Nous remercions l ensemble des intervenants de nous faire l honneur d apporter leurs témoignages.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous remercions l ensemble des intervenants de nous faire l honneur d apporter leurs témoignages."

Transcription

1

2

3 Paris, le 24 mars 2011, Madame, Monsieur, Nous sommes très heureux de vous accueillir aujourd hui à l occasion de notre rencontre : «PROTECTION SOCIALE : comment conquérir le marché des TNS / TPE-PME». Cette journée est organisée par L Argus de l assurance en partenariat avec METLIFE et avec le soutien de la FEDERATION DES AUTO- ENTREPRENEURS et de l ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION PARIS IDF. Nous remercions l ensemble des intervenants de nous faire l honneur d apporter leurs témoignages. Les débats et interventions seront animés par François LIMOGE, Rédacteur en chef adjoint de L Argus de l assurance. Chaque intervention comporte un temps réservé aux traditionnelles «questions-réponses». N hésitez pas à prendre la parole à l issue des allocutions afin de recentrer les débats sur vos propres préoccupations. Au cours de la manifestation, l équipe Conférences de L Argus de l assurance est à votre disposition pour vous fournir toutes les informations qui pourraient vous être utiles. Par ailleurs, vous serez invité à remplir un questionnaire de satisfaction qui nous permettra d améliorer la qualité de nos rencontres. Vous souhaitant une journée riche en informations et en échanges, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de ma considération distinguée. Jean-Christophe PUJOS Chef de projet conférences L Argus de l assurance

4

5 PROTECTION SOCIALE Marriott Champs Elysées 24 mars 2011 Journée animée par François LIMOGE, Rédacteur en chef adjoint, L ARGUS DE L ASSURANCE COMMENT CONQUERIR LE MARCHE DES TNS / TPE PME 8h30 ACCUEIL DES PARTICIPANTS 9h00 Allocution d'ouverture Guillaume SARKOZY, Délégué général, MALAKOFF MEDERIC 9h30 Panorama des TNS / TPE PME et de leur protection sociale complémentaire TNS / TPE PME: quel est leur poids respectif dans l économie nationale Que représentent ils en termes d emplois en France Complémentaire santé / couverture prévoyance / épargne retraite : qui est équipé, dans quel secteur d activité et selon quelle catégorie socioprofessionnelle Benjamin FERRAS, Directeur de cabinet du président, Directeur de la communication, ACOSS Olivier GOURMELEN, Responsable marketing, REUNICA Françoise LOUBERSSAC, Directrice générale déléguée, APRIL ENTREPRISES PREVOYANCE 10h15 Face au désengagement de leurs régimes de base, qu'attendent les TNS / TPE PME de leur assureur en matière de protection sociale complémentaire Jean Bernard BAYARD, Secrétaire général adjoint, FEDERATION NATIONALE DES SYNDICATS EXPLOITANTS AGRICOLES (FNSEA) Grégoire LECLERCQ, Président, FEDERATION DES AUTO ENTREPRENEURS (FEDEA) 10h45 PAUSE 11h15 Comment couvrir les TNS en fonction de leurs spécificités Quel est le statut fiscal du travailleur indépendant / A quelles charges sociales est il assujetti Quelles sont les conditions pour qu il soit affilié au régime social des indépendants (RSI) Santé / prévoyance / épargne retraite : comment s adapter à ses besoins pour mieux le séduire et le fidéliser Comment lever les freins des coûts d acquisition des contrats Marie Sophie HOUIS VALLETOUX, Responsable de la branche santé / prévoyance, MAAF Patrick JULIEN, Directeur du développement, ALPTIS Jean Philippe NAUDON, Directeur du recouvrement, REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS Laurent OUAZANA, Directeur général, CIPRES VIE

6 12h15 Comment mettre en place un accord de branche L'accord de branche constitue t il une réponse aux besoins des TPE PME Comment organiser la «flexicurité» sur le périmètre de l'accord de branche Comment assurer et gérer les prestations sur la base d un contrat unique des entreprises de la branche Garanties / prix / services : comment répondre aux préoccupations sociales des salariés d une entreprise en fonction des contraintes de l accord de branche Pierre CELLOT, Directeur du développement, MORNAY Laurence LAUTRETTE, Avocat Associé, JACQUES BARTHELEMY ET ASSOCIES Jean François ROPELEWSKI, Directeur du marketing, AG2R LA MONDIALE 13h00 DEJEUNER COMMENT ADAPTER SA STRATEGIE MARKETING AUX TNS / TPE PME 14h30 Quelle approche commerciale privilégier sur le marché des TNS / TPE PME Comment renforcer la présence des réseaux sur ces marchés Comment optimiser le rôle du commercial et son apport stratégique? Vers une présence et une relation clientèle plus fortes Choix du statut / stratégie de rémunération : comment rebondir face aux questions des dirigeants Experts comptables / avocats : comment mieux travailler avec les réseaux prescripteurs Bruno CHRETIEN, Président, FACTORIELLES Gilles GRILLOT, Responsable de l'offre professionnelle TNS, AVIVA Laurent MENAGER, Elu, ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES REGION PARIS IDF, Président, COMITE SOCIAL PARIS IDF Patrick ROCHETEAU, Directeur Développement Prévoyance et Santé, METLIFE 15h15 Prévoyance / santé : comment attribuer aux salariés des TPE PME des couvertures aussi performantes qu aux grandes entreprises Comment personnaliser ses solutions pour répondre aux contraintes des petites et moyennes entreprises Quelle couverture complète et modulaire proposer Hospitalisation, optique, dentaire : vers des prestations étendues Conseil, gestion, services et pilotage des contrats : comment s inscrire dans une démarche innovante Marianne BINST, Directrice générale, SANTECLAIR Patricia DELAUX, Directrice de la Santé & Prévoyance Collectives, AXA Vincent HAREL, Responsable des marchés des TPE et particuliers, MERCER Frédéric ROUSSEAU, Directeur général, UNION RADIANCE GROUPE APRI

7 16h15 Quelle retraite complémentaire pour les TNS Avec quels produits compléter le régime de base Assurance vie ou loi Madelin : comment optimiser la retraite des auto entrepreneurs Pascale ERNST, Avocat, Directeur Associé, Département Retraite et Prévoyance, CABINET FIDAL 16h40 Comment commercialiser des produits d épargne retraite auprès des TPE PME Epargne retraite : les évolutions récentes du cadre légal Comment simplifier le dispositif actuel d épargne retraite en entreprise Articles 83 / 39 : quels sont les produits adaptés aux TPE PME Faut il couvrir uniquement les cadres Comment déjouer les redressements de l Urssaf Hugues GARROS, Directeur épargne retraite d entreprise, SURAVENIR David RIGAUD, Avocat Associé, RIGAUD AVOCATS Elodie TABEL DIFFAZA, Responsable des métiers de la gestion sociale, IN EXTENSO 17h20 FIN DE LA MANIFESTATION LES PRESENTATIONS AYANT OBTENU UN ACCORD DE DIFFUSION POURRONT ETRE TELECHARGEES, VIA LE LIEN CI DESSOUS, A COMPTER DU 31 MARS 2011

8

9 REVUE DE PRESSE

10 [dossier] 2,1 millions de travailleurs non salariés +3,2 % par an depuis 2004 co Rép et p Profe Photos :Fotolia [Travailleurs NoN salariés] Un marché très séduisant n Offres packagées etexpertise apparaissent commedeux éléments clés pour se positionner auprès destravailleurs nonsalariés. C est un signe qui ne trompe pas:axafranceesten train de créer une direction du marché des professionnels, qui sera opérationnelle au printemps. «Il s agit clairement d un marché stratégique, observe Delphine Maisonneuve, chargée de ce projet. Parce que leurs besoins sont plus importants que ceux des particuliers :leur cotisation moyenne (hors épargne) est de 2000 par an. Parce qu ils restent sous-équipés, en prévoyance et en santé notamment. Et parce que leurs revenus sont, en moyenne, supérieurs àceux des salariés :nous estimons que la moitié de nos clients professionnels disposent d un patrimoine (hors immobilier) supérieur à » L Argus de L AssurAnce. 14 janvier argusdelassurance.com 42

11 [dossier] commerçantaumasculin Répartition par catégories socioprofessionnelles et par sexe (en %) Commerçants Hommes 45 Professions libérales Artisans 71,6 28,4 Femmes Priorité à la protection de l outil de travail lesagentsgénérauxplébiscités l assureur principal des professionnels (en %) Agent général Mutuelle sans intermédiaire Courtier ou réseau direct des compagnies d assurance 12 Bancassureur 7 Groupe paritaire 1 de protection sociale Produits détenus par les professionnels (en %) Responsabilité civile Assurance des locaux professionnels Protection juridique Assurance de véhicule(s) Multirisques d abord la santé, avant la retraite. couverture des salariés (en %) Santé Prévoyance Épargne retraite couverture du dirigeant (en %) Prévoyance Santé Madelin 54 Garantie Homme clé Retraite du dirigeant Assurance vie 44 source : ÉtUde réalisée Par exton ConsUltinG en JUillet 2010, sauf régime social desindépendants PoUrlarÉPartition selonles CatÉGories socioprofessiionnelles etlesexe. Les 2,1 millions de travailleurs non salariés (TNS) recensés par le Régime social des indépendants (RSI) sont une cible de plus en plus convoitée par les assureurs, qui mènent une double offensive : conquérir de nouveaux clients et, surtout, augmenter leur taux d équipement. Un TNS détient deux ou trois contrats d assurance : 1,5 à la Macif, 2,5 chez Generali, 3,6 chez Axa. Avec, ce qui ne gâche rien, des primes non négligeables : au Gan, elles tournent autour de 700 par an en assurance dommages et RC, en santé et prévoyance et entre 2000 et 3000 en épargne et retraite. Chez Generali, elles sont de 1200 à1500 en dommages et RC, en prévoyance et santé, en épargne et retraite. On constate cependant de grandes disparités. «Les professions libérales sont généralement mieux équipées que les commerçants et les artisans», observe Dominique Florent, directrice du marketing de l offre chez Allianz. Les uns comme les autres se retrouvent néanmoins sur un point : ils sont littéralement obsédés par la sécurisation de leur activité professionnelle et la protection de leur outil de travail. La responsabilité civile, la multirisque professionnelle et l assurance du local et des outils de travail sont donc leur priorité, avec un taux d équipement proche de 100%. «L assurance dommages reste la porte d entrée sur ce marché, observe Jean-Louis Delpérié, directeur au sein du cabinet de conseil Exton Consulting. L Argus de L AssurAnce. 14 janvier argusdelassurance.com 43

12 [dossier] aldo Perber/Generali 2 questions à «nous avons créé une offre très modulaire» olivier Poncin, directeur des solutions d assurance sur le marché des professionnels et petites entreprises chez generali n Pourquoi Generali a-t-il créé il y a quatre ans une direction professionnels et petites entreprises? Précisément parce que nous considérons qu il s agit d un marché stratégique! nos clients détiennent en moyenne 2,5 produits : nous avons encore un bon potentiel de développement en conquérant de nouveaux clients, mais aussi en augmentant le taux d équipement de notre portefeuille actuel. À condition que notre offre soit adaptée à cette cible qui se trouve à mi-chemin entre la logique industrielle du marché des particuliers et la culture sur mesure du marché des entreprises. nous avons donc notre propre direction technique et nos équipes de souscription. n le marché des travailleurs non salariés est particulièrement hétérogène. comment faites-vous pour vous y adapter? On n assure pas une infirmière comme un commerçant ou un avocat d affaires. notre offre est donc très segmentée, notamment en matière de prévoyance et de dommages c est moins vrai pour la retraite. nous avons créé des produits semi-packagés adaptés aux besoins des uns et des autres: une offre très modulaire, dans laquelle la valeur ajoutée du courtier ou de l agent général est déterminante. Je suis convaincu que, sur ce marché, être un assureur de réseau est un véritable atout. En revanche, bien qu ils soient de plus en plus conscients des carences de leurs régimes de base, les professionnels restent sous-équipés en matière d assurances de personnes, prévoyance, santé et retraite.» La prévoyance trop souvent oubliée Cedéficitestflagrantenprévoyance : «90%des professionnels ont une couverture santé, mais seulement 50% une assurance prévoyance», confirme Dominique Florent. «Ilest fou de constater àquel point certains professionnels ignorent tout de la prévoyance et ne savent toujours pas à quel point ils sont mal couverts par leur régime de base», s étonne Jean-Christophe Vauquières, directeur de la stratégie et du développement d April. Pour les sensibiliser, les assureurs s appuient avant tout sur l expertise et la proximité de leurs réseaux de distribution, agents généraux, courtiers ou réseau salarié. Ce qui explique pourquoi les assureurs de réseau ont une longueur d avance sur les mutuelles sans intermédiaires et les bancassureurs. À condition d être à la fois experts et généralistes. Generali s est ainsi rendu compte que les produits d assurances de personnes sont vendus à 70% par des courtiers et à 30 % L Argus de L AssurAnce. 14 janvier argusdelassurance.com 44

13 [dossier] Face àface «Le courtier est un expert indépendant» «L agent partage leurs préoccupations» Jean-christophe Vauquières, directeur de la stratégie et du développement d April assurances «Le travailleur non salarié estgénéralementexigeant, mais il n a ni le temps ni l envie de s intéresser aux questions d assurance. Il a le sens des affaires et apprécie d avoir face à lui un interlocuteur rusé, capable de lui trouver la meilleure offre au meilleur prix. c estpourquoiilfait davantage confianceà un courtier indépendant des assureurs qu à un agentgénéral.entoutétat de cause, lestravailleurs non salariés ont besoin de véritables experts. certes,la création du régime social des indépendants(rsi) a simplifié les choses, mais il existe encore, en prévoyance, par exemple, plus de vingt caisses, avec vingt systèmes différents!» april Éric Gelpe, directeur général de gan assurances «L agent général est un interlocuteur idéal pour les travailleurs non salariés : il partage à la fois leurs préoccupations et leur statut. Il les décharge d une activité volontiers considérée comme parasite et chronophage, mais néanmoins essentielle: un entrepreneur a besoin d externaliser la gestion de ses risques. Face à la complexité des différents régimes de protection sociale et des garanties dommages, il a besoin d un interlocuteur qui l écoute et le conseille. ce qui, à nos yeux, est très valorisant pour les agents généraux. Les courtiers sont culturellement moins proches des travailleurs indépendants: d une manière générale, ils préfèrent s intéresser aux entreprises plus importantes.» dr par des agents généraux, alors que la proportion est inverse en assurances de dommages. «Pour augmenter le taux d équipement de nos clients, nous devons insister sur la mixité (personnes-dommages) de nos réseaux», explique Olivier Poncin, directeur des solutions d assurance sur le marché des professionnels et petites entreprises chez Generali (lire l interview page précédente). La domination parlaspécialisation À condition, également, d être bien formés. Ainsi, Axa va lancer, dans les mois qui viennent, une «École des pros»afin de former les agents généraux aux spécificités du marché des TNS au cours d un cursus de dix jours de formation sur dix-huit mois. L hyperspécialisation est en effet une clé de la réussite. La MACSF ne dira pas le contraire : la Mutuelle d Assurances du Corps de Santé français est née en 1935 à l initiative de médecins libéraux qui ne trouvaient pas de couvertures adaptées àleurs besoins. Résultat : soinxante-seize ans plus tard, elle assure 56 % des professionnels libéraux de santé, et jusqu à 80% dans certaines spécialités. «Commenousconnaissons bien la réalité et les risques et contraintes de leur activité, nous pouvons leur proposer des tarifs et des garanties réellement adaptés», explique Philippe Picard, directeur du développement. La mutuelle a ainsi été l une des premières à lancer, en 2006, des produits packagés pour chaque profession (kinésithérapeute, infirmier libéral, chirurgien-dentiste, podologue, etc.), avec une couverture de base (RC pro, protection juridique, prévoyance, complémentaire santé) et des options (auto, MRH, Gav). Marged autonomie auxintermédiaires Les assureurs généralistes se sont engouffrés dans la brèche en lançant à leur tour des produits semipackagés, laissant une marge d autonomie à l agent général ou au courtier lors de la souscription. Axa référence déjà une quarantaine de multirisques professionnelles ciblées par profession, avec des garanties adaptées àleurs contraintes. «Pour les boulangerspâtissiers, par exemple, la garantie stock est doublée pendant le mois des fêtes de fin d année», explique Delphine Maisonneuve. Environ cinq nouvelles offres segmentées sont lancées chaque année. La gamme OmniPro (exclusivement IARD) de Gan assurances repose sur le même principe. «C est un produit qui permet une adaptation à chaque métier, explique son directeur général, Éric Gelpe. Parce que chaque profession ases priorités. Ycompris dans des secteurs apriori similaires :un boulanger a besoin de se garantir contre le bris de machine, alors qu un commerçant en prêt-àporter pense avant tout à la protection de ses stocks et au vol.» Le projet Entreprendre 2012 du Gan vise précisément àdévelopper cette offre, «dont la gestion peut être industrialisée, mais qui L Argus de L AssurAnce. 14 janvier argusdelassurance.com 45

14 [dossier] ll c est en prévoyance et en santé que le marché garde le meilleur potentiel. Être un spécialiste des professions de la santé nous permet de proposer des garanties et des primes réellement adaptées. depuis le premier pack pour les kinés en 2006, nous proposons des offres pour chaque métier. ll Philippe Picard, directeur du développement de la MAcsF doit absolument laisser une marge d autonomie aux agents généraux d assurances». Primeàl originalité Pour identifier au mieux les besoins d une population aussi hétérogène que les TNS, Alico-MetLife est allé àlarencontre de 70 courtiers. «Nous leur avons demandé quels étaient les principaux besoins des professionnels, explique Patrick Rocheteau, directeur du développement prévoyance-santé. Nous avons ainsi créé des garanties originales et dans l air du temps : des indemnités journalières proposées jusqu à 70 ans, par exemple, alors que personne ne dépasse 65 ans.» Le développement du marché des TNS passe donc avant tout par le marketing et l innovation. «C est un marché àfort potentiel de croissance, admet Jean-Christophe Vauquières (April assurances), mais les barrières à l entrée y sont particulièrement élevées :onne peut pas s y aventurer sans expérience ni expertise.»sidenouveaux venus avaient l intention de s y attaquer, les voilà prévenus n sabine GeRmain dr [statut] Autoentrepreneurs: la désillusion Depuis sa création, en janvier2009, le statut d autoentrepeneur a connu un succès en demi-teinte : près de immatriculations, mais à fin 2010, seulement 47% des autoentrepreneurs ont déclaré un chiffre d affaires, par ailleurs très modeste, en moyenne Il est dès lors difficile de proposer des produits consistants. «Nous avons pris le parti d inclure cette offre dans la gamme destinée aux très petites entreprises, explique Delphine Maisonneuve, chargée de créer la direction marché des professionnels d Axa. Le Kit Essentiel MRP couvre une vingtaine d activités, avec les garanties de base àuntarif économique.» Allianz a fait un choix similaire en se contentant d adapter sa gamme TNS pour créer trois offres autoentrepreneurs. «Nous en avons vendu quelques milliers, précise Dominique Florent, executive marketing manager. C est peu, ll la couverture accident, à 10 par mois, ne nous fait pas gagner d argent. Pourtant, elle ne décolle pas ll Jean-christophe Vauquières, directeur de la stratégie et du développement d april mais nous y voyons un bon axe de communication.» Aprilassurancesavoulujouerlejeu en créant une offre complète (RC, IARD, protection juridique ). «Nous nous sommes très vite rendu compte que le montant de la prime (500 à 30 ans, de 700 à 800 au-delà de 40 ans) était dissuasif, observe Jean-Christophe Vauquières, le directeur de la stratégie et du développement. Nous avons donc lancé une offre de base couvrant le principal risque perçu par les autoentrepreneurs : l accident. Souscrit en ligne, ce produit à 10 par mois ne nous fait pas gagner d argent. Pourtant, il ne décolle pas vraiment. En revanche, nous avons identifié une forte demande pour les garanties décennales.» Bruno Lichère, responsable du marché des professionnels et des entreprises du groupe Macif, confirme : «Notre produit, commercialisé en ligne pour 90 par an, a attiré 2500 autoentrepreneurs. Cependant, nous devons écarter les demandes portant sur des risques plus importants, notamment les activités financières, le conseil aux entreprises, les bureaux d études ou certaines activités soumises àobligation d assurance. Nous envisageons donc,dans les mois qui viennent, de faire évoluer nos conditions de souscription.» n L Argus de L AssurAnce. 14 janvier argusdelassurance.com 46

15 [dossier] S tephen Oliver [régimes santé] Desbranchestrèsconvoitées n La santé est devenue une préoccupation majeure des partenaires sociaux. La mise en place derégimes obligatoires de fraisdesoins de santé est àl ordre du jour au sein des branches professionnelles. Fortsdeleurs positionsenprévoyancecollective, lesgroupes paritaires misent sur cette tendance. Le sort des accords de branche est entre les mains de la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE). Le 30 septembre s est tenue à Luxembourg une audience dont le verdict, attendu d ici à la fin de l année ou au début2011,tient le petitmonde des groupes paritaires en haleine. À l origine de toute l affaire, un homme, Laurent Beaudout, boulanger-pâtissier à Saint-Front-de- Pradoux (Dordogne). Il est aussi président de la fédération départementale des patrons boulangers de Dordogne. En cette qualité, il s est opposé àl accord signé en avril 2006 entre la confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie (CNBP) et cinq syndicats L Argus De L AssurAnCe. 8 octobre argusdelassurance.com 48

16 [dossier] 336 conventions collectives nationales 244 conventionscollectives nationales ont instauré un régime de prévoyance 42 ont instauré un régime d accords conventionnels santé à fin 2009, contre 27 en 2007 (CGT, FO, CFDT, CFTC, CGC) visant àprocurer àchacun des salariés de cette branche une «mutuelle santé», selon les termes génériques employés par les partenaires sociaux. Un organisme assureur désigné ou pas n les organisations patronales et syndicales d une brancheprofessionnelle peuventconclureunaccord de branche incluant des garanties de prévoyance et/ou de frais de santé.ces dispositions constituent un socle de garantiesminimalesquis applique àtoutesles entreprisesdelabranche.certaines branches ontcréé, de longue date,leur propre institution de prévoyance. Mais plusieurs cas de figure existent.des branches désignent un organisme assureur unique afin de mutualiser au maximum les risques et la gestion, d autres en recommandent plusieurs au librechoix des entreprises,tandis qu il existe encore des cas où aucun organisme n est désigné. les accords sont d autant plus convoités qu ils peuvent concerner un très grand nombre de salariés: pour les hôtels, cafés et restaurants, à pour le transport de marchandises. Une chasse gardée? La plus haute juridiction européenne est appelée à se prononcer sur une demande de décision préjudicielle présentée par le Tribunal de grande instance de Périgueux (Dordogne) dans l affaire opposant la SARL Beaudout Père et Fils à AG2R Prévoyance. En droit, la question est de savoir si la désignation d un organisme unique, AG2R Prévoyance en l occurrence, pour gérer un régime de complémentaire santé, sans aucune possibilité pour les entreprises du secteur d être dispensées d affiliation, est conforme aux articles du traité européen qui concerne la libre concurrence (81 et 82 CE) ou «de nature àconstituer un abus de position dominante». Ce n est certes pas la première fois qu un accord de branche est ainsi attaqué : ce marché est particulier puisqu il apparaît comme une chasse gardée des groupes paritaires. La présence des sociétés d assurances y est marginale. Allianz et Axa sont présents sur quelques accords en prévoyance et santé : trois branches de la pharmacie (officine, répartition, fabrication et commerce de produits pharmaceutiques) en codésignation pour le premier ; une (industries pharmaceutiques) en codésignation pour le second, qui est également présent en codésignation dans la métallurgie du Cher. Quant aux mutualistes, ils s efforcent de préserver leur part du gâteau, comme l explique Dominique Chaignon (témoignage page suivante). Si l affaire en cours devant la CJCE prend un relief particulier, c est en raison d une concurrence féroce : certains accords, qui viennent d être conclus ou doivent bientôt l être (hôtels, cafés et restaurants, transport de marchandises, économie sociale) représentent plusieurs centaines de milliers de salariés!et «ça bouge»dans une vingtaine de branches, disent les professionnels. «Les branches qui ont déjà mis en place un régime de prévoyance ont une volonté de revoir leur équipement et de mettre en place de nouvelles garanties», souligne Philippe Dabat, directeur général délégué du groupe AG2R-La Mondiale, en précisant que la santé représente un potentiel important. «Chaque régime santé représente un volume de cotisations trois à quatre fois supérieur à un régime prévoyance», indique Henri Martinez, directeur du pôle conventions collectives chez Aprionis. Lesbranchessont desclients fidèles Les accords sont d autant plus convoités que les branches sont des clients d une fidélité incomparable, comparés aux entreprises sans parler de l individuel. La loi ordonne, certes, un renouvellement quinquennal des appels d offres, et les partenaires en relancent parfois avant. Mais, comme le note Henri Martinez, «les changements d opérateur sont relativement rares, dès lors que le risque est bien tarifé, qu il yaunbon équilibre technique et une bonne qualité de gestion». Tous les groupes déploient donc des stratégies de développement très actives. Le premier levier pourrait s apparenter à une déclinaison paritaire du lobbying. Les groupes de protection sociale n attendent pas que les partenaires sociaux d une branche se décident à négocier un accord. Gérés euxmêmes paritairement, ils trouvent auprès des organisations patronales et syndicales des oreilles réceptives à leur argument sur l intérêt économique du collectif. «C est propre au fonctionnement de nos institutions. Cela consiste à mettre en mouvement les organisations patronales et syndicales, à les sensibiliser àl intérêt de la mise en place d un régime. Il s agit d un travail de longue haleine qui L Argus De L AssurAnCe. 8 octobre argusdelassurance.com 49

17 [dossier] donne des résultats dans la durée», explique Christophe Scherrer, directeur du développement de Malakoff-Médéric. «Nous recommandons aux branches de conclure des accords en santé. Cela permet de faire profiter les petites entreprises des capacités de négociation de la branche, ainsi que des facilités de mise en place», explique Marc Forman, directeur du pôle relations entreprises d Audiens. Uneapprocheglobale Autre axe stratégique, le développement dans le périmètre des branches mais hors du champ conventionnel stricto sensu. C est une application du principe des ventes additionnelles ou croisées, bien connu du monde de l assurance dans son ensemble. Elle présente l avantage de ne pas prêterleflanc aux attaques au nom de la concurrence etpeut avoir un effet d entraînement auprès des partenaires sociaux! À une entreprise ou un professionnel équipé en prévoyance via un accord conventionnel, les groupes paritaires proposent complémentaire santé, produits d épargne et services variés. Malakoff-Médéric en a fait sa marque de fabrique, avec une approche qui se veut globale, couvrant jusqu au champ émergent de la prévention des risques dr témoignage «Nous voulons préserver les positions de la Mutualité» professionnels. «Nous souhaitons maintenant proposer des offres complémentaires, des briques CCN conçues spécifiquement pour des branches», explique Christophe Scherrer. Une complémentaire santé conçue spécialement pour les bureaux d études, branche couverte en prévoyance avec l Ocirp, a ainsi été lancée. Les groupes paritaires s engagent dans cette voie avec plus ou moins de bonheur. Ce n est pas parce qu un groupe couvre une branche en prévoyance qu il en connaîtra bien les entreprises et saura les approcher avec une offre concurrentielle en santé. «En prévoyance, certaines IP ne font que gérer des sinistres», note un consultant. Dominique Chaignon directeur général adjointde l union nationale de prévoyancede la mutualité française (unpmf) «La mutualité française est aujourd hui le troisième intervenant sur les accords conventionnels nationaux : l unpmf et ses mutuelles membres en gèrent 22, derrière Ag2r et le gnp. pour nous, du fait du développement accéléré des accords de branche en santé depuis deux ans, cette activité est moins une activité de conquête de marchés que de préservation de positions existantes. si l on regarde les branches qui négocient actuellement un accord, comme les hôtels-cafés-restaurants, le transport ou l économie sociale, on constate qu il s agit de métiers dominés par un tissu de petites structures alors que les contrats collectifs santé se retrouvent souvent en grandes entreprises. bon nombre de leurs salariés sont aujourd hui des adhérents individuels en mutuelles. C est pour cette raison que certains secteurs, comme la coiffure, se sont tournés vers nous. mais la vision de la mutualité doit encore évoluer chez les partenaires sociaux. nous avons des atouts à faire valoir auprès d eux. nous pouvons offrir un lien de proximité, ce qui est plus important en complémentaire santé qu en prévoyance. Le conventionnement mutualiste est aussi générateur d économies pour les régimes.» Autre facteur, la taille des entreprises. Les affaires sont plus difficiles àremporter dans les TPE. «Les ventes additionnelles s y font souvent à l arraché, en faisant voter les salariés», déclare François Minot, directeur général adjoint de l Ipsec. Sur le terrain, face à la concurrence des mutuelles locales capables de L Argus De L AssurAnCe. 8 octobre argusdelassurance.com 50

COMMENT CONQUÉRIR LE MARCHÉ DES TNS / TPE-PME

COMMENT CONQUÉRIR LE MARCHÉ DES TNS / TPE-PME PROTECTION SOCIALE COMMENT CONQUÉRIR LE MARCHÉ DES TNS / TPE-PME AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE DE : ET LES INTERVENTIONS DE : Guillaume SARKOZY, Délégué général, MALAKOFF MÉDÉRIC ACOSS AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

COMMENT CONQUÉRIR LE MARCHÉ DES TNS / TPE-PME

COMMENT CONQUÉRIR LE MARCHÉ DES TNS / TPE-PME PROTECTION SOCIALE COMMENT CONQUÉRIR LE MARCHÉ DES TNS / TPE-PME AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE DE : ET LES INTERVENTIONS DE : Guillaume SARKOZY, Délégué général, MALAKOFF MÉDÉRIC ACOSS AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

Assurance Santé et Prévoyance. PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence.

Assurance Santé et Prévoyance. PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence. Assurance Santé et Prévoyance PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence. CIPRÉS vie Pack Pro Entreprise TNS Les solutions Prévoyance et Santé à la hauteur de vos ambitions. Ne choisissez plus entre performance

Plus en détail

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE Regarder vers l avenir, c est essentiel VOUS REGARDEZ VERS L AVENIR Vous venez de créer votre entreprise de Travail Temporaire et nous

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES ET COMPLÉMENTAIRE SANTÉ UNE MISE EN CONFORMITÉ EN TOUTE SIMPLICITÉ!

