PREPARATION A L ORAL DE PHYSIQUE CCP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREPARATION A L ORAL DE PHYSIQUE CCP"

Transcription

1 PREPARATION A L ORAL DE PHYSIQUE CCP La notice du concours est disponible à l adresse Les rapports du jury sont disponibles à l adresse Page 1 sur 58

2 PREPARATION A L ORAL DE PHYSIQUE... 1 CCP... 1 Généralités... 5 Déroulement... 5 Quelques conseils... 5 Mécanique du point matériel... 7 Exercice MP 1 (CCP-I-5) : Bille dans un liquide... 7 Exercice MP 2 (CCP-I-6) :... 7 Exercice MP 3 (CCP-I-10) : Mise en orbite d un satellite... 8 Exercice MP 4 (CCP-I-17) : Mouvement dans un référentiel non galiléen... 9 Exercice MP 5 (CCP-III-8) : Décollement du toit d un igloo... 9 Exercice MP 6 (CCP-III-9) : Mobile attaché à un ressort en rotation Exercice MP 7 (CCP-III-14) : Pendule simple Exercice MP 8 (CCP-III-16) : Barrage Exercice MP 9 (CCP-IV) : Barrage Exercice MP 10 (CCP-III- 18) : Enroulement d un fil autour d un cylindre Mécanique des fluides Exercice MF 1 (CCP-I-4) : Fluide parfait en écoulement incompressible Exercice MF 2 (CCP-I-7) :Rotation d un récipient cylindrique Exercice MF 3 (CCP-I-9) : Ecoulement incompressible dans une conduite de section variable Exercice MF 4 (CCP-I-11) : Fonctionnement d une sonde Exercice MF 5 (CCP-I-14) : Tuyau d arrosage Exercice MF 6 (CCP-I-15) : Déplacement d un fluide incompressible Exercice MF 7 (CCP-III-2) : Oscillations d un liquide dans un tube en U Exercice MF 8 (CCP-III-5) : Ecoulement entre deux cylindres en rotation Exercice MF 9 (CCP-IV) : Modèle de la troposphère Exercice MF 10 (CCP) : Partie immergée d un iceberg Exercice MF 11 (CCP-IV) : Etude d un corps flottant Exercice MF 12 (CCP-IV-7) : Equilibre de trois liquides non miscibles Exercice MF 13 (CCP-IV-8) : Thermomètres différentiels à index de mercure Exercice MF 14 (CCP-V) : Ecoulement d une rivière Exercice MF 15 (CCP-VI) : Chute dans un fluide Optique géométrique Exercice OG 1 (CCP-I-9) : Lame de verre à faces parallèles Exercice OG 2 (CCP-I-13) : Lunette de Galilée Exercice OG 3 (CCP-I-19) : Système de deux lentilles Exercice OG 4 (CCP-III-19) : Cône de lumière Exercice OG 5 (CCP-IV-1) : Angle entre deux miroirs Exercice OG 6 (CCP-IV-2) : Rayon solaire sur nuage de glace Exercice OG 7 (CCP-IV-3) : Mesure d un indice par réfractométrie Exercice OG 8 (CCP-IV-4) : Formation d une image Exercice OG 9 (CCP-IV-5) : Fibre optique à saut d indice Optique ondulatoire Exercice OO 1 (CCP-I-2) : Interféromètre de Michelson Exercice OO 2 (CCP-VI) : Interféromètre de Michelson Exercice OO 3 (CCP-I-10) : Interféromètre de Michelson Exercice OO 4 (CCP-I-6) : Fentes de Young Exercice OO 5 (CCP-I-17) : Diffraction de la lumière Page 2 sur 58

3 Exercice OO 6 (CCP-I-24) : Réseau Exercice OO 7 (CCP-II-4) : Trous d Young et lentilles Exercice OO 8 (CCP-III-17) : Etoile double Exercice OO 9 (CCP-II-9) : Principe d Huygens-Fresnel et réfraction Exercice OO 10 (CCP-III-7) : Interféromètre de Fabry-Pérot Exercice OO 11 (CCP-III-20) : Miroir de Lloyd Electromagnétisme Exercice EM 1 (CCP-II-1) : Sphère chargée créant un champ de module constant Exercice EM 2 (CCP-IV) : Sphère chargée créant un champ de module constant Exercice EM 3 (CCP-I-1) : Induction électromagnétique Exercice EM 4 (CCP-I-3) : Induction électromagnétique Exercice EM 5 (CCP-I-12) : Induction électromagnétique Exercice EM 6 (CCP-I-13) Force de Laplace Exercice EM 7 (CCP-I-18) : Inductance propre et mutuelle Exercice EM 8 (CCP-I-19) : Cable coaxial Exercice EM 9 (CCP-I-21) : Tore ferromagnétique Exercice EM 10(CCP-I-22) : Effet Hall Exercice EM 11 (CCP-II-3) : Induction électromagnétique et conversion de puissance. 34 Exercice EM 12 (CCP-II-6) : Corde vibrante conductrice dans un champ magnétique.. 34 Exercice EM 13 (CCP V) : Charges volumiques et surfaciques Exercice EM 14 (CCP-V) : Champ au voisinage de l axe Exercice EM 15 (CCP-V) : Interaction champ gaz ionisé Exercice EM 16 (CCP-IV) : Boule chargée en volume Exercice EM 17 (CCP-IV) : Demi-sphère électrisée Exercice EM 18 (CCP-VI) : Ferromagnétisme Electricité - Electronique Exercice EL 1 (CCP-I-1) : Filtre actif Exercice EL 2 (CCP-I-8) : Etude d une ligne bifilaire Exercice EL 3 (CCP-III-3) : Etude d un filtre Exercice EL 4 (CCP-I-14) : filtre actif Exercice EL 5 (CCP-I-22) : Circuit comportant un amplificateur opérationnel Exercice EL 6 (CCP-II-8) : Relèvement d un facteur de puissance Exercice EL 7 (CCP-II-8) : Oscillateur du second ordre à trois amplificateurs opérationnels Exercice EL 8 (CCP-III-6) : Identification des paramètres d un circuit RLC série à partir d une courbe de résonance Exercice EL 9 (CCP-III-4) : Caractérisation expérimentale d un régime sinusoidal Exercice EL 10 (CCP-III-11) : Fonctionnement d une lampe Exercice EL 11 (CCP-III-12) : Réponse fréquentielle d un filtre Exercice EL 12 (CCP-III-15) : Hacheur à liaison capacitive Exercice EL 13 (CCP-IV) : Ligne électrique d un trolley Exercice EL 14 (CCP-V) : Filtre linéaire ou non Exercice EL 15 (CCP-V) : Autour du montage intégrateur Exercice EL 16 (CCP-V) : Amélioration de l impédance d entrée Exercice EL 17 (CCP-V) : Asservissement en température d un composant électronique Thermodynamique Exercice T 1 (CCP-I-2) : Calorimétrie de l eau Exercice T 2 (CCP-I-12) : Mesure de γ Exercice T 3 (CCP-I-15) : Etude d un cycle Page 3 sur 58

