Commission Développement Durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commission Développement Durable"

Transcription

1 Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1

2 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie Des dispositions réglementaires existent déjà en France, en application de la loi Grenelle II et ses décrets d application, mais n ont pas été prises en compte : Depuis 2013, l obligation d audit des données extra financières par une tierce partie accréditée par le COFRAC. Dans le cadre de cet audit annuel, les données énergies, mais également la pertinence des démarches d optimisation énergétiques lorsqu elles existent, sont analysées. Depuis 2012, obligation de produire des bilans annuels d émission de gaz à effet de serre, également audités, dont une grande part, si ce n est la majeure dans bien des cas, est adossée à la consommation d énergie. Depuis 2012, l immobilier d entreprise est soumis à l obligation des annexes vertes, qui intègrent des suivis énergétiques et des plans d action (décret ). Obligations de contrôle de performances des systèmes de climatisation et de pompes à chaleur de puissance nominale de plus de 12 kw (décret ) et des chaudières de puissance nominale comprise entre 400 kw et 20 MW (décret n ). 2

3 Des pratiques volontaires existantes non reconnues par la loi française Certification ISO14001 : Sur le même schéma que l ISO 50001, mais couvre tous les impacts environnementaux de l activité concernée. Or dans le tertiaire, la consommation d énergie est le principal impact environnemental ISO considérée par la Directive comme permettant l exemption de l obligation d audit, pas dans la transposition française. Charte d engagement volontaire pour la performance énergétique des bâtiments tertiaires Sur un modèle équivalent de la charte «Objectif CO 2» pour les sociétés de Transport Implique un engagement de réduction des consommations énergétiques du parc tertiaire du signataire et un reporting annuel. 3

4 Ce que dit la loi : les obligés Définition des obligés : entreprises de plus de 250 personnes ou celles dont le chiffre d affaires annuel dépasse 50 millions d euros ou le total de bilan dépasse 43 M Le dernier «ou» devrait être converti en «et», avant le 5/12/2015 L obligé est normalement identifié par son SIREN, mais le MEDDE considère que : «dans un dispositif qui cible la diminution des coûts liés à l'énergie il est intéressant que le pilotage de la maitrise de l'énergie soit pris en charge par le service "achats" (en l occurrence la direction immobilière) y compris dans ses aspects réglementaires en assumant la responsabilité de l'audit énergétique obligatoire pour les entités qui consomment l'énergie, ce service aura tous les éléments pour constater et vérifier la rentabilité de la démarche.» La direction Immobilière d un grand utilisateur peut porter l obligation pour toutes les entités du groupe (donc plusieurs SIRENs), dans la mesure où elle paye toutes les factures d énergies. 4

5 Ce que dit la loi : délai et périmètre d audit Obligation de réaliser des audits énergétiques avant le 5/12/2015 : L audit couvre au moins 80% du montant des factures énergétiques acquittées par l entreprise, toutefois pour les audits effectués avant le 5/12/2015, mais au plus tôt le 4 décembre 2012, ce taux de couverture est ramené à 65%. Une entreprise qui réalise ses activités de façon similaire dans différents bâtiments peut réaliser l audit sur un échantillon, dont la taille est au moins égale à la racine carrée du nombre de sites : des sites tertiaires de bureaux sont considérés comme ayant des usages similaires. Périodicité : tous les 4ans 5

6 Ce que dit la loi : qui réalise? Un prestataire titulaire d un signe de qualité conforme à la norme NFX : Signe de qualité délivré par un organisme accrédité COFRAC Ne peut être impliqué dans l activité auditée (FMeurs) Des personnels internes à l entreprise compétents: dont les responsabilités sont établies dans des instructions internes (position dans l entreprise, méthode d émission des rapports) qui peuvent fournir de services d audit qu à leur entreprise ou groupe qui ne peuvent être impliqués dans l activité auditée qui possèdent les compétences appropriées (à justifier = CV) parmi lesquels des référents sont désignés avec une expérience minimale de: 2 ans pour ceux qui disposent d un diplôme ou titre de niveau I 3 ans pour ceux qui disposent d un diplôme ou titre de niveau II 5 ans pour les autres 6

7 Ce que dit la loi : que contient le rapport? Précisions sur les auditeurs (qui, qualification, certification éventuelle), Identification de l entreprise et du périmètre audité, Consommations d énergies (kwh et ), Pour le transport : caractérisation de la flotte de véhicules, Propositions d actions pour améliorer la performance énergétique des activités : leur coût, les gains énergétiques prévisionnels, TRI, pour les bâtiments leur impact éventuel sur la pérennité du bâti et la qualité architecturale Les actions sont classées suivant leur TRI : <1an, >1an et <4ans, >4ans Les rapports d audit uniquement si la transmission est effectuée par voie électronique (mais il faut être capable de les fournir sous 15 jours si l administration les demande). 7

8 Ce que dit la loi : à qui envoyer le rapport et les justificatifs? Au préfet de région d implantation du siège social de l obligé ou si son siège social est hors de France au préfet de la région Ile de France 8

9 Ce que dit la loi : exemptions? Activités couvertes par système de management ISO certifié, Pour le premier audit uniquement : Pour les bâtiments : tout audit énergétique effectué entre le 4/12/2012 et le 24/11/2014 conformément au cahier des charges de l ADEME, Pour les procédés industriels : tout audit énergétique effectué entre le 4/12/ 2012 et le 24/11/2014 conformément au référentiel BPX publié par l AFNOR Pour une activité de transport : tout diagnostic réalisé entre le 4/12/2012 et le 31/12/2014 dans le cadre d une charte «objectif CO 2» signée avec l ADEME Dans ce cas, il faut envoyer les justificatifs avant le 1 er avril

10 Ce que dit la loi : sanctions? Au maximum 2% du chiffre d affaires de l exercice clôt après mise en demeure non suivie d effet (4% en cas de récidive, article L233-4 du code l énergie) 10

Audits énergétiques réglementaires

Audits énergétiques réglementaires Audits énergétiques réglementaires Valérie Blanchard DREAL Alsace Service Énergie Climat Logement Aménagement Mars 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Alsace www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille Atelier thématique Audit énergétique obligatoire Décret et arrêté Dominique KONIECZNY Apave Nord Ouest Contexte réglementaire (rappel)

Plus en détail

Audits Énergétiques. Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE

Audits Énergétiques. Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE Audits Énergétiques Benoît CAILLEAU Chargé de mission Énergie DREAL Rhône-Alpes service REMiPP / unité Climat Air Énergie

Plus en détail

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Audits Énergétiques Benoît CAILLEAU Chargé de mission Énergie DREAL Rhône-Alpes service REMiPP / unité Climat Air

Plus en détail

L audit énergétique obligatoire

L audit énergétique obligatoire 26 juin 2015 Cerema Lille L audit énergétique obligatoire Bruno SARDINHA Division Énergie Climat / DREAL Nord Pas-de-Calais Contexte européen Cadres énergie-climat UE 2020 et 2030 : Émissions de gaz à

Plus en détail

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie Colloque USINE+ 6 octobre 2015 L audit énergétique en application du code de l énergie Laurent CADIOU Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l écologie, du développement durable et de

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION

AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION N 27 Développement durable n 3 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 3 février 2015 ISSN 1769-4000 L essentiel AUDIT ENERGETIQUE DES ENTREPRISES: MODALITES D APPLICATION En application de la loi

Plus en détail

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Partageons le succès de nos expériences Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Pascal Lesage Directeur Commercial 06 86 68 85 92 01 41 42 33 95 14 Novembre 2014 5 domaines d intervention

Plus en détail

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Jean-Pierre ROPTIN DREAL Basse-Normandie Division Energie-Air-Climat du 8 septembre 2009 Séminaire Document de stratégie régional du MEEDDM 1

Plus en détail

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique Yann MENAGER

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

Audits énergétiques. Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015

Audits énergétiques. Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015 Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015 Patrice GARCIA Délégué Régional -Groupe AFNOR Audits énergétiques Audit énergétique : de quoi parle-t on?

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Pollutec 2013 Atelier ATEE AUDIT ENERGETIQUE EN ENTREPRISE Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Laurent Cadiou DGEC/SCEE Bureau Économies

Plus en détail

Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014

Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014 Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique La directive 2012/27/UE relative

Plus en détail

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015 DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES 1 Version 0.6 06/02/2015 2 PARTIE I : DÉCRYPTAGE RÉGLEMENTAIRE Cadre réglementaire et normatif Les entreprises concernées Objectifs

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique

Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique 11 mars 2015 Hicham LAHMIDI Responsable Développement & Méthodes Energie - Copyright Bureau Veritas Le contexte réglementaire

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet Energie

Plus en détail

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises 1 OBJECTIFS Permettre aux entreprises de réaliser des investissements dans une démarche globale et structurée comprenant

