Lettre. La auxriverains SOMMAIRE. La compensation carbone. Un sujet dans l air! N 2 3 DECEMBRE HORS SERIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lettre. La auxriverains SOMMAIRE. La compensation carbone. Un sujet dans l air! N 2 3 DECEMBRE HORS SERIE"

Transcription

1 Lettre La auxriverains A É R O P O R T N I C E C O T E D A Z U R SOMMAIRE 1/2 FOCUS La compensation carbone 2 ÉDITO Développement durable : notre aéroport en première ligne FICHE TECHNIQUE 7 e Table Ronde Environnement 3/4/5 LES EXPERTS Réchauffement climatique : le secteur aérien prend ses responsabilités - Les 5 experts - La compensation carbone en 6 questions - Le CO 2 en chiffres - Une table ronde elle-même «compensée carbone» 6 PORTRAIT Florence Augustyniak, chef d escale, Map Handling ACTUALITE Bienvenue au Club des Partenaires Environnement S PÉ C I A L TABLE R O NDE E NV N 2 3 DECEMBRE HORS SERIE I RONNEME N T F O C U S La compensation carbone Un sujet dans l air! Protocole de Kyoto, débat mondial sur le réchauffement climatique, Grenelle de l Environnement en France : le thème est dans l air du temps! L Aéroport Nice Côte d Azur a consacré sa septième Table Ronde Environnement à la compensation carbone. Voici, en quatre questions simples, un premier «survol» du sujet. 1 - Qu est-ce que l effet de serre? On appelle «effet de serre» l augmentation du taux de gaz carbonique, ou dioxyde de carbone (CO 2 ) dans l atmosphère, cause du réchauffement climatique. La communauté des chercheurs s alarme de l augmentation de ce taux, estimant qu il est dû à l activité humaine : ils font une corrélation entre l augmentation de la teneur en gaz carbonique et celle du taux de rejet de combustibles fossiles comme le pétrole. Le Protocole de Kyoto engage à stabiliser les émissions de gaz à effet de serre au niveau de 1990 en Pour parvenir à une limitation du réchauffement global de deux degrés en 2100, la France doit diviser par quatre ses émissions d ici 2050, et donc diminuer ses rejets de 3 % par an. 2 - Qui sont les émetteurs de gaz carbonique? Quatre principaux secteurs se partagent les émissions à parts à peu près égales : L agriculture, en particulier l élevage, via les gaz émis par les ruminants, L industrie : cimenteries, papeteries, transformation du verre, métaux ferreux.. Le transport terrestre Le chauffage des logements, des bureaux 3 - Qu est-ce que «la compensation carbone»? Si l on veut respecter le Protocole de Kyoto et diminuer nos rejets, il faut que les activités émettrices de gaz à effet de serre limitent leurs rejets ou les compensent. Suite p. 2

2 ÉDITO Développement durable Notre aéroport en première ligne Le développement durable est l un des cinq enjeux de notre mandat. Le sujet est d actualité en cette fin d année : le CERAM Nice Sophia Antipolis a accueilli en octobre dernier le débat régional sur le Grenelle de l Environnement. L Aéroport Nice Côte d Azur est à la pointe de ce dispositif, avec la première Charte Environnement en 2000, le Code de Bonne Conduite signé avec les professionnels de l aérien en 2005, la seconde charte en 2006 Nous poursuivons notre réflexion avec les riverains pour réduire les nuisances sonores, par exemple en étudiant la restriction des vols de nuit, voire la fermeture nocturne de l aéroport. Nous avons obtenu des résultats concrets en matière de consommation d énergie : baisse de la consommation d eau et d électricité, production d'énergie solaire par les nouveaux bâtiments Nous souhaitons aussi que la plateforme soit exemplaire dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. L Aéroport Nice Côte d Azur a réalisé son bilan carbone en Cette année, nous avons organisé notre Table Ronde Environnement sur le thème de la compensation carbone, à l intention de nos partenaires, professionnels et riverains. Avec la signature de la Charte du Club des Partenaires Environnement, nous marquons notre volonté d associer tous les acteurs de la plate-forme à cette révolution. Car c est bien d une rupture, à la fois individuelle et collective, dont il s agit! L enjeu pour le transport aérien est de changer de mode de consommation. La compensation carbone est l une des réponses. A nous, demain, d en imaginer d autres. Dominique Estève, Président de la CCI Nice Côte d Azur Suite de la p. 1 Cette compensation appelée par raccourci «compensation carbone» doit permettre au minimum une neutralité carbone. Il s agit d initiatives diverses destinées à équilibrer la production de rejets : nouvelles technologies permettant une meilleure efficacité énergétique, financement d implantation de forêts pour absorber davantage de CO 2, investissements dans des énergies propres (éolienne, solaire ) Les Nations unies ont mis au point un système de quotas : il fixe par pays les limites d émission, et donne aux émetteurs la possibilité de vendre ou d acheter, sur un marché équivalent à une bourse d actions, des permis d émission : ainsi une industrie qui prend des mesures de réduction de ses émissions et n atteint pas son quota peut vendre ses «actions carbone» sur ce marché. A contrario, l industrie qui a dépassé son quota doit acheter des «actions» pour compenser ses émissions. Ce système encourage la réduction des émissions de CO 2 en récompensant les efforts des plus «vertueux» en matière écologique. 4 - Quelle est la part du transport aérien dans les émissions de CO 2? On estime que le secteur du transport aérien est responsable de 2,5 % des rejets de gaz à effet de serre dans le monde. Certains experts estiment que les rejets en altitude par les avions sont plus nocifs que ceux émis depuis la terre : les traînées de condensation à mètres d altitude auraient un effet d obscurcissement. Mais cet avis n est pas unanime au sein de la communauté scientifique. 7 e Table Ronde Environnement Date : 24 octobre Lieu : Aéroport Nice Côte d Azur, Terminal 1, Centre d Affaires. Nombre de participants : 120 Les intervenants Sur place : > Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde. > Olivier Dahan, Responsable Système Qualité et Environnement de DHL Express. > Yves Abbas, directeur-adjoint de la Qualité/environnement et développement durable, Air France. En visioconférence : > Martina Otto, Chef de programme, Division «Technologie, industrie et économie» du Programme des Nations Unies pour l Environnement. > Eric Parent, PDG de Climat Mundi. L animateur Michel Chevalet ayant animé avec brio la 6 ème Table Ronde Environnement en 2006 consacrée au sujet «Nouvelle technologie et météorologie», l Aéroport Nice Côte d Azur a fait à nouveau appel cette année à ses talents de vulgarisateur. Tout en orchestrant les exposés des trois experts présents à Nice et des deux intervenants s exprimant en visioconférence depuis Paris, il a su décrypter pour le public le sujet parfois complexe de la compensation carbone. Le tout avec humour, aisance et décontraction le tout guidé par une large expérience de journaliste scientifique. 2

