LEGRAND DOSSIER. CARTE BANCAIRE Réagir après une escroquerie page 47. CONSOMMATION Comment s'y retrouver dans les foires aux vins page 49

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LEGRAND DOSSIER. CARTE BANCAIRE Réagir après une escroquerie page 47. CONSOMMATION Comment s'y retrouver dans les foires aux vins page 49"

Transcription

1 LEGRAND DOSSIER CARTE BANCAIRE Réagir après une escroquerie page 47 CONSOMMATION Comment s'y retrouver dans les foires aux vins page 49

2 LEGRAND DOSSIER l'endettement LESFRAN AIS Aujourd'hui, dans un monde où l'économie est prépondérante, chaque Français estime que son voisin est "meilleur" que lui s'il gagne plus d'argent», analyse pour sa part la sociologue Jeanne Lazarus'". LE CHIFFRE 61 % des Françaisdéclarentqu'ils " manquent d'argent pour se sentir tout à fait heureux Toujours tabou... Source: Si les Français ont besoin d'argent pour être heureux, ils en parlent toujours aussi peu: 59 % perçoivent toujours ce sujet comme tabou (2). Cet embarras associé à l'argent tient à notre héritage catholique et culturel. La Bible fustige la convoitise: QjLi aime l'argent ne se rassasiera pas d'argent» (L'Ecclésiaste 5.9). L'Église catholique érige l'avarice en péché capital, et condamne la pratique du prêt (interdiction réaffirmée en 1745 par le pape Benoît XIV). Pourtant, même dans la France catholique, il a toujours existé un système pour faire face au manque d'argent: le monde agricole, qui avait besoin de trésorerie BRÈVE HISTOIRE ongtemps les Français ont adopté une attitude hos. tile à l'égard de l'argent, mais le développement de la société de consommation et l'individualisation des comportements les ont décomplexés : "Gagnerdel'argentet rêver d'en avoir beaucoup est devenu peu à peu une ambition commune et acceptable», constate le sociologue Gérard Mermet dans Francoscopie 2010». Désormais, l'argent ferait le bonheur! L'argent est placé au centre de la société et des fam11les. Auparavant, la hiérarchie sociale n'était pas fondée sur l'argent, mais sur l'exercice de professions honorables, le respect des règles du savoir-vivre ou une éducation artistique et culturelle exigeante. Étude Ifop, du crédit Cen'est qu'après lasecondeguerremondialeque les Français commencentà déposerleurargentdans les banques, notamment après l'entréeen vigueurdes loisdebré( ) quimettent finà laspécialisationdes établissementsfinanciers(distinction entrebanques de dépôt,banquesd'affaireset sociétésfinancières publiquesde crédit).ainsi,18 % des ménages ont un compte en banqueen 1966 (75 % en 1972), 10 % des salairessont mensualisésen 1969 (99 % en 2001), et 29 % des banques foumissentles créditsau logementen 1964 (65 % en 1972). Audébutdes années 1970, les banques se lancentdans lecrédità laconsommation.entre1985 et 1987, ellespeuvent proposerdes créditsrenouvelables(anciennementrevolving) quiétaientjusque-làuniquementcommercialiséspar des établissementsspécialisés.christianescrivenerlaisse son nomaux premièresloisde protectiondes consommateurs de créd~s ( ). Dixans plustarden 1989, Véronique Neiertzmet en placeun dispositifde préventionet de règlement des difficu~ésliéesau surendettement.enfin,en juillet201 0, est créée une loi*quiporte réformedu crédità laconsommation. Loi n du 1" juillet 2010 (j.o. du 2). DOSSIER FAMILIAL / SEPTEMBRE 2010 N" -128», avant les récoltes, a très tôt eu recours aux usuriers. Avec l'industrialisation, le XIX" a vanté les mérites de l'épargne afin de moraliser lemonde ouvrier, avec l'idée que l'on ne va pas boire l'argent que l'on épargne», ajoute Jeanne Lazarus.... et mal maîtrisé Les scandales financiers de la fin du XIX" siècle (emprunts russes, affaire du canal de Panama... ) ont ajouté à la méfiance des Français à l'égard du monde de l'argent. Encore aujourd'hui, ils maîtrisent peu les différents outils financiers: Les Français comprennent mal le fonctionnement du PERP, la défiscalisation de certains produits, et même la différence qui existe entre une carte de crédit et une carte de débit [Carte qui sert juste à retirer de l'argent. NDLRJ. Aucun relais (école,famille) ne leur en apprend les mécanismes», constate la sociologue. Les Français ne découvrent le crédit qu'à la fin des années 1960 et profitent de la consommation de masse, mais leurs élans sont vite refroidis par la première crise pétrolière en Aujourd'hui, sur fond de crise financière, pour certaines familles issues des classes moyennes, le crédit est un moyen de maintenir leur niveau de vie et de continuer à avoir une existence sociale : Dans notre société, il est difficile de se priver car la tentation est forte d'accéder à des biens pour ressembler aux autres. Ainsi, une famille peut s'endetter pour acheter des cadeaux de Noë1 afin de ne pas se placer en dehors de la vie sociale», conclut Jeanne Lazarus. (1) Sociologue à l'université de Paris VITI, elle a cosigné en 2007 Sociologie de l'argent» aux éditions La Découverte. (2) Étude Ifop réalisée sur un échantillon de 2500 Européens du 12 au 17 juin

3 LE GRAND DOSSIER L'ENDETTEMENT t'emprunt permet de financer de nombreux projets de la vie quotidienne. Mais attention au risque de mal endettement! Afin de s'en prémunir, mieux vaut saisir les rouages du crédit, et ce quel que soit le type de prêt choisi. LE CREDIT n raison du coût des logements - l'insee évalue à 4,2 années de revenus l'effort désormais nécessaire pour devenir propriétaire -, l' acquisition d'un appartement ou d'une maison impose de recourir à l'emprunt. De la même façon, comment remplacer sa voiture ou sa machine à laver défectueuse, ou encore financer sa formation au permis de conduire en l'absence de trésorerie? Le cré. dit sert à couvrir non seulement les frais incontournables, mais aussi les dépenses de plaisir, qu'il s'agisse de l'achat d'un téléviseur dernier cri ou d'un voyage touristique. n permet de consommer immédiatement, nous évitant ainsi l'obligation de mettre de l'argent de côté J), résume Emmanuel MasserDenèvre, économiste à l'institut national de la consommation. Emprunter pour acheter un logement Cependant, recourir à l'emprunt n'a rien d'anodin. En effet, cette décision induit pour les ménages un supplément de charges contraintes qu'il est impératif d'anticiper. Cette opération répond à des mécanismes différents selon le type de crédit choisi. 38 Le prêt immobilier à taux fixe. Le prêt immobilier, réservé à l'acquisition ou à la construction d'un logement, appartient à la catégorie des crédits amortissables. Cela signifie que chaque mensualité comporte à la fois une fraction de capital et des intérêts selon le principe suivant: la part liée aux intérêts diminue avec le temps alors que celle dédiée au capital croît. Le choix du taux lors de la souscription est très important. En effet, avec le taux fixe (à partir de 3,60 % pour un crédit sur vingt ans au début du 3" trimestre 2010), la mensualité demeure identique du début jusqu'à et niveau de vie Quel que soit le prêt contracté, les établissements de crédit ont l'obligation d'afficher leur taux effectif global (TEG). Celui-ci est représentatif du coût du crédit et des frais inhérents au prêt sollicité (frais de dossier et assurances obligatoires, comme l'assurance décès invalidité d'un prêt immobilier). Voilà le Mur emprunteur apte à comparer le coût des crédits! Mais plus que sur le TEG, il a intérêt à porter son attention sur la mensualité prévue afin de répondre à cette question: Sommes-nous en mesure de supporter une telle charge supplémentaire chaque mois sans remettre en cause notre mode de vie? " Car emprunter en excluant la notion de reste à vivre» peut conduire... au mal endettement. la fin du prêt. Cette formule est adaptée aux personnes en recherche de sécurité, rétives à parier sur les fluctuations du marché financier et, par ricochet, sur une hausse ou un fléchissement des taux d'intérêt.j), précise Isabelle Munier, analyste pour le site l'observatoire indépi'iui"llt dl' prod\lits fï na nriors, l'ii t j III '11111 t 1 1 Il Leprêt immobilier à taux variable. Si l'emprunteur opte pour le taux variable, généralement plus bas que le taux fixe (à partir de 3 % toujours pour vingt ans en juillet 2010), il paiera une mensualité différente selon la formule retenue lors de la sou cription du contrat. Ce sera soit 11Ilt' mcnsualit d tcrmin fi >

4 LEGRAND DOSSIER L'ENDETTEMENT TÉMOIGNAGE Sylvia, 59 ans > l'avance (la durée du prêt s'allongera ou se raccourcira en fonction de l'évolution du taux), soit une mensualité dont le niveau s'adaptera tous les ans en fonction de la variation du taux d'intérêt, la durée du prêt ne bougeant pas. L'emprunteur court un risque en cas de montée des taux, mais il est contenu avec un taux capé, c'est-àdire limité à la hausse. Le crédit in fine». Autre forme de crédit immobilier, non amortissable cette fois, le prêt in fine s'adresse aux investisseurs locatifs. Son mécanisme repose sur une règle simple : pendant la durée du prêt, la mensualité ne comporte que les intérêts et le capital est soldé, en une seule fois, au terme du crédit. Afin d'honorer cette ultime échéance, l'emprunteur investit souvent son apport personnel dans un contrat d'assurance-vie, ce qui lui offre une alternative à l'issue du contrat: revendre son logement ou liquider son placement. Ce modèle de prêt est adapté à la ftscalité spécifique à l'investissement locatif, qui permet de déduire les intérêts de l'emprunt du montant des revenus fonciers, souligne Isabelle Munier. Revers de la médaille : il coûte cher! Sans compter qu'il met en danger l'investisseur si celui-ci ne trouve pas de locataire.» Le crédit relais. Proche dans son fonctionnement du prêt in fine, il permet de financer tout ou partie de l'achat d'un bien, en attendant la revente de l'autre (voir l'encadré ci-dessous). La plupart des ménages n'ont pas d'autre choix que de s'endetter pour accéder à la propriété. Emprunter pour consommer Le crédit à la consommation. Destiné à acheter un équipement ménager, à financer un projet non Isabelle Munier, analyste à Testé pour vous, observatoire indépendant de produtts financiers Le crédit relais pour acheter avant d'avoir revendu.» Le prêt relais permet aux propriétaires d'acquérir un nouveau bien immobilier avant de revendre le précédent, l'établissement financier leur avançant les fonds sur la base de 70 à 80 % de la valeur du logement à céder. Son fonctionnement s'apparente à celui du prêt in fine: l'emprunteur rombourse d'abord les intérêts pendant la durée dll pt t (01106néral, un an renouvelable une fois) pllioi.ll lôuln nuloment l'assurance - puis ',,- une fois la vente réalisée, il rembourse le capital emprunté. Ce type de prêt peut mettre en difficu~é financière le souscripteur dès lors qu'il ne parvient pas à vendre son logement dans les deux ans. De nombreux ménages ont connu cette stuaton début 2009 lorsque le marché de l'immobilier s'est effondré. En pareil cas, le partculier doits'interroger pour savoir si le prix de son bien est en adéquation avec celui des biens situés dans un même secteur géographique, etou demander à sa banque de lui accorder un délai supplémentaire. Mes deux filles m'aident à tenir.» La séparation d'avec mon conjoint m'a jetée à la rue. J'ai dû me loger dans l'urgence, mais mon salaire d'aide-soignante ne couvrait pas le loyer et le crédit pour la voiture neuve. Un huissier m'a remis une ordonnance d'injonction de restitution». N'ayant rien compris, je n'ai pas réagi et ma voiture a alors été saisie. Dès lors, relever mon courrier m'angoissait. J'ai fini par déposer un dossier de surendettement qui a été retenu, mais un créancier n'a pas accepté de règlement amiable. J'attends que mon affaire passe devant le juge. Mes filles m'ont prêté une voiture d'occasion pour que je poursuive mon activité. Je ne me considère pas comme une perdante et je m'accroche à mon travail. immobilier ou à couvrir un besoin de trésorerie, le prêt personnel, qui relève de la catégorie des crédits à la consommation, présente les mêmes caractéristiques techniques que le crédit immobilier à taux fixe. Dès la signature du contrat, l'emprunteur connaît le montant des mensualités et la durée du remboursement. Cet été, son taux d'intérêt se situait entre 2 et 9 % selon le montant emprunté, la durée de remboursement et les établissements financiers. Sa durée de remboursement étant limitée dans le temps (entre six et soixantedouze mois, à comparer aux quinze ou vingt ans d'un crédit immobilier), il induit des mensualités plus importantes que le crédit renouvelable, établies en fonction de la capacité de remboursement du consommateur. De ce fait, tous les particuliers n'y ont pas accès. TI est réservé à ceux qui justifient d'un niveau de ressources sufftsant», précise Emmanuel Masset-Denèvre, Le crédit renouvelable. Il existe un autre type de crédit à la consommation, le crédit renouvelable DOSSIER FAMILIAL/ SEPTEMBRE W 428 (anciennement revolving) qui s'obtient, lui, plus facilement, même si une réforme en cours vise à restreindre son accessibilité et à renforcer son cadre réglementaire (voir l'encadré ci-dessous). D'une durée d'un an reconductible'", il est généralement associé à une carte de crédit, celle d'une banque ou d'une enseigne de la grande distribution. Grâce à lui, l'emprunteur dispose de façon immédiate, permanente et renouvelable, d'une somme d'argent et l'utilise à son gré, de façon fractionnée, en fonction de ses besoins. Il s'acquitte de mensualités faibles et, au fur et à mesure de leur versement, sa réserve d'argent se reconstitue partiellement, ce qui lui permet de continuer à prélever des fonds, dans la limite du plafond accordé, sans renouveler de demande. Cette souplesse comporte des contreparties. D'abord, un coût élevé: son taux d'intérêt varie entre 14 % et le seuil de l'usure, c'est-à-dire le taux maximal auquel un établissement> Après plus de seize mois de gestation, la loi sur le crédit à la consommation* a été publiée en juillet, avec notamment pour objectif d'encadrer davantage le crédtt renouvelable. Ainsi, dès septembre, les organismes de crédtt sont tenus de désigner le crédit renouvelable par cette seule appellation, et non plus par réserve d'argent» ou crédtt revolving par exemple. À partir de mai 2011, l'organisme de crédtt vérifiera tous les ans si l'emprunteur est ou pas nscnt au fichier des incidents de paiement et contrôlera sa solvabilité tous les trois ans. Le souscripteur disposera de quatorze jours au lieu de sept pour étudier l'offre. Les mensualtés comporteront une part du remboursement minimal du capttal et pas seulement des intérêts, comme c'est souvent le cas aujourd'hui. Enfin, sur le lieu de vente, le prêteur sera obligé de donner le choix entre un crédtt renouvelable et un prêt amortissable classique. Loi n du 1" juillet du 2).

5 1 LE GRAND DOSSIER l'endettement RADIOGRAPHIE d'une mensualité de prêt* > financier est autorisé à prêter de l'argent (19,27 % au 3" trimestre 2010). Les ménages ne joignant plus les deux bouts après avoir souscrit des prêts inaensuite, dès lors que l'on puise fré- daptés attendent de cumuler les impayés quemment dans la réserve, on aug- pour réagir )J, déplore Jean-Louis mente le montant de l'emprunt et Kielh, président de la fédération la durée de son remboursement, ce française des associations Cresus dédiées à l'accompagnement des qui entraîne des intérêts supplémentaires et renchérit le familles surendetprix du crédit. tées (voir l'encadré page 45). Or ce sont LES CHIFFRES les premiers signes Se garder de difficultés finandu mal cières qui devraient endettement inciter les gens à étaun ménage qui des ménages considèrent le montant des remboursements blir un diagnostic de multiplie les créde leurs dettes trop élevé. leur situation pécudits renouvelables accentue le risque niaire. (( En cas de déficit de surendettement. De fait, on chronique, il est impédes Français ont eu recours au crédit en 2009, so~ près ratif de résoudre le trouve des crédits de 14 millions de ménages. problème à sa source )J, renouvelables dans Source: Observatoire 92 % des dossiers insiste Catherine des crédits aux ménages. Martin, directrice de surendettement et fondatrice d'ar(voir pages 44 et suivantes). En revanche, celui qui est chimed, association lilloise axée sur la prévention du surendettement. assuré de bénéficier d'une rentrée d'arcertaines personnes effectuent gent imminente, qui lui permet de rembourser le prêt de manière anticipée et cette démarche isolément, d'autres sans pénalité, ne court aucun danger )J, cherchent l'appui d'un conseiller en économie sociale et familiale (ESF), assure Emmanuel Masset-Denèvre. Une rnensuelté comporte plusieurs éléments: amortissement du capital, intérêts, assurance. En début de prêt, elle est composée davantage d'intérêts que de capital. '1.l 10,7 % 50,8 % Michel LeJoyeux, chel de service de psychiatrie et d'addictologie à l'hôpital Bichat racheteur compulsif acquiert des objets dont il ne se sert pas.» Un acheteur compulsif n'est ni un dépensier excessif, ni un collectionneur qui s'endette pour satisfaire sa passion de posséder QI tel ou tel objet. Il développe un comportement qui s'assimile à la toxicomanie. Il muhlplie les achats pour l'acte lui-même et non pour l'objot dont Il n'a de touto façon pas l'intention de se ervlr. Et cotte addiction conduh certains à s'endetter, voire à se surendetter. tachsteur compulsif pare les objets de pouvoirs particuliers: le rendre heureux, 42 arborer un symbole de réussne... Ainsi, telle femme ne portera que des vêtements de luxe pour assurer sa séduction. Cette croyance excessive dans le pouvoir salvateur de l'objet se conjugue avec un optimisme exagéré (possession de l'objet) et un pessimisme profond (mauvaise image de soi). Pour débarrasser le patient de cette addiction, il s'agittout d'abord de restaurer une bonne image de lui-même. Nous travaillons, comme chez les toxicomanes, à désamorcer les fausses croyances pour ensuiteles faire tomber Intérêts 5 & 7 _ & Amortissement du capital _ Assurances Crédit de Durée: 20 ans. Périodicité: mensuelle. Présentation annuelle. via le conseil général, la commune, une caisse d'allocations familiales ou une association. Mamier, conseillère ESF à Suresnes (Hauts-de-Seine). ((Le déblocage d'aides ponctuelles sera étudié, poursuit Stéphanie Guyot-Fabre, conseillère ESF à Fougères (Ille-et-Vilaine). Par exemple, pour régler les impayés de loyers et les factures d'énergie, d'eau et de teléphone, vous pouvez solliciter le Fonds de solidarité pour le logement (PSL)qui peut octroyer une subvention. Parallèlement, contactez votre conseiller bancaire pour essayer de réduire le découvert autorisé, convertir un crédit renouvelable en crédit personnel ou rééchelonner les mensualités d'un prêt. Recevoir des aides ponctuelles L'étape suivante vise à rééquilibrer les finances du foyer. Famille, comité d'entreprise ou d'œuvres sociales, prêts sur gage (voir ((Dossier Familial» n 420 de janvier 2010) peuvent, le cas échéant, apporter un soutien financier de premier secours. Quand la situation est très dégradée, (( il convient de solliciter le service social du conseil général ou de la commune qui proposera des mesures de rééquilibrage budgétaire et l'activation des droits (allocation logement, revenu (1) À compter de mai 2011, la loi sur de solidarité active couverture mala- - le crédit à la c~nsorrunation ~tera Le service social du conseil général ou de la commune est là pour vous aider à rééquilibrer votre budget... ', dte umverselle...) en vue de degager des recettes supplémentaires )J, avance Anne DOSSIER FAMILIAL/ SEPTEMBRE ND 428 la duree du credit renouvelable a trois ans pour un emprunt inférieur à 3000, cinq ans au-delà. )J

6 LE GRAND DOSSIER l'endettement CE'CLA IRAGE) une personne m'a accueillie pour m'expliquer comment remplir le dossier. Elle m'a déculpabilisée en m'expliquant que cette démarche constituait le premier pas pour m'en sortir. Elle ne me jugeait pas!» C'est avant de ne plus oser décrocher son téléphone ou ouvrir sa boîte aux lettres qu'il faut, comme l'a traduit Martine, se mettre sous la protection de la commission». Cette procédure est gratuite. Le secrétariat de la commission de surendettement est assuré par les succursales départementales de la Banque de France'". Établir un dossier de surendettement Première étape, remplir soigneusement le dossier de déclaration de surendettement» en énumérant toutes ses dettes, celles de la vie courante (loyer, électricité, etc.), les crédits en cours, les impôts, etc. Nous retenons l'argent qui a été emprunté à des proches si le prêt afait l'objet d'une reconnaissance de dettes», prévient Odile Frances, directeur à la Banque de France et qui, à ce titre, assure le secrétariat d'une commission de surendettement. Il convient d'être très précis sur sa situation et les raisons qui ont conduit à ce glissement du mal endettement au surendettement et de détailler l'épargne dont l'on dispose encore. Par exemple, le surendettement constitue l'un des cas de deôlocage anticipé de l'épargne entreprise, mais la demande doit dans ce cas émaner de la commission», explique Odile Frances. Dernier Quand le poids des rembou rsements d'emprunt dépasse les capacités çfu ménage, la commission de surendettement organise le réaménagement de la situation financière. 44 ne avoue avoir eu du mal à sauter le pas et à passer le porche de la Banque de France pour demander un dossier de surendettement. Depuis plusieurs mois, les relances téléphoniques et les lettres recommandées des établissements de crédits s'accumulaient, mais quand l'huissier est venu frapper à sa porte, elle s'y est résolue. A l'époque, raconte Martine, O Saisir la commission de surendettement 1.1 l'ii Milili 010 Les débiteurs sont des gens seuls.» Les ménages qui voient arriver les premiers impayés (loyer, cantine, factures... ) se retrouvent seuls face i5 à leurs dettes. Parmi ces personnes, IQJ nous rencontrons des chômeurs en fin de droits, des ménages de la classe moyenne qui ont pris des crédits irréfléchis, mais aussi des retraités qui ont prêté de l'argent à leurs enfants et qui se retrouvent démunis. Trop souvent, à la solitude s'ajoute la honte. Nous accompagnons ces ménages dans leurs démarches, à raison d'un rendez-vous par mois les deux premières années, notamment auprès de la commission de surendettement. Il s'agit de redonner du sens à leur consommation et de réorienter leurs loisirs vers la gratuité: bibliothèque, activités du secteur associatif. Nous constatons que ceux qui s'en sortent sont ceux qui sont les mieux épaulés familialement. travail d'écriture: la lettre d'accompagnement (voir l'encadré Internet ci-dessous). Deuxième étape, déposer la demande. Le secrétariat de la commission va d'abord examiner si le dossier est recevable». Le cas échéant, un de ses membres prend contact avec le demandeur pour vérifier une créance ou obtenir des explications sur une situation complexe. Son statut est également vérifié. Lesprofessionnels (arti- sans, commerçants, indépendants) n'ont pas accès à la procédure de surendettement. Ce qui pose un problème particulier aujourd'hui. Les personnes qui ont adopté le statut d'auto-entrepreneur pour s'en sortir et tenter de gagner un peu d'argent de cette façon ne peuvent plus déposer de dos-. sier auprès de la commission», se désole Odile Frances. Ensuite, le secrétariat étudie l'orientation de la demande. Soit le demandeur dispose (ou disposera) d'une capacité de remboursement et un plan d'apurement des dettes va être proposé, > Retrouvez nos modèles de lettres sur: dossierfamilial.com/lettrestypes/argent AMIlIAI Jean-Louis Kiehl, association Crésus Alsace N"I\J/I 4

7 LEGRAND DOSSIER l'endettement > soit la commission se tournera vers le tribunal d'instance pour demander l'ouverture d'une procédure de rétablissement personnel qui aboutit à l'effacement des dettes (après vente des biens existants). La commission négocie avec les créanciers Lamission de la commission de surendettement consiste à trouver un accord de réaménagement des dettes. Concrètement, elle met en perspective les capacités du débiteur et la composition des dettes. Selon les cas, elle propose des reports d'échéances, des réductions de taux d'intérêt (voire un taux zéro), le rééchelonnement des dettes, etc. La durée du plan ne peut excéder dix ans. À compter de novembre 2010, cette durée sera ramenée à huit ans par la loi du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation. Cette proposition est adressée au débiteur et aux créanciers, à charge pour chacune des parties en présence de vérifier le montant des sommes en cause et de réagir, le cas échéant, sur LE CHIFFRE les taux et les durées proposés. En cas de désaccord, le secrétariat de la commission entame des négociations. C'est souvent plus diffidle de convaincre les bailleurs privés, moins armés que les grandes sodétés de crédit pour absorber ces difficultés financières», relève Odile Frances. Siun accord est trouvé, toutes les mesures entérinées sont reprises dans un écrit signé par toutes les parties. Deux tiers des plans proposés par la commission de surendettement aboutissent à un accord amiable. Dans le cas contraire, la commission en informe le demandeur par écrit. Il peut alors demander C'est le montant de l'endettement à la commission, sous quinze moyen inscrit sur les dossiers jours impérativement, de proposer au juge de l'exécution soumis à la commission de surendetlement (92684 s'ils des mesures adaptées à sa comportent un crédit immobilier). situation. Ces recommandations sont envoyées au tribu- Source: Banque de France. nal d'instance afin que lejuge leur donne une force exécutoire. (1)Retrouvez les coordonnées des succursales départementales en composant le (prix d'un appel local d'un téléphone fixe) du lundi au vendredi de 8 heures à 18 heures ou sur (cliquer sur Surendettement» dans 1'Espace consommateurs»). Odile Frances, directeur à la Banque de France Nous traitons les situations de façon globale.» Quand nous constatons que la personne qui nous soumet un dossier de surendettement se trouve momentanément dans l'incapac~é de faire face à ses différentes échéances, nous demandons au tjibunal d'instance de prononcer un gel des créances. Cette suspension peut s'étendre pendant une durée maximale de deux ans. Si - comme cela est aussi prévu par la loi un particulier dépose cette demande au tjibunal, il devra effectuer autant de démarches qu'il a de créanciers. À cet égard, il a intérêt à se placer sous la protection de la commission de surendettement, car notre action va viser l'ensemble de ses créanciers. Au terme de la suspension des remboursements, si la personne surendettée a, par exemple, retrouvé un emploi, nous étudierons un plan d'apurement de ses dettes. 46

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pourquoi et

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Maîtriser son endettement sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

LES RISQUES DU CREDIT

LES RISQUES DU CREDIT FACTEURS Prévention Santé Environnement E1 LES RISQUES DU CREDIT 1- Analyse de la situation. Le surendettement survient de plus en plus à la suite d une perte d emploi, de la maladie ou d un divorce. C

Plus en détail

Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit!

Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit! Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit! Le Crédit en France Comprendre le crédit : zoom sur le crédit à la consommation Les termes du crédit : lexique «En France, plus d'1 ménage

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement

Maîtriser son taux d endettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Les Mini-guides Bancaires: La banque dans le creux de la main topdeluxe FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Repère n 8 Maîtriser son taux d endettement

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JANVIER 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique.

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA

LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA CHRISTINE LAGARDE MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION 1ER NOVEMBRE 2010 LE 1 ER NOVEMBRE ENTRENT EN VIGUEUR LES MESURES DE LA LOI LAGARDE

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution?

Le regroupement de crédits, la solution? JANVIER 2014 N 28 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le regroupement de crédits, la solution? Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

Comment réagir en cas de perte de revenus?

Comment réagir en cas de perte de revenus? NOVEMBRE 2014 N 12 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment réagir en cas de perte de revenus? Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 13 Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE juillet 2004 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement JUILLET 2012 N 22 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La procédure de surendettement 1 FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

La convention AERAS en 10 points-clés

La convention AERAS en 10 points-clés La convention AERAS en 10 points-clés Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir Découvrir le regroupement de crédit 1/10 AVERTISSEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT Les informations figurant dans le présent document sont fournies à titre gracieux et sans garantie de leur caractère complet,

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) Ce

Plus en détail

Gérer son budget, les bons réflexes

Gérer son budget, les bons réflexes GUIDE PRATIQUE Gérer son budget, les bons réflexes PRÉVOIR VOTRE BUDGET MAÎTRISER VOTRE BUDGET GÉRER VOTRE ARGENT ET VOS PROJETS ON A TOUS BESOIN DE CONSEILS POUR SON BUDGET L argent participe au bonheur

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES QUESTIONS / REPONSES Peut-on tout acheter avec un crédit personnel? Oui, dans la mesure où le montant du crédit correspond à votre besoin. Jusqu à 75000 maximum, votre prêt personnel peut répondre à tous

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

Attention : partie à lire attentivement avant de compléter le dossier de demande de prêt. Règlement pour l'attribution des prêts logement :

Attention : partie à lire attentivement avant de compléter le dossier de demande de prêt. Règlement pour l'attribution des prêts logement : Attention : partie à lire attentivement avant de compléter le dossier de demande de prêt Règlement pour l'attribution des prêts logement : prêt pour l'achat d'équipement mobilier et appareils électroménagers

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) SEPTEMBRE 2014 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Plus en détail

L encadrement du crédit par la loi Française

L encadrement du crédit par la loi Française L encadrement du crédit par la loi Française Le législateur a, depuis les années 70, mis en place des dispositions visant à mieux protéger les emprunteurs et les personnes en situation de fragilité financière,

Plus en détail

Note d application du mécanisme d écrêtement des surprimes médicales

Note d application du mécanisme d écrêtement des surprimes médicales Commission de médiation de la convention AERAS 18 décembre 2012 Note d application du mécanisme d écrêtement des surprimes médicales A Conditions d éligibilité 1) Condition de ressources Cette condition

Plus en détail

Crédit à la consommation: Principes généraux

Crédit à la consommation: Principes généraux Crédit à la consommation: Principes généraux Protection du consommateur: Pour tout achat faisant appel à un crédit, vous bénéficiez de la protection prévue dans le droit de la consommation (obligation

Plus en détail

Conseil de Surveillance du 23 février 2012

Conseil de Surveillance du 23 février 2012 AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ---- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation les modalités

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement OFFRE PACK INSTALL Banque Fédérale Mutualiste, la banque des agents du secteur public Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement MOINS DE 35 ANS BFM, partenaire du groupe Société

Plus en détail

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT Les différents crédits à la consommation Aujourd hui, un tiers des ménages - soit 9 millions - ont un crédit à la consommation. Ce

Plus en détail

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE «PRÊT SOCIAL» Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires : agents de droit public rémunérés

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS IMMOBILIERS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque, vous

Plus en détail

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES Enquête complémentaire mentaire de mars 2009 LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES présentée par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mercredi 22 juillet 2009 -

Plus en détail

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com Crédit LA CONVENTION AERAS S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé 1. Qu est ce que la convention AERAS? 2. Comment fonctionne le dispositif, quels sont les types de prêts concernés? 3.

Plus en détail

Le financement de votre investissement locatif à la BIL. BIL IMMO DAY 2 octobre 2014

Le financement de votre investissement locatif à la BIL. BIL IMMO DAY 2 octobre 2014 Le financement de votre investissement locatif à la BIL BIL IMMO DAY 2 octobre 2014 Agenda Investissement locatif Plan de financement Financement des projets immobiliers Variantes de taux Garanties Questions-réponses

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE PRÊT «AMELIORATION DU CADRE DE VIE» Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Direction générale des activités fiduciaires et de place Direction des PARticuliers LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS PRESENTATION DU DISPOSITIF ASPECTS JURIDIQUES / ASPECTS PRATIQUES UDAF 54 8 juin 2013

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

www.financeimmo.com Le reste à vivre tient compte de la situation familiale, il est égal au minimum au montant du RMI, plus 50% pour un ménage.

www.financeimmo.com Le reste à vivre tient compte de la situation familiale, il est égal au minimum au montant du RMI, plus 50% pour un ménage. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Evry Crédits vous informe : la réglementation bancaire

Evry Crédits vous informe : la réglementation bancaire Interdit bancaire & chèque sans provision : Il y a chèque sans provision lorsqu'il y a défaut de provision sur votre compte le jour ou le chèque est présenté au paiement ou lorsque l'établissement bancaire

Plus en détail

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3 FICHE N 3 Dépenses Budget CONNAÎTRE mes produits bancaires Epargne Revenus Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien connaître les produits bancaires et assurantiels que nous détenons. Cartes

Plus en détail

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Le prêt relais Sur un marché immobilier qui tend à se réguler, faire coïncider la date de vente avec celle de l achat d un bien devient difficile. De nombreux

Plus en détail

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers Note d information Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers Face à l augmentation des difficultés que rencontraient les emprunteurs dans le remboursement de leurs

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT PRÊT PA S S - T R AVAU X

DEMANDE DE PRÊT PRÊT PA S S - T R AVAU X DEMANDE DE PRÊT PRÊT PA S S - T R AVAU X ÉTAT CIVIL EMPRUNTEUR CONJOINT OU CO-EMPRUNTEUR Nom - Prénom Nom de jeune fille Né(e) le Lieu et Département Nationalité Adresse actuelle Téléphone personnel Téléphone

Plus en détail

Rapport sur la prévention et le traitement du surendettement des ménages ANNEXE 16. Observations d ORGECO TOURAINE LE FICP COMITÉ CONSULTATIF 141

Rapport sur la prévention et le traitement du surendettement des ménages ANNEXE 16. Observations d ORGECO TOURAINE LE FICP COMITÉ CONSULTATIF 141 ANNEXE 16 Observations d ORGECO TOURAINE LE FICP COMITÉ CONSULTATIF 141 142 COMITÉ CONSULTATIF LE TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT (RECEVABILITÉ ET PHASE AMIABLE) COMITÉ CONSULTATIF 143 Sommaire 1. RECEVABILITÉ...

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL

ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL DES ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES Association régie par la loi du 1er juillet 1901 18 avenue Léon Gaumont Valmy 133 75 977 PARIS Cedex 20 Télécopie : 01.57.53.22.12

Plus en détail

TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT. Évolutions résultant de la loi portant réforme du crédit à la consommation

TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT. Évolutions résultant de la loi portant réforme du crédit à la consommation Direction générale des activités fiduciaires et de place Direction de la surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Service infobanque et surendettement TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT

Plus en détail

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 -

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 - RĒGLEMENT DES PRÊTS Fondation Jean Moulin Service des Prêts Immeuble Oudinot Place Beauvau 75800 PARIS Cedex 08 Tél : 01.53.69.28.3.37 Fax : 01.53.69.28.68 mail : fjm-prets@interieur.gouv.fr site internet

Plus en détail

Document d information des prêts du Crédit Foncier

Document d information des prêts du Crédit Foncier Document d information des prêts du Crédit Foncier Valable à compter du 20 février 2012 Ce document vous est remis dans le cadre de l acquisition de votre résidence principale. Ce document a pour objectif

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

Observatoire semestriel du surendettement des particuliers dans les DOM (1er semestre 2013)

Observatoire semestriel du surendettement des particuliers dans les DOM (1er semestre 2013) maintenant Observatoire semestriel du surendettement des particuliers dans les DOM (1er semestre 2013) NB : les expressions soulignées ci-dessous sont définies dans le glossaire en page 5. Le nombre de

Plus en détail

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Les principales mesures de la loi LAGARDE FICHE 2 Le point sur l entrée en vigueur des principales

Plus en détail

Pour éviter le surendettement

Pour éviter le surendettement Pour éviter le surendettement Lister et classer ses dépenses dépenses fixes ou préengagées Dépenses réalisées dans le cadre d un contrat difficilement renégociable à court terme. Ces dépenses doivent être

Plus en détail

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Connaissance du dispositif Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Affiche dans un centre d aide sociale Affiche dans une agence bancaire Panneau

Plus en détail

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Eléments de calendrier 1. Conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre 2012 Rapport de M. François

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités. UFC-Que Choisir de Redon

Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités. UFC-Que Choisir de Redon Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités UFC-Que Choisir de Redon 1 Introduction Rappel : notre enquête de début 2009 73 associations locales de l UFC-Que Choisir

Plus en détail

Accès au crédit et foncier

Accès au crédit et foncier Réseau National des Chambres d'agriculture du Niger Note d information Accès au crédit et foncier RECA Réseau National des Chambres N d Agriculture du Niger iger 22 mai 2015 / Rédaction : Florence Bron-Saïdatou

Plus en détail

Procédures. Le surendettement

Procédures. Le surendettement Vos droits Institutions Acteurs Procédures Le surendettement F i c h e p r a t i q u e Le surendettement Lorsqu une personne ne peut plus faire face à ses dettes, elle peut engager une procédure de surendettement.

Plus en détail

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION suscitée par la loi n 2010-737 du 1 er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation Réforme du crédit à la consommation et lutte contre le

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

Les prêts immobiliers

Les prêts immobiliers Les prêts immobiliers Prêt amortissable : il y a un remboursement planifié du capital selon un calendrier déterminé. L'amortissement du crédit immobilier est étalé dans le temps (crédit amortissable classique).

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter? A savoir avant à la adapter les 2 A SAVOIR AVANT D EMPRUNTER 3 S endetter de manière raisonnable Pour éviter l excès de crédit, avant

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change 2015-R-04 du 2 mars 2015 1. Contexte de la recommandation 2012-R-01 publiée le 6 avril 2012 Des établissements

Plus en détail

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema.

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema. La convention AERAS * s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé * La convention est téléchargeable sur www.gema.fr GEMA, 9, rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris - janvier 2007 1 Convention

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Le coût d un crédit. www.lesclesdelabanque.com. Nouvelle édition Mars 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le coût d un crédit. www.lesclesdelabanque.com. Nouvelle édition Mars 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES 026 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le coût d un crédit LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Nouvelle édition

Plus en détail

Symposium le joueur excessif et le désendettement

Symposium le joueur excessif et le désendettement Symposium le joueur excessif et le désendettement Le Préposé aux poursuites et sa fonction Le Préposé et les fonctionnaires des Offices sont des officiers publics chargés d organiser le droit de poursuivre,

Plus en détail

LE CREDIT IMMOBILIER

LE CREDIT IMMOBILIER INTERETS PRIVES SUPPLEMENT Page 1/5 LE CREDIT IMMOBILIER Qui dit achat immobilier dit crédit. Pour franchir au mieux ce passage obligé, il faut faire jouer la concurrence, savoir lire une offre de prêt

Plus en détail

Un partenaire à vos côtés

Un partenaire à vos côtés Un partenaire à vos côtés Afin de permettre aux fonctionnaires d'etat qui résident en Ile-de- France d'accéder à un crédit responsable à des conditions négociées, la SRIAS a signé une convention de partenariat

Plus en détail

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Prêt immobilier Un taux attractif Des mensualités sécurisées Foncier Objectif i Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Pour votre nouveau logement,

Plus en détail

Observatoire du crédit immobilier

Observatoire du crédit immobilier Observatoire du crédit immobilier 12 e édition conférence de presse - 10 novembre 2010 Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 12 e Observatoire du crédit immobilier Meilleurtaux Des taux

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

SOLUTIONS JEUNES 18-25 ANS. Gagnez en indépendance!

SOLUTIONS JEUNES 18-25 ANS. Gagnez en indépendance! SOLUTIONS JEUNES 18-25 ANS Gagnez en indépendance! TOUTES LES SOLUTIONS POUR PRENDRE VOTRE ENVOL SEREINEMENT Spécialement conçues pour s adapter aux besoins des jeunes, les solutions Groupama banque vous

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES LE SURENDETTEMENT DES MENAGES PRESENTATION DU DISPOSITIF EXTERNE BANQUE DE FRANCE 1 Endettement et surendettement des ménages Interventions successives du législateur 1989 : première loi (dite loi Neiertz)

Plus en détail

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer?

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer? Impôts 2014 Où se renseigner? Comment réclamer? La direction générale des Finances publiques est un service du ministère des Finances et des comptes publics. Au plan local, les services des impôts des

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT AU LOGEMENT

DEMANDE DE PRÊT AU LOGEMENT Ministère de la Défense SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DU MINISTERE DE LA DEFENSE Service de l'accompagnement professionnel et des pensions Sous-Direction de

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER PRÊTS PRÊT CLÉ DE SOL Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque,

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine Investir en SCPI Une SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un produit d investissement collectif non coté investi en immobilier. L acquisition de parts de SCPI permet à l investisseur d effectuer

Plus en détail

Ne signez pas n importe quoi! Ne signez pas n importe quoi! Le crédit a un prix! Le crédit a un prix!

Ne signez pas n importe quoi! Ne signez pas n importe quoi! Le crédit a un prix! Le crédit a un prix! Ne signez pas n importe quoi! Signer un contrat de crédit est un engagement à long terme qui mérite réflexion. Prenez le temps de bien lire et de bien comprendre toutes les clauses du contrat! Sachez que

Plus en détail

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail