Région de montréal. LAURÉATS ET FINALISTEs.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Région de montréal. LAURÉATS ET FINALISTEs. www.grandsprixsst.com"

Transcription

1 2014 Région de montréal LAURÉATS ET s

2 Ce document est réalisé par les Directions régionales de Montréal, en collaboration avec la Direction des communications et des relations publiques. Prépresse et impression : Service courrier, arts graphiques et impressions Direction des ressources matérielles CSST Reproduction autorisée avec mention de la source. Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec, 2014 Imprimé sur du papier recyclé : Couverture : 100 % Pages intérieures : 100 % Septembre 2014

3 mot des directeurs Christine Fortuna, Mario Bouvier et Jeanne LaBerge Photo : Dominique David, CSST Nous célébrons cette année les dix ans des Grands Prix santé et sécurité du travail de Montréal! La CSST est fière de souligner les efforts déployés par les entreprises qui ont, au cours de la dernière décennie, fait de la prévention une valeur au sein de leur milieu de travail. La CSST souhaite féliciter tout particulièrement les finalistes de 2014, qui ont à nouveau pris à cœur la prévention des accidents de travail et des maladies professionnelles. Cette année encore, les finalistes sont nombreux! Un nombre record de 77 entreprises et organismes publics vous présentent leurs réalisations, qui visent notamment à réduire les risques ergonomiques, chimiques, psychologiques et liés aux machines. En parcourant cette brochure, vous serez assurément inspiré par les diverses candidatures, qui font preuve d initiative et d ingéniosité. Employeurs et travailleurs, c est avec grand plaisir que nous reconnaissons l ardeur consacrée à l accomplissement de chacune de vos réalisations. Elles contribuent à rendre vos milieux de travail sécuritaires et soulignent l importance de la santé et de la sécurité du travail. À titre de lauréats régionaux, les neuf entreprises récompensées durant la remise de prix se retrouveront en lice à titre de finalistes au Gala national des Grands Prix santé et sécurité du travail, qui se tiendra au printemps Bon succès à vous tous! Christine Fortuna Mario Bouvier Jeanne LaBerge Directrice régionale Directeur régional Directrice régionale Direction régionale Direction régionale Direction régionale de Montréal-1, CSST de Montréal-2, CSST de Montréal-3, CSST les grands prix santé et sécurité du travail 3

4 MEMBRES DU JURY Directions régionales de Montréal Photo : Dominique David, CSST À l arrière : Gary Burns, France De Repentigny, Nicole Dionne et Yuvin Chinniah ; à l avant : Franco Deschênes Gary Burns Représentant à la prévention Syndicat des cols bleus de la Ville de Montréal YUVIN CHINNIAH Professeur adjoint Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal FRANCE DE REPENTIGNY Technologue en hygiène industrielle Membre du comité exécutif de l Association québécoise pour l hygiène, la santé et la sécurité du travail Emploi et Développement social Canada Travail FRANCO DESCHÊNES Ancien entrepreneur en construction Défi sportif Champion Banque Nationale Nicole Dionne Directrice santé et sécurité CSST, Direction régionale de Montréal-1 4 les grands prix santé et sécurité du travail

5 lauréat Petites et moyennes entreprises Couvreur Verdun inc. Bâtiments et travaux publics Montréal Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles, 60 travailleurs Jonathan Daviault, chef mécanicien Tél. : Système d autocoupe Système d autocoupe empêchant la surchauffe du bitume Photo : Arielle Guévremont-Trudeau, CSST Dans le cadre de leurs tâches quotidiennes, les travailleurs se trouvent à proximité d un camion contenant du bitume qui doit être constamment maintenu à une température très élevée. Il était possible que le bitume surchauffe, exposant ainsi les travailleurs à des risques d incendie ou d explosion. La direction de Couvreur Verdun inc. désirait pouvoir contrôler davantage la température du bitume afin d éliminer le risque à la source. Les travailleurs ont conçu et installé sur le camion contenant le bitume un système d arrêt automatique du chauffage du bitume lorsque ce dernier atteint la température désirée. Ils ont installé un thermomètre électronique programmable qui mesure la température à l aide d une génératrice. Ces éléments se trouvent dans un coffre isolé, près de la bouillotte où se trouve le bitume. Le système d autocoupe permet un meilleur contrôle de la température du bitume à l intérieur de la bouillotte et vient donc grandement réduire les risques d incendie ou d explosion. lauréat Petites et moyennes entreprises Empress Location de camions Commerce Montréal Arrondissement de LaSalle, 30 travailleurs Pierre Lapointe, directeur des opérations Tél. : Extracteur de roues de camions Extracteur de roues de camions Photo : Arielle Guévremont-Trudeau et Marjolaine Leblanc, CSST Dans le cadre de leurs fonctions, les mécaniciens d Empress Location de camions ont à poser et à enlever les roues de camions lourds, dont les véhicules de l Armée canadienne. La méthode populaire utilisée consistait à frapper le pneu à l aide d une masse jusqu à ce que la roue cède et décroche du camion. Les travailleurs risquaient d être blessés grièvement en cas d éclatement d un pneu. De plus, la manipulation de la masse pouvait entraîner des troubles musculosquelettiques importants et des coups à la tête. Afin de prévenir les blessures, les travailleurs ont conçu un extracteur de roues de camions avec les outils à l interne. Celui-ci s adapte à tous les types de roues de camions. Désormais, le risque d éclatement de pneus est éliminé et les travailleurs se sentent beaucoup plus en confiance lorsqu ils procèdent au changement de pneus, car ils se savent en sécurité. Les contraintes liées à la posture et aux gestes nécessaires pour exécuter la tâche ont été grandement diminuées. L extraction de roues est beaucoup moins fatigante pour les travailleurs et plus rapide. La productivité a d ailleurs été augmentée. les grands prix santé et sécurité du travail 5

6 lauréat Petites et moyennes entreprises Loup-Ragan inc. Bâtiments et travaux publics Montréal Arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie, 3 travailleurs Jacques Létourneau, président Tél. : Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), section locale 929 Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) Fusil à plâtre L entreprise évolue dans le domaine de la pose de plâtre au plafond. Comme le travail était très exigeant et qu il était difficile de conserver le même personnel, le président a conçu une nouvelle méthode de travail afin de rendre la pose de plâtre plus agréable et plus sécuritaire. En effet, les travailleurs risquaient de chuter, car le travail était effectué sur des échafauds mobiles sur lesquels ils devaient monter et desquels ils devaient descendre fréquemment. Comme le travail demandait d être en extension constante des bras et du cou, en plus de devoir tenir un outil pesant une douzaine de livres, cela pouvait provoquer des troubles musculosquelettiques. mesures préventives et résultats Il y a quatre ans, le propriétaire de l entreprise a modifié un fusil à air comprimé (2 800 livres de pression) habituellement utilisé pour la peinture dans le but d appliquer du Travailleur appliquant du plâtre grâce au fusil à pression plâtre. Désormais, les bras des travailleurs n ont plus besoin d être en extension, il n y a plus que les poignets qui sont orientés vers le haut. Les travailleurs n ont plus à grimper sur l échafaud mobile pour appliquer le plâtre au plafond, car le fusil le projette maintenant. Ce fusil évite donc le développement de troubles musculosquelettiques qu amenaient les postures contraignantes anciennement nécessaires. Photo : Amira Keddam, CSST Petites et moyennes entreprises Distilleries Sazerac du Canada Industrie des aliments et boissons (fabrication) Montréal Arrondissement du Sud-Ouest, 88 travailleurs Nabil Brakchi, directeur des ressources humaines Tél. : Système pneumatique pour filtres à plaque Système pneumatique pour filtres à plaque fonctionnant à pression Photo : Catherine Robichaud, CSST L établissement possède trois filtres à plaque entrecoupés de papiers filtres en cellulose. Dans une journée, les travailleurs peuvent faire jusqu à douze filtrages. Pour ce faire, ils devaient chaque fois desserrer et resserrer le filtre manuellement. Pour y arriver, cela exigeait qu un travailleur utilise une barre de métal afin de créer une force de levier, et cela prenait environ dix minutes, plusieurs fois par jour. Il fallait donc trouver un moyen de faire l opération efficacement tout en tenant compte de la contrainte qu il ne peut y avoir d instruments électriques dans l établissement en raison des risques d explosion. Avec l aide d une firme externe, les gestionnaires et les travailleurs ont conçu un système pneumatique et l ont ajouté aux machines originales afin d éliminer les efforts excessifs des travailleurs lorsque ceux-ci effectuent l opération de filtrage. À partir d une manette, le travailleur active l outil pneumatique, et les papiers filtres sont serrés grâce à un mécanisme de pression. Non seulement les risques de développer des troubles musculosquelettiques ont été réduits, mais la productivité a été grandement augmentée. 6 les grands prix santé et sécurité du travail

7 Petites et moyennes entreprises Emballages Cré-O-Pack International Inc. Industrie du bois Ville de Mont-Royal, 85 travailleurs Michel Monette, directeur d usine Tél. : Syndicat des Teamsters, section locale 106 La table tournante Table tournante pouvant s adapter à la taille des travailleurs Photo : CSST Plusieurs travailleurs de tailles différentes doivent accomplir leurs tâches sur une même table à hauteur non ajustable. Certains travailleurs plus petits commençaient à ressentir des douleurs au dos et aux épaules étant donné le fait que le poste de travail n était pas adapté à leur taille. Le comité de santé et de sécurité a donc décidé de commander à une firme externe une table de travail élévatrice conçue sur mesure. La nouvelle table s ajuste, à l aide d un dispositif, à la hauteur désirée par le travailleur. De plus, une partie de la table est rotative, le travailleur n a donc plus à se déplacer pour accomplir une même tâche. Celle-ci est aussi ancrée au sol pour plus de stabilité et le mécanisme en mouvement est protégé par une jupe en accordéon. Ainsi, les risques de développer des troubles musculosquelettiques ont été éliminés à la source. Petites et moyennes entreprises Fonderie Générale du Canada Première transformation des métaux Montréal Arrondissement de Lachine, 56 travailleurs Luc Charpentier, coordonnateur, santé, sécurité et hygiène Tél. : , poste 203 United Association, section locale 827 Syndicat des Métallos Appareil de levage pour longues anodes de plomb Appareil de levage pour longues anodes de plomb Photo : Charles Rivest, CSST Les travailleurs (brûleurs au plomb) de Fonderie Générale du Canada devaient soulever en équipe de trois ou quatre personnes de longues anodes de plomb de plus de 350 livres sans les abîmer. L exécution de cette tâche pouvait engendrer des troubles musculosquelettiques importants. De plus, les travailleurs risquaient de se pincer les doigts et de chuter. Le contremaître et ses collègues ont conçu un appareil de levage avec élingue qui permet de soulever les anodes sans danger pour les travailleurs. L innovation a été fabriquée directement à l usine. Une entreprise de levage et d arrimage a ensuite homologué cette dernière. Désormais, un seul travailleur peut soulever les anodes en toute sécurité, et ce, dix fois plus rapidement, le jour comme la nuit. La productivité a donc augmenté et les risques pour la santé et la sécurité sont contrôlés. les grands prix santé et sécurité du travail 7

8 Petites et moyennes entreprises Frigoviande inc. Commerce Montréal Arrondissement de Mercier Hochelaga-Maisonneuve, 15 travailleurs Paul Bougard, propriétaire Tél. : Garde protecteur pour convoyeur Convoyeur avec garde protecteur Photo : Arielle Guévremont-Trudeau, CSST Frigoviande inc. offre un service de livraison à domicile de viandes surgelées et autres produits, dont une gamme complète de produits d épicerie. Les travailleurs de l entreprise risquaient de se coincer les doigts, les mains ou même un bras entre les deux extrémités du convoyeur et d être entraînés. Après avoir repéré les dangers, le gérant de l entrepôt a proposé d acheter un garde protecteur afin d éliminer la zone de coincement. Depuis l installation de ce garde, les travailleurs n ont plus à redoubler de vigilance lorsqu ils circulent à proximité du convoyeur. De plus, l entreprise a noté une légère hausse de la productivité. Petites et moyennes entreprises Gestion de projets Serge Cantin inc. Industrie du meuble et d articles d ameublement Montréal Arrondissement de Saint-Laurent, 35 travailleurs Lorenzo Scola, ingénieur et chargé de projet Tél. : Sécurisation des perceuses Auparavant, les perceuses utilisées par les travailleurs étaient munies d un protecteur en métal qui cachait en partie les opérations effectuées. Cela amenait donc les travailleurs à retirer le protecteur de métal, qui n était pas fixé, afin de voir la totalité des actions des machines. Le garde protecteur était absent et les perceuses comportaient des pièces en mouvement. Les risques de blessure aux mains et de projection d éclats de métal sur les travailleurs étaient présents. mesures préventives et résultats Après avoir fait plusieurs recherches, les travailleurs et Perceuse munie d un garde protecteur l employeur se sont entendus sur un modèle de garde protecteur. La conception de celui-ci a été réalisée par un mécanicien à l aide de Plexiglas. Le protecteur peut être ajusté à différentes hauteurs à l aide d une clé. De cette façon, les travailleurs peuvent opérer de manière sécuritaire tout en voyant l ensemble de la machine en tout temps. Photo : Catherine Robichaud, CSST 8 les grands prix santé et sécurité du travail

9 Petites et moyennes entreprises Groupe Sécurité C.M. inc. Fabrication de produits en métal Baie d Urfé, 35 travailleurs Ernie Fera, directeur Tél. : , poste 234 Protection de presse mécanique Perceuse plieuse avec garde en Plexiglas Photo : Groupe Sécurité C.M. inc. L entreprise Groupe Sécurité C.M. inc. se spécialise dans la fabrication de fenêtres haut de gamme en aluminium et en acier inoxydable, principalement pour le milieu carcéral. Les travailleurs de l établissement doivent utiliser une presse plieuse pour courber le métal. Cet outil de travail n était pas sécuritaire, puisque les mains des travailleurs pouvaient facilement entrer en contact avec la lame en mouvement. La manipulation de la machine causait des risques de coupures, de coincements des doigts ou des mains et d amputation. L opérateur et son contremaître ont joint leurs efforts pour modifier la presse plieuse de façon à la rendre sécuritaire. Un garde de protection en Plexiglas mobile a été installé. Lorsque le travailleur appuie sur la pédale d activation de la machine afin de faire descendre la lame qui servira à plier le morceau de métal, un interrupteur situé derrière la machine est activé. Cette activation permet de soulever le garde à l aide de cylindres à air comprimé afin que le travailleur puisse voir adéquatement la tâche qu il exécute tout en éliminant à la source les risques de blessure. Petites et moyennes entreprises Identification Multi Solutions inc. Imprimerie Montréal Arrondissement de Saint-Laurent, 70 travailleurs François Xavier Assoumou, coordonnateur en santé et sécurité Tél. : Grillage de protection sauveur de vies plus Grillage de protection sauveur de vies plus Photo : Arielle Guévremont-Trudeau, CSST Identification Multi Solutions inc. se spécialise dans la production d étiquettes et d emballages flexibles. Des rouleaux de papier étaient rangés sur un étalage d environ 15 pieds dans une zone non protégée. Ces derniers risquaient de chuter et d atteindre une personne, causant de graves blessures. De plus, lorsqu un chariot venait disposer des palettes sur l étalage, la personne travaillant à proximité devait arrêter ses opérations. Les travailleurs ont conçu et installé une grille et une clôture de sécurité autour de l étalage de 15 pieds. Désormais, aucun arrêt de travail au poste voisin de l étalage n est nécessaire. Les rouleaux ne peuvent plus atteindre de travailleurs. Ces derniers se sentent donc plus en sécurité et ne regardent plus sans cesse vers le haut pour vérifier que rien ne leur tombe sur la tête. Leur productivité a ainsi augmenté. les grands prix santé et sécurité du travail 9

10 Petites et moyennes entreprises Imprimerie Pazazz inc. Imprimerie Ville de Mont-Royal, 80 travailleurs Denis Beauchamp, responsable en santé et sécurité du travail Tél. : Protecteur en Plexiglas Presse avec Plexiglas Photo : Marjolaine Leblanc, CSST Pazazz est une imprimerie spécialisée en impression offset et numérique, étiquettes, emballages ainsi qu en impression de grands formats sur divers substrats. Les travailleurs risquaient de se coincer dans une ouverture entre la grille protectrice des rouleaux et la presse. Des outils ou des membres corporels pouvaient être entraînés dans la presse, et ainsi causer de graves blessures. Ce problème a été ciblé par les travailleurs. Après l intervention d un consultant privé en santé et sécurité du travail dans l entreprise, l employeur a fait appel à une firme de consultants externes pour la conception d un protecteur en Plexiglas permettant aux travailleurs de voir leur travail. Les risques de coincement et d entraînement ont ainsi été éliminés. Petites et moyennes entreprises Industries Trident inc. Fabrication de produits en métal Montréal Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles, 95 travailleurs Vanessa Dolimpio, conseillère en ressources humaines Tél. : , poste 224 Ajout de potences Potences Photo : Amira Keddam, CSST L entreprise effectue la fabrication de pièces pour le milieu aéronautique. Les employés devaient transporter, en moyenne deux fois par jour, des pièces lourdes à l aide d un chariot élévateur manuel. Puis, ces pièces de 750 livres, une fois dans la machine, étaient enlignées par les employés, qui devaient forcer et les soulever à l aide d un bout de bois. Cette méthode de travail engendrait des risques élevés de troubles musculosquelettiques et de chute des pièces lourdes. L employeur, les travailleurs et un ergonome ont créé un nouveau système de transport des pièces lourdes à l aide de deux potences (l une fixe, l autre amovible). Des roues sont placées en dessous de la plateforme de la potence pour les petits déplacements. Pour les plus longs déplacements, la plateforme est déplacée par un chariot élévateur. Afin d effectuer la manutention sécuritaire des pièces lourdes, un stabilisateur en bois a également été conçu à l interne. Ce stabilisateur est installé avant de bouger la pièce afin d éviter tout balancement lorsque celle-ci est en mouvement. Les risques de troubles musculosquelettiques sont ainsi grandement diminués. 10 les grands prix santé et sécurité du travail

11 Petites et moyennes entreprises Kamek Outils de précision inc. Industrie du caoutchouc et des produits en matière plastique Baie d Urfé, 35 travailleurs Pierrette Léger, contrôleur Tél. : , poste 403 Projet automobile Projet automobile Photo : Catherine Robichaud, CSST L entreprise se spécialise dans la micro-injection pour les industries médicales, de l aéronautique, de l automobile et de l électronique. Lors de la micro-injection du plastique, les machines utilisées créent une pression équivalente à 3 tonnes sur la pièce injectée. C est lors de cette opération que réside le risque du coincement ou de coupure de doigts. Il y a également un risque de troubles musculosquelettiques en raison de la rapidité et de la répétitivité du mouvement. L employeur, en collaboration avec un mécanicien et un électromécanicien de Kamek, ainsi qu une firme externe, ont créé une mini cage qui s enlève manuellement et qui empêche l approche des doigts des pièces injectées, ainsi qu une grande cage avec détecteur de mouvements qui arrête la machine dès qu un mouvement est détecté. Deux boutons de sécurité qui doivent être enclenchés simultanément afin de démarrer la machine ont également été ajoutés. Les risques de coupure et de coincement sont ainsi éliminés à la source. Un système de rotation des tâches des employés a également été mis en œuvre pour réduire les troubles musculosquelettiques. Petites et moyennes entreprises Lantheus MI Canada inc. Commerce Dorval, 16 travailleurs Yannick Verrette, gestionnaire de site Tél. : , poste 223 Les stations de travail ajustables en hauteur Table ajustable Photo : Marjolaine Leblanc, CSST Lantheus MI Canada inc. conçoit et vend des produits d imagerie médicale. Les postes des travailleurs situés sous les hottes n étaient pas ajustés aux tailles du personnel. Des marches ajustables étaient utilisées, mais celles-ci n étaient pas solides et adaptées à la physionomie des travailleurs. Ceux qui les utilisaient ne se sentaient pas en sécurité. Ils risquaient de chuter et étaient contraints à travailler dans une mauvaise posture étant donné que la table n était pas ajustée à leur grandeur. Après l embauche d une personne de petite taille, l entreprise a réalisé l ampleur du problème et décidé d apporter des changements à l équipement de travail. Le comité de santé et de sécurité du travail, en collaboration avec une firme externe, a trouvé plusieurs solutions pour améliorer les conditions de travail du personnel. Les tables de travail ont été modifiées de façon à pouvoir être ajustées en hauteur. Leurs pattes ont été coupées et un système de cylindres hydrauliques a été installé. Désormais, les travailleurs ne se plaignent plus de maux de pieds, de dos ou de bras et le risque de chute a été éliminé. La productivité a également été améliorée étant donné que les employés sont moins fatigués. les grands prix santé et sécurité du travail 11

12 Petites et moyennes entreprises Lavage de citernes Montréal inc. Communications, transport d énergie et autres services publics Montréal Arrondissement d Anjou, 30 travailleurs Martin Jones, directeur des opérations Tél. : Procédure d ouverture de citernes avec des produits dangereux Lavage de citernes Montréal inc. Photo : Lavage de citernes Montréal inc. Après une intervention de la CSST, Lavage de citernes Montréal inc. devait améliorer la procédure à suivre relative à l exposition des travailleurs aux substances toxiques et mettre en place différentes balises quant aux produits toxiques non sécuritaires utilisés par les travailleurs lors du lavage de citernes. L exposition à certains gaz peut causer des maux de tête et entraîner des problèmes pour les femmes enceintes, des pertes de conscience et même le cancer. L entreprise a fait appel à une firme externe pour faire l échantillonnage des produits dangereux et mesurer leur taux d émanation causant un danger pour l homme. Les travailleurs ont ensuite adapté les fiches signalétiques de ces produits à leur contexte de travail particulier et à leur propre temps d exposition. Désormais, il est possible de reconnaître les produits qui nécessitent le port d un masque, et l exposition aux différents produits toxiques est sans danger pour le personnel. Petites et moyennes entreprises Le Groupe Légerlite inc. Fabrication de produits minéraux non métalliques Pointe-Claire, 70 travailleurs Christian Séguin, directeur d usine Tél. : , poste 230 Dépoussiéreur maison Dépoussiéreur maison Photo : Le groupe Légerlite inc. et Arielle Guévremont-Trudeau, CSST L entreprise devait réduire la quantité importante de poussière dans l usine. Lors de la coupe de polystyrène, de fines particules de plastique étaient expulsées des silos et se retrouvaient au sol. Cette quantité astronomique de poussière engendrait des risques de chute ainsi que des risques de maladies des poumons et de la gorge. De plus, les travailleurs devaient porter des masques contraignants. L employeur et les travailleurs ont modifié un dépoussiéreur maison pour l extérieur de façon à l installer dans l usine. Vu l espace restreint dans l usine, ils l ont accroché au plafond. Le dépoussiéreur peut ainsi fonctionner en continu, sept jours sur sept. Depuis, le port du masque n est plus obligatoire et l entreprise observe une forte diminution des risques de développer des maladies pulmonaires et des problèmes respiratoires. Les risques de chute sont également fortement diminués, le plancher étant maintenant beaucoup plus propre. 12 les grands prix santé et sécurité du travail

13 Petites et moyennes entreprises Légion Sécurité Autres services commerciaux et personnels Montréal, environ 90 travailleurs Pierre Lamontagne, président Tél. : Programme de prévention de la violence Légion Sécurité Photo : Légion Sécurité Légion Sécurité est une entreprise qui offre des services d agents de sécurité et de portiers, notamment dans les bars montréalais, afin d assurer la sécurité des travailleurs et des clients des établissements. Plusieurs risques sont présents pour les portiers, puisque ces derniers interagissent régulièrement avec des clients sous l influence de l alcool, notamment des risques de coupure, de contusions et d agression. Le directeur, conseillé par les travailleurs, a mis sur pied une formation d autodéfense afin d outiller les portiers aux réalités de leur métier et à la violence à laquelle ils peuvent faire face. La formation vise à instruire les travailleurs sur les outils et les techniques à utiliser lors d une situation dangereuse. Elle traite notamment des points de pression pour maîtriser un individu, du contrôle articulaire et de la protection en cas d agression à l arme blanche. Les portiers mieux informés sont plus efficaces dans leur travail, réduisant ainsi l utilisation de la violence et les risques de blessure. Petites et moyennes entreprises Les Entreprises Archéotec inc. Autres services commerciaux et personnels Montréal Arrondissement de Villeray Saint-Michel Parc-Extension, 13 travailleurs Daniel Chevrier, président Tél. : Fiche de prévention pour le métier d archéologue en milieux urbain et rural Programme de prévention en santé et sécurité du travail Photo : Catherine Robichaud, CSST Les employés de l entreprise sont des archéologues qui se déplacent dans différents environnements urbains et ruraux. Ces travailleurs font face à plusieurs risques notamment lorsqu ils sont sur des chantiers de construction, en forêt et dans le Nord du Québec. Les archéologues n avaient pas de procédures à suivre en matière de santé et de sécurité du travail et ne savaient pas toujours comment réagir face à un danger. L employeur, en collaboration avec les travailleurs, a créé graduellement, à compter de 2007, un programme de prévention en santé et sécurité du travail ciblant les procédures à suivre et l équipement à porter pour éviter différents types de dangers, autant dans les bureaux et les laboratoires de l entreprise que sur les sites archéologiques. Les employés sont donc en mesure de mieux comprendre les différents dangers possibles et de les prévenir. les grands prix santé et sécurité du travail 13

14 Petites et moyennes entreprises Les Industries Rondi inc. Division plastique Industries du caoutchouc et des produits en matière plastique Montréal Arrondissement Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles, 55 travailleurs François Morin, directeur général Tél. : Incitatif pour l amélioration de la santé et de la sécurité au travail Exemple d une initiative SST : bloc d immobilisation des remorques Photo : Les Industries Rondi inc. Division plastique Les Industries Rondi inc. se spécialisent dans le domaine du moulage par injection de résine thermoplastique. Dans leur usine de Montréal, les travailleurs créent des moules pour différentes pièces, en plus de faire des chariots de plastique et des roues. Dans un but préventif, l entreprise voulait sensibiliser les employés à la reconnaissance des dangers présents dans leur environnement de travail et augmenter leur implication en matière de santé et de sécurité du travail. Le directeur général, en collaboration avec son comité de santé et de sécurité du travail (SST), a adopté une politique visant à reconnaître les initiatives des employés en matière de SST. Une boîte à suggestions a été installée à l entrée de l usine, dans laquelle les employés peuvent soumettre un problème en SST et une solution possible à ce problème. En fonction du degré de risque et des coûts engendrés, le directeur sélectionne des initiatives et met en place les mesures correctives nécessaires. L employé dont l initiative a été sélectionnée reçoit un montant de 100 $ pour sa participation à la réduction des risques dans l entreprise. Petites et moyennes entreprises Meubles Concordia ltée Industrie du meuble et d articles d ameublement Montréal Arrondissement d Anjou, 60 travailleurs Shaundy Lavoie, directeur des ressources humaines Tél. : , poste 303 Association des employés de Concordia Implantation d un système de cadenassage adapté aux personnes immigrantes Cartable regroupant les procédures de cadenassage pour les différents postes de travail Photo : Meubles Concordia ltée De nombreux travailleurs de Meubles Concordia ltée ont récemment immigré au Québec. Comme plusieurs d entre eux ne maîtrisent pas entièrement le français, il était possible qu ils ne comprennent pas certaines procédures sécuritaires telles que le cadenassage des machines. Ainsi, ces travailleurs risquaient de se blesser gravement s ils n appliquaient pas correctement les mesures de sécurité pour le cadenassage. Le comité de santé et de sécurité, formé de gestionnaires et de travailleurs, a analysé les procédures de cadenassage de l ensemble des postes de travail de l usine. Celles-ci ont été adaptées afin d être plus facilement compréhensibles par les travailleurs ne parlant pas français. Une fiche explicative incluant des pictogrammes a été créée pour chacun des 125 postes de travail. De plus, ces fiches sont expliquées lors des cours de francisation qui sont donnés par l entreprise. 14 les grands prix santé et sécurité du travail

15 Petites et moyennes entreprises Spa Ovarium inc. Autres services commerciaux et personnels Montréal Arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie, 97 travailleurs Mariane Belleville, responsable du service à la clientèle Tél. : , poste 108 Prévention, hygiène et asepsie en soins personnels L équipe du Spa Ovarium inc. Photo : Spa Ovarium inc. Spa Ovarium inc. est une entreprise qui offre des soins personnels. Afin de nettoyer les bains, les employés doivent y verser une cuillerée à café de brome, un agent chimique volatil. La manipulation de cet agent chimique doit se faire de façon sécuritaire afin de réduire les risques d endommager les voies respiratoires, les yeux et la bouche des travailleurs. Tous les employés du Spa Ovarium inc. ont suivi une formation d une journée sur la prévention, l hygiène et l asepsie en soins personnels offerte par le Comité sectoriel de la main-d œuvre en soins personnels. Maintenant, les travailleurs doivent porter des gants afin d éliminer tout contact avec les agents chimiques. Ils doivent aussi utiliser des serviettes jetables de façon à empêcher tout contact direct avec le sang ou les liquides organiques, décontaminer l endroit avec un germicide approuvé et laver et désinfecter tout l équipement de nettoyage utilisé. Depuis la formation, les employés adoptent des comportements beaucoup plus sécuritaires. lauréat Cirque du Soleil Autres services commerciaux et personnels Montréal Arrondissement de Villeray Saint-Michel Parc-Extension, travailleurs Marie-France Sauvé, conseillère principale en santé et sécurité du travail Tél. : , poste 6974 Outil pneumatique Outil pneumatique Photo : Cirque du Soleil Lorsque les perruquiers et les coiffeurs travaillent à un spectacle, ils doivent manipuler des têtes de plâtre et des têtes usinées afin de confectionner des chapeaux, des perruques et des coiffures. Ils devaient supporter le poids des têtes, soit environ 15 à 20 livres, en adoptant des positions non ergonomiques et contraignantes durant de longues heures. Il y avait donc des risques élevés qu ils développent des troubles musculosquelettiques (TMS), notamment au niveau du dos, des épaules et des bras. L employeur, en collaboration avec le comité SST et un ergonome d une firme externe, a fabriqué un outil à air comprimé pouvant pivoter sur 360 degrés. Cet outil pneumatique a été fixé sur la base d une chaise hydraulique de salon de coiffure. Une plateforme de bois a été ajoutée pour supporter les jambes, ainsi que des supports métalliques pour le maintien des têtes de plâtre et usinées. Aussi, une formation a été donnée sur l utilisation du nouvel outil. Depuis la création de ce dernier, les risques de développer des TMS sont grandement amoindris et aucun accident n est à signaler. les grands prix santé et sécurité du travail 15

16 lauréat Hubbell Canada LP Fabrication de produits en métal Montréal Arrondissement de Montréal-Nord, 100 travailleurs Stéphane Lamarre, directeur d usine Tél. : Centrale des syndicats démocratiques (CSD) Le pont-levis Pont-levis Photo : Arielle Guévremont-Trudeau, CSST Lors des changements de séries de production sur l une des presses, la manutention des matrices à l aide d un chariot à matrices était une opération difficile et risquée. Ces matrices étant très lourdes, les travailleurs qui déplaçaient le chariot devaient user d une grande force. Cela leur causait des maux de dos et des troubles musculosquelettiques. De plus, lors du transfert des matrices entre les étagères, le chariot et le lit de la presse s avéraient particulièrement dangereux. Ils exposaient les employés à des risques de coupure et de fracture, voire à des conséquences plus graves dans l éventualité où une matrice chuterait. Une équipe multidisciplinaire patronale-syndicale a conçu un pont-levis reliant l étagère à matrices à la presse. Ce nouveau pont-levis permet une manutention plus adéquate, aisée et sécuritaire des matrices, et ce, sans avoir à utiliser un chariot. Le pont est également muni d un contrepoids qui l empêche de tomber lorsqu il est en position haute et qui permet son opération par la force d un seul doigt. Les risques de développer des troubles musculosquelettiques ont été pratiquement éliminés grâce à cette nouvelle innovation. Les risques de blessures graves dues à une éventuelle chute de matrices ont également été éliminés par l ajout de deux gardes de sécurité. lauréat John Meunier inc. Autres services commerciaux et personnels Montréal Arrondissement de Saint-Laurent, 250 travailleurs Martin Delagrave, coordonnateur en santé et sécurité Tél. : , poste 3232 Portique pour travail en hauteur et en espaces clos Portique pour travail en hauteur et en espaces clos Photo : Catherine Robichaud, CSST Cette entreprise conçoit et fabrique de l équipement pour le traitement de l eau. Les travailleurs doivent installer des systèmes dans de grosses cuves de différentes tailles. Pour ce faire, ils doivent travailler en hauteur et en espaces clos. Ce travail nécessite un pont roulant afin d amener les pièces utilisées à installer dans la cuve. Pour y arriver, il fallait que les employés s attachent à une structure de fabrication maison pouvant entrer en conflit avec le pont roulant. Cette méthode n était donc pas productive ni sécuritaire. Il y avait des risques de coupure, de coincement, de chute, d écrasement et d électrocution. L employeur et les travailleurs, aidés d une firme externe, ont fabriqué un portique ajustable et amovible installé autour d une cuve qui permet aux employés de travailler tout en étant attachés. Les travailleurs placent le portique autour de la cuve, activent les freins sur les roues, mettent leur harnais de sécurité et s attachent ensuite. Deux travailleurs peuvent être attachés à la fois. Le travail est maintenant effectué de manière à respecter les procédures pour le travail en espace clos et pour le travail en hauteur. Les risques de blessure sont réduits et les employés travaillent maintenant de façon beaucoup plus sécuritaire. 16 les grands prix santé et sécurité du travail

17 Amcor Emballages Canada Imprimerie Montréal Arrondissement de Lachine, 115 travailleurs Sam Cullen, coordonnateur en santé et sécurité Tél. : , poste 227 Syndicat des Métallos, section locale 2008 Panneaux de sécurité Panneau de sécurité à la salle des cylindres Photo : Sam Cullen, Amcor Emballages Canada Les travailleurs d Amcor Emballages Canada sont aux prises avec plusieurs risques associés notamment aux chariots élévateurs ainsi qu à la manipulation de produits chimiques et de solvants. Le comité de santé et de sécurité du travail (SST) de la succursale de Bristol cherchait un moyen pour rappeler aux travailleurs les consignes de sécurité à respecter au sein de chaque zone de travail de l usine. Le comité de SST a pris l initiative d élaborer des panneaux de sécurité. Ces derniers indiquent les principaux risques présents dans chacune des zones de travail, une description de l équipement de protection individuelle et les règles de sécurité à respecter dans l usine. Les panneaux servent d aide-mémoire aux entrepreneurs, aux employés d entretien, aux autres travailleurs et aux visiteurs qui viennent à la succursale. Ce projet simple et peu coûteux conjoint à une formation pour tous les nouveaux employés et les travailleurs d entretien a fait écho au siège social, à Zurich, qui a décidé de standardiser la procédure dans tous ses établissements. Bains MAAX inc. Industrie du caoutchouc et des produits en matière plastique Montréal Arrondissement de Lachine, 240 travailleurs Jorge Frias, conseiller en ressources humaines sénior Tél. : , poste 8338 Syndicat des Teamsters, section locale 106 FTQ La main MAAX Main MAAX Photo : Bains MAAX inc. Depuis que l entreprise Bains MAAX inc. offre la possibilité de faire des commandes de bains et de douches en ligne, les travailleurs doivent livrer les produits par courrier. Afin que les boîtes ne soient pas endommagées durant le transport, les travailleurs doivent solidifier la boîte à l aide de courroies. Pour ce faire, ils doivent lever la boîte à deux et la déposer sur une table. Les boîtes étant surdimensionnées et pesant entre 50 et 180 livres, les employés risquent de développer des troubles musculosquelettiques (TMS) ou de se blesser au dos. L entreprise Bains Maax a dessiné une main ajustable pour prendre les boîtes de différents formats et les déposer directement sur la table. Cette main s ajuste sur une longueur située entre 22 et 36 pouces et sur une épaisseur de 3 à 8 pouces. Un système d air en longueur donne de la pression afin que la Main Maax soulève les boîtes. Avec ce nouvel outil, il n y a plus de manipulations directes des boîtes. Les risques de TMS et de blessure sont donc éliminés à la source. les grands prix santé et sécurité du travail 17

18 Circuit Ford Lincoln Commerce Montréal Arrondissement de Montréal-Nord, 100 travailleurs Claude Laberge, directeur du département du service Tél. : Programme de la fierté Garage avec système d évacuation du monoxyde de carbone et des vapeurs du diesel Photo : Amira Keddam, CSST Circuit Ford Lincoln a vu le jour au début des années 70. Dès leur arrivée en 2006, les frères McLean mettent en place tout le nécessaire afin d améliorer la qualité de l environnement de travail des travailleurs de l entreprise. Pour ce faire, plusieurs travaux de reconstruction ont pris place, un grand ménage a été fait, des espaces de rangement ont été installés, un canal d évacuation des eaux usées a été creusé. Les travailleurs et l employeur ont travaillé et continuent à travailler de pair afin d appliquer diverses mesures correctives dans le but d être conformes au Programme de la fierté. En premier lieu, des détecteurs de gaz et des ventilateurs ont été installés afin d évacuer le monoxyde de carbone. Des pièces fermées ont été construites pour le rangement des outils de manière à désencombrer les espaces de travail des techniciens. L éclairage ainsi que le canal d évacuation des eaux usées ont également été améliorés. Dorénavant, les postes de travail sont ergonomiques et sont munis d une chaise adaptée. De plus, ils ont été déménagés pour être à l abri des bruits ambiants, ce qui augmente la productivité des travailleurs. Le transport des pièces lourdes et instables se fait maintenant grâce à une cage sur roulettes. Coffrage Santco Bâtiments et travaux publics Montréal Arrondissement de Montréal-Nord, 180 travailleurs Michele Santoriello, président Tél. : FTQ-Construction, CSD Construction, Confédération des syndicats nationaux (CSN) Construction, Conseil provincial du Québec des métiers de la construction, Syndicat Québécois de la Construction Garde-corps en acier Garde-corps empêchant les chutes de hauteur Photo : Coffrage Santco Coffrage Santco est une entreprise spécialisée dans le coffrage sur les chantiers de construction. Dans ce secteur, les garde-corps forment le principal moyen de prévention contre les chutes de hauteur. Anciennement, il n y avait pas de normes dans la conception des garde-corps sur les chantiers de Coffrage Santco, et comme chez bien des entrepreneurs, il y avait place à l improvisation. Étant donné l absence de méthodes officielles, les garde-corps pouvaient être mal installés ou pas assez solides. Les chutes de hauteur provoquant souvent de graves blessures ; la direction voulait donc s assurer de l uniformité des garde-corps. Avec l aide d une firme externe, les gestionnaires et les travailleurs ont normalisé les procédures de conception et d installation des gardes de protection afin de rendre ceux-ci plus solides que dans le passé. La base des garde-corps est maintenant en acier, et non plus en bois, et l ensemble de la structure est bien solide grâce à un système de points d ancrage attesté. Grâce à cette procédure, la conception des garde-corps est maintenant uniforme et les employés peuvent travailler en hauteur tout en ayant l esprit tranquille. 18 les grands prix santé et sécurité du travail

19 Corporation MacDonald Dettwiler & Associates Fabrication de produits électriques Sainte-Anne-de-Bellevue, 800 travailleurs Sylvie Plouffe, coordonnatrice en santé et sécurité du travail Tél. : Association des ingénieurs et scientifiques des systèmes spatiaux (AISS), CSN, Unifor Boîte de coupe de béryllium Boîte de coupe de béryllium Photo : Corporation MacDonald Dettwiler & Associates À la Corporation MacDonald, Dettwiler & Associates, les travailleurs doivent modifier des outils, principalement des vis, qui contiennent du cuivre au béryllium. Lors de la modification, de petites particules de béryllium et des vapeurs se détachent des outils et circulent dans l air. Les employés entraient en contact avec ces particules, qui peuvent être nocives pour les voix respiratoires et cancérigènes. Avant l innovation, les modifications de cuivre au béryllium étaient faites à l air libre, sans aucune protection. Il y avait donc des risques de contamination pour les travailleurs qui s en sont plaints. L entreprise a conçu une boîte de coupe en Plexiglas contenant les outils nécessaires au maniement du béryllium afin d éliminer les risques de propagation de la substance. Un affichage de la procédure d utilisation de la boîte ainsi que l information portant sur les risques du béryllium a été réalisé. Une formation sur le béryllium a également été donnée. L entreprise a aussi modifié ses procédures d achat afin de réduire le besoin de modifier des pièces contenant cette substance. Depuis la mise en place de la boîte, les risques de troubles respiratoires sont éliminés. les grands prix santé et sécurité du travail 19

20 Golder Associés ltée Autres services commerciaux et personnels Montréal Arrondissement d Ahuntsic Cartierville, 188 travailleurs Martin Benoît, gestionnaire en santé, sécurité et environnement Tél. : Mise en place des mesures de santé et de sécurité dans le cadre de la catastrophe de Lac-Mégantic impliquant de multiples intervenants L équipe de Golder Associés ltée Photo : Golder Associés ltée L entreprise devait coordonner les activités de santé et de sécurité de ses employés dans un contexte d urgence, à savoir la catastrophe du 6 juillet 2013 au Lac-Mégantic. Avec plusieurs dizaines d employés mobilisés sur le site et certains experts provenant de différentes provinces du Canada, des États-Unis et de l Europe et une situation en constante évolution, le défi résidait dans l application systématique d une même stratégie comprise par tous et véhiculée en regard de toutes les activités quotidiennes sur le terrain. Les risques y étaient d ailleurs multiples, notamment chimiques, d explosion, de noyade, de contamination, de brûlure, psychosociaux et avec la machinerie lourde. L entreprise a mis en place un plan d action en santé et sécurité du travail (SST). De nouvelles méthodes de travail ont été conçues. Chaque nouvel intervenant était formé sur ce plan et on lui fournissait l équipement de protection individuelle nécessaire. Des réunions de coordination avaient également lieu le matin et des employés étaient responsables d établir une liste des dangers potentiels. Une équipe pour venir en aide aux personnes en détresse ou en choc post-traumatique a également été appelée sur les lieux. Cette sensibilisation constante à la SST a été bénéfique, puisqu aucun accident ne s est produit durant cette période postcatastrophe. Groupe Compass Autres services commerciaux et personnels Montréal Arrondissement de LaSalle, travailleurs (grande région de Montréal) Sandra Côté, coordonnatrice en santé et sécurité du travail Tél. : , poste 247 Matrice de tâches Groupe Compass Photo : Groupe Compass Le Groupe Compass, spécialisé dans la prestation de services alimentaires, a observé plusieurs lacunes dans les procédures en santé et sécurité du travail (SST) au sein de ses unités, notamment en ce qui a trait à la sensibilisation aux risques et à leurs effets, à la standardisation des procédures, à l assimilation et au respect des procédures sécuritaires. Ces lacunes créent des risques de coupure, d entorse, de glissement, de trébuchement et de brûlure dans les milieux de travail, et notamment dans les cafétérias. Le département de SST du Groupe Compass a créé une matrice des tâches incluant entre autres une présentation des dangers et de l équipement sécuritaire, ainsi que de la manière d utiliser ce dernier, une présentation des procédures et des pratiques sécuritaires et une sensibilisation aux risques potentiels. Des formations ont également été données par les gestionnaires de chacune des unités afin d expliquer la nouvelle matrice. Les travailleurs étant grandement sensibilisés à la SST, les risques en sont réduits. Le nombre de blessures au sein de l entreprise a diminué. 20 les grands prix santé et sécurité du travail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES GÉNÉRALE Juin 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

Les accidents de palettiers nous parlent

Les accidents de palettiers nous parlent Les accidents de palettiers nous parlent François Fontaine, ing. SÉCURACK Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Types d accidents liés aux palettiers 1. Effondrement total ou partiel du palettier

Plus en détail

Prix reconnaissance. Région de l Outaouais. en santé et sécurité du travail. www.csst.qc.ca

Prix reconnaissance. Région de l Outaouais. en santé et sécurité du travail. www.csst.qc.ca Prix reconnaissance en santé et sécurité du travail 2004 Région de l Outaouais www.csst.qc.ca Mot de la directrice C est avec fierté que la direction régionale de l Outaouais souligne, pour une troisième

Plus en détail

La charge, on la partage! Colloque sur la manutention. St-Hyacinthe. 10 novembre 2010. Mot de la CSST

La charge, on la partage! Colloque sur la manutention. St-Hyacinthe. 10 novembre 2010. Mot de la CSST La charge, on la partage! Colloque sur la manutention St-Hyacinthe 10 novembre 2010 Prix_Innovation.wmv Mot de la CSST Gabrielle Landry, Directrice Direction de la Prévention-Inspection Secteur des établissements,

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Sièges d auto pour enfants

Sièges d auto pour enfants ! Sièges d auto pour enfants Du siège de nouveau-né à la ceinture de sécurité, tout ce que vous devez savoir pour que votre enfant soit en sécurité! C est la loi En auto, les enfants qui mesurent moins

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

Qu est ce qu un gaz comprimé?

Qu est ce qu un gaz comprimé? Qu est ce qu un gaz comprimé? Il existe plusieurs produits à base de gaz ou de mélanges de gaz sous pression conservés dans des bouteilles 1. La plupart de ces gaz sont classés dans la catégorie des «gaz

Plus en détail

Ergonomie et. service de pneus >>>

Ergonomie et. service de pneus >>> Ergonomie et AMÉLIORER L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL service de pneus >>> DEPUIS PLUSIEURS MOIS, UN CONSEILLER D AUTO PRÉVENTION, UN ERGONOME DE LA CSST ET DES TRAVAILLEURS ET EMPLOYEURS DE CONCESSIONNAIRES

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Décret n o 2008-1325 du 15 décembre 2008 relatif à la sécurité des ascenseurs,

Plus en détail

1- LES CHUTES DE PERSONNES...

1- LES CHUTES DE PERSONNES... 7 1-1- LES CHUTES DE PERSONNES... sont la cause de plusieurs accidents de travail Les chutes n ont pas de cible. Qui n est pas tombé dans un stationnement, en sortant de sa voiture, en se rendant à sa

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Plan Canicule Fiche 3.2 : Les travailleurs En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Facteurs environnementaux Ensoleillement

Plus en détail

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule Types de véhicules La taille du véhicule relève d un choix personnel. Certains aînés se sentent plus en sécurité dans un véhicule plus lourd, alors que d autres considèrent que les petites voitures sont

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC EN003495 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR LE 15 JANVIER 2004, À QUÉBEC, SUR UN CHANTIER DE CONSTRUCTION DE TELUS. PAR : MONSIEUR JEAN

Plus en détail

Procédure concernant l'approvisionnement sécuritaire en azote liquide

Procédure concernant l'approvisionnement sécuritaire en azote liquide 1. OBJECTIF La présente procédure concerne l approvisionnement en azote liquide afin d assurer la sécurité de la communauté de Polytechnique. Cette procédure vise à informer les personnes utilisant l azote

Plus en détail

Ton enfant est né Apprends à le protéger

Ton enfant est né Apprends à le protéger Ton enfant est né Apprends à le protéger Plan régional pour la prévention des accidents de la route et des accidents domestiques But de cette brochure Cette brochure est un bref guide pour connaître les

Plus en détail

AMÉNAGER UN COMPTOIR DE SERVICE POUR PERMETTRE LA POSITION ASSISE

AMÉNAGER UN COMPTOIR DE SERVICE POUR PERMETTRE LA POSITION ASSISE FICHE TECHNIQUE #54 AMÉNAGER UN COMPTOIR DE SERVICE POUR PERMETTRE LA POSITION ASSISE Entre le bureau et le comptoir conventionnels, il est possible d aménager un comptoir de service permettant d alterner

Plus en détail

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux.

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux. TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON TABLE DES MATIÈRES PAGE TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON... 1 1 GÉNÉRALITÉS... 1 1.1 CONDITIONS GÉNÉRALES ET TRAVAUX CONNEXES... 1 1.2 DESCRIPTION DES

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION EM SAFE

MANUEL D UTILISATION EM SAFE MANUEL D UTILISATION EM SAFE 1 SOMMAIRE Page Informations du Fabricant 3 Avertissements 4 Evaluation des Risques et Marquage 5 Sécurité et Moyens de Protection 6-7 Disposition de Garantie 8 Dimensions

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction de la formation continue et du soutien 5211 Entretien général d immeubles Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies Sécurité des machines CE neuves Grille de détection d anomalies ED 4450 Document uniquement téléchargeable sur www.inrs.fr Afin de ne pas exposer les opérateurs à des risques d accident ou de maladie professionnelle,

Plus en détail

Recueil de techniques

Recueil de techniques Recueil de techniques Sorties de victimes et utilisation de la planche dorsale Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition janvier 2009 Table des matières Recueil de techniques - Sorties

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail.

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. (incluant les nouvelles réformes) * Formations - 2015 * Formations et services spécialisés en gestion des ressources

Plus en détail

Liste d inspection des lieux (CFMA)

Liste d inspection des lieux (CFMA) Liste d inspection des lieux (CFMA) Basée sur le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (adopté en mai 2010) Atelier ou lieu: Inspecté par : Date de l inspection : Page 1 sur 5 Liste des lieux

Plus en détail

Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique

Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique Sommaire Caractéristiques techniques 2 Consignes générales 3 4 Symboles 3 Utilisation conforme 3 Contenu de la livraison 3 Transport

Plus en détail

L ordinateur portable

L ordinateur portable L ordinateur portable Conseils pratiques pour bénéficier d un meilleur confort APSSAP Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur «Administration provinciale» L ordinateur portable

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT EN003548 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur le 10 mars 2004 sur la rue Dickson à Montréal Inspectrice : Line Goulet, ing. Date du rapport

Plus en détail

Les palettiers FI-2011. www.aspimprimerie.qc.ca

Les palettiers FI-2011. www.aspimprimerie.qc.ca Les palettiers Bien que cette fiche ait été élaborée à partir de sources reconnues comme fiables et crédibles, l ASP imprimerie, ses administrateurs et son personnel n assument aucune responsabilité des

Plus en détail

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la Les risques professionnels en Languedoc-Roussillon w w w. c r a m -l r. f r DÉCOUVRIR LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la principale difficulté dans l élaboration

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

Un entrepreneur détenant la licence appropriée. L entretien du système de chauffage*

Un entrepreneur détenant la licence appropriée. L entretien du système de chauffage* Soyez prévoyant Un entrepreneur détenant la licence appropriée Un système de chauffage installé selon les différents codes en vigueur et bien entretenu par du personnel qualifié est votre meilleur gage

Plus en détail

Électricité et autres sources d énergie

Électricité et autres sources d énergie Fiche technique #75 Électricité et autres sources d énergie Équipements et outils pneumatiques : dangers et mesures de prévention L utilisation de tout outil comporte des dangers, mais comparativement

Plus en détail

La paralysie cérébrale. 4 - La motricité et les déplacements. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents

La paralysie cérébrale. 4 - La motricité et les déplacements. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents La paralysie cérébrale 4 - La motricité et les déplacements livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 En général Les enfants bougent

Plus en détail

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L V3 20130813 Caractéristiques du produit 1. Aspirateur eau et poussière 2. Support sur la base du tuyau, pour déposer les accessoires (cf. Schéma) 3. Fonction soufflerie Noms

Plus en détail

Mécanique véhicules lourds

Mécanique véhicules lourds Mécanique véhicules lourds sont des emplacements situés sous le niveau du sol qui servent à l en tretien ou à la réparation des véhicules. Il existe notamment : des fosses pour réparer ou inspecter les

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION DES LAMPES AU MERCURE APPEL DE DEMANDE D EXPRESSION D INTÉRÊT (ADEI)

PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION DES LAMPES AU MERCURE APPEL DE DEMANDE D EXPRESSION D INTÉRÊT (ADEI) PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION DES LAMPES AU MERCURE APPEL DE DEMANDE D EXPRESSION D INTÉRÊT (ADEI) 1. Introduction. 1.1. L Association des Producteurs Responsables (l APR) développe un programme

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

3.3. Techniques d installation. 3.3 Installation à bord du VSL. Quand Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger.

3.3. Techniques d installation. 3.3 Installation à bord du VSL. Quand Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger. L auxiliaire ambulancier 3e édition 3.3. Techniques d installation 3.3 Installation à bord du VSL Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger. A Malgré que le transport en VSL soit destiné

Plus en détail

Une pandémie d influenza...

Une pandémie d influenza... Une pandémie d influenza... Que feriez-vous avec seulement le 2/3 de vos effectifs? Ordre du jour Pandémie influenza Dr. Lucie-Andrée Roy, Santé publique Annick Bouchard, M.Sc.Env., Centre de sécurité

Plus en détail

monpti plo une solution innovante qui contribue à la lutte contre les troubles musculo-squelettiques unique sur le marché

monpti plo une solution innovante qui contribue à la lutte contre les troubles musculo-squelettiques unique sur le marché ÉQUIPEMENTS DE SÉCURITÉ ET FABRICATIONS POUR LE BÂTIMENT monpti plo une solution innovante qui contribue à la lutte contre les troubles musculo-squelettiques unique sur le marché Troubles musculosquelettiques

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent LES AMÉNAGEMENTS USUELS DES IMMEUBLES Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent normalement d installations et d aménagements relativement similaires qui répondent aux normes applicables et aux

Plus en détail

Participez aux ateliers de prévention de l UPA

Participez aux ateliers de prévention de l UPA , pièces se tiendront au cours EN Chaque année, des producteurs agricoles sont blessés par les pièces des machines agricoles. Tracteurs, moissonneuses-batteuses, presses à foin sont autant de machines

Plus en détail

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012 PAUSE-CAFE FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE 5 avril 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail Pourquoi ce thème? L exposition aux risques et les préconisations Conclusion

Plus en détail

Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300

Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300 Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300 Conçus pour les besoins d aujourd hui et les défis de demain Des indicateurs à la pointe de la technologie

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

FICHE D AVERTISSEMENT ET PRECAUTIONS D EMPLOI

FICHE D AVERTISSEMENT ET PRECAUTIONS D EMPLOI Date : 21/05/2014 FICHE D AVERTISSEMENT ET PRECAUTIONS D EMPLOI Produits impliqués : Table de Verticalisation Top Niveau Réf TF1-2860 / TF1-2861 Tables fabriquées en 2012 (2860 10 12 01 et 2860 10 12 02)

Plus en détail

Le déneigement des véhicules lourds. transport

Le déneigement des véhicules lourds. transport Le déneigement des véhicules lourds transport TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs

Plus en détail

WWW.CRESSWELL-INDUSTRIES.COM

WWW.CRESSWELL-INDUSTRIES.COM CATALOGUE PALETTIER 2012 WWW.CRESSWELL-INDUSTRIES.COM Industries Cresswell, pionnier dans la transformation de l acier. Situé au Québec depuis plus de 50 ans, Industries Cresswell Inc. A constamment maintenu

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3 EN003584 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 3 Accident mortel survenu à une personne le 15 octobre 2005 sur le site du Stationnement Idéal inc. au 1225, rue Metcalfe à Montréal Nicole Dionne,

Plus en détail

Le chlore gazeux. Le raccordement des contenants et les fuites que faire?

Le chlore gazeux. Le raccordement des contenants et les fuites que faire? Le chlore gazeux Le raccordement des contenants et les fuites que faire? Élaine Guénette Salon des TEQ à Québec, le 2 avril 2008 Plan de la présentation L APSAM Les outils développés Les principaux éléments

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2EME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SPECIALITE : MAGASINAGE DES ATELIERS MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2008 EPREUVE

Plus en détail

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS la SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants SOMMAIRE Équipement de protection individuelle 02 Gants, casque, bottes, tenue, gilet, lunettes.

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

Station informatique STATION INFORMATIQUE STATION INFORMATIQUE INDEX

Station informatique STATION INFORMATIQUE STATION INFORMATIQUE INDEX Station informatique INDEX Une fois de plus à l'avant-garde, Rousseau vous présente ici tout un éventail de nouveaux produits et accessoires pour compléter et agrémenter votre station informatique. Désormais

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

POUR UNE À LA PLANIFICATION

POUR UNE À LA PLANIFICATION Transformer des SITUATIONS de manutention Monique Lortie, UQAM Marie St-Vincent, IRSST Planifier une FORMATION sur mesure OUTIL D AIDE À LA PLANIFICATION POUR UNE MANUTENTION MANUELLE SÉCURITAIRE RF-782

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

Protégeons nos êtres chers

Protégeons nos êtres chers Sièges d auto pour enfant : Protégeons nos êtres chers Choix d un siège d auto Installation adéquate Siège bien adapté à l enfant La sécurité de votre enfant est une priorité. L utilisation adéquate d

Plus en détail

Nom de l institution : Adresse : Ville : Province : Code postal : Adresse de livraison : (si autre que ci-dessus) Ville :

Nom de l institution : Adresse : Ville : Province : Code postal : Adresse de livraison : (si autre que ci-dessus) Ville : Insérez votre logo 4.2.2 Vérification des espaces et des services Note : Le formulaire «Vérification des espaces et des services» est un rapport standard d installation simplifié. Il fournit des données

Plus en détail

SIÈGE SURFACE DE TRAVAIL

SIÈGE SURFACE DE TRAVAIL Les accidents strictement de nature «ergonomique» coûtent une fortune aux entreprises canadiennes. En effet, Statistique Canada évaluait en 1996 à 1,5 milliards de dollars les coûts annuels associés aux

Plus en détail

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Le ministère du Travail renforce l application de la Loi sur la santé et

Plus en détail

Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle!

Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle! Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle! TABLE DES MATIÈRES Introduction....1 Escaliers extérieurs......2 Escaliers intérieurs......4 Salle de bain.....6 Cuisine......8 Salon.. 10

Plus en détail

SERRURIERS-MÉTALLIERS

SERRURIERS-MÉTALLIERS SERRURIERS-MÉTALLIERS Cet AUTO-QUESTIONNAIRE a pour but d aider votre médecin traitant à identifier d éventuels risques ou problèmes de santé liés à votre activité professionnelle. Il est donc essentiel

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES

AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES Service des ressources humaines Secteur santé et sécurité du travail Janvier 2007 Depuis plus de 15 ans, le Secteur

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier En forme, en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier DEMANDEZ L O R I G I N A L www.thera-band.de Contenance Introduction...2 Le Stability-Trainer...3

Plus en détail

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR Direction des ressources matérielles Adopté en comité de direction Novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif... 1 2. Types de chute... 1 3. Les types de risque

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES Hygiène Industrielle - Santé au Travail RISQUES PROFESSIONNELS Ingénieurs en Sécurité Industrielle RISQUES MÉCANIQUES I - OÙ SONT PRÉSENTS LES RISQUES MÉCANIQUES?... 1 II - QUELS SONT LES RISQUES?... 2

Plus en détail

L ERGONOMIE AU POSTE DE TRAVAIL INFORMATISÉ

L ERGONOMIE AU POSTE DE TRAVAIL INFORMATISÉ Pour ce faire, il faut disposer le poste de travail de sorte que la ligne de vision de l utilisateur à l écran soit parallèle aux fenêtres et aux luminaires et entre les rangées de luminaires (Figure E).

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs

Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs

Plus en détail

Station informatique. Station informatique

Station informatique. Station informatique STATION informatique Rousseau vous présente ici tout un éventail de produits et accessoires pour compléter et agrémenter votre station informatique. Désormais présents dans tous les services, les ordinateurs

Plus en détail

agissons ensemble Octobre 2013 Fiche d information sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs

agissons ensemble Octobre 2013 Fiche d information sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs Fiche d information sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs Octobre 2013 Scénarios impliquant un produit toxique : Ammoniac La Brasserie Labatt du Canada, Montréal (Québec) Partenaire

Plus en détail

Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires

Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires ANNEXE VIII Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires Réalisé en collaboration avec M. Harold Leavey, Les entreprises Maheu Ltée. Extrait de la brochure Épinglons la punaise,

Plus en détail

La santé et la sécurité au. Bureau. Javellisant. Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

La santé et la sécurité au. Bureau. Javellisant. Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail La santé et la sécurité au Bureau Bureau Produit pourvitres Javellisant Nettoyant à toilette Nettoyant Attention à la marche Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Renseignements en cas d

Plus en détail

La mécanique sous le véhicule

La mécanique sous le véhicule La mécanique sous le véhicule L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Des aides pour se relever

Des aides pour se relever Des aides pour se relever du fauteuil, des toilettes, du lit, de la baignoire Des aides pour se relever - Solival / 1 Des aides pour se relever... L âge qui avance, un affaiblissement temporaire, une maladie,

Plus en détail