La Bourse est à la mode! A LA BOURSE POUR TOUS. A la Une

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Bourse est à la mode! A LA BOURSE POUR TOUS. A la Une"

Transcription

1 LA BOURSE POUR TOUS Les sirènes de la Bourse attirent des investisseurs de plus en plus nombreux. Visite guidée de cet univers. A la Une 1 La Bourse est à la mode! A l image poussiéreuse des corbeilles d antan a succédé celle des écrans d ordinateurs. Chaque particulier, à l instar des professionnels, peut ainsi transmettre lui-même son ordre de Bourse par le biais d Internet. L engouement d une part grandissante de la population pour les soubresauts des marchés financiers n a ainsi jamais été aussi fort. Les énormes gains en capitaux engrangés par les actionnaires depuis une dizaine d années n y sont évidemment pas étrangers. Alors que dans le même temps, les véhicules de placement traditionnels des petits épargnants n offraient que des rémunérations dérisoires. L appétit des investisseurs est d autant plus aiguisé que la montée des Bourses s est produite dans un environnement de révolution technologique permanente. Ce qui a eu pour effet d ouvrir régulièrement de nouveaux champs d investissement aux perspectives apparemment illimitées et de transformer les Bourses elles-mêmes. La mutation de ces dernières est ainsi encore loin d être terminée. Car elles subissent de très fortes pressions pour se moderniser, comme

2 A la Une aux Etats-Unis, sous l effet de la concurrence des nouvelles minibourses électroniques. Ces dernières viennent les défier sur leur propre terrain. Tandis qu en Europe, l avènement de l euro pousse les huit principales Bourses, dont la Bourse suisse, à regrouper leurs forces. Trois d entre elles (Paris, Bruxelles et Amsterdam) ont d ailleurs déjà franchi le pas en créant Euronext, tandis que Londres et Francfort ont annoncé, il y a quelques semaines, qu elles allaient également unir leurs destins dans ix. La Bourse suisse Cette évolution rappelle celle de la place financière suisse: les trois Bourses régionales de Zurich, Genève et Bâle ont fusionné en Avec pour résultat l abandon des corbeilles et de la criée, pour donner naissance à une plate-forme électronique unique: la Bourse électronique suisse (Swiss Exchange ou SWX), la plus moderne du monde. Toutes les banques membres de la SWX dont la BCV sont aujourd hui reliées entre elles par un système de transactions informatisé. Les opérations se font ainsi par écran interposé, de même que la gestion de toutes les opérations administratives qui leur sont liées. Le client maître du jeu Si le rôle de la Bourse est resté le même permettre l échange de capitaux, donnant ainsi la possibilité aux entreprises de financer leur développement, la relation entre les investisseurs et la Bourse a changé. Les clients peuvent désormais passer leurs ordres d achat ou de vente par Internet, et ils ont également la possibilité de suivre en temps réel le déroulement de leur ordre. Tout en bénéficiant des prix réduits proposés par les sociétés qui offrent ce service par rapport aux canaux bancaires traditionnels. Dans la foulée, Internet propose une multitude de sites financiers qui donnent accès à de nombreuses bases de données sur l évolution des cours, des volumes de transactions, sur l actualité et l historique des sociétés, etc. Cette recherche, qui était jusqu il y a très peu de temps encore inaccessible aux petits investisseurs, fournit ainsi de véritables outils professionnels pour gérer un portefeuille. Un jeu complexe Si chacun peut aujourd hui devenir son trader personnel, les règles du jeu boursier restent cependant complexes : tout un chacun ne peut prétendre du jour au lendemain en maîtriser toutes les arcanes. Il faut donc y consacrer le temps nécessaire et se former pour bien choisir ses investissements. Les pages qui suivent vous donneront un bref aperçu de cet univers impitoyable... Investir en Bourse La Bourse attire de plus en plus d investisseurs privés et se «démocratise» à la vitesse grand V, notamment grâce à Internet. La Bourse mérite toutefois mieux que la réputation de casino qui lui colle à la peau. D autant plus que jamais l information aux investisseurs n a été aussi fournie qu aujourd hui, ni la palette des instruments de placement aussi large. Ce qui permet à chacun de choisir la stratégie correspondant à son profil de risque. Si vous ne connaissez vraiment rien à la finance, et que vous avez légitimement d autres intérêts dans la vie, les fonds de placement vous ouvrent les bras. C est le gestionnaire du fonds qui s occupera de votre investissement. En revanche,si vous vous sentez prêts à vous engager sérieusement sur le chemin de la Bourse, vous pourrez par exemple acheter des actions ou encore, pour les plus agiles, des options ou des «warrants». Mais avant de vous lancer sur ces sentiers grisants et escarpés, vous devrez vous entraîner à résister aux bourrasques boursières, qui surviennent de temps à autre. Sans être obligé de décrocher un MBA en finance, vous aurez tout de même avantage à vous abonner à différentes revues et journaux financiers, à surfer sur Internet et à lire quelques livres d introduction à la Bourse. Ensuite, à vous de jouer... 2

3 A la Une PC liaison Internet Client téléphone à son conseiller Banque E Site de Courtage en ligne PC Client Banque F Bourse Electronique Suisse (SWX) téléphone à son conseiller Banque A Site de Courtage en ligne Client PC liaison Internet Dans ce schéma, les Banques C et F n ont pas de site de courtage en ligne pour leurs clients. téléphone à son conseiller Client PC Banque D Site de Courtage en ligne liaison Internet PC Banque C Client téléphone à son conseiller Site de Courtage en ligne Banque B téléphone à son conseiller Client liaison Internet PC Banques membres de la SWX Ces banques disposent de l'accès direct à la SWX Site de courtage en ligne Les ordres passés par les clients via Internet transitent par une banque membre de la SWX; elle est la «banque dépositaire» Loi sur les Bourses Si la SWX est une société de droit privé, elle n en est pas moins soumise à la Loi fédérale sur les Bourses et le commerce des valeurs mobilières (LBVM). Le but de la législation est d assurer aux investisseurs transparence et égalité de traitement. Cette loi régit notamment l obligation de déclarer une prise de participation dépassant un certain seuil, puis de présenter une offre publique d achat si cette participation dépasse un tiers des droits de vote. La réglementation fixe également les devoirs des négociants vis-à-vis de leurs clients. Le règlement de cotation, qui repose sur la LBVM, fixe les conditions d admission des valeurs mobilières à la Bourse suisse. Ce règlement est basé sur le principe de l autorégulation. virt-x La Bourse suisse (SWX) a annoncé à mi-juillet qu elle allait créer une filiale commune avec l ECN Tradepoint. L objectif est de créer une plate-forme électronique pour traiter plus de 600 blue-chips européennes, dont les titres suisses. Le siège de cette filiale baptisée virt-x sera basé en Angleterre. Ce projet, annoncé pour le premier trimestre 2001, permet à la SWX de rester dans la course, après l annonce des intentions de fusions de plusieurs Bourses européennes. L atout de virt-x sera de bénéficier, d une part, de la technologie de pointe de la SWX et, d autre part, du volume de transactions nécessaires que devraient apporter les actionnaires de Tradepoint. Car on compte parmi eux plusieurs grandes banques d affaires (Credit Suisse First Boston, Morgan Stanley Dean Witter, Merill Lynch ou encore les ECN américains Instinet et Archipelago). Nouveau marché A l instar de l Allemagne, la Suisse a créé en juillet de l année dernière un nouveau marché destiné spécifiquement aux IPO (voir encadré). Pour rendre ce marché accessible aux «startup», la Bourse a assoupli ses exigences en matière de capital et d historique (track record). En revanche, pour parer aux risques inhérents aux sociétés de croissance encore très jeunes, la Bourse réclame un surcroît de transparence par rapport aux valeurs cotées sur le marché principal. Par exemple, en exigeant l utilisation de normes comptables internationales. 3

4 A la Une Types d ordres Pour acheter ou vendre un titre, vous pouvez passer un ordre dit «au mieux». Un ordre de ce type sera exécuté aussitôt que possible quel que soit le prix du marché. Vous pouvez également passer un ordre d achat «limité» à la hausse: l ordre ne sera effectué que si le cours du titre est au-dessous de la limite fixée. De même, l ordre «limité» à la vente n autorise son exécution que si le cours se situe au-dessus de la limite fixée. On peut également recourir à l ordre «stop loss» (arrêtepertes). Il s agit d un ordre de vente qui se déclenche si le titre tombe audessous d un certain seuil. Bourse suisse La Bourse suisse (SWX) occupe la huitième position dans la hiérarchie des Bourses mondiales, en terme de volume de transactions. Cette performance, compte tenu de la petite taille du marché suisse, s explique par la présence de quelques entreprises multinationales, telles Nestlé, Novartis ou Roche. Autres 37,5% 15,8% Novartis 13,8% Roche IPO IPO: le sigle magique... Pour de nombreux investisseurs, les IPO, pour Initial Public Offering, c est-à-dire les nouvelles introductions en Bourse, constituent une véritable poule aux œufs d or. L espoir étant de pouvoir entrer dans le capital d un nouveau Microsoft et de participer à sa formidable croissance. La tentation est d autant plus forte que de nombreuses IPO ont connu de très fortes hausses immédiatement après leur lancement. Le revers de la médaille, c est un risque à la hauteur des rendements espérés. Fiscalité Fondamentalement, l investisseur domicilié en Suisse a tout intérêt à investir en actions, puisque le fisc helvétique établit une claire distinction entre les revenus du patrimoine, qui sont soumis à l impôt, et les gains en capitaux, qui en sont complètement exonérés. Ce qui ne veut pas dire que vous ne payerez aucun impôt sur vos revenus en actions, puisque le dividende sera, lui, taxé. A noter que le régime fiscal peut changer à tout moment. 5,5% ABB 7,6% CS 11,2% Nestlé 8,6% UBS Indices Pour mesurer l évolution générale d un marché boursier, on utilise des indices reflétant la moyenne des cours d un certain nombre de titres représentatifs. Le Dow Jones, l indice de la Bourse de New York, est sans conteste le plus célèbre de ces indicateurs. Il est suivi de près par le Nasdaq américain, pour le marché des valeurs technologiques. Pour le marché suisse, l indice le plus connu est le Swiss Market Index, le SMI, mais le plus général est le Swiss Performance Index, le SPI. A mentionner encore le SNMI (Swiss New Market Index) pour les jeunes sociétés. 4

5 Les produits négociés A A la la Une Une Les deux principales catégories de placement sont les obligations et les actions, qui sont toutes deux des titres qui s échangent en Bourse. Ces deux types de valeurs se différencient fondamentalement par la nature du droit qui leur est associé: d une part, l obligation est une créance sur l émetteur, alors que d autre part, l action est un titre de propriété sur une société anonyme. Les obligations Les obligations sont des titres à revenu fixe, sous forme d intérêts versés généralement chaque année et remboursables à 100%. Chaque obligation représente une fraction de l emprunt d une entreprise ou d une collectivité publique qu achètent un grand nombre d investisseurs. Ces titres sont émis en série, aux mêmes conditions d échéance, de prix d émission, de tau d intérêt et de remboursement. Cette standardisation, pour un emprunt donné, les rend ainsi parfaitement échangeables en Bourse. Les caractéristiques des obligations en font l instrument idéal pour couvrir un besoin impératif et précis. Si vous achetez pour francs d obligations de la Confédération à 3%, vous serez assurés de recevoir chaque année les 3000 francs qui vous sont peut-être nécessaires pour finir de payer vos impôts, jusqu au remboursement fixé d avance. Les actions Les actions n offrent pas la sécurité des obligations, puisque leurs revenus ne sont pas garantis et que l action n est jamais remboursée, ou à de rares exceptions. L actionnaire prend ainsi un risque d entrepreneur en faisant confiance à la société pour qu elle génère les bénéfices qui feront monter le cours du titre, si tout va bien. Ce qui explique notamment les fortes fluctuations du cours des actions. Ces titres conviennent ainsi aux spéculateurs, mais aussi à ceux qui disposent d une vision à long terme et ne sont pas obligés de vendre en catastrophe lorsque le marché chute. Donc au pire moment. Logiquement, le risque supplémentaire pris sur le marché des actions est rémunéré, à long terme, par une rentabilité plus élevée par rapport au marché obligataire. En trois quarts de siècle, la palme de la performance revient aux actions De 1926 à 2000, l accroissement de la valeur réelle (après correction de l inflation) des actions sur le marché suisse a été largement supérieur à celui des obligations. Pour permettre la comparaison des deux indices, on a ramené les deux courbes sur la même échelle, en prenant un point de départ commun, à 100. Ce type de graphique est dit «en base 100». Actions Obligations Source: Pictet & Cie/Guide de l investisseur 5

6 Les options, warrants et produits structurés A la Une A côté des actions et des obligations, un grand nombre de nouveaux produits financiers plus ou moins exotiques sont apparus, telles les options. On définit une option comme un droit d acheter ou de vendre un bien ou un instrument financier à un certain prix fixé d avance et durant un certain temps. On trouve des options sur une grande variété d instruments tels les matières premières, les devises, les actions, les taux d intérêt ou encore les indices de marché. Fondamentalement, on distingue les options d achat, appelées «calls», des options de vente, baptisées «puts». Comme il s agit de contrats impliquant à chaque fois un acheteur et un vendeur du droit d option, il y a donc quatre possibilités: acheter un «call», vendre un «call», acheter un «put», vendre un «put». Par exemple, vous pouvez acheter une option d achat sur Nestlé, dans l espoir de voir le titre monter. Comme vous avez fixé le prix d avance, la différence avec le prix en Bourse à l échéance sera votre bénéfice... si vous avez gagné votre pari. A noter que les acheteurs d options «call» ou «put» n ont aucune obligation: ils peuvent exercer leurs droits ou non, ou laisser l option expirer. Alors que les vendeurs doivent toujours répondre à l exigence éventuelle des acheteurs, avec les coûts potentiels que cela implique. Les différentes catégories d options L investisseur individuel peut acheter ou vendre des options sur des marchés organisés comme la Bourse des options appelée Eurex. Parallèlement à ce marché d options s est développé un marché de certificats d options, baptisés warrants. Ces titres sont émis par des sociétés financières, généralement des banques. Les warrants ne sont pas traités sur les Bourses de produits La BCV dispose d une équipe complète de spécialistes traders et analystes financiers qui scrutent les différents marchés financiers et les entreprises secteur par secteur. dérivés comme l Eurex. Car, et c est la différence fondamentale, un investisseur ne peut émettre de warrant, comme il le ferait sur l Eurex: il ne peut qu acheter les warrants d une société, puis, soit attendre l échéance, soit les revendre en Bourse comme une action. La gamme des produits qui s est créée en Suisse est beaucoup plus importante que celle qu on trouve sur l Eurex pour le marché suisse. Les instruments vont des plus simples, comme un «call» sur une action particulière, à des combinaisons plus ou moins sophistiquées d autres produits. On parle alors de produits structurés. Les produits structurés Parmi ces produits, la Banque Cantonale Vaudoise propose notamment des produits structurés sur les devises et les actions. Les produits structurés sur devises de la BCV combinent un placement à court terme dans une monnaie déterminée avec l achat simultané d un ou plusieurs «calls» ou «puts» standard ou exotique sur une paire de monnaies. Ces produits, de durée limitée, sont conçus de manière à dégager un rendement supérieur au taux du marché monétaire, tout en garantissant à leur échéance au minimum le remboursement du capital initial ou en prévoyant éventuellement le remboursement de celui-ci dans la monnaie de remplacement. Sur les actions, la BCV propose différentes combinaisons, notamment celle des BCV-LEMAN, qui associent un placement monétaire et une vente de «put». En vendant l option, on encaisse la prime qui vient s ajouter aux intérêts reçus du placement à terme fixe et qui est versée à l investisseur sous forme d un coupon. 6

7 La magie de la diversification A A la la Une Une Comme le dit bien la sagesse populaire, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Lorsqu on investit, c est même la règle d or qui permet, pour un rendement espéré, de réduire le risque au minimum. Pour bien comprendre les bienfaits de la diversification, considérons le cas d un portefeuille qui ne contiendrait qu une seule action. Si la société qui l a émise tombait en faillite, vous perdriez 100% de votre investissement. Si vous aviez deux actions d entreprises différentes, la probabilité de voir la déconfiture simultanée des deux établissements serait nettement moindre. Pour diminuer cette volatilité, il suffit de diversifier son portefeuille avec des titres de différentes sociétés. Car la baisse de bénéfices des unes, qui se traduira par le recul de leur cours, sera compensée par la hausse des titres des sociétés enregistrant des augmentations de bénéfices. Pour que la diversification soit vraiment efficace, il faut évidemment prendre des sociétés qui réagissent de manière opposée aux conditions du marché. Différentes classes d actifs Pour diminuer plus encore le risque global de votre portefeuille, vous pouvez acquérir d autres actifs moins volatils, comme des obligations. Vous allez évidemment réduire le rendement espéré du portefeuille, puisque les obligations sont moins rentables que les actions. Mais, grâce à la diversification, la diminution de rendement de votre portefeuille sera proportionnellement moins forte que la baisse de son risque. C est le même raisonnement qu on applique en introduisant une part composée de liquidités dans le portefeuille. C est sur cette base que les spécialistes de la gestion de fortune proposent traditionnellement des grilles de placement pour différents profils de risque : peu risqué, modérément risqué, très risqué. Pour obtenir les meilleurs couples risque-rendement, les investissements doivent être réalisés à l échelle internationale et donc en différentes monnaies, tout en privilégiant celle dans laquelle l investisseur compte et dépense son argent. C est ce qu on appelle la monnaie de référence. Pour un investisseur basé en Suisse, ce sera logiquement le franc suisse. Des portefeuilles selon le profil de risque Un investisseur dont la monnaie de référence est le franc suisse se verra proposer des portefeuilles au risque croissant, c est-à-dire contenant une proportion toujours plus grande d actions: Conservateur Pour un investisseur peu tenté par le risque, le portefeuille proposé ressemblera généralement à celui-ci, c est-à-dire avec une forte proportion d obligations. Le but est d assurer le maintien du capital, en prenant un minimum de risques, pour obtenir une meilleure rentabilité que s il contenait uniquement des obligations. La part en monnaies étrangères est très modeste. 15% 60% 25% Equilibré (ou «balanced») Celui qui choisit un tel portefeuille accepte un risque supérieur, lié à la proportion nettement plus grande d actions, au détriment de la part obligataire et des liquidités. Les fluctuations de cours seront ainsi plus fortes, mais seront compensées par une espérance de rentabilité plus élevée. La part en monnaies étrangères augmente elle aussi. 45% 10% 45% Actions Obligations Liquidités Risqué (ou «growth») Ce dernier type de portefeuille est clairement orienté actions, et donc risqué, avec une proportion de monnaies étrangères très importante. Toutefois, comme l indique d ailleurs le terme «growth» (croissance) auquel recourent les banques pour désigner de tels portefeuilles, le risque diminue sur le long terme. C est pourquoi ceux-ci sont réservés aux investisseurs qui ont le temps et sont capables de résister psychologiquement à des chutes brutales des cours. 30% 5% 65% 7

8 L évolution des portefeuilles A la Une Quel sera votre portefeuille idéal? Conservateur, équilibré ou risqué? Il est difficile de répondre à une telle question sans connaître votre situation personnelle, votre âge, vos revenus, votre fortune, votre propension à prendre des risques. On peut toutefois établir schématiquement l évolution du portefeuille correspondant aux besoins d un individu moyen à différentes périodes de sa vie de la manière suivante, en faisant abstraction de tout autre investissement, et en étant conscient que les comportements sont en train de se modifier radicalement. 8 La jeunesse Les plus jeunes économisent généralement pour le long terme et n ont pas besoin que leurs investissements produisent des revenus réguliers, parce qu ils sont encore en train de gagner leur vie. Par ailleurs, ils doivent se protéger de l inflation qui ronge leur épargne. Les investissements basés sur les gains en capitaux sont ainsi les mieux adaptés. Il s agit donc essentiellement d actions, à côté d un matelas de liquidités en cas d imprévu. [Pour illustrer notre propos, prenons le portefeuille d un jeune couple d environ 25 ans, qui disposerait d un patrimoine financier de Fr : il devrait investir Fr en Les mandats de gestion BCV Tel est le titre du document qui décrit les caractéristiques de chaque mandat de gestion créé par la BCV en fonction d objectifs de placement bien définis. Les mandats de gestion proposés par le BCV Private Banking portent les appellations suivantes: «Obligations», «Revenu», «Croissance», «Dynamique» et «Actions». N hésitez pas à demander ce document, ainsi que toute autre information complémentaire, à votre conseiller BCV Private Banking. actions, soit 80% de sa fortune, et garder Fr en liquidités (20%).] L entre deux âges (45 ans) Avec les années, la fortune s accroît, tandis que les besoins se modifient: les charges liées à la fondation d une famille et à l éducation des enfants, par exemple, requièrent des revenus supplémentaires réguliers. Aussi une partie du portefeuille estelle alors constituée d obligations. Toutefois, les personnes de cette tranche d âge ont encore beaucoup de temps devant elles, tout en continuant à gagner leur vie. Les actions restent ainsi l investissement le plus approprié. [Dans cette perspective, le portefeuille de notre couple, qui s est accru de Fr à Fr est devenu nettement plus conservateur: la part en actions ne représente plus que 55% du portefeuille à Fr , pour 35% d obligations à Fr , et le reste en liquidités, soit 10%, à Fr ] L âge mûr Quand les investisseurs approchent de l âge de la retraite, leurs priorités changent. Ayant constitué (il faut l espérer) un capital, ces personnes vont basculer vers des investissements qui leur procureront des revenus lorsqu elles arrêteront de travailler. Par ailleurs, même si les rentes de retraite suffisent pour maintenir leur niveau de vie, cette catégorie d investisseurs dispose, évidemment, d un horizon-temps d investissement beaucoup plus court que les jeunes gens. [Le portefeuille de notre couple âgé atteint maintenant Fr et ne contient plus que 35% d actions à Fr , pour 55% d obligations à Fr , et 10% de liquidités à Fr ] Gérer soi-même? Faut-il gérer soi-même son patrimoine ou le confier à un professionnel? Avant de répondre à cette question, vous devez vous demander si vous êtes prêts à vous investir pour cette activité. Non seulement en temps, en formation, mais aussi en argent pour vous abonner aux différentes revues spécialisées, sans parler de la charge émotionnelle qu impliquent les fluctuations de la Bourse. La solution la plus simple consiste donc à prendre contact avec un conseiller BCV Private Banking, qui vous aidera à faire le point et à trouver l allocation d actifs adaptée à vos attentes. Et si la gestion de votre fortune constitue pour vous un véritable fardeau, vous pouvez confier un mandat à votre conseiller BCV Private Banking: celui-ci gérera alors votre portefeuille selon votre profil de risque.

9 Les fonds de placement A A la la Une Une Si vous n avez que peu d argent, vous pouvez bien sûr acheter quelques actions Nestlé et les laisser dormir en attendant qu elles prennent de la valeur sur le long terme. Mais ce n est pas exactement ce qu on peut appeler une diversification optimale. Vous pouvez toutefois bénéficier d une gestion professionnelle avec quelques milliers de francs seulement, en achetant des parts de fonds de placement. Ce sont des portefeuilles de titres boursiers gérés par des professionnels de la finance. L avantage des fonds est de donner accès à des portefeuilles diversifiés, ainsi qu à des placements pour lesquels un montant minimum est requis, par exemple les dépôts fiduciaires. Il permet également de bénéficier des prix de gros sur les transactions accordés aux gestionnaires du fonds. 9 Comment ça marche En achetant des parts de fonds, chaque investisseur augmente la masse de liquidités disponibles pour les placements qu effectuera sa direction. Si les investissements se révèlent fructueux, avec des revenus et/ou des gains en capitaux, chaque part du fonds s appréciera dans la même proportion, au bénéfice de ses détenteurs. Inversement, si le fonds perd de sa valeur, chaque part subira proportionnellement la même érosion. Suivant le fonds, les bénéfices sont soit distribués on parle alors de fonds de distribution, soit réinvestis on les appelle fonds de capitalisation. Lorsqu on veut récupérer le capital investi dans un fonds, il suffit d en adresser la demande à sa direction. Celle-ci a l obligation de racheter rapidement les parts qui lui sont soumises. A l exception des fonds immobiliers, qui n y sont tenus que pour la fin d un exercice, avec un préavis de douze mois. Valeur d émission et de rachat La valeur nette d inventaire (VNI) constitue la mesure universelle de la valeur d une part de fonds de placement. C est d ailleurs elle qui figure dans les tableaux publiés dans la presse spécialisée. Toutefois, pour acquérir une part, vous risquez de devoir débourser une somme légèrement supérieure à la VNI, comprenant une commission d émission: c est la valeur d émission. Toutefois, si vous vendez des parts du Groupe BCV, il ne vous sera prélevé aucune commission de rachat. A noter que cette dernière est rare en Suisse: la valeur de rachat coïncide donc le plus souvent avec la VNI. Les familles de fonds On peut les regrouper en six grandes catégories: les fonds en actions, en obligations, monétaires, d allocations d actifs (ou diversifiés), immobiliers et autres. Actions De tels fonds sont destinés à des investisseurs raisonnant à long terme, au moins cinq ans. Le rendement espéré est à la hauteur du risque pris: si les fonds investis dans les pays émergents sont normalement ceux qui promettent le plus, les accidents de parcours peuvent être très douloureux, voire catastrophiques en cas de chute brusque des marchés. Obligations Les fonds obligataires exposent les détenteurs de parts à un risque moindre qu avec des parts de fonds en actions, mais au prix d un rendement moins élevé. Celui qui achète des parts de fonds de ce type devrait les garder au moins trois ans. Marchés monétaires Les marchés monétaires sont constitués par l ensemble des placements à court terme. Les fonds sont investis uniquement dans des créances de débiteurs de premier ordre. Ce sont donc des placements très sûrs et, logiquement, modestement rémunérés. Ces fonds servent essentiellement à parquer ses liquidités à court terme. Allocation d actifs Ce type de fonds est panaché d actions, d obligations et d instruments du marché monétaire. Les fonds proposés correspondent à différents profils de risque, du plus prudent au plus agressif. Par sa simplicité de choix, c est le placement idéal pour l investisseur débutant et peu fortuné. Immobiliers Ces fonds sont placés sur le marché immobilier. Ils constituent un investissement intéressant du point de vue de la rentabilité et du risque. L acquisition de parts de tels fonds s inscrit dans une perspective à long terme. Autres A côté de ces grandes catégories de fonds, le marché suisse compte, en nombre encore limité, des produits hybrides, comme les fonds à cliquet (fonds à protection d actifs). Leur objectif est de permettre une prise de risque accrue, mais en préservant l essentiel du capital de départ. Il y a également les fameux «hedge funds», à la réputation sulfureuse, qui usent, et parfois abusent, des produits dérivés.

10 A la Une L état du marché Le marché des fonds de placement (FP) autorisés à la vente en Suisse auprès du public est en forte progression. A la fin de 1999, les investisseurs avaient à disposition pas moins de 2113 fonds, soit dix fois plus qu il y a dix ans. Les fonds domiciliés à l étranger continuent de représenter la plus grande partie des nouveaux fonds sur le marché suisse, essentiellement au Luxembourg: les trois quarts des fonds sont étrangers. Toutefois, l écrasante majorité des émetteurs sont des sociétés suisses. Celles-ci ont décidé d établir le domicile de leurs fonds à l étranger pour échapper notamment au droit de timbre. Protection de la loi sur les FP Lorsque vous remettez votre argent à la direction d un fonds de placement, vous bénéficiez de la protection de la loi sur les fonds de placement qui vise notamment à vous permettre d investir en toute connaissance de cause. Ainsi, à la demande de l investisseur intéressé, la direction du fonds doit lui remettre le prospectus qui contient toutes les informations sur Fisc et fonds de placement Le fisc n a évidemment pas négligé de taxer les revenus des fonds de placement. Toutefois, le régime imposé aux revenus issus des fonds diffèrent selon qu ils ont été émis à l étranger, essentiellement au Luxembourg, et selon le lieu de domicile du détenteur de parts. Pour un investisseur basé en Suisse et dont le domicile du fonds est en Suisse, les dividendes sont imposés comme un revenu. Les distributions de dividendes sont assujetties à l impôt anticipé fédéral de 35%. L investisseur peut demander à les récupérer dans sa déclaration fiscale. Les fonds en actions dominent le marché Selon la statistique de la Swiss Fund Association établie à fin 1999, en collaboration avec la société Lipper, les fonds en actions à eux seuls représentent presque un tiers du marché. immobilier valeur: CHF 11,7 milliards allocation d'actifs valeur: CHF 105,0 milliards marchés monétaires valeur: CHF 81,9 milliards 24,4% 19% l organisation du fonds, mais aussi sur sa politique de gestion. Elle doit également lui fournir le règlement qui indique les restrictions imposées aux gestionnaires, ainsi que le rapport de gestion. Comme ces documents sont souvent très techniques et très touffus, il ne faut pas hésiter à sonder le vendeur du fonds pour savoir sur quels marchés et en quelle monnaie le fonds est investi. Vous pourrez aussi l interroger sur la politique de gestion du fonds. Car, il est extrêmement important de le souligner, la loi ne Les bénéfices sur cours distribués par coupons séparés sont exonérés d impôt anticipé et non soumis à l impôt sur le revenu. Les dividendes et bénéfices sur cours imposables sont indiqués chaque année par l Administration fédérale des contributions. Si le domicile du fonds est étranger, les dividendes, qu ils soient distribués ou capitalisés, sont considérés comme des revenus et sont donc imposés comme tels. Les dividendes distribués sont exonérés de prélèvement à la source. Les bénéfices sur cours ne sont pas assujettis à l impôt sur le revenu. 2% 22% 31,9% valeur totale: CHF 430,3 milliards actions valeur: CHF 137,1 milliards obligations valeur: CHF 94,6 milliards vous protège en aucun cas de pertes dues au marché. Gérifonds et les fonds mobiliers du Groupe BCV Gérifonds est une société de direction de fonds de placement fondée en Ses deux principaux domaines de compétence sont l administration et la gestion de fonds de placement mobiliers. Au-delà de la gestion et de l administration de ses propres fonds, Gérifonds administre les 19 fonds de placement mobiliers de droit suisse du groupe Swissca, le troisième promoteur de fonds de placement en Suisse. Gérifonds est plus particulièrement spécialisée dans la gestion de quatre types de fonds: les fonds d allocation d actifs, les fonds en actions de pays émergés et émergents, les fonds alternatifs labellisés et, plus récemment, les fonds à cliquet de droit luxembourgeois (BCV Dynamic Floor Fund). Depuis sa création, la société n a cessé de se développer avec succès. Aujourd hui, elle met à disposition de sa clientèle une palette de 18 fonds et/ou compartiments de fonds de droit suisse et luxembourgeois, dont la fortune sous gestion avoisine les 3,3 milliards de francs au 31 juillet Informations sur les fonds: tél ou sur internet : 10

11 La Bourse par Internet A A la la Une Une La Bourse n a pas échappé au formidable développement d Internet: tout un chacun peut désormais passer directement ses ordres via le site d un broker courtier, à des prix cassés, mais avec un service au rabais, c est-à-dire sans conseil. Avec un temps de retard sur les Etats-Unis, l Europe et la Suisse ont suivi le mouvement. Grâce à Internet, l investisseur peut obtenir immédiatement les indications nécessaires pour passer ses ordres, contrôler l état de son compte, de ses liquidités et de son portefeuille, ainsi qu avoir accès aux cours en temps réel de tous les titres cotés. Il peut, de même, suivre en permanence l état d avancement de l exécution de ses ordres. Grâce à des coûts de transaction en chute libre, l arrivée de ces nouveaux services en Suisse au printemps 1999 a fait exploser le courtage en ligne. Ce succès, malgré l absence de conseils personnalisés, s explique aisément: une partie de la clientèle des banques intéressée par la Bourse ne pouvait pas s offrir un service de conseils de gestion de fortune, et donc de services personnalisés. Sans compter tous ceux qui estiment en savoir suffisamment pour se passer d avis et qui profitent ainsi de l aubaine. «Discount broker» L appellation «discount broker» pour ces fournisseurs d accès direct à la Bourse n est pas usurpée: alors que les ordres traditionnels en Bourse suisse sont généralement facturés au minimum Fr. 80.-, cette commission de courtage tombe à Fr.40.- voire en-dessous lorsque l ordre passe par un «on-line discount broker». L investisseur a le choix pour faire son marché, tant l offre est multiple. Mais sa décision ne sera pas aisée, car ces produits sont difficilement comparables, en raison des tarifs et des services proposés: accès à une palette plus ou moins large de Bourses étrangères, à des bases de données financières différentes, présentation du site en une ou plusieurs langues, etc. Passer un ordre par Internet Concrètement, avant de pouvoir commencer à «trader», vous devrez vous enregistrer auprès du Explosion des ordres en ligne fournisseur du service, qui vous donnera votre code d accès personnel. Quel que soit le service retenu, vous commencerez logiquement par consulter votre compte, liquidités et titres, puis effectuerez vos recherches, avant de passer votre ordre, dans l attente de le voir exécuté. Première étape: vous introduirez votre numéro de contrat, votre mot de passe et votre chiffre aléatoire. Vous pourrez ensuite accéder à une deuxième page où vous irez d abord consulter votre compte, pour contrôler votre situation financière. Votre pouvoir d achat établi, vous pourrez commencer à faire votre marché: en accédant à un nouveau menu, où vous obtiendrez une foule d informations sur le titre particulier qui vous intéresse, sur l évolution de son cours, en temps réel, avec graphiques et indication des volumes. Quand vous aurez arrêté votre choix sur un titre particulier, vous devrez changer de menu pour entrer dans celui qui vous permettra de donner l ordre, d achat ou de vente. Vous n aurez plus alors qu à spécifier le nombre de titres, le type L arrivée des «discount brokers» en Suisse au printemps 1999 s est immédiatement traduite par une forte hausse des transactions par Internet, dépassant 10% du volume total. 11% 10% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% 08/98 09/98 10/98 11/98 12/98 01/99 02/99 03/99 04/99 05/99 06/99 07/99 08/99 09/99 10/99 d ordre achat ou vente, limité ou «au mieux». Et ce sera tout. Une fois que la transaction sera exécutée, votre compte sera recalculé pour la prendre en considération et vous donner l image de votre nouveau portefeuille. Informations financières Outre les sites de «on-line brokerage», vous trouverez un très vaste choix de sites d informations financières sur Internet plus ou moins gratuits. Souvent, lorsqu il s agit de journaux spécialisés on-line, tel L agefi (www.agefi.com), ou généraliste, tel Le Temps (www.letemps.ch), l accès aux pages du jour est gratuit. En revanche, la consultation des archives est payante. A propos des journaux sur papier, on trouve un grand nombre de publications en 11

12 A la Une Quel avenir pour la gestion de fortune? Le phénoménal développement d Internet va-t-il faire disparaître le gestionnaire de fortune? Dans son statut de détenteur d une information inaccessible au commun des mortels, certainement! Et c est sans doute déjà partiellement le cas. En revanche, son rôle de conseiller n en devient que plus important aujourd hui, dans un environnement financier toujours plus complexe. Car il ne s agit plus, comme il y a encore une vingtaine d années, de se contenter de gérer des portefeuilles constitués exclusivement d actions ou d obligations et ce uniquement sur des marchés traditionnels: Europe occidentale, Etats- Unis ou Japon. Des produits plus sophistiqués les uns que les autres sont apparus produits dérivés, structurés, marchés obligataires à haut rendement, etc. tandis que le champ des investissements s est élargi à la planète entière: les marchés dits émergents occupent ainsi une place grandissante dans les portefeuilles. Pour se retrouver dans ce dédale, les informations fournies en vrac sur Internet ne peuvent compenser l avis du conseiller professionnel. Suisse romande comprenant une rubrique financière de bonne tenue. A commencer par Le Temps et son magazine spécialisé, «Référence», qui paraît sur une base trimestrielle. Parmi les autres publications, on citera Bilan (mensuel), Banque et Finance (bimestriel), Banque Assurance (bimestriel) et Banco (trimestriel), spécialisé dans les fonds de placement. L internaute pourra également accéder aux sites de toutes les grandes Bourses du monde, de New York (www.nyse.com) au Nasdaq (www.nasdaq.com) en passant par la Suisse (www.swx.ch). Pierre Novello Le site de courtage en ligne du Groupe BCV a été lancé le 15 juillet de l année passée. Classé récemment au deuxième rang d une étude comparative par l hebdomadaire alémanique Cash, e-sider.com est désormais l un des acteurs principaux de ce marché en très fort développement en Suisse. De nouvelles fonctionnalités seront offertes ces prochains mois dont celle de l information financière fournie par thescreener.com, société avec laquelle un accord de partenariat a été signé, ainsi qu un site WAP en ligne pour répondre aux attentes de la clientèle. Dès Une nouvelle édition du Guide de l investisseur, revue et augmentée, paraîtra en septembre. Petit glossaire de la Bourse Broker: courtier Brokerage on-line: achat ou vente de titres directement en Bourse par l investisseur individuel, par le biais du site Internet de son broker. Corbeille: lieu physique de forme circulaire autour duquel les agents de change se réunissaient pour effectuer les transactions boursières «à la criée». Courtage: Commission prélevée par le broker à chaque transaction. Discount broker: broker qui offre du courtage à prix réduit. ECN: Elecronic Computer Network. Ce sont des sortes de mini-bourses électroniques qui concurrencent les Bourses traditionnelles, surtout aux Etats-Unis. Liquidité: possibilité de trouver facilement une contrepartie lorsqu on veut acheter ou vendre des titres en Bourse. Produit dérivé: instrument financier dont les fluctuations vont dépendre du cours d une autre valeur, comme les options. Produit structuré: combinaison d un titre, comme une action, avec un produit dérivé. Société anonyme: société par actions. SWX: nom officiel de la Bourse Suisse. Trader: employé d un établissement bancaire, professionnel des transactions boursières. Warrant: option émise par une société financière. fin septembre, l accès à la Bourse de Paris sera possible et en fin d année, les produits «fonds de placement» et les produits structurés BCV (LEMAN, etc.) seront offerts sur e-sider.com. Pour toute information complémentaire: (Le site est en français, allemand et anglais) 12

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

Tarif. Placements et conseils financiers

Tarif. Placements et conseils financiers Tarif Placements et conseils financiers Tables des matières 4/5 Mandat de conseil «BCVs Supervision» 6/7 Mandat de gestion «BCVs Star Select» 8/9 Mandat de gestion «BCVs Active Portfolio» 10 Mandat de

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Vontobel Mini Futures Futures Investissement minimum, rendement maximum Vontobel Investment Banking Vontobel Mini Futures Investir un minimum pour un maximum de rendement Avec

Plus en détail

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements La gestion de fortune par des professionnels, pour tous les investisseurs Edition pour la Suisse Fonds de diversification des actifs BFI Dynamic (CHF)

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

Gestion de patrimoine

Gestion de patrimoine Zurich Invest Select Portfolio Gestion de patrimoine Adaptée à vos besoins Les meilleurs experts en placement pour votre fortune Gestion de patrimoine adaptée à vos besoins Vos avantages: Vous profitez

Plus en détail

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable TerzaFondsPlan Pour une prévoyance plus rentable La prévoyance individuelle gagne en importance En Suisse, la prévoyance repose sur le principe des trois piliers: prévoyance étatique, professionnelle et

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Multimanager-Stratégies zweiplus La gestion de fortune en toute transparence

Multimanager-Stratégies zweiplus La gestion de fortune en toute transparence Multimanager-Stratégies zweiplus La gestion de fortune en toute transparence Bienvenue à la bank zweiplus Digne de confiance, fiable, orientée solutions Chère investisseuse, cher investisseur Les Multimanager-Stratégies

Plus en détail

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos?

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos? Equity First une gamme d invest First une gamme d investisseme une gamme d investissements in ga d investissements intelligents Eq intelligents Equity First une gam Equity First une gamme d invest First

Plus en détail

Mandat de gestion de fortune Domestic Suisse. Votre solution individuelle axée sur la Suisse

Mandat de gestion de fortune Domestic Suisse. Votre solution individuelle axée sur la Suisse Mandat de gestion de fortune Domestic Suisse Votre solution individuelle axée sur la Suisse Mandat Domestic Suisse LGT une solution de placement simple et compréhensible Le monde des possibilités de placement

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Programme de préparation à la retraite 26 mars 2010 Marie-Pierre Fleury

Comment prendre soin de son argent? Programme de préparation à la retraite 26 mars 2010 Marie-Pierre Fleury Comment prendre soin de son argent? Programme de préparation à la retraite 26 mars 2010 Marie-Pierre Fleury Menu Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de placement Fiscalité

Plus en détail

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300!

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! TURBOS Jour TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRéSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois

FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois PROSPECTUS SIMPLIFIE COMPARTIMENT FIT FUND BOND Décembre 2011 Le 10 janvier 2012 FIT FUND BOND PRESENTATION DE LA SICAV Date

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Le trading est désormais plus simple, plus convivial et moins cher. Bienvenue chez TradeDirect. www.tradedirect.ch. www.tradedirect.

Le trading est désormais plus simple, plus convivial et moins cher. Bienvenue chez TradeDirect. www.tradedirect.ch. www.tradedirect. Le trading en direct. Le trading est désormais plus simple, plus convivial et moins cher. Bienvenue chez TradeDirect. Gestion simplifiée. Le trading en ligne vous permet d accéder en tout temps à une multitude

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir La sélection des valeurs les plus étoilées Investir Quelles valeurs choisir dans la nébuleuse des placements financiers? Comment composer un portefeuille d actifs en préservant le capital et en visant

Plus en détail

LES TURBOS. Investir avec du levier sur les indices et les actions!

LES TURBOS. Investir avec du levier sur les indices et les actions! LES TURBOS Investir avec du levier sur les indices et les actions! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Plan de versement avec phase de constitution

Plan de versement avec phase de constitution TwinStar Income Plus Plan de versement avec phase de constitution Avec TwinStar Income Plus, AXA vous propose une solution de prévoyance avec une protection du capital à 100 % et un taux d intérêt intéressant,

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance

Plus en détail

Cap sur les trackers négociés sur NextTrack

Cap sur les trackers négociés sur NextTrack Cap sur les trackers négociés sur NextTrack Cap sur les trackers négociés sur NextTrack 1 Cap sur la performance indicielle! 4 2 Que sont les trackers? 5 3 Les trackers, de nouveaux produits financiers?

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de placement Emprunts

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Programme de préparation à la retraite ONU 28 avril 2009 Marie-Pierre Fleury

Comment prendre soin de son argent? Programme de préparation à la retraite ONU 28 avril 2009 Marie-Pierre Fleury Programme de préparation à la retraite ONU 28 avril 2009 Marie-Pierre Fleury Se poser quelques questions : Dans quel pays vais-je vivre? Quels seront mes besoins (somme à évaluer / an)? Que veux-je faire

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds de placement structurés en catégorie de société offrent de multiples avantages

Plus en détail

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 ENTREPRISES Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 Conformément aux dispositions de l article R. 3332-1 du Code du travail,

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX!

HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX! BEST EQUITY NOTES HIGHER INTEREST NOTES HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX! Deux produits à potentiel élevé Une courte durée Un capital nominal garanti à l échéance BOURSES? TAUX?

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure ÉPARGNE 3 PORTFOLIO 3 Prévoir sur mesure et profiter outre mesure Avec des solutions de prévoyance 3 e pilier. Des réponses concrètes à vos interrogations Un 3 e pilier à votre mesure Pour un présent serein

Plus en détail

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 Ci-dessous, nous vous proposons un bref aperçu du traitement fiscal des revenus mobiliers (dividendes

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS OBLIGATIONS CANADIENNES FMOQ AU 30 juin 2015

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS OBLIGATIONS CANADIENNES FMOQ AU 30 juin 2015 RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS OBLIGATIONS CANADIENNES FMOQ AU 30 juin 2015 Le présent Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds obligations canadiennes

Plus en détail

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS Avant d utiliser un contrat à terme (produits dérivés, contrat à terme ferme ou contrat d option) le client (l investisseur) doit apprécier les risques liés a l utilisation de contrats à terme. Il doit

Plus en détail

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch Private Banking Tarifs www.bcn.ch Achats et ventes de titres courtage La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par ailleurs

Plus en détail

reverse exchangeable notes Guide Explicatif

reverse exchangeable notes Guide Explicatif reverse exchangeable notes Guide Explicatif www.warrants.commerzbank.com Un coupon attrayant? De plus en plus d investisseurs découvrent les avantages des Reverse Exchangeable Notes (REN) avec un coupon

Plus en détail

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés par Newedge Group S.A. pour le compte d un client «le Client». Le Client est informé qu il existe

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

UBS SA. Media Relations Tél. +41-44-234 85 00. www.ubs.com. 30 mars 2007. Communiqué de presse

UBS SA. Media Relations Tél. +41-44-234 85 00. www.ubs.com. 30 mars 2007. Communiqué de presse Communiqué de presse UBS SA Tél. +41-44-234 85 00 www.ubs.com UBS communique le dividende ainsi que la valeur d inventaire de trois UBS Real Estate Funds et annonce une augmentation de capital avec droit

Plus en détail

Investissez maintenant dans un avenir durable.

Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez dans la croissance de la Banque Triodos À la Banque Triodos, votre argent contribue à une société durable dans laquelle une place centrale est

Plus en détail

la force d un placement la certitude d un coupon élevé

la force d un placement la certitude d un coupon élevé placements la force d un placement la certitude d un élevé optinote multiwin brut de durant 5 ans protection du capital liée à l période de souscription du 9 mai 2011 au 8 juillet 2011 clôture anticipée

Plus en détail

Patrimonium Swiss Real Estate Fund

Patrimonium Swiss Real Estate Fund La traduction française est conforme au texte original allemand, la version originale en allemand faisant foi en toutes circonstances. Prospectus simplifié d octobre 2010 au prospectus d octobre 2010 Patrimonium

Plus en détail

Investir je connais mon banquier je connais mon banquier. Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants

Investir je connais mon banquier je connais mon banquier. Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants Investir Vous souhaitez dynamiser votre capital en accédant aux meilleurs fonds de placement mondiaux? Vous voulez vous assurer

Plus en détail

Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011

Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011 Communiqué de presse 6 mai 2011 Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011 Cet instrument financier, qui est une alternative à un placement risqué en actions, n est

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

Placements. Tarifs et conditions. www.bcn.ch

Placements. Tarifs et conditions. www.bcn.ch Placements Tarifs et conditions www.bcn.ch Achats et ventes de titres COURTAGE La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par

Plus en détail

Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape. www.cedarfinance.com

Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape. www.cedarfinance.com Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape www.cedarfinance.com Index 3 Les meilleures raisons pour commencer le trading d Options Binaires 4 Les Options Binaires: Histoire 5 Comment réaliser

Plus en détail

Mandat de gestion de fortune. Votre solution individuelle avec un mandat à fourchettes déterminées LGT

Mandat de gestion de fortune. Votre solution individuelle avec un mandat à fourchettes déterminées LGT Mandat de gestion de fortune Votre solution individuelle avec un mandat à fourchettes déterminées LGT Mandat de gestion de fortune LGT la gestion professionnelle de vos placements Toujours plus dynamiques

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire sur le profil d investisseur Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire 1. Quand aurez-vous besoin de toucher à ce portefeuille de placement,

Plus en détail

Comparaison du Règlement de dépôt ancien et nouvel de Credit Suisse AG

Comparaison du Règlement de dépôt ancien et nouvel de Credit Suisse AG Comparaison du Règlement de dépôt ancien et nouvel de Credit Suisse AG Règlement de dépôt ancien (12.2011) Règlement de dépôt nouveau (12.2013) Règlement de dépôt Dispositions générales Art. 1 Champ d

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Constituez je connais mon banquier je connais votre mon banquier épargne Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Vous disposez d un capital à placer? Vous avez régulièrement

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque.

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. Crédit Agricole (A+ / Aa3) Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Crédit Agricole CIB est une obligation émise en livre turque (TRY) par Crédit

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Investissez en toute sécurité

Investissez en toute sécurité TwinStar Invest Investissez en toute sécurité Deux variantes de placement avec garantie d investissement et potentiel de gain. TwinStar Invest offre des perspectives optimales à tous ceux qui privilégient

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier FCPI Diadème Innovation Pour concilier innovation et immobilier Diadème Innovation II, défiscalisation, innovation et immobilier Diadème Innovation II, Fonds Commun de Placement dans l Innovation, a pour

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Prévoyance. Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux.

Prévoyance. Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux. Prévoyance Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux. Une fois à la retraite, vous tenez à préserver votre liberté et indépendance. Il importe

Plus en détail

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO Guide de trading de devises XForex vous a préparé un condensé du E- book, son manuel électronique sur le trading de devises. Le Mini E-book a été conçu

Plus en détail

Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS)

Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS) Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS) Le 13 février 2007, le Parlement luxembourgeois a adopté une loi introduisant le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS). Cette nouvelle loi remplace la loi du

Plus en détail

Multi Defender VONCERT

Multi Defender VONCERT Multi Defender VONCERT sur le SMI, EuroStoxx 50 et le S&P 500 Vous souhaitez profiter de la hausse de cours potentielle de grands indices boursiers sans pour autant exclure des corrections de cours? Le

Plus en détail

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 Exercice 1 Le 13 octobre (N), votre responsable financier vous donne l ordre de vendre au SRD 50 actions ZZZ au cours limite de 180. a- Expliquer en quoi consiste

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement Directives de placement Valables dès le 1 er novembre 2014 Page 1 de 12 Directives de placement Les directives de placement suivantes sont édictées sur la base de l art. 12, al. 4 des statuts de VZ Fondation

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital.

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. Certificats TURBO Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les Certificats Turbo Le Certificat Turbo est

Plus en détail

Prospectus simplifié

Prospectus simplifié Octobre 2006 Prospectus simplifié Robeco Capital Growth Funds - Robeco Health Care Equities Présentation succincte Politique et objectif d investissement Profil de risque du Sous- Fonds Ce prospectus simplifié

Plus en détail

Zurich Invest Target Investment Fund

Zurich Invest Target Investment Fund Pour une constitution de patrimoine structurée et flexible Zurich Invest Target Investment Fund Le Target Investment Fund de Zurich Invest SA est une solution de placement flexible et intelligente vous

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine.

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Afin d en profiter, le Plan d Epargne en Actions (1) (PEA) et le Plan d Epargne

Plus en détail

Première en Suisse. en matière d assurance vie liée à des fonds de placement

Première en Suisse. en matière d assurance vie liée à des fonds de placement Communiqué de presse 10 mai 2004 Première en Suisse en matière d assurance vie liée à des fonds de placement Lausanne, le 10 mai 2004 La Vaudoise lance, en partenariat avec la Société Générale Asset Management,

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces :

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces : Solutions d assurance-vie Produits Actifs Occasions Garanties Croissance Capital Protection Revenu Avantage Solutions Options Stabilité PLANIFIER AUJOURD HUI. ASSURER L AVENIR. Transfert du patrimoine

Plus en détail

Document interne réservé aux partenaires du Groupe Swiss Life. SwissLife Premium Lux. Présentation de l offre et des services associés

Document interne réservé aux partenaires du Groupe Swiss Life. SwissLife Premium Lux. Présentation de l offre et des services associés 1 Document interne réservé aux partenaires du Groupe Swiss Life SwissLife Premium Lux Présentation de l offre et des services associés 2 SwissLife Premium Lux Swiss Life : chiffres clés Le groupe Swiss

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés.

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. I] Les intermédiaires Les intermédiaires sont des personnes physiques ou morales qui interviennent

Plus en détail

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p.

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) STRATÉGIE P. 2 Crédit Agricole CIB - fait bénéficier l investisseur d un coupon brut annuel intéressant pendant 8 ans. Concrètement, le calcul du coupon s opère sur la base

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail