ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE. GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL BAC PRO en 3 ans GESTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE. GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL BAC PRO en 3 ans GESTION"

Transcription

1 GESTION ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL BAC PRO en 3 ans GESTION BAC PRO RESTAURATION 2 ème année Christiane BALANGER Jean-Claude OULÉ Espace Clichy - 38, rue Mozart Clichy cedex - Tél. : Fax : Site Internet :

2 Collection ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE LA CUISINE DE RÉFÉRENCE, Techniques et préparations de base et Fiches techniques de fabrication - version complète, par M. Maincent (parution 1993 ; mise à jour 2002) LA CUISINE DE RÉFÉRENCE, Fiches techniques de fabrication, par M. Maincent (parution 2003) CUISINE DE RÉFÉRENCE, Préparations et techniques de base et Fiches techniques de fabrication - en un volume, par M. Maincent (parution 1993) LA CUISINE EXPLIQUÉE, par G. Charles (parution 2009) TECHNO CULINAIRE Bac Pro 3ans, par M. Maincent et R. Labat (parution 2009) TECHNOLOGIE CULINAIRE, par M. Maincent (parution 1995) TRAVAUX PRATIQUES DE CUISINE, Fiches techniques de fabrication, par M. Maincent (parution 1984) PRACTICAL KITCHEN WORK, The basic arts of cooking, par M. Maincent, traduction M. Anker (parution 1988) AIDE-MÉMOIRE DE L APPRENTI CUISINIER, par R. Labat (parution 1993 ; mise à jour 1999) AIDE-MÉMOIRE DES CUISINES EUROPÉENNES ET DES CUISINES RÉGIONALES FRANÇAISES, par R. Labat (parution 2006) AIDE-MÉMOIRE DE LA GASTRONOMIE EN FRANCE, par K. Stengel (parution 2006) COMPRENDRE LA CUISINE POUR MIEUX LA MAÎTRISER, par D. Béhague (parution 1991) BONS GESTES EN RESTAURATION, par M. Brunet (parution 2006) LA TECHNOLOGIE APPLIQUÉE EN CUISINE, par D. Béhague (parution 2001) MODULES DE TECHNOLOGIE CULINAIRE en deux tomes + Fiches dʼévaluation, par M. Faraguna et M. Muschert Tome 1 : Les produits.versions professeur et élève (parution 2001 ; mise à jour 2006) Tome 2. Versions professeur et élève (parution 2002) LA CUISINE DE COLLECTIVITÉ, par M. Grossmann et A. Le franc (parution 2006) MODULES DE TECHNOLOGIE RESTAURANT - BEP/CAP - en deux tomes, par I. Saujot, M. Strauss et M. Muschert Tome 1.Versions professeur et élève (parution 2005) Tome 2.Versions professeur et élève (parution 2006) CULTURE ET CONNAISSANCE CULINAIRE - en deux tomes, par S. Ollivier Bac Techno Hôtellerie Snd (parution 2002) Bac Techno Hôtellerie 1 ère (parution 2003) SAVOIRS ET TECHNIQUES DE RESTAURANT - en deux tomes, par C. Ferret Tome 1 : Un savoir professionnel pour un service de qualité (parution 2003) Tome 2 : Organisation et technologie professionnelles (parution 2002) TP RESTAURANT, par C. Ferret (parution 2003) CONNAISSANCE DES PRODUITS EN RESTAURATION, par C. Ferret et J- M. Framery (parution 1999 ; mise à jour 2003) PRODUITS DE RESTAURANT, Fiches dʼexercices, par P. Boileau, D. Gautier, M. Grosgeorge et D. Herry (parution 2000) TRAVAUX PRATIQUES DE RESTAURANT en deux tomes, par T. Boulicot et D. Jeuffrault (tome1) (parution 1987 et 1988) SERVICE ET COMMERCIALISATION, par c. Nadiras et I. Boussange (parution 2009) LE VIN ET LES VINS AU RESTAURANT, par P. Brunet (parution 1999 ; mise à jour 2005) LE VIN ET LES VINS ÉTRANGERS, par P. Brunet (parution 1987 ; mise à jour 2004) VINS ET AUTRES BOISSONS - BEP/CAP, par P. Brunet (parution 2008) PRATIQUE DU BAR ET DES COCKTAILS, par M. Cailhol et B. Grosselin (parution 1994) PLAN COMPTABLE PROFESSIONNEL DE L INDUSTRIE HÔTELIÈRE (parution 2000 ; mise à jour 2006) GESTION 1ère ANNÉE - Bac Pro 3 ans, par C. Balanger et J.-C. Oulé (parution 2009) GESTION HÔTELIÈRE en deux tomes, Bac Techno Hôtellerie 1 ère, par M-N. Bontoux et F. Pierson (parution 2002) Bac Techno Hôtellerie Term + Corrigé, par M. Leurion, T. Lautard et J-J. Cariou (parution 2003) CAS PRATIQUES DE GESTION HÔTELIÈRE en deux tomes, Bac. Techno. Hôtellerie 1 ère + Corrigé, par J-J. Cariou et F. Rey (parution 2001) Bac. Techno. Hôtellerie Term, par F. Rey (parution 2002). Divisé en deux ouvrages : TECHNIQUES ET MOYENS DE GESTION - en deux tomes, par J-C. Oulé BTS Hôtellerie-Restauration 1 ère année. Divisé en 4 ouvrages : le manuel, le corrigé du manuel, les TP, le corrigé des TP (parution 2000 ; mise à jour 2006) BTS Hôtellerie-Restauration 2 ème année. Divisé en 4 ouvrages : le manuel, le corrigé du manuel, les TP, le corrigé des TP (parution 2002) ÉCONOMIE ET DROIT - Bac Techno Hôtellerie Snd, par R. Graglia et J-L. Cordon (parution 1994) ÉCONOMIE D ENTREPRISE - BTS Hôtellerie-Restauration 1 ère et 2 ème année, par J-P. Barret (parution 2003) DROIT - BTS Hôtellerie-Restauration 1 ère et 2 ème année, par J-C. Oulé et J-J. Cariou (parution 2008) DICTIONNAIRE D HÉBERGEMENT, par H. Enhart et H-C. Bayol (parution 2009) MERCATIQUE HÔTELIÈRE ET TOURISTIQUE - BTS Hôtellerie-Restauration et BTS Tourisme en deux tomes, par C. Van der Yeught BTS 1 ère année + Corrigé (parution 1999 ; mise à jour 2005) BTS 2 ème année (parution 2000 ; mise à jour 2006) L EUROPE CONNAISSANCES EN GASTRONOMIE. Versions professeur et élève, par R. Bruzzese et D. Tourreille (parution 2002) HÉBERGEMENT ET COMMUNICATION PROFESSIONNELLE - BTS Hôtellerie- Restauration, par J-F. Coutelou et J. Hannedouchec (parution 2000) ANIMATION D UNE ÉQUIPE ET DYNAMIQUE COMMERCIALE - Hébergement et BTS Hôtellerie- Restauration, par H. Enhart et H-C. Bayol (parution 2008) ACCUEILLIR, HÉBERGER, COMMUNIQUER en trois tomes, par M. Hartbrot et B. Leproust Bac Techno Hôtellerie Snd. Versions professeur et élève (parution 2003) Bac Techno Hôtellerie 1 ère. Versions professeur et élève (parution 2001) Bac Techno Hôtellerie Term. Versions professeur et élève (parution 1999) INGÉNIERIE DE LA RESTAURATION ET DE L HÔTELLERIE, Perspectives nouvelles, par Jean-Louis Simon (parution 2007) A SU SERVICIO! Bac Techno 1ère et Term et TS mise à niveau, par M. Covain Geliot (parution 2006) BIENVENUE DANS LE MONDE DE L HÉBERGEMENT CAP/BEP 1 ère année. Version professeur et élève + Corrigé, par G. Czapiewski, M- C. Lefer et F. Mainot (parution 1998) L ALLEMAND EN 10 LEÇONS, Serveurs Cuisiniers, par É. Brikké traduction E. Cornalba (parution 1988) L ESPAGNOL EN 10 LEÇONS, Serveurs Cuisinier, par É. Brikké traduction M. Chazal Varela (parution 1990) ANGLAIS Bac Pro, Livret dʼactivités + Corrigé, par G. Raguin (parution 1997) L ANGLAIS EN 10 LEÇONS, Restaurant - en trois ouvrages : livre du professeur, livre de lʼélève, livre dʼactivités + CD et K7, par É. Brikké (parution 2000) L ANGLAIS EN 10 LEÇONS, Cuisine - en trois ouvrages : livre du professeur, livre de lʼélève, livre dʼactivités + CD et K7, par É. Brikké (parution 2000) PRÉPARER LES ÉPREUVES D ORAL ANGLAIS - Bac Pro. Versions professeur et élève + CD audio (lecture des textes du livre), par Sylvie Bénéteau (parution 2008) LA CONJUGAISON, maîtrisez les bases de la grammaire anglaise, par D. Zélé (parution 2003) RESTAURATION ET GASTRONOMIE POUR LES PERSONNES ÂGÉES EN INSTITUTION, par Yves van de Calseyde (parution 2009) SCIENCES APPLIQUÉES À L ALIMENTATION ET À L HYGIÈNE CAP/BEP, par D. Brunet-Loiseau (parution 1995) SCIENCES APPLIQUÉES À L ALIMENTATION, par D. Brunet-Loiseau (parution 1992 ; mise à jour 1999) LA DÉMARCHE HQE EN RESTAURATION, par FCSI France, (parution 2007) MODULES DE SCIENCES APPLIQUÉES À L HYGIÈNE ET À L ALIMENTATION. Version professeur et élève + Matrices pour transparents, par M. Faraguna, J. Di Léna Reiland et M. Muschert (parution 2003) MODULES DE SCIENCES APPLIQUÉES À L ÉQUIPEMENT. Version professeur et élève + Matrices pour transparents, par M. Faraguna, J. Di Léna-Reiland et M. Muschert (parution 2000) NUTRITION-ALIMENTATION CARRIÈRES SANITAIRES ET SOCIALES + Corrigé, par B. Rougier (parution 2000) TECHNOLOGIE, Équipement - entretien - alimentation CARRIÈRES SANITAIRES ET SOCIALES + Corrigé, par B. Rougier et A. Chrétien (parution 2002) TECHNOLOGIE, Ergonomie qualité animation technologie des produits CARRIÈRES SANITAIRES ET SOCIALES + Corrigé, par M-F. Collombet et S. Goussé (parution 2003) SCIENCES APPLIQUÉES Bac Pro + Corrigé, par B. Rougier, A. Chrétien, D. Laprévotte et C.Thiébault (parution 2000) DÉCORS ET PRÉSENTATIONS, par J-P. Lebland et O. Dugabelle (parution 1990) L ART DES PRÉSENTATIONS, par J-P. Lebland (parution 1993) RESTAURATION ET GASTRONOMIE POUR LES PERSONNES ÂGÉES EN INSTITUTION, par Yves van de Calseyde (parution 2009) Collection ENSEIGNEMENT - FORMATION TOURISME DROIT DU TOURISME, par D. Rubio-Ayache (parution 2004) L ANGLAIS DU TOURISME EN 30 ESCALES, par É. Brikké (parution 1992) PLAN COMPTABLE PROFESSIONNEL DES AGENCES DE VOYAGES (parution 2000 ; mise à jour 2006) GÉOGRAPHIE DU TOURISME, par J-C. Dinety et É. Proust (parution 2002) LES GRANDS BASSINS TOURISTIQUES MONDIAUX, par Mme Cogen-Vermesse, J- C. Dinety et É. Proust (parution 1997) LA FRANCE DES PATRIMOINES, J-C. Dinety, É. Proust et M. Rossi (parution 2003) Collection BEP et CAP LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION ET DE L HÔTELLERIE LE NOUVEAU PROGRAMME COMPLET ILLUSTRÉ BEP TECHNOLOGIE CULINAIRE, par M. Maincent, R. Labat et R. Leman (parution 2002) BEP TECHNOLOGIE RESTAURANT + Cahier dʼexercices, par C. Ferret (parution 2005) BEP ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE, JURIDIQUE ET SOCIAL DE L ENTREPRISE HÔTELIÈRE + Corrigé, par C. Balanger (parution 2005) BEP SCIENCES APPLIQUÉES + Corrigé, par B. Rougier et A. Chrétien (parution 2002) CAP TECHNOLOGIE CULINAIRE, par M. Maincent, R. Labat, R. Leman (parution 2003) Collection CAP RESTAURANT CUISINE SERVICES HÔTELIERS FORMATION PAR ALTERNANCE CAP RESTAURANT en deux tomes, par J-F. Augez-Sartral (parution 2002 et 2003) CAP SERVICES HÔTELIERS en deux tomes, par J-F. Augez-Sartral et C. Balanger (tome 2) (parution 2002 et 2003) CAP CONNAISSANCE DE L ENTREPRISE ET DE SON ENVIRONNEMENT + Corrigé, par C. Balanger (parution 2009) Collection BEP et CAP RESTAURANT CUISINE LE NOUVEAU PROGRAMME EN 100 PAGES BEP CONNAISSANCES TECHNOLOGIQUES DE CUISINE, par J-P. Vichard et O.Tondusson (parution 2004) CAP CONNAISSANCES TECHNOLOGIQUES DE RESTAURANT, par O. Sapelkine (parution 1998 ; mise à jour 2006) CAP CONNAISSANCES TECHNOLOGIQUES DE CUISINE, par J-P. Vichard et O. Tondusson (parution 2002) CAP SCIENCES APPLIQUÉES + Corrigé, par B. Rougier, M-F. Jan, O. Legrand (parution 2004) Editions BPI ISBN : Tous droits de traduction, d adaptation et de reproduction par tous procédés réservés pour tous pays. «Le code de la propriété intellectuelle et artistique n autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l article L.122.5, d une part, que les «copies ou reproductions strictement réservées à l usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d exemple et d illustration, «toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite» (alinéa 1er de l article L.122-4). «Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.»

3 SOMMAIRE A - LA COMPTABILITÉ DE L ENTREPRISE HÔTELIÈRE 1 Pourquoi tenir une comptabilité? Que mesure la comptabilité? QCM et exercices de synthèse L'enregistrement des opérations : les comptes La présentation des documents de synthèse : bilan et compte de résultat Le contrôle du compte bancaire L'analyse du bilan : les ratios QCM et exercices de synthèse B - LE SALARIÉ DANS L ENTREPRISE 1 La convention collective Le règlement intérieur La durée du travail et les congés QCM et exercices de synthèse Le contrat de travail La rémunération du personnel Le bulletin de paye QCM et exercices de synthèse Les syndicats La représentation des salariés dans l'entreprise La rupture du contrat de travail Les conflits individuels QCM et exercices de synthèse Le choix des thèmes est conforme aux propositions des commissions de travail sur le référentiel du baccalauréat professionnel trois ans. 3

4 4

5 A LA COMPTABILITÉ DE L ENTREPRISE HÔTELIÈRE 5

6 6

7 POURQUOI TENIR UNE COMPTABILITÉ? Connaissances : le rôle de la comptabilité - l exercice comptable A1 A1 1 I. LA COMPTABILITÉ SAISIT, CLASSE ET ENREGISTRE LES OPÉRATIONS Pour servir chaque jour ses clients, un restaurant réalise une infinité d opérations physiques (servir un plat) et monétaires (encaisser un chèque). Prenons le cas d un restaurant de 80 couverts occupé à 60 % de sa capacité : au cours d une année, environ factures sont délivrées aux clients, factures sont reçues des fournisseurs, plusieurs milliers de chèques sont reçus et émis, etc... La comptabilité permet de saisir, classer et enregistrer les flux économiques (opérations) qui naissent des échanges entre l entreprise et son environnement. On distingue les flux physiques (entrées et sorties de biens et services) et les flux monétaires (entrées et sorties d argent). Complétez le schéma suivant en indiquant à quoi correspondent les flux physiques ( ) et les flux monétaires (----). 1 Salariés Fournisseurs Banques RESTAURANT Clients État et collectivités territoriales* Impôts et taxes Services publics * Propriétaires * Collectivités territoriales : régions, départements, communes. * Services publics : mise à disposition d infrastructures (routes ) et de services publics (éducation ). 7

8 POURQUOI TENIR UNE COMPTABILITÉ? II. LA COMPTABILITÉ AIDE LE CHEF D ENTREPRISE À PRENDRE DES DÉCISIONS Gérer une entreprise ou un service (le département «restauration» d un hôtel, par exemple) consiste à faire des choix, à décider en vue de réaliser des objectifs. Pour prendre les bonnes décisions, le gestionnaire a besoin d informations sur la situation de l entreprise ou du service. La comptabilité fournit une partie des informations nécessaires à la gestion, par exemple : Quotidiennement : montant du chiffre d affaires* réalisé la veille Mensuellement : total des salaires versés aux employés Annuellement : chaque année, la comptabilité fournit des documents de synthèse qui donnent une image très complète de la situation de l entreprise et du résultat de l année écoulée. Ces documents permettent notamment de savoir si l entreprise a gagné ou perdu de l argent. Une année comptable s appelle «exercice comptable». C est une période de douze mois à la fin de laquelle est réalisée une synthèse des opérations. L exercice comptable ne correspond pas nécessairement à l année civile*. 1 Recherchez des exemples d informations fournies par la comptabilité dont le restaurateur ou le chef de service a besoin pour gérer. 2 Source Comptabilité Périodicité Quotidienne Mensuelle Annuelle - Montant du chiffre d affaires réalisé la veille - - Total des salaires versés aux employés - - Montant des emprunts à rembourser - 2 Recherchez deux exemples d informations qui ne sont pas fournies par la comptabilité dont le restaurateur ou le chef de service a besoin pour gérer. 3 Un restaurant saisonnier clôture son exercice comptable le 30 septembre. Quelle est la date d ouverture (début) de l exercice? * Chiffre dʼaffaires : montant des ventes réalisées auprès des clients. * Année civile : période de 12 mois s écoulant entre le 1 er janvier et le 31 décembre. 8

9 POURQUOI TENIR UNE COMPTABILITÉ? Gérer, c est décider en vue d atteindre des objectifs. Les décisions s appuient sur des informations fournies par la comptabilité et d autres sources. Comptabilité Enregistrement des opérations Informations Analyse Décision Action Autres sources III. LA COMPTABILITÉ INFORME LES TIERS SUR LA SITUATION DE L ENTREPRISE Les agents économiques en relation avec l entreprise sont intéressés par les documents de synthèse fournis par la comptabilité sur la situation et le résultat de l activité : les actionnaires pour s assurer de la rentabilité de leur placement et de la capacité des dirigeants, l administration fiscale pour le calcul des impôts, le banquier pour vérifier la bonne santé financière de l entreprise, divers organismes en vue d élaborer des statistiques. 1 Pourquoi le banquier s intéresse-t-il à la santé financière de ses clients? 3 2 Un restaurant demande au fournisseur TOUT POUR LA TABLE à régler une importante commande en 3 fois, à 30, 60, 90 jours. Que va faire le fournisseur avant de prendre la décision d accepter ou de refuser ces conditions de paiement? 9

10 POURQUOI TENIR UNE COMPTABILITÉ? 4 Source : accor.com Avis de convocation à l Assemblée Générale 1 Quelle est l entreprise concernée par cet avis de convocation? Quel est son secteur d activité? 2 À qui s adresse cette convocation? 3 Quel est l objet de la 1 ère résolution? 10

11 QUE MESURE LA COMPTABILITÉ? Connaissances : le bilan - le compte de résultat A3 A2 1 un revenu : fruit de l activité annuelle La situation économique d un individu, d une famille ou d une entreprise se mesure par : Le revenu modifie le patrimoine un patrimoine : richesses accumulées I. LE BILAN MESURE LE PATRIMOINE DE L ENTREPRISE Pour un individu ou une famille, le patrimoine représente la richesse accumulée au fil des ans : la résidence principale, le mobilier, la voiture, les avoirs en banque. Il se peut que, pour acquérir certains éléments du patrimoine, un emprunt ait été nécessaire. Le montant de cet emprunt diminue alors la valeur du patrimoine. Un ménage possède une résidence principale acquise pour , du mobilier pour , un véhicule automobile coté 9 000, des avoirs en banque pour un total de Un emprunt de a été souscrit pour l achat de la maison ; il reste aujourd hui à rembourser. Le ménage a prêté la somme de à un ami. Le patrimoine se calcule en faisant la différence entre les avoirs (biens et créances*) et les dettes : Résidence principale Mobilier Véhicule automobile Avoirs en banque Créance Total des biens et créances Emprunt Total des dettes Patrimoine net * Créance : somme à encaisser. Dans ce cas, le prêt de à un ami. 11

12 QUE MESURE LA COMPTABILITÉ? Le patrimoine peut aussi se représenter sous forme de tableau. Complétez le tableau suivant pour représenter le patrimoine du ménage : Les emplois correspondent aux avoirs. Les ressources représentent l origine de l argent utilisé. Emplois Patrimoine net Ressources Total Total Dans le cas d une entreprise, le tableau représentant le patrimoine s appelle le BILAN. Ce tableau comprend deux colonnes : Colonne de gauche nommée ACTIF : elle regroupe l ensemble des biens et des créances* dont dispose l entreprise. Colonne de droite nommée PASSIF : elle comprend les dettes et le patrimoine net. Le bilan est réalisé au moins une fois par an, à la fin de l exercice comptable. Exemple Le Restaurant du Fleuve Bilan au 31 décembre n Actif Passif Actif immobilisé Capitaux propres Immobilisations incorporelles Capital Immobilisations corporelles Réserves Immobilisations financières 0 Résultat de l exercice Total I Total III Actif circulant Dettes Stocks Emprunts auprès des établisse- Clients ments de crédit Disponibilités Fournisseurs Dettes fiscales et sociales Total II Total IV Total général Total général II. LA PRÉSENTATION DU BILAN L ACTIF (Emplois : Utilisation des fonds disponibles) comprend : L ACTIF IMMOBILISÉ : constitué des biens et créances destinés à rester durablement en possession de l entreprise. Dans le cas de l hôtellerie-restauration, il s agit principalement des éléments incorporels du fonds de commerce (clientèle, enseigne, licence...) et du matériel et mobilier nécessaires à l exploitation. L ACTIF CIRCULANT : comprend des postes liés à l exploitation courante de l entreprise comme les stocks, les créances et les disponibilités. * Créance : somme due par un tiers à l entreprise (principalement, les clients). 12

13 QUE MESURE LA COMPTABILITÉ? Le PASSIF (Ressources : provenance des fonds disponibles) comprend : Les CAPITAUX PROPRES : ils sont constitués des fonds apportés par l exploitant ou les actionnaires (capital), de l enrichissement provenant des résultats des années précédentes (réserves) et du revenu de l année (résultat). Si ce revenu est négatif (perte), il figure avec le signe «-» et diminue les capitaux propres. Les capitaux propres mesurent donc le patrimoine net de l entreprise évalué par la comptabilité. Les DETTES : Emprunts non remboursés : ces emprunts sont souscrits pour financer l acquisition des immobilisations. Dettes fournisseurs : ce poste regroupe les sommes dues aux fournisseurs qui accordent un délai de paiement de quelques jours à quelques semaines après la livraison. Dettes fiscales et sociales : ce poste contient les impôts et les cotisations sociales dus et non encore payés. A4 1 Complétez le tableau avec d autres exemples. 2 Postes Exemples Autres exemples ACTIF ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières Fonds commercial Four Dépôt de garantie pour location des téléviseurs (caution) ACTIF CIRCULANT Stocks Denrées alimentaires Créances Client «société ABA» Disponibilités Avoir à la banque Z PASSIF CAPITAUX PROPRES Capital Réserves Résultat DETTES Emprunts Fournisseurs Dettes fiscales et sociales Apports de l exploitant ou des associés Résultats des années précédentes non distribués Revenu (ou perte) de l année Emprunt souscrit pour acquérir le four Fournisseur «LÉGUMFRAIS» Cotisations dues à la caisse de retraite des salariés 13

14 QUE MESURE LA COMPTABILITÉ? Après quelques années d expérience, vous avez décidé d ouvrir votre propre restaurant. Le fonds de commerce du bar-restaurant LE RESTOR est à vendre et comprend : La clientèle et l enseigne : ; La licence IV : ; Le matériel et mobilier : Pour démarrer l exploitation, vous considérez qu il est nécessaire de détenir un stock de denrées et boissons de et des disponibilités pour Le financement de l acquisition est réalisé grâce à un apport en capital de , le reste étant emprunté auprès d une banque. 1 Présentez le bilan de départ de l entreprise en complétant le modèle fourni. Le Restor Bilan de départ 3 Actif Actif immobilisé Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières Total I Actif circulant Stocks Clients Disponibilités Total II Total général Passif Capitaux propres Capital Réserves Résultat de l exercice Total III Dettes Emprunts auprès des établissements de crédit Fournisseurs Dettes fiscales et sociales Total IV Total général 2 Expliquez pourquoi les postes «Clients» et «Résultat de l exercice» ne sont pas complétés. III. LE COMPTE DE RÉSULTAT MESURE LE REVENU ANNUEL DE L ENTREPRISE Un second de cuisine perçoit un salaire qui constitue son revenu, l argent qu il a gagné. Dans le cas d un restaurant, ce revenu doit être calculé par différence entre : Ô Les produits principalement constitués par les sommes facturées aux clients (chiffre d affaires). Ô Et les charges constituées par les achats de denrées et boissons, les charges de personnel, les impôts, les loyers, les dépenses d énergie, etc PRODUITS > CHARGES Ô RÉSULTAT = BÉNÉFICE PRODUITS < CHARGES Ô RÉSULTAT = PERTE 14

15 QUE MESURE LA COMPTABILITÉ? Un restaurant a vendu au cours du mois d octobre couverts à 20 en moyenne. Pour servir ces repas, des denrées ont été consommées pour un montant de Le personnel a perçu de salaires au cours du mois. Le loyer mensuel est de et diverses charges comprenant notamment l électricité et les primes d assurances sont dues pour un montant de Complétez le tableau de calcul du résultat mensuel de ce restaurant. PRODUITS 4 CHARGES RÉSULTAT Le calcul du revenu peut aussi se présenter sous la forme d un tableau à 2 colonnes (produits et charges) : Ô Lorsque le résultat est un bénéfice, il figure dans la colonne «charges». Ô Lorsque le résultat est une perte, il figure dans la colonne «produits». 2 Présentez le calcul du résultat du restaurant en utilisant le tableau à deux colonnes : Charges Produits Total des charges Résultat (bénéfice) Total général Total des produits Résultat (perte) Total général 15

16 QUE MESURE LA COMPTABILITÉ? Le résultat est inscrit dans les capitaux propres et augmente ou diminue le patrimoine de l entreprise selon qu il s agit d un bénéfice ou d une perte. Pour expliquer l origine de ce résultat, la comptabilité fournit le détail des produits et des charges dans un tableau appelé COMPTE DE RÉSULTAT. Exemple Le Restaurant du Fleuve Compte de résultat au 31 décembre n Charges Produits Charges d exploitation Produits d exploitation Achats de matières Chiffre d affaires Variation de stock Autres achats et charges externes Produits financiers Impôts et taxes Intérêts des placements Charges de personnel Charges financières Produits exceptionnels Intérêts des emprunts Charges exceptionnelles Amende Total charges Total produits Résultat (bénéfice) Résultat (perte) Total général Total général IV. LA PRÉSENTATION DU COMPTE DE RÉSULTAT CHARGES Charges d exploitation Charges financières Charges exceptionnelles Bénéfice PRODUITS Produits d exploitation Produits financiers Produits exceptionnels CHARGES Charges d exploitation Charges financières Charges exceptionnelles PRODUITS Produits d exploitation Produits financiers Produits exceptionnels Perte PRODUITS ET CHARGES D EXPLOITATION Ils concernent l activité normale de l entreprise et regroupent l essentiel des opérations réalisées. Les produits d exploitation comprennent notamment le CHIFFRE D AFFAIRES qui correspond au total des ventes effectuées auprès de la clientèle. Les charges d exploitation sont nombreuses. Les plus importantes en restauration sont les consommations de denrées et boissons et les charges de personnel. PRODUITS ET CHARGES FINANCIERS Les charges financières comprennent principalement les intérêts des emprunts réalisés pour financer l acquisition des immobilisations et les commissions sur moyens de paiement (cartes bancaires, tickets restaurant). Les produits financiers comprennent les revenus provenant de placements auprès des banques. Ces produits sont de faible importance dans un restaurant. 16

17 QUE MESURE LA COMPTABILITÉ? PRODUITS ET CHARGES EXCEPTIONNELS Ils concernent des opérations sans relation avec l activité principale de l entreprise et destinées à ne pas se renouveler. Par exemple, une amende est une charge exceptionnelle. La situation économique d une entreprise se mesure par : un revenu : fruit de l activité annuelle Le revenu modifie le patrimoine un patrimoine : richesses accumulées Le compte de résultat calcule le revenu par différence entre les produits et les charges Le résultat modifie la situation financière de l entreprise Le bilan est une photographie du patrimoine de l entreprise à la date de clôture de l exercice Après trois mois d activité du RESTOR (créé à l exercice 3), vous décidez avec votre expert comptable de faire le point en calculant le résultat de la période. Pour cela, vous avez réuni les informations suivantes : Vous avez servi repas à 11 en moyenne. Les achats de denrées et boissons se sont élevés à À la fin de la période, le stock de denrées et boissons est inchangé. Autres charges externes *(loyer, assurances...) : Impôts et taxes : Charges de personnel : Intérêts de l emprunt : 650 Charges exceptionnelles : 20 1 Présentez le compte de résultat de la période : Le Restor Compte de résultat trimestrel Charges Produits Charges d exploitation Achats de matières Autres achats et charges externes Impôts et taxes Charges de personnel Charges financières Charges exceptionnelles Total charges Résultat (bénéfice) Total général Produits d exploitation Chiffre d affaires Produits financiers Produits exceptionnels Total produits Résultat (perte) Total général * Charge externe : charge due à un tiers (fournisseur d énergie, imprimeur, propriétaire des locaux, assureur ). 5 17

18 QUE MESURE LA COMPTABILITÉ? 2 - Commentez en 5 lignes la situation de l entreprise après trois mois d activité. Le commentaire indiquera les deux charges les plus importantes supportées par le restaurant. 18

19 Révisez et entraînez-vous! QCM (plusieurs réponses possibles) La comptabilité r informe le chef d entreprise r informe l administration fiscale r informe le banquier Gérer, c est r atteindre l objectif de chiffre d affaires r prendre des décisions en vue d atteindre des objectifs r réduire les charges Un exercice comptable r commence le 1 er janvier et se termine le 31 décembre r est une période de 12 mois qui sépare deux bilans r correspond à l année civile Le bilan r mesure le résultat de l exercice et explique son origine r est présenté en deux colonnes, à gauche les emplois, à droite les ressources r est une photographie du patrimoine de l entreprise à la date de clôture de l exercice L actif du bilan comprend r les immobilisations r les créances r les dettes Le capital représente r le revenu de l entreprise r les résultats des années précédentes r les fonds apportés par les actionnaires Le résultat de l exercice représente r l argent que l entreprise a encaissé au cours de l exercice comptable r le revenu annuel de l entreprise r l argent que l entreprise a gagné ou perdu au cours de l exercice comptable Un restaurant a vendu repas à 25 en moyenne au cours d un mois r son chiffre d affaires est de r son bénéfice est de r le restaurant a perdu de l argent au cours du mois Le résultat se calcule par différence r entre produits d exploitation et charges d exploitation r entre créances et dettes r entre produits et charges Lorsque les charges sont supérieures aux produits r le restaurant a gagné de l argent r le résultat figure dans la colonne «charges» r le résultat figure dans la colonne «produits» Les charges exceptionnelles r concernent l activité normale de l entreprise r concernent les intérêts versés au banquier r concernent des opérations sans relation avec l activité principale de l entreprise Le résultat de l exercice r est inscrit à l actif du bilan r est inscrit au passif du bilan r est inscrit dans les capitaux propres 19

20 ENTRAÎNEMENT Deux anciens élèves d une École Hôtelière s associent pour reprendre le fonds de commerce d un restaurant. Le fonds de commerce est acquis pour comprenant : Des éléments incorporels (clientèle, enseigne, droit au bail) pour Des éléments corporels (matériel et mobilier) pour Un stock de denrées et boissons de La modernisation du concept* nécessite d investissements* en aménagements de la salle et nouveau mobilier. Des disponibilités d un montant de sont nécessaires pour le démarrage de l activité. Chaque associé apporte dans le capital de la S.A.R.L. «CHEZ VOUS» qui exploitera le restaurant. 1 Complétez le bilan de départ du restaurant. Chez vous Bilan de départ Actif Actif immobilisé Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières Total I Actif circulant Stocks Clients Disponibilités Total II Total général Passif Capitaux propres Capital Réserves Résultat de l exercice Total III Dettes Emprunts auprès des établissements de crédit Fournisseurs Dettes fiscales et sociales Total IV Total général 2 Après six mois d activité, leur expert comptable propose de faire un point sur la situation du restaurant car les disponibilités ont baissé et la dernière échéance mensuelle de l emprunt a été difficile à payer. Les produits et les charges des six premiers mois d activité sont les suivants : Le restaurant a servi couverts à 20 le couvert en moyenne. Les achats de denrées et boissons (matières) s élèvent à Les autres achats et charges externes comprennent le loyer pour 9 000, l eau et l électricité pour et diverses autres charges pour Les impôts et taxes dus s élèvent à Les charges de personnel s élèvent à Les intérêts de l emprunt et les commissions sur moyens de paiement s élèvent à * Concept : caractérise un restaurant : décoration, ambiance, type de cuisine et de service, addition moyenne * Investir : consiste à acquérir du matériel ou du mobilier, à réaliser des aménagements destinés à servir de façon durable lʼexploitation du restaurant. En comptabilité, les investissements sont inscrits en immobilisations. 20

21 Complétez le compte de résultat et calculez le résultat des six premiers mois d activité. CHEZ VOUS Compte de résultat semestriel Charges Charges d exploitation Achats de matières Autres achats et charges externes Impôts et taxes Charges de personnel Charges financières Charges exceptionnelles Total charges Résultat (bénéfice) Total général Produits Produits d exploitation Chiffre d affaires Produits financiers Produits exceptionnels Total produits Résultat (perte) Total général 3 Le restaurant a-t-il gagné ou perdu de l argent? Justifiez votre réponse. 4 L expert comptable remet aux associés le bilan au terme des six premiers mois d activité : Bilan au 30 juin n Actif Passif Actif immobilisé Capitaux propres Immobilisations incorporelles Capital Immobilisations corporelles Réserves Immobilisations financières Résultat de l exercice Total I Total III Actif circulant Dettes Stocks Emprunts auprès des établisse- Clients ments de crédit Disponibilités Fournisseurs Dettes fiscales et sociales Total II Total IV Total général Total général a) De combien les disponibilités ont-elles diminué? b) Quel est le montant de l emprunt remboursé au cours des six premiers mois d activité? c) Comment expliquer la baisse des disponibilités? d) Cette situation peut-elle durer? 21

MATHÉMATIQUES MÉTHODES ET EXEMPLES

MATHÉMATIQUES MÉTHODES ET EXEMPLES ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT MATHÉMATIQUES MÉTHODES ET EXEMPLES Michel Charrier BAC TECHNO HÔTELLERIE Première et Terminale Espace Clichy - 38, rue Mozart - 92587

Plus en détail

ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL GESTION

ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL GESTION ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL BAC PRO en 3 ans GESTION 3 ème année (Terminale professionnelle) BAC PRO RESTAURATION Christiane

Plus en détail

CAS PRATIQUES de GESTION HÔTELIÈRE

CAS PRATIQUES de GESTION HÔTELIÈRE ENSEIGNEMENT - FORMATION - RESTAURATION - HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT Collection dirigée par Bernard CLAUZEL CAS PRATIQUES de GESTION HÔTELIÈRE BAC.TECHNO. HÔTELLERIE PREMIÈRE Jean-Jacques CARIOU

Plus en détail

GESTION ÉCONOMIE DROIT. Collection dirigée par Bernard Clauzel. Appliquée. Terminale professionnelle BAC PRO

GESTION ÉCONOMIE DROIT. Collection dirigée par Bernard Clauzel. Appliquée. Terminale professionnelle BAC PRO GESTION ÉCONOMIE DROIT Collection dirigée par Bernard Clauzel GESTION Appliquée Terminale professionnelle BAC PRO Cuisine - Commercialisation et Services en Restauration (C.S.R.) Christiane Balanger -

Plus en détail

BAC Techno HOTELLERIE SECOND E

BAC Techno HOTELLERIE SECOND E ENSEIGNEMENT - FORMATION - RESTAURANT - HOTELLERIE GESTION - ÉCONOMIE - DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL BAC Techno HOTELLERIE SECOND E par Michel Hartbrot et Bruno Leproust Photo couverture

Plus en détail

BAC Techno HOTELLERIE TERMINALE

BAC Techno HOTELLERIE TERMINALE ENSEIGNEMENT - FORMATION - RESTAURANT - HOTELLERIE GESTION - ÉCONOMIE - DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL BAC Techno HOTELLERIE TERMINALE par Michel Hartbrot et Bruno Leproust Photos : Sylvie

Plus en détail

BAC Techno HOTELLERIE PREMIERE

BAC Techno HOTELLERIE PREMIERE ENSEIGNEMENT - FORMATION - RESTAURANT - HOTELLERIE GESTION - ÉCONOMIE - DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL BAC Techno HOTELLERIE PREMIERE par Michel Hartbrot et Bruno Leproust Photo couverture

Plus en détail

ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL GESTION

ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL GESTION GESTION ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT COLLECTION DIRIGÉE PAR BERNARD CLAUZEL BAC PRO en 3 ans GESTION BAC PRO RESTAURATION 1 ère année Christiane BALANGER Jean-Claude

Plus en détail

LA DÉMARCHE HQE. EN RESTAURATION Quels enjeux?

LA DÉMARCHE HQE. EN RESTAURATION Quels enjeux? LA DÉMARCHE HQE H aute Q ualité E nvironnementale EN RESTAURATION Quels enjeux? Donner du goût à l environnement : une démarche raisonnée qui se cuisine tous les jours Collection ENSEIGNEMENT FORMATION

Plus en détail

ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT. Collection dirigée par Bernard Clauzel. Appliquée. Première professionnelle

ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT. Collection dirigée par Bernard Clauzel. Appliquée. Première professionnelle ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT Collection dirigée par Bernard Clauzel GESTION Appliquée Première professionnelle BAC PRO Cuisine - Commercialisation et Services en

Plus en détail

CAP. Services Hôteliers. Technologie des Services Hôteliers Technologie de Restaurant Hygiène Professionnelle. Version professeur

CAP. Services Hôteliers. Technologie des Services Hôteliers Technologie de Restaurant Hygiène Professionnelle. Version professeur CAP - FORMATION PAR ALTERNANCE CAP Services Hôteliers Technologie des Services Hôteliers Technologie de Restaurant Hygiène Professionnelle Version professeur Par Jean-François Augez-Sartral Collection

Plus en détail

Le bilan et le compte de résultat

Le bilan et le compte de résultat Le bilan et le compte de résultat L entreprise enregistre un très grand nombre d opérations : cet ensemble considérable d informations doit être résumé et structuré. Deux documents de synthèse sont donc

Plus en détail

Enseignement Formation Restauration Hôtellerie. Collection dirigée par Dominique Brunet-Loiseau CAP BAC PRO BTN MAN BTS BP PAR CHRISTIAN FERRET

Enseignement Formation Restauration Hôtellerie. Collection dirigée par Dominique Brunet-Loiseau CAP BAC PRO BTN MAN BTS BP PAR CHRISTIAN FERRET Enseignement Formation Restauration Hôtellerie Collection dirigée par Dominique Brunet-Loiseau TP RESTAURANT NOUVELLE ÉDITION CAP BAC PRO BTN MAN BTS BP PAR CHRISTIAN FERRET Espace Clichy - 38, rue Mozart

Plus en détail

DICTIONNAIRE MARKETING HÔTELLERIE TOURISME RESTAURATION. Jean-Jacques CARIOU

DICTIONNAIRE MARKETING HÔTELLERIE TOURISME RESTAURATION. Jean-Jacques CARIOU DICTIONNAIRE DE MARKETING HÔTELLERIE TOURISME RESTAURATION Jean-Jacques CARIOU Espace Clichy - 38, rue Mozart - 92587 Clichy cedex - Tél. 01 41 40 81 40 www.editions-bpi.fr - Email : bpi@editions-bpi.fr

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT. Appliquée. Seconde professionnelle BAC PRO

ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT. Appliquée. Seconde professionnelle BAC PRO ENSEIGNEMENT FORMATION RESTAURATION HÔTELLERIE GESTION ÉCONOMIE DROIT GESTION Appliquée Seconde professionnelle BAC PRO Cuisine - Commercialisation et Services en Restauration (C.S.R.) Christiane Balanger

Plus en détail

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre

Plus en détail

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Analyse financière 215/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Auto-entrepreneur Droit de l immobilier Droit des sociétés Droit du travail Droit du Web 2. Fiscalité La

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

ins et autres boissons CAP BEP MISE À NIVEAU BTS

ins et autres boissons CAP BEP MISE À NIVEAU BTS ins et autres boissons CAP BEP MISE À NIVEAU BTS ins et autres boissons CAP BEP MISE À NIVEAU BTS PAR PAUL BRUNET Espace Clichy - 38, rue Mozart - 92587 Clichy cedex - Tél. 01 41 40 81 40 - Fax 01 41 40

Plus en détail

Rôle de la fonction finance

Rôle de la fonction finance La fonction finance Rôle de la fonction finance Assurer aux décideurs qu ils disposent des fonds nécessaires à l instant T pour financer les investissements nécessaires à la croissance et au développement

Plus en détail

BP Coiffure. d un salon de coiffure COMPTABILITÉ. GESTION et. Didier MEYER Hervé MEYER

BP Coiffure. d un salon de coiffure COMPTABILITÉ. GESTION et. Didier MEYER Hervé MEYER BP Coiffure GESTION et COMPTABILITÉ d un salon de coiffure Didier MEYER Hervé MEYER 1 LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Un salon de coiffure est un agent économique, combinant des facteurs de production

Plus en détail

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard BREVET PROFESSIONNEL ESTHÉTIQUE PARFUMERIE BEAUTÉ comptabilité D UN INSTITUT DE BEAUTÉ Didier Meyer - Enseignant en comptabilité gestion - CFA municipal Belfort (90) Hervé Meyer - Enseignant en comptabilité

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Lycée des Métiers de l'hôtellerie et du Tourisme Site Beaumarchais 15, avenue Beaumarchais - Grenoble

Lycée des Métiers de l'hôtellerie et du Tourisme Site Beaumarchais 15, avenue Beaumarchais - Grenoble Classe de seconde Français Pas de manuel cette année Tutto Bene, Ivan Aromatorio, 2de, Hachette Education, 2010, 9782011354662 (cette édition de préférence) Mathématiques Histoire-Géographie Pas de manuel

Plus en détail

COMPTABILITÉ. dr Katarzyna Szulc. pour Gestion et Technologie Année 2012/2013

COMPTABILITÉ. dr Katarzyna Szulc. pour Gestion et Technologie Année 2012/2013 COMPTABILITÉ dr Katarzyna Szulc pour Gestion et Technologie Année 2012/2013 Cours : 30 heures Travaux dirigés : 30 heures Bibliographie : [1] Comptabilité Générale & Gestion des entreprises - J.-J. Friedrich,

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise 11.1. Notions de comptabilité 11.2. Analyse financière (bilan et comptes de résultat) 11.3. Plan de financement 11.4. Budget

Plus en détail

LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN

LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN Le compte de résultat et le bilan sont des documents de synthèse obligatoires. Ils sont établi au moins une fois par an, à la date de clôture des compte (date de fin d'exercice).

Plus en détail

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS 1 ère ANNEE (30 semaines + 4 semaines de stage) POLE 1 COMPTABILITE ET DES L ENTREPRISE. Notions générales sur l. Les principes

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Etablir son plan de financement 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan.

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan. CHAPITRE 13 L ANALYSE DU BILAN : STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse

Plus en détail

fiscalité 2015/16 Daniel Freiss Brigitte Monnet Conseiller éditorial : Daniel Sopel

fiscalité 2015/16 Daniel Freiss Brigitte Monnet Conseiller éditorial : Daniel Sopel fiscalité 2015/16 Daniel Freiss Brigitte Monnet Conseiller éditorial : Daniel Sopel Dans la même collection Droit de l immobilier 2015/2016 Droit des assurances 2015/2016 Droit du travail 2015/2016 Droit

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS RÈGLES COMPTABLES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS 1. Une fois ses investissements réalisés et le cadre de son activité créé, l entreprise débute son exploitation.

Plus en détail

Principaux ratios et points de repère

Principaux ratios et points de repère 1/46 de gestion en hôtellerie-restauration Réactualisés 01/10/ - 2/46 Sommaire 1 ère partie Les ratios de charges d exploitation et les soldes intermédiaires de gestion 2 ème partie Les indicateurs de

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération.

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération. Le Système d Information Comptable 6 Le traitement des informations comptables 6.1 L information comptable L information comptable externe comporte : la date (le jour de l événement comptable) la nature

Plus en détail

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Objectif(s) : ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Connaître les conventions et principes comptables. Modalité(s) : Comptes, Bilans, Activité, Trésorerie. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. INTRODUCTION....

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

LA PRODUCTION DANS L ENTREPRISE Comment évaluer la performance l entreprise?

LA PRODUCTION DANS L ENTREPRISE Comment évaluer la performance l entreprise? FICHE PROFESSEUR LA PRODUCTION DANS L ENTREPRISE Comment évaluer la performance l entreprise? LA NOTION DE PERFORMANCE Séance n 1 : MESURER LES PERFORMANCES FINANCIÈRE À PARTIR DU BILAN ET DU COMPTE DE

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

SCIENCES. Appliquées. à l Hygiène à l Alimentation aux Équipements. Version professeur. Par Jean-François Augez-Sartral

SCIENCES. Appliquées. à l Hygiène à l Alimentation aux Équipements. Version professeur. Par Jean-François Augez-Sartral CAP - FORMATION PAR ALTERNANCE SCIENCES Appliquées à l Hygiène à l Alimentation aux Équipements Version professeur Par Jean-François Augez-Sartral Espace Clichy 38, rue Mozart 92587 Clichy cedex Tél. :

Plus en détail

Corrigé des exercices. 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats.

Corrigé des exercices. 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats. Corrigé des exercices 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats. On utilise le bilan. A. Calcul du FR Objectif : On veut évaluer si la structure dispose de ressources stables

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise.

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. COMPTABILITE La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. Toutes les entreprises dont l activité

Plus en détail

Compte de résultat simplifié de l'entreprise "Image et son" au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels

Compte de résultat simplifié de l'entreprise Image et son au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels Première STMG Sciences de gestion Thème 3 : Gestion et création de Valeur Chapitre 2 : Les différentes formes de valeur Séquence 1 : La valeur financière COMMENT LA GESTION D UNE ORGANISATION CONTRIBUE-T-ELLE

Plus en détail

1.2. Les documents comptables usuels PARTIE 1. La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale.

1.2. Les documents comptables usuels PARTIE 1. La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale. 1.2 Les documents comptables usuels PARTIE 1 La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale. Une entreprise est une construction bâtie sur des piliers (fonctions) : commercial,

Plus en détail

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

THEME 2 : LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE CHAPITRE 2.2 : COMMENT MESURER LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE?

THEME 2 : LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE CHAPITRE 2.2 : COMMENT MESURER LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE? THEME 2 : LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE CHAPITRE 2.2 : COMMENT MESURER LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE? PLAN DU CHAPITRE INTRODUCTION : QUI EST INTERESSE PAR LA TENUE DES COMPTES D'UNE ENTREPRISE? PARTIE

Plus en détail

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 Toutes formations Initiation comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 2 Étude du bilan L origine des fonds d une entreprise et leur

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel 1. Présentation générale Excel pour tenir sa comptabilité Pour pouvoir utiliser convenablement cet outil,

Plus en détail

Les travaux de justification des comptes sont indispensables pour établir des états financiers fiables. En effet, ces travaux vont permettre :

Les travaux de justification des comptes sont indispensables pour établir des états financiers fiables. En effet, ces travaux vont permettre : Les travaux de justification des comptes sont indispensables pour établir des états financiers fiables. En effet, ces travaux vont permettre : - De détecter les erreurs éventuellement commises au niveau

Plus en détail

Quelle est la structure d un compte de résultat?

Quelle est la structure d un compte de résultat? LE COMPTE DE RESULTAT Qu est- ce qu un compte de résultat? Quelle est sa structure? Que retrouve- t- on dans les comptes? Et quelles sont les obligations légales?! PCMN! BUDGET FINANCES I. Qu est- ce qu

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE

Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE I. Contexte Contextes variés Acquisition, cession, recherche d associés, fusion, Succession, partage entre héritiers, transmission

Plus en détail

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2 2.2 Les impôts et taxes PARTIE 2 L avis de l expert-comptable La plupart des taxes sont dues à partir d un certain seuil d effectif (avec une période de franchise totale de 3 ans puis partielle : formation

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'entreprise : Nous vous présentons ciaprès le dossier financier

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges?

1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges? 1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges? 1) Achat à crédit d un pont élévateur au fournisseur Sogem Il s agit de l'acquisition d une immobilisation nécessaire

Plus en détail

L enregistrement et le stockage de l information

L enregistrement et le stockage de l information Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 L enregistrement et le stockage de l information Exercices (chapitre 2) Exercice 1 : la partie double Vous disposez des informations

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

COURS 470 Série 03. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 03. Comptabilité Générale COURS 470 Série 03 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX

L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX Objectif(s) : o Connaître les conventions et principes comptables. Modalité(s) : o o o o Comptes, Bilans, Activité, Trésorerie. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. INTRODUCTION....

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT Faits marquants de l'exercice L'équipe salariée s'est stabilisée en nombre, cependant nous avons vécu le remplacement d'audrey Boursicot par Lucie Sourice au poste

Plus en détail

PROGRAMME. Préambule. Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire. Bibliographie indicative: Plan Comptable Général

PROGRAMME. Préambule. Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire. Bibliographie indicative: Plan Comptable Général Claude Guittard Bureau 153 guittard@unistra.fr LICECE 1 UDS 2012/2013 PROGRAMME Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire Plan Comptable Général Bibliographie indicative:

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

Découverte de la comptabilité : Le plan de comptes LE PLAN DE COMPTES

Découverte de la comptabilité : Le plan de comptes LE PLAN DE COMPTES LE PLAN DE COMPTES 1. QU'EST-CE QU'UN COMPTE COMPTABLE? Un compte est composé d'un numéro (codé selon un système décimal normalisé selon des règles définies dans le Plan Comptable Général) et un intitulé

Plus en détail

Sommaire détaillé (1) «Guide Pratique du Trésorier CE»

Sommaire détaillé (1) «Guide Pratique du Trésorier CE» Sommaire détaillé (1) «uide Pratique du Trésorier CE» Référence Partie 1 - Le mandatdutrésorierce... 25 1.1 - La désignation du trésorier CE... 27 A-DésignerletrésorierduCE... TCE.11.A 28 B-LaduréedumandatdutrésorierCE...

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : PROMOTION SPORTIVE ET ASSOCIATIVE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. CAPITAL ET RESERVES 101 Capital 105 Ecarts de réévaluation 106 Réserves 1063 Réserves statutaires

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

Comptabilité associative

Comptabilité associative FICHE PRATI QUE Comptabilité associative En l absence de dispositions légales précises, cette fiche pratique a pour objet d apporter des éléments de méthodologie autour de la comptabilité qui peut être

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

CHAPITRE II : LE PATRIMOINE DE L ENTREPRISE : BILAN ET RESULTAT

CHAPITRE II : LE PATRIMOINE DE L ENTREPRISE : BILAN ET RESULTAT CHAPITRE II : LE PATRIMOINE DE L ENTREPRISE : BILAN ET RESULTAT I LE PATRIMOINE 1.1 - DEFINITION C est l ensemble des biens qui sont sous son contrôle : dettes contractées en vue de réaliser son exploitation.

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Informations pratiques. Nouveauté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celui-ci la subvention ne pourra être versée

Informations pratiques. Nouveauté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celui-ci la subvention ne pourra être versée Informations pratiques Nouveté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celuici la subvention ne pourra être versée Ce formulaire simplifié est destiné à toutes les associations désireuses de solliciter

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

Définitions des principales variables diffusées

Définitions des principales variables diffusées Définitions des principales variables diffusées Achats de carburants : achats de carburants (essence, super, gazole, GPL, kérosène, fuel, biocarburants, additifs) destinés à faire fonctionner les moyens

Plus en détail