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES ET COMPLÉMENTAIRE SANTÉ UNE MISE EN CONFORMITÉ EN TOUTE SIMPLICITÉ! GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES ET COMPLÉMENTAIRE SANTÉ UNE MISE EN CONFORMITÉ EN TOUTE SIMPLICITÉ! ÉDITO 00 000 TPE DOIVENT COUVRIR L ENSEMBLE DE LEURS SALARIÉS AU ER JANVIER 206 La transposition dans

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Spécial santé. Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé

Spécial santé. Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé Spécial santé Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé 2 SwissLife Prévoyance Entreprises +, une complémentaire santé

Plus en détail

des Salariés Hôtels Cafés Restaurants

des Salariés Hôtels Cafés Restaurants VOTRE DOSSIER DE PRÉVOYANCE Protection Sociale des Salariés Hôtels Cafés Restaurants Une volonté des partenaires sociaux : votre branche professionnelle bénéficie d un accord de prévoyance Cet accord paritaire

Plus en détail

VOTRE DOSSIER DE PRÉVOYANCE PROTECTION SOCIALE DES SALARIÉS. Hôtels Cafés Restaurants

VOTRE DOSSIER DE PRÉVOYANCE PROTECTION SOCIALE DES SALARIÉS. Hôtels Cafés Restaurants VOTRE DOSSIER DE PRÉVOYANCE PROTECTION SOCIALE DES SALARIÉS Hôtels Cafés Restaurants Quelques définitions pour mieux vous y retrouver Accord paritaire étendu Accord conclu par les partenaires sociaux d

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Les assurances collectives Santé et Prévoyance

Les assurances collectives Santé et Prévoyance CAA P A C I F I C A P R E D I C A Les assurances collectives Santé et Prévoyance Dernières évolutions réglementaires et réponses du Crédit.Agricole Réunion Experts-Comptables du 10 juillet 2014 Page 1

Plus en détail

bpce assurances L ESSENTIEL 2012

bpce assurances L ESSENTIEL 2012 bpce assurances L ESSENTIEL 2012 I ÉDITO Pierre Garcin Président du conseil d administration Paul Kerangueven Directeur général Sommaire Faits marquants ÉDITO p. 1 à propos de BPCE Assurances p. 2 l assurance

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ Employeurs, salariés et assureurs sont tous concernés par la généralisation de la complémentaire santé à partir du 1 er janvier. Il reste peu de temps

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL. Vous êtes ici. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné. CHANTAL coiffeuse.

Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL. Vous êtes ici. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné. CHANTAL coiffeuse. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné CHANTAL coiffeuse FABIEN notaire Vous êtes ici NATHALIE architecte ARNOLD fromager Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL Avec l arrivée prochaine de

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 41-15 novembre 2013 Les complémentaires santé font encore «la Une» de l actualité de cet automne parlementaire. Serge Lavagna Secrétaire national

Plus en détail

Prestataires de services

Prestataires de services Prestataires de services Découvrez les solutions d assurance et d assistance destinées à protéger votre activité professionnelle et à préserver votre vie privée. www.allianz.fr Avec vous de A à Z 2 Allianz,

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Le point sur l élargissement de la complémentaire santé Benjamin JOUSSE Mars 2013 L ANI du 11 janvier 2013 en bref L Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

AVIVA LANCE SANTHIA, SA NOUVELLE OFFRE DE COMPLEMENTAIRE SANTE «SUR-MESURE» À DES TARIFS PLUS ATTRACTIFS

AVIVA LANCE SANTHIA, SA NOUVELLE OFFRE DE COMPLEMENTAIRE SANTE «SUR-MESURE» À DES TARIFS PLUS ATTRACTIFS Communiqué de presse Bois-Colombes, le 22 avril 2008 AVIVA LANCE SANTHIA, SA NOUVELLE OFFRE DE COMPLEMENTAIRE SANTE «SUR-MESURE» À DES TARIFS PLUS ATTRACTIFS Aviva commercialise à compter de cette semaine,

Plus en détail

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions GUIDE DE LA NOUVELLE Guide de la nouvelle des professionnels les réponses à toutes vos questions SI ON PARLAIT «COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE»? Avant le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront

Plus en détail

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration 1 1/ Qu est ce qu un accord de branche? Un accord de branche est un acte juridique issu d'une négociation

Plus en détail

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise?

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? L accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? Le 1er janvier 2016 au

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE

GUIDE D APPLICATION ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE GUIDE D APPLICATION ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE ACCORD PREVOYANCE 3044 JUIN 2010 L ACCORD du 18 Janvier 2010 portant création d un régime de prévoyance dans la CCN des commerces de gros

Plus en détail

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions GUIDE DE LA NOUVELLE Guide de la nouvelle des professionnels les réponses à toutes vos questions SI ON PARLAIT «COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE»? QUE DIT LA NOUVELLE LOI? Avant le 1 er janvier 2016, toutes

Plus en détail

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé www.alico.fr Document à caractère non contractuel Votre courtier Alico, l expert en assurance emprunteur et en prévoyance Alico est un acteur international de premier plan en assurances de personnes depuis

Plus en détail

Artisans-commerçants

Artisans-commerçants Artisans-commerçants Allianz, assureur spécialiste des professionnels, vous propose des solutions d assurance spécifiquement adaptées à votre activité professionnelle et à votre vie privée. Allianz ProfilPro,

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE des salariés non cadres MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR LE RÉGIME DE PRÉVOYANCE DE VOS SALARIÉS NON CADRES*

Plus en détail

Votre dossier Frais de santé. Le régime Frais de santé professionnel. de vos salariés

Votre dossier Frais de santé. Le régime Frais de santé professionnel. de vos salariés H ô t e l s C a f é s R e s ta u r a n t s Votre dossier Frais de santé Le régime Frais de santé professionnel de vos salariés Quelques définitions pour mieux comprendre Assuré Salarié appartenant à une

Plus en détail

LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE

LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE DOSSIER DE PRESSE Paris, 20 mai 2015 NOUVELLE DONNE EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE - Un marché de la santé bousculé, plus particulièrement par l ANI Santé 2 - AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là!

Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! FlexéoSanté + SUR-COMPLÉMENTAIRE Votre univers santé évolue QUELS CHANGEMENTS? Les évolutions réglementaires

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Article 1 : LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

Article 1 : LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ANI du 11 janvier 2013 pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l'emploi et des parcours professionnels des salariés Etude des

Plus en détail

ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE TNS ASSURER VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE L importance d une couverture

Plus en détail

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Santé Prévoyance Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille TRAVAILLEURS NON SALARIÉS REUNICA.COM Santé Avec Réunica

Plus en détail

PARTENAIRES DES 30 MIN POUR CONVAINCRE

PARTENAIRES DES 30 MIN POUR CONVAINCRE UN VRAI REGIME DE CADRES APPLIQUE AUX NON SALARIES! 1- SECURISATION ET FIDELISATION DE VOS CLIENTS RODUIT Un partenariat qui protège vos clients Vous conservez si vous le souhaitez votre courtier. Pas

Plus en détail

L essentiel de la mutuelle en 20 questions-réponses

L essentiel de la mutuelle en 20 questions-réponses L essentiel de la mutuelle en 20 questions-réponses Le 10 Décembre 2010, la Sous-Commission des Conventions et Accords de la Commission Nationale de la Négociation Collective a émis un avis favorable à

Plus en détail

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille Santé Prévoyance Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille SPÉCIAL AUTO ENTREPRENEURS REUNICA.COM Santé Avec Réunica

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Flore-Aline Colmet Daâge*

Flore-Aline Colmet Daâge* NOTE n 153 - Fondation Jean-Jaurès - 23 janvier 2013 - page 1 Un enjeu clé pour dynamiser l emploi Flore-Aline Colmet Daâge* * Directrice d études, département «Opinion et stratégies d entreprise», Ifop

Plus en détail

Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse. État de la complémentaire santé en entreprise

Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse. État de la complémentaire santé en entreprise Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse État de la complémentaire santé en entreprise Les taux d équipement : une évaluation délicate Taux d équipements globaux

Plus en détail

SIMPLE, ADAPTÉE AUX TPE-PME

SIMPLE, ADAPTÉE AUX TPE-PME entreprise LA SANTÉ DANS MON ENTREPRISE UNE MUTUELLE SIMPLE ET AVANTAGEUSE POUR TOUS LA BRANCHE COURTAGE DU GROUPE LA BRANCHE COURTAGE DU GROUPE Dans le cadre de la loi de Sécurisation de l Emploi du 14

Plus en détail

2.8. État des lieux de la protection sociale complémentaire d entreprise

2.8. État des lieux de la protection sociale complémentaire d entreprise 2.8. État des lieux de la protection sociale complémentaire d entreprise La généralisation de la complémentaire santé d entreprise prévue par l accord national interprofessionnel (ANI) à compter du 1 er

Plus en détail

COOPÉRATION AGRICOLE ET BRANCHES DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES OFFRE FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR

COOPÉRATION AGRICOLE ET BRANCHES DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES OFFRE FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR COOPÉRATION AGRICOLE ET BRANCHES DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES OFFRE FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR ÉVOLUTION DU CONTEXTE LÉGAL Conformément aux dispositions de la loi sur la sécurisation

Plus en détail

I. Les entreprises concernées

I. Les entreprises concernées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-12 du 1 er février 2011 relative à la création d une Union Mutualiste de Groupe par les groupes MGEN, MNH, la MNT, la MGET et la MAEE L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Enquête sur les complémentaires santé

Enquête sur les complémentaires santé Enquête sur les complémentaires santé La réforme des contrats responsables : Evolution ou révolution? 4 juin 2014 - Page 1 Au travers de la réforme des contrats responsables, Nexialog Consulting a souhaité

Plus en détail

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise Centre de Recherche pour l Étude et l Observation des Conditions de vie CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Jeudi 12 février 2009 Ce qu attendent les employeurs et les de la complémentaire

Plus en détail

des associations locales

des associations locales Pour en savoir plus www.credit-agricole.fr Guide de la nouvelle des associations locales les réponses à toutes vos questions Le contrat Complémentaire Santé associations est assuré par PACIFICA, filiale

Plus en détail

CIPRÉS Assurances - 37, rue Anatole France - 92532 Levallois-Perret Cedex - SAS au capital de 1 208 944 - SIREN : 552 068 199 - N ORIAS : 07 000 398

CIPRÉS Assurances - 37, rue Anatole France - 92532 Levallois-Perret Cedex - SAS au capital de 1 208 944 - SIREN : 552 068 199 - N ORIAS : 07 000 398 CIPRÉS Assurances - 37, rue Anatole France - 92532 Levallois-Perret Cedex - SAS au capital de 1 208 944 - SIREN : 552 068 199 - N ORIAS : 07 000 398 - www.orias.fr Crédits photos : Thinkstock - Mars 2015

Plus en détail

MARCHÉ DES TNS ET DES TPE, PME

MARCHÉ DES TNS ET DES TPE, PME Mercredi 19 MARS 2014 Paris MARCHÉ DES TNS ET DES TPE, PME Un an après l ANI, comment se positionner efficacement sur ces marchés 4 e édition État des lieux d une population hétérogène en constante évolution

Plus en détail

Créez votre protection santé au rythme de votre budget

Créez votre protection santé au rythme de votre budget Radiance Humanis Santé Créez votre protection santé au rythme de votre budget Santé I Prévoyance I Retraite I Épargne radiancehumanis.com Ensemble, faisons sourire votre santé! Célibataire, jeune actif,

Plus en détail

Adoptez le bon réflexe santé pour votre foyer

Adoptez le bon réflexe santé pour votre foyer Radiance Humanis Santé Adoptez le bon réflexe santé pour votre foyer Santé I Prévoyance I Retraite I Épargne radiancehumanis.com Ensemble, faisons sourire votre santé! Chez Radiance Groupe Humanis, notre

Plus en détail

Des dirigeants qui se déclarent en meilleure santé que les salariés

Des dirigeants qui se déclarent en meilleure santé que les salariés Communiqué de presse Paris, le 26 mai 2015 Malakoff Médéric lance le premier Baromètre de la Santé des Dirigeants 79 % des dirigeants de TPE/PME estiment être en bonne ou en très bonne santé. 38 % d entre

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT 1 La protection sociale du dirigeant 1 - Qu est-ce que la Protection Sociale? 2 - Le Statut social des dirigeants - Salarié - Non Salarié (TNS) 3 Les garanties des régimes

Plus en détail

MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME

MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME Jeudi 19 MARS 2015 Paris MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME 5 e édition À l aube de l entrée en vigueur de l ANI, quelles stratégies de conquête sur un marché en profonde mutation Les chefs d entreprise face à

Plus en détail

Adaptalia Gérant Majoritaire Santé / Prévoyance / Dépendance. liés à votre entreprise

Adaptalia Gérant Majoritaire Santé / Prévoyance / Dépendance. liés à votre entreprise Adaptalia Gérant Majoritaire Santé / Prévoyance / Dépendance et Chaque si vous jour, en vous faisiez faites le autant maximum pour pour vous prévenir et vos les proches risques? liés à votre entreprise

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Protégez votre avenir et celui de vos proches.

Protégez votre avenir et celui de vos proches. Professionnels de la santé aviva.fr/pro Protégez votre avenir et celui de vos proches. Professionnel, comme vous. Le médecin a, trop souvent, une prévoyance mal organisée et sous-évaluée par rapport aux

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là!

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE FlexéoSanté Pro et Perso Notre expertise dans votre nouvel univers santé VOUS METTEZ EN PLACE UN CONTRAT

Plus en détail

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE ASSURER LE REMBOURSEMENT DE VOS DÉPENSES PRÉVOIR LE REMBOURSEMENT DE SES DÉPENSES DE

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-93 du 29 juin 2012 relative à la fusion du Groupe Mornay, du Groupe D&O et de la Fédération Mutualiste Interdépartementale de la Région Parisienne L Autorité de la

Plus en détail

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE SANTÉ ET PRÉVOYANCE LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE CONÇUES POUR LA NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUS SOUHAITONS FAIRE DE LA PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite Pour ADRÉA Mutuelle, la proximité est une réalité. Elle entretient un lien durable avec ses adhérents, tant par son réseau d agences que par ses centres d appels téléphoniques et sa présence sur internet

Plus en détail

ENTREPRISES. Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS

ENTREPRISES. Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS ENTREPRISES Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS La protection santé en entreprise Une nécessité... Les évolutions réglementaires récentes (accord national interprofessionnel,

Plus en détail

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE SANTÉ ET PRÉVOYANCE LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE CONÇUES POUR LA NOUVELLE RÉGLEMENTATION FAIRE DE LA PROTECTION SOCIALE UNE VRAIE OPPORTUNITÉ

Plus en détail

MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME

MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME Jeudi 30 MAI 2013 Paris MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME Comment s imposer sur un marché très disputé 3 e édition Qui sont les TNS et les dirigeants des TPE et PME Quel est l impact de la généralisation de la

Plus en détail

Retraite Prévoyance Santé. Créateurs / Repreneurs d entreprises. Gérez l essentiel, nous nous. chargeons du reste

Retraite Prévoyance Santé. Créateurs / Repreneurs d entreprises. Gérez l essentiel, nous nous. chargeons du reste Retraite Prévoyance Santé Créateurs / Repreneurs d entreprises Gérez l essentiel, nous nous chargeons du reste Vous venez de créer votre entreprise? Vauban Humanis vous guide dans vos démarches POUR TOUS

Plus en détail

Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés

Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés Où en est- on de la généralisation de la complémentaire santé dans les entreprises? D après une étude Audirep réalisée

Plus en détail

L assurance du risque social et fiscal

L assurance du risque social et fiscal En partenariat avec le cabinet L'expert de la protection sociale L assurance du risque social et fiscal Parce qu un contrôle fiscal et social peut générer de la facturation imprévue pour les entreprises,

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale Paris, le 5 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE COMMUN Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale SOMMAIRE Communiqué

Plus en détail

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ Une approche mutualiste responsable LE MOT DU PRÉSIDENT Chères Adhérentes, Chers Adhérents, Vous, chefs et dirigeants d entreprise, et vos salariés constituez

Plus en détail

Sommaire. Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3

Sommaire. Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3 Sommaire Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3 Le rapprochement des groupes Aprionis et Vauban Humanis p.4 Les dates clés de la naissance d

Plus en détail

Professionnels. Connaissez-vous tous les avantages des contrats AXA?

Professionnels. Connaissez-vous tous les avantages des contrats AXA? Professionnels Connaissez-vous tous les avantages des contrats AXA? MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE 44 % des cambriolages ont lieu dans des locaux professionnels. (source : Ministère de l'intérieur - enquête

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H.

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. 34 GUIDE PRATIQUE MISE EN PLACE D UN REGIME DU FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES HCR A

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014 Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Intervenant : - Jérôme Wittwer (Université de Bordeaux) Discutants : - Guillaume Sarkozy (Délégué

Plus en détail

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010 Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur Décembre 2010 1 Une démarche personnelle Quelles sont les assurances adaptées à mon entreprise? Comment choisir mon partenaire assureur pour répondre

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE

LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE SOMMAIRE 1 - CONTEXTE P.03 2 - LEXIQUE ET QUESTIONS / RÉPONSES P.14 2 1 - CONTEXTE 3 UNE DYNAMIQUE QUI S INSCRIT DANS LE TEMPS Loi du 4 mars 2002 La

Plus en détail

Allianz en France, nous connaître de A à Z

Allianz en France, nous connaître de A à Z Allianz en France, nous connaître de A à Z 100 % Allianz, 100 % Clients, 100 % Simple. La nouvelle donne qui prévaut dans l assurance est celle d un consommateur en recherche de proximité et de confiance,

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

PLURIELLE. Une solution sur-mesure, pour protéger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise

PLURIELLE. Une solution sur-mesure, pour protéger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise PLURIELLE Une solution sur-mesure, pour protéger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE Une formule de complémentaire santé collective souple,

Plus en détail

L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur

L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur APHNU - votre partenaire santé et prévoyance L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur Des garanties conçues avec et pour les praticiens hospitaliers en partenariat avec A P H N U APHNU Le partenaire

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 212 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Santé et Prévoyance. Les nouvelles assurances. un levier au service de votre stratégie. Conçue pour la nouvelle réglementation

Santé et Prévoyance. Les nouvelles assurances. un levier au service de votre stratégie. Conçue pour la nouvelle réglementation Santé et Prévoyance Les nouvelles assurances collectives du Crédit Agricole : un levier au service de votre stratégie Conçue pour la nouvelle réglementation 5 raisons de construire votre assurance d entreprise

Plus en détail

La protection sociale dans l entreprise

La protection sociale dans l entreprise (r) assurez-vous sur La protection sociale dans l entreprise livre blanc «assuré d entreprendre» - n 2 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE Intro La protection sociale connaît en France une vraie mutation.

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Nouveaux contrats responsables : enjeux et obligations

Nouveaux contrats responsables : enjeux et obligations Regards d experts Nouveaux contrats responsables : enjeux et obligations CERTIFIÉ 100 % Expertise Humanis CONFORME Décryptons ensemble ces nouveautés réglementaires : obligations du nouveau cahier des

Plus en détail