Plus en détail

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights Evolution des réglementations Directive européenne : European Energy Directive (EED) Loi DDADUE Audit ISO50001 RT2012 Un environnement

Plus en détail

COLLOQUE CEEs Ile de la Réunion Table ronde. 9 octobre 2015

COLLOQUE CEEs Ile de la Réunion Table ronde. 9 octobre 2015 COLLOQUE CEEs Ile de la Réunion Table ronde 9 octobre 2015 De la MDE a l efficacité énergétique Le cas de SICABAT Activité principale: Abattage, découpe, transformation et conservation de la viande charcuterie

Plus en détail

L EFFICACITÉ à cœur. Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes 3 mars 2015 AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE

L EFFICACITÉ à cœur. Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes 3 mars 2015 AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE L EFFICACITÉ à cœur WWW.UTILITIES-PERFORMANCE.COM -Propriété exclusive de UTILITIES PERFORMANCE. Reproduction interdite sans autorisation. Mars 2015 CCI Rennes 1 Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes

Plus en détail

Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014. Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs. Apave Nord Ouest - François COEVOET

Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014. Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs. Apave Nord Ouest - François COEVOET Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014 Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs Apave Nord Ouest - François COEVOET Périmètre de l audit Principe défini dans le projet de décret

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique

Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique 3 juillet 2014 Frédéric DUPASQUIER - Responsable métiers performance HSE Marie MYCZKOWSKI

Plus en détail

Opération collective 2014 123 M Energie

Opération collective 2014 123 M Energie Opération collective 2014 123 M Energie Candidature pour accompagner en collectif les entreprises du Limousin s engageant dans la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie ISO

Plus en détail

Audit énergétique réglementaire JUILLET 2015

Audit énergétique réglementaire JUILLET 2015 JUILLET 2015 2 SOMMAIRE L AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE Pages 3 CAS PARTICULIERS 4 REALISER UN AUDIT ENERGETIQUE 5 SANCTIONS 8 RESUME 9 3 L AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE Les grandes entreprises doivent

Plus en détail

Conditions Particulières de Certification

Conditions Particulières de Certification Conditions Particulières de Certification RENOVATION ENERGETIQUE Page 1 sur 4 1. Objet et domaine d application du document Le présent document a pour objectif de définir les exigences spécifiques du processus

Plus en détail

Mise en œuvre d un SMEn et bonification CEE

Mise en œuvre d un SMEn et bonification CEE Mise en œuvre d un SMEn et bonification CEE Journée thématique 27 novembre 2013 Florence MORIN ADEME Franche-Comté Le dispositif CEE en France Volume de CEE délivrés: 432 TWh cumac à fin septembre 2013

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

BILAN GES / AUDIT ÉNERGÉTIQUE

BILAN GES / AUDIT ÉNERGÉTIQUE BILAN GES / AUDIT ÉNERGÉTIQUE Page 1 BILAN EMISSION GAZ A EFFET DE SERRE Page 2 BILAN ÉMISSION GES : CHAMP D APPLICATION ET METHODOLOGIE APPLIQUÉE Champ d application: Le bilan est obligatoire pour les

Plus en détail

Les fiches standardisées CEE et SME ISO 50001

Les fiches standardisées CEE et SME ISO 50001 Les fiches standardisées CEE et SME ISO 50001 Présentation du 27 septembre 2013 à la mairie de Tourcoing par Pascal Dumoulin vice-président de l'atee Nord-Pas-de-Calais 1 Le Club C2E GT Bâtiment GT Industrie

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE

LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE Daniel Cappe, Vice président de l ATEE Audit énergétique en entreprise, Pollutec, 05 décembre 2013 Audit énergétique en entreprise Pollutec - 5 décembre 2013

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Julie BEELMEON Service énergie climat véhicule Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Energie 05

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Arrêté du 24 novembre 2014 relatif aux modalités d application de l audit énergétique prévu

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie PROJET D ARRETE relatif aux modalités d application de l audit énergétique prévu par le chapitre III du titre III

Plus en détail

Reporting Environnemental 2010 Chiffres clés

Reporting Environnemental 2010 Chiffres clés Reporting Environnemental Chiffres clés 11/03/2011 Direction Technique Métier Corporate, Veolia Transport 1 / 7 Rappel : périmètre couvert par le reporting environnemental Le périmètre du reporting environnemental

Plus en détail

Information sur la quantité de CO2 émise à l occasion de la prestation de transport

Information sur la quantité de CO2 émise à l occasion de la prestation de transport Page1 Information sur la quantité de CO2 émise à l occasion de la prestation de transport A compter du 1er octobre 2013, toute personne qui commercialise ou organise une prestation de transport de personnes,

Plus en détail

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE «scope 1 et 2» ANNEE 2011 1. CONTEXTE Ce bilan des émissions de gaz à effet de serre fournit

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées

Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées Nota préalable important : les réponses apportées ci-après sont des interprétations basées sur les projets de texte disponibles au 3 juillet

Plus en détail

Subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche

Subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche Agence wallonne de l Air et du Climat Demande de subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche Demande à introduire au plus tard le 15 octobre

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011 BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011 PRÉAMBULE Le Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre est un outil permettant d informer nos clients et la collectivité de notre empreinte environnementale.

Plus en détail

Le management de l énergie au service de la performance énergétique

Le management de l énergie au service de la performance énergétique Le management de l énergie au service de la performance énergétique Hubert F ORTIN Responsable maintenance et travaux neufs Responsable SMé H ubert.fortin@fr.lnpf.com Lactalis Nestlé Ultra F rais L AVA

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015 DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DES OPERATIONS COMMERCIALES ------------- DIRECTION DES EXPORTATIONS ------------- PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DIRECTION DES EXPORTATIONS DU

Plus en détail

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Résultats enquête Energy Time 1 Grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Le 4 juin prochain, dans le cadre du forum

Plus en détail

ISO 50001 "Systèmes de management de l énergie"

ISO 50001 Systèmes de management de l énergie ISO 50001 "Systèmes de management de l énergie" Une démarche reconnue pour améliorer sa performance énergétique et renforcer sa compétitivité Dans le contexte économique et environnemental actuel, la performance

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Rapport audit interne SOFIBUS

Rapport audit interne SOFIBUS Rapport audit interne SOFIBUS Date d audit : 13 mars 14 Auditeur : Jean- François Vallès, Synopter Personnes présentes : Jean- Marc Costes Didier Charvoz Benjamin Cebreiro Cadre de l audit interne L année

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2012 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE-

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- Adoptez notre Technologie Rendez vos bâtiments et sites techniques Intelligents Réduisez votre consommation d électricité Réduisez votre facture de

Plus en détail

La certification NF des équipements multi-énergies

La certification NF des équipements multi-énergies La certification NF des équipements multi-énergies Conférence INTERCLIMA - 5 novembre 2013 INTERVENANTS : Christine KERTESZ AFNOR CERTIFICATION Sophie BOCQUILLON Sylvain CURTY EUROVENT CERTITA CERTIFICATION

Plus en détail

Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet de serre PREFECTURE DE REGION D ILE DE FRANCE Bureau environnement/énergie Immeuble Le Ponant 5 rue Leblanc 75015 PARIS ANTONY, le 21 décembre 2015 Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Direction générale de la modernisation de l Etat

Direction générale de la modernisation de l Etat Direction générale de la modernisation de l Etat Service projets de simplification AVIS Habilitation des organismes certificateurs Label Marianne * * * Sommaire Version 8 du 4 novembre 2009 1 Les conditions

Plus en détail

Pompe à chaleur collective à absorption de type air/eau ou eau/eau

Pompe à chaleur collective à absorption de type air/eau ou eau/eau Certificats d économies d énergie Opération n BAR-TH-150 Pompe à chaleur collective à absorption de type air/eau ou eau/eau 1. Secteur d application Appartements existants. 2. Dénomination Mise en place

Plus en détail

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Audits énergétiques et management de l énergie AFNOR Energies catherine.moutet@afnor.org Tél : 01 41 62 86 55 SOMMAIRE Panorama de la normalisation

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES DEVIS» CADRE A Données relatives à la

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4.

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4. SOMMAIRE 1. Présentation des Transports Serge DERVAL 2. Pourquoi adhérer à la charte 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010 4. La démarche 5. Les Moyens 6. Bilan après deux ans d engagement 7. L affichage

Plus en détail

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie?

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Sommaire 1. Etat des lieux 2. Leviers pour aller vers la sobriété et l efficacité énergétique 3. Zoom sur quelques propositions

Plus en détail

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants?

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Concurrence Energie Econométrie Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Yannick Perez 1, Vincent Rious 2 1. Supélec &

Plus en détail

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Présentation de Thierry DJAHEL, Schneider Electric Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 En chiffres 35

Plus en détail

CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE

CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE CEE : LE DISPOSITIF Le bilan de la première période LE BILAN DE LA PREMIÈRE PÉRIODE UNE RÉUSSITE Les vendeurs d énergie deviennent

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

CENERGY est un collectif d experts spécialistes en économies d énergie dans les domaines du bâtiment, des process et de l informatique.

CENERGY est un collectif d experts spécialistes en économies d énergie dans les domaines du bâtiment, des process et de l informatique. CENERGY est un collectif d experts spécialistes en économies d énergie dans les domaines du bâtiment, des process et de l informatique. Ces experts, voient la démarche d efficience énergétique et plus

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT

DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT 1) CLAUSES ADMINISTRATIVES Nom du candidat : Adresse : Représenté par : Dénomination et adresse de la Collectivité passant le marché : CHAMBRE DE COMMERCE

Plus en détail

QUALIPOL. La qualité de membre de l U.P.D.S. n est pas exigée pour l attribution du label «QUALIPOL».

QUALIPOL. La qualité de membre de l U.P.D.S. n est pas exigée pour l attribution du label «QUALIPOL». QUALIPOL PRESENTATION La labellisation «QUALIPOL» a pour but de distinguer les prestataires de services en dépollution des sols et de la ressource en eau par l assurance qu ils possèdent les éléments d

Plus en détail

EFICAS. Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes

EFICAS. Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes EFICAS Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes Résumé Ce programme s inscrit dans le cadre de l appel à projets «pour la mise en place de programmes d information, de formation et d innovation

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Certificats d économies d énergie

Certificats d économies d énergie Certificats d économies d énergie Le dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE), créé par les articles 14 à 17 de la loi n 2005-781 du 13 juillet 2005 de programme fixant les orientations de

Plus en détail

Le management de l énergie et l ISO 50001

Le management de l énergie et l ISO 50001 Le management de l énergie et l ISO 50001 Retour d expérience de la certification 22 février 2013 Colloque ATEE Sommaire 1 2 Champ et périmètre de certification Pourquoi une certification ISO 50001? 3

Plus en détail

Format de restitution pour la publication du bilan GES

Format de restitution pour la publication du bilan GES Format de restitution pour la publication du bilan GES Bilan des émissions de gaz à effet de serre conformément au décret n 2011-829 du 11 juillet 2011 Version : 28 décembre 2012 Rédaction : Pascal OCHALEK

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

QUALIFORAGE DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION VERS UNE CERTIFICATION. Bilan de l année 2013. Rapport final

QUALIFORAGE DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION VERS UNE CERTIFICATION. Bilan de l année 2013. Rapport final QUALIFORAGE DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION VERS UNE CERTIFICATION Bilan de l année 2013 Rapport final BRGM/RP-63015-FR Décembre 2013 QUALIFORAGE DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION VERS UNE CERTIFICATION Bilan de

Plus en détail

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées Bilan des émissions de gaz à effet de serre Septembre 213 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Sommaire

Plus en détail

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification www.entreprenezenlorraine.fr / Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 04/07/2014 Qu'est-ce

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

Restitution du bilan d'émissions de GES : MGEN, Mutuelle Générale de l Education Nationale

Restitution du bilan d'émissions de GES : MGEN, Mutuelle Générale de l Education Nationale Restitution du bilan d'émissions : MGEN, Mutuelle Générale de l Education Nationale 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : MGEN Code NAF : 6512 Z Autres Assurances Code SIREN :

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) HABITAT TOULOUSE ANNEE 2012 Le 25/2/2014 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : HABITAT TOULOUSE

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Bâtiment & Energie Nouvelles exigences Certificats d Economie d Energie (CEE)

Bâtiment & Energie Nouvelles exigences Certificats d Economie d Energie (CEE) Nouvelles exigences Certificats d Economie d Energie (CEE) 2011 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des décrets n 2010-1663, et n 2010-1664 ainsi que des deux

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES RÉALISANT LA CERTIFICATION DE SYSTÈMES DE QUALITÉ POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE

LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES RÉALISANT LA CERTIFICATION DE SYSTÈMES DE QUALITÉ POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE PROGRAMME MONDIAL ANTIDOPAGE LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISATIONS ANTIDOPAGE DÉVELOPPANT DES BONNES PRATIQUES POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES

Plus en détail