Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand"

Transcription

1 Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand

2 LE PROJET Conception : 2011 juin 2013 Chantier : fév 2014 nov 2015 (20 mois) Centre de formation et bureaux du CNFPT Salles de formations Espaces de travail Bureaux Salles de réunions 1 niveau de stationnements en sous sol Surface de plancher : m² Coût construction: HT/m²SDP Les acteurs : Maîtrise d ouvrage : CNFPT Maîtrise d ouvrage déléguée : Société d Equipement de l AUvergne AMO QE : Inddigo Architecte : ATELIER 4 BE Energie, QE et pollution des sols : EODD Ingénieurs Conseils BE Fluides : BETALM BE structure : EDS Economiste : ECIB

3 3

4 4

5 5

6 6

7 UNE ARCHITECTURE AU SERVICE DES CONFORTS ET DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE Création de deux volumes chauffés et isolés, reliés par un espace tampon Equilibre entre recherche de compacité et accès à la lumière naturelle Création d une enveloppe thermique performante, été comme hiver Recours à la ventilation naturelle en été et mi-saison Zonage thermique du projet Simulation facteur de lumière du jour bureau

8 UN PROJET CONSTRUIT, ISOLÉ ET CHAUFFÉ AU BOIS Murs à Ossature bois, menuiseries bois/alu triple vitrage, etc. Isolation en laine de bois cm Chaudière bois granulés 58 kw 8

9 UNE ENVELOPPE THERMIQUE FORTEMENT ISOLEE Etude et modélisation des points singuliers en conception Réalisation de carnets de détails en conception et mise au point avec les entreprises Isolation thermique des parois renforcée : Mur ossature bois : R 7,5 m².k/w Mur béton : R 6,3 m².k/w Mur béton cellulaire : R 7 m².k/w Toiture terrasse : R 10,6 m².k/w Plancher bas : R 5,55 m².k/w Modélisation et optimisation des ponts thermiques sous HEAT 2D Menuiseries extérieures en bois/aluminium et équipées de triples vitrages : Châssis certifiés et classe PassivHaus phb Uwmax installée = 0,85 W/m².K Classement AEV : A*4 E*7B V*A4 TL 70% BSO : FS < 0,12 Portes sur extérieur ou volume tampon : U 1,4 W/m².K Classement AEV : A*4 E*4 V*A4 Modélisation thermique de la menuiserie 9

10 UNE ENVELOPPE ETANCHE A L AIR Carnets de détails en conception et mise au point avec les entreprises Formation des compagnons et avis sur le traitement de l infiltrométrie Prototype de pose des menuiseries, avec mise en œuvre de produits d étanchéité à l air : Test en condition réelle du prototype Validation du mode de pose Frein vapeur hygrovariable : Résistance à la diffusion de vapeur d eau variable selon la saison Bonne étanchéité à l air «Respiration» du complexe isolant Risque de condensation évité Essais de mise en œuvre de l étanchéité à l air, liaison menuiserie/bâti Tests de perméabilité intermédiaire : Formation: N50 = 0,44 vol/h Aministration: N50 = 0,56 vol/h 10

11 UNE REPONSE PASSIVE AUX ENJEUX DE CONFORT D ETE Performance du bâti en thermique d été vérifiée par simulation thermique dynamique Absence de rafraîchissement actif Protection solaire mobile par brises soleil orientables et empilables Ventilation naturelle >> rôle des usagers Intégration de brasseurs d air complétant la logique de ventilation naturelle estivale Analyse de la zone de confort et installation des brasseurs d air Relevé Été 2016 Température de la pièce Extérieur Sonde 09 - assistant pilotage - Sud Ouest - R+3 Sonde Bureau RSI - Nord Est - R+3 Sonde Salle de formation polyvalente 12 - Nord Est - R+2 Sonde Bureau Gestion- Sud Ouest - R+2 Sonde Assistant 4 - Sud Ouest - R+1 Sonde Assistant 1 - Nord Est - R+1 Sonde Salle de formation polyvalente 8 - Nord Est - R+1 Sonde Accueil - RdC Tmax 36,9 27,8 27,0 25,9 27,0 27,0 25,4 28,2 27,2 Tmin 5,7 20,9 22,8 22,4 23,0 23,0 21,7 23, ,8 Tmoy 21,3 25,7 24,9 24,3 24,9 24,9 23,6 24,9 25,8

12 DES SYSTEMES TECHNIQUES PERFORMANTS ET MAÎTRISES Production de chauffage par énergie renouvelable : chaufferie bois granulé 58 kw Emission par radiateurs basse température Eclairage : Optimisation de l accès à la lumière naturelle Piloté selon l occupation des locaux Gradé en fonction du niveau d éclairement naturel disponible Optimisation de la puissance installée Ventilation : CTA double flux généralisé, y compris sur les sanitaires CTA SWEGON (GOLD RX) sous certification passive : η 84% Consommations globales ventilateurs 0,45Wh/m 3 Sonde CO 2 dans l ensemble des espaces Asservissement horaire Certificat Passive House Institue des CTA 12

13 RETOUR DES USAGERS SUR LE CONFORT Comment jugez-vous le niveau de confort thermique l'été? > 55% des gens déclarent utiliser les brasseurs d air pour améliorer le confort. > Les températures intérieures dans les bureaux sont considérées comme jamais ou rarement trop élevées pour plus de 97% des gens (88% pour les salles de formation) Comment jugez-vous le niveau d'éclairage naturel? Comment jugez-vous le niveau d'éclairage artificiel? 13 Seuls 55% des personnes utilisent les appuis courts et longs pour modifier leur ambiance lumineuse

14 LABÉLISATION PASSIVHAUS : Absence de climatisation Energie thermique 100% renouvelable Etanchéité à l air finale : Bâtiment formation : N50 = 0,435 vol/h Bâtiment administratif : N50 = 0,56 vol/h Validation du label PassivHaus en fin de conception Certification finale des deux bâtiments 14

15 CONSOMMATIONS ELECTRIQUES FEVRIER 2016 JANVIER kwhef/m²sdp.an 78 kwhep/m²sdp.an CONSOMMATIONS CHAUFFAGE FEVRIER 2016 JANVIER 2017 Besoin : 31 kwh/m²sdp.an >> relèvement de la consigne de chauffage (22 C) Consommation «théorique / rendement annoncé» : 35 kwh/m²sdp.an Consommation mesurée : 45 kwh/m²sdp.an >> pb rendement chaudière 15

16 Environnement, énergies et développement durable Christophe LACOMBE Directeur Général EODD Ingénieurs Conseils, SAS au capital de

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR -

CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR - CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR - EKWATION ISABELLE CARI SOLENER HÉLÈNE DELATTRE Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable FORUM REGIONAL DES ACTEURS DU PASSIF

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE Les ingénieurs conseil d HELIASOL ont fait une visite de 3 jours dans une maison passive dont ils ont fait l étude et l optimisation thermique. L objectif était

Plus en détail

Siège social de Sorea. Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010

Siège social de Sorea. Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010 Siège social de Sorea Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010 Concevoir ensemble Afin d appréhender toutes les dimensions de la performance énergétique et environnementale, cr&on,

Plus en détail

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Conception d une maison passive

Conception d une maison passive L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables ASDER LA MAISON DES ENERGIES Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés - Conseil en matière d énergie et habitat

Plus en détail

Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama

Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama Via Positive 7 ZA de Pré Munny 01630 PERON Tel : 04 50 56 33 11 E-mail : contact@viapositive.com Cabinet d ingénieur en énergie. Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama Etude thermique RT

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE 2 L opération étudiée Situation géographique 3857 Le cheylas Isère

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES 1 L opération étudiée Situation géographique 34 St Gely Hérault Zone H3 Altitude : 120 m 2 Acteurs

Plus en détail

Bilan énergétique global

Bilan énergétique global Bilan énergétique global I - Caractéristiques du projet Rapport 3 juin 2012 à 17:42 Fichier C:\Users\cedric\Desktop\maison natura\productions numériques\archiwizard\simulation BBC avec Archiwizard.awz

Plus en détail

EFFICIENCE ENERGETIQUE ET CONFORT DES UTILISATEURS LE GROUPE SCOLAIRE & MULTI-ACCUEIL

EFFICIENCE ENERGETIQUE ET CONFORT DES UTILISATEURS LE GROUPE SCOLAIRE & MULTI-ACCUEIL EFFICIENCE ENERGETIQUE ET CONFORT DES UTILISATEURS LE GROUPE SCOLAIRE & MULTI-ACCUEIL des PONTS JUMEAUX SOMMAIRE - Présentation opération Ponts Jumeaux : principes énergétiques et dispositifs techniques

Plus en détail

REHABILITATION DU GROUPE SCOLAIRE DU GREGOIRE

REHABILITATION DU GROUPE SCOLAIRE DU GREGOIRE REHABILITATION DU GROUPE SCOLAIRE DU GREGOIRE Bâtiments GI - GII et GIV Juin 2010 Sommaire 1 Faisabilité énergétique juin 2006 Réhabilitation groupe scolaire du Grégoire IV Réhabilitation groupe scolaire

Plus en détail

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Principaux résultats AUEG - 2 juin 2015 LES BATIMENTS CONCERNEES Tous les bâtiments propriétés du Département Collèges Périmètre : 97 collèges

Plus en détail

PRESENTATION SWEGON AIR ACADEMY 10 octobre 2008 LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DES BÂTIMENTS

PRESENTATION SWEGON AIR ACADEMY 10 octobre 2008 LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DES BÂTIMENTS PRESENTATION SWEGON AIR ACADEMY 10 octobre 2008 LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DES BÂTIMENTS Objectif: Haute Qualité environnementale Cibles : Harmonie du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Bruxelles Environnement Rénovation du siège de l European Foundation House Stratégies de conception Marc-Antoine NOBELS MATRIciel Introduction Situation

Plus en détail

Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique. Répartition des surfaces vitrées selon les façades 0% 6% 12% 40%

Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique. Répartition des surfaces vitrées selon les façades 0% 6% 12% 40% RAPPORT Numéro du rapport : # 01 Titre : Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique La présentation se porte sur la version 0 situation existante : Répartition des surfaces

Plus en détail

Ilôt "Point du jour", 41 logements sociaux passifs à Gonesse

Ilôt Point du jour, 41 logements sociaux passifs à Gonesse Ilôt "Point du jour", 41 logements sociaux passifs à Gonesse P. Gontier 1 Ilôt "Point du jour", 41 logements sociaux passifs à Gonesse Pascal Gontier Architecte FR-Paris 2 Ilôt "Point du jour", 41 logements

Plus en détail

Recensement des mesures de réhabilitation et des incertitudes liées à la caractérisation de la performance énergétique

Recensement des mesures de réhabilitation et des incertitudes liées à la caractérisation de la performance énergétique Tâche n : 2.2 - Conception de l opération et définition de l objectif de performance Recensement des mesures de réhabilitation et des incertitudes liées à la caractérisation de la performance énergétique

Plus en détail

CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée BBCA

CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée BBCA 7 e Forum International Bois Construction FBC 2017 CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL E. Syriani 1 CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée

Plus en détail

LES MATINALES DU CLT

LES MATINALES DU CLT Extension et restructuration du lycée des métiers du bâtiment et de l énergétique Brule Architectes associes mandataire / Le Bruit des Cailloux Architecte Paysagiste / EGIS Bâtiment Centre Ouest BE TCE

Plus en détail

SOLÉO ZAC de la Fleuriaye 2 CARQUEFOU. Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable

SOLÉO ZAC de la Fleuriaye 2 CARQUEFOU. Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable SOLÉO ZAC de la Fleuriaye 2 CARQUEFOU Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable Objectifs de VILOGIA VILOGA a un souhait d être exemplaire en matière de développement durable et d innovation au service

Plus en détail

Construction d'un bâtiment tertiaire neuf au standard BBC avec une démarche orientée bâtiment passif

Construction d'un bâtiment tertiaire neuf au standard BBC avec une démarche orientée bâtiment passif > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

Maison individuelle Ne dispense pas d une étude thermique réglementaire

Maison individuelle Ne dispense pas d une étude thermique réglementaire 2/48 90 m² ITR Plain-pied SHAB EST Compacité=1,23 DESCRIPTION GENERALE BATI + SYSTEME Système constructif H1b Architecture : Plain-pied SHOB : 120 m² Système de chauffage : Poêle à granulés bois Situation

Plus en détail

Groupe Scolaire Nelson Mandela, Juvignac (34) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO QEB Ville de. Philippe Guigon. Stéphane Goasmat SAI

Groupe Scolaire Nelson Mandela, Juvignac (34) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO QEB Ville de. Philippe Guigon. Stéphane Goasmat SAI Commission d évaluation : Conception du 18/05/2016 Groupe Scolaire Nelson Mandela, Juvignac (34) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO QEB Ville de Juvignac (34) Stéphane Goasmat SAI Philippe Guigon

Plus en détail

SUCCESS STORY. Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie

SUCCESS STORY. Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie SUCCESS STORY Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie Contexte Soucieuse de proposer à ses citoyens un service administratif efficace, moderne et regroupé,

Plus en détail

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET RT 2012 «C est quand qu on va où?» André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient B Bio max: définition, modulations Coefficient C max: définition, modulations

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/9

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/9 Projet Nom Petit collectif Nom de la variante SHON 900 Haut. sous plafond 2.8 Détails du site Latitude 45.57 Longitude 5.91 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition

Plus en détail

Pour une rénovation énergétique réussie. AUEG - 26 avril 2016

Pour une rénovation énergétique réussie. AUEG - 26 avril 2016 Pour une rénovation énergétique réussie AUEG - 26 avril 2016 ETAT DU PATRIMOINE Un patrimoine bâti développé et très diversifié 96 collèges (+ équipements sportifs, salles polyvalentes, ) Mis a disposition

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

LE VOLNAY. ZAC Vallée des Vignes à Amiens. Journées de la Géothermie 7 février 2013

LE VOLNAY. ZAC Vallée des Vignes à Amiens. Journées de la Géothermie 7 février 2013 LE VOLNAY ZAC Vallée des Vignes à Amiens Journées de la Géothermie 7 février 2013 LES BESOINS - Construction des nouveaux locaux d EIFFAGE Construction et Immobilier PICARDIE à Amiens - Surface programme

Plus en détail

Béthune 49, le logement social au standard passif

Béthune 49, le logement social au standard passif Béthune 49, le logement social au standard passif 09.11.2011 Anne Reychman, architecte, BCDE Architecture Rémy Delbaere, chargé d opérations, HABITAT 62/59 Picardie Johann Souvestre, Ingénieur efficacité

Plus en détail

PREBAT 31 mars Chambéry

PREBAT 31 mars Chambéry Journée PREBAT vers des bâtiments à énergie positive Mesurer la performance des bâtiments Jean-Alain Bouchet CETE Méditerranée CHAMBERY 31 mars 2010 Mesurer la performance des bâtiments Plan de l exposé

Plus en détail

fiche de synthèse Description du projet maison passive Misweb synthèse du bureau d'études Viheriö

fiche de synthèse Description du projet maison passive Misweb synthèse du bureau d'études Viheriö Depuis février 2010, le bureau d'études thermiques Viheriö accompagne le maître d'œuvre Evolia ainsi que les maîtres de l'ouvrage dans la conception du projet de maison passive certifiée MISWEB. Cette

Plus en détail

Un projet à énergie positive

Un projet à énergie positive Reconstruction des Magasins des Archives Départementales du Nord Un projet à énergie positive Reconstruction des magasins des Archives Départementales du Nord Reconstruction des Magasins des Archives Départementales

Plus en détail

Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes

Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes Rofaïda Lahrech CSTB avec la contribution de : Jean Robert Millet et Laurent

Plus en détail

Le comportement thermique du bâti ancien

Le comportement thermique du bâti ancien Le comportement thermique du bâti ancien CAUE de Meurthe et Moselle Le 16 septembre 2009 Julien BURGHOLZER Responsable du groupe Construction au Centre d Études Techniques de l Équipement (CETE) de l Est

Plus en détail

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex?

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex? Glossaire BBC-Effinergie Qu est-ce que la méthode TH-C-E? La méthode de calcul utilisée par les certificateurs du label BBC-Effinergie, est la méthode réglementaire française TH-C-E établie par le CSTB.

Plus en détail

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons Marie-Alix VIALLE Partenaires financiers L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Énergies Renouvelables Association

Plus en détail

La construction passive en action

La construction passive en action LA MAISON PASSIVE La construction passive en action NOVABUILD 18 Novembre 2016 1 SOMMAIRE 1 LA DEMARCHE PASSIVE 1.1 Le passif: 5 mesures 1.2 L isolation 1.3 Les fenêtres «chaudes» 1.4 Pas de ponts thermiques

Plus en détail

Collège Saint-Guibert

Collège Saint-Guibert Collège Saint-Guibert Présentation technique du projet de construction basse énergie axée sur les aspects énergétiques BSolutions répond au concours lancé par le collège Saint-Guibert : Demande de s intégrer

Plus en détail

L efficacité énergétique au cœur des bâtiments publics

L efficacité énergétique au cœur des bâtiments publics L efficacité énergétique au cœur des bâtiments publics L histoire du Groupe Scolaire Joseph Béard à Rumilly Bien concevoir un bâtiment tertiaire aujourd'hui Conception du bâtiment et bilan global du projet

Plus en détail

Reconstruction de la 1ère médiathèque BEPOS de France, Aimé Césaire

Reconstruction de la 1ère médiathèque BEPOS de France, Aimé Césaire Par Sylvain MASSON Ingénieur BET Durand à Montpellier Reconstruction de la 1ère médiathèque BEPOS de France, Aimé Césaire Juin 2016 Reconstruction de la 1ère médiathèque BEPOS de France, Aimé Césaire Par

Plus en détail

EQUIPEMENT CONCERNÉ PAR LES TRAVAUX

EQUIPEMENT CONCERNÉ PAR LES TRAVAUX Formulaire : Appel à projets «Construction d équipements publics sportifs ou culturels» Date limite de réception des dossiers : 15 décembre 2011 12 h Bénéficiaire : Raison sociale :.. N SIRET : Code APE

Plus en détail

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Construction Bois & Logement Social : du passif au positif J.-M. Gremmel 1 Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Dynamik der Niedrigenergiegebäude Perspektiven für den Holzsektor Jean-Marc

Plus en détail

Perméabilité à l air dans les bâtiments

Perméabilité à l air dans les bâtiments Perméabilité à l air dans les bâtiments Durée du thème : 30 minutes FEEBAT Module 1 +2- perméabilité à l air 1 Impacts de perméabilité à l air Les 3 leviers de la performance FEEBAT Module 1 +2- perméabilité

Plus en détail

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E +

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + TBC Innovations Robin Cartier, Stagiaire Génie Civil et Construction Durable Bérenger Favre, Responsable étude et projet de

Plus en détail

R filter. Pour une étanchéité à l air maîtrisée. OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité

R filter. Pour une étanchéité à l air maîtrisée. OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité R filter Pour une étanchéité à l air maîtrisée OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité 02 03 DES OBJECTIFS RT 2012 AMBITIEUX DES EXIGENCES DE PERFORMANCES GLOBALES DE 3 TYPES >

Plus en détail

Visite du Lycée du Pic Saint Loup

Visite du Lycée du Pic Saint Loup VAD - ENVIROBAT 8 Juillet 2005 Visite du Lycée du Pic Saint Loup Maîtrise d'ouvrage à Région Languedoc-Roussillon ADRET, AMO HQE S Maîtrise d'oeuvre t - C HYDRAP, paysagiste l TRIBU, BET HQE é MALIVER,

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES BATIMENTS BASSE CONSOMMATION EN LANGUEDOC ROUSSILLON

L OBSERVATOIRE DES BATIMENTS BASSE CONSOMMATION EN LANGUEDOC ROUSSILLON Maison Dhenaut Saint Gély du Fesc L OBSERVATOIRE DES BATIMENTS BASSE CONSOMMATION EN LANGUEDOC ROUSSILLON Retours d Expériences 2007-2014 Cette étude a pour objectif de présenter un retour d expérience

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES MENTION COMPLEMENTAIRE TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES EPREUVE E1 PREPARATION D UNE INTERVENTION SESSION 2017 DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES «CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE, LOTISSEMENT GAUMET»

Plus en détail

COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE

COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE PASSIF, RÈGLEMENTATION THERMIQUE, BEPOS : COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE GUILLAUME MENET PASSIPHILE PAUL LIRET - DIAGOBAT Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable 13

Plus en détail

Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT. Un engagement durable

Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT. Un engagement durable Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT Un engagement durable Sommaire Des expérimentations Re-Start Une volonté Des objectifs Des moyens Une méthode Des opérations de construction Des interventions

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man AUDIT ENERGETIQUE Nom : DE MAN Prénom : QUENTIN Ville : Namur Référence : B5-6 OIKOTECH - Tél.: (+5) 6 66 ou (+5) 6 44 4 - Quentin De Man - 6, rue Xavier Brasseur - L-44 Esch-sur-Alzette Imprimé le 5//

Plus en détail

EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE

EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE Rénovation d un bâtiment de bureaux 154 avenue Thiers Lyon Pour le compte de SOFILO Contexte de l opération La maîtrise d ouvrage : Maître

Plus en détail

- Calcul : δ air / coefficient μ avec pour unité : mg/(m.h.pa) ou g/(m.h.mmhg)

- Calcul : δ air / coefficient μ avec pour unité : mg/(m.h.pa) ou g/(m.h.mmhg) Perméabilité à la vapeur d eau d un matériau (δ) : C est le rapport de la quantité de vapeur d eau traversant un matériau par unité d épaisseur; par unité de temps et par unité de différence de pression

Plus en détail

«ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron»

«ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron» «ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron» L OPAC43 en quelques chiffres: 6000 logements 25 structures d accueil spécifique

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 8 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : rue de l espérance 94 800 Villejuif

Plus en détail

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ Des bâtiments exemplaires avec la brique 17 rue Letellier 75O15 Paris Email : fftb@fftb.org @_FFTB_ www.briques.org Quelle est la pertinence de la maçonnerie en briques terre

Plus en détail

Ventilation de Confort

Ventilation de Confort JUMELAGE Eco-Construction Ventilation de Confort CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 30-31 Janvier 2012 Contexte Label BTuBC 2 Contexte Composantes du Label BTuBC 3 Contexte Critères

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique Séminaire Bâtiment Durable : Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique 11/12/2015 Bruxelles Environnement la tour Brunfaut: le défi d'une rénovation très lourde est relevé! Renaud

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET

PRÉSENTATION DU PROJET IUT DE BÉZIERS PRÉSENTATION DU PROJET MAÎTRE D OUVRAGE Communauté d agglomération Béziers Méditerranée MANDATAIRE DU MAÎTRE D'OUVRAGE SEBLI PROGRAMME Construction d'un l IUT comprenant 4 départements,

Plus en détail

Atelier Santé VAD du 13 mai 2014

Atelier Santé VAD du 13 mai 2014 biomérieux Projet Campus 2 : Construction d un bâtiment regroupant les équipes des unités Innovation & Systèmes et Microbiologie à la Balme-les-Grottes (38) Atelier Santé VAD du 13 mai 2014 Mai 2014 Présentation

Plus en détail

Crèche de Bellevue Rue de Bellevue, Paris (75)

Crèche de Bellevue Rue de Bellevue, Paris (75) Crèche de Bellevue Rue de Bellevue, Paris (75) ETUDE THERMIQUE RT EXISTANT Maitre d ouvrage : Architecte : Bureau d Etudes : CRESCENDO SEREAU ENR CONCEPT 102, rue Amelot 208 Rue Saint-Maur Parc du Golf

Plus en détail

Performance Energétique des Bâtiments (PEB) industriels en Région Wallonne

Performance Energétique des Bâtiments (PEB) industriels en Région Wallonne Performance Energétique des Bâtiments (PEB) industriels en Région Wallonne 14 AVRIL 2016 Présentation : Emmanuel GLAUDE, Ing. - Gérant EG Energy S.à.r.l. Présentation du bureau EG Energy Performance Energétique

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

GROUPE SCOLAIRE VERS PONT DU GARD (30)

GROUPE SCOLAIRE VERS PONT DU GARD (30) Commission d évaluation : Conception du 15/06/2017 GROUPE SCOLAIRE VERS PONT DU GARD (30) Les actions d ECOBATP LR sont cofinancées par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la direction régionale

Plus en détail

Les locaux exemplaires du Syndicat Départemental d'énergie de l Allier

Les locaux exemplaires du Syndicat Départemental d'énergie de l Allier Communiqué de presse Le 19 mai 2015 Les locaux exemplaires du Syndicat Départemental d'énergie de l Allier Le 30 mai 2015, le Syndicat Départemental d'énergie (SDE 03) inaugurera son nouveau siège respectueux

Plus en détail

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie ALTO Ingénierie : 50 collaborateurs Introduction 4 localisations (Paris, Bordeaux, Lyon, Nice) 2 activités

Plus en détail

Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort

Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort Anticipation des qualités requises pour les habitations futures 14/02/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés La maison Saint-Gobain

Plus en détail

ETUDE THERMIQUE RT2012

ETUDE THERMIQUE RT2012 2014 ETUDE THERMIQUE RT2012 Ce document comporte : Une copie de l attestation de conformité qui a été jointe au permis de construire La synthèse de l étude thermique réalisée comprenant : - La composition

Plus en détail

INRA. Construction du laboratoire d écologie et de génomique forestières du centre de recherches forestières INRA DE NANCY SITE DE CHAMPENOUX

INRA. Construction du laboratoire d écologie et de génomique forestières du centre de recherches forestières INRA DE NANCY SITE DE CHAMPENOUX INRA Construction du laboratoire d écologie et de génomique forestières du centre de recherches forestières INRA DE NANCY SITE DE CHAMPENOUX Le 28 septembre 2009 1 PRESENTATION Laboratoires et bureaux

Plus en détail

Le bâtiment des Energies Nouvelles a fait l objet d une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE) dans sa conception et sa réalisation. L objectif de cette démarche volontariste est de réaliser

Plus en détail

Résidences sociales de la SAAHLM Audoise et Ariégeoise

Résidences sociales de la SAAHLM Audoise et Ariégeoise Commission d instruction Phase conception Résidences sociales de la SAAHLM Audoise et Ariégeoise Bâtiment C Bâtiment A Bâtiment B 1 Fiche d identité Maître d Ouvrage Architecte BE thermique AMO QEB SAAHLM

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air fortement le bilan énergétique d une maison 3 8 Assurer la qualité de l isolation thermique et de l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air 2 L

Plus en détail

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Maisons passives & nouveaux bâtiments Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Principes de planification Isolation thermique 3 Principes de planification Lors de la

Plus en détail

RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE

RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE CONTRAINTES ET ATOUTS LES CONTRAINTES : - Un bâtiment existant : pas de liberté sur les orientations - Une parcelle contrainte -

Plus en détail

GreEn-ER, l Ecole de l Energie, Grenoble

GreEn-ER, l Ecole de l Energie, Grenoble GreEn-ER, l Ecole de l Energie, Grenoble Retour d expérience M. Vianney FULLHARDT, Responsable du Service Energétique, EIFFAGE CONSTRUCTION 14/11/2012 1 PRÉSENTATION DU PROJET Université GreEn-ER: l école

Plus en détail

SALLE MULTISPORT LA FARE LES OLIVIERS, (13)

SALLE MULTISPORT LA FARE LES OLIVIERS, (13) Candidature Off du Développement Durable Octobre 2014 SALLE MULTISPORT LA FARE LES OLIVIERS, (13) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO VILLE DE LA FARE LES OLIVIERS MONTECRISTO GRONTMIJ 1 La ville

Plus en détail

LES INDICATEURS DE LA RENOVATION BBC-EFFINERGIE

LES INDICATEURS DE LA RENOVATION BBC-EFFINERGIE LES INDICATEURS DE LA RENOVATION BBC-EFFINERGIE Cette étude, destinée aux partenaires de l Observatoire BBC, a pour objectifs de présenter les principaux modes constructifs, équipements et performances

Plus en détail

Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives

Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives En lien avec l'association Régionale pour la Promotion de l'eco-construction Le Passif en action, retours d expériences des Vosges Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE

Plus en détail

SEMINAIRE THEMATIQUE. Questions de ventilation en rénovation

SEMINAIRE THEMATIQUE. Questions de ventilation en rénovation SEMINAIRE THEMATIQUE Questions de ventilation en rénovation Un exemple de mise en place d un système de ventilation dans un grand immeuble de logement Le projet Florair (Bâtiment Exemplaire 2008) Vincent

Plus en détail

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris 75014 Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris 1. Présentation de la résidence : 1 - Note de présentation VF L opération se situe

Plus en détail

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Relevées de mesures et retour d expériences Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE Contexte Raon L'Etape 88 Vosges Construction 1974 - qualification FPA Composition

Plus en détail

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème ARCOBA INGENIERIE GENERALE Pôle Conseil et Environnement 37-41 rue du Rocher Paris VIIIème Démarche de certification environnementale 14/10/2011 Label BBC Effinergie rénovation Délivré par Certivéa Correspond

Plus en détail

RÉNOVATION LA CARTE NUMÉRIQUE

RÉNOVATION LA CARTE NUMÉRIQUE Paris avril 2015 RÉNOVATION LA CARTE NUMÉRIQUE C est quand qu on va où? André POUGET 01 42 59 53 64 PROJET DE LOI «LTE» * Article 4 bis: carnet numérique de suivi et d entretien Objectif : pour tous les

Plus en détail

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires La maison bioclimatique Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Sommaire Introduction Le Plan Climat Énergie du Grand Nancy et de la ville de

Plus en détail

De la conception au retour d expérience de maisons passives en pin maritime

De la conception au retour d expérience de maisons passives en pin maritime De la conception au retour d expérience de maisons passives en pin maritime Stéphanie ARMAND-DECKER 1,2*, Philippe LAGIERE 1,2 1 Univ. Bordeaux, I2M, UMR 5295 F-33405 Talence, France 2 Nobatek - Centre

Plus en détail

AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN

AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN Clermont-Ferrand - 12 mai 2009 AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN Tony Marchal, Ing. Arch.DPLG Illustrations: T.Marchal - Jean-Pierre Oliva - MEEDDAT - CETE - ADEME sur environ 30 millions de logements,

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 4 LOGEMENTS HLM

CONSTRUCTION DE 4 LOGEMENTS HLM CONSTRUCTION DE 4 LOGEMENTS HLM labélisés habitat et environnement Bâtiment Basse Consommation à Quettreville-sur-Sienne. SA hlm Coutances-Granville 2008-2009 Maîtrise d ouvrage : SA HLM Coutances-Granville.

Plus en détail

Performance énergétique et thermique des bâtiments

Performance énergétique et thermique des bâtiments Performance énergétique et thermique des bâtiments recueil sur CD-ROM Référence : 3135311CD ISBN : 978-2-12-135311- Année d édition : 2010 Analyse Un diagnostic de Performance Energétique (DPE) est désormais

Plus en détail

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Performance environnementale Comment concilier confort et respect de l environnement? Nouvelles

Plus en détail

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau.

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau. Facteur 4 Énergies renouvelables Coût global Eco-matériau Santé. Humidité Matériau «puits de carbone» Eau chaude solaire Label BBC, Effinergie Sur-isolation VMC double flux Conception bioclimatique Développement

Plus en détail

ÉTUDE D OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE MAISON POUR TOUS - VILLEFRANQUE

ÉTUDE D OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE MAISON POUR TOUS - VILLEFRANQUE ÉTUDE D OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE MAISON POUR TOUS - VILLEFRANQUE Mars 2010 Page 1/15 1 - DONNÉES GÉNÉRALES DU PROJET Intervenant Nom des intervenants : Adresse : Dates d'intervention

Plus en détail

Rénovation d immeubles d habitation au niveau BBC

Rénovation d immeubles d habitation au niveau BBC Rénovation d immeubles d habitation au niveau BBC Retour d expérience sur les opérations menées dans le Quartier Franklin à Mulhouse de 2004 à 2010 (Synthèse - Mai 2010) La rénovation du quartier Franklin

Plus en détail

ILOT K LYON CONFLUENCE. Construction d un ensemble de logements, bureaux, activités, commerces, parc de stationnement. LYON - 69

ILOT K LYON CONFLUENCE. Construction d un ensemble de logements, bureaux, activités, commerces, parc de stationnement. LYON - 69 Construction d un ensemble de logements, bureaux, activités, commerces, parc de stationnement. LYON - 69 NOTICE SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE LOT N 18 CHAUFFAGE VENTILATION CLIMATISATION DESENFUMAGE MECANIQUE

Plus en détail

Calcul de ponts thermiques et détermination du risque de condensation

Calcul de ponts thermiques et détermination du risque de condensation Calcul de ponts thermiques et détermination du risque de condensation Direction Date 10/03/2016 Chef de projet Laurent Mazié Référence rapport ET 16/037 N version 1 Chargés d études Rémi Wrona Diffusion

Plus en détail

Paramètres influent le transfert de chaleur et le besoin en. énergie

Paramètres influent le transfert de chaleur et le besoin en. énergie Paramètres ayant une influence sur le transfert de chaleur et/ou le besoin en énergie Le thème traité : quels sont les paramètres ayant une influence sur le transfert de chaleur et/ou le besoin en énergie

Plus en détail