) : Tout contact avec du sang ou un liquide biologique contenant du sang et comportant soit une effraction cutanée (piqûre ou coupure = accident percutané APC) soit une projection sur une muqueuse (œil, bouche) ou sur une peau lésée.

6 RISQUES PROFESSIONNELS Soignants Infirmier(es) Chirurgiens Nouveaux arrivants Personnel temporaire (élèves, étudiants en stage, se destinant à une profession de santé Secteur extra hospitalier Professionnel hors activité de soins

7 RISQUE DE TRANSMISSION PROFESSIONNELLE Risque moyen de transmission après exposition percutanée au sang d un patient infecté (chez le personnel soignant) : - VIH : 0,3 % - VHC : entre 0,5 et 3 % - VHB : entre 2 et 40 % (en l absence de vaccination ou d immunisation antérieure)

8 GESTES LES PLUS À RISQUE (% DES ACCIDENTS PER CUTANÉS) Gestes IDE (> 49 %) : injections, injections sous-cutanées, prélèvements sanguins et poses voies veineuses (par ordre de fréquence) Tâches sans contact avec le patient (39,4 %) : manipulations d instruments souillés, expositions à des objets trainants dans des sacs poubelles ou sur des surfaces Gestes chirurgicaux (20 %) : sutures +++, aiguilles courbes +++

9 3 - CONDUITE À TENIR APRÈS UN AES Immédiatement : Laver (eau, savon) Désinfecter (Dakin, alcool 70, Bétadine) 5 minutes minimum LAISSER SAIGNER, NE PAS TRITURER Oeil, muqueuses : Rincer minutes à l eau ou au sérum physiologique

10 POURQUOI? Pourquoi laver : objectif diminution de la charge infectieuse potentielle au niveau de la blessure Pourquoi laisser saigner : faire saigner pourrait diminuer la charge infectieuse par simple effet mécanique mais cela peut créer des micro-lésions accélérant la diffusion du virus Pourquoi temps de contact : temps d action nécessaire au désinfectant (5 mn c est long vérifier sa montre)

11 CAT POST-AES Contacter médecin référent (médecin coordonnateur), urgences ou médecin du travail selon procédure en vigueur dans l établissement pour évaluation du risque infectieux Prélèvement du patient source, sur prescription médicale, avec son accord Décision traitement selon statut patient source (VIH+ ou doute, statut inconnu et risque élevé) Déclaration AT Déclaration AES Suivi médical

12 OBLIGATION LÉGALE Dispositif de prise en charge des personnels après un AES permettant, à toute personne exposée à un risque de contamination virale, de bénéficier d un avis référent (avis spécialisé) 24h/24 tant dans les établissements publics et privés Texte de référence 13/03/ Circulaire interministérielle «recommandations de prise en charge des personnes exposées à un risque de transmission VIH»

13 PRÉVENTION Vaccin contre hépatite B (pas de vaccin VHC et VIH) - obligation vaccinale pour les professionnels de santé Respect précautions standards en vigueur dans le service (protection) Matériel sécurisé +++

14 CONCLUSION Couverture vaccinale contre l hépatite B des professionnels > 95 % Moyens de prévention avant, pendant et après geste de soins (hors soins) 75 % des AES = accidents per-cutanés dont la moitié est due à des manipulations d aiguilles 30 % de ces AES évitables!

15 LA PRÉVENTION DES AES C EST L AFFAIRE DE TOUS ET DE CHACUN! Merci pour votre écoute. Des questions?

16 Bonus

17 Exemple Piqûre avec une aiguille abandonnée sur la voie publique : pas de transmission documentée du VIH pas de prise en compte risque VIH risque réel virus VHB et VHC si sang infecté +++

18 RISQUE EN MILIEU DE SOINS La majorité des AES est rapportée par des personnels paramédicaux (> 60 % des cas) Les APC (accidents per-cutanés) > ¾ des AES La moitié des APC est associée à la manipulation d aiguilles Plus de 30 % des APC auraient pu être évités par les précautions standards La majorité des APC évitables associés à la manipulation d instruments souillés et d aiguilles (recapuchonnage et désadaptation) Source : surveillance AES dans les ES de France (Réseau AES RAISIN )

19 RISQUE DE TRANSMISSION PROFESSIONNELLE En France au 30/06/2012 (source InVS) : Depuis 1991 : 14 séroconversions VIH documentées 35 infections VIH présumées depuis séroconversions VHC documentées depuis 1997 Aucune séroconversion VHB rapportées depuis 2005 (année de mise en place de la surveillance)

Accident d exposition au sang

Accident d exposition au sang Accident d exposition au sang 1. Définition : On définit comme accident avec exposition au sang tout contact percutané (piqûre, coupure) ou muqueux (œil, bouche) ou sur peau lésée (eczéma, plaie) avec

Plus en détail

Les accidents d exposition au sang et liquides biologiques

Les accidents d exposition au sang et liquides biologiques Les accidents d exposition au sang et liquides biologiques Dr Régine CORA Pharmacien hygiéniste Clinique CJAO D après les documents de l EIDLIN Drôme Ardèche,du CCLIN sud-est. Nombreuses diapositive du

Plus en détail

Définition AES. Les germes en cause. Accident d exposition au sang AES au bloc opératoire. Virus

Définition AES. Les germes en cause. Accident d exposition au sang AES au bloc opératoire. Virus Accident d exposition au sang AES au bloc opératoire Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie novembre 2012 Définition AES Tout contact accidentel : soit par effraction

Plus en détail

TD Accident d Exposition au Sang

TD Accident d Exposition au Sang IFSI C. Foix, APHP TD Accident d Exposition au Sang UE 2.10 C3 Centre de la Formation et du Dé 1 Accident d Exposition au Sang DEFINITION : «Tout accident survenant en contact avec le sang ou un liquide

Plus en détail

Epidémiologie du risque lié aux AES

Epidémiologie du risque lié aux AES Accident Exposant au Sang Epidémiologie du risque lié aux AES Tout contact... percutané (piqûre, coupure) sur muqueuses (œil, bouche) ou sur peau lésée (eczéma, coupure antérieure) Avec... du sang un liquide

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD

LES PRECAUTIONS STANDARD LES PRECAUTIONS STANDARD A RESPECTER PAR TOUT LE PERSONNEL POUR TOUS LES PATIENTS ou RESIDENTS M. MARTEAU IDE hygiéniste Février 2014 1 DÉFINITION Selon le guide «100 recommandations pour la surveillance

Plus en détail

Epidémiologie du risque lié aux AES. Dominique Abiteboul Service de santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard

Epidémiologie du risque lié aux AES. Dominique Abiteboul Service de santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Epidémiologie du risque lié aux AES Dominique Abiteboul Service de santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard 1 Accident Exposant au Sang 4 Tout contact... percutané (piqûre, coupure) sur muqueuses

Plus en détail

Accidents d exposition aux virus des hépatites B et C (AEV - VHB et VHC )

Accidents d exposition aux virus des hépatites B et C (AEV - VHB et VHC ) Accidents d exposition aux virus des hépatites B et C (AEV - VHB et VHC ) Plans nationaux - 1999-2002 : dépistage VHC - 2002-2005 : dépistage VHB et VHC - 2009-2012 : prévention des nouvelles transmissions

Plus en détail

LA PREVENTION DES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG ET FLUIDES BIOLOGIQUES (AES) EN DIALYSE. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2013

LA PREVENTION DES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG ET FLUIDES BIOLOGIQUES (AES) EN DIALYSE. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2013 LA PREVENTION DES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG ET FLUIDES BIOLOGIQUES (AES) EN DIALYSE C. Dumartin Formation FELIN Mars 2013 Accident avec Exposition au Sang (AES) Tout contact percutané (piqûre,

Plus en détail

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. Service de Médecine & Santé au Travail -Octobre 2011-

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. Service de Médecine & Santé au Travail -Octobre 2011- ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG Service de Médecine & Santé au Travail -Octobre 2011-1 Accident d'exposition au Sang (A.E.S.) Tout accident survenant en contact avec du sang ou un liquide biologique contaminé

Plus en détail

Prévention du risque AES en service de psychiatrie

Prévention du risque AES en service de psychiatrie Prévention du risque AES en service de psychiatrie Journée d information de l Antenne Régionale du CCLIN 27 Mai 2010 Séverine AZALOT, IDE service hygiène Franck VANHOVE, Faisant Fonction cadre de santé

Plus en détail

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés INVS: Contaminations professionnelles par le VIH, le VHC et le VHB

Plus en détail

Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) Mars 2016

Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) Mars 2016 1 Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) 2 Accident Exposant au Sang (AES) Définition (Circ. n DGS/DH/98/249 du 20 avril 1998) Tout CONTACT PERCUTANE (piqûre, coupure

Plus en détail

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG SPECIFICITES AU BLOC OPERATOIRE DEFINITION D UN AES Accident survenant par contact avec du sang ou un liquide biologique contaminé par du sang Par: Effraction cutanée (piqûre,

Plus en détail

Exposition accidentelle aux liquides biologiques: conduite à tenir Dr Isabelle Leclerc

Exposition accidentelle aux liquides biologiques: conduite à tenir Dr Isabelle Leclerc ITEM N 362 UE 11 Ancien ITEM 202 Exposition accidentelle aux liquides biologiques: conduite à tenir Dr Isabelle Leclerc 2015 1 Objectifs pédagogiques Décrire la prise en charge immédiate d une personne

Plus en détail

Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV

Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV La main au travail Lausanne 18-19 novembre 2004 Pré-requis

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC)

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) Page 1/7 VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2 1.4 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Parlons des AES. D après les documents de l EIDLIN Drôme Ardèche et du CCLIN sud-est. Dr C.OUDIN service d Hygiène hospitalière CHD F.

Parlons des AES. D après les documents de l EIDLIN Drôme Ardèche et du CCLIN sud-est. Dr C.OUDIN service d Hygiène hospitalière CHD F. Parlons des AES D après les documents de l EIDLIN Drôme Ardèche et du CCLIN sud-est. Dr C.OUDIN service d Hygiène hospitalière CHD F.GUYON- St DENIS- Quelles sont les professions les plus à risque d accident

Plus en détail

Nelly GUILLOU 11 DECEMBRE 2007

Nelly GUILLOU 11 DECEMBRE 2007 Vers une amélioration de la prévention des accidents avec exposition au sang en salle de naissance Nelly GUILLOU 11 DECEMBRE 2007 Introduction Prise en compte des accidents avec exposition au sang depuis

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DANGER ET DES RISQUES D EXPOSITION AUX AES

IDENTIFICATION DU DANGER ET DES RISQUES D EXPOSITION AUX AES IDENTIFICATION DU DANGER ET DES RISQUES D EXPOSITION AUX AES Pascale MARTIN-TANIS Infirmière de santé au travail OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES Code du travail: Obligations de l employeur Art L4121 Assurer

Plus en détail

Les accidents exposant au sang à l HNN A propos d une étude prospective de 35 cas (de Décembre 2006 à Octobre 2008). Dr Daou Mamane HNN

Les accidents exposant au sang à l HNN A propos d une étude prospective de 35 cas (de Décembre 2006 à Octobre 2008). Dr Daou Mamane HNN Les accidents exposant au sang à l HNN A propos d une étude prospective de 35 cas (de Décembre 2006 à Octobre 2008). Dr Daou Mamane HNN INTRODUCTION (1) Définition: AES: tout contact accidentel avec du

Plus en détail

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR)

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) Module 11 - Edition 2008 - Item 202 page 1 ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) OBJECTIFS TERMINAUX I. Décrire la prise en charge immédiate d une personne victime

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Le risque biologique : Il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Il repose essentiellement

Plus en détail

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses Je suis victime d un AES (Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? IMMEDIATEMENT Peau J effectue les premiers gestes : Je ne fais pas saigner (laisser saigner

Plus en détail

VENIR A L IFSI OU APPELER L IFSI POUR DEMARCHE A SUIVRE

VENIR A L IFSI OU APPELER L IFSI POUR DEMARCHE A SUIVRE EN CAS D AES ARRET DE TOUTE ACTIVITE DE SOINS REALISER LES SOINS LOCAUX SELON PROCEDURE DECLARER L ACCIDENT AUPRES DU CADRE DE SANTE OU DE L IDE PRESENTE ET FAIRE REMPLIR LE CAHIER D INFIRMERIE ET RECUPERER

Plus en détail

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires Formation Diplôme d Etat d Infirmier(e) Unité d Enseignement 2.10 S1 Infectiologie et Hygiène Faculté de Versailles Saint-Quentin en Yvelines Dr Isabelle

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES

LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES PRECAUTIONS STANDARD C est un ensemble de recommandations : Hygiène des mains Port de gants Tenue de protection : surblouse ou tablier, masques, lunettes Surfaces

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: 13/09/2012 Réf.: CMUB-039 Pagination : 1 de 11 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 039 Rédacteurs Dr Chantal FRANCISCO, Dr Valérie HAMELIN, Dr Bénédicte

Plus en détail

Les pratiques à risque au bloc opératoire

Les pratiques à risque au bloc opératoire Les pratiques à risque au bloc opératoire Une enquête d observation d à l hôpital Bichat-Claude Bernard Dr Séverine S Kirschleger,, Dr Dominique Abiteboul Service de santé au travail, Hôpital Bichat-Claude

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Journées médecins coordonnateurs et cadres des EHPAD 2010 ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr Niveau 1: Le risque

Plus en détail

KIT AES Optimisation de la prévention et de la prise en charge des AES en EMS en Franche-Comté

KIT AES Optimisation de la prévention et de la prise en charge des AES en EMS en Franche-Comté KIT AES Optimisation de la prévention et de la prise en charge des AES en EMS en Franche-Comté Journée des EMS en Franche-Comté 3 Novembre 2015 Dr Adeline FOLTZER Coordonnatrice médicale COREVIH Franche-Comté

Plus en détail

PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG 16.01 Objectif L objectif est de réduire l incidence des accidents d exposition au sang (A.E.S.) et de mettre en place une conduite à tenir

Plus en détail

Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD. Fiche Infirmier(e)

Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD. Fiche Infirmier(e) Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD Fiche Infirmier(e) Les Accidents d Exposition au Sang par piqûre d aiguille font partie des risques professionnels. Peu de données sont

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES VICTIMES D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) OU A D AUTRES LIQUIDES BIOLOGIQUES

PRISE EN CHARGE DES VICTIMES D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) OU A D AUTRES LIQUIDES BIOLOGIQUES PRISE EN CHARGE DES VICTIMES D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) OU A D AUTRES LIQUIDES BIOLOGIQUES Introduction Le risque encouru après un accident d exposition au sang ou à d autres liquides biologiques

Plus en détail

Les risques au bloc opératoire: Tous responsables!

Les risques au bloc opératoire: Tous responsables! Les risques au bloc opératoire: Tous responsables! 1 Clinique Saint Luc à Bouge 21/10/2017 Cécile Van Damme 21 Octobre 2017 AES 2 PLAN 3 Quels sont les personnes à risques? Que faire si vous êtes victime

Plus en détail

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :...

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... 1 MEDECIN TRAITANT : Dr... ANTECEDENTS : TRAITEMENTS EN COURS : AUTRES OBSERVATIONS

Plus en détail

PROTECTION DES SOIGNANTS POUR LA PROTECTION DES PATIENTS: Résumé des échanges du colloque du GERES à Casablanca,10 et 11 Novembre2016

PROTECTION DES SOIGNANTS POUR LA PROTECTION DES PATIENTS: Résumé des échanges du colloque du GERES à Casablanca,10 et 11 Novembre2016 PROTECTION DES SOIGNANTS POUR LA PROTECTION DES PATIENTS: Résumé des échanges du colloque du GERES à Casablanca,10 et 11 Novembre2016 02 jours 05 sessions plénières 06 ateliers 120 participants 17 pays

Plus en détail

Mettre en œuvre les organisations et allouer les moyens nécessaires à la mise en place et l observance des précautions standard.

Mettre en œuvre les organisations et allouer les moyens nécessaires à la mise en place et l observance des précautions standard. Champ d application et stratégie de mise en œuvre Les précautions standard sont un ensemble de mesures visant à réduire le risque de transmission croisée des agents infectieux entre soignant, soigné et

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Evaluation et amélioration des pratiques professionnelles au service d urgences du CHU de Nancy Dr. S MORINEAUX urgences/samu/smur CHRU Nancy

Plus en détail

Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD : retour d expérience

Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD : retour d expérience Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD : retour d expérience BENOIT Florence MANTION Benoit Equipe Mobile d Hygiène (EMH) Centre hospitalier de Béziers Les accidents exposant au sang en quelques

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous

Plus en détail

Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD)

Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD) Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD) Anne BETTINGER, CSH, ARLIN Alsace, Strasbourg Dr Olivier MEUNIER,

Plus en détail

VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE (VIH)

VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE (VIH) Page 1/8 VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE (VIH) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2 1.4

Plus en détail

SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DES BOUCHES-DU-RHÔNES SAP 1B :

SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DES BOUCHES-DU-RHÔNES SAP 1B : SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DES BOUCHES-DU-RHÔNES SAP 1B : L HYGIENE ET LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG ET AUX LIQUIDES BIOLOGIQUES EN INTERVENTION AUTEUR : Dr K. ANCELIN S.A.P. 1

Plus en détail

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007 AES et VHB D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES L AES : risque de transmission du VHB au soignant Piqûre 0,07/IDE/an [1990 : 0,4/IDE/an] Taux de transmission

Plus en détail

Prévention des expositions aux liquides biologiques sur le terrain :

Prévention des expositions aux liquides biologiques sur le terrain : Prévention des expositions aux liquides biologiques sur le terrain : Les obstacles à la compliance Sophie Farine, Patrick Francioli, Frédéric Zysset Médecine du personnel - CHUV CHUV Novembre 2004 Prévention

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous

Plus en détail

Atelier GERES-SF2H - AES ATELIER GERES. Risque AES. Isabelle Lolom Gérard Pellissier. Juin 2017

Atelier GERES-SF2H - AES ATELIER GERES. Risque AES. Isabelle Lolom Gérard Pellissier. Juin 2017 1 ATELIER GERES Risque AES Isabelle Lolom Gérard Pellissier 2 Chronologie des faits 21/10 : l unité d hygiène est alertée par la médecine du travail (MT) pour un AES en néphrologie chez une IDE du pool

Plus en détail

Les précautions standard. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Les précautions standard. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Les précautions standard Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Cadre réglementaire r et Recommandations Décret 4 mai 1994 (protection des travailleurs)

Plus en détail

Surveillance des AES. Pourquoi une surveillance des AES?

Surveillance des AES. Pourquoi une surveillance des AES? Pourquoi une surveillance des AES? Surveillance des AES F L Hériteau, C Campion Réunion des IDE hygiénistes inter-région Nord 25 septembre 2014 Disposer d un outil d alerte Surveiller l évolution de ses

Plus en détail

2. Incidence de la contamination lors d AES

2. Incidence de la contamination lors d AES Chapitre 96 Les Accidents d Exposition au Sang I. FERMAUT 1. Définition On définit comme Accident d Exposition au Sang tout contact percutané (piqûre, coupure, griffe, eczéma, plaie) ou sur une muqueuse

Plus en détail

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 PRECAUTIONS STANDARD BON USAGE DES GANTS Isabelle RABERIN - Infirmière hygiéniste Stéphanie GUINAND

Plus en détail

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène 1- OBJET : Décrire l ensemble des recommandations et pratiques d hygiène à respecter pour : - assurer la qualité des soins dispensés - améliorer la sécurité des patients et des soignants - diminuer le

Plus en détail

RISQUES SPECIFIQUES A L HEMODIALYSE

RISQUES SPECIFIQUES A L HEMODIALYSE RISQUES SPECIFIQUES A L HEMODIALYSE 1 2 RISQUES LIES A L UTILISATION DE L ABORD VASCULAIRE Fistule Artério-Veineuse (FAV) Aiguilles creuses de gros calibre RISQUES LIES AU CIRCUIT EXTRA CORPOREL Projection

Plus en détail

VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE (VIH)

VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE (VIH) Page 1/8 VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE (VIH) Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé

Plus en détail

MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE)

MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE) CHAPITRE 5 CONTACTS AVEC LE SANG MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE) GÉNÉRALITÉS Une morsure humaine avec bris cutané peut s infecter ou permettre

Plus en détail

Accidents d exposition au VIH Etat des lieux

Accidents d exposition au VIH Etat des lieux Accidents d exposition au VIH Etat des lieux Jade GHOSN Laboratoire de Virologie CHU Necker EA MRT 3620 Université Paris Descartes Centre de Diagnostic CHU Hotel Dieu Paris Université Paris Descartes Accident

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Conduite à tenir face à un risque biologique Premiers soins Situation Projection d échantillon biologique dans les yeux Projection d échantillon biologique sur les muqueuses

Plus en détail

6/ Prévention et promotion de la santé

6/ Prévention et promotion de la santé SEMESTRE 2 UE 1.2.S2 Santé publique et économie de la santé I. Introduction 6/ Prévention et promotion de la santé Buts de la prévention, l'éducation pour la santé et la promotion de la santé Anticiper

Plus en détail

1. - LES MESURES COMMUNES AUX ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. 1. Rappel des principes fondamentaux de la prévention des AES

1. - LES MESURES COMMUNES AUX ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. 1. Rappel des principes fondamentaux de la prévention des AES Circulaire DGS/VS 2/DH/DRT n 99-680 du 8 décembre 1999 relative aux recommandations à mettre en œuvre. devant un risque de transmission du VHB et du VHC par le sang et les liquides biologiques Messieurs

