Portfolio d apprentissage. Activité 1 : CitCom. Terri Lynn Talbot. Un travail présenté à Madame Annie Kenny

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portfolio d apprentissage. Activité 1 : CitCom. Terri Lynn Talbot. Un travail présenté à Madame Annie Kenny"

Transcription

1 Portfolio d apprentissage Activité 1 : CitCom Terri Lynn Talbot Un travail présenté à Madame Annie Kenny afin de répondre partiellement aux exigences du cours PEDA 3453 : Développement de troubles de langage Le 28 janvier 2012 L Université Sainte-Anne 1

2 Selon les exigences du cours PEDA 3453 : Développement de troubles de langage; voici la première activité du portfolio d apprentissage; une activité CitCom qui contenait une combinaison de trois citations commentées et une question à discuter sur lesquelles j ai élaboré du texte «Troubles d apprentissage de la lecture et perspective socio-cognitive» par Nathalie Niederberger. Dans cette activité, vous trouverez mes propres opinions, questions et réponses envers l éducation et les défis de l apprentissage du langage, qui varient selon l information que j ai lue. Première citation choisie : «Il est peut-être cependant important de souligner que ces différents courants se distinguent avant tout par leur objet d études. En effet, le courant cognitif componentiel s attache à décrire l activité de lecture, en cours d élaboration et dans son aboutissement, tandis que le courant constructiviste s intéresse à l enfant face à un apprentissage particulier.» (page 116) En lisant cette citation, je dois penser aux situations d apprentissage de nos élèves. En utilisant les différents courants pour aider à enseigner nos élèves comment lire, ils vont apprendre dans des façons différents. C est difficile à conclure lequel fonctionne mieux, le courant cognitive ou le courant constructiviste, mais c est facile à voir qu ils travaillent dans des façons différents. Un des grandes différences entre les deux courants est le niveau de pression qui est mise sur les élèves. Avant que les élèves aillent à l école, ils apprennent le langage à la maison; de leurs parents, membres de la famille, du gardien d enfants, etc. La plupart de temps, dans ces situations préscolaires, il n y a pas de pression à apprendre. Si les enfants ne peuvent pas prononcer «maman», «papa», «pomme» ou «toilette», il n y a pas de conséquences autres que les parents peuvent sentir un peu déçus. Ça semble pas mal. Les enfants apprennent les bases de langage avant qu ils doivent entrer à l école pour qu ils puissent être capables à communiquer 2

3 à leur arrivée. Il n y a pas de pression, et il y a des résultats. À l âge de 5, la plupart des élèves en élémentaire peuvent tenir une petite conversation. Ils peuvent presque tout communiquer dans une façon ou une autre. Mais, le problème avec l enseignement sans pression est que les élèves n apprennent pas beaucoup plus que les bases. Il n y a pas de raison de donner plus d effort, parce qu il n y a pas de conséquences quand on formule une mauvaise réponse. La plupart de temps, il n y a pas d enseignement avec pression à la maison (au moins, pendant que les élèves sont encore jeunes) parce que les parents croient qu ils apprennent tout ce dont ils besoin à l école. Donc, l enseignement sans pression donne un bon environnement dans lequel les élèves peuvent apprendre, mais la vouloir et le désir d apprendre doivent être présents aussi. À l autre côté, pour la plupart de temps, à l école, les élèves apprennent le langage et la communication sous plus de pression qu est fournie à la maison. Ils sont sous la pression d apprendre la bonne forme de langage. Par exemple; le français standard. Il faut apprendre tous les règles de la grammaire, les conjugaisons, les genres, l orthographe, la prononciation etc.; tous dans une forme spécifique. À la maison, les élèves peuvent pointer le droit au frigo en disant «eau», et nous savons que ceci veut dire «Maman, est-ce que je peux avoir une tasse d eau s il vous plait?», mais ceci ne fonctionne pas à l école. Il faut savoir comment communiquer clairement, en haut voix, en phrases complètes. C est beaucoup plus de pression qu à la maison. De plus, il faut inclure la pression des tests et examens, de terminer le travail avant la date de remise, de travailler seul ou en groupe, etc. L école est un monde tout différent qu à la maison, et les élèves vont apprendre dans une manière tout différent. À l école, ça semble que c est beaucoup plus difficile à apprendre, car les élèves sont sous chaque différent type de pression, mais les résultats d apprentissage peuvent être beaucoup plus hauts aussi. Si nous avons l occasion de fournir une institution d apprentissage sans les pressions de l école, je pense 3

4 que les élèves auront là la meilleure occasion d apprendre le plus que possible du langage et communication. Deuxième citation choisie : «En effet, il apparaît de manière assez évidente que tous les enfants d une même classe, et les enfants d un groupe classe à l autre, ne possèdent pas de connaissances et des expériences comparables avant de commencer l apprentissage de la lecture. On peut donc supposer que certains sont «en avance» par rapport aux autres.» (page 117) Je comprends bien ce que l auteure essaie d expliquer avec cette citation. Nous ne pouvons pas bien déterminer les connaissances d une élève envers la lecture avant qu ils comprennent bien comment lire. Nous ne pouvons pas connaître le niveau de lecture d un élève avant qu ils lisent avec un groupe de leurs pairs. Ils peuvent être mieux que les autres, sur le même niveau, ou pire que tout le monde d autre. Ça dépende sur la quantité des élèves dans le même groupe, et la moyenne de leurs connaissances envers la lecture. Évidemment, il y aura des élèves qui sont «en avance» des autres quand on parle de leur niveau de lecture qui nous amène à ma question pour ce CitCom : «Comment est-ce que nous pouvons donner un défi aux élèves plus avancés dans la classe et enseigner toute la classe en même temps?» Avec la lecture, ceci peut être très difficile. Si les élèves lisent à un niveau plus haut, ils seront définitivement ennuyés avec la lecture qui est présentée en classe. Mais, comme enseignant, nous ne pouvons pas augmenter le niveau de lecture lorsqu il y a encore des élèves qui montrent de la difficulté avec ce qu ils lisent maintenant. Une solution que j ai vue souvent pendant mes années scolaires, et que j aimerais faire beaucoup dans ma propre salle de classe, est la lecture extra. Habituellement, les élèves ne vont pas vouloir faire plus de travail que nécessaire, mais il faut considérer que les élèves faisant cette lecture extra sont les élèves qui sont déjà en avance de leurs pairs dans ce domaine. Ils seront 4

5 probablement des bonnes élèves qui vont accepter le défi de lecture au lieu d être si ennuyés toujours. Évidemment, cette lecture extra ne sera pas noté, mais l enseignant peut créer des listes ou des chartes que les élèves peuvent remplir et apporter en classe. Avec l aide de l enseignant, les élèves vont choisir des livres à lire dans leur temps libre, pour maintenir, et peut-être même avancer, leur niveau de lecture. Chaque fois qu ils lisent un livre plus avancé que leur niveau, sans problème, ils peuvent l additionner à leur liste et l enseignant peut leur donner un autocollante ou quelque chose pour montrer leur fort travail. Je pense que la meilleure partie de cette activité est que les élèves vont encore faire le travail qui est demandé en classe, mais ils ne vont pas perdre leurs capacités avancés de lecture. En lisant avec leurs pairs, ils sentent encore comme partie de a groupe, mais avec les activités extras de lecture, ils reçoivent le défi des nouveaux apprentissages et ils vont maintenir leur niveau avancé de lecture, ou même avancer leurs connaissances un petit peu plus. Spécifiquement à un jeune âge comme ceci, où les élèves ont récemment commencé l école, il faut développer leurs niveaux de connaissances envers la lecture le plus que possible, dans cette façon, tout le monde gagne. Troisième citation choisie : «PRETEUR & CARAYON (1986) relèvent ainsi l importance du rôle joué par l environnement familial dans le développement de la compréhension des buts du lire-écrire. Ils observent des représentations contrastées des enfants concernant la fonctionnalité de la lecture selon le milieu social considéré.» (p. 118) J aime beaucoup cette citation parce que c est habituellement quelque chose qui n est pas donné assez d attention dans la salle de classe. Bien sûr, il y aura des élèves qui peuvent lire et écrire mieux que les autres; peut-être qu ils avaient reçu le cadeau de lecture ou écriture, ou peutêtre que leurs parents avaient travaillé avec eux bien avant qu ils aient commencé l école. C est 5

6 évident que les parents qui lisent avec leurs enfants et qui joue des petits jeux éducationnels avec eux auront les enfants plus préparés quand le temps vient pour commencer l école. Si ces choses ne sont pas faites par les parents, où s ils laissent leur enfant rester toujours situé en avant de la télévision, cet enfant n aura pas les mêmes capacités communicatives quand ils arrivent à l école. Le travail de l enseignant est, selon moi, d améliorer et d avancer les connaissances de chaque élève pendant qu ils sont dans ma salle de classe, et de rassurer qu ils sont préparés quand le temps vient d avancer à la prochaine année. Mais, il est trop difficile pour l enseignant et aussi pour l élève, si on doit commencer à zéro. À la maison, c est le travail des parents de préparer leurs élèves pour l école. Quelques fois, l enseignement collaboré entre l enseignant et les parents de l élève (l enfant) n est pas assez. Il y a une grande quantité des élèves avec les troubles d apprentissage qui doivent être traités avant qu ils puissent vraiment réussir à l école. La plupart de temps, les parents ne voient pas que leur enfant a un trouble d apprentissage jusqu au temps où ils fréquentent l école. C est habituellement l enseignant, en collaboration avec le conseiller ou d autres enseignants, qui notent qu il y aura peut-être un trouble d apprentissage. Là, l école va se réunir avec les parents pour discuter leurs options. L école va souvent suggérer que les parents prennent l élève pour des tests pour déterminer le problème, mais à ce point-là, c est complètement aux parents de prendre l action. Ces tests peuvent être chers, et les listes d attente sont souvent longues. Donc, il y aura définitivement les parents qui reçoivent l aide nécessaire pour leurs enfants, mais malheureusement, il y aura aussi les élèves qui ne reçoivent jamais l aide ce dont ils besoin. Ça ne dépend tous sur les capacités de l enseignant! En conclusion, je peux définitivement dire que j ai bien aimé cet article. Quand on entend la phrase «troubles de langage», on assume que la personne a des difficultés à parler; mais avec 6

7 l aide de cette article je peux maintenant voir que c est beaucoup plus que ça. Il incorpore toute méthode de communication. Il incorpore aussi plusieurs facteurs qu il faut considérer quand on observe ou étudie l apprentissage d un élève. Est-ce qu ils apprennent mieux sans pression ou avec pression? Avec leurs pairs ou seul? À la maison ou à l école? Avec l aide de leurs parents ou les enseignants? Les combinaisons sont infinies et chaque élève est différent. Une combinaison peut avoir de bons résultats avec un élève, et pas de résultats du tout avec d autres. C est une forme de science il faut expérimenter avec les habiletés et capacités de nos élèves pour trouver la meilleure forme d enseignement selon eux. Auto-Évaluation Le CitCom va compter pour 15% de ma note finale 10 pts = La grammaire et l'orthographie française - 7/10 25 pts = l'élaboration des citations 20/25 25 pts = créer et répondre aux questions 23/25 20 pts = une introduction et conclusion précise 18/20 20 pts = une longueur de 6 pages maximum, pour être paginé et double-interligné, avec une page titre. 20/20 88/100 Je pense que j ai bien fait sur ce premier travail de notre portfolio d apprentissage. J ai enlevé des points pour la grammaire et l orthographie française parce que je suis anglophone et je me suis rendue compte que je ne connais pas tous les règles de grammaire jusqu à date, et je sais que je ferais des erreurs. C est OK. Je vais apprendre de ces erreurs. J ai enlevé aussi des points de mon élaboration des citations parce qu il y avait plusieurs chemins que j ai pu suivre avec mes explications, j ai choisi quelques-uns, mais il y a toujours quelques choses d autre que je pourrais dire. Ce CitCom demandait seulement une question, donc c est ce que j ai inclus, avec ma réponse. Encore, il y avait plusieurs réponses, mais j ai élaboré sur seulement une option. Je suis contente avec mon introduction et conclusion, et j ai suivi correctement les consignes de longueur, pagination, double-interligné et l inclusion d une page titre. 7

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Résultats. 1 Quelle est votre tranche d âge?

Résultats. 1 Quelle est votre tranche d âge? 84 réponses Afficher toutes les réponses Résultats 1 Quelle est votre tranche d âge? 10-11 3 4 % 11-12 8 10 % 12-13 21 25 % 13-14 19 23 % 14-15 24 29 % 15 et plus 9 11 % TELEPHONE PORTABLE 2 Disposez-vous

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

Le monde alphabétique, numéro 16, printemps 2004 : Y a-t-il une ligne juste en alphabétisation populaire? - RGPAQ. député

Le monde alphabétique, numéro 16, printemps 2004 : Y a-t-il une ligne juste en alphabétisation populaire? - RGPAQ. député Cher député ODANETTE, GHUNCHA, MÉLANIE ET LES AUTRES ONT TROUVÉ LES MOTS POUR TRADUIRE L INQUIÉTUDE ET LE MÉCONTENTEMENT. POUR EXIGER DES SOLUTIONS. RÉCIT D UNE PRISE DE PAROLE COLLECTIVE. Alain Cyr, coordonnateur,

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Communication Scientifique M2 MIV

Communication Scientifique M2 MIV Communication Scientifique M2 MIV CV, lettre de motivation et de recommandation en milieu scientifique M. Bailly-Bechet Université Claude Bernard Lyon 1 Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive Bât.

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Un problème souvent majeur chez les jeunes ayant un trouble du langage oral ou écrit, mais comment intervenir? Intentions de la présentation

Un problème souvent majeur chez les jeunes ayant un trouble du langage oral ou écrit, mais comment intervenir? Intentions de la présentation L ANGLAIS, LANGUE SECONDE Un problème souvent majeur chez les jeunes ayant un trouble du langage oral ou écrit, mais comment intervenir? Audrey Fortin, orthophoniste AQETA mars 2013 Intentions de la présentation

Plus en détail

Module 354B Niveau élémentaire

Module 354B Niveau élémentaire FRAMÉE FRAMÉE FRAMÉE FRAMÉE FRAMÉE Module 354B Niveau élémentaire La conjugaison du verbe français (tome 4) Les verbes de la conjugaison dominante des types de lever > je lève, avec révision des verbes

Plus en détail

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Document conçu et réalisé par Danièle Beaudoin, Marina Drolet, Isabelle Gagné et Éloise Lavoie révisé par Liette Champagne Le

Plus en détail

Français langue seconde : français de base

Français langue seconde : français de base Français langue seconde : français de base 1 Programme d études et guide d enseignement 2 3 4 Ministère de l Éducation Educational Programs & Services C.P. 6000 2005 Ministère de l Éducation Educational

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires

Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires Curriculum en littératie des adultes de l Ontario Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires Ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l Ontario

Plus en détail

La sorcière fête l Halloween

La sorcière fête l Halloween La sorcière fête l Halloween Présentation Cette activité amène les élèves à développer des habiletés coopératives ainsi que des compétences disciplinaires tout en s entraînant à jouer un rôle. Il s agit

Plus en détail

Carole Dupré, Ann Ménard et Danielle Sylvestre, enseignantes-chercheuses en éducation à l enfance au Cégep Marie-Victorin

Carole Dupré, Ann Ménard et Danielle Sylvestre, enseignantes-chercheuses en éducation à l enfance au Cégep Marie-Victorin ARTICLE DE VULGARISATION DES RÉSULTATS DE LA RECHERCHE Documenter le quotidien d un groupe d enfants Carole Dupré, Ann Ménard et Danielle Sylvestre, enseignantes-chercheuses en éducation à l enfance au

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION BACHELIER EN INFORMATIQUE

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Maquette générale (prof) : Le racisme

Maquette générale (prof) : Le racisme Maquette générale (prof) : Le racisme Maquette générale 1 Niveau : C2 Public : Élèves du secondaire Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE. Possibilité de travail en interdisciplinarité,

Plus en détail

Glossaire des nombres

Glossaire des nombres Glossaire des nombres Numérisation et sens du nombre (4-6) Imprimeur de la Reine pour l'ontario, 008 Nombre : Objet mathématique qui représente une valeur numérique. Le chiffre est le symbole utilisé pour

Plus en détail

Probabilité. Table des matières. 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables... 2 1.2 Définitions... 2 1.3 Loi équirépartie...

Probabilité. Table des matières. 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables... 2 1.2 Définitions... 2 1.3 Loi équirépartie... 1 Probabilité Table des matières 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables........................... 2 1.2 Définitions................................. 2 1.3 Loi équirépartie..............................

Plus en détail

Test de positionnement en Anglais

Test de positionnement en Anglais Département formation et carrières Département des Langues Test de positionnement en Anglais Aspects pratiques Le Département des Langues de l UPMC a développé un test de positionnement permettant d évaluer

Plus en détail

A N N E E S C O L A I R E 2 0 1 3 2 0 1 4 C O L L E G E A N N E F R A N K 314 A V E N U E D E S N A T I O N S U N I E S, 59100 ROUBAIX

A N N E E S C O L A I R E 2 0 1 3 2 0 1 4 C O L L E G E A N N E F R A N K 314 A V E N U E D E S N A T I O N S U N I E S, 59100 ROUBAIX A N N E E S C O L A I R E 2 0 1 3 2 0 1 4 N OM/ P R E N O M :... C L A S S E 3 è m e : C O L L E G E A N N E F R A N K 314 A V E N U E D E S N A T I O N S U N I E S, 59100 ROUBAIX SEQUENCE D OBSERVATION

Plus en détail

Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue

Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue Laurie-Ann Staniforth, M.P.O, membre OOAO Orthophoniste Programme Premiers Mots (Ottawa) Plan de

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

5321 Vente-conseil. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2011-06

5321 Vente-conseil. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2011-06 Formation professionnelle technique formation continue Direction de la formation continue du soutien 5321 Vente-conseil Fiches descriptives Reconnaissance des acquis des compétences FP2011-06 LISTE DES

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant Graphisme Ecriture - Bibliographie et sources Sommaire - Programmes 2008 et document d accompagnement - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant - Le graphisme : stades chez le jeune enfant,

Plus en détail

Les ordinateurs pour apprendre à lire et écrire à l âge adulte : L opinion de ceux qui apprennent à lire et écrire en Ontario

Les ordinateurs pour apprendre à lire et écrire à l âge adulte : L opinion de ceux qui apprennent à lire et écrire en Ontario Les ordinateurs pour apprendre à lire et écrire à l âge adulte : L opinion de ceux qui apprennent à lire et écrire en Ontario Par Jean Lock Kunz et Spyridoula Tsoukalas Conseil canadien de développement

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH

LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH 1- Consigne : Prendre des notes sur ce que vous entendez dans la vidéo. Objectif : faire un CR des informations contenues

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

La suppléance à la communication orale. livret informatif destiné aux familles et partenaires du programme Enfants et adolescents

La suppléance à la communication orale. livret informatif destiné aux familles et partenaires du programme Enfants et adolescents La suppléance à la communication orale livret informatif destiné aux familles et partenaires du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 Qu est-ce que la suppléance à la communication

Plus en détail

L évaluation des compétences. D après V Carette, JM De Ketele IEN Tyrosse G. De Vecchi P Meirieu ien de Tyrosse

L évaluation des compétences. D après V Carette, JM De Ketele IEN Tyrosse G. De Vecchi P Meirieu ien de Tyrosse L évaluation des compétences D après V Carette, JM De Ketele IEN Tyrosse G. De Vecchi P Meirieu ien de Tyrosse Françoise Reale-Bruyat mars 2012 Définir la compétence Une mobilisation et un choix des ressources

Plus en détail

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand :

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand : TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de subvention à la découverte du CRSNG Narration : Pour obtenir des fonds de recherche dans un milieu concurrentiel, vous devez présenter vos idées

Plus en détail

Tableau des aides technologiques pour l aide à la rédaction

Tableau des aides technologiques pour l aide à la rédaction WordQ VS Lexibar Merci à Hélène Labranche et à Mark Miller pour leur partage. Tableau d Hélène Tableau des aides technologiques pour l aide à la rédaction Produit Prix Aide Forces Limites Bolabolka Gratuit

Plus en détail

Avant de visionner la vidéo, faites un remue-méninges avec vos élèves sur les sujets suivants :

Avant de visionner la vidéo, faites un remue-méninges avec vos élèves sur les sujets suivants : Plan de lecon (4ieme 6ieme annee) Ce plan de leçon peut être utilisé soit comme une activité de groupe, pour créer une «carte d idées» avec vos élèves, soit comme discussion de groupe. Vous trouverez,

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? Repérer les premiers signes. Envisager ou établir un diagnostic. Comment évolue la maladie?

Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? Repérer les premiers signes. Envisager ou établir un diagnostic. Comment évolue la maladie? LA MALADIE D ALZHEIMER Que savons-nous en 2010? Dans le cadre de la XVIIème journée de mobilisation internationale organisée le 21 septembre, l Equipe Mobile d Intervention Gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung!

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung! 1 Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir vivre de manière indépendante. Elles doivent pouvoir décider librement de leur vie. Elles doivent avoir les mêmes droits que les personnes qui n

Plus en détail

SE METTRE EN ROUTE. Pour en savoir plus appelez vos guides au 1 866.996.VÉLO ou visitez CONTRELECANCER.CA.

SE METTRE EN ROUTE. Pour en savoir plus appelez vos guides au 1 866.996.VÉLO ou visitez CONTRELECANCER.CA. Votre Défi commence maintenant, alors commencez à collecter des fonds maintenant! Que vous soyez un pro ou un novice de la collecte de fonds, nous vous aiderons à maximiser votre potentiel de collecte

Plus en détail

Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire)

Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire) Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire) Titre du cours ou module : Informatique et enjeux sociaux Résultat d apprentissage visé

Plus en détail

T2GC. Enseignement secondaire technique Régime de la formation de technicien. Date: 06.08.2014 ANGLA6. Anglais 6

T2GC. Enseignement secondaire technique Régime de la formation de technicien. Date: 06.08.2014 ANGLA6. Anglais 6 Date: 06.08.2014 Enseignement secondaire technique Régime de la formation de technicien T2GC ANGLA6 Anglais 6 Division génie civil Section génie civil Nombre de leçons: 2 Semestre: 6 Langue véhiculaire:

Plus en détail

Projet : La découverte du ver à soie. Résumé du projet

Projet : La découverte du ver à soie. Résumé du projet Projet : La découverte du ver à soie Résumé du projet Exploration des différentes étapes de la vie du ver à soie, de la chenille au papillon, en finissant avec la ponte des oeufs (cycle de vie complet).

Plus en détail

Programme Précision sur l axe Description de la mesure. l importance du français. l importance de la qualité de la langue.

Programme Précision sur l axe Description de la mesure. l importance du français. l importance de la qualité de la langue. AXE 1 - SENSIBILISATION À L IMPORTANCE DE LA QUALITÉ DE LA LANGUE Programme Précision sur l axe Description de la mesure Danse Valorisation des écrits intermédiaires. Analyse grammaticale des erreurs de

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

immersion Summer Sessions* SÉJOURS LINGUISTIQUES INTENSIFS Cet été, École Suger / British Council

immersion Summer Sessions* SÉJOURS LINGUISTIQUES INTENSIFS Cet été, École Suger / British Council Nous contacter : +33 (0)1 49 55 73 00 iledefrance@britishcouncil.fr Summer Sessions* SÉJOURS LINGUISTIQUES INTENSIFS SUGER Retrouvez toutes les informations sur notre site : www.britishcouncil.fr/sejours

Plus en détail

Mesurer en système métrique et impérial de mesure

Mesurer en système métrique et impérial de mesure Plan de leçon n o 15 Mesurer en système métrique et impérial de mesure Niveaux NCLC: 4 à 6 Habiletés langagières NCLC: Expression orale, Compréhension écrite Compétences essentielles: Calcul, Utilisation

Plus en détail

GRATUIT. Guide Site Web. audio vidéo actualités Chat activités ressources

GRATUIT. Guide Site Web. audio vidéo actualités Chat activités ressources GRATUIT audio vidéo actualités Chat activités ressources Cher professeur Août 2010 Notre site Web en anglais est devenu très populaire parmi les professeurs et les élèves d Anglais Langue Etrangère depuis

Plus en détail

Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation

Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation Rapport du Conseil de l Ontario sur la résolution N R3 de l assemblée membres de l Ontario Avril 2003 Fédération de l habitation coopérative

Plus en détail

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 Bonjour, je m appelle Gavin Killip, chercheur de l universite d Oxford. C est un grand honneur de faire cette intervention pour

Plus en détail

DÉROGATIONS. Procédure relative à la demande de dérogation à l âge d admissibilité à l éducation préscolaire et à l enseignement primaire

DÉROGATIONS. Procédure relative à la demande de dérogation à l âge d admissibilité à l éducation préscolaire et à l enseignement primaire DÉROGATIONS Procédure relative à la demande de dérogation à l âge d admissibilité à l éducation préscolaire et à l enseignement primaire Document révisé en février 2010 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION...

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

COMMUNICATION AUTOUR DES PHASES D UN PROJET INDUSTRIEL

COMMUNICATION AUTOUR DES PHASES D UN PROJET INDUSTRIEL 8 Recenser l'ensemble des cours déjà dispensés Les cours dispensés depuis le début de première année du Baccalauréat STI2D jusqu'à maintenant doivent vous aider à argumenter vos documents et discours,

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Ca p s u le p é d a g o g i q u e L ÉVEIL À LA LECTURE ET À L ÉCRITURE

Ca p s u le p é d a g o g i q u e L ÉVEIL À LA LECTURE ET À L ÉCRITURE Ca p s u le p é d a g o g i q u e L ÉVEIL À LA LECTURE ET À L ÉCRITURE Plusieurs études ont démontré que les capacités langagières, à lire et à écrire, s avèrent essentielles pour réussir à l école et

Plus en détail

ClaroRead for Mac. User Guide!

ClaroRead for Mac. User Guide! ClaroRead for Mac User Guide! Bienvenue dans ClaroRead Bienvenue dans ClaroRead pour Mac. Ce logiciel est conçu pour simplifier l utilisation de votre ordinateur. Il est étroitement intégré à Pages et

Plus en détail

Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale

Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale Activité d intégration Les produits nettoyants Sciences physiques 416-430 Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale Chaire CRSNG/Alcan pour les femmes en sciences et

Plus en détail

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq PÉRIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui

Plus en détail

Une proposition de séquence relative à l étude des sons /an/, /on/ et de leurs graphies. Cadre général

Une proposition de séquence relative à l étude des sons /an/, /on/ et de leurs graphies. Cadre général Une proposition de séquence relative à l étude des sons /an/, /on/ et de leurs graphies Cadre général Analyse des difficultés : Ces phonèmes présentent une double difficulté : - au niveau de leur discrimination

Plus en détail

Différenciation de l évaluation

Différenciation de l évaluation Différenciation de l évaluation Contenu du chapitre Vers une différenciation pédagogique Profils d apprenants Prétest Évaluation au service de l apprentissage Planification de l évaluation Déterminer l

Plus en détail

Test Francophone de Langue Française (TFLF)

Test Francophone de Langue Française (TFLF) Test Francophone de Langue Française (TFLF) Certificat de compétences linguistiques Institut Supérieur des Langues Vivantes (ISLV) Université de Liège Livret du candidat : Niveau : B1 du Cadre européen

Plus en détail

La tablette tactile à l éducation préscolaire

La tablette tactile à l éducation préscolaire La tablette tactile à l éducation préscolaire Formation ipad au préscolaire Avril 2013 Claudine Perreault, conseillère pédagogique Trucs et astuces pour intégrer la tablette tactile en classe 1. Toujours

Plus en détail

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes Les gens Les partenariats Le savoir Compétences en milieu de travail Compétences essentielles Sondage sur le lieu de travail Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal RAPPORT DE STAGE 3 ème Quels conseils méthodologiques pour la réalisation de votre rapport Voilà des conseils et des questions pour vous aider dans la réalisation de votre rapport. Ils vous sont proposés

Plus en détail

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur.

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur. Extrait de cours de maths de 6e Chapitre 1 : Les nombres et les opérations I) Chiffre et nombre 1.1 La numération décimale En mathématique, un chiffre est un signe utilisé pour l'écriture des nombres.

Plus en détail

Dispositif d'impulsion des pratiques de production d'écrits dans les disciplines

Dispositif d'impulsion des pratiques de production d'écrits dans les disciplines PLAISIR D'ECRIRE CYCLE 2 et 3-2013 /2014 Dispositif d'impulsion des pratiques de production d'écrits dans les disciplines Circonscriptions de Chantonnay, Fontenay le Comte, et Luçon Ecrire un courrier

Plus en détail

Evaluation diagnostique de CM1 Circonscription de Saint Just en Chaussée Livret du maître partie Français

Evaluation diagnostique de CM1 Circonscription de Saint Just en Chaussée Livret du maître partie Français Evaluation diagnostique de CM1 Circonscription de Saint Just en Chaussée Livret du maître partie Français Avant de débuter, demander aux élèves de préparer le matériel suivant : crayon à papier, gomme,

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 1. La course d orientation A la manière de SOMMAIRE 2. Spécificité et traitement didactique de l activité 2.1.Définition Essence---

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION Il est demandé aux étudiants qui souhaitent déposer un master à la chaire RHO de prendre connaissance

Plus en détail

DEVENEZ UN POKER-KILLER AU TEXAS HOLD EM!

DEVENEZ UN POKER-KILLER AU TEXAS HOLD EM! DEVENEZ UN POKER-KILLER AU TEXAS HOLD EM! NIVEAU DEBUTANT http://www.poker-killer.com/ 1 INTRODUCTION Je m'appelle david Jarowsky, 53 ans. Je n ai jamais été le premier de la clase, ni quelqu un d extraordinaire.

Plus en détail

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN)

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN) COMMENTAIRE Séminaire national Réforme de la série Gestion-administration Lyon 10 et 11 mai 2012 Vendredi matin Martine DECONINCK (IEN EG), Michèle SENDRE (IEN L), Isabelle VALLOT (IEN EG) Diapo 1. Objet

Plus en détail

Procédures afin de préparer une entreprise avec le logiciel Simple Comptable.

Procédures afin de préparer une entreprise avec le logiciel Simple Comptable. Procédures afin de préparer une entreprise avec le logiciel Simple Comptable. Si le logiciel demande un numéro de série, demandez à votre technicien d entrer ce numéro. Ces informations seront demandées

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Créatrice de vêtements/créateur de vêtements. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Créatrice de vêtements/créateur de vêtements. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 27115 Créatrice de vêtements/créateur de vêtements Bekleidungsgestalterin/Bekleidungsgestalter Creatrice d abbigliamento/creatore d abbigliamento Spécialisations 27116 Vêtements pour dames 27117 Vêtements

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas La compréhension en lecture, SILVA Fanny Compréhension 29 Lecture pas à pas 1. Description de l expérience : Suite aux deux hypothèses à vérifier énoncées dans notre préambule, j ai proposé d organiser

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

AXEL VICARD SI5. Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones

AXEL VICARD SI5. Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones AXEL VICARD SI5 Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones Contenu I. Introduction... 2 II. Des modèles de tâches différents... 2 1. Tasker... 2 2. Atooma... 4

Plus en détail

PARTICIPER À UNE VENTE AUX ENCHÈRES D ŒUVRES D ART

PARTICIPER À UNE VENTE AUX ENCHÈRES D ŒUVRES D ART Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans PARTICIPER À UNE VENTE AUX ENCHÈRES D ŒUVRES D ART NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves observent

Plus en détail

1. Les tests passés lors de la Journée Défense et Citoyenneté (JDC)

1. Les tests passés lors de la Journée Défense et Citoyenneté (JDC) LES JEUNES FACE A L ECRIT UN NOUVEAU DISPOSITIF D EVALUATION MASSIVE DE LEURS PERFORMANCES EN LECTURE Thierry Rocher* * DEPP, thierry.rocher@education.gouv.fr Mots-clés : illettrisme, test automatisé,

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER

B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER ESPAGNOL Propositions pour la mise en œuvre Le tableau suivant est l adaptation et le développement des pistes proposées par ailleurs sur le site de l Académie de Grenoble

Plus en détail