Banques : comment obtenir plus?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Banques : comment obtenir plus?"

Transcription

1 Page 1/5 ENQUETE REALISEE PAR NICOLAS LACOMBE Banques : comment obtenir plus? Reconnue comme une manne financière souple, la souscription d'un crédit renouvelable auprès d'établissements spécialisés nécessite une grande vigilance. Un état cle fait qui s'impose également quant aux multiples frais bancaires facturés aux consommateurs. Consommer Futé vous guide pour négocier, contester, les tarifs appliques par votre organisme bancaire. D'aucuns considèrent le crédit renouvelable comme un engrenage inéluctable accélérant ('endettement des ménages. Depuis juillet 2010, ce dispositif financier est encadré par la législation mais suscite encore des inquiétudes auprès des associations de consommateurs. Réserve d'argent immédiatement disponible, cet outil financier requiert la plus grande vigilance. Coût excessif des cartes de paiement, facturation injustifiée de certains services, manque de transparence... autant de griefs régulièrement reprochés aux établissements bancaires. Pourtant, en cernant précisément ses besoins, des solutions existent pour économiser et négocier au mieux des frais bancaires. Consommer Futé explore ces possibilités tout en vous guidant pour faire valoir vos droits en cas de facturation jugée excessive. Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

2 Page 2/5 I /Consommation: attention aux abus! Crédit renouvelable ou revolving... autant d'appellations pour un crédit à la consommation qui séduit de par sa facilité d'utilisation et de distribution. Décryptage de ce dispositif financier. Une souplesse d'utilisation Défini par une mise a disposition immédiate d une somme d argent empruntable a tout moment, le credit renouvelable n'est pas lie a l'achat d'un bien de consommation, contrairement au credit affecte Disponible dans de nombreux etablissements bancaires, organismes de credits ou grandes surfaces, ce credit a la consommation est souvent associe a une carte de fidelite délivrée par des enseignes La reserve d'argent octroyée se reconstitue a mesure que l'emprunteur rembourse Si la souplesse d'utilisation se révèle un atout majeur, son cout est généralement plus eleve avec des taux d'intérêt plus importants que ceux des credits a la consommation classique Au 2 nd trimestre 2010, le taux effectif moyen s'élevait a 15,86% pour un montant emprunte inférieur ou égal a 1 524, le taux diminuant a 14,45% pour les sommes dépassant ce plafond En cas de non-utilisation de la reserve financiere octroyée pendant 2 ans, le contrat est résilie sauf en cas de tacite reconduction formulée par écrit par le prêteur et acceptée par l'emprunteur Un engrenage de surendettement De par sa logique de fonctionnement et sa facilite d'accès, le credit renou velable peut fragiliser la situation financiere d'un menage Une logique susceptible de surenchérir dans le surendettement des consommateurs En 2008, une enquête de I association consumenste 60 millions de consom mateurs stigmatisait l'attribution de credits supplémentaires par certaines sociétés de credits, octroyés sans difficultés apparentes a des clients déjà fortement endettes Selon le barometre de surendettement publie en lin texte législatif peu appliqué par les enseignes Depuis le 1 er mai 2011, lorsque le montant du crédit demande sur un lieu de vente pour financer un bien est supérieur à 1.000, le consommateur doit se voir proposer, au-delà du crédit renouvelable, la possibilité de souscrire un contrat de crédit amortissable. Une étude menée en mai 2011 par l'association de consommateurs CLVC pointe une faible application de ce dispositif dans les grandes enseignes. L'association déplore une information insuffisante délivrée à la clientèle, une carence en termes de formation des vendeurs et la mise en avant du crédit à la consommation dans 80% des magasins visités. septembre 2010, la Banque de France signale que 91% des dossiers déposes comprennent un credit renouvelable avec un montant moyen des enga gements des personnes surendettees de Pour les menages, la situation se complexifie avec l'mtensi fication des relances des organismes de credits Pour limiter les abus, une nouvelle formule est entree en vigueur le 1 er mai 2011 suite au dispositif de la loi Lagarde votée en juillet 2010 Un crédit mieux encadré Finies les publicités pouvant porter a confusion, le texte législatif impose I affichage du taux effectif global d'un credit tout en faisant apparaître un exemple type chiffre Désormais, un credit a la consommation est caracte rise comme tel pour tout credit, autre qu'immobilier, d'un montant maximal de 75 DOO Le consommateur dis pose d'un délai de retractation étendu a 14 jours a compter de la signature du contrat De son côte, le prêteur a désormais des obligations d'information et de vérification régulières de la solvabilité de l'emprunteur au moment de la souscription ou de la reconduction du contrat Les taux d'usure ne dépendent plus de la nature du credit maîs seulement du montant emprunte Depuis avril 2011, celui des credits renouvelables pour une somme superieure a s'élève ainsi a 19,27% Proposées par de nom breuses grandes enseignes, les cartes de fidelite jumelées avec une reserve d'argent sont également encadrées Dorénavant, celles qui ne permettent pas un paiement comptant sont inter dites, cette fonction devant être automatiquement activée par défaut Pour sa part, la fonction credit ne peut être activée sans accord du détenteur de la carte Solution moins onéreuse a mensualités fixes, la souscription de prêts personnels affectes destines au financement d'un bien détermine est recommandée Lin dispositif qui requiert malgre tout la plus grande vigilance si le délai de retractation du credit propose est étendu a 14 jours, le consommateur ne dispose que de 7 jours pour faire annuler la vente. Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

3 Page 3/5 Hervé Mondange, juriste à l'afoc (Association force ouvrière consommateurs) Dans quelle mesure la loi Lagarde est-elle efficace pour lutter contre les dérives des crédits à la consommation? Pour l'heure, nous ne pouvons affirmer que la bataille est gagnée. Nous avons des espoirs mais pas assez de recul pour être certains qu'il va y avoir un réel effet positif. Selon les chiffres de l'asf (Association française des sociétés financières), le nombre de nouveaux contrats souscrits en matière de crédits renouvelables est en baisse, c'est un bon signal. Cependant, il nous est difficile de déterminer avec précision si cette tendance fait suite à l'application de la loi Lagarde ou est imputable aux effets retors de la crise économique. Quelles limites formule l'afoc à l'égard de cet encadrement juridique? Nous regrettons que le gouvernement n'ait pas imposé une dissociation totale entre les cartes de fidélité et les crédits renouvelables. Cette association systématique représente, à nos yeux, un risque assez considérable. Même si les ménages n'ont pas l'idée de se servir de cette réserve d'argent dans l'immédiat, la tentation de l'utiliser, et ce de manière pas toujours raisonnable, pour pallier les accidents de la vie, reste forte. Par ailleurs, l'afoc avait demande des mesures antimarketing directes ou contre les relances permanentes effectuées par les établissements de crédits au domicile des consommateurs titulaires de comptes de crédits renouvelables. Lorsque les ménages, qui détiennent de 3 à 5 cartes associées à des crédits renouvelables, sont submergés de courriers ou de relances, il leur est difficile de résister bien longtemps surtout s'ils rencontrent des difficultés financières. Quels conseils préconisez-vous aux ménages souhaitant souscrire un tel crédit? Nous ne recommandons de souscrire un crédit renouvelable qu'en dernier recours. Ce dispositif financier ne trouve son utilité, pour les ménages solvables, que pour l'acquisition de biens de consommation dont les montants restent faibles, pour ainsi être en mesure de le rembourser rapidement. Mais lorsque l'achat s'élève entre et ou si un ménage a besoin d'argent, les prêts personnels ou les crédits affectés sont les solutions les plus adaptées. Site AFOC : Tél. : Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

4 Page 4/5 ll Frais bancaires : une gabegie? D'un établissement bancaire à un autre, les frais peuvent varier du simple au triple. Tour d'horizon des préconisations indispensables pour négocier, voire contester, les services facturés. Bien cerner ses besoins Souvent vante pour sa simplicité d usage par les conseillers bancaires, le bouquet de services propose a la clientele permet de payer au forfait un pack comprenant notamment la carte bancaire une assurance de paiement ou une autorisation de découvert Si cette option se révèle des plus utiles pour les consommateurs peu enclins a se questionner sur le coût de chaque operation effectuée, le risque est de payer pour des prestations peu ou jamais utilisées Dès lors, souscrire des services bancaires a la carte permet de realiser des economies indéniables Selon une enquete publiée en janvier 2010 par l'association de consomma leurs CLVC I écart de prix, pour une même utilisation de services bancaires, selon la souscription d'un package ou non, varie du simple au double Sur les 124 etablissements proposant des forfaits, le prix moyen annuel du package pour un consommateur utilisant un minimum de services bancaires s'élève a 110,65, contre 69,36 pour ceux qui ont opte pour les ser vices a l'unité Consultez les brochures tarifaires accessibles sur Internet et optez pour les services indispensables en accord avec vos besoins et vos attentes Par ailleurs, les banques en ligne se révèlent moins onéreuses que leslradilionnelles Certaines proposenl la graluite de certains services Négocier avec sa banque Frais, cotisation annuelle d'une carte bancaire, montant du découvert auto rise, agios autanl d elements suscep tibles de faire l'objet de négociation avec un banquier Maximiser votre capacite de persuasion en arguant de votre fidelite auprès de l'établissement bancaire tout en soulignant l'excel Les commissions interbancaires en question Selon l'association française des usagers de banque (AFUB), les banques ne semblent pas avoir répercuté la baisse des commissions interbancaires, décidée en juillet 2011 par l'autorité de la concurrence, sur les tarifs pratiques à leurs clients. Pour l'heure, les commissions interbancaires de retrait, versées à chaque prélèvement par la banque d'un client ayant utilisé un distributeur de billets géré par un autre établissement, ont été réduites de 21 % (de 0.72 à 0,57 }. Jugeant cette diminution largement insuffisante, l'afub entend saisir la Commission européenne sur ce sujet. lance de votre profil comportemental A contrario, la multiplication des mci dents de paiement observes sur votre compte se révèle un obstacle redhibi loire lors d'une négociation Bien sou vent gratuite l'autorisation de decou vert est a définir avec votre conseiller, notamment le montant maximal auto rise et le nombre de jours par mois De la sorte, le taux des agios factures se situe en moyenne autour de 10 a 12% contre pres de 18% pour un découvert non autorise Par ailleurs, les frais pour incidents de paiement ne vous seront pas factures Lorsqu'une banque commet une erreur susceptible de vous causer un désagrément, profitez de cette occasion pour obtenir un geste commercial, tel que la revision du montant de la convention de compte Enfin, au-delà des frais bancaires, la négociation peut porter sur la revision des clauses de contrats Contester cles frais Lorsqu'un etablissement bancaire ponctionne des frais sur un compte courant, le client doit être informe au préalable des frais bancaires appli cables, soit par voie d'affichage dans I agence, soit par courrier De surcroît, en cas d'évolution de la grille tarifaire, la banque doit envoyer 3 mois avant la mise en place des nouveaux tarifs un courrier a ses clients Ces derniers ont un délai de 2 mois, a compter de la reception du document, pour contester par écrit et manifester leur volonté de conserver la grille tarifaire précédente Pour récuser des frais ban caires juges irreguliers et faire valoir ses intérêts, la redaction d'une lettre avec AR est conseillée ll s agit d'y décrire précisément les griefs repro ches en s'appuyant sur les fondements juridiques Si la banque ne donne pas suite, il convient de solliciter un conci hateur de justice situe dans les tribu naux d'instance En cas d echec de la conciliation, il est possible de saisir un juge de proximite pour des préjudices inférieurs a 4000 Selon l'article L110-4 du Code du commerce, un consommateur dispose d'un délai de 5 ans pour contester des frais irreguliere ment appliques par une banque Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

5 Page 5/5 Philippe Ta borel, directeur général adjoint CAPRI, courtier en prêt et crédit immobilier Quels conseils préconisez-vous pour négocier au mieux un crédit immobilier? Pour obtenir des financements intéressants en matière de crédit immobilier, un particulier doit dans un premier temps consulter sa banque. Puis, l'idéal est de faire jouer la concurrence en sollicitant divers établissements bancaires en leur proposant, au-delà de la souscription d'un prêt immobilier, de devenir un client. En tant qu'acquéreur immobilier disposant d'apport personnel, d'épargne et de bons revenus, vous êtes ainsi en mesure d'obtenir des conditions plus intéressantes que celles proposées initialement par votre banque. Dans quelle mesure mettre en exergue son profil peut-il influer sur les tractations? Au-delà de la question des revenus qui est à prendre en compte, les établissements bancaires sont sensibles au profil du consommateur. Un ménage doit mettre en évidence la stabilité de son emploi, les perspectives d'évolution de sa carrière professionnelle, tout en soulignant la gestion raisonnable de son compte bancaire. En fonction de ces données, c'est sur le long terme que la banque mesure l'intérêt qu'elle a de proposer à un client une offre intéressante, aussi bien en termes de taux d'intérêt que de frais bancaires. Sur quels paramètres un particulier peut-il obtenir des conditions avantageuses? La négociation d'entrée, l'assurance qui accompagne le crédit et les pénalités de remboursement anticipé (PRA) sont autant d'éléments à prendre en compte. En moyenne, un ménage souscrit un crédit immobilier compris entre 20 et 25 ans mais le conserve moins de 10 ans. De ce fait, négocier une exonération de la PRA en cas de revente du bien immobilier peut être une économie intéressante. nombre de réclamations enregistrées par le comité dè la médiation bancaire en Source : Banque ile France, 2011 En quoi le difficile contexte économique représente-t-il un frein majeur? Avec la conjoncture actuelle où la tension sur les marchés économiques est à son comble, il est difficile pour un particulier de négocier. Les banques ont du mal à diminuer leurs conditions de crédit ou à faire l'impasse sur leurs frais de dossiers du fait d'une demande moindre des futurs acquéreurs immobiliers et d'une concurrence entre établissements bancaires moins vive. Site : Eléments de recherche : ou Conseil à l'accession et au Financement en Prêts Immobiliers : société de courtage, toutes citations

Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités. UFC-Que Choisir de Redon

Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités. UFC-Que Choisir de Redon Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités UFC-Que Choisir de Redon 1 Introduction Rappel : notre enquête de début 2009 73 associations locales de l UFC-Que Choisir

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Les principales mesures de la loi LAGARDE FICHE 2 Le point sur l entrée en vigueur des principales

Plus en détail

PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION. Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010

PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION. Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010 PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010 La Directive «crédit à la consommation» du 23 avril 2008 a été transposée par la loi n 2010-737 du 1 er

Plus en détail

Réforme du Crédit à la Consommation

Réforme du Crédit à la Consommation Réforme du Crédit à la Consommation Christine LAGARDE Ministre de l Economie, des Finances et de l Industrie Vendredi 29 avril 2011 Dossier de presse www.economie.gouv.fr Contacts Presse : Cabinet de Christine

Plus en détail

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010)

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Frais excessifs, tarification difficilement compréhensible, les litiges entre les banques et leurs clients sont nombreux. Des

Plus en détail

LE CREDIT IMMOBILIER

LE CREDIT IMMOBILIER INTERETS PRIVES SUPPLEMENT Page 1/5 LE CREDIT IMMOBILIER Qui dit achat immobilier dit crédit. Pour franchir au mieux ce passage obligé, il faut faire jouer la concurrence, savoir lire une offre de prêt

Plus en détail

Les crédits à la consommation

Les crédits à la consommation Les crédits à la consommation Billet du blog publié le 16/03/2015, vu 244 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code de la consommation (Valable à partir du 18 mars 2016) Avis du 24 juin 2014 relatif à l'application

Plus en détail

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers MES CRÉDITS Vous avez de nombreux projets en tête à la suite de votre entrée dans la vie active : équipement de votre logement, achat d une voiture, voyages Et aussi, pourquoi pas, acquisition de votre

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

LE PRET A TAUX REVISABLE

LE PRET A TAUX REVISABLE ADIL des Hauts de Seine Décembre 2007 L ADIL Vous Informe LE PRET A TAUX REVISABLE Accéder à la propriété d un bien immobilier suppose dans la très grande majorité des cas de recourir au crédit au prés

Plus en détail

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT Les différents crédits à la consommation Aujourd hui, un tiers des ménages - soit 9 millions - ont un crédit à la consommation. Ce

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation)

Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation) Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation) Lexique : Agrément Le prêteur émet une offre de contrat de crédit tout en prévoyant que ce

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

La réforme du crédit à la consommation «Lagarde»

La réforme du crédit à la consommation «Lagarde» La réforme du crédit à la consommation «Lagarde» Sommaire 1. Les objectifs de la réforme 2. Le calendrier 3. Les changements apportés 4. Les nouveaux documents 5. Pour en savoir plus 2 1. Les objectifs

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION suscitée par la loi n 2010-737 du 1 er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation Réforme du crédit à la consommation et lutte contre le

Plus en détail

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Carte Visa Premier Facelia Pilotez vos achats à votre rythme avec la Carte Visa Premier Facelia(1)! EN BREF Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de

Plus en détail

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?»

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» Lien avec la finance pour tous : à quoi sert une banque? (http:///-la-banque-a-quoi-ca-sert-.html) sur le site Synthèse commune sous forme de schéma ROLE

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Le conseil en financement

Le conseil en financement ACTUALITE JUIN 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT LE PROJET IMMOBILIER ET SON FINANCEMENT L opération immobilière est un projet important de la vie : Comment acheter, ou faire construire?

Plus en détail

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Carte Visa Premier Facelia Pilotez vos achats à votre rythme avec la Carte Visa Premier Facelia(1)! EN BREF Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de

Plus en détail

découverts et prêts conso Pouvoir d'achat, arnaques aides du chômaae Doper ses revenus Lafont LOCATAIRES Gare aux contrats ruineux es moins chères

découverts et prêts conso Pouvoir d'achat, arnaques aides du chômaae Doper ses revenus Lafont LOCATAIRES Gare aux contrats ruineux es moins chères LE MAGAZINE QUI VOUS DEFEND arnaques ASSURANCE AUTO Gare aux contrats ruineux Directeur Robert Lafont Page 1/7 LOCATAIRES PROPRIETAIRES «Défendez vos droits ACHAT INTERNET Les recours en cas de litiges

Plus en détail

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3 FICHE N 3 Dépenses Budget CONNAÎTRE mes produits bancaires Epargne Revenus Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien connaître les produits bancaires et assurantiels que nous détenons. Cartes

Plus en détail

L encadrement du crédit par la loi Française

L encadrement du crédit par la loi Française L encadrement du crédit par la loi Française Le législateur a, depuis les années 70, mis en place des dispositions visant à mieux protéger les emprunteurs et les personnes en situation de fragilité financière,

Plus en détail

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir Découvrir le regroupement de crédit 1/10 AVERTISSEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT Les informations figurant dans le présent document sont fournies à titre gracieux et sans garantie de leur caractère complet,

Plus en détail

Crédit à la consommation: Principes généraux

Crédit à la consommation: Principes généraux Crédit à la consommation: Principes généraux Protection du consommateur: Pour tout achat faisant appel à un crédit, vous bénéficiez de la protection prévue dans le droit de la consommation (obligation

Plus en détail

N 60 le crédit renouvelable

N 60 le crédit renouvelable Publicité Exemple représentatif obligatoire - Présence de mentions obligatoires Art L311-4 code de la Exemple représentatif pour un crédit renouvelable assortie d une carte de crédit mentions obligatoires

Plus en détail

Pourquoi investir dans la pierre? Les principales lois fiscales

Pourquoi investir dans la pierre? Les principales lois fiscales Pourquoi investir dans la pierre? Pour réduire sa fiscalité Pour épargner intelligemment Pour préparer sa retraite Pour protéger ses proches Pour créer des revenus Pour transmettre un patrimoine Les principales

Plus en détail

Liberté de paiement : vous avez désormais le choix d adapter votre mode de règlement en fonction de vos besoins.

Liberté de paiement : vous avez désormais le choix d adapter votre mode de règlement en fonction de vos besoins. Carte Bancaire Visa Classic Facelia Pilotez vos achats à votre rythme avec la Carte Visa Classic Facelia (1)! EN BREF Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement

Plus en détail

Réforme du crédit à la consommation Position de la CCIP

Réforme du crédit à la consommation Position de la CCIP Rapports et études Les prises de position de la Chambre de commerce et d industrie de Paris Réforme du crédit à la consommation Position de la CCIP Rapport de Monsieur Philippe HOUZÉ avec la collaboration

Plus en détail

3. Un crédit à la consommation responsable

3. Un crédit à la consommation responsable 3. Un crédit à la consommation responsable Comité consultatif du secteur financier Rapport 2009-2010 49 Au cours de l exercice 2009-2010, le CCSF a suivi de près l évolution du texte de loi sur la réforme

Plus en détail

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13 Sommaire AXA Banque se réserve la possibilité de facturer toute opération ayant généré un coût spécifique et en informera préalablement le Client. Toute mesure d ordre législatif ou règlementaire ayant

Plus en détail

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter? A savoir avant à la adapter les 2 A SAVOIR AVANT D EMPRUNTER 3 S endetter de manière raisonnable Pour éviter l excès de crédit, avant

Plus en détail

Allianz Assurance Emprunteur

Allianz Assurance Emprunteur Allianz Assurance Emprunteur Loi HAMON Allianz Courtage L objectif de la loi Hamon Quel est le besoin des assurés? Comparer les offres d assurance, faire jouer la concurrence La réponse apportée par la

Plus en détail

Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit!

Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit! Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit! Le Crédit en France Comprendre le crédit : zoom sur le crédit à la consommation Les termes du crédit : lexique «En France, plus d'1 ménage

Plus en détail

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Carte Visa Premier Facelia Gérez votre budget et vos dépenses où vous voulez, quand vous voulez, avec la carte nouvelle génération Visa Premier Facelia! EN BREF Un crédit vous engage et doit être remboursé.

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD 2011-57

Décision du Défenseur des droits n MLD 2011-57 Paris, le 10 novembre 2011 Décision du Défenseur des droits n MLD 2011-57 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

PRESENTATION DETAILLEE DE LA LOI LAGARDE

PRESENTATION DETAILLEE DE LA LOI LAGARDE PRESENTATION DETAILLEE DE LA LOI LAGARDE REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION I DEVELOPPER LE CREDIT RESPONSABLE FICHE 1 Des cartes de fidélité plus responsables FICHE 2 Encadrer la publicité pour empêcher

Plus en détail

Les ménages et le crédit

Les ménages et le crédit Les ménages et le crédit Marseille 16 novembre 2011 1 Tous droits réservés 2011 Objectif et plan PLAN DE LA PRÉSENTATION Etat des lieux : Endettement et surendettement Bien souscrire son crédit immobilier

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change 2015-R-04 du 2 mars 2015 1. Contexte de la recommandation 2012-R-01 publiée le 6 avril 2012 Des établissements

Plus en détail

http://www.legifrance.gouv.fr/affichjurijudi.do?idtexte=juritext000023803694...

http://www.legifrance.gouv.fr/affichjurijudi.do?idtexte=juritext000023803694... Page 1 sur 5 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du jeudi 31 mars 2011 N de pourvoi: 09-69963 Publié au bulletin M. Charruault, président Mme Richard, conseiller rapporteur Mme Falletti,

Plus en détail

SOMMAIRE. Calendrier de publication des textes d application de la loi portant réforme du crédit à la consommation et lutte contre le surendettement.

SOMMAIRE. Calendrier de publication des textes d application de la loi portant réforme du crédit à la consommation et lutte contre le surendettement. SOMMAIRE Calendrier d entrée en vigueur des principales dispositions de la loi portant réforme du crédit à la consommation et lutte contre le surendettement. Calendrier de publication des textes d application

Plus en détail

LA SOLUTION TOUT EN UN QUI VOUS DONNE DES AILES

LA SOLUTION TOUT EN UN QUI VOUS DONNE DES AILES LA SOLUTION TOUT EN UN QUI VOUS DONNE DES AILES DÉCOUVREZ NOS OFFRES SPÉCIALES FRONTALIERS Découvrez un accompagnement et une offre adaptés à votre statut Frontalier. LES AVANTAGES DU STATUT FRONTALIERS

Plus en détail

Liberté de paiement Vous avez le choix d adapter votre mode de règlement en fonction de vos achats : COMPTANT ou A CREDIT (2).

Liberté de paiement Vous avez le choix d adapter votre mode de règlement en fonction de vos achats : COMPTANT ou A CREDIT (2). Carte Visa Classic Facelia Pilotez vos achats à votre rythme avec la Carte Visa Classic Facelia (1)! EN BREF Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Crédits bancaires, halte aux abus

Crédits bancaires, halte aux abus Page 2/6 RÉALISÉE PAR NICOLAS LACOMBE Crédits bancaires, halte aux abus Avec I dossier de surendettement déposé toutes les 3 minutes, la France comptait fin 2011 près de 800.000 ménages en grande détresse

Plus en détail

Visa Classic Facelia EN BREF

Visa Classic Facelia EN BREF Visa Classic Facelia Pilotez vos achats en souplesse avec la Carte Visa Classic Facelia! EN BREF Facelia est une carte bancaire inédite qui vous permet de régler comptant ou, si vous le souhaitez, à crédit.

Plus en détail

Guide du crédit à la consommation

Guide du crédit à la consommation Guide du crédit à la consommation Ce qu il faut savoir avant de s engager Sommaire Le crédit à la consommation, qu est-ce que c est?... page 4 Ce qu il faut savoir avant de s engager...page 12 Que faire

Plus en détail

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD")

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS L'ACCORD) ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD") L'accord a été négocié et adopté par les associations

Plus en détail

DISPOSITIONS DU CODE DE LA CONSOMMATION VOUS CONCERNENT-ELLES?

DISPOSITIONS DU CODE DE LA CONSOMMATION VOUS CONCERNENT-ELLES? INC document FICHE PRATIQUE J. 196 Août 2011 LE PRÊT PERSONNEL Vous souhaitez emprunter une somme d argent pour en disposer librement, sans qu elle ne soit affectée à un achat déterminé? Orientez-vous

Plus en détail

Les obligations du vendeur de produits et services financiers Marseille 16 novembre 2011. Tous droits réservés 2011

Les obligations du vendeur de produits et services financiers Marseille 16 novembre 2011. Tous droits réservés 2011 Les obligations du vendeur de produits et services financiers Marseille 16 novembre 2011 1 Tous droits réservés 2011 Objectif et plan PLAN DE LA PRÉSENTATION Les produits, les services et les instruments

Plus en détail

SOLUTION LIBRE RETRAITE

SOLUTION LIBRE RETRAITE 1. Définition Solution Libre Retraite est une offre présentée sous forme d un contrat unique et structurée autour d un compte d épargne et de plusieurs comptes à terme : Le compte d épargne Solution Libre

Plus en détail

Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier?

Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier? Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier? Par Virginie Franc Jacob L express Votre Argent Avec des taux de crédits frôlant les 2 %, vous avez sans doute intérêt à renégocier votre crédit

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit renouvelable

L essentiel sur. Le crédit renouvelable L essentiel sur Le crédit renouvelable Octobre 2009 Qu est ce que c est? Catégorie particulière de crédit à la consommation, le crédit renouvelable - souvent appelé revolving - est multiforme et complexe

Plus en détail

15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER

15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER 15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER Avec la participation de Roland Tripard, Président du directoire de SeLoger.com Conférence de Presse Paris, le 12 mars 2012 Hervé Hatt Directeur général de meilleurtaux.com

Plus en détail

SOMMAIRE RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION. FICHE 1 Des cartes de fidélité plus responsables

SOMMAIRE RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION. FICHE 1 Des cartes de fidélité plus responsables SOMMAIRE RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION FICHE 1 Des cartes de fidélité plus responsables FICHE 2 Encadrer la publicité pour empêcher les pratiques agressives FICHE 3 Un crédit responsable est un crédit

Plus en détail

Tarifs. et rémunérations. Tarifs TTC à la date du 01/10/06. Ce document constitue les conditions et tarifs de nos principaux produits et services.

Tarifs. et rémunérations. Tarifs TTC à la date du 01/10/06. Ce document constitue les conditions et tarifs de nos principaux produits et services. Tarifs et rémunérations Tarifs TTC à la date du 01/10/06. Ce document constitue les conditions et tarifs de nos principaux produits et services. Pour avoir plus d informations sur les produits bancaires,

Plus en détail

Les prêts immobiliers

Les prêts immobiliers Les prêts immobiliers Prêt amortissable : il y a un remboursement planifié du capital selon un calendrier déterminé. L'amortissement du crédit immobilier est étalé dans le temps (crédit amortissable classique).

Plus en détail

LA VENTE ET SES CONDITIONS

LA VENTE ET SES CONDITIONS LA VENTE ET SES CONDITIONS I - LES PRINCIPES GENERAUX Le refus de vente au consommateur (article L. 122-1 du Code de la consommation) A- Le principe Lorsqu un consommateur demande des produits ou des services

Plus en détail

Les sirènes du crédit facile

Les sirènes du crédit facile Les sirènes du crédit facile En cette période de crise du pouvoir d achat, il est fort tentant de recourir au crédit pour joindre les deux bouts avec, à la clé, le risque de souscrire un crédit inadapté?

Plus en détail

Prêt à la consommation

Prêt à la consommation - 1 - Prêt à la consommation Résumé : Le crédit à la consommation s'intègre dans un cadre légal défini par la loi Scrivener. Celle-ci protège le consommateur. Elle prévoit toutes les conditions nécessaires

Plus en détail

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Crédit Consommation Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Sommaire Les points clés de la réforme Les changements Notre philosophie de la réforme Les changements Notre philosophie Le crédit : - est

Plus en détail

Les taux baissent, renégociez votre prêt immobilier

Les taux baissent, renégociez votre prêt immobilier Page 1/6 Les taux baissent, renégociez votre prêt immobilier Si vous avez souscrit un prêt immobilier, peut-être songez-vous à négocier une révision de taux auprès de votre banquier pour profiter de la

Plus en détail

RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION

RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Le crédit à la consommation joue un rôle important. Il permet aux ménages de réaliser certaines dépenses au moment

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1995

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1995 ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1995 Les taux d intérêt des crédits au logement se sont légèrement détendus au cours de l année 1995. Dans un contexte de vive concurrence entre établissements

Plus en détail

Voyager en voiture : louer un véhicule

Voyager en voiture : louer un véhicule Les fiches pratiques de la concurrence et de la consommation Voyager en voiture : louer un véhicule Avant la location Comparer les offres des loueurs (en agence ou sur sites Internet) : s informer sur

Plus en détail

CRÉDIT LOGEMENT. 21 juillet 2015 1/9

CRÉDIT LOGEMENT. 21 juillet 2015 1/9 CRÉDIT LOGEMENT Jean-Marc Vilon 21 juillet 2015 1/9 La production garantie 2/9 Production garantie par Crédit Logement en milliards d euros 90 75 60 45 44,33 1,80 3,40 87,29 14,37 55,12 52,57 75,00 73,79

Plus en détail

Communication Adhérents

Communication Adhérents Fédération Bancaire Française 18, rue La Fayette - 75440 Paris cedex 09 Tél : 01 48 00 52 52 - Fax : 01 42 46 76 40 E-mail : extranet@fbf.fr Numéro : 2008166 Communication Adhérents Date : 22/05/2008 Rédacteur

Plus en détail

Emprunt bancaire immobilier

Emprunt bancaire immobilier - 1 - Emprunt bancaire immobilier Résumé : Quels sont les éléments nécessaires pour contracter un emprunt immobilier auprès d'un organisme bancaire? Ce Chapitre insiste particulièrement sur les modes de

Plus en détail

conditions de banque aux particuliers tarifs en vigueur au 1 er janvier 2012

conditions de banque aux particuliers tarifs en vigueur au 1 er janvier 2012 conditions de banque aux particuliers tarifs en vigueur au 1 er janvier 2012 Extrait standard des tarifs p 2 Ouverture, fonctionnement et suivi de votre compte p 3 Banque à distance p 3 Vos moyens et opérations

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES NUMEROS SVA

CONDITIONS PARTICULIERES NUMEROS SVA CONDITIONS PARTICULIERES NUMEROS SVA Version en date du 31/08/2012 DEFINITIONS : - Compte OVH : Compte de facturation regroupant l ensemble des fonctionnalités et informations relatives à la facturation

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

Conditions Générales de Vente du Service Petites Annonces

Conditions Générales de Vente du Service Petites Annonces Conditions Générales de Vente du Service Petites Annonces 1. DEFINITIONS Chacun des termes mentionnés ci-dessous aura dans les présentes Conditions Générales de Vente du Service Petites Annonces des Sites

Plus en détail

La reprise des contrats de financement dans les contrats globaux

La reprise des contrats de financement dans les contrats globaux Page 1 Documents 1. La reprise des contrats de financement dans les contrats globaux - Pratique par Valérie de SIGOYER Revue Droit Administratif Juin 2014 Type d'article : Pratique/Informations Professionnelles

Plus en détail

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique.

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Le droit syndical dans le privé. Extrait du code du Travail sur le droit syndical du privé

Le droit syndical dans le privé. Extrait du code du Travail sur le droit syndical du privé Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt F9 Le droit syndical dans le privé Créée le 15 novembre 2005 - Dernière modification le 19 février 2009 Extrait du code du Travail sur le droit syndical

Plus en détail

Rapport S 3.2 «Informations non bilantaires»

Rapport S 3.2 «Informations non bilantaires» Rapport S 3.2 «Informations non bilantaires» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 1.1 Population déclarante...3 1.2 Périodicité et délai de communication...3 2 Renseignement des opérations...4

Plus en détail

Comment. utiliser. bien ma. Banque? Comment ça marche? Trucs et astuces

Comment. utiliser. bien ma. Banque? Comment ça marche? Trucs et astuces Comment bien ma Banque? utiliser???, Comment ça marche? Trucs et astuces édito Chers sociétaires, chers clients, Notre Caisse régionale accorde une attention toute particulière à la qualité de la relation

Plus en détail

FIRST Fiscal. Combinez avantage fiscal et rendement élevé

FIRST Fiscal. Combinez avantage fiscal et rendement élevé Combinez avantage fiscal et rendement élevé Épargnez et économisez Vous êtes à la recherche d un produit d épargne fiscalement avantageux? Saviez-vous que vous pouvez épargner jusqu à 1.990 euros par an

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété.

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété. GARANTIES LOCATIVES LES SERVICES D ATI GESTION LA GESTION LOCATIVE (quittancement, reddition mensuelle des comptes, suivi des travaux ) LE SYNDIC DE COPROPRIETE LA MISE EN LOCATION (sélection des locataires,

Plus en détail

INC document LES OBSTACLES AU CHANGEMENT D ÉTABLISSEMENT BANCAIRE ÉTUDE INVENTAIRE DES OBSTACLES AU CHANGEMENT

INC document LES OBSTACLES AU CHANGEMENT D ÉTABLISSEMENT BANCAIRE ÉTUDE INVENTAIRE DES OBSTACLES AU CHANGEMENT INC document ÉTUDE LES OBSTACLES AU CHANGEMENT D ÉTABLISSEMENT BANCAIRE Dans un contexte où le prix global des services bancaires a progressé bien plus vite que l indice des prix à la consommation (cf.

Plus en détail

Taux variables et accession à la propriété

Taux variables et accession à la propriété 22 mai 2008 Taux variables et accession à la propriété 12 engagements des établissements de crédit Ariane Obolensky Directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF) François Lemasson Président

Plus en détail

Commissions Interbancaires de Paiement 2011

Commissions Interbancaires de Paiement 2011 www.sdi-pme.fr SYNDICAT DES INDÉPENDANTS Organisation interprofessionnelle patronale regroupant 25.000 artisans, commerçants, TPE et professionnels libéraux PANORAMA DES TPE Contact : Jean-Guilhem DARRÉ

Plus en détail

LES RISQUES DU CREDIT

LES RISQUES DU CREDIT FACTEURS Prévention Santé Environnement E1 LES RISQUES DU CREDIT 1- Analyse de la situation. Le surendettement survient de plus en plus à la suite d une perte d emploi, de la maladie ou d un divorce. C

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

Loi d'adhésion au concordat intercantonal réprimant les abus en matière d'intérêt conventionnel

Loi d'adhésion au concordat intercantonal réprimant les abus en matière d'intérêt conventionnel - 1 - Loi d'adhésion au concordat intercantonal réprimant les abus en matière d'intérêt conventionnel du 12 mai 1960 Le Grand Conseil du canton du Valais vu le concordat intercantonal du 8 octobre 1957

Plus en détail

Pour éviter le surendettement

Pour éviter le surendettement Pour éviter le surendettement Lister et classer ses dépenses dépenses fixes ou préengagées Dépenses réalisées dans le cadre d un contrat difficilement renégociable à court terme. Ces dépenses doivent être

Plus en détail