Plus en détail

EVALUATION DE LA REACTIVITE DES PROFESSIONNELS DE SANTE LORS DE LA SURVENUE D UN ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG

EVALUATION DE LA REACTIVITE DES PROFESSIONNELS DE SANTE LORS DE LA SURVENUE D UN ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG EVALUATION DE LA REACTIVITE DES PROFESSIONNELS DE SANTE LORS DE LA SURVENUE D UN ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG L. Thiriet - K. Jeunesse Unité d hygiène hospitalière - CH de Sedan contact : l.thiriet@ch-sedan.fr

Plus en détail

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes AES??? Administration Economique et Sociale? Aérothermie et Energie Solaire? Association d Etablissements Sportifs? AEV??? Aménagement d Espaces

Plus en détail

Petites scènes de la vie quotidienne

Petites scènes de la vie quotidienne 12 ème Journée du Réseau Régional d Hygiène de Basse-Normandie Protection des IAS chez les professionnels de santé, encore et toujours les précautions standard Petites scènes de la vie quotidienne Marie-Alix

Plus en détail

Apport des stratégies préventives Traitements Post-Exposition (TPE)

Apport des stratégies préventives Traitements Post-Exposition (TPE) Apport des stratégies préventives Traitements Post-Exposition (TPE) Traitement Post-Exposition au VIH Traitement ARV de courte durée ayant comme objectif la réduction du risque de développer une infection

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREMIERS SOINS LORS D UNE CONTAMINATION ACCIDENTELLE

PROTOCOLE DE PREMIERS SOINS LORS D UNE CONTAMINATION ACCIDENTELLE PROTOCOLE DE PREMIERS SOINS LORS D UNE CONTAMINATION ACCIDENTELLE Toute contamination accidentelle avec du sang ou avec un liquide organique potentiellement infecté par le virus de l hépatite virale B

Plus en détail

Annexes : - liste figurant sur les bons de demande de matériel à disposition des services - fiche de demande de matériel

Annexes : - liste figurant sur les bons de demande de matériel à disposition des services - fiche de demande de matériel Référence : PR/LAB/001-A Page :Page 1 sur 6 Objet : La procédure définit : les modalités de réception des examens biologiques des patients hospitalisés dans les unités d hospitalisation du CH de Colson

Plus en détail

Dispositif de prise en charge après AES

Dispositif de prise en charge après AES Dispositif de prise en charge après AES Dominique Abiteboul Service de santé au travail Prise charge après AES Premiers soins Evaluation du risque prophylaxie suivi médical Conseil, soutien D. Abiteboul

Plus en détail

PROCÉDURE EN CAS D EXPOSITION AU SANG OU AUTRE LIQUIDE BIOLOGIQUE

PROCÉDURE EN CAS D EXPOSITION AU SANG OU AUTRE LIQUIDE BIOLOGIQUE THÉMATIQUE SANTÉ Notre équipe au cœur de vos métiers! PROCÉDURE EN CAS D EXPOSITION AU SANG OU AUTRE LIQUIDE BIOLOGIQUE Remplissez et affichez ce document dans votre entreprise Notre équipe au cœur de

Plus en détail

Bilan des AEV en France et prophylaxies post exposition par antirétroviraux. troviraux

Bilan des AEV en France et prophylaxies post exposition par antirétroviraux. troviraux Bilan des AEV en France et prophylaxies post exposition par antirétroviraux troviraux Dr Clotilde FONTIER Service de Dermato/VIH Valenciennes Le 19 Mars 2009 Définition AEV=Accident d Exposition d aux

Plus en détail

LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION

LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION 1 Définition : Une assistante dentaire est une personne aidant un dentiste au fauteuil. Elle peut être formée soit par un dentiste, soit par une école

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

Annexe 8. Gestion des effets indésirables

Annexe 8. Gestion des effets indésirables Annexe 8 CDPS de Gestion des effets indésirables A l occasion d une vaccination A l occasion d un prélèvement sanguin Une séance de vaccination peut provoquer certaines manifestations cliniques : Malaise,

Plus en détail

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Cas rapportés de TSS, 2008 Virus VIH VHC VHB Nombre épisodes

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE DES RISQUES INFECTIEUX CHEZ LES PERSONNELS DE SANTE VIH, VHC, VHB et Tuberculose Données générales Monde

ÉPIDÉMIOLOGIE DES RISQUES INFECTIEUX CHEZ LES PERSONNELS DE SANTE VIH, VHC, VHB et Tuberculose Données générales Monde ÉPIDÉMIOLOGIE DES RISQUES INFECTIEUX CHEZ LES PERSONNELS DE SANTE VIH, VHC, VHB et Tuberculose Données générales Monde Dominique Abiteboul GERES LES AES AES : tout contact percutané (piqûre, coupure),

Plus en détail

Prise en charge des AES

Prise en charge des AES Service d Urgence Prise en charge des AES Dr Sihem OUAR EPELBOIN Chef de Clinique Assistant SAU CHU Henri Mondor Journées d échanges autour du VIH Annaba, Algérie, 22-23 mars 2013 I. Définition L accident

Plus en détail

Exposition à du sang ou à d autres liquides biologiques

Exposition à du sang ou à d autres liquides biologiques - 180 - CHAPITRE 8 Exposition à du sang ou à d autres liquides biologiques Transfusion sanguine La transfusion sanguine est une intervention vitale. Utilisée correctement, elle sauve des vies et améliore

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre 2013

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre 2013 Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) Service de Santé au Travail: SST CONDUITE A TENIR IMMEDIATE (KIT AES) Après piqure ou blessure cutanée : - Ne pas faire saigner (cette manœuvre

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD. Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1

LES PRECAUTIONS STANDARD. Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1 LES PRECAUTIONS STANDARD Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1 1 UN PEU D HISTOIRE.. En 1985, découverte VIH = virus responsable du SIDA Protection des patients et du personnel Précautions Universelles

Plus en détail

Enquête AES en EHPAD. Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA

Enquête AES en EHPAD. Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA Enquête AES en EHPAD Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA Journée Régionale PRI en EHPAD 30 juin 2015 Introduction Pas de données de surveillance des AES en EHPAD

Plus en détail

Pour plus d efficacité dans la prévention des Accidents d Exposition au Sang

Pour plus d efficacité dans la prévention des Accidents d Exposition au Sang Pour plus d efficacité dans la prévention des Accidents d Exposition au Sang Collaboration Service d Hygiène et Santé au Travail C.Burlet / R.Lambert 18 ième JIP Hôpitaux-Drôme-Nord site de Romans 19 juin

Plus en détail

La friction hydro-alcoolique des mains

La friction hydro-alcoolique des mains La friction hydro-alcoolique des mains Conçu et réalisé par D. VIGIER, infirmière hygiéniste, Dr M. SOUSSELIER, pharmacien. mars 2008 On estime que plus de 75% des infections nosocomiales seraient dues

Plus en détail

Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie

Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie Delphine Verjat-Trannoy CCLIN Paris-Nord IXème journée régionale de prévention des IAS 14 avril 2011 - Rouen Référence Les

Plus en détail

RIPHH «Prévention du risque infectieux en EHPAD»

RIPHH «Prévention du risque infectieux en EHPAD» RIPHH «Prévention du risque infectieux en EHPAD» Travail de groupes Nîmes le 30 mars 2012 1 1ère situation Vous êtes IDE/AS, vous allez faire une toilette à un résident et refaire son lit. Vous réalisez

Plus en détail

Suivi des AES dans les établissements de santé. Place et intérêt des matériels de sécurité

Suivi des AES dans les établissements de santé. Place et intérêt des matériels de sécurité HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Accidents avec exposition au sang Suivi des AES dans les établissements de santé. Place et intérêt des matériels de sécurité N. FLORET 1, D. ABITEBOUL 1, L. AYZAC 1, C. BERVAS 1, E.

Plus en détail

INFECTION VIH : Traitement post exposition Circulaire du 13/03/2008 ; Rapport YENI Pr. D SALMON, Pr C RABAUD 25/11/2008

INFECTION VIH : Traitement post exposition Circulaire du 13/03/2008 ; Rapport YENI Pr. D SALMON, Pr C RABAUD 25/11/2008 INFECTION VIH : Traitement post exposition Circulaire du 13/03/2008 ; Rapport YENI 2008 Pr. D SALMON, Pr C RABAUD 25/11/2008 Arguments en faveur de la prophylaxie post exposition Etudes animales : le ténofovir

Plus en détail

cas n 1 : TROD ou pas TROD? Cas clinique 3 Qu en pensez vous? Quel risque? CAT?

cas n 1 : TROD ou pas TROD? Cas clinique 3 Qu en pensez vous? Quel risque? CAT? Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale Cas cliniques Elisabeth Bouvet Elisabeth Rouveix 2014 cas n 1 : TROD ou pas TROD? Homme de 32 ans, vient pour réaliser

Plus en détail

CHUM-USPIN-EOHH-Juillet 2017-IDEH-K.BOZOUKLIAN

CHUM-USPIN-EOHH-Juillet 2017-IDEH-K.BOZOUKLIAN 1 GÉNÉRALITÉS (1) La peau normale est colonisée par des bactéries: 10 14 bactéries/être humains = 100 000 000 000 000 c est-à-dire 10 fois plus que le nombre de cellules humaines = RÔLE BARRIÈRE MAJEUR

Plus en détail

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG EN RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : ÉVALUATION DES PRATIQUES DANS ONZE SERVICES PARISIENS

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG EN RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : ÉVALUATION DES PRATIQUES DANS ONZE SERVICES PARISIENS ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG EN RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : ÉVALUATION DES PRATIQUES DANS ONZE SERVICES PARISIENS Nadège BAFFOY, Nathalie LE DU, Valérie SALOMON, Pascal ASTAGNEAU, Gilles BRÜCKER Centre

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Surveillance des AES. Résultats 2012 et évolution N. Floret, C. Rabaud, O. Ali-Brandmeyer 23 ème Journée GERES Paris, 6 décembre 2013

Surveillance des AES. Résultats 2012 et évolution N. Floret, C. Rabaud, O. Ali-Brandmeyer 23 ème Journée GERES Paris, 6 décembre 2013 Surveillance des AES. Résultats 2012 et évolution 2008-2012. N. Floret, C. Rabaud, O. Ali-Brandmeyer 23 ème Journée GERES Paris, 6 décembre 2013 Contexte Priorité nationale depuis 1998 Priorité du programme

Plus en détail

Évaluation du risque de transmission du VIH ou de l hépatite C

Évaluation du risque de transmission du VIH ou de l hépatite C Évaluation du risque de transmission du VIH ou de l hépatite C Les agents de services correctionnels interviennent régulièrement dans des situations d urgence. Ils peuvent alors secourir ou rassurer des

Plus en détail

AES Epidemiologie, conduite à tenir, prévention où en est on en 2012? Elisabeth Bouvet Hôpital Bichat Geres

AES Epidemiologie, conduite à tenir, prévention où en est on en 2012? Elisabeth Bouvet Hôpital Bichat Geres AES Epidemiologie, conduite à tenir, prévention où en est on en 2012? Elisabeth Bouvet Hôpital Bichat Geres Accident Exposant au Sang (AES) Définition (Circ. n DGS/DH/98/249 du 20 avril 1998) Tout CONTACT

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant la prise en charge des AES [Rapport Yeni 2008] Pr. Ch. RABAUD COREVIH LCA, 3 Février 2009

Nouvelles recommandations concernant la prise en charge des AES [Rapport Yeni 2008] Pr. Ch. RABAUD COREVIH LCA, 3 Février 2009 Nouvelles recommandations concernant la prise en charge des AES [Rapport Yeni 2008] Pr. Ch. RABAUD COREVIH LCA, 3 Février 2009 Groupe de travail : E Bouvet D Abiteboul E Casalino F Damond F Delatour F

Plus en détail

Les accidents d exposition au sang

Les accidents d exposition au sang Les accidents d exposition au sang Docteur Mohamed ELRAKAAWI Responsable régional des prélèvements Établissement Français du sang Pyrénées Méditerranée Définition : Un accident d exposition au sang: AES,

Plus en détail

Les Précautions Standard. Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains

Les Précautions Standard. Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains Les Précautions Standard Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains Au cours du temps 1847 Semmelweis instaure le lavage obligatoire des mains

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au sang et sexuels chez l adulte

Prise en charge des accidents d exposition au sang et sexuels chez l adulte Prise en charge des accidents d exposition au sang et sexuels chez l adulte Epidémiologie AES chez les professionnels de santé Diminution du nombre d AES dans les établissements de santé français (surveillance

Plus en détail

SOMMAIRE. Généralités sur les accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques

SOMMAIRE. Généralités sur les accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques SOMMAIRE Remerciements Sommaire Introduction Méthodologie Conception de groupe Généralités sur les accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques I. Les accidents d exposition au sang et aux

Plus en détail

Dispositif de prise en charge après AES

Dispositif de prise en charge après AES Prise charge après AES Dispositif de prise en charge après AES Chimioprophylaxie et Suivi Premiers soins Evaluation du risque prophylaxie suivi médical Conseil, soutien Conduite à tenir en cas d AES Premiers

Plus en détail