4 Exercice T 4 (CCP-I-20) : Etude d un cycle Exercice T 5 (CCP-I-24) : Calorimétrie Exercice T 6 (CCP-IV-9) : Groupe de transformations du gaz parfait Exercice T 7 (CCP-IV-10) : Etude d une turbomachine Exercice T 8 (CCP-III-1) : Pompe à chaleur et source variable Exercice T 9 (CCP-IV) : Cycle de Carnot Exercice T 10 (CCP-IV) : Groupe de transformations du gaz parfait Exercice T 11 (CCP-IV) : Briquet à air Exercice T 12 (CCP-IV) : Autour du benzène Phénomène de transport Exercice PT 1 (CCP-I-20) : Diffusion d énergie Exercice PT 2 (CCP-III-10) : Survie en montagne Exercice PT 3 (CCP-III-13) : Double vitrage Exercice PT 4 (CCP-III-13) : Résistance thermique entre deux cylindres Ondes Exercice O 1 (CCP-I-5) : Exercice O 2 (CCP-I-16) : Ondes dans un solide Exercice O 3 (CCP-I-23) : Ondes dans un fluide Exercice O 4 (CCP-III-11) : Equation d onde d une corde verticale dans le champ de pesanteur Exercice O 5 (CCP-III-20) : Oscillations forcées le long d une corde Exercice O 6 (CCP-I-7) : Onde électromagnétique dans un fluide Exercice O 7 (CCP-V) : Décomposition en ondes circulaires Exercice O 8 (CCP-V) : Onde stationnaire unidimensionnelle Exercice O 9 (CCP-V) : Equation de dispersion Exercice O 10 (CCP-V) : Onde stationnaire unidimensionnelle Exercice O 11 (CCP-V) : Réflexion d une onde sur un plasma Exercice O 12 (CCP-II-7) : Guide d onde rectangulaire Exercice O 13 (CCP-V) : Onde plane progressive harmonique Exercice O 14 (CCP-V) : Onde harmonique et stationnaire Bilan sur des systèmes ouverts Exercice B 1 (CCP-I-21) : Bilan d énergie sur un système ouvert Exercice B 2 (CCP-II-2) : Bilan de quantité de mouvement sur un système ouvert) Exercice B 3 (CCP-V) : Accélération d un gaz dans une tuyère Les écoles utilisant la banque CCP Généralités Quelques conseils pour l entretien Page 4 sur 58

5 Déroulement Généralités L étudiant passe une heure dans la salle d interrogation, ce temps comporte la préparation sur table, la présentation orale et aussi la partie administrative (en pratique le candidat dispose de 25 à 30 minutes de préparation et 25 à 30 minutes de présentation). Durant ce temps, le candidat a deux exercices à traiter : un exercice de physique de deuxième année couplé soit avec un exercice de physique de première année, soit avec un exercice de chimie pouvant porter sur les notions de première comme de seconde année. Un candidat sur deux a un exercice de chimie à traiter, une impasse est donc non envisageable. Ensuite, le candidat est libre de choisir l ordre de présentation des exercices. Il est cependant recommandé de consacrer autant de temps à chacun des exercices proposés, ces derniers ayant un «poids» comparable. La calculatrice personnelle du candidat n est autorisée que pendant l exposé au tableau. Le but de la préparation n'est pas de résoudre entièrement les exercices, mais de mettre au point une stratégie de résolution et de rassembler les éléments du cours nécessaires à la résolution des exercices (Rapport du jury 2012). Quelques conseils Commencer par lire très attentivement l'énoncé des exercices ; il faut avoir étudié les deux sujets pendant la préparation, mais une lecture trop rapide risque de mener à une impasse et de vous faire perdre un temps précieux. L'interrogation comporte deux exercices qui doivent être traités tous les deux. Même si le candidat est mal à l'aise sur un des thèmes proposés, il est fortement conseillé de consacrer le même temps à chaque planche lors de la préparation. En effet, il faut s'approprier les deux sujets de façon à gagner en réactivité lors des indications éventuelles de l'examinateur. D'autre part, certains candidats ne lisent pas correctement les énoncés qui contiennent parfois des informations utiles pour traiter l'exercice. Certains sujets sont très progressifs et particulièrement détaillés. Ils peuvent alors paraître longs au premier coup d'oeil, mais ne doivent pas déstabiliser les candidats (Rapport du jury 2010). La gestion du temps est du seul fait des candidats et fait aussi partie des critères d'évaluation ; a ce titre le candidat doit posséder une montre (Rapports du jury 2011 & 2012). Rappelez-vous qu'un oral est un échange avec l'examinateur à l'issue duquel ce dernier va vous attribuer une note. Vous devez donc mettre en valeur vos connaissances et votre réflexion, en profitant des indications éventuellement fournies par le jury, sans les solliciter cependant. Différentes compétences sont évaluées. L'ancrage de cet oral dans le concret évalue le sens physique des candidats, des questions d'ordre expérimental jugent de leur sens pratique, des démonstrations de cours testent leurs connaissances (Rapport du jury 2010). L'oral est l'occasion pour les examinateurs de gratifier d'autres compétences que les simples connaissances scientifiques. Une bonne expression orale, une certaine réactivité face aux questions, de la rigueur et du sens critique dans l'exposé ainsi qu'un minimum d'autonomie, sont autant de qualités recherchées chez de futurs ingénieurs (Rapport du jury 2010). Pour gagner en efficacité, il faut éviter de raconter l'énoncé en début d'interrogation, d'écrire des phrases complètes au tableau. Inversement, ne rentrez pas dans l'excès inverse qui consiste à communiquer sous forme de sigles (Rapport du jury 2010). C'est le candidat et non l'examinateur qui donne le rythme de l'exposé. Il est donc inutile d'attendre l'approbation de l'examinateur entre chaque question. D'autre part, la réponse : «Je ne sais pas!» est parfois la meilleure, il est important de connaître ses limites (Rapports du jury 2011 & 2012). L'examinateur est là pour évaluer vos compétences en physique et en chimie, mais il va apprécier d'autres qualités, et ce, dès le début de l interrogation. La présentation des exercices doit être l'occasion, pour le candidat, de mettre en valeur l'ensemble de ses compétences (Rapport du jury 2011). Page 5 sur 58

6 Les points essentiels indépendants de vos connaissances que l examinateur va pouvoir apprécier sont : - votre apparence extérieure et votre attitude ; - votre expression orale (veillez notamment à votre vocabulaire) ; Une épreuve orale n'est pas une épreuve écrite bis faite au tableau. Les examinateurs sont sensibles à la qualité de l'exposé, à la clarté des explications et au dynamisme du candidat (Rapports du jury 2011 et 2012). La clarté de l exposé qui passe par la connaissance du vocabulaire et l emploi des termes appropriés sont appréciés (rapport du jury 2012). - votre capacité d'organisation (organisation du tableau, organisation du temps) ; La construction de schémas nécessaires à la compréhension des phénomènes et à l introduction des grandeurs algébriques (intensité, longueur...) ou vectorielles (forces...) est vivement recommandée (Rapports du jury 2011 & 2012). Nous conseillons vivement aux candidats de commencer par l'exercice qu'ils maîtrisent le mieux (Rapport du jury 2010). En outre, lors de la présentation, le candidat doit commencer par exposer les parties qu il maitrise et non appliquer une pseudo tactique qui consisterait à terminer par «une bonne impression» et donc commencer par ce qui n est pas maitrisé (Rapport du jury 2012). Il est déconseillé de picorer quelques questions sur les deux énoncés. Si cette attitude est parfois payante à la fin d'une épreuve écrite, elle est contre-productive et pénalisante à l'oral (Rapport du jury 2010). - votre enthousiasme et votre capacité à prendre des initiatives, notamment votre volonté de présenter un maximum de résultats (n'hésitez pas à passer sur des questions si vous avez des choses à dire sur la fin d'un exercice) ; N'attendez pas non plus sans cesse l'approbation de l'examinateur, et ne cédez pas à la panique par exemple en effaçant votre tableau si l'on vous demande de détailler une étape ou de revenir sur un point (Rapport du jury 2010). - votre bon sens (signalez tout résultat aberrant sans attendre que l'examinateur vous le fasse remarquer) ; Surtout, ne plaquez pas un résultat manifestement faux et démuni de sens en guise de réponse à une question alors que vous savez souvent faire ou partiellement faire quand on vous fait raisonner! En bref, restez honnête, réfléchi et posé (Rapport du jury 2010). Les examinateurs accordent une importance notable à l'analyse de la situation physique proposée. Les calculs ne doivent servir qu'à quantifier un résultat mais ne peuvent en aucun cas se substituer à une explication (Rapport du jury 2011). Les élèves ont du mal à déterminer sans calculatrice un ordre de grandeur. Celui-ci ne doit comporter qu'un seul chiffre significatif. Par ailleurs, nous rappelons qu'une évaluation n'est pas une fin en soi. Un commentaire physique, une critique ou un rapprochement avec une situation analogue est toujours bienvenu (Rapport du jury 2010). Les élèves ont toujours du mal à donner un ordre de grandeur ou à effectuer une application numérique avec une précision de l'ordre de 5% à 10%. Il est étonnant de trouver des candidats démunis devant une évaluation à 5% ou à 10 % près du type 10/π, voire même 1/5 (Rapport du jury 2009). D'un point de vue technique, il serait bon de savoir intégrer u /u n et d'avoir compris que la fonction 10 x est la fonction réciproque de log(x) et inversement (Rapport du jury 2010). - votre capacité à dialoguer avec l'examinateur, notamment votre capacité à exploiter les indications fournies ; Il est nécessaire d'argumenter et de justifier une affirmation. L'application d'un théorème ne peut se faire qu'après avoir rappelé les hypothèses nécessaires (rapport du jury 2011). La clarté de l'exposé qui passe par la connaissance du vocabulaire, et l'emploi des termes appropriés sont appréciés. Il faut aussi savoir nommer les lois que l'on utilise (Rapport du jury 2011) Vous devez sortir de votre interrogation en vous disant que vous avez fait le maximum. Pensez bien qu'un tout petit plus par rapport à d'autres candidats peut s'avérer très payant! Pour conclure, vous pouvez lire les introductions des différents rapports de jurys que l'on trouve sur le site du concours. Vous comprendrez alors ce que l'on attend de vous et vous assimilerez ainsi comment facilement faire de votre oral un véritable atout! Page 6 sur 58

7 Mécanique du point matériel Exercice MP 1 (CCP-I-5) : Bille dans un liquide Exercice MP 2 (CCP-I-6) : Page 7 sur 58

8 Exercice MP 3 (CCP-I-10) : Mise en orbite d un satellite Page 8 sur 58

9 Exercice MP 4 (CCP-I-17) : Mouvement dans un référentiel non galiléen Exercice MP 5 (CCP-III-8) : Décollement du toit d un igloo Page 9 sur 58

10 Préparation à l oral de physique de CCP Exercice MP 6 (CCP-III-9) : Mobile attaché à un ressort en rotation Exercice MP 7 (CCP-III-14) : Pendule simple Exercice MP 8 (CCP-III-16) : Barrage Exercice MP 9 (CCP-IV) : Barrage Un barrage peut être assimilé à une construction dont la coupe transversale est un triangle de base OA = 8,0 m et d'angle = 60,0. Sa longueur est L = 200 m (selon Oy). Page 10 sur 58

11 a) En assimilant les matériaux de sa construction à un solide homogène de masse volumique µ b = kg. m -3, calculer le poids du barrage (g = 9,81 m.s -2 ). b) Le barrage permet de réaliser une retenue d'eau comprise entre les plans z = 0 e t z = H = 7, 0 m. L'eau est assimilée à un liquide homogène incompressible de masse volumique µ e = kg.m -3 en équilibre dans un référentiel galiléen. La pression de l'air est P air = 10 5 Pa. Donner l'expression de la pression P en un point M de cote z situé dans l'eau en fonction de P air, µ e, g, H et z. c) Exprimer la force de pression élémentaire exercée sur une surface élémentaire L.dz du barrage. d) En déduire la résultante des forces de pression qu'exerce l'eau sur le barrage. Calculer sa valeur. e) Quelle(s) autre(s) force(s) explique(nt) l'équilibre du barrage? Exercice MP 10 (CCP-III- 18) : Enroulement d un fil autour d un cylindre Page 11 sur 58

12 Mécanique des fluides Exercice MF 1 (CCP-I-4) : Fluide parfait en écoulement incompressible Exercice MF 2 (CCP-I-7) :Rotation d un récipient cylindrique Page 12 sur 58

13 Exercice MF 3 (CCP-I-9) : Ecoulement incompressible dans une conduite de section variable Exercice MF 4 (CCP-I-11) : Fonctionnement d une sonde Exercice MF 5 (CCP-I-14) : Tuyau d arrosage Page 13 sur 58

14 Exercice MF 6 (CCP-I-15) : Déplacement d un fluide incompressible Exercice MF 7 (CCP-III-2) : Oscillations d un liquide dans un tube en U Exercice MF 8 (CCP-III-5) : Ecoulement entre deux cylindres en rotation Page 14 sur 58

15 Exercice MF 9 (CCP-IV) : Modèle de la troposphère Selon le modèle de l'«atmosphère Standard Internationale» (A.S.I), on admet que dans la troposphère (entre 0 et 11 km d'altitude) la température T varie avec l'altitude z selon une loi de la forme : T = T0 + Az, où T0 est la température au sol et A une constante. L'air est assimilé à un gaz parfait (M = 29,0 g. mol -1 ). a) Établir la loi de variation P(z). b) Application numérique : calculer la température T1 et la pression P1 à 11 km d'altitude. Données numériques : au sol, t0 = 15,0 C, P0 = Pa; champ de pesanteur uniforme g = 9,80 m. s -2 Page 15 sur 58

16 dt = - 6,50 K.km -1 ; R = 8,314 J.K -l.mol -1. dz Exercice MF 10 (CCP) : Partie immergée d un iceberg Considérons un iceberg de volume total V flottant sur l'eau. Soit v le volume de la partie émergée. Déterminer le rapport v/v. On donne les masses volumiques respectives de l'eau, de la glace et de l'air : ρ e = kg.m -3 ; ρ g = 0, kg.m -3 ; ρa = l kg.m -3. Exercice MF 11 (CCP-IV) : Etude d un corps flottant Dans un verre ABCD de forme cylindrique, de masse m à vide, de hauteur intérieure H et de sections intérieure s et extérieure S. On remplit complètement ce verre (fig 27) avec de l eau puis on ferme la main la surface libre AD pour le retourner sur une cuve à eau (fig 28) en l enfonçant d une hauteur h. Exercice MF 12 (CCP-IV-7) : Equilibre de trois liquides non miscibles Page 16 sur 58

17 Exercice MF 13 (CCP-IV-8) : Thermomètres différentiels à index de mercure Exercice MF 14 (CCP-V) : Ecoulement d une rivière Exercice MF 15 (CCP-VI) : Chute dans un fluide Page 17 sur 58

18 Optique géométrique Exercice OG 1 (CCP-I-9) : Lame de verre à faces parallèles Exercice OG 2 (CCP-I-13) : Lunette de Galilée Page 18 sur 58

19 Exercice OG 3 (CCP-I-19) : Système de deux lentilles Exercice OG 4 (CCP-III-19) : Cône de lumière Page 19 sur 58

20 Exercice OG 5 (CCP-IV-1) : Angle entre deux miroirs Exercice OG 6 (CCP-IV-2) : Rayon solaire sur nuage de glace Les cirrus sont des nuages formés de petits cristaux de glace cylindriques de section hexagonale régulière. L indice de la glace vaut n = 1,31 et l indice de l air vaut n a = 1. Le rayon solaire appartient à un plan de section principale ABCDEF du cristal cylindrique et il arrive sous une incidence i variable entre A et B (fig 43). On considère les phénomènes de réfraction). Le rayon sortant de la face DE est-il dévié par rapport à son incidence sur AB? Montrer qu il ne peut y avoir émergence de la face BC de la part d un rayon incident sur AB. Exercice OG 7 (CCP-IV-3) : Mesure d un indice par réfractométrie Page 20 sur 58

21 Exercice OG 8 (CCP-IV-4) : Formation d une image Exercice OG 9 (CCP-IV-5) : Fibre optique à saut d indice Une fibre optique à saut d indice (représentée sur la figure ci-dessous) est formée d un cœur cylindrique en verre d axe Ox, de diamètre 2a et d indice nc, entouré d une gaine optique d indice ng légèrement inférieur à nc. Un rayon situé dans le plan Oxy entre dans la fibre au point O avec un angle d incidence θ. 1 A quelle condition sur i, angle d incidence à l interface cœur/gaine, le rayon restet-il confiné à l intérieur du cœur? On note i L l angle d incidence limite. Faire un dessin du trajet ultérieur du rayon en faisant apparaître plusieurs réflexions. 2 Montrer que la condition précédente est vérifiée si l angle d incidence θ est inférieur à un angle limite θ L tel que sin θ L = nc cos i L. En déduire l expression de l ouverture numérique ON de la fibre, définie par ON = sinθ L, en fonction de nc et ng uniquement. 3 Donner la valeur numérique de ON pour nc = 1, 500 et ng = 1, Exprimer la vitesse de propagation de la lumière dans le cœur de la fibre en fonction de la vitesse de la lumière dans le vide, notée c, et l indice nc du cœur. On considère une fibre optique de longueur L. Le rayon entre dans la fibre avec un angle d incidence θ variable compris entre 0 et θ L. 5 Quel est le rayon qui traverse le plus rapidement la fibre? Calculer la durée de parcours τ 1 de ce rayon. 6 Quel est le rayon qui met le plus de temps à traverser la fibre? Calculer la durée de parcours τ 2 de ce rayon en fonction de L, c, nc et sini L. 7 En déduire l intervalle de temps δ τ entre le temps de parcours minimal et maximal en fonction de L, c, nc et ng. Page 21 sur 58

22 On injecte à l entrée de la fibre une impulsion lumineuse de durée t 0 formée par un faisceau de rayons ayant un angle d incidence compris entre 0 et θ L. La figure ci-dessous représente l allure du signal lumineux en fonction du temps. 8 Reproduire la figure en ajoutant à la suite l allure du signal lumineux à la sortie de la fibre. Quelle durée a approximativement l impulsion lumineuse en sortie de fibre? Si le rayon de la fibre est trop petit, le modèle de l optique géométrique, utilisé jusqu à présent, n est plus valable : on ne peut plus décrire la propagation de la lumière avec de simples rayons lumineux. Il faut alors traiter la lumière comme une onde. 9 Indiquer un phénomène relatif à la lumière mettant en évidence son caractère ondulatoire. Optique ondulatoire Exercice OO 1 (CCP-I-2) : Interféromètre de Michelson Exercice OO 2 (CCP-VI) : Interféromètre de Michelson Page 22 sur 58

23 Exercice OO 3 (CCP-I-10) : Interféromètre de Michelson Page 23 sur 58

24 Exercice OO 4 (CCP-I-6) : Fentes de Young Page 24 sur 58

25 Exercice OO 5 (CCP-I-17) : Diffraction de la lumière Exercice OO 6 (CCP-I-24) : Réseau Page 25 sur 58

26 Exercice OO 7 (CCP-II-4) : Trous d Young et lentilles Exercice OO 8 (CCP-III-17) : Etoile double Page 26 sur 58

27 Exercice OO 9 (CCP-II-9) : Principe d Huygens-Fresnel et réfraction Exercice OO 10 (CCP-III-7) : Interféromètre de Fabry-Pérot Page 27 sur 58

28 Exercice OO 11 (CCP-III-20) : Miroir de Lloyd Page 28 sur 58

29 Electromagnétisme Exercice EM 1 (CCP-II-1) : Sphère chargée créant un champ de module constant Exercice EM 2 (CCP-IV) : Sphère chargée créant un champ de module constant Page 29 sur 58

30 Exercice EM 3 (CCP-I-1) : Induction électromagnétique Exercice EM 4 (CCP-I-3) : Induction électromagnétique Page 30 sur 58

31 Exercice EM 5 (CCP-I-12) : Induction électromagnétique Exercice EM 6 (CCP-I-13) Force de Laplace Exercice EM 7 (CCP-I-18) : Inductance propre et mutuelle Page 31 sur 58

32 Exercice EM 8 (CCP-I-19) : Cable coaxial Exercice EM 9 (CCP-I-21) : Tore ferromagnétique Page 32 sur 58

33 Exercice EM 10(CCP-I-22) : Effet Hall Page 33 sur 58

34 Exercice EM 11 (CCP-II-3) : Induction électromagnétique et conversion de puissance Exercice EM 12 (CCP-II-6) : Corde vibrante conductrice dans un champ magnétique Exercice EM 13 (CCP V) : Charges volumiques et surfaciques Page 34 sur 58

35 Exercice EM 14 (CCP-V) : Champ au voisinage de l axe Exercice EM 15 (CCP-V) : Interaction champ gaz ionisé Exercice EM 16 (CCP-IV) : Boule chargée en volume Une sphère de centre O, rayon R, est chargée avec une densité volumique uniforme ρ > 0. 1 ) 2 ) La sphère précédente notée 1 comporte une cavité sphérique, de centre O 2, de rayon R 2 toute incluse dans la sphère (O 1, R 1 ). Exprimer le champ électrique en un point M de la cavité. Page 35 sur 58

36 Exercice EM 17 (CCP-IV) : Demi-sphère électrisée Exercice EM 18 (CCP-VI) : Ferromagnétisme Electricité - Electronique Exercice EL 1 (CCP-I-1) : Filtre actif Page 36 sur 58

37 Exercice EL 2 (CCP-I-8) : Etude d une ligne bifilaire Exercice EL 3 (CCP-III-3) : Etude d un filtre Page 37 sur 58

38 Exercice EL 4 (CCP-I-14) : filtre actif Page 38 sur 58

39 Exercice EL 5 (CCP-I-22) : Circuit comportant un amplificateur opérationnel Page 39 sur 58

40 Exercice EL 6 (CCP-II-8) : Relèvement d un facteur de puissance Exercice EL 7 (CCP-II-8) : Oscillateur du second ordre à trois amplificateurs opérationnels Page 40 sur 58

41 Exercice EL 8 (CCP-III-6) : Identification des paramètres d un circuit RLC série à partir d une courbe de résonance. Exercice EL 9 (CCP-III-4) : Caractérisation expérimentale d un régime sinusoidal Exercice EL 10 (CCP-III-11) : Fonctionnement d une lampe Page 41 sur 58

42 Exercice EL 11 (CCP-III-12) : Réponse fréquentielle d un filtre Exercice EL 12 (CCP-III-15) : Hacheur à liaison capacitive Page 42 sur 58

43 Exercice EL 13 (CCP-IV) : Ligne électrique d un trolley Exercice EL 14 (CCP-V) : Filtre linéaire ou non Exercice EL 15 (CCP-V) : Autour du montage intégrateur Page 43 sur 58

44 Exercice EL 16 (CCP-V) : Amélioration de l impédance d entrée Exercice EL 17 (CCP-V) : Asservissement en température d un composant électronique Thermodynamique Exercice T 1 (CCP-I-2) : Calorimétrie de l eau Page 44 sur 58

45 Exercice T 2 (CCP-I-12) : Mesure de γ Exercice T 3 (CCP-I-15) : Etude d un cycle Page 45 sur 58

46 Exercice T 4 (CCP-I-20) : Etude d un cycle Exercice T 5 (CCP-I-24) : Calorimétrie Page 46 sur 58

47 Exercice T 6 (CCP-IV-9) : Groupe de transformations du gaz parfait Exercice T 7 (CCP-IV-10) : Etude d une turbomachine Page 47 sur 58

48 Exercice T 8 (CCP-III-1) : Pompe à chaleur et source variable Exercice T 9 (CCP-IV) : Cycle de Carnot Un fluide (gaz parfait) décrit un cycle réversible constitué par : AB : détente isotherme à T 2 ; BC : adiabatique de T 2 à T l > T 2 ; CD : compression isotherme à T l ; DA : adiabatique de T l à T 2. a) Représenter un tel cycle en coordonnées de Clapeyron (P. V) ou en diagramme entropique (T, S). S'agit-il d'un cycle type moteur thermique ou type pompe à chaleur? Comparer les aires des deux représentations du cycle. b) Définir l'efficacité e d'un tel système. La calculer par méthode graphique. Dépend-elle de la nature du fluide? Exercice T 10 (CCP-IV) : Groupe de transformations du gaz parfait Exercice T 11 (CCP-IV) : Briquet à air Page 48 sur 58

49 Exercice T 12 (CCP-IV) : Autour du benzène Phénomène de transport Exercice PT 1 (CCP-I-20) : Diffusion d énergie Exercice PT 2 (CCP-III-10) : Survie en montagne Exercice PT 3 (CCP-III-13) : Double vitrage Page 49 sur 58

50 Exercice PT 4 (CCP-III-13) : Résistance thermique entre deux cylindres Ondes Exercice O 1 (CCP-I-5) : Page 50 sur 58

51 Exercice O 2 (CCP-I-16) : Ondes dans un solide Exercice O 3 (CCP-I-23) : Ondes dans un fluide Exercice O 4 (CCP-III-11) : Equation d onde d une corde verticale dans le champ de pesanteur Page 51 sur 58

52 Exercice O 5 (CCP-III-20) : Oscillations forcées le long d une corde Page 52 sur 58

53 Exercice O 6 (CCP-I-7) : Onde électromagnétique dans un fluide Exercice O 7 (CCP-V) : Décomposition en ondes circulaires Exercice O 8 (CCP-V) : Onde stationnaire unidimensionnelle Page 53 sur 58

54 Exercice O 9 (CCP-V) : Equation de dispersion Exercice O 10 (CCP-V) : Onde stationnaire unidimensionnelle Exercice O 11 (CCP-V) : Réflexion d une onde sur un plasma Page 54 sur 58

55 Exercice O 12 (CCP-II-7) : Guide d onde rectangulaire Exercice O 13 (CCP-V) : Onde plane progressive harmonique Page 55 sur 58

56 Exercice O 14 (CCP-V) : Onde harmonique et stationnaire Bilan sur des systèmes ouverts Exercice B 1 (CCP-I-21) : Bilan d énergie sur un système ouvert Exercice B 2 (CCP-II-2) : Bilan de quantité de mouvement sur un système ouvert) Page 56 sur 58

57 Exercice B 3 (CCP-V) : Accélération d un gaz dans une tuyère Page 57 sur 58

58 Les écoles utilisant la banque CCP Généralités Certaines écoles utilisent les écrits du concours CCP mais organisent ensuite leurs propres épreuves d admission. Les modalités pour chaque école sont indiquées dans la notice du concours disponible à l adresse Parmi ces écoles, seule l école spéciale militaire organise un oral de physique spécifique (l école de l air utilise l oral de physique de CCP) comportant une question de cours et un exercice. Les modalités exactes de cet oral et des exemples de questions de cours et d exercices sont disponibles à l adresse 2013/01_CONCOURS_Scientifiques_ESM_2013/08_Rapport_du_jury_SCIENCES_ESM_2 012.pdf. Ces écoles utilisent un entretien comme épreuve orale d admission. La forme de cet entretien est très variable d une école à l autre : entretien de personnalité, basé sur un texte scientifique ou littéraire en français ou en anglais. La forme exacte de chacun de ces entretiens est précisée dans la notice du concours disponible à l adresse Il peut être également utile de consulter les sites des écoles. Quelques conseils pour l entretien Un entretien se prépare en consultant le site de l école pour voir l enseignement qu elle propose, les options qu il est possible de suivre Il est important de suivre l actualité (en particulier scientifique mais pas uniquement) durant les deux à trois semaines précédant l entretien. Ce ne sont plus des compétences disciplinaires mais bien plus des compétences personnelles qui sont recherchées : n interrompez pas vos interlocuteurs ; soyez modéré dans vos propos, tant dans le langage que dans l intensité sonore ; assumez vos opinions et défendez-les sans vous braquer ; prenez conscience que vos opinions ne sont pas des vérités ; si vous vous retrouvez enfermé dans une contradiction, avouez humblement que vous n aviez pas vu les choses sous cet angle et que cela mérite une plus grande réflexion. Au point de vue communication «pure» : souriez ; regardez tous les membres du jury, sans en privilégier aucun ; ne soyez pas avachi sur la chaise, tenez vous droit ; prenez votre place mais pas toute la place ; mettez vos mains au dessus de la table. Page 58 sur 58

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE N 1

DEVOIR SURVEILLE N 1 Année 2011/2012 - PCSI-2 DS 01 : Optique 1 DEVOIR SURVEILLE N 1 Samedi 24 Septembre 2011 Durée 3h00 Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

Avant-propos. Les auteurs. Partie I Signaux physiques 1

Avant-propos. Les auteurs. Partie I Signaux physiques 1 Avant-propos v Les auteurs vii Partie I Signaux physiques 1 1 Oscillateur harmonique 3 I Introduction, définitions.......................... 3 I.1 Exemple............................... 3 I.2 Caractérisation

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

Concours d entrée - mai 2012. A remplir par le candidat : Nom :.. Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :.

Concours d entrée - mai 2012. A remplir par le candidat : Nom :.. Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :. A remplir par le candidat : Nom : Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :. Note : Concours filière Technicien Supérieur et er cycle filière Ingénieur Concours nd cycle filière Ingénieur

Plus en détail

Test d auto-évaluation 2010

Test d auto-évaluation 2010 SwissPhO Olympiade Suisse de Physique 2010 Test d auto-évaluation 2010 Ce test permet aux intéressés d évaluer leurs capacités à résoudre des problèmes et de reconnaître des lacunes dans certaines notions.

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

Premier principe : bilans d énergie

Premier principe : bilans d énergie MPSI - Thermodynamique - Premier principe : bilans d énergie page 1/5 Premier principe : bilans d énergie Table des matières 1 De la mécanique à la thermodynamique : formes d énergie et échanges d énergie

Plus en détail

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures U 315 J. 5008 SESSION 2003 Filière MP PHYSIQUE ENS de Paris Durée : 6 heures L usage de calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, non imprimantes et sans document d accompagnement,

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2009 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction

Plus en détail

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points)

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) Pour cet exercice, l'utilisation de la calculatrice est autorisée Trois siècles avant notre ère, le célèbre savant grec Aristote affirmait qu "une masse d or, de

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 1 Exemple de sujet n 1 Page 1/7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES EXEMPLE DE SUJET n 1 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

G.P. DS 07 6 février 2008

G.P. DS 07 6 février 2008 DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Modulateur optique... 2 I.Interférence à deux ondes...2 II.Étude d une séparatrice...2 III.Interférométre de Mach-Zehnder...

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

Concours Centrale-Supélec 2005 7/12

Concours Centrale-Supélec 2005 7/12 Problème - type centrale Partie - Couplage des phénomènes de conduction thermique et électrique en régime linéaire. Étude d un réfrigérateur à effet Peltier Le but de cette partie est de montrer que, dans

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

Récupération d énergie

Récupération d énergie Récupération d énergie Le sujet propose d étudier deux dispositifs de récupération d énergie soit thermique (problème 1) soit mécanique (problème 2) afin de produire une énergie électrique. Chaque problème

Plus en détail

Concours National Commun d Admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs

Concours National Commun d Admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale et de la Jeunesse Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique Concours National Commun d Admission

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT Une entreprise est spécialisée dans le traitement de surface par trempage de pièces métalliques de tailles diverses. Un pont roulant permet de faire progresser

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP CONCOURS D ADMISSION 2007 COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est autorisée pour cette épreuve. Quelques aspects de la fusion contrôlée

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 )

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 ) Faisceau gaussien 1 Introduction La forme du faisceau lumineux émis par un laser est particulière, et correspond à un faisceau gaussien, ainsi nommé car l intensité décroît suivant une loi gaussienne lorsqu

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t page 1 Problème 1 : Auget mobile (6 points) Un jet d eau, ayant une vitesse V 1 frappe un auget à une hauteur y 1 comme indiqué sur la figure 1. On considère que le jet incident a un diamètre D et que

Plus en détail

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2 Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 1 11 m 3 kg 1 s 2 Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition Page xxv (dernier tiers de page) le terme de Coriolis est supérieur à 1% du poids) Chapitre 1 Page

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Exercice 1 - Influence du chemin de transformation. Une mole de

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique Banque «Agro» A - 0304 PHYSIQUE Durée : 3 h 30 L usage d une calculatrice est autorisé pour cette épreuve L usage d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve Les trois problèmes sont indépendants

Plus en détail

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel Examen de la maturita bilingue de physique Session de mai 2013 Corrigé officiel Questions de cours Mécanique I. 1a) Référentiel le cadre par rapport auquel on étudie le mouvement. 1b) Réf. terrestre est

Plus en détail

Chapitre 0-2 Introduction générale au cours de BCPST1

Chapitre 0-2 Introduction générale au cours de BCPST1 Chapitre 0-2 Introduction générale au cours de BCPST Extrait du programme I. Les grandeurs en sciences physiques Définition : une grandeur est une observable du système On peut la mettre en évidence a.

Plus en détail

Description du programme de physique et estimation horaire

Description du programme de physique et estimation horaire Description du programme de physique et estimation horaire Description du programme de physique première année et estimation horaire En italiques : les points incertains. 1. Description des états de la

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Électrostatique et rayonnement

Électrostatique et rayonnement ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURS DE L AÉRONAUTIQUE ET DE L ESPACE DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLECOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE, DES

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

DS n 6 (1h30) Chap D3+D4 27/03/2015. DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!!

DS n 6 (1h30) Chap D3+D4 27/03/2015. DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!! DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!! Brenda Semeda-Moreiro, une élève de, décide de passer tout son week-end à réviser le contrôle de physique prévu pour lundi.

Plus en détail

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Exercice106 Une pile de torche de f.é.m. E = 4,5 V de résistance interne r = 1,5 Ω alimente une ampoule dont le filament a une résistance R = 4 Ω dans les

Plus en détail

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche à alimentation autonome, sans imprimante et sans document d accompagnement

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

NOTICE DOUBLE DIPLÔME

NOTICE DOUBLE DIPLÔME NOTICE DOUBLE DIPLÔME MINES ParisTech / HEC MINES ParisTech/ AgroParisTech Diplômes obtenus : Diplôme d ingénieur de l Ecole des Mines de Paris Diplôme de HEC Paris Ou Diplôme d ingénieur de l Ecole des

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Thème 12: Généralités sur les fonctions

Thème 12: Généralités sur les fonctions GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS 69 Thème 12: Généralités sur les fonctions 12.1 Introduction Qu est-ce qu une fonction? Une fonction est une sorte de "machine". On choisit dans un ensemble de départ A un

Plus en détail

M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE

M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE I Modèle de l oscillateur harmonique (O.H.) I. Exemples Cf Cours I. Définition Définition : Un oscillateur harmonique à un degré de liberté x (X, θ,... ) est un système physique

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

Descriptif des enseignements Licence Maths Prépa - Université d'avignon. Programme de L1 Maths Prépa

Descriptif des enseignements Licence Maths Prépa - Université d'avignon. Programme de L1 Maths Prépa Descriptif des enseignements Licence Maths Prépa - Université d'avignon Programme de L1 Maths Prépa Mathématiques Analyse Fonctions usuelles. Équations différentielles linéaires. Courbes paramétrées. Les

Plus en détail

CHAPITRE 5. BCPST. que les thèmes de TP-cours sont conçus pour être traité conjointement aux thèmes de cours correspondants.

CHAPITRE 5. BCPST. que les thèmes de TP-cours sont conçus pour être traité conjointement aux thèmes de cours correspondants. Chapitre 5 BCPST Le programme de deuxième année BCPST s inscrit dans la continuité de celui de première année dans les différentes parties de physique, afin de donner à l élève les outils de travail de

Plus en détail

SP4 Formation des images & Approximation de Gauss

SP4 Formation des images & Approximation de Gauss SP4 Formation des images & Approximation de Gauss Objectifs de cette leçon : Définitions d un objet, d une image et d un système optique. Notions d objets et d images étendues Notions d objets et d images

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 DA 5 pour le 15 avril 2014 Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 Problème : Essuie-vitre à détecteur de pluie Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être

Plus en détail

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de Notion de courant de particule ; conservation du courant = expression du courant de particules chargées ; charges; j = q k k - cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de v k

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section : i-prépa annuel -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section : i-prépa annuel - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section : i-prépa annuel - 61 Chapitre 7 : Chute d une bille dans un fluide I. Deux nouvelles forces : a) la Poussée d Archimède : Tout corps

Plus en détail

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons Formation Interuniversitaire de Physique Option de L3 Ecole Normale Supérieure de Paris Astrophysique Patrick Hennebelle François Levrier Sixième TD 14 avril 2015 Les étoiles dont la masse initiale est

Plus en détail

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE Exercice en classe EXERCICE 1 : La fibre à gradient d indice On considère la propagation d une onde électromagnétique dans un milieu diélectrique

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

SYSTÈMES CENTRÉS DANS LES CONDITIONS

SYSTÈMES CENTRÉS DANS LES CONDITIONS YTÈME ENTRÉ DAN LE ONDITION DE GAU Table des matières 1 ystèmes centrés focaux 2 1.1 oyer image Plan focal image................................ 2 1.2 oyer objet Plan focal objet.................................

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 Optique 2 Mariano-Goulart QCM n 1 : A, C A. Vrai. Hz.m -1.s => B. Faux.. C. Vrai. L'équation donnée montre que l onde électrique

Plus en détail

Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide

Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide Chapitre 5 Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide 5.1 Equations de propagation pour E et B Dans le vide, au voisinage de tout point où les charges et les courants sont nuls, les équations

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Physique Fiche1 3eme

Physique Fiche1 3eme Physique Fiche1 3eme Exercice1 Réfraction de la lumière Sur les figures ci-dessous les milieux (1) et (2) sont transparents et homogènes, et leurs surfaces de séparation ( ) est plane. 1. Définir le phénomène

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

; discussion sur l'orientation des vecteurs impliqués (cylindre montant sur un plan incliné.

; discussion sur l'orientation des vecteurs impliqués (cylindre montant sur un plan incliné. Organisation des séances collectives de remédiation en physique. Swillens / MEDI1 2013/2014 Séance 1 lundi 17 février de 14h à 16h auditoire Claude. "C'est quoi la remédiation en physique?" (stratégie

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 Données : Champ de pesanteur terrestre : g = 9,81 N.kg -1 Constante de Planck : h = 6,62.10-34 SI Masse de l électron : m e- = 9,1.10-31 kg Charge élémentaire

Plus en détail

TC-05 MAINTENANCE D UN CHAUFFE-EAU ELECTRIQUE

TC-05 MAINTENANCE D UN CHAUFFE-EAU ELECTRIQUE TRONC COMMUN - Sujet TC-05 Page de garde Épreuve scientifique et technique Sous- Épreuve de SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SUJET TRONC COMMUN Le dossier-sujet est constitué : De documents destinés à l

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec Exemple de sujet de travaux pratiques de physique proposé au concours Centrale- Supélec. La colonne de gauche donne le texte tel qu il est soumis au candidat. En regard, à droite, figurent les savoir-faire

Plus en détail

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma,

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, 1 1. Savoir-faire du module 3 S informer Modéliser Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, Utiliser un modèle Élaborer un modèle Sélectionner des données Choisir,

Plus en détail

Corps remorqué dans l eau

Corps remorqué dans l eau ACCUEIL Corps remorqué dans l eau Frédéric Elie, août 2007 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail