MODALITÉS ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODALITÉS ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES"

Transcription

1 5 - Modalités et conditions d'attribution des aides de la Caf au titre de l'action sociale à la Guyane Parallèlement au versement des prestations familiales, la Caisse d'allocations Familiales a pour mission de développer une action sociale qui se doit d'être adaptée au contexte local, compte tenu de la diversité des demandes des familles et de l'action des différents partenaires sur le terrain. Elle porte une attention plus particulière aux familles qui ont les plus lourdes charges, les ressources les plus modestes ou qui rencontrent des difficultés dans leur vie. L'action sociale familiale, par l'affirmation simultanée de ces deux principes, se distingue des politiques d'aide sociale. Enfin, l'action sociale et les prestations légales doivent inscrire leurs interventions en cohérence. Les modalités d'intervention de l'action sociale, c'est-à-dire pour l'essentiel le soutien à des équipements et services, sont différentes de celles des prestations légales. L'action sociale ne peut notamment solvabiliser durablement les familles à la place de ces prestations. Conditions Générales L'allocataire de la CAF doit être ressortissant du régime général de Sécurité Sociale, allocataire au titre des prestations familiales, avoir au moins un enfant à charge ou à naître au sens de la législation sur les prestations familiales, remplir les conditions particulières pour chacune des aides et avoir un quotient familial inférieur au plafond fixé chaque année par le Conseil d'administration. Sont exclus les bénéficiaires de l'allocation Logement Familiale relevant de la fonction publique (état, collectivités territoriales et fonction publique hospitalière). Trois plafonds ont été fixés dont les montants au 1 er septembre 2003 s'élèvent à 391 (plafond A), 586 (plafond B) et 782 (plafond C). Les Aides aux Familles Elles concernent essentiellement le logement et son équipement, la garde des enfants, le soutien aux plus démunis. Prêt à l'équipement ménager Principe : prêt sans intérêt pour l'acquisition d'articles ménagers de première nécessité (réfrigérateur, machine à laver ). Il peut se cumuler avec un prêt mobilier dans la limite de Montant : maximum 90 % du prix des articles et au plus. La famille doit donc disposer d'au moins 10 % de la valeur de l'achat. Le remboursement est effectué mensuellement par retenue sur les prestations familiales en 40 mensualités au maximum. au plafond B, ne pas avoir de charges de remboursement incompatibles avec ses ressources, ne pas avoir réalisé l'achat avant le dépôt de la demande, avoir déménagé depuis moins d'un an afin d'obtenir de meilleures conditions de 92 Familles de Guyane

2 logement et percevoir l'allocation de logement pour la première fois. Prêt à l'équipement mobilier Principe : prêt sans intérêt pour l'acquisition de meubles de première nécessité (lit, table, chaises ). Il peut se cumuler avec un prêt ménager dans la limite de Montant : maximum 90 % du prix de l'article et au plus. La famille doit donc disposer d'au moins 10 % de la valeur de l'achat. Le remboursement est effectué mensuellement par retenue sur les prestations familiales en 40 mensualités maximum. au plafond B, ne pas avoir de charges de remboursement incompatibles avec ses ressources, ne pas avoir réalisé l'achat avant le dépôt de la demande, avoir déménagé depuis moins d'un an afin d'obtenir de meilleures conditions de logement et percevoir l'allocation logement pour la première fois. Prêt à l'amélioration de l'habitat Principe : aider les familles à accomplir des travaux d'amélioration de leur résidence principale. Travaux concernés : assainissement, éclairage, adaptation du logement à la taille de la famille, finition de maison en cours de construction. Le logement ne doit pas avoir fait l'objet d'un prêt accession CAF en cours de remboursement. Montant : maximum Leremboursement est effectué mensuellement par retenue sur les prestations familiales en 120 mensualités maximum. au plafond B, ne pas avoir de charges de remboursement incompatibles avec ses ressources, être propriétaire du logement pour lequel les travaux sont envisagés ou avoir l'accord du propriétaire si le logement est en location. Prêt à l'accession à la propriété Principe : prêt sans intérêt pour l'acquisition de sa résidence principale ou sa construction. Montant : maximum Le remboursement est effectué mensuellement par retenue sur les prestations familiales en 120 mensualités maximum. au plafond C et ne pas avoir de charges de remboursement incompatibles avec ses ressources. Prêt d'honneur Principe : prêt sans intérêt, accordé après enquête sociale, destiné à faire face à des difficultés financières graves. Montant : maximum 920. Le remboursement est effectué mensuellement par retenue sur les prestations familiales en 40 mensualités. Familles de Guyane 93

3 au plafond B. Secours exceptionnel Principe : attribué sur enquête sociale, destiné à faire face à des difficultés momentanées et exceptionnelles. Montant : maximum 920. Allocation extra-légale de rentrée scolaire Principe : cette aide prend le relais de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) pour les jeunes de 18 à 20 ans. Toutes les familles concernées sont payées directement, sans en faire la demande. Montant : 115. Conditions : versée pour chaque enfant scolarisé âgé de plus de 18 ans et de moins de 20 ans. Les conditions de ressources sont identiques à celles de l'ars. Aide au BAFA Conditions : il n'est pas nécessaire d'être allocataire de la CAF. Le stagiaire doit être inscrit en stage de perfectionnement et âgé de plus de 17 ans. Bons Vacances Principe : aider, sous forme de bons vacances, les familles dont les enfants vont participer à des vacances collectives durant les vacances scolaires d'été (juillet et août). La durée du séjour donnant droit à une participation de la Caisse est au minimum de 5 jours consécutifs et maximum de 22 jours pour les centres de loisirs et les camps et de 31 jours pour les centres de vacances. Les centres doivent êtres agréés par la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports (DDJS) et, s'ils accueillent des enfants de moins de 6 ans, avoir reçu l'avis du service départemental de Protection Maternelle et Infantile (PMI). La CAF ne verse aucune participation pour les vacances individuelles dans le département ou à l'extérieur du département, ni au titre de cures thermales ou de séjours linguistiques. Principe : permettre aux personnes intéressées de suivre des stages de formation aux fonctions d'animateur de centre de vacances et de loisirs. Les stages doivent être organisés par des centres de formation agréés. L'aide consiste en une prise en charge d'une partie des frais de formation. Montant : 91,47 pour l'ensemble de la formation (base et perfectionnement), versés directement au stagiaire. Montant : il est variable en fonction du quotient familial et du type de vacances choisis : par jour en centre de loisirs sans hébergement, de 4 à 9 ; par jour en camp, de 8 à 19, par jour en centre de vacances, de 9 à 21. Si le tarif de l'établissement est inférieur au montant du bon vacances, la valeur de 94 Familles de Guyane

4 ce bon est ramenée au montant du tarif pratiqué dans l'établissement. La participation vacances est toujours versée à l'organisme gestionnaire. Conditions : avoir un quotient familial n'excédant pas 635. L'enfant doit être âgé de 3 ans révolus à 16 ans. Aide à la garderie Principe : aider les allocataires contraints de faire garder leur enfant du fait de leur activité professionnelle ou assimilée (scolarité, formation ). Montant : prise en charge de 40 à 50 % des frais engagés, dans la limite de 115 par mois, payée à l'allocataire trimestriellement à terme échu, sur présentation d'un justificatif de paiement. Conditions : avoir un quotient familial équivalent au maximum au plafond B. L'enfant concerné doit avoir moins de 4 ans, et être confié à temps plein à une structure de garde collective associative située en dehors de Cayenne (crèche, garderie). Les 2 parents ou le parent unique doivent justifier d'une activité professionnelle ou assimilée. À noter : cette aide ne concerne pas les enfants placés dans une crèche municipale (ex : crèche de Montabo) ou dans une crèche départementale (ex : crèche de Mirza ou Becker) qui pratiquent déjà des tarifs tenant compte des ressources des familles. Pour Cayenne, les tarifs pratiqués par les associations tiennent aussi compte des ressources des familles. Il en est de même pour les enfants confiés à une assistante maternelle agréée puisqu'il existe l'afeama et la PAJE, prestations légales. Accompagnement social La CAF de Guyane assure un accompagnement social des familles allocataires. Pour cela, elle emploie des Assistants de Service Social et des Conseillères en Économie Sociale et Familiale, dont les interventions peuvent être individuelles ou collectives. Actions individuelles La mission principale des travailleurs sociaux est de permettre aux familles d'accéder à l'ensemble de leurs droits légaux. De plus, ils oeuvrent à accompagner la fonction parentale et à la soutenir, la famille étant le premier lien de l'enfant avec la société. Aides individuelles Ces aides ont pour objectif d'apporter une aide complémentaire aux prestations légales au profit des familles rencontrant des difficultés particulières ou ponctuelles : les travailleurs sociaux évaluent la situation des familles. Dans ce cadre, ils peuvent être amenés à solliciter des aides sous forme de secours ou de prêt d'honneur. Familles de Guyane 95

5 Actions collectives Les Conseillères en Économie Sociale et Familiale animent des groupes d'allocataires, apportant ainsi formation et informations dans les domaines de la vie quotidienne. Leurs objectifs sont la prévention, l'insertion, la rupture de l'isolement, la dédramatisation des situations, l'accompagnement vers plus d'autonomie, la création de solidarités et de lieux d'échange. Les Aides aux Partenaires Afin de soutenir les communes dans le développement de certains équipements, la CAF peut être amenée à leur proposer des contrats d'objectifs et de cofinancement. Le Contrat enfance : pour développer une offre de service équilibrée sur le territoire en faveur de l'accueil des enfants de moins de 6 ans, par la création de places d'accueil et l'amélioration qualitative des conditions matérielles et éducatives de cet accueil. Le Contrat Temps Libre : pour favoriser les loisirs collectifs et les vacances des enfants et adolescents de 6 à 18 ans, en coordination avec les dispositifs locaux déjà existants, par des actions éducatives complémentaires de celles des parents et de l'école, et par la promotion de loisirs de qualité, d'activités attractives et accessibles pendant le temps libre. Aides à l'investissement : pour la construction, l'agrandissement, la rénovation ou l'équipement d'une structure ou d'un service. L'aide financière ne peut être supérieure à 40 % du coût subventionnable. Aide au fonctionnement : Subventions versées à des gestionnaires de services agréés par la CAF. Prestations de service qui peuvent être attribuées aux crèches, CLSH, haltes-garderies, relais assistantes maternelles, lieux d'accueils Enfants Parents dès lors qu'ils sont implantés dans une commune signataire d'un contrat enfance. Elles ne peuvent être supérieures à un taux plafond décidé par la CNAF Caisse Nationale d'allocations Familiales. Prestation Accueil Restauration Scolaire La CAF de Guyane contribue au financement des cantines scolaires dans les écoles maternelles, élémentaires et les collèges. Une dotation annuelle lui est attribuée par arrêté ministériel pour en assurer le versement. En 2003, cette dotation a été répartie entre : huit mairies, cinq établissements privés, sept collèges gérant un service de restauration scolaire. La participation CAF pour l'année 2003 était de 1,37 par repas ou 0,69 par collation servis. Elle est versée directement aux gestionnaires de services de restauration scolaire (mairie ou établisse- 96 Familles de Guyane

6 ment) et permet de mettre en œuvre des tarifs adaptés aux situations des familles. Foyers de Jeunes Travailleurs Les Foyers de Jeunes Travailleurs sont des Etablissements devant assurer l'hébergement et, le cas échéant, la restauration pour un public de jeunes adultes (18 à 25 ans, en règle générale) amenés à quitter le domicile des parents pour entrer dans la vie active (premier emploi, formation professionnelle, etc). En complément des prestations dites hôtelières (hébergement et restauration) l'équipe du FJT mène une action socio-éducative susceptible de favoriser l'émancipation et le sens de la responsabilité des résidents. Le coût de cette action socio-éducative est en partie compensé par une subvention versée annuellement par la CAF, au prorata du nombre de lits agréés. Familles de Guyane 97

cances Vacances familiales Vacances des enfants miliales Vacances CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA REUNION

cances Vacances familiales Vacances des enfants miliales Vacances CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA REUNION CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA REUNION Les Aides au Temps Libre Vacances familiales Vacances des enfants Vous souhaitez financer le départ en vacances de votre (vos) enfant(s)? Votre Caf peut vous

Plus en détail

Vos aides individuelles d Action Sociale 2015

Vos aides individuelles d Action Sociale 2015 Vos aides individuelles d Action Sociale 2015 CONDITIONS D OUVERTURE DU DROIT 1. Etre ressortissant du régime général ou assimilés (est exclu le régime agricole : MSA) ; SOMMAIRE Conditions d ouverture

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile Grandes Orientations Axes Arrco Agirc La prévention Prévenir la perte d autonomie Informer Les institutions de retraite complémentaire Arrco et Agirc ont créé 8 centres de prévention qui réalisent environ

Plus en détail

LA CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES

LA CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES LA CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES ACTEUR CENTRAL DE L'ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE OBJECTIF DIAGNOSTIC INTERVENTIONS Rencontre professionnelle de la le 15 juin 2011 1 La Caf, acteur central de l'accueil

Plus en détail

VOS ENFANTS PARTENT EN VACANCES FAITES PAYER LE CASVP!

VOS ENFANTS PARTENT EN VACANCES FAITES PAYER LE CASVP! Syndicat CGT des personnels du Centre d Action Sociale de la Ville de Paris VOS ENFANTS PARTENT EN VACANCES FAITES PAYER LE CASVP! Plusieurs prestations sociales servies par l'agospap sont ouvertes aux

Plus en détail

Sergiy Timashov Fotolia.com

Sergiy Timashov Fotolia.com Sergiy Timashov Fotolia.com Règlement d Action Sociale 2010 2 SOMMAIRE Généralités... 2 Offre de service petite enfance et jeunesse... 3-12 Aide à l investissement... 3 Aide au fonctionnement : prestation

Plus en détail

Réglement d action sociale. les aides aux partenaires

Réglement d action sociale. les aides aux partenaires Réglement d action sociale les aides aux partenaires les aides aux partenaires Edition 2013 Sommaire Sommaire Introduction... 2 Les aides à l investissement... 5 1. Les subventions sur fonds nationaux...

Plus en détail

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol)

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) 2012 Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) Yves Briand -référent précaires EVS-AVS sgen-cfdt Bretagne 02/01/2012 QUI PEUT BENEFICIER DE L ACTION

Plus en détail

cances miliales Vacances des enfants es au Temps Libre Vacances des enfants Vacances Vacances familiales familiales Les Aides au Temp

cances miliales Vacances des enfants es au Temps Libre Vacances des enfants Vacances Vacances familiales familiales Les Aides au Temp CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA REUNION Les Aides au Temps Libre Vacances familiales Vacances des enfants Vous souhaitez financer le départ en vacances de votre (vos) enfant(s)? Votre Caf peut vous

Plus en détail

La Caf de Seine et Marne. Acteur économique au profit de la petite enfance

La Caf de Seine et Marne. Acteur économique au profit de la petite enfance La Caf de Seine et Marne Acteur économique au profit de la petite enfance La Caf et le contexte socio-économique 1 294 762 habitants 200 800 Allocataires 308 000 enfants Expansion démographique forte :

Plus en détail

L'accueil des.... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales.

L'accueil des.... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales. L'accueil des tout-petits...... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales. Infos générales L'accueil des jeunes enfants est un domaine

Plus en détail

Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne

Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne vous guider Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne Édition 2015 www.msa24-47.fr L action sociale L Action Sanitaire et Sociale est une priorité du Conseil

Plus en détail

PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL

PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL B14 PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL B14.1 RÔLE DE L ASSISTANT FAMILIAL L assistant familial est un travailleur social qui exerce une profession d accueil permanent à son

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES ET PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES ET PERSONNES HANDICAPEES C11 Hébergement par un accueillant familial à titre onéreux : Financement de l accueil Nature de la prestation : Références : Prestations légales pour le financement du coût de l'accueil familial : Décret

Plus en détail

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Edition 2011 En vieillissant, il devient parfois difficile d accomplir, seul, les gestes

Plus en détail

ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE

ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE LES AIDES ET PRISES EN CHARGE : L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE (APA) Conditions d attribution L'allocation

Plus en détail

Département de la Somme

Département de la Somme Fonds départemental RESTAURATION SCOLAIRE ECOLE DU PREMIER DEGRE «Maternelle et primaire» Département de la Somme Direction de la Cohésion Sociale Pôle Gestions des Allocations et des Aides Nathalie MONTJOIE

Plus en détail

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012 > familles monoparentales nta prévention du surendettement soutien à la parentalité familles nombreuses des C A ides F ommission > aides aux projets aux F I amilles inancières ndividuelles Guide Cafif

Plus en détail

Le Plan Petite Enfance présenté par le Gouvernement en novembre 2006 a initié une nouvelle formule d'accueil expérimentale "micro-crèches".

Le Plan Petite Enfance présenté par le Gouvernement en novembre 2006 a initié une nouvelle formule d'accueil expérimentale micro-crèches. Dossier pour la création à titre expérimental d une mini structure d accueil de jeunes enfants en Lot-et-Garonne Le cadre de référence Article R.2324-47 du Code de la Santé Publique Décret n 2010-613 du

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

LA MSA VOUS ACCOMPAGNE DANS VOTRE QUOTIDIEN

LA MSA VOUS ACCOMPAGNE DANS VOTRE QUOTIDIEN aides aux jeunes 2015 Retrouvez dans cette brochure les aides proposées par la MSA en direction des jeunes. ASS - prestations extra-légales - LA MSA VOUS ACCOMPAGNE DANS VOTRE QUOTIDIEN www.msa-haute-normandie.fr

Plus en détail

Préambule. Sommaire. Principes généraux... 2. Soutien aux projets des familles à caractère individuel... 2

Préambule. Sommaire. Principes généraux... 2. Soutien aux projets des familles à caractère individuel... 2 Préambule Le présent Règlement Intérieur recense les différents champs et modes d intervention financière de la Caf de Paris en faveur des familles et des partenaires. Principes généraux... 2 Soutien aux

Plus en détail

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES. 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES. 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE 2015 2 SOMMAIRE Titre 1 : Les Aides individuelles aux familles 3 1.

Plus en détail

ALLOCATION DE RENTREE SCOLAIRE A MAYOTTE

ALLOCATION DE RENTREE SCOLAIRE A MAYOTTE ARS ALLOCATION DE RENTREE SCOLAIRE A MAYOTTE ANALYSE LEGISLATIVE CAF de la Réunion/CNAF ARS 1 SOMMAIRE 1- ORGANISME DEBITEUR (cf. CGOD) 5 2- DATES D'EFFET 6 3- CONDITIONS RELATIVES A L'ALLOCATAIRE 7 3-1

Plus en détail

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance DEPARTEMENT DE LA MOSELLE DIRECTION DE LA SOLIDARITE DIRECTION DE L ENFANCE, DE LA FAMILLE ET DE L INSERTION Sous-Direction de l Action Sociale Territoriale et de l Insertion Service des Aides Financières

Plus en détail

Loyer, prêt, travaux, déménagement 2012. J ai un logement

Loyer, prêt, travaux, déménagement 2012. J ai un logement Loyer, prêt, travaux, déménagement 2012 J ai un logement 1 2 Je paie un loyer L aide personnalisée au logement 3 Je rembourse un prêt pour ma résidence principale L allocation de logement familiale 3 Je

Plus en détail

TARIFICATION DES ACTIVITÉS 2014

TARIFICATION DES ACTIVITÉS 2014 TARIFICATION DES ACTIVITÉS 2014 Restauration scolaire Accueil Périscolaire Accueils de Loisirs extrascolaires Crèches et Haltes-garderies Animation Sportive Ludothèque Conservatoire à Rayonnement Régional

Plus en détail

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux

Plus en détail

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP La prestation de compensation du handicap (PCH) a été instaurée par la loi n 2005-102 du 11 février 2005. Elle est attribuée à la personne qui présente

Plus en détail

SOUTIEN PUBLIC. Ce chapitre décrit la panoplie des allocations et l'effort public de soutien aux familles ayant de jeunes enfants.

SOUTIEN PUBLIC. Ce chapitre décrit la panoplie des allocations et l'effort public de soutien aux familles ayant de jeunes enfants. SOUTIEN PUBLIC Les pouvoirs publics, État, Caisses d'allocations familiales, collectivités locales principalement, ont à la fois une politique de soutien aux familles nombreuses et une politique de soutien

Plus en détail

BROCHURE TARIFAIRE 2015

BROCHURE TARIFAIRE 2015 BROCHURE TARIFAIRE Restauration scolaire Accueil Périscolaire Accueils de Loisirs extrascolaires Crèches et Haltes-garderies Animation Sportive Ludothèque Conservatoire à Rayonnement Régional Il s'agit

Plus en détail

DELIBERATION n 19-2001/APS du 26 juillet 2001 relative aux bourses de l enseignement des premiers et second degrés

DELIBERATION n 19-2001/APS du 26 juillet 2001 relative aux bourses de l enseignement des premiers et second degrés REGLEMENTATION PROVINCIALE Direction provinciale chargée de l'application du texte : - Direction de l éducation Autre institution chargée de l'application du texte : - XXX M8 DELIBERATION n 19-2001/APS

Plus en détail

A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Loi de financement de la sécurité sociale

A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Loi de financement de la sécurité sociale I MAJ.09-2015 SOMMAIRE A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Tutelle Loi de financement de la sécurité sociale Organigramme général Organisation de

Plus en détail

Financement du fonctionnement des équipements d accueil du jeune enfant. La prestation de service unique Mode d emploi

Financement du fonctionnement des équipements d accueil du jeune enfant. La prestation de service unique Mode d emploi Financement du fonctionnement des équipements d accueil du jeune enfant La prestation de service unique Mode d emploi Action sociale - Aides aux partenaires Juin 2011 Mise à jour octobre 2011 2 Sommaire

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. NOM : Prénom : Coordonnées : IDENTIFICATION DU OU DES BENEFICIAIRE(S) NOM : Prénom : DATE DE LA DEMANDE :

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. NOM : Prénom : Coordonnées : IDENTIFICATION DU OU DES BENEFICIAIRE(S) NOM : Prénom : DATE DE LA DEMANDE : DIRECTION DE LA SOLIDARITE 3, Rue François de Guise B.P. 504 55012 BAR LE DUC CEDEX IDENTIFICATION DE L INSTRUCTEUR NOM : Qualité : FICHE DE SAISINE SERVICE INSERTION ET DEVELOPPEMENT SOCIAL Demande de:

Plus en détail

Demandeur Subvention Conditions Montant Contact

Demandeur Subvention Conditions Montant Contact RECAPITULATIF DES SUBVENTIONS OU AIDES FINANCIERES ACCORDEES PAR LE CONSEIL GENERAL DE LA MOSELLE Etudiant Demandeur Subvention Conditions Montant Contact Jeune 18-25 ans Personne en situation de handicap

Plus en détail

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF DES PRESTATIONS D'ACTION SOCIALE PRESTATIONS COS CNAS FNASS DRH. 200 ( mutations ou 1er recrutement arrivés ou départs )

TABLEAU COMPARATIF DES PRESTATIONS D'ACTION SOCIALE PRESTATIONS COS CNAS FNASS DRH. 200 ( mutations ou 1er recrutement arrivés ou départs ) PRESTATIONS COS CNAS FNASS DRH Déménagement (en cas de 1er recrutement ou mutation) PROFESSIONNELLES 200 ( mutations ou 1er recrutement arrivés ou départs ) prise en charge de frais de changement de résidence

Plus en détail

Aides aux personnes âgées

Aides aux personnes âgées SOLIDARITÉS CÔTES D ARMOR S Action Sociale Aides aux personnes âgées Le guide pour mieux s'y retrouver Votre Conseil général les solidarités, assurer l équilibre 1 2 Édito L'aide sociale aux personnes

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 PREAMBULE LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L AIDE SOCIALE Le Règlement départemental

Plus en détail

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant Accueil et modes de garde Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J adopte un enfant 1 2 J adopte ou j accueille un enfant en vue d adoption La prime à l adoption 4 J élève mon enfant L

Plus en détail

7Les droits sociaux. Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs)

7Les droits sociaux. Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs) 7Les droits sociaux Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs) Les droits économiques Généralement à 18 ans, et parfois pour une durée plus ou

Plus en détail

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels R.A.M. Relais Assistants Maternels Un lieu d informations, de rencontres et d échanges au service des parents, des jeunes enfants, des professionnels de l accueil de la Petite Enfance outil technique à

Plus en détail

Les chiffres clés 2012

Les chiffres clés 2012 Les chiffres clés 2012 Les allocataires La Caf de la Sarthe compte 95 129 allocataires. Son action s exerce à travers : > le paiement des prestations légales, > la mise en œuvre d une politique d action

Plus en détail

Les prestations familiales

Les prestations familiales Les prestations familiales Les Caisses d allocations familiales, les Caf, versent une quinzaine de prestations, dont les allocations familiales. Plus de 80 milliards d euros sont ainsi distribués aux familles.

Plus en détail

Prestation de service Relais assistants maternels. Juin 2013 1/6

Prestation de service Relais assistants maternels. Juin 2013 1/6 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Relais assistants maternels Juin 2013 1/6 2/6 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation de service

Plus en détail

AIDES À LA RECHERCHE D'EMPLOI, À LA REPRISE D EMPLOI OU À L ENTREE EN FORMATION

AIDES À LA RECHERCHE D'EMPLOI, À LA REPRISE D EMPLOI OU À L ENTREE EN FORMATION Pôle emploi Rhône-Alpes Janvier 2015 AIDES À LA RECHERCHE D'EMPLOI, À LA REPRISE D EMPLOI OU À L ENTREE EN FORMATION AVERTISSEMENT : ces prestations sont sujettes à modifications régulièrement. Une version

Plus en détail

S O M M A I R E... 2 PRÉAMBULE... 3 INDICATEURS D'ÉLIGIBILITÉ AUX AIDES INDIVIDUELLES DU DÉPARTEMENT... 4. Les principes généraux...

S O M M A I R E... 2 PRÉAMBULE... 3 INDICATEURS D'ÉLIGIBILITÉ AUX AIDES INDIVIDUELLES DU DÉPARTEMENT... 4. Les principes généraux... Règlement intérieur Aides individuelles financières à l'insertion S O M M A I R E S O M M A I R E... 2 PRÉAMBULE... 3 INDICATEURS D'ÉLIGIBILITÉ AUX AIDES INDIVIDUELLES DU DÉPARTEMENT... 4 Les principes

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général.

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016 Le contexte général La Caf mène une politique d action sociale dynamique de création d équipements et services pour

Plus en détail

De la garde à l accueil...

De la garde à l accueil... De la garde à l accueil... Nous privilégions le terme d accueil à celui de garde qui correspond à l évolution de notre société et à la place faite à l enfant et à sa famille Choisir un mode d accueil pour

Plus en détail

Profil de poste et dictionnaire de compétences. Animateur d un relais assistants maternels

Profil de poste et dictionnaire de compétences. Animateur d un relais assistants maternels informer animer accompagner Profil de poste et dictionnaire de compétences Animateur d un relais assistants maternels PRESENTATION DU PROFIL DE POSTE LE CONTEXTE Les Relais assistants maternels (Ram) ont

Plus en détail

J ai un logement. N oubliez pas. Loyer, prêt, travaux, déménagement. Plus d informations sur vos prestations. Connaissez-vous la Caf?

J ai un logement. N oubliez pas. Loyer, prêt, travaux, déménagement. Plus d informations sur vos prestations. Connaissez-vous la Caf? Loyer, prêt, travaux, déménagement N oubliez pas L aide que vous recevez de votre Caf correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement. Votre Caf est là pour vous aider à

Plus en détail

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass - Salarié(e) des entreprises du secteur privé non agricole, quelle que soit leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail -

Plus en détail

LE DEPOT DE GARANTIE

LE DEPOT DE GARANTIE LE DEPOT DE GARANTIE Rubrique : Logement Source : site «service-public.fr» Attention : ne pas confondre dépôt de garantie et caution. Le dépôt de garantie est une somme en argent déposée par le locataire

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

vous guider Phovoir.fr Les prestations d Action sociale pour les familles Du 1 er janvier au 31 décembre 2015 www.msa-mayenne-orne-sarthe.

vous guider Phovoir.fr Les prestations d Action sociale pour les familles Du 1 er janvier au 31 décembre 2015 www.msa-mayenne-orne-sarthe. vous guider Phovoir.fr Les prestations d Action sociale pour les familles Du 1 er janvier au 31 décembre 2015 www.msa-mayenne-orne-sarthe.fr MSA Mayenne-Orne-Sarthe Thinkstockphotos.fr Le mot de la Présidente

Plus en détail

Les aides et services en direction des familles et des partenaires

Les aides et services en direction des familles et des partenaires Robert Kneschke - Fotolia.com action sociale Les aides et services en direction des familles et des partenaires 2015 Préambule La Caisse d'allocations familiales de Saône-et-Loire au service des familles

Plus en détail

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf ... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf Ecran d'accueil du Caf.fr Mon Compte Pour gérer directement son dossier Ma Caf pour accéder aux

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale Si vos revenus ne vous permettent pas de couvrir la totalité des frais d'hébergement en maison de retraite (EHPAD), le coût des prestations d'aide

Plus en détail

Règlement intérieur d Action sociale

Règlement intérieur d Action sociale Règlement intérieur d Action sociale 2013 LES AIDES FINANCIÈRES INDIVIDUALISÉES AUX FAMILLES LES AIDES FINANCIÈRES COLLECTIVES AUX PARTENAIRES La Caisse d allocations familiales de la Gironde accorde,

Plus en détail

Dispositifs d'hébergement 2011-2014

Dispositifs d'hébergement 2011-2014 Guide des procédures Logement Fiche n 3 Plan Départemental d'actions pour le Logement des Personnes Défavorisées Plan Départemental d'accueil, d'hébergement et d'insertion des personnes sans domicile fixe

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion

Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion Annexe 1 - OBJET DE L AIDE : Les aides individuelles facultatives du Fonds d Aide à l Insertion (FAI) sont destinées à accompagner financièrement les bénéficiaires

Plus en détail

Règlement Intérieur des Aides Financières Individuelles 2014

Règlement Intérieur des Aides Financières Individuelles 2014 Règlement Intérieur des Aides Financières Individuelles 2014 A chaque situation familiale une réponse adaptée Parentalité Insertion sociale 2014 Logement Contacter votre Caf 2014 Document de communication

Plus en détail

Caisse maritime d allocations familiales. Journées d études 2012 L observatoire des droits des marins

Caisse maritime d allocations familiales. Journées d études 2012 L observatoire des droits des marins Journées d études 2012 L observatoire des droits des marins l1 Caisse maritime 3 acteurs complémentaires pour la protection sociale des marins La Cmaf, un organisme spécifique Au sein du régime général

Plus en détail

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE I 07.03 S O M M A I R E A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE D ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES E

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

- Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne ;

- Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne ; CHEQUES EMPLOI SERVICE UNIVERSELS (CESU) en tant que moyen de règlement de certains services offerts par les collectivités TEXTES DE REFERENCE - Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative

Plus en détail

LES AIDES FINANCIERES

LES AIDES FINANCIERES Les fiches sociales de VML Informations Soutien Aides Questions Réponses LES AIDES FINANCIERES POUR LES SEJOURS DE REPIT EN FAMILLE www.vml-asso.org Edition Janvier 2013 Pour plus d informations, contactez-nous

Plus en détail

ACTION SOCIALE DE LA DEFENSE GUIDE PRATIQUE. Echelon social de proximité du Mans

ACTION SOCIALE DE LA DEFENSE GUIDE PRATIQUE. Echelon social de proximité du Mans ACTION SOCIALE DE LA DEFENSE GUIDE PRATIQUE Echelon social de proximité du Mans Mai 2015 VOUS AVEZ DES ENFANTS....Vous pouvez être bénéficiaire de différentes prestations : Le C.E.S.U. (chèque emploi service

Plus en détail

Questions-Réponses sur l application de l avenant du 27 mai 2014 modifiant les dispositions de l avenant du 17 mai 1988 relatif à la prime de crèche

Questions-Réponses sur l application de l avenant du 27 mai 2014 modifiant les dispositions de l avenant du 17 mai 1988 relatif à la prime de crèche Questions- sur l application de l avenant du 27 mai 2014 modifiant les dispositions de l avenant du 17 mai 1988 relatif à la prime de crèche 1. Conditions tenant au bénéficiaire Questions 1 La prime de

Plus en détail

AIDE A L INSTALLATION DES PERSONNELS (AIP AIP-VILLE)

AIDE A L INSTALLATION DES PERSONNELS (AIP AIP-VILLE) Rectorat Les personnels stagiaires et titulaires en activité rémunérés sur le budget Etat, les contractuels bénéficiaires de contrat conclus pour une durée égale ou supérieure à 10 mois, les auxiliaires

Plus en détail

INSTRUCTION. N 01-077-B1-V36 du 21 août 2001 NOR : BUD R 01 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 01-077-B1-V36 du 21 août 2001 NOR : BUD R 01 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 01-077-B1-V36 du 21 août 2001 NOR : BUD R 01 00077 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique ACTION SOCIALE DES ADMINISTRATIONS ANALYSE Prestations d'action sociale

Plus en détail

En partenariat avec :

En partenariat avec : Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord 14 rue Jeanne Maillotte - CS 71222 59013 Lille Cedex Sommaire PASS Territorial du Cdg59 La définition de l action sociale 3 Le PASS Territorial

Plus en détail

ANNÉE 2013 CNAS PRESTATIONS «ACTION SOCIALE»

ANNÉE 2013 CNAS PRESTATIONS «ACTION SOCIALE» Ressources Humaines / CS 10/07/2013 ANNÉE 2013 AIDES AUX FAMILLES CNAS + PRESTATIONS «ACTION SOCIALE» Vous trouverez dans ce document un récapitulatif concernant certaines aides accordées aux familles

Plus en détail

PROJET DE LOI. relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social

PROJET DE LOI. relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l égalité des territoires et du logement PROJET DE LOI relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

Objet : avantage familial pour les agents résidents

Objet : avantage familial pour les agents résidents La directrice La directrice de l Agence pour l enseignement français à l étranger à Mesdames et Messieurs les chefs d établissement d enseignement à l étranger s/c de Mesdames et Messieurs les chefs de

Plus en détail

Aide ménagère pour agent en activité

Aide ménagère pour agent en activité Handicap Aide ménagère pour agent en activité Aide financière, dans la limite de 30 heures par mois, pour les agents employant un salarié de service d aide à la personne, à domicile. Les ouvrants droit,

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL. d'aides FINANCIERES aux FAMILLES

REGLEMENT DEPARTEMENTAL. d'aides FINANCIERES aux FAMILLES REGLEMENT DEPARTEMENTAL d'aides FINANCIERES aux FAMILLES Délibération A8 en date du 2 février 2009 SOMMAIRE PRÉAMBULE 3 CHAPITRE I La création du Fonds Départemental d Aides Financières aux Familles 4

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale

La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale Information presse Vendredi 14 mars 2014 Salon Baby - 14, 15 et 16 mars 2014 Dossier de presse La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale Contact presse Guillaume Peyroles

Plus en détail

Le guide des aides financières individuelles 2013

Le guide des aides financières individuelles 2013 Le guide des aides financières individuelles 2013 Sommaire Les conditions générales Les bénéficiaires (fiche 1) Le quotient familial (fiche 1) Les aides financières (fiche 2) Les conditions spécifiques

Plus en détail

LE GUICHET UNIQUE. Du lundi au vendredi. Le jeudi. Le vendredi en continu Chaque troisième samedi du mois Du lundi au jeudi

LE GUICHET UNIQUE. Du lundi au vendredi. Le jeudi. Le vendredi en continu Chaque troisième samedi du mois Du lundi au jeudi LE GUICHET UNIQUE GUICHET UNIQUE 18/20 rue des Gaults 02 37 38 84 91 guichetunique@ville-dreux.fr Mairie de Quartier des Bâtes 30/32 Bd de l Europe 02 37 38 11 71 Mairie-Bates@villes-dreux.fr Mairie de

Plus en détail

MONTANT DU SALAIRE ET DES INDEMNITES VERSES AUX ASSISTANTS FAMILIAUX POUR L ANNEE 2013. SMIC HORAIRE BRUT au 1er janvier 2013 : 9.

MONTANT DU SALAIRE ET DES INDEMNITES VERSES AUX ASSISTANTS FAMILIAUX POUR L ANNEE 2013. SMIC HORAIRE BRUT au 1er janvier 2013 : 9. NOTE AUX ASSISTANTS FAMILIAUX salariés du Conseil général de la Loire Saint-Etienne, le mardi 16 janvier 2013 Votre interlocuteur : Joêlle SABOURIN Responsable Administratif de la PAYE Cellule Placement

Plus en détail

HABITAT ET CADRE DE VIE

HABITAT ET CADRE DE VIE HABITAT ET CADRE DE VIE Dans le cadre de sa politique d'action sociale résolument axée vers la prévention et en faveur de la préservation de l'autonomie des retraités, l'assurance retraite apporte son

Plus en détail

A domicile En établissement Accueil chez un particulier agréé Date d entrée :... Date dentrée :... RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE FOYER DU DEMANDEUR

A domicile En établissement Accueil chez un particulier agréé Date d entrée :... Date dentrée :... RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE FOYER DU DEMANDEUR RÉSERVÉ A L ADMINISTRATION N DOSSIER... ALLOCATION PERSONNALISÉE D AUTONOMIE LOI N 2001-647 DU 20 JUILLET 2001 MODIFIANT LE CODE DE L ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES Demande d aide d une personne âgée de

Plus en détail

Prestations d action sociale

Prestations d action sociale Prestations d action sociale Prestations individuelles interministérielles, Aide sociale d initiative académique, AIP, CIV, PIP, Aides mutualistes, chèques-vacances 1. Prestations individuelles interministérielles

Plus en détail

James Thew. Règlement d'intervention sociale

James Thew. Règlement d'intervention sociale James Thew Règlement d'intervention sociale 2013 SOMMAIRE Généralités... 2 Offre de service petite enfance et jeunesse... 3-14 Aides aux structures Aide à l investissement... 3 Aide au fonctionnement :

Plus en détail

Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle famille jeunesse parentalité Marie-Christine PISSIER Tél. : 01 45 65 53 91

Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle famille jeunesse parentalité Marie-Christine PISSIER Tél. : 01 45 65 53 91 Paris, le 21/10/2009 C - n 2009-021 Emetteur (s) Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle petite enfance Bruno BLANC Tél. : 01 45 65 57 32 Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle

Plus en détail

Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux

Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux 22 janvier 2014 La fin des mesures transitoires d accès au marché du travail des ressortissants roumains

Plus en détail

L ENFANCE ET LES MODES DE GARDE

L ENFANCE ET LES MODES DE GARDE L ENFANCE ET LES MODES DE GARDE prestations CNRS, fiscalité Madame PAILHAS-GOUTTEBROZE Assistante Sociale CNRS Mademoiselle DENCAUSSE Stagiaire Assistante Sociale PRESTATIONS CNRS Allocation aux parents

Plus en détail

BP 2006. Fiche financière de dépenses ENFANCE. Mis à jour le 03/02/2006 à 09:44. Libellé programme. Gest recettes enfance

BP 2006. Fiche financière de dépenses ENFANCE. Mis à jour le 03/02/2006 à 09:44. Libellé programme. Gest recettes enfance BP 2006 Mis à jour le 03/02/2006 à 09:44 Fiche financière de dépenses ENFANCE Opération opération Section Code NA Nature analytique Imputation BP 2006 1999P041 Gest recettes 1999P041O001 Recettes et annulations

Plus en détail

FICHE INTENDANCE ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 A REMPLIR PAR TOUS LES ELEVES ET A RENDRE OBLIGATOIREMENT. Remplir en lettres majuscules - merci

FICHE INTENDANCE ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 A REMPLIR PAR TOUS LES ELEVES ET A RENDRE OBLIGATOIREMENT. Remplir en lettres majuscules - merci FICHE INTENDANCE ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 A REMPLIR PAR TOUS LES ELEVES ET A RENDRE OBLIGATOIREMENT Fiche de renseignements pour les externes Fiche d inscription à la demi pension EXTERNE DEMI-PENSIONNAIRE

Plus en détail

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP Service des Politiques de l Autonomie des Personnes Agées REVALORISATION des tarifs Au 1 er septembre 2014 - DES PRESTATIONS ET AVANTAGES SOCIAUX DESTINES AUX PERSONNES

Plus en détail

L offre d accueil collectif des enfants de moins de six ans

L offre d accueil collectif des enfants de moins de six ans Mois AAAA En bref L objectif de cette fiche est de donner une vision chiffrée du nombre d établissements collectifs d accueil de jeunes enfants (les structures monoaccueil et multi-accueil) et de montrer

Plus en détail

Intervention URIOPSS 19.05.2011

Intervention URIOPSS 19.05.2011 Intervention URIOPSS 19.05.2011 1 2 Le deuxième schéma de l accueil de la petite enfance 29 juillet 2004 : Premier schéma adopté conjointement par la CAF et le Conseil général 11 avril 2005 : signature

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail