Le vingt sept mars deux mil treize,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le vingt sept mars deux mil treize,"

Transcription

1 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N du dossier : 13/00507 ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ DU 27 MARS Le vingt sept mars deux mil treize, Nous, Madame Janick TOUZERY-CHAMPION, Première Vice-Présidente, au Tribunal de Grande Instance de BOBIGNY, statuant en matière de référés, assistée de Madame Maud THOBOR, greffier, Après avoir entendu les parties à notre audience du 25 mars 2013, avons mis l'affaire en délibéré et avons rendu ce jour, par mise à disposition au greffe du Tribunal en application des dispositions de l article 450 du Code de procédure civile, la décision dont la teneur suit : ENTRE : COMITÉ D ETABLISSEMENT ARS 2, dont le siège social est sis 6, rue du Pavé - Zone de Frêt - BP TREMBLAY-EN-FRANCE ROISSY CDG CEDEX SYNDICAT FORCE OUVRIÈRE DES ACTIVITÉS COMPLÉMENTAIRES DU TRANSPORT AÉRIEN, dont le siège social est sis Bâtiment 7596 zone technique ROISSY CHARLES DE GAULLE représentés par Me Sonia FUSCO OSSIPOFF et Me Aurélie ARNAUD du cabinet SORELL, avocats au barreau de PARIS, vestiaire : B0793 ET : S.A.S AIRPORT RAMP SERVICES 2, prise en la personne de son président en exercice, dont le siège social est sis 6 rue du Pavé - Frêt 6 - TREMBLAY EN FRANCE ROISY CHARLES DE GAULLE représentée par Me Antonio SARDINHA MARQUES, avocat au barreau de PARIS, vestiaire : L0300 S.A.S GROUPE EUROPE HANDLING, prise en la personne de son président en exercice, dont le siège social est sis 3 rue du Té - Zone de fret TREMBLAY-EN-FRANCE Page 1 de 11

2 représentée par Me Isabelle GUENEZAN, avocat au barreau de PARIS, vestiaire : E0725 S.A.S 3 S, prise en la personne de son président en exercice, prise en son établissement situé, dont le siège social est sis 1 rue de Londres - Continental square - Bât. Jupiter ROISSY CDG CEDEX représentée par Me Anne LEPARGNEUR, avocat au barreau de TOULOUSE S.A. AIRLINES GROUND SERVICES, prise en la personne de son président directeur général en exercice, dont le siège social est sis 3, rue du Té - Cargo TREMBLAY-EN-FRANCE représentée par Me Isabelle GUENEZAN, avocat au barreau de PARIS, vestiaire : E0725 S.A. AIR FRANCE, prise en la personne de son président directeur général en exercice, dont le siège social est sis 45 Rue de Paris TREMBLAY EN FRANCE ROISSY CHARLES DE GAULLE CEDEX représentée par Me Jean-Pascal THIBAULT, avocat au barreau de VERSAILLES SAS GROUPEMENT INTERACTIF DU DÉGIVRAGE ET DU DÉNEIGEMENT, intervenant volontaire, dont le siège social est sis 31 rue du Moulin CASTANET TOLOSAN représentée par Me Anne LEPARGNEUR, avocat au barreau de TOULOUSE -Vu l assignation en référé d heure à heure délivrée le 20 mars 2013, après autorisation présidentielle du 19 mars 2013, par le Comité d Etablissement (CE) de la société ARS 2 et le Syndicat Force Ouvrière des Activités Complémentaires du Transport Aérien à l encontre de la SAS AIRPORT RAMP SERVICES 2 (ARS), la SAS GROUPE EUROPE HANDLING (GEH), la SAS 3 S, la SA AIRLINES GROUND SERVICES et la SA AIR FRANCE à l effet de voir, sur le fondement des articles 808 et 809 du Code de procédure civile, * constater les irrégularités flagrantes dans le processus d information et consultation du CE de la société Ars 2, * suspendre la mise en oeuvre du changement de prestataire dans l attente de la reprise et de l achèvement du processus complet par le rendu d un avis définitif et éclairé du CE, Page 2 de 11

3 * dire que la société Ars 2 continuera d effectuer les prestations de chargement, déchargement sur pistes des frets et bagages lot 4 sur l aéroport de Roissy jusqu à parfait achèvement du processus d information/consultation, sous astreinte de par jour et par salarié, * dire qu aucun transfert de salariés ne pourra intervenir jusqu à parfait achèvement du processus d information/consultation, sous astreinte de par jour et par salarié, * très subsidiairement dans l hypothèse où le juge maintiendrait les effets du changement de prestataire, * constater que la société GEH est seule titulaire du marché et subséquemment faire interdiction aux sociétés G3S et AGS d accueillir les salariés ARS 2, sous astreinte de par salarié et par infraction constatée, * dire que le juge des référés se réserve la faculté de liquider les astreintes, * dire la présente ordonnance opposable au donneur d ordres, la société AIR FRANCE, le contrat de prestation avec la société ARS 2 continuant à recevoir ses effets jusqu au parfait achèvement du processus d information /consultation, * condamner in solidum les sociétés ARS 2, GEH, 3S, AGS et Air FRANCE à verser à chacun des demandeurs une indemnité de en vertu de l article 700 du Code de procédure civile, - Vu l audience du 25 mars 2013, au cours de laquelle les demandeurs ont réitéré l ensemble de leurs prétentions, - Vu les conclusions de même date déposées par la société AIRPORT RAMP SERVICES aux termes desquelles elle demande : * qu il soit constaté que l attribution du lot 4 dans l appel d offre de la société AIR FRANCE consistait au transfert de l assistance pour tout CDG2 en synergie, sans exclusion de l assistance des avions moyencourrier des compagnies clientes dont le terminale naturel est le T2F (KLM à ce jour), * qu il soit constaté qu elle ne pouvait donner à son comité d établissement d autres informations que celles données, * qu il soit jugé que le transfert des salariés doit s opérer dans le cadre de l attribution du lot 4 conformément à l appel d offres effectué par la société Air France en application des dispositions de l article L du Code du travail, * qu il soit jugé qu elle s est parfaitement acquittée de son obligation d information/consultation à l égard de son comité d établissement, * que soient condamnées conjointement et solidairement (sic) la société GEH et sa filiale AIRLINES GROUND SERVICES à lui verser la somme de 3.500, la société AIR FRANCE à lui payer la même somme par application de l article 700 du Code de procédure civile, - Vu les écritures développées le 25 mars 2013 par la société GROUPE EUROPE HANDLING (GEH) et la SA AIRLINES GROUND SERVICES (AGS), intervenant volontairement à la présente instance en qualité de filiale de GEH, par lesquelles elles ont : à titre principal * soulevé la nullité pour irrégularité de fond de l assignation délivrée Page 3 de 11

