David Delpoio BTS CI 2A. Dossier de prospection

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "David Delpoio BTS CI 2A. Dossier de prospection"

Transcription

1 Dossier de prospection

2 Sommaire I/ Un descriptif de l entreprise ) Présentation Générale ) Le contexte géographique ) Le contexte organisationnel ) Le contexte commercial... 4 II/ Une présentation du contexte commercial, organisationnel et culturel de la prospection ) Le contexte commercial ) Le contexte organisationnel ) Le contexte budgétaire ) Le contexte interculturel... 6 III/ La méthodologie suivie lors des activités de prospection ) La mise à jour de la base de données des clients ) La création de la base de données des prospects et la recherche de prospects ) La prise de contact avec les clients et les prospects... 7 IV/ Le résultat de l action de prospection ) Sur le plan commercial ) Sur le plan budgétaire ) Sur le plan interculturel... 9 V/ L analyse de l action de prospection ) Sur le plan professionnel ) Sur le plan interculturel... 9 Conclusion ) Sur le plan relationnel.8 2) Sur le plan personnel... 10

3 1) Présentation Générale I/ Un descriptif de l entreprise Nom: Funky Urban Klothes Inc. Date de création: 2005 Statut: «Incorporation» ; équivalent en France de la TPE Dirigeant: Juliano Echeverria Chiffre d affaires export: 50 % du Chiffre d affaires global. Historique: En 2005, Juliano Echeverria, avec un diplôme de designer, crée l entreprise tout seul. Descriptif : L entreprise vend au détail des tee-shirts, des pantalons, des jupes, des sousvêtements, des maillots de bain et des accessoires (chapeaux, jouets, cartes postales). Elle imprime elle-même les vêtements quand la quantité n est pas trop importante, sinon elle fait produire en usine en Californie. Il y a 2 lignes de vêtements : - la ligne «urbaine» (Funky Urban) - la ligne «yoga» (Funky Yoga). Elles s adressent principalement aux hommes et femmes et dans une moindre mesure aux enfants en bas-âge (de 3 à 6 ans). L entreprise ne produit que des vêtements adaptés à la saison Printemps/Eté étant donné le climat de Miami. Il y a deux qualités de vêtements pour chaque ligne, un tissu de qualité supérieure (appelé «Burnout») et un tissu d une qualité légèrement inférieure. L entreprise fait aussi dans le design, c est-à-dire que le chef d entreprise peut créer des graphismes personnalisés à imprimer sur les vêtements pour des clients, qui peuvent ainsi choisir la taille, la quantité, les couleurs, le tissu, etc. L entreprise produit ses vêtements en Californie, qui arrivent ensuite à Miami, puis de Miami vers le monde (USA à 90 %, Europe et Asie). Les clients peuvent également commander sur les sites Internet de l entreprise. Les produits mettent environ 2 à 3 semaines pour être livrés. 2) Le contexte géographique Funky Urban Klothes est une entreprise qui se situe au 45 East Flagler Street, Downtown Miami, FL 33131, USA.

4 3) Le contexte organisationnel Funky Urban Klothes est une «Incorporation» qui compte 5 employés aux Etats-Unis. Il y a trois secteurs principaux : - Vente : directe à la boutique et/ou via les sites Internet de l entreprise ; - Production : directe à la boutique (3 machines permettant d imprimer les logos) ou soustraitée en usine en Californie ; - Design : logos conçus par le chef d entreprise Funky Urban Klothes Inc. - Dirigeant: Juliano Echeverria Vente - Juliano Echeverria - Jorge Uribe Production - Jessica Ferreira - Martha - Nancy Design - Juliano Echeverria 4) Le contexte commercial Sous-traitance Fabrication de teeshirts en Californie Le marché : Le marché du prêt-à-porter aux USA représente 150 milliards de dollars en 2010 et croit de 3 % chaque année depuis la dernière décennie. Les consommateurs américains expriment de nouvelles attentes. En effet, leurs choix en matière de mode se tournent davantage vers la recherche de confort, d'innovation et d'écologie. De plus, le développement de nouveaux canaux de distribution comme le E- commerce et les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter a bouleversé les attitudes de consommation. Afin de répondre aux exigences d'un marché de plus en plus compétitif, les délocalisations en Asie et notamment vers les pays tiers se sont accentuées. Cependant, certaines marques ont fait le choix de continuer à produire en Amérique afin de promouvoir leur savoir-faire sous le label «Made in USA». La gamme de vêtements comprend : - Des tee-shirts en grande majorité (cf. Annexe n 1) ; - Des pantalons, des jupes ; - Des sous-vêtements et maillots de bain ;

5 - Des accessoires (chapeaux, jouets, cartes postales). L entreprise possède des sites Internet bien distincts (cf. Annexe n 2) : - Pour la ligne «Funky Urban» (www.funkyurban.net) - Pour la ligne «Funky Yoga» (www.funkyyoga.com) Ainsi, les clients peuvent directement formuler une commande à partir de ces sites. Le positionnement : Sur le marché très concurrentiel des vêtements pour hommes et femmes, Funky Urban Klothes a recours à un positionnement moyen et haut de gamme. L entreprise a su se démarquer car elle crée des logos uniques basés sur un humour décalé orienté vers le sexe. Si les Américains sont friands de ce genre de vêtements, ces derniers attirent également la convoitise de nombreux Européens et des nationalités du reste du monde (ex : Allemagne, Angleterre, Pérou, Singapour ). En effet, le chiffre d affaires export représente 50 % du chiffre d affaires global. Enfin, la différenciation se base sur le contenu des designs imprimés sur les vêtements. De ce fait, l entreprise ne connait, à ce jour, aucun concurrent direct. II/ Une présentation du contexte commercial, organisationnel et culturel de la prospection 1) Le contexte commercial Après la crise financière de 2008, le chiffre d affaires s est effondré et deux des trois boutiques ont du fermer. Le dirigeant a aujourd hui sous ses ordres 5 salariés qui confectionnent et vendent les produits dans une seule boutique. Il y a 2 lignes de vêtements : - la ligne «urbaine» (Funky Urban) - la ligne «yoga» (Funky Yoga) Les clients de l entreprise se distinguent en 2 catégories : - les professionnels qui comprennent les détaillants et studios de yoga (avec boutique intégrée) - les particuliers Pour acheter les produits, plusieurs solutions s offrent aux clients : => en magasin directement => par Internet via le formulaire de commande (cf. Annexe n 3) => par téléphone Le premier travail qui m avait été demandé de faire était de mettre à jour la base de données des clients (compléter les informations sur les clients, remettre en forme et ajouter les nouveaux clients). (cf. Annexe n 4) L objectif de cette prospection était de relancer certains clients, de vérifier s ils étaient encore en activité, de leur proposer les nouveaux produits de l entreprise et de récolter de l information sur eux. Il y avait aussi bien des nouveaux clients que d anciens, des bons clients et des clients qui avaient évoqué un simple intérêt mais sans nouvelle. Malgré les nombreux clients que possédait déjà l entreprise, celle-ci attendait de moi que je fournisse une liste de nouveaux contacts potentiellement intéressés par leurs produits. Elle voulait également que j organise ces contacts en une autre base de données bien distincte,

6 consacrée aux prospects. (cf. Annexe n 5) Le but étant donc ici de faire une liste de prospects avec lesquelles elle pourrait éventuellement traiter dans un futur proche. 2) Le contexte organisationnel Du fait de sa petite taille et du peu de qualifications des employés, l entreprise ne compte pas de service export ou de personnes en charge de la prospection. C est en fait le dirigeant qui s en occupe mais ce n est pas sa seule occupation dans l entreprise étant donné qu il en est le patron. C est pour cela qu il était content de mon arrivée et il m a surtout donné la charge totale de cette mission. Lors de mon stage, j ai pu alors effectuer trois tâches bien distinctes, exigées par le dirigeant : - La mise à jour et la création de bases de données ; - La recherche de prospects (définition des cibles souhaitées) ; - La prise de contact avec les clients et les prospects (établir un «type») 3) Le contexte budgétaire Le chef d entreprise m a donné carte blanche pour ce qui était des outils de recherche des prospects (téléphone, s). Pour les contacts par contre, il ne souhaitait passer que par l . Cependant, aucun budget prévisionnel n a été établi. 4) Le contexte interculturel Au niveau de la prospection, mon patron m a donné des directives précises quant aux choix des pays à prospecter (ce fut principalement les Etats-Unis). J ai alors établi une prospection en anglais exclusivement aux Etats-Unis (New-York, Californie, Texas, Floride). J ai donc été confronté ici à la barrière de la langue en ce qui concerne la compréhension de certaines informations. III/ La méthodologie suivie lors des activités de prospection et les adaptations nécessaires mises en œuvre pour créer et développer des relations professionnelles dans le pays où les prospects sont situés 1) La mise à jour de la base de données des clients Dans cette base de données, il y avait principalement de petites structures, dont 90 % d entre elles étaient américaines. Mais on pouvait recenser des clients du Royaume-Uni, du Canada, de Colombie, de Grèce, du Guatemala, d Inde, d Italie, du Japon, de Porto Rico, de Panama, de Russie, de Singapour, de Suisse, de Turquie et des Emirats Arabes Unis.

7 En constatant que leur base de données des clients n était pas à jour, j ai pris l initiative d améliorer selon les souhaits du chef d entreprise la mise en page et le contenu de cette base de données. J ai également trié les factures des clients concernant la vente de vêtements pour hommes et femmes datant de 2006 à 2010 pour compléter les informations sur les clients, voire en ajouter. L ajout s est fait à partir de l ancienne base, mais également à partir d s, de bons de commandes, de factures, de sites Internet, de cartes de visite et de magazines spécialisés (Yoga Journal par exemple). 2) La création de la base de données des prospects et la recherche de prospects Dans un premier temps, il m a fallu analyser le type de prospects souhaités par mon entreprise. Cela m a conduit à orienter ma prospection en direction de détaillants pour la ligne «Funky Urban» et de studios de yoga pour la ligne «Funky Yoga». Après avoir défini le type de prospects que mon entreprise désirait, j ai pu entamer mes recherches en puisant dans des sources externes à l entreprise. En effet, j ai essentiellement cherché via Internet grâce à des moteurs de recherche tel que «Google», ainsi qu à partir de magazines spécialisés. (cf. Annexe n 6) Une source interne à l entreprise m a également permis de qualifier et d enrichir la base de données à partir de cartes de visite. Ma recherche de prospects n a ici concerné que les détaillants et les studios de yoga situés aux endroits suivants : à New-York, en Californie, au Texas, en Floride. 3) La prise de contact avec les clients et les prospects Apres avoir mis à jour la base de données des clients et conçu la base de données des prospects, j ai pu commencer à relancer les clients et contacter les prospects. La méthode que mon patron voulait que j utilise était une «mass s campaign», en d autres termes une campagne d ing tout simplement. Avec les prospects étrangers des pays comme les Etats-Unis et le reste du monde, le contact s est fait par rédigé en anglais sur le programme «Namaste Light». Ce programme permet de créer des s «type», des listes d s et de les envoyer en masse à des listes nominatives. On peut également savoir qui a ouvert les s, qui ne les a pas ouverts, qui les a directement supprimés, etc. Pour que le contact puisse se faire il a fallu procéder en plusieurs étapes : - tout d abord il a fallu extraire les adresses des bases de données et les convertir sous la forme «.csv» sur Excel ; - en même temps, j ai créé sur le programme des «campagnes», c est-à-dire des listes de contacts nominatives (cf. Annexe n 7) ; - une fois cette conversion effectuée, il a fallu importer les différentes listes d s dans chaque campagne (cf. Annexe n 8) ; - ensuite, j ai conçu deux s «type» : un pour la ligne «Funky Urban» et un pour la ligne «Funky Yoga». (cf. Annexe n 9) Ces s étaient composés d un court texte puis d une image à laquelle des liens hypertextes étaient rattachés. Cela renvoyait au catalogue de la ligne concernée ou encore à sa page Facebook. (cf. Annexes n 10 et n 11) - une fois ces étapes finies, il ne me restait plus qu à envoyer de nombreux s aux différentes listes de contacts. La mise en forme s est faite sous 4 listes : «Funky Urban

8 Individuals» (830 s) / «Funky Yoga Individuals» (263 s) / «Funky Urban Stores» (338 s) / «Funky Yoga Studios-Stores» (461 s). IV/ Le résultat de l action de prospection replacé dans un contexte commercial, budgétaire et interculturel 1) Sur le plan commercial La base de données des clients comptait au final 501 contacts et celle des prospects en comptait 421. Ceux-ci ayant été répartis selon la ligne de vêtements à laquelle ils correspondaient, voici les résultats de ma prospection : Campagne «Funky Urban Stores» (338 s envoyés) Campagne «Funky Yoga Studios- Stores» (461 s envoyés) s ouverts 79, dont 39 ont cliqué sur le lien du catalogue et 1 seul sur la page Facebook. 165, dont 98 ont cliqué sur le lien du catalogue mais aucun sur la page Facebook. s pas encore ouverts s envoyés à la corbeille Etant donné que mon stage s est fini juste après ces envois d s, je n ai pu connaître le nombre de réponses, ainsi que celles qui ont aboutit à des commandes et j ignore donc le chiffre d affaires généré par cette prospection. 2) Sur le plan budgétaire Afin d effectuer cette action de prospection, j ai utilisé mon propre ordinateur muni d une connexion Internet. Le chef d entreprise avait mis à ma disposition un programme informatique permettant de contacter les clients et les prospects ainsi qu un téléphone. J ai exclusivement fait mes recherches à partir d Internet et je n ai utilisé que l pour contacter les prospects et relancer les anciens clients. Ces opérations ont engendré quelques coûts qui restent minimes. En résumé, j ai passé la majeure partie de mon temps à réorganiser les bases de données et à chercher de nouveaux clients et ce n est qu à la fin que j ai envoyé les s, et malheureusement le stage était fini et je n ai pas pu assurer le suivi comme je l aurai souhaité. Je ne connais donc pas le budget réellement engendré par ma prospection, ni sa rentabilité. Cette action de prospection aura tout de même permis de faire connaître l entreprise et ses produits à de nombreux détaillants.

9 3) Sur le plan interculturel Durant cette action de prospection, je n ai pas pu réellement faire face à la culture des pays étant donné que la prise de contact avec les prospects et les clients s est exclusivement faite par . 1) Sur le plan professionnel V/ L analyse de l action de prospection Ces bases de données (des clients et des prospects) m ont aidé dans un premier temps à mieux organiser ma recherche, et m ont par la suite aidé à mieux m organiser lors de la prise de contact avec les prospects et les clients de l entreprise. Ce stage m a permis d appliquer concrètement certaines notions vues en cours tout en me permettant d acquérir de l expérience grâce aux différentes tâches qui m ont été assignées, notamment la création et la qualification de bases de données. En effet, le fait de savoir que le travail qu on fournit sera exploité par un véritable chef d entreprise et qu il y a de l argent à la clé met une certaine pression. Par conséquent, la rigueur et le professionnalisme étaient les maîtres mots lors de ce stage. De plus, la prise de connaissance avec certains documents (factures, bons de commandes, listes de prix, fiche prospect, fiches produits) et avec certains programmes comme «QuickBook» ou «Namaste Light» m apporte des atouts supplémentaires pour l avenir. 2) Sur le plan interculturel Le stage m a permis de confirmer les stéréotypes de la culture américaine en entreprise : - La poignée de main n est utilisée que lors de la première rencontre ; - Les Américains s appellent très vite par leurs prénoms ; - Le vouvoiement n existe pas aux Etats-Unis, cela rapproche considérablement les personnes au sein d une entreprise ; - Ils sont francs et parlent directement du sujet principal ; - Il n y avait pas de code vestimentaire ; - A part le dirigeant, personne ne faisait d heures supplémentaires - Le chef d entreprise était très proche de ses employés ; - L atmosphère qui régnait au sein de l entreprise était pour le moins détendue (les employés avaient la possibilité de travailler avec la musique, de répondre lorsque leur portable sonnait ). Le chef d entreprise lui-même écoutait de la musique pendant qu il travaillait, il garait même sa moto à l entrée du magasin.

10 ainsi que la culture de la vie au quotidien : - les Américains sont très excentriques et sont assez sans-gênes dans leurs comportements (ils parlent fort, ils écoutent la musique fort, ils conduisent de manière à être vus et entendus, leurs styles vestimentaires sont voyants) ; - ils entretiennent des relations très éphémères entre eux et avec les étrangers ; - ils sont cependant très sympathiques et ouverts aux autres. 1) Sur un plan relationnel Conclusion Au sein de l entreprise, le travail s effectuait dans un cadre détendu, ce qui m a permis d être plus à l aise pour travailler. Le dirigeant et les employés ont contribué à ma bonne intégration au sein de l entreprise. En effet, le chef d entreprise prenait le temps de m expliquer tout ce que je ne comprenais pas et répondait volontiers à mes questions. De plus, lui et ses employés s intéressaient beaucoup à ma vie privée ainsi qu à la France et à sa culture. La seule réelle difficulté que j ai rencontrée pendant ce stage fut la barrière de la langue. Etant donné que les Américains ont pour habitude de mâcher leurs mots quand ils parlent, il m était parfois difficile de les comprendre. Mais cette difficulté s amenuisait au fil des semaines. De plus, comme Miami est une ville à 75 % hispanique, nous communiquions parfois en espagnol pour combler l anglais. D ailleurs, je parlais espagnol avec le reste des employés et seulement anglais avec le patron. J entretenais même des relations que l on pourrait qualifier d amicales avec certains membres de l entreprise (j ai déjeuné plusieurs fois avec certains employés et ils m ont même ajouté sur Facebook). 2) Sur le plan personnel Cette expérience fut très enrichissante du point de vue personnel. Ce stage m a globalement rendu plus mûr et autonome. Il m a aussi permis d être au cœur d une culture d entreprise, qui plus est étrangère. Cette dernière nuance induit la découverte d une nouvelle culture, des échanges dans une autre langue que la sienne, un environnement différent, un rythme de vie et de travail auquel il faut s adapter,... Autant d aspects qui m ont donné la possibilité d acquérir des connaissances générales. J ai pu également comparer les écarts et les ressemblances entre l image que je me faisais du pays avant d y aller et la réalité des Etats-Unis.

11 A N N E X E S >> Annexe n 1: Les fiches produits >> Annexe n 3 : Le formulaire de commande sur Internet >> Annexe n 4 : La base de données des clients >> Annexe n 5 : La base de données des prospects >> Annexe n 6 : Les recherches de prospects >> Annexe n 7 : Les campagnes >> Annexe n 2 : Les sites Internet >> Annexe n 8 : Les listes de contacts >> Annexe n 9 : Les s >> Annexe n 10 : Les catalogues >> Annexe n 11 : Les pages Facebook

12 Annexe n 1 : Les fiches produits

13 Annexe n 2: Les sites Internet Pour la ligne «Funky Urban»

14 Pour la ligne «Funky Yoga» Annexe n 3 : Le formulaire de commande sur Internet

15 ACCOUNT OPENING FORM Please this back to us. Customers please fill in the information below so we may process your purchased orders promptly. Name of Company: Name of Agent or Buyer: Street Address: City / State / Zip: Phone #: Fax # My credit card is a VISA MASTER AMEX Name on credit card: Billing Address for card: City / State / Zip: Credit card #: Expiration Date: CCV 3 Digit Security Code (Found on back of card): Authorizing Signature: Your signature above constitutes your acceptance to open an account with us and the authorization for product being prepared by Funky Urban Inc. NOTE: For order cancellations a 30% restocking fee will be charged. Annexe n 4 : La base de données des clients

16 Annexe n 5 : La base de données des prospects

17 Annexe n 6 : Les recherches de prospects

18 Annexe n 7 : Les campagnes

19

20 Annexe n 8 : Les listes de contacts

21 Annexe n 9 : Les s

22 Annexe n 10 : Les catalogues Pour la ligne «Funky Yoga»

23 Annexe n 11 : Les pages Facebook Pour la ligne «Funky Urban» Pour la ligne «Funky Yoga»

INSTRUCTIONS EN FRANÇAIS POUR LE SITE OMNIUM UNIVERSE

INSTRUCTIONS EN FRANÇAIS POUR LE SITE OMNIUM UNIVERSE INSTRUCTIONS EN FRANÇAIS POUR LE SITE OMNIUM UNIVERSE www.omniumuniverse.com 1. CRÉEZ UN COMPTE SUR LE SITE OMNIUM : a. Dans la colonne de gauche, entrez votre adresse email ainsi qu un mot de passe. b.

Plus en détail

Stage à la Société Générale Ingénierie Financière. Note de Prise de Recul

Stage à la Société Générale Ingénierie Financière. Note de Prise de Recul Stage à la Société Générale Ingénierie Financière Note de Prise de Recul I. Rôle et Missions Assignés a. Description de l environnement de travail Au cours de mon stage, je travaille au sein du département

Plus en détail

Pratique mensuelle de dakshina du Siddha Yoga Commencez ou modifiez en ligne

Pratique mensuelle de dakshina du Siddha Yoga Commencez ou modifiez en ligne Instructions pour remplir en ligne le formulaire pour la pratique mensuelle de dakshina du Siddha Yoga. Veuillez utiliser ce formulaire-ci comme document de référence pour remplir le formulaire en langue

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com Version 2010 Manuel Utilisateur Access to M2Msoft customer support portal, mgl.m2msoft.com, 2010 release. User manual

Plus en détail

à retourner à Thotm éditions, 5 rue Guy de la Brosse, 75005 Paris, France, mode de paiement

à retourner à Thotm éditions, 5 rue Guy de la Brosse, 75005 Paris, France, mode de paiement à retourner à Thotm éditions, 5 rue Guy de la Brosse, 75005 Paris, France, téléphone +33 1 43 37 56 58, télécopie +33 9 59 12 21 88, livres@thotm-editions.com nom adresse code postal état téléphone prénom

Plus en détail

à retourner à Thotm éditions, 5 rue Guy de la Brosse, 75005 Paris, France, mode de paiement désire recevoir le catalogue «Rapprochements»

à retourner à Thotm éditions, 5 rue Guy de la Brosse, 75005 Paris, France, mode de paiement désire recevoir le catalogue «Rapprochements» à retourner à Thotm éditions, 5 rue Guy de la Brosse, 75005 Paris, France, téléphone +33 1 43 37 56 58, télécopie +33 9 59 12 21 88, livres@thotm-editions.com nom adresse code postal état téléphone prénom

Plus en détail

Tout sur l autoship SOMMAIRE

Tout sur l autoship SOMMAIRE Tout sur l autoship SOMMAIRE Comment modifier les produits de votre autoship... 2 Comment modifier la date de votre autoship... 6 Comment modifier l adresse de livraison de votre autoship... 7 Comment

Plus en détail

Manuel d utilisation Mailchimp

Manuel d utilisation Mailchimp Manuel d utilisation Mailchimp Sommaire I) L onglet «My Account»... 2 Pour gérer vos utilisateurs... 3 Pour gérer votre facturation et vos abonnements... 3 II) L onglet «Campaigns»... 4 Les différents

Plus en détail

France 2015 - France Prospect

France 2015 - France Prospect Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/3092804/ France 2015 - France Prospect Description: France Prospect - La solution indispensable pour votre prospection Annuaires

Plus en détail

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur 1 Le logiciel SuiviProspect permet le suivi des prospects, mais aussi des clients et fournisseurs; il s agit des contacts. Le logiciel permet l envoi de courrier,

Plus en détail

Voici un des développements récents en matière d arnaque tordue : l usurpation de compte Ebay

Voici un des développements récents en matière d arnaque tordue : l usurpation de compte Ebay Voici un des développements récents en matière d arnaque tordue : l usurpation de compte Ebay Pour résumer voici le type de procédure que nos arnaqueurs utilisent pour pirater votre compte : 1 Vous recevez

Plus en détail

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES.

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. Dirigeants d entreprise artisanale, vos responsabilités vous imposent de faire preuve d une grande polyvalence

Plus en détail

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC 7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC SOMMAIRE EDITO... 3 1. Visez à décrocher des ventes récurrentes... 5 2. Envoyez des newsletters ciblées... 6 3. Ciblez selon des critères géographiques... 8 4.

Plus en détail

Groupon, #1 dans 48 pays :

Groupon, #1 dans 48 pays : Groupon, leader mondial du commerce local Groupon facilite la vie de millions de personnes en recherchant et en proposant de bonnes affaires à des prix imbattables et cela partout dans le monde. 42.6M

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

Traitement de Visa Débit

Traitement de Visa Débit Traitement de Visa Débit Information à l intention des marchands sur le traitement des transactions du commerce électronique et des commandes par téléphone Table des matières À propos de ce guide 3 Procédures

Plus en détail

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Perspectives sur la concurrence à court terme Troisième trimestre de 2011 À l intention de la Commission canadienne du tourisme

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Ressources techniques. PersonalSign 3 Pro. Guide de commande et d installation

Ressources techniques. PersonalSign 3 Pro. Guide de commande et d installation Ressources techniques PersonalSign 3 Pro Guide de commande et d installation Sommaire... 2 Commandez votre certificat... 3 Création de compte GlobalSign... 3 Demande en ligne... 4 Confirmation de la commande...

Plus en détail

Sommaire. 1. Vie pratique...2. 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3 1.5. Stage...3 1.6. Vie quotidienne...

Sommaire. 1. Vie pratique...2. 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3 1.5. Stage...3 1.6. Vie quotidienne... Université Pierre Mendès France Rapport de fin de séjour / Stage de fin d études Canada, Ontario 11 Sommaire 1. Vie pratique...2 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3

Plus en détail

Congo Democratic Republic Tourist visa Application for citizens of Hong Kong living in Alberta

Congo Democratic Republic Tourist visa Application for citizens of Hong Kong living in Alberta Congo Democratic Republic Tourist visa Application for citizens of Hong Kong living in Alberta Please enter your contact information Name: Email: Tel: Mobile: The latest date you need your passport returned

Plus en détail

Congo Democratic Republic Business visa Application for citizens of Canada living in Alberta

Congo Democratic Republic Business visa Application for citizens of Canada living in Alberta Congo Democratic Republic Business visa Application for citizens of Canada living in Alberta Please enter your contact information Name: Email: Tel: Mobile: The latest date you need your passport returned

Plus en détail

Dispatches22. E-commerce : Pour optimiser les opportunités internationales, améliorez votre compréhension des marchés locaux

Dispatches22. E-commerce : Pour optimiser les opportunités internationales, améliorez votre compréhension des marchés locaux E-commerce : Pour optimiser les opportunités internationales, améliorez votre compréhension des marchés locaux L avantage pour les e-retailers : s ouvrir aux marchés internationaux nécessite moins d'investissements.

Plus en détail

Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février

Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février L Office du Tourisme et des Congrès de Paris a reconduit sa participation et son soutien au salon Bedouk MC&IT, événement leader de la filière Tourisme d Affaires

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Présentation Altran. Octobre 2008

Présentation Altran. Octobre 2008 Présentation Altran Octobre 2008 Le Groupe Altran: identité Pionnier du conseil en innovation technologique Leader en Europe Créé en 1982, soit plus de 25 années d expertise dans le domaine du conseil

Plus en détail

promouvoir votre site

promouvoir votre site promouvoir votre site SOMmaire Mentionnez l adresse de votre site internet dans vos supports de communication... 05 Aidez Google à trouver votre site internet Diffusez vos premières annonces en ligne......

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Les territoires dans la mondialisation

Les territoires dans la mondialisation Les territoires dans la mondialisation G5. Les Etats-Unis dans la mondialisation I. Nike, une entreprise à la conquête du monde Comment s est construite la première marque de vêtements au monde? A. Une

Plus en détail

kelly Global workforce index Développement de carrière et de compétences

kelly Global workforce index Développement de carrière et de compétences kelly Global workforce index Développement de carrière et de compétences UN OUTIL PROMOTIONNEL IDÉAL EMEA Améliorer ses connaissances et son savoir-faire participent aux nombreuses possibilités d évolution

Plus en détail

Elaborer un plan de communication»

Elaborer un plan de communication» «ATELIER COLLOQUE 2015 Elaborer un plan de communication» 27 janvier 2015 Céline BERTIN Pour commencer Référentiel qualité Afs www.alliancefr.org Des critères OBLIGATOIRES TRES RECOMMANDES RECOMMANDES

Plus en détail

Musique de patience. Sound Link Manager. Manuel d utilisation v1.0

Musique de patience. Sound Link Manager. Manuel d utilisation v1.0 Musique de patience Sound Link Manager Manuel d utilisation v1.0 1 Introduction Soundlink est le logiciel qui vous permet de configurer la musique de patience à l aide un PC sur un réseau local pour :

Plus en détail

CORRIGÉ. Delos France

CORRIGÉ. Delos France BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2014 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : MERCATIQUE Durée : 4 heures Coefficient : 6 CORRIGÉ Delos France

Plus en détail

POURQUOI COMMUNIQUER?

POURQUOI COMMUNIQUER? POURQUOI COMMUNIQUER? Pour être connu en acquérant de la notoriété Pour être reconnu en construisant une image positive de votre entreprise Toute société a de réels besoin en matière de communication quelle

Plus en détail

PRÉSENTATION. Le site leader de l aide à l investissement aux USA PRÉSENTATION

PRÉSENTATION. Le site leader de l aide à l investissement aux USA PRÉSENTATION Le site leader de l aide à l investissement aux USA 2 Votre communication Créer son entreprise aux États-Unis est un grand défi qui nécessite des conseils avisés de professionnels. Ce sont ces conseils,

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET?

COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET? COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET? 1. Présentation 1.1 Les coordonnées Mentionnez ici les coordonnées exactes de l entreprise ou de la collectivité (adresse postale, numéro de

Plus en détail

GMC Inspire HybridMail

GMC Inspire HybridMail GMC Inspire HybridMail Gérez vos courriers d un simple clic depuis le bureau Réalisez immédiatement 60 % d économies 2 3 Supprimez les coûts cachés Alors que la plupart des entreprises doivent faire face

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Our recommendation engine has come up with some personalized suggestions for you.

Our recommendation engine has come up with some personalized suggestions for you. Purchase flow 1. 1. Product preview I want this! You'll get 10 files. Attribute Value 2. 2. Payment form Optimize for conversion (?) Require shipping information More information: Required Enter placeholder

Plus en détail

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web CCI Formation vous propose 8 formations WEB 1 formation Smartphone Nos formations se déroulent

Plus en détail

BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS

BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS BULLETIN DE PRE-INSCRIPTION AUX FORMATIONS NOM NOM DE JEUNE FILLE PRENOM DATE DE NAISSANCE / / STATUT Artisan Conjoint(e) Conjoint(e) collaborateur Associé non salarié Autres Si Artisan, préciser la date

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

COMMENT TROUVER SON STAGE/JOB A L ETRANGER. Yves Perret, Président MyInternshipAbroad

COMMENT TROUVER SON STAGE/JOB A L ETRANGER. Yves Perret, Président MyInternshipAbroad COMMENT TROUVER SON STAGE/JOB A L ETRANGER Yves Perret, Président MyInternshipAbroad 1. SE LANCER Connais-toi toi-même (Socrate) QUI êtes vous? Succès, intérêts, compétences professionnelles, caractère,

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. Comment maîtriser Scoop.it Business

GUIDE D UTILISATION. Comment maîtriser Scoop.it Business GUIDE D UTILISATION Comment maîtriser Scoop.it Business Table des matières I. SCOOP.IT, PLATEFORME DE PUBLICATION PAR CURATION... 3 1. Sélectionner du contenu... 3 2. Editer le contenu... 6 3. Partager

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Retour sur l expérience Marketing live Lexik/Yatooprint 1 ère partie

Retour sur l expérience Marketing live Lexik/Yatooprint 1 ère partie Retour sur l expérience Marketing live Lexik/Yatooprint 1 ère partie Dans le cadre du salon Connec sud Lexik et sa filiale Yatooprint se sont associés pour réaliser une expérience marketing en direct afin

Plus en détail

MISE SUR LE MARCHÉ DES PRODUITS

MISE SUR LE MARCHÉ DES PRODUITS Fiche produit 26 MISE SUR LE MARCHÉ DES PRODUITS VEILLE & CONFORMITÉ enjeux La mise sur le marché des Produits est confrontée à des réglementations internationales et nationales foisonnantes, changeantes

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

cgi.com/commerce-detail 1 Le commerce omnicanal : essentiel à la réussite du commerce de détail

cgi.com/commerce-detail 1 Le commerce omnicanal : essentiel à la réussite du commerce de détail cgi.com/commerce-detail 1 Le commerce omnicanal : essentiel à la réussite du commerce de détail 2 cgi.com/commerce-detail Au cours des dix prochaines années, les experts s attendent à ce que le secteur

Plus en détail

CONFÉRENCE FLEXO EMBALLAGE

CONFÉRENCE FLEXO EMBALLAGE en collaboration avec CONFÉRENCE suivi du BBQ annuel de l ATFFEQ Pour plus d informations et pour vous inscrire : www.i-ci.ca COMMANDITAIRES : PARTENAIRES : SAVEZ-VOUS...? > Que 65 % des emballages ont

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013 > Les synthèses de FranceAgriMer juin 214 numéro22 VINS COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 213 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 22 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 3 3 / Fax : +33 1 73 3 3 3 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

CATALOGUE de FORMATION SEPT DECEMBRE 2015

CATALOGUE de FORMATION SEPT DECEMBRE 2015 CATALOGUE de FORMATION SEPT DECEMBRE 2015 ACCOMPAGNEZ VOTRE ENTREPRISE DANS SA TRANSFORMATION DIGITALE Marie jouet Web Performer 1 avenue des italiens 64210 BIDART. Tel :05.59.23.08.04 - mjouet@web-performer.fr..

Plus en détail

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien

Plus en détail

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US)

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US) COMMERCE EXTÉRIEUR Le commerce extérieur de l espace Caraïbe 1 représente en 2001 plus de 297 milliards de dollars 2 en importations et plus de 290 milliards en exportations ce qui équivaut à un solde

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés 1 Quelles difficultés rencontrait l entreprise LDP? Le client L entreprise (appelons

Plus en détail

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Enquête 2015 Réalisation : ACTEL Données source : Direction régionale des douanes Ile-de-France Ouest 1 Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Plus en détail

DOSSIER FLASH. «Path - Tango»

DOSSIER FLASH. «Path - Tango» DOSSIER FLASH «Path - Tango» Contexte L utilisation des réseaux sociaux étant de plus en plus forte, nous avons constaté que les plus jeunes utilisateurs d Internet possédant des Smartphones, avaient tendance

Plus en détail

Solution de Fax mailing

Solution de Fax mailing Simple, pas cher Efficace! Solution de Fax Près de 100% des entreprises sont équipées de machines de fax... et quasiment chaque fax est lu Popfax.com, leader européen de solutions de fax professionnelles

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à l étranger

Rapport de fin de séjour à l étranger Rapport de fin de séjour à l étranger Dates du stage : 14/04/10 au 13/06/10 Société : Groupe Turcotte 317 rue Racine, Granby, QC J2G3B6 INTRODUCTION Effectuant des études dans le domaine des ressources

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

DEMANDE D UN MOT DE PASSE

DEMANDE D UN MOT DE PASSE PAGINA - 1 - DEMANDE D UN MOT DE PASSE 01) Si vous possédez un numéro de client, voici ce que vous pouvez faire : - Envoyer un mail à filip@daybyday.be avec : - Nom et numéro de la société - Personne de

Plus en détail

Nombres et calcul numérique

Nombres et calcul numérique Accompagnement personnalisé PFEG - Math Nombres et calcul numérique Organisation et gestion de données Fonctions Grandeurs et mesures Calcul littéral Remerciements à Mesdames Hélène Clapier, Dominique

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

Cette notice dresse un panorama des différents types de campagnes marketing automatisées et de leur mise en œuvre.

Cette notice dresse un panorama des différents types de campagnes marketing automatisées et de leur mise en œuvre. A l image de la chaine de montage d une voiture, les actions marketing tendent à s automatiser afin d optimiser le temps et l argent investis. On appelle «automation marketing» ou marketing automatisé,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA ASTIER Marine Université Jean Monnet Saint -Etienne Rapport de fin de séjour Explo RA Sup Ecole polytechnique de Montréal CANADA 2010-2011 L opportunité m a été offerte de pouvoir effectuer mon stage de

Plus en détail

Le fichier de prospection commerciale. Jeudi 4 Décembre 2014-9h

Le fichier de prospection commerciale. Jeudi 4 Décembre 2014-9h Le fichier de prospection commerciale Jeudi 4 Décembre 2014-9h Constat N 1 : les PME ont du mal à prospecter Etude «Portail des PME» 2009 Constat N 2 : les PME organisent mal leurs démarches commerciales

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Réunion d actionnaires. Lyon 19 mai 2011. Jean Régis CAROF

Réunion d actionnaires. Lyon 19 mai 2011. Jean Régis CAROF Réunion d actionnaires Lyon 19 mai 2011 Jean Régis CAROF Ordre du jour 1. Chiffres-Clés 2010 et 1 er Trimestre 2011 2. Le marché cosmétique 3. Les 4 orientations stratégiques et Perspectives 4. L Oréal

Plus en détail

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE 1 1 NOS SERVICES Nous vous proposons nos services pour renforcer et optimiser votre trafic sur internet et augmenter votre chiffre d affaires Search Engine Marketing * REFERENCEMENT NATUREL (SEO) * REFERENCEMENT

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Studios modulaires Des petites cabines de doublage aux grands studios de production TV conçus sur mesure

Studios modulaires Des petites cabines de doublage aux grands studios de production TV conçus sur mesure Studios modulaires Des petites cabines de doublage aux grands studios de production TV conçus sur mesure www.iac-acoustics.com IAC Acoustics Pour un monde plus calme Fondée sur une histoire incomparable,

Plus en détail

Master Développement Durable et Organisations Master s degree in Sustainable Development and Organizations Dossier de candidature Application Form

Master Développement Durable et Organisations Master s degree in Sustainable Development and Organizations Dossier de candidature Application Form Master Développement Durable et Organisations Master s degree in Sustainable Development and Organizations Dossier de candidature Application Form M / Mr Mme / Mrs Nom Last name... Nom de jeune fille Birth

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération

Plus en détail

RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE

RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE Publication 2011 Chiffres 2010 CHIFFRES CLES DE LA MAROQUINERIE STRUCTURES REGIONALES IMPORTATIONS / EXPORTATIONS Fédération Française de la Maroquinerie 16 rue Martel

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Dr Reddy s Laboratories Dr. Reddy s Laboratories est un groupe pharmaceutique mondial indien qui produit des médicaments génériques

Plus en détail

Solution d intelligence marketing et CRM

Solution d intelligence marketing et CRM Solution d intelligence marketing et CRM L entreprise d aujourd hui est littéralement ensevelie sous une masse d information générée par son activité commerciale et par les liens qu elle tisse avec ses

Plus en détail

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE DESCRIPTION GÉNÉRALE Niveau et conditions d accès Le master MSE (master européen de niveau I délivré par la Fédé*) est préparé en 2 ans pour un étudiant titulaire d un diplôme bac +3 (licence, DEES ou

Plus en détail

Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont.

Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont. :! En préambule : Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont. Parlons solutions numériques plutôt qu uniquement de site Internet! Pour structurer

Plus en détail

Où sont situés vos magasins et quelles sont vos heures d ouverture?

Où sont situés vos magasins et quelles sont vos heures d ouverture? Boutiques Service à la clientèle (Web et magasins) Commande en ligne et paiement Shipping Politique de retour Boutiques : Où sont situés vos magasins et quelles sont vos heures d ouverture? S v p, veuillez-vous

Plus en détail

CARTES INNOVANTES 2013

CARTES INNOVANTES 2013 ÉTUDE PUBLI-NEWS CARTES INNOVANTES 2013 8 e édition identifie pour vous les tendances majeures en matière de cartes bancaires innovantes n Une couverture mondiale : 500 cartes bancaires «pures», co-brandées

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez http5000 Mag Et si vous passiez à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile! Tapez http5000

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL)

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production dune entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) Les différents niveaux de la Délocalisation. Achats de matières premières ou de composants

Plus en détail