Tabagisme et pratique sportive

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tabagisme et pratique sportive"

Transcription

1 Tabagisme et pratique sportive Colloque sport/prévention/santé novembre 2014 Dr Fabien PEYROU, Médecin Addictologue, Médecin du Sport Antenne Médicale de Prévention du Dopage d Aquitaine AMPD CHU BORDEAUX

2 Plan Epidémiologie des consommations Risque de la consommation pour le sportif et recommandation de la SFC Nouvelles modalités d usage dans le sport Statut vis-à-vis du dopage / cannabis Diagnostic de dépendance Sevrage tabagique et réduction des risques

3 Epidémiologie en France 29% des ans fument Sex-ratio: Année 60: homme 57%, femme 10% 2010: homme 32%, femme 26% Première cause de mortalité évitable en France avec décès par an responsable de 90% des cancers du poumon et de 30% des décès par cancer

4 Prévalence chez les sportifs ENQUETE TALMUD J, et al. Sport Med sportifs français de toutes régions et niveaux, 56 disciplines 20% de fumeurs (versus 34,4% de la population générale) Age d entrée dans le tabagisme identique (14,5 ans) Pas de différence significative entre hommes et femmes % de fumeurs variait selon le sport Sport individuel : 10,9% Sports collectifs : 16,5% Equitation : 62,0% Jeunes sportifs (12 17 ans) Tabagisme inférieur: 13,6 % (versus 20,6 %) Tabagisme s accroît avec l âge (16-17 ans > ans > ans) Tabagisme varie selon le sport (individuel < collectif < équitation) Activité physique prévient l installation du tabagisme chez l adolescent

5 Tabac et pratique sportive Effets chroniques: Diminution des capacités fonctionnelles respiratoires Diminution de la PMA (puissance maximale aérobie) Conséquence: moindre consommation chez sportifs ayant une pratique intensive qui nécessite une capacité cardiorespiratoire optimale (sports d endurance) Risques à l effort: Accidents cardio-vasculaires à l effort Infarctus du myocarde Troubles du rythme cardiaque Mécanisme: spasme, risque qui persiste dans l heure qui suit l effort CAPS CHU BORDEAUX

6 Course des 12 minutes : l'examen d'aptitude physique des recrues montre que la cigarette a une influence négative sur l'endurance. Un jeune non-fumeur parcourt 2613 mètres en 12 minutes, tandis que les fumeurs parviennent à de moins bons résultats Marti B. et al.: Prev.Med. 17, 1988

7 Nicotine Accélère la fréquence cardiaque de 10 à 20 par minute Vasoconstriction artérielle, coronaire en particulier Syndromes coronariens aigus Effet immédiat sur la régulation de la glycémie avec hyperglycémie transitoire, puis par une hypoglycémie préjudiciable à l effort Augmente le taux d acide lactique (effet néfaste sur contraction mr) Accélère la dégradation de la vitamine C (rôle dans la récupération musculaire)

8 Monoxyde de carbone (CO) (produit par la combustion) Perturbe l oxygénation musculaire par mécanisme de compétition 02/CO Baisse de performance musculaire Autres: goudrons et produits irritants (ammoniaque ) Effet bronchoconstricteur (diminution du calibre des bronches) qui perturbe la ventilation Diminution de la capacité fonctionnelle respiratoire

9 Recommandation :10 règles d or 7: «Je ne fume jamais une heure avant ni 2 heures après une pratique sportive» CAPS CHU BORDEAUX

10 Règle «Je ne fume jamais une heure avant ni 2 heures après une pratique sportive» Peu connue des sportifs fumeurs: 71% des fumeurs de moins de 40 ans 49% des fumeurs > 40 ans fument dans l heure qui précède ou les 2 heures qui suivent l effort

11 Parade: le tabac non fumé: le snus? Traditionnellement consommé en Norvège et Suède ++ (vente interdite dans les autres pays de l UE) et Amérique du Nord Formes disponibles: l original livré en vrac dans sa boîte = poudre de tabac humide la portion emballée dans de petits sachets (sec)

12 SNUS en vrac SACHETS

13 SNUS Placé derrière la lèvre supérieur, contre la gencive, gardé en bouche quelques minutes ou plus

14 Tabac non fumé (TNF) Objectifs: Ne pas réduire la performance (capacité respiratoire) Améliorer la performance? Réduction des risques? Oui: K poumon, maladies respiratoires?: augmentation K ORL et digestifs? Non: développement possible d une dépendance Tendance actuelle Dans le haut niveau Depuis les années 80 aux EU et en Europe ds les sports US (Baseball, Hockey, Foot US, biathlon ) Ski +++ CAPS CHU BORDEAUX

15 Tabac et dopage Pas sur la liste des interdictions AMA Mais sur liste substance sous surveillance depuis 2012 Effets + connus: amélioration fonctions cognitives, vigilance, réduction du stress, effet coupe faim et augmentation de la lipolyse Etude sur skieurs Rhônes-Alpes utilisant TNF: Se détendre (avant ou après compétition) Améliorer la concentration L utilisation de TNF augmente plus chez les sportifs que dans population générale = Conduite dopante CAPS CHU BORDEAUX

16 Définitions DOPAGE: NE CONCERNE QUE LES SPORTIFS qui, dans le cadre de compétitions ou de manifestations organisées par les fédérations, utilisent des substances ou des méthodes inscrites sur une liste établie chaque année par l AMA (Agence Mondiale Antidopage). C est une pratique interdite CONDUITES DOPANTES: consommation dans le but de surmonter un obstacle, que celui-ci soit réel ou supposé, à des fins de performance Ex: un examen, un entretien d embauche, un travail difficile et/ou pénible, une épreuve sportive, CAPS CHU BORDEAUX

17 AFLD: agence française de lutte contre le dopage CAPS CHU BORDEAUX

18 Cannabis (S8) Volonté de ne pas l associer au sport +++ Effets sur la performance? Analgésique Euphorisant Sédatif/ anxiolytique, réduit la tension interne Diminution des peurs? Réduction des tremblements? Mais réduction du champs visuel Prise chronique: baisse de motivation, réduction du taux de testostérone, développement d une dépendance Risques Troubles cognitifs Troubles psychiatriques aïgus et chroniques (dépression, schizophrénie) CAPS CHU BORDEAUX

19 Addiction/dépendance au tabac 70 à 90% des usagers sont dépendants Comment porter le diagnostic de dépendance? Le nombre de cigarette fumée par jour ne définit pas la dépendance! 1 signe, 2 symptômes UN signe caractéristique: la RECHUTE Les symptômes spécifiques: Craving, envie irrépressible et pathologique qui persiste dans le temps Perte de l aptitude à contrôler le niveau de consommation Ces symptômes seront les cibles du traitement Sport Prévention CHU BORDEAUX

20 Sevrage tabagique: que proposer? Suivi éducation thérapeutique Traitements Substituts? Traitement de l addiction Activité physique?

21 Traitement: quels objectifs? 1) Réduire le craving 2) Ne pas avoir d effet renforçant 3) Réduire l effet renforçant du tabac Réduction des risques (éviter une cigarette) TRAITEMENT D AIDE AU MAINTIEN DE L ABSTINENCE (traitement addictolytique) SUBSTITUTION

22 Cigarette Gomme Patch ou varénicline Effet shoot = effet renforçant Neutre Craving 24h Temps

23 Sevrage tabagique: que proposer en plus du suivi? TRAITEMENT D AIDE AU MAINTIEN DE L ABSTINENCE (traitement addictolytique) SUBSTITUTION = réduction des risques patchs varenicline Substituts oraux, inhaleurs, spray, (cigarette «électronique») Persistance d un effet renforçant

24 Reprise d activité physique? Après 35 ans chez le fumeur qui reprend une activité physique, un bilan cardio-vasculaire préalable est nécessaire Réduction du craving est démontrée pour : des exercices brefs de 5 à 10 min d intensité modérée ou des exercices intenses de 30 à 40 min Bénéfique dans l aide à l arrêt du tabagisme à la phase de préparation (motivation à l arrêt du tabagisme) à la phase de sevrage (craving, contrôle du poids) à la phase de maintenance (prévention de la reprise) Programme établi avec le patient: sport d endurance en groupe (3 fois/semaine - 30 min) à une FC submaximale (60% fc max)

25 Suivi régulier Consultations de suivi Évaluation de l évolution du craving Agenda des consommations Monitoring des autres consommations +++ Glissement vers d autres substances? Stratégies adoptées Éléments paracliniques (test monoxyde de carbone) Réévaluation du traitement Sur/Sous-dosage Effets indésirables

26 Conclusion Sportif est un fumeur presque comme les autres Effets négatifs sur la performance sportive Risques aigus en fumant avant ou après exercice Je ne fume jamais une heure avant ni 2 heures après une pratique sportive Efficacité des thérapeutiques lorsqu elles sont utilisées correctement Bénéfices de l activité physique sur la motivation, l obtention du sevrage et son maintien

27 Unité sport prévention CAPS AMPD: Antenne Médicale de Prévention du Dopage d Aquitaine Tél.: CAPS CHU BORDEAUX

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS Faiza Mehaoui Joséphine Roose Seconde 205 LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS Dossier de SVT. M. Terracol Les conséquences du tabac sur les sportifs En France, le tabac fait plus de 60 000 morts

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

Le sportif face aux substances psychoactives. CMBCS 7 juin 2011. M. Walter

Le sportif face aux substances psychoactives. CMBCS 7 juin 2011. M. Walter Le sportif face aux substances psychoactives CMBCS 7 juin 2011. M. Walter Plan A. Les incontournables : tabac, cannabis, alcool B. L arrêt sportif : une période de vulnérabilité CMBCS 7 juin 2011. M. Walter

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

Prévention du tabagisme en milieu sportif

Prévention du tabagisme en milieu sportif Prévention du tabagisme en milieu sportif Prévention des dépendances en milieu sportif 30 mai 2015, Lausanne Claudia Véron Chargée de projet CIPRET-Vaud Un programme des Quelle est la consommation de tabac

Plus en détail

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME. SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME. SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES Risque Cardiovasculaire global Certains comportements de notre vie de tous les jours augmentent notre probabilité de faire

Plus en détail

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 E-liquide H.A.S. En 2013, en France, aucune cigarette électronique ne dispose d une autorisation de mise sur le marché (AMM)

Plus en détail

Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.)

Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.) Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.) Gynécologie Obstétrique Et Reproduction Journées Jean Cohen Dr Marion Adler addictologue Hôpital Antoine Béclère marion.adler@yahoo.fr

Plus en détail

Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation?

Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation? Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation? J-P. Humair Dpt. de Médecine Communautaire et 1er Recours Hôpitaux Universitaires de Genève Genève Plan Qu est-ce que le tabac oral/snus et que

Plus en détail

LA REDUCTION DES RISQUES LIES AU TABAGISME Mythe ou réalité? Diminution importante des ventes de cigarettes et de la prévalence du tabagisme Mais une diminution qui se ralentit en 2004 LA REDUCTION DES

Plus en détail

LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE

LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE SE LIBERER DU TABAC: LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE Cette importante décision, vous l'avez pourtant prise et votre objectif est cette fois de réussir. Mais savezvous vraiment pourquoi il est si

Plus en détail

Tabac et "non prise de poids"

Tabac et non prise de poids Tabac et "non prise de poids" Alimentation du fumeur Surconsommation de gras Salé Moins de fruits et légumes Dr Sonia Merigeaud, Dr Anne Stoebner Epidaure CRLC Val d Aurelle Montpellier le 16 décembre

Plus en détail

Et si j arrêtais de fumer... Mon livret d accompagnement

Et si j arrêtais de fumer... Mon livret d accompagnement Et si j arrêtais de fumer... Mon livret d accompagnement Madame, Monsieur, Vous avez décidé de diminuer votre consommation de tabac ou d arrêter de fumer. L équipe de l UCSA est là pour vous aider et répondre

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Qui sont les utilisateurs de la cigarette électronique, et quelles modifications

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: les faits TOUS les fumeurs savent que le tabac est nocif LA PLUPART des fumeurs savent que l arrêt du

Plus en détail

Paris Mise à jour 10-04-09

Paris Mise à jour 10-04-09 Rééducation du Coronarien et Sports en Montagne Dr. J.C. VERDIER Institut Cœur effort Santé Paris Mise à jour 10-04-09 Les réactions de l organisme àl altitude Définition biologique de l altitude 8000

Plus en détail

Tabac et Anxiété. Mélina FATSEAS Université Bordeaux CNRS, USR 3413 Pôle Addictologie CH Charles Perrens

Tabac et Anxiété. Mélina FATSEAS Université Bordeaux CNRS, USR 3413 Pôle Addictologie CH Charles Perrens Tabac et Anxiété Mélina FATSEAS Université Bordeaux CNRS, USR 3413 Pôle Addictologie CH Charles Perrens Comorbidité des troubles psychiatriques NCS-R (1994) Prévalence vie entière % Trouble psychiatrique

Plus en détail

PLACE DE L EXERCICE PHYSIQUE DANS L AIDE A L ARRET DU TABAGISME. DIU Clermont-Ferrand - 2012

PLACE DE L EXERCICE PHYSIQUE DANS L AIDE A L ARRET DU TABAGISME. DIU Clermont-Ferrand - 2012 PLACE DE L EXERCICE PHYSIQUE DANS L AIDE A L ARRET DU TABAGISME Docteur Jean Perriot Dispensaire Emile Roux - ClermontClermont-Ferrand jean.perriot@cg63.fr DIU Clermont-Ferrand - 2012 LE TABAGISME A DES

Plus en détail

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment?

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment? Arrêter de FUMER Pourquoi et comment? Par Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 2010 1 Les dangers du tabac Le tabac, utilisé en Amérique, fut introduit en Europe au cours du 16 ème siècle. Il était

Plus en détail

LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC

LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC Docteur Corinne VANNIMENUS Hôpital CALMETTE CHRU -LILLE Nicojeunes : base de données sur le tabac pour les formateurs Dépendance 1 1 BDN2003-16DEP-001 Nicotine

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible!

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible! UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee Arrêter, c est possible! Pour en finir avec la cigarette Un pari difficile L Université de Genève est déclarée territoire

Plus en détail

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé?

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Thierry Lang Thierry Lang Inserm UPS UMR 1027 La consommation de tabac est un déterminant majeur de la mortalité en France 60,000 décès par an

Plus en détail

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud,

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud, Les idées reçues ADIJA oct 2012 Dr C Renaud, La pollution de l air est plus mauvaise pour la santé que la fumée de tabac! VRAI - FAUX FAUX La fumée est le champion des polluants, avant les moisissures

Plus en détail

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012 Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SANTÉ "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une

Plus en détail

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes TITRE : LE TABAC... classe : 5 ème... durée : une heure la situation-problème Il est interdit aussi bien aux adultes qu'aux adolescents de fumer dans l'enceinte du collège par le décret n 1386 du 15 novembre

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

Item 73 Addiction au tabac

Item 73 Addiction au tabac Objectifs d enseignement tels que définis dans le programme de l ECN : Repérer, diagnostiquer, évaluer le retentissement d une addiction au tabac Indications et principes du sevrage thérapeutique Argumenter

Plus en détail

N 73 ADDICTION AU TABAC

N 73 ADDICTION AU TABAC N 73 ADDICTION AU TABAC 1. Combien y a-t-il de fumeurs en France? (QRU) a. 20 millions de personnes b. 15 millions de personnes c. 10 millions de personnes d. 5 millions de personnes e. 7 millions de personnes

Plus en détail

Le tabac tue. 1 fumeur sur 2

Le tabac tue. 1 fumeur sur 2 Le tabac tue 1 fumeur sur 2 Prends ta santé à cœur, dis non au tabac! En France, le tabac tue chaque année 66 000 personnes. Si on n agit pas, d ici 2025, ce chiffre augmentera jusqu à 160 000! 17 % des

Plus en détail

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

Facteurs de risques cardiovasculaires: TABAGISME

Facteurs de risques cardiovasculaires: TABAGISME Facteurs de risques cardiovasculaires: TABAGISME J-P. Humair Hôpitaux Universitaires de Genève 14 ème Journée de la Fondation Romande pour la Recherche sur le Diabète 31 octobre 2009 Tabagisme: Quels risques?

Plus en détail

Importance du repérage et de la prise en charge

Importance du repérage et de la prise en charge Poly addiction et poly consommation dans le sevrage tabagique Importance du repérage et de la prise en charge Christiane VALLES Infirmière tabacologue, addictologue Centre Hospitalier de Cahors. Introduction

Plus en détail

La psychiatrie dans le cinéma

La psychiatrie dans le cinéma La psychiatrie dans le cinéma Plaisir de voir, plaisir de critiquer, plaisir de débattre Stephane Rothen Gerard Calzada Tabac Classification des substances Dépresseurs du SNC Stimulants du SNC Perturbateurs

Plus en détail

Consommation conjointe cigarette et cannabis Quelles implications pour le sevrage?

Consommation conjointe cigarette et cannabis Quelles implications pour le sevrage? Consommation conjointe cigarette et cannabis Quelles implications pour le sevrage? Isabelle Jacot Sadowski Policlinique médicale universitaire Lausanne Berne, 03.12.2009 1 Problématique Décision d arrêt

Plus en détail

Séquence 2 : la polyconsommation. DEVOIR MAISON

Séquence 2 : la polyconsommation. DEVOIR MAISON Séquence 2 : la polyconsommation. Objectif général de la séquence : être capable d adopter une attitude critique vis-à-vis des conduites addictives. NOM : Classe : Prénom : Date : DEVOIR MAISON NOTE :

Plus en détail

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental PASS BIEN-ETRE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE EN CHAMPAGNE-ARDENNE Document expérimental Le PASS Bien-Etre Aidez-nous a prendre soin Tête et cou Bras gauche Bras droit Buste et dos Main Droite

Plus en détail

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac?

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? Dubois G, Goullé JP, Costentin J Au nom de la Commission VI (Addictions) Académie Nationale de Médecine Introduction Le tabac tue un

Plus en détail

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie SAVANOVITCH C. (1) SAUVANT-ROCHAT M.P. (1) Clermont Université, Université d Auvergne, Faculté Pharmacie, EA 4681-PEPRADE,

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2. Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3. Objectifs du film...

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2. Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3. Objectifs du film... E = M6 Respirer la fumée des autres est-il dangereux? PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2 Description... 2 CONTENUS... 3 Disciplines, classes et programmes... 3 Objectifs du film... 3 Vocabulaire

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Les substances psychoactives (alcool, cannabis, héroïne ) agissent sur le cerveau mais aussi sur les sensations du corps. Cela va avoir

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 Depression et tabac COMMENT LE TABACOLOGUE EVALUE L ANXIETE ET LA DEPRESSION? J Perriot

Plus en détail

PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ CONDUITES ADDICTIVES

PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ CONDUITES ADDICTIVES PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ Alcool, tabac et drogues illicites : au-delà du produit consommé, c est davantage le comportement de consommation - conduite addictive - qui détermine le risque pour

Plus en détail

Chicha, agréable à fumer

Chicha, agréable à fumer Chicha, agréable à fumer Savoir Bon à savoir L utilisation de la chicha s est considérablement développée en France ces dernières années. Les bars à chicha fleurissent dans nos villes, et de plus en plus

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière AVIS DE LA HAS STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière Demande : Efficacité, efficience et prise en charge financière des stratégies thérapeutiques

Plus en détail

ADDICTIONS : LE TABAC

ADDICTIONS : LE TABAC COLLÈGE : CINQUIÈME, SVT ET EPS Objectifs SVT et EPS Sensibiliser les élèves à la toxicité du tabac. Établir un lien entre pratique physique, gestion de sa vie physique et préservation de son capital santé.