4 à la requête du CE de la sté ARS en l absence de mandat et ce en vertu de l article 117 du Code de procédure civile, * invoqué la nullité de l assignation pour irrégularité de forme en l absence de mention des sièges sociaux conformément à l article 55 du Code de procédure civile, * estimé irrecevable l assignation en raison du non respect par les demanderesses du préalable de l expertise conventionnelle, à titre subsidiaire, * excipé de l absence de trouble manifestement illicite au sens de l article 808 et 809 du Code de procédure civile, * conclu au rejet de l ensemble des demandes, à titre infiniment subsidiaire, * demandé acte de ce que la société AGS reprendra aux conditions du dispositif conventionnel qui s impose à elle, dans la limité de 55 personnes les salariés issus de l effectif de la société ARS 2 qui se présenteront à elle pour commencer à exécuter le contrat dévolu par la compagnie Air France à compter du mercredi 27 mars 2013 à O heure, à titre reconventionnel, * souhaité la condamnation solidaire des sociétés ARS 2, du CE de la société ARS 2 et du Syndicat FO des Activités complémentaires du Transport Aérien à régler à chacune d elles une somme de en vertu de l article 700 du Code de procédure civile, - Vu les conclusions du 25 mars 2012 de la société 3S, aux termes desquelles elle a : * opposé l absence de trouble manifestement illicite en raison de la régularité et de l achèvement du processus d information et consultation du CE de la société ARS, * considéré le juge des référés incompétent sur la demande visant à voir reconnaître que la société GEH est seule titulaire du lot n 4 du marché, * demandé qu il soit constaté qu elle est attributaire du marché de l assistance piste des avions moyen courrier des compagnies clientes d Air France sur le terminal 2F à ce jour, soit la compagnie KLM à compter du 27 mars 2013, * argué de l incompétence du juge sur les demandes visant à suspendre la mise en oeuvre du changement de prestataire et de poursuite du marché par la société ARS 2 jusqu à parfait achèvement du processus d information/consultation, * sollicité le rejet des demandes de suspension du transfert des marchés et des astreintes, * considéré le juge des référés incompétent pour statuer sur la nature juridique du transfert légal ou conventionnel, * souligné qu elle doit exécuter ses prestations à compter du 27 mars 2013, * fait valoir son absence d obligations à reprendre les salariés au titre de l article L du Code du travail selon la thèse des demandeurs et de la société ARS 2, * à titre subsidiaire, s il est ordonné l application des règles de transfert conventionnel, excipé de son impossibilité à reprendre le personnel à la date du transfert, la société sortante n ayant transmis à la société 3S aucune information sur les salariés visés par ce transfert, * en conséquence, estimé que la société ARS 2 aura la charge des Page 4 de 11

5 salariés jusqu au parfait achèvement du processus conventionnel du transfert, * sollicité la condamnation des demandeurs et de la société ARS à lui verser la somme de en vertu de l article 700 du Code de procédure civile, - Vu les conclusions de même date de la société AIR FRANCE qui a : à titre principal * invoqué la nullité des actes de la procédure, requête afin d assigner d heure à heure, ordonnance et assignation sur le fondement de l article 117 du Code de procédure civile, à titre subsidiaire, * soulevé l irrecevabilité de l action du CE de la société ARS et du Syndicat FO pour défaut de qualité à agir par application de l article 122 du Code de procédure civile, à titre plus subsidiaire, * estimé l action du CE de la société ARS et du Syndicat FO irrecevable pour défaut d intérêt à agir, à titre encore plus subsidiaire, * sollicité sa mise hors de cause * dit n y avoir lieu à référé, en tout état de cause * réclamé la condamnation des demandeurs à lui verser chacun une somme de au visa de l article 700 du Code de procédure civile, Il est expressément référé aux écritures des parties pour un plus ample exposé des faits et de leur argumentation. MOTIFS DE LA DÉCISION : Sur les exceptions de nullité : Attendu que les sociétés GEH, AGS et Air France soulèvent divers moyens de nullité de l assignation tirés du fait que le secrétaire du CE de la société ARS 2 n est pas identifiable, qu il n a pas de mandat pour agir en justice, qu il ne justifie pas d une délibération du CE antérieure à l assignation ni pour la requête présentée devant le président pour être autorisé à assigner en référé d heure à heure ni pour l assignation proprement dite ; Attendu qu en vertu de l article L du Code du travail le comité d entreprise (ou d établissement) est doté de la personnalité civile ; qu en l absence de disposition légale ce sont les règles communes du mandat qui doivent s appliquer à sa représentation en justice conformément aux dispositions de l article 416 du Code de procédure civile qui dispose que quiconque entend représenter ou assister une partie doit justifier qu il en a reçu mandat ou mission ; Que le mandat est attribué par un vote du comité d entreprise à la majorité de ses membres ; Qu au cas particulier, le comité d établissement verse aux débats un simple Page 5 de 11

6 pouvoir donné par M.De Faria en sa qualité de secrétaire adjoint du CE de la société ARS 2 et par Melle Zirignon en sa qualité de trésorière du CE de cette société à M.Boubetra en sa qualité de secrétaire ; Que par conséquent, l ensemble des membres du comité d établissement n a pas été convoqué pour prendre part à un vote et pour désigner un de ses membres à l effet de le représenter en justice ; Que M.Boubetra n a donc pas été habilité pour engager l action au nom du comité ; que cette exception de nullité pour irrégularité de fond doit donc être accueillie conformément aux dispositions de l article 117 du Code de procédure civile ; Attendu que la société Air France reprend la même argumentation à propos de l acte introductif d instance engagé par le Syndicat Force Ouvrière des Activités complémentaires du transport aérien, lequel selon elle doit être déclaré nul, faute de justification d un mandat spécial qui aurait donné pouvoir au secrétaire général d ester en justice au nom du syndicat ; Mais attendu que l action engagée par le Syndicat Force Ouvrière des Activités complémentaires du Transport Aérien, représenté par son secrétaire, l a été conformément aux statuts de ce syndicat versés aux débats qui précisent en leur article 18 que le secrétaire a la capacité d ester en justice au nom du syndicat et de le représenter dans tous les actes de la vie civile, de sorte que, contrairement à ce que prétend la société AIR FRANCE le secrétaire général n avait pas besoin d un mandat spécial pour agir en justice, ni d être identifié par son nom patronymique ; Que cet argument ne saurait donc être retenu ; Attendu que les sociétés GEH et AGS soulèvent un second moyen de nullité pour absence de mention dans l assignation du lieu et place du siège social des demandeurs en application des dispositions des article 55 et suivants du Code de procédure civile ; Mais attendu que figure bien dans l acte introductif d instance la mention de l adresse des demandeurs, la boîte postale étant indiquée de surcroît ; Que ce moyen est dénué de toute portée ; Sur les moyens d irrecevabilité : Attendu que la sociétés GEH et AGS soulèvent un moyen d irrecevabilité des demandes du CE de la société Ars et du Syndicat FO en raison de la violation de l annexe VI de la convention collective du personnel au sol des entreprises de transport aérien par ces derniers qui n ont pas mis en oeuvre le préalable conventionnel du recours à l expert, dont la mission est de déterminer et d identifier les salariés transférables, de consulter obligatoirement et de recueillir l avis des comités d entreprise ou des comités d établissement concernés ; Mais attendu qu à supposer même que cette convention collective soit Page 6 de 11

7 applicable, le recours préalable à un expert n est en rien obligatoire, puisqu il est prévu qu en cas de désaccord sur le nombre d effectifs concerné par le transfert un expert pourra être désigné ; Que dès lors en l absence de tout caractère contraignant de ce recours, ce moyen d irrecevabilité est inopérant ; Attendu que la société Air France excipe du défaut de qualité à agir du syndicat pour un droit exclusivement attaché à la personne du salarié ; Attendu que l instance introduite par ledit Syndicat FO tend à faire juger que le processus d information/consultation du comité d établissement de la société ARS 2, à la suite de la perte du marché de chargement/déchargement sur pistes des frets et bagages sur l aéroport de Roissy Charles de Gaulle, n est pas régulier, de sorte que doit être suspendue la mise en oeuvre du changement de prestataire dans l attente de la reprise et de l achèvement de ce processus ; Qu il est de principe que le défaut d information préalable à la consultation d un comité d entreprise ou d établissement constitue un trouble manifestement illicite au sens de l article 809 du Code de procédure civile ; Que la présente action n est pas, contrairement à ce que soutient la société Air FRANCE une action individuelle de chaque salarié en contestation du transfert d un contrat de travail, droit exclusivement attaché à la personne du salarié qui doit être portée devant la juridiction prud homale mais une action pour la défense des intérêts collectifs de la profession que le syndicat représente ; que cet argument sera en conséquence rejeté ; Attendu que la société Air France se prévaut encore de l absence d intérêt à agir relativement aux demandes dirigées contre elle ; qu elle sollicite à titre infiniment subsidiaire sa mise hors de cause ; Mais attendu que l intérêt à agir se rapporte à la partie demanderesse et non à la défenderesse ; que par ailleurs la présente décision sera opposable à la société Air France, qui a intérêt à en connaître la teneur, de sorte qu il n y a pas lieu à mettre hors de cause la société Air France ; Sur les irrégularités alléguées du processus d information/consultation : Attendu qu il convient de rappeler que la compagnie AIR FRANCE avait chargé la société ARS 2 de réaliser pour son compte le chargement et déchargement en piste du fret et des bagages pour neuf compagnies aériennes sur l aéroport de Roissy ; qu à l automne 2012 souhaitant changer de prestataire elle a lancé un appel d offres ; que par une correspondance du 28 janvier 2013 la société Air France a informé la société Ars de :. l attribution du lot 4: assistance pour tout CDCG en synergie à GEH ", sauf pour l assistance des avions moyen- courrier des compagnies clientes dont le terminal naturel est le T2F (KLM à ce jour). L attribution du terminal T2F (KLM à ce jour) à G3S ; Que par une lettre du 21 janvier 2012 la société Air France a avisé le groupe Page 7 de 11

8 3S que sa proposition a été retenue pour l assistance piste des avions moyecourrier des compagnies clientes dont le terminal naturel est le TSF (KLM à ce jour) ; Attendu que le Syndicat FO soutient à titre principal que le processus d information/consultation du comité d entreprise de la société ARS 2 a été inexistant ou n a pas été suffisant en ce qui concerne la nature légale ou conventionnelle du transfert et en ce qui concerne l identité du repreneur ; Mais attendu qu il ressort du courrier susmentionné que dès le 28 janvier 2013 la société ARS 2 connaissait l identité des deux nouveaux prestataires ; Qu il apparaît des pièces produites que des réunions du CE de la société er ARS 2 ont eu lieu les 29 janvier, 15 février, 1 et 8 mars 2013 ; qu il ressort du compte rendu du CE extraordinaire du 29 janvier 2013 que le CE de la société ARS 2 a été informé dès ce jour que la société Ars 2 n était pas renouvelée, que son contrat s arrêtait au 26 mars 2013, que des personnes seraient transférées à GEH et d autres dans le groupe 3 S pour la partie er KLM ; que lors de la réunion du CE du 1 mars 2013 (dont le procès-verbal comprend 7 pages) les membres du CE ont été informés par des représentants de la direction des deux entreprises entrantes que suite au transfert de personnel il y aura 78 collaborateurs transférés, dont 55 pour GEH et 23 pour G3S, que l intégralité du personnel sera repris avec la garantie de leurs acquis, la reprise de leurs qualifications ; qu une discussion infructueuse a eu lieu sur les critères de répartition des salariés entre les deux sociétés ; Que lors de la réunion du 8 mars 2013, il a été constaté qu aucun accord n avait été trouvé entre les parties sur les critères de répartition des salariés ; Qu il ressort de l examen des procès-verbaux des réunions du CE que toutes informations ont été données mais qu un différend a opposé les parties dans la mesure où les salariés de la société ARS ne voulaient pas être répartis entre deux sociétés, qu ils estimaient qu ils constituaient une entité économique autonome et souhaitaient un transfert légal régi par les dispositions de l article du Code du travail et non par les dispositions de la convention collective nationale du Transport Aérien Personnel au sol applicable à l activité concernée ; Que dans ces conditions il apparaît que le litige ne porte pas sur une insuffisance d information ou un défaut d information préalable à la consultation du CE en cas de transfert mais sur un différend tenant à la législation applicable au transfert des salariés en raison de la perte du marché par la société Ars 2 ; Que l existence d un trouble manifestement illicite n est donc pas démontrée, de sorte que le Syndicat FO doit être débouté de ses demandes principales ; Attendu que ce dernier à titre subsidiaire sollicite qu il soit constaté que la Page 8 de 11

9 société GEH est seule titulaire du marché et subséquemment faire interdiction aux sociétés 3S et AGS d accueillir les salariés de la société ARS 2 sous astreinte de par salarié et par infraction constatée ; Attendu que le différend qui oppose les parties constitue, sur le fondement de l article 809 dont l application est ici requise, un péril imminent qu il convient de prévenir dès lors que les 78 salariés de la société ARS 2 restent à ce jour dans l incertitude de leur employeur alors que le marché de la société ARS doit cesser au 27 mars 2013 ; Attendu qu au sens de l article du Code du travail et de la jurisprudence de la Cour de justice des communautés européennes le transfert d une unité économique implique un transfert d un ensemble organisé de personnes et d éléments corporels ou incorporels permettant l exercice d une activité économique qui poursuit un objectif propre. Attendu que la société Air France donneur d ordre a procédé à des appels d offre, auxquels ont répondu les société GEH et 3S pour les lots 2 et 4 ; que la société Air France a retenu l offre de ces deux sociétés chacune pour une partie du lot 4, entendant ainsi scinder ce lot en 2 marchés distincts ; qu il s ensuit que ce transfert ne peut donc être considéré comme une entité économique autonome au sens de l article L du Code du travail ; Que par ailleurs, il est acquis que l activité transférée de la société ARS 2 est exécutée par des salariés qui n y sont pas spécialement affectés, dès lors qu ils assurent indifféremment leur activité pour neuf compagnies aériennes clientes de la société Air France ; qu il est de principe que ne peut être considérée comme une entité économique autonome une activité exécutée par des personnels polyvalents ; Qu enfin et surtout, le Syndicat FO qui revendique un transfert légal des salariés soumis aux dispositions de l article L du Code du travail ne verse aux débats aucun élément de preuve sur le transfert des moyens propres, corporels et incorporels qui permettraient la poursuite de l activité transférée, la seule reprise par la société entrante d un marché perdu par la société sortante ne pouvant à elle seule caractériser un tel transfert ; Qu il s ensuit que les deux sociétés entrantes ou leur filiale devront exécuter les prestations mises à leur charge par le donneur d ordre dès le 27 mars 2013 et faire application des dispositions de la convention collective concernée ; que la société GEH ou sa filiale devra reprendre 55 salariés et la société 3S 23 salariés en appliquant les critères posés par la convention collective pour la répartition des salariés ; que ces deux sociétés devront soumettre aux salariés un avenant conforme aux obligations posées par l annexe VI de la convention collective concernée, garantissant leurs droits (ancienneté, qualification et rémunération) ; Que la société ARS 2 devra remettre aux sociétés entrantes la liste et les dossiers du personnels affecté au marché et ce sous astreinte de 200 par jour de retard par salarié commençant à courir dans les 12 heures de la signification de la présente ordonnance ; Page 9 de 11

10 Attendu que le juge des référés ne se réservera pas la liquidation de l astreinte, dès lors que cette compétence est habituellement dévolue à un juge spécialisé, le juge de l exécution des peines ; Attendu qu aucune circonstance d équité ne commande l application des dispositions de l article 700 du Code de procédure civile en faveur de l une ou l autre des parties ; PAR CES MOTIFS Statuant publiquement, contradictoirement, par mise à disposition au greffe, en premier ressort et sous le bénéfice de l exécution provisoire, - Constatons la nullité pour irrégularité de forme de l assignation en ce qu elle a été délivrée à la requête du CE de la société ARS 2, - Re jetons les autres exceptions de nullité soulevées par les défendeurs, - Rejetons les fins de non recevoir et les moyens d irrecevabilité soulevées par les défendeurs, - Constatons l absence d irrégularités dans le processus d information/consultation du CE de la société ARS 2, - Rejetons en conséquence les demandes principales du Syndicat FO des activités complémentaires du transport aérien, - Disons que les dispositions de l article L du Code du travail ne sont pas applicables au transfert de la société ARS 2 aux sociétés Groupe Europe Handling, AirLines Ground Services et la société 3S de l activité de chargement et déchargement en piste du fret et des bagages, -Donnons acte aux sociétés GEH et AGS de ce qu elles s engagent à reprendre conformément à la convention collective n 3177 dans la limité de 55 personnes les salariés de la société ARS 2, - Disons que les sociétés ARS 2, GEH, AGS et 3S devront faire application de la convention collective du personnel au sol des entreprises de transport aérien, - Disons en conséquence que les sociétés GEH, AGS et 3S devront exécuter les prestations mises à leur charge par le donneur d ordre dès le 27 mars 2013 conformément aux dispositions de la convention collective concernée et se référer aux critères posés par la convention collective pour la répartition des salariés et soumettre aux salariés un avenant conforme aux obligations posées par l annexe VI de la convention collective concernée, garantissant leurs droits (ancienneté, qualification et rémunération) ; - Disons que la société ARS 2 devra remettre aux sociétés entrantes la liste et les dossiers du personnels affecté au marché et ce sous astreinte de 200 par jour de retard par salarié commençant à courir dans les 12 heures de la Page 10 de 11

11 signification de la présente ordonnance, - Dit n y avoir lieu à application des dispositions de l article 700 du Code de procédure civile, - Rejetons toutes autres demandes, - Condamnons le comité d entreprise de la société ARS 2 et le Syndicat Force Ouvrière des Activités Complémentaires du Transport Aérien aux dépens. Ainsi jugé au palais de justice de Bobigny, le 27 mars 2013 LE GREFFIER LE JUGE DES RÉFÉRÉS Page 11 de 11

représentée par Me Eric MOUTET, avocat au barreau de PARIS, vestiaire : B0569 représentée par Me Anne LEPARGNEUR, avocat au barreau de TOULOUSE

représentée par Me Eric MOUTET, avocat au barreau de PARIS, vestiaire : B0569 représentée par Me Anne LEPARGNEUR, avocat au barreau de TOULOUSE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N du dossier : 13/00379 ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ DU 08 MARS 2013 ---------------- A l'audience publique des référés tenue le

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028. Le quatre février deux mil treize,

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028. Le quatre février deux mil treize, TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028 ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ DU 04 FEVRIER 2013 ---------------- Le quatre février deux mil treize, Nous,

Plus en détail

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

Madame Nicole ALFOCEA née le 20 Octobre 1956 à LYON (69000) 12 Lotissement les Cerisiers 38190 FROGES

Madame Nicole ALFOCEA née le 20 Octobre 1956 à LYON (69000) 12 Lotissement les Cerisiers 38190 FROGES COUR D'APPEL DE NÎMES CHAMBRE CIVILE 1ère Chambre A ARRÊT DU 05 FEVRIER 2013 APPELANTE : ARRÊT N R.G : 12/01918 DB/DO TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NIMES 11 avril 2012 S.A. GROUPE SOFEMO C/ ALFOCEA ROUSSEL

Plus en détail

Cour de Cassation, Chambre Sociale, Audience publique du 15 novembre 2011. SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Lyon-Caen et Thiriez, avocat(s)

Cour de Cassation, Chambre Sociale, Audience publique du 15 novembre 2011. SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Lyon-Caen et Thiriez, avocat(s) Cour de Cassation, Chambre Sociale, Audience publique du 15 novembre 2011. N de pourvoi: 10-20891 Publié au bulletin Rejet M. Lacabarats (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Lyon-Caen

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NANTERRE. 2ème Chambre. JUGEMENT RENDU LE 09 Janvier 2014 DEMANDEUR DEFENDEURS

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NANTERRE. 2ème Chambre. JUGEMENT RENDU LE 09 Janvier 2014 DEMANDEUR DEFENDEURS TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NANTERRE 2ème Chambre JUGEMENT RENDU LE 09 Janvier 2014 DEMANDEUR N R.G. : 13/08945 N Minute : 13/ LA FEDERATION GENERALE DES MINES ET DE LA METALLURGIE CFDT - (FGMM CFDT)

Plus en détail

Cour de cassation. Chambre civile 2. Audience publique du 13 novembre 2014. N de pourvoi: 13-15.642 ECLI:FR:CCASS:2014:C201726. Publié au bulletin

Cour de cassation. Chambre civile 2. Audience publique du 13 novembre 2014. N de pourvoi: 13-15.642 ECLI:FR:CCASS:2014:C201726. Publié au bulletin Cour de cassation Chambre civile 2 Audience publique du 13 novembre 2014 N de pourvoi: 13-15.642 ECLI:FR:CCASS:2014:C201726 Publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Garreau, Bauer-Violas

Plus en détail

L an deux mil quatorze ; Et le dix-sept décembre ; Assisté de Maître BAH Stéphanie, Greffier ; -Constater la nullité de l acte de caution ;

L an deux mil quatorze ; Et le dix-sept décembre ; Assisté de Maître BAH Stéphanie, Greffier ; -Constater la nullité de l acte de caution ; REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE --------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 3378/2014 ---------------- ORDONNANCE DU JUGE D EXECUTION

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 21 MAI 2010 C.09.0340.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0340.F C. A., demandeur en cassation, représenté par Maître Pierre Van Ommeslaghe, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

M. Béraud (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Béraud (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 30/10/2012 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 26 septembre 2012 N de pourvoi: 11-15384 11-21994 Non publié au bulletin Rejet M. Béraud (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE DU 04 juillet 2013. L an deux mil treize Et le quatre juillet

AUDIENCE PUBLIQUE DU 04 juillet 2013. L an deux mil treize Et le quatre juillet REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ---------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 904/2013 ------------- ORDONNANCE DU JUGE DES REFERES --------------

Plus en détail

Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie CFDT 47/49 Avenue Simon Bolivar 75019 PARIS

Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie CFDT 47/49 Avenue Simon Bolivar 75019 PARIS T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S 1/4 social RG : 12/10413 MINUTE : PAIEMENT A. L. JUGEMENT rendu le 11 décembre 2012 Assignation du : 16 juillet 2012 1 DEMANDERESSES Fédération

Plus en détail

L an deux mil quatorze ; Et le cinq Mai ;

L an deux mil quatorze ; Et le cinq Mai ; REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE --- COUR D APPEL D ABIDJAN -- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN RG N 868/2014 ------------- ORDONNANCE DU JUGE DES REFERES Affaire La société BENEOUA (SCPA Touré et Pongathié)

Plus en détail

L an deux mille treize Et le vingt septembre;

L an deux mille treize Et le vingt septembre; MR/AN REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- ORDONNANCE DU JUGE DE REFERE du 20/09/2013 -------------------

Plus en détail

L an deux mil treize Et le neuf juillet

L an deux mil treize Et le neuf juillet KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- ORDONNANCE DU JUGE DE L URGENCE --------------------

Plus en détail

Statuant publiquement, par défaut, en premier et dernier ressort; Se déclare incompétent au profit de la juridiction arbitrale ;

Statuant publiquement, par défaut, en premier et dernier ressort; Se déclare incompétent au profit de la juridiction arbitrale ; REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ---- COUR D APPEL D ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN RG N 485 /13 JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 29 mai 2013 ------------- Affaire : Société IMMOBILIARE, (Me Moïse DIBY) Contre

Plus en détail

LA PROCÉDURE PRUD HOMALE

LA PROCÉDURE PRUD HOMALE LA PROCÉDURE PRUD HOMALE Le conseil de Prud hommes est compétent pour juger des litiges nés à l occasion du contrat de travail. La procédure comprend deux phases distinctes : la tentative de conciliation

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux mars deux mille douze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux mars deux mille douze. N 17 / 12. du 22.3.2012. Numéro 2954 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux mars deux mille douze. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier 2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier Selon la loi, le comité d entreprise est présidé de droit par le chef d entreprise ou son représentant. Lors

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA02599 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président M. Dominique REINHORN, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 16 janvier 2013 N de pourvoi: 11-25282 Non publié au bulletin Rejet

Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 16 janvier 2013 N de pourvoi: 11-25282 Non publié au bulletin Rejet Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 16 janvier 2013 N de pourvoi: 11-25282 Non publié au bulletin Rejet Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE DU 23 FEVRIER 2015. L an deux mil quinze Et le vingt-trois Février

AUDIENCE PUBLIQUE DU 23 FEVRIER 2015. L an deux mil quinze Et le vingt-trois Février REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ---------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 466 /2015 ------------- ORDONNANCE DU JUGE DES REFERES --------------

Plus en détail

tous deux comparants par la SELARL DUMONS & Associés, Société d avocats au barreau de NOUMEA,

tous deux comparants par la SELARL DUMONS & Associés, Société d avocats au barreau de NOUMEA, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 04/00282 Présidente : Mme LE TAILLANTER RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Corinne LEROUX Jugement du 21 Juillet 2006 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEURS

Plus en détail

Citation : C. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1236 C. G. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : C. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1236 C. G. Commission de l assurance-emploi du Canada Citation : C. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1236 Date : 21octobre 2015 Dossier : AD-13-110 DIVISION D APPEL Entre: C. G. Appelant Commission de l assurance-emploi du Canada

Plus en détail

ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL

ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL ENTRE : LE BARREAU DU QUÉBEC, ayant son siège social au 445, boul. Saint-Laurent, Montréal, Québec, H2Y 3T8 (Ici représenté

Plus en détail

N 04/00404 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 04/00404 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 04/00404 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme LE TAILLANTER AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Corinne LEROUX Jugement du 7 Avril 2006 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE

Plus en détail

Monsieur Jean Pierre TILLIARD 16 rue du Puits Minard 91630 LEUDEVILLE

Monsieur Jean Pierre TILLIARD 16 rue du Puits Minard 91630 LEUDEVILLE T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S 1 8ème chambre 1ère section N RG : 12/08127 N MINUTE : JUGEMENT rendu le 27 Janvier 2015 Assignation du : 24 Mai 2012 DEMANDEUR Monsieur Jean Pierre

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE R.G. : 14/01429 Minute no : 14/01711/ Chambre des référés Du : 11 Décembre 2014 Affaire : association loi 1901 "Mouvement pour la liberté de la protection sociale MLPS

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 13 MARS 2015

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 13 MARS 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ----------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ------------------- RG 232/2015 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 13 Mars 2015

Plus en détail

CONCLUSIONS TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE JUGE DES REFERES AUDIENCE DU 18 SEPTEMBRE 2012 POUR : Monsieur Michel TOUZEAU, Conservateur des Hypothèques

CONCLUSIONS TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE JUGE DES REFERES AUDIENCE DU 18 SEPTEMBRE 2012 POUR : Monsieur Michel TOUZEAU, Conservateur des Hypothèques Cabinet MERCIE Société d'avocats 29, rue de Metz 31000 TOULOUSE Tél. 05.34.45.54.01 Fax. 05.61.22.58.88 avocats@cabinetmercie.com.fr 126580 CBV/CBV TOUZEAU/LABORIE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE JUGE DES

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

L an deux mil quatorze Et le quatorze août

L an deux mil quatorze Et le quatorze août KF/AN REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE - COUR D APPEL D ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ORDONNANCE DE REFERE ---------------- RG N 2127/ 2014 MONSIEUR ANTHONY ELIJAH C/ MONSIEUR KAMAGATE IBRAHIM ------

Plus en détail

dans l affaire pénale opposant comparant par Maître Chris SCOTT, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu,

dans l affaire pénale opposant comparant par Maître Chris SCOTT, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu, N 22 / 2010 pénal. du 29.4.2010 Not. 889/05/CD Numéro 2744 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a rendu

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 17 Avril 2015

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 17 Avril 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ----------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ------------------- RG 620/2015 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 17 avril 2015

Plus en détail

COUR DE CASSATION DE BELGIQUE

COUR DE CASSATION DE BELGIQUE 10 FEVRIER 2003 S.02.0068.F/1 COUR DE CASSATION DE BELGIQUE Arrêt N S.02.0068.F L. V. demanderesse en cassation, représentée par Maître Cécile Draps, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

L essentiel de l Officiel

L essentiel de l Officiel LA FIN DE L «AUTOLICENCIEMENT» Décision de la Cour de cassation Cour de cassation Chambre sociale Décisions n 01-42-335, n 01-43-578, n 01-42-679, 01-40-235, n 01.41-150 Arrêts n 1780, n 1782, n 1783,

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix-neuf mai deux mille onze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix-neuf mai deux mille onze. N 33 / 11. du 19.5.2011. Numéro 2867 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix-neuf mai deux mille onze. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

L an deux mil quatorze Et le seize décembre

L an deux mil quatorze Et le seize décembre KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 3416/14 -------------------- ORDONNANCE DE REFERE

Plus en détail

COUR DE CASSATION R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E. Audience publique du 27 novembre 2012 Rejet M. ESPEL, président. Arrêt n o 1177 F-P+B

COUR DE CASSATION R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E. Audience publique du 27 novembre 2012 Rejet M. ESPEL, président. Arrêt n o 1177 F-P+B COMM. EJ COUR DE CASSATION Audience publique du 27 novembre 2012 Rejet M. ESPEL, président Pourvoi n o H 11-17.185 Arrêt n o F-P+B R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR

Plus en détail

Jugement du 7 avril 2011. Melle X c/ M. Y EXPOSÉ DU LITIGE

Jugement du 7 avril 2011. Melle X c/ M. Y EXPOSÉ DU LITIGE Tribunal de grande instance de Paris 5 ème Chambre 2 ème Section Jugement du 7 avril 2011 Melle X c/ M. Y RG n 09/15353 Références de publication : - http://www.lexbase.fr/ EXPOSÉ DU LITIGE Monsieur Y,

Plus en détail

Confirme la décision déférée dans toutes ses dispositions, à l égard de toutes les parties au recours REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Confirme la décision déférée dans toutes ses dispositions, à l égard de toutes les parties au recours REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 03/10/2012 Cour d appel de Lyon 2ème chambre Audience publique du 17 octobre 2011 N de RG: 10/04754 Confirme la décision déférée dans toutes ses dispositions, à l égard de toutes les parties au recours

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 29/05/2013 Cour Administrative d Appel de Nancy N 12NC00126 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre - formation à 3 M. LAPOUZADE, président Mme Pascale ROUSSELLE, rapporteur M. WIERNASZ, rapporteur public

Plus en détail

Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Conclusions du Commissaire du Gouvernement

Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Conclusions du Commissaire du Gouvernement 1 N 3967 - Conflit positif Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Séance du 13 octobre 2014. Conclusions du Commissaire du Gouvernement Du 8 juillet

Plus en détail

COUR DES COMPTES ------ TROISIEME CHAMBRE ------ QUATRIEME SECTION ------ Arrêt n 58866 ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARTS ET METIERS PARISTECH

COUR DES COMPTES ------ TROISIEME CHAMBRE ------ QUATRIEME SECTION ------ Arrêt n 58866 ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARTS ET METIERS PARISTECH COUR DES COMPTES TROISIEME CHAMBRE QUATRIEME SECTION Arrêt n 58866 ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARTS ET METIERS PARISTECH Exercice 2007 Rapport n 2010-496-0 Séance du 28 juin 2010 Lecture publique du 27

Plus en détail

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 13 décembre 2012 N de pourvoi: 11-19098 Publié au bulletin Cassation M. Charruault (président), président SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Potier

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. Décision déférée du 02 Janvier 2006 - Tribunal de Grande Instance de TOULOUSE - 02/3269 Mme PARANT

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. Décision déférée du 02 Janvier 2006 - Tribunal de Grande Instance de TOULOUSE - 02/3269 Mme PARANT Cour d appel de Toulouse ct0042 Audience publique du 12 juillet 2007 N de RG: 06/01685 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation 12/07/2007 ARRÊT No404 NoRG: 06/01685 CD/CC REPUBLIQUE

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D APPEL DE PARIS Pôle 6 - Chambre 1 ARRÊT DU 14 Février 2011 (n, pages) Numéro d inscription au répertoire général : S 10/23623 Décision déférée à la

Plus en détail

L an deux mil treize Et le huit janvier

L an deux mil treize Et le huit janvier AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- ORDONNANCE DE REFERE RG N 093/12 du 08/01/13 LA SOCIETE

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 03 AVRIL 2015

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 03 AVRIL 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ----------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ------------------- RG 677/2015 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 03 AVRIL 2015

Plus en détail

L an deux mil quinze. Et le vingt trois juin. Assisté de Maître ANGUI ATSE, Greffier

L an deux mil quinze. Et le vingt trois juin. Assisté de Maître ANGUI ATSE, Greffier KF/KA REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE COUR D APPEL D ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ORDONNANCE DU JUGE DE L EXECUTION du 23/06/ 2015 RG N 1752/2015 --------------- LA SOCIETE SUNU ASSURANCE IARD-COTE

Plus en détail

COUR DE CASSATION IK ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. Audience publique du 17 février 2012

COUR DE CASSATION IK ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. Audience publique du 17 février 2012 COUR DE CASSATION IK ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE Audience publique du 17 février 2012 Rejet M. LAMANDA, premier président Pourvoi n o A 10-24.282 Arrêt n o P+B+R+I R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU

Plus en détail

L an deux mil quinze ; Et le vingt-sept octobre ;

L an deux mil quinze ; Et le vingt-sept octobre ; YD/KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- ORDONNANCE DE REFERE du 27/10/2015 ----------------- RG

Plus en détail

L an deux mil quatorze. Et le vingt-trois juillet. Nous, DJEDJET-GOLLY Séraphin, Viceprésident

L an deux mil quatorze. Et le vingt-trois juillet. Nous, DJEDJET-GOLLY Séraphin, Viceprésident REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ---------------- ORDONNANCE DE REFERE ---------------- RG N 1909/14 du 23/7/2014 ------------------- Société

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 09DA01584 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 (bis) M. Mortelecq, président M. Vladan Marjanovic, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

L an deux mil quatorze. Et le vingt-trois juillet. Nous, DJEDJET-GOLLY Séraphin, Viceprésident

L an deux mil quatorze. Et le vingt-trois juillet. Nous, DJEDJET-GOLLY Séraphin, Viceprésident REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ---------------- ORDONNANCE DE REFERE ---------------- RG N 1962/14 du 23/7/2014 ------------------- Société

Plus en détail

2 ) d annuler l avis à tiers détenteur émis le 6 avril 2010 par le directeur départemental des finances publiques du Val-de-Marne ;

2 ) d annuler l avis à tiers détenteur émis le 6 avril 2010 par le directeur départemental des finances publiques du Val-de-Marne ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 1301197 Société Orfedor Mme Vergnaud Rapporteur M. Kauffmann Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun, (10 ème

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BORDEAUX

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BORDEAUX TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BORDEAUX CHAMBRE DE LA FAMILLE CABINET JAF 24 20J RGn1 DU Janvier 2013 Minute nc JUGEMENT SUR LE FOND AUDIENCE PUBLIQUE DE LA DEUXIEME CHAMBRE DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE

Plus en détail

L an deux mil quatorze Et le vingt neuf septembre

L an deux mil quatorze Et le vingt neuf septembre KF/KV REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ----- COUR D APPEL D ABIDJAN ---- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ---- RG N 2712/2014 ORDONNANCE DE REFERE du 29/09/2014 Affaire : Madame Murielle ALLAH épouse KOUASSI

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE Grosses délivrées aux parties le : REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D APPEL DE PARIS 03 NOVEMBRE 2011 (n, 5 s) Numéro d inscription au répertoire général : 10/22228 Décision déférée

Plus en détail

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318 FICHE 19 Références LEXIQUE JURIDIQUE A ACTE EXTRA-JUDICIAIRE Acte établi généralement par un huissier. Par exemple, un commandement de payer. ACTION EN JUSTICE Pouvoir de saisir la justice. ACTION PUBLIQUE

Plus en détail

COUR DES COMPTES -------- PREMIERE CHAMBRE -------- PREMIERE SECTION -------- Arrêt n 51996 RECEVEURS DES IMPOTS DE L HERAULT

COUR DES COMPTES -------- PREMIERE CHAMBRE -------- PREMIERE SECTION -------- Arrêt n 51996 RECEVEURS DES IMPOTS DE L HERAULT COUR DES COMPTES PREMIERE CHAMBRE PREMIERE SECTION Arrêt n 51996 RECEVEURS DES IMPOTS DE L HERAULT Exercices 2000 à 2003 (suites) Rapport n 2008-11-0 Audience publique du 14 mai 2008 Dispositions définitives

Plus en détail

Monsieur TRAORE BAKARY, Président ; Avec l assistance de Maître KONE SONGUI ADAMA, Greffier assermenté ;

Monsieur TRAORE BAKARY, Président ; Avec l assistance de Maître KONE SONGUI ADAMA, Greffier assermenté ; REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG 635/2014 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 02/04/2014 Affaire

Plus en détail

L an deux mil quatorze ; Et le douze Mai ;

L an deux mil quatorze ; Et le douze Mai ; REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ---------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1011/2014 ------------- ORDONNANCE DU REFERES -------------- Affaire

Plus en détail

LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS

LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS La loi du 2195 ADP du 16 MAI 1995 LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS L ASSEMBLEE DES DEPUTES DU PEUPLE Vu la Constitution Vu la résolution n 01/ADP

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 28/06/2013 Conseil d État N 365638 ECLI:FR:CEORD:2013:365638.20130214 Inédit au recueil Lebon Juge des référés SPINOSI, avocat(s) lecture du jeudi 14 février 2013 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

Arrêt n 65533 GESTION DE FAIT DES DENIERS PUBLICS DU LYCÉE POLYVALENT REGIONAL CAMILLE SÉE DE COLMAR REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Arrêt n 65533 GESTION DE FAIT DES DENIERS PUBLICS DU LYCÉE POLYVALENT REGIONAL CAMILLE SÉE DE COLMAR REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR DES COMPTES CHAMBRES REUNIES FORMATION RESTREINTE Arrêt n 65533 GESTION DE FAIT DES DENIERS PUBLICS DU LYCÉE POLYVALENT REGIONAL CAMILLE SÉE DE COLMAR Arrêt définitif suite à l arrêt provisoire n

Plus en détail

Numéro du rôle : 5736. Arrêt n 137/2014 du 25 septembre 2014 A R R E T

Numéro du rôle : 5736. Arrêt n 137/2014 du 25 septembre 2014 A R R E T Numéro du rôle : 5736 Arrêt n 137/2014 du 25 septembre 2014 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 43 de la loi du 11 juin 1874 sur les assurances (avant son abrogation par

Plus en détail

CELLULE JURIDIQUE LA PROCEDURE DEVANT LE CONSEIL DE PRUD HOMMES

CELLULE JURIDIQUE LA PROCEDURE DEVANT LE CONSEIL DE PRUD HOMMES COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE LA PROCEDURE DEVANT LE CONSEIL DE PRUD HOMMES En cas de litige survenu en cours l exécution du contrat de travail lequel oppose :

Plus en détail

ANNEXE I INSTRUCTIONS AUX FONCTIONNAIRES DES GREFFES POUR LA GESTION ET LA MISE A EXECUTION DES DECISIONS PENALES CONDAMNANT A UNE PEINE D AMENDE

ANNEXE I INSTRUCTIONS AUX FONCTIONNAIRES DES GREFFES POUR LA GESTION ET LA MISE A EXECUTION DES DECISIONS PENALES CONDAMNANT A UNE PEINE D AMENDE ANNEXE I INSTRUCTIONS AUX FONCTIONNAIRES DES GREFFES POUR LA GESTION ET LA MISE A EXECUTION DES DECISIONS PENALES CONDAMNANT A UNE PEINE D AMENDE PRINCIPES GENERAUX Les dispositions du décret pris en application

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 04/03/2009 Cour d appel de Paris ct0151 Audience publique du 7 décembre 2007 N de RG: 07/06272 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs

Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs S O M M A I R E Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs Page 1 CHAPITRE I Dispositions générales page 1 CHAPITRE II Organisation et compétence page 1 CHAPITRE III Procédures page 2

Plus en détail

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 :

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 : Cour Administrative d Appel de Bordeaux 6 ème chambre (formation à 3) 22 décembre 2009 Rejet Sources : - http://www.legifrance.gouv.fr Références au greffe : - Pourvoi n 08BX02277 Références de publication

Plus en détail

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour,

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N0702717 M. A X M. Pernot Conseiller Audience du 30 avril 2007 Lecture du 30 avril 2007 MD LA DEMANDE M. A X, de nationalité

Plus en détail

N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 27 mars 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE : Mme

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt janvier deux mille onze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt janvier deux mille onze. N 6 / 11. du 20.1.2011. Numéro 2799 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt janvier deux mille onze. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF

LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF GT ABORIT DOCUMENTATION : REQUETE TRIBUNAL ADMINITRATF 05 49 44 57 96 www.cgtlaborit.fr LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT CGT DU C.H Henri LABORIT Procédure de requête

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 12 septembre 2011, présentée pour M. I., demeurant ( ), par Me Vinay ; M. I. demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 12 septembre 2011, présentée pour M. I., demeurant ( ), par Me Vinay ; M. I. demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1107554 M. I. M. Gobeill Rapporteur M. Domingo Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Montreuil, (9 ème chambre),

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE Grosses délivrées aux parties le : REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D APPEL DE PARIS ARRET DU 22 JUIN 2015 (n 225, 4 pages) Numéro d inscription au répertoire général : 15/01043 Décision

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE FRANCAISE 1 COUR NATIONALE DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE Contentieux n A. 2003-060 Président : M. DURAND-VIEL Rapporteur : M. BONNET Commissaire du gouvernement : Mme CHEMLA Séance

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 14/05/2013 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 24 avril 2013 N de pourvoi: 12-14377 ECLI:FR:CCASS:2013:C100415 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président),

Plus en détail

COUR D APPEL DE PARIS. Pôle 5 - Chambre 11. ARRET DU 26 OCTOBRE 2012 (n 320, 5 pages)

COUR D APPEL DE PARIS. Pôle 5 - Chambre 11. ARRET DU 26 OCTOBRE 2012 (n 320, 5 pages) Grosses délivrées aux parties le : REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D APPEL DE PARIS Pôle 5 - Chambre 11 ARRET DU 26 OCTOBRE 2012 (n 320, 5 pages) Numéro d inscription au répertoire

Plus en détail

1 of 5 17.04.13 23:37

1 of 5 17.04.13 23:37 N dossier: CCC.2009.147 Autorité: CCC Date 27.01.2010 décision: Publié le: 12.05.2010 Revue juridique: Art. 172ss CC Art. 10 LDIP Art. 62 LDIP Art. 65 LDIP Articles de loi: Titre: Compétence du juge des

Plus en détail

Le Tribunal de Commerce d Abidjan, en son audience publique du sept mai deux mil quinze tenue au siège dudit Tribunal, à laquelle siégeaient :

Le Tribunal de Commerce d Abidjan, en son audience publique du sept mai deux mil quinze tenue au siège dudit Tribunal, à laquelle siégeaient : KF/TG/KS REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1403/15 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE Du 07/05/2015

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 9 février 2012 N de pourvoi: 11-10091 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président Me Ricard, SCP Gadiou et Chevallier, avocat(s)

Plus en détail

- il existe un doute sérieux sur la légalité de la décision attaquée :

- il existe un doute sérieux sur la légalité de la décision attaquée : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1313375/9 M. X Mme Doumergue Juge des référés Ordonnance du 15 octobre 2013 54-035-02-03 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés, Vu la requête,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA00702 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président Mme Elydia FERNANDEZ, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 14 OCTOBRE 2011 C.11.0035.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.11.0035.F T. R. N, demanderesse en cassation, représentée par Maître John Kirkpatrick, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Paris N 11PA02799 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre M. PERRIER, président M. Jean-Marie PIOT, rapporteur M. ROUSSET, rapporteur public COIN, avocat(s) lecture du mercredi

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux statuant au contentieux N 04BX02064 Inédit au Recueil Lebon M. Jean-Michel BAYLE, Rapporteur M. PEANO, Commissaire du gouvernement M. LEPLAT, Président CABINET D

Plus en détail

L an deux mil quinze. Et le vingt et un mai

L an deux mil quinze. Et le vingt et un mai REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ---------------- ORDONNANCE DE REFERE du 21/5/2015 ---------------- RG N 1640/15 ----------------- La NSIA

Plus en détail

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre.

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, six mars deux mille huit. Composition: Marc SCHLUNGS, président de la Cour,

Plus en détail

Numéro du rôle : 4525. Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T

Numéro du rôle : 4525. Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T Numéro du rôle : 4525 Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 7, 13, alinéa 2, de l arrêté-loi du 28 décembre 1944 concernant la sécurité sociale

Plus en détail

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : chambre commerciale Audience publique du 26 octobre 2010 N de pourvoi: 09-71404 Publié au bulletin Rejet Mme Favre (président), président Me Spinosi, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement ANNEXE N 3 Médiateur de la Société générale Le rapport d activité de la médiation est uniquement interne, nous n avons donc pas pu en avoir connaissance Historique du dispositif de médiation C est le 15

Plus en détail

Avec l assistance de Maître KODJANE A. MARIE-LAURE épouse NANOU, Greffier assermenté ;

Avec l assistance de Maître KODJANE A. MARIE-LAURE épouse NANOU, Greffier assermenté ; REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ----------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ------------------- RG 3771/2014 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 13 FEVRIER

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, siégeant en CHAMBRE MIXTE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, siégeant en CHAMBRE MIXTE, a rendu l arrêt suivant : Le : 14/05/2014 Cour de cassation chambre mixte Audience publique du 21 mars 2014 N de pourvoi: 12-20002 12-20003 ECLI:FR:CCASS:2014:MI00278 Publié au bulletin Cassation M. Lamanda (premier président),

Plus en détail