3 L E S E X P E R T S Réchauffement climatique Le secteur aérien prend ses responsabilités Des compagnies aériennes comme Air France aux sociétés de fret comme DHL Express en passant par les agences de tourisme comme Voyageurs du Monde, la prise de conscience du danger du réchauffement climatique gagne le monde aérien. Répondant à six questions clés, les experts réunis pour ce débat ont éclairé le public sur le sujet (brûlant!) de la compensation carbone. Les cinq experts : Portraits Par Vidéo Conf. Martina Otto, Chef de l unité Elaboration et Suivi des politiques, Division «Technologie, industrie et économie» du Programme des Nations unies pour l Environnement. Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) est la voix de l'environnement au sein de l ONU. Le Programme joue le rôle de catalyseur, de défenseur, d'instructeur et de facilitateur, dans le but de promouvoir le développement durable. Sa mission est de montrer la voie et d'encourager la coopération pour protéger l'environnement. Par Vidéo Conf. Eric Parent, Fondateur et directeur associé de Climat Mundi. Climat Mundi est un «courtier» en carbone. Cette société de conseil aide ses clients à réduire l impact de leurs activités sur le climat, en réalisant des Bilans Carbone TM, en identifiant des pistes de réduction d émissions et en proposant des programmes de compensation carbone, notamment des projets de production d énergie renouvelable. Climat Mundi a notamment assuré la neutralité carbone de la dernière réunion du GIEC (Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat) à Paris pour le compte du Ministère de l Ecologie et du développement durable. Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde. Voyageurs du Monde est un voyagiste soucieux de développement durable : il propose à ses clients de compenser les émissions de dioxyde de carbone liés à leur vol en avion. Ils sont invités à payer quelques euros supplémentaires internet en ligne, sur le site de l association CO 2 Solidaire, partenaire de Voyageurs du Monde. Ces sommes sont affectées au financement de deux types de projets de réduction d émissions de gaz à effet de serre : plantation de nouvelles forêts dans les pays du Sud et investissement dans des technologies de production d énergies renouvelables (solaire, éolienne ), dans des pays en voie de développement. L entreprise compense également les vols effectués par ses salariés lors de leurs déplacements professionnels. Olivier Dahan, Responsable Système Qualité et Environnement de DHL Express. DHL, leader mondial du transport et de la logistique, propose à ses clients de souscrire à un programme de compensation carbone pour leurs expéditions en express à l international. Cette offre baptisée «Gogreen» a été lancée à l initiative de la maison mère de DHL, Deutsche Post World Net. Le programme Gogreen permet de soutenir des programmes de compensation : reforestation des forêts tropicales en Amérique Latine, réduction des émissions de méthane, développement de l utilisation de panneaux solaires L offre Gogreen a séduit de nombreux clients, notamment scandinaves, et trouve un accueil favorable auprès des clients français depuis son lancement européen début Gogreen ne nécessite de la part du client qu une simple cotisation, à hauteur de 2 % du prix du transport de chaque expédition express internationale. Yves Abbas, Directeur-adjoint de la Qualité/ environnement et développement durable, Air France. Air France a signé un partenariat avec l association «GoodPlanet» présidée par Yann Arthus-Bertrand. La compagnie propose aux passagers qui le souhaitent de compenser les émissions carbone de leurs voyages sur les avions d Air France, via le programme «Action Carbone» de GoodPlanet. Ce programme finance des actions dans plusieurs domaines (énergies renouvelables, reforestation ). 3 N e s u r v o l o n s p a s n o t r e e n v

4 Les passagers peuvent mesurer le poids de leurs émissions grâce à un calculateur mis en ligne (http://developpement-durable.airfrance.com). La compensation est proposée sur la base de 15 la tonne de CO 2. Les contributeurs reçoivent ensuite un reçu fiscal ouvrant droit à une déduction d impôts de 60 %. L offre de compensation carbone d Air France s insère dans un Plan Climat qui marque l engagement de la compagnie en faveur du développement durable. Parmi les autres mesures de ce plan : la modernisation de la flotte (les avions récents ont permis de diminuer la consommation de carburant de 12 % en six ans), l aide à la recherche, le soutien à l intégration du transport aérien dans le système européen de permis d émissions, un Plan de Déplacement Entreprise La compensation carbone en 6 questions 1. Les émissions de gaz carbonique sont-elles en cause dans le réchauffement climatique? M. Otto : «Les conclusions des experts du réchauffement climatique démontrent qu il y a urgence à agir. Ils confirment la responsabilité des activités humaines dans le réchauffement de la planète, via les émissions de gaz carbonique qui aggravent l effet de serre. Il n est pas impossible de retourner la situation, mais ce que l on fait aujourd hui ne suffit pas. Le défi est de faire comprendre à chacun que le changement climatique ne relève pas seulement de l économie d énergie, mais qu il remet en question tout notre mode de vie.» J.F Rial : «Si nous dépassons le seuil d un réchauffement climatique de 2 degrés, le pic maximum d accumulation de carbone sera atteint en Pour ne pas dépasser ces 2 degrés, il faudrait réduire de 75 % les émissions actuelles. Des mesures lourdes s imposent donc, à la hauteur du danger, et il faut que tous les pays s y mettent. Même si les Etats-Unis n ont pas encore signé le Protocole de Kyoto, les deux-tiers des Etats et des grandes villes américaines l ont ratifié, l Australie vient de le faire. L Inde et la Chine sont maintenant d accord pour s engager, mais souhaitent rediscuter la base de leur taux de réduction. Une grande négociation internationale sur ce sujet a eu lieu dernièrement à Bali.» E. Parent : «Compte tenu de l augmentation de la consommation de pétrole, la date du pic pétrolier approche de plus en plus : aujourd hui, pour trois barils consommés, on en découvre un seul. Ce constat associé à celui du changement climatique doit accélérer notre prise de conscience de la nécessité de changer nos comportements et nos organisations et nous pousser à l action pour réduire nos émissions et notre dépendance au pétrole.» 2. Quelle est la part du transport aérien dans les émissions de CO 2? Y. Abbas : «Dans le monde, elle est de 2,5 %. En France (dans l hexagone) elle est de 0,45 %, contre 25 % pour le transport routier. Malheureusement, nous n avons pas encore trouvé de substitut au kérosène. 1 tonne de kérosène brûlée émet 3,15 tonnes de CO 2. Nous pourrions réduire encore les émissions de CO 2 en Europe en instaurant le ciel unique Européen.» O. Dahan : «DHL Express dispose d une flotte de 420 avions dans le monde et d une flotte importante de 2450 véhicules motorisés. Notre activité de transport émet 5 millions de tonnes de CO 2 par an.» J.F Rial : «La part du transport aérien est encore faible, mais comme ce type de transport double tous les douze ans, ses émissions de gaz à effet de serre vont aller croissant. On estime que le marché de l aérien va être multiplié par 8 d ici Le taux de croissance du transport aérien, de passagers comme de marchandises, augmente de 5 à 10 % par an.» M. Otto : «Il ne faut pas négliger la réflexion sur les possibilités de réduction des émissions de CO 2 avec des mesures de management de trafic, ainsi que la réduction de l usage du transport aérien sur des routes ou il y a une alternative. Le PNUE vient de publier un rapport avec l organisation météorologique mondiale (WMO) et l organisation mondiale du tourisme (UNWTO) sur le tourisme et le changement climatique : dans le secteur du tourisme, le transport est la plus importante source d émission de CO 2, avec la consommation d électricité des hôtels. Le secteur du tourisme est lui-même vulnérable à cause des effets du changement climatique.» E. Parent : «Les émissions du transport aérien sont faibles au regard du total des émissions mondiales, mais ces émissions sont concentrées sur un très faible nombre d acteurs, pour qui elles représentent une part très importante : un A/R pour l Indonésie émet par exemple environ 5,5 t de CO 2, à comparer avec une émission moyenne d environ 9 t de CO 2 par personne en France. Un Français allant en vacances à Bali augmente ainsi ses émissions annuelles de 60 % en un seul voyage.» 3. Les quotas d émission sontils efficaces? E. Parent : «Les quotas d émission sont un moyen de pression administratif et économique utile pour inciter les industries les plus polluantes - centrales thermiques, centrales de chauffage urbain, cimenteries, papeteries, usines de transformation du verre - à réduire leurs émissions de CO 2 dans l atmosphère. Le coût du quota de CO 2 est fluctuant, puisqu il est déterminé sur un marché. Il est actuellement très bas, mais il est anticipé par les acteurs pour 2008 entre 15 et 30 la tonne, preuve que la contrainte se resserre et que le dispositif est efficace.» i r o n n e m e n t, v a l o r i s o n s - l e! 4

5 M. Otto : «Les quotas traduisent les engagements des pays de réduire les émissions de CO 2 sur le plan national et puis sectoriel, laissant aux entreprises la flexibilité de trouver les moyens les plus économiques de remplir leurs obligations. Pour assurer l efficacité dans le futur, il faut donc que les négociations internationales entre les pays assurent des engagements au delà de la première période d engagement du Protocole de Kyoto.» O. Dahan : «Les quotas peuvent être une opportunité pour les entreprises. Investir dans la réduction de ses émissions permet de revendre ses crédits de CO 2. Les industries qui ont fait des efforts, par exemple dans la chimie, voient ainsi récompenser leur investissement environnemental.» 4. Quels types d actions concrètes proposent les programmes de compensation carbone? O. Dahan : «Le groupe DHL finance douze projets, par exemple de biométhanisation en Allemagne, de reforestation en Amazonie, de financement de panneaux solaires en Inde Nous avons ainsi compensé depuis le lancement de Gogreen début 2007 au total 500 tonnes de CO 2, l équivalent du fonctionnement de 14 poids lourds par an.» Y. Abbas : «Parmi les projets proposés par Air France en partenariat avec l association GoodPlanet, on peut citer la fabrication de «charbon vert» à partir de résidus agricoles au Sénégal ou encore la diffusion de réservoirs à biogaz en Chine.» E. Parent : «Nous proposons actuellement des projets de production d énergie renouvelables-petites usines hydroélectriques en Chine et au Mexique, centrale à biomasse en Inde et d efficacité énergétique en Erythrée.» 5. La compensation carbone est-elle une pratique qui se généralise? O. Dahan : «Notre offre de compensation carbone suscite de plus en plus l adhésion de nos clients : selon une étude, 25 % d entre eux se disent prêts à payer plus cher pour avoir un service de transport plus écologique.» J.F Rial : «Sur nos clients, seulement 5 % acceptent de payer les deux factures, le prix du billet d avion et celle de sa compensation carbone. Il y a encore beaucoup de pédagogie à faire auprès des consommateurs de voyages.» E. Parent : «Nous avons de plus en plus de demandes d entreprises qui souhaitent compenser leurs émissions et/ou proposer à leurs clients de compenser les leurs. Il y a un vrai intérêt pour cette nouvelle forme d action.» 6. La taxation des carburants serait-elle une bonne solution? Y. Abbas : «Le système des échanges de quotas est vertueux, l argent étant réinvesti dans l économie de CO 2. En revanche, la taxation du carburant est beaucoup moins efficace, notamment parce que l argent des taxes va dans les caisses des Etats.» J.F Rial : «C est discutable, car c est un peu le concept de la double peine!» O. Dahan : «Ce système favorise l augmentation du prix du carburant, qui est répercutée sur le client. Nous n y sommes pas favorables.» E. Parent : «La taxation fixe un prix, et espère que la demande et donc les émissions de CO 2 vont baisser. Le système des quotas est inverse : il fixe un volume de réduction des émissions, et laisse le marché fixer le prix. Pour des entreprises fortement émissives, le système des quotas, si ceux-ci représentent une réelle contrainte, est une bonne solution. Pour les sources diffuses (nos voitures par exemple ) où les quotas sont difficiles à suivre, la taxation est sans doute une meilleure solution pour faire baisser la demande.» Le CO 2 en chiffres La consommation en carburant des avions > Caravelle : 15 litres/100 km/passager > Airbus 380 : moins de 3 litres/100 km/passager > Boeing 777 : 2,7 litres/100 km/passager (sur les Antilles) La part du transport aérien dans l émission de CO 2 = 2,5 % au niveau mondial = 0,45 % en France L émission de CO 2 1 français émet en moyenne 9 tonnes de CO 2 /an Une Table Ronde elle-même «compensée carbone» Les organisateurs ont appliqué à la table ronde les règles de la compensation carbone : «Nous nous sommes engagés à réaliser une conférence carbone neutre», explique Isabelle Vandrot, Chef du service Relations riverains et environnement de l Aéroport Nice Côte d Azur. «Après avoir évalué les émissions liées à cette manifestation, nous choisirons un prestataire qui, via un projet de compensation carbone, équilibrera nos émissions.» Pour évaluer ces émissions, chaque participant a été interrogé sur son trajet et son mode de transport. Le service a également pris en compte les déplacements aériens des intervenants. LA LETTRE AUX RIVERAINS DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Hervé de Place COMITÉ DE RÉDACTION : Isabelle Vandrot, Sylvie Vieuxloup, François Janin, Hervé Bassanino, DIRECTION DE LA RÉDACTION : Hélène Navarro RÉDACTEUR EN CHEF: Jérôme Morroni RÉDACTION : Carole Guinard CONCEPTION ET MISE EN PAGE : Agence dpi design IMPRESSION : Fantino Imprimeur PHOTOS : CCI Nice Côte d Azur, N. Huffschmitt Imprimé sur papier non traité, recyclé N ISSN : Décembre N 23 5

6 ACTUALITÉ Bienvenue au Club! 17 entreprises ou organismes de l aéroport sont signataires de la Charte du Club des Partenaires Environnement de Nice Côte d Azur. La signature de cette charte a eu lieu le 4 octobre dernier, à l occasion de la Table Ronde Environnement. Sous l impulsion de la Chambre de Commerce et d Industrie Nice Côte d Azur, 17 signataires, qui représentent plus de 50 % des personnels du site, ont décidé d agir et d avancer ensemble en faveur de l environnement. Administrations, compagnies aériennes, compagnies d assistance aéroportuaire, sociétés de locations de véhicules, sociétés de restauration, compagnies de transport de marchandises, toutes partagent le même objectif : devenir des partenaires solidaires, des entités performantes et des acteurs éco-responsables. Elles se sont engagées autour d un programme d actions concrètes : optimisation de la gestion des déchets sur la plate-forme, gestion économe en matière d énergie, politique de déplacements Les membres du Club : Hertz - Air France - Aviapartner - Map Handling - Lufthansa - DGAC - DHL - Eliance - Sixt - Emirates - National Citer - Swissport Cargo - Europcar - British Airways - La Poste - Meteo France - CCI Nice Côte d Azur. P O R T R A I T À plusieurs, on va plus loin! Florence Augustyniak, MAP Handling La Chef de l escale niçoise de MAP- Handling se félicite que sa société d assistance aéroportuaire ait adhéré au Club des Partenaires Environnement de l Aéroport Nice Côte d Azur. Pour cette passionnée de l aérien, rien ne vaut le partage d expérience! Etudiante en informatique, la jeune femme découvre le monde de l aérien à l occasion d un job d été à l Aéroport Nice Côte d Azur en 1986 : «J ai été tout de suite séduite!» Depuis, elle n a plus quitté la plate-forme niçoise. Entrée chez Air Azur, elle passe ensuite par Air Littoral, devenu Air Littoral Assistance, puis SwissPort. En 2005, Florence Augustyniak intègre MAP- Handling, nouvelle société d assistance aéroportuaire fondée à Nice par Frédéric Meyer et Christophe Césari. Elle est aujourd hui la Chef de l escale de Nice. La société a vite grandi, avec des escales à Toulouse, Marseille, bientôt Lyon et Strasbourg en Elle est devenue un groupe de 500 personnes. L escale de Nice assure l assistance pour une trentaine de compagnies. «Ma mission est variée et passionnante en termes de management : je pilote une équipe de 150 collaborateurs et dois veiller à ce que leurs compétences soient à la hauteur des exigences du groupe, notamment via la formation, afin de garantir la meilleure qualité de service à nos clients Je dois aussi relever les défis de l escale de Nice : gagner de nouveaux clients, imaginer de nouveaux services autour de l aérien...» Membre du Club : un atout MAP-Handling fait partie des 17 membres du Club des Partenaires Environnement de l Aéroport Nice Côte d Azur. «J ai volontiers répondu à l appel de la CCI Nice Côte d Azur car cette démarche m a semblé novatrice. Notre groupe a été tout de suite partant. Nous étions déjà sensibilisés au thème de l environnement. Adhérer au club nous a donné l occasion d aller plus loin, de formaliser davantage cet engagement : en réalisant un audit Environnement, en instaurant le tri sélectif dans nos bureaux, en organisant la collecte des piles et des cartouches d imprimantes, en investissant dans les équipements électriques non polluants qui représentent 80 % de notre parc De la même façon que nous avons mis en place des relais Qualité, nous allons nommer des relais Environnement.» Pour Florence Augustyniak, faire partie du club n offre que des atouts : «En interne, le projet est fédérateur, tout le personnel de l escale joue le jeu. La charte du Club nous fixe des objectifs précis et nous pousse à être de plus en plus vigilants sur l impact environnemental de notre activité. Des initiatives comme la table ronde Environnement, cette année sur le thème de la compensation carbone, renforce notre culture en la matière. En termes d image vis-à-vis de nos clients, cela ne peut être qu un plus. Enfin le club nous donne l occasion d échanger avec les autres membres, notamment des entreprises déjà très engagées sur l environnement comme Air France et DHL Express, dont l expérience peut être une source d inspiration. Je suis convaincue que le club va créer une saine émulation sur le thème de l environnement entre ses membres, et je suis fière de figurer parmi les pionniers de cette aventure!»

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2011 1 1. INTRODUCTION 1.2. Cadre réglementaire 3 1.3. Méthodologie retenue. 3 2. BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2.1. Description

Plus en détail

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques...

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques... C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E Un outil pour développer les bonnes pratiques... Notre ambition : transformer nos convictions en actions Comment utiliser ce document? Véritable guide des gestes

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

Le 30 mai dernier, le Marché climatique de

Le 30 mai dernier, le Marché climatique de Le marché du carbone : état de la situation en Amérique du Nord Jean Nolet Président, ÉcoRessources consultants Frédéric Gagnon-Lebrun Directeur Changements climatiques, ÉcoRessources consultants Le 30

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier

Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier 23/05/2013 Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier L université Joseph Fourier s est engagée dans la réalisation de son propre Bilan des Emissions de Gaz à Effet

Plus en détail

énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne

énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne seine-et-marne.fr fo p03 Édito p04 Les émissions de gaz à effet de serre (GES) en Seine-et-Marne

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER TOTAL SA au capital de 5 909 418 282,50. RCS Nanterre 542 051 180. Imprimé en France. Juillet 2012. Crédits photos : Fotolia Corbis GettyImages Total Tenesol SunPower L, ENERGIE

Plus en détail

Bâtiment et changement climatique

Bâtiment et changement climatique Bâtiment et changement climatique Problématiques et orientations Jean-rene.brunetiere@chaireeconomieduclimat.org Le changement climatique Les rapports du GIEC Le rapport 2007 du GIEC: Scénario de référence

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada

Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada Congrès et atelier de la FIL Canada sur le développement durable du

Plus en détail

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger 2 ENV 1110 CHANGEMENTS CLIMATIQUES SOMMAIRE 1. Le Plan vert de 1990........................................

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

G22 Un aéroport : Paris Charles de Gaulle.

G22 Un aéroport : Paris Charles de Gaulle. G22 Un aéroport : Paris Charles de Gaulle. Visite guidée de l'aéroport de Paris Charles de Gaulle L'aéroport Paris Charles de Gaulle Terminal 1 Terminal 2 Les tours de contrôle Une zone d'enregistrement

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION Année de référence : 211 Page : 1 / 12 SOMMAIRE I. GENERALITES... 3 A. INTRODUCTION 3 B. OBJECTIFS 3 II. LA METHODE BILAN CARBONE... 4 A.

Plus en détail

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE COP21 VERS UNE MOBILITÉ DURABLE Engagé dans la lutte contre le changement climatique, le Groupe SNCF développe autour du train des offres globales de mobilité durable, pour les voyageurs et les marchandises.

Plus en détail

l économie se mobilise pour une protection active du climat

l économie se mobilise pour une protection active du climat 23 OCTOBRE 2011 FICHES THEMATIQUES: POLITIQUE CLIMATIQUE l économie se mobilise pour une protection active du climat La loi sur le CO 2 est la base de référence pour l application du Protocole de Kyoto

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Année de référence : 2014 Edition 2015 LE BILAN GES DE L ULCO Dans le cadre de la législation, le Pôle de Recherche et d Enseignement

Plus en détail

L entreprise comme moteur du développement durable: Est-ce possible?

L entreprise comme moteur du développement durable: Est-ce possible? L entreprise comme moteur du développement durable: Est-ce possible? Claude Villeneuve Professeur titulaire Directeur de la Chaire en éco-conseil Département des sciences fondamentales Université du Québec

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Page 2 / 10 Comment lutter contre la pollution urbaine : Plan d'urgence pour la Qualité de l'air UCIL COMMISSION ÉCOLOGIE

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

Global Compact / Communication sur le progrès 2015. 1. Introduction

Global Compact / Communication sur le progrès 2015. 1. Introduction Global Compact / Communication sur le progrès 2015 1. Introduction Nous, Catherine Desportes, Eric Chaouat et Jérôme Picant, associés du cabinet Mille-Alliance, confirmons l adhésion de Mille- Alliance

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

PRESENTATION ET DEBAT

PRESENTATION ET DEBAT Réchauffement Climatique Mairie de MASSY Agenda 21 PRESENTATION ET DEBAT Gaël CALLENS Est-ce que la terre chauffe vraiment? Les Constats Depuis 1950, la terre s est réchauffée de 0,9 C, passant de 14 C

Plus en détail

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne Passer à l action Pierre Radanne Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Deux hypothèses : - Des émissions stables à partir de 2000 - Parvenir à stabiliser le climat Emissions de CO 2 Concentration

Plus en détail

BARIL DE PETROLE A 200$

BARIL DE PETROLE A 200$ BARIL DE PETROLE A 200$ QUELLES CONSEQUENCES SUR L ACTIVITE DES STATIONS DE MONTAGNE? Janvier 2009 Étude réalisée par : - Stewart Sheppard : stagiaire Mountain Riders, Mastère en management du développement

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE TABLE RONDE sur la TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 6 décembre 2013 UNE PROBLEMATIQUE QUI REPOSE SUR UN CONSTAT TERRITORIAL ET EN INTERNE (2009)

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Mettre l écologie au cœur des consciences Fondée en juillet 2005 par Yann Arthus-Bertrand

Plus en détail

BILAN CARBONE TM TRANSPORT JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES PELVOUX ECRINS 2018

BILAN CARBONE TM TRANSPORT JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES PELVOUX ECRINS 2018 BILAN CARBONE TM TRANSPORT JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES PELVOUX ECRINS 2018 Évaluation des émissions de gaz à effet de serre : En 2008 : Bilan Carbone TM Actuel Transports touristiques sur les sites

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES Laurie Delahaye / Mélissa Cadenas 3 C RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES La pollution de l'air a un impact négatif sur la santé, les végétaux, les écosystèmes et les bâtiments : les effets

Plus en détail

Pour un monde allant vert

Pour un monde allant vert Pour un monde allant vert L augmentation des émissions de CO 2 issues des transports représente désormais quasiment 30 % du total des émissions dans l UE. Avec une croissance explosive des transports routier

Plus en détail

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent Tournant vert Le Parti libéral du Canada a publié récemment de l information plus détaillée sur son plan pour un Tournant vert. La Fédération canadienne de l agriculture (FCA) constate avec plaisir que

Plus en détail

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale Communiqué de presse - Mardi 28 juillet 2009 Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale A la suite de la conférence d experts sur la Contribution Climat Energie, Michel

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Bienvenue dans Clim Way Paris!

Bienvenue dans Clim Way Paris! Quelques rappels scientifiques L effet de serre naturel En se réchauffant grâce au rayonnement solaire, la Terre émet de la chaleur vers l espace. Si toute cette chaleur s échappait il ferait environ 18

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable Le développement durable Les être humains sont au cœur des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Forum d ouverture du Plan Climat 4 décembre 2012 Enjeux Climat Energie La demande mondiale en énergie ne cesse d augmenter pas de solution «miracle»

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Engagés dans la transition énergétique

Engagés dans la transition énergétique Engagés dans la transition énergétique Du 30 novembre au 11 décembre 2015 Paris - Le Bourget TRANSDEV ET LA COP21 Par son activité au sein des territoires, Transdev est le partenaire de confiance des autorités

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION. carbone 4

L OFFRE DE FORMATION. carbone 4 L OFFRE DE FORMATION carbone 4 Changement climatique, raréfaction des ressources énergétiques la contrainte carbone s intensifie et les acteurs publics et privés doivent s adapter rapidement. Or, la meilleure

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

COLLECTION COMPRENDRE LE CIMENT. Quoi de neuf? RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO 2 LA CONTRIBUTION DE L INDUSTRIE CIMENTIÈRE

COLLECTION COMPRENDRE LE CIMENT. Quoi de neuf? RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO 2 LA CONTRIBUTION DE L INDUSTRIE CIMENTIÈRE COLLECTION COMPRENDRE LE CIMENT Quoi de neuf? RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO 2 LA CONTRIBUTION DE L INDUSTRIE CIMENTIÈRE Le matériau de construction le plus utilisé au monde Dès 1990, l industrie cimentière

Plus en détail

Contribution climat-énergie

Contribution climat-énergie Contribution climat-énergie La comprendre, c'est l'adopter Pourquoi a-t-elle un rôle essentiel dans la protection du climat? En quoi êtes vous concerné? Est-ce une Contrainte ou une opportunité? 6 pages

Plus en détail

Dossier de presse 2010

Dossier de presse 2010 2010 Courtier en travaux, un métier en plein développement Une activité de facilitateur et d organisateur Initié en France en mars 2000 par Nicolas Daumont, le concept de courtage en travaux fête ses 10

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015

Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015 COOPÉRATIVE FUNÉRAIRE DES DEUX RIVES Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015 1 PRÉAMBULE La Coopérative funéraire des Deux Rives aspire

Plus en détail

IMA GIE Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Partie réglementaire

IMA GIE Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Partie réglementaire IMA GIE Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Partie réglementaire Année de référence : 2011 2 Sommaire 1 CONTEXTE... 3 2 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE... 3 3 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ

Plus en détail

Bienvenue dans Clim Way Martinique! Quelques rappels scientifiques

Bienvenue dans Clim Way Martinique! Quelques rappels scientifiques Le Guide Les changements climatiques L effet de serre additionnel perturbe le climat de la planète : augmentation de la température moyenne, modification des précipitations, fonte de la banquise, élévation

Plus en détail

le Brésil et les biocarburants

le Brésil et les biocarburants le Brésil et les biocarburants Le Brésil est le 1 er exportateur au monde de biocarburants et le 2 e producteur. Si l'éthanol brésilien a un bon bilan écologique par rapport à un carburant fossile, il

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN Découvrez toutes les publications d EDF Collectivités sur : www.edfcollectivites.fr Origine 2009 de l électricité fournie par EDF 82,1 % nucléaire - 9,5 % renouvelables (dont 7,1 % hydraulique) 3,5 % charbon

Plus en détail

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe Évènements sportifs et développement durable : gadget ou impératif tif? Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe ADEME Rhône Alpes L ADEME Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie Établissement

Plus en détail

Communication on progress 2007 2008

Communication on progress 2007 2008 Communication on progress 2007 2008 NOVEA est leader de la course urgente en France. Le groupe a adhéré à Global Compact l an dernier pour promouvoir son implication dans la société actuelle en acceptant

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles L éco-responsabilité, l innovation douce 16, 17 et 18 mars 2011 Devenir éco-responsable Une démarche éthique? Un objectif économique? Une réponse à l évolution de la demande? Yannick Le Magadure Comité

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU GUIDE de L ÉCO CITOYEN au BUREAU SUIVEZ LE GUIDE...................................................................... p.03 QUELS BESOINS, QUELS IMPACTS? ce qui est consommé ce qui est rejeté > Transport

Plus en détail

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? Notions essentielles du programme de Première et Terminale - Externalités, biens collectifs, institutions marchandes, droits de propriétés,

Plus en détail

Ces transporteurs se sont engagés, en 3 ans, à réduire leurs émissions de CO 2 de 14,15%.

Ces transporteurs se sont engagés, en 3 ans, à réduire leurs émissions de CO 2 de 14,15%. Communiqué de presse relatif à la signature par l Etat, l ADEME, la Région Provence Alpes Côte d Azur et 9 entreprises de transport routier de voyageurs de la Charte «Objectif CO2» Le 27 novembre dernier,

Plus en détail

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services Dossier de Synthèse 1 - Bilan global Les activités de la Communauté d Agglomération Val de Seine, hors logements sociaux, ont émis plus de 24.000

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Les voitures de société : état de la question en Belgique. Forum intersyndical. 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER. Inter-Environnement Bruxelles

Les voitures de société : état de la question en Belgique. Forum intersyndical. 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER. Inter-Environnement Bruxelles Les voitures de société : état de la question en Belgique Forum intersyndical 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER Inter-Environnement Bruxelles Prémices d une mobilité non-soutenable depuis 50 : politique

Plus en détail

Passons à l action! Pour aller plus loin, compensez! http://www.actioncarbone.org/calculateur

Passons à l action! Pour aller plus loin, compensez! http://www.actioncarbone.org/calculateur Le coût des énergies augmente et les ressources fossiles (gaz, pétrole) se font rares. Or dans la plupart de nos actions quotidiennes, nous utilisons de l énergie et émettons des gaz à effet de serre qui

Plus en détail

Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT

Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT La Fédération Nationale des Associations d Usagers des Transports Créée en 1978 150 associations

Plus en détail

Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée UMR CNRS 5113

Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée UMR CNRS 5113 Jean-Marie Harribey CESE 3 avril 2013 Version révisée 7 novembre 2013 Le financement de la transition écologique Jean-Marie Harribey http://harribey.u-bordeaux4.fr http://alternatives-economiques/blogs/harribey.fr

Plus en détail

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir Encourager une démarche Ecochantier en Travaux Publics GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Chapitre 1. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 2 19/11/10 12:12 Guide

Plus en détail

Bilan Carbone Informatique CDC

Bilan Carbone Informatique CDC Bilan Carbone Informatique CDC Abdelfattah Bekkali Département Logistique Générale - Développement Durable Sommaire : I. BILAN CARBONE LES OBJECTIFS... 3 Pourquoi un bilan carbone à Informatique CDC...

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER Crédits photos : Fotolia - Corbis - GettyImages - Total - Tenesol Ce document a été imprimé sur du papier recyclé. L imprimeur qui a réalisé ce document est certifié Imprim

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

PREVENTION DES RISQUES DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE SOURCES : PREVENTION DES RISQUES DUS - «Climat : le vrai et le faux» Valérie Masson-Delmotte (paléo-climatologue, directrice de recherche au LSCE/CEA- Saclay) Ed «Le pommier» -«Le réchauffement climatique»

Plus en détail

La Chine et le marché international des crédits carbone

La Chine et le marché international des crédits carbone La Chine et le marché international des crédits carbone Xuan Wang Économie Avril 2010 Le China Institute est un groupe de réflexion français qui se consacre aux questions de civilisation, d économie, de

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Décomposition par aéroport

Décomposition par aéroport Direction du Transport aérien Sous-direction des études, des statistiques et de la prospective Les émissions gazeuses liées au trafic aérien en France en 212 Chiffres-clés Décomposition par aéroport Ministère

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

Projets domestiques. Rendre concret le protocole de Kyoto

Projets domestiques. Rendre concret le protocole de Kyoto Service Observation, Economie et Evaluation Dossier suivi par : Aude Bodiguel ADEME, service Observation, économie et évaluation Yves André Caisse des Dépôts, Finance Carbone Benoît Leguet - Caisse des

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR 1 Acronymes AND MDP CBD CCNUCC CLD GES MDP PK SN MDP : Autorité Nationale

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE, DEFI PLANETAIRE : LES MÉTROPOLES SE MOBILISENT

CHANGEMENT CLIMATIQUE, DEFI PLANETAIRE : LES MÉTROPOLES SE MOBILISENT «Vingt-deuxièmes Entretiens» du Centre Jacques Cartier Rhône-Alpes, 28 novembre 3 décembre 2009 CHANGEMENT CLIMATIQUE, DEFI PLANETAIRE : LES MÉTROPOLES SE MOBILISENT RESPONSABLES SCIENTIFIQUES Grand Lyon

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Un outil pour les territoires

Un outil pour les territoires Plan Climat-Energie Territorial Module 2 - PCET Un outil pour les territoires Librement inspirés des documents de l ADEME et du RAC-f Les plans climat énergie territoriaux dans le Grenelle Engagement n

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : Feuille de route pour la démarche environnementale et charte du bureau vert Novembre 2011 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations

Plus en détail

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS 1. INTRODUCTION 1.1 Le transport aérien de passagers est étroitement associé au tourisme, lequel

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

ECO-CITOYEN AU BUREAU

ECO-CITOYEN AU BUREAU ECO-CITOYEN AU BUREAU Au sein de votre vie quotidienne, vous avez déjà fait évoluer vos comportement, afin de préserver la planète : vous triez vos déchets à la maison et faites des gestes simples pour

Plus en détail

THEME 4 : Eco-citoyenneté

THEME 4 : Eco-citoyenneté Saint-Chamond 2020, un projet de développement durable pour Saint-Chamond, construit avec tous les citoyens ATELIERS CITOYENS : Partageons nos points de vue sur Saint-Chamond! THEME 4 : Eco-citoyenneté

Plus en détail

Comité Interprofessionnel du Bois Energie

Comité Interprofessionnel du Bois Energie Impact d une écotaxe sur la rentabilité des projets bois-énergie La combustion des énergies fossiles conventionnelles génère des émissions de CO 2 dans l atmosphère. La lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail