Formation Traitement d eau pour les bouilloires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation Traitement d eau pour les bouilloires"

Transcription

1 Formation Traitement d eau pour les bouilloires Présentée par: Julie Forgues, ing. Ateliers-conférences sur le séchage du bois 1 er mais 2014

2 Agenda formation 1. Principes de base chimie de l eau 2. Dépôt 3. Adoucisseurs 4. Corrosion par l oxygène 5. Condensat 6. Suivi du traitement chimique

3 L importance du traitement d eau Fiabilité des séchoirs Énergie Coûts totaux d opération Santé et sécurité

4 Principes de base Pourquoi l eau n est pas parfaite pour la génération de vapeur? Minéraux Air Terre Calcium Magnésium Fer Silice Oxygène Bioxyde de carbone Boue Vase Glaise

5 Principes de base Quelles propriétés chimiques sont importantes? Conductivité Na++ Mg+ Ca++ Cl- Na++ Mg+ Eau Pure/Pas d ions Eau avec des ions dissous

6 Principes de base Quelles propriétés chimiques sont importantes? ph Le ph de l eau doit être maintenu dans des limites de contrôle prescrit afin que le programme chimique puisse performer adéquatement.

7 Dureté = Calcium + Magnésium Dépôt Qu est-ce c est? Calcium forme un dépôt dur de carbonate de calcium dans la bouilloire. Magnésium forme du silicate de magnésium dans la bouilloire.

8 Caractéristique du calcium Lorsque la température augmente, la solubilité du calcium diminue dans l eau.

9 Dépôt Effet sur la bouilloire Surface du tube Couche de dépôt Temp. Eau Chaudière Temp. Eau Chaudière Temp. Eau Chaudière

10 Normes de l ASME

11 Adoucisseur Qu est-ce que c est? Enlève la dureté Ca et Mg de l eau. Niveaux inférieurs à 0.1 ppm sont possibles. Contient un lit de résine.

12 Adoucisseur Comment ça fonctionne?

13 Adoucisseur Comment ça fonctionne? Calcium et magnésium contenus dans l eau, sont transférés sur la résine via une réaction chimique. Na Na Na Na Na Na Na Mg+ Ca++ Mg+ Ca++ Na Mg+ Ca++ Na Mg+ Na Na

14 Adoucisseur Comment ça fonctionne? Calcium et magnésium contenus dans l eau, sont transférés sur la résine via une réaction chimique. Ca++ Mg+ Ca++ Mg+ Ca++ Ca++ Mg+ Ca++ Mg+ Na+ Na+ Na+ Na+ Na+ Na+ Na+ Na+ Na+ Na+

15 On retrouve en général deux types d inhibiteur de dépôt pour les bouilloires opérant à une pression < 300 psi. 1. Phosphate: Précipitation du calcium et magnésium pour créer une boue. Plus flexible. Facile à tester. 2. Polymère : Inhibiteur de dépôt Dispersion du calcium et magnésium. Difficile à tester. Bouilloire plus propre lorsque tous les éléments sont réunis.

16 Qu est-ce que la corrosion par l oxygène? La vitesse de la corrosivité de l oxygène dissous dans l eau double à chaque augmentation de la température de 18 F.

17 Solutions mécaniques Loi de Charles: «La solubilité des gaz diminue avec l augmentation de la température» Réservoir d alimentation Niveau d oxygène dépend de la température de l eau du réservoir. S il y a présence d un injecteur de vapeur. Dégazeur Niveau d oxygène < 10 ppb. Utilisation de buses ou plateaux pour augmenter le contact entre la vapeur et les gouttes d eau.

18 Contrôle de l oxygène dissous Solution chimique : Pour réduire la concentration en oxygène dissous. Le désoxygénant doit être injecté dans le réservoir d alimentation pour favoriser le temps de contact et assurer une réaction chimique complète. Le produit utilisé généralement dans l industrie est le sulfite de sodium en poudre ou liquide. Rapide est peu dispendieux. Réaction: 2SO 3 + O 2 2SO 4

19 La valeur du condensat Énergie Eau Chimique Eau pure qui a peu de solides dissous et de dureté. Requiert très peu ou pas de pré-traitement et d addition de produits chimiques.

20 Corrosion généralisée Corrosion du condensat

21 Options pour le traitement Le condensat doit être protégé contre l oxygène et les acides carboniques: Mécanique Équipements tels que les dégazeurs, polisseurs de condensats, déminéraliseurs, etc. Chimique Amines filmantes Amines neutralisantes Ammoniaque

22 Amines neutralisantes Neutralise les acides carboniques et contrôle le ph. Aucune protection contre l oxygène. Sélection du produit en fonction du système: Ratio de distribution Basicité

23 Suivi traitement chimique Eau adoucie Analyse de dureté à la sortie des adoucisseurs: < 0.2 ppm Eau bouilloire Conductivité Alcalinité P Désoxygénant (sulfite) Inhibiteur de dépôt Retours condensats ph:

24 Questions

ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES

ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES 1 Les Fiches Données Sécurité : dans l armoire matériel. SECURITE : LE PORT DES EPI EST OBLIGATOIRE,GANTS ET LUNETTES INCLUS S6 MSP ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES 2 A. GENERALITES 1. Choix de l eau

Plus en détail

Lut try le 17 nov. 2011

Lut try le 17 nov. 2011 Lut try le 17 nov. 2011 Qualité d eau pour le remplissage de circuits I Page 1 I Sommaire Pourquoi traiter l eau des circuits Ce qui a changé ces dernières années Les moyens de traitement possibles Les

Plus en détail

Trousses chimiques d analyse

Trousses chimiques d analyse Table des matières Introduction Tableau comparatif Trousses chimiques monoparamètres Trousses chimiques multiparamètres Page A2 A4 A6 A20 A1 monoparamètres Analyses simples et économiques Les trousses

Plus en détail

A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques

A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques 1. Réactions chimiques On appelle réaction ou transformation physicochimique le processus par lequel une ou plusieurs substances se transforment en une ou

Plus en détail

Approvisionnement en eau industrielle

Approvisionnement en eau industrielle Approvisionnement en eau industrielle L eau est grandement utilisée dans l industrie, qu il s agisse d eau naturelle, d eau de procédé ou d eaux usées. Très souvent l eau d appoint doit être traitée avant

Plus en détail

B - CHIMIE DU DIOXYDE DE CHLORE DANS L EAU 1

B - CHIMIE DU DIOXYDE DE CHLORE DANS L EAU 1 IV) Les traitements de stérilisation B CHIMIE DU DIOXYDE DE CHLORE DANS L EAU 1 I) Structure et stabilité 1 Composés oxygénés du chlore Degré d oxydation Oxydes Acides Sels du chlore +1 Anhydride Acide

Plus en détail

Chimie en phase aqueuse

Chimie en phase aqueuse Chimie en phase aqueuse Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) I. Introduction Les conditions variables de pression et de température à la surface de la terre font coexister l'eau sous

Plus en détail

TRAITEMENT D EAU ET DIRECTIVE SICC BT102-01

TRAITEMENT D EAU ET DIRECTIVE SICC BT102-01 TRAITEMENT D EAU ET DIRECTIVE SICC BT102-01 CONSTITUANTS DE L'EAU Matières inertes Matières vivantes Matières solides en suspension Particules qui sédimentent Matières colloïdales Particules qui ne sédimentent

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

Chapitre 8 - Adoucissement. GCI Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2015

Chapitre 8 - Adoucissement. GCI Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2015 Chapitre 8 - Adoucissement GCI 70 - Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 015 Hubert Cabana, 015 1 Adoucissement Permet l élimination de la dureté de l eau La dureté correspond à la

Plus en détail

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique LES IONS : Mise en évidence de l état ionique I - Rappel de la structure d une molécule ( exemple : l eau ) La molécule d eau est formée Représentation de la molécule : Formule brute :... Formule développée

Plus en détail

Matériaux minéraux : Les roches

Matériaux minéraux : Les roches Identifier et choisir les matériaux utilisés dans les constructions paysagères. CCF en décembre 2010 (coef 1,5) D43 : 5.2- Etablissement d'un devis D44 : 4.1- Identifier et choisir les matériaux D44 :

Plus en détail

Interactions solvant-soluté

Interactions solvant-soluté REACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE RDuperray Lycée FBUISSON PTSI E Q U I L I B R E D E P R E C I P I T A T I O N Dans ce chapitre et les suivants, nous allons étudier différents équilibres chimiques en solution

Plus en détail

Le sel de cuisine ou Chlorure de Sodium

Le sel de cuisine ou Chlorure de Sodium NOTICE Le sel de cuisine ou Chlorure de Sodium Réf. MT 22438 DVD scientifique et pédagogique de 17 minutes. Ce DVD a pour objectif d illustrer le programme de cinquième et de répondre aux questions : Peut-on

Plus en détail

Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige

Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige Neige et glace polaires Sources Aerosol : particule liquide ou solide en suspension dans l air air. Taille : 0,01 to 10 µm. Exemples

Plus en détail

L eau dans tous ses états

L eau dans tous ses états L eau dans tous ses états La matière L eau : une ressource - états et changements d état ; - le trajet de l eau dans la nature ; - le maintien de sa qualité pour ses utilisations. L air et les pollutions

Plus en détail

Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels

Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels Romain Laverrière & Tatiana Pachova Introduction ut de la manipulation Le premier objectif de ce travail pratique est d étudier les propriétés

Plus en détail

o SANIVAP o HISTORIQUE o EVALUATIONS o CONCLUSION 1997 LANCEMENT DU PROJET

o SANIVAP o HISTORIQUE o EVALUATIONS o CONCLUSION 1997 LANCEMENT DU PROJET o SANIVAP 1997 LANCEMENT DU PROJET 2003: Avis de la Société Francaise d Hygiène Hospitaliére concernant la méthode de bionettoyage par la vapeur Sanivap 2010 : Recommandations SF2H (R62) Le dispositif

Plus en détail

ADOUCISSEMENT : COMMENT ÇÀ MARCHE?

ADOUCISSEMENT : COMMENT ÇÀ MARCHE? L ADOUCISSEMENT PAR ÉCHANGE D IONS GÉNÉRALITÉS Les minéraux que l eau a dissout lors de son passage dans le sol sont sous forme d ions. Les ions sont des particules électriquement chargées. Les uns sont

Plus en détail

1 Questions de type examen

1 Questions de type examen 1 Questions de type examen Choix multiple Choisis la réponse qui complète le mieux l énoncé ou qui répond le mieux à la question. Tableau 1.1 Espèces Les isotopes de l hydrogène Nombre de masse Nombre

Plus en détail

Chapitre 9 - manganèse. GCI Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2009

Chapitre 9 - manganèse. GCI Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2009 Chapitre 9 - Élimination du fer et du manganèse GCI 720 - Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2009 Hubert Cabana, 2009 1 Le fer et le manganèse La présence de Fe et de Mn dans les

Plus en détail

Extrait du syllabus «rappels techniques»

Extrait du syllabus «rappels techniques» Climatisation PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation Extrait du syllabus «rappels techniques» CHAPITRE 9 NOTIONS DE TRAITEMENT D EAU Pour professionnels de la climatisation : contrôleurs,

Plus en détail

OLYMPIADES DE LA CHIMIE 2012

OLYMPIADES DE LA CHIMIE 2012 OLYMPIADES DE LA CHIMIE 2012 CONCOURS REGIONAL DE L'ACADEMIE D'ORLEANS-TOURS Durée de l'épreuve : 1 Heure L'épreuve comprend des questions qui sont réparties en trois types, des questions type QCM à réponse

Plus en détail

L étude quantitative de. l état d équilibre. Exercice 13.1 p (A) Si l ion OH est le plus abondant.

L étude quantitative de. l état d équilibre. Exercice 13.1 p (A) Si l ion OH est le plus abondant. L étude quantitative de p. 381 Exercice 13.1 p. 381 1. (A) Si l ion OH est le plus abondant. (B) Si le papier tournesol se colore en bleu. Chapitre 13 2. (A) Lorsque le ph varie de 3 unités, la concentration

Plus en détail

Le ph. Exercice N 1 : Mots croisés

Le ph. Exercice N 1 : Mots croisés Le ph Exercice N 1 : Mots croisés Horizontalement : 2) Solution qui ne peut plus dissoudre de soluté. 3) On le dissout dans la solution. 5) Se dit d'une solution de ph > 7. 7) L'addition d'un soluté et

Plus en détail

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES TPC 1 PAGE 1 SUR 6 But du TP : - Étudier des réactions chimiques en mettant en œuvre les notions système chimique, de, d état initial, d état final de réactifs et de produit d une réaction chimique. -

Plus en détail

Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine

Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine Bénédicte Welté et Antoine Montiel Particularités As Se Sb sont 3 éléments dont l origine géologique naturelle est très fréquente.

Plus en détail

Précipitation. I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? 2. Produit de solubilité : PbCrO. CrO HO K S = C (dissolution du sucre) K S =

Précipitation. I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? 2. Produit de solubilité : PbCrO. CrO HO K S = C (dissolution du sucre) K S = I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? Précipitation Intérêts : entartrage des canalisations par précipitation de calcaire CaCO 3 non précipitation de l acide borique (H 3 BO 3 ) dans

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA BUTANONE

SYNTHÈSE DE LA BUTANONE SYNTHÈSE DE LA BUTANONE Présentation La butanone est présente dans notre environnement naturel et industriel. C est un liquide d odeur assez agréable, entrant dans la composition de peintures pour sa forte

Plus en détail

Traitement de l'eau - 1/9 Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude

Traitement de l'eau - 1/9 Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Traitement de l'eau - 1/9 Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Comme il n existe pas d eau pure pour le transfert thermique, il faut veiller à une bonne

Plus en détail

UTILITÉS QUALITÉ ET TRAITEMENT DES EAUX DE CHAUDIÈRE

UTILITÉS QUALITÉ ET TRAITEMENT DES EAUX DE CHAUDIÈRE Risques et Précautions Liés au Matériel UTILITÉS Ingénieurs en Sécurité Industrielle QUALITÉ ET TRAITEMENT DES EAUX DE CHAUDIÈRE I - INCONVÉNIENTS DUS AUX IMPURETÉS DE L EAU EN CHAUDIÈRE... 1 1 - Incrustations...1

Plus en détail

Les ions en solution Notion de ph :

Les ions en solution Notion de ph : Les ions en solution Notion de ph : Exercice N 1 : Le ph d un produit nettoyant est 9. Le produit est-il neutre, acide ou basique. Exercice N 2 : a) Quel est le ph de l eau pure? b) Compléter par les nombres

Plus en détail

Solubilité 1 Le produit de solubilité

Solubilité 1 Le produit de solubilité Solubilité 1 Le produit de solubilité Soluble ou insoluble? Tous les sels ne se dissocient pas de la même façon dans l eau. Certains sont très solubles, d autres moins et d autres pas du tout. En première

Plus en détail

CHI Corrigé. Forme E. Équilibre chimique et oxydoréduction

CHI Corrigé. Forme E. Équilibre chimique et oxydoréduction CHI-5043 Corrigé Forme E Équilibre chimique et oxydoréduction Conception : Isabelle Lapierre, C.S. des Laurentides. janvier 2003. Modifié par Sylvain Lavallée, C.S. Chemin-du-Roy, 2011. 1. a) Ni +2 est

Plus en détail

Les différentes solutions chimiques pour le traitement mécanisé des dispositifs médicaux

Les différentes solutions chimiques pour le traitement mécanisé des dispositifs médicaux Les différentes solutions chimiques pour le traitement mécanisé des dispositifs médicaux Atelier n 5 JNES, Nantes Avril 2008 Les propriétés d un détergent Les détergents qu ils soient alcalins, acides

Plus en détail

Embouage : Constat et Solutions

Embouage : Constat et Solutions Embouage : Constat et Solutions MAX P. 20 MAI 2015 H. PAQUET 1 Constat - Les boues Les boues sont le plus souvent constituées de : FeOx CaCO 3 non incrustants Matières Organiques provenant de prolifération

Plus en détail

Thème 2 L exploration de la matière (pp )

Thème 2 L exploration de la matière (pp ) Thème 2 L exploration de la matière (pp. 99-105) L objectif: Je vais indiquer les conditions dans lesquelles les propriétés changent et, s il y a lieu, produire une évaluation critique de la substance

Plus en détail

La qualité chimique de l eau

La qualité chimique de l eau Environnement L eau de votre puits La qualité chimique de l eau 3 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent faire pour assurer la salubrité de l eau et protéger ainsi

Plus en détail

LES EAUX D EXTINCTION. Le conductimètre et ses paramètres CNE MERENI J

LES EAUX D EXTINCTION. Le conductimètre et ses paramètres CNE MERENI J LES EAUX D EXTINCTION Le conductimètre et ses paramètres CNE MERENI J OBJECTIF SPECIFIQUE A l'issue de la séquence, les stagiaires seront capables de mettre en œuvre, individuellement, le conductimètre

Plus en détail

Préserver la qualité de vie.

Préserver la qualité de vie. Préparation d eau potable Solutions novatrices pour la préparation d eau potable. Préserver la qualité de vie. 02 Préparation d eau potable L eau potable. Un aliment de grande qualité. L eau propre fait

Plus en détail

E V O L U T I O N D U N S Y S T E M E C H I M I Q U E V E R S U N E T A T D E Q U I L I B R E. L O I D E L E Q U I L I B R E C H I M I Q U E

E V O L U T I O N D U N S Y S T E M E C H I M I Q U E V E R S U N E T A T D E Q U I L I B R E. L O I D E L E Q U I L I B R E C H I M I Q U E REACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE R.Duperray Lycée F.BUISSON PTSI E V O L U T I O N D U N S Y S T E M E C H I M I Q U E V E R S U N E T A T D E Q U I L I B R E. L O I D E L E Q U I L I B R E C H I M I Q U

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

AQUABION. ION-Deutschland. AQUABION Protection électrolytique des installations techniques hydrauliques

AQUABION. ION-Deutschland. AQUABION Protection électrolytique des installations techniques hydrauliques AQUABION ION-Deutschland Nos ambitions : La protection des installations techniques hydrauliques contre la calcification et la corrosion. L assainissement d installations hydrauliques privées et industrielles.

Plus en détail

FIF-ENGREF B. Jabiol, Propriétés électriques des sols et de leurs constituants

FIF-ENGREF B. Jabiol, Propriétés électriques des sols et de leurs constituants FIF-ENGREF B. Jabiol, 2002 Propriétés électriques des sols et de leurs constituants 1 1 - Le pouvoir adsorbant des sols poly 1 1 - «absorption» de cations 2 - échange de cations 3 - échange rapide 4 -

Plus en détail

Thème 1. L'atmosphère terrestre. L'eau l'air couplage atmosphère / géosphère. Échange gazeux océan /atmosphère

Thème 1. L'atmosphère terrestre. L'eau l'air couplage atmosphère / géosphère. Échange gazeux océan /atmosphère 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 1 L'atmosphère terrestre L'eau l'air couplage atmosphère / géosphère Échange gazeux océan /atmosphère Problématique générale: Un réchauffement climatique

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. 16 Manipulations de base en chimie

Lycée Viette TSI 1. T.P. 16 Manipulations de base en chimie T.P. 16 Manipulations de base en chimie Le but de ce TP est de se familiariser avec la verrerie usuelle utilisée en TP de chimie et de réaliser quelques manipulations de base. I. Découverte de la verrerie

Plus en détail

FORMATION PROTECTION RESPIRATOIRE. Société Médecine du Travail PACA Marseille, le 4 octobre Gilles CHRISTOPHE PSM Respiratory France Est

FORMATION PROTECTION RESPIRATOIRE. Société Médecine du Travail PACA Marseille, le 4 octobre Gilles CHRISTOPHE PSM Respiratory France Est FORMATION PROTECTION The POWER of ONE TEAM RESPIRATOIRE Société Médecine du Travail PACA Marseille, le 4 octobre 2011 Gilles CHRISTOPHE PSM Respiratory France Est gchristophe@sperian.com +33 6 87 60 72

Plus en détail

9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS

9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS 9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS Avant de résoudre les sujets de réflexion et les applications numériques ci-dessous, les notions suivantes doivent impérativement être revues : solubilité d un sel

Plus en détail

Référentiel BEP Sciences Physiques : Métiers de la santé et de l hygiène Page 1/5. Métiers de la santé et de l hygiène

Référentiel BEP Sciences Physiques : Métiers de la santé et de l hygiène Page 1/5. Métiers de la santé et de l hygiène Référentiel BEP Sciences Physiques : Métiers de la santé et de l hygiène Page 1/5 SCIENCES PHYSIQUES BREVETS D ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS Métiers de la santé et de l hygiène Certaines parties de ce programme

Plus en détail

Physique chimie 3 eme Chapitre 8 Réaction de l acide chlorhydrique avec le fer et le zinc

Physique chimie 3 eme Chapitre 8 Réaction de l acide chlorhydrique avec le fer et le zinc Physique chimie 3 eme Plan du cours: Réaction du fer et de l acide chlorhydrique La réaction du zinc et de l acide chlorhydrique Tests de détection des ions en solution Exercices: livre BELIN page 74 et

Plus en détail

EXERCICES DE RÉVISION SCP 4012 Les phénomènes ioniques CHAPITRES 1 et 7 -1-

EXERCICES DE RÉVISION SCP 4012 Les phénomènes ioniques CHAPITRES 1 et 7 -1- EXERCICES DE RÉVISION SCP 4012 Les phénomènes ioniques CHAPITRES 1 et 7 Nommer les trois étapes principales d une étude de cas. 1. 2. 3. -1- -2- Quel est le rôle de la couche d ozone? -3- Décrire brièvement

Plus en détail

Procédés de traitement des eaux chaudes sanitaires par addition de produits

Procédés de traitement des eaux chaudes sanitaires par addition de produits Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 19 Traitement des Eaux Procédés de traitement des eaux chaudes sanitaires par addition de produits Cahier des prescriptions techniques

Plus en détail

EXERCICES ET CORRECTIONS

EXERCICES ET CORRECTIONS Avan cem ent d'un e réact ion EXERCICES ET CORRECTIONS Ex I On verse dans un bécher V= 20,0 ml d une solution de nitrate d argent contenant des ions argent (I) (Ag + (aq) ) et des ions nitrate( NO 3 -

Plus en détail

Commune de Develier Monsieur Johann Stalder Rue de l'eglise Develier. Rapport d'essais d'échantillon n 16L71. Analyses effectuées

Commune de Develier Monsieur Johann Stalder Rue de l'eglise Develier. Rapport d'essais d'échantillon n 16L71. Analyses effectuées Delémont, le 6 juillet 2016 2175 Nbre de flacons: 2 Source Golatte ph Conductivité (25 C) Turbidité 90 Absorption UV 254 DOC Oxydabilité Alcalinité Dureté totale NF T 90-008 13.06.16 NF EN 27888 13.06.16

Plus en détail

Les réactions de précipitation

Les réactions de précipitation Les réactions de précipitation I) Le produit de solubilité 1) Définition On étudie un équilibre chimique entre des ions et un solide. C est un équilibre hétérogène (avec deux phases différentes). Quand

Plus en détail

ferti-pratiques Choisir son amendement minéral basique Avec l ndice de ositionnement gronomique Mise à jour : février 2013 fiche n 15

ferti-pratiques Choisir son amendement minéral basique Avec l ndice de ositionnement gronomique Mise à jour : février 2013 fiche n 15 ferti-pratiques Choisir son amendement minéral basique Avec l ndice de ositionnement gronomique Mise à jour : février 2013 fiche n 15 Pour un choix plus simple Les principes d action des amendements L

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

Chapitre 4 : Cristallisation

Chapitre 4 : Cristallisation Chapitre 4 : Cristallisation Définitions et généralités Principes de dissolution et de cristallisation Mécanisme de formation de cristaux Bilan de matière Bilan d énergie Méthodes d obtention de la sursaturation

Plus en détail

Annexe 1: Comment fonctionne un adoucisseur d eau domestique?

Annexe 1: Comment fonctionne un adoucisseur d eau domestique? Annexe 1: Comment fonctionne un adoucisseur d eau domestique? Pourquoi adoucir l eau? Une eau dure est une eau riche en ions calcium (Ca 2+ ) et / ou magnésium (Mg 2+ ). Elle ne présente aucun danger pour

Plus en détail

SUPPORT ÉLÈVE. Cours et supports de M.Richter. 3e 3 Reconnaître les ions

SUPPORT ÉLÈVE. Cours et supports de M.Richter. 3e 3 Reconnaître les ions SUPPORT ÉLÈVE Cours et supports de M.Richter!MAIN MENU 3e 3 Reconnaître les ions 3.1. Formules de quelques ions Les ions sont représentés par des formules qui indiquent leurs compositions, leurs signes

Plus en détail

La chimie de l eau et les étapes de traitement des eaux

La chimie de l eau et les étapes de traitement des eaux Durée : 3 jours La chimie de l eau et les étapes de traitement des eaux Réf : (T.E.R.I 01) - Acquérir les bases de la chimie de l eau. - Lire un bulletin d analyse et comprendre la terminologie. d exploitation

Plus en détail

Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes

Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes I Oxygène Elément très abondant O 2 très réactif se combine avec tous les éléments (sauf He, Ne et Ar) Rappel : Degré d oxydation de l oxygène les plus courant : -II -I 0

Plus en détail

chap 1 : définition et mesure du ph

chap 1 : définition et mesure du ph TSMP chap 1 : définition et mesure du ph Cours chimie 1 Introduction : le vinaigre et le jus de citron ont un goût «piquant» car ces liquides sont acides. Dans ce chapitre, nous allons découvrir le caractère

Plus en détail

Méthode. dans l eau par chromatographie ionique Page : 1 de 8

Méthode. dans l eau par chromatographie ionique Page : 1 de 8 chromatographie ionique Page : 1 de 8 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre

Plus en détail

Applications : -séparation et récupération des constituants purs d un mélange -purification d un produit après sa synthèse. Cachan -24 mars 2011

Applications : -séparation et récupération des constituants purs d un mélange -purification d un produit après sa synthèse. Cachan -24 mars 2011 Technique mise en jeu: chromatographie sur colonne Une phase mobile (solvant) entraîne les constituants du mélange le long d une phase stationnaire(poudre de silice). Les constituants du mélange migrent

Plus en détail

L aspect qualitatif de l équilibre chimique

L aspect qualitatif de l équilibre chimique L ÉQUILIBRE CHIMIQUE Chapitre 11 L aspect qualitatif de l équilibre chimique Manuel, p. 277 à 306 POUR FAIRE LE POINT Section 11.2 Les réactions irréversibles et réversibles Section 11.3 Les conditions

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

Etude de la production de vapeur alimentaire a la Société Béninoise des Brasseries (SOBEBRA)

Etude de la production de vapeur alimentaire a la Société Béninoise des Brasseries (SOBEBRA) Available online at http://ajol.info/index.php/ijbcs Int. J. Biol. Chem. Sci. 5(2): 461-470, April 2011 ISSN 1991-8631 Original Paper http://indexmedicus.afro.who.int Etude de la production de vapeur alimentaire

Plus en détail

[Tapez un texte] Technologie en pâtisserie Denis hauchard CFA Avignon [Tapez un texte] L eau

[Tapez un texte] Technologie en pâtisserie Denis hauchard CFA Avignon [Tapez un texte] L eau L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE

BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE Durée de l épreuve: 1 h 30 - coefficient: 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé. 1 / 6 PARTIE I ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

non polaire polaire ionique

non polaire polaire ionique CHROMATOGRAPHIE IONIQU THEORIE 1- INTRODUCTION Le terme «chromatographie» désigne une multiplicité de procédés de séparation physicochimiques caractérisés par la répartition du composant en séparation

Plus en détail

Partie 4: ÉQUILIBRE CHIMIQUE

Partie 4: ÉQUILIBRE CHIMIQUE Partie 4: ÉQUILIBRE CHIMIQUE Exercices de révision 1) Les systèmes suivants sont-ils fermés ou ouverts? a) Le toit de cuivre d un immeuble s oxyde. OUVERT b) Un feu de foyer. OUVERT c) Une laveuse en opération.

Plus en détail

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD Livret réponses TEST 1 AVRIL 13 th, 2010 pays: BELGIUM Team: _B Noms et signatures 1 Tache 1 humidité relative de l air 1.1: Le point de rosée ( condesation) est à (indiquer

Plus en détail

Problème II : Élaboration du carbonate de calcium Enoncé

Problème II : Élaboration du carbonate de calcium Enoncé II : Élaboration du carbonate de calcium Enoncé 1- Généralités Le carbonate de calcium of officinal est obtenu à partir du carbonate de calcium naturel. Les principales étapes de sa fabrication sont résumées

Plus en détail

TD VIII/ Les réactions acido-basiques.

TD VIII/ Les réactions acido-basiques. Daniel bécassis. nnée universitaire 009/00 CHIMIE Exercice. TD VIII/ Les réactions acido-basiques.. Une solution d un acide H de concentration molaire 5,0.0 mol / L a un ph égal à,. S agit-il d un acide

Plus en détail

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison?

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison? CME 5.3 Pourquoi adoucir l eau? Monsieur EAUCLAIR emménage dans une nouvelle région. Il constate que sa cafetière s est entartrée au bout de deux mois. Un de ses amis lui dit que : «ton eau n est pas claire

Plus en détail

A n n e x e I. Traitement des déchets dangereux. Évaporation des solutions aqueuses. Traitement chimique. Remarque

A n n e x e I. Traitement des déchets dangereux. Évaporation des solutions aqueuses. Traitement chimique. Remarque A n n e x e I Traitement des déchets dangereux Remarque Le traitement de déchets dangereux doit être effectué uniquement par du personnel qui possède les connaissances appropriées en chimie et qui a l

Plus en détail

RAPPORT CM12 MANIPULATION IV. Détermination de la dureté de l eau PARTIE I. Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 22 septembre 2010

RAPPORT CM12 MANIPULATION IV. Détermination de la dureté de l eau PARTIE I. Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 22 septembre 2010 RAPPORT CM12 MANIPULATION IV Détermination de la dureté de l eau PARTIE I Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 22 septembre 2010 Objectifs de la manipulation : - Détermination de la dureté totale de l eau

Plus en détail

+ - Brille. Règle en aluminium. Règle en bois. Ne brille pas. Clou en fer. Brille. Mine de crayon (graphite) Brille. Ne brille pas.

+ - Brille. Règle en aluminium. Règle en bois. Ne brille pas. Clou en fer. Brille. Mine de crayon (graphite) Brille. Ne brille pas. + - Objet testé Règle en aluminium État de la lampe Brille Règle en bois Clou en fer Mine de crayon (graphite) Ne brille pas Brille Brille Objet à tester Plastiques Ne brille pas Il existe deux types de

Plus en détail

Automates Chimiques Tytronics Sentinel

Automates Chimiques Tytronics Sentinel Automates Chimiques Tytronics Sentinel Potentiomètre / Ionomètre Série SENTINEL Automate chimique industriel programmable. La précision du laboratoire au service de la production et du contrôle environnemental.

Plus en détail

ÉPREUVE SPÉCIFIQUE FILIÈRE TSI SESSION CHIMIE Durée : 3 heures. Les calculatrices sont autorisées. OBTENTION ET PROPRIETES DU CIMENT

ÉPREUVE SPÉCIFIQUE FILIÈRE TSI SESSION CHIMIE Durée : 3 heures. Les calculatrices sont autorisées. OBTENTION ET PROPRIETES DU CIMENT ÉPREUVE SPÉCIFIQUE FILIÈRE TSI SESSION 2003 CHIMIE Durée : 3 heures Les calculatrices sont autorisées. NB. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti L eau dans le processus de lavagedésinfection et de stérilisation: conditions de mesure des paramètres 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti Les normes Normes sur l eau purifiée (pharma, laboratoire,

Plus en détail

Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états»

Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états» Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états» Objectifs Mettre en évidence qu un élément chimique (ici le Cuivre) peut être présent sous plusieurs formes (plusieurs états). Mettre en évidence la conservation

Plus en détail

A l'origine, une source unique

A l'origine, une source unique A l'origine, une source unique PeKacid 0-60-20 est une nouvelle source innovante de P205 pour les sols calcaires et les eaux dures Acide phosphorique solide en sacs Produit cristallisé acidifiant PH 2.2

Plus en détail

AQUABION : DETARTREUR - ANTITARTRE ANTICORROSION AUTONETTOYANT

AQUABION : DETARTREUR - ANTITARTRE ANTICORROSION AUTONETTOYANT AQUABION : DETARTREUR - ANTITARTRE ANTICORROSION AUTONETTOYANT Procédé : Ion à anode active de zinc autonettoyant Certification : RW TÜV N 1573/03 & 1574/04 Iso 9001 Licence Internationale : WIPO N 816127

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.3. Équilibres de dissolution -précipitation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

EXERCICES_CHIMIE «SOLUBILITE_PRECIPITATION»

EXERCICES_CHIMIE «SOLUBILITE_PRECIPITATION» 1/ Soient les précipités suivants : AgCl ; PbI 2 ; Ca 3 (PO 4 ) 2 et Ce 3 (AsO 4 ) 4 Obtenus à partir des cations Ag + ; Pb 2+ ; Ca 2+ ; et Ce 4+ - écrire l équation de la dissolution de ces précipités

Plus en détail

SYNTHESE ET DOSAGE D E L ACIDE DICHLOROCY ANURIQUE CORRECTION :

SYNTHESE ET DOSAGE D E L ACIDE DICHLOROCY ANURIQUE CORRECTION : SYNTHESE ET DOSAGE D E L ACIDE DICHLOROCY ANURIQUE CORRECTION : A propos de la synthèse : 1) Donner le nom de HClO et de ClO -. HClO est l acide hypochloreux ClO - est l ion hypochlorite. 2) HClO est un

Plus en détail

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome Santé Chimie 1 ère leçon De l atome à l élément chimique L atome est le constituant fondamental de la matière, c est la «brique» de base de la matière solide, liquide ou gazeuse. A partir d atomes, peuvent

Plus en détail

Techniques de séparation : extraction liquide-liquide

Techniques de séparation : extraction liquide-liquide Fiche TP 10 Techniques de séparation : extraction liquide-liquide L isolement d une substance, naturelle ou synthétique nécessite souvent une extraction avec un solvant et des lavages destinés à l élimination

Plus en détail

Les produits de nettoyage : Description des grandes familles de molécules et applications

Les produits de nettoyage : Description des grandes familles de molécules et applications Nettiaa Les produits de nettoyage : Description des grandes familles de molécules et applications Nadia OULAHAL Bourg en Bresse, le 4 octobre 2011 (BIOingénierie et Dynamique Microbienne aux Interfaces

Plus en détail

Explication d un bulletin d analyse de l eau potable. Généralités

Explication d un bulletin d analyse de l eau potable. Généralités Microbiologie caractéristiques blocs Explication d un bulletin d analyse de l eau potable Généralités Une analyse d eau potable est divisée en différents groupes de paramètres. Chaque groupe est composé

Plus en détail

LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION

LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION Chapitre 3 LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION Plan du chapitre 1. Produit de solubilité d un composé ionique 1.1 Produit de solubilité 1.2 Table des produits de solubilité 2. Solubilité dans l eau pure d

Plus en détail

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées On considère une eau en équilibre avec le CO 2 (g) dont

Plus en détail

XXI èmes Olympiades de la Chimie 2005

XXI èmes Olympiades de la Chimie 2005 XXI èmes Olympiades de la Chimie 005 «Chimie et Habitat» Académie de Lyon Epreuve Ecrite Durée h30 Mercredi 19 Janvier 005 Correction Ce sujet comprend 3 parties indépendantes Partie I. Le calcaire : calcination,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Page : 1/5 01- IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE NOM DU PRODUIT NOM DU FOURNISSEUR S. C. E. - 108, Ambassadeur ben Aicha, Casablanca, Maroc Tel. : 212 22 24 59 00 02- COMPOSITION /INFORMATION

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

Traitement de l eau pour l industrie pétrolière

Traitement de l eau pour l industrie pétrolière Traitement de l eau pour l industrie pétrolière La production de pétrole et de gaz est généralement accompagnée par l usage et la production d importants volumes d eau pour de nombreuses applications.

Plus en détail

PISCINES PUBLIQUES Echanges sur les aspects techniques d une Piscine Publique

PISCINES PUBLIQUES Echanges sur les aspects techniques d une Piscine Publique PISCINES PUBLIQUES Echanges sur les aspects techniques d une Piscine Publique Une piscine, des ambiances La piscine est un lieu qui sollicite les 5 sens d une personne La vue, l ouie, l odorat, le toucher,

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail