Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques"

Transcription

1 Immunité et SIDA 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Plasmocyte. B. Macrophage. C. Granulocyte neutrophile. D. Erythrocyte. E. Lymphocyte. 1.2 A. Lymphocyte T auxiliaire B. Lymphocyte B C. Lymphocyte T cytotoxique D. Macrophage E. Plasmocyte 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes C. Lymphocytes T auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques 1.4 A. ganglion lymphatique B. moelle osseuse C. thymus D. moelle épinière E. rate 2. Accoler ensemble, deux à deux, les termes de chacune des deux listes suivantes qui vous paraissent le mieux en relation : 2.1 A. Lymphocyte 1- Immunité 2.2 A. Lymphocyte B 1. Immunité 2.3 A. Interleukine 1. Agglutination T cytotoxique humorale B. Lymphocyte cellulaire B. Anticorps 2. Lymphocyte T B. Macrophage 2- Immunité T4 2. Anticorps C. Récepteur T 3. C. Plasmocyte cellulaire C. Lymphocyte T membranaires D. HLA Communication D. Lymphocyte 3- Récepteurs cytotoxique 3. CMH ou 4. Soi T auxiliaire CD4 4- Présentation des antigènes D. Leucocytes HLA 4. auxiliaire 3. Questionnaire à choix multiple : 3.1 La phagocytose : A. est commune à toutes les cellules immunocompétentes. B. est un type de réaction immunitaire spécifique. C. participe aux réactions immunitaires spécifiques et non spécifiques. D. ne participe jamais aux réactions immunitaires spécifiques. E. est réalisée par certains globules blancs. 3.3 L'immunité à médiation humorale : A. a pour effecteurs des lymphocytes B. B. a pour effecteurs des lymphocytes T. C. a pour effecteurs des molécules solubles. D. nécessite des anticorps et des macrophages dans sa phase effectrice. E. ne met en jeu aucune cellule. 3.5 Les immunoglobulines : A. sont les récepteurs des lymphocytes T B. sont les récepteurs des lymphocytes B C. sont les effecteurs des réponses à médiation cellulaire D. sont les effecteurs des réponses à médiation humorale E. peuvent être des molécules solubles comme des molécules membranaires 3.2 L'immunité à médiation humorale : A. est appelée ainsi car elle dépend d'hormones. B. détruit ses cibles grâce à des molécules solubles, les anticorps. C. détruit ses cibles grâce à des cellules tueuses. D. est responsable du rejet des greffes. E. est responsable de l'incompatibilité entre les groupes sanguins différents. 3.4 L immunité à médiation cellulaire A. a pour effecteurs des lymphocytes B B. a pour effecteurs des lymphocytes T C. nécessite une coopération avec des lymphocytes T4 D. élimine les antigènes circulants E. est responsable de l'incompatibilité entre les groupes sanguins différents. 3.6 Lors d'une réponse cellulaire, la coopération intercellulaire : A. n existe qu entre lymphocytes B. met en jeu des macrophages C. nécessite des molécules solubles D. nécessite des contacts intercellulaires E. n intervient pas dans la réaction immunitaire

2 3.7 Les anticorps : A. sont des protéines B. sont sécrétés par toutes les cellules immunocompétentes C. sont toujours des molécules solubles circulantes D. détruisent directement les antigènes E. permettent la fixation des macrophages par leurs récepteurs au fragment constant. 3.9 Les plasmocytes : A. sont des cellules sécrétrices B. ne sont pas des globules blancs C. se forment lors de la stimulation de lymphocytes B D. se forment lors de la stimulation de lymphocytes T E. possèdent un réticulum endoplasmique granulaire abondant 3.8 La réponse immunitaire spécifique à médiation cellulaire : A. ne nécessite pas de lymphocytes T4 B. nécessite la présentation d un antigène C. détruit les antigènes uniquement par l'action d'immunoglobulines D. détruit les antigènes grâce à une interaction entre immunoglobulines et macrophages E. nécessite des lymphocytes T cytotoxiques 3.10 Les récepteurs B des lymphocytes : A. sont présents chez tous les lymphocytes B. sont des immunoglobulines C. apparaissent dans le thymus D. apparaissent dans la moelle osseuse E. peuvent se lier à des antigènes circulants 4. Questions à complément relationnel : Répondez par 1 si les deux propositions sont vraies et si elles ont une relation de cause à effet. Par 2 si elles sont vraies mais n'ont pas de relation de cause à effet. Par 3 si l'une des deux seulement est fausse. Par 4 si les deux sont fausses. 4.1 La phagocytose est un type de réaction immunitaire spécifique car elle permet la destruction de complexes immuns 4.2 Les agglutinogènes (antigènes) définissant les groupes sanguins peuvent être reconnus par des agglutinines spécifiques car les agglutinines sont des anticorps. 4.3 Des bactéries A mises en présence d'une solution contenant seulement des anticorps anti-a ne sont pas détruites car les anticorps ne font que neutraliser les bactéries. 4.4 Une souris dont le thymus a été détruit à la naissance ne rejette pas les greffes car les cellules productrices d'anticorps se forment dans le thymus. 4.5 Les lymphocytes B sont spécialisés dans la surveillance du milieu extracellulaire car ils donnent naissance aux plasmocytes. 4.6 Les lymphocytes T sont spécialisés dans la surveillance des populations cellulaires car ils détectent le soi modifié à la surface d autres cellules 5. Vrai ou faux après étude de documents (entourez la bonne réponse) 5.1 Le tableau ci-dessous consigne plusieurs expériences réalisées sur différents lots de Souris adultes. Lot A Lot B Lot C Lot D Par l'agglutination des globules rouges de Mouton, ces expériences mettent en évidence une réaction immunitaire à médiation cellulaire. traitements résultats aucun globules rouges de Mouton agglutinés irradiation (destruction des cellules souches de la moelle osseuse) et ablation du thymus) injection de cellules du thymus globules rouges de Mouton libres injection de cellules du thymus et de cellules de moelle osseuse globules rouges de Mouton agglutinés injection de cellules de moelle osseuse globules rouges de Mouton libres Cette expérimentation prouve une coopération cellulaire entre lymphocytes T et lymphocyte B. Les globules rouges de Mouton s'agglutinent car ils sont rassemblés par des anticorps anti-globule rouge de Mouton. L'expérience démontre la destruction des globules rouges de Mouton par les anticorps anti-globule rouge de Mouton.

3 5.2 L'hépatite B est due à un virus qui s'introduit dans les cellules du foie. Les malades montrent une nécrose du foie, par lyse des cellules hépatiques. On effectue l'électrophorèse des protéines du sérum sanguin chez un individu malade et chez un individu sain (document cidssous). Par ailleurs, une lame de verre est recouverte de gélose dans laquelle on creuse trois puits. Dans l'un des puits, on introduit du sérum contenant la fraction de gammaglobulines d'un individu malade et dans les autres puits, d'une part une solution de particules virales HBs, d'autre part une solution de particules virales HBe (document ci-dessous). puits 1 = gammaglobulines d'un malade puits 2 = solution avec particules virales HBs puits 3 = solution avec particules virales HBe. Le virus de l'hépatite B déclenche une réaction immunitaire à médiation humorale. HBs est un antigène du virus de l'hépatite B contrairement à HBe Le sang d'un individu sain ne contient pas d'anticorps Un individu atteint l'hépatite B produit des anticorps antihbs et antihbe La même expérience réalisée avec les gammaglobulines d'un individu sain n'entraine aucun arc de précipitation. 5.3 On cherche à comprendre le mécanisme de l'infection des cellules humaines par le virus du Syndrome d'immuno Déficience Acquise : le VIH. Le VIH pénètre dans certaines cellules humaines grâce à un processus maintenant élucidé et schématisé sur le document ci-dessous. Les cellules possédant les protéines membranaires CD4 et CCR5 sont des cellules cibles du VIH. La protéine membranaire CCR5 a été étudiée et le gène responsable de sa synthèse a été séquencé. On lui connaît deux allèles : l'allèle A qui code pour une chaîne polypeptidique de 352 acides aminés et l'allèle B qui code pour une chaîne polypeptidique de 205 acides aminés. On a déterminé le pourcentage d'individus séropositifs et d'individus séronégatifs pour chaque génotype dans une population à risque. Les résultats sont indiqués dans le tableau ci-dessous. Génotype A//A A//B B//B % de personnes séropositives % de personnes séronégatives Seuls les lymphocytes T possèdent ces protéines membranaires, ce sont donc les seules cellules cibles du VIH. On peut penser que la protéine CCR5 n'est pas nécessaire à la reconnaissance ou à la pénétration du VIH dans la cellule cible. Les individus qui ne possèdent pas la protéine CCR5 normale ne risquent pas de développer le SIDA.

4 5.4 Chaque personne possède a la surface de ses cellules un jeu de protéines HLA, dit classique, qui lui est propre. Ce sont les protéines du soi. Les cellules d un foetus portent pour moitié les protéines HLA de sa mère et pour moitié celles de son père. Le foetus est entouré d un tissu appelé trophoblaste ; les cellules de ce tissu ne portent aucune protéine HLA classique mais une protéine nommée HLA-G, que l on ne trouve qu à leur surface et qui est la même chez tous les foetus. Document 1 Les lymphocytes T cytotoxiques détruisent par cytolyse toute cellule reconnue comme étrangère, car us portent a leur surface un récepteur capable d effectuer la reconnaissance d un antigène associé a une protéine HLA portée par une cellule. Ce mécanisme est un moyen de défense spécifique à médiation cellulaire. On met en présence de lymphocytes T cytotoxiques, d une part des cellules infectées par un virus (les antigènes viraux sont alors exposés a leur surface, portés par les protéines HLA) et, d autre part, des cellules trophoblastiques. Les cellules infectées sont lysées mais les cellules trophoblatiques échappent à la destruction. Document 2 Les cellules NK (= Natural Killer) ne savent pas distinguer le soi du non-soi; elles sont spécialisées dans la destruction des cellules qui ne présentent pas de protéine HLA classique a leur surface. Ces cellules NK portent à leur surface un récepteur KIR~(= Killing Inhibitory Receptor) qui présente une complémentarité de forme avec la protéine HLA-G. Les lymphocytes T de la mère, mis en présence de cellules du foetus ne déclenchent aucune réaction immunitaire Les cellules du trophoblaste protègent l'embryon des LTc de la mère grâce à leur HLA-G La complémentarité HLA-G / récepteur KIR empèche les cellules NK de délivrer leur signal de mort La présence de HLA-G trophoblastique permet à une femme de jouer le rôle de mère porteuse 6. Questions à cadres (Répondez aux questions dans le cadre prévu à cet effet, seule la réponse du cadre compte. Les démonstrations, calculs et graphes seront faits au brouillon) La défense contre les trypanosomes Trypanosoma gambiense est un parasite unicellulaire, responsable chez l'homme de la maladie du sommeil. Une fois dans le sang, il déclenche une réaction immunitaire. Un des antigènes de ce parasite a été séquencé: il présente une région constante et une région variable, de 120 et 360 acides aminés respectivement. Trypanosomes au milieu d'hématies (image: Max Planck Institute) document 1: Évolution des populations de trypanosomes dans

5 le sang du malade L infection se traduit par des vagues successives de trypanosomes. Chaque vague est constituée par une population de trypanosomes identiques entre eux (=clones). document 2 : Mise en présence d'antigènes et de lymphocytes. Des fragments de membranes de T gambiense fixés sur de la gélose sont mis en présence de lymphocytes prélevés 1 semaine après le début de l'infection dans la rate d'un individu parasité. Un petit nombre de lymphocytes seulement s'est lié aux fragments. Les autres, éliminés par lavage, ont été cultivés, puis mis de nouveau en présence de fragments de membranes provenant de T. gambiense isolés du sang de la même personne la semaine suivante: certains d'entre eux se sont également fixés sur ces fragments. document 3 : Évolution du taux d anticorps produits par un individu parasité. Les lettres indiquent contre quel clone l anticorps est dirigé. La présence de plusieurs clones successifs est due à Dans l'expérience de mise en présence d'antigènes et de lymphocytes, la fixation des lymphocytes sur les antigènes des trypanosomes lors de la deuxième semaine montre que Au bout de la deuxième semaine d'infection, les anticorps anti-a sont inefficaces contre les trypanosomes car à CALCULEZ VOTRE SCORE Barème 1. Éliminer l'intrus réponse juste +1 réponse fausse -1 absence de réponse 0

6 2. couples de notions réponse juste +1 réponse fausse -1 absence de réponse 0 3. Questionnaire à choix multiple réponse juste +1 réponse fausse -1 absence de réponse 0 4. Questions à complément relationnel réponse juste +2 réponse fausse -2 absence de réponse Vrai ou faux après étude de documents réponse juste +2 réponse fausse -2 absence de réponse Questions à cadres réponse juste +3 réponse fausse ou en partie fausse -5 absence de réponse -3 (Le score maximal est de 91)

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Thème 3A : Corps humain et santé Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Rappel mise en situation : Le système immunitaire = ensemble de cellules spécialisées dans la détection et l élimination de tout élément

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte 2. Les espoirs pour un vaccin anti-vih. Pages 416/417. Dans le cas du virus du SIDA, il s'agit de trouver un vaccin contre un virus alors que naturellement ce virus n'est pas vaincu par les défenses immunitaires

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique?

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Le système de défense non spécifique est constitué d un ensemble d éléments qui protègent

Plus en détail

Les Mécanismes de l Immunité

Les Mécanismes de l Immunité 1 CHAPITRE B Les Mécanismes de l Immunité 2 L infection de l organisme par un agent infectieux comme le VIH montre la mise en jeu du système immunitaire qui se manifeste d abord par une réaction immunitaire

Plus en détail

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1- Les agents du maintien de l intégrité des populations cellulaires. 1.1.Reconnaissance des cellules infectées. 1.1.1.Particularité des cellules infectées.

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes TH3A_ch2 L immunité adaptative, un prolongement de l immunité innée Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes intro L'immunité innée permet une réponse rapide et non différenciée contre les microbes

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

Chapitre 11 : l immunité adaptative.

Chapitre 11 : l immunité adaptative. Chapitre 11 : l immunité adaptative. L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier une autre

Plus en détail

Corrigé exercices de Biologie

Corrigé exercices de Biologie Corrigé exercices de Biologie I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender. Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Introduction L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier

Plus en détail

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise)

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise) Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise Connaissances La réponse immunitaire peut se poursuivre par une réaction acquise ou adaptative, spécifique de l'antigène présenté par une cellule

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES

CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES INTRODUCTION L organisme lutte contre des microbes grâce à son système immunitaire, qui met en jeu des mécanismes généraux comme la phagocytose et des mécanismes spécifiques,

Plus en détail

Exercice 1 : IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

Exercice 1 : IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T Exercice 1 : IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1 Exercice 2 : Parmi les cellules immunitaires, les lymphocytes T4 ont un rôle essentiel dans le déroulement des réactions immunitaires. À partir

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps I Les différentes défenses du corps humain : III2 Activité 1 Les réactions rapides et lentes du système immunitaire Comment notre corps réagit au contact

Plus en détail

Chapitre 5 : lutter contre l infection

Chapitre 5 : lutter contre l infection Chapitre 5 : lutter contre l infection Comment notre corps peut-il lutter contre l infection? I/ Les micro-organismes sont généralement rapidement digérés par des phagocytes. Voir activités du livre p.

Plus en détail

Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines.

Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines. Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines. Une immunoglobuline est une protéine, elle peut donc être elle-même reconnue comme un antigène par des anticorps. Quand on utilise en immunothérapie,

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir Video : infection Quel micro-organisme attaque Holly? Quelles sont les premières défenses du corps qu il affronte? Classer par ordre chronologique les différentes cellules qui agissent contre l invasion

Plus en détail

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE La réponse immunitaire est induite dans les organes lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate, ), riches en lymphocytes et favorisant la avec les antigènes

Plus en détail

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire

Thème 3 : Corps humain et santé. Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3 : Corps humain et santé Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 13 - L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Les

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I/ Définition Mécanismes physiologique ; défendre l'organisme contre : certains agents pathogènes les substances étrangères ou anormales (micro organismes = bactérie, parasite, virus,...)

Plus en détail

Stage de révision 2014

Stage de révision 2014 Lycée E. Delacroix Tale S Stage de révision 2014 Séance 4: Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3-A-1

Plus en détail

Sérum d un individu 1 mis en contact avec des microbilles de latex portant des antigènes de tréponème. Sérum d un individu 2 mis en contact

Sérum d un individu 1 mis en contact avec des microbilles de latex portant des antigènes de tréponème. Sérum d un individu 2 mis en contact Exercice 1. La syphilis est une maladie sexuellement transmissible due à une bactérie pathogène, le Tréponème pâle. Un test immunologique fondé sur la recherche d'anticorps permet de détecter si un individu

Plus en détail

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10 Cochez la ou les proposition(s) exacte(s) pour chaque question 1 à 28. Réponse bonne cochée = 1 point Réponse fausse cochée = 0,5point Pas de réponse = 0 point Seule la dernière page sera rendue. Conseil:

Plus en détail

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 PARTIES DU PROGRAMME - ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENTRAINEMENT THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE THEME 3A MAINTIEN DE L INTEGRITE DE L ORGANISME : QUELQUES ASPECTS DE LA

Plus en détail

Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme. Chapitre 2 La réponse immunitaire. I) Quelles sont les premières réactions de l organisme

Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme. Chapitre 2 La réponse immunitaire. I) Quelles sont les premières réactions de l organisme Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme Chapitre 2 La réponse immunitaire Bactéries, virus et autres microorganismes de l environnement pénètrent à tout moment dans notre corps, le plus

Plus en détail

On constate qu au bout de 3 semaines après l introduction du virus dans l organisme, celui-ci prolifère intensément.

On constate qu au bout de 3 semaines après l introduction du virus dans l organisme, celui-ci prolifère intensément. Exercice 5 : Exploitation du Document 1 : Le Document 1 représente un diagramme en bâtons montrant l évolution au cours du temps des qualités du virus de l immunodéficience humaine (VIH) et d anticorps

Plus en détail

Le SIDA : une affection. du système immunitaire

Le SIDA : une affection. du système immunitaire Le SIDA : une affection du système immunitaire Particularités structurales du VIH Le VIH a une enveloppe virale formée de protéines gp 120 et gp 41. D autres protéines forment les capsides : p17 et p24.

Plus en détail

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE ahmed.hodroge@u-picardie.fr Pôle Santé - UFR de Médecine Laboratoire d Immunologie EA4666 - LNPC 18 FEVRIER 2014 Les différentes immunités Cellules (Mφ,

Plus en détail

sang pour le confirmer». Questions : 1 M. Vanel a visiblement une infection. La phagocytose a-t-elle été efficace dans ce cas? Pourquoi?

sang pour le confirmer». Questions : 1 M. Vanel a visiblement une infection. La phagocytose a-t-elle été efficace dans ce cas? Pourquoi? Monsieur Vanel a très mal à la gorge depuis plusieurs jours, il se rend chez son médecin. Celui-ci l ausculte et touche les cotés de sa gorge juste sous les oreilles. Il lui dit «Vos ganglions sont très

Plus en détail

LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES

LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES UNIVERSITÉ ABOU BEKR BELKAID FACULTÉ DE MÉDECINE 2 ÈME ANNÉE MÉDECINE MODULE : HISTOLOGIE 1. INTRODUCTION : LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES Les tissus et organes lymphoïdes se caractérisent par leur richesse

Plus en détail

Chapitre 2: Les mécanismes de

Chapitre 2: Les mécanismes de Chapitre 2: Les mécanismes de l immunité I-Les anticorps: agents du maintien de l intégrité du milieu extracellulaire 1- La réaction antigène- anticorps et l élimination du complexe immun Les anticorps:

Plus en détail

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Chapitre 1 : Se protéger des microbes I Des microbes dans notre environnement L'organisme est constamment confronté à des micro-organismes variés

Plus en détail

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË Mise en situation et recherche à mener Vous vous blessez avec une épine que vous enlevez. Une plaie se forme au niveau de la peau. Cette lésion est à l

Plus en détail

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH On sait aujourd hui que le VIH est transmis par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l enfant au cours de la grossesse : il se propage donc par

Plus en détail

Glossaire. Cahier de travail dans son intégralité. Sujet. Les élèves inscrivent en titre les termes qui se rapportent aux brèves explications.

Glossaire. Cahier de travail dans son intégralité. Sujet. Les élèves inscrivent en titre les termes qui se rapportent aux brèves explications. Niveau 2 06 / Le sang Information pour l enseignant 1/7 Sujet Cahier de travail dans son intégralité Devoir Les élèves inscrivent en titre les termes qui se rapportent aux brèves explications. Matériel

Plus en détail

BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures

BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures Date : 18 Novembre 2015 Prépa Scientifique, paramédical -MAESTRIS BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures Partie 1 : Définitions - 4 points Donner la définition des termes suivants. Incidence, prévalence,

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre 3A3 Le phénotype immunitaire au cours de la vie Quelques données sur la rougeole La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus. Au cours des 150 dernières années, elle a touché

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

I.7 Immunologie. 1. Comment se manifeste le SIDA? 1.1 Le virus VIH. Introduction.

I.7 Immunologie. 1. Comment se manifeste le SIDA? 1.1 Le virus VIH. Introduction. I.7 Immunologie. Introduction. Le système immunitaire regroupe l ensemble des cellules d un individu pouvant s opposer à la pénétration et à l infection par des agents pathogènes. Les cellules du système

Plus en détail

Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7

Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012 Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

4. Les réactions immunitaires

4. Les réactions immunitaires 4. Les réactions immunitaires L environnement de l Homme est peuplé de microbes (virus, bactéries, ). Des modes de transmission de ces microbes ont été étudiés et des méthodes (asepsie, antisepsie, utilisation

Plus en détail

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire 1 2 3) Les deux types d'immunité 3.1) L'immunité non spécifique 3.1.1 Les barrières naturelles La peau et les muqueuses constituent une barrière efficace contre les micro-organismes. Elle est renforcée

Plus en détail

The me 3-A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

The me 3-A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire The me 3-A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules qui contribuent au maintien

Plus en détail

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse:

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse: Partie C: protection de l organisme Cours téléchargeable en ligne à l adresse: http://marina.miori.free.fr Introduction Dans notre environnement, vit une multitude de microbes (ou microorganismes) invisibles

Plus en détail

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES Faits sur Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA (55% du sang) La partie liquide, jaunâtre du sang qui contient des électrolytes, nutriments et vitamines, hormones, facteurs de coagulation, et des

Plus en détail

Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma).

Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma). Le sang Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma). L ensemble est véhiculé dans les vaisseaux sanguins Fonctions

Plus en détail

Epreuve : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Section : 4 ème Sciences expérimentales Date : le 07 / 05 / 2015 Durée : 3 H

Epreuve : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Section : 4 ème Sciences expérimentales Date : le 07 / 05 / 2015 Durée : 3 H Commissariat régionale de L éducation de Ben Arous CORRECTION DE DEVOIR DE SYNTHESE Epreuve : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Section : 4 ème Sciences expérimentales Date : le 07 / 05 / 2015 Durée :

Plus en détail

DEVOIR COMMUN Classes de 3 ème SCIENCES de la VIE et de la TERRE

DEVOIR COMMUN Classes de 3 ème SCIENCES de la VIE et de la TERRE Vendredi 10 avril 2009, De 13h55 à 14h55. Dans ce devoir, la qualité de l expression écrite et l orthographe compteront pour 2 points 1 er sujet : GÉNÉTIQUE : (8 points) L HÉMOPHILIE. L hémophilie est

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes)

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) Cellule du sang des mammifères contenant un noyau, appelée également leucocyte et jouant essentiellement un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers.

Plus en détail

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus.

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus. Le virus Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en 1983. Il appartient à la famille des rétrovirus. On distingue le VIH de type 1 dont la répartition est mondiale et le VIH2 plus

Plus en détail

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI Filière SVI Parcours Biologie et Santé Semestre 5 (S5) Module de Biologie Humaine -M 20 - Élément : Hématologie - Immunologie Pr. Youssef BAKRI Cours d Immunologie 1 ère & 2ème Séances 2012-2013 Laboratoire

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. L antigène sera identifié par le site anticorps et / ou le récepteur lymphocytaire. L haptène est une partie de l antigène.

IMMUNOLOGIE. L antigène sera identifié par le site anticorps et / ou le récepteur lymphocytaire. L haptène est une partie de l antigène. IMMUNOLOGIE I- LES PARTENAIRES DE LA REPONSE IMMUNOLOGIQUE Une réponse immune apparait quand l organisme détecte l existence d un signal anormal, la plupart du temps une protéine appelée immunogène. Une

Plus en détail

Programme Séance Notion construite

Programme Séance Notion construite 1 2 Programme Séance Notion construite L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de microorganismes (bactéries et virus) issus de son environnement. Comment les microorganismes

Plus en détail

CMH I / CMH II. Les complexes majeurs d histocompatibilité

CMH I / CMH II. Les complexes majeurs d histocompatibilité CMH I / CMH II Les complexes majeurs d histocompatibilité Réponse immunitaire immunité innée : non-spécifique Cellules NK Granulocytes Macrophages Cellules dendritiques Inflammation locale Phagocytose

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

Introduction à l immunologie

Introduction à l immunologie Université Abderrahmane Mira Bejaïa Faculté de médecine Introduction à l immunologie Dr Chouikh Année universitaire 2015/2016 Plan du cours : I. Définition de l immunologie. II. Le système immunitaire.

Plus en détail

Chap. II Les processus immunitaires mis en jeu lors de l infection 2012

Chap. II Les processus immunitaires mis en jeu lors de l infection 2012 Introduction : à la suite de la contamination, l individu fabrique des anticorps anti-vih capables de se fixer sur des antigènes issus du VIH (gp120 par exemple). Cette synthèse d anticorps est la signature

Plus en détail

III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010.

III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010. III Corps humain et santé A Le système immunitaire I : le VIH / sida Le syndrome de l'immunodéficience acquise Les 10 chiffres clés du sida en France et dans le monde 34 millions de personnes vivaient

Plus en détail

Le système cardio-vasculaire. Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12

Le système cardio-vasculaire. Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12 Le système cardio-vasculaire Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12 Pourquoi étudier ce système? Maladies cardiovasculaires les plus fréquentes dans les pays industrialisés Fardeau économique

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION 2 ème Partie : PROTECTION DE L'ORGANISME Voir en 6 ème Voir en 5 ème Rôle des micro-organismes dans l'alimentation. Circulation sanguine dans l'organisme. CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

Plus en détail

Organisation et fonctionnement général du système immunitaire

Organisation et fonctionnement général du système immunitaire Organisation et fonctionnement général Vocabulaire à retenir sylvain.dubucquoi@chru lille.fr 1 Des compléments d informations? visitez http://www.assim.refer.org/raisil/raisil/l02.html 2 Plan Système immunitaire

Plus en détail

Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015. Le Système HLA. Dr M.Messatfa

Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015. Le Système HLA. Dr M.Messatfa Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015 Le Système HLA Dr M.Messatfa m_immuno@yahoo.fr Introduction Les corps étrangers reconnus par le système immunitaire sont appelés

Plus en détail

MECANISMES DE DEFENSE

MECANISMES DE DEFENSE SYSTEME IMMUNITAIRE /2 COMPRENDRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE HUMAIN EST CONSTITUE DE CELLULES IMMUNITAIRES APPELEES' LEUCOCYTES' ( OU GLOBULES BLANCS) PRODUITES PAR DES CELLULES SOUCHES AU SEIN DE LA MOELLE

Plus en détail

Les réactions immunitaires

Les réactions immunitaires Les réactions immunitaires 1. Réaction à l élément étranger Voici deux analyses sanguines réalisées chez la même personne ayant eu une infection, la première avant l infection, la seconde pendant. Type

Plus en détail

Chapitre 2 Les défenses de notre corps

Chapitre 2 Les défenses de notre corps Chapitre 2 Les défenses de notre corps Nous sommes entourés d un monde invisible qui peut à tout moment franchir nos barrières naturelles de protection. Parfois nous tombons malade que se passe t-il? I

Plus en détail

Filière SVI Semestre 4 (S4) Module de Biologie Humaine - M 16 - Élément d Immunologie-Hématologie. Cours d Immunologie

Filière SVI Semestre 4 (S4) Module de Biologie Humaine - M 16 - Élément d Immunologie-Hématologie. Cours d Immunologie Filière SVI Semestre 4 (S4) Module de Biologie Humaine - M 16 - Élément d Immunologie-Hématologie Cours d Immunologie Introduction à l immunité spécifique Pr. Saaïd AMZAZI 2006-2007 Laboratoire de Biochimie

Plus en détail

Système immunitaire : aspect technique

Système immunitaire : aspect technique Système immunitaire : aspect technique Système de défense non-spécifique La peau comme première ligne de défense La peau (première ligne de défense) constitue la première barrière physique devant être

Plus en détail

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë Face au monde microbien dans lequel nous vivons, notre organisme a su développer des barrières naturelles permettant de limiter l entrée des

Plus en détail

Classeur numérique de SVT Niveau 6 ème. Ou cliquez sur Alt A puis f puis x

Classeur numérique de SVT Niveau 6 ème. Ou cliquez sur Alt A puis f puis x Classeur numérique de SVT Niveau 6 ème AFFICHER le classeur en PAGE DOUBLE «Affichage de page» «Deux pages» Ou cliquez sur Alt A puis f puis x Ou en bas: Puis en haut: Ou faire défiler les pages M BOITEAU

Plus en détail

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Notre environnement est peuplé de microorganismes dont certains sont des pathogènes pour l Homme. Pourtant

Plus en détail

Immuno-hématologie Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion. Heure : de 9h00 à 10h00

Immuno-hématologie Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion. Heure : de 9h00 à 10h00 Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion Semaine : n 7 (du 19/10/15 au 23/10/15) Date : 21/10/2015 Heure : de 9h00 à 10h00 Professeur : Pr. Tagzirt Binôme : n

Plus en détail

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Date Progression Prise de contact : - Présentation du Professeur, de la Discipline, et du Programme. - Document : «L

Plus en détail

Académie de Dijon. Bac S Epreuve de SVT Septembre 2004

Académie de Dijon. Bac S Epreuve de SVT Septembre 2004 Académie de Dijon Bac S Epreuve de SVT Septembre 2004 PARTIE I (10 points) Stabilité et variabilité des génomes et évolution Méiose et fécondation participent à la stabilité du caryotype des individus

Plus en détail

Chapitre 5 : les défenses de l organisme

Chapitre 5 : les défenses de l organisme Chapitre 5 : les défenses de l organisme Comment notre organisme se défend-il contre les contaminations ou les infections par les micro-organismes? I/ Plusieurs acteurs luttent contre les microbes. Voir

Plus en détail

Lymphocyte. Lymphocyte Activé

Lymphocyte. Lymphocyte Activé La réponse immunitaire humorale Substance étrangère La phagocytose Certains fragments, appelés ANTIGENES, sont sont présentés à la la surface membranaire du du macrophage Cellule présentatrice de l AG

Plus en détail

Le système immunitaire

Le système immunitaire Le système immunitaire I. Généralités immunologie : c l étude des reactions immunitaires immunité : c ce qui protége l organisme face aux infections et aux agressions ou tumorales 1) Les cellules les cellules

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3 : Corps humain et santé Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. bactéries cellules infectées par un virus cellules cancéreuses champignons

Plus en détail

SIDA et défenses immunitaires

SIDA et défenses immunitaires SIDA et défenses immunitaires Chapitre 1 : le SIDA I- Une enquête médicale de plusieurs années a) Les débuts de l épidémie L épidémie de SIDA débute en 1981 : aux Etats Unis des hommes jeunes, toxicomanes

Plus en détail

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction 29.10.08 Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie I)Introduction LE SANG Cela constitue un moyen de communication entre les cellules des différentes parties du corps et l'environnement externe. Il

Plus en détail

CORRIGÉ DU CONCOURS CNAM 2009 (école d Audioprothésiste)

CORRIGÉ DU CONCOURS CNAM 2009 (école d Audioprothésiste) CORRIGÉ DU CONCOURS CNAM 2009 (école d Audioprothésiste) Biologie : correction réalisée par Mr LAIGNIER Laurent (corrigé des questions 2 et 3) Correction proposée et non officielle Question n 2 L intérêt

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

Complexe Majeur d Histocompatibilité

Complexe Majeur d Histocompatibilité Complexe Majeur d Histocompatibilité Hélène Moins-Teisserenc Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, INSERM U662 Hôpital Saint-Louis helene.moins@univ-paris-diderot.fr Reconnaissance antigénique

Plus en détail

Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes. I Comment l organisme se défend-il face aux microbes?

Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes. I Comment l organisme se défend-il face aux microbes? Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes I Comment l organisme se défend-il face aux microbes? A Quelles cellules interviennent dans la défense de l organisme? Activité 1 : notre démarche,

Plus en détail

La réaction immunitaire adaptative cellulaire.

La réaction immunitaire adaptative cellulaire. II. La réaction immunitaire adaptative cellulaire. A. Caractéristiques et rôle des LT CD8 Cellule infectée, CPA Lymphocyte TCD8 Noyau Antigène Récepteur T, spécifique du complexe DA/récepteur membranaire

Plus en détail