Des bronches à l appropriation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des bronches à l appropriation"

Transcription

1 Histoire de la réhabilitation r respiratoire : Des bronches à l appropriation En hommage au Professeur Christian Préfaut Pr. Grégory Ninot Directeur, laboratoire EA4206 Conduites Addictives, de Performance et Santé

2 Conclusion (SPLF, 2005) Réhabilitation : «ensemble de soins personnalisés, s, dispensé au patient atteint d une d maladie respiratoire chronique, par une équipe transdisciplinaire» Objectif : «réduire les symptômes, optimiser les conditions physiques et psychosociales, diminuer les coûts de santé par une stabilisation des manifestations systémiques de la maladie»

3 1 er paradoxe: un essoufflement incontrôlable Les années 1970 dyspnée e et son contrôle 85% des patients souffrant de BPCO : «respiration exige un effort» (Malher et et al., 1996)

4 1 er paradoxe: un essoufflement incontrôlable Les années 1970 dyspnée e et son contrôle petites voies aériennesa Non fumeur BPCO (Saetta, 1998)

5 1 er paradoxe: un essoufflement incontrôlable Les années 1970 dyspnée e et son contrôle capacité ventilatoire (HD) dyspnée (fonction de l HD) r 2 =.45 (p <.001) (O Donnell et al., 1993, ARRD)

6 1 er paradoxe: un essoufflement incontrôlable Tabac et déclin d du VEMS Non tabagique ou non sensible au tabac VEMS (%th 25 ans) Incapacité Décès Arrêt Tabac à 45 ans Arrêt Tabac à 65 ans Age (année)

7 1 er paradoxe: un essoufflement incontrôlable Les années 1970 Un résultatr dyspnée e et son contrôle dyspnée à l effort amélioration du contrôle de la dyspnée Voies thérapeutiques ( ( capacités ventilatoires) arrêt du tabagisme broncho-dilatateur et corticostéro roïdes inhalés kinésith sithérapie respiratoire relaxation et désensibilisation d à la dyspnée

8 2 ième paradoxe: une tolérance à l effort irrémédiablement perdue Les années 1980 déconditionnement physique Quadriceps

9 2 ième paradoxe: une tolérance à l effort irrémédiablement perdue Les années 1980 déconditionnement physique 57 % endurance Allaire, Thorax,, 2004; Coronell, Eur Respir J,, 2004; Koechlin et al., Eur Respir J, 2004; Couillard,, AJRCCMA JRCCM, 2003; Debigare, Eur Respir J, 2003; Serres, Chest,, 1998 Quadriceps 33 % force Allaire, Thorax,, 2004; Debigare, Eur Respir J,, 2003; Couillard,, AJRCCMA JRCCM,, 2003; Marquis, AJRCCM,, 2002; Bernard, AJRCCM,, 1998 de la demande ventilatoire aggravation de la dyspnée de la tolérance à l effort pour VO 2 donnée, dyspnée liée à l HD r 2 = 0,47 p < 0,001 O Donnell et al., AJRCCM 2001

10 2 ième paradoxe: une tolérance à l effort irrémédiablement perdue Effet du réentrar entraînement nement à l effort

11 2 ième paradoxe: une tolérance à l effort irrémédiablement perdue Les années 1980 Un résultatr le réentrar entraînement nement à l effort déconditionnement physique amélioration de l autonomiel amélioration musculaire Voies thérapeutiques (par demande ventilatoire) réentraînement nement à l effort au seuil ventilatoire oxygène

12 3 ième paradoxe: une qualité de vie dégradd gradée Les années 1990 réhabilitation maladie chronique systémique d origine d respiratoire

13 Explications Maladie respiratoire chronique Dyspnée (part respiratoire) Anxiété liée à la dyspnée Sédentarisation Kinésiophobie Déconditionnement et myopathie Anxiété de la maladie Aggravation de la dyspnée (part musculaire) Dépression mineure Préfaut et Ninot (2009) Effondrement de la qualité de vie

14 3 ième paradoxe: une qualité de vie dégradd gradée Les années 1990 Un résultatr réhabilitation maladie chronique systémique d origine d respiratoire tolérance à l effort, l autonomie l et la qualité de vie 1 an après

15 3 ième paradoxe: une qualité de vie dégradd gradée Les années 1990 Un résultatr réhabilitation maladie chronique systémique d origine d respiratoire tolérance à l effort, l autonomie l et la qualité de vie 1 an après Voies thérapeutiques Éducation thérapeutique en réhabilitationr savoir (connaissances) savoir-faire savoir-être

16 4 ième paradoxe: une durée e de vie limitée e et des coûts de santé en augmentation Les années 2000 la poursuite de la réhabilitation r (post-réhabilitation) Un résultatr amélioration de la durée e de vie

17 4 ième paradoxe: une durée e de vie limitée e et des coûts de santé en augmentation Garcia-Aymerich et al. (Thorax, 2006)

18 4 ième paradoxe: une durée e de vie limitée e et des coûts de santé en augmentation

19 4 ième paradoxe: une durée e de vie limitée e et des coûts de santé en augmentation Les années 2000 la poursuite de la réhabilitation r (post-réhabilitation) Un résultatr amélioration de la durée e de vie diminution des coûts de santé grade 1A (Ries et (Ries et al., 2007; Lacasse et al., 2008)

20 4 ième paradoxe: une durée e de vie limitée e et des coûts de santé en augmentation Les années 2000 la poursuite de la réhabilitationr Un résultatr amélioration de la durée e de vie diminution des coûts de santé grade 1A Voies thérapeutiques réseaux de santé alliance thérapeutique - appropriation exercice(s)

21 Accélérateurs de la réhabilitation r respiratoire Lois et plans Loi du 9 août t 2004: amélioration de la qualité de vie de personnes souffrant de MC Plans maladie chronique et BPCO

22 Accélérateurs de la réhabilitation r respiratoire Lois et plans Loi du 9 août t 2004: amélioration de la qualité de vie de personnes souffrant de MC Plans maladie chronique et BPCO Recommandations des sociétés s savantes ATS/ERS (2004), SPLF (2005) Expertise collective INSERM (2008) Réseaux, associations de patients et fédérationsf

23 Freins à la réhabilitation r respiratoires Minimisation des retentissements systémiques d une d maladie chronique maladie chronique / maladie aigue Vision à court terme des soins Accompagnement / soins d urgenced Disparités s régionales r en réhabilitation r respiratoire Information et formation (dyspnée 1970, REE 1980, réhab 1990, post-réhab 2000) Structures de réhabilitationr Mobilisation inégale des personnes bénéficiairesb Les patients

24 Idées clés La réhabilitation r respiratoire Lutte contre les effets systémiques d une d maladie respiratoire chronique Il n est n jamais trop tard (et surtout trop tôt) pour la commencer Pas n importe n quelle activité physique (ni fréquence, durée, intensité) Bénéfique pour la santé physique et mentale, qualité de vie et l autonomiel 1 euros investis / euros économisés De la BPCO aux maladies respiratoires chroniques

25 En savoir plus

Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT

Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Directeur du laboratoire EA4206 Conduites Addictives, de Performance et Santé www.performance-sante.fr

Plus en détail

+ Composants de la réhabilitation pulmonaire

+ Composants de la réhabilitation pulmonaire + Composants de la réhabilitation pulmonaire Evaluations Réentraînement à l effort Education thérapeutique Intervention nutritionnelle Prise en charge psychosociale + Evaluations Initiale Epreuve d effort

Plus en détail

BASES PHYSIOPATHOLOGIQUES DU REENTRAÎNEMENT A L EFFORT :

BASES PHYSIOPATHOLOGIQUES DU REENTRAÎNEMENT A L EFFORT : BASES PHYSIOPATHOLOGIQUES DU REENTRAÎNEMENT A L EFFORT : Du déconditionnement à la myopathie du BPCO Christian PREFAUT Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO): Maladie d apparition progressive

Plus en détail

Mieux dans ses bronches, mieux dans sa tête. mieux dans sa vie!

Mieux dans ses bronches, mieux dans sa tête. mieux dans sa vie! Mieux dans ses bronches, mieux dans sa tête mieux dans sa vie! Pathophysiologie BPCO: Le cercle vicieux du déconditionnement VEMS Déconditionnement Dyspnée Immobilité Dépression Isolement social impairment

Plus en détail

BIENVENUE. ConfEPSYLON 2012. Prévenir les maladies chroniques. Rôle des activités physiques. Cycle de conférences grand public sur la prévention santé

BIENVENUE. ConfEPSYLON 2012. Prévenir les maladies chroniques. Rôle des activités physiques. Cycle de conférences grand public sur la prévention santé ConfEPSYLON 2012 Cycle de conférences grand public sur la prévention santé BIENVENUE Prévenir les maladies chroniques : Rôle des activités physiques Pr. Grégory Ninot Directeur du Laboratoire Epsylon EA

Plus en détail

Rachel Parmentier Hes-soins infirmiers Sion, décembre 2014

Rachel Parmentier Hes-soins infirmiers Sion, décembre 2014 Rachel Parmentier Hes-soins infirmiers Sion, décembre 2014 Objectifs A la fin de l atelier les étudiants infirmiers pourront: se rendre compte des différents impacts que l adhésion à l oxygène entraine

Plus en détail

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?...

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?... 4 N Le magazine de votre souffle Comment les poumons partent-ils (2,3) en fumée?... p3 bpco Prise en charge de quoi s agit-il exactement? (2)...... p 4 BPCO et poids : une relation étroite (4,5,6,7)...

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Société Française de Médecine du travail La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Ce qu est la BPCO Une maladie chronique inflammatoire des bronches due au tabac mais aussi à certaines expositions

Plus en détail

Programme de réhabilitation respiratoire

Programme de réhabilitation respiratoire Programme de réhabilitation respiratoire Dr Jean-Marc Perruchini Service de Réhabilitation R respiratoire, Clinique de Médecine Physique Les Rosiers 45, Bd Henri Bazin, 21002 DIJON Cedex Mle Carine Lopez

Plus en détail

Réhabilitation respiratoire chez le BPCO: de la théorie à la pratique quotidienne. H BEN SAAD (MD, PhD)

Réhabilitation respiratoire chez le BPCO: de la théorie à la pratique quotidienne. H BEN SAAD (MD, PhD) Réhabilitation respiratoire chez le BPCO: de la théorie à la pratique quotidienne H BEN SAAD (MD, PhD) Déclaration d intérêts: Je déclare ne pas avoir de conflits d intérêts avec cette présentation DEFINITION

Plus en détail

La réhabilitation respiratoire

La réhabilitation respiratoire La réhabilitation respiratoire Une expérience Rémoise Dr G.Bonnaud - Pneumologue Groupe Courlancy - Reims Bénéfices de la réhabilitation La prise en charge des patients BPCO dans un programme de Réhabilitation

Plus en détail

M.JULIA. Quelques chiffres PLAN. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes BÉNÉFICES ET DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE

M.JULIA. Quelques chiffres PLAN. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes BÉNÉFICES ET DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE BÉNÉFICES ET INCONVENIENTS DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE Dr M. JULIA Service Rééducation Fonctionnelle Pr Hérisson Quelques chiffres En France en 2003 : 56 % des femmes } sont touchés par 75 %

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention www.ffaair.org www.chepe.fr 148, bld Yves Farge - 69190 Saint-Fons Tél.: (33) 4 78 70 92 86 - Fax: (33) 4 78 70 92 35 e-mail : chepe@chepe.fr 2013 - CHEPE / Carole production

Plus en détail

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012 Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SANTÉ "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une

Plus en détail

Activités physiques pour les personnes atteintes d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT

Activités physiques pour les personnes atteintes d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Activités physiques pour les personnes atteintes d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Directeur du laboratoire EA4206 Conduites Addictives, de Performance et Santé www.performance-sante.fr Une confusion

Plus en détail

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Je déclare n avoir aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation

Plus en détail

de BPCO diminution de débit est dûe à la réduction du diamètre des bronches.

de BPCO diminution de débit est dûe à la réduction du diamètre des bronches. de BPCO Dr VOISIN F. 01/12/2015 F.voisin@chbretagnesud.fr I Définitions, rappels a ce que la BPCO? La BPCO ou bronchopneumopathie chronique obstructive est une maladie respiratoire principalement liée

Plus en détail

RÉENTRAÎNEMENT À L EFFORT DANS LA BPCO DR FANNY VOISIN 01/12/2015- SAINT BRIEUC

RÉENTRAÎNEMENT À L EFFORT DANS LA BPCO DR FANNY VOISIN 01/12/2015- SAINT BRIEUC RÉENTRAÎNEMENT À L EFFORT DANS LA BPCO DR FANNY VOISIN 01/12/2015- SAINT BRIEUC ORGANISATION DU COURS Définitions, rappels BPCO Réhabilitation respiratoire Bases physiopathologiques du réentraînement à

Plus en détail

BPCO: réhabilitation à l effort. H BEN SAAD (MD, PhD)

BPCO: réhabilitation à l effort. H BEN SAAD (MD, PhD) BPCO: réhabilitation à l effort H BEN SAAD (MD, PhD) DEFINITION (ATS/ERS) Réhabilitation Respiratoire? Contenu? Basé sur les preuves Quoi? Intervention multidisciplinaire et globale A qui? Patients respiratoires

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE DE LOURDES CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES : 6 millions de CS par an 1,4 milliards d euros de coûts directs et 5-10 fois plus de coûts indirects Coût de la prise en charge de

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Définitions Définitions Bronchite chronique Toux + expectoration 3 mois/an 2 ans Emphysème

Plus en détail

La Réhabilitation respiratoire et l éducation thérapeutique en centre et à domicile

La Réhabilitation respiratoire et l éducation thérapeutique en centre et à domicile Forum BPCO ARS Nord Pas De Calais 28 juin 2012 La Réhabilitation respiratoire et l éducation thérapeutique en centre et à domicile Dr Jean Marie Grosbois Pourquoi? La Réhabilitation respiratoire et l éducation

Plus en détail

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive 5éme Journées Aurassiennes de Pneumo-phtisiologie Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009 Définition de la BPCO Maladie respiratoire chronique définie par une obstruction permanente

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Le Groupe LOURMEL soutient la FFAAIR Depuis sa création en 1953, notre groupe assure la protection sociale du secteur des industries graphiques. En complément de nos

Plus en détail

Mise à jour août 2010

Mise à jour août 2010 REHABILITATION RESPIRATOIRE Mise à jour août 2010 Dominique DELPLANQUE Définitions Programme multidisciplinaire de soins pour des patients souffrant d un déficit respiratoire chronique qui est personnalisé

Plus en détail

Journée d échanges ETP BPCO. 16 décembre 2014 La Baume-les-Aix MATINEE

Journée d échanges ETP BPCO. 16 décembre 2014 La Baume-les-Aix MATINEE Journée d échanges ETP BPCO 16 décembre 2014 La Baume-les-Aix MATINEE Matinée Quelle place donner au sevrage tabagique sur l évolution de la BPCO et sur la prise en charge du patient? Impact du sevrage

Plus en détail

Quelle cohérence à entraîner le muscle chez un patient avec une dyspnée chronique?

Quelle cohérence à entraîner le muscle chez un patient avec une dyspnée chronique? Quelle cohérence à entraîner le muscle chez un patient avec une dyspnée chronique? DES Pneumologie IDF «Poumon et Sport» Agnès BELLOCQ 11 janvier 2013 Prise en charge de l insuffisant respiratoire chronique

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge

Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge Dr Monelle BERTRAND CHU Toulouse Unité Transversale de Nutrition Clinique Dr Daniel BAJON Clinique de Saint Orens

Plus en détail

Comment améliorer la prise en charge du pa4ent BPCO? Arnaud Cavaillès PH service de Pneumologie Ins4tut du Thorax CHU Nantes

Comment améliorer la prise en charge du pa4ent BPCO? Arnaud Cavaillès PH service de Pneumologie Ins4tut du Thorax CHU Nantes Comment améliorer la prise en charge du pa4ent BPCO? Arnaud Cavaillès PH service de Pneumologie Ins4tut du Thorax CHU Nantes Déclara4on Conflits d'intérêts Le Dr Arnaud CAVAILLES a par4cipé à des réunions

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Capacité de gérontologie Cours du 2 février 2011 Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique(irc):

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. Campagne de sensibilisation à la BPCO

CONFÉRENCE DE PRESSE. Campagne de sensibilisation à la BPCO CONFÉRENCE DE PRESSE Campagne de sensibilisation à la BPCO Sion, jeudi 18 novembre 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 18 NOVEMBRE 2010 Ensemble contre la BPCO : des partenaires valaisans unissent leur force

Plus en détail

Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO

Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO Textes officiels Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO Conférence d experts texte court Société de Pneumologie de Langue Française

Plus en détail

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Journée nationale de rééducation fonctionnelle Tlemcen le 22-23/09/2012 Faculté de médecine Tlemcen Pr M. Benmansour BPCO «Broncho

Plus en détail

Qu est-ce que l hyperréactivité bronchique? Quelle importance pour le clinicien?

Qu est-ce que l hyperréactivité bronchique? Quelle importance pour le clinicien? Qu est-ce que l hyperréactivité bronchique? Quelle importance pour le clinicien? Prof. Jean-William Fitting Colloque du 6 février 2014 Service de pneumologie Centre Hospitalier Universitaire Vaudois Lausanne,

Plus en détail

QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES?

QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? Cliquez pour modifier le style des sous titres du masque MARIE CHRISTINE MERSCH MASSEUR KINESITHERAPEUTE Service de Réadaptation

Plus en détail

Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO?

Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO? Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO? Mise à jour mai 2009 Trois bronchodilatateurs inhalés de longue durée d'action (LA) sont disponibles en France dans

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

Anatomophys y iologie r spira ir toire Dom Do in m iq in u iq e u DELP L LANQ ANQ

Anatomophys y iologie r spira ir toire Dom Do in m iq in u iq e u DELP L LANQ ANQ Anatomophysiologie respiratoire Physio respi MK1 004 Dominique DELPLANQUE Physiologie à l effort La contraction musculaire: sources d énergie L ATP, énergie nécessaire à la contraction: ATP ADP + Pi +

Plus en détail

Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite

Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Préambule Démarche médicale Poser le diagnostic Établir et adapter

Plus en détail

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO)

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Dr Brès 09 octobre 2013 jacques.bres@chi-eureseine.fr 1 Plan Définitions, épidémiologie Causes Obstruction bronchique Clinique Examens complémentaires

Plus en détail

Tabagisme et pratique sportive

Tabagisme et pratique sportive Tabagisme et pratique sportive Colloque sport/prévention/santé 2014 20 novembre 2014 Dr Fabien PEYROU, Médecin Addictologue, Médecin du Sport Antenne Médicale de Prévention du Dopage d Aquitaine AMPD CHU

Plus en détail

BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année...

BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année... BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. *Bronchopneumopathie chronique obstructive. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année... Fondation

Plus en détail

Recommandations de la SPLF sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO. Conférence d experts

Recommandations de la SPLF sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO. Conférence d experts sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO 2005 Groupes de travail avec revue exhaustive de la littérature Propositions de recommandations sur vote Tout à fait d accord (> 85%) Pas tout à fait d accord

Plus en détail

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Définition La définition scientifique de la BPCO est la suivante : «maladie chronique et lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

Réhabilitation Respiratoire. L expérience du réseau R3VPBL. Réseau de Réhabilitation Respiratoire de Ville du Pays Basque et des Landes

Réhabilitation Respiratoire. L expérience du réseau R3VPBL. Réseau de Réhabilitation Respiratoire de Ville du Pays Basque et des Landes Réhabilitation Respiratoire L expérience du réseau R3VPBL Réseau de Réhabilitation Respiratoire de Ville du Pays Basque et des Landes 20.10.2012 19982000 Une constatation clinique Maladie respiratoire

Plus en détail

Introduction. La réhabilitation par l AP dans le cadre des pathologies chroniques: Long terme Effets chroniques. Court terme effets aigus

Introduction. La réhabilitation par l AP dans le cadre des pathologies chroniques: Long terme Effets chroniques. Court terme effets aigus Alain VARRAY Introduction La réhabilitation par l AP dans le cadre des pathologies chroniques: Toujours un défi Paradoxe : effets court terme vs long terme Court terme effets aigus Long terme Effets chroniques

Plus en détail

Journée Portes Ouvertes du 14 Juin SSR Pneumologie

Journée Portes Ouvertes du 14 Juin SSR Pneumologie Journée Portes Ouvertes du 14 Juin 2012 SSR Pneumologie SSR pneumologie 30 lits d hospitalisation situés dans le bâtiment «les cèdres» depuis 2000, plus une place en HDJ, Labellisé par l ARS en 2009 :

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive

Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive Epidémiologie de la BPCO la + fréquente des maladies respiratoires : - 14 millions de Nord-Américains

Plus en détail

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic LA BPCO Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic BPCO : définition Maladie «soignable» et que l on peut prévenir Limitation des débits bronchiques non complètement réversible

Plus en détail

Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE

Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE Rationnel de l activité physique en Cancérologie Diminution du risque de cancer: PREVENTION PRIMAIRE. L OMS recommande au moins 30 min d activité physique

Plus en détail

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS Faiza Mehaoui Joséphine Roose Seconde 205 LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS Dossier de SVT. M. Terracol Les conséquences du tabac sur les sportifs En France, le tabac fait plus de 60 000 morts

Plus en détail

Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO

Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur la réhabilitation du malade atteint de BPCO Conférence d experts Question 1 : Quelles sont les définitions de la réhabilitation respiratoire

Plus en détail

PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE

PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE INTRODUCTION La réhabilitation respiratoire est un programme personnalisé de prise en charge, dispensé aux patients atteints d une maladie respiratoire chronique, par

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 décembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 décembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 décembre 2010 ONBREZ BREEZHALER 150 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule Boîte de 10 gélules avec inhalateur (CIP : 399 821-7) Boîte de 30 gélules avec inhalateur

Plus en détail

Effets de l entrainement des muscles inspirateurs associé à un programme de réhabilitation respiratoire sur la dyspnée.

Effets de l entrainement des muscles inspirateurs associé à un programme de réhabilitation respiratoire sur la dyspnée. 6 ème JRKR Paris, 2013 Effets de l entrainement des muscles inspirateurs associé à un programme de réhabilitation respiratoire sur la dyspnée Essai randomisé Marc Beaumont, kinésithérapeute La réhabilitation

Plus en détail

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts mètres (feet) 16 150 53 000 Altitude Le 1er problème c est

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

BPCO: Maladie systémique

BPCO: Maladie systémique BPCO: Maladie systémique Les altérations des muscles périphériques dans la bpco Maltais, AJRCCM 2014 Atrophie musculaire: surface transversale réduite Sujet sain Sujet atteint de BPCO Surface 118,5 cm

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

recommandations pour les médecins de famille

recommandations pour les médecins de famille BPCO: recommandations pour les médecins de famille BPCO: recommandations pour les médecins de famille Dr. med. Werner Karrer, Prof. Dr. med. Jörg D. Leuppi Les médecins de famille jouent un rôle central

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR. Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement.

PLAN D ACTION POUR. Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement. PLAN D ACTION POUR copie : patient (nom du patient) JE ME SENS BIEN Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement. Non Oui JE ME SENS MOINS

Plus en détail

Réhabilitation : Indications et modalités pratiques en pneumo pédiatrie

Réhabilitation : Indications et modalités pratiques en pneumo pédiatrie Réhabilitation : Indications et modalités pratiques en pneumo pédiatrie Odile Chavanne, Françoise Barnier, Richard Brion Dieulefit Santé CP2A 6 Novembre 2009 Sommaire Définitions Objectifs et indications

Plus en détail

Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire

Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire Mon Plan d action MPOC _ Exemplaire du patient (Nom du patient) Date Lignes directrices MPOC Traitable. Évitable. Ce plan explique comment prendre soin de moi si j ai une exacerbation de ma MPOC. Ventilation

Plus en détail

Guide Pratique du Souffle

Guide Pratique du Souffle Programme d information sur les maladies respiratoires chroniques : asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)... Guide Pratique du Souffle Ce guide appartient à : Nom :......... Prénom

Plus en détail

Maintien de l autonomie et maladies chroniques. Claudine Fabre. Responsable Master APA, EMDAPA, DEUAPA

Maintien de l autonomie et maladies chroniques. Claudine Fabre. Responsable Master APA, EMDAPA, DEUAPA Maintien de l autonomie et maladies chroniques Claudine Fabre Responsable Master APA, EMDAPA, DEUAPA Sommaire 1. Consommation d oxygène et maintien de l autonomie 2. Exemple de prise en charge : les maladies

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR Un article de synthèse paru dans les Folia de septembre 2000 sur le traitement médicamenteux de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) attirait

Plus en détail

Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement?

Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement? Prof. Marc CLOES Service Intervention et Gestion en Activités physiques et sportives (ULg) Ottignies Clinique Saint-Pierre /ICAN Le 9 décembre 2014 Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c

Plus en détail

INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15

INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15 Par Denis Bérubé Une maladie très fréquente...15 Physiopathologie et

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pour qui? Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine Anne GUILLAUMOT 26 Septembre 2009 L Education Thérapeutique du Patient atteint

Plus en détail

Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand

Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand DEPISTAGE DE LA BRONCHO-PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE EN MEDECINE GENERALE PAR MINI-SPIROMETRIE ELECTRONIQUE ETUDE DE PREVALENCE parmi des patients à risque

Plus en détail

www.stop-copd.ch Avec le précieux soutien de

www.stop-copd.ch Avec le précieux soutien de www.stop-copd.ch Avec le précieux soutien de Un projet de Testez VOTRE RISQUE DE BPCO AVANT DE PERDRE LE SOUFFLE. Apprenez l essentiel sur cette affection pulmonaire incurable qu est la bpco. Editorial

Plus en détail

Guide de référence pour l éducation au patient en individuel Intégrer l activité physique et/ou un programme d exercices dans votre vie

Guide de référence pour l éducation au patient en individuel Intégrer l activité physique et/ou un programme d exercices dans votre vie Guide de référence pour l éducation au patient en individuel Intégrer l activité physique et/ou un programme d exercices dans votre vie Thèmes : 1. Promotion de l activité physique Niveau d activité physique,

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCEM BROMURE D UMÉCLIDINIUM ET TRIFÉNATATE DE VILANTÉROL (Anoro Ellipta GlaxoSmithKline inc.) Indication : la maladie pulmonaire obstructive chronique Recommandation : Le Comité

Plus en détail

La rééducation dans la BPCO

La rééducation dans la BPCO DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Pathologie respiratoire Rennes: 2009 Coordonnateurs : Pr R Brissot, Pr O. Remy-Neris, Pr F Boyer, Pr B Desrues,

Plus en détail

LA REHABILITATION RESPIRATOIRE Comprendre les recommandations professionnelles

LA REHABILITATION RESPIRATOIRE Comprendre les recommandations professionnelles LA REHABILITATION RESPIRATOIRE Comprendre les recommandations professionnelles Ce guide rassemble les conclusions de l European Respiratory Society et l American Thoracic Society sur la réhabilitation

Plus en détail

Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort

Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort 18/01/0718/01/07 Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort Dr Jean-Marc Perruchini Service de Réhabilitation respiratoire, Clinique de Médecine Physique Les Rosiers 45, Bd Henri Bazin,

Plus en détail

Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités

Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités Pierre Régis BURGEL Hôpital Cochin, Paris Groupe Hospitalier COCHIN Vendredi 30 janvier 2009 Co morbidité: définition Autre pathologie

Plus en détail

Bronchopneumopathie chronique obstructive

Bronchopneumopathie chronique obstructive Guide du parcours de soins Titre BO GUIDE DU PARCOURS DE SOINS Bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 Guide téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

Dépliant Patient. Respirez. vous êtes à l URPA! www.bordeauxnord.com

Dépliant Patient. Respirez. vous êtes à l URPA! www.bordeauxnord.com Dépliant Patient Respirez vous êtes à l URPA! www.bordeauxnord.com LA POLYCLINIQUE BORDEAUX NORD AQUITAINE En ouvrant une Unité de Réadaptation Pulmonaire Ambulatoire, la Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine

Plus en détail

AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE et REHABILITATION RESPIRATOIRE

AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE et REHABILITATION RESPIRATOIRE AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE et REHABILITATION RESPIRATOIRE Dr Serge FAYAS Clinique de Réhabilitation R Respiratoire «Soleil Cerdan» - Osséja & UCAST Service de Pneumologie - CHU Toulouse Larrey 2èmes Journées

Plus en détail

BPCO DEPISTAGE ET ATTITUDE PRATIQUE

BPCO DEPISTAGE ET ATTITUDE PRATIQUE BPCO DEPISTAGE ET ATTITUDE PRATIQUE 20 MAI 2006 Château d Esclimont CORINNE DELAISEMENTS POL CMCO EVRY Broncho-pneumopathie chronique obstructive La BPCO est une maladie chronique, lentement progressive,

Plus en détail

L AIR DE RIEN. En France, la BPCO* c est. Pourquoi a-t-on une BPCO? 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent 16 000 morts chaque année

L AIR DE RIEN. En France, la BPCO* c est. Pourquoi a-t-on une BPCO? 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent 16 000 morts chaque année Pourquoi a-t-on une BPCO? La BPCO est une maladie des poumons et des bronches, dont la principale cause est le tabac. Des expositions professionnelles peuvent aussi être en cause. La maladie apparaît généralement

Plus en détail

Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail

Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail Yvan Campbell, B.Éd. M.Sc. SRDC Kinésiologue Campbell, Y. (2015). Les lésions musculo-squelettiques

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite

Actualités dans la prise en charge de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Actualités dans la prise en charge de la BPCO Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Rappels épidémiologiques 5 10% de la population adulte 3,5 milliards d euros/an

Plus en détail

BRONCHIOLITE DU NOURRISSON RECOMMANDATIONS DE LA CONFERENCE DE CONSENSUS DU (LA VILLETTE)

BRONCHIOLITE DU NOURRISSON RECOMMANDATIONS DE LA CONFERENCE DE CONSENSUS DU (LA VILLETTE) BRONCHIOLITE DU NOURRISSON RECOMMANDATIONS DE LA CONFERENCE DE CONSENSUS DU 21.09.2000 (LA VILLETTE) LES TECHNIQUES Le nez FILTRE HUMIDIFIE RECHAUFFE SOLUTION SALINE ISOTONIQUE A TEMPERATURE AMBIANTE RESPIRATION

Plus en détail

BPCO: 2è partie. Etre sûr du diagnostic. Enseignement thérapeutique. Réhabilitation respiratoire: quand? comment? pour qui?

BPCO: 2è partie. Etre sûr du diagnostic. Enseignement thérapeutique. Réhabilitation respiratoire: quand? comment? pour qui? BPCO: 2è partie Idées à discuter Etre sûr du diagnostic Prof. JP Janssens Service de Pneumologie, HUG Jean-Paul.Janssens@hcuge.ch J h Quelques cas cliniques Enseignement thérapeutique Réhabilitation respiratoire:

Plus en détail

La réhabilitation pulmonaire dans la BPCO. Dr Nguyen Dang Mai

La réhabilitation pulmonaire dans la BPCO. Dr Nguyen Dang Mai + La réhabilitation pulmonaire dans la BPCO Dr Nguyen Dang Mai + Spirale du déconditionnement Maladie respiratoire Dyspnée Sédentarité Déconditionnement Dyspnée Young, 1983 Invalidité BPCO Capacité d effort

Plus en détail

BPCO professionnelles

BPCO professionnelles J. Ameille Jacques.ameille@rpc.aphp.fr AP-HP, Unité de pathologie professionnelle, Hôpital Raymond Poincaré, 92380 Garches Université de Versailles-Saint Quentin en Yvelines Définition Maladie chronique,

Plus en détail

Asthme. je contrôle. mon souffle. ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe. pratiq santé

Asthme. je contrôle. mon souffle. ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe. pratiq santé Asthme ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe je contrôle mon souffle pratiq santé Je m informe : l asthme, une pathologie souvent ignorée Qu est-ce que l asthme? (1, 2) L asthme (du latin asthma, «respiration

Plus en détail

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte Dossier progressif Unité d enseignement 7 Unité d enseignement 10 Unité d enseignement 11 Item Inflammation - Immunopathologie 182. Hypersensibilités et allergies chez l'enfant et l'adulte 184. Hypersensibilités

Plus en détail

Sommaire. Première partie Évaluation du patient candidat à la réhabilitation respiratoire. Chapitre I Bases physiopathologiques

Sommaire. Première partie Évaluation du patient candidat à la réhabilitation respiratoire. Chapitre I Bases physiopathologiques Préface............................................................................................................................... 17 Introduction.....................................................................................................................

Plus en détail

État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la

État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la Emphysèmes Excès d air Emphysème et dyspnée. Définition: État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la bronchiole terminale, accompagnée d une destruction des cloisons

Plus en détail

Cas clinique N 1: Prise en charge d une dyspnée sifflante

Cas clinique N 1: Prise en charge d une dyspnée sifflante 15 février 2013 Cas clinique N 1: Prise en charge d une dyspnée sifflante Experts: Drs Stéphanie Bethembos et Rémi Gauthier et Mr Bruno Pierre, kiné coordinateur de Respicard Formateur: Dr Patrice Demailly

Plus en détail