Plus en détail

Cas clinique Conduite à tenir

Cas clinique Conduite à tenir Cas clinique Conduite à tenir Femme, 49 ans Tabac depuis l age de 14 ans, 15/J roulée actuellement, 35 PA 2 tentatives d arrêt < 6 mois (2000, 2005) Professeur des écoles Divorcée (2008), 2 enfants, vit

Plus en détail

LE TABAC. I. La fumée de cigarette II. LES MARQUEURES DU TABGISME. Introduction. Oncologie 3 17/10/11

LE TABAC. I. La fumée de cigarette II. LES MARQUEURES DU TABGISME. Introduction. Oncologie 3 17/10/11 Oncologie 3 17/10/11 LE TABAC Introduction Problème majeur de santé publique 1/3 de la population mondiale = 1,3 milliard de fumeurs En augmentation (2025 1,640 milliard) cause de mortalité EVITABLE (OMS)

Plus en détail

S entraåner Ç VMA en ski de fond

S entraåner Ç VMA en ski de fond S entraåner Ç VMA en ski de fond 1. Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale AÉrobie correspond Ä la vitesse associåe Ä la consommation maximale d oxygéne, c'est-ä-dire Ä VO2max. On entend parler aussi

Plus en détail

LE TABAC. I/ Historique découverte par Colomb 1976 : Loi Veil 1991 : Loi Evin

LE TABAC. I/ Historique découverte par Colomb 1976 : Loi Veil 1991 : Loi Evin LE TABAC I/ Historique découverte par Colomb 1976 : Loi Veil 1991 : Loi Evin II/ Epidémiologie 60 000 décès 1 femme enceinte sur 5 fume 70% des non fumeurs se disent gênés par la fumée de cigarettes la

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08 Diabète de type 2 et Sport Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008 Mise à jour 24-06-08 L activité physique est recommandée depuis longtemps aux patients diabétiques Dès la fin du 19 ème siècle,

Plus en détail

Principe de l e-cigarette

Principe de l e-cigarette Principe de l e-cigarette Composition des e-liquides Quelle est la composition de l aérosol d e-liquide? la composition de la «vapeur» est voisine de celle de l e-liquide Les données montrent l absence

Plus en détail

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Repérage et interv le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Je déclare n avoir aucun lien direct ou indirect avec des entreprises ou établissements produisant

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

Le tabagisme (45a) Docteur Jean-Marc PLASSART Janvier 2003 (Mise à jour Novembre 2003)

Le tabagisme (45a) Docteur Jean-Marc PLASSART Janvier 2003 (Mise à jour Novembre 2003) Le tabagisme (45a) Docteur Jean-Marc PLASSART Janvier 2003 (Mise à jour Novembre 2003) Pré-Requis : Problématique des changements de comportement Physiopathologie cardiaque et pulmonaire Oncogénèse Loi

Plus en détail

Quels sports préconiser chez les personnes âgées?

Quels sports préconiser chez les personnes âgées? VIEILLISSEMENT ET ACTIVITES PHYSIQUES Quels sports préconiser chez les personnes âgées? Docteur Karim Gallouj Médecin fédéral national FFEPGV CHI de Wasquehal, Centre de gériatrie Le Molinel Le vieillissement

Plus en détail

Le tabac, qu est-ce que c est? Effets et dangers du tabac Tabac et dépendance Les chiffres d une réalité Que prévoit la loi?

Le tabac, qu est-ce que c est? Effets et dangers du tabac Tabac et dépendance Les chiffres d une réalité Que prévoit la loi? LE 107 Le tabac, qu est-ce que c est? Effets et dangers du tabac Tabac et dépendance Les chiffres d une réalité Que prévoit la loi? Brun ou blond, roulé, en cigare ou plus rarement en pipe, prisé, mâché,

Plus en détail

Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2

Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2 Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2 Mais pourquoi tous ces gens fument ils? Pourquoi n arrêtent ils pas tout simplement de fumer? Qu est il caché dans la cigarette? Mystère! La cigarette est

Plus en détail

Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre

Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre Dr Blanquet M, Pr Gerbaud L, Mme Leger S, Dr Perthus I, Dr Laurichesse H, Pr Sauvan

Plus en détail

Prise en charge du tabagisme chez les patients atteints de cancers. Antoine Deutsch INCa le 28/05/15

Prise en charge du tabagisme chez les patients atteints de cancers. Antoine Deutsch INCa le 28/05/15 Prise en charge du tabagisme chez les patients atteints de cancers Antoine Deutsch INCa le 28/05/15 Poids du tabac dans les cancers o Le tabac : 1 er facteur de risque de cancer o 47 000 décès par cancers

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

Le sevrage tabagique chez les PVVIH. Dr Gobert CH René Dubos Pontoise 20/11/13

Le sevrage tabagique chez les PVVIH. Dr Gobert CH René Dubos Pontoise 20/11/13 Le sevrage tabagique chez les PVVIH Pourquoi s y intéresser? En raison des comorbidités importantes, mortelles, liées au tabagisme, chez les PVVIH, alors que la maladie liée directement au virus VIH est

Plus en détail

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 L impact sanitaire d un habitat dégradé ou inadéquat XX/XX/XX La santé environnementale dans les ARS = évaluer, prévenir et gérer les risques sanitaires associés

Plus en détail

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN Le tennis pour les «Seniors +» Analyse des caractéristiques du public +45 ans +55 ans +65 ans Propositions de Préparation Physique spécifique Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

Évaluer sa préparation à cesser de fumer

Évaluer sa préparation à cesser de fumer MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Évaluer sa préparation à cesser de fumer Aperçu de la trousse Vous songez à cesser de fumer? Félicitations! En tant

Plus en détail

Abstinence ou réduction: une décision partagée?

Abstinence ou réduction: une décision partagée? Abstinence ou réduction: une décision partagée? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions Gironde-Aquitaine

Plus en détail

Les médicaments du sevrage tabagique

Les médicaments du sevrage tabagique Les médicaments du sevrage tabagique La place du médecin généraliste Elle est primordiale. Il est la première ligne de défense. La tabacologie ne peut se passer de lui. Elle n en constitue que la seconde

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE. Du neuf avec du vieux?

ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE. Du neuf avec du vieux? ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE Du neuf avec du vieux? SOFOMEC 8 Décembre 2011 Un peu d histoire (récente) 8 et 9 octobre 1998 Conférence de consensus «Arrêt de la consommation de tabac» Question n

Plus en détail

Avec la MGEFI. l activité physique rime avec santé. Dossier SANTÉ

Avec la MGEFI. l activité physique rime avec santé. Dossier SANTÉ SANTÉ Dossier 9 Avec la MGEFI l activité physique rime avec santé Pour l année 2014, la MGEFI a fait le choix de sensibiliser ses adhérents aux bienfaits de l activité physique sur la santé. Parmi les

Plus en détail

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque?

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? Jean-Philippe BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Mourad DERGUINI Hôpital de Kouba - Alger SAERM, Alger 2015 Le risque

Plus en détail

LES S S U S BS B T S I T T I U T TS T S NICOTINIQUES

LES S S U S BS B T S I T T I U T TS T S NICOTINIQUES LES SUBSTITUTS NICOTINIQUES Les substituts nicotiniques : principe Apporter l équivalent de nicotine contenue dans les cigarettes (un peu -) Pour supprimer, atténuer le manque Durée du traitement : variable,

Plus en détail

GROSSESSE ET TABAC Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue

GROSSESSE ET TABAC Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue GROSSESSE ET TABAC 1 Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue INTRODUCTION (1/2) Définition de la dépendance tabagique. «La dépendance est un état psychique et parfois physique, résultant

Plus en détail

M.JULIA. Quelques chiffres PLAN. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes BÉNÉFICES ET DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE

M.JULIA. Quelques chiffres PLAN. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes BÉNÉFICES ET DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE BÉNÉFICES ET INCONVENIENTS DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE Dr M. JULIA Service Rééducation Fonctionnelle Pr Hérisson Quelques chiffres En France en 2003 : 56 % des femmes } sont touchés par 75 %

Plus en détail

Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris

Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris Arrêt du tabac: traitement de première intention de la BPCO et de l asthme. Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris Potentiels conflits d intérêt

Plus en détail

TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE

TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE Docteur Annick LANTEAUME-VAILLANT Addictologue et Tabacologue Praticien hospitalier attaché Assistance publique des Hôpitaux de Marseille Mars 2009 QuickTimeª et un džcompresseur

Plus en détail

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Nicole Stenger Edmond Chailleux Comité Départemental contre les Maladies Respiratoires de Loire-Atlantique But de l étude

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

Résultats de l'enquête sur le tabac au Collège René Cassin de Guénange. Réalisé par une infirmière préparant le DIU de Tabacologie

Résultats de l'enquête sur le tabac au Collège René Cassin de Guénange. Réalisé par une infirmière préparant le DIU de Tabacologie Résultats de l'enquête sur le tabac au Collège René Cassin de Guénange Réalisé par une infirmière préparant le DIU de Tabacologie Cette enquête a été réalisée la semaine du 08/03/2010 au 12/03/2010 auprès

Plus en détail

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012»

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Comment évoluent les opinions et comportements des jeunes face au tabac? La Fédération Française de Cardiologie étudie ces questions via une enquête

Plus en détail

La Mère / Le Conjoint

La Mère / Le Conjoint 1 Journées de la SFA 2016 La Mère / Le Conjoint Exposition périnatale: de la conception au devenir de l enfant Prise en charge périnatale 23 Mars 2016 Dr Sarah COSCAS sarah.coscas@aphp.fr Dr Marion ADLER

Plus en détail

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim.

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim. Marquez des points, mangez mieux! Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts reunica-interim.com Regles du jeu Garder votre cœur en bonne santé sera

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

Les Addictions sans produit

Les Addictions sans produit Les Addictions sans produit C est l impossibilité de contrôler son comportement vis-à-vis de l activité de prédilection telles que : le sport, le sexe, le jeu (en ligne, d argent, vidéo), les achats compulsifs,

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport Dr Frédéric MATON www.irbms.com Médecine du Sport Acteur Biologie par de Passion l entraînement dans le Sport et la Santé 3

Plus en détail

Présentation de l'activité

Présentation de l'activité Présentation de l'activité 1) Vous avez dit Endurance? L'activité de course d'endurance est souvent appelée "endurance" Définitions de l'endurance: (On trouve différentes définitions suivant les sources

Plus en détail

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque VERS UN MONDE SANS TABAC Paris, le 29 mai 2015 Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015 Quelle démarche adoptée en Ile-de- France? Pourquoi l ARS Ile-de-France décline-t-elle le PNRT? Comment

Plus en détail

Les séjours d aide à l arrêt du tabac

Les séjours d aide à l arrêt du tabac Les séjours d aide à l arrêt du tabac Maison de Vie Carpentras Didier Rouault Fight Aids Monaco / Maison de Vie Docteur Dominique Blanc Sidaction La Maison de Vie de Carpentras Un établissement de répit

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie TROUBLES ANXIEUX Filipe Galvão interne DES psychiatrie PLAN Historique du concept de trouble anxieux Attaque de panique - Trouble panique Trouble anxieux généralisé Les troubles phobiques : Agoraphobie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE 1/ UNE PRÉSENTATION DES OBJECTIFS PRÉCIS DE FORMATION : Objectifs généraux : 5 Réduire la mortalité et la morbidité des maladies liées

Plus en détail