Proposition de sujet de thèse - Telecom ParisTech Dép. Infres

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Proposition de sujet de thèse - Telecom ParisTech Dép. Infres"

Transcription

1 TITRE DE LA THÈSE : Raisonnement délibératif pour un système autonomique Application à une micro grille intelligente («micro smart grid») RESPONSABLES DE LA THÈSE : Ada Diaconescu - Jean-Louis Dessalles ÉCOLE DE RATTACHEMENT DU RESPONSABLE DE LA THÈSE : Télécom ParisTech ÉQUIPE(S) D ACCUEIL DE LA THÈSE : Dép. informatique & réseaux, équipe S3 (50%) Dép. informatique & réseaux, équipe DbWeb (50%) MOTS CLÉS : informatique autonomique, dialogue, intelligence artificielle, grille intelligente RÉSUMÉ : L approche autonomique vise à rendre les systèmes informatiques capables de s autogérer. Mais leurs décisions obéissent à une logique interne, qui n est pas communicable telle quelle aux utilisateurs. La thèse proposée a comme objectif principal de résoudre ce problème de communicabilité, tant au niveau pratique qu à un niveau théorique. La méthode consiste à insérer une couche de raisonnement symbolique de type délibératif au sein d'un système autonomique. Le domaine d'application ciblé est une micro grille intelligente («micro smart grid») connectée à plusieurs maisons intelligentes. L'objectif est de rendre ce système capable de s'autogérer, tout en permettant à l'humain de spécifier, de négocier et d observer le niveau de réussite des objectifs de haut niveau. L enjeu est scientifique : savoir comment reproduire les mécanismes de la pertinence dans une interaction entre l humain et un système autonome. L enjeu est aussi technique : l autonomisation des systèmes risque de les rendre incontrôlables. Mais le progrès de la reconnaissance de la parole et de son traitement de haut niveau laissent entrevoir une plus-value considérable si l on est capable d instaurer un dialogue naturel pertinent entre l humain et le système.

2 1. Motivation et objectifs L Informatique Autonomique («Autonomic Computing») vise à rendre les systèmes informatiques capables de s autogérer, de façon à minimiser le besoin d interventions humaines. De tels systèmes ont un inconvénient potentiel, qui est de prendre leurs décisions selon une logique interne, incompréhensible pour leurs utilisateurs. La thèse proposée a comme objectif principal de résoudre ce problème de communicabilité, tant au niveau pratique qu à un niveau théorique. La méthode consiste à insérer une couche de raisonnement symbolique de type délibératif au sein d'un système autonomique. Le domaine d'application ciblé est une micro grille intelligente («micro smart grid») connectée à plusieurs maisons intelligentes. L'objectif est de rendre ce système capable de s'autogérer, tout en permettant à l'humain de spécifier, de négocier et d observer le niveau de réussite des objectifs de haut niveau. Nous souhaitons parvenir à des dialogues humain-système comme celui-ci : H- Il fait trop froid ici. S- Je peux augmenter la température de la chambre dès maintenant, mais je devrai diminuer celle du séjour. H- Non. Monte la température dans la chambre, juste pour aujourd hui. [L utilisateur pense que le problème vient des limites de coût qu il a fixées] S- Je ne peux pas avant 18h, car le quartier est en pic de consommation. Sinon je baisse la température du séjour. H- Ok pour 18h. Ce type de dialogue est transposable à des situations professionnelles (par ex. conduite de processus de fabrication ou pilotage de centrale électrique). Notre point de départ, côté système autonomique, est une maquette de micro-grille intelligente développée à Télécom ParisTech, capable de gérer les équipements électriques d une ville. D un autre côté, les principes de base du raisonnement délibératif (procédure Conflit Abduction Négation ) ont déjà été appliqués à des cas de connaissances simples. L enjeu de la thèse est de démontrer que ces deux logiques de fonctionnement (autonomique et délibératif), que tout oppose a priori, peuvent fonctionner ensemble, ce qui permettra à l utilisateur d exercer un contrôle sur le système sans remettre en question son autonomie. Il s agira en outre de montrer que ce co-fonctionnement peut passer à l échelle. 2. Contexte scientifique 2.1 L informatique autonomique L'Informatique Autonomique («Autonomic Computing») vise à augmenter l autonomie des systèmes informatiques [1]-[6]. Ce courant de recherche résulte d une initiative lancée par IBM au début des années 2000 [1]-[3]. L'approche est motivée par la complexité croissante des systèmes informatiques actuels ; par les coûts de leur maintenance («total ownership cost») ; et leur importance croissante dans notre société qui en devient dépendante. La complexité des systèmes informatiques provient notamment de la multitude de leurs contraintes fonctionnelles et non-fonctionnelles, du nombre important des composants logiciels et matériels mis en jeu, de l hétérogénéité et du caractère distribué de leurs

3 composants, et des changements souvent imprévisibles qui interviennent tout au long du cycle de vie du système. Quelques exemples notables de systèmes informatiques complexes incluent les systèmes d'entreprise, les plates-formes de type «cloud», les grilles de calcul, les systèmes pervasifs et ubiquitaires et les systèmes pour la collecte, la transmission et le traitement massif de données. Les changements dynamiques (à l'exécution) d'un système soulèvent des défis d'administration importants. La sécurité, la sûreté et la disponibilité du système, et indirectement sa rentabilité, se retrouvent exposés au risque d une faille. La gestion manuelle de tels changements requiert des interventions rapides par des administrateurs experts, impliquant des coûts et des risques importants. Dans ce contexte, l'informatique Autonomique cherche à automatiser la plupart des tâches administratives de façon à éviter les interventions manuelles. Cette automatisation implique des tâches d'auto-surveillance, auto-analyse, auto-planification et auto-adaptation du système [7]. Le système autonomique a en outre besoin d'obtenir et de maintenir une base de connaissances, sur lui-même et sur son environnement d'exécution, pour permettre les différentes rétroactions. Les défis que l'informatique Autonomique doit surmonter pour introduire dans les systèmes informatiques des capacités automatisées d'analyse, de prise de décision, de planification et de gestion de connaissances rejoignent certains objectifs que le domaine de l'intelligence Artificielle [8] cible depuis longtemps. D'autres domaines de recherche sont à la fois pertinents et à la fois similaires à l'informatique Autonomique : l'informatique Organique [9] («Organic Computing»), l'informatique Amorphe («Amorphous Computing») [10] et les systèmes informatiques auto-adaptables. Cette thèse s'appuiera sur un système autonomique et une plate-forme de test déjà existants au sein de Télécom ParisTech [11]-[12]. Ceux-ci incluent un simulateur virtuel de maison et grille intelligente (http://adadiaconescu.there-you-are.com/research.html#mistigrid) et une maquette de maison intelligente (http://www.youtube.com/watch?v=ti6z9lgafty). 2.2 Le raisonnement délibératif Les prises de décision des systèmes informatiques, et surtout des systèmes autonomiques, ne sont pas conçues pour être aisément comprises par un utilisateur humain. Par exemple, des éléments qui s imitent mutuellement peuvent prendre une décision majoritaire sans que la notion de majorité existe de manière explicite dans le système. Cette situation se révèle problématique dans deux cas : - lorsque l utilisateur veut comprendre le comportement du système - lorsque l utilisateur veut influencer le comportement du système La modélisation cognitive du dialogue spontané menée à Télécom ParisTech [13]-[14] a conduit à un schéma minimal permettant l analyse et la génération d arguments pertinents. Il s agit de la procédure Conflit Abduction Négation (CAN). Cette modélisation diffère d autres systèmes de dialogue qui reposent pour l'essentiel sur des méthodes de planification (pour l'aspect raisonnement) et sur des techniques d'appariement («pattern matching») pour l interaction verbale [15]. Par exemple, les

4 concepteurs de systèmes d'aide se contentent souvent de sélectionner les interventions de la machine dans une liste de messages possibles prévus à l'avance. Ces techniques produisent des dialogues finalisés (orientés vers des tâches et des objectifs spécifiés à l'avance). Les arguments ainsi produits ont la garantie d être pertinents du point de vue de la machine. Ils ne le sont pas nécessairement pour l utilisateur. Les contraintes cognitives de l utilisateur imposent, dans le schéma CAN, de situer toute intervention de l utilisateur ou de la machine par rapport à une contradiction logique (le conflit). La contradiction peut opposer deux désirs (élever la température, baisser la facture d électricité) ou impliquer des croyances (la température extérieure va baisser). Toute intervention pertinente doit amener une nouvelle contradiction ou tenter de résoudre la contradiction courante. C est ce que réalise la procédure CAN. La procédure CAN est le fruit de plusieurs années de recherche visant à reproduire automatiquement la pertinence dans le dialogue. Les principaux résultats, notamment le lien entre CAN et le cadre théorique plus général de la Théorie de la Simplicité [16], sont exposés dans un ouvrage - La pertinence et ses origines cognitives [13]. L interface entre CAN et le système autonomique sera réalisée au niveau de la procédure abductive (le A de CAN). L abduction [17]-[19] a pour fonction de produire une cause plausible d un état de fait. Si cet état est observé (il fait froid dans la pièce), on parle d abduction diagnostique. S il s agit d un état souhaité (baisse du montant de la facture d électricité), on parle d abduction contrefactuelle. Le défi de l étude proposée consiste pour une bonne part à réaliser cette opération d abduction à partir de l auto-observation du système autonomique. 2.3 Principes mis en jeu dans la thèse L interfaçage entre un système symbolique utilisant la logique, comme la procédure Conflit Abduction Négation, d une part, et d autre part un système subsymbolique (un réseau de neurones, un système collectif à base d agents) ou un système utilisant des règles de fonctionnement implicites (tout système informatique) est un problème ancien. Les tentatives de couplage sont rares. Il est bien plus facile, techniquement, de renoncer au couplage ou de renoncer à l un des deux systèmes. Ainsi, la plupart des systèmes d aide fonctionnent sur la base de requêtes, sans analyse de la situation problématique en cours. Inversement, la plupart des systèmes informatiques, y compris les systèmes autonomiques, fonctionnent selon des schémas réactifs, sans raisonnement logique explicite. Le principe de base qui sera mis en jeu dans la thèse est celui de l abduction (recherche de cause). L abduction suppose que trois mécanismes soient mis en place au niveau du système sous-jacent : Auto-observation, capable de traduire un état en prédicat observable (par exemple : «la température est de 14 C», ou «la température est anormalement basse»). Auto-observation des corrélations et des dépendances causales entre états (par exemple un lien entre la température de la pièce, la température extérieure et la consommation d électricité).

5 Expression des contraintes strictes (ne pas dépasser un ampérage donné) ou graduelles (consommer le moins possible) à l aide de prédicats observables. Le premier enjeu de l étude est de systématiser ces principes pour les rendre génériques (indépendantes du système considéré). Le deuxième enjeu est de profiter des capacités d auto-observation des systèmes autonomiques pour automatiser les trois mécanismes cidessus, qui assurent l interface avec le système délibératif. Du côté délibératif, on sait déjà que la procédure Conflit Abduction Négation, dans son implémentation de type «laboratoire» (en Prolog), est capable de produire les mêmes arguments que ceux qui sont observés dans des dialogues réels, en utilisant un nombre réduit d'étapes. L'un des atouts majeurs de la procédure Conflit Abduction Négation est sa plausibilité cognitive et sa capacité à assurer la pertinence. L enjeu est de démontrer que la procédure passe à l échelle, lorsque la taille de la connaissance augmente. Ceci est techniquement possible, car la procédure abductive est dirigée par les données. 3. Innovations attendues La sophistication des systèmes et, dans le cas qui nous occupe, leur autonomisation, les rend de plus en plus opaques à leurs utilisateurs. Cette situation laisse craindre une perte de contrôle, qui est dommageable non seulement pour la satisfaction des utilisateurs, mais également pour la sûreté et la sécurité. D un autre côté, le progrès de la reconnaissance vocale (que chacun peut constater concrètement sur son smartphone) rend la perte de contrôle d autant plus insupportable. La machine comprend les mots, mais ne sait pas les interpréter. L étude proposée peut se révéler exemplaire à plusieurs titres. En tant que preuve de principe. Il s agit de montrer que les capacités d autoobservation d un système autonome, en l occurrence la micro-grille intelligente, peuvent se prêter à une traduction symbolique sur laquelle le raisonnement humain a prise. Par la généricité des principes mis en jeu. Nous voulons contraindre l étude à n utiliser que des principes génériques (auto-observation, abduction, révision ) qui sont transposables à toute autre interaction entre l humain et un système sophistiqué. Par son exemplarité. Le progrès dans le contrôle dialogique des systèmes est lent en partie parce que de nombreux chercheurs pensent qu un contrôle réaliste et acceptable est hors de portée. Le fait de montrer une application réelle dans laquelle le dialogue permet de contrôler facilement un système présentant un certain degré de sophistication peut susciter une nouvelle voie de progrès technologique. 4. Ouverture à l'international Participation à des conférences internationales. Les conférences visées sont celles des communautés de l'intelligence Artificielle et de l'informatique Autonomique comme IJCAI, ECAI, AIA pour l'ia et ICAC, SASO ou SEAMS pour l'autogestion.

6 Opportunités éventuelles de participer à des projets de recherche Européens. 5. Modalités pratiques La thèse se déroulera dans les locaux du LTCI/INFRES sous la codirection de Ada Diaconescu (http://adadiaconescu.there-you-are.com), spécialiste en Informatique Autonomique, et de Jean-Louis Dessalles (www.dessalles.fr), expert en Intelligence Artificielle. Les travaux pourront amener le doctorant à interagir avec plusieurs acteurs industriels tels qu'edf ou Orange Labs. Références [1] P. Horn, Autonomic Computing: IBM's Perspective on the State of Information Technology, IBM T.J. Watson Labs, NY, October [2] J. O. Kephart and D. M. Chess, The vision of Autonomic Computing, IEEE Computer, Jan. 2003, pp [3] A. G. Ganek and T. A. Corbi, The dawning of the autonomic computing era, IBM Systems Journal, Vol. 42, No. 1, 2003, pp 5-18 [4] M. G. Hinchey and R. Sterritt, Self-managing software, Computer, 39 (2), 2006, pp [5] Philippe Lalanda, Julie A. McCann and Ada Diaconescu, "Autonomic Computing - Principles, Design and Implementation", Undergraduate Topics in Computer Science Series, Springer, due: May 31, 2013 (ISBN ), texbook (298 pages) [6] An architectural blueprint for autonomic computing, IBM Whitepaper, June 2005, Third edition. [7] M. Parashar and S. Hariri, Autonomic Computing: Concepts, Infrastructure, and Applications, CRC Press, Taylor and Francis Group, 2007 [8] S. Russell and P. Norvig, Artificial Intelligence: A Modern Approach, Prentice Hall, 3rd edition, December 2009, ISBN-10: , ISBN-13: [9] H. Schmeck, C. Müller-Schloer, E. Çakar, M. Mnif and U. Richter, Adaptivity and Selforganisation in Organic Computing Systems, (pp. 5 37) in Organic Computing - A Paradigm Shift for Complex Systems, C. Müller-Schloer, H. Schmeck, T. Ungerer (Editors), Springer Basel AG, [10] H. Abelson, D. Allen, D. Coore, C. Hanson, G. Homsy, T. F. Knight, Jr., R. Nagpal, E. Rauch, G. J. Sussman, and R. Weiss, Amorphous computing. Communications of the ACM Vol. 43, Issue 5, May 2000, pp [11] Sylvain Frey, Ada Diaconescu, David Menga and Isabelle Demeure, "Towards a reference model for multi-goal, highly-distributed and dynamic autonomic systems", 10th International Conference on Autonomic Computing (ICAC), Self-aware Internet of Things (Self-IoT) track, San Jose, Ca, USA, Juin [12] S. Frey, A. Diaconescu and I. Demeure, "Architectural Integration Patterns for Autonomic Management Systems", 9th IEEE International Conference and Workshops on the Engineering of Autonomic and Autonomous Systems (EASe 2012), Novi Sad, Serbia, April 2012, (10 pages) [13] J.-L. Dessalles, "La pertinence et ses origines cognitives", Hermès-Sciences, Paris, 2008.

7 [14] J.-L. Dessalles, "A computational model of argumentation in everyday conversation: a problem-centred approach". In P. Besnard, S. Doutre & A. Hunter (Eds.), Computational Models of Argument - Proceedings of COMMA 2008, IOS Press, Amsterdam, [15] Bouchet F., Sansonnet J. P., "Agents conversationnels psychologiques : Modélisation des réactions rationnelles et comportementales des agents assistants conversationnels", Revue d'intelligence Artificielle, Vol. 27(6), pp , [16] J.-L. Dessalles. Simplicity Theory (Web Site). Accessible at: [17] H. C. Bunt, W. Black, "Abduction, belief and context in dialogue". John Benjamins Publishing Comp., Amsterdam, [18] L. Magnani, "Abduction, reason and science - Processes of discovery and explanation". Kluwer Academic, New York, [19] J. R. Hobbs, M. Stickel, P. Martin. Interpretation as abduction. Artificial Intelligence, 63 (1-2), 1993, pp

Ada Diaconescu INFRES / S3. Appellation de Maître de Conférences. Mars 2010. ada.diaconescu@telecom-paristech.fr 01/03/2010

Ada Diaconescu INFRES / S3. Appellation de Maître de Conférences. Mars 2010. ada.diaconescu@telecom-paristech.fr 01/03/2010 Ada Diaconescu INFRES / S3 Appellation de Maître de Conférences Mars 2010 Parcours Études - Université Polytechnique Timisoara (1995-2000 ) Diplôme d Ingénieur en Informatique (BAC+5) Ingénieur R&D à Teltec,

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Informations Personnelles

CURRICULUM VITAE. Informations Personnelles CURRICULUM VITAE Informations Personnelles NOM: BOURAS PRENOM : Zine-Eddine STRUCTURE DE RATTACHEMENT: Département de Mathématiques et d Informatique Ecole Préparatoire aux Sciences et Techniques Annaba

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

«Autonomic Computing» l Autogestion de Systèmes Informatiques Ada Diaconescu

«Autonomic Computing» l Autogestion de Systèmes Informatiques Ada Diaconescu «Autonomic Computing» l Autogestion de Systèmes Informatiques Ada Diaconescu ada.diaconescu@telecom-paristech.fr Sommaire Introduction contexte, problématique l Autogestion Informatique notions de base,

Plus en détail

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services 69 Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services M. Bakhouya, J. Gaber et A. Koukam Laboratoire Systèmes et Transports SeT Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Robotique

Intelligence Artificielle et Robotique Intelligence Artificielle et Robotique Introduction à l intelligence artificielle David Janiszek david.janiszek@parisdescartes.fr http://www.math-info.univ-paris5.fr/~janiszek/ PRES Sorbonne Paris Cité

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

Département d'informatique, Université Laval, IFT-63677 SBC V&V : VÉRIFICATION ET VALIDATION DES SBC

Département d'informatique, Université Laval, IFT-63677 SBC V&V : VÉRIFICATION ET VALIDATION DES SBC Assurance qualité logicielle Logiciel conventionnel SBC Fiabilité Facilité d'entretien Facilité des modifications Principales causes d erreur Absence de spécification, manque de conformité (1) Erreurs

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON L analytique joue un rôle désormais primordial dans la réussite d une entreprise. Les pouvoirs qu elle délivre sont incontestables, cependant

Plus en détail

Cours : INF 752 Techniques de vérification et de validation Trimestre : Automne 2015 Enseignant : Évariste Valéry BÉVO WANDJI

Cours : INF 752 Techniques de vérification et de validation Trimestre : Automne 2015 Enseignant : Évariste Valéry BÉVO WANDJI Faculté des sciences Centre de formation en technologies de l information Cours : INF 752 Techniques de vérification et de validation Trimestre : Automne 2015 Enseignant : Évariste Valéry BÉVO WANDJI 1.

Plus en détail

Planifier la migration des applications d entreprise dans le nuage

Planifier la migration des applications d entreprise dans le nuage TM Planifier la migration des applications d entreprise dans le nuage Guide de vos options de migration : nuage privé et public, critères d évaluation des applications et meilleures pratiques de migration

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com INTRODUCTION Les entreprises cherchent de plus en plus des mécanismes aidant à l organisation, l exécution et l optimisation du

Plus en détail

IBM PureFlex System Groupe ABC Informatique Présentation 2013

IBM PureFlex System Groupe ABC Informatique Présentation 2013 IBM PureFlex System Groupe ABC Informatique Présentation 2013 IBM PureFlex System regroupe le traitement, le stockage, les fonctions réseau, la virtualisation et la gestion au sein d'une unique infrastructure

Plus en détail

Cours : INF 784 Systèmes à base de connaissances Trimestre : Automne 2015 Enseignant : Évariste Valéry BÉVO WANDJI

Cours : INF 784 Systèmes à base de connaissances Trimestre : Automne 2015 Enseignant : Évariste Valéry BÉVO WANDJI Faculté des sciences Centre de formation en technologies de l information Cours : INF 784 Systèmes à base de connaissances Trimestre : Automne 2015 Enseignant : Évariste Valéry BÉVO WANDJI 1. Mise en contexte

Plus en détail

Elasticité logicielle pour optimiser l empreinte énergétique

Elasticité logicielle pour optimiser l empreinte énergétique Ecole des Mines de Nantes Elasticité logicielle pour optimiser l empreinte énergétique Thomas Ledoux (équipe Ascola, INRIA-EMN, LINA) direction des études décembre 2010 page 1 Relation logiciel empreinte

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Sécurisation du stockage de données sur le Cloud Michel Kheirallah

Sécurisation du stockage de données sur le Cloud Michel Kheirallah Sécurisation du stockage de données sur le Cloud Michel Kheirallah Introduction I Présentation du Cloud II Menaces III Exigences de sécurité IV Techniques de sécurisation 2 26/02/2015 Présentation du Cloud

Plus en détail

Les Interacteurs Hiérarchisés 1

Les Interacteurs Hiérarchisés 1 Les Interacteurs Hiérarchisés 1 Une architecture orientée tâches pour la conception des dialogues. Patrick Girard, Guy Pierra, Laurent Guittet LISI, ENSMA, Site du Futuroscope - B.P. 109-86960 FUTUROSCOPE

Plus en détail

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Évaluation d interfaces Michel C. Desmarais Génie informatique École Polytechnique de Montréal Automne, 2015 Types d évaluation Principaux types :

Plus en détail

Ordonnancement temps réel

Ordonnancement temps réel Ordonnancement temps réel Laurent.Pautet@enst.fr Version 1.5 Problématique de l ordonnancement temps réel En fonctionnement normal, respecter les contraintes temporelles spécifiées par toutes les tâches

Plus en détail

Évaluation et implémentation des langages

Évaluation et implémentation des langages Évaluation et implémentation des langages Les langages de programmation et le processus de programmation Critères de conception et d évaluation des langages de programmation Les fondations de l implémentation

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS

MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Nature de la formation : Diplôme national

Plus en détail

Solution A La Gestion Des Objets Java Pour Des Systèmes Embarqués

Solution A La Gestion Des Objets Java Pour Des Systèmes Embarqués International Journal of Engineering Research and Development e-issn: 2278-067X, p-issn: 2278-800X, www.ijerd.com Volume 7, Issue 5 (June 2013), PP.99-103 Solution A La Gestion Des Objets Java Pour Des

Plus en détail

Contrôle stochastique d allocation de ressources dans le «cloud computing»

Contrôle stochastique d allocation de ressources dans le «cloud computing» Contrôle stochastique d allocation de ressources dans le «cloud computing» Jacques Malenfant 1 Olga Melekhova 1, Xavier Dutreilh 1,3, Sergey Kirghizov 1, Isis Truck 2, Nicolas Rivierre 3 Travaux partiellement

Plus en détail

Introduction au datamining

Introduction au datamining Introduction au datamining Patrick Naïm janvier 2005 Définition Définition Historique Mot utilisé au départ par les statisticiens Le mot indiquait une utilisation intensive des données conduisant à des

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

Etat de l art sur l utilisation des techniques Web Sémantique en ECD

Etat de l art sur l utilisation des techniques Web Sémantique en ECD Etat de l art sur l utilisation des techniques Web Sémantique en ECD Hicham Behja ENSAM Meknès(1,2,3) Brigitte Trousse Projet AxIS INRIA Sophia Antipolis (2) Abdelaziz Marzak Faculté des sciences Casablanca

Plus en détail

Innovation Francophonie Imagination

Innovation Francophonie Imagination Innovation Francophonie Imagination http://www.ifi.auf.org Qu est-ce que l IFI? Fondé en 1993 à Hanoï (Vietnam), l IFI est un institut universitaire international francophone de troisième cycle soutenu

Plus en détail

Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles

Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles Les organisations doivent aujourd hui s'adapter de plus en plus vite aux évolutions stratégiques, organisationnelles

Plus en détail

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Sommaire 1. Meilleurs voeux 2011 2. Quand la gestion des services et les technologies de virtualisation s'associent pour donner le Cloud Computing (informatique

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Ingénierie et gestion des connaissances

Ingénierie et gestion des connaissances Master Web Intelligence ICM Option Informatique Ingénierie et gestion des connaissances Philippe BEAUNE Philippe.Beaune@emse.fr 18 novembre 2008 Passer en revue quelques idées fondatrices de l ingénierie

Plus en détail

MAINTENANCE INDUSTRIELLE

MAINTENANCE INDUSTRIELLE Fiche Pratique MAINTENANCE INDUSTRIELLE Comment évaluer la performance d une prestation sur site? UNE METHODE D ANALYSE Juin 2006 MAINTENANCE INDUSTRIELLE ET DEMARCHES DE PROGRES CONTEXTE L optimisation

Plus en détail

Adaptation dynamique de l interaction multimodale dans les environnements ubiquitaires

Adaptation dynamique de l interaction multimodale dans les environnements ubiquitaires Adaptation dynamique de l interaction multimodale dans les environnements ubiquitaires Slim Ben Hassen Orange Labs Lannion, France slim.benhassen@orange.com Abstract Mariano Belaunde Orange Labs Lannion,

Plus en détail

PROJET BIGDATART DOSSIER DE PRESENTATION

PROJET BIGDATART DOSSIER DE PRESENTATION PROJET BIGDATART DOSSIER DE PRESENTATION Le projet BigDatArt est une installation scientifico-artistique centrée autour des notions d images et de BigData. Ce que je propose dans mon projet et d'inverser

Plus en détail

Présentation des technologies pour la collaboration Étude des logiciels pour les groupes (groupware)

Présentation des technologies pour la collaboration Étude des logiciels pour les groupes (groupware) Manuele Kirsch Pinheiro Maître de conférences en Informatique Centre de Recherche en Informatique Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Manuele.Kirsch-Pinheiro@univ-paris1.fr http://mkirschp.free.fr Objectif:

Plus en détail

ACTIVITÉS ACTUELLES. Laboratoire de recherche Recherche en Développement et Contrôle des Applications Distribuées (ReDCAD)

ACTIVITÉS ACTUELLES. Laboratoire de recherche Recherche en Développement et Contrôle des Applications Distribuées (ReDCAD) Curriculum Vitae Wafa GABSI MASMOUDI Route Menzel checker, Née le : 19.02.1985 à Sfax km 4.5 elkassas Nationalité : Tunisienne 3013 Sfax, Tunisie Etat civil : Mariée Tél : (216) 21 482 209 (216) 92 390

Plus en détail

Thèse de Doctorat de l Université de Toulouse. Déploiement de systèmes répartis multi-échelles : processus, langage et outils intergiciels

Thèse de Doctorat de l Université de Toulouse. Déploiement de systèmes répartis multi-échelles : processus, langage et outils intergiciels Thèse de Doctorat de l Université de Toulouse Déploiement de systèmes répartis multi-échelles : processus, langage et outils intergiciels Raja Boujbel 30 janvier 2015 Directeurs : Jean-Paul Arcangeli (UPS/IRIT-SMAC)

Plus en détail

IAM: Intelligence Ambiante

IAM: Intelligence Ambiante Parcours Polytech Sciences Informatique 5 ème année IAM: Intelligence Ambiante Présentation: (Responsable du parcours) De l Internet des Objets L Internet des Objets (Internet of Things) 20 milliards d

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome ENNAJI Mourad LASC université de Metz Ile du Saulcy B.P 80794 57 012 METZ Ennaji@lasc.sciences.univ-metz.fr Résumé Cet

Plus en détail

2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel

2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel 2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel Bernard ESPINASSE Professeur à l'université d'aix-marseille Plan Les Activités du GL Analyse des besoins Spécification globale Conceptions architecturale

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS

MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ ET DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS 1. Introduction Placer la «bonne personne au bon endroit» représente

Plus en détail

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal Plan de cours ADM 992C Page 1 École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal ADM-992C LES TECHNOLOGIES D'AIDE À LA PRISE DE DÉCISION DANS LES

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007 Rapport d activité Mathieu Souchaud Juin 2007 Ce document fait la synthèse des réalisations accomplies durant les sept premiers mois de ma mission (de novembre 2006 à juin 2007) au sein de l équipe ScAlApplix

Plus en détail

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale LIVRE BLANC Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale Mai 2010 Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale CA Service

Plus en détail

Formula Negator, Outil de négation de formule.

Formula Negator, Outil de négation de formule. Formula Negator, Outil de négation de formule. Aymerick Savary 1,2, Mathieu Lassale 1,2, Jean-Louis Lanet 1 et Marc Frappier 2 1 Université de Limoges 2 Université de Sherbrooke Résumé. Cet article présente

Plus en détail

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée CUSTOMER SUCCESS STORY Mars 2014 AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée PROFIL CLIENT Secteur: Industrie manufacturière Société: AT&S Effectifs: 7 500 personnes

Plus en détail

Vers un nouveau paradigme d interaction humain-ordinateur porté

Vers un nouveau paradigme d interaction humain-ordinateur porté Vers un nouveau paradigme d interaction humain-ordinateur porté Nicolas Plouznikoff nicolas.plouznikoff_à_polymtl.ca Alexandre Plouznikoff alexandre.plouznikoff_à_polymtl.ca (étudiant au doctorat, génie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Concepteur et éditeur de logiciels industriels de MES & Supervision

DOSSIER DE PRESSE. Concepteur et éditeur de logiciels industriels de MES & Supervision O R D I N A L / S a l o n S M A R T I N D U S T R I E S 2 0 1 5 Agence ARTOP Septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE Stand C16 Concepteur et éditeur de logiciels industriels de MES & Supervision Exposant sur

Plus en détail

Introduction au développement du logiciel

Introduction au développement du logiciel Introduction au développement du logiciel Vers le génie logiciel Université de Nantes Master Miage M1 Plan 1 Introduction 2 Génie logiciel 3 Projet informatique 4 Méthode de développement 5 Qualité Bibliographie

Plus en détail

Laboratoire 4 Développement d un système intelligent

Laboratoire 4 Développement d un système intelligent DÉPARTEMENT DE GÉNIE LOGICIEL ET DES TI LOG770 - SYSTÈMES INTELLIGENTS ÉTÉ 2012 Laboratoire 4 Développement d un système intelligent 1 Introduction Ce quatrième et dernier laboratoire porte sur le développement

Plus en détail

Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB

Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB Présenté par Leila Abidi sous la direction de Christophe Cerin & Mohamed Jemni Université

Plus en détail

Qu'est-ce que le BPM?

Qu'est-ce que le BPM? Qu'est-ce que le BPM? Le BPM (Business Process Management) n'est pas seulement une technologie mais, dans les grandes lignes, une discipline de gestion d'entreprise qui s'occupe des procédures contribuant

Plus en détail

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS SECTION 5 BANQUE DE PROJETS INF 4018 BANQUE DE PROJETS - 1 - Banque de projets PROJET 2.1 : APPLICATION LOGICIELLE... 3 PROJET 2.2 : SITE WEB SÉMANTIQUE AVEC XML... 5 PROJET 2.3 : E-LEARNING ET FORMATION

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

Mémoires 2011-2012. Euranova R&D. Objet du document. Contenu

Mémoires 2011-2012. Euranova R&D. Objet du document. Contenu Euranova R&D Euranova est une société Belge constituée depuis le 1er Septembre 2008. Sa vision est simple: «Être un incubateur technologique focalisé sur l utilisation pragmatique des connaissances». Les

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

Patrons de Conception (Design Patterns)

Patrons de Conception (Design Patterns) Patrons de Conception (Design Patterns) Introduction 1 Motivation Il est difficile de développer des logiciels efficaces, robustes, extensibles et réutilisables Il est essentiel de comprendre les techniques

Plus en détail

Artificial Intelligence AI

Artificial Intelligence AI Pedagogical Introduction Artificial Intelligence AI Lecture 0 Karim Bouzoubaa This Lecture General Information Examples Importance At the end Intelligent Systems Course Content, Other AI courses, Learning

Plus en détail

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Plan de présentation 2 Vous avez dit simulation? La simulation est une technique d enseignement

Plus en détail

Programmation de services en téléphonie sur IP

Programmation de services en téléphonie sur IP Programmation de services en téléphonie sur IP Présentation de projet mémoire Grégory Estienne Sous la supervision du Dr. Luigi Logrippo Introduction La téléphonie sur IP comme support à la programmation

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Mini atelier: Les plans de travail annuels à la bibliothèque publique

Mini atelier: Les plans de travail annuels à la bibliothèque publique Mini atelier: Les plans de travail annuels à la bibliothèque publique Automne 2012 Traduction de Annual Work Plans in the Public Library Fall 2011 Service des bibliothèques de l Ontario-Sud 111, rue Peter

Plus en détail

Maîtrise énergétique des centres de données

Maîtrise énergétique des centres de données LABORATOIRE D INFORMATIQUE DE NANTES-ATLANTIQUE UMR 6241 ÉCOLE DOCTORALE STIM, N. 503 «Sciences et technologies de l information et des mathématiques» Sujet de thèse pour 2010 Maîtrise énergétique des

Plus en détail

L apprentissage automatique

L apprentissage automatique L apprentissage automatique L apprentissage automatique L'apprentissage automatique fait référence au développement, à l analyse et à l implémentation de méthodes qui permettent à une machine d évoluer

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Présentée par Leila Abidi Sous la direction de Mohamed Jemni & Christophe Cérin Plan Contexte Problématique Objectifs

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Résoudre les problèmes de visibilité applicative avec NetScaler Insight Center

Résoudre les problèmes de visibilité applicative avec NetScaler Insight Center Résoudre les problèmes de visibilité applicative avec NetScaler Insight Center 2 Résumé La capacité à observer et diagnostiquer, pour ensuite améliorer les performances des applications stratégiques de

Plus en détail

Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP

Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP Services HP Care Pack Données techniques Le service de réplication des données HP pour Continuous Access offre

Plus en détail

Jean-Daniel Cryans jdcryans@apache.org Twitter: @jdcryans. École de technologie supérieure, Montréal septembre 2009

Jean-Daniel Cryans jdcryans@apache.org Twitter: @jdcryans. École de technologie supérieure, Montréal septembre 2009 Jean-Daniel Cryans jdcryans@apache.org Twitter: @jdcryans École de technologie supérieure, Montréal septembre 2009 1. Introduction 2. Le Cloud Computing selon la littérature 3. Les produits 4. Études de

Plus en détail

Modélisation du comportement habituel de la personne en smarthome

Modélisation du comportement habituel de la personne en smarthome Modélisation du comportement habituel de la personne en smarthome Arnaud Paris, Selma Arbaoui, Nathalie Cislo, Adnen El-Amraoui, Nacim Ramdani Université d Orléans, INSA-CVL, Laboratoire PRISME 26 mai

Plus en détail

Evolution des technologies et émergence du cloud computing Drissa HOUATRA, Orange Labs Issy

Evolution des technologies et émergence du cloud computing Drissa HOUATRA, Orange Labs Issy Evolution des technologies et émergence du cloud computing Drissa HOUATRA, Orange Labs Issy Séminaire Aristote, 17 Déc. 2009 Ecole Polytechnique Palaiseau Plan L'univers du cloud Ressources Grilles, middleware

Plus en détail

Testing As A Value Center

Testing As A Value Center Title and Content 109 207 246 131 56 155 0 99 190 85 165 28 214 73 42 Dark 1 Light 1 Dark 2 Light 2 Accent 1 Accent 2 185 175 164 151 75 7 193 187 0 221 62 236 137 29 Accent 3 Accent 4 Accent 5 Testing

Plus en détail

Présentation de la majeure ISN. ESILV - 18 avril 2013

Présentation de la majeure ISN. ESILV - 18 avril 2013 Présentation de la majeure ISN ESILV - 18 avril 2013 La Grande Carte des Métiers et des Emplois Sociétés de service Entreprises Administrations Grand- Public Sciences Utiliser Aider à utiliser Vendre APPLICATIONS:

Plus en détail

CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES

CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES MODEL-BASED TESTING (MBT) CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES Le Model-Based Testing est une pratique de test en plein développement dans l'industrie pour accroitre l'efficacité

Plus en détail

Journée Futur et Ruptures 2015

Journée Futur et Ruptures 2015 Journée Futur et Ruptures 2015 Vers des réseaux d énergie toujours plus intelligents 5 mars 2015 Contexte énergétique 2 Contexte énergétique France 34% de l énergie produite consommée par l industrie,

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

agility made possible

agility made possible DOSSIER SOLUTION Amélioration de la planification de la capacité à l aide de la gestion des performances applicatives Comment assurer une expérience utilisateur exceptionnelle pour les applications métier

Plus en détail

Smart grids for a smart living Claude Chaudet

Smart grids for a smart living Claude Chaudet Smart grids for a smart living Claude Chaudet 1 Institut Mines-Télécom Les smart grids en quelques mots Modernisation des réseaux électriques Utilisation des technologies de l information et de la communication

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

LES INTERFACES HOMME-MACHINE

LES INTERFACES HOMME-MACHINE LES INTERFACES HOMME-MACHINE 1 ère Partie : Introduction aux Interfaces Homme-Machine 2 ème Partie : Notions de base sur les Sciences Cognitives 3 ème Partie : Recommandations ergonomiques 4 ème Partie

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

Protection et amélioration de la sécurité des systèmes d'exploitation

Protection et amélioration de la sécurité des systèmes d'exploitation Protection et amélioration de la sécurité des systèmes d'exploitation Jérémy Briffaut ENSI Bourges LIFO Martin Perès Université de Bordeaux LaBRI Jonathan Rouzaud-Cornabas INRIA Rhône Alpes Jigar Solanki

Plus en détail

Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner

Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner Livre blanc technique Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner Table des matières Une avancée dans le domaine des tests de performance : la solution HP LoadRunner 3 Terminologie de la solution HP

Plus en détail

Déroulé explicatif Matinales du 16 juin

Déroulé explicatif Matinales du 16 juin Déroulé explicatif Matinales du 16 juin Thème : Saas et Cloud computing : menace ou opportunité? Date : mercredi 16 juin Lieu : Le Cube, centre de création numérique / www.lecube.com Elles s appellent

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

Fiche Technique. Assima Training Suite

Fiche Technique. Assima Training Suite Fiche Technique Assima Training Suite La Thin Clone Technology TM présente dans Assima Training Suite (ATS) permet de créer les simulations d application interactives les plus sophistiquées. Cette technologie

Plus en détail

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris. Education René Demeestere Emeritus Professor, Department Accounting and Management Control DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

Plus en détail

Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P

Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P EUROCOPTER SAS Groupe EADS Marignane Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P Titre Domaine

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation sous la direction du professeur Jean Quirion JULIAN ZAPATA ROJAS Candidat à la Maitrise ès arts en traductologie École de traduction et d interprétation Université d Ottawa Plan de la présentation Quelques

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

Big Data -Comment exploiter les données et les transformer en prise de décisions?

Big Data -Comment exploiter les données et les transformer en prise de décisions? IBM Global Industry Solution Center Nice-Paris Big Data -Comment exploiter les données et les transformer en prise de décisions? Apollonie Sbragia Architecte Senior & Responsable Centre D Excellence Assurance

Plus en détail

Opération d Intérêt National Éco-Vallée EcoCité plaine du Var. www.ecovallee-plaineduvar.fr

Opération d Intérêt National Éco-Vallée EcoCité plaine du Var. www.ecovallee-plaineduvar.fr Opération d Intérêt National Éco-Vallée EcoCité plaine du Var www.ecovallee-plaineduvar.fr 1 2 3 3 Eco-Vallée Un nouveau positionnement économique Faire d Eco-Vallée l accélérateur de la mutation économique

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail